Test et avis de Carine sur les Bracelets Mantra


Des mots sur la peau

Fan de mots et de bracelets, Jane Devreaux a décidé de réunir ses deux passions dans une activité qui lui permet de s’évader quand les mots peinent à venir.
Auteur de Romance, elle aime le poids que peuvent revêtir certaines phrases. Et quoi de mieux que de pouvoir porter sur soi, son mantra, ses citations préférées ou encore une phrase qui donne la pêche !
N’oublie pas de briller – Suis ton cœur – Note à moi-même, Relax ! – J’peux pas j’ai licorne – Il faut viser la lune pour atteindre les étoiles Chaque jour à la fois – La vie est un cadeau – Vole de tes propres ailes – Just Smile – Un jour à la fois- Rien n’est facile, tout est possible – Croire en ses rêves – Repousse tes limites – Ne rêve pas, fais le ….. Et bien d’autres…

J’aime les mots… J’aime les bracelets…. Alors quand Jane a proposé de tester ses créations je ne pouvais que répondre présente ! Et je peux vous dire que j’en suis plus que ravie.

Vous pouvez bien entendu personnaliser vos bracelets avec vos propres citations, votre propre mantra, ou encore, pourquoi pas faire cela en groupe avec par exemple le bracelet de #Lateamdesétoiles !

Parfait pour la journée ou en soirée, seul ou à plusieurs, avec ou sans perles ! Pour ma part j’aime beaucoup porter les trois ensemble. Les perles s’accordent parfaitement au cuir et apportent un style encore différents que le cuir porté seul.

 

Mon mari à voulu m’en piquer un !! Ce qui veut dire que cela plait aussi aux hommes 😉

Les bracelets mantra c’est aussi une super idée cadeau! J’ai moi-même craqué et voici ma commande pour faire un cadeau à ma nièce qui est passionnée par les chevaux.

J’peux pas j’ai cheval – Il n’y a pas de secrets aussi intimes que ceux d’un cavalier et son cheval –

J’ai reçu ma commande dans les 48 h par lettre suivie et très bien emballée. Je précise que les FDP sont gratuit ❤

On peut également le régler à sa taille en fonction de notre poignet grâce à un système de boutonnière avec plusieurs niveaux différents. Longueur 21cm – 3 fermetures possibles suivant votre taille de poignet 20cm

 

Vous pouvez également retrouver les bracelets en perles Amazonite et Lave ou encore en perles naturelles qui s’accordent très bien avec les bracelets en cuir et font un bel ensemble à votre poignet

Je vous invite à découvrir sa boutique et n’hésitez surtout pas à passer commande et à nous faire voir les vôtres ! Les prix varient suivant les modèles à partir de 12.90 € pour les bracelets cuirs et 4,90€ pour les bracelets en perles naturelles

Boutique Bracelet Mantra sur Etsy. ici

ou encore avec le lien direct par :

https://www.etsy.com/fr/shop/BraceletMantra
Tailles recommandées bracelets cuir véritable :

– Homme : 24cm – 22cm – 20cm
– Femme : 20cm – 18cm – 16cm
– Enfant : 16cm – 14cm – 12cmCouleurs disponibles : Noir, marron ou beige avec lettres : or, argent ou marron
⚠️Attention les couleurs peuvent différer légèrement de la photo
Publicités

L’avis de Carine sur The Boy Next Room vol. 1: La nouvelle série stepbrothers d’Emma Green


Titre : The Boy Next Room 1/4

Auteur : Emma Green

Genre : Romance young Adult

Editions : Addictives

Ebook : Prix de lancement 3.99 € puis 4.99 €

Résumé : Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire, qui n’a jamais trouvé sa place nulle part. Envoyée chez son père biologique qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables.
River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté…
Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule.

Mon avis écrit par #Carine :

Céleste, jeune française se voit contrainte et forcée par sa mère d’aller vivre en Australie chez son père biologique qu’elle connaît à peine. Une visite en 18 ans, on ne peut pas dire que la complicité sera de mise. Mais même si  Céleste fait ressentir son mécontentement, elle n’en a finalement que faire, cela lui importe si peu… Tout ce que souhaite la jeune fille, c’est devenir transparente. Ne plus faire de vagues, être une autre…  Cela sera-t-il plus simple de l’autre côté du Globe ? Pas si sûr…

Son mal être la suit dans ses bagages, des bagages un peu trop lourds pour une fille de son âge qui devrait respirer la joie de vivre, penser à ses études et aux garçons. Mais Céleste n’a jamais trouvé sa place, elle est mal dans sa peau, incomprise, écorchée, blessé   … Trop … rousse, trop fade… trop de poitrine… Trop de tout… Tout ce que l’on pense savoir d’elle c’est qu’elle n’a pas la langue dans sa poche ni froid aux yeux et pourtant… Derrière cette façade de sauvageonne se cache le petit animal blessé, solitaire qui s’étouffe de ses cris intérieurs et dont les cicatrices invisibles aux yeux de tous la font souffrir plus que de raison….  Elle n’attend rien de personne, rien de son père, encore moins de ses demi-frères qu’elle ne connaît pas, et qu’elle n’a jamais considérés comme tels…

Pas évident pour la jeune fille de se retrouver dans une famille qu’elle ne connaît pas et d’en suivre les règles. Surtout lorsqu’elle va se retrouver face à River, le plus sauvage de tous ses demi-frères, mais aussi le plus hostile à sa présence… Pourtant ils se ressemblent tellement tous les deux. Deux contre le monde entier, deux âmes solitaires… deux écorchés… Ce garçon l’énerve autant qu’il peut l’attirer. Il est troublant, animal et fait naître en elle des sentiments jusqu’à là encore inconnus… des sentiments qu’elle n’a pas le droit de ressentir mais contre lesquels elle ne peut lutter… River est son demi-frère, ce n’est pas normal qu’il soit aussi, son unique obsession !  Son âme est foutue ! Le bush australien devait être son paradis, mais il  sera son enfer !

Une fois de plus je me serais laissée surprendre et emporter par la plume du duo des Emma Green qui nous emmènent au pays des Kangourous en pleins Bush australien. Le décor est posé, c’est magnifique et dépaysant.

Si je pensais découvrir les bases du récit dans ce premier volume, je me suis complètement fourvoyée. Dès les premières lignes nous sommes au cœur de l’histoire. Une histoire qui s’annonce très complexe et douloureuse mais paradoxalement,  aussi très intense et sexy à souhait. River Farrow en serait-il la cause ? Je plaide coupable ! Comment voulez-vous résister …. Beauté animale, troublante, un air mauvais au fond des yeux mais à la fois sexy et plein de défis … je continue ?  Hum pas la peine vous m’avez comprise…. On ne peut que comprendre Céleste qui va lutter tant bien que mal contre cette attirance. Une attirance qui a tout de même l’air réciproque et qui rend donc la chose encore plus difficile pour elle.

Et c’est dans un rythme soutenu, qui nous impose une lecture sans pause entre les tensions et les situations compliquées, qu’Emma Green nous offre une nouvelle pépite avec un panel de personnages très colorés aux personnalités bien caractéristiques.

Les personnages masculins sont tous charmants et particulièrement le petit dernier de la fratrie auquel on s’attache sans préavis. Tous, ont ce petit quelque chose qui les caractérise et qui fait qu’on ne peut que les aimer dès le premier regard. Y compris Dark Vador,  le pseudo père qui n’est pas si mal que ça finalement.  Pour les personnages féminins je passe mon tour, très caricatural dans ce premier volume, j’attends d’en savoir un peu plus 😉 hormis pour notre héroïne qui est plus que touchante et qu’on aimerait bien prendre dans ses bras en lui disant que tout ira bien mais… Elle nous enverrait surement paître ! Céleste est un petit volcan qui gronde sans jamais exploser mais dont la braise la consume de l’intérieur… Une jeune fille perdue qui semblait trouver un semblant de place, un début d’une nouvelle vie et qui se retrouve une fois de plus à ne pas pouvoir la vivre. À ne pas pouvoir laisser parler les sentiments qui naissent pour la première fois en elle et qui pour une fois sont des sentiments qui lui font du bien.

Quand on lit une histoire comme celle-ci, on ne peut pas ne pas rester indifférente face à la douleur et la situation, ni s’empêcher de se remettre en question sur ce qui est juste, normal ou interdit et quelle est la conduite à avoir. C’est la boule au ventre que j’ai tourné la dernière page… car il est clair que Céleste ne sera pas la seule à souffrir… C’est toute la famille qui risque d’exploser en en mille morceaux… Une famille qui avait l’air pourtant bien unie à son arrivée….

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette superbe lecture en service presse numérique.

 

L’avis de Carine sur le second Tome de Âmes Captives : Les devins , un roman de G.H David chez plumes de Web


Titre : Âmes Captives : Les devins

Tome 2/2

Auteur : G.H David

Genre : Romance paranormale

Editions : Plumes du Web

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.90

Résumé : Anéanti, Aurélien est déterminé à prendre sa revanche sur le destin et à lever la terrible malédiction qui pèse sur les messagers. Mais par où commencer ?
Une quête de la vérité qui devra le conduire à prendre des risques et à œuvrer à travers les siècles.

Devins et messagers seront-ils prêts à unir leurs forces pour contrer la prophétie qui les condamne ?
Sauront-ils briser le sceau des âmes captives ?

Mon avis :

Quelle joie de retrouver la plume de Geny H.David mais surtout, de pouvoir me plonger dans la suite et la fin de son roman : Âmes Captives : Les Devins

Aurélien n’est plus que l’ombre de lui-même depuis que Sacha est dans le coma. Cet homme de justice, fort et droit à perdu de sa superbe… Sacha son amour… où elle-t-elle ? Dort-elle paisiblement ou est-elle plongée entre deux mondes ?… Quand reviendra t’elle ?

Les âmes en peine se révoltent, plus rien ne tourne vraiment rond dans le monde. Que l’on soit dans le passé ou le présent, la quête d’Aurélien et de Sacha n’a jamais été si importante, si pressante d’aboutir. Chacun d’eux œuvre au travers les siècles, chacun sa mission pour une même et unique quête… L’amour…. Le droit d’aimer et être aimer …

La malédiction doit être levée et pour cela les âmes doivent être apaisées… mais comment si prendre, quel est le bon chemin ? 

Peut-il seulement continuer sans Sacha ? Doit-il prendre encore plus de risques ? Il est clair que pour retrouver son amour, il ira jusqu’à se perdre lui-même. Perdre la vie lui importe peu s’il ne peut la partager avec celle qu’il aime…  La prophétie les condamne certes, mais il est déterminé à rompre cette malédiction…

Et ce sera une fois de plus un énorme coup de cœur !  ❤ ❤ ❤

Avec Âmes Captives, Geny H.David nous emporte dans une histoire atypique, écrite avec originalité dans une ambiance particulière et surnaturelle. Un univers fascinant qui se déroule dans le réel tout en nous plongeant en parallèle dans une bulle paranormale avec nos protagonistes, et dont on ne souhaite sortir sous aucun prétexte. 

Ils sont nous, nous sommes eux et c’est ensemble, que nous menons cette enquête dans une alternance d’époques qui se croisent et s’entrecroisent dans un équilibre parfait. On ne peut pas s’y perdre tout est maîtrisé,  et rien n’est laissé au hasard et tout est fascinant.

Dans ce second tome, les événements s’enchaînent dans le but de trouver la paix des âmes et de lever cette malédiction qui pèse sur les messagers depuis des siècles. L’histoire et les légendes se mêlent aux incarnations et aux recherches, rendant le récit captivant et hautement addictif. Si dans cette suite nous découvrons plusieurs narrations, c’est le point de vue d’Aurélien qui domine. Très heureuse de le découvrir enfin, d’en connaitre tous les secrets, sa force mais aussi, ses failles et ses faiblesses. Il nous guide vers l’ultime but de sa quête en permettant à nos émotions de faire échos avec les siennes.

Un second tome plus complexe, plus profond, dans lequel chaque mot, chaque situation a son importance.  A aucun moment l’histoire ne tourne en rond ou ne nous apporte pas son petit plus qui nous donne toujours cette envie d’aller plus loin. On avance dans l’intrigue avec cette boule d’angoisse qui ne nous quitte pas mais également, une frénésie palpable dûe aux découvertes et aux rebondissements. Il faut dire que l’auteur a cette faculté à nous immerger pleinement dans son roman. Je pourrais même vous dire que j’en avais la perception des sens ! Sentir un frôlement ? Une ombre ? Ou encore le ballet des âmes qui accompagnaient ma lecture … distinction entre réel et irréel ?

Geny H. David nous fait tellement vivre son histoire que l’on peut qu’en ressentir chaque émotion qu’elle souhaite nous transmettre. Des émotions qu’elle rend encore plus percutantes en créant cette réflexion qui fait naître en nous une inquiétude omniprésente rendant alors le suspense parfait.

Une belle romance écrite sur le fil du temps dans un vocabulaire maîtrisé et riche de connaissances. Le pari réussi d’un voyage légendaire, ésotérique, envoûtant et plein de promesses.

Âmes captives est tout simplement un roman fascinant, une duologie écrite par une plume de talent que je ne me lasserais jamais de lire et qui ne compte pas ses heures de recherches pour nous offrir toujours le meilleurs d’elle-même.

Un grand merci à Gény H.David pour cette magnifique duologie  et merci aux Editions Plumes du Web pour m’avoir permis de la découvrir en service presse numérique.

Sur le fil du temps… Découvrez le récit de Sacha et Aurélien…. sans tarder !

 

 

 

J’écris, tu me lis mais…. qui suis-je ? Avec Geny H. David


J’écris, tu me lis mais…. qui suis-je ?

1- Pour me présenter Je m’appelle Geny, je suis auteure de dark romance et de romance fantastique. Je suis également la maman ordinaire de deux canailles de 8 et 9 ans. J’ai commencé très tôt à écrire ! Petite, j’inventais des histoires. J’avais huit ans quand j’ai couché la première sur le papier. Aujourd’hui, mes genres de prédilection en écriture sont le romantic thriller (Un sous genre de dark romance) et la romance paranormale.

Côté lecture, j’étais un peu surdouée. Vers neuf ans, j’ai lu l’Odyssée d’Homère, puis j’ai dévoré Jack London et Kessel. Dans le bureau de ma mère, vers dix ou onze ans j’ai volé trois bouquins qui me faisaient de l’œil : Ça, de Stephen King. Plus tard j’ai découvert trois autres auteurs qui m’ont marquée : Pennac, Stoker et Vargas.

Côté cinéma, j’aime les films durs, qui font peur ou pleurer, mais réfléchir dans tous les cas. Avec une préférence pour ceux qui finissent plus ou moins mal ! Parmi les réalisateurs, je suis clairement fan de Tarantino, Kusturica et … George Lucas. Ouaip, je suis une très très grosse fan de Star Wars, une passion que je partage avec mon fils.

Côté musique, je suis addicte, j’en écoute en permanence et j’ai une solide culture musicale, extrêmement éclectique. Jazz, RNB, pop, classique, musiques de film, rock (Toutes catégories, du métal industriel de Ramstein au Velvet underground de Lou Reed)… Mais je ne joue d’aucun instrument.

2 – J’ai écrit plusieurs livres, dont deux dark romances sont publiées à ce jour : — Dark shadow, un roman sur les conflits Nord-irlandais paru chez Eden (City éditions), qui se situe entre les années 90 et nos jours. C’est un romantic thriller qui s’appuie sur des faits réels, sur lesquels je me suis beaucoup documentée. Notamment sur l’affaire des « disparus des Troubles ». On peut y voir une sorte de Roméo et Juliette, mais beaucoup plus sombre ! — Noirs secrets paru chez Eden (City éditions) également. Celui-ci se passe à Moscou. Il s’appuie sur une histoire de complot et d’espionnage entre un homme d’affaires et une artiste impliquée dans un réseau de « kompromats », ces fichiers compromettants destinés au chantage. — Âmes captives est une romance paranormale qui porte sur les liens des vivants avec les défunts et sur le message que les âmes nous transmettent de l’au-delà. Y a-t-il un sens à tous les signes que l’on perçoit ? Doit-on les interpréter et comment ? N’est-ce pas dangereux de se confronter à l’au-delà ? Âmes captives est une duologie que j’ai commencé à écrire il y a longtemps, à une époque où je faisais des concours pour m’amuser. Les copines qui me lisaient m’avaient donné le challenge d’écrire un roman fantastique. Alors j’ai essayé. J’avoue que l’idée ne m’était pas étrangère, j’avais cette légende en tête depuis mes dix-sept ans. J’ai toujours été une grande passionnée d’urbex (Contraction d’exploration et urbaine), cette activité qui consiste à explorer des lieux façonnés par l’homme, interdits et abandonnés (Aujourd’hui, je préfère la pratiquer à deux et je cherche un ou des partenaires d’exploration). J’ai commencé l’urbex à 13 ans, je me faisais peur toute seule, mais j’étais fascinée et inexorablement attirée. J’imaginais tout de ces lieux : l’utilisation des objets, le quotidien des propriétaires, leur vie, leur destin. Puis je suis devenue antiquaire, un moyen sans doute, de me rapprocher de cette activité en manipulant des objets anciens. Mais ça n’a pas la saveur de l’urbex !

Je sais, j’ai l’air d’une droguée, c’est un peu ça en fait ! Âmes captives, ce sont tous mes fantasmes d’exploratrice, toutes ces vies qu’on frôle du bout des doigts sans les atteindre.

3 — Côté projets, j’en ai plusieurs en cours ! Tout d’abord, j’attends la réponse d’une maison d’édition sur un romantic thriller qui s’appelle Love after dark, et qui nous emmène dans le milieu du grand banditisme cette fois (J’aime tellement mon titre que je l’ai même déposé, mes études de juriste ont fait de moi une excentrique un peu procédurière !) Ensuite, je boucle un thriller avec mon amie Cécile Pommereau (Là, c’est un pur polar/thriller, pas un romantic thriller). Cette année sera aussi marquée par la reprise et réédition de ma saga dark romance : LIZ, aux éditions Élixyria. Les lectrices pourront alors découvrir Ride up, le tome 4, tant attendu sur lequel je travaille également en ce moment (Réécriture et correction). De tout ce que j’ai écrit à ce jour, LIZ est sans conteste la série que je considère comme étant mon œuvre majeure. Même si mon écriture n’y atteint pas encore la maturité qu’elle a aujourd’hui, parce que c’est ma toute première œuvre, l’intrigue est sans aucun doute la plus complexe que je n’écrirais jamais. Elle est truffée de recherches et s’appuie sur beaucoup de témoignages et d’histoires vraies. C’est dark, sombre, mais très très psychologique. J’ai approché tant de gens fascinants, tant de milieux dangereux pour accomplir ce travail ! Et puis, j’y exorcise aussi certains démons personnels. Cette saga est un cri du cœur, une fracture ouverte de l’âme, j’y ai mis tout ce que j’avais dans le ventre, je crois que je n’écrirai jamais rien de comparable ! Et puis… j’ai aussi pour projet de poursuivre les aventures de la fratrie des Flannighan dans la lignée de Dark shadow. J’ai beaucoup de demandes, mais j’ai été pas mal accaparée sur d’autres projets ces derniers temps !

Que Troid me pardonne !

Merci Geny pour cette belle présentation ❤

Découvrez toutes les sorties de Geny H.David ici 

 

L’avis de Carine Louis et Emma sur Jumelles: En balade (Inna et Mey t. 2) et T- 1 Jumelles mais pas que


Titre : Jumelles : En ballade -Inna et Mey T2-
Auteur : Ludivine Delaune
Genre : Livre illustré pour enfant
Ebook : 1.49€
Résumé : Inna et Mey ont quatre ans et sont jumelles.
Elles aiment se balader mais les passants les regardent souvent.
Pourtant, elles ne sont pas différentes des autres…
Elles vont alors apprendre que chacun est unique à sa façon !

Retrouvez la deuxième histoire tirée d’une histoire vraie, celle de deux sœurs !
Mon avis écrit par #Carine :
C’est avec un immense plaisir que Louis -2 ans- et moi même, avons retrouvé Inna et Mey, les deux sœurs jumelles dans leurs nouvelles aventures. Après Jumelle mais pas que… Inna et Mey nous emmènent en ballade ! Oui mais … Où ?

Couleurs, senteurs et saveurs, voilà que nos jumelles préférées se rendent au marché avec leur maman. Mais… une fois de plus elles seront l’attraction.

Après le regard des enfants de l’école, les voici confrontées aux regards des adultes… C’est difficile pour ces petites filles qui ne comprennent pas pourquoi.

Ludivine Delaune offre une fois de plus une très belle histoire sur la différence et les émotions que peuvent ressentir les enfants face à l’insistance des autres sur leur ressemblance. Pourtant, elles sont bien différentes… Chacune est unique et a sa propre identité, ses propres goûts et une façon d’être et de penser qui lui appartient. Elles ont des idées différentes, des aspects physiques qui le sont également.

Toujours interactif, l’auteur inclut le petit lecteur dans son histoire en lui posant à lui aussi des questions qui vont le faire réfléchir à la situation.

Les illustrations sont très attrayantes et l’enfant aime parcourir les pages.

Notre lecture était en numérique et Louis a pris plaisir à le découvrir sur tablette. C’est génial de faire comme papa et maman ! puis on peut agrandir les images et bien chercher les différences 😉

Un grand merci à Ludivine Delaune pour nous avoir permis de découvrir les nouvelles aventures de Inna et Met, des jumelles pas comme les autres !

Vous n’avez pas encore découvert le premier tome ?

Emma 9 ans , vous invite à découvrir son avis avec ses mots ! Merci Emma ❤

L’avis d Emma sur « jumelles mais pas que »

C’est l’histoire d’Inna et Mey deux petites filles qui ont 4 ans et qui sont soeurs jumelles Elles s’amusent avec des enfants de leur école qui les appellent les jumelles mais elle ne sont pas très contente elles aimeraient beaucoup être appelé par leur prénom mais les enfants n’arrivent pas à les différencier alors elles décident d’en parler à leur maman qui leur explique que les autres enfants ne les regardent pas assez pour trouver leurs différences pourtant elles en ont Le lendemain quand les enfants arrivent à l’école et les appellent les jumelles elles leurs disent leurs prénoms et lena arrivent enfin à faire la différence entre les deux soeurs car elle a fait attention à leur différence.

Emma à beaucoup apprécié sa lecture elle a réussit à lire toute seule et à comprendre cette histoire elle a répondu également aux petites questions dans le livre voici ses réponses. Je suis en cm1 Je joue au chat et à la corde à sauter Oui j’ai des jumeaux dans mon école Oui ce sont deux frères ou soeurs nés le même jour et la même année Oui j’aurai beaucoup aimé m’habiller comme elle et jouer avec elle Tom doit attendre car inna et en bas et elle est pas contente car il l’a confondu avec Mey Oui c’est l’organe qui nous permet de vivre et respirer Mon livre préfère est le chien bleu Inna à la bouche de travers et elle n’a pas la même voix que sa soeur Je suis grande blonde mince les cheveux longs et ondulés et j’ai les yeux bleus Inna est la soeur jumelle de Mey elles sont blonde et ont 4 ans Oui j’ai hâte de connaître la suite de leurs aventures maman va m’acheter le numéro 2

 

Un grand merci à toi emma pour ton retour !

 

J’écris, tu me lis, mais qui suis-je Avec Gwen Delmas Auteur


Bonjour les Étoiles, une fée m’a lancé le défi de me présenter à vous, comme ça, avec ce que j’estime nous définir le mieux, mes livres et moi.

Un exercice pas si simple que ça !

Mais bon, ce que fée veut, Gwen peut !

Je m’appelle donc Gwen, si si vraiment. Je suis dans la première partie de la quarantaine. Je vis dans le sud de la France, où je suis née, même si une partie de mes racines et de mon cœur est nettement plus à l’Ouest, en Bretagne et en terres celtes.

Je suis bien entourée au quotidien par l’Homme, le complice de mes rêves et de mes délires et nos deux merveilles, jolie princesse et petit homme.

J’ai de nombreuses passions. À vous de me dire si ça se retrouve dans mes livres !

J’adore l’histoire, le foot, en particulier un club français à une étoile, Marseille et la Provence, les pays celtes, en particulier l’Écosse où je rêve de retourner, l’Allemagne et l’Italie, les séries que je dévore en boulimique, Mel Gibson (ces yeux !!!!!) et Keanu Reeves, … parce que Keanu.

Je vis en musique, j’écoute un peu de tout, mais avec une préférence pour U2, Coldplay, Muse, Radiohead, Maroon 5, Boyce Avenue et 30 Seconds to Mars et mon dernier chouchou, Ultimo.

Je rêve de tatouages, mais pour le moment, la douillette en moi est un peu plus forte. Quoique. Vous vous rappelez ce que je vous ai dit, ce que fée veut, …. Et là, lorsque deux fées proposent de m’accompagner, …. Si le tatoueur ne craque pas devant nos fou-rires, on devrait faire quelque chose.

Je suis une lectrice compulsive, dans de nombreux genres, classique, historique, polar, fantasy, dystopie, et bien sûr romance ! J’ai de nombreux auteurs chouchous et certains titres que je connais presque par cœur à force de les relire. Je chronique tous ces genres sur mon blog Melimelo de Gwen, même si pour le moment, j’écris surtout en romance.

J’ai publié à ce jour trois romans, tous édités dans la collection Luv des Éditions Addictives, une des maisons d’édition où je puise une large partie de mes lectures.

Noël toi et moi est sorti en premier, en novembre 2017 pour le numérique et octobre 2018 pour le broché. C’est une romance de Noël, une comédie romantique, piquante qui parfois serre un peu la gorge. Elle met aux prises Héloïse, une jeune femme sûre d’elle dans sa vie professionnelle et amoureuse et Alexandre, un homme que j’ai voulu plus doux, même si dans les bras d’Héloïse, il se révèle aussi bouillant comme la lave.

Perfect boss a été ma seconde publication. Elle est sortie en numérique pour la Saint Valentin 2018 et sa version brochée rejoindra nos bibliothèques pour la Saint Valentin 2019.

Le ton en est un peu différent. Il s’agit davantage d’une romance contemporaine dans le monde du journalisme sportif. Elle tourne autour de Carla, vice-championne olympique d’épée -un clin d’œil personnel- encore une demoiselle à tempérament, voire, avouons tout, à sale caractère. Je me suis beaucoup amusée avec elle et avec son entourage. J’ai écrit ce livre très vite, avec un rythme parfois effréné, presque dépassée par mes personnages et leurs histoires.

Pour Killer Love, mon bébé 3, j’ai pris plus de temps et je suis partie sur un autre style, un peu plus polaromance. Attention, ce n’est pas une dark romance, mais l’aspect suspense, rebondissements est nettement plus marqué.

J’ai une affection particulière pour celui-ci, d’abord parce que j’ai eu un crush incroyable pour mon héros, Morsen. C’est un homme mystérieux, qui calcule tout et ne laisse place à aucune improvisation, y compris à l’heure de séduire Alessia, une jeune femme en deuil, qu’on pense au départ effacée et malléable. « Elle était sa proie, elle devient sa faiblesse ». Voilà qui résumé bien leur histoire. Mais j’aime aussi ce roman parce que c’est le premier écrit sous l’œil vigilant de deux bêta-lectrices de choc, Carine et Sophie Pierucci qui ont été les bonne-fées marraines les plus attentives auxquelles mon bébé aurait pu prétendre.

Il n’est pour l’heure sorti qu’en numérique, le 3 décembre dernier.

À savoir : il existe des bonus pour ces trois romances, à retrouver sur mon blog https://melimelodegwen.fr et sur le site des éditions Addictives, pour prolonger un peu le bonheur.

Et maintenant ?

Je me suis rendue compte que j’avais encore des choses à faire vivre à mes personnages. Pour le moment, même si deux idées totalement nouvelles trottent dans ma tête, je travaille sur des spinoff, de Perfect boss d’abord, de Noël toi et moi ensuite (je n’en ai pas fini avec Chloe, la sœur peut-être pas si irrécupérable) et Elrik, le frère de Morsen.

Qui sait ? Peut-être les retrouverons-nous dans les mois qui arrivent ?

Avant de conclure ce petit mot, je voulais en tout cas vous remercier toutes pour l’accueil fait à mes histoires, pour vos commentaires, vos petits mots, dans l’espoir de vous rencontrer bientôt pour en parler de vive voix.

Merci Gwen ! Défi réussi !

Retrouvez tous les romans de Gwen par ici :

Noël toi et moi / Disponible

Ebook : https://amzn.to/2Az6bo2

broché : https://amzn.to/2Rcn3uZ

Perfect Boss :

Broché à paraître le 14 février en préco ici : https://amzn.to/2RGVIQS

Ebook disponible : https://amzn.to/2CWImIo

Killer Love : Disponible en ebook seulement ici : https://amzn.to/2CWImIo

L’avis de Carine sur le roman de Marie H.J With Love #2 Joachim


Titre : With Love #2 Joachim
Auteur : Marie H.J
Genre : Romance MM
Editions : Marie H.J Private
Ebook : 4.99€ ici
Broché : 14.99 € là
Résumé : Identité : Joachim LebrunProfession : FleuristePassions : Mon homme, mes amis, ma chatte, mon chien à temps partiel, mon métier, la vie.Commentaire : Le destin distribue les joies, les peines, l’amour et la haine. Sans prévenir, sans raison, parfois, il décide de tout faire basculer. Comment l’affronter, lorsque l’on se sent seul et désarmé ?Au malheur qui frappe au hasard, je n’ai trouvé qu’une seule parade. L’Amour. L’Amour est l’unique réponse. La tendresse, la douceur et l’amitié, ses plus fidèles alliées. Et moi dans tout ça ? J’essaye de respirer. D’emprisonner entre deux battements de cœur ce que nous appelons le bonheur. Romance mettant en scène une relation homosexuelle (M/M), s’y trouvent plusieurs scènes explicites. Lecture conseillée pour les lecteurs âgés de 18 ans et +
Mon avis :

Et si je vous disais que je me suis prise une belle claque ? Et bien voilà qui est fait !

Joachim a rendu les armes et vit depuis plusieurs mois une vraie histoire d’amour avec son beau militaire. Lui qui prônait le célibat et les relations libres a enfin trouvé chaussure à son pied et file le parfait amour.

Mais si tout va bien dans son couple, ce n’est pas le cas de son boulot. Sa veille patronne acariâtre lui a joué un sale tour ! « Rose en soie », le magasin de fleur dans lequel il travaille, ne lui appartiendra finalement pas. Cette mégère lui avait pourtant promis que dès qu’elle serait prête pour la retraite il serait prioritaire, mais non… Son fils fraîchement divorcé , père d’une petite princesse de 5 ans, avait besoin de remonter la pente et d’un boulot, donc le voilà qu’il devient son nouveau patron !

Milo un homme réservé, brisé qui vient de voir sa vie voler en éclat, rattrapé par un passé qui n’a pas voulu le laisser en paix…. Ce dernier à bien d’autres soucis en tête que de supporter l’exubérance de son employé et encore moins ses excentricités vestimentaires que Jo amplifie un peu plus chaque jour pour le faire rager. Sa princesse lui manque et il ne sait plus vraiment qui il est….

La cohabitation au sein du magasin est chaotique et l’ambiance très lourde et tout en tentions. Aucun des deux ne peut supporter l’autre et Jo en joue à la perfection. Le saucisson n’a qu’à bien se tenir, la crevette compte bien gagner la bataille !

Puis un jour …. tout bascule, et là, plus envie de jouer…

Le destin a joué la mauvaise carte et laissé Jo  à terre… Comment faire face à tant de souffrance lorsqu’on est seul… anéanti… brisé… Quand le coeur se déchire en mille morceaux avec toute cette douleur qui l’accompagne. Comment gérer ce mal qui nous bouffe et nous enfonce chaque jour, chaque heure, chaque minute un peu plus dans un vide abyssal qui devient de plus en plus douloureux ? Jo a besoin qu’on lui tende la main…. qu’on l’aide, qu’on le console, qu’on le cajole. Qu’on lui mente en lui disant que tout ira vite mieux… Mais Jo ne sais même pas comment appeler à l’aide… il ne sait même plus comment on respire…

Et si … cette main qu’on lui tendait n’était pas celle d’un des ses fidèles amis ? l’accepterait-il ?

Dès le prologue Marie H.J a donné le ton de cette nouvelle romance qui concerne Jo. Un ton sarcastique avec un fou rire dès les premières lignes à l’image de notre protagoniste…. Mais si je vous disais que je me suis complètent fourvoyée sur ce qu’il m’attendait ? (préjugés ? Jo = rire = frivolité=légèreté ?). Hum… nous sommes vite loin de tout cela…

Je dois vous avouer avoir eu très très peur avant de débuter ma lecture. J’avais trop aimé Vadim et Adam dans le premier opus de la saga et il faut dire que Joachim… et bien, même s’il me faisait rire… Même si il est très sympa et pardessus tout, un ami très fidèle, son côté « folle » n’était pas du tout ma tasse de thé. Et pourtant… lorsque je vous dis plus haut que je me suis prise une belle claque c’est la stricte vérité. Une nouvelle fois, les préjugés ont eu raison du bon sens et c’est un peu aussi ce que va nous faire comprendre Marie dans cette lecture hautement addictive.

Et si… Jo se cachait volontairement derrière cette exubérance ? Jo est sensible, entier et fidèle envers ses amis tout comme il peut l’être face à son mode de vie. Son exubérance ? C’est sa carapace, son bouclier contre ceux qui ne prennent pas le temps de gratter la surface pour atteindre son coeur. Car notre Jo est loin d’être un insouciant qui ne pense qu’au bien être de sa chatte et de sa petite vie. Il nous l’a déjà fait voir avec Vadim.

Pour pouvoir l’atteindre, ce n’est pas facile… Mais quand il aime, il donne sans compter avec toute cette sensibilité qui le caractérise dès qu’on le connait.

Pour Milo, ce sera une autre histoire…

C’est un Jo sans armure, qu’il va découvrir un matin dans la boutique… Un Jo anéanti, perdu dont la souffrance est passé au delà des pages pour venir percuter mon cœur et le mettre en miettes à son tour. Les émotions sont vives et profondes. Elles nous emportent dans le même tourbillon de douleur que lui mais aussi, dans le même désarroi de Milo face à la situation.

Milo qui va tout faire pour le soutenir tout en essayant de démêler le chaos de sa triste vie en parallèle. Même si les situations sont différentes, ils ont tous les deux une page à tourner sur le passé pour pouvoir affronter le présent et aussi penser au futur. Tout deux doivent remonter la pente et surtout se donner le droit d’être heureux. Tout deux sont seuls face au gouffre qui les aspire…. Mais pas si seul que cela finalement …. Ils sont chacun la main tendue de l’autre…

La tendresse, l’amitié, l’amour…. Ce tome est une explosion d’émotions et de sentiments. On rit, on pleure, on aime… On rage aussi et on s’incline devant le bonheur du pardon, de la reconstruction et de la renaissance. L’amour n’est pas toujours le remède à tout mais quand on est Jo, l’amour est le carburant qui fait battre son coeur et qui colore sa vie tout en colorant celle des autres…. La vie en bleu canard peut être sympa non ? Qu’en penserait Princesse Zoé ? Et vous ?

Marie traite une nouvelle fois des sujets d’actualité, parfois tabou pour certains car la tolérance n’est pas souvent de mise sur des situations pareilles.  Des sujets délicat sur la reconstruction où la encore, elle va manier sa plume à la perfection en mettant des mots sur des maux toujours juste et dans le respect de la situation. Dans un cheminement psychologique bien mené où la patience est de mise avec parfois simplement une présence, un geste, un regard …  Ce deuxième tome est un concentré d’émotions à l’état pure, un concentré d’amour, d’amitié et d’acceptation…

Un grand merci à Marie H.J pour sa confiance mais aussi pour m’ouvrir un peu plus les yeux à chaque fois que je la lis. ❤

L’avis de Carine sur Le colibri chante et danse de Mariana Ruiz Johnson



Titre : Le colibri chante et danse
Auteur : Mariana Ruiz Johnson
Édition : La montagne secrète
Genre : Livre musical pour enfant illustré + CD
Broché : 19.50 €
Âge : 5 à 7 ans
Couverture rigide (21 cm x 21 cm, 64 pages) accompagné d’un disque d’une durée de 39 minutes (19 chansons) et d’un code de téléchargement de fichiers MP3
Présentation : 16 pays de l’Amérique latine sont à l’honneur dans cet album aux saveurs multiples. Une sélection riche et diversifiée de 19 chansons et comptines traditionnelles interprétées en espagnol nous entraînent dans une fête joyeuse, haute en couleur. L’authenticité des voix et instruments fait retentir la puissance et la joie contenues dans ce répertoire transmis d’une génération à l’autre. Le recueil, merveilleusement illustré, tendre et émouvant, parfois drôle et coquin, empreint de l’art populaire, propose les paroles originales suivies d’une traduction en français. Sélection musicale et illustrations de Mariana Ruiz Johnson. Avec la participation spéciale de Grupo Cántaro, ensemble musical mexicain fondé en 1979 qui se consacre depuis ses débuts à la composition, l’arrangement et l’interprétation de chansons pour enfants. Code de téléchargement inclus
Mon avis :

Le plaisir des grands et des petits ! Un dépaysement total qui nous emporte en Amérique latine au son de la sélection musicale tout en parcourant les pages colorées du livre aux illustrations originales. Sélection musicale et illustrations de Mariana Ruiz Johnson.

16 pays, 19 comptines et chansons traditionnelles rythmées chantées en espagnol avec la participation spéciale de Grupo Cántaro. Les sonorités sont belles et les enfants, comme les adultes prennent plaisir à la découverte de cet album qui met immédiatement dans l’ambiance. Chaque chanson à sa double page et les illustrations qui l’accompagnent ainsi que les paroles pour pouvoir chanter également. Des illustrations drôles, gaies et colorées qui sont dessinées de manière à attirer l’œil des enfants.

L’Argentine, le Mexique en passant par le Pérou, l’Equateur, Le Costa Rica, Cuba, Porto Rico, le Chili et bien d’autres encore, ce livre pour enfant nous emmène en voyage en nous faisant traverser le continent sud américain en musique.

Un livre illustré très complet qui fera le bonheur des enfants et des parents !

Avec un petit plus en fin d’ouvrage où nous retrouvons un code de téléchargement unique qui nous permet d’obtenir les chansons et la musique en format MP3 en plus du CD.

LES CHANSONS / COMPTINES / BERCEUSES
1 Canciones del colibrí (Chansons du colibri) ARGENTINE
2 Arbolito de naranja (Petit oranger) EQUATEUR
3 Los esqueletos (Les squelettes) COSTA RICA
4 Flores de mimé (Fleurs câlines) HONDURAS
5 El gallito (Le petit coq) GUATEMALA
6 Déjala que se vaya (Laisse-la partir) BOLIVIE
7 La familia Cucharon (La famille Louche) PÉROU
8 Caballito blanco (Petit cheval blanc) CHILI
9 Arepitas (Petite arepa) VENEZUELA
10 Rana Cucú (La grenouille Coucou) COLOMBIE
11 Té, chocolate, café (Thé, chocolat et café) URUGUAY
12 Duerme negrito (Dors, Negrito) CUBA
13 Zapatico de charol (Petits souliers de cuir verni) RÉPUBLIQUE DOMINICAINE
14 Naranja dulce (Douce orange) PORTO RICO
15 Arroz con leche (Riz au lait) MEXIQUE
16 La víbora de la mar (Le serpent de la mer) MEXIQUE
17 Las estrellilitas (Les petites étoiles) EL SALVADOR
18 Los pollitos (Les petits poussins) ARGENTINE
19 A la rorro niño (Dodo, bébé) MEXIQUE

Un grand merci à Babelio pour m’avoir permis de découvrir ce magnifique livre pour enfant dans son format broché.

J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ? Avec ce jour Rainie Lucian


Je suis Rainie Lucian et j’ai 23 ans.

J’ai effectué un long cursus dans le domaine de la mode et du luxe en particulier avant de me tourner vers des études en LEA Anglais-Japonais pour améliorer mes chances d’obtenir un travail. Je suis auteure et illustratrice, parfois réalisatrice de mes propres tenues issus de mes livres.

J’ai écrit diverses histoires dont celles-ci. La plus part sont sur Wattpad, bien que les autres ne soient pas encore disponible à la lecture, malheureusement !

  • Le sang d’Immortelle et la revanche immortelle (tome 1 et 2) : J’étais là à la création des empires et je serai toujours là à la destruction de cette planète. Je la verrai disparaître et mon âme ira errer sur une autre terre jusqu’à ce qu’on m’accorde le repos éternel.

Vous vous demandez sûrement qui je suis ?

Ma vie a toujours été des plus banales et je suis née sous la Rome Antique.

Après tout, je ne suis qu’une simple femme ayant défiée les Dieux pour l’avoir fait naître sous ce sexe inférieur. Une rebelle qui n’accepte pas d’être soumise à ces conditions de vie.

Pour cet affront, j’ai été sévèrement puni et me voilà, en 2015 parmi les êtres humains comme si de rien n’était.

  • Trouble en Eau Inconnue (la trilogie complète) : Séléna, musicienne et dessinatrice aguerrie, se retrouva face au mur de la vérité. Pleurant et espérant que rien de tout cela ne soit la réalité, elle ne se rendit pas compte que ce malheur faisait le bonheur de bien des personnes. Dans l’ombre la plus insignifiante, des créatures avides de pouvoir se regroupaient et patientaient. Le jour de la bataille pour obtenir la chair et le sang de l’unique Maître de l’Enfer approchait à grand pas.

Insouciante et inconsciente de qui elle était réellement, elle n’hésitera pas à accepter l’aide de ce mystérieux Alexandre. Mais qui était-il ? Et elle, que fera-t-elle lorsqu’elle découvrira qui elle est ?

  • Les Clés d’Etern (la suite de « L’Exilée », tome 1 et 2) : Dans un monde régit par le bien, le mal, ignoré de tous, s’empare peu à peu du monde ne laissant plus que chaos et désespoir. Les hommes de l’Empire, partisans des ténèbres, gouvernent avec une poigne de fer et mettent le pays à feu et à sang, mais ils désirent ramener de par-delà le monde souterrain, Jan, l’ancien Empereur, exilé et condamné à l’errance jusqu’à la fin des temps. Pour qu’il revienne, il leur faut acquérir les fameuses Clés d’Etern. Malheureusement pour eux, sur les trois clés, l’une d’elles leur échappe…

Edouard, jeune elfe issu de la dernière lignée des sylvestres, est retrouvé et traqué pour son sang et sa rareté. Il n’a que deux options devant lui : fuir ou se laisser mourir. Il déguerpit et se dirige vers la seule personne dont les maintes rébellions ont provoqué de sacrés dégâts dans ce nouvel Empire : le Seigneur d’Etern, Moon.

Toutefois, les choses ne se déroulent pas tout à fait comme il l’espérait..

  • L’Ombre du Général :  » La légende n’est qu’une histoire dénudée de vérité et d’honnêteté  » ne cessaient de clamer les anciens même si tout n’était que contradiction dans ces mots. Ils n’avaient pas tout a fait tort. Qui aurait cru que ce qui devait être la libération d’un peuple finira par causer de tels ravages ? De la volonté d’un homme dépend l’existence de tout un monde. Le sang appellerait au sang et les Dieux, aussi grandioses qu’ils étaient, n’avaient qu’à bien se tenir. Leurs fils de sang et non de chair, viendront jusque dans leurs bras. Ils les aideront puis ils trouveront leurs véritables voies…

Puisse le sang de nos aïeux nous guider tout droit vers les pâturages de la Déesse des Cieux. Puissiez-vous nous accorder l’opportunité de les trouver…

  • Le Chant de l’Aigrette : Ma vie ne se résume qu’à cet avion qui décollera d’ici quelques instants.

Je ne veux plus souffrir ! Je ne veux plus qu’on me regarde et qu’on me dévisage comme si je n’étais qu’un monstre sortit tout droit de la porte de l’Enfer. Non ! Je suis humaine et aimer est un droit qu’on devrait m’accorder. Pour tout ce que j’ai vécu, j’estime avoir le droit à un moment de répit.

Kamisama, je vous en prie. Laissez-moi vivre et écouter ne serait-ce qu’un court instant, le chant de cette aigrette… Oui, cette aigrette qui gît dans mon cœur a bien besoin de s’exprimer.

  • Et si tu m’aimais après la pluie ? : Quand la vie n’est pas que rose et éloigne deux tourtereaux, alors le temps s’en mêle et la chance entre en jeu.

Que deviendra-t-il de Matthew et d’Izumi? La famille n’est pas le seul ennemi, les tourments et le hasard sont que malheur pour les deux adolescents.

Alors l’espoir n’est que le seul et unique moyen de se retrouver… La pluie est leur allié. Les souvenirs perdus tomberont à flot.

Sur mon compte secondaire de Wattpad et spécialement en anglais, on peut trouver ces deux histoires dont l’une d’elle est exclusivement disponible sur ce compte.

  • My Aurora Borealis : (je ne mets que le résumé version française)

TØrris, un célèbre acteur Norvégien, passe son temps à chercher la petite fille qui l’a aidé quand il était enfant.

Eulalie, une étudiante Française en échange universitaire et fraîchement arrivée à Oslo, tente de concilier ses études et sa folle envie de découvrir le pays.

Un jour, leurs chemins se rencontrent. Quand TØrris découvre qui elle est réellement, il devient une véritable enflure envers elle et ses sentiments changent radicalement. Et si leurs destins étaient liés depuis le début ?

  • The General’s Shadow (version anglaise de l’Ombre du Général) : pour le résumé, il faut voir son homologue français.

 

 

L’avis de Carine sur le roman de Rainie Lucian , Le chant de l’aigrette



Titre : Le chant de l’aigrette
Auteur : Rainie Lucian
Auto -éditions
Genre : Jeunesse/handicap
Ebook : 2.99 €
Broché : 8.44 €
Résumé : Izumi, lycéenne Tokyoïte et passionnée par la musique, vit dans la crainte : celle de tomber dans le silence. Atteinte d’une surdité partielle, elle tente tant bien que mal de résister à la chute qu’elle sait, inévitable. Bercée par l’amour de ses proches, elle tente de se construire un monde dans lequel rien ne l’atteint. Malheureusement, les sentiments de certains de ses amis la rendent vulnérable et la désolent. Prise entre deux feux, Izumi se surprend à penser que l’amour pourrait l’aider à se relever…
Mon avis :

« Il était une fois « …. Izumi, jeune lycéenne Tokyoïte passionnée de musique…

La vie pourrait être belle et simple pour cette jeune fille, mais derrière son sourire se cache une bien trop grande tristesse… Un mal être immense. Car en plus d’avoir une épée de Damoclès au dessus de sa tête, elle subit les moqueries de ses camarades. Elle rage, peste contre ceux qui pensent qu’elle n’est qu’une étrangère et mérite pas le même traitement à cause d’un handicap… Izumi passionnée de violon, fascinée par la France, la vie et tout ce qui l’entoure, est entrain de devenir sourde…

«  Écouter le vent, chanter face à la mer. Entendre le bruissement des vagues, la violence du vent dans les feuilles, le bruit des Klaxon, le son de la ville et de la campagne. Les aboiements d’un chien, les miaulement d’un chat. Le hululement d’une chouette dans l’obscurité totale. Ne plus pouvoir écouter le chant des aigrettes voyageant au dessus de nos tête en hiver…. »

Izumi va nous raconter son parcours en y mêlant ses joies, ses peines et ses désillusions… Mais c’est une artiste qui manie le violon aussi bien que sa plume poétique ou que ses coups de crayons. Mettre des mots sur les sentiments qu’elle ressent est beaucoup plus simple pour elle que de devoir les dire à haute voix.

C’est une jeune fille très timide et peu confiante qui s’est toujours sentie mal à l’aise devant les autres par sa différence. Cette différence sans cesse pointée du doigt depuis sa plus jeune enfance. Avec ses mots, elle nous emporte dans son univers pour nous faire vivre ce qu’elle ressent sans aucun filtre. Même ce qu’elle ne comprend pas, elle le partage sur ces feuilles qu’elle gribouille sans cesse et forme Le chant de l’aigrette.

Rainie Lucian nous transporte au Japon avec ses US et ses coutumes qu’elle explique à merveille. Des détails que j’ai vraiment trouvés fort intéressants.

Dans son roman un peu déroutant, elle s’efface au profit de son héroïne. Elle est Izumi. Nous sommes Izumi. En lisant, je n’avais pas l’impression d’être spectatrice de son récit mais bien à la place de cette jeune fille perdue dans un mélange de sentiments qu’elle ne maîtrise pas.

À l’aube de ses premiers émois, son premier baisé, elle ne rêve que d’une seule chose, être comme les autres tout en gérant sa surdité qui s’aggrave. Elle nous offre son combat contre le regard des autres face au handicap. Sur La différence pour que cela n’en soit plus jamais une.

Rainie comme Izumi nous ouvre leur cœur pour que nous en décelions toutes les fêlures que cause cette différence au quotidien, et toutes les cassures infligés par les « autres ». Qu’importe notre culture, notre couleur de peau, le nombre de jambes ou de bras qu’il nous manque ou un de nos sens qui nous fait défaut. Izumi est une jeune fille comme les autres qui aspire à vivre et à réaliser ses rêves. À aimer et être aimée, car son petit coeur bat comme celui des autres jeunes filles de son âges. Mais… peut-elle espérer être aimée malgré tout ? Et si l’amour était la clé de son bonheur ?

Une jolie romance que je classerai jeunesse. Et malgré le ton assez poétique de l’auteur, on « l ‘entendrait presque hurler » son combat contre le handicap. Le tout étant écrit d’une jolie plume qui nous emporte facilement dans le récit malgré quelques coquilles qui ont un peu gêné ma lecture par moment.

Rainie Lucian nous transmet un message fort, une leçon de vie car malgré tout, je l’ai trouvé très très forte notre jolie Izumi et j’attends la suite de ses aventures pour avoir le fin mot de l’histoire.

Mais qui est Rainie Lucian ? Retrouvez son Zoom auteur ici !

l’avis de Carine sur l’intégrale de Dirty Love de Jolie plume


Titre : Dirty Love L’intégrale

Auteur : Jolie Plume

EDITIONS : BUTTERFLY

Genre :  Dark Romance

Ebook :  9.99 € 

Comprend les tomes 1-2-3

Résumé : 

On peut dire de moi que je suis une lycéenne banale, une jeune fille introvertie aux yeux voilés par une tristesse permanente. 
On pourrait dire que mon caractère, parfois rebelle, est dû à la crise d’adolescence ou à un énième chagrin d’amour que connaissent les gens de mon âge… 
On pourrait… 
Du chagrin, il y en a eu, c’est certain. Mais de l’amour ? Jamais, vu ma double-vie. 
Mais tout a changé le jour où un inconnu m’a sortie des griffes de mon proxénète… 

*** 

On peut dire de moi que je suis un enseignant parmi tant d’autres, aux côtés sombres et tortueux. 
On pourrait dire que ce comportement me rend sexy et que j’aime entretenir ces tendances mystérieuses… 
On pourrait… 
Sexy, il paraît que je le suis… 
Mystérieux, c’est certain… Personne ne se doute de qui j’étais vraiment avant d’arriver dans cette petite ville. 
Mais le voile s’est peu à peu levé le jour où j’ai sorti une prostituée des griffes de son proxénète… 

Mon avis : 

Dans Dirty Love, Jolie Plume va nous dévoiler une histoire pas si simple et nous faire découvrir le côté obscur d’une jeune lycéenne qui mène une double vie qui est loin d’être rose.  Elle croisera le chemin de Théo qui tout aussi sombre qu’elle, essaiera néanmoins de lui apporter son aide. Certaines rencontres peuvent-elles changer les choses ? Et si deux âmes en peine, torturées et brisées, n’en formaient plus qu’une ? Cela leur apporterait-il  la force d’avancer, et ferait-il apparaître ce petit  éclat, ce laisser- aller qu’il leur manque tant pour être heureux ? Encore faut-il le vouloir, ou même, le pouvoir…

***

Il va  bousculer toutes ses certitudes…

***

Elle va le forcer à repousser ses limites…

***

Ensemble, ils vont apprendre de leurs erreurs en espérant que l’amour sera plus fort que tout…

J’ai adoré du début à la fin ! Jolie plume m’a emportée dans son univers sombre qui m’a percutée et chamboulé à ne nombreuses reprises. Pas de fioritures, ni de longueurs à déplorer au contraire, on avance sans pouvoir lâcher notre lecture. Elle nous transporte dans une histoire captivante, parfois même croustillante. Ses mots nous touchent et nous bouleversent. Certes le sujet de base est sombre, par le vécu des protagonistes, mais ils sont attachants, explosifs et très intenses. Deux écorchés de la vie qui vont vivre une histoire d’amour peu commune. C’est fort mais ça mal… C’est violent, mais c’est passionnant.

Avec Dirty Love l’auteur ne fait pas dans la dentelle mais nous offre néanmoins une très belle leçons de vie.  Ce roman m’a touchée, par l’histoire, que j’ai trouvée originale et profonde, mais surtout par la manière dont elle a été menée et écrite. Un style bien à elle auquel j’adhère complètement ! Sa plume est fluide, intense et addictive. Elle nous fait passer par un panel d’émotion énorme. L’espoir et le désespoir.  L’amour la joie et la haine, la colère. Un roman dont les larmes s’échappent sans que l’on s’en rende compte tellement on reste concentré sur notre lecture en souffrant avec eux… En espérant avec eux… en pardonnant avec eux…

Je ne peux que vous conseiller ce roman qui contient tous les ingrédients qui vous permettront de passer un bon moment de lecture qui va vous prendre aux tripes.

Je remercie une nouvelle fois Jolie plume pour cette magnifique lecture.

L’avis de Carine sur le roman de Silvia Reed, Close Protection



Titre : Close protection
Auteur : Silvia Reed
Genre : Romance
Editions : Addictives
Ebook : 4.99 €
Résumé : Il la veut, et il compte bien l’avoir…

Témoin-clé d’un crime atroce, Lily-Rose doit précipitamment tout quitter pour sauver sa vie.
Soumise au programme de protection des témoins, elle devra cohabiter avec un garde du corps, le temps que l’assassin soit retrouvé et mis sous les verrous.
Sauf qu’elle le connaît déjà. Jake a été son premier quand elle avait 15 ans : son premier amour, son premier amant… et son premier cœur brisé.
Aujourd’hui, c’est un homme, puissant, sensuel, et déterminé à la protéger comme à la séduire de nouveau.
Un homme menace sa vie, l’autre menace son cœur… Lequel est le plus dangereux ?
Mon avis :

On dit souvent que lorsque l’on tombe amoureux enfant c’est pour la vie… Pour Lily-Rose et Jack, tout a commencé 20 ans plus tôt lorsque ce dernier est venu à son secours… Ils ont su, à cet instant même que leurs cœurs seraient liés pour la vie.

Même si Jack ne pensait pas être assez bien pour elle, l’amour est toujours plus fort que la raison. Comment lutter de toute façon ? Lorsqu’un rayon de soleil illumine notre enfer quotidien et que notre seul objectif est qu’il ne cesse jamais de briller, on en prend soin du mieux que l’on peut, qu’importe ce que pense les autres, qu’importe si la vie n’est pas tendre, ils s’aiment pour un tas de raisons, et ces raisons ne leur appartiennent qu’à eux… Rien ne pourra changer ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre, absolument rien…

Jack a tout fait pour la voir sourire chaque jour, tout fait pour être l’homme dont elle rêvait… il n’avait jamais flanché… Et pourtant… il avait fini par la perdre…

De nos jours Lily-Rose passe son temps dans le service d’urgence où elle exerce son métier d’infirmière. Elle ne compte pas les heures, et passe outre la fatigue. Quatorze ans qu’elle survit à un vide intersidéral qu’elle ne parvient pas à oublier… Aider les autres c’est difficile, mais c’est ce qu’elle a toujours voulu faire. Elle n’échangerait son métier pour rien au monde. Pourtant ce jour là en quittant l’hôpital, sa vie va basculer une nouvelle fois. Témoin d’un meurtre, elle va devoir tout quitter pour intégrer le programme de protection des témoins. C’est le choc, le chaos… Elle a peur, impuissante et complètement vulnérable, Lily Rose se perd dans des cauchemars atroces… Mais cette dernière n’est pas au bout des ses surprises lorsqu’elle va rencontrer le garde du corps chargé de sa protection qui n’est autre que Jack. Bonne ou mauvaise surprise ? Tout deux ont des comptes à régler, et leur cohabitation ne sera pas de tout repos… Leurs cœurs sont autant vulnérables et en péril que leurs vies…

En faisant un mix d’une Dark romance et d’une romance à suspense, l’auteur nous livre un roman fort en émotion. Elle m’a emportée dès les premières pages dans son récit en alternant le passé et le présent, rendant alors le roman encore plus prenant.

On découvre leur histoire tout en essayant de comprendre pourquoi ils s’en veulent autant. On vit les moments présents dans lesquels nos protagonistes se retrouvent, mais au milieu de nombreux obstacles, qui menacent leur vie constamment. Puis on se laisse attendrir par les moments passés qui nous montrent à quel point, l’amour qu’ils se portaient était au dessus de tout.

Alors pourquoi ? Pourquoi se sont-ils quittés ? Que s’est-il réellement passé ?

Silvia Reed nous embarque sous une plume fluide qui dose à la perfection les rebondissements qui nous tiennent en haleine sans jamais flancher, en y mêlant de fortes émotions… C’est parfois très dur et éprouvant, mais les sentiments qui nous percutent et le cheminement psychologique des personnages, qui est très bien abouti, nous offre un combo parfait d’émotions en tout genre.

On ne peut que s’attacher à tous les personnages et avoir mal avec eux , tout en aimant avec eux… On passe du sourire aux larmes, de l’amour à la haine, au pardon. On tremble, on espère, on subit tout autant que nos héros… Lily rose et Jack ne peuvent que nous émouvoir mais aussi nous donner toute leur force. Car au milieu de tout ce chaos, ils nous offrent de l’espoir, du courage et tellement d’amour…

Close protection est une magnifique romance qui traite des sujets noirs, tabous, mais qui nous montre qu’ au-delà de toute la souffrance, l’amour peut apporter la lumière nécessaire qui nous aide à remonter vers la surface. Cet amour qui nous donne l’oxygène nécessaire pour vivre à nouveau.

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique romance en service presse numérique.

L’avis de Carine sur le roman de Ella Lores, Sexy Wedding: Faux mariage & vrai désir


Titre : Sexy Wedding: Faux mariage & vrai désir

Auteur : Ella Lores

Editions : Addictives

Genre : Romance

Ebook : 4.99 €

Résumé : Quand le cauchemar tourne au rêve !

Quand Lisandrina se réveille dans une luxueuse suite d’hôtel à Vegas, elle croit avoir simplement trop bu la veille, fait peut-être deux-trois bêtises, rien de grave !
Mais c’est un peu plus compliqué que ça…
Pour commencer, Hace O’Keefe, chanteur et acteur de renommée interplanétaire, partage son lit. Ensuite, il porte une alliance… et elle aussi ! Le plus fou ? Hace n’acceptera de divorcer qu’à des conditions aussi particulières qu’inattendues…

Mon avis :

Lisandrina est une jeune française qui travaille comme guide pour une agence de voyages aux états-unis. Forte, indépendante et pleine d’esprit, elle tient à sa liberté et ne supporte pas qu’on lui impose les choses. Normal pour une Corse me direz vous, mais lorsque cette dernière se réveille au coté d’une star interplanétaire dans une chambre de Végas, c’est le choc ! Le chaos dans sa tête qui refuse de lui rendre quelconque souvenirs de sa soirée. Elle se retrouve face à  un des acteur les plus connus du cinéma et chanteur adulé ! Bref, son idole !  Elle aimerait bien fouiller dans ses souvenirs et trouver le pourquoi du comment mais rien… le trou noir…   Seuls souvenirs et pas les moindres, une alliance chacun à leur doigts, un acte de mariage dans une poche et des lèvres très boursouflées d’une nuit intense !

Il est hors de question pour Lisandrina de rester marié et encore moins avec un inconnu, enfin, pas si inconnu que ça car elle est une grande fan, Sa plus grande fan peut être même mais… si elle connait la star, l’homme lui est totalement étranger…

Malheureusement pour elle l’adage « Ce qui se passe à Végas, reste à Végas », ne sera pas d’actualité, car Monsieur la Star, lui annonce qu’il est hors de question de divorcer ou d’annuler ce mariage.  Mais Hace O’Keefe ne sait pas qu’il a en face de lui une jeune femme au sang méditerranéen qui coule dans ses veines, elle ne compte pas se laisser faire, hors de question de rester sa femme ! A moins que…

Ella Lores nous emmène non pas dans un récit qu’on pourra trouvé sympa, drôle et pleins de tendresses, non. C’est beaucoup plus que cela. Je dirai plutôt que cette dernière m’a embarquer dans beau voyage livresque. Pourquoi ? Tout simplement car ce roman à un nombre conséquent de pages avec beaucoup de descriptions et que l’auteur va nous faire vivre son récit de différentes façons.  Un début intensif ! Explosif qui a suscité immédiatement mon attention. Je n’avais pas lu le résumé et voir que nos protagonistes se réveillent à Végas sans souvenirs, on peut dire qu’on connait déjà la chanson et pourtant, dès le départ on sent très bien que l’auteur va nous emmener dans son voyage pleins de mystères. Lisandrina est un personnage qu’on ne peut qu’aimer dès les premières pages. Elle est comme sa Corse natale qu’elle adore plus que tout, d’une beauté fascinante, naturelle à la fois sauvage et indépendante. Le cœur sur la main, elle risque fort de le briser en restant auprès de son « mari ». A vouloir lui rendre service, elle va tout risquer… jusqu’à sa vie. Pourquoi ? Pourquoi prendre autant de risque pour cet homme qu’elle ne connait pas et qui pourtant l’attire comme aimant… Où est sa véritable place auprès de lui ? Comment croire ne serait ce qu’un instant qu’elle peut être à la hauteur ?

Hace est complètement craquant. Beau, riche célèbre, un brin bipolaire dans sa relation avec sa belle Corse. Mais qui ne le serait pas lorsqu’il nous arrive une chose pareille. Son cœur lui dicte des émotions que sa tête ne comprend pas. Tout est si flou et en même temps si … bon ? beau ? Si … intense ? Comment démêler ce flot d’émotions et de contradiction dans une situation que l’on maîtrise pas ? Heureusement que sa carapace est bien solide. Il a mis tant d’années à en rajouter des couches et des couches pour la rendre la plus imprenable possible… Seuls ses vrais amis le voit tel qu’il est vraiment et parfois aussi lisandrina a qui il ferait bien une petite place si elle était pas aussi têtue ! Si il n’avait pas peur de souffrir ou encore plus…. de La faire souffrir…

Au delà de leur belle histoire d’amour et de la complexité de leurs émotions, Ella Lores nous plonge dans une intrigue, un mystère qui ne prend pas beaucoup de place sur la première partie du récit mais qui est pourtant bien présent. On l’occulte un peu malgré qu’on cherche en même temps,  car tout ce que l’on désire en fait, est de savoir comment cette relation peut évoluer. Passé ce côté addictif, nous voilà vers le milieu du récit dans un autre rythme, plus lent, que l’on prend plaisir à découvrir. Si vous n’êtes pas du gendre à prendre le temps de « vivre » ces moments et que vous êtes du genre pressé d’arriver à la chute finale, cela pourrait se transformer pour vous en quelques petites longueurs . Alors prenez tout simplement le temps d’apprécier votre lecture ;).

Surtout qu’elle va aussi nous offrir le luxe d’une narration surprise qui arrive comme un cheveu sur la soupe. On ne comprend pas qui parle, on relit et là on se dit : chouette ! Chouette car à partir de là cela repart, le mystère reprend sa place, l’intrigue se peaufine tout en continuant de nous faire voyager au fil des pages au milieu des nombreux rebondissements, mais aussi des parties calientes écrites avec passion et sensualité.

J’avoue être de partie pris, car l’auteur m’a fait revivre le plus beau de mes voyages, L’ouest Américain vu avec les yeux d’une petite française. Certains pourront trouver qu’il y a trop de description et pourtant… il faut se laisser porter, rêver… imaginer si l’on ne connait pas. Et si on connait… se remémorer cette magnifique destination.

Sexy Wedding est une magnifique romance que l’on prend le temps de savourer et d’en découvrir les personnages, tous, sans exception. Nos protagonistes comme les secondaires, tout le monde y a sa place et son rôle. Les émotions sont au rendez-vous et le récit bien pensé et très imagé. Une intrigue rondement mené qui préserve son mystère jusqu’au bout apportera la petite touche de plus à cette belle lecture.

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permise de découvrir ce superbe roman en service presse numérique.

L’avis de Carine sur Over The Bars, un roman de Lindsey-T chez BMR


Titre : Over the Bars
Auteur : Lindsey-T
Genre : Romance
Editions : BMR
Ebook : 9.99€
Résumé :

Sur son vélo, Nell parcourt les avenues de New York comme elle mène sa vie : à cent à l’heure.
Libre, casse-cou et éternelle optimiste, elle prend des risques calculés sur son deux-roues, défilant entre les voitures et accumulant les courses pour gagner l’argent qui lui permettra d’obtenir la libération de son frère Luke, en prison depuis huit ans.
Mais alors qu’elle est à deux doigts de réaliser son rêve, elle se heurte violemment à son passé. À son ancien meilleur ami. Celui qui savait la faire rire, sourire, avant de la trahir de la pire des manières… Macsen Sander James, IIIe du nom.
Le choc est douloureux, et les blessures mal cicatrisées se remettent à saigner.
Mon avis :

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé la plume de Lindsey-T avec Overs The Bars. Ce premier tome est une réussite, il est touchant, excitant, poignant, plein de sensualité. Lindsey m’a complètement happée dans une histoire très prenante qui démarre sur les chapeaux de roues et qui nous emmène à 100 à l’heure dans un récit vivant, et plein d’émotions.

Nell arpente les rues de New-York sur son Flixie. Elle est coursière à vélo depuis plus de trois ans chez Del-Ex. La meilleure de la boite, elle est rapide, intrépide et prend des risques énormes pour accumuler un maximum de courses qui lui permettront de payer l’avocat de son frère Luke. Ce dernier est en prison depuis plus de 8 ans et le seul objectif de Nell, est de faire tout ce qui est en son pouvoir pour le faire sortir au plus vite. Pour cela, elle arpente chaque jour les rues de la Big Apple à une vitesse grand V, tout a fait consciente qu’elle n’est pas à l’abri d’un accident. Elle frôle l’inconscience, pédale à 100 à l’heure, qu’importe le temps, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, avec son Fixie, elle ne fait qu’un !

Mais aujourd’hui est un jour particulier, et malgré le froid qui la pique et la neige qui rend les routes dangereuses, Nell doit être le plus rapidement possible chez Del-Ex où son nouveau patron organise une petite réception en vue de faire les présentations…. Un accrochage et un doigt d’honneur plus tard, elle arrivera tant bien que mal le coude en sang, prête à affronter le nouveau Boss. Mais voilà, sa bonne étoile a une fois de plus foutu le camp ! Son passé vient de la rattraper en percutant de plein fouet son présent. Devant elle se trouve Macsen Sander James, IIIe du nom… et ce n’est plus son bras qui saigne alors, mais bien son cœur…

Avec Overs the Bars, Lindsey nous emporte dans un univers original qui change des décors dans lesquels évoluent souvent nos personnages de roman. Elle nous offre un récit profond qui ne manque ni d’humour ni de sensualité.

Nell est une jeune femme forte, courageuse malgré les blessures d’un passé douloureux. Entourée de ses deux meilleurs amis, Jayla et Tanner avec lesquels elle partage un appartement, elle essaie de joindre les deux bouts tout en faisant son possible pour son frère. Sa vie ? Elle survit à tout à l’allure…

Mac quand à lui est un personnage assez complexe dans ce premier tome. Il est décrit comme un fils à papa, sous influence, faible et sans aucune force de caractère. Il essaie d’être à la hauteur d’un père éternellement insatisfait . Avec les bonds dans le temps, on comprend très bien qu’il a toujours été sous la coupe de ce dernier et que tous ses choix ont toujours été pris en fonction de d’approbation de son père. Vouloir être à la hauteur, qu’il soit fier de lui , ne jamais le décevoir, ne jamais y arriver…

Il porte le poids d’un passé pas très glorieux envers Nell qui lui en veut terriblement. Entre ce que son cœur lui réclamait et ce que lui dictait son père, le fossé était bien trop grand pour un adolescent. Mais qu’en sera -t-il aujourd’hui qu’il est un homme ? Se montrera t-il à la hauteur pour celle qui autrefois était la seule à le voir vraiment, à le comprendre, à l’aimer tout simplement ? Ou se montrera t-il lâche une fois de plus ?…

Le poids du silence se ressent comme un lourd fardeau. Des secrets, des non-dits, de la rancœur et de l’amour… le tout, savamment dosé.

C’est avec un chassé croisé entre passé et présent que Lindsey. T nous offre un récit addictif qui nous emporte, nous malmène, nous fait sourire et nous projette tout en douceur dans une intrigue bien menée.

Ces sauts dans le temps sont écrits avec brio et dégagent une émotion intense. Toujours au bon moment, au bon endroit, ils nous maintiennent dans une bulle magique. Cette bulle  créé par deux adolescents qui souffrent, se suffisent et s’apaisent par la seule présence de l’autre malgré leurs différences.

La fluidité de la plume de l’auteur m’a surprise. Non pas qu’elle ne l’était pas avant. Loin de là. Mais elle a pris une autre dimension en nous offrant ce récit à la première personne. Alors qu’elle nous avait alors habitué dans sa saga L’organisation à un point de vue narratif dans lequel nous étions spectateurs de son récit. Dans Over the Bars, on ne fait plus qu’un avec les personnages. On en ressent chaque émotion, chaque doute, chaque coup au cœur… chaque déception.

Elle est allée en profondeur chercher chaque petit détail, dans leurs âmes, qui va faire de ce premier tome, une base solide pour nous en faire une belle pépite.

Un récit qui nous tient en haleine et qui d’un coup de pédale surmonté d’adrénaline, nous fait attaquer le second tome dans une course folle.

Un grand merci à NetGalley et BMR pour m’avoir permis de découvrir ce magnifique roman en service presse numérique. Merci énormément à Lindsey-T de m’avoir offert ce moment de lecture délicieux et très touchant.

L’avis de Carine sur le roman de Margot D.Bortoli Projet Bridezilla (Projet Friendzone t. 2)



Titre : Projet Bridezilla
Auteur : Margot D.Bortoli
Genre : Romance
Editions : BMR
Ebook : 9.99€
Résumé : Ma mère va me tuer.
Mon père va tuer Sam.
Daniel va nous tuer TOUS LES DEUX.
On est à Las Vegas pour le mariage d’un ami de Sam et Daniel. Tout devrait bien se passer et tout le monde devrait nager dans le bonheur.
Sauf que, ce matin, je me suis réveillée sans aucun souvenir de la veille. Seulement une nouvelle sensation autour de mon annulaire gauche. Et un certificat disant que désormais, je m’appelle Grace Craven.

Sam Craven, Grace Craven, vous voyez le problème ?

Mon avis : 

Si j’ai eu un énorme coup de coeur pour le premier tome- Projet Friendzone, mon avis sera un peu mitigé pour Projet Bridezilla. Pas par manque de qualité de la plume ou de la fadeur de l’histoire, non, Margot.D Bortoli nous offre une nouvelle fois du pétillant, de l’amour, du rire à foison… mais ayant vécu tout cela dans le premier tome, je ne m’attendais pas à retomber dans le même schéma.

Gracie et Sam sont en route pour Las Vegas accompagnés de Daniel et Daisy. Ils doivent se rendre tous les quatre au mariage d’une ami de Fac de Daniel et Sam qui a décidé de se marier à Vegas en grande pompe … Bien sûr Grace compte bien profiter de l’exotisme de la cité du jeu avec Sam. Sam Craven, celui dont elle nous a bassinées les oreilles tout au long du premier tome et avec lequel elle file le parfait amour, ne sera pas une fois de plus, au bout de ses surprises avec sa petite poupée.

Pourtant Grace est aujourd’hui une femme accomplie et mène avec brio son entreprise d’architecture intérieure qui décolle de plus en plus. Mais Grace restera toujours Grace, gaffeuse, joueuse dotée d’un humour hors pair et terriblement attachiante. Mais c’est comme ça qu’on l’aime non ?

La veille du mariage de leurs amis, le choc va être terrible…. Grace et Sam se réveillent une fois de plus sans souvenirs après une soirée bien arrosée mais… avec une preuve irréfutable d’une grosse bêtise… Une alliance à leurs doigts. Ils se sont marié à Vegas, seuls … sans famille… Sa mère va La tuer… son père va Le tuer… Daniel ? Va Les tuer tous les deux ! Comment se sortir de là ? Le mariage n’était pas prévu au programme, non pas encore… et surtout pas sans famille !

En rentrant à Washington, tout va déraper pour nos amoureux qui vont s’enliser dans un train de vie qui ne leur ressemble pas. Les problématiques du quotidien et de leurs vies actives vont faire leurs apparitions et semer beaucoup de tristesse chez nos protagonistes.

Le mariage est-il un tue-l’amour ? Le boulot est-il si important face à ce que l’on a de plus précieux au monde ?

Les amis de Grace deviennent spectateurs d’un changement radical chez notre tornade, tout comme Sam qui ne reconnait vraiment plus sa petite poupée…

Un an et demi après le projet Friendzone… Place au Projet Bridezilla.

Une plume toujours aussi fraîche et pleine de peps qui nous fait rire et encore rire de part une narration hors du commun. Une narration désinvolte, désabusée, humoristique qui n’a pas peur d’user d’auto-dérision. On voit très bien que l’auteur aime ses protagonistes et qu’elle prend plaisir à les faire évoluer dans son récit, dans des situations assez loufoques mais qui ne sont jamais dans l’exagération malgré que ce soit perpétuel ! On ne change pas une équipe qui gagne comme on dit.

Alors si mon avis est mitigé, c’est tout simplement car je ne pense pas être faite pour les suites. Pas que je me sois ennuyée, mais ce récit ne m’a rien apporté de plus mis a part un suivi de leur relation et leurs péripéties.

Personnellement dans mes lectures, j’aime découvrir les personnages, j’aime qu’ils se cherchent, se trouvent et le cheminement psychologique qui va les mener d’un bout à l’autre. Même si Margot D. Bortoli nous offre une vision « d’après » bien pensée de part les difficultés de couples que l’on peut rencontrer et comment les surmonter, je n’ai pas trouvé ce que cherchais, ce « plus » que j’attendais malgré le nombre de rebondissements que l’on peu y trouver, ni de renouveau.

Pas que le roman soit redondant de par son récit mais plutôt, par son schéma. Même si je pense bien que cela est voulu.

Néanmoins, c’est une belle suite pour les lecteurs qui sont dans cette attente, continuer ce bout de chemin qui va leur permettre de retrouver leurs duo de choc, d’en avoir encore un peu plus. Plus de Grace, plus de Sam, plus de rire et de situations loufoques avec un fond qui touche malgré tout, car on les aime nos chouchous. Alors si vous, vous aimez les suites, ce roman ne peut que être fait pour vous. 

Nous terminerons une fois de plus dans la tête de Samuel pour notre plus grand plaisir. Avoir son point de vu est très important et on aime savoir ce qu’il pense dans sa jolie petite tête de monsieur discret qui intérieurement ne l’est pas tant que ça. Mais l’auteur ne va pas s’arrêter là dans ses surprises mais je ne vous en dirais pas plus. Surprise surprise !

Un grand merci à NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse numérique et merci à Margot.D Bortoli, car même si ce n’est pas ce que j’attendais, je n’ai une fois de plus, pas manquer de rire et qu’est-ce que cela fait du bien !

Pour les chasseuses d’étoiles vous voilà servie pour la journée 😉

L’avis de Carine sur Night Experiences, le dernier roman de Shana Keers


Titre : Night Experiences
Auteur : Shana Keers
Editions : Auto
Service Presse
Ebook : 4.99€ ici
Broché : 17.00€ ici
Résumé : Dans une situation financière catastrophique, Tarah postule au club Expérience, une boîte de nuit un peu particulière.Embauchée, elle est persuadée de pouvoir faire face, grâce à un caractère bien trempé. Seulement, les frères Snyder, les patrons, sont deux magnifiques spécimens masculins et son attirance pour Douglas, alias Sny, devient très vite une évidence. Une attraction aussi réciproque que tourmentée, qui la conduit à se poser de multiples questions :Qui est Sabrina, cette fille dont le prénom rôde régulièrement dans l’établissement ? Pourquoi Sny est-il aussi glacial et intransigeant ? Et à l’inverse, pourquoi Tim est-il aussi tolérant envers lui ? Quelles sont leurs blessures ? Et les siennes, saura-t-elle les taire à jamais ? »
Mon avis :

Tarah, jolie brune au tempérament de feu, se présente à l’Experiences, une boite de nuit un peu particulière dans laquelle elle espère décrocher un job de serveuse. Même si le rythme est infernal et que quelques lourdauds ne manquent pas de l’accoster, elle serre les dents et essaye de se montrer sous son meilleur jour. Ce job ? Elle en a besoin… Il lui est vital !

Fuir son passé n’est jamais aisé, et encore moins lorsqu’on en arrive au point de ne pas pouvoir ne serait-ce que payer le loyer d’une minuscule chambre de bonne. Pour sortir de sa situation catastrophique, Tarah est prête à tout… enfin… presque tout… Car refaire les même erreurs que par le passé n’est pas au programme et pourtant… Lorsqu’elle va rencontrer ses deux nouveaux patrons, elle comprendra vite que ce ne sera pas chose facile. Deux frères au physique de rêve qui vont rendre Tarah fébrile. Deux hommes différents mais tout aussi attirant, et même si l’un d’entre eux est plus que méprisable, le cœur de Tarah lui, n’en n’aura cure…

Comment deux frères peuvent-ils être autant aux antipodes de la sociabilité ? Tim est un dragueur invétéré qui ne se cache pas d’aimer les femmes et de draguer tout ce qui bouge. Et malgré les règles imposées par son frère de ne pas fricoter avec le personnel, il ne s’empêchera pas de faire du rentre-dedans à Tarah qu’il trouve tout à fait à son goût. Il est beau et sait très bien jouer de son charisme saupoudré d’humour. Mais malgré tout son charme, c’est vers son frère, aussi froid que l’antarctique tout entier, que le cœur de Tarah balance…

Un Adonis aussi beau qu’arrogant, exécrable, mais dont on devine des fêlures et un mal-être immense… Sny…. Si l’attirance semble réciproque, il est hors de question pour l’un comme pour l’autre de se laisser aller dans un schéma qu’ils ne connaissent que trop. Ne pas franchir la barrière entre patron et employée, cela devrait être simple au vu de leurs attitudes à s’aboyer dessus en permanence, et pourtant… Pour l’un comme pour l’autre, il faudra tenir le choc !

Avec Night Experiences, Shana Keers nous emporte une nouvelle fois dans un univers original que l’on prend plaisir à découvrir. Un récit haut en couleur avec des personnages qui ne dénotent pas dans le décor et qui vont nous offrir un combat exceptionnel. Les erreurs du passé que chacun traîne comme un boulet sont un frein à leur rapprochement, et la lutte qu’ils mènent l’un contre l’autre pour ne pas succomber est vraiment très addictive.

Mais que cache Tarah ? Pourquoi a -t-elle peur de la tentation lorsqu’elle va découvrir l’envers du décor ? Et qui est Sabrina, celle dont il faut absolument taire le nom ?

Que de secrets et de non-dits ! Une barrière à cette fascination féroce entre un mur de glace et un feu ardent. Deux aimants qui s’attirent, se séduisent, curieux et avides d’un besoin bestial de posséder l’autre.

Cette attraction entre les personnages transpire des pages et nous anime d’une frénésie livresque hors du commun. On ne peut à aucun moment poser le roman que l’on dévore page après page dans un rythme qui ne faiblit jamais.

Les personnages secondaires sont tout aussi importants et craquants. Chacun avec son caractère bien défini dans un rôle qui leur correspond à merveille. Les joutes verbales ne seront pas exclusives à Sny et Tarah non, du tout ! Tout le monde s’en donne à cœur joie, un peu comme … dans une famille ?

Un roman qui m’a transporté mais aussi, un peu frustré car je me régalais tellement dans cet univers, que j’en voulais un peu plus. Plus de gourmandises… plus d’expériences… plus de chaleur…. Mais il est possible que l’auteur n’ait pas dit son dernier mot 😉 Et si j’ai plus qu’adoré le plat de résistance, je ne dirais sûrement pas non à un petit dessert !

Tenterez -vous « L’Experiences » avec Sny et Tarah ? À moins que vous ne souhaitiez le faire avec Tim ? hum … Êtes vous gourmandes ? Joueuses ? peut-être les deux à la fois ?

Alors n’hésitez plus et venez découvrir l’envers du décor de L’Experiences et laissez la belle plume de Shana Keers vous envoûter !

Un grand merci à Shana Keers pour sa confiance mais aussi pour cette magnifique lecture

hooo une étoile 😉  ha non deux ou trois ou … 

L’avis de Carine sur With Love: # 1 Vadim par Marie H.J



Titre : With Love #Vadim
Auteur : Marie H.J
Genre : Romance MXM
Editions : Auto
Ebook : 4.99€ ici

Broché : 14.99 € là
Résumé :

Identité : Adam PaxaliSurnom officiel : PaxSurnom secondaire, mais non moins officiel : Dieu du pieu (ça rime)

Profession : Journaliste d’investigation pour le canard En Immersion.

Spécialité : M’immerger (ça tombe assez bien, remarquez)

Genre : Hétéro actif. Très réactif.

Mission pour les six mois à venir : Enquêter sur les retombées du mariage gay… Pénétrer un club homosexuel. M’enfoncer profondément dans le milieu. Caresser le mode de vie des protagonistes. Défoncer leurs barrières et pondre un article orgasmique.Problème majeur à l’horizon : Un russe nommé Vadim. Lui n’était pas prévu au programme. Je ne comprends pas cette attirance, mais une chose est certaine… ça va tout compliquer… Armes massives du dit problème : Ses yeux, son accent, son sourire… mais aussi sa tendresse, sa douceur… Il me semblait moins « dangereux » que ses potes… Il s’avère qu’il l’est beaucoup plus…Moyen de défense activé : Aucun, je n’ai rien vu venir. Suite présumée des événements; Je ne préfère pas le savoir
Mon avis :

Fan de la plume de Marie H.J, je ne pouvais que me réjouir de la lire à nouveau lors de la sortie de son tout dernier roman : With Love #Vadim

Une fois de plus, elle a su conquérir mon cœur sans préavis…

« Parce que chaque âme a besoin de trouver sa sœur,

Parce que parfois il faut permettre à l’amour de gagner…

Pour donner un sens aux battements de nos cœurs.

Et prendre le risque de se laisser glisser… »

Adam dit « Pax » travaille comme Journaliste d’investigation pour le canard En Immersion… Un travail dans lequel il excelle, Adam n’a pas de limite et l’immersion est pour lui ce qui lui convient le mieux et pour lequel il se donne à 100 %. Aucune contrainte personnelle, aucun compte à rendre, il peut donc facilement se fondre dans la masse, s’immerger complètement dans les sujets de ses articles. Sans en oublier les baises qui s’y rattache souvent, car Pax aime trop le sexe !

Mais à l’aube de ses 31 ans, il se désole de ne toujours pas avoir trouvé son âme sœur… Les coups d’un soir ne lui apportent plus rien, mis à part une solitude qui commence à lui peser. Coureur de jupon dans l’âme, aucune femme ne lui a jamais donné envie de plus, au grand Dam de sa mère qui n’attend qu’une chose, marier son fils et avoir des petits enfants… Aimer, ressentir, donner un sens à sa vie, pouvoir partager des barbecues entre voisin avec femme et enfants, peut être que c’est ça le bonheur ? Peut-être qu’à force de jouer le jeu, il finira par en être heureux comme tout le monde ? Voilà ce à quoi Adam aspire en fréquentant Suzanne, une femme bien, convenable qui pourrait être la femme parfaite dans une petite vie parfaite… Mais malgré tous ses efforts, il sait bien qu’il se vautre complètement dans cette relation qui ne lui apporte finalement rien de plus, à part peut être une couleur de burnes qui tourne presque au violacé à force de frustration !

Heureusement que sa patronne Pénélope, qui rime souvent avec capote, va lui confier une nouvelle affaire qui ne l’enchante guère, ce n’est pas son monde,  mais qui lui permettra néanmoins  d’esquiver la dite Suzanne pour quelque temps. Son sujet sera d’enquêter sur les retombées du mariage gay 5 ans après que l’Assemblée nationale  est adopté définitivement la loi… L’immersion doit être parfaite pour Adam qui devra infiltrer un club homosexuel, se fondre dans la masse, écouter, analyser et en décoder tous leurs codes pour pondre l’article parfait ! Le lieu idéal ? Le Bel ami. Ce que Pax n’avait pas prévu ? L’attirance incompréhensible envers un certain russe nommé Vadim. Cet homme au regard bleu glacier empli d’une gentillesse étonnante qui dénote vraiment dans cette boite et… va sacrément compliquer son enquête… Adam qui aspirait tant à « Ressentir » va enfin comprendre ce que cela veut dire… mais … prendra t-il le risque de se laisser glisser pour donner un sens aux battements de son coeur ? Rien n’est moins sûr… Adam est hétéro, il aime les femmes pas les hommes, et surtout… Il ne connait pas les codes…

Marie H.J m’a emportée une nouvelle fois dans son récit qui traite un sujet d’actualité touchant, sensible et brûlant. Une thématique qui va nous immerger dans une communauté que l’on stigmatise. D’ailleurs sur cette chronique, rien en écrivant le genre au dessus : Romance MXM… je le fais moi -même… Pourquoi pas romance tout court ?

Ce roman est pourtant une magnifique et bouleversante histoire d’amour…

Dès le départ, elle donne le ton avec un très bon article sur » le mariage Gay « . Un mariage n’est-il pas simplement pour deux personnes qui s’aiment ? Qu’importe ce que vous pouvez penser du sujet, Adam et Vadim vont vous raconter leur histoire avec leurs points de vue sur le dit sujet. Car au delà de la belle histoire d’amour que nous propose l’auteur, les messages que véhiculent ce récit  sont forts, magnifiques, touchants, et blessants pour d’autres. On alterne le rire, la passion, le désir avec la colère de certaines situations. Tout particulièrement sur les raisons qui auront poussé Vadim à quitter son pays, fuir sa famille et les gens qu’il aime pour pouvoir tout simplement.. vivre et avoir le droit d’aimer…

On découvre, analyse et on comprend… Avec With love, nous sommes en immersion… au coeur du sujet.

Adam et Vadim,  nous ouvre les portes de cette communauté, nous la fait découvrir, aimer à travers le coeur de chacun d’entre eux mais aussi grâce aux personnages secondaires qui sont tout simplement géniaux et auxquels on va s’attacher immédiatement.  C’est sous une plume fluide et très addictive que Marie H.J nous transporte d’un bout à l’autre avec tact et tendresse, mais aussi avec beaucoup d’émotions. Des émotions brutes, qui sont retranscrites avec un naturel désarmant.

Marie n’en oublie pas pour autant l’humour avec ses rimes qui pourraient être lourdes si on n’avait pas cerné dès le départ le caractère d’Adam, mais aussi par des situations qui m’ont vraiment fait marrer. Je me suis amusée à plusieurs reprise à chercher des rimes avec lui. Surtout sur mère Paulette qui définitivement, ne peut pas rimer avec branlette, mais bien avec Tête à tête.

On pourrait penser qu’Adam et Vadim n’ont rien en commun puisque l’un est hétéro et l’autre gay. Pourtant, dès leur première rencontre, on sent bien cette tension palpable entre eux, cette attirance que tout deux réfutent. Vadim ne veut pas souffrir à nouveau, et Adam lui, ne comprend pas ce qui lui arrive. Doit-il prendre le temps de découvrir ce qu’il ressent ou à contrario, doit-il l’ignorer ? Assumera t-il cette attirance ? Vadim qui a perdu toute confiance aux hommes va devoir prendre aussi sur lui, car un hétéro qui devient gay du jour au lendemain, le laisse tout de même perplexe. Tout en restant sur ses gardes, il se laissera aller à cette attirance qui lui permet de se sentir bien à nouveau, malgré l’épée de Damoclès qui est prête à lui broyer le coeur en le renvoyant dans son pays d’origine et perdre cette liberté qu’il chérit tant. Une relation des plus complexes mais dans laquelle chacun prendra son temps. , Le temps pour Vadim d’apprivoiser Adam en le laissant s’approcher à son rythme, tout en douceur… Le temps pour Adam de découvrir ce que veut dire le mot aimer et ce qu’il représente.

Marie HJ, nous fait languir, au diapason de Vadim qui est prêt à craquer face à cet homme qui lui fait monter le désir à son paroxysme sans pouvoir l’assouvir. C’est chaud, c’est beau, passionnant et émouvant… Puis… explosif et sauvage !

Un duo qui se complète parfaitement, ils ont les mêmes attentes de la vie et leurs  coeurs battent à l’unisson. Deux coeurs qui n’ont pas regardé s’ ils se mettaient à battre pour une femme ou pour un homme. Deux coeurs qui ont simplement trouvé l’ amour, cette âme soeur qui leur permet de se sentir bien, se sentir vivant et heureux.

Deux hommes magnifiques que je ne suis pas prêtes d’oublier de part leur histoire, leur cause, leurs douleurs mais surtout par leur amour avec un grand A…  Ils s’aiment et puis c’est tout …

Un grand merci à Marie H.J pour sa confiance en m’ayant permis de découvrir son nouveau roman en service presse. Merci de me transporter à chaque fois ! E merci aussi pour les vapeurs !! Mon dieu !!! 🙂

Я – фанат тебя Marie !!!

L’avis de Carine sur Murder Game, le roman de AB. Blackwood chez Somber lips



Titre : Murder Game
Auteur : AB.Blackwood
Genre : Thriller
Editions : Somber Lips
Ebook : EUR 5,99
Broché :
Résumé :

Quand un meurtrier sévit sur le campus de Yale il devient d’autant plus terrifiant qu’il porte un masque de loup. Mais qui se cache derrière ce sérial killer d’une extrême violence qui s’en prend aux femmes de l’université ?

Chloé, étudiante française venant parfaire sa thèse aux États-unis, assiste le professeur Marius Alexander, tout aussi beau que célèbre, dans une étrange chasse. Les deux semblent fascinés par l’attrait de ce tueur, et se mettent en tête de découvrir son identité, se rapprochant l’un de l’autre d’une étrange manière.

Mais la jeune femme ignore encore jusqu’où leur enquête va les amener…

Aux portes de la vérité, l’assassin n’est peut-être pas le seul à se cacher derrière un masque.
Mon avis :

Dans la nuit noire du Campus de Yale, Alison rentre malheureuse d’une soirée. Elle est triste, fatiguée, et c’est plongée dans ses idées noires qu’elle se rend compte peu à peu qu’elle est suivie… Par qui ? Ou par quoi ? Ce n’est que plus tard et surtout… trop tard qu’elle verra la lame du couteau briller…. Cette histoire ? tout le monde en parle sur le campus lors de la rentrée universitaire de Chloé, une jeune française accepté à Yale dans le cadre de sa thèse en psychologie.  Alison occupait le poste que cette dernière devrait pourvoir auprès du professeur Alexander et ses nouveaux amis ne manquent pas de faire de l’humour noir sur le fait qu’elle risque de finir de la même façon… Mais Chloé est une battante qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et croit encore moins à la fatalité. Elle veut réussir, s’élever au dessus de sa condition et surtout… ne pas ressembler à son père qui alternait les petits boulots et le chômage. Alors ce n’est pas parce qu’on cri  au loup qu’elle va détaler comme une petite fille et abandonner ce pour quoi elle s’est battue bec et ongle… Le loup ? Elle est prête à le traquer elle même si il le faut… Mais rien, ne la fera dévier de son projet de vie… rien ni personne…

Un roman coup de coeur qui m’a fait passer un moment de lecture très prenant. Je me suis délectée de chaque phrase, chaque mot, chaque situation. Tout y est, tout est bien pensé, et même plus encore. C’est avec une plume addictive et terriblement efficace que l’auteur nous plonge dans son univers et nous offre un récit sombre et mystérieux, qui nous emporte sans préavis, d’un bout à l’autre.

Un thriller haletant, je dirais même exaltant, plein de rebondissements… intelligemment mené qui ne nous laisse aucune échappatoire, aucune excuse pour le poser. On en dévore chaque page dans l’attente de La Révélation qui sera plus que, déroutante… Car même si, comme moi vous arrivez à trouver, à aucun moment vous en devinerez la chute finale.

Mais qui est le loup du campus et quelles sont ses motivations ?

Au fil des pages, le découvrir est devenu une obsession. On se fait notre propre enquête, on soupçonne, fait attention au moindre indice, puis on tremble de savoir si nous avons raison et surtout pourquoi !

Ce qui est magistral avec ce livre, c’est que l’auteur réussit à nous alpaguer dans son intrigue à partir de personnages caricaturaux et tout ce qui se rattache à eux.

Nous avons la colocataire bimbo, la gentille étudiante française qui fera fondre le bourreau des cœurs et star du campus mais pas que… Puis la sœur un peu folle dingue, le gentil petit ami de la copine, les fraternités secrètes, le professeur mystérieux et inaccessible qui fait fantasmer les étudiantes… Tous ont leurs étiquettes et seront jugés tels quels, et pourtant… AB. BlackWood sème le doute, démonte nos théories et nous pousse simplement là ou elle le désire en nous offrant des indices percutants, mais toujours avec une psychologie fine, qui va autant lui servir sur ses personnages, que sur le lecteur. Même la narration choisie est bien pensé et apporte un atout de plus au récit lors de situations bien particulières… Avec talent, elle tisse son intrigue comme un puzzle dont les morceaux seraient disséminés dans chaque chapitre.

AB.Blackwood nous donne le sentiment d’avoir écrit ce livre pour déjouer justement tous les stéréotypes que l’on rencontre dans ce genre de lecture. Que ce soit dans l’action, les situations fortes, intrigantes ou amoureuses, mais surtout, dans les dialogues qui m’ont donné l’impression que l’auteur me connaissait et qu’elle avait écrit ce roman pour moi en ironisant sur tous les clichés qui me gênent en général.

Tous les personnages apportent leur pierre avec pour chacun un rôle bien défini et fort. Mais le duo que forme Chloé et son professeur à la recherche du loup est magistral, de fins psychologues qui n’ont pas peur des psychopathes et qui au contraire, sont fascinés par eux …. Réussiront-ils à faire cesser ces meurtres en série en découvrant qui se cache derrière le masque, ou en seront-ils les victimes ? Et si leurs théories s’avéraient fausses et qu’à cause d’eux,  les meurtres s’amplifiaient laissant le meurtrier libre de recommencer à sa guise ? Et si…  pour y arriver ils devaient eux aussi tomber leur masque ?

Je vous laisse découvrir cette pépite livresque que je vais relire dès que possible, car lorsqu’on se rend compte de la subtilité de l’auteur, on ne peut que repartir à la chasse aux indices !

Un énorme merci à Lips & Roll pour m’avoir permis de découvrir cette lecture palpitante en service presse, mais aussi merci à AB. Blackwook d’avoir écrit cette merveille.

Coucou les chasseuses d’étoiles vous pensiez pas que ce serait aussi simple que ça ! Bon pour la peine voici un petit cadeau

mais etoile-coloree-decoration-mignonne-a-suspendre

 Vous pensiez en avoir fini ?

Votre Point d’actu’ du Jeudi 8 Novembre


Soyez les bienvenus pour un nouveau rendez-vous du point d’actu. A l’honneur, Libertine éditionsJuno Publishing FranceHugo New Romance –  Lips&Roll éditions & Lipsybox – Le Prix FéminaCollection-Eden avec Anna Wayne et GenyHDavid – Nisha et caetera avec Cary Hascott et Mikky Sophie – Cultura AubagneFoire du Livre de BrivePromos avec Pascale Stephens & Lil Evans & Coralie D – Joséphine LHCharlene Kobel

 

Point d’actu’ 1 : Libertine Editions et leur premier Appel à textes 🔞

43760032_241147793229729_2836686359815520256_nConditions :- 50 000 signes (espaces comprises) minimum, pas de maximum,
– Times New Roman avec interligne 1,5. 
Indiquez vos cordonnées en entête de votre oeuvre.

➡️ Envoyez le tout à libertine.editions@gmail.com

Limite d’envoi : décembre 2018. Faites-nous rougir !

Point d’actu’2 : Pour les blogueuses ! Les demandes de partenariats pour 2019 chez Juno publishing France sont ouvertes mais aussi chez Hugo New Romance

Vous aimez les publications Juno, vous aimez découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux genres, rejoignez la #TeamJuno!

Voici le formulaire à compléter. N’hésitez pas à les contacter si vous avez des questions! et c’est ici que cela se passe

 

45257885_1936256033109451_2310155156378877952_n

JPF sera présente cette année à la Y/CON les 1er et 2 décembre avec de nombreuses nouveautés en avant première. Et durant tout le mois de novembre, la maison vous présentera leurs 10 exclusivités.
Attention, PAS DE PRECOMMANDE cette année, L’équipe arrivera simplement avec un stock des exclusivités. Par contre si vous souhaitez un ancien titre, merci de les contacter par M.P. Pareil pour les Goodies, tee-shirt, mug, il vous suffit d’aller sur le site PAR ICI afin de voir ce qu’ils proposent.

Exclusivités Y/CON 

45083837_1936259599775761_3743957141208170496_n

📚 Il était une fois Noël 📚 une anthologie regroupant 6 nouvelles de 6 auteurs différents. Uniquement en format papier.

Un noël peut être sexy, coquin, torride, romantique, tendre, drôle, rocambolesque, étrange, cocasse … mais il conserve toujours sa magie

 

45176900_1936263126442075_4897734576962535424_n Si l’anthologie ne sera publiée qu’en papier, les 6 nouvelles sortiront en format numérique. Un petit avant goût ?
📚 Cœurs dans la tourmente 📚 de Joanna Chambers
Résumé : Les choses ne vont pas bien pour Cam McMorrow depuis qu’il a déménagé à Inverbechie. Ses affaires dépérissent, son chalet est en train de s’effondrer et, suite à une dispute très publique avec Rob Amstrong, le propriétaire du café, il est devenu un exclu social. Cam doit s’éloigner de ses ennuis et lorsque sa soeur lui achète un billet pour la plus grande fête de Hogmanay à Glasgow, il s’empresse de quitter Inverbechie. Mais lorsque les événements conspirent pour le faire échouer au milieu de nulle part dans une tempête de neige, il risque non seulement de rater la fête, mais il lui faudra également demander de l’aide à son ennemi juré, Rob.

45179551_1936270213108033_1092474053278564352_n

📚 Cœur de Noël 📚 de Thomas Andrew
Résumé : Noël : Les bonnes actions ne sentent pas forcément le sapin.
Léo Callemens, le comptable de l’agence de publicité CDA, par sa nature réservée, n’aime pas se mettre en avant et encore moins être sociable. Par un concours de circonstances, le roi des chiffres et des additions va devoir organiser la fête de Noël de la boîte. Aidé par Lukas, l’un des assistants design, il va devoir gérer les gros imprévus et surtout les deux Sophie, les hôtesses d’accueil, bien décidées à graver cet évènement dans les annales. Entre les mojitos, les guirlandes en feu et quatre licornes, Léo n’est pas prêt d’oublier ce vendredi soir d’anthologie.
45121056_1936285199773201_3090302198664396800_n

📚 Une famille pour Noël 📚 de Jay Northcote 
Résumé : Zac n’a jamais eu sa propre famille, mais Rudy en a suffisamment pour partager.
Le timide et inexpérimenté Rudy a le béguin pour Zac à partir du moment où son nouveau collègue franchit la porte. Lors d’une soirée au bureau avant Noël, Rudy trouve le courage de se lancer, et ils forment un lien provisoire. Lorsqu’il découvre que Zac sera seul à Noël, il l’invite à venir chez lui.
Zac préfère garder les gens à distance. Pourtant, lorsque Rudy lui offre un Noël en famille, il lui est impossible de résister. Sans parents, Zac est agréablement surpris d’être accueilli par ceux de Rudy. Le seul inconvénient est que tout le monde suppose qu’ils sont en couple. Ne voulant pas décevoir la mère de Rudy et gâcher Noël, ils décident de ne pas le nier.
Ce n’est pas une corvée pour Zac de se faire passer pour le petit ami de Rudy, mais le prétexte lui fait vouloir des choses qui lui font peur – des choses comme une véritable relation avec Rudy. Zac a déjà suffisamment souffert dans sa vie et il a peur de risquer à nouveau son cœur. S’il peut surmonter son rejet passé et laisser Rudy percer son armure, il pourrait obtenir plus pour Noël qu’il l’aurait imaginé.

  • Chez JPF c’est aussi les sorties de la semaine avec Retour au point de départ: Un lien incassable #3 par Isobel Starling 
  • Et aussi La force du loup : L’apprivoisement du loup #2 par Kendall Mckenna

Point d’actu’3 : Si vous êtes fan de New Romance, et que vous tenez un blog – une chaîne Youtube – des réseaux sociaux sur lesquels vous donnez votre avis sur vos lectures, pourquoi ne pas tenter l’aventure et rejoindre la#TeamNewRomance à votre tour ? Pour tenter votre chance, voici le formulaire à remplir Ici 

 

45588479_900881166788412_1605430441345548288_n Hugo New Romance avec les sorties du jour avec : Invincible, Jane Harvey-Berrick & Stuart Reardon – Ego Maniac, Vi Keeland – The Catch, K.Bromberg, Secret – Le Grand Nord, Sarina Bowen – As she fades, Abbi Glines et Internatinal Guy – Montréal de Audrey Carlan

 

Point d’actu’4 : Lipsybox

18-front

Parce que Noël arrivera plus vite que le loto, (Enfin.. si le loto arrive avant vous aurez aussi de quoi vous faire plaisir 😉 )Pensez à la carte Cadeau ou à la Lipsybox dans la boutik lips & Roll Ici  

 

carte cadeau_20180816121416La carte Cadeau : D’une valeur minimale de 30 €, imprimez de chez vous ou envoyez une carte personnalisée par e-mail à l’adresse de votre choix. Le montant est ensuite disponible sous forme de bon d’achat sur l’ensemble du site.

 

Visu_Eshop_LipsyBox

La Lipsybox ,On ne vous la présente plus mais elle est toujours dispo ! Offrez ou faites vous offrir la superbe Box mensuelle de chez Lips qui a déjà conquis beaucoup de lectrices ! Plusieurs formules sont proposées, pour soi ou pour offrir, avec : un abonnement d’un mois, de trois mois ou de six mois et c’est ici 

45516017_2280181502198163_4501544519879098368_nParole d’étoile by Melissa, une sortie livresque à ne pas manquer chez notre partenaire Somber Lips avec  Stalking, Madness par Beth Draven
Résumé : Étudiante en droit new-yorkaise, Alicia Smith est jolie, intelligente et croque la vie à pleines dents. Rien
ne semble se mettre sur son chemin, et pourtant… Comment se fait-il que six mois plus tard cette jeune
femme se retrouve brisée, méfiante et sombrant peu à peu dans la folie ?
Cela aurait-il un rapport avec Mickael Caine, séduisant professeur de droit, enclin à donner des cours
particuliers à son élève ? À cette envoûtante osmose qui se crée entre eux au fil d’un apprentissage peu conventionnel ?
Ou bien faut-il se pencher sur les lettres anonymes reçues et sur cette étrange silhouette encapuchonnée qui la suit partout ? Traquée et harcelée, quelle sera l’issue pour Alicia ?
Venez prendre une leçon de courage ! 
Le livre est disponible sur le site et sur toutes les plateformes de téléchargement légales :
Broché : http://bit.ly/stalking1-lips
Numérique : http://bit.ly/stalking1-amazon

Point d’actu’5 : Le Prix Fémina 2018 qui revient à Philippe Lançon

Le Prix Femina a couronné Philippe Lançon pour Le lambeau (Gallimard), un livre paru en avril 2018 et largement plébiscité depuis. Le romancier s’est imposé à l’unanimité moins une voix pour David Diop (Frères d’âme, Seuil).

Rescapé des attentats de Charlie Hebdo mais grièvement blessé à la mâchoire, ce chroniqueur à Libération y raconte sa longue reconstruction, spirituelle et physique, dans un huis clos hospitalier. Avec plus de 110 000 exemplaires (estimation GFK) vendus, Le lambeau a suscité l’unanimité chez les critiques et plus largement dans le monde du livre. Philippe Lançon qui était aussi pressentie pour le Renaudot ne le gagne pas mais remporte un prix spécial.

Le Femina étranger a distingué Alice Mc Dermott pour La neuvième heure, traduit de l’anglais par Cécile Arnaud (La Table ronde).

Le Femina essai a récompensé Elisabeth de Fontenay pour Gaspard de la nuit publié chez Stock.

Un prix spécial a également été remis à Pierre Guyotat pour l’ensemble de son œuvre.

Puis info de dernière minute :

Le prix Renaudot 2018 pour Valérie Manteau…

Point d’actu’6 : Collection-Eden avec Anna Wayne & Geny H David

  • Avec Sentiments d’urgence est disponible depuis hier en broché et numérique chez City Collection, dans la Collection-Eden et vous pouvez vous le procurer ici 

41ytVVmLSrL._SX321_BO1,204,203,200_«  Sexe, drogue et rock’n’roll  ». C’est la devise d’Asher, la star d’un groupe de rock. Quand le jeune homme se retrouve à l’hôpital après une bagarre, il est soigné par Alyssa. La belle urgentiste et le musicien sont immédiatement attirés l’un par l’autre. Mais ils savent qu’un univers les sépare. Asher passe son temps entre les soirées et les concerts et il collectionne les groupies et les aventures éphémères. De son côté, Alyssa a voué sa vie à son travail de médecin et, blessée par une ancienne histoire, elle ne réussit  plus à nouer de vraie relation. Alors, quand Asher demande à la revoir, elle ne sait pas comment réagir. Ses doutes et son manque de confiance la rendent méfiante. Le jeune rocker est prêt à tout pour vivre une histoire avec Alyssa, y compris renoncer à sa vie de bohème. Mais on ne surmonte pas ses démons aussi facilement…
Tout les sépare. Et pourtant… Anna Wayne c’est aussi  : Romance, rockers sexy, musique et passion avec sa première trilogie disponible en broché et numérique ici 

45206630_1880766678658292_3544305973000667136_o

Mais aussi sa seconde avec Blind Love, True Love et Secret Love   45268086_1880780758656884_6638250999716773888_n

  • Geny H. David et son nouveau roman à paraître le 14 novembre Noirs secrets.

41iJ0X0PsNL

Ancien top-modèle, Grégory a connu la célébrité et le succès. Un jour, il a malheureusement croisé la route de Youri, un mafieux russe qui lui a fait tout perdre. Grégory a sombré dans l’alcool et il ne pense qu’à sa vengeance. Jusqu’au jour où, à Moscou, il rencontre une jeune femme qui lui redonne goût à la vie. Dana est une brillante artiste et l’attirance est immédiate. Mais derrière son sourire et sa beauté, Dana dissimule bien des secrets  : c’est une professionnelle du chantage et elle est… la petite amie de Youri  ! La jeune femme éprouve une attirance grandissante pour Grégory et, fatiguée de mener un double jeu, elle veut rompre avec Youri dont la violence lui fait peur. Mais on ne se libère pas si facilement des démons du passé…

45474888_2390659294284872_36764146959646720_o

Cela vous tente ? Alors découvrez dès à présent les premiers chapitres que Geny vous offre sur Wattapd et ce, à raison d’un chapitre par jour jusqu’à sa sortie <Et pour cela suivez le lien ici 

 

 

Point d’actu’7 : Nisha et Caetera

45544012_1394007450730729_350403218922012672_n

L’hiver arrive et avec lui son manteau blanc et des saison 1 en promo avec Céline Jeanne AuteurLéni-Angel ArekinEva de Kerlan,Jessica Ross AuteurFanny CooperAurélie Coleen Auteure Nisha et Sophie Auger.

44225858_1381205695344238_6906421877141405696_o

La team vous rappelle que vous pouvez vous procurer de nouveaux titres dans votre abonnement Kindle ! Avec Birdy Li AuteureAurélie Coleen Auteure NishaElisa Houot – HopeOrlane LbtAnna Callie,Marie LunyJulie BradferCindy LiaLanabellia WoirinSophie Auger et Prune Twiny Linan.

Cette semaine est riche en lecture chez notre partenaire car c’est aussi les sorties brochés de Cary Hascott et Mikky Sophie

41yzWFYTgkL._SX323_BO1,204,203,200_

Faut-il avoir goûté la trahison pour apprendre à faire confiance ? 
Découvrez Crushed, le nouveau roman de Cary Hascott. Mère célibataire, Clarisse s’est enfermée dans un quotidien fade, sans distraction, sans hommes. Surtout sans hommes. L’amour, elle n’y croit plus depuis que Naïm, le père de son fils à qui elle a tout donné, l’a abandonnée sans explication alors qu’elle était enceinte. Mais c’était compter sans Jennifer, son amie de toujours. S’inscrire sur le site de rencontres  » Crush « , c’était son idée à elle. D’abord méfiante, Clarisse se laisse convaincre. Un soir. Puis deux. Un profil retient son attention: celui du mystérieux Victorious. S’ensuivent des échanges de messages, de photos. Un appel. Vient ensuite une rencontre, un moment hors du temps. Et, subitement Clarisse se prend à rêver. Pourtant, Clarisse le sait bien, la vraie vie, ce n’est pas un conte de fées. Surtout quand le passé ne cesse de resurgir.

  • The Heart Line by Mikky Sophie Par ICI

41iZK+HvX9L._SX337_BO1,204,203,200_

Que faire quand la personne responsable de tous vos malheurs est aussi celle qui vous fait vous consumer de désir ? Après un passé difficile, Ahmik fait le choix de démarrer une nouvelle vie en quittant pour de bon la réserve indienne dans laquelle il a grandi. Mira, elle, ne peut compter que sur elle-même depuis ses douze ans, âge où ses parents sont décédés tragiquement ; elle n’attend plus rien de la vie. Lorsqu’une voyante prédit à Ahmik sa mort prochaine, ses démons refont surface. Il profite alors des derniers mois qui lui restent pour venger la mort de son frère en cambriolant la maison de ses meurtriers. Mais ses plans sont mis à rude épreuve lorsque Mira débarque sans prévenir. Un malentendu va alors changer à jamais leur vie.

 Nous vous en avons déjà parler la semaine dernière, mais un petit rappel pour celles et ceux qui auraient raté l’info !
Nisha et Caetera ouvre son premier concours d’appel à texte en partenariat avec Librinova #Balancetontexte !

43610042_1387434298054711_876920884621737984_n

🙌 Tu as une idée de romance ou de roman feel-good en tête mais tu n’as jamais osé le montrer à quiconque ?
C’est le moment de le sortir du tiroir et de le montrer à des professionnels !

Ce premier concours sera bientôt ouvert et il durera jusqu’au 1er février avec annonce des lauréats au Salon du Livre de Paris 2019 !

💘 À la clef : un contrat d’édition chez nous et un à-valoir de 1000 euros pour les 2 « premiers » lauréats.

  Is it Love – Mystery Spell  nouveau personnage avec Drogo

D’après une idée originale de Claire Zamora – Miss Chocolate et rédigé par l’auteur Cindy Lucas de chez Nisha Editions, « Is it Love? – Mystery Spell – Drogo » vous transportera dans une romance ésotérique passionnante !

La sortie est prévue pour fin décembre ! D’ici là, profitez-bien de la bande annonce ! 

 

Point d’actu’8 : Les promos à ne pas manquer !

 

  • Help Me de Pascale Stephen chez BMR que vous pouvez retrouver jusqu’au 3 décembre au prix de 4.99 au lieu de 9.99

45581799_2139185119676566_4845484358481477632_o

Mais aussi les 4 tomes de Meilleurs amis ou pas… Par Coralie D qui sont à tout petit prix , à savoir 1.99 € au lieu de 4.99 € Vous n’avez pas encore rencontré Kate et Nate, le duo de choc de la sublime saga 《MEILLEURS AMIS OU PAS…》de Coralie DI c’est le moment d’en profiter ! ici 

  • Ne me lâche pas de Lil Evans est à – 50  jusqu’au 3 décembre

Point d’actu’9 : Parlons Culture

37661426_284325655461581_3670525776110813184_o

Parlons Culture est un groupe en parallèle de la page Facebook de Cultura Aubagne, mais qui est bien sur, ouvert à tous, qu’importe votre lieu de résidence. Pourquoi vous parler de ce groupe dans l’actu’ du jour ? Tout simplement  car ce groupe est un un très bel espace d’échange autour des choses que vous aimez : les Films, les Séries, vos passions artistiques, sous toutes les formes ❤ ❤ ❤ Un endroit sympa pour parler de ce qui vous anime au quotidien !  Nous sommes tous et toutes ici des fans de lecture, mais nous avons aussi d’autres passion et pouvoir en discuter, ou présenter ce que l’on aime dans un groupe qui regroupe plusieurs domaines est vraiment super sympa et bien pensé.

 Qu’allez vous y trouver exactement ?
🎧 Une Playlist Musicale pour découvrir de nouvelles musiques
📚 Un Club de Lecture pour les plus littéraires d’entre vous
🖼 Des découvertes d’œuvres aussi bien internationales que locales (avec les réalisations des membres du groupe !)Des concours !
🎵 (Prochainement, surprise !) Un Club de Musique pour parler des nouveautés comme des classiques !Postez vos coups de cœur ! Venez parler de votre dernière lecture. Faites nous découvrir vos autres passion ou partagez simplement votre univers musical.Une équipe de choc et vraiment au top du top vous y attend;  et pour intégrer ce groupe c’est ici que cela se passe !Leur page facebook est aussi très active et je ne peux que vous la conseiller par là 

 

Point d’actu’10 : « Ici », la plus grande librairie indépendante de Paris à ouvert ses portes !

545b308e-8f9a-4d21-b6b1-dc15e166d07e

Avec leur 500 m2, c’est la plus grande librairie indépendante ouverte depuis plus de  vingt ans ! Cette belle maison aux 40 000 livres, à ouvert ses portes au 25, boulevard Poissonnière (IIe)

Un lieu humain, où leurs libraires vont pouvoir conseiller les clients, où les lecteurs vont se rencontrer, où les écrivains vont s’exprimer, les enfants s’amuser dans des ateliers gratuits programmés tous les samedis matin, où il y aura du sens et de la diversité… 

Vous pourrez même y boire un petit café au bar !

Lorsqu’on entend de plus en plus de fermeture de librairie, mettre en avant cette ouverture est pour nous une grand joie ! Les parisiennes on attend vos photos on veut tout savoir !

Point d’actu’11 : On n’oublie pas la Foire du Livre de Brive ce week-end !

45464809_2191861821029945_1048518924179603456_nSous la présidence de Delphine de Vigan, la Foire du livre de Brive ouvre se portes aux visiteurs ce weekend Avec Laura trompette, Angel Arekin, Emily Blaine, Amélie Nothomb, Olivier Norek, Sophie Tal Men, Trécourt Marilyse, Werberd Bernard…Pour le reste de la liste C’est par ICI

 

InstantPub :  Joséphine LH

45719109_616694638745684_8051763224032313344_n

Prochaine sortie de Joséphine LH Mafia italienne – Hanaé est réservé pour un public adulte et averti. La couverture est réalisée par : Charlie Dragonfly Design ɛǐɜ

Résumé : Hanaé croyait fêter la promotion de sa meilleure amie Amandine au restaurant mais c’était sans compter la rencontre avec le beau Milo. Malheureusement pour elle, Milo a d’autres projets pour elle : Prisonnière, elle va parcourir l’Italie avec d’autres femmes.

Mais que lui veut Milo ? et qui est derrière tout cela ?

Entre trafic d’êtres humains et prostitution, Hanaé sera envoyée en Colombie. Que va-t-il lui arriver là-bas ? Arrivera-t-elle à en réchapper ? 

 

Coups de cœur de la semaine avec : 

Melissa ❤ qui a craqué pour Stalking Tome 1 – Madness par Beth Draven

https://amzn.to/2D7Eg0c

Mya ❤ : Hot Gun de Angel Arekin https://amzn.to/2PhVYFO

Carine & Mya ❤ :  My Hisper Christmas de Mag Maury https://amzn.to/2zyQ8oR

Auto-édition :  La sortie d’un top de ventes de Camille, Miss cata (malgré moi) par Charlene Kobel

Résumé : C’est à croire que je fais exprès, mais je vous jure que non ! 
Est-ce de ma faute si les planètes étaient mal alignées le soir de ma naissance ?
Alors imaginez une seconde la panique lorsque Lucie, ma cousine, m’a demandé d’être sa demoiselle d’honneur ! Ce n’était franchement pas l’idée du siècle… Et dire que je vais être obligée de voir Gautier, le frère pas très recommandable du futur marié… 
Une catastrophe de plus en perspective ?

 

La team vous souhaite une bonne semaine et rendez vous jeudi prochain pour votre nouveau point d’actu !

La Team des étoiles ❤

 

L’avis de Carine sur le dernier tome de King Of Fools de Sissie Roy chez Lips & Roll


Titre : King Of Fools Benjamin

Tome 4/4
Auteur : Sissie Roy
Genre : Romance New Adult

Editions : Lips & Roll
Ebook : 5.99 €
Broché : 17.99€

Résumé :

♥ ♥ Retrouvez tout l’univers NEW ADULT des King of Fools dans la collection Lips & Roll ! ♥ ♥

Prénom : Benjamin. Nom : Johansen. Qualificatif : queutard !

Le regard que la plupart des femmes portent sur ce grand Viking est d’habitude flatteur, sauf pour une petite blonde qui considère Benjamin comme un coureur de première. Intransigeante, elle refuse de lui laisser la moindre chance. Mais le blond ne l’entend pas de cette oreille et il compte bien percer la carapace de la belle !

Loin de lui l’idée d’en faire un trophée de plus, car ici c’est bien sa sensibilité qui l’intéresse.

Et c’est ainsi que le bourreau des cœurs devient la victime…

Mon avis écrit par #Carine :

Ce dernier tome de King Of fools clôture à merveille cette saga New Adult de Sissie Roy.

Benjamin en a assez ! Tous ces amis se casent les uns après les autres mais quelle idée, vraiment ! Bien que Griffin en bave encore un peu, il sait très bien que Kelly lui pardonnera sous peu. En attendant, lui, n’a pas du tout l’intention de rejoindre leur sorte de secte. Vivre en couple ou tout simplement avoir une relation sérieuse, n’est vraiment pas fait pour lui, il est très bien comme il est … enfin il était… car ses amis lui manquent et il se retrouve de plus en plus souvent seul, et s’il y a une chose qu’il déteste, c’est bien la solitude… Déprimé, il va de plus en plus souvent dans un Bar qu’il affectionne et dans lequel il croisera une drôle de petite blonde… Un chiwawa blond avec des dreads cela existe ? Apparemment oui, et s’elle ne se gêne pas pour envoyer des piques virulentes à Benji, ce dernier va retrouver le sourire et un malin plaisir à y répondre. Cette fille l’attire autant qu’elle va le repousser. Mais pour une fois, cette attirance ne sera pas que physique… et contre tout attente, il va se surprendre à désirer cette fille différemment que pour la jeter dans son lit. Elle l’intrigue, et le pousse dans ses retranchements… Un duel de joutes verbales va alors faire office d’une cour à leurs images, l’attaque étant la meilleure arme à leur attirance.

Deux écorchés de la vie qui reprennent vie l’un avec l’autre… Mais si Benjamin cache des fêlures profondes qui l’empêchent à aller de l’avant et d’être tout simplement heureux, il se rendra vite compte que sa jolie blonde en bave bien plus que lui encore…. Skye sera son combat vers la lumière et lui ne désire qu’une chose, être la sienne.

Skye est si jeune et déjà si brisée par la vie… Rien que le fait de venir au monde faisait déjà de sa vie une tragédie… Elle ne permet à personne d’entrer dans sa vie. Seul Stephen sait tout sur elle, ce père de substitution qui l’a adoptée dès le premier regard et qui restera pour elle son seul point d’ancrage. Le seul homme qui peut s’approcher de son cœur.
Mais Skye n’avait pas prévu que le queutard qu’elle admire tant, jetterait son dévolue sur elle ! Comment lui faire comprendre de rester à distance ? Hors de question d’être un trophée de plus pour lui. Hors de question qu’il l’approche et brise sa carapace… Et d’ailleurs pourquoi elle ? Il est si beau, si plein d’assurance et elle est si … petite… insignifiante… Qui pourrait l’aimer ? Personne… Et même si c’était le cas, pourrait-elle imaginer un seul instant qu’on puisse l’accepter telle qu’elle est ? Non … Car s’il venait à tout savoir, elle le dégoûtterait autant quelle se dégoûtte et il prendrait vite les jambes à son cou …

Mais si c’était son secret à lui qui la faisait fuir ?

Le beau Viking gagnera t-il la bataille en perçant la carapace de Skye ? Ce n’est pas à bord d’un drakkar qu’il partira à sa conquête, mais une chose est sûre, c’est qu’il aura besoin de ramer et s’armer de beaucoup de patience….

J’ai découvert tout au long de cette lecture deux personnalités attachantes que le destin n’a pas épargnés et qui s’empêchent d’avoir droit au bonheur.
Derrière ses airs de grand colosse, notre beau Viking nous ouvre les portes de son cœur. Sensible et émouvant. Tout simplement, une belle personne consciente de ses forces mais surtout de ses faiblesses.

Beaucoup de non-dits, beaucoup de souffrances. La culpabilité et les remords qui les rongent. Le pardon et la force de le demander. La peur d’aimer et la peur de perdre… Cette solitude qui les protège et qui fait pourtant si mal… Tant de paramètres, tant de questions dont les réponses ne sont que dans un seul et unique mot « L’amour ».

Mais l’amour peut-il tout effacer ? Peut-il tout pardonner ? Aimer, c’est s’ouvrir à la réalité de l’autre, tel qu’il est avec ses blessures, avec ses remords. Mais aussi s’accepter soi-même au travers des yeux de l’autre..

Sissie Roy traite une fois de plus, deux sujets poignants mais elle le fait avec douceur. Plusieurs fois les larmes sont montées, frémissantes au bord des cils car les thématiques abordées sont tout de même lourdes pour nos protagonistes que nous aimons dès les premières pages. Le cheminement se fera en douceur mais ne sera pas dépourvu de rebondissements et des révélations qui font mal au coeur. Mais dans toute cette tristesse, il y a cette lumière que les personnages dégagent malgré eux. Les bonnes choses qui ressortent toujours du mauvais et qui nous permettent d’aller de l’avant. Et si parfois on est triste, on peut compter sur les énergumènes de Sissie qui seront toujours là pour nous remonter le moral, même au milieu d’un énorme cahot !
Et que dire de Benji … je l’ai plus qu’adoré notre beau viking ! Il a un cœur en or, plein d’amour et d’attention pour tout ceux qui l’entourent. Et c’est pourquoi, son fardeau est encore plus dur à porter.
Un épilogue tout en émotion et nostalgie dans lequel nous faisons nos adieux à notre bande de parfait Queutards, qui, même s’ils ont trouvé chacun chaussure à leurs pieds, ne sont pas moins cons pour autant, mais c’est aussi pour cela qu’on les aime 😉
Un grand merci à Lips &Roll pour m’avoir permis de découvrir cette lecture en service presse numérique.