L’avis de Charlotte Âmes indociles de Emma Green

Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Âmes indociles de Emma Green aux Editions Addictives : une romance intense en émotions !

Titre : Âmes indociles 

Auteur : Emma Green

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  9,99€

Poche : 7,99 €

Résumé :

Père célibataire, son cœur n’est pas à prendre. Elle ne va pas lui laisser le choix.

Styliste perchée et âme écorchée, Calliopé décide de prendre sa vie en main et d’affronter son passé : à 22 ans, la brune révoltée retrouve Willow, l’enfant qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de la petite fille, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle. Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’espérait plus. 

Mon avis :

Calliopé va devoir s’affranchir de l’autorité paternelle abusive pour retrouver l’enfant qu’elle a été contrainte d’abandonner il y a quelques années. Elle veut désormais faire ses propres choix et pour cela, il va lui falloir affronter son passé afin de laisser place au présent qu’elle veut construire avec ma petite Willow sa fille de cinq ans. Cela ne se fera pas sans difficulté, car Willow a été adoptée par Lennon Hathaway, un homme protecteur, riche, solitaire et très méfiant.

Calliopé, alias Callie, est une battante. Il le faut pour vivre dans sa famille ! Elle est aussi très créative, complètement décalée et un peu folle, mais elle est aussi cabossée, voir détruite par ce passé si difficile qu’elle a subi. Il n’est pas facile de se construire quand toute son enfance n’a été qu’humiliation et dénigrement.

Lennon est un homme d’affaire inflexible et ambitieux, cependant, il arrive à s’ouvrir un peu au contact de sa fille Willow, bien qu’il reste assez rigide et très protecteur.

La rencontre entre ces deux âmes risque de les chambouler. Comment trouver un équilibre entre la passion dévorante, les non-dits et de nombreux rebondissements ? Ils ne sont pas en plus de leur surprise, et nous non plus !

Dans cette romance, j’ai aimé passer de la légèreté créée par la douce folie de Calliopé, a des moments plus intenses, parfois difficiles en passant par des moments émouvants. Tout est justement dosé dans cette histoire, mais toujours chargé d’intensité et de séquences poignantes.

Callie et Gus, son meilleur ami, m’ont beaucoup fait rire. Gus n’est pas en manque de folie. Les deux réunis, ils deviennent une vraie tornade ! Pour le plus grand bonheur de Willox ! 
Tous les personnages secondaires apportent un petit plus, même les chiens ! 😉

Ce tome m’a donné envie de connaître à toute la famille et de découvrir les autres romans de cette saga que je n’ai pas encore découverts, Corps impatients et Cœurs insoumis.

Le mélange des plumes des auteures est très agréable et chargé d’émotions. Cette romance est addictive, rythmée, bouleversante et pleine de surprises. Je vous la recommande vivement. Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

L’insolent lève un bras robuste et pointe son doigt vers une destination approximative au bout de la plage.
J’ai du mal à regarder autre chose que son épaule puissante moulée sous son polo, sa manche qui s’arrête juste à la lisière d’un muscle tendu, la peau bronzée de son avant-bras.
– Vous êtes censée regarder au bout de mon doigt, me rappelle-t-il à l’ordre.
– Et vous étiez censé m’accompagner en repérage, rétorqué-je. Pas jouer les GPS.
Il me fixe un instant, passe la main dans ses cheveux en soupirant.
– J’ai un métier prenant. Un enfant à élever. Et beaucoup d’engagements à tenir. Je déteste le temps perdu.
– Pas autant que moi, murmuré-je pour moi-même en repensant à ces cinq dernières années loin de Willow.
– Je n’ai pas entendu.
– Je vous attends, moi ! répété-je en haussant la voix comme si je parlais à un vieillard sénile.
Le visage de Lennon affiche un parfait mélange d’agacement et d’amusement, puis il part devant, en levant au ciel ses yeux couleur nuage. Couleur océan. Couleur orage.
J’adore le provoquer. Il ne marche pas, il court. Et je le regarde faire… parce qu’il est d’une beauté incroyable, en courant.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s