Killing me Softly de Clara Nové – Éditions Addictives


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Killing me Softly de Clara Nové. Une superbe histoire qui vous donnera autant de cauchemars qu’elle vous fera rêver. De la romance et du suspense, un cocktail explosif élaboré avec brio !

Titre : Killing me Softly 

Auteure : Clara Nové

Éditeur : Éditions Addictives

Genre : Romantique suspense

Résumé : Il est le pire qui pouvait lui arriver… et le meilleur ?
None est un tueur à gages au sein de l’Organisation.
Quand il découvre sa cible du jour, il ne peut se décider à la tuer : Eva est belle, seule… et enceinte. Pour ne pas laisser de traces et la sauver d’une mort certaine, il la kidnappe. Forcés de cohabiter, None et Eva commencent par s’opposer avant de s’apprivoiser. Le désir s’immisce entre eux, mais ils doivent impérativement le refouler : impossible de succomber dans ces circonstances !
Mais plus la situation dégénère, plus les deux opposés s’attirent… Comment pourraient-ils résister alors qu’ils brûlent de se découvrir ?

★・・・・・・★L’avisdeMya★・・・・・・★

None est un tueur à gages, froid, méthodique, sans état d’âme certes, toutefois, il ne fait pas dans la violence gratuite. Ses exécutions sont nettes, sans bavure ni écoulement de sang inutile et salissant. Pas d’émotions, pas de scrupule, pas de conscience, aucun remords. Ce qui lui importe, c’est exécuter les missions qui lui incombent, point. C’est comme cela qu’il a été élevé et c’est dans ce milieu qu’il a grandi. Là où la vie n’a aucune valeur, à part ce qu’elle peut rapporter à L’Organisation en monnaie sonnante et trébuchante. Jusqu’à aujourd’hui, None ne s’est jamais posé de questions sur le pourquoi du comment de ces missions. Tout ce qu’il savait est que chaque tête épinglée à son fusil de chasse, était une ordure de moins dans les rues.

Et à l’instar de chaque mission, ce jour-là et après son modus operandi quotidien, il était fin prêt à accomplir sa sale besogne. Il ne savait pas que l’ordre du jour va changer sa vie et de la plus belle des manières. Oui, un changement radical pour cet homme aux habitudes de maniaque du contrôle. Il n’est rien, à ses propres yeux que pour les autres, qu’un pauvre type bourré de tocs qui régissent sa routine et sans lesquels, il ne pourrait aspirer à la sérénité. Ces gestes répétitifs, compulsifs jusqu’à devenir obsessionnels lui donnent un semblant de quiétude, un semblant de normalité…

Sa mission du jour consiste à éliminer Eva Baldini. Cette femme si jolie qui ne verra pas le soleil se lever de la volonté du commanditaire de son meurtre. Eva, en baissant le rideau du commerce où elle travaille, ne sait pas encore que son destin est scellé et qu’elle est la proie d’un tueur payé pour la supprimer. De loin, None est à l’affût, scrute sa prochaine victime et les alentours dans la nuit noire et glaciale. Il s’agit de la tuer tout en faisant passer l’acte en agression anodine comme il y en a souvent dans les ruelles désertes et mal éclairées et dans un quartier aussi mal famé que le sien. Épuisée, l’instinct de survie endormi, Eva n’a pas vu, ni entendu le mal marcher dans ses pas… Jusqu’à ce qu’elle ait été acculée contre le mur, un bras autour du cou et une main contre la bouche… Elle est à deux doigts de mourir dans cette sombre venelle, seule, l’esprit déjà loin pour échapper à la douleur qui ne manquera pas de la traverser au premier assaut de son agresseur… Cependant, les miracles, cela existe et Eva est bien vivante et ne comprend pas encore comment elle s’est tirée de cette agression sans trop de mal. L’instant d’avant, elle avait un couteau sur la gorge prêt à lui couper la jugulaire et à son réveil, elle gisait sur un lit d’hôpital.

Au même moment, None est dans état de fébrilité et d’incompréhension. Il n’intègre pas qu’il était sur le point de commettre l’irréparable. Il s’admonestait d’avoir failli occire un innocent. Un infanticide est sa limite. Tuer, n’était qu’un contrat parmi tant d’autres qu’il honorait sans y réfléchir, mais, tuer un enfant et dans le ventre de sa mère de surcroit, c’est juste intolérable. La jeune femme n’est pas encore sortie d’affaire, ayant échoué dans sa mission, son grand patron, passera certainement la main à un de ses collègues. De bourreau, None est redevenu un être humain, avec ses états d’âme et des émotions qui jouent au yoyo, lui d’habitude si imperméable. Et désormais, sa mission est de sauver Eva Baldini et le précieux qu’elle porte dans ses entrailles. Jalousement, farouchement, férocement et même si cela doit lui coûter la vie.

Eva doit sa survie à ce bébé indésiré qu’il lui a été imposé autant que l’acte de sa conception. Elle ne rêvait que de s’en débarrasser et repartir loin pour oublier son humiliation Mais, la donne a changé depuis l’arrivée de None dans sa vie. Leur vie. Un long chemin d’épreuves les attend, mais Eva et None sont déterminés à exterminer leur pire ennemi et les sbires qu’il a lâchés sur eux. Fuir et se reconstruire une nouvelle vie ailleurs est l’une de leurs options mais, vivre en cachette n’en est pas une. None fera front pour offrir à sa nouvelle famille un havre de paix qu’il n’a jamais eu.

De tueur à gages au papa poule, il y avait des millions de pas pour None. Lui, qui vivait en parfaite harmonie avec sa solitude, à présent, il ne perçoit plus la vie sans ses deux trésors qui lui offrent une seconde chance, la rédemption et l’amour dont il a été privé. Eva et None n’avaient rien en commun jusqu’à ce que le destin en décide autrement… Au lieu de faire couler son sang, notre tueur professionnel s’est fait la promesse de la tuer mais, seulement d’amour si on pouvait en mourir !

Killing me Softly, un magnifique romantic-suspense et comme je les aime. Un brin tordu, sombre et licencieux qui m’a tenue en haleine du début à la fin. Un thriller dans lequel on célèbre le triomphe de la lumière sur les ténèbres dans un jeu vicieux dont on ne découvre les règles qu’indice après indice que Clara Nové distille par parcimonie. Une chevauchée effrénée sur la route de la rédemption et une chasse sanglante à l’homme dont aucun ne sortira indemne. Et assurément ne laisse pas indifférent.

Killing me Softly, un suspense qui coupe le souffle, qui attise nos émotions jusqu’à les mettre à vif. Une ambiance pesante qui fait froid dans le dos. Des révélations, du violent et de la douceur à la fois, de l’inattendu et maints thèmes abordés pour pimenter cette intrigue aussi originale qu’addictive. La romance se met en place tout doucement, judicieusement en parfait accord avec l’évolution d’une relation née dans la crainte et dans la défiance. Pour dire, l’auteure a aussi assuré de ce côté-là.  Une psychologie approfondie du personnage de None nous le rend plus attachant malgré ses faits entachés de sang. Son passé et son présent ne font qu’un à nos yeux au fil des pages et on n’a qu’envie, l’absoudre, lui offrir la rédemption. None a vécu dans la violence depuis qu’il a été arraché à son environnement et il ne connait aucune autre forme d’être. Il devait loyauté à celui qui l’a nourri et blanchi depuis. Mais, Eva, lui a montré un autre chemin pour arriver au bonheur auquel il ne pensait jamais prétendre.

Bref, une superbe histoire qui vous donnera autant de cauchemars qu’elle vous fera rêver. De la romance et du suspense, un cocktail explosif élaboré avec brio !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse numérique !

clara névé