L’avis de Charlotte sur Un boss dans mon chalet de Erin Graham

Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Un boss dans mon chalet de Erin Graham aux Editions Addictives.

Titre : Un boss dans mon chalet

Auteur : Erin Graham

Genre : Romance de Noël

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Faux fiancé, faux coloc… C’est tellement bon de faire semblant. Encore faut-il ne pas se prendre trop au jeu…

Entre un nouveau-né fourni sans mode d’emploi, une mère azimutée et quelques secrets en passe d’être révélés, la vie de Valentine est devenue un foutoir incroyable.
Surtout qu’Antoine, son boss un peu trop sexy, ne vit que pour son boulot et qu’il attend de Valentine qu’elle en fasse autant…
Il a besoin d’elle ? Qu’à cela ne tienne, elle a besoin de lui, elle aussi ! Alors marché conclu, en échange de l’aide de la jeune femme sur les dossiers brûlants, Antoine se fera passer pour son fiancé et le père de son bébé. À domicile, bien entendu !
Le deal semble parfait !
Quant à leur attirance forte et évidente ? Ils sont capables de gérer. Enfin, normalement…

Mon avis :

Valentine adore son travail. Elle ne vivrait que pour lui, si elle n’avait pas un bébé à gérer. Désormais, son enfant passe en priorité, bien qu’elle ne sache plus où donner de la tête. Antoine, son patron, ne s’attendait pas à ce départ précipité et se retrouve bloqué sur certains dossiers. Il a besoin de Valentine ça tombe bien, elle aussi ! Ils réussissent à se mettre d’accord sur un marché : en restant dans son chalet, elle l’aide sur les dossiers urgents et Antoine joue le rôle du fiancé et père du nouveau-né pour faire illusion auprès de la famille de Valentine qui ne se doute pas qu’elle est mère célibataire.

Valentine est une jeune maman déboussolée par l’arrivée de son bébé, par tout ce qu’il faut faire, par le manque de sommeil… Le baby-blues la guette et se retrouver seule n’aide pas. J’ai été touchée par cette jeune femme qui est d’une nature bosseuse, dynamique et volontaire, elle ne s’arrête jamais, mais qui se retrouve tout d’un coup complètement perdu sans notice pour appréhender ce nouveau rôle : maman.

Antoine prend les rênes de l’entreprise familiale et assume son nouveau poste plaisir, mais aussi avec une certaine pression. Pas question pour lui de se louper, il doit prouver à sa famille qu’il peut y arriver. Il est, de fait, totalement dévoué à la réussite de son entreprise. Il est dynamique, parfois quelque peu égocentrique.

Alors qu’ils travaillaient ensemble depuis peu, ils ne se connaissaient pourtant pas et se découvrent d’une façon plutôt originale en vivant quasiment sous le même toit. Ensemble, ils vont essayer de gérer le bébé et les dossiers, sans oublier la famille de Valentine.

J’ai beaucoup aimé ces deux personnages qui font face à des difficultés qu’ils n’avaient pas prévues. Ils vont devoir s’adapter aux événements. Valentine fait preuve de courage malgré sa peur d’annoncer la vérité concernant sa situation à ses proches. Antoine montre une nouvelle facette sa personnalité qui le rend plus humain. L’alternance des points de vue aide à le comprendre, à l’apprivoiser. Il devient rapidement très attachant.

La tension entre les deux protagonistes monte en puissance progressivement. Malgré les mensonges qui menacent d’éclater, cette romance est emplie d’une certaine douceur et de tendresse. Le bébé de Valentine, Malo, n’y est pas étranger et peut-être que la magie de Noël fait son œuvre !

La plume de l’auteure, Erin Graham, est toujours aussi addictive est fluide, c’est pour moi une valeur sûre ! Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

P.S. : pour ceux et celles qui, comme moi, ont un train de retard : Etienne, le frère d’Antoine à sa propre histoire : « coloc avec mon boss ». Je vais me laisser tenter !

Extrait :

– Suis-je autorisé à t’embrasser ? soufflé-je pour elle seule en plongeant dans son regard.
Sa seule réponse est de soupirer silencieusement en descellant ses lèvres. […] Elle remonte subrepticement sa jambe et colle son ventre à mon érection. Mes mains dévient vers ses fesses, mais je reprends le contrôle en les stabilisant au creux de ses reins. Nous ne sommes pas seuls, sa mère et sa sœur, ainsi que son fils, sont aux premières loges.
Paradoxe incroyable. Je ne peux que la toucher en leur présence, puisque eux seuls justifient nos baisers. Et en même temps, à cause de cette maudite présence, je dois me contraindre à la pudeur.
J’ai envie de hurler lorsqu’elle me cherche en ondulant discrètement du bassin.
Je la hais.
Par réflexe, j’interromps notre baiser en serrant la mâchoire et en me planquant un instant derrière mes paupières baissées, afin de retrouver un semblant de maîtrise de moi-même.
Antoine, on se calme.
J’inspire lourdement en me fichant éperdument de ses yeux posés sur moi qui n’en loupent pas une miette. Elle laisse échapper un rire en attrapant mes joues pour déposer un dernier baiser sur mes lèvres, fière d’elle, visiblement.
– Effectivement, ça manquait, minaude-t-elle en jouant effrontément de ses charmes. Mais tu sais, il suffit de demander… Après tout, un couple, c’est fait pour ça, non ?
Sa mère laisse échapper un petit rire, au loin, quelque part dans la pièce derrière moi. Et elle se contente de me gratifier d’un regard à mi-chemin entre le défi et la gourmandise.
Ah, tu veux jouer, ma Valentine ? Tu viens de frapper à la mauvaise porte… Je m’adapte à toutes les situations, pour rappel.
Alors on va jouer. Ce qui me convient tout à fait. Si je n’ai qu’une unique journée avec toi, ma belle, elle sera à noter dans les annales.
Autant en profiter avant d’oublier tout ça, car demain je clos définitivement l’épisode Antoine, papa modèle.
Je m’écarte d’elle à mon tour en lui lançant un regard joueur.
OK… Let’s play !

3 commentaires sur « L’avis de Charlotte sur Un boss dans mon chalet de Erin Graham »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s