L’avis de Charlotte sur Entre mes cordes de Julia Teis


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Entre mes cordes de Julia Teis publié par Shingfoo éditions : une romance surprenante.

Titre : Entre mes cordes

Auteur : Julia Teis

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Au décès de son père, Maxence prend un nouveau départ dans le garage familial et est contraint d’abandonner l’affaire qu’il tenait avec Thomas, son meilleur ami : un club confidentiel, sexy, où le jeune homme avait ses petites habitudes secrètes… et ses cordes.

Son péché ? Le Shibari, un art de bondage japonais dont il maîtrise toutes les techniques et nuances…

Au fil des jours, loin de ses activités, une vie « normale », un renouveau sentimental, et des projets de famille commencent à se frayer un chemin en lui.

Jusqu’à cette demande toute particulière qui oblige Thomas à le solliciter à nouveau… Max accepte, mais il ne se doute pas que cette rechute va faire basculer ce nouvel équilibre qu’il avait pris soin de bâtir.

Alors même qu’il avait repris le contrôle de ses pulsions, et qu’il venait de faire une rencontre prometteuse avec une jeune femme attirante, replonger dans ses travers risque bien de tout compromettre…

Entre tentations et sentiments, sa face cachée pourrait vite reprendre le dessus. L’appel des cordes sera-t-il plus fort que ses bonnes résolutions ?

Mon avis :

Maxence a changé de vie, fini de gérer le club avec son meilleur ami, Thomas, un club particulier où il laissait s’exprimer sa passion pour les cordes avec le Shibari. Désormais, il a une vie rangée et normale. Il souhaite même se poser avec une femme et pourquoi pas construire sa famille. Mais Thomas sait comment amadouer son ami. Max ne peut pas résister à la proposition qui risque de perturber ce nouvel équilibre et cette relation qu’il aimerait avec une jeune femme attirante. Il est partagé entre ces deux morceaux de lui, de sa vie et devra faire un choix : une vie « classique » ou ses cordes ?

Le décès du père de Maxence a changé beaucoup de choses dans son quotidien, il s’en accommode et prend apprécie même cette normalité, cependant, l’appel des cordes et la pratique du shibari refait surface. Il est partagé entre deux facettes de sa personnalité, entre deux envies diamétralement opposées pour lui… Sa rencontre avec une jeune femme avec qui il pourrait envisager une vie posée pourrait faire pencher la balance, cependant, il rencontre aussi une jeune femme à encorder… Les deux l’attirent et il ne sait laquelle choisir et avec elle, choisir un mode de vie… La dualité de Maxence est touchante, j’ai adoré suivre son cheminement.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de romance avec du Shibari, cette pratique est pour moi, assimilée à confiance et beauté, ce que j’ai bien retrouvé ici, plus qu’une pratique sexuelle, c’est un art. C’est aussi la vision qu’en a Maxence et qui transparaît au travers de quelques scènes.

J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue entre Maxence et l’une des jeunes femmes. J’ai adoré me poser plein de questions… L’auteure a su me mettre dans le doute et me surprendre !

La plume de l’auteure est fluide et très agréable, ce qui m’a permis de passer un très bon moment avec « entre mes cordes ». Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Écoute, lis son mail, ok ? renchérit Thomas comme si je n’étais pas intervenu. Cette fille, elle est faite pour toi. Crois-moi, tes cordes n’attendent que ça. Et toi aussi, même si tu ne veux pas me l’avouer, ni à toi-même d’ailleurs…

C’est vrai que ça fait longtemps que je n’ai pas pratiqué. Ça me manque un peu. Beaucoup, je dois dire. Mais j’ai peur de m’y replonger, de ne plus en sortir. Thomas l’a parfaitement compris, c’est pour cette raison qu’il me pousse dans l’engrenage de ce plan machiavélique.

Je ne suis plus aussi sûr que cette vie soit vraiment faite pour moi. Au décès de mon père, quelque chose s’est brisé, j’ai changé de manière irréversible.

– Qu’a-t-elle de si particulier qui me donnerait envie de renouer avec mes vieux démons ?

Je suis vraiment intrigué. Surtout que Thomas paraît plus que certain de son coup, ce qui m’inquiète d’autant plus.

– Elle est novice. En fait, ce serait sa première fois.

Putain, il sait choisir ses mots et trouver mes points faibles ! Je n’ai jamais su résister au visage d’extase d’une femme qui découvre les joies du Shibari. Les novices, c’est mon point faible, et ce salopard le sait très bien.

– Traître !

– Parfait. C’est tout ce que je te demande. Je sais que tu ne résisteras pas longtemps au chant des sirènes qu’émettent tes cordes. Surtout quand tu auras fait la connaissance de cette jeune personne.

Les P’tites Étoiles du Mercredi avec Lucky Joey


Coucou les grandes et petites étoiles !

Aujourd’hui, Bruno et Arnaud vous parlent de l’album « Lucky Joey » de Carl Norac (Auteur) et de Stéphane Poulin (Illustrations).

Description :

Joey l’écureuil vit avec sa famille dans un grand parc à New York. Rapide et agile, il aime son travail malgré les risques. Joey est laveur de vitres ! Du haut des immeubles, Joey rêve de voyages et de mariage avec Léna, son amoureuse. Tous les deux travaillent dur pour que leur rêve devienne réalité. Se laisseront-ils rattraper par les aléas de la vie ou la chance de Lucky Joey finira-t-elle par tourner ?

L’avis de Bruno (11 ans) :

L’histoire est bien. J’aime bien son métier. Mais je ne pourrais pas le faire… J’aurais peur de tomber.

Joey n’a pas vraiment de chance, car il n’a plus d’argent et devient pauvre.

Je ne m’attendais pas à cette tournure et j’étais content.

Les illustrations sont belles.

L’avis d’Arnaud (8 ans) :

Moi non plus je ne pourrais pas faire ce métier, car j’ai le vertige.

Parfois, l’histoire est très triste… J’ai eu envie de pleurer à des moments. Il y a une belle histoire d’amitié. C’est important d’avoir des amis.

J’ai bien aimé la surprise de Monsieur Grizzly.

J’espère qu’il y aura une suite, car j’aimerais bien le voir accomplir ses rêves.

J’ai aimé les illustrations et j’aime bien les couleurs d’automne.

Mot de maman :

Une très belle histoire annoncée pour les 6-8 ans, ce qui correspond bien. Avec cet album, il est possible d’amorcer certains sujets comme la cuisine, les relations amicales ou non, les rêves… Et pourquoi pas de se lancer dans la confection de cookies, ou juste de partager un très bon moment !