L’avis de Charlotte sur Stepbrother, ne me tente pas de Sonia Eska

Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Stepbrother, Ne me tente pas de Sonia Eska aux Editions Addictives. Une romance addictive et émouvante.

Titre : Stepbrother. Ne me tente pas

Auteur : Sonia Eska

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Broché : 17,90 €

Résumé :

Ne pas craquer, ne pas craquer… et merde.

Depuis que sa mère est partie, Maze lui en veut à mort. Alors quand celle-ci l’invite à rencontrer sa nouvelle famille, elle voit rouge !
Sauf que rien ne se passe comme prévu : sa mère est adorable, son nouveau mari charmant, ses demi-frères accueillants… surtout Cassius.
Sexy, sûr de lui, taquin, il s’amuse à la pousser dans ses retranchements et à la faire sortir de ses gonds !
Rien n’est possible entre eux, au risque de mettre en péril le fragile équilibre de la famille.
Et pourtant, le goût de l’interdit n’a jamais été aussi savoureux…

Mon avis :

Maze a grandi avec son père. Sa mère est partie et a construit une autre famille. Elle lui en veut énormément, mais consent à la rencontrer. Cependant, la rencontre est plus douce que prévue, sa rancœur diminue face à une mère finalement adorable, son mari qu’on ne peut qu’apprécier et ses demi-frères aussi agaçant que charmant, surtout l’ainé : Cassius. L’attirance mutuelle qu’ils se portent est indéniable, mais tout rapprochement est proscrit, cela risquerait de casser l’équilibre fragile que cette famille tente de construire. Sauront-ils résister ?

Maze n’a pas eu une enfance facile. Elle a grandi avec un père aimant, mais loin de sa mère, qui les a laissé au profit d’un autre homme. Ils ne s’en sont pas réellement remis. Leur amertume est toujours aussi présente. Malgré tout, Maze tente d’avancer. Lorsqu’elle accepte de rencontrer sa mère lors d’un week-end familial, sa vie prend une nouvelle tournure. Sa colère, bien que toujours présente, tant à se calmer. Elle n’avait pas imaginé pouvoir passer de bons moments avec cette famille qui l’a accueilli avec bienveillance. J’ai beaucoup aimé suivre ses ressentis, car elle est prise entre deux feux, entre son père qu’elle ne veut pas traire et cette mère que finalement elle aimerait connaître. S’ajoute un « demi-frère » craquant, qui vient compliquer une situation déjà complexe.

Cassius est un jeune homme bien sa vie, il a un job, une famille aimante et proche. Tout va bien pour lui. Cependant, l’arrivée de Maze vient le perturber. Il ne s’attendait pas à craquer pour la fille de sa belle-mère. Mais comment résister à cette femme aussi belle qu’exaspérante ?

Entre eux, c’est beau, compliqué, addictif, passionné, mais interdit ! J’ai adoré les suivre sur plusieurs années, ils grandissent, mûrissent, évoluent et c’est un bonheur de les voir changer petit à petit. Cette romance m’a fait passer par plein d’émotions. J’ai énormément aimé le caractère de Maze et de Côme, son autre demi-frère. Ils m’ont fait rire à plusieurs reprises. J’ai pleuré à plusieurs reprises, Maze m’a réellement touchée. Certaines actions m’ont pincé le cœur…

Avec cette histoire, j’ai découvert la plume de l’auteure. Elle m’a transportée, par sa fluidité. Je n’ai pas vu passé les pages (et pourtant, ce n’est pas un petit roman !). Je vous recommande vivement de vous laisser séduire par Maze et Cassius. Merci aux éditions Addictives et à la masse critique Babelio pour l’envoi de ce service presse.

P.S. : je ne serai pas contre lire l’histoire de Côme !

Extrait :

– Tu ne vas pas m’arrêter ? dit-il à mi-voix.
– J’en suis totalement incapable.
– C’est presque décevant, grogne-t-il avec un soupçon de sarcasme.
L’impact est proche et, enfin, le tonnerre gronde. Avec force et détermination, sa main encadre ma nuque et m’approche urgemment de ses lèvres. Immédiatement, mes bras s’enroulent autour de son cou. Je ne le laisse pas mener ce baiser, et ce malgré la rage qu’il y met. Je me bats moi aussi, sans arme, à la seule force des sentiments puissants qui m’assaillent. Chaque assaut de ma langue est une délivrance, chaque mouvement de la sienne est une revanche. Je ne réfléchis plus, je vis, j’accepte et m’enivre de sentir sa hargne quand il encadre mon dos de son bras libre pour pulvériser le peu d’espace libre qui subsistait entre nous.
Je voudrais lui hurler combien il m’a manqué, combien j’ai détesté me perdre, combien je me suis sentie vide sans lui, mais plus aucun mot n’a de place à cet instant. Seule l’expression de nos corps compte.

Un commentaire sur « L’avis de Charlotte sur Stepbrother, ne me tente pas de Sonia Eska »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s