L’avis de Carine sur Monica, un roman de Shelby Kaly chez Black Ink Editions.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre : Monica ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Shelby Kaly

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Alessandro mène une vie sans attaches, au gré de ses envies et de petits boulots.

Les femmes qui croisent sa route succombent toutes au charme ravageur du bel Italien.

L’insouciance est le maître mot de son existence jusqu’au jour où il la recroise, elle. Monica. Son premier amour, son plus grand amour. Celle qui a brutalement disparu il y a dix ans sans un mot, ravageant son cœur d’adolescent et l’abandonnant brisé.

Monica, aujourd’hui mariée à un riche homme d’affaires, est insaisissable. Mais Alessandro a besoin de reconstituer le puzzle de leur relation passée et d’élucider le mystère de sa trahison.

Et si une façade luxueuse cachait une vérité bien plus sordide qu’il n’y paraît ? Et si l’amour exigeait le plus cruel des sacrifices ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Monica 🌹🌹🌹

Avec Monica, une magnifique romance très touchante, Shelby Kaly nous emporte par la douceur de ses mots, de sa plume et de son écriture, dans la noirceur de son histoire, autant que dans sa beauté. Elle captive dès les premières pages dans cette ambiance très particulière de cette romance au sujet à la fois très fort et très délicat, qui se déroulera dans un village à la frontière de la Toscane, presque dans en huis clos, où cinq protagonistes feront de leur récit, cette histoire qui se veut aussi belle que bouleversante.

« Monica, c’est vous, c’est moi. »

Monica, c’est le premier amour d’Alessandro qui est partie un jour, sans laisser d’adresse, sans un mot pour lui, sans un au revoir alors que du haut de leurs 16 ans, ils étaient fous amoureux.

Monica, c’est le plus ancré de ses souvenirs, le plus doux, mais aussi le plus amer. C’est celle qui lui a brisé le cœur en mille morceaux…

Monica, c’est cette magnifique femme qu’il ne pensait pas revoir un jour et encore moins dans cette petite bourgade du Latium. Mais Monica, c’est surtout aujourd’hui une femme mariée à un riche homme plus vieux qu’elle et dont la seule présence à ses côtés, la fait trembler…

« Si un jour vous rencontrez une Monica, tendez-lui la main, aidez-la et soutenez-la. Apprenez à lire les signes et ne fermez pas les yeux. »

Dix ans ont passé depuis sa disparition, et elle est toujours aussi belle et insaisissable… Si Alessandro a gardé sa ligne de conduite ne vivant que de petits boulots au jour le jour, Monica elle, a l’air d’avoir touché le Jackpot. Son mari est un homme très influent et très riche. Ce qui ne peut que surprendre Aless au vu de leur enfance. Les richards ont toujours été leur bête noire, tout ce qu’ils ont toujours exécrés. Elle, la petite boueuse, la clocharde sans le sous qui se faisait brimer, harcelée à longueur de temps sous prétexte qu’elle n’était pas du même monde, tout comme lui, mais lui, il savait se défendre… Alors que fait-elle aujourd’hui mariée à cet homme ? Que cache-t-elle derrière cette façade chic ?

Alessandro va alors partir dans une quête aux réponses qu’elle se doit de lui donner. C’est viscéral, il a besoin de savoir. Des réponses qu’il attend depuis plus de 10 ans, depuis ce jour où elle a fait le choix de sacrifier leur amour. Ce qu’il ne savait pas, c’est à quel point ses réponses allaient lui faire mal. À quel point leurs retrouvailles allaient bouleverser et sceller à nouveau leur destin… Une vérité qui ne peut laisser personne indifférent. Ni lui. Ni vous. Ni moi.

« A la vie, À la mort. »

Monica, un récit à la fois dramatique et émouvant conté par une plume talentueusement douce et saisissante qui malgré le sujet horrifiant sur les violences conjugales, met en valeur une histoire d’amour forte qui résiste au temps. Telle une magnifique rose éternelle, piquante, qui symbolise à la fois la beauté et la longévité de l’amour. C’est avec pudeur et une grande sensibilité, picorant dans le cœur de l’un et l’âme de l’autre, que Shelby Kaly nous dévoile son histoire dans un univers dur, mais qui se veut sensuel, à l’image d’une femme fatale, classe et intelligente… Monica. Ce titre est l’âme de ce roman et la cover tellement représentative… sans oublier les ornements intérieurs qui magnifient encore plus notre lecture. Une combinaison, qui comme une entité à part entière, voudrait nous divulguer ses mystères et un secret bien gardé.

L’auteure nous plonge certes dans un gouffre au fur et à mesure des révélations, mais nous remonte aussitôt vers la lumière avec les flash-back qui nous apportent leurs lots d’émotions abordées intensément. C’est d’ailleurs dans ces derniers que ma lecture a été la plus forte. Révélant le magnifique comme l’horreur de certains choix. Mais ce n’est pas un récit qui vous tire vers le bas bien au contraire. Il est fort et plein d’espoir. Un récit riche avec des personnages convaincants, courageux, impuissants pour certains, mais aussi abjectes pour d’autres. On parlera d’amours. Celui d’un père, d’une fille, d’un amant, d’une maitresse et d’un mari a qui l’argent semble pouvoir suffire à ce sentiment si précieux. Et donc justement, de la différence de milieu, mais aussi des ragots, et des apparences trompeuses. Des rêves brisés, de ceux qui sont encore possible et des secrets qui empoisonnent, déterminant un avenir sombre et orageux. Mais dont nos protagonistes sont prêts à tout l’un pour l’autre pour un possible… même dans l’impossible. Mais, l’amour vaut-il tous les sacrifices ?

« Elle est celle que j’ai choisie, celle pour qui je me battrai jusqu’à la fin de mes jours. »

Cette rose éternelle, qui ne se fanera jamais et qui aura toujours ce goût particulier, celui de l’amour.

Un grand merci à Black Ink Éditions pour ce merveilleux service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Je sais qu’elle me reconnaît à l’air qu’elle affiche. Elle est choquée, troublée, ou peut-être tout aussi surprise que moi.

Qu’est-ce qu’elle fiche ici ?

Je balance mon mégot au sol puis m’avance vers elle, secoué de perplexité par la vision de ce visage que j’ai tant admiré dans le passé. Je ne peux pas m’empêcher de l’approcher et si je pouvais, je la toucherais pour croire ce que je vois. Ma Monica ? Ici ? Je peine à réaliser que c’est bel et bien vrai. Elle a changé et pourtant ce sont bien ses traits que je détaille à cet instant. Ces mêmes traits qui m’ont rendu dingue de cette fille, dès notre plus jeune âge. Sa bouche boudeuse, jusqu’à ses longs cils noirs qui frangent son regard châtain, est rehaussée par la féminité fracassante qui la caractérise aujourd’hui. Je la fixe à mesure que la distance entre nous se réduit, comme un chien assoiffé, en quête d’une vérité qui m’a trop longtemps manqué.

C’est alors que j’ai l’impression qu’elle prend peur en me voyant m’avancer dans sa direction. Elle jette un coup d’œil affolé à la porte de la banque. Arrivé à sa hauteur, je range mes mains dans mes poches, lui souris, remué par un tas d’émotions que ravivent ses billes chocolat.

Bon sang, elle est devenue une sacrée femme !

Les petites étoiles du mercredi avec la collection P’tit loup : et P’tit loup aime l’école


  •  Album jeunesse
  • Format cartonné
  • Editeur Auzou Philippe Eds
  • Parution 24/06/2021

Aujourd’hui, c’est une nouvelle journée d’école qui commence pour P’tit Loup. Au programme : atelier de perles, gymnastique et peinture. Pour P’tit Loup, c’est toujours une joie de retrouver sa maîtresse et ses copains !

La collection P’TIT LOUP est une magnifique collection pour les touts petits. Les personnages, et surtout le protagoniste P’TIT LOUP, sont super attachants, et les illustrations sont amusantes et colorées. Les histoires sont rigolotes et que d’aventures passionnantes pour ce petit loup !

Avoir créé ce P’TIT loup est une idée de génie. Les enfants ont souvent très peur du loup. Quelle maman n’a jamais été obligé de se pencher sous un lit et dire à son enfant que non, pas de loup de cacher dessous ?

Oui, nos enfants ont peur du loup ! Mais pas de P’TIT loup qui leur apprendra justement dédramatiser et à ne plus en être effrayés grâce à ses histoires toujours pointées d’une touche d’humour qui les fera plus rire que pleurer. P’TIT LOUP est souvent sarcastique, parfois contrarié et l’enfant peut s’identifier à ses émotions.  

P’TIT LOUP aime l’école, se veut rassurant pour les enfants qui rentrent à l’école. Cela leur permet de pouvoir structurer leurs journées avec moins d’appréhension .

J’ai offert ce petit livre illustré et cartonnée à Paul 2 ans et demi et Calista 3 ans pour leurs entrées à l’école maternelle et, qui avant même que je leur lise, ne l’ont plus lâché. Les illustrations très colorées attirent et les enfants aiment. Un loup oui, mais un loup gentil et surtout, un loup avec un trèssssssssssssss grand nez. Les histoires ont toutes des visées soit pédagogiques, soit de plaisir et d’amusement.

Vous ne connaissez pas encore ce loup ?

Adoptez-le ! Il n’est ni cruel ni féroce, et même si un loup se doit de se nourrir, il ne mangera pas vos louveteaux 😉

P’TIT LOUP ne demande qu’une seule chose, c’est d’accompagner votre enfant dans sa découverte du monde et dans ses grandes aventures!!