L’avis de Carine sur le roman de Ange Edmon, Little Italy chez Black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre LITTLE ITALY ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Ange Edmon

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18€

Audible : 9,95€ avec l’abonnement Kindle ou acheter pour 19,95 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Huit mois que Sofia a quitté Little Odessa à New York pour s’installer à Little Italy en Californie.
C’est long…
Enfin non, pas tout à fait.
Youri et elle ont grandi ensemble dans ce quartier où lui est resté, craint et respecté, jusqu’à ce que le poids des secrets fasse voler en éclats leur amitié.
Alors, elle n’est pas prête à l’affronter quand il débarque dans sa ville, ni à s’opposer à tous ces troubles que sa présence occasionne.
Russe, arrogant et diablement sexy, il réveille en elle des sentiments qu’elle ne pensait qu’avoir imaginés.
Du chaud au froid, du mal au bien, du pire au meilleur, ils ne cessent de jouer avec le feu, attisant toujours plus les braises.
Enfermée dans sa colère, Sofia a surtout besoin de lui en vouloir pour ne pas le vouloir lui.
Mais face à cet homme que le destin remet sans cesse sur son chemin, ses certitudes pourraient s’effriter, avant de resurgir devant ses fuites continuelles.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Little Italy, une explosion de sentiments ! Un Spin-off qui tient toutes ses promesses et bien plus encore.

Après avoir succombé à Vadim et Lorelia, nous voulions tous l’histoire de Sofia et Youri. On ne pouvait pas faire l’impasse sur ces deux protagonistes aussi chaud que la braise et paradoxalement aussi glacial et dur qu’un iceberg. Mais le chaud soufflant sur le froid, il était inévitable que la glace fonde pour apaiser ce feu qui brûle nos héros. Un feu qui les consume entre colère et attirance. Entre fantasmes et envies de meurtres. Entre le bien et le mal. Entre cette sorcière Russiaddictive et ce Beau Goss exuberof qui trébuche un peu trop sur les verbes compliqués ce qui le rend encore plus attirant et flambeur de petites culottes !

Si différents et malgré tout, si complémentaires. Ils vibrent pour le même but, le bien de ceux qu’ils aiment, mettant en retrait leur propre bonheur. Peu de personnes comptent à leurs yeux, mais elles leur sont si chères… Pourtant, ce n’était pas gagné pour eux qui sont arrivés bien jeunes sur le sol américain et bien seuls. Mais c’est bien connu que ce n’est pas le sang qui fait la famille…. Sofia a perdu tous les siens dans un naufrage alors qu’ils tentaient de rejoindre les État-unis et depuis, son foyer, c’est Lori… Sa sœur, sa fille, sa meilleure amie, sa super copine… Puis s’est rajouté Vadim et elle qui pensait que Youri en faisait aussi partie s’est bien fourvoyée lorsqu’elle a appris qu’ils leur mentaient à tous depuis des années. Un mensonge trop gros pour être pardonné et atténuer sa colère… Tout comme ses absences et ses départs sans un au revoir. Mais Youri a toujours été seul. Continuellement seul et pas toujours compris… Il n’est l’homme de personne et encore moins de cette belle Ruissière qui lui manque bien trop lorsqu’elle n’est pas dans les parages à lui prendre la tête autant qu’elle la lui fait perdre….

Ange Edmon a réussi une fois de plus à m’emporter dans son récit avec la douceur et la justesse de ses mots. Elle a ce don pour nous faire vivre les émotions que vivent ses personnages en nous touchant plus que de raison. J’ai aimé rire avec Youri et Sofia. J’ai aimé leurs colères légitimes et si contradictoires à la fois. J’ai aimé cette famille de cœur dont les liens sont si puissants que n’importe quelle amertume ne peut les faire céder, tout comme j’ai aimé les quelques larmes qui ont dévalé mes joues sans préavis en me délectant de chaque mot qui les ont fait naitre. Entre quiproquos, secrets et vérité, nos héros vont se trouver et se retrouver en faisant face à tous les non-dits et en remuant leur passé pour finalement affronter ce présent qu’aucun des deux ne peux comprendre face à cette attirance qu’ils se sont toujours refusée. Face à ce feu qui les consume et les pousse inévitablement l’un vers l’autre. Face à ce désir incompréhensible et pourtant si évident qui se mélange à cette colère pourtant si puissante. Face à cette passion dévorante qui suinte de chaque mot et nous percute le cœur et les tripes.

Une alchimie parfaite entre deux protagonistes aussi attachiant l’un que l’autre va nous transporter d’un bout à l’autre de Little Italy. À des kilomètres de Little Odessa, et en même temps si près par le cœur. Par les coups dans le cœur et le coup de cœur. Une alchimie juste phénoménale, et une tension sexuelle qui se ressent entre chaque ligne, chaque soupir, murmure, geste, et même ressentiment. Leur relation a du piquant, regorge de sensualité, mais surtout, de profondeur. On découvre nos personnages, on perce leur carapace et on va trifouiller au plus profond d’eux afin d’en connaitre chaque secret. Chaque émotion. Chaque peur ! Leurs joutes verbales et leurs réparties sont extrêmement bien menées et réfléchies, que ce soit dans le plaisir, la colère ou l’émotion. Ange Edmon mène sa barque à la perfection en nous offrant cette belle romance qui se savoure dans une belle fluidité et toujours dans cette poésie qui fait la signature de sa plume.

Et que dire de ce plaisir non dissimulé d’avoir autant de Vadim et de Lori dans le récit ! En même temps, le contraire n’aurait pas été possible. Ils sont une famille et les uns ne peuvent aller sans les autres…

Un grand merci à Ange Edmon pour cette belle lecture et merci à Black Ink Editions de m’avoir permis de la découvrir en service presse numérique.

Extrait :

Je pivote vers cette voix qui embrume mon esprit plus que l’alcool qu’on s’apprête (normalement) à me servir. Le verre apparaît finalement rapidement, encombrant déjà une main. Plus qu’à occuper la seconde… C’est avec mes yeux que je la touche, à quelques centimètres de moi. Je détaille avec attention cette tenue qui l’habille, une robe rouge fendue jusqu’à ses cuisses, à la fois sage et osée, comme elle. Sa poitrine voluptueuse bloque mes prunelles, plus qu’ailleurs. Est-ce qu’elle serait à la taille de mes paumes ? Est-ce qu’elle est aussi douce que ce que j’ai pu imaginer ? Je reviens sur ses yeux, toujours froncés, et son regard qui m’engueule en silence pour mon examen en règle.

— Exact, badiné-je pour l’adoucir.

Mais elle tourne les talons, et se dirige vers la table. Le côté pile me va aussi. Elle près de Lorélia, moi de Vadim. Séparés par le couple phare de ces prochains jours. Tous deux vêtus comme des pingouins, je ne peux faire de l’ombre à mon frère. En revanche, avec sa robe qui semble en velours, écarlate, voire étincelante, Sofia risque bien de piquer la vedette à sa sœur, qui a préféré la sobriété so sexy. Vadim a l’air ravi, et n’a d’yeux que pour celle pour qui il s’est courageusement battu. Dans tous les sens du terme. Les miens ne parviennent pas à se détacher de celle que je me suis toujours refusée. C’est une amitié, qui plus est de longue date, même si elle croit, à tort, que le mensonge était de mise.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s