L’avis de Carine sur Dirty Duet, un roman de Angel Arekin chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Dirty Duet ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Auteur : Angel Arekin

Genre : Dark Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

DARK ROMANCE

Delilah et Luka ont grandi dans des caravanes voisines, au milieu d’un camping miteux, berceau de la misère.

Delilah possède la beauté du diable, Luka, son âme.

Poussée dans ses retranchements, elle est prête à tout pour se tirer très vite de cet endroit ; lui n’a pas les moyens de lui offrir un nouveau refuge.

Ils s’aiment, mais ils ne sont pas capables de vivre ensemble. Delilah est butée, passionnée et vénale. Luka est froid, calculateur et sans scrupules.

Quand l’un commence à prendre son envol, l’autre fomente sa vengeance. « Le jour où j’aurai ton cœur, ça me fera mal de le briser ».

Que le spectacle commence !


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Quel spectacle ! Tout au long de ma lecture, je ne pouvais qu’être une spectatrice complètement à la solde de nos héros, ou plutôt nos anti-héros. Torturés, ils évoluent dans un monde pourri où la drogue, la violence et le pouvoir sont maître mot. Un monde fait de fourmis qu’on peut écraser d’un seul petit doigt. Un monde dans lequel il vaut mieux être celui qui écrase, que la pauvre fourmi.

Dirty Duet, un titre en parfaite adéquation avec le roman. Un récit qui m’a conquise par son univers. Les lieux, l’ambiance anxiogène, et tout ce qui s’y rapporte a apporté à cette lecture le gros point fort. Une héroïne qui n’est pas stéréotypée en princesse malgré sa beauté ravageuse, bien au contraire. Delilah est une salope de première. Appelons un chat un chat, oui plutôt une chatte, ne nous leurrons pas. Au fil du temps, de son adolescence, elle s’est forgée un fort caractère dans le seul but de pouvoir avoir sa revanche sur la vie. Prédatrice, elle apprendra à se jouer des autres pour survivre, usant et abusant de sa seule arme… Sa beauté. Une beauté à se damner qu’elle exècrerait presque tant elle lui pèse. Une beauté irrésistible, diabolique, un appel à la luxure pour n’importe quel homme, y compris son propre père… Humiliée, bafouée par ce dernier, Delilah n’aspire qu’à une seule chose, partir de ce camping miteux où se côtoient tous les rebus de la société, les parias, les crève-la-dalle…. Partir vivre sa vie dans les beaux quartiers où elle ne manquerait plus de rien. Où quitte à se faire baiser, autant le subir en se faisant entretenir par un mari riche. Pas d’incertitude sur ce qu’elle désire, aucun scrupule à jouer la comédie du moment qu’on l’emmène loin du camping. Loin de toute cette saleté qui lui colle au corps et au cœur. Loin de son père. Loin de Luka, son voisin pour lequel elle éprouve des sentiments depuis son plus jeune âge, mais qui ne pourra jamais la sauver, ni rien lui apporter de plus que cette vie misérable qu’elle veut fuir. Luka, le seul homme à ne pas avoir le droit de la toucher… le seul à qui elle n’accorde aucune faveur de peur qu’il ne veuille plus d’elle ensuite, mais qui hante ses pensées à chaque fois qu’on use et abuse de son corps. Le seul à lui donner la force de se battre pour que jamais il ne soit déçu d’elle, pour qu’elle reste à jamais sa reine. Le seul à posséder ce qu’elle ne donnera jamais à personne… Son âme…

Luka n’a toujours connu que les coups de son père, la déchéance de son frère et l’indifférence de sa mère. Il comprit dès son plus jeune âge que s’il ne se montrait pas plus fourbe que les autres, plus rusé et même, plus cruel, il ne pourrait pas s’en tirer et finirait comme ses vieux… Il était malin et lui aussi aspirait à vivre loin des caravanes miteuses. Mais son objectif suprême, c’était son cœur à elle. Delilah, la seule à s’immiscer dans sa carapace et l’atteindre. Mais pour cela, il ne sera jamais le chevalier blanc qui attaque une tour pour sauver sa princesse. Ho non ! La tour il compte bien la prendre, mais c’est elle qui rampera quand il aura assez d’argent. Il finira par l’avoir et lorsque ce sera fait, il la fera payer pour tout le temps où elle n’était pas sienne. Sa vengeance, il la prépare depuis la première fois qu’il a bandé pour elle. Dès qu’il obtiendra son cœur, il jouira de pouvoir l’écraser… comme une vulgaire fourmi même si elle en est la reine.

Si Luka est un personnage très complexe au départ, on apprend vite à le cerner et à l’aimer. Il reste fidèle à lui-même tout au long du récit pour notre plus grand bonheur. Oui, je suis un peu psychopathe d’aimer ce genre d’anti-héros, en même temps, si ce n’était pas le cas, je ne lirais pas ce genre d’histoire ;). Quant à Delilah, son personnage est, et restera longtemps, mon héroïne préférée. Elle est complètement bousillée, mais se tient droite et fière. J’aimerais tellement vous parler d’elle, j’ai tant dire que cela est même très frustrant. C’est délicat, car c’est au fil du temps et des pages que nous cernons cette guerrière que Luka va pousser dans ses retranchements et il m’est impossible de vous détailler plus le personnage qu’il vous faut vraiment découvrir par vous même. Elle va se battre bec et ongle malgré ses peurs et ses douleurs, pour survivre, en perdant un peu plus chaque jour, le seul qui lui donne le souffle pour le faire. Car Luka est et restera sa plus grande force. Si elle veut rester belle à ses yeux, elle sait qu’elle ne doit pas se montrer faible. Luka exècre la faiblesse. Mais si elle s’éloigne guidée par sa vénalité… lui n’est jamais bien loin.

Dirty Duet, une Dark qui m’a complètement happée tout en me déstabilisant par moment. Un roman sombre à la tension omniprésente, et à la psychologie des personnages aussi tordue que sensationnelle ! Plus qu’un spectacle, Angel Arekin nous offre sur un ring un fabuleux combat. Celui de l’amour passionnel de deux adolescents qui grandissent et se déchirent dans une vie merdique, et qu’on va suivre sur plusieurs années. Les coups s’enchainent, se déchainent. Les réparties sont du coup pour coup. C’est parfois violent, jamais tendre ou alors c’est que l’auteur a eu un moment de faiblesse, mais ne rêvez pas. La tendresse ? Ils ont une façon bien à eux de s’en apporter. Une façon que personne autour d’eux ne pourrait comprendre et que même nous, en tant que lecteurs, devons parfois lire entre les lignes pour le découvrir. Se faire du mal, jouir de la détresse de l’autre ou encore même de sa jouissance. Prendre du plaisir dans la douleur, les coups au corps et les coups à l’âme. C’est pervers ? Malsain ? Et pourtant… Nos protagonistes n’ont pas été épargnés par la vie et ne seront jamais de blanches colombes. Zéro limite, zéro scrupule. On avance, on écrase, on prend ce que l’on peut prendre dans le seul but de survivre. Il ne faut pas oublier que leur sexualité a débuté pour l’un comme pour l’autre dans, ou devant cette caravane dans laquelle se déroulait le porno le plus abject. Un qui matait, une qui subissait. Jamais d’amour. Jamais un geste tendre. Comment savoir aimer après les coups dans la gueule ou les coups de buttoir qu’ils se prenaient l’un et l’autre ? De là est né leur amour un peu spécial. Un amour vache dont chaque vacherie apporte du plaisir à l’autre. Le rend plus fort, plus apte à affronter la vie, s’affronter l’un et l’autre, devenir l’égal de l’autre. Ne jamais baisser les bras, ne jamais se démonter. Luka et Delilah ne savent finalement pas aimer comme il faut, on ne leur a jamais appris. Ils ne savent pas faire, à part le faire dans la douleur, seule chose qu’ils n’ont jamais connue. Et malgré tout, ils se vouent un amour incommensurable, puissant, indestructible, viscéral. On ne peut que les comprendre et les aimer. Vibrer pour eux, pleurer aussi…

Avec Dirty Duet, Angel Arekin nous offre des scènes de malades ! Des scènes dures, jouissives même pour certaines en aimant chaque torture, chaque réflexion, chaque décision. Impossible que le cheminement puisse se passer autrement. C’est trash, brut de décoffrage et pourtant dans le fond, c’est si beau… Un magnifique plaisir dans la douleur pour nous aussi que l’auteure manie à la perfection du bout de sa plume sadique. Une plume toujours aussi addictive et forte en émotion. Une plume qui sait se renouveler pour nous offrir toujours plus !

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite de Angel Arekin en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Certes, je n’avais pas prévu de recevoir une beigne de mon père en rentrant ce jour-là, ni que ma bouche ressemblerait à un abricot écrasé par terre. Depuis dix longues minutes, je fixais sans bouger mon reflet dans le miroir ébréché du mobil-home. Au-delà du battant, mon vieux gueulait sur Axel. Je ne savais même pas pourquoi. J’ignorais aussi pour quelle raison il m’en avait collé une à peine franchi le seuil. En général, de toute façon, il n’y en avait aucune. J’étais seulement là. Mauvais endroit, mauvais moment. Mon regard planté dans mon regard, je m’étudiais, sans trop savoir ce que je cherchais à identifier. Peut-être ma propre existence. La douleur de ma lèvre ensanglantée avait la nette tendance à me prouver que j’étais bien là et, en prime, bien vivant. Mais comme personne ne paraissait me voir – en dehors des quelques coups que mon visage semblait enclin à accueillir –, la question redevenait pertinente et entière. Si Delilah ne posait pas les yeux sur moi de temps en temps, je me demanderais si j’étais vraiment réel, si je n’étais pas juste une illusion, si je ne risquais pas de disparaître sans trompettes ni fanfare. Une putain d’étoile filante dans le ciel. À peine né, déjà crevé.**Je me faisais l’effet d’un vieux en me découvrant dans le miroir. **

Mes réception service presse !


Hello les étoiles, ma PAL s’est étoffée en ce début de semaine de 4 livres numériques grâce à la plateforme NetGalley, à Laëtitia Baillet et à nos partenaires Estelle Every & Tamara Blalliana.

  • À toi pour l’éternité de Laëtitia Baillet en auto-édition !

Résumé : Jade est une jeune photographe renommée, bientôt mariée.
Damien est un un ancien militaire, en pleine recherche de lui-même.
Ils se sont aimés dans le passé. Damien est parti pour ne plus jamais revenir laissant Jade seule et brisée.
Elle pensait avoir tourné la page, mais la vie le remets sur son chemin à un mariage.
Quand il la revoit son cœur bat à nouveau et il veut la reconquérir.
Qui de son cœur ou de sa raison Jade choisira t’elle ? 

  • Million Dollar Sunset, le deuxième tome dans la série Million Dollar Love du quatre-mains Estelle Every & Tamara Balliana. Il peut être lu seul. Il se situe dans le même univers, mais les histoires sont indépendantes. Il sera disponible le 27 mai prochain. 

Résumé : Lui : son travail c’est sa vie. Elle : sa vie ce sont ses passions. S’il devient l’une d’entre elles, pourra-t-elle lui apprendre à lâcher prise ?

Seth Willis, le génie de l’immobilier, fait l’admiration de ses pairs. Ils ignorent que son succès à un prix : le sacrifice de sa vie personnelle. Rien d’étonnant alors qu’il n’hésite pas à filer dans la ville qui représente tout ce qu’il déteste quand son agence californienne est en crise.

Callie Madigan est un ovni perdu dans l’agence Willis & Parson de Los Angeles. Avec un physique aux antipodes de celui des Barbies locales, la jeune assistante se fait remarquer par son incroyable maladresse. L’immobilier, ce n’est pas vraiment son truc. Ce qu’elle aime c’est la nature : la botanique et les animaux. Mais vivre de sa passion est un rêve aussi inaccessible que son charmant patron tout juste débarqué de New York.

La fraîcheur et la spontanéité de Callie réussiront-elles à percer la carapace de ce bourreau de travail ?

  • Never Leave Me Again #1 d’Estelle C. Miccoli publié en version Digitale chez Collection &H 

Résumé : Il veut la reconquérir. Elle n’est pas prête à lui pardonner.
Un fantôme du passé… Voilà ce qu’Alice a cru voir dans son studio de danse, ce soir-là, alors qu’elle s’entraînait. Comment justifier autrement l’apparition de Matthias sous ses yeux, quatre ans après sa disparition inexpliquée ? Elle n’y croit toujours pas. Le garçon qui lui a brisé le cœur de la pire des manières est de retour. Plus beau, plus grand, plus assuré encore que dans son souvenir. S’il croit qu’il lui suffit de se pointer comme ça pour qu’elle lui tombe dans les bras, il se trompe. Alice a passé des années à tenter de comprendre ce qui s’était passé, à imaginer le pire… Alors Matthias a intérêt à s’expliquer. Et, même si une infime partie d’elle l’aime encore, elle compte bien la mettre en sourdine en attendant qu’il fasse ses preuves… 

  • Comtesse malgré moi, une romance historique de Laura Guilmet, lauréate du concours Librinova et publiée dans la collection Aliénor chez Harlequin.

Résumé : Alsace, XVe siècle
Le présent les sépare. Le passé les réunira. Flora est tiraillée. Hugo, fils du comte de Wangenbourg qui l’a enfermée dans les geôles du château après que ses vaches ont ravagé les vignobles seigneuriaux sans qu’elle puisse rembourser les dégâts, lui offre de la libérer en secret. Bien sûr l’homme est fort séduisant et semble sincère lorsqu’il lui propose de purger la fin de sa peine dans un petit logement jouxtant les écuries, mais pourra-t-elle vraiment respecter sa promesse de ne point s’échapper, alors que sa mère agonise en ce moment même ? 

Reading

L’avis de Charlotte sur Sept Péchés Capitaux 4 : Gourmandise de Tiphaine KS


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sept Péchés Capitaux 4 : Gourmandise de Tiphaine KS, en auto-édition.

Titre : Sept Péchés Capitaux 4 : Gourmandise

Auteur : Tiphaine KS

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  2,99 €

Broché : 14 €

Résumé :

Ewa possède tout ce qu’une jeune fille de son âge souhaiterait : des parents aimants, des amis toujours présents pour partager un soupçon de folie, la concrétisation de ses projets… Sa vie est parfaite, qu’est ce qui pourrait changer ?

Malgré tout, un petit grain de sensualité accompagné de beaucoup d’amour manque à l’appel. Elle sera prête à tous les voyages pour qu’un homme comble son cœur et fasse partie de sa vie.

De fil en aiguille, elle rencontrera sept personnalités qui vont bouleverser toutes ses convictions.

Découvrira-t-elle qui fera chavirer son cœur ? Y survivra-t-elle ? S’en sortira-t-elle indemne ?

Faites attention à ne pas vous perdre dans ces romans qui vous emmèneront au-delà de ce que vous pensiez connaître.

Mon avis :

Nous retrouvons Ewa dans ce quatrième tome, après une année mouvementée, elle décide de profiter des vacances d’été pour s’offrir un retour aux sources : direction la France pour redécouvrir des lieux qui ont marqué son enfance.
Cependant, au lieu du calme et de la solitude qu’elle espérait tant, elle se retrouve à devoir cohabiter avec un jeune homme.

Le démarrage entre eux est plutôt houleux – ce qui m’a bien fait rire – elle est prête à déclarer la guerre à cet homme. Quand la pression retombe, c’est une autre qui s’insinue : un désir, une attirance. Cependant, le jeune homme souffle le chaud et le froid rendant Ewa complètement perdue face à cette attitude étrange.

Dans ce tome, la vie trépidante d’Ewa prend tout de même une pause compte tenu des événements qu’elle a vécus précédemment. Il n’en reste pas moins que de belles surprises (ou pas) l’attendent durant ce voyage.

Avec « Gourmandise », l’auteure nous offre un beau voyage, culinaire, mais aussi par les paysages bretons, le folklore. J’ai beaucoup aimé les descriptions qui m’ont permis un instant d’être avec eux. Tout est présent pour nous faire voyager. J’ai adoré le personnage masculin, Erwan, qui est plutôt surprenant. J’aimerais le retrouver dans la suite, tout comme Lukas (du tome 3), bien que cela risque d’être compliqué pour Ewa !

J’ai adoré le chapitre du point de vue d’Andrew, car le contraste est saisissant entre la vie reposante d’Ewa et la sienne. Ce chapitre permet aussi de ne pas oublier ce personnage, qui me semble très important !

J’ai passé un moment avec ce tome plutôt doux que j’ai lu rapidement et j’ai hâte de savoir où l’auteure va mener la jeune Ewa dans les prochains tomes.

Merci Tiphaine KS pour ce service presse.

Extrait :

Après ce baiser, quelque peu déstabilisant, j’ai décidé de prendre mes distances histoire de le laisser réfléchir. Je ne comprends rien à ce qui se passe entre nous, à ce qu’il provoque chez moi, aux réactions incontrôlables que mon corps exerce en sa présence. Je ne sais pas à quoi il joue. Ce mec est une vraie girouette, il m’embrasse, il me fuit, il me retrouve, il me repousse… C’est simple, malgré tous les évènements que je tourne en boucle dans ma tête, je ne comprends aucune de ses réactions.

Et puis cette phrase « un nouveau départ », que voulait-il dire exactement ? Je ne sais pas, je n’en sais rien et là, à l’instant T, j’ai juste besoin de me changer les idées. J’ai voulu prendre des vacances afin de me reposer de tout ce que j’ai subi émotionnellement ces dernières années et le destin a décidé de mettre un énième obstacle sur ma route. Franchement merci ! Vive le karma de merde.