L’avis de Carine sur le second tome du roman de Lia Rose : ULTRA, TOME 2 : LE PRIX DE LA LIBERTÉ — Chez Black Ink Editions

Titre : ULTRA, TOME 2 : LE PRIX DE LA LIBERTÉ — 

Auteur : Lia Rose

Genre : Fantastique

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99 €

Audio

Broché : 18 €

Résumé :

Izar se retrouve propulsée au cœur du Monde Oublié où tout lui est étranger. Ses croyances volent en éclats à l’apparition de ses pouvoirs et un ultimatum s’impose à elle : choisir son camp.
Tâche rendue d’autant plus difficile à cause de Lui.
Vega.
Désigné comme son Protecteur, il est censé lui apprendre à maîtriser ses facultés, qu’elle peine à canaliser. Il est l’homme de ses songes, celui qui hantait ses cauchemars. Aujourd’hui, il hante sa réalité.
Froid et cruel, Vega ne lui oppose qu’un lourd mépris, dans le but de verrouiller son cœur et de cacher ses pires secrets. Le percer à jour devient alors l’obsession d’Izar.
Qui est-il ? Pourquoi doivent-ils se haïr autant qu’ils se désirent ? Et alors qu’elle n’arrive pas à maîtriser ses pouvoirs, c’est peut-être en réalité son cœur qu’il lui faudra dompter si elle veut rester en vie.

Mon avis :

Un changement radical pour Izar dans ce second tome où elle va devoir prendre des décisions qui impacteront le futur de tous. Izar est projetée dans ce monde qui l’attirait tant… Le monde oublié. Mais à qui faire confiance ? Qui détient la vérité vraie ? Mais surtout, va-t-elle enfin y trouver sa place ? Il est clair que la présence de certaines personnes vont beaucoup l’y aider, mais… Comment être sûre de ses choix ? Comment faire face à l’étendue de ses pouvoirs qui ne cessent d’accroitre et qu’elle ne maitrise pas. Un monstre. Voilà comment elle se voit… Pourtant, aux yeux de tous, elle est celle qui pourrait les sauver et refaire de ce monde oublié un monde pour tous. Alors… Si elle est si importante que ça, pourquoi l’homme de ses rêves la déteste tant ? Pourquoi ce sentiment de le connaitre comme personne alors que lui ne l’avait jamais vu ? Il l’a haïe autant qu’elle craque complètement pour lui. Véga, cet homme brulant qui la consume d’un seul regard. Cet homme dont elle rêve depuis tant de temps. Cet homme qui refuse tout contact tandis qu’elle, est attirée vers lui tel Icare vers le soleil quitte à finir calcinée. Izar n’est pas au bout de ses surprises en arrivant dans cette nouvelle famille qui lui ouvre les bras et lui offre un foyer. Cette famille que sont les mutants.

Que dire ? C’est tellement difficile quand on vient juste de terminer un livre de devoir essayer de mettre de l’ordre dans ses émotions et arriver à vous donner un ressenti à sa juste valeur…

Si le tome 1 posait beaucoup les bases et nous plongeait petit à petit dans l’univers aseptisé et mensonger des sphères tout en nous laissant face à un tas de questions en suspend, que dire de ce tome 2 que j’ai dévoré ! Impossible de le lâcher ! Lia Rose nous propose là une sublime dystopie dans un monde bien imaginé et surtout, parfaitement imagé. J’aime les dystopies, mais souvent avec les héros, c’est la loi du plus fort. Mais ici, malgré les pouvoirs énormes que dispose notre héroïne, j’aurais envie de dire que cela a été plutôt la loi du cœur. Et j’ai plus qu’adoré que l’auteure fasse de Izar, une héroïne qui se cherche tout en découvrant l’étendu de ce qu’elle est capable de faire en étant aussi fragile que ce qu’elle peut être forte. Tout arrive à qui sait attendre et le flot de réponses arrivent dans un rythme qui nous tient en haleine et dont on se délecte de chaque réponse qui s’enchainent les unes aux autres et s’emboitent parfaitement, pour nous offrir enfin une vue d’ensemble pour un magnifique spectacle, tout en faisant monter inexorablement la tension. On se prend à retenir notre souffle devant l’aberration de certaines révélations qui ont fait de ce monde que sont les sphères, plus qu’une prison. Vous voulez de l’action ? Des bouleversements ? Vous allez être servis.

Ultra, un univers prenant, palpitant dans lequel Lia Rose nous offre un suspens à son comble en prenant des chemins auxquels on ne peut s’attendre sous une plume à la fluidité parfaite. Et au milieu de ce chaos, de cette histoire menée de main de maitre, ce qui m’aura le plus touchée, le plus accrochée sont sans conteste, les personnages. Que l’on parle des principaux comme des secondaires, ils sont un tout. Ils crépitent et étincellent cette magnifique dystopie. Riches et émouvants, bien travaillés dans les émotions tout comme dans leurs mutations, Lia Rose a fait d’eux des êtres à la fois bons et sauvages et surtout, pleins d’humanité malgré ce qu’ils sont et qui ils sont. On ne vit pas seulement les aventures de Izar et de Véga, mais tous sont dans le même bateau, tous souffrent et vont essuyer des pertes, connaitre des bonheurs aussi. C’est pour cette famille de mutants entièrement que l’on vibre tout au long de ce second tome aussi palpitant que chaud bouillant ainsi que complètement addictif ! Leurs motivations sont si profondes, leurs sentiments tellement exacerbés. Ils se nichent, sans que l’on s’en rende compte, au cœur de notre esprit et de notre cœur en nous faisant partager les sentiments de chacun d’entre eux.

Entre les découvertes, la passion, les trahisons, les mensonges et les vérités, plongez à votre tour dans le monde oublié et laissez vous guider par Izar, Véga, Celio, June, Cassiopée, Victor et tant d’autres, vers le prix de la liberté…

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de me délecter de cette sublime dystopie en service presse numérique.

Extrait :

« L’air frais déclenche une vague de frissons sur mes membres découverts. J’admire le soleil naissant, émerveillée. À chaque fois que nous sortions, Hydor et moi, il fallait décamper avant que celui-ci ne se lève. Je n’avais donc jamais pu assister à ce spectacle. Je reste un long moment immobile, les yeux rivés vers l’horizon. Après un temps que je ne saurais quantifier, un mouvement sur ma droite me fait sursauter. Une silhouette se détache dans la pénombre. Je me rends alors compte que Vega est adossé contre un arbre à seulement quelques mètres de moi. Ses yeux d’un bleu si unique me détaillent avec intensité. Ses bras croisés dévoilent des biceps fermes qui projettent mille et une images érotiques au sein de mes pensées. Je retiens mon souffle. Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais ressenti ça pour personne. Aucun homme n’avait réussi à attirer mon attention, à devenir l’objet de mes fantasmes. Je n’ai jamais souhaité me rapprocher physiquement d’un autre être humain. Le seul qui y était parvenu était un mutant que je croyais pur produit de mon imagination fertile. Et il se trouve que ce mutant se tient à présent devant moi, mettant mes sens en ébullition[…] »

2 commentaires sur « L’avis de Carine sur le second tome du roman de Lia Rose : ULTRA, TOME 2 : LE PRIX DE LA LIBERTÉ — Chez Black Ink Editions »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s