L’avis de Charlotte sur Coloc forcée de Lina Parker

Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Coloc forcée de Lina Parker aux Editions Addictives.

Titre : Coloc forcée

Auteur : Lina Parker

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Ils se détestent… mais ils vont devoir cohabiter pendant dix jours !

Quand Willow se retrouve embarquée pour l’enterrement de vie de jeune fille surprise de sa meilleure amie, elle déchante vite.
Au programme ? Un escape game de dix jours dans un somptueux château autrichien.
Le but du jeu ? Réussir à s’échapper.
Le problème ? Avant d’y arriver, Willow va devoir cohabiter avec Kingston, le sexy-mais-détestable frère du futur marié !
Et lorsqu’elle apprend qu’il a l’intention de saboter le mariage de son amie, cette coloc éphémère se transforme en champ de bataille. Car Willow n’a qu’une idée en tête : tout faire pour l’empêcher d’arriver à ses fins ! Mais plus elle s’efforce de surveiller le séduisant connard de la chambre voisine, plus le désir se mêle à la colère et plus le jeu prend une autre dimension…

Mon avis :

C’est parti pour 10 jours de folie au cœur d’un château autrichien pour un escape game ! Le but de ses dix jours : s’échapper. Ce n’est pas vraiment comme ça que Willow avait imaginé l’enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie, mais impossible de faire machine arrière. D’autant plus qu’il y aura aussi la famille des mariés, dont Kingston, sexy mais insupportable futur beau-frère de son amie. La mission de Willow se complique quand elle apprend que Kingston à l’intention de saboter le mariage à venir. Elle va devoir le surveiller et ne plus le lâcher pour l’empêcher d’atteindre son objectif !

Malgré ses blessures toujours à vif, laissé par un ex, Willow est pétillante, drôle et pleine de vie. Kingston est mystérieux, sexy et arrogant. Un point commun les réunit : leur goût pour les paris et les défis. Gagner, réussir, c’est essentiel pour eux et ils ne lâcheront rien. Lui veut empêcher le mariage et elle veut le bonheur de son amie. Les voici donc forcés de cohabiter, asseyant d’avoir toujours un coup d’avance sur l’autre… Les joutes verbales et les coups bas sont de mise… L’attirance qu’ils ressentent est indéniable, mais pourront-ils lâcher leur défi pour s’ouvrir l’un à l’autre ?

J’ai passé un très bon moment avec cette romance prenante. J’ai aimé cette histoire plutôt originale et dépaysante, qui est pleine d’humour, d’amitiés fortes et d’amour ! La plume de l’auteure est très agréable.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

La fille passe rapidement derrière le comptoir, attrape une bouteille de rhum sur l’une des étagères, la glisse dans son sac et se retourne aussitôt pour vérifier que personne ne l’a vue.
Sauf que moi, je t’ai vue, Miss Pull-immonde…
Elle tombe presque instantanément sur mon regard moqueur, comme si elle avait senti que quelqu’un la fixait, et se décompose… avant de vite reprendre contenance. Son petit nez se fronce d’agacement et elle s’avance vers moi d’un air décidé.
C’est moi qui l’énerve comme ça, là ?
Gonflée, la meuf.
– Bah allez-y, dites-le ! me lance-t-elle à voix basse, sur un petit ton hautain.
Elle s’adresse à moi en anglais, avec un accent américain qui me confirme qu’elle est une touriste et non pas une Autrichienne.
– Pardon ? fais-je d’un ton amusé, en l’analysant un peu plus.
Elle est banalement jolie, mais ce petit air fripon lui va plutôt bien…
– « Je vous ai vue prendre cette bouteille, c’est mal, blabla », commence-t-elle à réciter en levant les yeux au ciel.
– Vous êtes vraiment en train de m’engueuler parce que vous avez volé du rhum ?
Cette fille est totalement sans gêne… Et ça me plaît assez.
– Vous comptez partager, au moins ? la relancé-je.
Après tout, pourquoi passer la soirée seul, à stresser comme un con, si je peux la passer avec une nana un peu folle et une bonne dose de rhum ?
Ça va être la distraction parfaite…
Elle lève les yeux de son portable, m’interroge de son regard encore un peu sévère, et je désigne son sac d’un mouvement du menton. Sa bouche se tord en une petite grimace, et elle semble peser le pour et le contre. Puis, un sourire naît au coin de ses lèvres, comme si elle avait soudain une idée derrière la tête.
– Un si bon rhum, obtenu à la sueur de mon front, ça se mérite ! commence-t-elle.
– « Obtenu », c’est vraiment le mot, oui… ironisé-je. Pas « volé » ou « extorqué » ou…
– Vous voulez du rhum ou pas ? me coupe-t-elle, à nouveau agacée.
– Ça dépend de ce que je dois faire pour « l’obtenir », répliqué-je en reprenant son propre terme. À quoi vous pensiez ?
Je laisse traîner mes mots, les susurrant presque, et elle fronce les sourcils, se demandant probablement s’il y a un sous-entendu sexuel dans ma phrase.
Oui, chérie, il y en a un…
Je la scrute sans ciller, d’un regard intense qui clarifiera sans nul doute la situation : je suis open pour une partie de baise.
Elle rougit légèrement et réajuste son sac sur son épaule, sûrement pour concentrer son attention ailleurs que sur moi.
Elle a compris…

3 commentaires sur « L’avis de Charlotte sur Coloc forcée de Lina Parker »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s