L’avis de Carine sur le roman de Ludivine Delaune, Les gens comme nous chez Black Ink Editions


───●◎●───Titre ───●◎●──

Des gens comme nous

Auteur : Ludivine Delaune

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99 €

Broché : 17 €

╺╺╺╺╾ Résumé : ╼╸╸╸╸

« Il y en a partout des gens comme nous, à chaque coin de rue, mais il y en a peu des comme toi, Charley. Et tu sais pourquoi ? Parce que tu es spéciale… Alors, cesse de douter et ose être qui tu es. Et tous les jours, raconte-moi ce que tu fais. Donne-moi la force de me relever ! »

Charley, écorchée par les trahisons, va sortir de sa coquille pour sa sœur Haley, hospitalisée, et se confronter aux autres avec sa pudeur et son humour décalé. Il y aura des rendez-vous, de l’imprévu et surtout LUI. Cet homme surprenant aux yeux azur, celui qui ne révolutionne pas le monde mais parvient à bousculer le sien.

Autant de rencontres qui vont la heurter et lui offrir la certitude que les secondes chances sont parfois plus lumineuses que les premières avec des gens comme nous…

───●◎●───Mon avis : ───●◎●───

Parce qu’il y a partout des gens comme nous, comme toi, comme moi… Parce qu’il y en a peu comme Ludivine Delaune qui ont l’art et la manière de mettre les mots sur les maux tout en posant ses tripes sur chacun d’entre eux. Parce qu’il y a : Des gens comme nous… Un roman qui bouscule, et qui offre un magnifique feu de Bengale à nos barrières en les faisant, au fil des pages, partir en fumée pour nous permettre de voir au-delà de nous même… Une belle leçon et philosophie de vie, qui ne pourront vous laisser indifférent. Un sublime rayon de soleil qui perce les nuages d’une tempête, juste pour nous dire qu’il ne résoudra pas les intempéries, mais qu’il ose se montrer… Qu’il ose exister pour que des gens comme nous, ceux qui ont des doutes, des épreuves, ceux qui ont peur dans la tempête, et que les jours de pluie rendent tristes, puissent conserver l’espoir de journées beaucoup plus lumineuses…

« Le plus beau reste à venir »

Des gens comme nous est avant tout l’histoire de deux sœurs soudées à la vie à la mort. Avec d’un côté Haley, une femme qui était pleine de vie et qui est aujourd’hui clouée sur un lit d’hôpital. Elle végète sans force, épuisée par son traitement avec pour seule visite celle de sa sœur et le personnel hospitalier. Puis nous avons Charley très introvertie qui peine à s’ouvrir aux autres. Trahie et bafouée par le passée, elle se complait aujourd’hui dans une vie solitaire où personne ne pourra plus lui faire de mal. L’amour fait mal, l’amitié aussi. La famille n’en parlons même pas ! Alors comment faire confiance à nouveau ? Comment ne pas avoir cette trouille qu’en s’ouvrant à nouveau elle ne va pas une fois de plus tomber ? Charley n’a qu’Haley et Haley n’est plus que l’ombre d’elle-même dans cette chambre 122 qui sent l’antiseptique à plein nez… Et si elle la perdait elle aussi ? Charley alterne entre son domicile où elle télétravaille et ses visites à sa sœur jusqu’au jour où Haley va lui dire que ça suffit. Elle ne peut pas vivre sa vie et hors de question que sa sœur ne vive pas la sienne. Alors, elle va lui faire une demande particulière… Sors ! Va vivre pour nous deux ! Tombe amoureuse ! Fais des choses que tu n’aurais jamais osé faire et raconte-moi. Donne-moi la force de vivre à travers toi. Ose être enfin toi-même et cesse de te cacher. Ouvre la porte de ton cœur, de ton âme et laisse entrer les gens. Car des gens comme nous il y en a pleins. Et toi, Tu es si spéciale…

Si Charley n’a jamais eu la force de le faire pour elle, pour sa sœur elle est prête à tout ! Et au fil de ses rencontres, elle va apprendre. Apprendre des gens, s’insuffler de leur force, de leur douleur aussi. Elle va se découvrir et se redécouvrir. Chaque rencontre sera une étincelle de plus dans son regard et une pierre de plus à l’édifice de sa reconstruction sans savoir encore si cet édifice aura la porte ouverte aux autres ou si elle le gardera fermé à clé comme toujours. Arrivera-t-elle à accorder une place moins importante aux malheurs qu’à tous les petits bonheurs de la vie jusqu’à trouver la paix ? Si « Bâtir des châteaux en Espagne » est une métaphore illusoire, pour Ludivine Delaune, bâtir des châteaux de sables va apporter des fondations solides à la vie de Charley sur lesquelles elle va enfin commencer à se reconstruire…

C’est avec une douce odeur de lavande qu’Avec Des gens comme nous, Ludivine Delaune m’a une fois de plus emportée dans la douceur de la douleur. Elle manie sa plume telle une magicienne de l’émotion qu’elle nous retranscrit à la perfection. Cette émotion qui bouleverse, qui touche, qui fait rire et pleurer. Cette émotion qui s’échappe du récit pour venir nous atteindre en plein cœur et nous donner tout à coup une autre vision de la vie pour des gens comme nous. Que les rêves ne sont pas qu’une simple illusion et que derrière l’illusion se cache toujours une vérité. Une quête de soi sur le chemin de la vie où qu’importe les déceptions ou les épreuves qui nous font face, il ne faut pas se contenter de survivre en bord de route, mais de la vivre ! Qu’importe la vitesse à laquelle on va rouler sur ce chemin du moment où on continue d’avancer en vivant chaque mètre parcouru. Et surtout pas seul, car Des gens comme nous il y en a pleins, même si chacun d’entre nous est unique. Ensemble, c’est tellement plus facile et amusant et il ne faut pas oublier que même si on trébuche, même si on tombe bas, on peut toujours se relever et tout recommencer. Si les autres n’aiment pas ce que l’on fait qu’importe, il faut ressentir et vivre sa vie telle qu’on le souhaite.

Des personnages qu’on ne peut qu’aimer. Tous ! Ils sont tous tellement importants et apportent tous énormément dans ce récit. Les bons, comme les mauvais desquels Charley apprendra. Et si c’est Haley qui ravira notre cœur, « Lui » ne sera pas en reste. Cet homme est vraiment attachant, touchant et tendre. Tout comme leur relation peut l’être. Ils vont s’apprivoiser tout doucement, se découvrir et surtout, ils vont lutter sur les mêmes peurs qui les tiraillent.

Dans chacun de ses romans, Ludivine nous oblige à faire cette rétrospective de notre vie et nous pousse dans nos retranchements en nous faisant passer des messages très poignants. Des gens comme nous, c’est plus qu’une histoire, plus qu’un roman. C’est avant tout une belle leçon de vie qui peut s’appliquer à tous les lecteurs qui ne pourront pas rester indifférents face à ce réalisme et cette psychologie de la vie que nous offre Ludivine Delaune. Et pour cela, une fois de plus, je lui dis un grand merci de nous communiquer autant d’ondes positives dans ses messages et l’explosion de toutes ses émotions, tel un feu d’artifice exceptionnel de sensibilités et de bouleversements.

« Tu ne révolutionnes pas le monde, mais tu le bouleverses le mien »

Des gens comme nous, un roman qui m’a touchée, m’a conquise et surtout qui a su parler à mon âme. Un roman coup de cœur sans aucun doute !

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis une nouvelle fois de me délecter d’une telle pépite en service presse numérique.

╺╺╺╺╾ Extrait : ╼╸╸╸╸

Toujours vexée qu’elle veuille se débarrasser de moi, je ne fais aucun effort pour comprendre et reste la cuillère suspendue au-dessus du bol. Haley se redresse doucement à l’aide de la télécommande du lit. Son visage émacié me fait toujours autant mal, ses yeux, identiques aux miens, sont cernés, mais dans ses prunelles brûle encore la petite flamme. Celle qui réchauffe son corps meurtri, qui éloigne temporairement les métastases de ses autres organes. 

— Vis des choses incroyables et simples. Tombe amoureuse encore une fois, rigole à en uriner dans ta culotte, saute en parachute, plonge dans une cascade turquoise, chante à t’en faire éclater les cordes vocales. Sors de là, bon sang ! Va explorer, rencontrer, partager et t’extraire de ce cocon étouffant. Et tous les jours, raconte-moi ce que tu fais. Donne-moi la force de me relever !

Après cette tirade, Haley est épuisée et moi sonnée. 

— En gros, si tu ne guéris pas, ce sera ma faute parce que je n’aurai pas assez vécu ?

— Tu as tout compris, prononce-t-elle en souriant faiblement avant d’incliner son lit de nouveau.

— Merci pour la pression !

— De rien, petite sœur.

L’avis de Charlotte sur Campus Tutor de Louise Valmont


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Campus Tutor de Louise Valmont aux Editions Addictives.

Titre : Campus Tutor

Auteur : Louise Valmont

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Elle doit l’aider à progresser en cours. Mais il a autre chose en tête…

À l’université de Columbia, Joaquim se consacre à une chose : la fête. Travailler et aller en cours ? Quel intérêt ?
Alors quand il se retrouve forcé de suivre un programme de tutorat pour améliorer ses notes, le jeune homme n’a aucune envie de faire des efforts. Le seul point positif, c’est qu’il peut pousser à bout sa tutrice, Brooke, une étudiante de dernière année qui désespère de son comportement.
Pourtant, il suffit d’un pari au sein de sa Fraternité pour que la petite blonde coincée devienne bien plus intéressante aux yeux de Joaquim. Désormais, il doit arrêter de la rendre folle, car il doit la séduire… Sacré défi !
Mais l’étudiant est prêt à tout pour réussir à prendre la tête des Gamma Phi. Même à pousser Brooke à transgresser tous ses principes déontologiques et à lui succomber…

Mon avis :

Joaquim est un étudiant, plus motivé par sa fraternité : les Gamma Phi et leurs légendaires fêtes que par ses études. Quand il se voit imposer un programme de tutorat, pas question pour lui d’en faire plus ou d’étudier. Sa seule motivation : pousser à bout sa tutrice, Brooke, qui pourtant redouble d’effort pour tenter de motiver son étudiant. Un pari avec les membres de la Fraternité va changer son objectif : il doit désormais séduire la jeune femme, ce qui s’avère compliqué vu son comportement jusqu’à présent, et ce, quelles qu’en soit les conséquences pour Brooke.

Brooke est une étudiante modèle, elle est très studieuse et n’a qu’un objectif : la réussite ! Que ce soit année universitaire, le programme de tutorat, ou être assistante d’un célèbre professeur, elle s’investit à 200 % pour que tout fonctionne. Tomber sur un étudiant comme Joaquim risque de compromettre son objectif, mais la jeune femme a de la ressource. Brooke est touchante dans sa relation avec son frère, elle ne veut pas le décevoir, mais en même temps, elle souhaite se découvrir.

Joaquim est un rebelle, il n’en fait qu’à sa tête et pour lui rien ne compte à part les Gamma Phi, la fraternité dont il veut devenir président. Et pour ça, il est prêt à tout, même parié qu’il peut séduire sa tutrice et la faire aller à l’encontre de ses principes. On comprend rapidement que sa vie n’est pas si simple qu’il n’y parait et que son attitude est une conséquence de son passé.

Leur entente n’est pas évidente, ils sont diamétralement opposés. Mais avec son nouvel objectif Joaquim fait des efforts pour arriver à s’approcher de sa belle tutrice. La tension monte progressivement entre eux, jusqu’à devenir explosive.

L’alternance des points de vue permet de bien comprendre les personnages. Ils ont su me toucher, sans totalement me conquérir. L’histoire est prenante, bien construite et sans temps mort, car certains éléments viennent perturber cette relation naissante et complexe.

La plume de l’auteure est fluide ce qui rend cette romance campus agréable à lire. 

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

– Le théâtre c’est le théâtre et tout ce qui se passe sur scène, baiser compris, est circonscrit dans l’espace et le temps de la représentation, commencé-je. En dehors, c’est comme d’habitude et on est là pour travailler.
Il se retourne vers moi avec un sourire enjôleur ; la solidité de mon argumentation commence alors à s’effriter. D’autant plus que, venues de nulle part, des ondes de tentation en profitent pour essayer de se faufiler dans tous mes sens.
– En tout cas, c’était cool, le théâtre hier soir, dit Joaquim d’une voix amusée. J’ai particulièrement aimé la dernière scène !
Plus raide que la statue de la Liberté sur son rocher, je lui lance un regard sévère, prête à lui opposer tout ce qui sépare la scène de la vraie vie. Mais à ma grande surprise, je m’entends murmurer :
– Moi aussi…
Non mais, ça ne va pas ? Qu’est-ce qui m’arrive ?
C’est affreux de se sentir trahie par sa propre bouche mais aussi par tout son corps.
– Ce qui s’est passé était juste un baiser de théâtre… réussis-je finalement à articuler en cherchant désespérément à reprendre le fil de mon argumentation. Et aujourd’hui, on est là pour travailler.
– Bien sûr, admet-il.
Mais au lieu de s’asseoir et de sortir livres et cahiers, il entreprend de contourner le bureau qui nous sépare. Pétrifiée, je le regarde avancer, fascinée par son pas nonchalant, ses hanches qui ondulent, ses mains qui se tendent vers moi. Figée, j’essaie de faire un geste, un mouvement, bref quelque chose qui indique que je vais refuser ce qui va arriver. Mais tout en moi acquiesce, s’impatiente et se prépare… Et plus il sourit, plus il s’approche, plus je me sens devenir fébrile et meurs d’envie d’embrasser sa bouche…
Juste une petite fois, me dis-je, me répétant pourtant que ce serait une erreur fatale.

Les Sorties de la semaine chez Juno Publishing France


Hello les Étoiles! Voilà nos rendez-vous livresques en ce jeudi 11 Novembre avec les sorties numériques de la ME Juno Publishing France de cette semaine.

📘“Franchir la ligne: Auckland Med #2“ de Jay Hogan

Résumé: Et si vous aviez travaillé toute votre vie pour réaliser un rêve, celui de jouer au rugby dans l’équipe sportive la plus titrée de la planète, les All Blacks de Nouvelle-Zélande ?

Et si ce rêve était si proche que vous pouviez le sentir ?

Et si vous rencontriez quelqu’un ?

Et si vous tombiez amoureux ?

Et si votre rêve vous coûtait l’homme qui a volé votre cœur ?

Et que se passerait-il si le rêve changeait ?

📘“Réveil tardif: Mot de passe santé #4“ de DJ Jamison

Résumé: Beau James n’est pas encore sorti du placard, mais personne n’est dupe. Lorsqu’il se fait coincer par deux brutes, il est sauvé par nul autre que le grincheux Wade Ritter, sur qui il craque depuis longtemps. Malgré leur lien familial, Wade a résisté à toutes les tentatives de Beau pour se lier d’amitié, jusqu’à maintenant. Son côté protecteur donne à Beau l’occasion de passer outre l’extérieur piquant de Wade.

Wade considère Beau comme un quasi-cousin. Il a pris grand soin de le garder dans cette case, car il est trop tentant pour un garçon gay déterminé à rester dans le placard après que son coming-out a mal tourné. Mais lorsque Wade voit des brutes harceler Beau, il se porte volontaire pour l’aider. Il est loin de se douter que cette petite fissure dans les murs de son cœur est l’ouverture dont Beau a besoin pour s’installer et changer la vie de Wade.

Après des années de dérives, Wade réalise qu’il peut encore se relever. S’il peut faire face aux dures vérités sur sa sexualité et s’aimer lui-même, il sera peut-être capable d’aimer Beau aussi…

📘“Trouver…L’espoir: Trouver… #5“ de Sloane Kennedy

Résumé: À 19 ans, Beck Barretti vit une double vie. Pour sa famille, il est un jeune homme qui essaie de trouver sa place après des années à lutter contre une maladie psychologique qui a failli tout lui coûter. Mais pour le reste du monde, il est juste un autre enfant privilégié avec des problèmes. La vérité ne se trouve même pas quelque part entre les deux, car la vie entière de Beck consiste en fait à garder des secrets.

Des gens qu’il aime. De ceux qu’il n’aime pas. De lui-même.

Passer un été à Dare, dans le Montana, avec des amis de la famille n’est pas un moyen de repartir à zéro, mais plus d’échapper à l’obscurité qui menace de le consumer.

Jusqu’à ce qu’une rencontre finisse par tout changer…

Quinn Donovan vivait la vie dont il avait toujours rêvé jusqu’à ce qu’un acte de violence brutal lui arrache tout. Maintenant tout ce qu’il veut, c’est une vie tranquille, avec un travail qui vaut la peine de se lever tous les matins et passer du temps avec son meilleur ami, un étalon Paint Horse nommé Koda.

Mais rien ne le prépare à l’étrange coup du sort qui fait entrer non pas un, mais deux hommes dans sa vie…

Brody Wilder ne veut plus se cacher dans le placard.

Fils d’un homme politique, il a passé toute sa vie à dissimuler la vérité sur qui il est pour pouvoir recevoir un héritage dont il n’a jamais voulu. Mais cette époque est révolue. Après des années de déni de soi, il profite de cette nouvelle liberté pour s’adonner à des rencontres sexuelles futiles et aléatoires, axées sur le plaisir et non sur l’émotion.

Personne n’est donc plus surpris que lui lorsqu’une nuit dans l’arrière-salle d’un club gay sordide prend une tournure inattendue.

📘“Le cercle brisé: Les loups de Sirius #2“ de Victoria Sue

Résumé: Selon la légende, quand le genre humain aura perdu tout espoir, la déesse Sirius enverra trois des loups-garous les plus puissants jamais créés. Cependant, cette puissance a un coût : il leur faudra un quatrième compagnon, pour les apaiser et les aider à atteindre leur plein potentiel.

Aden, un jeune garou, est l’oméga de sa meute depuis le jour où, à quinze ans, il ne s’est pas transformé comme les autres. Malmené et torturé à cause de ses capacités empathiques, il sait, le jour où on lui ordonne de courir pour l’amusement des chasseurs de sa meute qu’il s’agit d’une chasse qui se terminera par sa mise à mort. Ce qu’il ignore, cependant, c’est que la même nuit, il allait aussi rencontrer l’amour de sa vie et un début de réponse à ses interrogations, car Aden est bien plus qu’un oméga de meute.

Ce qui commence comme une chasse se transforme rapidement en une nouvelle aventure, alors qu’Aden découvre qu’il a non pas une âme sœur, mais trois. Et son rôle d’amant n’est certainement pas trivial… le sort du genre humain en dépend.

📘“Des retrouvailles menacées: Force intrinsèque #1“ de Jackie Keswick

Résumé: Le pirate informatique Jack Horwood ne chasse pas les proxénètes par plaisir. Il n’attend pas non plus d’éloges, de soutien ou même de paiements en contrepartie. Jack est un solitaire. Il se bat seul, il vit seul, mais lorsqu’il se rend à un entretien d’embauche et se retrouve face à son ancien commandant, sa vie soigneusement construite déraille.

Gareth Flynn prend soin des gens, qu’il s’agisse des hommes de son unité à l’armée, des membres du service de sécurité de Nancarrow Mining ou d’un Jack Horwood, surcaféiné et sous-alimenté. Gareth a attendu sept ans pour avoir la chance de s’occuper à nouveau de Jack. Même si ce travail devait être accompagné d’un avis de danger.

Travailler ensemble fait resurgir des souvenirs pour Jack et Gareth, et une décision rapide changera la donne. Et ni Jack ni Gareth ne peuvent se défaire de ce qu’ils viennent de découvrir : une alchimie explosive, une confiance fragile, une possibilité de fonder un foyer et une famille.

Cette seconde chance est une bénédiction. Peuvent-ils faire en sorte que cela fonctionne, ou les secrets de Jack et le besoin de protection de Gareth vont-ils détruire la famille qu’ils tentent de construire ?

📘“Qui trouve, garde“ de N.R. Walker

Résumé: Ayant besoin de changer d’air, Griffin Burke quitte Brisbane pour Coolum Beach afin de commencer un nouveau travail. Le sable blanc, l’océan turquoise, le ciel bleu et les brises d’été sont tout ce dont il rêve. Ce qu’il trouve cependant, c’est un chien couvert de boue, perdu et affamé, portant une médaille et un numéro de téléphone.

Dane Hughes est coincé à Surfers Paradise pour une conférence d’une semaine lorsqu’il reçoit un appel de sa mère désemparée. Son chien, son bébé à fourrure, Wicket, s’est enfui. Incapable de quitter la conférence et se sentant impuissant et misérable, il reçoit un texto d’un type. « Je crois que j’ai trouvé ton chien… »

Griffin et Dane commencent alors à discuter, et Griffin accepte de s’occuper de Wicket jusqu’à ce que Dane puisse le récupérer. Ayant quelques jours devant lui avant que son nouveau travail commence, Griffin emmène Wicket dans ses aventures sur la côte et envoie à Dane des photos de leur escapade. C’est ainsi que commence quelque chose de nouveau et d’assez merveilleux.

Griffin a peut-être déménagé à Coolum pour commencer une nouvelle vie, mais ce qu’il trouve est bien plus que cela. Et ce qu’il souhaite garder pourrait bien nécessiter l’aide d’une bête à quatre pattes.

📘“Ces liens qui nous unissent: Des hommes d’honneur #3“ de SE Jakes

Résumé: Lorsque le pilote d’hélicoptère Glen Rhodes transporte les Navy SEALs dans les endroits les plus dangereux de la planète, il possède des nerfs d’acier et garde toujours son calme. Mais depuis la mort de son fidèle Dom, il y a trois ans, l’idée de se soumettre le met dans un état de panique.

Déterminé à aller de l’avant et plus que jamais prêt à se libérer de l’adrénaline que lui apporte son travail, Glen revient à la maison – et dans le bar où il n’a pas eu le courage d’entrer durant trois longues années. Là, il rencontre un homme qui semble s’immiscer naturellement dans le vide laissé par son Dom.

Derek Mann, ayant expérimenté bien trop de pertes et de souffrance, ne recherche pas de relations permanentes. Les conquêtes faciles ne l’intéressent pas non plus. Un regard posé sur les yeux tristes de Glen et sa fière posture militaire lui fait comprendre qu’il a un défi à relever. Et que gagner la confiance de Glen libérera quelque chose de sauvage et de superbe.

Le plan est d’y aller doucement. Mais dès le premier contact, peau à peau, il leur est impossible de se retenir… sauf quand il s’agit de leurs émotions les plus profondes. Un événement lors du réveillon de Noël les pousse tous les deux dans leurs retranchements, ne leur laissant d’autre choix que de laisser le passé derrière eux… ou de le laisser les séparer.

Merci les étoiles pour votre attention, et bonne lecture!