L’avis de Charlotte sur Firewall, Touchdown #2.5 de Charlie Dark


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Firewall, Touchdown #2.5 de Charlie Dark publié chez Juno Publising France.

Titre : Firewall, Touchdown #2.5

Auteurs : Charlie Dark

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 19,50 €

Résumé :

April Shepard est une jeune femme pétillante et mordue d’informatique qui ne considère pas que les limites et les lois s’appliquent à elle et à son talent. Depuis toujours elle n’a qu’une passion : son ordinateur ! Elle est douée pour hacker et pirater tout ce qu’elle touche. Aussi lorsqu’un soir elle décide, par ennui, de s’infiltrer dans les plus grands systèmes de défense du monde, elle se retrouve traquée par le FBI, la CIA, Interpol et un mystérieux agent du MI5 qui se lance à sa poursuite. Célibataire depuis des années, elle ne croit plus en l’amour et refuse de retomber amoureuse, après une relation qui s’est mal terminée.

April ne souhaite pas s’éloigner du foyer qu’elle aime tant : Denver et surtout de son meilleur ami Jessy, qu’elle considère comme son frère, et avec qui elle a tout partagé. April, avec son humour mordant et son côté nerd, parviendra-t-elle à déjouer tous les tours que lui réserve le très séduisant agent du MI5 ? Et surtout réussira-t-elle à concilier son attirance pour ce dernier et son besoin de liberté ?

Mon avis :

April est une geek, elle est passionnée par l’informatique et ne connaît pas de limite. Pirater, hacker, aucun problème pour elle. Pour combler son ennui, un soir de déprime, elle décide de s’infiltrer dans les réseaux du FBI, de la CIA, et bien d’autres ! Elle se pensait hors d’atteinte… Mais un agent du MI5 est à sa poursuite. Un agent qui s’avère être séduisant. Arrivera-t-elle à conserver sa vie au côté de son meilleur ami Jesse (personnage principal de Playoff et Kickoff) ? Thomas, l’agent du MI5, arrivera-t-il à l’attraper ?

April est une jeune femme particulière de par ses loisirs, elle est attirée par les codes informatiques depuis son plus jeune âge. Elle est peu entourée, mais elle peut compter sur le soutien infaillible de Jesse, son meilleur ami. Cependant, elle ne l’écoute que rarement et n’en fait quand même qu’à sa tête… Jusqu’au piratage de trop.

Thomas est un agent de l’agence britannique : le MI5. Il a pour mission de trouver la personne qui a osé hacker le réseau de leur agence. Il ne s’attendait pas à tomber sur une belle geek déjantée et têtue, qui rend sa mission plus compliquée, mais aussi tellement plus intéressante !

Entre eux, c’est évidemment un jeu du chat et de la souris qui s’instaure. April ne peut s’empêcher de communiquer avec cet homme qui ne lâche pas l’affaire et lui compte bien arriver au bout de sa mission. Cependant, des liens se créent et compliquent encore cette situation.

Ce tome peut se lire sans avoir lu les deux précédents, car il se situe chronologiquement avant les tomes concernant Jesse et Wyatt. En ayant lu les tomes 1 et 2, je connaissais déjà certains points de leur vie et l’issus de ce tome, il me restait à découvrir les détails de l’histoire. J’ai apprécié en apprendre plus sur eux, cependant, je pense que j’aurais été plus captivée et clairement sous tension si je l’avais commencé par celui-ci.

La plume de l’auteure est fluide et agréable. J’ai passé de bons moments avec « Firewall ».

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je ne lui laisse pas l’occasion de me répondre. Je coupe la communication. Ce petit jeu, je dois bien le reconnaître, m’a finalement grisée et amusée. Je coupe mon ordinateur, une fois que j’ai transféré quelques photos de Tom sur mon portable. Je me mets alors à le regarder droit dans les yeux à travers mon écran.

— Alors, Tom, tu as envie de jouer avec moi ? lui demandé-je sans attendre de réponse.

Soudain, je me demande quel est le son de sa voix ? Et cette menace d’être repérée par le MI5 semble bien moins grave, lorsque l’on a sous les yeux, un visage aussi beau que cet agent, Thomas Davies. Je me mets à attendre, impatiemment, d’être demain, pour le recontacter et continuer à titiller monsieur séduisant !

L’avis de Charlotte sur Entre mes cordes de Julia Teis


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Entre mes cordes de Julia Teis publié par Shingfoo éditions : une romance surprenante.

Titre : Entre mes cordes

Auteur : Julia Teis

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Au décès de son père, Maxence prend un nouveau départ dans le garage familial et est contraint d’abandonner l’affaire qu’il tenait avec Thomas, son meilleur ami : un club confidentiel, sexy, où le jeune homme avait ses petites habitudes secrètes… et ses cordes.

Son péché ? Le Shibari, un art de bondage japonais dont il maîtrise toutes les techniques et nuances…

Au fil des jours, loin de ses activités, une vie « normale », un renouveau sentimental, et des projets de famille commencent à se frayer un chemin en lui.

Jusqu’à cette demande toute particulière qui oblige Thomas à le solliciter à nouveau… Max accepte, mais il ne se doute pas que cette rechute va faire basculer ce nouvel équilibre qu’il avait pris soin de bâtir.

Alors même qu’il avait repris le contrôle de ses pulsions, et qu’il venait de faire une rencontre prometteuse avec une jeune femme attirante, replonger dans ses travers risque bien de tout compromettre…

Entre tentations et sentiments, sa face cachée pourrait vite reprendre le dessus. L’appel des cordes sera-t-il plus fort que ses bonnes résolutions ?

Mon avis :

Maxence a changé de vie, fini de gérer le club avec son meilleur ami, Thomas, un club particulier où il laissait s’exprimer sa passion pour les cordes avec le Shibari. Désormais, il a une vie rangée et normale. Il souhaite même se poser avec une femme et pourquoi pas construire sa famille. Mais Thomas sait comment amadouer son ami. Max ne peut pas résister à la proposition qui risque de perturber ce nouvel équilibre et cette relation qu’il aimerait avec une jeune femme attirante. Il est partagé entre ces deux morceaux de lui, de sa vie et devra faire un choix : une vie « classique » ou ses cordes ?

Le décès du père de Maxence a changé beaucoup de choses dans son quotidien, il s’en accommode et prend apprécie même cette normalité, cependant, l’appel des cordes et la pratique du shibari refait surface. Il est partagé entre deux facettes de sa personnalité, entre deux envies diamétralement opposées pour lui… Sa rencontre avec une jeune femme avec qui il pourrait envisager une vie posée pourrait faire pencher la balance, cependant, il rencontre aussi une jeune femme à encorder… Les deux l’attirent et il ne sait laquelle choisir et avec elle, choisir un mode de vie… La dualité de Maxence est touchante, j’ai adoré suivre son cheminement.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de romance avec du Shibari, cette pratique est pour moi, assimilée à confiance et beauté, ce que j’ai bien retrouvé ici, plus qu’une pratique sexuelle, c’est un art. C’est aussi la vision qu’en a Maxence et qui transparaît au travers de quelques scènes.

J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue entre Maxence et l’une des jeunes femmes. J’ai adoré me poser plein de questions… L’auteure a su me mettre dans le doute et me surprendre !

La plume de l’auteure est fluide et très agréable, ce qui m’a permis de passer un très bon moment avec « entre mes cordes ». Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Écoute, lis son mail, ok ? renchérit Thomas comme si je n’étais pas intervenu. Cette fille, elle est faite pour toi. Crois-moi, tes cordes n’attendent que ça. Et toi aussi, même si tu ne veux pas me l’avouer, ni à toi-même d’ailleurs…

C’est vrai que ça fait longtemps que je n’ai pas pratiqué. Ça me manque un peu. Beaucoup, je dois dire. Mais j’ai peur de m’y replonger, de ne plus en sortir. Thomas l’a parfaitement compris, c’est pour cette raison qu’il me pousse dans l’engrenage de ce plan machiavélique.

Je ne suis plus aussi sûr que cette vie soit vraiment faite pour moi. Au décès de mon père, quelque chose s’est brisé, j’ai changé de manière irréversible.

– Qu’a-t-elle de si particulier qui me donnerait envie de renouer avec mes vieux démons ?

Je suis vraiment intrigué. Surtout que Thomas paraît plus que certain de son coup, ce qui m’inquiète d’autant plus.

– Elle est novice. En fait, ce serait sa première fois.

Putain, il sait choisir ses mots et trouver mes points faibles ! Je n’ai jamais su résister au visage d’extase d’une femme qui découvre les joies du Shibari. Les novices, c’est mon point faible, et ce salopard le sait très bien.

– Traître !

– Parfait. C’est tout ce que je te demande. Je sais que tu ne résisteras pas longtemps au chant des sirènes qu’émettent tes cordes. Surtout quand tu auras fait la connaissance de cette jeune personne.

Les P’tites Étoiles du Mercredi avec Lucky Joey


Coucou les grandes et petites étoiles !

Aujourd’hui, Bruno et Arnaud vous parlent de l’album « Lucky Joey » de Carl Norac (Auteur) et de Stéphane Poulin (Illustrations).

Description :

Joey l’écureuil vit avec sa famille dans un grand parc à New York. Rapide et agile, il aime son travail malgré les risques. Joey est laveur de vitres ! Du haut des immeubles, Joey rêve de voyages et de mariage avec Léna, son amoureuse. Tous les deux travaillent dur pour que leur rêve devienne réalité. Se laisseront-ils rattraper par les aléas de la vie ou la chance de Lucky Joey finira-t-elle par tourner ?

L’avis de Bruno (11 ans) :

L’histoire est bien. J’aime bien son métier. Mais je ne pourrais pas le faire… J’aurais peur de tomber.

Joey n’a pas vraiment de chance, car il n’a plus d’argent et devient pauvre.

Je ne m’attendais pas à cette tournure et j’étais content.

Les illustrations sont belles.

L’avis d’Arnaud (8 ans) :

Moi non plus je ne pourrais pas faire ce métier, car j’ai le vertige.

Parfois, l’histoire est très triste… J’ai eu envie de pleurer à des moments. Il y a une belle histoire d’amitié. C’est important d’avoir des amis.

J’ai bien aimé la surprise de Monsieur Grizzly.

J’espère qu’il y aura une suite, car j’aimerais bien le voir accomplir ses rêves.

J’ai aimé les illustrations et j’aime bien les couleurs d’automne.

Mot de maman :

Une très belle histoire annoncée pour les 6-8 ans, ce qui correspond bien. Avec cet album, il est possible d’amorcer certains sujets comme la cuisine, les relations amicales ou non, les rêves… Et pourquoi pas de se lancer dans la confection de cookies, ou juste de partager un très bon moment ! 

L’avis coup de cœur de Charlotte sur À trois, je vous aime, tome 2 : interlude de Lougane Rose


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur À trois, je vous aime, tome 2 : interlude de Lougane Rose, publié chez So Romance. Un deuxième tome addictif ! 

Titre :  À trois, je vous aime, tome 2 : interlude

Auteur : Lougane Rose

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  6,99 €

Broché : 17,99 €

Informations : Le troisième tome est prévu pour mars 2022

Résumé :

De retour dans sa vie, elle devra apprendre à les partager.

C’est avec difficulté que Lilie tente de s’éloigner de Valentyn et Léandre afin de les préserver. La jeune femme fait tout pour lutter contre ses sentiments, taire ses désirs et ses besoins, mais son bonheur ne peut exister loin des deux hommes de sa vie. Surtout quand ces derniers refusent de respecter ses volontés et restent plus présents que jamais. Cependant, les règles du jeu semblent avoir changé, et il n’est plus question d’amitié entre les deux colocataires qui se considéraient pourtant comme des frères. Partager Lilie ? Plus jamais ! Dans cette lutte acharnée pour les faveurs de la belle, qui sait s’il peut vraiment y avoir un gagnant ? Vouloir tout avoir, c’est également prendre le risque de tout perdre…

Mon avis :

Lilie tente de mettre de la distance avec Valentin et Léandre, car leur histoire est trop complexe et douloureuse pour être appréciée pleinement. Cependant, les deux hommes ne sont pas d’accord et comptent bien revenir dans la vie de la jeune femme. Pas question pour autant de la partager. C’est une lutte acharnée qui commence pour savoir qui obtiendra l’exclusivité sur cette relation amoureuse avec Lilie. Pourront-ils se démarquer ? Arrivera-t-elle à choisir ?

Comme je l’avais mentionné dans ma chronique précédente, impossible pour moi de m’arrêter à la fin du tome 1, le suspense était intenable ! J’ai donc enchaîné sur la lecture de ce deuxième tome qui m’a également conquise.

Entre ces deux hommes qu’elle aime tant, Lilie se retrouve l’objet des convoitises ce qui est pour elle très compliqué, car son cœur appartient autant à l’un qu’à l’autre. Comment pourrait-elle en oublier un des deux ? J’ai encore une fois adoré suivre ses questionnements, ses doutes, ses bonheurs…

L’amitié entre Valentyn et Leandre n’est plus ce qu’elle était. Ils sont maintenant en conflit, car ils ont le même objectif : conquérir toute la place dans le cœur de Lilie. Ce qui n’est pas chose facile… J’ai eu la peine pour eux, pour cette relation si forte qu’ils avaient.

D’autres personnages que je vous laisserai découvrir entrent en ligne de compte et risquent de compliquer une situation déjà impossible.

Une fois commencé, je n’ai pas pu lâcher le livre tant l’histoire est prenante. J’ai été embarquée dans un tourbillon d’émotions. Les personnages m’ont conquise une fois de plus, avec leurs qualités et leurs maladresses. La plume de l’auteure est encore une fois terriblement addictive et je suis impatiente de lire la suite, cependant la fin de ce tome permet une attente plus sereine du grand final.

Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Mon attention se reporte sur Lilie. Sa longue chevelure est à présent blonde comme les blés. C’est étrange de la voir sans ses immenses cheveux de jais. J’aimais tellement y plonger mon visage, les caresser… […], lui procurant une silhouette encore plus féminine et sexy. Bon sang, est-ce possible ? En outre, je reconnais parfaitement la courbe de ses épaules que j’aimais mordiller. La ligne de son cou, sur laquelle je faisais courir ma langue lorsque je la couvrais de baisers, éveillant à chaque fois, sur sa peau, une nuée de frissons, et sa bouche si sensuelle que j’ai dégustée et dévorée tant de fois. 

Je me souviens de tout : de son goût, son parfum, la douceur de sa peau, la mélodie de ses éclats de rire. Cette femme est la mienne et un bout de papier n’y changera rien. Si j’ai eu des doutes sur mes sentiments pour elle, ils se sont envolés à l’instant où je me suis trouvé sur le parvis de cette foutue église. La savoir à l’intérieur, à quelques mètres seulement de moi, pour la première fois depuis presque quatre ans, a fait exploser mon cœur.

Les P’tites Étoiles du mercredi avec Mamie Momie et la pizza volante !


Coucou les grandes et petites étoiles !

Aujourd’hui, grâce à l’opération Masse critique jeunesse de Babelio, Bruno et Arnaud vous parlent de l’album « Les folles énigmes de Mamie Momie – La pizza volante » de Pascal Brissy (Auteur) et Colonel Moutarde (Illustrations).

Description :

Impossible n’est pas Mamie Momie : cette fois, c’est Michel-Ange qui s’invite au musée magique !
Comment ? Michel-Ange refuse de descendre dîner pendant qu’il peint son immense fresque sur le plafond du musée ? Mamie Momie organise un grand concours pour élire le plat qui rassasiera l’artiste et pourra être lancé jusqu’à lui… au beau milieu des œuvres d’art magiques du musée !

Les Premières Lectures niveau 1 accompagnent les enfants dès le début du CP, avec :
– Une vraie aventure, en peu de mots, pour faire ses premiers pas de lecteurs en confiance.
– Un petit dico pour enrichir son vocabulaire.
– Des bonus pédagogiques et ludiques pour prolonger la lecture en s’amusant.
– Une immersion déjantée dans l’histoire de l’art pour sensibiliser les plus jeunes.

L’avis de Bruno (11 ans) :

J’ai aimé cette histoire. Les dessins sont beaux. Mamie momie est une belle momie. Le musée est magique, les personnages sont vivants.

J’ai adoré les jeux à la fin, les questions aussi.

L’avis d’Arnaud (8 ans) :

Mamie momie est un peu fâchée par moment, mais elle ne fait pas peur pour une momie.

C’est une drôle d’idée d’envoyer de la nourriture en l’air ! Je n’aurais pas fait comme ça. J’adore la page avec les dinosaures… Ils me font bien rire. Les illustrations sont très belles.

J’ai appris des choses sur les personnages du musée. J’ai adoré qu’il y ait un marque-page à découper. C’est très pratique.

Moi aussi, j’ai aimé le jeu, mais pas trop les questions.

Mot de maman :

Merci à Babelio et Hatier pour l’envoi de ce service presse.

Ce livre est parfait pour les premières lectures. Certains mots ou expressions sont soulignés et renvoient à un petit dictionnaire très accessible tant au niveau mise en page (partie rabattable de la couverture) que du langage simple pour expliquer. Il y a peu de texte par page, ce qui est rassurant pour les débutants en lecture. Cette histoire est rigolote et donne envie d’être lue. Mes loulous aimeraient bien lire d’autres épisodes de mamie momie !

Cette collection est classe niveau 1 soit 5-6 ans : j’apprends à lire.

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Nos amours contraires de Erin Graham


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis COUP DE CŒUR sur Nos amours contraires de Erin Graham aux Editions Addictives.

Titre : Nos amours contraires

Auteur : Erin Graham

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Poche : 7.90 €

Résumé :

Leur point commun ? La peinture. Leurs différences ? Tout le reste. Mystérieux et insaisissable, Gabriel n’a ni Dieu ni maître. Après un début de vie difficile et des choix pas toujours judicieux mais assumés, il sait ce qu’il veut : être libre. Et la recette de la liberté est simple : peu d’amis et pas d’amour. Aussi joyeuse et lumineuse que Gabriel est secret et solitaire, Anouchka est son contraire : elle ne se sent vivre qu’auprès de sa famille et de sa bande de copains. Pourtant, une attraction très forte naît rapidement entre ces deux êtres que tout ou presque oppose. Gabriel est persuadé que personne, pas même Anouchka, ne pourra le ramener vers la lumière. Mais Anouchka cache plus de ressources qu’il ne le croit, et la confrontation s’annonce tellement explosive que même Gabriel ne saurait rester indifférent…

Mon avis :

Anouchka et Gabriel ont un point commun : leur amour de l’art notamment la peinture.

Gabriel ne pense qu’à être et rester libre. Il ne compte pas s’attacher à quiconque ou à quoi que ce soit. Alors qu’Anouchka à une vie plutôt classique : un métier, des amis, une famille.

Ces différences fondamentales ne les empêchent pas de ressentir une forte attirance, tellement forte qu’elle est impossible à ignorer et qui les envahi à chaque fois qu’ils se croisent.

Anouchka est une jeune femme solaire, légère, pleine d’humour, mais également têtu ! Quand elle a une idée en tête, elle ne lâche rien et son idée du moment est de convaincre Gabriel de poser pour lui afin qu’elle puisse réaliser des toiles.

Gabriel a de beaux principes de vie, qu’il a mis en application en plaquant tout pour devenir libre, sans contrainte financière, sans logement, sans horaire à respecter… Une liberté assumée qu’il souhaite conserver et il met tout en œuvre pour et ce n’est pas la jeune Anouchka qui le fera changer de façon de vivre.

J’ai aimé ces deux personnages qui ont des personnalités bien marquées, des façons de penser qui leur sont propres et un sacré caractère pour défendre leurs convictions.

Les amis d’Anouchka et de Gabriel sont également importants dans cette histoire. Ils ont tous un petit grain de folie qui les rend attachants, oui bien que solitaire et sans attache, le jeune homme, à tout de même des gens dans son entourage. Au-delà de la relation entre les deux personnages principaux, on s’intéresse aussi au vécu de leurs amis et tous des choses à nous livrer, que ce soit drôle ou plus difficile, beaucoup de messages sont passés à travers eux.

J’ai adoré cette histoire qui par les personnages et leur vécu, notamment celui de Gabriel, la rend unique. Je me suis laissé porter par la plume de l’auteur que j’adore et qui encore une fois arrive à me surprendre en m’entraînant là où je ne pensais pas aller. Les émotions sont au rendez-vous !

Je vous conseille vraiment la lecture de « Nos amours contraires » qui pour moi est un coup de cœur. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse en format poche !

Extrait :

Gabriel se tourne vers moi et plaque ses lèvres contre les miennes. Ses mains viennent emprisonner mon visage pour le garder près du sien. Sa langue trouve la mienne, s’y enroule sans demander la permission. Je m’abandonne dans ses bras. Les passants nous bousculent comme si nous n’existions pas, il m’enveloppe de ses bras, intensifie notre baiser, alors que je m’envole pour le paradis. Mes mains s’agrippent à son T-shirt pour ne plus jamais le lâcher.
Ses lèvres abandonnent ma bouche.
– Tais-toi.
Il chuchote. Sa voix chaude et suave me fait tressaillir. Il revient sur mes lèvres, ses mains s’accrochant à mes cheveux. Son baiser est tendre, lent, brûlant et sincère. Il déclenche tout ce que j’avais mis de côté depuis son départ. J’enroule mes bras à son corps tendu et lui rends son baiser. J’ai l’impression de flotter en plein rêve. Je m’accroche à lui, à ce corps sensuel que je connais par cœur et que j’ai imaginé tellement de fois…
Il enroule ses doigts à la bretelle de mon top et la glisse le long de mon bras. Ses lèvres suivent la descente du tissu sur ma peau. Je ne porte pas de soutien-gorge. Ma poitrine n’est pas assez imposante pour en avoir l’absolue nécessité.
Sa seconde main s’occupe de l’autre bretelle, découvrant ainsi le haut de mon buste qu’il dévore consciencieusement.
– Tu es magnifique, Anouchka.
– Touche-moi, Gabriel !

L’avis de Charlotte sur Des hommes d’honneurs #3 : Ces liens qui nous unissent de SE JAKES


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Des hommes d’honneurs #3 : Ces liens qui nous unissent de SE JAKES publié chez Juno Publising France.

Titre : Ces liens qui nous unissent : Des hommes d’honneur #3

Auteur : SE JAKES

Genre : Homoromance érotique

Editions : Juno Publishing France

Ebook : 3,49 €

Résumé :

Lorsque le pilote d’hélicoptère Glen Rhodes transporte les Navy SEALs dans les endroits les plus dangereux de la planète, il possède des nerfs d’acier et garde toujours son calme. Mais depuis la mort de son fidèle Dom, il y a trois ans, l’idée de se soumettre le met dans un état de panique.

Déterminé à aller de l’avant et plus que jamais prêt à se libérer de l’adrénaline que lui apporte son travail, Glen revient à la maison – et dans le bar où il n’a pas eu le courage d’entrer durant trois longues années. Là, il rencontre un homme qui semble s’immiscer naturellement dans le vide laissé par son Dom.

Derek Mann, ayant expérimenté bien trop de pertes et de souffrance, ne recherche pas de relations permanentes. Les conquêtes faciles ne l’intéressent pas non plus. Un regard posé sur les yeux tristes de Glen et sa fière posture militaire lui fait comprendre qu’il a un défi à relever. Et que gagner la confiance de Glen libérera quelque chose de sauvage et de superbe.

Le plan est d’y aller doucement. Mais dès le premier contact, peau à peau, il leur est impossible de se retenir… sauf quand il s’agit de leurs émotions les plus profondes. Un événement lors du réveillon de Noël les pousse tous les deux dans leurs retranchements, ne leur laissant d’autre choix que de laisser le passé derrière eux… ou de le laisser les séparer.

Mon avis :

Glen a la tête sur les épaules, c’est indispensable pour exercer son métier : pilote d’hélicoptère. Mais son équilibre n’est plus le même depuis la mort, 3 ans plus tôt, de son Dom. Il n’a jusque-là pas pu se soumettre à qui que ce soit. Cependant, il veut aller de l’avant et retrouver un équilibre nécessaire à sa vie personnelle et professionnelle. Il retourne donc dans le bar où il avait l’habitude d’aller auparavant. C’est là qu’il rencontre Derek.

Derek lui aussi a perdu un être cher. Il ne cherche plus de relation suivie. Cependant, les conquêtes faciles ne l’intéressent pas non plus. Dès l’arrivée de Glen dans le bar, il sent une connexion en eux. Il ressent le besoin impérieux de l’aider, de gagner sa confiance.

Au premier contact, leurs sens sont en ébullition, la tension monte et il leur est difficile de se contrôler. 

Seront-ils prêts à se laisser envahir par les sentiments ?

Cette romance est une nouvelle, le format est donc court, ce à quoi je n’avais pas fait attention avant de l’avoir entre les mains. De ce fait, les événements se succèdent rapidement. On va droit au but. Les personnages créent rapidement un lien, que j’aurais aimé voir se construire de façon plus progressive. Leur lien est cependant indéniable et bien retranscrit, aucun doute sur leur attirance charnelle mutuelle.

Je n’ai pas réussi à m’imprégner des émotions comme il se doit, je ne saurais pas dire si c’est dû à la narration (3ème personne), au format court, ou à quelques tournures de phrases sur lesquelles j’ai un peu accroché, ce dernier point a été corrigé depuis la version service presse.

J’ai malgré tout passé un moment agréable. Cette nouvelle permet de se réchauffer sans difficulté au travers des différentes scènes explicites !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Glen avait l’air bouleversé après environ quinze minutes, il avait du mal à établir un contact visuel avec les gens, ses mains étaient fourrées dans ses poches, et Derek pouvait voir qu’elles formaient des poings. Il ne pouvait pas penser à un meilleur moment pour se présenter à lui.

Il arriva derrière le jeune homme et posa une main sur sa nuque, sa paume picotant au contact de la peau chaude. Glen s’immobilisa immédiatement et Derek murmura :

— Viens, tu es sur le point de perdre la tête.

Glen ne fit pas de résistance, se retourna et marcha à côté de Derek, sans croiser son regard, marchant la tête baissée. Derek continua de frotter légèrement sa peau chaude jusqu’à ce qu’ils aillent dans un endroit plus privé, ignorant les murmures qui commencèrent immédiatement.

— Face au mur, lui dit Derek.

— Je ne fais pas cette merde de punition, grogna Glen, essayant de s’échapper, mais Derek le tint en place, inhalant l’odeur du boy – plage et cannelle et cette pure odeur d’homme excité.

— Ce n’est pas une punition. Tu es en surcharge sensorielle, à deux doigts d’une crise de panique. Ne bouge plus maintenant. Respire.

Glen hocha brièvement la tête, un éclair d’appréciation dans ses yeux bleu foncé, et fit exactement cela. Il baissa la tête, fourra à nouveau ses mains dans ses poches et les hommes restèrent silencieux pendant quelques minutes jusqu’à ce que la respiration de Glen devienne lente et régulière. Derek étudia son profil – son maintien était militaire, droit et sûr, même avec sa tête baissée avec le genre de posture parfaite d’un soumis. Derek avait envie de l’embrasser, mais cela ne se terminerait qu’en désastre pour le moment.

— Merci, dit finalement Glen, levant la tête et regardant Derek dans les yeux.

Un demi-défi, mais il y avait aussi autre chose… de l’incertitude. De la luxure aussi. C’était suffisant.

— Je suis Derek Mann. Viens t’asseoir. Prendre un verre.

Glen hocha la tête, s’assit à côté de Derek sur le canapé, mais demanda un soda quand le serveur vint prendre leur commande. Le serveur reconnu manifestement Glen, lui fit un signe de la tête, et Glen en fit un aussi en retour, puis but la moitié de son Coca dès la première gorgée.

— Je suppose que tu sais qui je suis.

— Je sais qui était ton Dom, dit Derek. Ce n’est pas du tout la même chose.

Glen fronça un peu les sourcils, comme s’il n’y avait jamais pensé.

L’avis coup de cœur de Charlotte sur À trois, je vous aime, tome 1 : prélude de Lougane Rose


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur À trois, je vous aime, tome 1 : prélude de Lougane Rose, publié chez So Romance. Une histoire terriblement addictive et très prenante. 

Titre :  À trois, je vous aime, tome 1 : prélude

Auteur : Lougane Rose

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  6,99 €

Broché : 17,99 €

Informations : deuxième tome, interlude, déjà sorti. Le troisième tome est prévu pour mars 2022

Résumé :

En amour, le chiffre trois signifie le trio amoureux, tenir la chandelle… il y a toujours une personne de trop. Et si, pour une fois, trois signifiait la trinité, ensemble à jamais ?

Léandre et Valentyn sont deux amis d’enfance, deux frères de cœur liés par un pacte qui les empêche de tomber amoureux de la même femme. Tant mieux, tomber amoureux ne fait pas partie de leurs projets. Lilie, petite tornade brune, vient s’installer pour travailler sur son nouveau roman, chez les deux hommes à Londres. Elle va bouleverser leur vie, leurs sentiments et leur amitié… entre désir, fraternité et jalousie, les trois amis n’en sortiront pas indemnes.
Foutu pacte.

Mon avis :

Lilie a besoin de prendre de la distance pour retrouver l’inspiration et écrire son roman. Elle se retrouve à Londres dans une cohabitation inattendu avec deux hommes qui sont amis depuis toujours ou presque.

Léandre et Valentyn sont très sérieux dans leur travail, mais beaucoup moins dans leur vie personnelle. Ils n’accordent pas d’importance aux sentiments et profitent de leur célibat pour enchaîner les conquêtes, leur appartement est une garçonnière.

L’arrivée de leur nouvelle coloc change quelque peu la donne, car en un seul regard tous les deux sont sous le charme et pour les deux amis, il s’agit de bien plus qu’un attrait physique. Alors pour préserver leur amitié, ils vont respecter « Le pacte » qu’ils ont fait depuis longtemps ce qui leur interdit tout rapprochement autre qu’amical avec Lilie.

La jeune femme, bien que très attiré par les deux garçons, se contente de cette belle amitié qui naît entre eux. Tout pourrait fonctionner, mais les sentiments : amitié, amour, fraternité, jalousie, sont parfois si fort qu’il est difficile de les oublier.

Très processifs, les deux hommes n’acceptent pas que leur colocataire se rapproche d’un spécimen de la gent masculine et ils font tout pour la tenir à distance des hommes. Ce qui donne des situations plutôt cocasses.

J’ai aimé les sentiments que chacun ressent. Ils sont très bien retranscrits par l’alternance des points de vue, car nous passons du point de vue de Lilie à celui de Léandre et de Valentyn. La puissance de leur attirance est impressionnante. Leur détresse et leur jalousie incontrôlable m’a souvent ému. Ils sont dans une situation complexe dans laquelle chacun des deux aimerait avoir la jeune femme pour lui tout seul. En même temps, lui imposer ce choix serait la faire fuir, ils n’en sont que trop bien conscient. La situation semble inextricable.

J’ai beaucoup aimé le découpage de cette romance, car dès le début, nous sommes chronologiquement plus tard, ce qui ne nous laisse que peu de doutes sur la suite des événements concernant cette relation particulière entre les trois colocataires. C’est un tourbillon de sentiment et de passion qui m’a porté au fil des pages. J’ai adoré découvrir leur histoire hors du commun.

Ce tome se finit par un cliffhanger intenable. Je ne pensais pas enchaîner tout de suite avec la suite, mais là, je n’ai pas d’autre choix ! Je vous conseille vivement d’avoir la suite sous la main.

La plume de l’auteur est fluide et addictive. Je n’ai pas vu le temps passer grâce à cette superbe histoire. Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Elle me plaît, chuchote-t-il, brisant à peine le silence. 

Il ne sourit pas, il est sérieux. Putain, ce n’est pas un « elle me plaît » du genre « ouais, je la baiserais bien », non, c’est plutôt un « hé, je pourrais tomber amoureux de cette nana-là ».

Je secoue la tête en signe de négation.

— Elle me plaît, murmuré-je en le regardant dans les yeux.

Léandre me sourit.

— Allez, mec ! On sait très bien ce que ça veut dire. Tu ne veux pas t’attacher, alors laisse-la tranquille. Tu n’as pas besoin de l’ajouter à ton palmarès, d’autant qu’on doit vivre en sa compagnie quelques mois. Ne complique pas tout.

— Non, tu ne comprends pas. Elle me plaît vraiment, j’te jure ! Je ne sais pas pourquoi, ni comment l’expliquer, mais je le ressens au fond de moi, il y a quelque chose qui se passe… vraiment. En plus, ne te fous pas de ma gueule, tu es pire que moi, alors si tu veux parler tableau de chasse…

— Merde Val, tu fais chier ! 

Le silence s’interpose entre nous quelques instants, puis il reprend : 

— Je ne te la laisserai pas, mec.

— Moi non plus, Lé, je ne te la laisserai pas.

Il y a de la tension dans l’air malgré le calme apparent. Je crois que c’est la première fois qu’une fille s’immisce entre nous, et en quelques heures seulement ! C’est surtout la première pour qui nous ressentons ce que nous semblons ressentir… En quelques heures à peine, tous les deux en même temps et pour la même nana. Une attirance « plus, plus, plus ». Bordel !

L’avis de Charlotte sur Campus Tutor de Louise Valmont


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Campus Tutor de Louise Valmont aux Editions Addictives.

Titre : Campus Tutor

Auteur : Louise Valmont

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Elle doit l’aider à progresser en cours. Mais il a autre chose en tête…

À l’université de Columbia, Joaquim se consacre à une chose : la fête. Travailler et aller en cours ? Quel intérêt ?
Alors quand il se retrouve forcé de suivre un programme de tutorat pour améliorer ses notes, le jeune homme n’a aucune envie de faire des efforts. Le seul point positif, c’est qu’il peut pousser à bout sa tutrice, Brooke, une étudiante de dernière année qui désespère de son comportement.
Pourtant, il suffit d’un pari au sein de sa Fraternité pour que la petite blonde coincée devienne bien plus intéressante aux yeux de Joaquim. Désormais, il doit arrêter de la rendre folle, car il doit la séduire… Sacré défi !
Mais l’étudiant est prêt à tout pour réussir à prendre la tête des Gamma Phi. Même à pousser Brooke à transgresser tous ses principes déontologiques et à lui succomber…

Mon avis :

Joaquim est un étudiant, plus motivé par sa fraternité : les Gamma Phi et leurs légendaires fêtes que par ses études. Quand il se voit imposer un programme de tutorat, pas question pour lui d’en faire plus ou d’étudier. Sa seule motivation : pousser à bout sa tutrice, Brooke, qui pourtant redouble d’effort pour tenter de motiver son étudiant. Un pari avec les membres de la Fraternité va changer son objectif : il doit désormais séduire la jeune femme, ce qui s’avère compliqué vu son comportement jusqu’à présent, et ce, quelles qu’en soit les conséquences pour Brooke.

Brooke est une étudiante modèle, elle est très studieuse et n’a qu’un objectif : la réussite ! Que ce soit année universitaire, le programme de tutorat, ou être assistante d’un célèbre professeur, elle s’investit à 200 % pour que tout fonctionne. Tomber sur un étudiant comme Joaquim risque de compromettre son objectif, mais la jeune femme a de la ressource. Brooke est touchante dans sa relation avec son frère, elle ne veut pas le décevoir, mais en même temps, elle souhaite se découvrir.

Joaquim est un rebelle, il n’en fait qu’à sa tête et pour lui rien ne compte à part les Gamma Phi, la fraternité dont il veut devenir président. Et pour ça, il est prêt à tout, même parié qu’il peut séduire sa tutrice et la faire aller à l’encontre de ses principes. On comprend rapidement que sa vie n’est pas si simple qu’il n’y parait et que son attitude est une conséquence de son passé.

Leur entente n’est pas évidente, ils sont diamétralement opposés. Mais avec son nouvel objectif Joaquim fait des efforts pour arriver à s’approcher de sa belle tutrice. La tension monte progressivement entre eux, jusqu’à devenir explosive.

L’alternance des points de vue permet de bien comprendre les personnages. Ils ont su me toucher, sans totalement me conquérir. L’histoire est prenante, bien construite et sans temps mort, car certains éléments viennent perturber cette relation naissante et complexe.

La plume de l’auteure est fluide ce qui rend cette romance campus agréable à lire. 

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

– Le théâtre c’est le théâtre et tout ce qui se passe sur scène, baiser compris, est circonscrit dans l’espace et le temps de la représentation, commencé-je. En dehors, c’est comme d’habitude et on est là pour travailler.
Il se retourne vers moi avec un sourire enjôleur ; la solidité de mon argumentation commence alors à s’effriter. D’autant plus que, venues de nulle part, des ondes de tentation en profitent pour essayer de se faufiler dans tous mes sens.
– En tout cas, c’était cool, le théâtre hier soir, dit Joaquim d’une voix amusée. J’ai particulièrement aimé la dernière scène !
Plus raide que la statue de la Liberté sur son rocher, je lui lance un regard sévère, prête à lui opposer tout ce qui sépare la scène de la vraie vie. Mais à ma grande surprise, je m’entends murmurer :
– Moi aussi…
Non mais, ça ne va pas ? Qu’est-ce qui m’arrive ?
C’est affreux de se sentir trahie par sa propre bouche mais aussi par tout son corps.
– Ce qui s’est passé était juste un baiser de théâtre… réussis-je finalement à articuler en cherchant désespérément à reprendre le fil de mon argumentation. Et aujourd’hui, on est là pour travailler.
– Bien sûr, admet-il.
Mais au lieu de s’asseoir et de sortir livres et cahiers, il entreprend de contourner le bureau qui nous sépare. Pétrifiée, je le regarde avancer, fascinée par son pas nonchalant, ses hanches qui ondulent, ses mains qui se tendent vers moi. Figée, j’essaie de faire un geste, un mouvement, bref quelque chose qui indique que je vais refuser ce qui va arriver. Mais tout en moi acquiesce, s’impatiente et se prépare… Et plus il sourit, plus il s’approche, plus je me sens devenir fébrile et meurs d’envie d’embrasser sa bouche…
Juste une petite fois, me dis-je, me répétant pourtant que ce serait une erreur fatale.

Les P’tites Étoiles du mercredi


Coucou les grandes et petites étoiles ! Aujourd’hui Bruno et Arnaud vous parlent de l’album « Le mot magique » de Agnès Laroche et Elodie Durand.

Description :

« Muche est furieuse ! Elle a encore oublié le mot magique, celui sans lequel aucun de ses maléfices ne se réalise. Alors, dans sa vieille cahute au fond des bois, elle trépigne et vocifère, elle postillonne et se roule par terre. Quand elle se relève enfin, la sorcière adopte l’air mauvais qui lui vient toujours lorsqu’elle a une idée. Une vilaine idée, bien sûr… Un enfant, voilà ce qu’il lui faut ! Les enfants connaissent tous le mot magique, n’est-ce pas ? »

L’avis de Bruno (11 ans) :

J’aime bien ce livre qu’on a déjà lu plein de fois et qui me fait toujours rire.

J’aime beaucoup les illustrations, surtout la maison qui décolle, parce que la sorcière s’énerve. C’est n’importe quoi ! 

L’avis d’Arnaud (8 ans) :

Le livre est bien. Heureusement que l’on n’entend pas le gros mot… Et ceux de la petite bête… Sinon, on risquerait de les dire sans le vouloir.

La petite fille est courageuse, elle n’a pas peur de la sorcière. Moi, j’aurais eu peur qu’elle me transforme et j’aurais essayé de m’enfuir.

L’histoire est marrante, surtout les formules magiques !

Les illustrations sont très belles.

Mot de maman :

« Le mot magique » est un album que nous avons déjà lu et relu, il les amuse encore, bien qu’ils commencent à être grands pour cette histoire. Une histoire très agréable pour que les enfants comprennent les impacts que peuvent avoir les gros mots, mais avec irrévérence et humour.

Une histoire courte parfaite pour la lecture du soir !

Les pages sont épaisses et résistent à de nombreuses manipulations. 

L’avis de Charlotte sur le tome 3 de Sous ses doigts : Les cœurs recomposés de Emilie Goudin-Lopez


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur le tome 3 de Sous ses doigts : Les cœurs recomposés de Emilie Goudin-Lopez, publié chez So Romance. J’attendais avec impatience ce tome clôturant la trilogie.

Titre : Sous ses doigts : les cœurs recomposés

Auteur : Emilie Goudin-Lopez

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Les sœurs ennemies et leurs conjoints réunis sous le même toit, c’est le pari que relève la famille Pasteur… les vacances s’annoncent mouvementées ! 

De retour en Haute-Savoie, Cécile, Claire et leurs conjoints ont loué un chalet pour y passer une semaine de vacances et skier. Vacances qui s’annoncent tendues, puisque les deux sœurs se revoient pour la première fois depuis quelques années. Malgré le fait que Cécile soit mariée et que Claire ait un enfant, les incidents du passé n’ont jamais été apaisés. Entre l’annonce de leur père, les non-dits du passé et les problèmes de communication de couple, ils vont devoir se faire face et discuter, enfin, pour espérer pardonner et retrouver leur sérénité. 

Mon avis :

Claire et Cécile se retrouvent dans un chalet pour une semaine de vacances avec leurs conjoints. Les vacances risquent d’être éprouvantes, car les deux sœurs ne se sont pas vues depuis quelques années. Cécile est mariée, Claire à un enfant, cependant les vieilles rancœurs menacent de ressurgir. Ajoutons à cela les surprises de leur père, les problèmes au sein des couples… La situation est plutôt explosive ! Arriveront-ils à passer au-delà des difficultés pour reconstruire une famille unie ?

Dans ce dernier tome, nous retrouvons les deux sœurs. Le moins, que l’on puisse dire, c’est que le lien entre elles, si tant est qu’il est existé, est plutôt distendu. Leur relation est conflictuelle, les rancœurs sont toujours présentes. Cette semaine avec leurs conjoints respectifs ne s’annonce pas des plus reposantes.

Claire (personnage principal du premier tome), est toujours en couple avec l’homme de sa vie Tom et ils ont un enfant ensemble. Ce dernier est aussi l’ex de sa sœur Cécile. La jeune maman est un peu perdue. Elle jongle difficilement entre son rôle de mère, de femme et son travail. Le confinement ne l’a pas aidée… Elle se sent seule. Tom fait ce qu’il peut, mais ne se rend pas compte du mal-être ressenti par sa moitié.

Cécile (personnage principal du deuxième tome), vit loin de sa famille, par choix, mais aussi par nécessité, la trahison que lui ont infligée sa sœur et son ex a été longue a digérée. Mais elle est désormais mariée et heureuse avec Josh. Cependant, découvrir son ex avec un bébé fait ressurgir en elle des doutes…

Ensemble, ils vont partager leur quotidien, découvrant que tout n’est pas tout rose dans chacun des couples. J’ai aimé que l’auteure apporte un côté réaliste à cette romance, en effet, la vie n’est pas un long fleuve tranquille et des événements viennent perturber leurs vies. J’ai été touché par leurs émotions. Claire qui se sent seule malgré la présence de son fils et de son conjoint. Elle ne demande qu’à retrouver une vie professionnelle épanouissant, mais la réalité est tout autre. Cécile, qui en voyant le bébé de sa sœur et de son ex remet en question ses choix. De plus, leur père annonce des choses plutôt difficiles à digérer pour les deux sœurs ! Et n’oublions pas que les deux sœurs, ont encore du chemin à parcourir pour se pardonner.

J’ai commencé la lecture avec une boule au ventre, car j’ai apprécié les deux sœurs individuellement, mais ensemble, elles ne se montrent pas sous leur meilleur jour, comme si la présence de l’autre faisait ressurgir de la jalousie, de l’animosité, de la rancœur. J’ai craint la tournure qu’allait prendre leur cohabitation. Nous voilà donc plongés dans une atmosphère tendue. Certaines choses se décantent petit à petit, d’autres viennent compliquer la situation.

Bref, pas le temps de s’ennuyer avec cette lecture. Ce dernier tome clôture à merveille cette saga. J’ai retrouvé avec plaisir la plume fluide de l’auteure, Emilie Goudin-Lopez. Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Non, j’attendais le bon moment. Hier soir, l’ambiance était étrange.

Cécile se tourna vers lui pour lui faire face, et glissa les deux mains dans les poches arrière de son mari, les mains contre ses fesses.

— Que veux-tu dire ?

— Come on. Un dîner de famille avec ton ex qui couche avec ta sœur. Ton père et ses allusions aux bébés… ta sœur qui a l’air dépressive et ton ex qui ne se rend compte de rien. C’était grotesque.

— Arrête de dire « mon ex », protesta Cécile. Techniquement c’est le cas, mais je suis mariée avec toi, maintenant. Il ne faut pas que ça t’inquiète.

Comme Josh ne répondait rien, elle insista :

— Parle-moi. Ça t’inquiète ?

Il haussa les épaules :

— Évidemment. Tu m’as dit toi-même que tu avais été amoureuse de lui pendant des années, avant de le séduire enfin et de vous mettre ensemble, il y a trois ans. Je sais aussi que c’est le genre à se taper les deux sœurs en même temps ! Bien sûr que je suis inquiet.

— Hey, mon amour, regarde-moi. J’en ai rien à foutre de Tom Leroy. Son charme ne fonctionne plus sur moi. Claire peut l’avoir !

Il demeura silencieux à nouveau, et Cécile vint chercher son regard :

— Josh. Il faut me faire confiance. Je t’aime. Je ne regrette rien, parce que sans son attitude de merde, je ne serais jamais partie aux États-Unis et je ne t’aurais jamais rencontré. Mais crois-moi, il m’a guérie.

— Est-ce que c’est la vérité ? Dis-moi droit dans les yeux que tu ne regrettes pas ce mec.

PAL & Wishlist de la semaine du 08 au 14 Novembre !


Hello les étoiles, la team des étoiles vous partage les quelques sorties de la semaine. Et il y en aura pour tous les goûts. Broché, numériques, drames, romances de noël, romantiques suspense…J’espère que vous trouverez votre bonheur dans cette PAL concoctée rien que pour vous.

BMR 

251838837_290252316160317_8425451517929696157_n

  • Love and Lies – Broché , après la sortie numérique, Emilia Adams vous donne rendez-vous avec le broché mardi prochain.

Résumé : Lorsque Ruby est invitée à de fabuleuses vacances entre amis, elle est ravie, jusqu’à ce qu’elle réalise que Will sera de la partie. Elle a couché avec cet homme des années auparavant… brisant sans le vouloir le couple qu’il formait avec sa sœur. Depuis, elle le tient éloigné et lui refuse l’entrée de son cœur, pour ne pas briser celui de sa sœur.
C’est décidé  : malgré son attirance pour Will, elle ne le laissera pas lui gâcher son séjour… ni la toucher à nouveau  !
Mais de son côté, Will ne pense qu’à Ruby depuis ce fameux soir. Deux ans que la belle rousse lui file entre les doigts, et il le sait, ces vacances représentent son ultime chance de la faire tomber dans ses bras…

  • Back to you une sortie rééditée de Célia Haden le 10 novembre prochain. Ce roman est précédemment paru sous le titre de  Toi & Moi contre le reste du monde.

Résumé : Benjamin et Inès se connaissent depuis toujours. À l’adolescence, leur attirance mutuelle devient une évidence, laissant place à une histoire d’amour passionnée. Mais tout bascule lorsque Benjamin part sans donner d’explication.
Deux ans plus tard, la jeune femme ne s’est toujours pas remise de cette rupture. Le pouvoir de son regard captivant et la sensation de sa peau contre la sienne sont toujours ancrés dans sa tête et dans son cœur. Alors, quand elle recroise Benjamin à l’occasion d’un mariage, Inès est plus perdue que jamais. Son premier amour est devenu un pompier attirant et sûr de lui… Et il semble bien décidé à la reconquérir. Mais Inès parviendra-t-elle à lui pardonner  ?

Résumé : A la suite d’une relation toxique, Giulia a érigé une barrière autour de son cœur. Les hommes, c’est fini  ! Même le gentil Luca, au charme dévastateur, ne la fera pas capituler.
Luca, quant à lui, doit se concentrer sur les courses de moto s’il veut décrocher le podium. Il n’a pas de place pour une relation dans sa vie. Mais son coup de foudre pour la belle Giulia vient tout chambouler… Surtout lorsqu’il apprend le retour de l’ex de Giulia  : sa belle au visage d’ange est en danger, Luca fera tout pour la protéger.

&H DIGITAL 

5 sorties numériques à rajouter dans dans vos liseuses cette semaine. Cliquez sur les titres pour découvrir les résumés et plus si affinités :

252350903_1591823164493005_5508148429979833120_n

Cette année, c’est Noël à volonté ! une romance de Noël de Solenn Morgan.

Don’t Break My Heart d’Audrey C.

Mon beau sapin, roi des enfoirés (que j’aime ton fessier) de Deborah Guérand 

Alone With You d‘Emma Saucet.

Anti-Boyfriend de Kisten Douglas

Editions Addictives 

Plusieurs sorties pour cette semaines chez les éditions Addictives en ebook, en poche et en broché :

251389372_622477672083040_1461265183017429515_n

Résumé : Partager une coloc avec la sœur de son meilleur pote ? Mauvaise idée !
Néoh partage un appart avec son ami de toujours, en Italie, où ils vivent depuis cinq ans. Le soleil, la dolce vita, les rives du lac de Garde, les filles… Il mène, en apparence, une vie de rêve ! Jusqu’au jour où débarque Auréa, la sœur de son coloc. La dernière fois qu’il l’a croisée, elle avait 16 ans. La dernière fois qu’il l’a croisée… elle n’était pas aussi troublante.
Très vite, Néoh comprend qu’il doit étouffer ce désir dévorant que la jeune femme attise sous sa peau. Mettre des barrières entre elle et lui s’il ne veut pas craquer devient alors une question de survie. Sauf qu’Auréa est… trop solaire, trop piquante, trop à l’aise dans ses baskets. Terriblement sexy. Et surtout bien décidée à le provoquer ! Seulement, il a de très bonnes raisons de la tenir à distance, des raisons qu’il ne lui avouerait pour rien au monde. Et que son meilleur ami, le frère d’Auréa, se chargera de lui rappeler. Entre eux, c’est impossible. La petite sœur de son meilleur ami lui est inaccessible. Interdite. Néoh en a parfaitement conscience alors… pourquoi crève-t-il tant d’envie qu’elle lui cède ?

  • Nos amours contraires – Poche : Si vous avez appréciez Rebellious d’Erin Graham, sorti aussi sous le titre d’Esquisse alors bonne nouvelle pour les fans de cette belle romance inédite. Le 11 novembre, vous pourrez la rajouter à vos bibliothèques en format poche.

Résumé : Leur point commun ? La peinture. Leurs différences ? Tout le reste. Mystérieux et insaisissable, Gabriel n’a ni Dieu ni maître. Après un début de vie difficile et des choix pas toujours judicieux mais assumés, il sait ce qu’il veut : être libre. Et la recette de la liberté est simple : peu d’amis et pas d’amour. Aussi joyeuse et lumineuse que Gabriel est secret et solitaire, Anouchka est son contraire : elle ne se sent vivre qu’auprès de sa famille et de sa bande de copains. Pourtant, une attraction très forte naît rapidement entre ces deux êtres que tout ou presque oppose. Gabriel est persuadé que personne, pas même Anouchka, ne pourra le ramener vers la lumière. Mais Anouchka cache plus de ressources qu’il ne le croit, et la confrontation s’annonce tellement explosive que même Gabriel ne saurait rester indifférent…

Résumé : Un (énorme) mensonge, un (inavouable) coup de foudre… Et puis quoi encore ? Jusque-là, April menait une existence paisible, sans stress ni complications. Tout bascule lorsque sa jumelle, May, lui demande d’échanger leurs vies. Vu sa dette envers elle, impossible de refuser… En l’espace de vingt-quatre heures, April prend donc la place de sa soeur, récupère son job de publicitaire auquel elle ne connaît rien, le monstre velu que May appelle un chien, et même Tybalt Emerson, un mec parfaitement parfait et pas du tout prévu au programme. Promis, c’est juste pour une semaine ! Ou deux… Un mois maximum ! Ce plan aurait presque pu fonctionner, mais c’était sans compter Tybalt, son regard qui vous happe, son sourire dément, son charme ravageur et son lot de mystères. Les complications ? Petit 1, il est son boss. Petit 2, ils vont devoir cohabiter. Petit 3, il n’a pas du tout l’air de vouloir la laisser filer… Ah oui, dernier petit détail de rien du tout : il ne doit jamais, au grand jamais, savoir qui elle est !

  • Foutu coloc – Broché : le 11 novembre prochain, vous avez rendez-vous avec la sortie en papier de Foutu Coloc de Lou Garance 

Résumé : Craquer pour le meilleur ami de son frère ? Mauvaise idée ! Emménager avec lui ? Encore pire ! Quand elle emménage dans la coloc de son frère et de la bande de potes de ce dernier, Scarlett sent qu’elle est foutue. Elle n’arrivait déjà pas à se sortir Nolan Jones de la tête en habitant à des milliers de kilomètres de lui, alors comment pourrait-elle l’oublier maintenant qu’elle est de retour à Boston, et surtout… qu’elle occupe la chambre juste à côté de la sienne ? Pourtant, son crush de toujours ne lui donne aucune raison d’espérer : il la taquine comme si elle était sa petite soeur ! Elle sait qu’elle doit accepter qu’il ne la verra jamais autrement. Mais entre les soirées passées à se défier, les rapprochements troublants sur le canapé et l’étincelle nouvelle qu’elle décèle dans le regard de Nolan, ce « jamais » pourrait bien devenir un peu flou…

Shingfoo 

251233868_289911582995820_8591355489728809339_nLove Rescue de Cherry Of The Cake qui sortira en numérique le 11 novembre prochain.

Résumé : Ethan est un vétérinaire reconnu et accompli à qui tout sourit. Entre ses mains guérisseuses, les petites bêtes – et les plus grandes- n’ont aucune inquiétude à se faire. D’ailleurs, sa réputation n’est pas due au hasard : il est le meilleur. Grand, beau, le cœur sur la main… Supervéto a finalement tout du gendre idéal ! Mais il faut se méfier des apparences… Et ça, Victoria, jeune reporter indépendante au caractère explosif, le sait bien ! Elle voit tout de suite clair dans son jeu. La rencontre est compliquée mais le pire reste à venir ! La rédactrice en chef du magazine dans lequel elle travaille l’envoie faire un dossier complet sur le terrain sur le jeune homme, avec impossibilité de refuser. Contrainte et forcée, elle va devoir se coltiner Evan tous les jours si elle veut mener à bien sa chronique. Heureusement Victoria est pleine de ressources, et même si elle a quelques difficultés – parfois – à contrôler ses émotions, elle est peut-être la seule à pouvoir dévoiler ce qui se cache sous le masque du beau vétérinaire…Mais aimera-t-elle ce qu’elle va découvrir ?

Black Ink éditions 

252310952_592679741853061_3609616541598927653_nKalliopée, tome 1 : Le sacrifice d’une princesse, une réédition de Koko Nhan qui arrivera dans vos PAL numériques le 12 novembre prochain.

Résumé : Après des années de combats sanglants, Kalliopée accepte de renoncer à sa liberté en épousant le prince du royaume ennemi afin de ramener la paix. Dans un monde où les femmes sont plus des esclaves que des épouses, elle est toutefois heureuse de se retrouver unie à son premier amour, Karel. Mais la vie est cruelle et la guerre change les hommes.

Karel est devenu un héritier au trône, dur et impitoyable, qui hait viscéralement les viridiens. S’il n’hésite pas à malmener Kalliopée, sa détermination s’effrite face à ses yeux vairons. Entre désir et haine, complots et machinations, espoirs et désillusions, le coeur de la princesse résistera-t-il au sacrifice de sa liberté ?

Auto-édition 

250971260_1077258186410816_4977295601669189030_n

Chris Mas de Marie HJ rejoint vos PAL le  11 novembre prochain. Comme tous les ans, l’auteure vous offre un conte de Noël pour adultes. Vous y trouverez des êtres magiques, des sortilèges, une chauve-souris qui parle et une médium un peu trop originale. Quelques scènes intimes explicites également et peut-être, sans doute, éventuellement une romance sous la neige.

Résumé : Sauver Noël en trouvant des jouets sur Terre ? C’est la mission confiée à Chris Mas cette année. Non pas qu’il soit doué ou de confiance. Il est simplement considéré comme l’unique responsable de l’incendie qui a ravagé la réserve du père Noël. Ce qui selon lui reste très discutable. Quoi qu’il en soit, quand Nico décide, son fils adoptif obéit. Pour le meilleur ou pour le pire. Peut-être même surtout pour le pire, d’ailleurs. Arnaud, fabricant-menuisier au bord de la faillite, ne s’attend pas à ce qui va bientôt débarquer dans son petit univers déjà compliqué à gérer. Un tourbillon de magie, une rafale de surnaturel… Un ouragan de sensualité et un cyclone de passion… L’homme venu tout droit d’un recueil de contes et légendes n’a rien à voir avec ce qu’on y décrit. Autant insupportable que séduisant, de son côté Chris perd totalement ses moyens devant cet homme trop attachant. Une collaboration aussi étrange qu’hypnotique semble inéluctable. Lorsque la soif de découverte bouillonne entre deux êtres, le pire peut facilement devenir bien mieux que juste « meilleur ».

Wishlist des étoiles

251990447_731328288262729_8225180866670392317_n

Collection Infinity

  • Combattre ses démons : Sur la corde raide #2 : Aly Martinez nous fait le bonheur de sortir le 2e tome de cette saga que nous attendions avec impatience. Le 1er était un coup de cœur et on attend beaucoup de ce 2e volet qui arrivera dans nos PAL numériques dans un premier temps le 10 novembre. Pour info, les tomes de cette série de la Collection Infinity peuvent se lire indépendamment.

Résumé : Un dernier combat qui pourrait tout changer, si Fint parvient à vaincre ses démons…

Je viens d’une famille de combattants. J’ai toujours pensé que je suivrais le même chemin et que sur le ring, rien ne pourrait jamais m’arrêter. Jusqu’au jour où j’ai sauvé la femme que j’aimais mais qu’il m’était impossible d’avoir.

Je suis devenu un héros avec pour seule récompense cette chaise roulante qui ne me quitte plus. Depuis, ma vie est devenue un cauchemar. Du moins, jusqu’à ce que je la rencontre.

Ash Mabie a un sourire à couper le souffle et un rire capable d’apaiser cette rage qui couve en moi. Et si sa spécialité est de s’enfuir, je suis capable de tout pour la suivre. Je suis désormais sur la corde raide. Et pour elle, je dois mener les batailles les plus difficiles de ma vie.

Me battre contre les démons de notre passé. Me battre pour mon avenir. Me battre pour elle.

Hugo Roman

  • Layla , une sortie en numérique et en broché de Colleen Hoover qui nous fait beaucoup envie comme à chacune de ses sorties.

RésuméL’amour défie la mort…
Lorsque Leeds rencontre Layla, il est sûr que c’est la femme de sa vie. Leur amour est profond, l’alchimie parfaite entre eux. Ils s’aiment tout simplement, mais leur relation est menacée par un terrible accident qui conduit Layla à l’hôpital pour un long séjour.
Lorsqu’elle en sort, Leeds lui propose de retourner dans le Bed&Breakfast où ils se sont rencontrés, pour sa période de convalescence. L’atmosphère paisible sera parfaite pour la jeune femme encore fragile et cela leur permettra de se rapprocher à nouveau.
Car Layla est différente de celle qu’il a connue. Est-elle encore affectée par l’accident ? A-t-elle définitivement changé ?
Et puis, il y a Willow, qui réside aussi dans le Bed&Breakfast. Qui est-elle ? Et pourquoi Leeds se sent-il irrésistiblement attirer par elle alors qu’il aime profondément Layla ?

Merci les étoiles pour votre attention et à la semaine prochaine !

251873648_635851094089095_310154151862256215_n

Catégories PAL

Les P’tites étoiles découvrent Les Enquêtes de Myrtille & Barnabé


Coucou les grandes et petites étoiles ! Aujourd’hui Bruno et Arnaud enquêtent aux côtés de Myrtille et Barnabé « Rendez-nous la maitresse » de Céline Saint-Charle (auteure) et Rachel McQuade (illustratrice).

Description :

À l’école Pierre Perret, dans la classe des CP-CE1, c’est la déception. Amélie Charmante, la maitresse, est absente. Il y a bien une remplaçante, mais elle ne connait ni les enfants ni les habitudes d’Amélie. Une maitresse malade, ça arrive, ce n’est pas grave. Pourtant, cette fois, Myrtille et Barnabé sentent qu’il se passe autre chose, que monsieur Cailler, le directeur, ne leur dit pas tout. Il est temps de fouiner un peu, pour retrouver leur maitresse adorée. Une série destinée aux jeunes lecteurs, qui aborde tout en douceur des thématiques fortes et permet d’entamer le débat pour répondre aux questionnements des enfants…

L’avis d’Arnaud (8 ans) :

J’ai beaucoup rigolé. Rien que de penser à certains moments, je suis encore mort de rire ! Surtout avec l’homme dindon et les blagues de Renaud.
La maîtresse qu’ils ont d’habitude est super, mais pas la remplaçante. Je n’aimerai pas l’avoir comme maîtresse. Elle me ferait peur quand elle crie.
C’est normal de vouloir savoir où est leur gentille maîtresse… Le mystère est compliqué à résoudre, car ils n’ont pas beaucoup d’indices.
Les illustrations sont très bien et grandes. Les visages montrent bien leurs émotions.
Je trouve que les jeux à la fin du livre sont bien. Ça fait réfléchir.


L’avis de Bruno (11 ans) :
La nouvelle maîtresse est un peu méchante, elle crie et les prend pour des bébés.
C’est bizarre qu’Amélie ne soit pas là et que personne ne dise pourquoi.
Je ne les aiderais pas parce que j’aurais peur de me faire gronder.
(Arnaud ajoute : moi aussi, j’aurais peur, mais j’enquêterai quand même.).
Les dessins sont bien.
J’ai aimé faire les jeux à la fin !


Mot de maman :
Les enfants ont aimé cette histoire, ils avaient hâte de savoir ce qui est arrivé à la maîtresse. J’aime beaucoup l’idée de retrouver ses personnages avec d’autres enquêtes. Toutes les histoires sont indépendantes et il n’y a pas d’autres précis de lecture.
La mise en page est très agréable et les illustrations reflètent parfaitement les caractéristiques et les émotions des personnages.
Comme annoncé dans le résumé, ce livre permet en effet d’ouvrir en douceur la discussion sur un thème fort et parfois compliqué à traiter avec des enfants.
Nous lirons avec plaisir les autres tomes déjà parus !



L’avis de Charlotte sur Te faire fondre de Marine Hope


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Te faire fondre de Marine Hope publié par Shingfoo éditions.

Titre : Te faire fondre

Auteur : Marine Hope

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Jusque-là, la vie de Thaïs a surtout été incidents et mauvais coups du sort. La fin de ses études approchant, la jeune femme décide de prendre un tout nouveau départ. Loin… jusqu’en Suède ! Elle rêve de ces paysages enneigés féériques, loin de sa grisaille parisienne et aussi, malheureusement, loin de sa famille et de sa meilleure amie.

Mais le stage qu’elle s’apprête à réaliser va durer un semestre et elle compte bien en profiter !

Enfin ça, c’était avant de rencontrer le séduisant et taciturne Sören Nilsson, le stéréotype même du viking, et accessoirement son maître de stage.

Après une première rencontre mémorable, une chose est claire : la vie en Suède ne va pas être des plus simples. Entre le boulot et ses collègues qui ne sont pas tous très accueillants, la langue qu’elle ne connaît pas, et surtout, l’attirance assez gênante qu’elle éprouve pour son patron, rien ne va plus.

Oui, parce que même si ce type est aussi changeant que la météo parisienne, il l’attire inexorablement.

Tout ceci sans oublier sa poisse légendaire, qui va la conduire dans des situations hautement inconfortables ! Juste de quoi énerver le beau et mystérieux Sören, qui ne semble pas vouloir réchauffer l’ambiance…

Réussira-t-elle à le faire fondre malgré cela ? Après tout, à Noël, tout devient possible…

Mon avis :

La vie de Thaïs s’apprête à prendre un tournant : elle quitte sa vie parisienne pour faire un stage dans le cadre de ses études. Elle va partir en Suède pour un semestre loin de ses habitudes, mais malheureusement aussi loin de sa meilleure amie ! Elle adore découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles cultures. Ce stage est un rêve pour elle !

Quel que soit le lieu où elle se trouve, s’il y a une chose qui ne change pas dans le quotidien de Thaïs, c’est sa maladresse chronique, qui lui fait vivre des situations particulièrement embarrassantes et ça très régulièrement !

Malgré l’appréhension de la nouveauté, elle est très enthousiaste et motivée par cette nouvelle expérience qu’elle va vivre. Elle déchante quelque peu à la rencontre de son patron maître de stage Sören qui est plutôt distant et taciturne, mais tellement séduisant quel crack pour ce beau viking. Arrivera-t-elle à se rapprocher de lui ?

Thaïs est une jeune femme peu sûre d’elle terriblement maladroite, mais qui a envie de découvrir le monde professionnellement, elle aime le métier qu’elle apprend et se donne à fond pour enregistrer un maximum d’informations.

Sören et ton patron plutôt proche de ses employés, mais n’en reste pas moins exigeant. Il s’est imposé et a imposé à ses collègues, une règle : pas de relation personnelle au travail. Une règle indispensable pour le bon fonctionnement de sa société et pour éviter les malaises et disputes de couple. C’est un principe auquel il ne déroge jamais… Enfin, l’arrivée de la jeune stagiaire va mettre à mal cette décision.

Entre eux, la tension est palpable, mais le manque de confiance de l’une et la distance imposée par l’autre ne favorise pas un rapprochement. Le contexte dans lequel ils se rencontrent et évoluent n’aide pas non plus. Sören ne veut pas mettre en difficulté sa société et Thaïs ne compte pas risquer son stage et la validation de son diplôme.

J’ai beaucoup aimé les deux personnages que l’on apprend à connaître grâce à l’alternance des points de vue Thaïs est terriblement touchante malgré ou grâce à ses maladresses qui m’ont fait rire plus d’une fois. Sören quant à lui m’a fait craquer, mais aussi quelque peu agacée par moments, bien que je comprenne ses hésitations.

La plume de l’auteur est très agréable addictive et fluide ce qui permet de passer un très bon moment. Te faire fondre est une lecture dépaysante mélangeant humour et sentiments sur un fond de fêtes de Noël… Laissez la magie opérer !

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Il descend, récupère mes valises et avance jusqu’à l’entrée du bâtiment. Une fois sûr que je suis en mesure de me débrouiller, il repart vers sa voiture sans un mot. Charmant.

– La politesse, c’est vraiment pas son truc ! murmuré-je.

Je vais pour attraper la poignée de ma valise quand j’entends des bruits de pas se rapprocher rapidement de moi. La silhouette de mon chauffeur se positionne à mes côtés.

– Tenez, me dit l’homme qui m’a amenée jusqu’ici, me tendant un petit dossier en carton.

– Merci, dis-je, attendant qu’il lâche les documents.

Au moment où il desserre ses doigts, je crois qu’il en a fini, mais avant que j’aie pu esquisser le moindre mouvement, un immense rictus s’affiche sur son visage, le rendant encore plus beau. Qu’est-ce qu’il peut bien avoir à sourire comme ça ?

– Oh et, je ne suis pas un prédateur sexuel rassurez-vous, commence-t-il. J’ai déjà vu des femmes dans ma vie et dans mon lit. Je n’ai pas prévu de vous tuer, ou alors pas tout de suite et j’aime beaucoup les Marvel.

Il s’éloigne, toujours en me fixant, petit pas par petit pas avant de clore sa tirade, me laissant scotchée sur place.

– Pas la peine de m’appeler Dieu, Sören Nilsson suffira. Je vous souhaite une très bonne soirée, mademoiselle Masson. À demain, huit heures au bureau !

Je m’étouffe plus d’une fois avec ma salive. La première, au moment où je l’entends prononcer ces phrases dans un français parfait avec un léger accent, lui donnant encore plus de charme. La seconde, quand j’assimile qu’il a tout compris de mes propos précédents et de ma discussion avec Sam. Et la dernière, lorsque je percute que le mec que je prenais pour un potentiel tueur en série se faisant passer pour un chauffeur est en vérité mon patron, l’homme qui tient mon sort entre ses mains.

Belle entrée en matière, Thaïs. Bravo !

L’avis de Charlotte sur Séduction et plus si affinités #2 de Lem Havesson


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Séduction et plus si affinités #2 de Lem Havesson publié chez Juno Publising France.

Titre : Séduction et plus si affinités #2

Auteur : Lem Havesson

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 19,50 €

Résumé :

Avec Raphaël et Drake, tout est une question d’équilibre, de confiance et de complicité. Entre l’indépendance affirmée de l’un, la possessivité marquée de l’autre, leurs caractères bien trempés représentent autant de difficultés à gérer au quotidien… Le début de leur vie de couple exige quelques ajustements, sous les yeux attentifs de Naël et Mike, leurs colocataires et amis, toujours très bon public.

Arrivé du Japon, Eiji, le cousin de Drake, va mettre les nerfs de tous les habitants du loft à rude épreuve et provoquer de stupéfiantes révélations. Décidé à jouer les perturbateurs, le séduisant Japonais usera de tous les subterfuges… Bientôt, pour Drake et Raphaël, rattrapés par leur passé respectif, se succèdent des moments délicats. Sauront-ils les négocier pour vivre le plus beau des épilogues ?

Mon avis :

Drake et Raphaël avancent doucement, mais sûrement dans leur relation. Ils travaillent à l’équilibre de leur couple, tentent de trouver leurs marques, et d’avoir confiance en l’autre. Ils vivent toujours ensemble et avec leurs amis Naël et Mike.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé les habitants du loft. Drake en maître des lieux, mais il est plus apaisé et à l’écoute des besoins des autres depuis que Raphaël est entré dans sa vie. Raphaël de son côté, s’habitue à sa nouvelle vie et tente de dépasser ses angoisses. Ensemble, ils essaient de trouver un équilibre et d’envisager un avenir commun… Cet équilibre instable risque d’être mis à mal par l’arrivée de Eiji, le cousin de Drake, dont l’attitude fait monter la tension dans le loft. Et pour cause, il n’hésitera pas à jouer les provocateurs. Arriveront-ils à le supporter ?

Drake comme Raphaël auront à faire face aux zones d’ombre de leur passé respectif. Sauront-ils les affronter ensemble ? Naël et Mike sont toujours présents pour leur couple d’amis et les aideront tant que possible à passer les épreuves qui les attendent. J’aime beaucoup les petits surnoms inventés par Naël pour l’ensemble des habitants du loft. Il ne manque pas d’imagination !

Plus que l’histoire d’un couple, c’est les quatre amis que l’on suit. C’est très agréable de les voir évoluer. Chacun des personnages à son propre caractère, tous assez marqués. Ils sont attachants.

Ce deuxième tome m’a autant plu que le premier. Un léger suspense vient se greffer à cette histoire de par leur passé quelque peu envahissant. La passion et l’humour sont toujours au rendez-vous. . Le tout permet de passer un très bon moment !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Désolé ! J’ai été distrait…

Les iris clairs fixés sur un point derrière lui, Mike se retourna et avisa les arrivants. Drake, flanqué de Vince et… Eïji. Il comprit aussitôt la cause de la brusque distraction de son adversaire. Le fameux cousin. Un an depuis sa dernière visite… Toujours le même ! Regard de velours noir, paupières un peu lourdes. Un mélange séduisant et mystérieux. Une caractéristique familiale partagée avec Drake, mais pour le reste, ils présentaient des variantes notables. Le teint neigeux, les traits délicats, la bouche charnue, sans excès, et le petit nez court. Sans oublier une chevelure d’un noir de jais, relevée en une longue queue de cheval. La silhouette d’une minceur peut-être excessive figurait une apparence élancée, mais d’une fragilité trompeuse. Le corps svelte, tout en muscle, s’apparentait à une véritable machine de guerre. Face à lui, Drake, comme le coach, ne faisait pas le poids et l’admettre ne les ravissait pas. Et puis cet air un rien hautain… un pur produit Asama !

Mike nota le pincement des lèvres du cousin quand il repéra Raphaël, trempé de sueur, et qui dégageait une énergie éclatante. La séduction dorée du jeune homme challengeait sans peine celle, moins lumineuse, du Japonais piqué au bas du ring. Le métis avisa l’échange de regards entre les deux protagonistes. Rien d’une saine curiosité, de part et d’autre, plus une dangereuse rivalité. Raphaël, sa sérénité retrouvée, pouvait se révéler coriace. Drake allait encore ramer avec ses deux « prétendants » ! Mike comprenait maintenant la nécessité de la concentration revendiquée par son pote.

— Raphaël, ramène tes fesses par là que je te présente !

De toute évidence, Drake ne changerait rien à ses habitudes et ses mots « choisis ». Les deux adversaires quittèrent le ring. Au passage des cordes, du côté opposé, Mike retint Raphaël.

— Raph, quoi qu’Eïji dise ou fasse, ne lui fais pas le plaisir de réagir. Drake t’adore, ne l’oublie pas ! Un conflit ouvert entre vous deux, évite ! Laisse plutôt Eïji se planter tout seul ! Ne bronche pas ! Même si tu as envie de lui éclater sa jolie petite tronche. En plus, c’est lui qui te referait le portrait, c’est un crack en arts martiaux… Pas la peine d’en arriver là ! En combat, il sait garder son sang-froid et s’amuser avec la concurrence, mais en dehors, quand il est émotionnellement impliqué, il s’énerve beaucoup plus vite. Si tu restes calme, il finira par craquer. OK ?

— OK !

Les P’tites étoiles du mercredi fêtes Halloween avec Galopin !


Coucou les grandes et petites étoiles ! Aujourd’hui Bruno et Arnaud font des farces avec « Galopin prépare Halloween » de Stéphane Soutoul (auteur) et Audrey Lozano (illustratrice).

Description :

Galopin est un petit garçon qui déborde d’imagination. Avec ses amis, il décide d’organiser un Halloween inoubliable. Mais attention aux bêtises ! Citrouilles grimaçantes, bonbons en pagaille et masques de monstres : cette année, la fête des sorcières promet d’être horriblement amusante.

L’avis d’Arnaud (8 ans) :

Galopin est farceur, gentil, pas très effrayant et généreux. Le plan de Galopin est super, il a beaucoup d’imagination. Pour se mettre dans l’ambiance et décorer la maison, il a fallu plein d’objets. Le meilleur déguisement est celui de son copain : en diable.

Le nom de la voisine est trop drôle. J’ai aimé le jeu de mots que les enfants ont fait avec son nom. Et j’ai aussi aimé le nom du voisin.

J’ai beaucoup ri des farces faites par Galopin et ses copains. J’aurais aimé faire partie de la bande de copains.

L’histoire était bien. Le livre est très bien illustré, j’adore les grandes images, car on voit plein de détails. Ma préférée, c’est celle avec Mme Crotino !

J’aimerais bien lire d’autres histoires de Galopin.

L’avis de Bruno (11 ans) :

C’est une belle histoire. Galopin fait un peu peur. J’aime bien Halloween, car j’adore me déguiser comme Galopin et ses copains. Je n’aurais pas aimé subir les farces de Galopin.

Les illustrations sont très belles. Ma préférée, c’est avec le voisin.

Mot de maman :

C’est un très beau livre, que je suis contente d’avoir dans ma bibliothèque !

Galopin ne manque pas d’imagination et de ressources quand il s’agit de faire des farces ! J’ai beaucoup aimé cette histoire, pleine d’humour. Elle est très adaptée aux enfants et aux plus grands, nous avons passé un très bon moment avec cette lecture, nous avons beaucoup ri.

De plus, le vocabulaire est très riche. Les illustrations sont superbes et collent parfaitement à l’histoire.

Nous lirons bientôt « Galopin créé son club de lecture. »

L’interview de Marie Anjoy,


Bonjour les étoiles,

Venez faire la connaissance de Marie Anjoy, auteure de la saga Troubled Hearts en quatres tomes publiés chez So Romance, de Au bout du chemin publié chez Studio 5 éditions, et de Mayfly’s Partners écrit en duo avec Laureline Roy, publié chez So Romance.

Bonjour Marie, merci de nous accorder de ton temps pour cette interview ! Nous allons commencer, si tu le veux bien, par une présentation de toi : Qui es-tu ? Que peux-tu nous dire sur toi ?

Marie Anjoy

Je suis infirmière à la retraite depuis presque 5 ans. J’habite le sud de la France, et j’ai la chance d’avoir l’impression d’être tout le temps en vacances en habitant au bord de la mer. Je suis mamie de deux petites filles adorables, et l’ainée est une dévoreuse de livres. Beaucoup de choses, en dehors de mon métier d’infirmière, me passionnent comme les voyages, la photo, la créa graphique, la cuisine. J’ai longtemps tenu plusieurs blogs. Un où je partageais mes recettes, un autre pour des jeux d’écriture et le dernier pour des retours de lecture. C’est le seul actif à ce jour. Et encore de moins en moins. Je cuisine moins qu’avant, je n’ai pas le temps de participer à des défis écriture, les chroniques c’est chronophage. Je suis addict à la lecture depuis longtemps, au départ une fan de thriller et de polars, jusqu’à ce que je découvre la New Romance et qu’elle m’entraine vers une nouvelle passion : écrire des romances dans ce genre.

D’où t’es venue l’envie d’écrire en général ?

J’ai toujours aimé coucher mes émotions sur le papier, jongler avec les mots les faire rimer en jouer pour mon plaisir et pour des défis d’écriture organisés par des blogs. Les poèmes sont mes premiers textes. Puis un jour j’ai partagé une histoire via Wattpad pour que mes copines de boulot puisse la lire en live. Elles étaient super accro. C’est devenu mon premier roman.  

L’écrire est une passion ?

Oh oui, celle qui me comble le plus, parce qu’au bout quelqu’un va te lire et tu vas le faire rêver autant que le font les personnages que tu crées. C’est un moment de symbiose totale avec eux tandis que tu couches sur le papier leur histoire.

Quand et dans quel contexte est née ta première histoire ?

Relativement récemment. En découvrant un nouveau genre littéraire avec 50 nuances de Grey, après quelques lectures décevantes, je me suis lancé le défi d’en écrire une, une de celle que j’aimerai lire. Comme de nombreux auteurs à leur début, à ce qu’il se dit.

Parlons maintenant de tes lectures. Quel est ton type de lecture de prédiction ?

Je n’en ai pas. Je suis éclectique. Le seul genre que je ne lis pas c’est la BD, malgré les efforts de ma nièce pour m’y faire adhérer, et je n’ai pas encore tenté le roman graphique. Mais on ne peut jamais dire jamais

Quel est le roman qui te tiens le plus à cœur ?

J’en ai plusieurs, dans des genres différents. Forbidden de Tabitta Suzuma, L’australienne de Nancy Cato et La nuit des temps de Barjavel

Quel est le dernier roman que tu as lu ?

Les âmes louves de Juliette Pierce, pour une LC. Malgré ma PAL énorme, je ne lis pas beaucoup en ce moment, je ne suis pas prête de la vider          

Quel est ton dernier coup de cœur ?

Clair Obscur de Lily Haime, une romance MM

As-tu un auteur ou une auteure dont tu ne loupes pas les sorties ?

Anne Cantore. J’adore ses bouquins et je kiffe sa personnalité.

Concernant tes écrits, quel est le sujet de ton dernier roman (Au bout du chemin) ?

Les épreuves que rencontre une jeune femme atteinte d’un cancer du sein, soutenue par une bande d’amis, et qui va faire de belles rencontres.

Quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration pour l’histoire ?

Pour celle-ci, une histoire racontée par des amis et qui les avaient beaucoup choqués. Et bien évidement tout mon vécu personnel dans le milieu médical, toutes ces femmes avec la leur propre. Ayant travaillé de nombreuses années dans un service de gynécologie où nous suivions les patientes de l’intervention à la fin, soit du traitement, soit jusqu’à leur dernier souffle, je maitrise forcément bien le sujet 😊.

Pour les autres, la vie quotidienne, ses drames et ses beautés.

Quelle est ton inspiration concernant les lieux ?

Ma région, mon hôpital que je profite de mettre à l’honneur pour ce roman, et en règle générale des endroits que je connais, que j’aime au point de vouloir les faire découvrir aux lecteurs, comme la région Bordelaise, Paris, New-York, pour la saga Troubled Hearts et la Corse dans un manuscrit en CL (comité de lecture), qui j’espère sera acceptée par la ME.  Tu croises les doigts avec moi ?

Bien sûr que je croise les doigts et surtout je suis impatiente de le lire ! Quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration pour les personnages ?

Des médecins, des soignants pour Tom, Tristan et Marina.

Pour Lorenzo, euh, je peux pas le dire 😊

Emma, on en a parlé.

Lou, personne en particulier, j’ai juste brossé le portrait de l’amie parfaite, mais elle existe sûrement pour quelqu’un

Mais c’est particulier à ce roman, parce que pour les autres, ils sont nés comme ça.

Quels sont les qualités et défauts des personnages principaux ?

  • Emma : Est une jeune femme fidèle en amitié et en amour. Dévouée aux autres, généreuse, aimante, très sensible. Elle manque de confiance en elle. Attend trop de sa mère, est trop docile et conciliante.
  • Tristan : Généreux, encourageant, sensible, possède un fort esprit de famille. Associable, taciturne et renfermé depuis le drame qui l’a frappé.
  • Lorenzo : Est le plus exécrable des personnages : dominateur, macho, arrogant, égoïste, manipulateur, capricieux… Des qualités ? On aura beau chercher, je crois qu’on en trouvera pas

En effet, difficile de trouver des qualités à Lorenzo… As-tu des points communs avec tes personnages ?

Quelques-uns. Mais je ne les dévoilerai qu’en présence de mon avocat.

Mdr

Comment c’est passé l’écriture ? Le moment le plus agréable ? Le plus difficile ?

Comme d’habitude, une fois que je suis immergée dans une aventure qui me tient à cœur, ça roule tout seul.

Je dirais que le plus difficile pour ABC (Au Bout du Chemin) a été de choisir le mode narratif, dans le premier jet, à la 1e personne et à 2 voix. Mais il me semblait que la narration extérieure semblait mieux convenir, mais je n’étais pas certaine de faire passer les émotions de la même manière que dans une approche à une voix.

J’avais vraiment peur de pas parvenir à faire passer les émotions dans narration extérieure. Cela me semblait plus facile lorsque l’on donne la parole au protagoniste. Finalement, c’est passé avec mes bêtas, sauf avec une qui n’est pas arrivée à se plonger dans l’histoire à cause du mode narratif, ce qui m’a fichu un peu la pétoche.

Je te comprends, cela me bloque aussi dans beaucoup de lecture, mais pas avec tes romans dans lesquels les émotions passent merveilleusement bien ! Quels sont tes rituels d’écriture si tu en as ?

Je n’en ai pas contrairement à de nombreux auteurs.

Ecris tu en musique ?

Non, j’aime le silence.

Que voudrais-tu dire de plus, sur toi ? Tes personnages ? Aux lecteurs ?

Sur moi : Que mon boulot marque énormément mes écrits.

Sur mes personnages de manière générale, donc ceux d’Au bout du chemin et de la saga Troubled Hearts :

Ils sont tous un peu écorchés vifs, traversent des épreuves plus ou moins difficiles, et sont toujours soutenus par une bande d’amis. Ils luttent pour avancer dans la vie pas toujours facile que je leur ai concoctée.

Aux lecteurs :  Si vous ne connaissez pas encore mon univers, je vous invite à le découvrir et à me donner votre avis soit sur mon compte Facebook, soit sur Instagram

https://www.instagram.com/marie_anjoy

https://www.facebook.com/Marie.Anjoy

https://univers-de-marie-anjoy.jimdosite.com/

INTERVIEW BY LES ETOILES : Questions / réponses courtes

  • Ta plus grosse peur :
    • Je suis phobique du dentiste
  • Ta plus grosse honte :
    • Ben, j’ai trop honte pour la partager
  • Ton plus gros fou rire :
    • En rapport avec ma grosse honte, parce qu’en fin de compte, l’incident nous fait très rire après coup
  • Ta plus grosse boulette :
    • Je suis la reine des boulettes. Alors en trouver une
  • Ta plus grosse déception :
    • Joker
  • Ta plus grosse envie :
    • Satisfaire encore longtemps mes plus fidèles lecteurs

Merci beaucoup pour cette interview, c’est un plaisir d’en apprendre plus sur toi !

Je vous mets ci-dessous les liens vers les chroniques déjà faites :

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Troubled Hearts 4 : le temps d’aimer de Marie Anjoy


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Troubled Hearts, tome 4 : le temps d’aimer de Marie Anjoy publié chez So Romance

Titre : Troubled Hearts, tome 4 : le temps d’aimer

Auteur : Marie Anjoy

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99€

Broché : 14,99€

Résumé :

Malgré les années passées à essayer de se fuir, ils sont irrémédiablement faits pour se retrouver.

Nina, dix-huit ans, l’ex-petite sauvageonne courant à travers les vignes, est devenue une jeune femme séduisante. Nul ne peut le nier, ni les saisonniers du domaine et encore moins Enzo. Nina, elle, voue à ce dernier un amour sans bornes, mais Enzo lui oppose leur différence d’âge, frein à une relation autre que fraternelle. Jusqu’à l’échange d’un baiser après lequel Enzo réagit étrangement. Meurtrie, elle s’envole pour New-York et y rencontre son futur patron (plutôt très sexy…). Parfait pour oublier Enzo. Mais quand ce dernier refera surface et que leur destin sera à nouveau mêlé, parviendra-t-elle à l’aimer malgré les démons qui le hantent ?

Mon avis :

La petite Nina, qui courrait derrière Enzo dans les vignes, à bien grandi. La jeune femme est depuis toujours amoureuse d’Enzo, mais le jeune homme la repousse avec comme argument leur lien quasi-fraternel et leur différence d’âge. Blessée, elle part poursuivre ses études à New-York. C’est là qu’elle fera la rencontre de son beau patron, idéal pour oublier son amour impossible. Mais qu’en sera-t-il lorsqu’ils seront de nouveau réunis ? Arrivera-t-elle à le considérer comme un ami ? Enzo, parviendra-t-il à se laisser apprivoiser malgré un passé trop encombrant ?

Depuis son plus jeune âge, Nina est amoureuse du beau Enzo. Mais puisqu’il ne veut pas d’elle, elle doit apprendre à l’oublier, à vivre loin de lui. Ce qu’elle fait avec brio, elle mène sa vie loin de sa famille, mais impossible de les oublier, Enzo encore moins…

Enzo, maintiens beaucoup de monde loin de lui. Il est toujours hanté par son passé et ne souhaite pas l’imposer à ses proches. Cependant, sous mauvaise influence, il risque de prendre de mauvaises décisions…

Les deux protagonistes principaux seront amenés à se recroiser. L’absence de contact, depuis de nombreuses années, a distendu ce lien qui les unissait. Arriveront-ils à s’apprivoiser de nouveau ? Deviendront-ils amis ? Des sentiments plus forts, feront-ils leur apparition ?

J’avais un peu peur de la jeunesse des personnages, mais ils ont bien grandi et ne sont plus si jeunes que ça ! Nina, contre l’avis de son cœur, va vivre loin de tous ceux qu’elle aime. J’ai apprécié la maturité qu’elle y gagne. Enzo de son côté et sans trop vous en dire, m’a fait chavirer, il a fait palpiter mon cœur, parfois malgré lui. J’ai eu beaucoup de peine pour lui, mais j’étais contente qu’il soit entouré d’amour et de bienveillance. J’étais ravie de retrouver ce clan que j’ai appris à connaître au travers des précédents tomes. Ils se soutiennent les uns pour les autres, sans faillir.

Ce dernier tome clôture magnifiquement cette très belle saga ! Les émotions sont prenantes, les larmes m’ont surprises à plusieurs reprises, mais j’ai aussi souri, ri, j’ai été en colère, bref, un tourbillon m’a entraîné dans cette histoire. Cette romance est délicieusement addictive.

Merci Marie Anjoy pour l’envoi de ce service presse et de m’avoir fait passer par une multitude d’émotions au travers de sa plume. Je me suis attachée à l’ensemble des personnages de cette saga, Nina et Enzo n’ont pas fait exception, bien au contraire. Je vous recommande vivement cette magnifique saga, riche en surprises et en émotions.

Extrait :

Je m’éloigne en riant à l’idée du sermon qui l’attend ; Suzie, connue pour user d’un langage ordurier dans ses éclats colériques, est mal placée pour cette leçon de morale. Arrivé à hauteur du jeune coq qui se pavane, je lui intime à voix basse, ne souhaitant pas être entendu, d’oublier Nina.

— Pourquoi ? Tu as des vues sur elle ?

— Fiche-lui la paix si tu ne veux pas avoir affaire à moi.

— Oh ! Chasse gardée ! insiste-t-il.

— Écoute-moi bien, Ducon. Nina, tu joues pas avec. Et si le message n’est pas assez clair, peut-être comprendras-tu plus distinctement celui de Mateo ? T’es en CDD, il me semble.

— Tu me menaces ?

— Je te mets en garde. Dois-je te rappeler les liens entre ta patronne et Nina ? Je ne crois pas qu’elle apprécierait si elle apprenait que tu lui tournes autour, vu ta réputation.

L’abruti, n’admettant pas de perdre la partie, se dresse sur ses ergots et rétorque :

— On peut bien faire ce qu’on veut, entre adultes consentants.

— N’essaie même pas de l’embrasser, parce que si je viens à l’apprendre, tu mangeras mixé pendant des semaines. Ne me tente pas. Et ça, oui, c’est une menace.

Devant mon air offensif, le gringalet change son fusil d’épaule.

— Bah, les chattes ne manquent pas dans le coin. Que je goûte à celle-là ou une autre…

À ces mots, mon poing fuse sur sa belle petite gueule et ma victime chancelle en hurlant. Aussitôt, Suzie m’interpelle, mais je fais fi de sa requête et hâte le pas pour quitter la propriété, sans un regard sur Nina, ignorant que je ne la reverrais pas de sitôt.

L’avis de Charlotte sur Red Python, save me de Alexia Clemens


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Red Python, save me de Alexia Clemens aux Editions Addictives.

Titre : Red Python, save me

Auteur : Alexia Clemens

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il est un redoutable biker des Red Python, elle n’est qu’une gamine de 19 ans. Tout les sépare, et pourtant…

Mason est l’homme de main des Red Python. Son rôle ? Maintenir l’ordre et le respect dans son club de bikers. Il assoit son autorité et celle de son club par le sang.
Quand Fallon débarque en leur réclamant de l’aide alors qu’elle a des ennemis invisibles à ses trousses, il voit rouge ! Hors de question de mettre en danger le club pour cette gamine sortie de nulle part !
Mais quand il comprend qui la menace, les cauchemars du passé ressurgissent et il décide de tout faire pour la protéger. Et il va vite se rendre compte que celle qu’il surnomme « baby » n’a rien d’un bébé !

Mon avis :

La vie de Fallon prend un tournant inattendu et débarque dans un club de biker, sa dernière chance de survivre. Enfin, si le menaçant Mason, homme de main des Red Python, ainsi que ses frères, acceptent de la protéger. Ce n’est pas gagné, car Masson est intransigeant et sa priorité est et restera le club, hors de question de se mettre en danger pour une gamine qu’ils ne connaissent pas !

Fallon est en danger, elle fuit pour trouver refuge dans un club de biker. Elle n’est pas convaincue que l’idée soit bonne, mais ses choix sont plus que restreints. L’accueil qu’on lui réserve lui donne envie de fuir… Très loin. Mais par une maladresse elle se retrouve obliger de rester avec les membres du club. La jeune femme est craintive, mais en même temps elle est décidée à ne plus se laisser dicter sa conduite et n’hésite pas à élever la voix pour se faire entendre, même face à de menaçants biker ! Personne ne la privera de sa liberté.

Mason aime l’action, être craint par ses ennemis et maintenir l’ordre au sein du club. Alors quand l’homme de main est désigné pour garder un œil sur elle, il voit rouge ! Cependant, on ne conteste pas les ordres, alors il s’en charge, mais que ce « baby » ne le cherche pas trop, sa patience a des limites ! L’ours grognon qu’il est, ne reste cependant pas insensible aux charmes de la demoiselle. Apprendre ce qu’elle a vécu et ce qu’elle cherche à fuir éveille en lui un besoin de la protéger sans limite.

Tous les deux ont beaucoup de caractère, ce qui donne des échanges quelque peu explosifs ! Leur relation commence de façon plutôt houleuse, puis progressivement, la tension devient palpable entre eux. Chacun d’eux va évoluer tout au long de cette histoire, leur passé respectif a laissé des traces. Ils vont devoir composer avec leurs forces et leurs faiblesses.

Les plumes des auteures, Alexia Perkins et Ellie Jade se marient à merveille pour devenir Alexia Clemens. Elles nous offrent une belle romance, pleine de suspense, de doutes, de remises en question et de passion ! J’ai passé un super moment avec les Red Python !!

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

P.S. : j’adorerais une histoire sur Saul ! 

Extrait :

Je ne sais pas qui a bougé, je ne m’en suis pas rendu compte, mais nous sommes désormais si proches qu’à chacune de mes respirations, ma poitrine rencontre son torse. Il plante son regard dans le mien, je ne parviens pas à déchiffrer la lueur que j’y lis, mais ses yeux sont brûlants, comme si des flammes y dansaient.
– Arrête de faire ça, murmure-t-il d’une voix sourde.
Je hausse un sourcil interrogateur, ne comprenant pas où il souhaite en venir. Mason lève une main et pose son pouce sur ma lèvre inférieure coincée entre mes dents. Je me fige, incapable ne serait-ce que de remplir mes poumons d’air.
– Ça. (Il plante de nouveau son regard dans le mien.) Et arrête de me regarder ainsi.
– Comment ? demandé-je d’une petite voix.
– Comme si ce n’était pas mon doigt que tu voulais sur tes lèvres, marmonne-t-il d’une voix rauque affreusement sexy.
Je bascule davantage la tête en arrière pour ne pas quitter son regard. Je me sens comme dans une bulle, loin de la réalité et de la peur qui me suit à la trace depuis quatre ans.
– Pourquoi ? Tu as peur de craquer ?

L’avis de Charlotte sur Un boss dans mon chalet de Erin Graham


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Un boss dans mon chalet de Erin Graham aux Editions Addictives.

Titre : Un boss dans mon chalet

Auteur : Erin Graham

Genre : Romance de Noël

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Faux fiancé, faux coloc… C’est tellement bon de faire semblant. Encore faut-il ne pas se prendre trop au jeu…

Entre un nouveau-né fourni sans mode d’emploi, une mère azimutée et quelques secrets en passe d’être révélés, la vie de Valentine est devenue un foutoir incroyable.
Surtout qu’Antoine, son boss un peu trop sexy, ne vit que pour son boulot et qu’il attend de Valentine qu’elle en fasse autant…
Il a besoin d’elle ? Qu’à cela ne tienne, elle a besoin de lui, elle aussi ! Alors marché conclu, en échange de l’aide de la jeune femme sur les dossiers brûlants, Antoine se fera passer pour son fiancé et le père de son bébé. À domicile, bien entendu !
Le deal semble parfait !
Quant à leur attirance forte et évidente ? Ils sont capables de gérer. Enfin, normalement…

Mon avis :

Valentine adore son travail. Elle ne vivrait que pour lui, si elle n’avait pas un bébé à gérer. Désormais, son enfant passe en priorité, bien qu’elle ne sache plus où donner de la tête. Antoine, son patron, ne s’attendait pas à ce départ précipité et se retrouve bloqué sur certains dossiers. Il a besoin de Valentine ça tombe bien, elle aussi ! Ils réussissent à se mettre d’accord sur un marché : en restant dans son chalet, elle l’aide sur les dossiers urgents et Antoine joue le rôle du fiancé et père du nouveau-né pour faire illusion auprès de la famille de Valentine qui ne se doute pas qu’elle est mère célibataire.

Valentine est une jeune maman déboussolée par l’arrivée de son bébé, par tout ce qu’il faut faire, par le manque de sommeil… Le baby-blues la guette et se retrouver seule n’aide pas. J’ai été touchée par cette jeune femme qui est d’une nature bosseuse, dynamique et volontaire, elle ne s’arrête jamais, mais qui se retrouve tout d’un coup complètement perdu sans notice pour appréhender ce nouveau rôle : maman.

Antoine prend les rênes de l’entreprise familiale et assume son nouveau poste plaisir, mais aussi avec une certaine pression. Pas question pour lui de se louper, il doit prouver à sa famille qu’il peut y arriver. Il est, de fait, totalement dévoué à la réussite de son entreprise. Il est dynamique, parfois quelque peu égocentrique.

Alors qu’ils travaillaient ensemble depuis peu, ils ne se connaissaient pourtant pas et se découvrent d’une façon plutôt originale en vivant quasiment sous le même toit. Ensemble, ils vont essayer de gérer le bébé et les dossiers, sans oublier la famille de Valentine.

J’ai beaucoup aimé ces deux personnages qui font face à des difficultés qu’ils n’avaient pas prévues. Ils vont devoir s’adapter aux événements. Valentine fait preuve de courage malgré sa peur d’annoncer la vérité concernant sa situation à ses proches. Antoine montre une nouvelle facette sa personnalité qui le rend plus humain. L’alternance des points de vue aide à le comprendre, à l’apprivoiser. Il devient rapidement très attachant.

La tension entre les deux protagonistes monte en puissance progressivement. Malgré les mensonges qui menacent d’éclater, cette romance est emplie d’une certaine douceur et de tendresse. Le bébé de Valentine, Malo, n’y est pas étranger et peut-être que la magie de Noël fait son œuvre !

La plume de l’auteure, Erin Graham, est toujours aussi addictive est fluide, c’est pour moi une valeur sûre ! Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

P.S. : pour ceux et celles qui, comme moi, ont un train de retard : Etienne, le frère d’Antoine à sa propre histoire : « coloc avec mon boss ». Je vais me laisser tenter !

Extrait :

– Suis-je autorisé à t’embrasser ? soufflé-je pour elle seule en plongeant dans son regard.
Sa seule réponse est de soupirer silencieusement en descellant ses lèvres. […] Elle remonte subrepticement sa jambe et colle son ventre à mon érection. Mes mains dévient vers ses fesses, mais je reprends le contrôle en les stabilisant au creux de ses reins. Nous ne sommes pas seuls, sa mère et sa sœur, ainsi que son fils, sont aux premières loges.
Paradoxe incroyable. Je ne peux que la toucher en leur présence, puisque eux seuls justifient nos baisers. Et en même temps, à cause de cette maudite présence, je dois me contraindre à la pudeur.
J’ai envie de hurler lorsqu’elle me cherche en ondulant discrètement du bassin.
Je la hais.
Par réflexe, j’interromps notre baiser en serrant la mâchoire et en me planquant un instant derrière mes paupières baissées, afin de retrouver un semblant de maîtrise de moi-même.
Antoine, on se calme.
J’inspire lourdement en me fichant éperdument de ses yeux posés sur moi qui n’en loupent pas une miette. Elle laisse échapper un rire en attrapant mes joues pour déposer un dernier baiser sur mes lèvres, fière d’elle, visiblement.
– Effectivement, ça manquait, minaude-t-elle en jouant effrontément de ses charmes. Mais tu sais, il suffit de demander… Après tout, un couple, c’est fait pour ça, non ?
Sa mère laisse échapper un petit rire, au loin, quelque part dans la pièce derrière moi. Et elle se contente de me gratifier d’un regard à mi-chemin entre le défi et la gourmandise.
Ah, tu veux jouer, ma Valentine ? Tu viens de frapper à la mauvaise porte… Je m’adapte à toutes les situations, pour rappel.
Alors on va jouer. Ce qui me convient tout à fait. Si je n’ai qu’une unique journée avec toi, ma belle, elle sera à noter dans les annales.
Autant en profiter avant d’oublier tout ça, car demain je clos définitivement l’épisode Antoine, papa modèle.
Je m’écarte d’elle à mon tour en lui lançant un regard joueur.
OK… Let’s play !