L’avis coup de cœur de Charlotte sur Vrai beau gosse, parfait bad boy de Anna Wendell

Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Vrai beau gosse, parfait bad boy de Anna Wendell aux Editions Addictives.

Titre : Vrai beau gosse, parfait bad boy

Auteur : Anna Wendell

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Résumé :

Il est indomptable. Elle est bien décidée à l’apprivoiser. L’amour aura-t-il le dernier mot dans ce numéro de haute voltige ?

Silvia ne vit que pour ses chevaux et le show équestre et mécanique dont elle est une des stars. Les mecs ne l’intéressent pas vraiment. Pourtant, quand le bel Aïdan, motard aussi baraqué que torturé, arrive dans la troupe pour assurer le final rugissant du spectacle, les certitudes de la jeune femme sont sur le point de vaciller. Ils s’observent, ils s’affrontent, ils s’attirent. Et si, pour la première fois, un homme intéresse Silvia, il est plus indomptable que le plus sauvage de ses pur-sang. Elle qui a gagné la confiance des chevaux les plus farouches pourra-t-elle apprivoiser le cœur du fier Aïdan ? Est-elle seulement prête à affronter les fantômes qui hantent le bad boy latino, décidément plus à l’aise avec sa moto qu’avec les êtres humains ?

Mon avis :

Silvia est une artiste reconnue pour son talent avec les chevaux. Elle vit sa passion avec eux et leur consacre tout son temps, un métier passionnant. Le show auquel elle participe avec ces compagnons à quattres pattes est une consécration ! Les hommes ? Elle n’a pas le temps pour le moment. Malgré tout, Aïdan, un des motards du show, l’attire irrémédiablement. Pourtant, ce dernier n’est pas des plus avenant. Il est même plutôt sauvage, rebelle et sanguin… Ce qui est loin de décourager la dresseuse de chevaux, qui a l’habitude d’amadouer les pur-sang les plus indomptables. Arrivera-t-elle à apprivoiser le bad boy ?

C’est un plaisir de découvrir Silvia, que j’avais rencontré en tant que personnage secondaire dans Faux frère, vrai connard. Je l’avais déjà trouvé très attachante et solaire. Ça se confirme avec cette romance. La jeune femme est lumineuse, douce, naturelle et avenante.

J’ai aussi eu plaisir à découvrir Aïdan, qui est bien plus sombre que la dresseuse. Il est ingérable, colérique parfois bagarreur. Avec un comportement comme le sien, sa place dans le spectacle est compromise, surtout quand on connaît les risques encourus par ce motard et ses frères, lancés à pleine vitesse dans une boule métallique. J’ai eu envie de percer ses mystères, qu’il garde jalousement… C’est agréable d’être surprise et je l’ai été à la découverte de ses secrets ! Je ne m’y attendais pas du tout…

Ils sont de caractère très opposé, mais l’attirance est présente même si Aïdan fait tout pour repousser Silvia. J’ai adoré qu’ils s’apprivoisent en douceur, sans précipitation. Ils sont tous les très attachants.

J’ai adoré retrouver la troupe et profiter du spectacle que l’on peut imaginer à travers les descriptions faites par l’auteure. J’aurais aimé y assister ! La plume de Anna Wendell est toujours aussi agréable et fluide, j’ai passé un très bon moment. Vrai beau gosse, parfait bad boy, se place parmi mes coups de cœur !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Une main se referme sur mon bras, je me fige, m’apprête à gueuler sur Austin et me retrouve face aux billes bleues de Silvia. Je déglutis avec difficulté alors que mon érection gonfle encore. L’air mutin, elle m’observe avec intensité sans ouvrir la bouche. Et c’est donc moi qui finis par rompre le silence.
– Tu me veux quoi ?
– Je ne sais pas trop.
– J’ai pas le temps pour ça… et cesse donc de me toucher sans arrêt !
Je me décale pour la dépasser, mais elle fait de même et nous nous rentrons dedans. D’un bond, je recule, électrisé par le contact de nos deux corps. Cette fille cherche à me rendre fou, je ne vois que ça.
– Bon, sérieux, t’es super bizarre et… je suis super pressé ! râlé-je.
– Tu vas où ?
– Nulle part qui te concerne.
Son sourire s’élargit et oh… bon sang… une délicieuse fossette creuse sa joue. Si je commence à percevoir ce genre de détail, ça pue vraiment. Je bloque un instant avant de retourner à ses prunelles brillantes de curiosité.
– T’es pas ordinaire comme gonzesse.
– Tu ne l’es pas non plus, comme mec, rétorque-t-elle.
– Tu me veux quoi, Silvia Jacobs ?
Elle s’esclaffe et répond :
– Juste faire connaissance.
– Et si je n’en ai pas envie ?
– Tu en as envie, je crois, lâche-t-elle avec assurance.
Je referme la bouche, mouché, et ne peux retenir un sourire. OK, j’en ai envie. Jouer la langue de bois avec moi-même serait une perte de temps. Mais puis-je m’accorder cet écart ?

Un commentaire sur « L’avis coup de cœur de Charlotte sur Vrai beau gosse, parfait bad boy de Anna Wendell »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s