L’avis de Carine sur Match Love, un roman de Théo Lemattre chez Black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre : Match Love ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Théo Lemattre

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

RÉÉDITION

« AIMERIEZ-VOUS RENCONTRER L’ÂME SOEUR ? MATCH LOVE VA VOUS Y AIDER. »

Gladys (aka la reine des applications de rencontre) est jeune et belle. Mais c’est aussi une rentière ruinée, irrévérencieuse et au bout du rouleau. Pour renflouer son compte en banque, elle n’a pas d’autre choix que d’accepter de tester « Match Love », une toute nouvelle application révolutionnaire destinée à lui faire rencontrer « l’âme sœur ».

Elle n’y croit absolument pas.

Aymeric est jeune et séduisant, il aime les choses simples et peindre. Mais il a perdu le goût pour cet art depuis qu’il est veuf. Comment se retrouve-t-il embarqué dans l’aventure Match Love ? Demandez à ses amis, ils vous diront.

Il rêve de les étriper.

« NOUS AVONS TROUVÉ VOTRE PARTENAIRE IDÉAL. »

Quatre jours, dans un chalet en Suisse, juste avant noël, avec lui…

Elle déteste la neige.

Quatre jours au milieu de rien avec une inconnue…

Il veut faire demi-tour.

Seulement quatre jours pour découvrir l’autre, en apprendre sur soi-même et trouver l’amour, le seul, le vrai, l’unique…

N’importe quoi.

« ALORS, PRÊT(S) À RENCONTRER L’ÂME SOEUR ? »

« OUI » « NON »

OUI.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

000000000001110000110001

111000010011000000000000

000000010100000111110001

Connexion établit avec les étoiles pour un avis qui Matche !

« AIMERIEZ-VOUS LIRE UNE BELLE ROMANCE DOUCE ET FRAÎCHE DANS UN CADRE IDYLLIQUE ? MA CHRONIQUE VA VOUS Y AIDER »

NOUS VOUS AVONS TROUVÉ LE ROMAN IDÉAL !

SI VOUS ÊTES D’ACCORD CLIQUER SUR OUI LE BOUTON LE PLUS À GAUCHE.

« OUI » « NON »

Match Love et moi, cela a fait Match s’en aucun doute ! Même si au début je me demandais comment j’allais pouvoir m’attacher à Gladys qui avait tout de Paris Hilton dont je ne suis pas fan ! Rentière d’une trentaine d’année qui ne sait rien faire de sa vie à part surfer sur les cours de la bourse et courir après les « dates » pour se sentir moins seule, elle n’a rien de très attrayant de prime abord. « Connasse » dans l’âme et jusqu’au bout des ongles, vipère de la tête au pied, aucune empathie pour cette magnifique blonde qui va se retrouver du jour au lendemain sans le sous. Mais dès lors elle doit ravaler sa fierté et se rapprocher de sa sœur qui va lui tendre la main pour l’aider à rebondir… Ses blessures et ses failles nous apparaissent les unes après les autres, nous faisant alors comprendre pourquoi Gladys est-elle ce qu’elle est. Et au plus on va la découvrir, au plus elle nous fera rire autant qu’elle va nous toucher.

Sa solitude lui pèse tellement… Seule, elle a toujours été le vilain petit canard de cette famille à qui tout réussit. Elle ? Elle n’a jamais rien réussi à faire de ses dix doigts à part les faire courir sur les touches de son clavier à la recherche de celui avec qui elle passera un peu de son temps… L’âme sœur ? Elle n’y croit pas un instant et pourtant, c’est ce que va lui proposer de trouver sa sœur Aurélie lui faisant tester sa nouvelle application sur le marché, Match Love…

Et la voilà en route pour la Suisse à devoir passer quatre jours dans un chalet à la neige – sachant qu’elle déteste la neige- qu’elle doit partager avec un bel inconnu. L’application est formelle ! Ils sont des âmes sœurs ! Est-ce une belle fumisterie ou est-elle l’application du siècle ? Et si elle faisait plus que rapprocher des âmes sœurs ?

Bien intriguant tout ceci, et un imbroglio qui ne faiblira pas… On se demandera tout au long de notre lecture ce que l’application a pu trouver comme point commun entre nos deux héros qui ne se ressemblent tellement pas !

Ils vont vivre des situations cocasses et inattendues et l’on ne peut que passer un très bon moment en leur compagnie, malgré le petit côté triste de chacun d’entre eux. L’humour et les émotions sont omniprésents du moment où on ne reste pas en surface de notre lecture et qu’on apprend à connaître chacun d’entre eux. Leurs blessures, leurs failles, mais aussi leurs peurs et leur manque de confiance.

Théo Lemattre est un jeune auteur qui prend de plus en plus d’aise et d’assurance dans ses récits et Match Love est une parfaite réussite. Au fil des pages et de son écriture débridée, il explore et expose sa connaissance de l’autre tout en y apportant un regard décalé sur un sujet de société qui prend de plus en plus d’ampleur et en devient même, une normalité. Théo Lemattre propose au lecteur une expérience divertissante tout en appuyant là où cela touche et peut même fait mal et offrant alors, un nouveau regard sur sa vie, sur les autres, sur ce qui nous entoure et qu’on ne prend pas le temps d’apprécier. Car avec Match Love, l’auteur ironise peut-être avec beaucoup d’humour et autodérision sur les réseaux sociaux amoureux et montre à quel point cela peut être faux parfois, intrusif, et l’emprise que cela peut avoir sur une vie, mais il nous véhicule surtout, de beaux et magnifiques messages ainsi que de nombreuses réflexions. Sa plume est si fraiche, si fluide qu’on en redemande même dans une simplicité apparente qui ne l’est finalement pas tant que ça. Match Love est une romance légère et fraiche certes, mais tellement subtile !

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture cocooning avec cette romance qui cache bien d’autres choses derrière ses apparences fell-good, et ces personnages hauts en couleurs qui ne manquent pas de piquant ni de caractère et qui vont nous toucher plus que de raison.

AVEZ-VOUS PASSE UN BON MOMENT AVEC MON AVIS SUR MATCH LOVE ?

« OUI » NON

ALLEZ-VOUS LE LIRE ?

LES ÉTOILES VOUS CONSEILLENT UN RAPPROCHEMENT AVEC CE ROMAN.

Match Love, à mettre entre toutes les mains des amoureux de l’amour, de la romance et des célibataires qui swipent trop souvent à gauche 😉

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis une fois de plus de passer un excellent moment de lecture.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

01001101 01100001 01110100 01100011 01101000 00100000 01001100 01101111 01110110 01100101 00100000 01000011 01101000 01100001 01110000 01101001 01110100 01110010 01100101 00100000 00110001

GLADYS

Je déteste les publicités, excepté celles qui sont rigolotes. Sinon, il n’y a rien à en tirer. Je suis en route pour mon date du jour. Encore une tentative pour trouver le grand amour, cette fois-ci en la personne d’Éric : 1m97 de muscles et des fesses tellement bombées qu’on pourrait se casser une dent en croquant dedans. S’il me restait des dents de lait, je mordrais un coup histoire de toutes les faire tomber en une fois. Et au vu de la robustesse apparente de son cul, je n’aurais plus qu’à manger de la soupe et à dépenser le jackpot apporté par la petite souris.

Comme d’habitude, dans les transports, je zieute rapidement les pubs qui s’affichent sur mon téléphone pour mieux les effacer. Je n’ai pas besoin de crème contre les hémorroïdes — à moins que la soirée avec Éric ne tourne vraiment très très sale —, pas plus que je n’ai besoin d’un dispositif auditif. Bon sang, mais à qui sont-elles destinées, ces pubs ? Les types qui envoient ça au marketing ont dû confondre mon historique Internet avec celui d’une septuagénaire débridée. Je ne vois pas autrement.

« MatchLove – TROUVEZ LE GRAND AMOUR ».

Encore une belle connerie, ça. Qui cherche le grand amour, aujourd’hui ? On choisit son partenaire comme une boîte de céréales et puis c’est tout.

J’ai rencard avec le beau Éric, tennisman de son état et amateur d’Histoire — mais pas d’histoires d’amour, comme il l’a bien précisé sur son profil en ajoutant un smiley clin d’œil à la fin de la description. Message urgent à toutes les personnes sur ces applications de rencontre : arrêtez de faire de l’humour. Soit vous préparez votre prochain stand-up, soit vous arrêtez. Il n’y a pas un monde, pas un univers dans lequel vous êtes drôles.

Arrêt Clichy, une foule de badauds pressés qui traversent les quais, qui se bousculent et qui se laissent sentir les aisselles comme si c’était une passion. Ça ne changera jamais. Il y a des choses qui restent définitivement gravées dans le marbre et les aisselles dans les métros parisiens en sont une.

Éric et moi sommes censés nous retrouver au Wepler, un restaurant aux abords de la place. Il est 20 h 30, et je me regarde dans l’écran de mon téléphone allumé en mode selfie, histoire de voir si je suis parfaite. Mes cheveux blonds légèrement ondulés ainsi que mes yeux bleus comme des calots répondent que oui. J’ai même mis des faux cils, aujourd’hui. Bref, je suis un canon de beauté et si Éric n’est pas au niveau, il le saura rapidement.

Évidemment, dans un moment comme celui-ci, il fallait que ma sœur m’appelle. Ma foutue petite sœur, celle qui fait tout bien, celle qui possède une grosse voiture, une belle maison, de bonnes idées… en d’autres termes, celle qu’on a envie de claquer. Des mois que je n’ai pas eu de ses nouvelles et voilà qu’elle revient au galop.

— Gladys n’est pas disponible pour le moment, laissez un message après le bip, surtout si vous êtes une petite sœur ennuyeuse.

— Allez, grande sœur, je sais que c’est toi ! Tu fais très mal le répondeur et aucun répondeur ne dit ça.

J’entends à sa voix qu’elle a le sourire jusqu’aux oreilles. Pourquoi est-elle comme ça ? Il faut toujours qu’Aurélie soit pimpante, douce et raffinée comme si la vie n’était pas un combat, mais un foutu terrain de jeu. On dirait que rien n’est compliqué pour elle. Alors que pour moi… c’est tous les jours une lutte sans fin contre mes démons intérieurs. En particulier le celui du célibat qui, lui, est bien plus résistant que les autres. Celui-là, il ne veut pas me lâcher. Elle, évidemment, elle a déjà trouvé l’amour de sa vie : son Greg, Gregounet, Gregougou. J’avais aussi le mien… il y a longtemps, avant qu’il ne reparte pour son pays. Et puis, il y a eu Tom et ça a été une catastrophe. Bref, c’est tout un bazar !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s