Le reporter et l’écrivaine de romances, qui le collait de Cély Maurilonac en auto-édition !

Hello les étoiles, je vous invite à découvrir Le reporter et l’écrivaine de romances, qui le collait de Cély Maurilonac ! Ne manquez pas le voyage à la Canorve, il n’y a pas que de la romance dans l’air !

Titre : Le reporter et l’écrivaine de romances, qui le collait

Auteure : Cély Maurilonac

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Deux cœurs brisés pourront-ils à nouveau trouver l’amour ?
Axel est un reporter télé de quarante-cinq ans dont les émissions ont de moins en moins de succès. Angeline est écrivaine de romances, trente-cinq ans, en perte d’inspiration. Leurs chemins vont se croiser pour le pire et le meilleur. Elle va poursuivre ce beau reporter, grognon et pas des plus commodes dans son voyage en Canorve. Avec son bonnet rose, ses couettes, elle cherche à pimenter sa vie et surtout à trouver une nouvelle histoire d’amour à raconter. Pour Axel, c’est le début des ennuis. Et si la Canorve, pays imaginaire aux forêts immenses, aux maisons colorées, aux lacs et sommets enneigés était le meilleur remède pour soigner deux cœurs brisés et leur montrer que l’amour est toujours possible ?

✴.·´¯`·.·★ L’avisdeMya ★·.·`¯´·.✴

Avec un tel titre qui intrigue, je n’ai pas pu refuser la proposition du service presse de l’auteure et me voilà, en train de rédiger mon ressenti sur cette lecture qui m’a fait voyager dans l’inconnu. Un pays créé de toute pièce pour le besoin du scénario auquel aspirait l’auteure mais, il n’est vraiment pas inconnu, il est si familier. Les paysages décrits avec justesse et le climat peuvent être un endroit de l’Amérique du Nord ou de l’Europe du Nord. Par sa jolie plume et ses descriptions parfaitement imagées, j’ai eu l’impression d’y être… Si je ne suis pas adepte des activités en plein air, je suis sensible à la fraîcheur revigorante d’un bon bol d’oxygène et aussi à la beauté généreuse de Dame nature que Cély Maurilonac nous vend comme une carte postale féérique en mâtinant ses mots de poésie.

Axel et Angeline en quête d’un nouveau départ après une blessure de cœur, se retrouvent tous les deux forcés à entreprendre un road-trip à travers toute la Canorve qui les mène tout droit vers leurs destinées. Si rien ne se passe comme prévu, l’attirance entre eux est bien présente et à son paroxysme. Au premier regard, Axel a pris en grippe sa nouvelle partenaire que sa rédaction lui a imposée. À cause d’elle, il risque de tout perdre même, son mantra de ne plus tomber amoureux n’est plus de l’ordre du jour. Si cette femme l’agace au plus haut point, elle l’attire tout autant. S’il essaie de la décourager de continuer le périple, Angeline n’est pas femme à baisser les bras en cours de chemin. Et rien que pour le contredire, elle serre les dents malgré l’épuisement et sa crainte des ours, elle y met du cœur pour aller au bout du voyage. Trouvant le réconfort dans le thé à la menthe dont elle raffole, dans la beauté des vues qui ont conquis la citadine en elle et aussi dans le soutien des nouvelles amitiés qui croiseront sa route.

Étape après étape, leur rapprochement devient de plus en plus inévitable et succomber à l’attrait de ce lien qui se consolide par la force de proximité, de la tension charnelle, n’était plus qu’une option. Mais, certainement une évidence… Jusqu’à ce que les non-dits et les blessures du passé ne viennent briser une relation prometteuse. En effet, le malin diablotin de la jalousie, l’instabilité de leurs émotions, leur manque de confiance en eux, en autrui et l’absence du dialogue mèneront leurs opérations de sape jusqu’au point de la rupture !

Angeline, auteure de romance à succès, souffre du syndrome de la page blanche. Elle a vu dans l’opportunité d’accompagner Axel dans son road-trip l’occasion de fuir la trahison de son mari et de renouer avec l’écriture. qui dit de nouveaux paysages, dit de nouvelle histoire à raconter. Et un endroit aussi romantique que la Canorve ne peut que l’aider à retrouver l’inspiration. Mais, elle ne s’attendait pas à ce que le karma soit aussi retors. Si cet endroit de rêve l’a réconciliée avec l’amour, il a implanté en elle de nouvelles blessures et cette fois-ci, elle ne se relèvera !

Quant à Axel, il se préparait pour sa dernière série d’émissions sur le sport et son choix de la Canorve n’était pas un hasard. Ce pays a quelque chose de magique et y retourner pour une ultime, lui semblait être juste. Jusqu’à ce qu’on lui impose cette romancière en manque qui est venue chambouler son quotidien et balancer ses principes. Lui faire confiance et succomber à ses charmes étaient la pire erreur qu’il n’a jamais commise depuis son ex-femme. Depuis elle, sa vie qui n’avait plus aucun sens est partie en dérive. Leur relation est devenue une série de malentendus qui les faisaient dérailler du bon sens mais, jusqu’à quel point seront-ils capables d’aller pour récupérer cette passion fusionnelle qui les unissait ?

Le reporter et l’écrivaine, une romance ou plutôt, un beau et addictif voyage dans des contrées sublimes. Un bol d’air frais qui vous fera du bien au moral mais, vous fera pester aussi. Si l’âge des protagonistes était une belle promesse de maturité, c’était loin d’être le cas. Leur comportement serait incompréhensible si on ne connaissait pas leur passé … Leurs pétages de plomb étaient d’un borderline, leurs émotions à vif, leurs blessures à l’âme sont si ancrées en eux, au point de ne plus être capables d’analyser leurs sentiments, ni démêler le vrai du faux… Aveuglés par la trahison qu’ils ont subi par le passé, ils ne sont plus aptes à accorder le bénéfice du doute à quiconque et surtout pas à l’amour. Les protagonistes nous prouveront que la maturité et l’amour ne sont pas incompatibles. Quand le cœur est blessé, la raison s’envole emportant avec elle tout leur bon sens .

Vous trouverez dans cette histoire maints quiproquos, des situations qui prêtent à rire, des rebondissements, des panoramas idylliques, des personnages touchants et bien d’autres surprises que vous réserve l’auteure.

Ne manquez pas le voyage à la Canorve, il n’y a pas que de la romance dans l’air !

Merci à Cély Maurilonac pour l’envoi du service presse numérique !

204193506_343745574040813_4041842361515492398_n

3 commentaires sur « Le reporter et l’écrivaine de romances, qui le collait de Cély Maurilonac en auto-édition ! »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s