Les couleurs de la nuit de Sylviane Blin en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Les couleurs de la nuit de Sylviane Blin. Une romance contemporaine pleine de sentiments, de mystères avec avec une bonne dose de suspense !

Titre : Les couleurs de la nuit

Auteure : Sylviane Blin

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance contemporaine

Broché : Lien d’achat

Résumé : À vingt ans, Emily, orpheline sujette à des crises de mélancolie, doit quitter le pensionnat dans lequel elle a été placée depuis quinze années. De retour dans la propriété familiale, elle apprend l’effroyable vérité sur la disparition de ses proches. Se venger, et rétablir la justice devient alors son obsession. Mais lorsqu’elle rencontre Mathieu, un homme d’affaires séduisant, elle sent que l’attraction irrépressible qui naît entre eux pourrait dévaster et ébranler ses résolutions…Quel choix lui reste-t-il quand une course impitoyable contre la montre s’est enclenchée ?

。·:*:·゚🌸゚·:*:·゚✿ L’avisdeMya ✿゚·:*:·゚🌸゚·:*:·。

Je ne connaissais pas la plume de Sylviane Blin et désormais, c’est chose faite. Les couleurs de la nuit s’est avéré une romance pleine de mystère et de suspense. Un clair-obscur dans la douleur de l’abandon et dans l’obsession de la vengeance. Toutefois, le voyage n’est pas dénué d’une certaine douceur et de romantisme. Le style de l’auteure m’a renvoyée à de beaux souvenirs, la découverte de cette romance m’a fait penser à Delly que seules celles de ma génération connaissent et encore… J’ai retrouvé cette douceur, cette pudeur et ce romanesque qui mâtinaient la majorité de ses livres.

Emily a subi un gros trauma quand sa mère l’a fait enfermer derrière les grilles du pensionnat et s’en est allée sans même se retourner, la laissant dans un état proche de la folie à force de pleurer et hurler sa douleur. Et depuis, elle s’est emmurée dans un silence assourdissant. Ses yeux criaient sa douleur et sa colère mais, ses lèvres restaient scellées. Les années passent sans qu’elle en prononce un seul mot, rien n’a fait taire sa souffrance, son état dépressif ni sa haine. Malgré les traitements médicamenteux, elle a passé son enfance et son adolescence à errer dans les dédales de ce pensionnat l’âme en peine, entourée et en même temps seule avec sa fureur et son chagrin.

Aujourd’hui, elle a tout juste vingt ans et c’est l’heure pour elle de voler de ses propres ailes. Mais où aller ? Et comment subsister ? Elle, qui n’a connu n’a que les murs du pensionnat et son obscurité, comment arrivera-telle à atteindre la lumière derrière les grilles sans s’effondrer ni sans tomber dans ces anciens travers ? Ce qu’Emily ne sait pas, c’est que le destin lui réserve bien de surprises. Certaines, consolatrices et d’autres rempliront son cœur d’une haine féroce qui ne s’apaisera qu’en se vengeant de ceux qui ont détruit sa vie.  Le destin ne s’arrêtera pas en bon chemin, Emily ne sera jamais seule, sa mère avait un plan pour le jour de ses vingt ans, infaillible soit-il mais, qui ne sera pas sans accroc. La jeune fille retrouvera des gens qui auront à cœur son bien-être, un patrimoine dont elle n’avait pas connaissance, des réponses à ses mille questions et la clé de sa vengeance. Mais, quand l’amour s’en mêle, la raison s’envole et les plans tombent à l’eau. Emily tiendra-t-elle sa promesse et ira au bout de sa mission ou laissera-t-elle l’élan de son cœur l’en distraire ?

La plume de Sylviane Blin a été une sacrée surprise ! Elle a concocté une romance soft dont le fil conducteur est la légende du fil rouge et une trame qui ne l’est point, bien au contraire. Les couleurs de la nuit est un romantic-suspense haletant avec une intrigue dévoilée avec parcimonie afin de nous garder dans le flou du début à la fin, j’avoue que je n’en ai pas deviné les tenants et aboutissants que vers la fin. L’auteure a réussi son challenge à nous embarquer pour cette épopée où légende, sentiments et vengeance font un bon ménage. Elle nous a offert un amour fort, une alchimie aussi poétique que pudique qui rappelle un certain romantisme d’antan où se mélangent avec une parfaite harmonie, de beaux sentiments, de l’imagination, fiction et moult rêveries ! Et au milieu de tous ces mystères est né l’amour. Un amour prédestiné mais, inattendu, celui qui ne fléchira point sous le coup des épreuves et durera jusqu’à l’éternité…

Si je n’ai pas eu d’affinités avec le personnage masculin, Emily m’a conquise et m’a touchée en plein cœur. Les épreuves par lesquelles elle est passée ont forgé sa personnalité et lui ont donné les armes pour échafauder sa vengeance même si elle devait renoncer à elle-même. Un personnage qui n’a pas perdu son âme solaire malgré la noirceur dans laquelle elle a fait ses griffes. Elle est envoûtante, d’une humilité et gentillesse qui ne laissent pas indifférents.

Bref, Les couleurs de la nuit est une romance qui vaut le coup de découvrir si vous aimez les histoires avec une bonne dose de suspense !

Merci à Sylviane Blin pour sa confiance ainsi que pour l’envoi du service presse numérique !

blin

L’auto-édition à l’honneur avec Sylviane Blin !


Noir et Or Cercle Immobilier LogoHello les étoiles, notre rubrique du Jeudi consacré à l’auto-édition vous embarque à la découverte de Sylviane Blin. Pour celles qui ne la connaissent pas, sachez que Sylviane BLIN est une auteure indépendante française, née à Paris et vivant dans les hauts de France. Passionnée de littérature et plus particulièrement de Fantasy ! Alors si vous aimez les mondes féériques peuplés de créatures étranges, de monstres et de sorciers, n’hésitez pas à découvrir son univers.

 

blinCORNWAND Léa et Paterson sorti en septembre 2017 est son premier roman et son lectorat n’en disent que du bien. Il est disponible en numérique Lien d’achat  , en broché Lien d’achat  ainsi en lecture gratuite dans Kindle Unlimited.

À travers cette épopée d’aventure ébouriffante, Sylviane Blin trace le parcours initiatique d’une jeune fille en quête d’identité et désireuse de trouver sa place dans le monde, comme tous les gens de son âge. 

Résumé : En apparence, Léa est une adolescente comme les autres. Mais les apparences sont souvent trompeuses. En effet, depuis quelque temps, la jeune fille se doute bien qu’elle est différente de ses camarades, sans savoir expliquer cette différence ni pouvoir en parler à quiconque. Alors elle ne partage ce lourd secret qu’avec son chat, Paterson… Jusqu’à l’été de ses 15 ans, au cours duquel elle passe ses vacances chez sa grand-mère, Wenny, qui lève une partie du mystère. Oui, Léa est différente. Oui, elle est dotée de fabuleux pouvoirs. Et, oui, elle vient du monde fantastique de Cornwand.
À peine Léa a-t-elle eu le temps de se faire à cette idée qu’elle est précisément envoyée en mission sur la terre de ses origines, menacée par un danger de destruction imminent. Fragon Kyrius, le mage noir, assoiffé de vengeance, a juré la perte de cette paisible contrée et de tous ses habitants. Mais de quoi veut-il se venger ? Et pour quelle raison cherche-t-il particulièrement à faire périr Léa ? Risquant leur vie à chaque instant, et bravant sortilèges, monstres et démons, Léa et Paterson se jettent dans l’aventure pour obtenir les réponses à leurs questions et sauver Cornwand. Cependant, toute vérité est-elle bonne à découvrir ?

Avis lecteurs :

Leeloo : J’ai été agréablement surprise par cette fantastique histoire, l’auteure a su créer un univers très spécial avec tout les ingrédients qu’il faut pour me garder captivée, la magie, les mystères, les drôles de personnages que j’ai très bien imaginés tellement la description est bien faite, j’ai pu voir leurs visages avec un sourire aux lèvres. Une histoire magique pour l’enfant qui sommeille en nous et pour la jeunesse !

Zorbe Ratin : Ce roman, fantastique à souhait se lit bien et vite tant on est pris dans l’histoire.
C’est bien écrit, et j’ai passé un super bon moment. Un roman fantastique pour tous les ages. 

 

MarjouLev :  J’ai apprécié chaque description de ce monde inconnu qu’est Cornwand et les mystères entourant Léa et Paterson. La plume est fluide, élégante et très agréable, un vrai bonheur que de la lire. J’attends la suite avec impatience. Retrouver son âme de rêveur !

 

blinLéa et Paterson – Le Jeteur de Sorts, la suite est arrivée en décembre 2018. Une suite qui s’est fait attendre mais qui a tenu ses promesses selon son lectorat. Disponible en numérique lien d’achat , en broché Lien d’achat ainsi qu’en lecture gratuite dans l’abonnement kindle.

Résumé : En cette rentrée scolaire, Léa, Paterson, Laurelin et Fagus se retrouvent à l’école des druides de Moros pour apprendre à maîtriser et à développer leurs pouvoirs. Cela leur permettra d’assumer sans faillir leur rôle de gardiens de la vallée des portes de Cornwand, le pays magique duquel ils sont originaires. Ils n’imaginent pas alors qu’ils passeront très rapidement de la théorie à la pratique. En effet, aux vacances de la Toussaint, les quatre jeunes gens sont attendus à Cornwand pour participer à la fête celtique de Samonios. Mais à peine arrivée sur place, Laurelin adopte un comportement des plus étranges. Elle devient agressive envers tout le monde et entame une métamorphose physique inquiétante. Devant ce phénomène, certains évoquent la malédiction du jeteur de sorts, une histoire vieille de plus de quatre cents ans qui semble refaire surface aujourd’hui. Pour sauver la population d’une mort certaine, Léa et Paterson n’hésitent pas à mettre leur vie en péril ni à combattre des puissances que leur bref apprentissage à l’école des druides ne les a sans doute pas préparés à aff ronter. Surtout si ces forces des Ténèbres comptent à présent dans leurs rangs leur meilleure amie, Laurelin…
Dans Le Jeteur de sorts, les lecteurs suivent avec plaisir les nouvelles aventures de Léa et Paterson, qui doivent défendre le monde extraordinaire de Cornwand, tout en apprenant ce que signifie le mot « amitié

Avis lecteurs : 

Mille et une pages L et M : Quel grand bonheur de retrouver ces personnages, que j’ai adoré dans le premier tome, et bien ce deuxième tome, encore plus, ce qui fait que je peux dire que c’est un coup de cœur pour moi.

Izzie dOr : Comme dans le précédent tome, Sylviane a su nous embarquer dans un monde féérique. Nous y retrouvons certains personnages emblématiques tels que Gwen, Filinrod ou encore Berry mais certaines questions demeurent sur certains. Qui sont ils réellement et que veulent-ils ? Je pense que le troisième tome de « Léa et Paterson » pourra répondre à beaucoup de questions. De plus, la fin nous fait découvrir d’autres forces – sûrement démoniaques – que sais-je…Un régal !

Marie-Laure : Vivez comme moi, cette histoire de jeunes embarqués malgré eux dans un affrontement bien difficile et sans expérience, enfin très peu de la magie. Des âmes possédées, de la tristesse, de la peur, ils vont passer par toutes les phases mais est ce que le courage et la solidarité feront face au grand danger qui s’est abattu sur eux ? Une histoire magique et féerique !

blinLes couleurs de la nuit, une sortie de cette année en fin février. Une douce romance contemporaine avec une touche de suspense qui saura vous toucher autant qu’elle m’a émue.  Je vous en parle dans ma prochaine chronique ! 

Disponible en numérique Lien d’achat , en broché Lien d’achat   et en Kindle Unlimited. 

Résumé : Entre les fantômes du passé et les ombres de l’avenir, auront-ils le temps de vivre passionnément leur présent ?

À vingt ans, Emily, orpheline sujette à des crises de mélancolie, doit quitter le pensionnat dans lequel elle a été placée depuis quinze années. De retour dans la propriété familiale, elle apprend l’effroyable vérité sur la disparition de ses proches. Se venger et rétablir la justice devient alors son obsession. Mais lorsqu’elle rencontre Mathieu, un homme d’affaires séduisant, elle sent que l’attraction irrépressible qui naît entre eux pourrait dévaster et ébranler ses résolutions…Quel choix lui reste-t-il quand une course impitoyable contre la montre s’est enclenchée ?

Avis lecteurs : 

Fée : Un amour fort ! Sylviane Blin Auteur nous emmène au cœur d’une belle histoire d’amour pris dans le feu et la spirale de la vengeance entre haine et passion, culpabilité et amour quel choix feront ses personnages ?

 Elisabeth : L’histoire comporte tout ce qu’il faut pour en faire un très bon roman : mystère, suspens et très belle romance. L’écriture est fluide et riche. Un coup de foudre !

The Dreamer : Je ne suis pas très fort pour étaler mes sentiments, mais je dois dire que cette lecture m’a d’abord plu par le style de l’auteur, qui coule comme du miel, mais, surtout, par l’authenticité et le caractère touchant des personnages.

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui, si vous voulez suivre l’actu de l’auteure, je vous invite à cliquer les liens de ses réseaux sociaux.  

Facebook – Instagram – Twitter – Amazon

Merci les étoiles pour votre intérêt et à bientôt pour un nouveau rendez-vous de notre rubrique consacrée aux  auteurs indépendants !

165465272_934548027281901_3460722803168914761_n

L’avis de Charlotte sur Brothers of Death tome 3 – Hope de Laurie Eschard


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Brothers of Death tome 3 – Hope de Laurie Eschard publié par Shingfoo éditions

Titre : Brothers of Death tome 3 – Hope

Auteur : Laurie Eschard

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Tome 3 de la saga Brothers Of Death.

Cela fait presque cinq ans que Devon Thomas purge sa peine à l’ADX Florence. Il s’efforce de ne pas faire de vagues mais quand il apprend que la maladie de sa mère évolue, Devon fait une demande de transfert afin de revenir à Ironwood. Dans ce nouveau centre pénitentiaire, le système carcéral est complètement différent de celui de la prison du Colorado.
À Ironwood, le passé le rattrape et les problèmes rejaillissent, ce retour aux sources ne sera pas de tout repos.
Pourtant au milieu du chaos, la rencontre avec Violet, jeune bibliothécaire au grand cœur sera peut-être son salut… et sa porte de sortie ?

Mon avis :

Devon est à la prison hautement sécurisée ADX depuis presque 5 ans. Son objectif : ne pas faire de vague et respecter toutes les consignes pour sortir au plus tôt. Quand il apprend que la maladie de sa mère évolue, il demande à revenir à Ironwood dans le centre pénitentiaire de sa ville d’origine. Mais se retrouver au cœur de cette ville fait resurgir le passé, notamment les problèmes entre les Brothers of Death et leurs rivaux qui n’ont pas cessé. La prison, sera-t-elle un endroit sûr pour lui ?

C’est dans la bibliothèque de cette prison qu’il fait la rencontre de Violet, arrivera-t-elle à lui apporter un peu de douceur et d’humanité ?

Je suis contente de retrouver Devon, mais les conditions sont difficiles pour lui, comme pour tout le monde, je suppose. Sa vie carcérale est bien décrite, j’ai eu beaucoup de peine pour lui, pour ce sacrifice qu’il a consenti à faire. De par le premier tome, nous avons des éléments dont lui ne dispose pas et ça a été assez frustrant pour moi de le voir se résigner, même si je comprends ses raisons.


Devon s’est assagi avec ces quelques années d’incarcération. Il a mis de côté son côté impulsif pour devenir le sage détenu Thomas. Il reste cependant inquiet pour sa famille notamment pour sa mère dont la maladie ne s’améliore pas voilà, pour sa sœur dont l’état semble empirer depuis plusieurs années, ainsi que pour son frère qui se démène pour gérer financièrement tout le monde. J’ai aimé voir que son petit frère et mûri ça laisse présager un meilleur lien entre pour la suite. Sa rencontre avec Violet lui apporte tout de même du baume au cœur, j’ai aimé la relation qu’ils tissent ensemble malgré la situation et les interdits.

Violet est une douce jeune femme. Elle est enseignante dans un lycée et donne de son temps comme bénévole à la prison où elle assure des cours aux détenus. Elle a le cœur sur la main et n’hésite pas à donner d’elle-même, peut-être un peu trop parfois, car certains pourraient en profiter. J’ai aimé cette jeune femme qui est malgré tout têtue, qui sait ce qu’elle veut et ne lâche rien.

Dans ce troisième opus, les choses évoluent, notamment pour les personnages, mais aussi au niveau de l’histoire. J’ai beaucoup aimé l’évolution de Devon qui fait face à beaucoup de choses, il est à la fois psychologiquement difficile d’avancer et en même temps, il est empreint d’une douceur et d’une force incommensurable.

La fin de ce tome donne encore une fois envie de plonger immédiatement dans la suite, qui ne tardera pas à arriver, pour savoir comment les choses vont tourner, je croise les doigts, car j’ai peur pour tous les personnages auxquels je me suis attachée.

Comme dans le précédent, j’ai adoré le rythme de l’histoire, pas de place à l’ennui. La plume de l’auteure est agréable, fluide et addictive. Je suis extrêmement impatiente de découvrir la suite !

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

J’observe Atkins un instant avant de secouer la tête. Le gardien semble satisfait et se recule, retournant à l’observation du réfectoire. Pourtant, il continue à jeter des petits coups d’œil furtifs vers nous, prêt à intervenir si ça dégénère.

— Qu’est-ce que tu me veux ? je finis par lui demander.

Atkins se lève lentement et finit par faire un petit signe de tête à ses acolytes. Ils dégagent leurs mains de mon épaule.

Fait gaffe à toi, Thomas ! Surveille bien tes arrières parce que je serai toujours tout près. Tu n’es plus seul, Thomas. Je ne sais pas comment ça fonctionne dans ton clan de tocards mais chez les Skulls, c’est une vie contre une vie et chacun paie ses dettes.