L’avis de Charlotte sur Coloc avec mon ennemi de Mélodie Chavin


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Coloc avec mon ennemi de Mélodie Chavin aux Editions Addictives.

Titre : Coloc avec mon ennemi

Auteur : Mélodie Chavin

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique…

La fin des études universitaires a sonné ! Après six années à travailler dur, Lexie est enfin diplômée. Et quoi de mieux que de fêter ça en partant pour un mois et demi de vacances avec sa bande d’amis délurés ?
Miley, Noah, Scott, Calum et Lexie s’envolent enfin pour le Mexique avec une seule chose en tête : s’amuser et profiter à fond !
Mais ce que Lexie n’avait pas prévu, c’était de totalement craquer pour Calum, son pire ennemi depuis le lycée, qui est aussi et surtout le meilleur pote d’enfance de son ex-petit ami, Scott.
Depuis toujours, ils se détestent cordialement et pourtant la tentation n’a jamais été aussi forte. Surtout que dans la grande villa qu’ils ont louée, il leur suffit de pousser discrètement la porte de la chambre d’à côté pour céder au désir…

Mon avis :

Pour marquer la transition entre les études et la vie active Lexie décide de retrouver ses amis à Cancun.
Miley sa meilleure amie qu’elle n’a pas quittée sera du voyage et elles retrouveront un groupe d’amis qu’elles n’ont pas revu depuis 6 ans : Noah, Scott son ex et le meilleur ami de ce dernier Calum qui est aussi le meilleur ennemi de Lexie. L’objectif commun pour tous et de profiter un maximum de ce séjour et tout ce qui se passe Mexique reste au Mexique… Ils vont partager durant de séjour une magnifique villa et cohabiter. Mais de la haine à l’amour, ou plutôt au désir, il n’y a qu’un, enfin un couloir dans leur cas… Qui sépare la chambre de Lexie et de Calum…

Lexie est pleine de vie, maladroite et aime les défis.  Calum est considéré comme un Casanova, il est sexy et pour lui aucune attache n’est envisageable. Il est un peu mystérieux.
Entre les deux tous les coups sont permis depuis très longtemps et leurs retrouvailles ne change pas les choses et petits surnoms affectueux quelque peu moqueur les chamailleries sont toujours bien présentes.

On découvre, avec l’alternance des points de vue, chacune de leurs pensées et de leurs réactions qui permettent de bien les comprendre.

Entre eux, l’animosité devient vite du désir et pourquoi pas profiter des vacances pour chasser cette tension entre eux ? Un été, rien qu’un été pour vivre cette aventure. De plus, cette liaison reste cachée de leurs amis, ce qui donne du piquant et de l’intensité à leur relation éphémère.

J’ai aimé cette histoire qui, au-delà de la romance, parle d’amitié, de confiance en soi et en les autres. Le moins, que l’on puisse dire, est que faire confiance à l’autre n’est pas chose facile pour les deux protagonistes principaux.

Ils sont bien entourés par leur ami, avec un soutien sans faille de la part de Miley, Scott et Noah. Ce dernier a beaucoup d’humour et ne manque aucune occasion pour sortir une blague (je ne suis pas sûr de les ressortir #blaguepourrie).

La plume de l’auteure est fluide, addictive. J’ai passé un très bon moment avec « Coloc avec mon ennemi ». Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

– Tu pourras dire à ta poule qui a gloussé toute la nuit de faire moins de bruit la prochaine fois, je dors en face de ta chambre ! grondé-je à son attention, sans pouvoir me retenir de déverser ma frustration et ma rage.
– C’est pas de ma chambre que les bruits sont sortis, mais de celle de Scott. La poule en question qui glousse, c’est ta cousine, me chuchote-t-il, amusé.
Ma bouche s’ouvre dans un « O » pas du tout discret.
– Je suis rentré seul hier soir si ça t’intéresse.
Je tente de cacher mon soulagement. Stupide ! Il n’est pas con, il le remarque directement.
– T’es jalouse, mon petit Loompa ? me souffle-t-il tout bas en se rapprochant de moi.
– Absolument pas ! Tu fais ce que tu veux, mens-je.
Il ne faut pas qu’il sache qu’il m’attire ! Son corps n’est plus qu’à quelques centimètres du mien, ses yeux or se plantent dans la profondeur de mes iris, ce qui me fait frissonner de la tête aux pieds. Le regard dur, la mâchoire serrée, il dépose ses mains de part et d’autre de ma tête, contre le bois blanc de ma porte. Je lève les yeux afin de le confronter.
– C’est moi qui te fais frissonner ? s’enquiert-il.
– Dans tes rêves, soupiré-je, tout en mentant telle une collégienne prise en flagrant délit de tricherie.
J’aurais aimé que mon affirmation soit plus franche, plus assurée, mais tout ce que je réussis à sortir n’est que soupir.
J’avale ma salive lorsque je sens mes jambes devenir de plus en plus molles. Ses yeux me rendent fébrile et un liquide chaud dégouline au fond de mon ventre. Il colle sa poitrine contre la mienne, si bien que je ressens chacune de ses inspirations.
– Alors pourquoi tes mains se mettent-elles à trembler ? Pourquoi ton corps se crispe à mon contact ? Pourquoi tes cuisses se resserrent-elles machinalement ?