L’avis d’Elyiona sur Blue Belle et les larmes empoisonnées, tome 1 de Océane Ghanem


 

Titre :  Blue Belle et les larmes empoisonnées

Auteur :  Océane Ghanem

Éditeur : Éditions les Plumes du Web

Genre : Romance fantastique

Kindle :  5€99 lien ici

Kobo : 5€99 lien ici

Résumé :  

Un prince au tempérament rigide et conservateur. Une mystérieuse créature au passé trouble.
La lutte ancestrale du bien contre le mal…

Le destin pousse Blue, néphilim orpheline et marginalisée par les siens depuis toujours, à croiser le chemin de Lysander, Prince des Cieux, qui exècre son espèce. Alors que tout les oppose naît entre eux une irrésistible alchimie. Cette attirance/répulsion éveille en Blue des pouvoirs qu’elle désespérait de posséder et fait voler en éclats toutes les certitudes sur lesquelles Lysander a bâti son existence. Jusqu’à ce que la mort les rattrape.
Ils auront un prix terrible à payer.
Car le jour du jugement dernier est arrivé.

L’avis d’Elyiona :

Il y a des livres fantastiques qui ont un niveau d’écriture et un fil de conduite qui n’a rien a envié aux plus grands auteurs. Pour ma part je dirai que Blue Belle et les larmes empoisonnées se classe sans problème parmi ceux là.

Comment ?
Tout simplement grâce à une histoire géniale, dont toutes les ramures prennent sens… tout du moins c’est ce que l’on peut penser de prime abord.

Il en va de surprise en surprise !!

Blue Belle est une néphilim différente de toutes les autres. Rejetée, humiliée et raillée par ses paires, elle est unique. Dépourvue d’ailes, elle est néanmoins l’objet d’une traque sans comprendre réellement ce qu’on lui reproche. Alors qu’elle échappe de justesse à Gift, un aspic, elle se réveille perdue dans une pièce qu’elle ne reconnaît pas. Mais c’est la présence d’un ange, qui la retient prisonnière, qui va surtout la déstabiliser. En effet, ils tiennent pour ennemie la race à laquelle l’autre appartient. Pourquoi ? Leur raison leur est propre, leurs passés les a forgé. Pourtant au-delà de cette aversion, quelque chose l’attire inexorablement vers cet ange au caractère austère.

Lysander est le Prince susceptible de réclamer la couronne d’Améthyste. A cause de cela ou pour des raisons tierces qui lui échappent, il est l’objet de multiples tentatives d’assassinat.

Pourquoi cette néphilim s’est-elle introduite chez lui si ce n’est pour attenter à sa vie ? Nulle doute que comme les autres elle compte tuer et anéantir les autres anges qui accompagne Lys. Le seul moyen pour découvrir la vérité sera de lui faire avouer.. mais force est de constater qu’au-delà de ce physique totalement atypique elle ne le rebute pas, bien au contraire…

Commence alors la découverte de ce qu’ils pensaient posséder pour acquis, mais aussi une bataille qu’ils devront mener en commun. Ils feront appel à toutes leurs ressources pour y parvenir… mais cela sera-t-il suffisant ?

Rien n’est moins sûr !

Blue Belle et les larmes empoisonnées, marque pour moi, une très belle découverte dans l’univers de la romance fantastique avec des personnages tissés d’une trame juste incroyable. Je me suis plongée corps et âme dans cette lecture avec une aisance prouvant rapidement mon appréciation de la qualité de ce récit. Les descriptifs sont d’une précision que votre imagination saura, sans problème, créer un aperçu du visuel recherché. Quant à la trame de l’histoire elle se fait avec une aisance déconcertante, montrant là que l’auteur maîtrise son univers et n’éprouve aucune difficulté à le retranscrire.

Pour parler du niveau de plume de l’auteur Océane Ghanem, je dirai qu’elle se hisse sans problème au niveau de Becca Fitzpatrick ou de Sophie Jomain. Non seulement leurs univers sont proches mais en plus la fluidité de l’histoire est indéniable. J’ai pris un immense plaisir à me plonger dans ce fantastique. Dévorer ce premier opus serait un euphémisme pour décrire la rapidité avec laquelle j’ai lu ce tome. Les événements s’enchaînent et sont menés tambour-battant créant une addictivité et une incapacité à poser son livre de manière prolongé. En ce qui me concerne, j’ai ainsi passé une partie de ma nuit à accompagner Lys, Blue et tous les autres dans cette quête improbable.

Parfois euphorique, parfois le rouge montant aux joues (car certains anges n’ont là que le titre 😉 ) mais aussi le cœur au bord des lèvres, un panel d’émotions qui ne reflètent qu’une infime partie de ce que j’ai ressenti. J’ai ainsi posé le roman fini avec une frustration quant à ne pas avoir la suite sous la main, sans quoi je l’aurai dévoré aussi…

Incroyable et totalement incontournable, l’univers de Blue Belle saura se faire une place de choix dans vos lectures fantastiques. Je pourrai vous dire à quel point elle est surprenante, je préfère que vous vous fassiez votre propre opinion. Toutefois, je peux vous assurer que leurs aventures sauront vous embarquer sans commune mesure au-delà de ce que vous pourriez imaginer, au-delà des apparences…

Il me tarde de découvrir les nouvelles épreuves que tous nos héros vont devoir affronter, car je suis certaine que de nombreuses surprises vont encore nous attendre.

Je tiens à remercier les Éditions les Plumes du Web pour ce superbe Service Presse que je hisse sans détour dans ma catégorie des Coup de Cœur !!

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

L’avis d’Elyiona sur He’s she, tome 2 : She’s He de Layla Namani


Titre :  He’s She, tome 2 : She ‘s He

Auteur :  Layla Namani

Genre : Young Adult

Auto-édition

Kindle :   4€99 lien ici

Broché : 15€95 lien ici

Kobo : 4€99 lien ici

 

Résumé :  

Après une séparation hors du commun, Léna est brusquement obligée de vivre sans Sam et sans preuve de son existence. Tout ce qu’elle a vécu est remis en question. Alors qu’elle lutte contre une dépression et tente de réapprendre à vivre, ce qu’elle croyait n’être qu’une illusion remonte à la surface, piétinant à jamais son esprit cartésien. Le beau Sam revient hanter son cœur et son quotidien d’une main possessive. Une main loin d’être ordinaire… Dany, de son côté, plus sexy et mystérieux que jamais, n’a pas fini de bouleverser la jeune femme… En effet, Léna découvrira un élément qui pourrait définitivement nouer leurs vies l’une à l’autre. La vie ou la mort… L’amour ou la passion… Le danger ou la sécurité… Au milieu d’un flot de péripéties, un choix cornélien attend notre héroïne… Et si le sort avait déjà décidé ? Une histoire d’amour unique en son genre, profonde, poignante, sensible, dont la fin, tout comme son premier volet, ne vous laissera pas indemnes…

(Titre du premier tome : He’s She)

L’avis d’Elyiona :

 

Il y a quelques mois déjà, j’ai eu le bonheur de lire le premier volet de cette duologie. He’s she avait été un véritable coup de cœur, un de ceux capable de vous marquer pendant un temps infini et qui m’avait fait sangloter, inconsolable de la séparation de Léna et Sam. Voilà que je me plonge dans cette suite que j’ai tant attendu tout en étant dans l’appréhension des évènements qui allaient s’y dérouler.

L’auteur Layla Namani m’a convaincu de son talent à travers tous ses livres et celui-ci n’échappe à la règle en se hissant à la place incontournable des coups de cœur.

Léna est désormais réveillée après un an de coma et la replace dans un espace temps qu’elle avait oublié et dont ses perceptions sont tout à fait altérées. Son « vécu » durant son absence se déroulait deux ans après son accident et sait désormais que rien de tout cela ne s’est produit. Serait-il possible que cela ne soit qu’un rêve ? Sam a-t-il réellement existé ? Comment expliquer toutes ses certitudes ?

Déterminée à éliminer tous ces doutes, elle est prête à provoquer les éléments. Mais la présence de ceux qui étaient devenus ses meilleurs amis durant son « absence » ne lui facilite pas la tâche. Alors qu’elle avait tissée des liens forts avec eux, elle se voit contrainte de se brider. Il lui est donc impossible de leur expliquer pourquoi elle les connait si bien. Le pire, est son attirance envers Dany. Elle doit réfréner son envie de lui sauter dessus alors qu’ils avaient été si proches. Néanmoins leur attraction est inévitable et presque inexplicable.

Entre Sam et Dany son cœur est déchiré. Lui est-il seulement possible de les aimer tous les 2 ?

Heureusement elle pourra compter sur l’amitié indéfectible de sa meilleure amie Trish et de toute la troupe qui les entoure. Il lui faudra tout de même se méfier de la jalousie de Victoria. Ici, aussi bien que là-bas, la plus populaire des filles ne compte pas se laisser détrôner…

Sam, quant à lui, devra faire face à ses responsabilités. Ses choix ont altéré le passé, et les conséquences ne vont pas rester impunies. « On se voit plus tard »… une promesse… un lien qui les unit… des paroles dont eux seul ont la clé.

C’est encore émotionnée que je clos cette suite que j’avais attendue de pieds ferme ; le premier volet m’ayant laissée avec une quantité de questions sans réponses et bouleversée par ce réveil pour le moins inattendu. Les suites sont souvent craintes, quels que soient les livres. Peur d’être déçus ou de trouver moult répétitions,  ici il n’en est rien, la suite se faisant de manière tout à fait fluide et naturelle. Un peu comme si je n’avais jamais quittée cette romance.

L’auteur Layla Namani réussit ainsi, avec une plume qui lui est propre, à me replonger avec sérénité dans ce récit où les univers se mélangent. Elle allie ainsi le fantastique et le réel, un exercice de style qui est loin d’être aussi simple qu’il n’y parait.

Les pensées et le quotidien de Léna, Sam et tous les autres sont décrits avec de telles précisions que le ressenti et la visualisation des scènes se font avec une aisance déconcertante. Les émotions sont ainsi démultipliées et chacun de leurs combats m’a plongé un peu plus dans l’univers de ce second tome.

Il m’a été tout bonnement impossible de me demander lequel de Sam ou de Dany, je préférai, mon cœur faisant un yoyo permanent. Si semblables de par certains aspects de leur personnalité, ils apportent leurs pierres à l’édifice fragile qu’est la vie de Léna grâce à leurs forces et leurs faiblesses. Prêts à tout pour le bonheur de leur Belle, ils devront faire des sacrifices…

Le rythme des évènements est soutenu et chaque étape s’avère indispensable quant à la corrélation de l’histoire. Chaque élément s’avère alors absolument nécessaire et complémentaire, un peu comme un puzzle dont les pièces prennent formes au fur et à mesure.

She’s He apporte donc cette finalité à l’histoire que j’attendais mêlant simplicité et toute la panoplie d’émotions que je désirais retrouver. J’ai pris un plaisir incommensurable à découvrir les clés de leurs passés, à partager avec eux tout ce qui les a forgé et les épreuves qu’ils ont du traverser. J’ai ainsi souffert et ri à leurs côtés grâce au talent de l’auteur.

Pour conclure cette chronique je citerai Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry :

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. « 

Merci encore Layla pour ce magnifique Service Presse.

Musique proposée à la lecture :

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’avis d’Elyiona sur Chirurgicalement vôtre de Emma Landas


Titre : Chirurgicalement vôtre

Auteur : Emma Landas

Éditeur : Black Ink Editions

Genre : New Romance

Kindle : 4€99 lien ici

Kobo : 4€99 lien ici

Résumé :

« Jane Austen, Emily Brontë, William Shakespeare m’avaient convaincue à coups de milliers de pages que l’amour, même dans la mort, est triomphant !
Et pourtant, je suis là, à me demander si la vraie fin de toute histoire n’est pas celle d’Emma Bovary…
Jane, Emily, William, ils n’ont pas rencontré Terence Cesare.
Peut-être que s’ils avaient raconté qui il était dans leurs bouquins, ce qu’il allait me faire vivre…
Peut-être alors que j’aurais arraché la tête de Ken, éteint ma télé à Noël, et lu… je ne sais pas, tiens, des bouquins sur la guerre ou sur l’effet de serre…
Sûrement que j’aurais envisagé d’autres études, loin des hopitaux, loin des blouses blanches, loin de lui… »

Qui a dit que les plus belles histoires d’amour naissaient des contes de fées ?

Et si les contes de fées n’étaient pas ce que l’on croit, et qu’au final vous deviez tomber amoureuse du monstre sombre et obscur ?

Et si Amour et Souffrance ne devaient faire qu’un ?

Voudriez-vous toujours tomber ?…

L’avis d’Elyiona :

C’est avec une chaire de poules encore toute fraîche que je vais rédiger cette chronique qui marque le temps d’une romance qui se détache totalement de celles que l’on lit fréquemment.

Une histoire comme celle là ne saura pas vous laisser indifférent. Elle aura pour effet de vous dévaster tout autant que vous faire sourire. Ainsi en fermant la dernière page de ma lecture je ne peux qu’affirmer avoir eu un coup de cœur magnifique pour ce livre hors norme.

Selena Paris est cette jeune fille de 20 ans encore dans les études à l’école d’infirmières. Finissant sa seconde année elle a décidé de travailler dans la clinique privée durant ses congés d’été en tant qu’aide soignante. C’est là qu’aura lieu sa première rencontre avec celui qui deviendra aussi bien son pire cauchemar qu’il provoquera les plus grandes pulsions attractrices. Lui c’est Terence Cesare, chirurgien vasculaire de son état… mais aussi le plus grand manipulateur que la Terre ait pu porter.

Sur sa route elle croisera aussi William Auguste, le frère ainé de sa meilleure amie mais aussi meilleur ami de Docteur Imperator.

Quand les sentiments s’en mêlent aussi bien qu’ils s’emmêlent, la vie tranquille de Selena prendra désormais un tout autre chemin.

Alors que Will décide de se lancer dans une relation avec Selly, le cœur de cette dernière balance entre ses deux hommes qui sont apparus dans son quotidien. Qui saurait dire qui des deux médecins se fera la part belle ? Lequel fera succomber l’étudiante ?

Et si tout cela cachait seulement une face bien plus sombre ??

Je ne saurai dire à quel point ce livre m’aura rendu l’épiderme sensible mais il est certain que comme se plait à dire Dr Imperator, il y aura un avant et un après… car ce livre est une vraie pépite. Une de celle qui nous serre le cœur autant qu’elle m’aura faite rire et sourire.

Les personnages m’ont touché plus que de raison. Je me suis sentie perdue sous le charme et en colère face aux attitudes et aux évènements qui s’enchainaient, un véritable arc-en-ciel de contractions semant le chaos quant à tout ce que Terence alias le Connard (comme cité dans le livre) allait faire vivre à Selena.

Il est agaçant et horripilant, et porte sans conteste tous les titres dont elle va l’affubler. Manipulateur hors pair il saura insinuer sous votre épiderme tout un panel d’émotions. Il aime détruire tout ce qui lui passe sous la main, il prend plaisir à humilier quiconque passe auprès de lui, tout ce qu’il approche se fane… voilà donc une des facettes multiples de ce médecin au physique de rêve. Mais ce qu’il cache à la vue de tous l’auront rendues aussi arrogant et destructeur. William, quant à lui, est son meilleur ami et compagnon de fortune dans ces quêtes ravageuses.

Selena, la douce et belle étudiante, sera elle prise entre deux feux, entrant dans un combat auquel elle n’aura jamais été préparée. Les relations qu’elle partagera avec chacun la déstabilisera et l’éveillera de son passé torturé et duquel elle était prisonnière.

Ce récit m’a bouleversé et tourneboulé, écrasant mes émotions tel un vrai bulldozer. J’ai adoré chaque page à cette recherche du savoir plus et qui nous fait dévorer un livre. Tout au long de ma lecture je n’ai cessé d’osciller entre sourire joyeux et contractions des mâchoires sous le coup de la colère que j’éprouvais face aux agissements de certains personnages. Tout et son contraire, un ying et yang d’émotions qui s’avèrent à la fois inévitables et totalement addictifs.

L’auteur signe là pour moi, un roman qui ne peut pas vous laisser sans réactions. Sa plume a su m’emmener à ce magnifique coup de cœur pour ce roman qui est loin d’être empli de fleurs et de chocolats, mais qui aura rendu mon palpitant tantôt bradycarde tantôt tachycarde. Une anarchie totale espérant sans cesse que la lumière gagne sur la côté sombre, que l’Amour puisse réparer des ailes cassées…

Emma Landas a su de manière magistrale m’embarquer dans cet univers si particulier de son roman. Une main de fer dans un gant de velours. Un grand bravo pour m’avoir amenée si loin dans ce roman, si près de Terence et Selena…

Je voudrai aussi remercier Black Ink Editions pour m’avoir, une fois encore fait découvrir une perle de lecture et déclenché une fois de plus ce coup de cœur que l’on recherche au fil des livres.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’organisation – tome 3 – Révoltée, mon avis !


Bonsoir, je vous présente un excellent romantic – Suspense que je vous recommande de découvrir ! Merci à Lindsey T. , BMR et NetGalley pour ce coup de coeur magistralement mené !

wp-image-55710084

Titre : L’organisation – tome 3 – Révoltée 

Auteur : Lindsey T

Éditeur : BMR

Genre : Romantic – Suspense

Kindle : PAR ICI

Résumé :

Depuis l’assassinat de son père, chef russe mafieux, Aleksandra vit traquée. Pourchassée par la mafia qui la considère comme une traîtresse, mais aussi par Sam, dernière recrue de l’Organisation, qui a juré de la protéger, coûte que coûte. Quand il la retrouve enfin, Sam s’aperçoit qu’Aleksandra n’est pas la fille de son père pour rien. Révoltée,  indomptable, elle n’accorde sa confiance à personne et est prête à tout pour protéger ses secrets. Au risque de se mettre elle-même en danger. Assurer sa protection ne sera pas de tout repos, surtout si les sentiments s’en mêlent. Mais d’ailleurs, Aleksandra souhaite-t-elle vraiment être protégée ?

L’avisdeMya :

Ce deuxième tome est consacré à Sam Connor, un british charmeur et toujours de bonne humeur . Le jour ou sa collègue, Mia, lui confie la mission de retrouver Aleksandra qui était en danger de mort, jamais il n’aurait imaginer que sa vie allait être sens dessus dessous .

Le voilà parti à la chasse sur les pas d’une Alekssadra en cavale depuis l’assassinat de son père . Cette dernière a toute la mafia russe aux trousses . Habitué à se fondre complètement dans la masse, Sam n’a pas tardé à retrouver ses traces . Mais notre courageuse « fuyarde » n’a aucunement l’intention de faire confiance à cet inconnu qui dit vouloir la sauver . Et s’il a été dépêcher pour la ramener à ses ennemis ?

Et pas question qu’elle remet sa sécurité entre les mains de cette organisation avant de d’arriver au bout de sa mission . Et oui Aleksandra ne fuit pas . Elle évite l’ennemi pour un but bien précis . Retrouver un bout d’elle dont elle a été séparée malgré elle .

Livrée à elle – même, et sa colère pour seule arme,  Aleksandra part à la rencontre de son destin . Elle usera de toutes les moyens même les plus malhonnêtes pour se dépêtrer des liens qu’elle sent naître entre elle et Sam . L’amour n’est pas au goût du jour . Elle doit partir coûte que coûte  et reprendre sa vie perdue .

Sam, sent son professionnalisme et son légendaire flegme « very british » flanchés devant le désespoir d’Aleksandra  . Même si son instinct d’agent aguerri lui souffle méfiance . Mais la fragilité de la jeune femme parait si palpable qu’il ne peut résister à son appel et de s’y noyer jusqu’au cou !

Révoltée est un titre qui reflète excellemment le caractère d’Aleksandra . Après plusieurs année à subir le joug paternel, elle trouve enfin le courage de se rebeller et s’enfuir de la tour d’ivoire où elle a été séquestrée depuis toujours .  Alksandra s’est donnée les moyens pour y arriver et n’a pas lésiné pour acquérir cette liberté tant convoitée .

J’ai beaucoup aimé le premier tome . Adoré le deuxième.  Et un magnifique coup coeur pour ce troisième haut en couleur . Riche en rebondissements et en suspense . On ne peut que se laisser prendre par une tension éprouvante tout le long de notre lecture . Lindsey, dans ce troisième opus, est restée connectée en mode sadique . Elle nous transporte dans un univers où une mafia sanglante règne en maître . Et où tout les coups sont permis tout en restant soft . Elle nous donne tous les ingrédients pour lâcher bride à l’imaginations sans faire dans la violence gratuite . Et c’est au sein de cette noirceur qu’elle décide de mettre les émotions de nos deux protagonistes à rude épreuve . Et les nôtres aussi . En somme, j’ai accroché de bout en bout et me suis laissée agréablement entraîner par cette aventure plus que palpitante .

L’auteur lâche prise à son talent et donne le meilleur d’elle même . Sa maestria monte en crescendo . De bien, à mieux pour finir au top . Une écriture très soignée et un scénario parachevé avec brio .

Des Romantiques – Suspense comme « Révoltée », j’en ferais bien une addiction .

Choix musical perso inspiré par Sam & Aleksandra !

 

L’avis de #Carine sur ‘L’inconnu de l’ascenseur & moi » Un roman de Sophie S.Pierucci chez Addictives Editions


Titre : L’inconnu de l’ascenseur & moi

Auteur : Sophie S. Pierucci

Genre : New Romance

Editions : Addictives

Ebook : EUR 4,99

Résumé Le jour où Charlyne se retrouve coincée dans l’ascenseur avec un inconnu… elle panique.
Il est grand, musclé, ne montre pas son visage, sent beaucoup trop bon… et en plus, il est sarcastique !
L’attirance est puissante, irrésistible… mais il la fuit. Tout les oppose, pourtant Charlyne refuse de baisser les bras : après tout, ils sont voisins !
Et il n’a encore rien vu…

***

L’inconnu de l’ascenseur et moi, de Sophie S. Pierucci, histoire intégrale

Mon avis écrit par #Carine :

Je vais commencer mon avis par vous dire que ce roman a été pour moi un vrai coup de cœur ! J’ai vraiment passé un moment de lecture délicieux. Pas de temps mort, pas de passage qui traîne en longueur mais du rire, des larmes, des émotions et une belle leçon de vie une fois de plus…

Charlyne emménage dans un nouvel appartement avec sa meilleure amie. Plus précisément au cinquième étage, où son voisin de palier est vraiment un homme mystérieux et pas social pour deux sous. Depuis 18 mois qu’elle vit là, elle ne connait ni son visage, ni le son de sa voix. Il se dissimule dernière son cache nez et sa casquette  refusant de lui adresser ne serait-ce qu’un bonjour. Un vrai connard en somme, et il ferait presque peur…

Est-il un psychopathe ? Va t-il les égorger un jour ? Les deux amies préfèrent rire de leurs suspicions mais n’en mènent pas large non plus à chaque fois qu’elles le croisent et préfèrent l’éviter… A moins que ce ne soit lui qui les évite…  Mais un jour une pomme tombe… une simple petite pomme roule devant l’ascenseur et va tout changer… L’attraction sera immédiate, forte et électrique. Même si Charlyne ne voit pas son visage entièrement, ce qu’elle lit dans ses yeux est complètement déroutant et à la fois merveilleux. Mais Matthew n’est pas Adam, il ne croquera pas le fruit défendu, et revêt immédiatement son costume de connard de première. Par contre Charlyne trouvera la pomme intrigante, et ne compte pas la laisser pourrir…

Derrière son masque d’homme des cavernes, rustre et bourru, Matthew se révélera touchant et complètement désemparé face à cette sensation qu’il s’était promis de ne plus éprouver, et dont il ne peut s’autoriser à faire évoluer.  Après le drame qu’il a vécu, il s’est renfermé dans une carapace qu’il sera très difficile à percer pour qui que ce soit. Il refuse d’être heureux, il n’en a tout simplement pas le droit…

Charlyne quant à elle, si sa plastique parfaite fait rêver tous les hommes, à l’intérieur, elle n’est qu’une fleur fragile que l’on a empêché de pousser et d’épanouir à sa guise. Son manque de confiance en la vie, et particulièrement aux hommes est un obstacle majeur à son épanouissement personnel et professionnel.

Si ils sont très différents l’un de l’autre, il sont dotés d’une chose qui leur est commune et qui sera leur force : un caractère bien trempé ! Ce foutu caractère qui les mettra au défi de ne pas succomber et les entraînera dans un jeu déroutant dont le risque de se brûler est pourtant une évidence…  Un défi qui leur permettra de se dévoiler, mais surtout de s’apprivoiser, et de se reconstruire tout en gardant leur cœur à distance de l’autre… Un  lâcher prise tout simplement…

Ce roman est une pépite livresque ! J’ai aimé Brisé(e), plus qu’adorée Café-in, mais l’inconnu de l’ascenseur & moi, dépasse tout ce à quoi je pouvais m’attendre. Je savais que je passerai un bon moment de lecture sous la plume de Sophie S. Pierrucci, mais quelle surprise ! Elle m’a embarquée une nouvelle fois dans son univers et je dois dire qu’elle m’a scotchée ! Ce roman je l’ai pas lu, je l’ai dévoré. Impossible de faire une pause tellement il est addictif ! Sophie y a mis de sa personnalité, de son cœur, comme si elle couchait une partie de son âme sur le papier. Une pomme, des tomates et voilà qu’elle nous cultive une perle avec amour et humour. Elle y rajoutera sa dose de tolérance de l’autre, de sa générosité qui la caractérise tant, mais aussi celle de la confiance…

Sa plume nous guide vers une belle leçon de vie, une reconstruction de deux êtres brisés par le destin qui leur a volé leur ambitions et le droit d’aimer…  Chacun détruit à sa manière, par un drame mais aussi par tout l’aspect psychologique qui en résulte. L’auteur nous fait découvrir Matthew à travers le cœur de Charlyne et réussi avec brio à  nous faire oublier les stigmates d’un passé qui ne passent pourtant pas inaperçu. Elle nous ouvre les yeux sur le regard que l’on peut avoir sur les autres…  sur cette superficialité qui caractérise certaines personnes à ne pas « voir » au delà des apparences… Que ce soit sur le physique ou par un métier que l’on choisi. Elle le fait avec une belle force narrative, et nous offre des intrigues assez malignes qui mettent en scène les protagonistes d’une manière très soignée, sans en omettre les personnages secondaires et les rebondissement nécessaires à un bon rythme.

Si les répliques piquantes de nos héros nous font passer par des moments de lecture les plus délirantes, leurs faces cachés nous poussent dans un tourbillon d’émotions intenses. On rit certes, mais on pleure aussi sans en oublier la rage qui nous anime quelque fois, et où nous aimerions bien entrer dans le roman et pour y mettre notre grain de sel !

Un roman coup de cœur qui m’a plus que conquise par cette force que dégage les mots et les situations. Conquise par le sujet lourd et dramatique mais aussi par les tomates et les radis 🙂 Ma phrase ne veut rien dire ? Si justement… ce paradoxe est « L’inconnu de l’ascenseur & moi » Ce mélange de salé sucré, de drame et d’humour, de passion et de dérision… Après tout, l’inconnu «  c’est un chocolat blanc au cœur salé, doux en apparence et amer quand on creuse un peu… » 😉 Et c’est pas moi qui le dit !

Charlyne et Matthew auront-ils une deuxième chance ? Je vous laisse découvrir cette pépite de bonne humeur en appuyant dès maintenant sur la touche 5 de l’ascenseur… à moins que vous préfériez celui du « Stop »et ne plus vouloir en sortir… 😉

Un grand merci aux Editions Addictives ainsi qu’a Sophie S. Pierruci en me confiant ce magnifique service presse.

 

 

 

 

Enregistrer

Happy Solo de Marie Lerouge, mon avis !


Hello tout le monde ! Je vous présente mon avis sur Happy Solo, une lecture coup de ❤ pour ma première découverte dans la collection Coton . Merci Marie Lerouge & Nisha éditions & Collection Coton !

21074045_461354977576562_1639353043_n

Titre : Happy Solo

Auteur : Marie Lerouge

Éditeur : Nisha éditions – Collection Coton

Collection : Coton

Genre : Feel Good

Kindle : PAR ICI

Broché : 14,99 PAR ICI

Résumé :

Nom de code de la mission : Happy Solo. Cible : Laure, trentenaire et professeur d’anglais dans un lycée parisien. Objectif : pourrir sa vie d’heureuse célibataire et la faire revenir à la raison. C’est-à-dire la rapprocher de Gaspard, alias celui qu’elle vient de mettre à la porte. Un ophtalmo parano et trop plan-plan à son goût, que ses copines considèrent pourtant comme le prince charmant et sa mère comme le futur gendre idéal.
Le plan de reconquête monté par ces dernières avec la complicité d’un agent infiltré va-t-il réussir ? L’obstination de la cible à s’enferrer dans des coups foireux, et la fuite du  » docteur Mamour  » vers d’autres horizons, risquent bien de tout compromettre.

L’avisDeMya :

Laure, la trentaine bien « sonnante et trébuchante » est une femme à habitudes . Mais elle ne supporte pas ce trait de caractère chez son partenaire dans la vie . Elle est indépendante mais n’hésite pas à vivre aux crochets de son petit ami . Et même profiter de sa disposition à la maniaquerie excessive . Il fait les courses, part à la chasse de la poussière et fait la cuisine . En somme, une vraie fée de logis . Et en plus il est fou d’elle . L’homme idéal n’est – ce pas ? Mais notre Laure, est une femme pleine de contrastes . Elle aime se faire servir et chouchouter mais reste une éternelle insatisfaite . Beaucoup se reconnaîtront en elle . (Moi ? Pas du tout, hihihi )

Le jour qui aurait dû être le plus beau de sa vie, a viré au cauchemar . Gaspard a merdé . Et grave . Eh oui à quoi il pensait ? Faire une demande de mariage en faisant la vaisselle ! C’est la mode chez les pingouins à ce qu’il paraît . Un tel manque de romantisme du Dr Mamours mérite sanction . Choquée ou paniquée et sur le coup de l’émotion, Laure le jette dehors et un tas de souvenirs avec .

A-t-elle des regrets ? Nostalgique ? Que nenni ! Laure s’empresse de faire sa liste de « Happy Solo » . Pardon ? C’est quoi cette liste ? Soyez patients, je vous explique . C’est cette sorte de wishlist qu’on prépare par exemple pour Noël . Sauf que Laure ne veut pas s’offrir des gadgets inutiles . Elle veut juste redécouvrir les joies du célibats . Écumer les bars entre copines . Baver devant les beaux mecs et pourquoi pas plus si affinités . Re-fumer, manger gras . Remettre le ménage à plus tard . Adopter un chat . Comme vous voyez, Laure n’a pas la folie des grandeurs . Loin de là . Elle veut juste reprendre les mauvaises et vieilles habitudes chères à son coeur mais  interdites par Mr chatouilleux et maniaque sur les bords .

Arrivera t-elle à en venir à bout de cette liste ? Oh que oui, depuis le temps qu’elle en rêve . Seule une intervention d’une bande de comploteurs pourrait l’en empêcher .

La reine du Vodka, du vin (Chablis S.V.P) et bien d’autres prédilections alcoolisées n’attendra pas à connaître l’autre face peu reluisante du célibat . Désillusion totale .

Happy Solo est une lecture à vous donner des ailes . Sourire et éclats de rire à volonté .  Happy Solo est un rayon de soleil dans cette grisaille d’automne . Une thérapie salvatrice pour presque rien .

Elle soigne votre moral en berne et booste votre patate . Laure à elle seule, s’avère une aventure burlesque . Une comique dans toute sa splendeur . C’est tellement facile de s’identifier à elle . Chaque femme possède un morceau de cette reine de l’auto-dérision . Laure nous met à nu . Montre du doigt nos faiblesses, nos maux et les tourne dans des situations hilarantes . Même si des fois, elles nous font rire jaune .

Prenez place aux première loges de cette excellente pièce théâtrale et admirez l’artiste . Je vous laisse entre de bonnes mains pour passer un moment détente et une pause des plus réjouissante .

L’auteur a un talent fou . Les jeux de mots sont son dada et elle les manipulent avec brio . Rire et sagesse dans ce feel – good qui n’a jamais aussi bien porté son nom .

Marie, je découvre ta belle plume . J’aime ta culture . J’aime tes tournures de phrase . J’aime tes sarcasme et tes dérisions . J’aime tout dans ce roman que j’ai lu d’une traite .

Merci d’avoir fait honneur à notre blog, sans toi je serais passée à côté d’une lecture de très  bonne qualité  .

Foncez et ne réfléchissez pas . Happy Solo – la collection coton est fait pour vous Madame, pour vous Monsieur . Découvrez l’habileté  de redonner l’espoir et un peu de légèreté dans ce monde fou .

 

 

Mon avis sur Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole


 

Titre : Mille baisers pour un garçon

Auteur : Tillie Cole

Éditeur : Hachette Romans

Genre : Young Adult

Broché : 16€90 lien ici

Kobo :  11€99 lien ici

Kinde : 11€99 lien ici

 

Résumé :

Poppy et Rune sont amoureux depuis qu’ils ont cinq ans. Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille cœurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s’embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal soit rempli, la famille de Rune déménage à l’autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu’elle aime plus que tout. C’est seulement à son retour, deux ans plus tard, que Rune apprend la raison du long silence de Poppy : elle a un cancer et ne voulait pas que Rune souffre inutilement en apprenant la nouvelle. Mais Rune, toujours amoureux, s’est juré de rendre Poppy heureuse, même s’il ne leur reste plus que quelques mois à vivre ensemble. Et de lui donner, juste avant sa mort, son millième baiser…

L’avis d’Elyiona : un sublime coup de cœur

Il y a des livres que l’on peut indubitablement classer comme incontournable. Il va sans dire que Mille Baisers pour un garçon en fait partie sans aucune commune mesure.

Voilà donc l’histoire qui a bercé mes vacances et qui me marquera pendant très longtemps. Une romance sublime où chaque baiser compte !! Un coup de cœur pour cette histoire qui chamboule et fait réfléchir.

Poppy connaît Rune depuis ses 5 ans. Une main tendue à l’époque qui a marqué le début d’une histoire hors du commun. Ils se vouent un amour sans bornes et sans conditions . Pur et incommensurable, ils sont devenus inséparables et leur lien est d’une évidence incroyable. La grand mère de Poppy, en lui offrant un bocal contenant les cœurs sur lesquels elle ne devra retranscrire que les baisers qui lui offriront du bonheur, perpétue une tradition familiale. Il n’en fallait pas plus à Rune pour se décider à lui ouvrir son âme !

Mais les parents de ce dernier doivent retourner dans leur pays d’origine et il ne peut que les suivre. Mis sur le fait, il est inconsolable. Poppy, anéantie par son départ, devra quant à elle faire face à une nouvelle qui viendra bouleverser tout son univers. Elle prendra alors conscience que chaque moment est précieux et que la personne qui compte le plus pour elle l’a abandonnée sans ne plus donner des nouvelles. Le retour de Rune deux ans plus tard sera l’objet de toutes les attentions : il a changé, est révolté, sombre et inaccessible. Commence alors une nouvelle quête pour ceux qui seront devenus des étrangers l’un pour l’autre. Rune, malgré la distance qu’ils s’imposent, est décidé à lui offre ses mille baisers, et pour cela ils devront faire face au pire… et ils l’espèrent au meilleur.

Totalement entrée en immersion dans ce livre, j’ai été happée par cette romance magnifique qui lie Rune et Poppy. Comme eux, j’ai souffert de leur séparation et des raisons qui a poussé chacun à s’éloigner de l’autre. Leurs sentiments totalement mis à nu m’auront ému au possible. Certaines de leurs confessions auront eu, comme effet, de me briser le cœur le laissant s’éclater au sol en un millier de petits morceaux.

C’est donc cet organe vital lourd et paradoxalement aussi gonflé à bloc que j’avançais dans cette histoire digne des plus grands auteurs, dans ce véritable ode à la vie signe de l’altruisme le plus pur et délicat. Les larmes aux yeux me seront venues face à cette dévotion et cet amour en danger.

Il est totalement impossible, à mon sens, de ne pas être transporté par leur relation. L’humilité et l’attachement comme symboles de cet amour sont les plus belles preuves de ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre. C’est la sensation de gorge nouée qui a accompagnée la quasi totalité de ma lecture, le reste du temps les larmes aux yeux face à ce qui les attend. Leur Amour avec un grand A est sans limites bien décidés à abattre chaque barrière afin que plus une seule personne ne les empêche de perdre une seconde de plus de leurs précieuses vies. Car le compte à rebours est bel et bien lancé.

Arriveront-ils à avoir le temps nécessaire ? Là est l’ultime question…

En ce qui me concerne, j’ai dévoré chaque ligne, chaque émotion retranscrite tout au long de cette histoire grâce à la plume délicate et romanesque de Tillie Cole. Chaque page chaque m’a embarqué un peu plus encore et les personnages ont su s’encrer dans mon âme et font bien prendre conscience que chaque instant compte… que chaque baiser et chaque « je t’aime » se font une place marquée au fer rouge.

Mon cœur a, personnellement, éclaté plus d’une fois…. il ne reste qu’à vous de découvrir comment le vôtre va réagir.

Musique proposée en lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

No love no fear – 2 – Memory Game, mon avis !


Hello, Voici mon avis sur un roman coup de coeur ! Merci Angel Arekin, BMR, et NetGalley pour cette magnifique et émouvante lecture !

20134401_445935092451884_1177096600_n

Titre : No love no fear – 2 – Memory Game         

Auteure : Anger Arekin  

Éditeur : BMR

Genre : Young Adult

Kindle : Par Ici

Broché : Précommande ICI

 Badge Lecteur professionnel10 chroniques de livreBadge Critiques à la Une

Résumé :       

Yano a entraîné Rine dans un nouveau jeu, bien plus complexe et dangereux que celui dans lequel ils s’affrontaient jusque-là : emménager ensemble et vivre leur amour, jour après jour. Mais ils ne sont plus les seuls à dicter les règles : leur entourage semble ruser d’ingéniosité et de perversité pour détruire leur bonheur naissant. Yano doit voler au secours de son frère et le protéger de mauvaises fréquentations, Rine devient la cible d’énigmatiques messages… Cette fois, Rine et Yano vont devoir s’allier pour remporter la partie. Plus de mensonges, plus de  secrets. Mais peuvent-ils vraiment triompher du passé qui les hante ?

L’avisDeMya :

C’est avec grand plaisir que je partage avec vous mes impressions sur cette lecture grand coup de coeur .

Je n’ai pas besoin de vous présenter Angel Arekin, si vous aimez la romance, vous avez probablement lu, au moins une fois, un de ses romans .

Aujourd’hui, elle m’a encore embarquée dans un tourbillon émotionnel avec la suite de l’histoire du trio infernal . Yano, Rine et le présumé absent jusqu’à preuve du contraire ,Mael .

Rine et Yano, prisonniers dans leur bulle amoureuse . Absorbés par leur goût éternel du jeu du chat et de la souris . Ils ne voient pas arriver le danger qui guette leur couple déjà mis à rudes épreuves par la culpabilité et le manque de communication . Ni ne voient la météorite qui explose en plein dans la bulle pour la faire voler en éclats .

Un flash back des plus douloureux, de plus triste et un retour à la case départ .

Yano, saura t-il contrôler ses émotions face à cette nouvelle et hallucinante donne que personne n’attendait ?. Saura t-il juguler ses rancœurs passées ? Sous peine de perdre celle qui le rend meilleur, celle qui attise son amour indéfectible,  il doit apprendre à partager les mots autant que ses maux .

Je disais donc au risque de me répéter, ce deuxième tome était un voyage émotionnel et un torrent de sentiments intenses . La relation entre Yano et Rine est touchante, passionnante, ardente et vibrante de sincérité qu’elle ne peut que séduire .

Quand Yano a tombé le masque de l’indifférence et de l’attitude « Je suis un connard et je l’assume », il  a laissé place à la personne craquante et dévouée qu’on était loin de deviner. Yano, doux et aux pieds de sa belle est juste magnifique . Un délice inespéré .

Les dialogues tantôt drôles, tantôt profonds et puissants ne m’ont pas laissée indifférente.

Les rebondissement s’enchaînent sans relâche, orchestrés avec maestria et dextérité .

Le suspense était aussi au rendez-vous, addictif et happant . Sur ce coup là, Angel était un brin sadique, mais quel bon auteur ne l’est pas ?

Le style de l’auteur est toujours aussi fluide et sans fioritures ce qui facilite la lecture sans s’ennuyer . Je suis restée en mode stand by au fil des pages sans aucune envie de raccrocher. Une lecture qui se dévore d’une seule traite .

Pour finir, un joli coup de coeur pour cette pépite riche en surprises . Elle m’a valu une nuit blanche mais je n’ai aucun regret . Et au mot fin, j’en ai même redemandé .

Choix de la chanson Inspirée du roman

 

 

 

 

 

Mon avis sur Take your chance, tome 1 de Kessilya


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Titre : Take Your Chance – Tome 1 

Auteur : Kessilya

Éditeur : BMR

Genre :  New Adult

Kindle : 9€99 lien ICI

Kobo : 9€99 lien ici

 

Badge Lecteur professionnel

Résumé :

Ne jamais faire ce que le monde attend de nous. Rester en contact quoi qu’il arrive. Ne jamais, jamais, jamais, sortir avec un mec plus jeune que nous. Les règles que Zoé a établies avec sa meilleure amie sont claires, faciles à suivre. Décidée à profiter de la vie, elle a ajouté une bonne résolution à sa liste : trouver un homme qui lui fera oublier son douloureux passé amoureux et envisager un avenir dépourvu de drames.

Mais c’est sans compter avec le retour d’Alec, son premier amour, celui qui l’a quittée sans explications six ans plus tôt. Quand il réapparaît subitement pour solliciter ses services de coach personnel, passé et présent se mélangent… et la vie semble offrir à Zoé une chance d’obtenir enfin les réponses aux questions qui la hantent.

Saura-t-elle la saisir ? Et si l’incertitude était moins lourde à supporter que la vérité ?

L’avis d’Elyiona : un vrai coup de cœur 

Il y a des livres qui vous transcendent dès les premières pages, qui vous ouvrent les yeux sur une romance que vous ne pourrez pas oublier . Et qui malgré toutes les déroutes qu’un amour peut trouver sur son chemin vous prouvera qu’il y en a un qui ramènera les âmes sœurs toujours à un point précis.

Ayant découverte la plume de l’auteur Kessilya il y a un moment déjà avec ses précédents écrits, je ne pouvais délibérément pas passer à côté de cette nouvelle romance et j’en suis plus que ravie.

Zoé est une jeune femme active et épanouie professionnellement, devenir coach sportif a été pour elle une évidence. Mais occupée avec un père fragile, son quotidien a un goût d’amertume . Celui d’un amour perdu 6 ans auparavant . Bien décidée, après tout ce temps, à tourner la page de son passé, elle ne s’attendait pas à voir débarquer Alec, celui qui aura été d’abord un inconnu, puis son meilleur ami pour devenir celui qui lui briserait le cœur.

La colère et l’incompréhension devront s’allier à son altruisme quand ce dernier viendra demander son aide pour avancer dans sa carrière de footballeur et rejoindre Chicago.

Mais derrière cette requête se cache la vraie raison de son retour. Il veut la retrouver et lui avouer toutes les raisons de son départ quelques années plus tôt. Mais sera-t-il prêt à faire face au regard des autres et aux d’en dira-t-on ?

Les répercussions de son retour en France ne se feront pas attendre et ses certitudes devront faire face aux vérités longtemps enfouies.

Arriveront-ils seulement à passer outre les conséquences des secrets qui les lient ?

C’est un grand coup de cœur qui marque ici ma lecture de ce premier volet de Take your chance. Cette romance aura su me transcender au-delà de tout ce qu’il est possible. Mon cœur se mettait ainsi à l’arrêt pour repartir de manière totalement anarchique face aux tête à tête de Zoé et Alec, ne cessant également de se casser en milles morceaux au fil des pages. Mes émotions seront balayées d’un revers de main par l’annonce qui aura eu l’effet d’un cataclysme dans leur vie, ébranlée que j’étais face à ce qu’il leur arrivait.

La souffrance de la jeune coach m’aura de cesse de m’émouvoir alors qu’elle ne désire que d’être heureuse et s’affranchir d’un amour passé. Quant à la dévotion que lui porte le jeune athlète, elle n’a d’égale que la force qui les ramène indubitablement l’un vers l’autre.

J’ai sans conteste été transportée dans ce grand huit dont l’auteur a le don grâce à une narration d’une qualité exemplaire, m’amenant au plus proche des émotions ressenties par tous les personnages. Comme eux, j’ai traversé la souffrance, l’espoir et le désespoir alors qu’ils commençaient une quête qui pourraient enfin les délivrer.

Comment ne pas être chamboulée par cette sublime romance ? Il ne pourrait simplement pas en être autrement. Leur lien est une force autant qu’une malédiction et il nous faudra faire face, en même temps qu’eux pour découvrir leurs faiblesses, leurs failles, leurs volontés de prouver que l’Amour vaut la peine de tous les combats.

Jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

Tout simplement au-delà du possible… grâce aux amitiés qui les entourent et les soutiennent, mais surtout car ils s’aiment maintenant et à jamais !

Les autres personnages recèlent eux aussi une grande part de secret et je suis convaincue qu’ils nous surprendront plus d’une fois. Ils ont su se faire une part belle de l’histoire et il est clairement impossible de ne pas s’attacher à ces derniers car derrière tous les mots se cachent qui ils sont vraiment et il me tarde de les découvrir un peu plus.

J’ai littéralement dévoré ce premier opus, me confirmant une fois encore le talent de Kessilya me rendant chaque fois plus addict à son écriture quels que soient les thèmes abordés. Comment pourrait-il en être autrement, je vous le demande ?

Je voudrai aussi, par cette chronique, remercier Netgalley et BMR pour m’avoir accordée ce SP que je ne suis pas prête à oublier.

 

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur The Ivy Years, Tome 3 : L’homme de l’année de Sarina Bowen


 

 

Titre : L’homme de l’année, The Ivy Years, Tome 3

Auteure : Sarina Bowen

Éditeur : Rennie Road Books

Genre :  New Adult / Romance MM

Kindle : 4€99 lien ici

Broché : 14€23 lien ici

Kobo : 4€99 lien ici

 

Résumé :

Ce qui se passe au lycée reste au lycée. En théorie…

Il y a cinq ans, Michael Graham a trahi la seule personne qui l’ait jamais vraiment connu. Depuis, il est passé maître dans l’art de cacher son orientation sexuelle aux autres et de se mentir à lui-même.
Imaginez sa stupeur quand son passé fait irruption dans les vestiaires de l’Université de Harkness, avec un sac de hockey et ce petit sourire qui a toujours fait chavirer Graham. Pour lui, il n’y a qu’une seule réaction possible : la panique la plus totale. Il suffirait d’un mot de la part du nouvel ailier gauche de l’équipe pour détruire la vie que Graham s’est construite.
John Rikker se retrouve dans le rôle du nouveau. Encore. Et cette fois, c’est pire que d’habitude, car les médias ont décidé de s’intéresser de près au seul joueur de hockey de première division ouvertement gay. Les fourgons de télévision ont pris racine sur le trottoir devant la patinoire, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.
Un joueur en particulier semble très mal à l’aise chaque fois qu’il entre dans la pièce.
Certes, Rikker se doutait bien que l’accueil ne serait pas chaleureux, mais il ne pensait pas se heurter à une attitude aussi fuyante. Ancien meilleur ami, ex-copain ou relation d’adolescence, peu importe ce qu’il représente à ses yeux, une chose est sûre : Graham ne va pas bien. Il boit trop et a du mal à se concentrer pendant les entraînements. Les deux garçons les plus solitaires de l’équipe vont finir par s’autodétruire sous la pression qu’ils subissent, à moins qu’ils ne parviennent à se retrouver malgré leur histoire douloureuse. Ce ne sera pas facile, mais il en vaut la peine, l’homme de l’année.

Avertissement : À la différence des autres tomes de la série, cette histoire d’amour émouvante met en scène deux garçons. Elle contient des situations sexuelles, de la dance music, des t-shirts à messages sarcastiques et une grand-mère adepte de poker.

L’avis d’Elyiona : un magnifique coup de cœur !

Après avoir été totalement sous le charme d’un premier volet qui a été un coup de cœur, un second un brin en-dessous mais qui m’a charmé, voilà que ce 3ème opus refait grimper en flèche mon addiction (bien que déjà acquise) à cette saga.

The Ivy Years est bel et bien parti pour être ma saga favorite dans le domaine du New Adult en provoquant 2 coup de cœur sur 3 tomes… plus que prometteur !!

Graham est un jeune de 21 ans, en seconde année de faculté à Harkness où il est également un des piliers de l’équipe de hockey. Agile sur la glace, il cache un mal être de taille à cause duquel il se réfugie dans l’alcool et le sexe sans sentiments. Il a offert son cœur 5 ans auparavant et leur séparation reste encore d’une douleur sans précédent, de celle qui confirme que cette personne sera la seule et l’unique. Mais pour cela G. devra affirmer son orientation sexuelle, et pour le moment il n’en est clairement pas capable.

Tout était incroyablement bien rôdé…. jusqu’à l’arrivée d’un nouveau membre dans l’équipe. Le palet a été lancé, la partie vient de commencer !!!

Rikker est un ailier qui vient d’être transféré de Saint B. doté de capacités et de statistiques incroyables pour la saison débutée. Rejeté par ses parents, accueilli par sa grand mère il est ouvertement gay. Le ton est donné et l’accueil que lui font ses nouveaux coéquipiers s’en retrouve mitigé. Quant à celui qui a été son premier amour, lui offre une arrivée plus que polaire, craignant qu’il ne révèle ses secrets connus de lui seul. Un iceberg serait sans doute plus causant que Graham. Agacé par son attitude quasi auto-destructrice, Rikker décide de le provoquer afin d’avoir ne serait ce qu’une once de réaction. Commence alors un plan d’attaque qu’il s’engage à établir aussi bien sur la glace que côté cœur.

Un grain de sable de taille viendra pourtant ternir son programme et les conséquences pourraient mettre à mal sa carrière et sa capacité à retrouver celui qui a toujours régné sur son âme.

Comme vous l’avez compris, les événements se passent sur la deuxième année d’université tout comme le tome 2 et la chronologie des faits s’en retrouve facilité. Les personnages des deux volets précédents sont également présents à ma plus grande joie. Vous apprendrez ainsi ce que deviennent Bridget, Scarlet, Corey et Hartley (en tant que leader de l’équipe de hockey) et bien d’autres.

Quant à ceux qui vont provoquer mon coup de cœur, il s’agit bien de Rikker et Graham.

Touchants, émouvants, entiers ils sont pourtant malheureux de ne pas pouvoir s’aimer librement. Ils sont les deux âmes d’une même pièce, esseulés par les préjugés des autres et par la peur qu’ils voient dans le regard de ces derniers. Déjà séparés cinq années plus tôt, ils auront sacrifiés leur relation dans le passé. Après avoir lutté contre vents et marées, l’évidence est là : il leur faudra se battre contre les barrages et les clivages de la société y compris dans l’univers des équipes masculines de hockey. Car malgré l’évolution des mentalités il reste toujours le jugement de ceux qui ne comprennent pas que tout le monde a le droit à l’Amour sans aucune distinction.

Cette romance est une ode à ce sentiment si précieux qui vaut tous les combats. L’auteure a su si bien retranscrire toutes les émotions rencontrées que mes battements cardiaques se retrouvaient à battre de manière totalement anarchiques et incontrôlables.

Dire que j’ai fondu pour nos deux joueurs serait un euphémisme, j’ai littéralement craquée pour eux. Graham se retrouvant au bord du précipice ne sachant plus quels choix prendre ( cacher qui il est vraiment et être malheureux ou aimer celui qui est l’UNIQUE au risque d’être rejeté) montrera une telle fragilité et une telle injustice quant aux qu’en dira-t-on que je me sentais prête à le défendre bec et ongle. Quant à Rik il est d’un altruisme et d’une beauté de corps et d’esprit qu’il est impossible de ne pas tomber sous le charme.

Une chose est certaine leur Amour est d’une telle évidence qu’elle ne peut que nous toucher au plus profond de notre âme car il est vrai, limpide et le reflet de ce qu’ils sont à eux deux : un TOUT !

Je me répéterai sans doute plus d’une fois sur cette saga mais l’auteure Sarina Bowen a sans conteste cette patte d’écriture qui m’embarque immédiatement. La qualité et la fluidité de la lecture est tellement agréable que le temps défile à une allure folle et le roman terminé avant de s’en rendre compte. Pour ma part, j’ai dévoré ce tome avec l’envie de lire encore et encore sur ce couple magnifique à mes yeux : Michael Graham et John Rikker.

Je tiens à remercier Laure Valentin qui m’aura permise de lire ce livre en SP et à l’auteure de traiter de sujets qui méritent qu’on prouvent que l’Amour vaut le coup et les plus grands combats.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer