L’avis de Charlotte sur Wipe out de Charlie Dark


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Wipe out de Charlie Dark publié chez Juno Publising France.

Titre : Wipe out

Auteurs : Charlie Dark

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 20,50 €

Résumé :

Dean, la trentaine, désabusé, plaque tout pour un mois : direction Hawaii. Il quitte son petit-ami, ses responsabilités, il a besoin de faire une pause, de savoir où il en est dans sa vie. Il s’installe pour ces vacances inopinées dans un luxueux hôtel de la belle île de Maui. Bien décidé à s’occuper, il suit des cours de surf et fait alors la connaissance du professeur de l’établissement : Kaipo. Ce bel Hawaiien, au sourire aussi doux qu’il possède un regard sombre, attise tout de suite son intérêt.

Entre Kaipo et Dean, l’attirance est rapidement présente, mais il faut du temps au Californien pour se laisser apprivoiser par le surfeur. Il a dû mal à concevoir qu’un homme tel que Kaipo puisse être attiré par lui, mais le feu brûle et la tension augmente.

Que se passera-t-il une fois les vacances terminées ?

Mon avis :

La décision est prise pour Dean. Il s’offre un mois loin de son travail qui lui impose des responsabilités énormes. Mais avant ça, il quitte son petit ami. Et surtout, il profite de ces vacances, loin de toutes ces contraintes du quotidien et de ses proches.

Direction le soleil d’Hawaï, dans un hôtel luxueux, sur une île magnifique. Avec comme seul objectif : profiter ! C’est aussi pour lui l’occasion d’apprendre à surfer. C’est à cette occasion qu’il fait la connaissance de Kaipo, un bel Hawaïen calme et souriant.

Dean manque cruellement de confiance en lui, de son physique et de ses capacités à intéresser un autre homme. Il doute d’ailleurs de ce qu’il perçoit chez Kaipo, qui paraît attirer par lui. Mais comment un si beau jeune homme pourrait être intéressé par lui.

Kaipo est un Hawaïen pur souche, habitant de l’île de Maui depuis toujours. Il en porte les valeurs et les coutumes, les habitudes également… Pour lui, le soleil fait partie de sa vie, le surf également. Les montres et l’heure beaucoup moins.

Entre eux, il y a comme un choc des cultures entre l’homme pressé qu’est habituellement Dean avec costumes – cravate et Kaipo qui, à l’inverse, est tranquille, calme et serein. Pourtant, entre eux, le courant passe plutôt bien. Et si Dean se lâchait le temps de ces vacances ? Mais qu’adviendra-t-il après ? Pourra-t-il reprendre sa vie là où il l’avait laissé ? Reprendre ce travail contraignant et ses journées de travail interminable ?

J’ai adoré. Dans la première partie de cette romance, le dépaysement apporté par ce voyage à Hawaï. J’ai aimé, à l’instar de Dean, profiter de la plage, du soleil et de beaux moments de détente. J’ai beaucoup aimé ce rapprochement entre ces deux personnages différents, mais très attachants l’un comme l’autre. Puis vient le moment de la fin des vacances et du retour à la réalité. J’ai beaucoup aimé que tout ne soit pas si simple, que Dean doive cheminer, se remettre en question, pour avancer. Ce n’est pas toujours simple. Il en fera l’expérience… J’ai beaucoup aimé la douceur de Kaipo, qui lui aussi devra, se poser des questions pour orienter sa vie dans le sens qu’il souhaite.

Ce n’est plus un secret, j’adore la plume de l’auteur Charlie Dark, qui nous offre systématiquement de beaux voyages, de belles rencontres et des personnages très attachants. Wipe out ne fait pas exception et m’a entraîné dans une histoire très agréable et addictive. Je vous recommande vivement la découverte de cette romance et je vous souhaite un bon voyage.

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Pour Dean, le tableau était très simple, mais extrêmement peu reluisant : ils devaient rompre.

Ils devaient admettre à la face du monde que leur couple n’était pas aussi idyllique qu’ils l’avaient laissé penser. Il allait devoir endurer, non seulement cette rupture nécessaire, mais en plus, encaisser les regards de leurs amis en commun, de leur famille. Ils allaient devoir se partager les souvenirs et le mobilier, ainsi que leurs connaissances.

Dean était déjà fatigué, du temps et de l’énergie que tout cela représentait.

Le dire à Aaron serait facile, impossible que son compagnon n’ait pas remarqué le fossé énorme qui s’était creusé entre eux durant ces derniers mois.

Dean pouvait supporter de quitter Aaron, mais pas ce qu’il allait devoir subir par la suite. Les reproches, les regards, les insinuations sournoises.

Cinq ans… et il ne reste que du vent.

Un château de cartes qui s’écroulerait sous ses doigts ne ferait pas plus de dégâts.

Dean prit donc la décision de quitter Aaron le soir même. Il ne prit pas de gants, car ce n’était pas dans son habitude. Il ne pleura pas non plus et même si Aaron eut l’air de vouloir se « battre pour son couple », Dean se montra clair et sans appel.

C’est fini.

Des mots simples qui lui redonnaient enfin une liberté à laquelle il n’avait pas spécialement aspiré.

Dean attrapa sa valise déjà préparée, laissa ses clés sur le comptoir et en guise d’adieu dit simplement :

— Je pars en vacances pendant un mois. Quand je reviens, nous vendrons l’appartement.

Et puis, il quitta ce lieu qu’il avait appelé « maison », sans ressentir l’impression d’abandonner son foyer. Il quitta L.A. également et monta dans un avion, coupant son portable personnel, avec la ferme intention de ne pas le rallumer avant son retour. Il avait envoyé un simple texto à ses proches.

J’ai quitté Aaron.

Il va sans doute t’appeler, ou pas.

Je prends quelques jours de congé, j’ai besoin de respirer.

Je t’appelle quand je rentre.

Dean.

Publicité