Play me, Si tu peux… #2 de Maelène Eloradana en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Play me, le 2e tome de la série Si tu peux…de Marlène Eloradana. Une magnifique et épique romance 100% humour même dans certains moment pénibles de l’histoire de Zoey qui nous touchent profondément !

Titre : Play me, Si tu peux… #2  

Auteure : Maelène Eloradana

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien achat

Catch me, Si tu peux #1.5 – Broché

Résumé : Elle est déterminée à le mettre à genoux…
Il est sûr qu’elle craquera bien avant lui…
Une colocation où tous les coups sont permis !
La relation de Travis et Zoey est mouvementée. Trois mois ont passé depuis leurs retrouvailles, et ils n’ont rien trouvé de mieux que de parier sur celui qui fera craquer l’autre en premier.
Désormais colocataires et prêts à tout pour gagner ce pari fou, Travis et Zoey pourraient bien découvrir que ce jeu de séduction s’avère plus dangereux qu’il n’y paraît.
Entre passé et présent, suivez-les dans leur folle aventure aux côtés de leur bande d’amis totalement déjantée.
Peut-on mourir de frustration ou de combustion spontanée ? Survit-on à une nuit d’Halloween en plein cœur des Highlands ? Toutes les réponses dans Play me !

𒈝⭐ L’avisdeMya ⭐𒈝

Tout d’abord, une info importante que je me dois de vous transmettre, n’abordez la lecture de Play me qu’après la lecture de Cache me, une sorte de prologue pour comprendre les tenants de l’histoire de Travis et de Zoey. Mais pas de panique, l’ebook est offert gracieusement par l’auteure en vous inscrivant à la Newsletter Site internet de M.E ou sur Amazon, en format papier, vous trouverez le lien en haut de l’article.

C’était un plaisir de retrouver la plume de Marlène Eloradana dans ce deuxième tome de la série Si tu peux… Avec Play me, elle nous prouve que l’engouement que le 1er volet a suscité chez les lectrices n’était pas un fait du hasard mais, bien un talent inné qui nous embarque et sans sursis dans l’univers déjanté de ses personnages hauts en couleur, un peu foufous mais, si drôles et si attachants. Si Travis nous a paru arrogant, dites-vous qu’il ne nous a servi que le côté qu’il pensait devoir être. Malgré ses fanfaronnades, Travis est un type bien, respectueux, aimant, attentionné, patient et surtout, c’est un amoureux en détresse maximale. Fragilisé aussi par ses vieux démons et la colère fait partie de son quotidien, ce qui dessert et impacte sa vie actuelle et son comportement relationnel. Travis, se dévoile sans pudeur à nous grâce au retour de Zoey qui a été sa sauveuse dans les pires moment de sa vie. Aujourd’hui, il ne devrait pas y avoir de rendez-vous manqué entre eux comme par le passé, c’est une promesse qu’il se fait. Si son âme sœur a décidé de ne pas lui faciliter la tâche, il est cap de relever le défi et il ne joue que pour gagner !

Et si vous avez goûté à l’humour tordu de Cameron, je vous promets que dans ce tome, vous le découvrirez dans sa nouvelle facette « diaboliquement possédé ». Et ne doutez surtout pas du résultat, ce cocktail aussi enivrant que rafraîchissant est une réussite éclatante. Par les émotions fortes et sincères, le naturel du jeu des personnages, la thématique abordée qui a apporté son lot de peine, de surprises, de questionnements et une « addictivité » à la trame. Sans oublier l’humour présent à forte dose qui fait du bien à nos zygomatiques, grâce aux incorrigibles Roy.

Dès le début, le jeu s’installe entre Travis et Zoey et chacun y va de son ingéniosité pour mettre à genou l’autre. Tout y passe, des parades nuptiales, certaines toute en sensualité et d’autres à mourir de rire, coups bas, à celui qui se montre plus inventif et plus résistant aux attraits de l’autre. À chaque fin de round, on a hâte de savoir ce que nous réserve le suivant. Malgré le thème difficile et la tristesse qu’on devine dans le sourire et les yeux de Zoey, les pages défilent sans que le sourire ne quitte nos lèvres. Un roman sous le signe de la bonne humeur et de la séduction qui instaurent une ambiance très positive et permettent une lecture ininterrompue. Un jeu dont seul l’amour en sortira vainqueur ou pas… Le grain de folie de Cameron a fini par gagner le côté relativement raisonnable de Travis… Ce qu’il ne ferait pas pour gagner mais, surtout conquérir le cœur de son zamoureuse, mot emprunté à l’adorable Effie dont les mignonneries étaient fort présentes aussi. Cam, son côté diabolique et ses idées foireuses… oups, pardon, je voulais dire géniales, vont déclencher des vagues de fous rires et particulièrement l’épique scène du billard qui m’a achevée dont la fautive n’est qu’Amy, sa compagne. Décidément, le fruit n’est pas tombé loin de l’arbre, ils se sont bien trouvés ces deux-là… Cam, toujours possédé par le génie des labos, nous partage quelques-unes de ses expériences, c’était instructif et hilarant (Mais d’où tu sors tout cela Marlène ?) Cam a apporté le grain de folie qui m’a autant conquise que le duo Zoey et Travis.

J’ai aussi beaucoup aimé la famille MacLan, elle apporte une touche aussi mystérieuse que mystique. Il émane de cette fratrie une aura apaisante et je serais vraiment ravie si l’auteure se décide à nous partager leurs histoires qui ne doivent pas être banales.

Une excellente dynamique, un rythme qui ne baisse même pas d’un petit cran du début à la fin et une ambiance aussi éclectique qu’électrique au sein de cette bande d’amis qui ne laissent pas indifférentes. Le tout, partagé avec une émotion qui va droit au cœur. Un plus pour les fans de Harry Potter, vous y trouverez aussi votre compte, je ne dirai pas plus.

Bref, une suite qui a ravi mes papilles, a rempli mon cœur d’allégresse et m’a remonté le moral. Un super moment de lecture à ne pas manquer !

Merci à Marlène Eloradana pour cette magnifique et épique romance 100% humour même dans certains moments pénibles de l’histoire de Zoey qui touchent profondément !

199203908_307694434365494_2942453925599981607_n

Instant Emotions d’une étoile filante avec la trilogie Scrap Metal de Jana Rouze !


Hello les étoiles, L’instant émotions d’une étoile filante vous embarque pour un ressenti sur une lecture aussi atypique qu’émotionnelle ! Alors, accrochez-vous et top départ pour un trop-plein d’émotions jusqu’à la ligne d’arrivée avec notre étoile filante !

195293493_524140008605398_7757919123781219742_nTitre : Scrap Metal – Trilogie 

Auteure : Jana Rouze

Editeur : Hugo Roman 

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : 7,99€

Broché : 18.90

Poche : 8.50

Résumé : Tout commence par une lettre laissée à la hâte par un mort.
Trois mots inscrits d’une écriture tremblante livrent le nom d’un homme public et une ville.
Pour Sauvage, l’ancien sectateur qui la reçoit, c’est la fin d’une existence pitoyable : celle d’un enfant enlevé à l’âge de cinq ans, vendu à une secte réputée parmi les plus dangereuses. Il va pouvoir retrouver le jumeau dont il a été séparé, combler le vide de son existence, et se venger. Entre la lettre et sa vengeance, il y a la fille de l’homme qui a été dénoncé. Hope n’appartient pas à son monde. Dans ses yeux de sectateur, c’est une Wog, une étrangère du monde extérieur. Sectateurs et Wogs ne se mélangent pas, ne se touchent pas. Jamais. Sauf quand leur malheur est étroitement lié.

*****

Résumé : Que se passe-t-il lorsque l’amour devient immoral ?
Pendant des années, Sauvage a cherché son frère jumeau vendu en même temps que lui et n’a pensé qu’à sa vengeance. Pendant des semaines auprès de lui, Hope a exploré toutes les possibilités pour que son père n’ait rien à voir avec les accusations portées contre lui par le sectateur. Tous les deux ont échoué. Abandonnant toute idée d’intégration, chacun d’eux va devoir se reconstruire dans le monde auquel il appartient. Vingt ans plus tôt, un crime affreux a été commis. En avouant le motif de ses actes, le père de Hope a aussi désigné un nouveau coupable. Pire que le précédent. L’identité de ce coupable leur interdit toute relation authentique.

*****

Résumé : Tout les voulait ennemis. Tout les destinait à la haine.
En choisissant de s’aimer, sans tout connaître de la vérité qui les lie, Hope et Sauvage ont pris le risque de se dresser chacun contre leur destin.
Suicide. Prostitution. Retour à la secte. Tels sont les choix qui attendent les sectateurs à leur sortie.
Sauvage et Hope se battent. Lui contre ce qu’il pense être le seul choix possible. Elle contre lui.

Mais qu’adviendra-t-il lorsqu’ils connaîtront toute la vérité ?

*****

˗ ˏˋ ⭐ˎˊ ˗ ✧︡ °₊.—Instant émotions – Scrap Metal— .₊°✧︡ ˗ ˏ ˋ ⭐ˎˊ ˗

Mon Instant Émotion pour la Saga “Scrap Metal“ se résume en trois adjectifs : Étonnant ! Effarant ! Extraordinaire !

Et pourtant, si j’avais dû donner mon sentiment au départ de ma lecture du premier tome de cette trilogie, elle aurait plutôt été : perdue et perplexe. Pourquoi ? Eh bien tout simplement, car j’avais oublié qu’il y a des auteurs et des histoires qui ne se lisent pas à l’image de nos vies d’aujourd’hui, soit à 100 à l’heure, entre deux portes, deux rendez-vous, à la va-vite ; mais à qui on doit être capable d’offrir du temps et de l’investissement personnel pour situer l’environnement complexe qu’ils nous dépeignent, déceler l’intrigue ou les intrigues qui s’entremêlent, et apprendre à connaître les personnages ainsi que leurs vies et sentiments dont la teneur et profondeur sont hors du commun et du temps.

Jana Rouze est de ces auteurs, dont la plume dense n’est pas à prendre à la légère, ni dans ses thèmes dévoilant de nombreuses vérités que l’on préférerait fantasques, ni dans son partage d’émotions si intenses qu’on en perd la notion du réel… ou pas. Une plume qui pose chaque mot à une place précise, offrant un sens particulier et propre à ce dernier, et déterminant ainsi l’information à travers le ressenti transmis. Alors certes, au début, je me suis perdue dans le prologue du premier tome, tant il a retenu mon attention ; j’ai dû me familiariser avec l’univers atypique que l’auteure présente ici ; je suis partie en quête d’informations pour en comprendre les tenants ; et je me suis laissée submerger par toutes les émotions aussi sombres que lumineuses jusqu’à mon immersion totale dans cette Saga. Et quelle Saga !

Avec “Scrap Metal“, on ne peut que gagner ! Si on aime la vitesse, bienvenues dans le bolide de Sauvage, personnage principal masculin, qui, à 340 km/h, vous emporte dans ses ténèbres à la recherche d’un point de lumière passé, dans un présent déroutant. Vous préférez ressentir l’adrénaline de loin ? Aucun souci. Prenez place aux côtés de l’équipe technique. Pas sûre qu’ils soient très loquaces et partagent beaucoup d’informations, mais on y apprend vite que le silence est bien plus parlant que le brouhaha de connivence. Et si, l’observation vous attire plus que la participation, sans aucun doute Hope, personnage principal féminin, vous servira de guide idéal vers l’inconnu pour saisir la plus fine des subtilités d’un monde où les codes et les émotions sont bien à l’opposé de certaines conventions. Elle abattra les murs édifiés autour des notions, tels l’emprisonnement, mettant à nu l’âme entre mensonges et illusion ; la vengeance, exploitant le passé au présent via le compromis ; la peur, contrôlant le moteur dans chaque agissement, de petits comme de grands ; l’amour, qui fait danser, parler et rire tout simplement face à celui qui cloisonne, rend muet et fait pleurer, mais qui n’en est pas moins édifiant ; et le pardon, qui peut être donné alors qu’on le peut l’envisager.

Alors, chauffez les gommes ! Dépassez le premier virage, imprégnez-vous suffisamment du brouillard pour le dissiper sans accident, dépassant la “Mis à la casse“. Pied au plancher, partez à la découverte de “Deux mondes à l’opposé“, où les émotions sont aussi dangereuses et sombres, que paradoxales et tendancieuses, ou profondes et lumineuses. Faites attention aux intempéries, provoquant inopinément glissades, chutes et accident graves. Laissez-vous entrainer par l’aspiration de cette lecture. Et soyez assurées que le drapeau damier n’éclairera qu’ »Une seule ligne d’arrivée“ sur l’asphalte de toute émotion isolée et confondue. Pour ceux et celles, qui n’ont pas encore le permis, ou ne connaissent pas tous les codes, rien de mieux qu’une leçon avec un pilote aguerri au volant d’un bijou collector emporté par la fabuleuse playlist 100% adrénaline de vainqueur ! Tenue de route et sourire aux lèvres assurés !

“Scrap Metal“ est de ces histoires qui sont “PLUS“. Plus intenses. Plus dérangeantes. Plus envoutantes.“ On veut toujours en savoir PLUS. Rien de moins… C’est un tout ! La découverte de cette saga, ces personnages et leurs aventures resteront un Instant Émotions Grisant et Grandiose pour moi.

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n

L’avis de Charlotte sur Vegas, sex & secrets de Alexia Clemens


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Vegas, sex & secrets de Alexia Clemens aux Editions Addictives : une romance dynamique et drôle !

Titre : Vegas, sex & secrets

Auteur : Alexia Clemens

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Tout ce qui se passe à Vegas… finit dans un lit !

Joyce est la sérieuse de son groupe de copines, celle qui garde la tête froide et ne fait jamais rien sans réfléchir.
Mais à Vegas, elle accepte d’envoyer valser tous ses beaux principes ! Du fun, de l’alcool, et pourquoi pas du sexe torride ?
C’est ainsi qu’elle rencontre Jayden, terriblement sexy et magnétique.
C’était censé être une nuit – exceptionnelle, certes ! –, une seule.
Mais alors qu’elle ne pensait plus jamais le revoir, elle ne cesse de tomber sur lui… et l’alchimie est toujours aussi puissante.
Alors, cap ou pas cap de tout tenter ?

Mon avis :

Joyce est une jeune femme sérieuse et réfléchie, alors que ses meilleures amies, Ella et Alix, sont plutôt délurées. Direction Vegas pour les trois amies. Joyce a pour consigne d’envoyer balader son côté sage. Au programme : on s’amuse, on boit et on se laisse aller dans les bras d’un homme charmant, car tout ce qui se passe à Vegas… finit dans un lit !

Elle décide de suivre les conseils de ses amies et rencontre Jayden, il est terriblement sexy et a un regard envoûtant ! Elle se laisse aller pour une seule et unique nuit avec lui. Enfin, c’est ce qui était prévu, car les choses ne se passent pas comme elle le voudrait. Elle ne cesse de tomber sur lui. L’alchimie du premier soir est toujours aussi présente, mais a-t-elle envie d’aller plus loin avec lui ?

Joyce est en effet une jeune fille plutôt sage. Elle ne se laisse pas aller et réfléchit toujours avant d’agir, ce qui fonctionne bien pour elle jusque-là. Des expériences passées lui ont laissé quelques traces, du coup la jeune femme manque de confiance en elle.

Jayden est d’un homme séduisant et très attirant, mais c’était également un coureur de jupons qui ne s’en cache pas. Malgré lui, la jeune femme de Vegas lui reste en tête bien plus qu’il ne le souhaiterait. Il tente pourtant de passer à autre chose.

Entre eux, le manque de confiance, les expériences passées et les envies pour l’avenir sont un gros frein qui les empêche d’envisager continuer l’aventure. Malgré tout, ils ne peuvent pas se croiser sans être attirés l’un par l’autre comme des aimants.

J’ai adoré ces deux personnages très touchants. Ils ont tous les deux plus à montrer qu’on ne pourrait le croire au premier abord.

Les deux amies de Joyce ont un grain (ou plusieurs) de folie qui les rendent exceptionnelles. Jayden n’est pas en reste côté amitié et lui aussi est bien entouré. Tous ensemble, ils forment un sacré groupe. J’ai énormément ri avec eux, plusieurs passages sont mémorables !

Bien que certains éléments soient plutôt prévisibles, cela ne gâche rien au charme de la lecture avec tout de même des gros doutes sur le déroulement, car en plus des difficultés liées à leur personnalité ou leurs attentes, on peut compter sur des éléments perturbateurs pour compliquer la donne.

J’ai passé un très bon moment avec cette histoire qui m’a beaucoup fait rire. Les plumes des auteures se marient à merveille, je n’ai pas réalisé durant ma lecture qu’il s’agissait d’un quatre mains, je l’ai découvert en lisant les remerciements !

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Mon regard plonge dans le sien, énigmatique. Ses yeux sont d’une beauté à couper le souffle, d’un bleu sombre, brillant comme un ciel d’été étoilé, hypnotisants par leur intensité, ses iris sont surmontés d’une corolle noire.
Je me perds dans son regard magnétique, ignorant la conversation autour de moi. Les traits de son visage sont fins mais virils, sa mâchoire carrée est recouverte d’une fine barbe aussi sombre que sa chevelure, parfaitement taillée.
Ses lèvres charnues sont étirées par un léger sourire, celui qui hurle sans un mot : « Je vais te foutre dans mon pieu et te faire jouir jusqu’au lever du soleil, avant de disparaître comme si de rien n’était. Mais tu t’en rappelleras toute ta vie, évidemment. »
J’ai chaud, terriblement chaud, sous ce regard de braise. La dernière gorgée de mon verre avalée, je me lève en indiquant à Ella que je vais sur la piste.
Je dois m’éloigner, au risque de mal finir la soirée…
Ou au contraire, en passer une inoubliable !