L’avis de Carine sur Little Odessa, un roman de Ange Edmon Chez Black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Little Odessa ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Ange Edmon

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.00€

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

« J’avais souvent imaginé nos « retrouvailles ».
Comme je l’ai tant fait avec notre futur.
Je ne m’attendais pas à que ce soit dans un cimetière…
À l’enterrement de son père…
Cinq ans après son départ précipité…
Sans me laisser le temps…
Et encore moins que sa sœur serait accrochée à mon bras ce jour-là. »

Quand Lorelia foule à nouveau le quartier russe de Little Odessa, elle n’imagine pas être confrontée si rapidement à ses démons, encore moins à se retrouver face à celui qui fut son premier amour.
Vadim est resté, malgré tout ce qu’il y a eu : chantages, trahisons, menaces, perversions… et son départ.
L’adolescent est devenu un homme et les cinq ans passés loin de lui n’ont pas gommé l’attirance entre eux.
La haine mêlée à des sentiments plus forts vont les entraîner dans des situations dangereuses, autant pour leur cœur que pour leur vie.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Ouvrir un roman d’Ange Edmon, c’est se remplir le cœur de tendresse comme si elle trempait sa plume dans de la Soupline et qu’elle écrivait en surfant sur son slogan : « Un peu de douceur dans un monde de brute. » Et ce, en toute simplicité, sensibilité et envoûtement.

Sous le fond d’une trame sombre, elle nous emporte le cœur dans un tourbillon de tendresse et d’émotions à toutes épreuves. Ange Edmon nous offre une histoire d’amour intensément fusionnelle dans le quartier russe de Little Odessa où rien n’est vraiment légal et où seule la loi du plus fort gagne. Mais aussi, où la loi du silence est la règle tacite imposée dans les rues.

Lorelia revient dans son quartier d’enfance qu’elle a fui précipitamment cinq ans auparavant sans se retourner sur tous ceux qu’elle y abandonnait sauf sa sœur de cœur, Sofia… Elle ne comptait pas refouler un jour le sol de Little Odessa, mais pour son père, elle le devait. Pour ce père aimant qui a toujours été là pour elle, et qu’elle pleure aujourd’hui dans ce cimetière pour son dernier voyage. Seulement, son père n’est pas le seul homme de sa vie dont elle doit faire le deuil. Depuis cinq ans, elle s’efforce de faire aussi celui de celui qui faisait battre son cœur. De son amour pour lui. Elle qui se croyait assez forte pour l’affronter après toutes ces années, le pensant plus apaisé, se rend vite compte que ce n’était qu’un leurre.

Vadim Anatolie, celui qui roule les « R » comme personne et qui les fait vibrer dans chaque particule de son corps est toujours aussi… intense. Trop intense…. Beaucoup trop même… Un charisme condescendant et un charme indécent à la beauté renversante, Vadim est bien trop sexy derrière sa connard-attitude. Tout deux se sont aimés passionnément jusqu’à ce qu’un beau jour, Lorelia plaque tout en laissant Vadim mort à l’intérieur et le cœur en miette. Plus le manque d’elle se faisait ressentir, plus sa haine grandissait. Pourquoi ne lui a-t-elle pas accordé une simple explication ?

Si Lorelia revient plein de colère, car elle est sûre d’être la « victime » de leur relation, Vadim n’en ressent pas moins. Tout deux sont blessés et trahis et malgré tout, leur attirance est toujours aussi intacte. Lorelia veut vite fuir à nouveau et renter chez elle, loin de lui… Mais le destin choisi pour elle, pour eux, une autre option. Elle doit rester à Little Odessa pour les besoins testamentaires et donc croiser Vadim encore et encore puisque ce dernier ne cesse de vouloir se rapprocher d’elle malgré sa colère. Il veut une explication. Elle la lui doit…

Les souvenirs s’animent et se raniment. Les souffrances aussi… Tout leur revient comme un boomerang en plein cœur. Rien ne pouvait présager que cela pourrait faire aussi mal de se revoir… Non, rien… Malgré tout, lorsque le danger pointe le bout de son canon, il ne sera plus question de se protéger le cœur, mais se protéger tout court et surtout, la protéger elle… Sa Little Odessa.

Toujours poétique même sans l’obscurité, la plume d’Ange Edmon m’a une nouvelle fois embarquée dans une romance où l’on vit chaque émotion forte que l’on ressent. La passion qu’elle décrit dans ce roman en est presque palpable, tout comme cette fascination entre les deux protagonistes que l’on ressent au-delà des pages. Une attraction impulsive, sensuelle et toute en tension. Ils vont nous plonger dans leur quotidien où la passion, les trahisons, les menaces et le danger se côtoient sournoisement dans une intrigue en fond qui toute intéressante soit-elle et le piment qu’elle apporte à la lecture, ne prendra pas le dessus sur la romance. C’est la relation entre nos deux protagonistes qui débordent de chaque page. Cet amour si profond et intense que les sentiments que l’on ressent sont assez violents. On aime les découvrir et les voir évoluer et qu’importe ce qu’il peut se passer à côté d’eux. On est dans leur bulle, avec eux et on se délecte de la véhémence de leur relation, ou encore, non-relation.

Les personnages sont torturés, brisés, d’autres plus mystérieux, mais ils éclairent les pages, même dans les pires situations qui souvent, ne manquent pas d’humour. Ils s’attirent, se cherchent, ne se font pas confiance et pourtant il suffit parfois qu’un seul lutte pour les deux pour que les choses évoluent. Mais sont-ils prêts à pardonner ? Un avenir ensemble est-il simplement possible ? Ils sont justes sublimes et très attachants, que ce soit les principaux, comme les secondaires, pour lesquels d’ailleurs je rêverais d’avoir un spin-off.

Entre les coups au cœur, les coups de gueule et les coups de sangs et les éclats de rire, tous n’ont fait que me ravir d’un bout à l’autre. Ils sont une famille avec certes, chacun leur tare ou leur secret, mais unis les uns pour les autres, que ce soit Sofia, sa sœur de cœur pour Lorelia ou encore Youri pour Vadim, l’ami de son premier jour en Amérique dont la loyauté n’est plus à prouver. Ils sont sur le-qui-vive en permanence autant sur l’intrigue que sur cette sensualité qu’ils dégagent l’un pour l’autre sous le coup de leurs impulsions et là, je parle bien pour les quatre ;).

Entre les complots, les vengeances, les trahisons, les coups bas et l’amour avec un grand A, ce roman ne pourra que vous emporter d’un bout à l’autre. Un roman qui en plus de nous apporter une myriade d’émotions les plus puissantes les unes que les autres, nous plonge en plein cœur d’un quartier de New-York en nous faisant découvrir la vie des immigrés Russe. Un récit sur la délivrance de son âme, mais pas que… et le pouvoir de l’amour.

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir cette merveilleuse romance en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

— Naplock !

Il a suffi de ce petit mot pour qu’elle se retienne d’éclater de rire, seul un petit son étouffé s’évade d’entre ses lèvres. Je les fixe alors que je meurs d’envie de les faire miennes, sans son aval. Qu’elles m’appartiennent à nouveau. Mais c’est sans compter sur son courroux. Pourquoi cette peste m’attire-t-elle toujours autant ?

Parce qu’elle est magnifique… me souffle la petite voix de merde. Et encore plus belle alors que je ne le pensais pas possible. Je les regarde s’éloigner, puis me décide à les rejoindre.

— Mon explication, Lorélia ?

— Je te l’ai donnée, m’oppose-t-elle sans se retourner.

— En effet, mais pas moi !

Elle stoppe ses pas, resserre les pans de son manteau pour certainement se préserver de moi, et pivote enfin. Ses yeux rougis me font un mal de chien. En plus de tout ce qu’elle vient de me cracher au visage…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s