L’avis de Charlotte sur Voyeur, le tome 1 de Bienvenue au Club voyeur


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Bienvenue au club voyeur, tome 1 : Voyeur de Fiona Cole publié par Maïa by JunoJuno Publising France.

Titre : Bienvenue au club voyeur, tome 1 : Voyeur

Auteurs : Fiona Cole

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Je ne savais pas qu’elle était mon élève la première fois que j’ai payé pour la regarder à Voyeur.

Mais une fois qu’elle est entrée dans ma classe, j’ai tout de suite su que je devais arrêter d’y aller. Arrêter de la regarder. Arrêter de la désirer. Mais c’était impossible.

Tout en elle me donne envie, et quand je réalise qu’elle me veut aussi, la tentation devient irrésistible. Cependant, elle ne sait pas que l’homme qui l’observe derrière la vitre est son professeur.

Je dois juste espérer que lorsqu’elle découvrira la vérité, elle voudra la même chose que moi. Parce que maintenant que j’ai tout vu d’elle, je ne peux plus regarder ailleurs.

Mon avis :

Callum est plus que surpris de voir arriver dans son cours la jeune femme sur laquelle il fantasmait la veille au club voyeur, Oaklyn. Il devrait arrêter d’aller la voir, mais il n’arrive pas à s’y résoudre. Quand il comprend que l’attirance est réciproque, c’est encore plus compliqué de lutter. Mais il est impossible d’aller plus loin, elle est son élève, et elle ne sait pas qu’il la regarde. Callum, arrivera-t-il à garder sa ligne de conduite ?

Oaklyn est une étudiante boursière qui doit cependant travailler pour financer ses études. Quand elle trouve un emploi bien rémunéré, au Club Voyeur, elle ne peut pas refuser. J’ai beaucoup aimé le caractère d’Oaklyn, forte et mature.

Callum est professeur, il plaît à ses étudiantes, mais n’a jamais été attiré par l’une d’elles. Il découvre Oaklyn dans un premier temps dans le club où il aime se rendre, en un regard, il est captivé par cette femme. Il est décontenancé de la découvrir dans sa salle de cours. Malgré une lutte interne, il ne peut pas s’empêcher d’aller la regarder au club, tout en gardant ses distances… Mais le destin est farceur ! J’ai adoré découvrir les secrets de cet homme intrigant et touchant…

Entre eux, l’attirance est indéniable, mais il leur est interdit de céder… La lutte est difficile pour les deux. Les secrets de Callum viennent compliquer un peu plus cette situation. J’ai apprécié la naissance de cette romance, leur lien qui se tisse progressivement. Ils sont très touchants tous les deux.

J’ai beaucoup aimé la sensualité qui se dégage de cette histoire (qui n’est pas une romance érotique). La plume de l’auteure est agréable et addictive. J’ai passé un très bon moment avec ce premier opus et je lirai avec grand plaisir le prochain !

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Bonjour. Bienvenue en astronomie.

J’obtins davantage de hochements de tête et quelques yeux écarquillés de la part de plusieurs filles qui entrèrent. J’enseignais depuis trois ans, et j’y étais habitué. J’étais plus jeune que la plupart des professeurs, et j’étais conscient de mon apparence physique. Alors je les ignorai et me contentai de sourires polis sans leur prêter plus d’attention que nécessaire. Pas question d’encourager quoi que ce soit. Je parcourus ma classe des yeux et constatai que la majorité des sièges étaient occupés. Encore quelques minutes, et le cours commencerait.

— Bonjour. Bienv…

Ma gorge se referma sur les mots quand j’allais accueillir les étudiants suivants qui arrivaient.

Deux filles. Une blonde que je n’avais jamais vue avant.

Et l’autre.

L’autre, c’était elle. La fille du Voyeur. Dans ma classe. En tant qu’élève.

Mon élève.

Le sang battit dans mes veines, le rugissement bloquant les conversations et les mouvements dans la classe. Ma vision se rétrécit, et je me concentrai uniquement sur elle. Elle souriait et riait à quelque chose que lui disait son amie.

Elle était comme dans mes souvenirs et pourtant différente. Au Voyeur, elle marchait avec un air confiant, mature. Parfois juste vêtue de lingerie. Mais tandis qu’elle s’avançait dans la classe dans son jean skinny et son pull trop grand, elle ressemblait tellement à une étudiante que je me collai un coup de pied mentalement pour ne pas avoir vu qu’elle était aussi jeune avant. Le pire, c’était que la majorité de mes étudiants étaient en première année, alors je ne pouvais qu’espérer qu’elle soit plus vieille. Peut-être une dernière année à qui il manquait des matières ? Je grimaçai, me sentant comme un pervers pour m’être caressé en pensant à une jeune fille de dix-huit ans.

Merde.