L’avis de Carine sur In Memoria, un roman de Isabelle Fourié Chez black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ In Memoria ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Isabelle Fourié

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.00€

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Bienvenue à Harvard !

Parker Montgomery est la star de l’équipe de basket, il est beau, riche, sûr de lui, son avenir est tout tracé.

Hannah Davis, la vedette du club de chant, a des amies en masse, une vie un peu folle, et un gros crush pour Parker.

Au sein de la prestigieuse université, ils auraient tout pour être un de ces couples modèles.

Enfin ça, ce serait si lui était capable de s’attacher à quelqu’un, s’il ne la considérait pas comme hors limites, et si elle n’avait pas ce terrible secret à protéger.

Peut-être que ce voyage entre le Texas et le Montana qu’ils vont partager leur offrira une dernière chance.

Encore faut-il la saisir…


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

In Memoria, un pur plaisir de lecture ! Il faut tout de même savoir que ce dernier est un spin-off de V.E.R.I.T.A.S et malgré le fait qu’il peut être lu indépendamment, je ne peux que vous conseiller de lire le premier opus avant, pour apprécier, encore mieux, votre lecture.


Quelle joie de retrouver notre pétillante Hannah, notre belle rousse incendiaire, autant par les mots que par sa beauté. Texane jusqu’au bout des ongles, elle ne laisse personne lui dicter sa conduite et encore moins faire du mal à ceux qu’elle aime. Hannah est une guerrière. Pourtant, derrière toute cette assurance qu’elle balance à tous, Hannah est loin d’être cette fille solaire sûre d’elle. Car si elle vit sa vie à fond en suivant ses rêves, côté cœur, ses démons l’empêchent d’avancer. Bien trop brisée pour qu’on ne veuille d’elle… Bien trop cassée pour éprouver et se laisser aller malgré toute l’envie qui la dévore… Pourtant, avec le roi du basket, elle aimerait beaucoup pouvoir se laisser aller… Son crush pour Parker, le capitaine de l’équipe de basket, et accessoirement le frère du mec de sa meilleure, ne passe pas inaperçu. Elle ne s’en cache pas. Il l’épousera un jour, c’est le destin ! Et surtout, ne jamais dire jamais ! 


Parker… le solitaire, le fils bâtard d’une des familles les plus riches qui cherche sa place en vain auprès d’un géniteur qui n’en a que le nom. Malgré son âme rebelle, il reste néanmoins un Montgomery ou du moins, il fait tout pour. Il réussit dans tout car, il se doit de se montrer toujours à la hauteur. Pour mériter son nom ? Plaire à son père ? En tout cas, entre son patronyme, son physique ravageur et son charisme, côté filles, il n’a pas besoin de forcer, elles tombent toutes à ses pieds. Seulement, aucune d’entre elles ne sera jamais plus qu’une simple aventure. Il se refuse à toute attache et particulièrement à offrir son cœur… Alors, comment gérer ce qu’Hannah lui fait ressentir sans pour autant lui faire du mal ? Comment ne pas la toucher, la frôler alors que tout son corps la réclame ? Comment donner de l’amour à quelqu’un, lorsqu’on ne sent pas légitime à en donner et encore moins à en recevoir ?…


Hannah et Parker, deux façades parfaites, toutes en apparence… Mais deux âmes brisées, blessées, sur le chemin tortueux de la vie, qui se désirent, s’attirent, s’attisent même, mais qui se refusent au bonheur et au lâcher-prise. Deux êtres que le destin va mettre sur la même route pour qu’ils se réparent l’un et l’autre…


Isabelle Fourié nous malmène avec In Mémoria. Entre les virages de la honte, les sillages de culpabilités et les chemins sans joie, les âmes s’apaisent et les sourires naissent au rythme des battements de cœurs et des combats à mener vers le bonheur pour y trouver le courage et sa place. 


Des personnages qui touchent, alpaguent notre cœur sans aucun préavis, autour des sujets difficiles qu’Isabelle Fourié traitent avec une belle profondeur, mais surtout, beaucoup de pudeurs. Des personnages forts, bouleversants, addictifs, impétueux aux réparties qui ne manquent pas de nous faire rire et qui manquent encore mois de piquant. Les secondaires, bien qu’on les connaisse déjà pour certains, apportent un plus indéniable. Tous sont à connaitre. Tous resteront dans notre cœur. Une magnifique famille… qu’importe les liens du sang.


J’ai ris, beaucoup. J’ai pleuré, aussi. La retenue et la tendresse de l’auteure apporte l’éclat nécessaire à en faire un roman qui fait du bien malgré tout le mal que l’on peut ressentir. Notre cœur ne peut que succomber face à ces deux jeunes adultes qui s’aiment bien trop fort pour se donner une chance de s’aimer tout simplement sans avoir peur de blesser l’autre. Une histoire sombre en arrière-plan avec le passé de chacun, mais si lumineuse par l’aura et le courage que dégagent ce couple que l’amour répare à leur manière. Le passé est peut être le passé, mais il fait ce que nos héros sont à ce jour. Mais lorsqu’on ne sait justement pas qui on est, c’est encore plus compliqué. In Memoria, un récit simple en apparence, mais qui est loin de l’être…


J’ai aimé V.E.R.I.T.AS. Énormément même, mais In Memoria… C’est encore autre chose.  C’est une magnifique histoire, belle et pleine d’émotions. Une histoire poignante dans un mélange de rires et de larmes. Un Road Trip du cœur… et de la reconstruction de l’âme. Je ne saurais pas comment expliquer toute la positivité et la beauté que dégage ce récit, alors que les thèmes sont eux si tristes …. Une leçon de vie ? Peut-être peut-on le prendre comme ça. L’auteur nous montre que le courage est la clé de nos démons. Qu’il suffit d’oser, prendre le risque de laisser entrer la lumière malgré nos fêlures et de choisir la vie. Être maître de soi-même et de ses actions. Le tout mené et exprimé par l’auteure avec une plume très fluide, tendre et douce, mais surtout si addictive, qu’elle ne nous permet pas de pouvoir poser le roman. Aucune longueur, aucun bémol, tout est si parfait dans l’intrigue, les émotions et le temps qu’elle laisse au temps…. Les descriptions imagées à la perfection, nous plongent littéralement dans l’univers et les décors tous sublimes les uns que les autres. Que l’on soit à Harvard, en France ou encore, sur une route entre les Texas et le Montana, on en veut toujours plus. Et même lorsque l’on tourne la dernière page, on en veut encore. On ne lit pas In Memoria. On le vit et le ressent tout simplement…


Une lecture coup de cœur que je ne peux que vous conseiller de lire à votre tour. Un grand merci aux Éditions Black Ink pour m’avoir permis de découvrir ce sublime roman en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

J’inspire, prêt à livrer bataille, mais il a contourné l’îlot central et me donne une accolade. Pleine de compréhension, de courage et d’amour, cette dernière me fait frissonner.

— Donc, les courses, c’était un prétexte pour se faire des câlins… Si j’avais su, je serais venue avec vous. Qu’en penses-tu, Astrid ?

— Hannah, laisse-les tranquilles.

— Seigneur Dieu ! Tu es irrécupérable. Tu ne fantasmes pas sur un plan à trois quand tu vois deux magnifiques spécimens de l’espèce masculine s’étreindre comme ça ?

Léo grogne ; je me marre et réponds avant que les choses ne dérapent.

— Hannah, nous sommes frères. Arrête tes conneries, quelqu’un pourrait croire que tu es sérieuse.

Ma rouquine hausse les épaules en tournant les talons tout en brandissant son majeur.

— Montgommorale, je t’emmerde. Et quant à toi, Montgomery, raisonne-toi, je m’occupe du barbecue.

— Putain, Hannah, rage mon frangin.

Faisant volte-face, elle place les poings sur ses hanches.

— Qui de nous deux est Texan ? l’interroge-t-elle avec virulence, puis en réponse au silence de mon frère, elle continue. Bien, l’affaire est réglée.

Astrid, restée en retrait, s’approche de son amie, mime son attitude et menace Léo d’un regard.

— Quelque chose de macho à ajouter, mon cœur ?

— Mouais… Par moments, je me dis que tu l’aimes plus que moi.

— Hum… et moi, il y a des fois, je me demande comment je peux être absolument et totalement amoureuse d’un idiot, plaisante Astrid en lui faisant un clin d’œil.

2 commentaires sur « L’avis de Carine sur In Memoria, un roman de Isabelle Fourié Chez black Ink Editions »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s