L’avis de Carine sur My only exception Tome 2 : un roman de Delinda Dane chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ My Only exception ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Tome 2/2 :
Auteur : Delinda Dane

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : Black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Il est resté mystérieux et charismatique… mais maintenant, il est surtout brisé.

Elle ne vit toujours que pour les quelques minutes où elle peut l’apercevoir… mais cette fois-ci, uniquement en rêve.

Oublier. C’est ce que s’efforcent de faire Ella et Wes… mais maintenir la distance n’est pas aussi facile qu’il y paraît, en particulier lorsque le destin s’en mêle.

Entre secrets, douleur, passion et incertitudes, ils vont devoir se battre… mais à présent, pour les bonnes raisons.

Aimer sans condition devient une épreuve… mais ne dit-on pas qu’il n’est rien de plus fort que l’amour ?

Quoi qu’il en soit, quand l’homme qui fait battre votre cœur est exactement celui qu’il vous faut, il demeure : l’unique exception.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Nous retrouvons Wess et Ella là où nous les avions laissé lors de la fin du premier tome. À la différence, c’est que dans ce second opus, nous allons avoir le bonheur de retrouver le point de vue de Wes, mais aussi découvrir ce qui a fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui. Pourquoi tant de haine, tant de colère en lui ? Pourquoi est-il incapable de garder ses poings dans ses poches ? Pourquoi Ella est-elle si importante à ses yeux et dans son cœur. Nous allons enfin avoir toutes les réponses aux questions que l’on pouvait se poser dans le premier opus et enfin découvrir nos héros sous un autre jour.

Ella qui était un personnage très solaire et lumineuse, semble s’être éteinte depuis sa séparation. Les semaines qu’elle passe loin des siens n’arrange pas sa douleur, et si elle se donne corps et âme dans son travail pensant oublier celui qui lui a fait du mal, c’est loin d’être gagner. Elle pense toujours aussi fort à lui, elle a beau tenter le détester, rien à faire, son amour pour lui est incommensurable. N’ayant plus sa meilleure amie auprès d’elle, c’est vers son journal qu’elle va se tourner pour exprimer ses émotions et son mal-être, son manque de lui…

De son côté, Wes est anéanti par le manque d’elle . Une fois encore, on l’abandonne permettant à ses travers et ses démons de revenir le hanter. Lui qui a toujours jugé son père sur sa manière d’avoir géré le départ de sa mère, il se retrouve dans le même schéma, mais suivra-t-il le même chemin ? Dévasté, il va vivre une descente aux enfers, s’enlisant dans sa colère et aux révélations qui lui tombent dessus. Derrière son armure de tatouage, Wes a pourtant un grand cœur. Ce cœur qu’il a offert à sa princesse et qu’elle vient de piétiner. Il sait qu’il a merdé, mais elle lui avait promis… Elle était à lui tout comme il était à elle. Comment a-t-elle pu partir sans se retourner ? Elle, qui voit vraiment les gens tels qu’ils sont sans aprioris et qui a su voir au-delà de sa carapace. Elle qui est si douce et aime son prochain comme personne. Elle, qu’on pourrait penser naïve, mais qui a juste un cœur énorme, assez pour l’aimer lui, malgré ses défauts et ses excès… Lui si impulsif, sanguin qui ne se livre à personne… Se laisse dépasser par ses sentiments.

Entre les secrets, les malentendus et cet amour passionnel qui les lie l’un à l’autre. Entre la tristesse de l’un et le mal-être de l’autre, les joies et les peines, ce second tome clôture à merveille cette duologie très sensuelle et émotionnelle qui est faite de hauts et de bas, mais aussi de belles surprises pour nos héros. Wes aura-t-il une seconde chance ? Delinda Dane nous offre une belle romance et si le premier tome était plein de beaux clichés, qui passaient néanmoins très bien, le second apporte son lot de sensations et d’émotions. Sa plume est fluide, romantique, addictive et très sensible. Elle manie avec brio les sentiments pour nous toucher en plein cœur en faisant ressortir les émotions à la perfection. Elle apporte cette profondeur chez les protagonistes avec leurs failles, leurs forces et surtout leurs doutes, nous plongeant avec eux dans des tourbillons d’émotions. On a mal avec eux lorsqu’ils souffrent ou se déchirent, tout comme on se réjouit de leurs moments de bonheur. Et ils ne seront pas les seuls à nous toucher. Car dans ce roman, on s’attache à chaque personnage, même ceux que l’on voit très peu, mais qui sont néanmoins essentiels à l’histoire.

My only exception est une très jolie romance entre deux personnages complètement à l’opposé de l’un de l’autre que l’amour va réunir passionnément, inconditionnellement pour ne faire plus qu’un avec leur cœur. Au-delà des apparences, au-delà des préjugés, Ella et Wes sont : Their only exception.

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette jolie histoire en service presse numérique.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Cette souffrance que je ressens est atroce et m’anéantit. C’est un supplice. Pitié, pitié, faites que ça s’arrête. Personne ne peut souffrir autant sans y laisser sa peau. C’est humainement impossible.

Arrête d’y penser. Arrête d’y penser !

Je déglutis et passe la main plusieurs fois de suite sur mon visage, me demandant combien de temps s’écoulera encore avant que les images cessent de me torturer.