L’avis de Charlotte sur Chemins croisés – Tome 3 : 19 ans de Sarah Dheilm


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Chemins croisés – Tome 3 : 19 ans de Sarah Dheilm publié chez So Romance : un final riche en émotions.

Titre : Chemins croisés – Tome 3 : 19 ans

Auteur : Sarah Dheilm

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  6,99€

Broché : 19,99€

Attention tome 3 : risque de spoil sur les précédents tomes !

Résumé :

Leurs chemins se recroiseront-ils un jour ? 

Cat et Alex suivent dorénavant leur propre destin. Cette fois, c’est certain, leurs routes ne se croiseront plus. Dans son cheminement vers l’âge adulte, Cat va se découvrir des failles qu’elle ne soupçonnait pas. Alex, quant à lui, essaie désespérément de reprendre sa vie en main. Mais, même s’ils essaient d’avancer et de faire face aux obstacles, les deux anciens amants restent hantés l’un par l’autre. Parviendront-ils à s’oublier ou leurs chemins sont-ils inexorablement destinés à se retrouver ?

Mon avis :

Les chemins de Cat et Alex sont désormais séparés, chacun mène sa vie de son côté. Cat se découvre différemment, elle compose comme elle peut avec son côté sombre. Alex, tente de remonter la pente, mais cette dernière est raide. Ils avancent comme ils peuvent tout en pensant l’un à l’autre, comme un souvenir inoubliable, aussi beau que douloureux. Peuvent-ils tracer leur route séparément ou sont-ils destinés à se revoir ?

Cat est anéanti. Elle essaie tant bien que mal de se sortir de ce gouffre de manque et de solitude laissée par Alex. Certaines rencontres lui seront bénéfiques, d’autres biens plus néfastes qu’il n’y parait. Son parcours n’est pas simple et elle risque de se perdre en route. J’ai beaucoup aimé Cat dans ce tome. Je notais dans mon avis précédant qu’elle grandissait, dans ce tome elle gagne en maturité et si pour y arriver elle doit faire des expériences, pas toujours très concluantes. Elle a su m’émouvoir.

Alex sait qu’il a du chemin à parcourir pour sortir de sa noirceur. Il n’est pas au bout de ses peines, mais fait preuve de combativité. Il a réussi à me toucher, sa détresse est parfois si prenante que j’aurais aimé lui envoyer Cat pour le réconforter.

Entre eux, c’est un long chemin, une passion aussi belle que dévastatrice. J’ai été surprise par la note de l’auteure au démarrage qui nous donne des consignes de lectures. En effet, une fois n’est pas coutume, nous avons la possibilité de lire de différentes façons, à notre guise, je vous rassure, tout est très bien expliqué. Je me suis laissé prendre au jeu et suis devenue actrice du déroulement de cette lecture, ce qui m’a beaucoup plu.

J’ai passé un très bon moment en lisant ces trois tomes qui sont riches en rebondissements, en émotions, en surprises. La plume de l’auteure fluide et agréable, j’aime beaucoup. Je n’hésiterais pas à lire ses autres romans ! Merci So romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Il sourit, posant un regard presque attendri sur moi. Je le regarde dans les yeux pour la première fois. Jusqu’ici j’avais toujours plus ou moins évité son regard. Il a de beaux yeux, il faut bien l’avouer. Ils sont entre le vert et le marron, légèrement ambrés.

Il se place devant moi, suffisamment près pour m’embrasser, mais pas assez pour que je me sente oppressée. Je sais que c’est le moment où, d’un geste, je peux repousser ses avances ou lui donner le feu vert.

Mon cœur et tout mon être me crient que je n’appartiens qu’à Alex. Mais ma raison me dit que c’est la seule façon d’en finir avec lui. Je ne l’oublierai pas, c’est une certitude indiscutable. Mais je dois cesser de me consumer à petit feu, frôlant la destruction.

Max pose lentement ses mains sur mes hanches, comme au ralenti, sans doute pour me donner une dernière occasion de faire marche arrière. Faute de participer à cet ersatz de moment romantique, je décide de simplement le laisser faire.

Alors qu’il dépose doucement ses lèvres sur les miennes, je sens une larme rouler sur ma joue.

L’avis de Charlotte sur Le meilleur ami de mon frère de Ana Scott


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Le meilleur ami de mon frère de Ana Scott aux Editions Addictives : une romance addictive !

Titre : Le meilleur ami de mon frère

Auteur : Ana Scott

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Ils vont devoir se supporter un mois. Qui craquera en premier ?

Indépendante et sûre d’elle, Camille mène à Paris la vie dont elle a toujours rêvé : son cabinet d’avocat d’un côté, ses mecs d’un soir de l’autre. Mais quand son père fait un infarctus, elle plaque tout pour soutenir sa famille, qui possède un restaurant étoilé en Bourgogne, au milieu des vignes.
Rester un mois là-bas pour aider ses frères ? C’est déjà un sacrifice. Alors, quand elle apprend que le nouveau chef pâtissier n’est autre que Léo, l’ami d’enfance de son frère qui la déteste depuis toujours, là, ça tourne au supplice !
Léo a toujours été insupportable avec elle et elle est bien décidée à le lui rendre. Seul problème, il est aussi pénible que beau et charismatique ! Et ça complique bien les choses…

Mon avis :

Camille est indépendante et à son cabinet d’avocat. Les hommes sont de passage dans sa vie, car elle l’a décidé ainsi. Elle mène sa vie qu’elle veut. Cet équilibre vacille lorsque son père fait un infarctus, elle retourne dans sa Bourgogne natale pour être auprès de sa famille et les soutenir dans l’entreprise familiale, qui en plus de posséder des vignes, tient un restaurant étoilé. Elle va devoir rester, un mois, loin de sa vie parisienne dans le calme des vignobles. Un mois chargé à travailler encore plus, mais Camille est une battante, c’est une bataille qu’elle est prête à mener. Cependant, il y a un combattant qu’elle n’est pas prête à affronter : Léo. L’ami de son frère depuis l’enfance n’est d’autre que le nouveau pâtissier. Ils se détestent depuis toujours et ne s’adressent pas la parole sans une vacherie. Et les années passées n’ont pas changé cette relation. Arriveront-ils à se supporter un mois complet ?

Camille est une femme sûre d’elle, accomplie, elle prouve par son travail qu’elle a mérité d’être à cette place d’avocate associée. Elle s’accorde volontiers des plaisirs avec des hommes de passage, ça aussi elle l’assume pleinement. Son retour, forcé, aux sources lui complique la vie, elle va devoir gérer son travail à distance en plus de s’impliquer dans le domaine familial, qui habituellement est géré par ses parents et ses frères, Maxence et Timothée.

Les retrouvailles avec Léo, qui est désormais un pâtissier renommé, sont à l’image de leur relation passée. Entre eux, les échanges ont toujours été très tendus, Léo ne manquait pas une occasion de taquiner la jeune fille, prendre toujours le parti adverse… Bref, Camille n’en garde pas de très bon souvenir, d’autant plus qu’elle a toujours craqué sur lui secrètement. Le fait qu’il soit devenu un bel homme charismatique ne risque pas d’arranger les choses !

J’ai beaucoup aimé sa force de caractère, elle ne se laisse pas abattre et prend les choses à bras-le-corps. Elle a aussi un cœur tendre et se donne à fond pour ceux qu’elle aime, sa famille notamment. Elle a su me toucher. J’ai aimé suivre sa vision des événements et ses ressentis.

Nous avons aussi le point de vue de Léo, ce qui nous permet d’apprendre à le connaître. Je suis tombé sous son charme, car en plus d’être physiquement attrayant, il a, lui aussi, un grand cœur. J’ai été surprise par cet homme, par ce qu’il cache.

J’ai passé un très bon moment avec « Le meilleur ami de mon frère ». J’ai eu un peu peur de retomber sur des choses vues et revues, car j’ai déjà beaucoup lu sur ce thème, mais l’auteure a réussi à me transporter et me convaincre ! J’aime beaucoup la plume d’Ana Scott, qui est fluide et très addictive. Je vous recommande vivement ce voyage en Bourgogne !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

S’il me sort une vanne, je le tue ! Pas maintenant, bon sang ! Pas après m’avoir fait jouir aussi intensément.
Il verrouille ses iris aux miens, lèche ses doigts. Je fronce les sourcils. Il les retire d’entre ses lèvres avec un bruit de succion, claque la langue comme s’il s’agissait d’un premier cru et me fait un baiser dans le cou, avant de murmurer à mon oreille de sa belle voix grave : « Je t’ai fait des sushis… » et de s’écarter.
Je suis dans le miroir sa haute silhouette qui s’éloigne.
– Léo ?
Il se retourne.
J’avance vers lui d’une démarche chaloupée, me pends à son cou. Un sourire de satisfaction m’échappe à mon tour lorsque ses mains rencontrent mes hanches.
– Merci pour ce bon moment…
Il me presse davantage contre lui. Ses magnifiques prunelles mordorées brillent d’une lueur sauvage. Je crois qu’il suffirait d’un rien pour qu’il me prenne sous les fesses et m’emporte sur son lit pour me faire l’amour passionnément ; et honnêtement, je ne sais pas ce qui le retient, d’autant plus que je serais consentante, mais je ne m’abaisserai pas à l’en prier. Du moins, pas dans l’immédiat. Mon plan est de le capturer dans mes filets, de le rendre dingue, et de ne surtout pas m’attacher.
– Je t’en prie, c’était avec plaisir.
– Pour moi aussi, c’était un plaisir. Tu recommences quand tu veux.
– J’imagine…
Il se penche, souffle :
– Mais la prochaine fois que tu jouiras, ce sera avec ma queue…
Je mords ma lèvre, provocante.
– Oh… parce qu’il y aura une prochaine fois ?
– Tu en doutais ? C’est quand tu veux, je viens de te le dire.
– Donc, si je te proposais d’être mon sex friend, tu accepterais ?
Il m’observe attentivement, presque avec rudesse :
– C’est ce que tu veux, Camille ?
Je ne sais plus ce que je veux, je suis perdue.
– Oui, c’est ce que je veux !
C’est en tout cas le meilleur moyen et le seul pour ne pas m’attacher à lui : du sexe pour du sexe ! Après tout, c’est ainsi que je fonctionne et que j’ai toujours fonctionné.
Ses iris fouillent les miens, avant qu’il lâche :
– Parfait, alors !
Je le regarde sortir de la pièce sans se retourner.
Putain… qu’est-ce qui m’a pris ?

L’avis coup de cœur de Charlotte sur le tome 3 de Chardon bleu : ligati per sempre de C. Rozart


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Chardon bleu, tome 3 : Ligati per sempre de C. Rozart, publié chez So Romance. Un final qui n’a pas épargné mon cœur ! 

Titre :  Chardon bleu, tome 3 : Ligati per sempre

Auteur : C. Rozart

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99 €

Attention : c’est un tome 3, risque de spoil des tomes précédents.

Résumé :

Une évidence peut-elle réellement être évitée ?

Après un mois hors du temps, passé sous la protection du beau et mystérieux Silver, c’est une nouvelle Éliza, affranchie et indépendante, qui rentre chez elle pour retrouver sa Nine et son mari Nathan. Mais l’expérience qu’elle vient de vivre l’a profondément changée et même la douce et revigorante compagnie de sa fille ne parvient pas à apaiser le terrible manque de Silver…
Alors qu’elle tente de reprendre sa vie en main, elle est kidnappée par la mafia russe pour qu’elle les conduise jusqu’à Silver. Elle pourra enfin revoir son chardon, mais à quel prix ?

Mon avis :

Dur retour à la vie normale pour Éliza. Elle est ravie de retrouver sa fille Nine, après un mois loin d’elle, mais le manque de Silver se fait rapidement sentir. Elle tente d’appliquer dans son quotidien ses nouvelles résolutions : vivre pour elle, selon ses envies et ne pas retourner dans une routine confortable mais inintéressante. Ce nouvel équilibre bascule lorsqu’elle est enlevée par la mafia russe, qui tente d’obtenir des informations sur Silver. Elle découvre une partie de la vie de son chardon, la partie dangereuse. Arrivera-t-elle à s’en sortir ? Pourra-t-elle revoir l’homme qui la fait vibrer ?

Malgré le temps passé entre la lecture des tomes précédents et ce dernier tome, je suis rentrée très facilement dans la suite de cette histoire. Les deux précédents tomes étaient des coups de cœur et j’attendais avec impatience ce dernier tome.

Éliza a beaucoup évolué durant le mois loin de son quotidien et au contact de Silver. Elle se retrouve dans une dualité : heureuse de retrouver sa fille et anéanti de ne plus voir l’homme qu’elle aime. Elle est triste et forte à la fois, pleine de doute concernant son avenir et aussi décidé à mettre fin à ce dont elle ne veut plus dans sa vie. J’ai adoré suivre ses changements, ses décisions.

Nous suivons l’histoire uniquement du point de vue d’Éliza, Silver reste donc un personnage mystérieux. Il en est d’autant plus intrigant et attirant !

Le suspense et le doute persistent dans ce tome que ce soit concernant l’avenir de leur relation, mais bien plus encore. Mon cœur a fait des bonds dans ma poitrine, il s’est serré, les larmes ont fait leur apparition… L’auteure ne nous ménage pas dans ce dernier opus passionnant et terriblement addictif.

« Ligati per Sempre » clôture à merveille cette trilogie, qui est un gros COUP DE CŒUR pour moi ! L’histoire est passionnante, rythmée, émouvante, pleine d’action, de désir et de passion. La plume de l’auteure est toujours fluide et agréable. Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Les yeux tuméfiés du chagrin d’avoir dû quitter celui qui s’était taillé une place démesurée dans mon cœur, je pousse, d’une main frêle, le portillon de chez moi, tout en tenant de l’autre ma valise ainsi que mon bouquet de roses rouges. Les recommandations de Miloslovich en tête sur la façon d’évincer les questions dérangeantes de mon entourage et avec l’obligation de garder pour moi ce que j’ai vécu, je m’apprête à retrouver les miens. Et, si la peine chevillée au cœur de ne plus revoir Silver me ronge douloureusement, au milieu de cette tristesse corrosive naît une joie, une bouffée d’oxygène : je vais retrouver ma fille, ma Nine. Cela fait un mois que je n’ai pas mis les pieds chez moi, un mois que je n’ai pas serré ma chérie dans mes bras, ni senti son odeur ou entendu son petit timbre de voix trop craquant. Un mois. Et une angoisse sourde mais pesante me contraint à penser que, dans la vie d’une fillette de tout juste trois ans, l’absence non programmée de sa maman durant autant de jours peut revêtir des allures d’abandon…

Le bruit tonitruant des roulettes de ma valise sur le goudron de l’allée annonce mon arrivée avant même que je n’aie le temps de poser ma main sur la poignée – la voici qui s’actionne, précédent l’ouverture de la porte. Nathan porte Nine dans ses bras. Mon Dieu ! Ce qu’elle a grandi en trente jours ! Nathan, quant à lui, est fidèle à lui-même : ses cheveux châtains sont coupés très court et il porte ses lunettes de repos à la monture anthracite. Je le trouve en forme. Il semble même avoir perdu un peu de poids… En une fraction de seconde, une comparaison s’opère : si sa corpulence rendait son étreinte confortable, celle de Silver la rendait carrément excitante. Liz ! Père et fille restent d’abord interdits quelques secondes en me dévisageant, la bouche grande ouverte, puis Nine pousse vigoureusement Nathan afin qu’il la laisse glisser sur le sol.

— Maman ! s’écrie-t-elle presque paniquée, le sourire largement étendu entre ses petites joues rebondies.

J’ai à peine le temps de m’accroupir qu’elle se jette dans mes bras ; je la serre puissamment ; mon nez s’enfonce dans son petit cou aux senteurs de vanille ; ses longs cheveux détachés me chatouillent le visage – je suis aux anges. Mes larmes, celles que je retenais plus ou moins bien depuis le départ de la résidence – depuis la séparation d’avec l’homme que je ne cesserai à jamais d’aimer – remontent violemment et jaillissent avec effusion. Est-ce la joie, la peine ou la fatigue de toutes ces émotions différentes qui s’expriment en cet instant ? Je l’ignore, et au fond, je m’en contrefiche. J’ai retrouvé Nine ! Mon petit ange se presse contre mon cœur de maman et le soulagement m’inonde…

L’avis de Charlotte sur Différentes perspectives, les Walsh #4 de Kate Canterbary


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Différentes perspectives, les Walsh #4 de Kate Canterbary publié chez Juno Publising France. Information importante : ce tome peut se lire sans avoir lu les précédents.

Titre : Les Walsh # 4 :Différentes perspectives

Auteurs : Kate Canterbary

Genre : Romance

Editions : Maïa by Juno

Ebook :  5,99 €

Broché : 20,50 €

Résumé :

Une femme d’affaires dure à cuire. Un Navy SEAL arrogant. Une lutte de pouvoir sans fin en perspective.

Shannon

Certaines personnes s’envoient en l’air à des mariages. D’autres cassent le lit d’une chambre d’hôtel (et une table, un bureau et des ceintures de peignoir) et découvrent qu’elles n’ont jamais eu que des orgasmes au rabais toute leur vie.

Le dernier ? Oui. C’est tout moi.

Je n’ai pas toujours été une garce. Mais il y a une vilaine petite astuce pour réussir en affaires : les gentils et les innocents survivent rarement. Je me suis battue pour arriver en haut de l’échelle alors que je ne partais de rien et je ne plie devant personne.

Jusqu’à ce que Will Halsted m’attache à une tête de lit et me fasse sienne… pour le moment.

Une nuit sauvage et obscène se transforme en une autre, et puis… on ne peut plus s’arrêter. Chaque fois que nous sommes ensemble est plus addictive que la précédente, mais ce n’est rien de plus qu’une échappatoire sexy de la réalité.

Mais est-ce bien le cas ?

Will

Je n’ai pas toujours été un guerrier, mais maintenant c’est gravé en moi, dans mon sang et mes os. C’est ce que des années passées dans les forces spéciales font à un homme. Ma vie entière est classifiée : où je suis allé, ce que j’ai vu, ce que j’ai fait, et il n’y a aucune mission trop périlleuse pour moi.

Jusqu’à ce que je réalise que tomber amoureux de Shannon Walsh, c’est comme essayer de nager contre un courant de fond. Elle va me déchirer et me jeter sur le rivage, et j’en aimerai chaque minute.

Chaque fois que je disparais, je veux qu’elle compte les heures jusqu’à ce que je sois de retour. Qu’elle m’attende. Elle l’a fait avant, elle le fera encore.

Enfin, je l’espère.

Mon avis :

Shanon est une femme d’affaires stricte, à qui personne ne résiste. Elle sait imposer ses décisions. C’est indispensable pour mener l’entreprise familiale avec ses frères. Seul Will lui tient tête, au point qu’elle se laisse attacher pour une nuit, lâcher prise juste une nuit… puis plusieurs nuits… Puis cela devient une réelle addiction. Elle a besoin de sa dose de Will !

Will est membre des forces spéciales, c’est un alpha, un homme qui sait s’imposer et ce n’est pas une femme qui va lui résister, même si elle est têtue ! C’est un bonheur pour lui de voir Shanon se laisser aller dans ses bras. À chaque départ en mission, il n’espère qu’une chose : qu’elle attende son retour !

Entre eux, c’est périlleux. Tous les deux ont un caractère fort, qui mènera la danse ?

Ce n’est pas évident, aucun d’eux ne veut lâcher, les dialogues sont hauts en couleur ! J’ai adoré leurs échanges houleux, leurs messages tout aussi relevés ! J’ai adoré les découvrir. L’attitude rigide de Shanon lui permet de tenir, son quotidien n’est pas facile, s’occuper de l’entreprise et de ses frères et sœurs n’est pas de tout repos. Tous peuvent compter sur elle. Elle tient la barque d’une main de maître et ne s’autorise aucune faille. J’ai été très touchée par cette femme qui cache des blessures profondes. Will est particulièrement attachant, beau, musclé, mais aussi très attentionné, l’homme rêvé !

J’ai beaucoup aimé le découpage de l’histoire, car le début nous donne des indications sur le déroulement de leur histoire. J’ai adoré me demander comment et pourquoi ils allaient en arriver à ce point et s’ils allaient arriver à s’accorder.

Je n’ai pas lu les tomes précédents, ce qui ne m’a pas du tout empêché de profiter de cette histoire. J’ai passé un très bon moment avec cette romance addictive que j’ai dévoré et que je vous recommande.

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Ses lèvres se retroussèrent en un sourire qui était à mi-chemin entre espiègle et démoniaque, puis elle secoua la tête.

— Si une chose est sûre, c’est que c’est moi qui veille sur les autres ici.

— En d’autres termes, vos frères sont de grosses feignasses, dis-je et je savais bien qu’il y avait une raison pour que je ne les apprécie pas.

Ses sourcils pâles se hissèrent dans une grimace mauvaise et je me rendis compte que j’avais fait erreur concernant Shannon. Ce n’était pas une mondaine, pas le moins du monde. C’était une battante et une bagarreuse de surcroît.

— En d’autres termes, dit-elle. Je suis aux commandes ici et je n’ai besoin d’aucune aide pour le faire.

Elle haussa les épaules, ce qui dénuda totalement son épaule. Sa peau était couverte de taches de rousseur et j’étais trop fatigué, trop énervé par cette conversation, trop tendu pour faire autre chose qu’imaginer la goûter juste là. Je m’écartai du comptoir et contemplai la mer, tout en cherchant à me discipliner suffisamment pour retourner dans ma chambre sans faire quelque chose d’incroyablement stupide.

Mais au lieu de quitter le bar immédiatement, je m’arrêtai à hauteur de Shannon pour étudier ces fichues taches de rousseur.

— Comme la queue d’une comète, murmurai-je.

Je tendis la main et traçai une ligne du bout de son épaule à sa clavicule. Puis mon regard se porta sur sa bouche et ses lèvres provocantes et attirantes. Je glissai alors mon autre main dans son cou et dans ses cheveux.

Je ne savais pas pourquoi j’avais fait cela. Peut-être que cela faisait trop longtemps que je n’avais pas touché une femme. Peut-être que je ne pouvais pas gérer mon ardeur post-déploiement aussi bien qu’avant. Ou peut-être… peut-être que je voulais me lancer dans une lutte de pouvoir.

Je posai mon front contre celui de Shannon en empiétant sur son espace, la serrant pour sentir son petit mètre cinquante tout contre moi.

— Que faites-vous ? murmura-t-elle.

— J’attends que tu m’arrêtes, dis-je contre ses lèvres.

L’avis de Charlotte sur E.R.O.S Egoïste, Rancunier, Odieux, Sexy de Marion Laurent


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur E.R.O.S Egoïste, Rancunier, Odieux, Sexy de Marion Laurent aux Editions Addictives. Une romance très prenante !

Titre : E.R.O.S Egoïste, Rancunier, Odieux, Sexy

Auteur : Marion Laurent

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il la méprise, elle le hait. Mais il la prend pour quelqu’un d’autre et elle compte bien en profiter.

S’il y a bien un individu au monde que Lucia déteste autant qu’elle aime passionnément, c’est Eros Moretti, le garçon le plus arrogant, sûr de lui et un peu connard sur les bords qu’elle ait jamais rencontré. Pourtant, Lucia a toujours craqué secrètement pour le regard de braise du jeune homme, son sourire insolent et son corps de sportif.
Quand elle le croise par hasard dans un bar de Florence, après l’avoir perdu de vue pendant deux ans, Lucia perd ses moyens. Eros a toujours été odieux avec elle, aucune raison que ça change. Mais contre toute attente, ce dernier la confond avec Giulia, sa sœur jumelle et accessoirement son ex, avec qui il semble vouloir remettre le couvert. Jouer le jeu et se glisser dans la peau de sa jumelle auprès d’Eros ? C’est terriblement tentant. Mais se montrer à l’aise et s’amuser dans des fêtes est un sacré challenge quand on est surnommée « l’intello » !
Lucia parviendra-t-elle à s’immiscer dans cet univers qu’elle exècre ? Et surtout… réussira-t-elle à duper Eros ?

Mon avis :

Comment peut-on craquer sur une personne que l’on déteste ? C’est ce que se demande Lucia à chaque fois qu’elle croise Eros. Le jeune homme est arrogant, sûr de lui, et ne loupe pas une occasion de jouer le connard avec elle. Le hasard, les amène à se revoir après plusieurs années, Eros pense avoir affaire à Giulia, une ex (la sœur jumelle de Lucia) et compte bien profiter de ces retrouvailles pour renouer. Lucia joue le jeu et prétend être sa sœur, c’est trop tentant. Pour une fois, elle sort, s’amuse et attire le regard de celui qu’elle admire en secret depuis très longtemps ! Pourra-t-elle jouer ce jeu ? Duper les gens, mais surtout lui, qui connaît très bien sa sœur ?

Lucia est une jeune femme complexe. Elle est intelligente, discrète, mais manque de confiance en elle. Elle est peu entourée. Jouer le rôle de sa sœur est un gros défi pour elle, se mettre en valeur, sortir, boire, parler avec des gens ne sont vraiment pas des choses de simples pour elle. Sa rencontre avec Eros ne va pas faciliter les choses, elle aimerait pouvoir profiter de la situation et conserver le regard qu’il pose enfin sur elle.

Eros est de retour après une longue absence. Il est content de retrouver ses amis et plus que ravi de tomber par hasard sur Giulia, son ex. Entre eux, tout est simple, des relations physiques sans prise de tête, tout ce dont il avait besoin !

J’ai beaucoup aimé Lucia, elle a beaucoup à faire pour se libérer de certaines blessures et avancer dans sa vie. Eros est tel que le titre le décrit, Égoïste, Rancunier, Odieux et Sexy, mais ce dernier point ne contrebalance pas les autres ! Il est le connard par excellence. L’auteure est douée pour nous amener à, comme Lucia, l’aimer autant que le détester. Comme j’aurais aimé le gifler, souvent, très souvent.

J’ai adoré l’évolution progressive des personnages, avec des remises en question, des doutes, des peurs, et aussi de très beaux moments… Les émotions sont au rendez-vous. Le point de vue est parfait pour l’histoire, nous passons de Lucia à Eros et nous avons aussi quelques chapitres du point de vue de Giulia qui tombent à point nommé !

J’ai passé un très agréable moment avec cette romance. Je ne remercie pas l’auteure pour mon manque de sommeil, car une fois commencé, je n’ai pas pu lâcher et ma nuit en a été quelque peu raccourci ! Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Eros plante son regard sombre dans le mien et le reste du monde disparaît. Mon souffle devient court et le sien caresse mes lèvres. Il n’est qu’à quelques centimètres de moi.
– C’est juste que… dis-je péniblement.
Il pose sa main sur ma cuisse nue – satanée jupe trop courte – et mon rythme cardiaque s’affole. Des picotements recouvrent ma peau et j’ai soudain très chaud.
– Je n’arrête pas de repenser à l’autre soir, sur ton canapé, me dit-il.
Oh. Mon. Dieu…
– Moi aussi, réponds-je avec difficulté.
Voilà, maintenant qu’il faudrait mentir, je deviens honnête…
Je baisse les yeux de peur de perdre la vue à force d’être éblouie par tant de charisme et espérant qu’Eros se décide à passer à autre chose. Malheureusement pour mes bonnes résolutions, Eros décide de passer la seconde. Il plonge dans mon cou et m’embrasse sous l’oreille. Aussitôt, mes tympans perçoivent des acouphènes. Je suis proche du malaise. Ma tête se met à tourner et je suis incapable du moindre mouvement. Il remonte le long de ma joue et dépose quelques baisers légers. Je sens qu’il ne veut pas me brusquer. Je suis en tachycardie complète et je ferme les yeux.
Repousse-le, Lucia !
Repousse-le, bon sang !
Putain, mais tu vas l’embrasser, oui !
Soudain, prise d’une frénésie incontrôlable, j’attrape son visage entre mes mains et l’embrasse passionnément. Loin de se sentir déstabilisé, Eros appuie son dos contre le canapé sur lequel nous sommes installés et approfondit notre échange.

PAL & Wishlist du 20 décembre au 2 janvier


Hello les étoiles, il ne reste que quelques jours qui nous rapprochent de l’année 2022 et de ce fait, nous vous espérons une fin d’année pleine de belles surprises. Et en attendant, voici quelques sorties marquantes qui pourraient vous plaire et dont nous vous souhaitant de bonnes découvertes !

  • Editions Addictives 

Le meilleur ami de mon frère : Ana scott vous réserve une surprise pour cette fin du mois de décembre avec un nouveau roman, un nouveau titre et un nouveau thème qui rejoindra vos PAL numériques dès le 22 décembre.

Résumé : Ils vont devoir se supporter un mois. Qui craquera en premier ?
Indépendante et sûre d’elle, Camille mène à Paris la vie dont elle a toujours rêvé : son cabinet d’avocat d’un côté, ses mecs d’un soir de l’autre. Mais quand son père fait un infarctus, elle plaque tout pour soutenir sa famille, qui possède un restaurant étoilé en Bourgogne, au milieu des vignes.
Rester un mois là-bas pour aider ses frères ? C’est déjà un sacrifice. Alors, quand elle apprend que le nouveau chef pâtissier n’est autre que Léo, l’ami d’enfance de son frère qui la déteste depuis toujours, là, ça tourne au supplice !
Léo a toujours été insupportable avec elle et elle est bien décidée à le lui rendre. Seul problème, il est aussi pénible que beau et charismatique ! Et ça complique bien les choses…

  • Black Ink éditions

Kalliopée, tome 2 : Le tribu d’une épouse : Koko Nhan vous donne rendez-vous le 22 décembre avec la suite de de votre Kallioppée aussi badass qu’avide de liberté dont voici le résumé

Résumé : « Un jour, je te libérerai de ces entraves, Shaadi. Tu seras ma femme, mais libre. »
Cette promesse, Kalliopée y croit, mais elle sait aussi qu’il lui faudra être patiente. En attendant, elle refuse que ces joncs entachent les moments qu’elle passe avec Karel. Parfois doux. Souvent éprouvants. Toujours intenses.
Elle a beau tenter d’oublier ces fers soudés à ses poignets, Kalliopée est vite confrontée à l’injustice de sa condition.
Utilisée, manipulée, blessée, elle peut néanmoins compter sur des alliés de taille.
Pourtant, de Lapisia à Viridia, les territoires de l’Union se révèlent toujours plus hostiles. Sans compter les secrets que Karel s’évertue à garder et qui l’entrainent parfois loin d’elle.
Si la princesse aux yeux vairons est tiraillée entre son désir d’émancipation et celui de vivre un mariage heureux, le futur monarque est partagé entre son amour pour Kalliopée et son devoir de fils.
Pourtant, c’est côte à côte qu’ils devront avancer. Et il n’y a qu’auprès de lui qu’elle se découvre épouse et amante. Audacieuse et militante.

  • Loraline Bradern en auto-édition

Enfer au Paradis : Intégrale : Le 27 décembre marquera le retour de Loraline Bradern avec un nouveau titre. Un voyage à Bali où tout peut arriver même l’impensable. Une aventure qui tournera au cauchemar mais, l’amour sera au rendez-vous là où ils ne l’attendaient pas !

Résumé : Ses études à peine terminées, la pétillante Élise compte bien profiter de ses derniers moments d’insouciance en s’offrant des vacances de rêve à Bali.
Aymeric, homme blessé et tourmenté, s’y réfugie aussi quelques semaines pour réfléchir à son avenir.
Ils n’étaient pas faits pour se rencontrer et encore moins se supporter… pourtant, l’île des Dieux semble absolument vouloir les rapprocher.
Alors qu’Aymeric ne recherche que la tranquillité et la solitude, son chemin ne cesse de croiser celui de cette agaçante jeune femme.
Au fil de leurs péripéties touristiques, entre attirance et accrochages, Aymeric et Élise se cherchent sans se trouver.
Mais lorsque l’Impensable survient, ils n’ont plus le choix. Ils doivent unir leurs forces pour survivre aux dangers qui les menacent.
Quand l’Enfer s’invite au Paradis, même les sentiments se déchaînent…

  • Collection Infinity 

Freaks : Dirty Nasty Freaks #3 : Callie Hart vous invite à la version broché de son dernier tome de la série Dirty Nasty. Un bain de sang, trahison et bien d’autres dans cette conclusion si épique.

Résumé : La conclusion épique d’une histoire d’amour entre un tueur à gages et la femme qu’il devait tuer. Fix Marcosa est en guerre. Son champ de bataille : New York. Il connaît la ville comme sa poche. Les ruelles et les allées sombres dissimulent des secrets qu’il est le seul à connaître. Là, quelque part, un inconnu menace la vie de la femme qu’il aime, et Fix est bien décidé à la protéger, même s’il doit faire couler du sang pour cela. Se salir les mains ne l’a jamais dérangé. Et lorsqu’il entre en guerre… il ne perd jamais…

  • BMR 

Black’s soldiers T4 – His to Protect de Lorea Read qui sera disponible dès le 29 décembre en version numérique.

Résumé : Albane travaille dans l’unité scientifique de la police de Fremont. Pour cette jeune femme au caractère flamboyant, rien n’est plus précieux que son indépendance. Alors, quand son frère, policier à Chicago, lui apprend qu’il l’a mise sous la protection d’un membre des Black’s Soldiers, son sang ne fait qu’un tour. Hors de question de laisser un homme la protéger. Et encore moins un biker  !
Cameron, alias Weasel, est l’informaticien des Black’s Soldiers. Têtu et impulsif, il aime les histoires sans lendemain. Lorsque son ami Nolan lui demande de protéger sa sœur, il accepte immédiatement. Il sait que la tâche ne va pas être simple, car Albane est tout sauf docile. Mais la menace qui plane sur elle est de plus en plus forte. Et quand un homme s’introduit chez elle, l’évidence s’impose  : il n’y a qu’au club qu’elle sera en sécurité.
Contre sa volonté, le biker emmène la jeune femme avec lui. Cette cohabitation forcée n’est pas du tout au goût de Cameron qui, tiraillé entre la promesse faite à Nolan de ne pas toucher sa sœur et les charmes de la jeune femme, a de plus en plus de mal à résister. De son côté, Albane, loin d’être insensible au regard perçant du ténébreux biker, se met en tête de le rendre dingue. Comment résister aux charmes de cette furie aux yeux vert-de-gris et à la langue bien pendue  ?

BMR vous donne aussi rendez-vous avec 3 titres en broché que vous pouvez vous offrir pour Noël rien que pour le plaisir même si vous les avez déjà lus en numérique !

  1. 31 jours #1 – Broché de Raquel Hab le 20 décembre –
  2. Il était (au moins) une fois #1 – Broché d’Irulaane le 23 décembre –
  3. Black’s soldiers #3 – Burned Love de Lorea Read le 27 décembre

Voila c’est tout pour aujourd’hui, la team des étoiles vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année et vous remercie pour votre fidélité. Nous vous promettant pleines d’autres nouveautés à notre retour des vacances que nous vous les souhaitons très bonnes et radieuses.

Catégories PAL

L’avis de Carine sur le roman de Lia Rose : Ultra, tome 1 : Élevée en captivité Chez Black Ink Editions


════ ⋆★⋆ ════Titre : Ultra, tome 1 : Élevée en captivité ════ ⋆★⋆ ════

Auteur : Lia Rose

Editions : Black Ink

Genre : Fiction / Romance / Fantasy/ Dystopie

Ebook : 4.99 €

════ ⋆★⋆ ════Résumé : ════ ⋆★⋆ ════

Paris 2250. Le monde tel que nous le connaissons a été réduit en cendres. L’humanité est alors divisée en deux : les humains et les mutants.
Izar se bat pour survivre dans la Sphère, une réplique de l’ancien monde où tout est factice. Lorsque le gouvernement l’accuse d’être une mutante, un être agressif et sanguinaire, sa vie bascule en enfer.
Enrôlée par les dirigeants de la Sphère, Izar va découvrir ses pouvoirs, qui elle est réellement mais va aussi se heurter à de nombreux secrets.
Jusqu’à ce qu’elle doive garder le sien : cet étranger aux yeux de démons qui vient la visiter chaque nuit. Son visage la hante. Il s’impose à elle sans prévenir, empoisonne son être, bouleverse ses songes.
Il lui est familier, éveille en elle des désirs incontrôlables. Rencontré dans ses rêves, il va pourtant devenir son pire cauchemar.
Nous sommes vos enfants.
Nous sommes vos amis.
Nous sommes vos voisins.
Nous sommes différents.
Nous sommes mutants.

════ ⋆★⋆ ════ Mon avis ════ ⋆★⋆ ════

Gloire à Black Ink !

La terre pas encore oubliée, année 2021

Et déjà bien tous différents…

Avec ce premier volet de ULTRA : Elevée en captivité, Lia Rose pose les bases d’un roman qui sort des sentiers battus en mélangeant un univers dystopique, fantastique et magique à une romance qui prend forme d’une manière assez particulière entre les songes chimériques et une réalité bidimensionnelle dans un espace temps qui nous force à nous poser des milliers de questions et nous fait tourner les pages les unes après les autres pour en savoir toujours plus.

Izar vient de terminer ses études en archéologie et la voilà prête à rejoindre la bulle dans laquelle elle va évoluer pour servir ce monde aseptisé et sans joie que sont les Sphères. Alors oui, elle est bien consciente que ce nouveau monde leur a permis de continuer à vivre alors que l’ère du Grand vide a englouti l’ancien monde. Oui, la race humaine a survécu et respire sous un soleil et un air factice; aux protocoles ascétiques où la rigueur imposée est telle, que tous sont dénués de toute forme de joie ou de plaisir. Et Izar déteste ce monde… Elle déteste les scientifiques… Elle déteste les drones qui surveillent ses moindres faits et gestes… Elle déteste chaque vaccin qu’on lui impose… Elle déteste même sa propre mère qui se laisse dépérir et ne lui accorde aucune attention… Elle aimerait tant qu’ils aillent tous brûler sous le soleil du monde oublié et qu’on la laisse en paix … Pourquoi autant d’amertume ? Pourquoi n’arrive t-elle à rien apprécier hormis ce petit plaisir qu’elle ressent à chacune de ses escapades dans le monde oublié ? Pourquoi ne rien éprouver face à ce meilleur ami de toujours qui n’aspire qu’à lui ravir son coeur ?

Izar n’est que l’ombre d’elle même jusqu’à ce que l’impensable arrive et qu’elle se retrouve face à une évidence qu’elle ne peut comprendre… et encore moins accepter. Elle n’est pas comme les autres. Izar est une mutante. Et dans les Sphères lorsqu’on est mutant, on est ou chassé, ou enrôlé par les dirigeants pour devenir chasseur à son tour. Izar n’aura d’autre choix que de se plier à se qu’on lui demande et va découvrir petit à petit ses pouvoirs, ce qu’on attend d’elle, l’envers du décor aussi,mais surtout, qui elle est réellement . Elle va se heurter à de nombreuses réalités, tout comme à ses songes qui la maltraitent nuit après nuit, mais également, à beaucoup de secrets, la mettant dans une incompréhension totale et une colère noire. Qui est cet homme dont elle rêve chaque nuit et qui semble la connaitre plus qu’elle ne se connait elle même ? Quelle est l’étendue de ses pouvoirs et qu’attendent-ils tous, d’elle ? Qui croire ?

Lia Rose nous emporte dans une première partie qui pose non seulement les bases, mais qui nous plonge dans une destinée que l’on découvre au même rythme que notre héroïne. Une intrigue parfaitement mise en place dans un monde très bien imaginé par l’auteur et dans un mélange de genre pas facile à mettre en place et qui pourtant, tient parfaitement en haleine par son mystère. Ultra n’est pas une lecture addictive dans le sens où l’on ne peut pas s’arrêter de lire dans un rythme effréné. Non. Ultra m’a rendu addict en m’emportant dans une tonne de questionnements, de pistes à suivre, de dimensions possibles, ou encore vers des rêves chimériques que l’on souhaite tant qu’il soit réels pour certains, moins pour d’autres. Trier le possible de l’impossible, démêler le faux au vrai ou encore essayer que tout soit lié dans une vérité unique en reliant le monde et le temps. Voilà ce qui a retenu toute mon attention: Izar découvrant et nous faisant découvrir tant de choses, en semant elle-même ici et là un maximum d’indices dont elle ne se doute même pas de l’importance pour le moment. Je ne suis pas claire ? C’est bien possible et pourtant c’est bien ce méli-mélo qui donne à ce roman toute son intensité. Car si au final tout se tient, l’auteur aura réussi là une belle performance et surtout un scénario dément.

Izar est une héroïne avec une grande force de caractère. Elle est tenace, obstinée, solide et face aux secrets et aux trahisons, elle n’aura pas d’autres choix que de s’endurcir encore plus. Mais on ne peut pas savoir comment elle va évoluer et jusqu’où l’étendue de ses pouvoir ira. Tout ce que je sais, c’est que j’aime la voir grandir, la voir devenir une battante pour ceux qu’elle aime et son côté rebelle envers ceux qu’elle déteste. Elle se cherche et se trouve. Pas toujours sereine de se découvrir, car elle même, a du mal à se faire confiance.

Et que dire de la passion qui la dévore face à cet inconnu sexy et mystérieux qui souffle autant le chaud que le froid ? Passionnel ? Réel ? Utopique ? Où et quand se situe cette passion dévorante qu’elle ressent pour lui ?

Tant de questions dont j’ai hâte de connaitre les réponses !!! Vite le tome 2 ! Siou plait !!!!

Un grand merci à Black Ink Editions pour la découverte de Ultra: Elevée en captivité en service presse numérique.

════ ⋆★⋆ ════ Extrait ════ ⋆★⋆ ════

Gloire à Ernest

Sphère Tre, année 2251

— Matricule, prénom, âge, taille, poids et diplôme, lance l’Assistante d’une voix monocorde.

Je fixe la femme qui se tient en face de moi. D’elle, je ne discerne rien d’autre qu’une silhouette. Je dois deviner les traits de son visage camouflés par un voile blanc. Tout son corps est recouvert de tissu immaculé, jusqu’à ses mains gantées. Elle s’est adressée à moi d’un ton robotique. J’imagine que c’est ce qu’on devient quand on répète inlassablement les mêmes phrases, les mêmes gestes, chaque jour, depuis plusieurs années.

— Matricule 6ΨW. Izar, vingt-trois ans. Un mètre soixante-deux, cinquante-quatre kilos. Étudiante en archéologie.

Je ne suis qu’un numéro de plus pour elle. Pour tous ces scientifiques. Je ne suis pas considérée comme un être humain, simplement comme un corps capable de se rendre utile pour notre société. C’est ce que nous sommes tous.

Elle hoche à peine la tête après avoir vérifié ces informations sur un écran projeté par un drone. Je discerne la photo d’une jeune femme au teint pâle et dont les cheveux d’un brun foncé sont relevés en un chignon de rigueur. J’ai du mal à me reconnaître sur l’écran avec ce rictus fiché sur mes lèvres. Les sourires authentiques se font rares de nos jours.

— Louée soit l’influence de notre Père, s’exclame-t-elle pieusement en m’ordonnant d’avancer.

— Gloire à Ernest, marmonné-je à contrecœur.

Je mords ma joue jusqu’au sang et serre les poings tant cette simple suite de mots m’arrache la bouche. Je déteste ce protocole. Je déteste ce monde. Je déteste ces scientifiques. Qu’ils aillent tous brûler sous le soleil du Monde Oublié.

Mais je suis obligée de m’y conformer. Si je n’avais pas répondu, ils auraient pu me considérer comme une hérétique, une rebelle, une récalcitrante à l’ordre établi depuis plus de deux cents ans, et j’aurais fini par moisir dans une de leurs cellules en attente d’être utile pour la science. Sans mon consentement.

Mais comment me demander de remercier un vieux croûton mort il y a plusieurs centaines d’années et qui a érigé ce mode de vie de merde ? Cet Ernest nous a emprisonnés dans un monde aseptisé, a transformé notre existence en une vie morne et dénuée de toute forme de joie.

Ah ça, oui, nous avons survécu à l’ère du Grand Vide. Si nous respirons, c’est grâce à la construction de ces structures qu’ils appellent Sphères, aux protocoles installés et à la rigueur imposée.

Vivants. Tu parles.

C’est à peine si nous survivons.

Le centre de vaccination s’érige devant moi. Il a la forme d’un bloc de pierre rectangulaire aussi blanc que de la craie. Je me dirige vers l’ouverture en forme d’arche qui m’engloutira bientôt. Je ne peux distinguer l’intérieur. C’est aussi sombre et peu accueillant que les antres de l’enfer.

Un frisson me parcourt lorsque je pénètre au cœur du centre. Le plafond est si haut qu’il est indiscernable, surtout que des lampes en forme de cercle diffusent une lumière aveuglante. En face de moi, le ballet incessant des Assistantes voilées de blanc me donne le vertige. Elles se croisent et se recroisent, disparaissant derrière des rideaux écarlates s’étalant sur toute la surface, à perte de vue. J’ai l’impression d’être dans un abattoir.

L’avis de Charlotte sur Joyeux Noël boss ! de Kayley Loring


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Joyeux Noël boss ! de Kayley Loring publié chez Juno Publising France : laissez-vous porter par la magie de Noël !

Titre : Joyeux Noël boss !

Auteurs : Kayley Loring

Genre : Romance MM de Noël

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 17,50 €

Résumé :

Quelle est la dernière chose que vous voudriez que votre assistante vous voie faire le matin après avoir fait l’amour avec elle, ivre et en colère, dans une chambre d’hôtel pourrie ? Danser nu dans votre chambre d’hôtel sur « Come and Get Your Love » comme Star-Lord dans Les Gardiens de la Galaxie ? Oui. Moi aussi.

Et pourtant, nous y voilà.

Ce n’est même pas la chose la moins professionnelle qui soit arrivée entre nous ces deux dernières semaines.

La première, c’est quand j’ai accepté de lui accorder un congé pour Noël, mais seulement si elle m’accompagnait à trois repas de famille en tant que petite amie, fausse petite amie évidemment.

La seconde, c’est quand elle m’a surpris en train de chanter une chanson de Noël sur la scène du bar minable de l’hôtel.

La troisième, c’est le sexe torride, alcoolisé et frénétique qui a suivi, mais je ne le regrette pas.

Et elle n’a même pas encore découvert la vraie raison pour laquelle j’ai besoin d’elle à mes côtés pendant les fêtes. Je dois me ressaisir avant de faire la chose la plus stupide et la moins professionnelle qui soit : tomber éperdument amoureux de la seule assistante qui ait tenu plus d’un mois à ce poste et qui prétend me détester, moi et mes humeurs, plus qu’elle ne déteste le lait de poule.

Et j’ai vu à quel point elle déteste le lait de poule.

Mon avis :

Declan se retrouve coincé par un mensonge et demande à son assistante de l’accompagner dans sa famille pour jouer le rôle de sa petite amie. Maddie, en échange de congés pour les fêtes consent à accepter. Ce n’est certainement pas pour faire plaisir à son insupportable patron ! Maddie, supportera-elle son irascible patron en dehors du travail ? Pourquoi Declan a tant besoin d’être accompagné ?

Declan reconnaît être un patron difficile, pour preuve le nombre d’assistantes n’étant pas restées en poste. Il espère que leur arrangement ne gâchera pas leur collaboration, car Maddie est une assistante très efficace avec qui il aime travailler.

Maddie apprécie de remettre à sa place son patron, entre eux, c’est presque devenu inévitable. Les joutes verbales sont monnaie courante. Quand elle accepte de jouer ce rôle, elle comprend que sous ses airs de patron insupportable Declan à des failles et a réellement besoin d’elle.

J’ai adoré leur relation et leur mode de communication plutôt cash m’a plus d’une fois fait rire. J’ai aimé découvrir Declan, ses blessures, ses sentiments. Il est souvent maladroit dans sa façon d’être et ça fait partie de son charme. J’ai été charmé.

Piper, la nièce de Maddie, apporte aussi une note d’humour que j’ai beaucoup aimé !

Le thème de relation patron/employée est assez récurent, mais je ne me suis pas ennuyée, loin de là ! L’histoire est bien menée, avec un juste mélange de douceur, d’humour, de sentiments et d’incertitudes. J’ai passé un très agréable moment en leur compagnie.

La plume de l’auteure, que je découvre avec cette romance, m’a plu. Elle est fluide et légère. Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse et je vous recommande vivement de lire « Joyeux Noël boss ».

Extrait :

Elle est debout près de son bureau, une tasse à café dans une main, l’autre posée juste au-dessus de sa hanche, juste là où je devrais la saisir.

— Cooper.

— Bonjour, rayon de soleil. Vous avez votre conférence téléphonique avec Drucker dans dix minutes, et Harvey de Cravath a dû reporter votre déjeuner à la nouvelle année parce qu’il est un humain qui prend des congés pour être avec sa famille pendant les fêtes.

— Je ne vais pas à la fête du bureau la semaine prochaine.

— Je suis presque certaine que vous y allez. Laissez-moi juste vérifier votre agenda. Attendez…

Elle mime la consultation d’un planning sur un écran. 

— Oui. 22 décembre, de 17 h à 17 h 30 ou plus tard, fête du bureau.

Elle me suit dans mon bureau, fermant la porte vitrée derrière elle. Ces murs et portes en verre étaient ce que je préférais le moins dans cette pièce jusqu’à il y a deux mois.

— Enlevez ça de mon agenda.

— Je sais que vous pouvez avoir l’impression que j’ai répondu « oui » à l’invitation pour vous punir, et je suis contente que ça ressemble à une punition, mais toute l’équipe de direction sera présente. Conclusion ? Je fais mon travail et je vous aide à passer pour une personne un peu moins déplaisante.

Elle pose la tasse à café sur mon bureau, sur le dessous de verre, en se penchant en avant et en exposant juste assez de soutien-gorge et de décolleté pour faire plier un homme adulte. Elle tourne le mug pour que le texte Meilleur Patron du Monde soit face à moi et me fait un clin d’œil. Putain, j’adore quand elle m’adresse un clin d’œil. Même quand elle est une petite merde insolente.

Je m’assois et lui lance un regard noir.

L’avis de Charlotte sur Wild bikers de Caroline Sauvage


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Wild bikers de Caroline Sauvage aux Editions Addictives.

Titre : Wild bikers

Auteur : Caroline Sauvage

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il ne croyait pas en l’amour, il ne pourra plus se passer d’elle.

Alors qu’elle vit dans la rue depuis deux mois, Texas sauve la vie d’un homme, sans savoir qu’il fait partie du club de bikers des Savage Tigers. En faisant cela, elle est loin d’imaginer qu’elle va se faire kidnapper sur l’ordre de Blake, le président du club. Mais si ce dernier changeait la vie de la jeune femme ? Et si son avenir, c’était lui ?
Tout ce qui compte pour Blake, c’est son club et venger son père, abattu dans de sombres circonstances. Froid et autoritaire, il collectionne les femmes et n’est jamais tombé amoureux. Mais ça, c’était avant de croiser le regard noir et envoûtant de Texas.
Quels sombres secrets cache Texas ? Et si elle était la clé du passé de Blake ?

Mon avis :

La vie de Texas prend un tournant quand elle sauve un homme. Cette jeune femme vivant dans la rue devient le centre d’attention des Savage Tigers, un club de biker, qui sous les ordres de leur président Blake, la kidnappe. Tout ce qui compte pour le président, est de s’occuper de son club et de venger son père. Pas le temps de s’attacher à qui que ce soit, surtout pas à une femme. Texas, malgré elle, risque de perturber la vie de Blake. Et si les secrets de Texas étaient liés aux objectifs de Blake ?

Texas est SDF, elle est combative et à un fort caractère malgré un passé chargé d’épreuves que l’on devine difficiles. J’ai adoré cette jeune femme à la fois « ninja Warrior », mais aussi terriblement fragilisée. Elle ne veut pas revivre l’enfer, alors quand elle est capturée par les hommes de Blake, elle est plus que décidée à ne pas se laisser faire. Son caractère et ses réactions promettent des scènes surprenantes et amusantes.

Blake est président d’un club de motard, il a à cœur de mener à bien ses activités. L’arrivée de Texas dans sa vie fait ressortir en lui un instinct protecteur et une douceur qu’il ne se connaissait pas. Il est touché par la fragilité dissimulée de cette femme. Il souhaite connaître ses secrets et cherche à l’apprivoiser. J’ai beaucoup aimé son approche avec Texas.

Entre eux, on peut dire que ça fait des étincelles. Texas n’a aucune confiance en l’espèce humaine et encore moins en la gent masculine. Ce qui complique les tentatives de rapprochement de Blake. De plus, elle est capable de se défendre et n’hésite pas à mettre en application ses compétences dans ce domaine. L’ego de certains hommes risque d’en prendre un coup !

Cette romance est une pépite ! J’ai été surprise par les personnages, par leurs forces inattendues. Blake et Texas ont réussi à me toucher, j’ai été plus d’une fois émue. J’ai aussi beaucoup ri ! Je n’ai pas réussi à arrêter de lire, l’histoire est très addictive. Des thèmes fort abordés avec bienveillance. La plume de l’auteure, Caroline Sauvage, est fluide et très agréable. Je vous recommande vivement cette romance.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

Cette fille m’obsède, m’intrigue, et ses longues jambes et son petit cul me rendent dingue. J’ai qu’une envie, la posséder. En n’écoutant que mon instinct de mâle dominant, je m’approche d’elle et pose mes mains sur ses bras. Elle frémit et me regarde, les yeux au bord des larmes. Elle essaie d’enlever mes mains, mais je la retiens.
– S’il te plaît, regarde-moi ! Laisse-moi t’approcher. Jamais je ne te ferai de mal, lui affirmé-je d’une voix douce. Tu peux avoir confiance en moi.
Putain, je recommence avec cette voix à la con !
Je remarque alors qu’elle n’a plus cette crainte dans son regard. Au contraire, j’ai l’impression qu’elle souhaite m’accorder un peu de sa confiance.
– Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai envie de te croire. Tu as l’air sincère.
– Je le suis ! assuré-je en ne lâchant pas ses yeux noirs, qui semblent un peu moins sombres.
Sans que je m’y attende, elle se blottit contre moi et un sentiment de bien-être m’envahit. Je crois que c’est la première fois que je n’ai pas envie de lâcher une gonzesse.
Je n’ai jamais été comme ça, mais peu importe. Je l’entoure de mes bras et la serre tendrement pour la rassurer.
Depuis quand je suis tendre ?
– As-tu envie de rester ? chuchoté-je près de son oreille.
Je la sens trembler contre mon corps alors que mon cœur est en train de me lâcher à son contact.
– Oui… murmure-t-elle.
– Alors, tu restes avec moi, Tigresse !
Il est hors de question que je la laisse partir.

L’avis de Charlotte sur un Noël New-Yorkais de Charlie Dark


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur la nouvelle Un Noël New-Yorkais de Charlie Dark publié chez Juno Publising France : c’est parti pour un beau voyage !

Titre : Un Noël New-Yorkais

Auteurs : Charlie Dark

Genre : Romance MM de Noël

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  3,49 €

Résumé :

Caleb, un artiste de Broadway, s’apprête à passer un Noël en célibataire, lorsqu’un accident lui fait rencontrer Damon, un pompier de New York. Entre eux, le courant passe et Caleb n’a qu’une envie : revoir son beau pompier, pour que cette année, son Noël soit un peu plus magique !

Mon avis :

Caleb est artiste à Broadway. Le sort de Noël, un accident lui fait rencontrer les pompiers de New-York et plus particulièrement, Damon. Entre eux, un lien semble s’être créé. L’un comme l’autre souhaitent se revoir !

Caleb n’avait pas prévu d’être confronté aux pompiers en sortant de son travail, mais il ne regrette pas sa rencontre avec le beau pompier qui l’a pris en charge.

Damon non plus ne regrette pas cette rencontre, la seule chose qu’il souhaite, c’est revoir le beau danseur.

Chacune de leurs rencontres confirme qu’un lien se tisse entre eux. Leur relation se crée naturellement, sans heurt. J’ai adoré la douceur et la sincérité qui émane des deux personnages principaux. Cette lecture pleine d’émotions met du baume au cœur et des papillons dans le ventre.

La plume de l’auteure, Charlie Dark, est très agréable et toujours aussi fluide. J’ai beaucoup aimé faire ce voyage à New-York en compagnie d’un charmant pompier et d’un artiste.

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Damon ? dis-je en sentant mon corps redevenir mou face à la vue de mon pompier.

Damon, adossé contre le mur du couloir recouvert de velours rouge, s’approche, un air un peu incertain sur le visage, mais souriant doucement malgré tout.

— Bonsoir, Caleb, me dit-il de sa voix très grave et basse.

Je déglutis bêtement, et avant que je me mette à bégayer une stupidité, il reprend :

— Je ne voulais pas vous déranger, mais…

— Vous ne me dérangez pas.

Nous nous sourions, j’aime la chaleur qui se répand en moi, passant de mes joues à mon ventre.

— Je voulais vous saluer, j’ai appris qu’à l’entracte, on pouvait solliciter les danseurs et comme j’avais peur de vous manquer à la sortie…

Il voulait me voir ?

Il a payé sa place presque cent dollars pour me voir ?

Moi ?

— Alors, vous vouliez prendre des nouvelles du type cinglé qui a fait un grand jeté devant un danger mortel ? questionné-je en essayant de ne pas montrer à quel point il me trouble.

Damon rit et mon cœur fait un salto.

— Je prends mon travail très au sérieux, dit-il en venant jusqu’à moi.

— Vous faites ça avec tous vos « patients » ?

Damon me dévore de son regard noir, ou alors, c’est moi qui le fais…

— Non.

Oh…

L’avis de Carine sur Just for Christmas, un roman d’Izia  Soley chez Addictives Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Titre : Just for Christmas ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Auteur : Izia Soley

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

All I want for Christmas is YOU !

À cause de sa phobie de l’avion, Loah, qui a promis à sa meilleure amie de venir fêter Noël à New York avec elle, accepte de faire la route en compagnie d’Eliel.
Sauf que passer cinquante heures enfermés dans une voiture n’est pas aussi simple qu’il y paraît. En particulier lorsque celui qui partage ce covoiturage est aussi séducteur qu’incroyablement secret.
De Salem à New York, le voyage va se révéler aussi périlleux que déjanté et addictif pour la journaliste et le chasseur de trésors. Deux cœurs esseulés peuvent-ils parvenir à se rencontrer grâce à la magie de Noël ?

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Just for Christmas, une magnifique romance de noël coup de cœur écrite à quatre mains en symbiose parfaite et qui se liguent pour nous faire vibrer au plus profond de nous même.

Prêt(e)s pour un road trip sous le signe de Noël ? Alors en voiture !

Et c’est avec Loah et Eliel que nous allons prendre la route et avaler les kilomètres qui séparent Salem dans l’Oregon à la Big Apple ! Loah à peur de l’avion et pas que. Et pour honorer la promesse qu’elle a faite à sa meilleure amie de passer les fêtes ensemble à New-York, pas d’autre choix que d’accepter de faire du covoiturage avec le pote du frère de ladite meilleure amie qui doit se rendre aussi dans le New Jersey. Un voyage qui s’annonce stressant pour Loha qui a du mal à rester de marbre face à cet homme qui flirte entre l’arrogance et l’inconvenance, mais qui contre toute attente, lui inspire une confiance perdue depuis bien longtemps. Il comblerait presque ce vide intersidéral qui la ronge depuis des années et les peurs qui la dévorent… Et pourtant, elle ne sait rien de lui… Mais les kilomètres qu’ils vont partager, vont créer des liens où chaque première fois compte. Où se créer des souvenirs compte. Où découvrir qui on est, nous mènera à savoir qui on veut être. Un Noël qui sera plus que déstabilisant pour Loha qui devra composer avec les fantômes qui hantent ses ombres face à celui qui la mènera vers la lumière. Mais tel un lapin pris dans les phares d’une voiture, l’éblouissement risque de faire bien mal.

Just for Christmas a été pour moi une lecture coup de cœur et plus encore. Je pourrais même dire coup de foudre ! Forte, passionnelle et tourmentée. J’ai été percutée par l’intensité de cette histoire Je ne peux vous parler du thème qui m’a totalement conquise et encore moins de la psychologie des personnages qui est menée cependant, à la perfection pour que tout se tienne. Impossible sans vous spoiler. Ce que je peux néanmoins vous dévoiler, c’est que les plumes des deux auteurs ont réussi à me toucher, m’emporter et me faire fondre d’un bout à l’autre. Me surprendre? Beaucoup. Autant par la trame que l’originalité de l’histoire. Me faire rire? Aussi. Et pleurer? Souvent. Nous sommes loin d’une romance guimauve et mièvre de Noël. Non, là nous sommes dans une romance comme je les aime ! Avec un vrai thème, une vraie psychologie, un vrai drame, une vraie reconstruction. Des vraies émotions ! Incapable de la lâcher, car les auteurs ne ménagent pas leurs héros et nous avec. Des héros que la vie n’a pas épargnés et qui vont nous toucher plus que de raison autant par leurs faiblesses que par leur force, leurs peurs, leur amour aussi fort et leur ténacité. Ils sont aussi fracassés émotionnellement l’un que l’autre par un passé avec lequel ils devront composer s’ils désirent se reconstruire et créer un avenir. Reste à savoir si à deux ils peuvent se réparer ou si à contrario, cela ne peut qu’ouvrir des brèches plus importantes dans leurs fêlures.

Entre la féérie de Noël, les rebondissements et les fantômes du passé, nos protagonistes illuminent de leur aura cette romance pas comme les autres.

La magie de Noël sera-t-elle au rendez-vous ? Ne dit-on pas que dans la vie il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous ?

Just for Christmas à lire de toute urgence !

Un grand merci aux Éditions Addictives pour ce merveilleux moment de lecture en service presse numérique.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

– Vaughn ! interpellé-je le gardien de l’immeuble. C’est Loah. Cette saloperie s’est encore bloquée !
– Cette fois, j’en ai marre, râle le quinquagénaire dans un grésillement affreux pour mes tympans. Cinq minutes et je relance le monstre, petite. Ensuite, je passe un coup de fil au propriétaire. Il va m’entendre, cet abruti de…
Une flopée d’insultes s’envole puis diminue à mesure que Vaughn semble s’éloigner. Seulement alors je me retourne sur l’inconnu. Ce dernier, la tête penchée sur le côté, me sourit. Encore. En moins arrogant certes, mais avec tout de même une pointe d’insolence. Bon, à sa décharge, j’imagine que faire littéralement bugger une fille en l’ayant tout juste frôlé du regard a de quoi gonfler l’ego. Cela étant dit, ce qui se trouve autour de ses yeux n’est pas mal non plus… Des mèches châtains coiffées en un désordre calculé effleurent son front tandis qu’un léger voile plus foncé couvre sa mâchoire qui se contracte soudain. J’analyse longuement cette dernière. Peut-être trop, d’ailleurs, si j’en crois sa bouche, courbée en un pli sensuel, qui se pince fort. À contrecœur, je m’en détache pour tomber sur son torse caché par un manteau d’un bleu sombre dont l’ourlet arrive à mi-cuisse. Opérant le chemin inverse, mon regard retrouve le sien qui me scrute sous un sourcil arqué.
– À présent que nous sommes presque intimes, il serait peut-être temps de passer aux présentations, non ? raille-t-il d’une voix rauque, légèrement ébréchée, qui n’arrange en rien le désordre dans mes cellules nerveuses.
– Intimes ?
– Vous venez de me détailler encore plus attentivement que le fait ma mère après six mois sans me voir, ricane-t-il.
– Désolée, m’excusé-je dans un rire. C’était assez malpoli de ma part, j’avoue.
Le coin de ses commissures se relève, rehausse sa pommette gauche. Puis il s’adosse à la paroi métallique, fourre ses poings dans les poches de son jean en écartant les pans de son manteau et, d’un timbre coulant, il rétorque :
– Aucun souci. J’ai connu pire qu’une jolie femme me dévorant des yeux.
– Et j’ai connu mieux comme phrase de drague.
– On vous drague souvent ?
– Pardon ?
– Vous prétendez connaître mieux. Du coup, je m’intéresse. Soit vous vous faites draguer souvent et, là, votre expérience est assez significative pour en juger. Soit ce n’est pas le cas et donc j’ai le droit de ne pas me fier à votre remarque. J’aimerais juste savoir où me situer…
– À la frontière entre l’arrogance et l’inconvenance, voilà où vous vous situez.
Un rictus satisfait fend son visage et provoque, par je ne sais quel stratagème, un sourire amusé sur le mien.
– J’aime assez. Je devrais tenter la panne d’ascenseur plus souvent.

Just for Christmas, d’Izia Soley, histoire intégrale.

L’avis de Charlotte sur Une main tendue de Elinna T. Higg


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur la nouvelle de Noël Une main tendue de Elinna T. Higg publié chez Juno Publising France : laissez-vous porter par la magie de Noël !

Titre : Une main tendue

Auteurs : Elinna T. Higg

Genre : Romance MM de Noël

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  2,49 €

Résumé :

En cette veille de Noël, Amiel décide de répondre à la demande de sa mère : elle veut des étoiles. Le sans-abri qu’il rencontre en a justement plein les yeux. L’idée de l’inviter à sa table pour célébrer les fêtes lui apparaît brusquement et c’est décidé qu’il lui tend la main. Le soir même, il débarque chez ses parents avec cet inconnu. Inconnu qui ne le sera plus pour très longtemps. Noé vient de s’immiscer dans sa vie pour de longues années.

Mon avis :

Cette année Amiel rencontre un sans-abri. Son regard est lumineux et il décide de l’inviter à fêter Noël dans sa famille. Le jeune homme, Noé, bien que surpris, accepte la proposition. Entre eux, c’est le début, mais le début de quoi ?

Amiel est étudiant en médecine et il a le cœur sur la main. Il est soutenu par une famille présente et aimante. Ce n’est pas le cas de Noé, qui est seul, dehors. Tout pourrait les opposer, pourtant le courant passe bien entre eux.

Cette histoire est courte (format nouvelle), malgré cela et sans précipitation, nous allons suivre les deux jeunes hommes sur plusieurs années. J’ai beaucoup aimé que les choses ne soient pas précipitées. Les années passent, leur relation évolue, mais tout n’est pas simple. J’ai été très touchée par les deux hommes.

Cette romance est pleine de douceur, de bienveillance, d’émotions et d’espoirs. Une nouvelle parfaite pour Noël que je vous recommande. La plume de l’auteure est fluide et très agréable.

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Amiel sourit. Le ton empli d’innocence du jeune homme était adorable. C’était étonnant qu’il soit parvenu à garder cette personnalité enfantine malgré sa condition.

— Déjà, est-ce que je pourrais savoir ton nom et ton âge ?

— Pourquoi je vous le dirais ? Je ne sais même pas qui vous êtes.

Il croisa les bras, un air buté sur le visage. Amiel inspira profondément pour refluer son agacement. Ses nerfs avaient été mis à rude épreuve toute l’après-midi, entre la cohue dans les magasins et les appels intempestifs de sa mère. Pour une fois qu’il tentait de faire une bonne action, il se faisait rembarrer. Néanmoins, il pouvait comprendre sa réticence, alors pour prouver sa bonne volonté, il lâcha ses sacs, le temps d’attraper son portefeuille dans la poche intérieure de sa veste. D’un geste, il l’ouvrit et en sortit sa carte d’identité.

— Amiel Collet. J’ai vingt-deux ans et je suis stagiaire à l’hôpital de la ville pour devenir chirurgien.

Intimidé, le sans-abri prit tout de même la carte d’une main tremblante. Le froid ou la nervosité, Amiel ne pouvait le dire. Il le regarda examiner la carte, la tournant une ou deux fois afin d’être certain de ce qu’il voyait.

— D’accord… Est-ce que vous allez tenter de m’emmener à l’hôpital ? Parce que je vais bien, je vous le jure !

— Bien sûr que non. Pas si tu ne le désires pas. Par contre, j’aimerais bien connaître ton nom et ton âge.

L’autre garçon resta silencieux quelques secondes, ses yeux s’agitant de droite à gauche à la recherche d’une solution. Ils voguaient le long des murs des habitations, sur le parement au sol, sur les visages inconnus dans la rue. Amiel observa sa réflexion.

— Je m’appelle Noé, déclara-t-il finalement avec un sourire indécis. Et j’ai vingt et un ans.
Satisfait, Amiel hocha la tête. Noé commençait à lui faire confiance. Cela était un bon point pour lui, notamment pour qu’il accepte la proposition qu’il comptait lui faire.

— Bien, Noé. Dis-moi, qu’est-ce que tu dirais de venir passer les fêtes avec ma famille ?

Sa réponse fut un air abasourdi. Mais les quelques dizaines d’éclats lumineux dans le regard translucide comblèrent Amiel. Finalement, sa mère allait les avoir, ses étoiles. Au diable la bûche.

L’avis de Charlotte sur Ride fast, Love more de Lexie Tales


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Ride fast, love more de Lexie Tales aux Editions Addictives.

Titre : Ride fast love more

Auteur : Lexie Tales

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Un road trip initiatique, dans tous les sens du terme !

La France, c’est fini pour Lola : trop de mauvais souvenirs sont rattachés à son pays natal.
Alors qu’elle se jette à corps perdu dans son road trip à travers les États-Unis, elle fait escale à Arden, un village tranquille du Nevada.
Mais elle va vite se rendre compte que la bourgade est en fait le lieu de rendez-vous des Phœnix, un inquiétant club de bikers.
Parmi eux, Tygger, le plus macho et horripilant de tous, prend un malin plaisir à lui montrer qui commande : il compte bien jouer avec elle, jusqu’à ce qu’elle craque. Et alors que Lola découvre avec lui l’envie dévorante et le vrai plaisir, son road trip devient de plus en plus initiatique…

Mon avis :

Lola a besoin de prendre de la distance avec sa vie. Elle quitte la France pour se lancer dans un road trip aux Etats-Unis. Son chemin la mène à Arden, une petite ville du Nevada. Un lieu tranquille, mais aussi le « fief » du club de biker : les Phoenix. Parmi les motards, elle rencontre l’archétype du macho sûr de lui à qui personne ne résiste. Il compte bien faire craquer la nouvelle venue. Se laissera-t-elle prendre dans ses filets ?

Lola ne fait pas les choses à moitié, pour s’éloigner de choses négatives, elle part seule à l’autre bout du monde, avec pour seule compagnie sa voiture. Elle ne s’attarde que très peu, juste le temps d’un petit boulot lui permettant de continuer son road trip. Et c’est ce qu’elle fait en arrivant à Arden. Trouver un emploi, puis repartir. Tel est désormais sa vie. J’ai beaucoup aimé Lola par son côté libre, elle fait ce qu’elle veut, sans attache. Elle est plutôt solitaire, par choix. J’ai aimé la différence de caractère entre elle et celle chez qui elle est hébergée ! Le contraste est saisissant et souvent marrant.

Tygger est un biker des plus cliché, le macho qui enchaîne les conquêtes sans importance. Sa vie, il la voue à son club, son président et ses frères. Mais peut-être qu’il a plus à montrer si on gratte un peu la surface ? J’ai eu un peu plus de mal à apprécier Tygger, car comme Lola, il m’énervait dès qu’il ouvrait la bouche ! Son attitude de macho m’a agacée. J’ai cependant apprécié le découvrir un peu plus au fil des pages.

Entre eux, le courant passe plutôt bien, enfin non, dès que Tygger parle, c’est une catastrophe ! Il exaspère Lola dès qu’il ouvre la bouche, sa drague lourde, ses insinuations ont le don de la rendre folle, mais il reste un bel homme, qui correspond totalement à ses goûts. L’attitude distante et insaisissable de Lola donne du fil à retordre au biker. Leurs échanges sont souvent houleux.

En se rapprochant du groupe de biker, Lola découvre un univers qu’elle ne soupçonnait pas. Le danger rôde… J’ai été plus prise dans l’histoire dans une deuxième partie, avec de l’action et du danger, qui apporte du suspense et une tension palpable. J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires. J’ai ri grâce aux collègues de travail de Lola. J’ai passé un bon moment avec Ride Fast, Love more, grâce à la plume fluide et agréable de l’auteure. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

– Vous venez de subir un choc assez violent. Je ne serai vraiment tranquille qu’après vous avoir raccompagnée chez vous, histoire de m’assurer en détail que vous allez bien.
Si le message n’était pas assez clair, je conclus ma proposition indécente par un passage en revue appuyé de son corps appétissant.
Tel que tu me vois là, ma mignonne, je suis un soldat de retour du front et j’ai envie, mais alors très envie, d’un câlin de bienvenue. Tentée ?
Visiblement, non. La belle se raidit ostensiblement. Elle se racle la gorge, comme si elle venait d’avaler un truc aigre, et instaure ce que j’interprète comme une distance de sécurité entre nous.
– Pas la peine, merci, riposte-t-elle, verrouillée. Je vais y aller.
Elle décampe, le feu aux fesses, sans demander son reste. Mes lèvres s’étirent en un sourire moqueur. On dirait que candide rime avec prude.
Tant pis pour toi, ma jolie. Tu ne sauras jamais ce que tu rates !

PAL & Wishlist de la semaine du 13 au 19 Décembre 2021


Hello les Étoiles! Peu de sorties pour la Team cette semaine, que du numérique, mais pour notre plus grand plaisir des histoires aussi diverses que variées. En avons-nous quelques unes en commun?

Aux Éditions Addictives, trois sorties numériques très attendues cette semaine:

  • Too Young for me, de Emily Kind qui sortira ce lundi 13 Décembre. 

Résumé: Deux interdits pour le prix d’un : elle risque le tout pour le tout !

À son retour de Nouvelle-Zélande, Macksim Halen emménage pour quelques semaines chez Oscar avec qui il a créé un réseau de clubs de strip-tease, le Naughty Dreams. Il décide de tester incognito l’un de ses clubs et tombe sur Midnight, une cam girl de 20 ans qui n’a pas froid aux yeux. Entre Macksim et Midnight, l’attraction est immédiate et n’a rien de virtuelle. Sauf que Midnight, de son vrai nom Sol, n’est autre que l’insolente fille d’Oscar, l’ami et associé de Macksim. 

Évidemment, les parents de Sol ne sont au courant de rien. S’ils découvrent son job secret, elle est fichue ! Et si en plus ils se rendent compte que Macksim et Sol s’adonnent au jeu de la séduction, alors là ce sera la fin de tout, pour l’un comme pour l’autre. Mais au lieu de faire profil bas, Sol ne peut s’empêcher de provoquer Macksim, qui est loin de rester indifférent… Est-ce qu’à force de jouer avec le feu, les deux amants interdits ne vont pas se brûler les ailes ?

  • le deuxième volume de The boy on Fire, signé Emma Green qui sortira ce 15 Décembre.

Résumé: Il a le feu en lui. Acceptera-t-elle de se brûler les ailes ?

À 21 ans, Jagger l’éternel joueur n’a toujours pensé qu’à lui et à profiter de la vie. Mais aujourd’hui, il doit voler au secours de Kasper, son petit frère de 17 ans tombé dans une secte.

Là-bas dans l’outback, au fin fond du désert australien, on ne joue pas, on ne sourit pas, et surtout on respecte les règles sous peine des pires châtiments. Car de cet endroit qu’on appelle Le Cercle, on ne revient pas. 

Pour infiltrer cette communauté secrète et en sortir son frère, Jagger accepte d’épouser Nell, une fidèle disciple aussi fermée qu’indéchiffrable. 

Mais derrière ses yeux vairons troublants, la mystérieuse blonde se révèle moins douce et docile qu’elle n’y paraît. Et le fougueux Jagger, qui pensait ne jamais tomber amoureux, va devoir faire l’impossible choix : son frère ou l’amour ? Sa liberté ou le risque de tout perdre ?

  • EROS. Égoïste, rancunier, odieux, sexy de Marion Laurent qui sortira ce 17 décembre.

Résumé: Il la méprise, elle le hait. Mais il la prend pour quelqu’un d’autre et elle compte bien en profiter.

S’il y a bien un individu au monde que Lucia déteste autant qu’elle aime passionnément, c’est Eros Moretti, le garçon le plus arrogant, sûr de lui et un peu connard sur les bords qu’elle ait jamais rencontré. Pourtant, Lucia a toujours craqué secrètement pour le regard de braise du jeune homme, son sourire insolent et son corps de sportif.

Quand elle le croise par hasard dans un bar de Florence, après l’avoir perdu de vue pendant deux ans, Lucia perd ses moyens. Eros a toujours été odieux avec elle, aucune raison que ça change. Mais contre toute attente, ce dernier la confond avec Giulia, sa sœur jumelle et accessoirement son ex, avec qui il semble vouloir remettre le couvert. Jouer le jeu et se glisser dans la peau de sa jumelle auprès d’Eros ? C’est terriblement tentant. Mais se montrer à l’aise et s’amuser dans des fêtes est un sacré challenge quand on est surnommée « l’intello » !

Lucia parviendra-t-elle à s’immiscer dans cet univers qu’elle exècre ? Et surtout… réussira-t-elle à duper Eros ?

Chez Black Ink Éditions, I put a spell on you, sortira ce 15 Décembre, un premier tome signé Max L. Telliac. 

Résumé: Rosena et ses deux sœurs forment un redoutable trio de traqueuses.

Leur job ? Pourchasser des sorciers aux intentions obscures. Les récents événements les poussent sur une piste inquiétante : des humains sont retrouvés lobotomisés.

Sur la route de la jeune chasseuse se dresse Alistair, un puissant sorcier, aussi charismatique que ténébreux.

Leur animosité réciproque se trouve décuplée quand ils s’aperçoivent qu’un mystérieux sort les unit tous deux et les empêche de s’entretuer.

Chacun devra composer avec son ennemi naturel pour lever le voile sur la machination qui les dépasse. Et quand l’attirance magnétique qu’ils ressentent l’un pour l’autre s’invite dans l’équation, le danger rôde là où on ne l’attend pas.

Au fil de nombreuses épreuves, du cœur des enfers aux voyages dans le temps, les deux aimants de polarité inverse finiront-ils par fusionner ?

Et si de toutes les potions, le philtre d’amour restait le plus puissant?

Merci les étoiles pour votre attention, bonne lecture et à la semaine prochaine!

L’avis de Charlotte sur Comme un songe d’hiver de Livi Dreem


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Comme un songe d’hiver de Livi Dreem, en auto-édition.

Titre : Comme un songe d’hiver

Auteur : Livi Dreem

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  2,99 €

Broché : 9,99 €

Résumé :

Depuis l’âge de quinze ans, chaque année à l’approche de Noël, Izzy n’a de cesse de rêver du même homme et de l’amour impossible qui les lie.
Et lorsqu’elle rencontre Damian, un nouveau venu en ville aussi beau que mystérieux, elle s’en retrouve chamboulée. Car Damian n’est autre que «l’homme de ses rêves», et comment garder la tête froide quand on est confrontée à celui qui hante nos songes et que chaque nuit, le destin nous rappelle qu’il n’existe pas de happy end pour nous?
Cependant, cette fois, il se pourrait bien que la vie leur offre une chance de déjouer la fatalité. Le compte à rebours est lancé pour réussir à s’aimer… ou se perdre à tout jamais.
Et si la magie de Noël réunissait enfin deux cœurs destinés l’un à l’autre depuis la nuit des temps?

Mon avis :

Isobel, Izzy, rêve depuis des années, à la même période d’un homme, toujours le même avec qui ils partagent un amour impossible. Lorsqu’elle le rencontre dans la vraie vie, elle n’en croit pas ses yeux, Damian est bien réel et aussi beau que dans ses songes. Elle se retrouve chamboulée face à cette mystérieuse apparition, le destin lui enverrait-il un signe ? L’issus pourra-t-elle différer de ses rêves et être heureuse dans la réalité ? La période de Noël, apportera-t-elle son lot de magie ?

Izzy est, chaque année, aussi émerveillée par l’amour ressenti dans ses rêves avec cet homme, que terrorisée par l’issue, toujours dramatique de leur relation. Damian est un homme aussi charismatique que mystérieux. Entre eux, il y a cette attirante, évidente, indéniable…

J’ai adoré cette romance de Noël rendue originale par une pointe de fantastique liée aux rêves d’Izzy. Une histoire d’amour évidente pour les deux protagonistes, mais compliquée par des éléments classiques, mais aussi par des éléments dépassants la « normalité ». Comment déjouer la fatalité, la malédiction, le destin, le karma ? J’aurais aimé ne pas les quitter si vite et partager plus de temps avec eux sur la fin pour en profiter plus !

L’histoire, plutôt courte, se lit très rapidement grâce à la plume fluide et très agréable de l’auteure. Je vous recommande vivement cette romance de Noël qui saura ravir les inconditionnels d’amour et de magie ! Merci Livi Dreem pour ce superbe service presse.

Extrait :

Bien que je frôle le mètre soixante-quinze, lui doit au moins atteindre le mètre quatre-vingt-dix et me scrute sous ses longs cils sombres qui obscurcissent encore davantage ses iris couleur pétrole qui risqueraient de m’engloutir si je n’y prenais pas garde. Par chance, la main qu’il passe dans ses cheveux noirs voile momentanément son regard hypnotique, ce qui me permet de recouvrer mes esprits. Du moins, tant que les battements plus que chaotiques de mon cœur me l’y autorisent. Jamais un spécimen de sexe masculin ne m’avait troublée autant par sa simple présence. Personne hormis celui qui s’impose dans mes rêves, et ce qui me chamboule à un point inimaginable est d’éprouver exactement ce que je ressens lorsque je ferme les yeux la nuit en cet instant précis. Comme si cet homme à la beauté ténébreuse et Damian n’étaient qu’un seul et même individu.

— Isobel ? m’interpelle Marta un brin irritée.

Mes paupières papillonnent plusieurs fois avant que je ne me souvienne de ce qu’elle m’a demandé. Je reporte mon attention sur l’écran d’ordinateur, pianote en vitesse sur le clavier sous le regard courroucé de ma sœur. 

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Ne dis jamais « mon frère » de Sabrina Gramage


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis COUP DE CŒUR sur Ne dis jamais « mon frère » de Sabrina Gramage publié chez Juno Publising France : une romance terriblement émouvante.

Titre : Ne dis jamais « mon frère »

Auteurs : Sabrina Gramage

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 24,50 €

Résumé :

Lorsque sa mère rencontre Jon, Howie intègre la famille Emington et découvre son nouveau pseudo demi-frère, Louis. Plus âgé de quatre ans, il le fascine. Au fil des années, Howie comprend mieux cette fascination pour celui qu’il ne veut pas qu’on appelle « son frère ».

Espoir, désespoir, innocence.

Plans foireux, sincérité, amour.

Les aventures et surtout mésaventures d’un garçon sincère, timide et amoureux. Un conte sans vraie fée, mais avec Warrick.

Bienvenue dans l’univers de Howie Blaches, espérant devenir un jour Emington, et pas par adoption…

Mon avis :

Howie rejoint la famille Emington, Jon le nouveau compagnon de sa mère et Louis, le fils de Jon. Son « demi-frère » à quatre ans de plus de lui et tout en lui le fascine. Les années passent, son obsession ne décline pas, mais il comprend de mieux en mieux ce qu’il ressent. Il rêve de devenir officiellement un Emington, mais pas par adoption…

Howie est un garçon à part il est dans son monde la plupart du temps. Peu de personnes arrivent à se faire une place dans son univers, sa mère, Louis, Jon et son ami Warrick. Le garçon devient un jeune homme doux, sincère, timide et discret qui rêve d’amour… Mais cet amour est impossible, car Louis est inaccessible.

Louis est un peu plus vieux qu’Howie et n’a pas les mêmes occupations, bien qu’il adore passer du temps avec lui. Le courant passe bien entre eux, pourtant, ils n’ont pas la même vie, ni les mêmes centres d’intérêts.

J’ai adoré l’originalité de la narration, surtout au début, où nous sommes plongés dans la tête d’Howie qui ne communique pas ou très peu avec son entourage. J’ai aimé la force de caractère d’Howie malgré une apparente fragilité. J’ai adoré suivre leurs réflexions, comprendre les doutes qui les envahissent, leurs incertitudes. J’ai complètement adhéré au rythme que donne l’auteur à leur relation, sans précipitation, avec une douceur très appréciable. J’ai « kiffé » les personnages secondaires comme Warrick, Pascal et les autres amis des deux jeunes !

L’histoire est bien menée et l’intrigue m’a tenue en haleine jusqu’à la fin ! Cette romance est terriblement addictive, la plume de Sabrina Gramage est fluide est très agréable. Je me ferai un plaisir de lire d’autres romans de cette auteure.

Je pense que vous l’aurez compris, « Ne dis jamais « mon frère » » est un énorme coup de cœur, une romance à avoir absolument dans sa bibliothèque pour la lire et la relire !

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je téléphone à Warrick pendant que Louis et Pascal cuisinent un énième gâteau.

— Joyeux Noël, Wa !

— Joyeux Noël.

— Alors, ils t’ont offert quoi tes parents ?

Cette question obligatoire me gêne, car je sais qu’il n’a jamais sa console, et que cela le rend triste.

— Ils m’ont offert des vêtements, soupire-t-il. Et un stylo de marque. Je ne sais pas à quoi il va me servir d’ailleurs. Mon frère m’a offert une paire de baskets. Et toi ?

— Ils m’ont offert des vacances cet été. Avec Louis. En Espagne.

— Cool ! Super génial !

— Plage et parc d’attractions… avec ses copains.

— Aïe galère ! 

Un qui me connaît.

— Je sais.

— Faut voir le bon côté de cette affaire espagnole, tu auras Louis h24 avec toi pendant…

— Une semaine.

— Une longue semaine.

J’y réfléchis. À défaut de passer de bonnes vacances, je pourrai passer un peu de temps avec lui.

Quatre hypothèses possibles :

1/À la fin du séjour, je m’aperçois que je ne l’aime pas « comme ça » et je suis guéri de lui.

2/À la fin du séjour, je m’aperçois que je l’aime et je suis cuit.

3/Je craque dans un moment de faiblesse avec un mot, un regard ou un geste, il comprend que j’ai ces sentiments, il en est heureux, je l’embrasse timidement, comme le cadeau de Zack pour Warrick, et il est réceptif. Je deviens le garçon le plus heureux du monde.

4/Je craque dans un moment de faiblesse avec un mot, un regard ou un geste, il est offusqué, me rembarre et me hait pour l’éternité. Pascal sera marié avant mon premier baiser.

— Je sens que je vais aimer ces vacances, tiens ! soufflé-je avec sarcasme.

L’avis de Charlotte Too young to love de Mila Marelli


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Too young to love de Mila Marelli aux Editions Addictives.

Titre : Too young to love

Auteur : Mila Marelli

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Les premières nuits au goût d’interdit…

Ballottée de foyers en familles d’accueil, Nina est une adolescente pleine de colère et de doute.
Pourtant, alors qu’elle intègre une énième famille et un nouveau lycée, elle trouve enfin ses repères. Et surtout, elle rencontre Matt, un garçon qui fait battre son cœur pour la première fois. Avec lui, elle découvre le désir, l’amour fou et les délices des nuits partagées…
Mais ils ne viennent pas du même monde et doivent affronter l’hostilité de leur entourage. Matt se rebelle contre son père mais Nina a déjà beaucoup souffert dans sa vie et a bien trop à perdre, elle préfère renoncer à son unique amour. Matt aura-t-il les épaules pour se battre pour deux ?

Mon avis :

Nina n’a pas une vie facile elle et ballotté de foyer en famille d’accueil pourquoi cette dernière famille fera exception ? Encore une fois, elle doit se créer de nouveaux repères avec nouvelle maison de nouvelles personnes un nouveau lycée. Sa rencontre avec Matt un lycéen pourrait changer la donne et lui permettre d’ouvrir son cœur. Cependant, ils ne viennent pas du même milieu et le passé de Nina reste lourd à porter. Le père de Matt ne voit pas d’un très bon œil cette relation. Nina qui a déjà beaucoup perdu, préfère renoncer à l’amour que de voir les liens de Matt et son père se briser. Matt, arrivera-t-il à la convaincre ?

Nina est une jeune femme qui en a déjà beaucoup bavé dans sa vie elle se retrouve seule et n’a que peu confiance en la vie et en les autres. Cependant, cette nouvelle famille ce nouvel environnement lui permet de s’ouvrir petit à petit pour le grand plaisir de Matt qui réussit à se faire une place dans le cœur de sa belle.

Matt un jeune homme promis à un grand avenir : celui de suivre les traces de son père policier. Ce dernier est très protecteur et exigeant envers son fils. Il ne compte pas le laisser dévier de son chemin.

Leur amour, arrivera-t-il à se faire une place au milieu leurs différences ?

J’ai apprécié le début de cette romance entre ados, avec la vie particulière de Nina qui m’a intriguée dès le résumé. On comprend que le passé de Nina risque de poser problème. Le mystère demeure sur une bonne première partie du roman, puis nous en apprenons plus au fur et à mesure. Malgré une belle histoire, j’ai eu du mal à accrocher, car il se passe beaucoup de choses dans ce roman. J’aurais aimé prendre le temps d’approfondir certains passages de l’histoire et creuser les ressentis des personnages, plutôt que de rajouter des complications à leur histoire. Ce n’était peut-être juste pas en phase avec mon envie du moment… Cela dit, les événements s’enchaînent et il n’y a pas de temps mort et des évènements que je n’avais pas vu venir ! La plume de l’auteure est agréable et permet de passer un bon moment. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

– Nina, c’est pas en faisant une tête d’ange que ça va passer crème ! Tu as mal agi même si c’était pour défendre le môme.
– Mais je…
– Ne te trouve pas d’excuses et assume le fait que tu as été une vilaine fille.
À peine ces mots sortis de ma bouche, je déglutis. Nina passe délicatement sa langue sur les lèvres et me regarde intensément.
– Une vilaine fille ? répète-t-elle.
– Ouais, une bad girl… réponds-je en soufflant.
Mon cœur s’emballe, cette fille me fait un effet de dingue. J’ai une cruelle envie de l’embrasser et de la baiser jusqu’à ce que nous soyons repus tous les deux, jusqu’à en être rassasiés ou épuisés. Ses dents emprisonnent sa lèvre inférieure et je commence à me sentir à l’étroit dans mon jean. Lorsqu’elle me regarde comme ça, je pense aussitôt à elle et moi, dans un lit, à nous caresser, nous toucher, nous embrasser jusqu’à mourir de plaisir dans les bras l’un de l’autre. Je touche de mon pouce sa joue, descends délicatement vers sa lèvre et la libère de la pression de ses dents.
– Tu es magnifique, baby girl, murmuré-je.

PAL de la semaine du 06/12 au 12/12


Hello les étoiles, la team vous propose pour cette semaine une petite pile à lire  constituée de sorties en papier et en numériques. Nous vous souhaitons bonne lecture !

BMR 

263056066_653875529114611_2092410034355735903_n

  • Bad girl Good cop de Wendy Thévin sera disponible en papier le 6 décembre. Ce roman est précédemment paru sous le titre de Effet Miroir.

Résumé : Pour fuir ses problèmes, Ana est obligée de trouver refuge chez sa sœur Julie, aux Etats-Unis. Contrariée à l’idée de rejoindre sa jumelle qu’elle déteste, la cohabitation prend une toute autre tournure lorsqu’Ana rencontre Melvin, le petit ami de sa soeur. Tous les deux sont aux antipodes  : Ana, la fêtarde, sexy et autodestructrice, et Melvin, le policier rangé, froid et mystérieux. Sous l’influence de Julie, Melvin reste méfiant. Et pourtant, il ne sait rester insensible face à la passion et aux fêlures d’Ana.
Melvin souhaite sauver Ana de ses démons, tandis qu’elle voit en lui un moyen de se venger de sa sœur… Mais n’y a-t-il vraiment que ça entre eux  ?

Résumé : Douze humaines se retrouvent bloquées sur une planète extraterrestre hivernale. Et comme par hasard, je suis l’une d’entre elles. La chance, n’est-ce pas  ? Et comme si ce n’était pas assez, notre nouvelle maison produit une sorte de gaz toxique qui nous tue à petit feu. Nous devons accepter qu’un insecte adapte nos corps pour survivre dans cet endroit brutal. Sauf que mon insecte, ce crétin, pense que je devrais être la compagne du plus grand et du plus grincheux extraterrestre du groupe, Raahosh. Lui aussi pense que l’insecte a raison, alors il me kidnappe et m’emmène loin du groupe, déterminé à me faire craquer pour lui.
Il ne sait pas à qui il a affaire.
Et si je n’avais pas autant envie de lui arracher ses vêtements (merci, insecte), je lui dirais exactement ce que je pense. En l’état, je fais de mon mieux pour lutter contre cette attirance démesurée. Même si c’est plus facile à dire qu’à faire…

  • Moon – tome 3 de Eva Dupea rejoindra vos piles à lire en papier le 10 décembre.

Résumé : En se rendant au rendez-vous dans la cour du Mûrier, Even a eu un accident de moto. Il est plongé dans le coma. Comble du malheur, Lexie apprend qu’elle n’est pas l’élue de son cœur  : il aurait, avant sa chute, demandé Amélia en mariage…
Lexie décide de tout révéler à Tom  : sa trahison et la vérité sur les sentiments qui la lient à Even. La voilà désormais seule à Paris. Mais quelques mois plus tard, Tom accepte de la revoir et de reprendre doucement leur histoire… Lexie essaie de s’impliquer dans leur relation, mais malgré les peines et les trahisons, Even garde une place particulière dans son cœur. Entre passion et raison, saura-t-elle faire un choix  ?

Editions Addictives 

  • Wild Bikers : Rendez-vous après demain, 7 décembre, avec le nouveau roman de Caroline Sauvage.

Résumé : Il ne croyait pas en l’amour, il ne pourra plus se passer d’elle.
Alors qu’elle vit dans la rue depuis deux mois, Texas sauve la vie d’un homme, sans savoir qu’il fait partie du club de bikers des Savage Tigers. En faisant cela, elle est loin d’imaginer qu’elle va se faire kidnapper sur l’ordre de Blake, le président du club. Mais si ce dernier changeait la vie de la jeune femme ? Et si son avenir, c’était lui ?
Tout ce qui compte pour Blake, c’est son club et venger son père, abattu dans de sombres circonstances. Froid et autoritaire, il collectionne les femmes et n’est jamais tombé amoureux. Mais ça, c’était avant de croiser le regard noir et envoûtant de Texas.
Quels sombres secrets cache Texas ? Et si elle était la clé du passé de Blake ?

Black Ink éditions 

Résumé : Détroit. Entre la violence et la pauvreté, la vie de Marshall est comme un disque rayé qui joue continuellement le même son. Cumulant les galères, ce jeune rappeur de 24 ans travaille d’arrache-pied pour atteindre son but : le succès. C’est sa seule option pour s’en sortir. La seule cible qu’il vise. Un leitmotiv qui lui interdit toute déviation, toute distraction et tout plaisir.
Jusqu’au jour où Jodie, cette jeune étudiante persécutée qui rêve de quitter la ville, entre dans sa vie. Elle fait face à la haine de ses camarades, l’absence de sa mère et la misère ambiante.
Malgré son attirance pour elle, Marshall refuse de l’entraîner dans son monde où règne le chaos.
Elle décèle ce qu’il y a de plus noir en lui mais parvient surtout à canaliser cette rage. Leur relation est impossible, pourtant résister devient de plus en plus difficile.
Si rien ni personne ne peut l’arracher à sa ligne de conduite, le destin pourrait bien en décider autrement…

So Romance 

  • Ligati per Siempre #3 de C. Rozart : À paraître le vendredi 10 décembre : la suite et dernier tome de la saga « Chardon bleu » ! Êtes-vous prêtes à retrouver Eliza et Silver ?

Résumé : Il suffit d’une rencontre mouvementée pour perdre le contrôle de sa vie…⠀
Éliza est une jeune femme partagée entre son métier d’éducatrice, son conjoint Nathan, et sa fille de 3 ans : son unique rayon de soleil. Elle mène une vie bien rangée et orchestrée, parfois trop.⠀
Un soir, en route pour son cours de zumba, elle se retrouve au mauvais endroit, au mauvais moment : elle croise la route d’un groupe d’hommes armés en lutte contre un forcené. Elle réchappe de cette altercation mouvementée grâce au mystérieux Silver, le chef du groupuscule. Pour la soumettre au silence sur cette affaire top secrète, il la soustrait à sa vie, durant un mois. Le cauchemar se transforme petit à petit en opportunité pour une nouvelle vie… ⠀

Ena l

Parfait ou presque: (Eh ! Une panne, ça arrive à tout le monde !) de Ena L qui sera disponible le 8 décembre prochain.

Résumé : Moi, c’est Ilyan. Trente ans, canon (ce n’est pas moi qui le dis !), friqué (les comptes en banque ne mentent jamais), intelligent (regardez mon job !), sociable (regardez mon répertoire !), et le coup du siècle (les petites culottes non plus ne mentent jamais).
En gros, je suis le mec parfait, le gendre idéal. C’est comme ça que tout le monde me qualifie depuis toujours.
Enfin… ça, c’était avant cette histoire de panne. Ou plutôt cette histoire de pannes au pluriel.
Soyons réalistes : on peut être le plus beau gosse de la Terre, si on n’arrive pas à la lever, c’est la fin de tout.
Je suis prêt à tout essayer pour refaire fonctionner la machine.
Tout ? Oui, vraiment tout, je vous jure. J’irai même jusqu’à pactiser avec cette femme démon qui se dit ma collègue de travail.
Tel un aventurier des temps modernes, je me lance à la recherche de la raideur perdue… Souhaitez-moi bonne chance.

Merci les étoiles et à la semaine prochaine pour une nouvelle PAL !

260771674_890682568482497_1989826136557237560_n

Catégories PAL

L’avis de Charlotte sur Firewall, Touchdown #2.5 de Charlie Dark


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Firewall, Touchdown #2.5 de Charlie Dark publié chez Juno Publising France.

Titre : Firewall, Touchdown #2.5

Auteurs : Charlie Dark

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 19,50 €

Résumé :

April Shepard est une jeune femme pétillante et mordue d’informatique qui ne considère pas que les limites et les lois s’appliquent à elle et à son talent. Depuis toujours elle n’a qu’une passion : son ordinateur ! Elle est douée pour hacker et pirater tout ce qu’elle touche. Aussi lorsqu’un soir elle décide, par ennui, de s’infiltrer dans les plus grands systèmes de défense du monde, elle se retrouve traquée par le FBI, la CIA, Interpol et un mystérieux agent du MI5 qui se lance à sa poursuite. Célibataire depuis des années, elle ne croit plus en l’amour et refuse de retomber amoureuse, après une relation qui s’est mal terminée.

April ne souhaite pas s’éloigner du foyer qu’elle aime tant : Denver et surtout de son meilleur ami Jessy, qu’elle considère comme son frère, et avec qui elle a tout partagé. April, avec son humour mordant et son côté nerd, parviendra-t-elle à déjouer tous les tours que lui réserve le très séduisant agent du MI5 ? Et surtout réussira-t-elle à concilier son attirance pour ce dernier et son besoin de liberté ?

Mon avis :

April est une geek, elle est passionnée par l’informatique et ne connaît pas de limite. Pirater, hacker, aucun problème pour elle. Pour combler son ennui, un soir de déprime, elle décide de s’infiltrer dans les réseaux du FBI, de la CIA, et bien d’autres ! Elle se pensait hors d’atteinte… Mais un agent du MI5 est à sa poursuite. Un agent qui s’avère être séduisant. Arrivera-t-elle à conserver sa vie au côté de son meilleur ami Jesse (personnage principal de Playoff et Kickoff) ? Thomas, l’agent du MI5, arrivera-t-il à l’attraper ?

April est une jeune femme particulière de par ses loisirs, elle est attirée par les codes informatiques depuis son plus jeune âge. Elle est peu entourée, mais elle peut compter sur le soutien infaillible de Jesse, son meilleur ami. Cependant, elle ne l’écoute que rarement et n’en fait quand même qu’à sa tête… Jusqu’au piratage de trop.

Thomas est un agent de l’agence britannique : le MI5. Il a pour mission de trouver la personne qui a osé hacker le réseau de leur agence. Il ne s’attendait pas à tomber sur une belle geek déjantée et têtue, qui rend sa mission plus compliquée, mais aussi tellement plus intéressante !

Entre eux, c’est évidemment un jeu du chat et de la souris qui s’instaure. April ne peut s’empêcher de communiquer avec cet homme qui ne lâche pas l’affaire et lui compte bien arriver au bout de sa mission. Cependant, des liens se créent et compliquent encore cette situation.

Ce tome peut se lire sans avoir lu les deux précédents, car il se situe chronologiquement avant les tomes concernant Jesse et Wyatt. En ayant lu les tomes 1 et 2, je connaissais déjà certains points de leur vie et l’issus de ce tome, il me restait à découvrir les détails de l’histoire. J’ai apprécié en apprendre plus sur eux, cependant, je pense que j’aurais été plus captivée et clairement sous tension si je l’avais commencé par celui-ci.

La plume de l’auteure est fluide et agréable. J’ai passé de bons moments avec « Firewall ».

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je ne lui laisse pas l’occasion de me répondre. Je coupe la communication. Ce petit jeu, je dois bien le reconnaître, m’a finalement grisée et amusée. Je coupe mon ordinateur, une fois que j’ai transféré quelques photos de Tom sur mon portable. Je me mets alors à le regarder droit dans les yeux à travers mon écran.

— Alors, Tom, tu as envie de jouer avec moi ? lui demandé-je sans attendre de réponse.

Soudain, je me demande quel est le son de sa voix ? Et cette menace d’être repérée par le MI5 semble bien moins grave, lorsque l’on a sous les yeux, un visage aussi beau que cet agent, Thomas Davies. Je me mets à attendre, impatiemment, d’être demain, pour le recontacter et continuer à titiller monsieur séduisant !

L’avis de Charlotte sur Entre mes cordes de Julia Teis


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Entre mes cordes de Julia Teis publié par Shingfoo éditions : une romance surprenante.

Titre : Entre mes cordes

Auteur : Julia Teis

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Au décès de son père, Maxence prend un nouveau départ dans le garage familial et est contraint d’abandonner l’affaire qu’il tenait avec Thomas, son meilleur ami : un club confidentiel, sexy, où le jeune homme avait ses petites habitudes secrètes… et ses cordes.

Son péché ? Le Shibari, un art de bondage japonais dont il maîtrise toutes les techniques et nuances…

Au fil des jours, loin de ses activités, une vie « normale », un renouveau sentimental, et des projets de famille commencent à se frayer un chemin en lui.

Jusqu’à cette demande toute particulière qui oblige Thomas à le solliciter à nouveau… Max accepte, mais il ne se doute pas que cette rechute va faire basculer ce nouvel équilibre qu’il avait pris soin de bâtir.

Alors même qu’il avait repris le contrôle de ses pulsions, et qu’il venait de faire une rencontre prometteuse avec une jeune femme attirante, replonger dans ses travers risque bien de tout compromettre…

Entre tentations et sentiments, sa face cachée pourrait vite reprendre le dessus. L’appel des cordes sera-t-il plus fort que ses bonnes résolutions ?

Mon avis :

Maxence a changé de vie, fini de gérer le club avec son meilleur ami, Thomas, un club particulier où il laissait s’exprimer sa passion pour les cordes avec le Shibari. Désormais, il a une vie rangée et normale. Il souhaite même se poser avec une femme et pourquoi pas construire sa famille. Mais Thomas sait comment amadouer son ami. Max ne peut pas résister à la proposition qui risque de perturber ce nouvel équilibre et cette relation qu’il aimerait avec une jeune femme attirante. Il est partagé entre ces deux morceaux de lui, de sa vie et devra faire un choix : une vie « classique » ou ses cordes ?

Le décès du père de Maxence a changé beaucoup de choses dans son quotidien, il s’en accommode et prend apprécie même cette normalité, cependant, l’appel des cordes et la pratique du shibari refait surface. Il est partagé entre deux facettes de sa personnalité, entre deux envies diamétralement opposées pour lui… Sa rencontre avec une jeune femme avec qui il pourrait envisager une vie posée pourrait faire pencher la balance, cependant, il rencontre aussi une jeune femme à encorder… Les deux l’attirent et il ne sait laquelle choisir et avec elle, choisir un mode de vie… La dualité de Maxence est touchante, j’ai adoré suivre son cheminement.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de romance avec du Shibari, cette pratique est pour moi, assimilée à confiance et beauté, ce que j’ai bien retrouvé ici, plus qu’une pratique sexuelle, c’est un art. C’est aussi la vision qu’en a Maxence et qui transparaît au travers de quelques scènes.

J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue entre Maxence et l’une des jeunes femmes. J’ai adoré me poser plein de questions… L’auteure a su me mettre dans le doute et me surprendre !

La plume de l’auteure est fluide et très agréable, ce qui m’a permis de passer un très bon moment avec « entre mes cordes ». Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Écoute, lis son mail, ok ? renchérit Thomas comme si je n’étais pas intervenu. Cette fille, elle est faite pour toi. Crois-moi, tes cordes n’attendent que ça. Et toi aussi, même si tu ne veux pas me l’avouer, ni à toi-même d’ailleurs…

C’est vrai que ça fait longtemps que je n’ai pas pratiqué. Ça me manque un peu. Beaucoup, je dois dire. Mais j’ai peur de m’y replonger, de ne plus en sortir. Thomas l’a parfaitement compris, c’est pour cette raison qu’il me pousse dans l’engrenage de ce plan machiavélique.

Je ne suis plus aussi sûr que cette vie soit vraiment faite pour moi. Au décès de mon père, quelque chose s’est brisé, j’ai changé de manière irréversible.

– Qu’a-t-elle de si particulier qui me donnerait envie de renouer avec mes vieux démons ?

Je suis vraiment intrigué. Surtout que Thomas paraît plus que certain de son coup, ce qui m’inquiète d’autant plus.

– Elle est novice. En fait, ce serait sa première fois.

Putain, il sait choisir ses mots et trouver mes points faibles ! Je n’ai jamais su résister au visage d’extase d’une femme qui découvre les joies du Shibari. Les novices, c’est mon point faible, et ce salopard le sait très bien.

– Traître !

– Parfait. C’est tout ce que je te demande. Je sais que tu ne résisteras pas longtemps au chant des sirènes qu’émettent tes cordes. Surtout quand tu auras fait la connaissance de cette jeune personne.