L’avis coup de cœur de Charlotte sur Curves Rock 3 : Beggin’ de Amy Nightbird

Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Curves Rock, tome 3 : Beggin’ de Amy Nightbird chez So romance : une romance rythmée et addictive.

Titre : Curves Rock, tome 3 : Beggin’

Auteur : Amy Nightbird

Genre : Romance

Editions : So romance

Ebook :  5,99 €

Broché : 12,99€

ATTENTION, risque de spoil des précédents tomes

Résumé :

Pourquoi choisir quand le gardien de l’Enfer et le diable aux faux airs de l’ange Gabriel me désirent tous les deux ardemment ?

Alors que Stones pensait être unique à leurs yeux et qu’elle commençait enfin à s’accepter à leur contact, elle découvre une vidéo levant le voile sur certains des sombres secrets de ses deux Apollons. Choquée par ces révélations, elle décide de partir pour une destination lointaine, sans prévenir personne, même pas son meilleur ami. Mais quand elle apprend que la santé de Jake est en danger, elle n’a plus d’autre choix que de rentrer et de faire face à ses démons. Coachée par sa mère, elle apprend à ne plus se laisser faire et à s’affirmer. Petit à petit, elle va s’ouvrir à un monde où toutes les barrières qu’elle avait érigées vont tomber une à une, et dans lequel elle pourra enfin révéler son obscur reflet. Et si elle n’avait jamais été plus elle-même qu’à ce moment précis ? Mais si Stones a bien appris quelque chose, c’est qu’à chaque fois qu’elle touche le bonheur de trop près, la chute est d’autant plus grande.

Mon avis :

Stones était en chemin pour laisser une place à ce qu’elle avait toujours refusée, elle s’épanouissait au contact de Jax et Dan. Jusqu’à la diffusion d’une vidéo qui met en lumière une part d’ombres concernant les deux hommes. Déçue et choquée, elle part, sans informer personne de sa destination, excluant également son meilleur ami, Jake. Elle devra faire un retour précipité, car la santé de Jake est inquiétante. En plus de l’état de son meilleur ami, elle devra faire face à Dan et Jax. Elle souhaite s’affirmer et ne pas les laisser s’en sortir à bon compte…

Stones est exceptionnelle, plus les tomes passent, plus je l’adore ! Elle a un côté fragile, à cause de ses doutes, ses complexes, mais elle est aussi forte, affirmée et son franc-parler est merveilleux !

Je disais dans la chronique du tome précédent : « Jax a trouvé en Stones une nouvelle forme de dépendance et veut tout faire pour la garder près de lui, il en va de sa survie… » C’est encore plus vrai dans ce tome, de plus, il en a conscience. Il devra tout de même arriver à tempérer ses ardeurs et son comportement impulsif pour avoir une chance avec sa belle.

Dan bien que plus calme et patient que son ami, n’en reste pas moins à cran. Il veut récupérer celle qui a pris une place particulière dans vie.

Ce tome est un nouveau coup de cœur. La plume de l’auteure m’a encore une fois embarqué dans son univers rock, sexy et riche en rebondissements. J’ai adoré les différentes références que l’on peut trouver tout au long de ce roman. Je suis une nouvelle fois terriblement impatiente de lire la suite pour voir où va mener cette relation.

Merci à So romance pour ce service presse que j’ai plus qu’adoré et que je ne peux que recommander !

Extrait :

— Jake, c’est Dan, il faut qu’on parle !

— Ça tombe bien, j’avais envie de te refaire le portrait, connard !

Bon, ambiance, ambiance, le moindre mot de travers pourrait m’envoyer aux urgences et compromettre mon avenir avec Stones. La fièvre du samedi soir, on repassera. Franchement, je ne la sens pas très bien cette histoire. Je crois bien qu’on va avoir droit à un combat aussi ridicule que ceux de Deadpool. Vous vous souvenez quand je disais que mon naturel de geek refait surface quand je suis au plus mal ? Jake ouvre la porte dans un état déplorable. Il a l’air bourré. Putain, je crois que la bataille n’aura pas lieu, alléluia. Ce n’est pas que j’avais peur, mais demain, j’ai donné rendez-vous au conseil d’administration à Bruxelles.

— J’ai envie de te tuer, mais je ne suis plus en état. Je ne peux pas, mais sache que l’envie est là.

J’aurais presque envie de rire si la situation n’était pas si critique. On s’installe sur des tabourets près d’un îlot. Je n’étais jamais venu dans son appart, mais ça lui ressemble tellement, ce turquoise qui irradie, ces posters rock et cette superbe cuisine. Si Jax aime son standing et les trucs que sa fortune peut lui payer, je vivrais ici sans aucun problème. Je m’y sentirais chez moi, si seulement elle était là.

— Où est-elle ? demandé-je, de plus en plus nerveux.

— Putain, tu crois que si je le savais, je serais ici ? lance-t-il avec un rire de bourré.

— On ne peut pas dire que tu nous portes dans ton cœur…

— Alors là, c’est un euphémisme ! Comment avez-vous pu lui faire ça ?

— Tu crois vraiment ces putains de torchons ?

— Disons que quand il s’agit de toi et de cet enfoiré, je ne m’étonne plus de rien, rétorque-t-il.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s