L’avis de Carine sur New Trip en Alaska L, un roman de Emma Landas chez Black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ New trip en Alaska L ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Emma Landas

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.00 €

Audible : 19.95 € ou dans l’abonnement Audible pour 9.95 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Quand Meredith descend d’avion, elle est persuadée d’avoir atterri à Hawaï.

Dommage…

Et encore plus dommage, ses copines ont eu la merveilleuse idée de lui offrir un séjour à Sitka en Alaska, sa terre d’origine, pour son enterrement de vie de jeune fille !

Un souci ?

Aucun non. C’est juste là-bas que vit son ex…

Lui ? C’est Peter. Peter le winner, Peter le « I’ve got the power », enfin… plus pour très longtemps.

L’impertinent Peter dont elle était tombée amoureuse enfant. Le si beau, si drôle et si sexy Peter qu’elle avait promis d’épouser. Le traître de Peter qui l’a contrainte à quitter Sitka, il y a trois ans.

Bref, entre leurs griefs, les ragots à son sujet et ses conflits avec sa famille, voilà de quoi promettre à Meredith un New Trip en Alaska absolument magique !


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Bon retour à Sitka ! Les conditions météorologiques, bien que favorables à notre arrivée vont s’amuser à nous plonger dans des retrouvailles glaciales, tout en faisant monter le thermomètre au plus haut niveau ! Emma Landas rempile avec ses boots, sa hache et sa vodka, pour nous offrir une nouvelle fois un sublime voyage aussi hilarant que touchant. Aussi féérique que démentiel. Aussi chaud que froid ! Si je vous disais que j’ai fini ce roman en pleurant autant de rire que d’émotion ? Vous voyez le truc ? Entre les sourires niais, les éclats de rire et les éclats de mon cœur. Entre les retrouvailles avec Kal l’associal et celle qui fera perdre les mots à Peter, notre Don juan arrogant « taciturne » et ténébreux de Sitka, mon New Trip en Alaska, bien que le climat soit glacial, rime définitivement avec : Magistral !

Un an après, c’est un immense plaisir de renouveler le voyage à Sitka où Peter est toujours le meilleur coiffeur/tatoueur de la ville et bien entendu, toujours le seul 😉 Ce qui n’a pas changé non plus, c’est son côté désinvolte et clown de service, tout comme celui d’emmerdeur de première auprès de ses amis Kal le chacal et Meghan qui a su ravir le cœur des deux amis. Continuant de butiner les touristes au gré des arrivages sur l’île, il ne peut être que partant lorsque ses amis lui proposent de les accompagner en excursion pour aider Kal dans la gestion de cinq mannequins New-yorkaises. Sauf qu’à la vue des dites mannequins, il va vite déchanter…

Merry débarque avec surprise dans sa ville natale qu’elle a fui il y a déjà trois ans… Elle qui pensait fêter son enterrement de vie de jeune fille en sirotant les cocktails au soleil, se voit asséné du coup le plus bas que ses amies pouvait lui faire, la ramener auprès des siens et affronter son passé. Passé qu’elle occulte depuis trois ans et qu’elle aurait bien continué d’occulter encore des décennies. Comment l’affronter lorsque toute une ville est contre vous ? Lorsque vos propres parents ne vous ont jamais revu après votre belle fuite ? Après avoir laissé au bord de la route votre fiancé en plein deuil de la personne la plus chère à son cœur…. Et aussi au vôtre ? Pour Merry c’est pas gagné ! Mais une chose est certaine, c’est que du moment où elle pose les pieds à Sitka, exit les talons, les artifices et le confort, l’Alaskienne revient en force ainsi que le caractère qui l’accompagne ! Mais pas que… Car tous les sentiments qu’elle refoulait aussi jusqu’alors, déclenchent une belle tempête dans son cœur…

New trip en Alaskal est un anti-dépresseur livresque ! Malgré le fait que le thème de l’acceptation du deuil revient en partie dans ce spin-off, l’humour et la dérision d’Emma Landas vaut tout les valiums du monde ! Dire que j’ai passé un excellent moment de lecture est un euphémisme. Lire New trip en Alaska c’est comme retourner passer des vacances dans un lieu qu’on a toujours connu et y retrouver ses habitants, ses amis, une ville et ses commérages. Et en parlant de commérages on y sera en plein dedans dès lors que l’avion de Merry va se poser sur le sol Alaskien. Car tout le monde sait tout sur tout le monde ! Pour Merry, ce ne sera pas simple d’affronter les habitants. Mais ceux qui lui font le plus peur et dont elle n’est pas bien fière de retrouver, sont les personnes chères à son cœur, famille, amis, fiancé. Cette partie-là ne sera pas du gâteau ! Mais quitte à être là, autant aller au bout des choses. Bientôt elle sera mariée et il est temps de mettre tout à plat dans sa vie d’avant et de l’affronter lui…

Peter… Cet homme pour lequel on a tous craqué dans le premier opus et dont il nous fallait à tout prix son histoire. Emma Landas ne pouvait pas passer à côté, cela aurait été un tel dommage… Peter que l’on retrouve un an après égal à lui-même, jusqu’à l’arrivée de Merry qui va ouvrir la brèche de tout son mal être en replongeant dans ce passé qu’il préfèrerait oublier. Mais Peter est Peter, cet homme au cœur tendre qui ne va pas avoir honte de présenter des excuses dès lors que l’occasion se présente. Peter qui m’a fait fondre comme neige au soleil et qui déborde tellement d’amour et d’affection que c’est à se demander comment il peut faire froid en Alaska, alors qu’il y vit. Un personnage fort et charismatique pour lequel on ne peut que succomber, même lorsqu’il peut se monter lourd ou encore lorsqu’il fait le clown. Mais un clown qui cache derrière son humour un être hypersensible, émouvant et fragile. Un homme amoureux et très malheureux…

New Trip en Alaska est une magnifique comédie romantique dans laquelle on ressent toutes les émotions des personnages qui sont vraiment fortes et à la fois douces et magnifiques. Des émotions avec lesquelles on surfe sur les eaux glacées de Sitka entre les souvenirs du passé et le présent, face à un futur. Des retrouvailles explosives où les sentiments s’affrontent, se mêlent et se démêlent au gré des affrontements et des souvenirs qui font autant de bien que de mal, et de mal pour un bien, surtout lorsque les non-dits et les vérités font surface et éclairent leurs cœurs, tel un phare qui vous aide et vous guide à rentrer à bon port. Chez vous. À la maison. Mais est-ce que tout cela est encore possible ? Est-ce que pour Peter et Merry c’est toujours aussi fort ou c’est une simple nostalgie qui les réunis autour de cet amour qu’ils avaient un pour l’autre ?

Emma Landas m’a une fois de plus conquise. Par sa plume, son humour, ses émotions qu’elle sait transmettre à la perfection en allant directement parler à mon cœur. Tout est fluide et addictif, on ne s’en lasse pas un seul moment. Parfois froid, parfois clash, de beaux moments romantiques dont on ne peut que se délecter de chaque moment. Des moments chauds bouillants, sensuels et caliente, dans un mélange d’amour et d’affection hors norme. Son humour est juste… Perfect ! Je ne sais pas d’où elle sort autant de co…… à la seconde, mais punaise que c’est bon ! J’adhère ++++

Bad Trip en Alaska et New Trip en Alaska, deux tomes différents qui ne se ressemblent en rien et que j’ai pourtant trouvé très complémentaires. La boucle est bouclé sur la tragédie que l’on découvre dans le premier opus. Une tragédie qui a fait plus de dommages collatéraux qu’on pouvait le penser de prime abord. D’ailleurs, Kal et Meghan sont très présents au même titre que Peter l’était pour eux dans le premier opus, tout en lui laissant son histoire à lui.

Si vous n’avez pas lu Bad Trip en Alaska, pas de panique ! Vous pourrez aisément suivre le récit de New Trip, mais… Ce serait une erreur monumentale ! Je dis ça je dis rien, enfin oui, c’est dit !

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite en service presse numérique. Merci à Emma Landas de nous l’avoir écrite ! On l’attendait tellement… Et surtout, merci pour ce bonus final qui m’a retourner le coeur et fait vivre une myriade d’émotions incontrôlables !


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Les quatre potiches renvoient des sourires aussi peu confiants et, sur invitation de la patronne, elles prennent place au comptoir.

— Peter et Kal seront là dans moins de dix minutes, me balance-t-elle l’info choc que j’attendais tant.

J’inspire un nouveau bol d’air, bloque ma respiration, puis expire sur la longueur, espérant mettre en application les méthodes de gestion du stress. S’ensuit, de ma part, une longue série de hochements de tête qui ne convainc personne, surtout pas moi.

Sans que nous ayons à demander quoi que ce soit, Carolyn nous dépose dans la foulée cinq bières. Kelly s’apprête à décliner la sienne, mais je lui balance un coup dans les côtes.

— Crois-moi, tu vas la boire, cette bière, ainsi que toutes celles qu’on te filera, la menacé-je entre mes dents serrées. Et c’est valable pour vous toutes. Parce que je compte bien m’enivrer, et je refuse d’être seule. Tout ce qui va arriver dans quelques minutes sera votre faute. Donc en clair, je coule, vous coulez. Je tombe, vous tombez. Je meurs, j’vous bute.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s