L’avis de Charlotte sur Boss hors contrat de Camilla Simon

Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Boss hors contrat de Camilla Simon aux Editions Addictives.

Titre : Boss hors contrat

Auteur : Camilla Simon

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

JF prude cherche amant torride pour l’initier au plaisir. Boss acceptés.

Depuis que son ex l’a humiliée en la traitant de frigide en public, rien ne va plus pour Léonie. Sa confiance en elle est au plus bas et elle est persuadée qu’aucun homme ne pourra jamais lui donner de plaisir. Comme si cela ne suffisait pas, le beau gosse qui lui est venu en aide le soir maudit où tout a basculé n’est autre que… son nouveau boss, Eneko. Et Léonie hallucine ! Celui qui s’est montré si serviable quand elle était agressée se révèle être le boss le plus imbuvable que la terre ait jamais porté. Seulement, il est aussi terriblement sexy. Alors, quand le beau boss propose à Léonie de l’initier aux plaisirs du sexe, elle accepte. De toute façon, le contrat est clair : pas d’amour, juste du sexe. Une fois la mission terminée, les deux se diront adieu. Deal ?

Mon avis :

Léonie a du mal à se remettre de l’humiliation publique qu’elle a subie quand son ex l’a traitée de frigide. C’est d’autant plus difficile que l’homme qui l’a aidée, ce soir-là s’avère être son nouveau boss Eneko. Il était charmant lors de leur première, désormais, c’est un patron imbuvable auquel elle fait face. Il n’en reste pas moins terriblement attirant et séduisant. Alors, quand il lui propose de l’initier aux plaisirs intimes, elle accepte. Les conditions sont posées : pas de sentiments, juste du plaisir afin qu’elle prenne confiance en elle. Rien de plus !

Léonie manque de confiance en elle en ce qui concerne les hommes et surtout le plaisir intime… En-dehors de ça, elle ne manque pas de piquant et de répartie. C’est ce qu’il faut pour faire face à Eneko, le patron tant redouté par ses collaborateurs à qui il fait même parfois peur ! Il est rapidement sous le charme de son impétueuse assistante. Comment résister ? Pourquoi résister ?

Le thème de cette romance est souvent vu : les relations employeur-employée… Mais c’est un thème qui marche s’il est bien traité et c’est le cas avec « Boss hors contrat ». L’auteure a su créer des personnages attachants que l’on a envie de connaître. Ils ont chacun de l’humour et une belle repartie qui donne droit à des échanges piquants comme je les aime. J’ai adoré suivre leurs remises en question et leur évolution. Que dire de l’initiation ? C’est hot, mais sans trop en faire. Les scènes sont justement dosées. Elles sont parfois surprenantes, car Eneko ne manque pas d’imagination pour faire grimper le plaisir de sa partenaire !

J’ai lu rapidement cette romance pleine d’humour et d’émotions. La plume de l’auteure est addictive et fluide. Je vous recommande vivement la lecture de ce roman.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je pousse un soupir avant d’aller affronter M. Barria alias Bad Boss !
– Oui ?
– Nous sommes ici sous couvert d’anonymat. Personne ne sait que je suis Eneko Barria. Donc en public, je vous exhorte à m’appeler par mon prénom. Ici, nous sommes M. et M
me Duprat.
– Mari et femme, donc ?
– C’est ça ! Vous êtes d’accord avec ça ?
– Oui.
Il me lance un petit sourire en coin tout en s’approchant de moi, tellement près que son souffle balaye mon visage. Et lorsqu’il replace une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, je sursaute à cette proximité soudaine. Je sens mes joues chauffer instantanément.
– Y a du boulot ! lance-t-il en me laissant à nouveau de l’espace personnel.
– Comment ça ?
– Est-ce qu’un mari fait sursauter sa femme ? À part, bien sûr, s’il est violent avec elle ? On doit vraiment donner le change. C’est important.
– Vous faisiez comment avec Victoire ?
– On était frère et sœur dans ce cas-là. Mais, ma chère frangine n’a rien trouvé de mieux que de préciser à la réception que je venais en voyage avec ma femme. En même temps, qui aurait pu gober que je suis votre frère ?! On n’a aucun trait commun. Bon, reprenons.
Et je déglutis quand je le vois se rapprocher de nouveau de moi. Mon regard ne lâche pas le sien.
Il fait quoi encore ? !
– Vous…
Ma voix s’étrangle au moment où il pose sa paume contre mon cou.
– Bien. Pas de réaction épidermique. On progresse, Léonie, lance-t-il de sa voix légèrement cassée en gardant sa position.
– Vous… bredouillé-je.
– Tu.
– Pardon ?
– Il faut que tu me tutoies. On n’est plus au dix-huitième siècle !
– Mais… vous… je… tu…
– Il manque « il », « elle », « nous », « ils », « elles », il me semble, me taquine-t-il en enlevant sa main de la base de ma clavicule.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s