L’avis de Charlotte sur Kiss Me, Fight Me, Love Me de Ana Scott

Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Kiss Me, Fight Me, Love Me de Ana Scott aux Editions Addictives : je suis sous le charme des frères Onakis !

Titre : Kiss Me, Fight Me, Love Me

Auteur : Ana Scott

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Personne ne lui dit jamais non, sauf elle.

Amos a le monde à ses pieds : acteur de renommée mondiale, égérie des plus grandes marques, il obtient tout ce qu’il veut d’un claquement de doigts.
Les femmes ? Une agréable distraction le temps d’une nuit ou deux, jamais plus.
Son cœur a déjà été brisé par son premier amour, Helena, hors de question de le remettre en jeu !
Sauf que le destin est farceur et la remet sur sa route : elle est plus belle que jamais, le désir s’embrase… la colère aussi.
Amos n’est pas prêt à pardonner malgré les sentiments puissants qui le poussent vers elle.
Helena refuse de s’expliquer sur son départ des années auparavant et lutte de toutes ses forces contre cette attirance électrique.
Les volontés s’affrontent, les cœurs et les corps aussi… Qui sortira vainqueur de ce match brûlant ?

Mon avis :

Amos Onakis est un célèbre acteur, à qui tout réussi. Il enchaîne les films et les publicités. Personne ne résiste à son charme, surtout pas la gent féminine avec qui il s’amuse à passer une ou deux nuits sans accorder plus. Impossible de donner son cœur, qui s’est brisé quand il a perdu son premier amour Helena. Mais le destin est farceur et remet sur sa route la seule personne dont il ne veut plus entendre parler. Lui, qui pensait avoir tiré un trait sur cette vieille histoire, se prend de plein fouet une vague d’émotion, de colère, d’incompréhension et de désir.

Helena ne lui donne pas d’explication quant à son départ il y a quelques années. Les non-dits restent entre eux. Le désir qui les lie saura-t-il faire oublier les rancœurs du passé ?

Pour ceux et celles qui ont déjà lu les précédentes histoires des frères Onakis, Amos est le troisième frère de la famille. Ce livre peut se lire de façon indépendante bien qu’il spoil un peu les histoires précédentes.


Amos est charismatique, ambitieux, beau riche et célèbre, mais tout ça, il le doit à son travail. Il est proche de sa famille bien que la distance les oblige à vivre loin. Sa vie se voit chamboulée par le retour inopiné de son premier amour, pour lui, c’est une grosse claque. Beaucoup d’émotion le submerge. Il doit faire face au bonheur de la retrouver et en même temps à la haine qui l’envahit concernant l’abandon qu’il a subi quelques années plus tôt. Tout se mélange dans un désir explosif.

Helena à Paris, elle vit loin du milieu des strass et paillettes. C’est le hasard qui est l’amène à rencontrer Amos son premier amour. Le revoir est un bonheur, mais en même temps, cette rencontre la renvoie à des événements douloureux qu’elle préférerait mettre de côté.

Entre eux, le courant est électrique. Il est indéniable que le désir est toujours là, l’un et l’autre ne peuvent pas le nier, mais ils ont tous les deux beaucoup de choses à régler pour pouvoir se parler sans s’écharper. Ils oscillent entre l’envie de s’engueuler et de finir à l’horizontale pour laisser parler leur désir.

Dans cette romance, j’ai adoré les deux personnages. Amos qui malgré sa célébrité est un homme plein de cœur et de sensibilité. Helena qui est une jeune femme qui a vécu des choses difficiles, mais qui avance malgré tout. Les deux personnages ont su me toucher. J’ai beaucoup aimé leurs affrontements, qu’il soit verbal ou physique. La tension règne entre eux est très bien retranscrite.

Cette romance palpitante est terriblement addictive. Je l’ai lue très rapidement sans pouvoir en décrocher.

Les trois frères Onakis sont vraiment à découvrir, vous pouvez les retrouver dans Sensual Stepbrother et Bastard of the Year. Je vous les recommande vivement !

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :


– Tu aimes ?
– Oh oui…
Je crois que j’ai gémi ! Misère !
– Je parlais du poivron, chaton, ironise-t-il.
– Oh euh… oui… bien sûr, je… j’aime bien aussi… pataugé-je.
– Aussi ? Qu’est-ce que tu aimes « d’autre » ? demande-t-il encore en insistant sur ce dernier mot, avec ce petit sourire en coin que j’adore et qui me fait littéralement craquer.
– Oh… J’ai dit aussi ?
– Oui, chaton, tu as dit « aussi ». J’ai très bien entendu.
Il tend la main, essuie ma lèvre inférieure avec son pouce.
J’arrête de respirer.
Je suis foutue !
– C’est moi qui te plais, chaton ?
– Non, répliqué-je vivement. Je parlais du poivron. Uniquement du poivron.
Je m’enfonce.
J’ai 28 ans et, pourtant, je me sens comme une gamine devant son prof. Je sens mes joues rosir sous le feu de son regard.
– Moi, j’aime quand tu as ces jolies couleurs.
Il glisse son doigt sur ma joue puis le long de mon cou.
– Et là aussi…
Il descend entre mes seins.
– Et là, et…
Il ouvre le premier bouton de ma robe. Complètement hypnotisée par son souffle haché témoignant de son désir, ses lèvres qu’il mordille, ses yeux qui ne quittent pas les miens, et ce que son toucher léger déclenche dans mon corps, je ne bouge pas.
– Helena ?
– Mouiiii ?
Je ne reconnais pas ma voix lorsqu’elle passe mes lèvres rendues sèches par mon souffle brûlant.
– J’ai envie de toi. Maintenant !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s