L’avis de Charlotte sur Joyeux black Noël et le géant vert de Amy Nightbird


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Joyeux black Noël et le géant vert de Amy Nightbird en auto-édition. Attention, ce n’est pas une romance de Noël, enfin pas comme les autres !

Privilégier le lien suivant : https://www.bod.fr/librairie/joyeux-black-noel-et-le-geant-vert-amy-nightbird-9782322440870

Titre : Joyeux black Noël et le géant vert

Auteur : Amy Nightbird

Genre : Romance (hors norme) MF

Editions : Auto-édition

Ebook : 5,99 €

Broché : 12,99€

Résumé :

Ding ding ding ! Vous entendez ce carillon ?
Vous voyez ces lumières qui scintillent ?
Vous voyez les sapins en vitrine et les enfants les yeux brillants qui attendent le père Noël ?
Eh bien, vous n’y êtes pas du tout.
Black Noël, c’est bourré d’emules de la famille Adams et de cinglés qui ne peuvent pas voir une porte rouge sans avoir envie de la peindre en noir.
Vous avez envie d’une romance de Noël déjantée et décalée ?
Alors poussez la porte (noire, évidemment) et rejoignez Até, Bowes et leur entourage. Ready pour un voyage de folie ?


Mon avis :

Je vous conseille de jeter un petit coup d’œil à l’avertissement mis en extrait, car cette romance est complètement déjantée. On est loin des standards de la romance et notamment des romances de Noël.

Até vient d’une famille plutôt originale, du genre famille Adams : complètement folle. Ne comptez ni sur la mère, ni sur le père pour rattraper le niveau. Et comme les chiens ne font pas des chats, Até est aussi hors norme qu’eux. C’est une jeune femme qui sait s’imposer et ne se laisse ni manipuler, ni influencer par qui que ce soit. Malgré tout, en la découvrant, on peut constater qu’elle a une certaine fragilité. Mais hors de question de montrer cette part d’elle-même à qui que ce soit et gare à celui ou celle qui la décèlera. Cependant, si Até me le demande, je nierai avoir tenu ces propos !

Bowes, alias le géant vert (je vous laisserai lire pour comprendre pourquoi.) est plutôt opposé au style d’Até. Il est plutôt jovial et ouvert. Ce n’est pas simple pour lui de devoir travailler avec Até, d’autant plus, qu’il aime Noël et qu’il compte bien profiter de cette période pour investir à fond ce thème. Il ne lésinera pas sur l’ambiance, la déco… Tout pour faire enrager un peu plus Até.

J’ai adoré les découvrir. Até et Bowes sont très attachants, à leur façon. L’un comme l’autre ont un grain, pas le même cependant ! Il est très amusant de voir comment ils essaient de s’accorder, ou pas. J’ai adoré les surnoms, très imagés, qu’ils se donnent (ou subissent).

J’ai beaucoup ri avec cette histoire qui m’a fait passer un merveilleux moment. Bien que dans la réalité, si je me retrouvais face à la famille d’Até, je ne suis pas sûre que je ne flipperai pas légèrement, ou beaucoup !

L’auteure m’a encore une fois embarqué dans son univers, complètement déjanté pour le coup ! J’aime sa plume fluide et addictive. Merci à Amy Nightbird pour ce service presse que j’ai plus qu’adoré et que je ne peux que vous le recommander et vous souhaiter un joyeux black Noël !

Extrait :

AVERTISSEMENT

Si vous êtes addicts à la fête du bonhomme en rouge, ce livre pourrait heurter la sensibilité de votre sapin et de vos boules de Noël. Exit « Jingle Bells », le bonnet rouge et tout le truc… Bienvenue dans le monde merveilleux de Black Noël. Vous n’y trouverez pas d’ambiance plaid – chocolat chaud ni de famille qui s’extasie devant une dinde trop sèche. Des personnages plus ou moins sains d’esprit vous guideront dans un voyage initiatique vers Black Noël.

Veuillez garder l’esprit ouvert et enfiler un équipement de protection type cotte de maille, si vous avez. C’est une simple mesure de protection envers certains de mes personnages qui peuvent se montrer extrêmement vindicatifs.

Toute ressemblance avec un téléfilm de Noël serait complètement fortuite ou faite sous l’influence d’un abus de substance prohibée ou non.

Je décline toute responsabilité quant au nombre de jurons prononcés tout au long de l’histoire. Le monde de BLACK NOËL n’étant pas celui des sucres d’orge et des petits lutins, il contient des scènes de sexe explicites ; toujours pas pour vous mes potes les prudes déguisées en mère Noël toute mignonne. Âge conseillé : 18 ans.

Vous êtes toujours là ? Alors JOYEUX BLACK NOËL et bonne lecture !

Publicité