L’avis de Charlotte sur Naked Snow Man de Kristen Rivers

Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Naked Snow Man de Kristen Rivers aux Editions Addictives.

Titre : California High Schcool

Auteur : Sonia Birdy

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il est beau, il est brun, et il est… totalement nu devant sa porte !

Anna est une étoile montante d’Hollywood : belle, riche et bientôt mariée à un célèbre acteur, tout lui réussit… ou presque !
Le jour où elle est humiliée publiquement par son fiancé, elle part s’isoler loin de Los Angeles – ce qui n’est pas du goût de son agent, qui la met en garde : il faut tout de suite qu’elle se trouve un nouveau prétendant pour revenir sur le devant de la scène !
Mais comment lancer une opération séduction dans un petit village perdu au milieu des montagnes ? À moins d’un miracle de Noël, ça ressemble à une mission impossible…
Jusqu’au moment où, prise de panique, Anna assomme un inconnu qui rôde devant chez elle ! À son réveil, le brun sexy n’a aucun souvenir de qui il est, ni de ce qu’il fait là…
Et si elle arrivait à convaincre cet ours bourru d’être son miracle de Noël ?

Mon avis :

Anna est une célèbre actrice d’Hollywood. Elle est belle, riche et fiancée à un acteur. Tout va bien pour elle, jusqu’à l’humiliation publique infligée par son futur mari. Elle a besoin de repos, mais surtout de s’éloigner des médias pour se remettre tranquillement de ce coup dur. Elle fuit tout et tout le monde et part s’isoler loin, très loin dans un petit village de montagne. Ce détail complique la réussite de la mission confiée par son agent : trouver un homme rapidement et revenir sur le devant de la scène ! Mais qui trouver au milieu des montagnes ?
Apeurée et en crise de panique, elle assomme un rôdeur. L’homme en question est beau, clairement sexy, totalement nu… Et le coup lui a fait perdre la mémoire ! Pourra-t-elle le convaincre d’être l’homme dont elle a besoin ?
Le choix de carrière d’Anna lui impose une vie stricte, pas d’écart alimentaire, une image toujours impeccable, c’est ce qu’elle a appris à être depuis son plus jeune âge. Alors, pour une fois, qu’elle se retrouve seule, loin des médias, elle en profite ! Une petite pause dans un quotidien plutôt compliqué.
L’inconnu assommé est perdu, normal me direz-vous, il n’a plus de souvenir. Cependant, il reste quelque peu bourru, méfiant, vigilent avec un franc-parler incontrôlable. Il se découvre en même temps qu’Anna. Cette situation est difficile à vivre pour lui.
Entre eux, c’est plutôt électrique. Elle pense savoir pourquoi il était là, lui compose avec les quelques bribes d’informations le concernant… Le tout reste secret et les non-dits s’accumulent. Un joyeux bazar provoquant des situations plutôt cocasses. Les quiproquos s’enchaînent.
J’ai beaucoup ri grâce à l’humour qui se dégage de certaines scènes. J’ai aussi été touchée par la remise en question d’Anna, le questionnement de l’inconnu sur ce qu’il a pu être ou faire avant le choc. J’ai passé un très bon moment à essayer de savoir s’il était digne de confiance ou non…
La plume de l’auteure est fluide et addictive pour une comédie romantique de Noël, fraîche et pétillante. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

– Attendez, vous m’abandonnez avec la folle au rouleau à pâtisserie ?
L’incriminée ouvre de grands yeux et enfonce le bout de son index dans son sternum.
– Moi ? La folle au rouleau à pâtisserie ? Et vous, alors, je dois vous appeler comment ? Le fou à poil avec l’écharpe de mon bonhomme de neige ?
Je fronce les sourcils. C’est quoi, ce charabia ? Elle aussi, elle s’est cogné la tête ?
– Quoi ?
Pour le coup, c’est elle qui semble perdue.
– Vous ne vous souvenez pas comment vous êtes arrivé ici ?
Je lui offre un sourire blasé.
– Je ne sais même plus comment je m’appelle. Comment pourrais-je me rappeler comment j’ai atterri dans cette maison de fous ?
– Et moi, alors ? Comment je pourrais savoir ce qu’il reste dans votre cerveau ?
– En réfléchissant ?
– Stop ! nous coupe Maria. Anna, tu pourrais être plus bienveillante. Après tout, c’est en partie à cause de toi s’il s’est retrouvé dans cette situation.
Anna.
Barbie a donc un prénom.
– En partie seulement ?
Deux paires d’yeux me fusillent sur place.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s