Get High #2 d’Avril Sinner – Black Ink éditions !

Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le final de Get High d’Avril Sinner et quel final ! Une invitation au show « free and open acces » dans la bulle de deux âmes sœurs aussi torrides, tordues qu’ingérables ! Des joutes verbales houleuses, des rebondissements et moult émotions ! A ne pas manquer !

Titre : Get High #2

Auteure : Avril Sinner

Editeur : Black Ink éditions 

Genre : Romance érotique

Broché : Lien d’achat

Résumé : Avec l’aide de Sly, Raphaëlle, remonte à la surface après s’être noyée dans la double déferlante Jean-Edern.

Elle est allée loin, beaucoup trop loin dans cette relation extrême et aujourd’hui en paie le prix.

Elle en ressort amoureuse. D’un amour irrationnel, passionnel pour un homme inaccessible, destructeur.

Parfois le choix du coeur s’oppose à celui de la raison. Alors, va-t-elle répéter inlassablement les mêmes erreurs ou saura-t-elle modifier le cours de cette histoire ?

De Paris, à l’univers impitoyable d’Hollywood, en passant par La Grèce, berceau de ses origines, Raphaëlle va devoir affronter son destin et les démons de l’homme qu’elle aime.

˗ ˏˋ ⭐ˎˊ ˗ ✧︡ °₊.—L’avisdeMya — .₊°✧︡ ˗ ˏ ˋ ⭐ˎˊ ˗

Avant de débuter ma lecture de ce 2e tome de Get High, une question s’imposait d’elle-même. Notre trio de choc va-t-il surfer à l’identique du 1er tome ? Avril Sinner saura-t-elle se renouveler pour faire repartir de plus belle les battements de nos cœurs ? Et c’est là qu’Edern, s’insurge et me reproche de ne pas avoir confiance en la plume de l’auteure, ni en son « addictivité » notoire. Il était outré que j’ose douter de son magnétisme, de sa « connardise » légendaire et de son chic pour « créer » des noises rien que pour le plaisir de jeter le trouble dans la vie de Raph. Eh oui, qui oserait targuer Edern d’ennuyeux alors que notre acteur adulé s’est refait une nouvelle peau. Non, ne vous inquiétez pas, il restera le connard de vos rêves. Sauf que cette fois-ci, c’est un connard en mieux. Edern reste égal à lui-même, une canaille de la pire espèce, lunatique et imprévisible. Sa tendance auto-destructrice et sa manie de souffler le chaud et le froid continuent à tourmenter Raph, mais on ne va pas la plaindre, hein, elle en redemande et j’avoue, aussi !

En effet, cela fait des mois que Raphaëlle n’a pas eu de nouvelles de lui et elle est toujours aussi anéantie. Pour oublier sa douleur, elle s’est jetée dans les lames des vagues comme un poisson manquant d’air pour y chercher du réconfort. Et pas que… Les bras de Sly se sont avérés d’un soutien indéfectible qui l’aident aussi à passer le cap de sa colère dévastatrice. Entre l’amour et la haine, il n’y a pas qu’un pas, parait-il… Si sa tête hait la douleur que cet amour lui fait subir, son corps, lui, se souvient encore des caresses de ses mains, n’oublie pas son parfum qui imprègne toujours sa peau. Et son cœur n’est pas en reste, il se souvient aussi de son regard qui faisait exploser son palpitant… Le haïr oui mais, l’oublier, ce n’est pas près d’arriver.

Si la douleur est toujours crevante, toutefois, peu à peu, Raph reprend du poil de la bête et décide de tourner la page et reconstruire sa vie. Jusqu’au retour de Jean… Ce dernier, en bon ou mauvais repenti, est revenu pour réparer ce qui a été cassé et voudrait bien recommencer leur relation là où elle s’est arrêtée. Mais s’il avait une arrière-pensée, cela devrait probablement avoir avec son ex-compagnon de coucherie. Jean est un charmeur mais, c’est aussi un manipulateur né et plus tôt elle s’en rendra compte mieux elle se portera. Cependant, Raph a le sens des contradictions, elle serait capable d’accepter n’importe quel défi juste pour le plaisir de la provocation. Et elle n’a résisté à celui de Jean sachant ce qu’il est. Et ce n’est pas tout, Edern a choisi le mauvais ou le bon timing pour sortir de son silence ! Le tandem à trois reprendra-t-il ses vieux travers ? Edern voit clair dans le jeu de son ami, mais consentira-t-il encore à repartager le cœur et le corps de son impétueuse Raphaëlle ?

Avril Sinner m’a totalement embarquée dans ce final bluffant. Les personnages continuent à jouer mais, dans un huis-clos qui parle bien mieux à mon cœur incorrigiblement romantique. Laisser Jean, en dehors de leur bulle, était une expérience inédite et carrément jouissive. Mais ce dernier, se laissera-t-il s’exclure d’un trio si convoité ?

Un long chemin attend nos deux protagonistes avant d’arriver à bon port ou pas… Un chemin semé de jalousie, de trahison, de larmes, de deuil et je n’oublie pas la horde hargneuse et sans pitié des paparazzis qui menaceront aussi l’équilibre vacillant de cette relation amoureuse naissante. Une relation vertigineuse à haut et à bas selon leurs humeurs aussi changeantes que dame nature. Ce final est sublime et haut en couleur. J’ai peiné au démarrage mais, une fois lancée, je n’ai pas pu m’arrêter. Je me suis délectée de ce nouvel Edern, inconnu au bataillon, un Edern, fragile malgré les apparences, plus ouvert, plus à l’écoute. Son passé est encore plus sombre qu’on ne l’a imaginé, il a souffert et n’a jamais arrêté mais, se bat pour se relever, pour être digne de celle qui a conquis son cœur. J’ai aimé aussi la nouvelle facette de Raph qui est un peu moins énervante, plus combative, plus audacieuse et réfléchie à la fois. Jalouse et possessive aussi et ne passera aucune incartade à son amant. Un vrai tourbillon qui entraînera Edern dans sa folie mais, il en redemandera. Leur couple est pire que les sables mouvants. Une furieuse déferlante qui emporte tout dans son sillage. Une fois pris dans entre leurs griffes, aucun moyen de vous en libérer. Et vous ne le voudriez pas.

Vous l’aurez deviné, cette fin de Get High est une invitation au show « free and open acces » dans la bulle de deux âmes sœurs aussi torrides, tordues qu’ingérables qui nous touchent par leurs failles, par leurs combats contre leurs vieux démons mais, dont le chemin de la reconstruction semble si complexe, si inaccessible… Une fin sublime et pur érotisme, mais pas seulement… C’est aussi un ravage émotionnel transportant. Un amour fusionnel et passionné frisant l’obsession. Un amour qui se ferme au monde extérieur et un brin destructeur. Mais il y a aussi ces moments où les personnages nous régalent de leurs joutes verbales houleuses et pince-sans-rire, ce qui relâche un peu la pression des rebondissements haletants, addictifs et aussi excitants qui s’enchaînent crescendo au fil des pages. Le voyage à Hollywood ne sera pas sans casse, tenez-vous prêtes à essuyer des turbulences tout le long de la route !

Merci à Black Ink éditions pour cette relecture qui m’a replongée dans l’univers atypique d’Edern et de Raph.

get high

3 commentaires sur « Get High #2 d’Avril Sinner – Black Ink éditions ! »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s