Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) de Caro M. Leene – Collection &H !


Hello les étoiles, je vous invite à découvrir Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) de Caro M. Leene. Une belle découverte qu’est cette plume romantique à souhait. Une plume toute en délicatesse et drôle comme il se doit!

Titre : Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous)

Auteure : Caro M. Leene

Editeur : Harlequin 

Collection : &H 

Genre : Romance contemporaine 

Poche : Lien d’achat

Service presse : NetGalley

Résumé : L’avantage de fantasmer sur son patron ? Fini de traîner les pieds pour aller au bureau !
Dans la vie, Aubrey a trois fantasmes  : Ryan Gosling, Liam Hemsworth et Jace Adam. Jace Adam, le riche businessman qu’on aperçoit dans toutes les soirées branchées de la ville, le patron de la start-up new-yorkaise numéro un et… son crush de lycée. Mais attention, si elle s’est fait embaucher dans son entreprise, c’est uniquement pour profiter d’une opportunité professionnelle en or, pas pour le mater en douce  ! D’accord, elle doit avouer que Jace est encore plus séduisant qu’avant, avec ses cheveux en bataille, sa petite fossette et son charisme d’entrepreneur à succès. Mais Aubrey aussi a changé  : elle n’est plus l’élève timide et réservée qu’elle était à l’époque. Cette fois, elle ne laissera pas cette peste de Serena, l’éternelle petite amie et désormais associée de Jace, lui mettre des bâtons dans les roues. Elle sera une employée modèle et se limitera à des échanges strictement professionnels… ou presque  !

★・・・・・・★L’avisdeMya ★・・・・・・★

Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) a été ma première découverte de Caro M. Leene et je dois avouer que c’était une très agréable surprise. Une plume en toute simplicité mais, assurément efficace. Je me suis régalée d’un récit fluide, d’une intrigue addictive et de personnages touchants au plus haut point. Et aussi d’une plume énergique et pleine de pep’s. En somme, je suis contente de découvrir une plume de plus à rajouter dans ma liste d’auteurs à suivre.

Aubrey Simpson est une personne vive, courageuse, travailleuse et surtout, généreuse et pleine de compassion. En attendant l’opportunité de trouver un travail à la hauteur de ses compétences, elle travaille comme serveuse dans un bar pour parer au plus pressé. Payer les factures courantes et soutenir sa coloc et meilleure amie dont le fils a besoin de soins coûteux. Jusqu’à ce qu’elle ait une réponse à son postulat spontané dans une prestigieuse Star-Up à New-York. La chance semble lui sourire enfin et elle s’apprête à tout déchirer. Hélas, les choses ne se sont pas passées pas comme l’aurait voulu. Le bras droit du grand patron n’a pas l’air d’avoir été convaincu de ses arguments, loin d’être impressionné par son C.V ni touché par de son enthousiasme… Nécessité oblige, Aubrey ne baisse pas les bras et s’empresse d’accepter la seule place vacante aux dires de la glaciale et méprisante Serena. Cette fille qui vient directement de son cauchemar ! Si Aubrey avait l’espoir que les choses évoluent, il est, désormais, mort. Serena ne lui fera pas de cadeau et il faudra un miracle pour qu’elle puisse approcher le manitou.

La sécurité financière et travailler auprès de Jace Adam, le fantasme dont elle se nourrit depuis son adolescence, valaient-ils de se coltiner cette chipie à la langue bien pendue ? Si Serena a embelli avec l’âge, elle reste toujours aussi désagréable que fourbe si ce n’est pire que dans ses souvenirs. D’un seul de ses regards condescendants et acérés, Serena a le chic de la renvoyer à la petite gamine mal dans sa peau qu’elle était à quatorze ans !

Se laissera-t-elle dévaloriser comme par le passé ? Si cela dépendait d’elle, non, mais Serena a l’air de tenir Jace sous sa coupe et rien ne semble ébranler sa confiance en elle. À présent que Jace Adam semble s’intéresser enfin à elle et pas seulement pour ses compétences professionnelles, Serena a sorti l’artillerie lourde pour l’évincer et elle ne lésinera pas sur les mensonges et coups tordus. Et si Aubrey comptait sur le soutien de son amant, Serena lui démontrera le degré de sa duplicité… Et même Jace, qui se targue d’être lucide, n’y voit que du feu. Si ce dernier évitait les pseudos amis qui l’approchaient toujours avec une arrière-pensée, il ne sait pas qu’un serpent venimeux prend ses aises dans son esprit et se joue de ses failles pour asseoir son pouvoir sur lui. Il ne reste pas d’autres choix à Aubrey : se battre pour son bonheur ou prendre la tangente pour préserver ce qui lui reste de fierté après la cuisante trahison !

Jace Adam a fait du chemin depuis sa dernière rencontre avec Aubrey, il y a dix-ans. Aujourd’hui, il est riche à millions, sa parole a du poids dans le monde des affaires, adulé par l’élite et courtisé par les Peoples. Il mène ses affaires de main de maître, épaulé dans ses succès par Serena, sa meilleure amie et sex-friend ! Entre eux, il n’y a pas d’ambiguïté. Ils sont associés et amis qui se font du bien quand le besoin se fait ressentir. Mais, il n’apprendra que trop tard que cette amitié était viciée par la folie et les non-dits. Serena tendait ses tentacules de veuve noire, l’étouffait sans même qu’il s’en rende compte. Malgré les mises en garde de son meilleur ami, il n’a fait qu’à sa tête et a continué à donner sa confiance à cette fille qui ne s’est pas résignée à le laisser à une autre qu’elle. Et surtout pas à Aubrey. Aujourd’hui, il a enfin compris son plan si bien ourdi pour l’éloigner de son amante mais, n’est-il pas trop tard ? Jace ne s’avoue pas vaincu pour autant et avec la complicité des meilleurs amis d’Aubrey, il échafaude une opération séduction des plus romantiques qui ne laissera pas son cœur, brisé soit-il insensible ! Vraiment ? Aubrey ne mange pas de ce pain certes, mais Jace est déterminé à la reconquérir et ce que Jace veut, il l’obtient !

Je l’ai dit là-haut et le redis, c’est un énorme plaisir de découvrir la plume de Caro M. Leene. Romantique à souhait. Une plume toute en délicatesse. Drôle comme il se doit. Elle nous a offert la juste dose de drames pour relever le récit. Ainsi que de belles amitiés qui ont formé un halo magique autour des personnages principaux. Donnant le bon rythme et apportant les émotions nécessaires à l’histoire. Bref, un super moment lecture à ne pas manquer !

Merci à la Collection &H pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley.

caro

Instant Émotions d’une étoile filante sur Consomme-moi sans modération de Charlie Genet !


Hello les étoiles, notre étoile filante vous embarque pour un instant d’émotion des plus riches et un autre instant de dégustation des plus exquises. Avec Consomme-moi sans modération de Charlie Genet, laissez vos papilles prendre les rênes de vos envies afin d’apprécier cette gourmandise à sa juste valeur !

210534431_2969130499989020_7308321911620258936_nTitre : Consomme-moi sans modération 

Auteure : Charlie Genet

Editeur : Harlequin 

Collection : &H DIGITAL 

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : Lien d’achat

Résumé : Le seul dessert qu’elle a envie de goûter, c’est lui…
Polo noir, regard sombre et petit air à la fois torturé et sexy : Guirec a tout d’un séducteur. Pas étonnant que Valentine soit incapable de se concentrer depuis qu’il a mis les pieds dans les cuisines de son restaurant. Si sa traîtresse d’associée l’avait consultée avant d’embaucher ce type comme plongeur pour la saison d’été, elle n’aurait jamais donné son accord. Et puis, pour qui se prend-il avec son petit sourire moqueur et ses remarques insolentes ? C’est vrai qu’il a l’air de s’y connaître en cuisine, peut-être même a-t-il beaucoup plus d’expérience qu’il ne le dit, mais aux dernières nouvelles la cheffe, ici, c’est elle ! Alors, s’il veut rester, Guirec devra respecter ses règles, obéir à ses ordres… et arrêter de la distraire avec ce fessier de rêve !

★・・・・・・★Instant Émotions – Consomme-moi sans modération ★・・・・・・★

Mon Instant Émotion de “Consomme-moi sans modération“ en trois adjectifs ?

Délicieux ! Délicat ! Drôle ! Consomme-moi sans modération mais, avec délectation !

Seriez-vous tenté(e)s si je vous disais que lire cette nouvelle histoire de Charlie Genet, toute fraîchement sortie dans la Collection &H DIGITAL, c’est comme déguster une madeleine bien vanillée avec un filet de chocolat. Cette friandise dont le côté amer relève certains thèmes bien amers mais, tout en douceur.

Vous êtes plutôt salé(e)s ? Aucun souci ! L’auteure a veillé, avec finesse, à ce qu’il y en est pour tous les goûts ! Personnellement, j’en suis venue à reconsidérer même de cuisiner du poisson, alors qu’à la base, je suis loin d’en être fan, c’est dire ! En période de diète à cause de l’été ? Zen ! Tout y est exquisément équilibré grâce à sa plume légère et profonde à la fois. Ni trop… ni trop peu… Un dosage parfait d’ingéniosité, saupoudré d’intrigues, de sarcasmes et de vérités. Ajoutez-y quelques mots à double sens bien sucrés-salés pour imposer un sourire constant et agréable. Trop de douceurs ? Ne vous y trompez pas, elle sait aussi pimenter le tout avec les relations familiales, amicales et amoureuses qui laissent un profond tracé vinaigré dans nos cœurs d’artichaut. Faisant même glisser quelques larmes d’empathie.

Charlie Genet a concocte avec « Consomme-moi sans modération » un parfait mets d’été. Frais, savoureux et intriguant. Vous y trouverez les ingrédients principaux qui apportent une pincée de différence effrayante au regard des autres. En somme un léger parfum d’acceptation de soi, épicé par des changements encourus et subis, rehaussant l’intensité quant aux questionnements sur la confiance donnée, reçue ou innée. En effet, l’auteure rappelle finement comment il arrive parfois que le problème ne soit pas d’offrir sa confiance mais, plutôt de l’accepter, s’en estimant digne… ou pas…

Quant à la consommation sans modération en la personne de Guirec, Charlie Genet nous l’a mitonnée aux petits oignons ! Sa rencontre avec Valentine fera exploser vos papilles . Et on ne peut que se délecter de leurs interactions, d’autant qu’on n’aura de cesse que de chercher l’ingrédient secret qui rehaussera avec délicatesse toutes les joutes verbales entre ces deux-là ! Au fur et à mesure, ils s’essayeront à de nouvelles saveurs, se laisseront convaincre peut-être, apprendront à apprécier ce qui leur a été donné, pour enfin se trouver eux-mêmes et surtout s’y épanouir, tel un soufflé ! Mais attention à la retombée !

Entre voyage à travers traditions, institutions et dégustations purement bretonnes, l’auteure m’a emportée dans sa région et dans ses émotions. Il est dit que “la vie est un oignon qu’on épluche en pleurant“ ? Pour autant, il n’est pas précisé s’il s’agit de larmes de tristesse ou de joie… Un sucré-salé parfait !

Je ne peux que vous conseiller de succomber à cette histoire. Un super feel-good, qui met du bon poids à l’âme, aussi fondant qu’un moelleux au chocolat dont le cœur au caramel beurre-salé, mélange amertume et douceur pour une explosion exquise de saveurs.

Oh, j’allais oublier, je remercie l’auteure pour sa tournée générale ! Une autre ? Bientôt j’espère ! Pour l’heure, “Consomme-moi sans modération“ restera un Instant Émotions Fort et Fondant !

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n

L’avis de Charlotte sur Sex / Life 4 hommes en 44 chapitres de BB Easton


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sex/Life 4 hommes en 44 chapitres de BB Easton publié chez HLAB: l’histoire vrai à l’origine de la série Netflix.

Titre : Sex/Life 4 hommes en 44 chapitres

Auteur : BB Easton

Genre : Romance Young adulte

Editions :  HLAB

Ebook :  9,99 €

Broché : 18 €

Résumé :

Après avoir passé des années à essayer de pimenter ma vie sexuelle, j’ai laissé tomber et me suis tournée vers mon journal. Mon mari magnifique mais froid n’était tout simplement pas capable du genre de passion auquel je m’attendais…
À défaut de vivre la passion, je pouvais l’écrire. Il me suffisait de puiser l’inspiration dans mes souvenirs et me remémorer tous mes anciens amants « bad boys ». Pas besoin d’en parler, ce serait mon secret !
Évidemment, mon mari a trouvé mon journal. Et évidemment, il en a pris de la graine. Alors, j’ai commencé à jouer avec le feu et à influencer Ken avec mes écrits. Et mon petit jeu a très bien fonctionné… jusqu’à ce que Ken se rebelle. Et là, j’ai eu la surprise de ma vie.

Mon avis :

BB est dans une relation stable avec son mari Ken cet homme n’a pas une once de passion et n’offre pas d’attention à sa femme. Elle va donc se tourner vers l’écriture de son journal pour laisser ressurgir ces souvenirs avec ses anciens amants bad boy, tatoué et déjanté !

Ce journal qui devait rester secret ne le reste pas très longtemps, car son mari est tombé dessus. Contre toute attente, il s’en inspire et cette lecture change quelques peu les relations entre Ken et BB !

BB est psychologue et jeune maman de deux jeunes enfants. Elle est plutôt déjantée et a déjà pu expérimenter pas mal de choses d’un point de vue sexuelle… Mais ça, c’était avant de rencontrer son mari qui est plus tôt classique.

Elle trouve le besoin de revivre ses folles années et les retranscrit dans son journal que nous suivons bien évidemment.

Ken est un homme stable, fiable à l’opposé des ex de BB, mais il est aussi froid et peu expressif alors qu’en ce moment, sa femme a besoin d’attention et d’un peu de piment dans leur relation.

Cette romance est particulière, car nous ne sommes peu, voire pas, ancrés dans le présent, mais nous passons du journal intime à des échanges de mails en passant par un autre journal intime (vous en serez plus en le lisant). Cela donne un certain rythme, mais c’est aussi ce qui m’a empêché de m’attacher aux personnages.

Les différentes histoires avec les anciens amants rebelles et bad boys de BB sont agréables à découvrir et originales. Certains les personnages ne manquent pas de singularité et s’avère surprenant. La vie ainsi retranscrite de BB ne manque pas de sexe ! Certaines scènes mon fait rire, d’autant plus quand on repense que cette histoire est inspirée de fait réel !

Maintenant, que je l’ai lu, je suis curieuse de découvrir l’adaptation sur Netflix ! Merci à HLAB pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Le véritable problème de Ken, c’est qu’il s’est marié avec moi. Journal, avant de rencontrer Ken, je m’étais contorsionnée dans pas moins de soixante-trois pour cent des positions du Kâma-Sûtra. J’ai rasé la plupart de mes cheveux et percé toutes mes parties féminines avant même d’avoir l’âge légal de regarder un film interdit aux moins de 18 ans. Je passais mon temps libre à me faire menotter à divers objets par des garçons affublés de plus de tatouages que l’ensemble des spectateurs d’un concert des Guns N’ Roses. Ken ne pourra jamais être à la hauteur. Tu dois te demander pourquoi une petite allumeuse punk comme moi s’est mariée à ce citoyen modèle ? C’était à cause d’eux.