De Miroir et d’Amour #1 du quatre-mains Julie-Anne Bastard & Jc Staignier – BMR


Hello les étoiles, je vous invite à lire mon avis sur De miroir et d’amour du quatre-mains Julie-Anne Bastard & Jc Staignier ! Une romance historique aussi originale que drôle avec une touche de fantastique qui m’a conquise !

Titre : De Miroir et d’Amour #1

Auteures : Julie-Anne Bastard & Jc Staignier 

Editeur : BMR 

Genre : Romance historique 

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley

Résumé : Que feriez-vous si, lors d’une visite au château de Versailles, vous traversiez un miroir et atterrissiez à la cour du Roi Soleil ?
Jeune professeure de mathématiques, Emma Langanay s’est laissé convaincre par sa collègue d’accompagner une visite au château de Versailles. Quand deux élèves s’éloignent du groupe, Emma part à leur recherche. Alors qu’elle parcourt la galerie des Glaces, une mélodie et des voix lui parviennent. La surface d’un miroir s’illumine…
Emma se retrouve transportée plus de trois cents ans plus tôt  : en 1680, à la cour du Roi Louis XIV. Heureusement, elle rencontre Blanche et surtout son charmant frère le comte Tristan de Vaudreuil, dont les yeux bleus ne laissent pas Emma indifférente…

˗ ˏˋ ⭐ˎˊ ˗ ✧︡ °₊.—l’avisdeMya — .₊°✧︡ ˗ ˏ ˋ ⭐ˎˊ ˗

Bluffée, je le suis et grandement ! Je savais que Jc Staignier avait une imagination débordante et un brin décalé et je constate qu’elle en a fortement usé et probablement déteint sur Julie -Anne Bastard dont je ne connaissais pas la plume jusqu’ici. Chapeau bas mesdames, vous avez osé le challenge d’unir l’historique et le contemporain, y rajouter une touche de fantastique, il n’y a pas à dire, vous êtes imparables. Utiliser la galerie des Glaces et l’avancée du miroir temporel comme fils conducteurs, excellemment bien tenté ! Résultat ? Défi relevé et vraiment très réussi !

Emma Langanay, en se réveillant ce matin, elle n’avait pour seuls soucis que la longue et épuisante journée qui l’attendait et comment susciter l’intérêt d’une horde de gamins indisciplinés dont elle est l’accompagnatrice involontaire au château de Versailles. Autant le dire tout de suite, c’est un calvaire qu’elle déléguerait bien si elle pouvait. Après tout, elle est prof de Math et pas prof d’Histoire… Et si elle a accepté cette mission, c’est assurément parce qu’elle ne sait pas dire non surtout, si c’est à une amie. Mais réellement, elle a accepté car cette dernière, l’a eue à l’usure. Entre le brouhaha des visiteurs, l’inattention des élèves, les bagarres des garçons, les cris qui fusent de partout, les pieds en compote, Emma ne se doutait pas encore que ces petits aléas ce sont les moindres de ses cauchemars ! Et c’est dans la galerie des Glaces que débute la difficile et périlleuse aventure d’Emma. Il a suffi d’un miroir au pouvoir magique ou maudit, tout est affaire de point de vue, pour que sa vie de femme du 21e siècle soit changée et que son destin soit scellé. Le transport dans une époque où la femme n’a aucune considération pourrait être dangereux pour Emma qui sans être une féministe enragée, ne tolérerait pas une atteinte à son intelligence et sa langue bien pendue risque de lui coûter davantage qu’une blessure d’amour-propre. Se retrouver de l’autre côté du miroir, au 17e siècle, une autre époque, d’autres mœurs, il y a de quoi désorienter le plus coriace d’entre nous, mais, Emma ne perd pas le nord et part rapidement à la découverte de ce monde inconnu qui ne la décevra pas. Grâce à lui, elle vit un rêve, certes loin d’être dépourvu de cauchemars, mais reste un univers fascinant et la présence de Tristan n’est pour rien de ce nouvel engouement bien sûr !

À cause de ce miroir, elle a failli mourir sur le bûcher, de se faire violenter, d’être au centre d’un complot meurtrier mais, il n’y a pas que du négatif. Elle s’est fait aussi des amis, elle, la fille réservée et solitaire, elle a suscité la passion chez un roi et pas n’importe lequel. Elle a découvert aussi l’amour, elle qui ne l’attendait pas. Changer certains évènements de l’Histoire est la cerise sur le gâteau…

Si Emma souffre de cet éloignement forcé, elle ne perd pas au change. Et si l’histoire était à refaire, elle n’y changera rien. Elle n’échangera pour rien au monde son conte de fées contre son retour à sa vie du 21e siècle qui n’avait rien de palpitant et dont l’attrait a disparu malgré le confort moderne auquel elle est habituée.

Je ne vous dis pas plus, le plaisir de découvrir par vous-même cette histoire aussi addictive, drôle que fantasque ne sera que meilleur ! De miroir et d’amour est un superbe plongeon dans un univers atypique et inédit, en tout cas pour moi. Une immersion dans une époque qui passionne aussi les amateurs que les historiens. Une intrusion dans la Cour du Roi Soleil, son faste, les magouilles ourdies par ses Courtisans et les coups bas de ses Courtisanes… Je suis fan de romances historiques et la tournure humoristique que les deux auteures ont rajouté ne m’a pas vraiment surprise connaissant la verve et la malice de Jc Staignier. Le côté fancy m’est inconnu dans le genre mais, le quatre-mains l’a fait avec maîtrise. Un excellent moment même s’il était un peu trop court pour la gourmande que je suis. Si le miroir a ébloui Emma, pour ma part, c’est le talent et la trame qui m’ont éblouie même si l’époque de Louis, le Grand ou Roi Soleil ne m’attire pas plus que cela. Mais les deux plumes m’ont embarquée et en même pas deux heures dans ce beau et addictif retour dans l’Histoire !

J’ai hâte de découvrir la suite qui sera consacrée à l’ingénue et frivole Comtesse de Vaudreuil qui promet d’être épique et hilarante. Si l’adaptation d’Emma dans le 17e siècle n’a pas été trop ardue, comment Blanche survivra-t-elle au monde actuel ? Devrais-je craindre le pire mesdames ?

Chapeau bas !

Merci à BMR pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley !

jc