L’avis de Charlotte sur Joyeux Noël boss ! de Kayley Loring


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Joyeux Noël boss ! de Kayley Loring publié chez Juno Publising France : laissez-vous porter par la magie de Noël !

Titre : Joyeux Noël boss !

Auteurs : Kayley Loring

Genre : Romance MM de Noël

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 17,50 €

Résumé :

Quelle est la dernière chose que vous voudriez que votre assistante vous voie faire le matin après avoir fait l’amour avec elle, ivre et en colère, dans une chambre d’hôtel pourrie ? Danser nu dans votre chambre d’hôtel sur « Come and Get Your Love » comme Star-Lord dans Les Gardiens de la Galaxie ? Oui. Moi aussi.

Et pourtant, nous y voilà.

Ce n’est même pas la chose la moins professionnelle qui soit arrivée entre nous ces deux dernières semaines.

La première, c’est quand j’ai accepté de lui accorder un congé pour Noël, mais seulement si elle m’accompagnait à trois repas de famille en tant que petite amie, fausse petite amie évidemment.

La seconde, c’est quand elle m’a surpris en train de chanter une chanson de Noël sur la scène du bar minable de l’hôtel.

La troisième, c’est le sexe torride, alcoolisé et frénétique qui a suivi, mais je ne le regrette pas.

Et elle n’a même pas encore découvert la vraie raison pour laquelle j’ai besoin d’elle à mes côtés pendant les fêtes. Je dois me ressaisir avant de faire la chose la plus stupide et la moins professionnelle qui soit : tomber éperdument amoureux de la seule assistante qui ait tenu plus d’un mois à ce poste et qui prétend me détester, moi et mes humeurs, plus qu’elle ne déteste le lait de poule.

Et j’ai vu à quel point elle déteste le lait de poule.

Mon avis :

Declan se retrouve coincé par un mensonge et demande à son assistante de l’accompagner dans sa famille pour jouer le rôle de sa petite amie. Maddie, en échange de congés pour les fêtes consent à accepter. Ce n’est certainement pas pour faire plaisir à son insupportable patron ! Maddie, supportera-elle son irascible patron en dehors du travail ? Pourquoi Declan a tant besoin d’être accompagné ?

Declan reconnaît être un patron difficile, pour preuve le nombre d’assistantes n’étant pas restées en poste. Il espère que leur arrangement ne gâchera pas leur collaboration, car Maddie est une assistante très efficace avec qui il aime travailler.

Maddie apprécie de remettre à sa place son patron, entre eux, c’est presque devenu inévitable. Les joutes verbales sont monnaie courante. Quand elle accepte de jouer ce rôle, elle comprend que sous ses airs de patron insupportable Declan à des failles et a réellement besoin d’elle.

J’ai adoré leur relation et leur mode de communication plutôt cash m’a plus d’une fois fait rire. J’ai aimé découvrir Declan, ses blessures, ses sentiments. Il est souvent maladroit dans sa façon d’être et ça fait partie de son charme. J’ai été charmé.

Piper, la nièce de Maddie, apporte aussi une note d’humour que j’ai beaucoup aimé !

Le thème de relation patron/employée est assez récurent, mais je ne me suis pas ennuyée, loin de là ! L’histoire est bien menée, avec un juste mélange de douceur, d’humour, de sentiments et d’incertitudes. J’ai passé un très agréable moment en leur compagnie.

La plume de l’auteure, que je découvre avec cette romance, m’a plu. Elle est fluide et légère. Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse et je vous recommande vivement de lire « Joyeux Noël boss ».

Extrait :

Elle est debout près de son bureau, une tasse à café dans une main, l’autre posée juste au-dessus de sa hanche, juste là où je devrais la saisir.

— Cooper.

— Bonjour, rayon de soleil. Vous avez votre conférence téléphonique avec Drucker dans dix minutes, et Harvey de Cravath a dû reporter votre déjeuner à la nouvelle année parce qu’il est un humain qui prend des congés pour être avec sa famille pendant les fêtes.

— Je ne vais pas à la fête du bureau la semaine prochaine.

— Je suis presque certaine que vous y allez. Laissez-moi juste vérifier votre agenda. Attendez…

Elle mime la consultation d’un planning sur un écran. 

— Oui. 22 décembre, de 17 h à 17 h 30 ou plus tard, fête du bureau.

Elle me suit dans mon bureau, fermant la porte vitrée derrière elle. Ces murs et portes en verre étaient ce que je préférais le moins dans cette pièce jusqu’à il y a deux mois.

— Enlevez ça de mon agenda.

— Je sais que vous pouvez avoir l’impression que j’ai répondu « oui » à l’invitation pour vous punir, et je suis contente que ça ressemble à une punition, mais toute l’équipe de direction sera présente. Conclusion ? Je fais mon travail et je vous aide à passer pour une personne un peu moins déplaisante.

Elle pose la tasse à café sur mon bureau, sur le dessous de verre, en se penchant en avant et en exposant juste assez de soutien-gorge et de décolleté pour faire plier un homme adulte. Elle tourne le mug pour que le texte Meilleur Patron du Monde soit face à moi et me fait un clin d’œil. Putain, j’adore quand elle m’adresse un clin d’œil. Même quand elle est une petite merde insolente.

Je m’assois et lui lance un regard noir.