L’avis coup de cœur de Charlotte sur My hot best friend de Alexia Perkins


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur My hot best friend de Alexia Perkins aux Editions Addictives.

Titre : My hot best friend

Auteur : Alexia Perkins

Genre : Romance MM

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Fantasmer sur son pote hétéro : mauvaise idée.

Le groupe de rock Misteria est au sommet de sa gloire et s’apprête à partir en tournée. Mais dans la vie personnelle du guitariste, c’est un sacré bordel ! Reed est en pleine rupture et se sent perdu. Heureusement qu’il peut compter sur le soutien de son ami, qui fait aussi partie du groupe, le ténébreux Blake Hasting. Entre eux, c’est fusionnel. Ils ont toujours été proches… Trop proches, peut-être ? Ces derniers temps, Reed ne peut s’empêcher de fantasmer sur son meilleur ami. Mais impossible de craquer car son pote est hétéro. Du moins, c’est ce qu’il croit…
Et si Blake cachait lui aussi des secrets ? Quand Reed ouvre un message sur les réseaux qui ne lui était pas destiné, il va faire des découvertes qui pourraient bien faire voler en éclats leur amitié…

Mon avis :

Le groupe de rock Misteria, dont font partie Reed et Blake, en pleine ascension. La tournée va commencer pour eux. Malgré le bonheur apporté par sa vie professionnelle, côté personnel, c’est plus compliqué. Reed est en pleine rupture. Heureusement, il peut compter sur son ami de toujours, Blake. Leur amitié est une évidence, entre eux le lien est fort, très fort, au point que Reed en arrive à fantasmer sur son ami. Pas de chance, cependant, car Blake est hétéro. Enfin, c’est ce qu’il montre de lui… Mais Blake est un homme mystérieux et plein de zones d’ombres. Reed va avoir un aperçu de certains secrets de son meilleur ami en ouvrant un message sur les réseaux sociaux. Leur amitié résistera-t-elle à cette découverte ?

J’avais déjà rencontré Misteria et ses membres dans Arrogant Fake Lover. J’adore l’ambiance de ce groupe et la solidarité dont ils font preuve. Avec My Hot best friend, nous faisons connaissance de Reed et Blake, deux amis.

Reed assume pleinement son homosexualité. Juste avant la tournée, sa relation avec l’homme qui partageait sa vie prend fin. Il a du mal à remonter la pente, mais les membres du groupe sont là pour lui, notamment Blake. J’adore l’énergie entrainante de Reed. Il est là pour ceux qu’il aime et ne se ménage pas pour les aider.

Blake est plus sombre. Il a enfoui une partie de lui et avec une partie de son passé qu’il ne souhaite pas partager. Il essaye de ne pas se laisser engloutir par ses idées moroses. Il garde une carapace solide et ne laisse personne ou presque le connaître réellement… Malgré cela, il est présent pour ceux qui compte pour lui.

Leur amitié est profonde même si Reed à bien conscience de ne pas tout connaître de son ami et si Blake a peur que tout change entre eux s’il venait à apprendre sa vraie nature.

J’ai été touchée tant par les personnages que par l’histoire. J’ai été surprise par la tournure des événements. Mon cœur s’est serré et brisé plus d’une fois. Les émotions m’ont happée. Je me suis laissé porter par les mots, la plume terriblement addictive de l’auteure. C’est une romance intense qui marque et reste en tête même après le mot fin.

C’est donc sans surprise que je vous informe que My hot best friend est un coup de cœur pour moi !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Reed, aka l’homme le moins pudique que cette planète ait porté en son sein, laisse sa serviette s’échouer sur le sol, me dévoilant son cul en toute indécence. Je déglutis difficilement, incapable de me soustraire à l’attraction de cette partie de son anatomie. Insolent. Une putain de torture qu’il m’inflige sans même s’en rendre compte. Ma queue se réveille discrètement, redressant légèrement la couverture. Je jure dans ma barbe, moi qui suis obligé de mater un porno avant de baiser et de m’astiquer pendant des heures dans l’espoir de bander un minimum pour pouvoir faire monter une nana qui ne m’attire aucunement au septième ciel.
Je ferme les yeux, me forçant à penser à autre chose, espérant faire taire cette attirance qui commence à tourner à l’obsession. Parfois, j’ai envie de le secouer, de le coller contre le mur en lui hurlant qu’il n’a pas le droit de me faire ça, de m’infliger un tel désir. Ce genre de sensations qui te prend aux tripes, si violentes, si dangereuses. Mes poings se resserrent sur le drap blanc, alors qu’une petite voix me murmure que je ne peux pas lui en vouloir, après tout, il n’en sait rien et c’est très bien ainsi. Il ne doit jamais savoir, personne ne doit jamais rien savoir.