L’avis de Carine sur Dark Ages de Kalvin Kay chez Black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre : Dark Ages

‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Kalvin Kay

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Les Vikings déferlent sur les mers pour tout piller sur leur passage. Pictavia n’est pas épargnée.

Pour sauver son royaume, le roi n’a d’autre choix que conclure un pacte avec les envahisseurs du nord.

Quelques années plus tard, de grandes voiles assombrissent les côtes pour reprendre cette princesse picte qui leur a été promise.

Unique héritière du trône, Nola ne sait pas encore qu’elle doit épouser un homme qu’elle ne connaît pas. Enlevée par ces barbares, elle va devoir apprendre à vivre avec ce Viking qui ne cesse de la tourmenter. Jamais elle ne pourra aimer un homme aussi froid et méprisant.

Runn aspire à rester ce guerrier impitoyable et voit d’un mauvais œil cette étrangère que son roi et père lui impose comme épouse.

Pourtant, les dieux semblent s’acharner à les rapprocher. Face aux épreuves, ils devront s’allier et peut-être apprendront-ils à s’aimer au-delà de ce qu’ils avaient imaginé ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis :

Kalvin kay revient pour notre plus grand plaisir avec une nouvelle histoire et surtout, un nouveau genre avec Dark Ages, une sublime romance historique au pays des Vikings.

Avec Dark Ages, nous sommes en immersion immédiate dans le récit. Les scènes qui se succèdent dès les premières pages nous captivent dans une épopée guerrière qui nous offre bien entendu, son lot de témérités, de pillages, de sang et de conspirations. Un monde dans lequel les complots et la trahison étaient monnaie courante et où même être du même sang ne pouvait nous épargner. D’ailleurs, Kalvin Kay ne sera pas toujours très tendre avec ses personnages et leur fera subir de dures épreuves….

Nola se voit infliger un mariage qui la rebute. Elle la chrétienne, doit s’unir à Runn, ce rustre de Viking dont elle ne comprend ni la langue, ni les manières de barbare. La nuit de noce sera éprouvante et l’envie de se venger ne la quittera pas. Aucun des deux ne désirait cette union, mais le destin en a choisi ainsi et Runn doit s’y plier, car on ne peut contrarier les Dieux qui ont décidé pour lui de faire de Nola sa femme. Deux êtres que tout oppose, mais qui devront apprendre à se faire confiance pour survivre et sauver ce qu’ils ont. Au milieu des hostilités et des épreuves, va naître un attachement et des sentiments qui va consolider le lien qui les unis peu à peu.

Runn… le beau et barbare Runn. Cet homme froid et sans pitié. Un guerrier émérite sans âme, fils du roi qui devrait très vite prendre la place de Jarl à ses côtés. Entre Nola et lui, c’est le choc des cultures, le choc de la violence, c’est dur, ça fait mal. On aimerait tant détester le détester aussi, et pourtant… On découvre au fil des pages un personnage qui ne peut que nous toucher. J’ai vraiment craqué pour cet homme qui n’est pas infaillible et surtout, qui cache un cœur sous sa maille. Enfin, un cœur à sa manière Viking, mais un cœur qui ne peut que nous faire fondre. Et que dire de Nola, cette princesse Picte à la force de caractère inébranlable qui ne baissera jamais les bras et affrontera son destin comme une reine…

Lorsque l’on tourne la dernière page, on ne peut que dire une chose : On en veut encore ! On veut encore plus de scènes épiques, de scènes caliente, mais aussi de sang et de vengeance. Oui nous sommes dans une romance, mais ne nous voilons pas la face, nous sommes dans un récit de Viking et les Vikings, ça ne discute pas tellement… mis à part à coups de hache en pleine tête. Ça porte des peaux de bêtes, ça châtie à coups d’aigle de sang et ça boit du sang de corbeau dans des cornes. SKALL ! Les étoiles ! Je vous vends du rêve hein ? Et pourtant, c’est bien le cas. Car Dark Ages est pour moi un très beau coup de cœur. La trame est tellement bien imaginée et imagée. Les intrigues, les paysages, les tourments des personnages et les rebondissements dans le récit sont juste, parfaitement parfaits dans leur imperfection. Dans ce monde où qu’importe qui vous êtes, rien ne vous est acquis pour toujours, même le Vallahala ne vous est pas garantie suivant comment vous mourez. Non vraiment, dans ce monde fait de barbaries, de pillages, de soif de pouvoir et d’or, rien ne porte à croire qu’une aussi belle histoire d’amour va adoucir les pages et naitre sous nos yeux dans une tension magnifique entre deux personnes qui, de prime abord, se détestent. L’auteure réussit là d’ailleurs une belle prouesse en arrivant à ne pas nous faire douter des sentiments naissants entre Nola et Runn. Rien ne sera pur. Rien ne sera doux. Mais tout sera vrai et intense… Une belle histoire d’amour dans un monde de brutes qui va nous faire vivre un panel d’émotions énormes.

L’auteure a fait un superbe travail de recherche sur cette romance historique qui est pleine de détails sur les US et coutumes, les lieux, les Dieux, les religions et les guerres. Le vocabulaire est riche et en parfaite adéquation avec le récit. L’histoire des personnages est vraiment bien travaillée et l’imaginaire s’imbrique parfaitement dans la chronologie historique. Un grand bravo à Kalvin Kay pour ce beau travail, cette sublime histoire et merci pour ce beau voyage en terre du Nord. J’ai le droit de demander un second tome ? 😉 Please !!!!

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir encore une jolie pépite en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

 Je ne comprenais rien à ce qu’il disait mais sa voix grave me fit frémir. Je détournai la tête, bien décidée à le braver. Il perdait son temps. Quoi qu’il fasse, je n’étais pas prête à obéir. Exaspéré par mon attitude, il me secoua comme du blé pour m’obliger à le suivre. Dans un élan de colère, je lui crachai au visage pour lui manifester tout mon mépris. Stupéfait, il essuya d’un geste rageur sa pommette. Mon cœur s’affola quand il releva la tête vers moi et que je décelai la tempête qu’il contenait devant la foule. Sans douceur, il passa ses mains autour de moi pour me soulever et m’emmener de force à l’intérieur. Je déversai toute ma rage sur lui, le bourrant de coups pour qu’il me lâche enfin. Mes cris redoublèrent, je battais des jambes pour me dégager. Il m’enserra plus fort et traversa la grande pièce. Il me jeta à terre au pied d’une estrade en bois sculpté avant de s’en aller. Ma tresse emmêlée laissa échapper une mèche de cheveux qui me barra la vue. Les poings liés, je me redressai quand on me pressa les joues pour relever mon visage. Je grimaçai de douleur quand un homme massif à la barbe grisonnante me jaugea avec intérêt. Son regard torve se promenait sur ma bouche avant de s’abaisser vers ma gorge. Je résistai à ses doigts, mais il raffermit sa prise pour m’empêcher de bouger. Il se rapprocha de ma joue pour me respirer avant de s’humecter les lèvres. Sa bouche révéla une rangée de dents limées qui me dégoûta profondément. Un sourire déforma ses traits quand il me relâcha et je massai ma mâchoire douloureuse. Les battements de mon cœur pulsaient jusque dans mes tempes quand un des Vikings brisa le silence oppressant. Je le reconnaissais. **

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s