L’avis de Charlotte sur Petits gâteaux et pièces montées de Elodie Meste

Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Petits gâteaux et pièces montées de Elodie Meste publié chez Maia by Juno – Juno publishing.

Titre : Petits gâteaux et pièces montées

Auteur : Elodie Meste

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing / Maia by Juno

Ebook :  5,49 €

Broché : 18,50 €

Résumé :

Samara a une passion dans la vie : la pâtisserie. En pâtissant, elle parvient à contrôler ses troubles du comportement alimentaire. Son rêve est d’ouvrir sa propre boutique et de proposer ses créations gourmandes ! Quand sa meilleure amie, Juliette, l’inscrit à un concours de pâtisserie animé par le charismatique et célèbre chef Jean Dubois, le rêve de Samara se trouve à portée de main. Mais c’est sans compter sur la production et ses stratagèmes pour faire gonfler l’audimat… Samara va devoir faire un choix qui va changer sa vie, et une rencontre pourrait bien bouleverser ses plans ! Jean Dubois est-il aussi à croquer qu’elle le pensait ?

Mon avis :

La pâtisserie est la passion de Samara, plus que ça, elle souhaite en faire son métier en ouvrant sa propre boutique. Mais les finances ne suivent pas. Sa meilleure amie, Juliette, lui redonne de l’espoir en l’inscrivant à un concours-télé de pâtisserie. En plus d’avoir une chance de réaliser son rêve, elle va pouvoir rencontrer le célèbre chef Jean Dubois. Mais la réalité est toute autre, la production ayant pour priorité les audiences, met en place des stratagèmes peu scrupuleux. La jeune femme, atteindra-t-elle son rêve malgré tout ? Jean Dubois, sera-t-il aussi appétissant que ses pâtisseries ?

Samara aime pâtisser, cette passion est devenue indispensable pour garder un équilibre et tenir à distance ses troubles du comportement alimentaire. Cependant, cette émission risque de mettre ses nerfs à rude épreuve. La jeune femme est douce, sincère et passionnée. Elle est ravie de pouvoir faire la connaissance du grand pâtissier Jean, qui semble ne pas être indifférent à ses charmes. Mais comment se rapprocher de lui sans être accusé de favoritisme ou de triche ? Les choses se compliquent pour elle. De plus, être confrontée aux stratégies de la production pour gonfler l’audimat la sidère.

Je n’en dirais pas plus sur le personnage masculin, je vous laisserai le découvrir lors de votre lecture, afin de laisser la surprise entière.

J’ai passé un très bon moment avec cette lecture, à la fois douce, appétissante et touchante. J’ai beaucoup aimé le personnage de Samara, qui est déterminée à réussir, malgré les difficultés, elle ne se laisse pas abattre. Elle est bien entourée, que ce soit avec sa meilleure amie, mais aussi avec certaines personnes rencontrées sur le tournage. J’aurai adoré que les mots alléchants se transforment en réelles pâtisseries afin que je puisse les goûters, les descriptions donnent terriblement envie de succomber à la tentation. La romance se met en place doucement, sans précipitation, avec beaucoup de sincérité. J’ai adoré que le personnage masculin soit si prévenant et patient. Le suspense quant à leur relation et à l’issue de ce concours a rendu ma lecture addictive.

La plume de l’auteure est fluide et agréable, tout est réuni pour passer un très bon moment de lecture. Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Un raclement de gorge derrière moi me fait sursauter, et je me trouve face à Jean Dubois. Le vrai, l’unique Jean Dubois. Mon cœur bat soudainement la chamade, et je me sens comme l’une des héroïnes de films romantiques, jusqu’aux papillons dans mon ventre. Il vient d’une famille modeste et était destiné à reprendre l’entreprise de son père – est-ce qu’il était maçon ? Plombier ? Je ne sais plus –, mais il s’est battu pour sortir des sentiers battus, et le voilà aujourd’hui, face à moi. J’aimerais avoir un parcours aussi impressionnant quand j’attendrai son âge.

— Samara, c’est ça ? demande-t-il.

Je hoche la tête comme une godiche.

— C’est toi qui as terminé un CAP pâtisserie récemment ?

Bastien a contourné le plan de travail pour nous filmer, caméra à l’épaule. Je baisse les yeux, gênée.

— Oui, c’est moi.

— Bonne chance ! J’espère que tu ne tricheras pas contre les autres.

Je lâche un rire nerveux, et il serre amicalement mon bras avant de se rapprocher d’une candidate asiatique à laquelle je n’ai pas encore parlé, située derrière moi. J’ai un peu honte, j’ai lâché Bastien au milieu de notre conversation, et je ne me suis pas présentée à ma voisine. Je fais semblant de m’occuper, et laisse échapper un soupir de soulagement quand Drissa annonce que tout est prêt et que nous pouvons commencer. J’aurais voulu envoyer un message à Juliette pour tout lui raconter, mais les consignes sont claires : pas de téléphone dans le studio sous peine d’élimination immédiate.

Khadidja et Jean nous font face, et se lancent, suite au signal du réalisateur – c’était donc bien lui avec Drissa –, dans un discours sur la pâtisserie et son importance à travers le monde. Ils annoncent que nous devrons réaliser l’un des gâteaux favoris de Jean aujourd’hui, un classique.

— Un jeu d’enfant, si vous avez les bonnes bases, annonce-t-il.

Je jurerais qu’il m’a fait un clin d’œil après avoir parlé. J’ai des hallucinations. Je fais mon possible pour que mon visage soit un masque impassible.

Un commentaire sur « L’avis de Charlotte sur Petits gâteaux et pièces montées de Elodie Meste »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s