L’avis coup de cœur de Charlotte sur le dernier tome de la saga Irish Renegades 4 : Oliver

Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Irish Renegades 4 – Oliver de Blandine P. MARTIN, en auto-édition.

Titre : Irish Renegades 4 – Oliver

Auteur : Blandine P. MARTIN

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  4,99 €

Broché : 14,77 €

Résumé :

Hier nous n’étions que deux gosses à qui la vie souriait, pleine de promesses.
Que sommes-nous devenus ?

On tente par tous les moyens de ne pas reproduire les erreurs de nos parents, pourtant, j’ai bien l’impression d’avoir échoué. Je reste le fils de ce père que je n’ai pas choisi.

Je n’étais pas prêt à perdre ma mère, mon pilier, mon modèle.
De retour en Irlande, je suis confronté à une partie de mon passé que je suis incapable d’oublier. Elle.

L’époque de nos fugues à bicyclettes et de nos rêves d’enfants me semblent bien loin. Pourtant, mon coeur ne reste pas insensible à la magie qui danse toujours dans ses yeux.

Le temps nous a changés, nos chemins se sont éloignés.
Alors pourquoi est-ce que sa présence éveille en moi l’envie de devenir meilleur ?
En suis-je seulement capable ?

Mon avis :

Ce tome est consacré à Oliver qui apprend la mort soudaine de sa mère. Malgré la distance qui les séparait, elle était un modèle pour lui. Afin de lui rendre un dernier hommage, il retourne en Irlande. Sur place, il se retrouve confronté à son passé, à elle, qu’il retrouve tant d’années plus tard, cette petite fille devenue femme. Celle qu’il n’a jamais pu oublier.

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé la bande des Irish Renegades. Car vous l’aurez compris, si vous avez lu mes précédentes chroniques, que les Iris Renegades sont bien plus qu’une bande de potes, ils forment une famille, celle qu’ils se sont construits. Et je me suis fortement attachée à eux !

Oliver ne fait pas exception, j’ai adoré découvrir ce personnage plutôt discret jusque-là, mais qui a un grand cœur et beaucoup de choses à nous montrer et à nous faire découvrir.

Cet opus ne sera pas facile pour lui, car il vit un drame. Entre la perte de sa mère et sa relation avec son père qui n’est pas au beau fixe, il est un peu déboussolé. Heureusement, il peut compter sur les Irish Renegade qui n’hésitent pas à partir avec lui en Irlande pour le soutenir dans cette épreuve. Sans oublier Hailey (fille de Malone, découvert dans le premier tome), qui fait également partie de l’aventure et qui apporte beaucoup à l’équipe par sa joie communicative, ses réflexions et son imagination florissante.


Sur place, il doit faire face à toutes les émotions qui ressurgissent de son passé, avec son lot de regrets. Il retrouve son ami d’enfance, Neala. C’est à la fois un plaisir de la revoir et aussi un choc, car tant d’années sont passées et leurs vies sont aujourd’hui bien différentes de ce qu’ils étaient enfant. Maintenir un lien ou recréer un nouveau lien n’est pas toujours évident.

Oliver va devoir commencer par apprendre à se connaître lui pour faire des choix, ses propres choix.

Ce dernier tome marque la fin de cette magnifique saga. J’ai vécu des beaux moments d’émotion dans cet opus et je n’ai pas pu retenir quelques larmes, mais aussi des fous rires. Blandine nous offre une belle romance qui comme à son habitude prend son temps (slow burn) et nous offre avec beaucoup de sincérité des personnages captivants et très attachants.


Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce dernier tome qui clôture à merveille cette saga coup de cœur. Petite mention pour l’épilogue qui est juste une très belle idée. Merci Blandine P MARTIN pour ce superbe service presse ! 

Extrait :

Tu n’y vas pas seul.

Les mots de Farrell me font l’effet d’un uppercut. Je reviens dans la réalité, celle dont je me suis enfui la veille au soir, trop mal en point pour l’affronter.

— Quoi ?

— Si tu pars, on part aussi.

On est tous réunis autour d’une table dans l’un des bars de l’hôtel. Malone a confié sa poupée blonde aux mains d’une animatrice pour enfants.

— Je suis d’accord, ajoute ce dernier, solennel.

— C’est personnel, interviens-je, vous n’avez pas besoin de faire un tel voyage pour moi.

Je sursaute quand des doigts frais enlacent les miens sur la table. Mon regard remonte le long du bras pour finalement se confronter aux yeux tendres de Sarah.

— C’est ce que fait une famille, Oliver. Et c’est ce qu’on est après tout ce qu’on a traversé ensemble.

La puissance de tels mots pourrait changer la face du monde. En tout cas, c’est une caresse pour le mien. Elle semble sincère, tous le sont. Personne ne pourrait comprendre l’attachement qui nous lie, si peu de temps après que nous nous sommes tous rencontrés. Le fait est que certaines âmes résonnent quand elles rencontrent leurs semblables. Les nôtres ont tout de suite joué sur le même accord. Et Sarah dit vrai. De telles épreuves ont fait de notre groupe atypique un véritable clan.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s