L’avis de Carine sur Etrangers de Cara Solak chez Plumes du Web


téléchargement
Titre : Étrangers 1/2
Auteur : Cara Solak
Genre : Dystopie
Editions : Plumes du Web
Ebook : 4.99 €
Broché : 17.90€
Résumé : La « grande catastrophe » a rendu stérile une bonne partie de la population il y a près de 25 ans. Depuis, des cités ont été créées pour regrouper les féconds, les protéger et assurer l’avenir de l’humanité.
Lilas vit à Valéria, la cité qui rassemble les procréateurs de l’ancienne Europe. Si elle a un appartement, un travail à l’hôpital et au ministère de la procréation, sa vie ne ressemble en rien à celle du reste du monde.
Répression – accouplement millimétré dans le but d’enfanter – surveillance. Voici la vie à Valéria.
Et si la sécurité trouvée ne valait pas l’absence de liberté ?
Et si cet étranger venu de l’extérieur faisait basculer toutes ses convictions ?
Sexe, amour, trahison… Et si tout n’était qu’illusion ?
Mon avis :

Avec Étrangers, Cara Solak nous propulse dès les premières pages dans un autre univers. Un univers dans lequel il n’y a pas de place pour le plaisir, l’attirance, l’amour ou les sentiments qui sont complètement prohibés… Un monde où la procréation est sacrée et dans lequel, il est plus qu’un devoir pour les habitants de s’adonner aux accouplements orchestrés dans le seul but d’enfanter. Plus qu’un devoir, c’est une nécessité …. Pour l’avenir de l’humanité.

Valéria… Une des cités qui rassemble tous les procréateurs de l’ancienne Europe en leur offrant la sécurité et dans laquelle la vie des habitants y est réglée comme du papier à musique jusqu’aux battements de leurs cœurs. Parce qu’avant de pourvoir vivre, il faut d’abord survivre…

Lilas en fait partie et était très jeune lorsque Valéria a été créé. Trop jeune pour appréhender mais pas assez pour ne pas ressentir ce sentiment d’injustice trop souvent étouffé dans l’œuf car les souvenirs l’enchaînent à une liberté qui n’est finalement qu’une illusion. Mais Lilas est une rebelle à sa façon et conteste le système indirectement avec ses maigres moyens qui sont dirigés par ses convictions. Mais hors de question de prendre trop de risques qui pourraient la conduire hors de Valéria où son sort sera bien pire…

Pourtant, le jour où le destin la mettra en présence d’un étranger au regard envoûtant venu de l’extérieur, son monde va basculer emportant alors toutes ses certitudes mais lui ouvrir cependant, de nouveaux horizons…

Un coup de coeur pour cette Dystopie que Cara Solak a écrite avec talent ! Avec Étrangers, l’auteur nous offre une lecture des plus passionnantes et totalement addictive dans laquelle elle excelle à y mêler les genres.

Elle nous ouvre les portes d’une société utopique dans laquelle les habitants se confortent à des directives allant à l’encontre de leurs convictions et dans une totale répression dans le seul but de survivre. Mais survivre dans une prison n’est-il pas une façon de mourir à petit feu ? Se résigner, être abusée même avec un consentement est-il vraiment une manière de vivre sa liberté ? Mais comment faire lorsqu’au-delà des murs de cette forteresse, le danger est encore plus grand ?

Une intrigue vraiment fantastique et bien cherchée ! Ce roman dystopique est une belle pépite, j’ai même envie de vous dire une tuerie dans le genre. Il contient tout ce qu’il faut pour nous rendre complètement accro à cette lecture. L’action et les rebondissements sont très présents et la part de romance, tout comme celle de l’amitié, apportent la touche nécessaire à l’attachement fort des personnages, autant les principaux que les secondaires.

On est en immersion totale dans le récit et notre coeur fait Boum Boum. Boum car on s’insurge et on se révolte pour les protagonistes de part le thème du récit. Boum, car l’envolée de papillons qui nous submerge, nous laisse un goût incertain pour la suite. En nous donnant des bribes de pensées qui vont nous obliger à nous poser moult et moult questions. On sent que quelque chose nous turlupine sans pouvoir y mettre le doigt dessus et cela nous rend complètement dingue. Il fait encore boum lorsque l’auteure sadique nous offre une fin digne d’un Cliffhanger de grand film en nous laissant comme deux ronds de flan… Puis boum boum, car il faut attendre pour avoir la suite.

Le style de l’auteure est exaltant, haletant. Son écriture est fluide sans fioriture, sans aucune longueur, tout à son importance. Le récit est vivant et très rythmé. Ses personnages sont bien travaillés chacun avec un rôle et un caractère bien défini. Ils sont parfois intrigants car Cara Solak sème comme un Petit Poucet de quoi nous déstabiliser, de quoi nous faire douter de chacun. Mais qu’on les aime ou pas… On ne peut que vouloir les connaitre en profondeur et savoir où ils veulent nous mener et de quel côté ils sont. Ils évoluent tous dans un décor qu’on ne peine pas à imager. Tout défile comme si nous étions devant un grand écran et on se délecte de chaque instant. Même lorsque la situation nous fait frémir car c’est une chose que Cara Solak réussit aussi à merveille… Elle sait faire passer les émotions et les rendre palpables.

Je pourrais vous en dire encore et encore, mais je pense que si vous le lisez c’est mieux non ? Vous l’avez compris ce roman est un coup de coeur et je n’ai plus qu’une seule hâte, en lire la suite !

Un grand merci aux Éditions Plumes du Web pour leur confiance en m’ayant permis de découvrir cette pépite en service presse

téléchargement61335937_402976493624660_1407285720032215040_n

Avis de fan page (Elyio) sur Étrangers, tome 1 de Cara Solak !


Hello les étoiles, Elyio vous présente son avis coup de coeur sur le premier volet d’Étrangers de Cara Solak. Une sortie des éditions Plumes Du Web

Titre : Étrangers, tome 1

Auteur : Cara Solak

Éditeur : Plumes du Web

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

Résumé : La « grande catastrophe » a rendu stérile une bonne partie de la population il y a près de 25 ans. Depuis, des cités ont été créées pour regrouper les féconds, les protéger et assurer l’avenir de l’humanité.
Lilas vit à Valéria, la cité qui rassemble les procréateurs de l’ancienne Europe. Si elle a un appartement, un travail à l’hôpital et au ministère de la procréation, sa vie ne ressemble en rien à celle du reste du monde.
Répression – accouplement millimétré dans le but d’enfanter – surveillance. Voici la vie à Valéria.
Et si la sécurité trouvée ne valait pas l’absence de liberté ?
Et si cet étranger venu de l’extérieur faisait basculer toutes ses convictions ?
Sexe, amour, trahison… Et si tout n’était qu’illusion ?

L’avis d’Elyio

Il y a quelque temps déjà je découvrais la plume de l’auteur Cara Solak par le biais de Déviants, sa première dystopie éditée aux éditions Les Plumes du Web et qui m’avait déjà conquise. Une écriture fluide, logique et empruntée de tout un panel d’émotions maintenant çà et là toutes les clés pour maîtriser ce style de roman.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que je me suis affairée à la lecture de ce premier tome d’Étrangers grâce à cette sublime surprise que mes bichettes des Étoiles m’offrant là le livre dédicacé.

Lilas est une jeune femme très impliquée dans Valéria. Médecin dans l’hôpital de la cité, elle travaille également au ministère de l’accouplement où elle régit les autorisations données aux couples afin de perpétuer la natalité. Bien que son quotidien soit aussi réglé que du papier à musique, quelque chose lui manque cruellement mais elle n’arrive pas à déterminer ce dont il s’agit. Un jour son monde va prendre un virage à 360° après sa rencontre avec un étranger. Il est de l’extérieur et sa présence la met dans une situation plus que dangereuse car tout est surveillé et réglementé. Jusqu’à l’homme qui lui est attitré, car elle est féconde elle aussi. Il lui faudra alors décidé rapidement quels choix prendre. Luke ou Adrien ? L’homme qui doit lui faire un enfant pour continuer à procréer ou l’homme qui bouleverse toutes ses idées reçues. Le risque ? Qu’elle se fasse attraper par les Gardiens. Elle sera alors exécutée après avoir été interrogée dans la situation la plus douce. Qu’est ce qui lui garantit qu’elle ne risque aucun danger ? Absolument rien. Sauf cette intuition irrévocable qu’il lui faut aider cet étranger.

Lui, c’est Adrien. Bien décidé à faire tomber le régime Conrad, il est prêt à tout. Son salut il le doit à cette femme qui lui a sauvé la vie. Son instinct protecteur va alors lui intimer qu’il ne peut pas en rester là. Il ne peut pas la laisser ici. Adrien devra alors réfléchir au moyen de l’aider à son tour tout en se dévouant à la cause. Car il ne doit pas oublier sa priorité. Quelle est-elle ? Son secret est plus que gardé. Pourquoi lui ? Car IL est celui qui doit prendre les rênes en mains. Saura-t-il la protéger ? Rarement certitude n’aura été plus fixe. Tant de secrets alors qu’ils sont de parfaits étrangers l’un pour l’autre… Pourtant, malgré la répression, ils sont prêts à vendre leurs âmes au diable pour avancer. Et si tout cela n’avait qu’un seul but ? Lequel ? À vous de le découvrir ! !

C’est avec un bonheur sans nom que je viens de clore ma lecture de ce premier volet d’Étrangers. Une fois n’est pas coutume, l’auteure Cara Solak a su me démontrer que son talent n’a pas de limites. Elle me convainc aussi que le registre de la dystopie est sans aucun doute fait pour elle. Maîtrisant les codes de ce registre d’écriture, elle fait de nous pauvres lecteurs ce que bon lui semble, nous amenant dans ce monde de certitude inébranlable et à la dictature plus que prononcée.

J’ai donc ainsi été baladée au gré des chapitres faisant de mon esprit une marmite d’hypothèses à définir. Des ultimes questions que j’adore retrouver rendant ma lecture tout ce qu’il y a de plus addictive. Je n’ai ainsi pas su me détacher de ma lecture avant de l’avoir terminée. Impossible de lâcher avant d’en savoir plus et avoir des bribes de réponse ou du moins ce que l’on peut s’imaginer en être 😉 Plus qu’un besoin, lire ce premier volet devient une nécessité pour ne pas finir frustrée au possible. Pourtant bien de vos suppositions seront mises à mal comme je le disais précédemment. Vous pensez tenir une bride d’hypothèse ? N’en restez pas là ! Rien ne saurait vous prédire le cheminement auquel l’auteure va vous amener. Comment ? Tout simplement en vous promenant dans l’histoire tout en vous donnant des indices qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille et cela grâce à une patte d’écriture dont je suis totalement fan. Les lignes sont respectées et se trouvent mêlées à une romance dont il vous faudra trouver des indices capitaux. À vous maintenant de déceler toutes les pièces d’un puzzle finement détaillé et qui a su me convaincre sans aucune commune mesure.

Bien plus que cela, ce premier opus a su devenir un coup de cœur au point de me pousser à le relire dans la foulée. Je dis chapeau et, comme vous une fois que vous aurez découvert cette pépite, j’en redemande clairement encore… Mon seul petit regret est certains passages que j’aurai adorés voir développés. Mais le second tome est encore en cours de correction et pourrait bien déceler ce que j’attends;).

Les personnages quant à eux sont plus que touchants. Leurs émotions ont su m’atteindre dans leur pleine mesure. Chaque peine, chaque frustration, chaque moment de rage intérieure rien ne m’a échappé. L’envie de les protéger à votre tour ne pourra que vous concerner. Lilas et Adrien sont un duo inévitable, une attraction inéluctable. En gros, une évidence. Les personnes qui les entourent et en qui ils ont confiance sont d’une présence redoutable et sauront aussi se faire une belle part dans votre cœur. A contrario, ceux qui leur mettent des bâtons dans les roues seront clairement de ceux que vous allez détester. Mais… Car il y a un mais…. Et si tout n’était qu’illusion (comme le dit si bien le quatrième de couverture). À vous de franchir les portes de Valéria…

Vous l’avez compris, ce premier volet d’Étrangers de Cara Solak est une vraie merveille à mon sens et vaut vraiment le coup d’être découvert. Il me tarde, vous vous en doutez, de savoir ce qu’attend Lilas, Adrien et les autres. Tant de questions encore et un suspense maintenu avec brio.

Chapeau Cara et encore merci de me faire voyager dans les mondes que tu crées et qui j’en suis convaincue plairont à beaucoup de lecteur.

Un peu de rêve – Vitaa en duo avec Claudio Capéo

57085352_419197588868499_8773790335076663296_n

L’avis de Lilly sur Matriochkas Tome 2 : Dissidence de Christelle Da Cruz !


Hello les étoiles, Lillyunlivre vous présente son avis sur Dissidence le final de Matriochkas. Une dystopie de Christelle Da Cruz et publiée chez les éditions Plumes Du Web qu’on remercie pour l’envoi du service presse à notre partenaire !

41fcZbkWvsL._SX316_BO1,204,203,200_

Titre : Matriochkas Tome 2 : Dissidence

Auteur : Christelle Da Cruz

Éditeur : Éditions Plumes Du Web

Genre : Dystopie

Kindle : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

Il y a quelques jours de cela, vous avez découvert l’avis de LilLyUnLivre sur Le premier Tome 1 de Matriochkas : Révélations, de Christelle Da Cruz édité aux ✒️Editions Plumes Du Web. Une lecture enthousiaste qui avait plongé LilLyUnLivre dans un état de fébrilité avancé.
Aujourd’hui, découvrez la suite de cette dystopie étonnante et originale. Attention pour les lecteurs n’ayant pas encore lu le tome 1, certains éléments de cet avis peuvent vous spoiler le précèdent tome.
Merci de nouveau aux ✒️Éditions Plumes Du Web pour ce SP et aussi à 🌟Les Etoiles Des Bibliothèques 🌟 pour cette opportunité.
🦋🦋🦋LA COUVERTURE🦋🦋🦋

La couverture suit le même schéma que celui du premier tome, seuls les tons varient pour des couleurs plus chaudes. La femme blonde laisse place à une brune tenant dans chaque main un revolver. On devine rapidement qu’il s’agit de Gabrielle.
Ce lien entre les deux couvertures est plaisant et avec le recul de la lecture du premier, il permet de mieux comprendre les éléments, la ville à leurs pieds est donc Antagonia et Gabrielle prend les armes pour devenir une dissidente.
🦋🦋🦋LE RÉSUMÉ🦋🦋🦋

Alors que la résistance s’apprête à investir le pôle du lac Sainte-Claire, la révolte gronde. Le destin des hommes est entre les mains de l’opposition, menée par Rose. Tout se jouera au cœur de la capitale, où ils devront rallier le peuple à leur cause et s’unir face au gouvernement. Après soixante années passées dans l’ombre, les hommes vont-ils regagner leur place au sein de la société ? À l’heure où Gabrielle et Alexander sont à un tournant de leur relation, c’est tout leur avenir qui est en jeu…
Un très bon résumé qui permet de ne pas spoiler certains points importants du tome 1, il est bien amené et donne envie de s’y jeter.
🦋🦋🦋L’HISTOIRE🦋🦋🦋

Avant de débuter avec le contenu du récit, sachez que ces deux tomes ne sont pas dissociables, attaquer Dissidence sans passer par Révélations risque d’être éprouvant aux premiers chapitres. De plus, certains points soulevés dans cet article peuvent vous 🚨spoiler le premier Tome. 🚨
Le premier chapitre est une suite directe au dernier du précédent tome. Un peu abrupts comme entrée en matière, mais il est vrai que la fin de ce dernier laissait le lecteur dans l’action, Gabrielle et Alexander ainsi que leurs amis étaient en route pour le pôle du Lac Sainte-Claire dans le but de délivrer les hommes qui y sont enfermés depuis des années.
Au cours de l’histoire, Gabrielle reste toujours aussi téméraire, mettant sa vie et celle qu’elle porte en danger malgré les tentatives de son compagnon et de ses proches pour la raisonner.

Le parallèle avec Rebecca Gale est toujours présent, mais à celui-ci s’ajoute l’enfance de Rose plus présente. Nous découvrons au travers du regard de la mère d’Alexander, une femme forte, celle qui est à l’origine de l’Opposition au Mouvement fondé par sa propre mère il y a de cela plus de 60 ans.
Même si la complicité du couple de héros reste très présente, ce tome est beaucoup plus axé sur l’action, il y a moins de scènes intimes par exemple.
Le lecteur va déplorer, mais soutenir les actions de Gabrielle et comprendre ses motivations. Elle va elle-même grandir et s’investir corps et âme dans l’Opposition, pour son futur, celui de l’homme qu’elle aime et de la vie qu’elle porte.
Dans le premier avis, un des points négatifs était le fait de ne pas revoir Vivianne… Et bien, le lecteur aura le plaisir de la retrouver.
S’il y a à redire, ce seront peut-être ces actions qui se répètent, les temps de pauses ne sont pas légion et notre cœur a du mal à se reposer lors de la lecture.
Cela dit, c’est une lecture passionnante et dévorante. La société matriarcale y est bien représentée, prouvant que les excès ne sont pas du fait d’un genre, mais d’une mentalité et que la cruauté peut habiter dans le cœur de tous.
Il est agréable d’avoir une héroïne forte qui apprend à gérer ses sentiments, avoir grandi dans une société où l’homme n’est pas nécessaire, bien au contraire, l’a rendu fragile et elle ne sait que faire de cette protection qu’il lui offre ni de la peur de le perdre qui la hante.
🦋🦋🦋LA CONCLUSION🦋🦋🦋
Une très belle histoire à dévorer, pleine d’action, d’humour – La bonne humeur d’Alexander et celle de sa sœur sont particulièrement divertissantes – de tendresse et de réflexion, car oui, cela donne à réfléchir aussi sur les travers de notre société au jour d’aujourd’hui.

Roundtable Rival – Lindsey Stirling

L’avis de Lillyunlivre sur le tome 1 de Matriochkas, Révélations de Christelle Da Cruz !


Cc les étoiles, en partenariat avec notre blog, Lillyunlivre, vous présente son avis sur Révélations, le premier volet de MATRIOCHKAS, de Christelle Da Cruz. Nous remercions les éditions Plumes du Web pour l’envoi du service presse numérique à notre nouvelle partenaire !

TitreMATRIOCHKAS, tome 1 – Révélations
AuteurChristelle Da Cruz
Éditeur :  éditions Plumes du Web

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

🦋🦋🦋L’avis de Lillyunlivre 🦋🦋🦋

Un premier service presse, c’est toujours un peu angoissant et stressant, mais surtout excitant. À plus forte raison, quand il s’agit d’une histoire que l’on souhaitait dévorer. Des ailes finissent par pousser et c’est en remerciant, pour cette chance qui m’est donnée, par les étoiles, ainsi que les éditions Plumes Du web, que l’avis doit débuter sur le tome 1 de Matriochkas de Christelle Da Cruz.
J’espère que ma personnalité déjantée et mon style un peu particulier ne vont pas vous effrayer, mais plutôt vous envoûter.
C’est parti pour ce premier article en collaboration avec Les étoiles plein les yeux et un cœur qui tente de fuir à grandes enjambées.
🦋🦋🦋LA COUVERTURE🦋🦋🦋
La couverture est très agréable à découvrir. Une femme blonde regarde par une fenêtre qui lui offre une vue imprenable sur une ville aux airs futuristes. Beaucoup de détails rappelant un univers aux allures presque de science-fiction sont présents. Le titre se démarque et ressort de par son parallélisme avec cet effet linéaire que donne une compartimentation des espaces où se trouve la femme.
C’est un très joli visuel qui est offert au lecteur, néanmoins, il a plus des tendances Science-fiction que Dystopie.
🦋🦋🦋LE RÉSUMÉ🦋🦋🦋
Depuis près de soixante ans, le pouvoir appartient aux femmes. Une mystérieuse épidémie a lourdement décimé la population masculine et l’isolement des survivants a conduit à une réorganisation totale de la société. Gabrielle, chauffeuse de taxi dans la capitale, mène une vie sans histoires entre son boulot et ses amies. Un soir, au détour d’une course réalisée pour une riche cliente, elle va se retrouver plongée au cœur d’une lutte dont elle ne soupçonnait pas l’existence…Qui est cet homme, évadé d’un pôle d’enfermement ? Pourquoi la traque-t-il ? Comment a-t-il pu atteindre la capitale sans être interpellé ? Autant de questions dont les réponses pourraient bouleverser l’ordre établi.
En ce qui concerne le résumé, c’est avec efficacité qu’il pose le contexte de cette histoire dystopique. Il permet de soulever les bonnes questions, tout en présentant le personnage principal.
🦋🦋🦋L’HISTOIRE🦋🦋🦋
L’histoire est envoûtante, au point qu’elle fut terminée en une soirée et un après-midi. La lecture reste aisée et la plume est agréable.
Le parti-pris de parler d’une société matriarcale la rend particulièrement originale, l’homosexualité y est dépeinte de manière naturelle, sans ambiguïté ni gêne. Les femmes sont dans ce roman ‘’libérées’’ et ont une vision très dure des hommes et pourtant pas réfractaire, car la vision des uns et des autres évolue au cours de l’histoire.
On y découvre donc l’héroïne Gabrielle, les premiers chapitres la présentent en toute simplicité dans son quotidien et pourtant certaines bases sont déjà mises en place afin de permettre de développer l’intrigue qui va suivre.
Elle a du caractère et ne se laisse pas faire ! Elle n’a jamais su trouver l’amour dans cette société dirigée par des femmes pour les femmes et passe son temps entre son travail de taxi, sa meilleure amie et les soirées. Les hommes pour leur part sont enfermés, éloignés et maintenus en confinement pour ne pas interférer avec cette nouvelle société.
Cette dernière semble fonctionner, la technologie a fait un bon en avant en quelques dizaines d’années, quel que soit le domaine concerné. Les femmes ont trouvé un équilibre qui leur permet de vivre sans s’inquiéter de cette présence ‘’néfaste’’ et dangereuse que représentent leurs homologues masculins.
Malheureusement, cette société a été fondée sur un mensonge cruel et la haine d’une femme face à l’adversité qui l’a touché.
Le point de vue de Rebecca explique rapidement comment cette société en est arrivée à une telle finalité, sans pour autant nous spoiler ce qu’il va se dérouler. En laissant une part importante de l’intrigue à découvrir. C’est un plus sans hésiter. Pour sa part, il serait bon de préciser que c’est une femme forte, mais au cœur brisé. Elle est sans conteste celle qu’il faut redouter. L’immersion dans son univers remonte à l’époque où ses décisions, qui ont changé le monde, ont débuté et continu à broder au fil de l’avancement de la lecture un parallèle qui pourrait paraître décousu, à l’histoire qui se produit autour de Gabrielle.
C’est réellement bien amené et cela donne un renouveau, permettant de casser un peu le rythme pour mieux le relancer.
Gabrielle était un parfait exemple de la réussite de cette société sur les mentalités, sa peur des hommes était enfouie en elle et il est difficile de l’effacer.
Alexander débarque dans sa vie, ‘’grâce’’ à Rose, une riche cliente de ses courses en soirée. Taquin, au caractère affirmé, il n’a pas perdu le sens de l’humour dans les pôles d’enfermements ! Bien au contraire et il ne peut s’empêcher de titiller la jeune femme au point de risquer sa liberté.
Au cours de l’histoire, de nouveaux personnages feront leur apparition à point nommé, et c’est une chose appréciable. C’est cette logique et cette temporalité respectée, tout se fait de manière à ce que cela nous offre une impression de réalité.
Si un bémol devait être noté, oui il est toujours bon d’en trouver, c’est simplement la mise en retrait d’un personnage, logique au cours de l’histoire, mais il est tellement attachant qu’il vient à nous manquer. Et je parle de Vivianne, la meilleure amie de Gabrielle, sa confidente et un soutien hors pair. Même, l’héroïne semble, à un moment, ne plus y penser. Mais comment lui en vouloir alors qu’elle est bouleversée par les vérités découvertes sur son monde ?

🦋🦋🦋LA CONCLUSION🦋🦋🦋
Pour conclure, c’est tout simplement une histoire dans laquelle on se noie et on ne peut s’en détacher au point que la fin du Tome 1, sur un cliffanger bien placé et frustrant à souhait, ne donne que l’envie d’ouvrir le tome 2 pour s’y plonger avec un plaisir non caché.

Lindsey Stirling – Crystallize

 

51IcmBdrHKL

Avis de Fan page (Elyio) sur La Sélection, livre III : L’Elue de Kiera Cass !


Hello les étoiles ! Voici l’avis coup de coeur d’Elyio sur le 3e tome de La Sélection -L’Élue de Kiera Cass  

 

Titre : La Sélection – Livre 3

Auteur : Kiera Cass

Éditeur : R – jeunes adultes 

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

Résumé : Une seule candidate sera couronnée…
La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu’elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu’elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l’heure est désormais venue de désigner l’heureuse élue…
America n’a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du coeur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu’elle risque de perdre et de l’âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu’elle désire si ardemment.

L’avis d’Elyio : 

C’est encore le coeur palpitant et débordant d’espoir que je referme ce 3e opus de La Sélection. Bien plus que convaincue par toutes les éloges que j’avais pu lire sur cette lecture, je suis indubitablement tombée sous la coupe de cette incroyable saga. Puissante et rebondissante, elle allie à la perfection l’envie de croire en des jours meilleurs, la levée des renégats, la mise en place de tous les éléments qui font de cette lecture une pièce maîtresse dans une bibliothèque. L’auteur maîtrise une écriture fluide et addictive qui est indiscutable. Elle fera ainsi naître chez vous ces sentiments qui vont se disputer votre opinion quant aux événements et ce au sein même d’un même chapitre, d’une même page voire même de ligne. La tension sur ces 3 premiers livres ne fait que monter crescendo et mettra votre coeur sens dessus dessous. Il m’arrivait ainsi de rire ou sourire et me retrouver quelques secondes à peine après avec ce sentiment d’être brisée. Comment peut-on être aussi malmenée émotionnellement ? Tout simplement par une plume dont la qualité est phénoménale rendant ces personnages tellement réels qu’ils s’imposent spontanément à votre imagination. Chaque scène se voit formidablement bien décrite faisant en sorte que votre perception des éléments sera précise.

Kiera Cass vous mènera ainsi exactement là où elle le voulait. Chaque larme versée, chaque battement imperceptible de votre coeur sera le fruit d’une qualité de travail qu’il est impossible de contester. Ce troisième Livre s’avère (et cela est légitime ) le plus intense face aux 2 précédents. La tension maintenue jusque là par les Renégats s’avérait relativement calme . Or désormais les rênes sont lâchées et ils sont bien décidés à renverser bien plus que la simple Sélection faisant du reste du peuple des victimes collatérales. Maxon se verra alors soumis à des choix qui pourraient bien changer l’avenir de tout le pays. Sera-t-il capable de s’imposer à son père le Roi ? Arrivera-t-il à maîtriser cette fougue et cet espoir d’apporter cette envie de jour nouveau que lui inspire une de ses prétendantes ?

America, quant à elle se rend bien compte que sa place est loin d’être acquise. Toujours incertaine elle recherche la vérité au fond de son coeur. Car elle ne peut l offrir qu’à l’un des deux hommes qui se partage son esprit. En attendant au contact de son « ami », elle devient forte de ses convictions et les assume à la vue de tous.

Elles étaient 35 elles ne sont plus que 4… et l’une d’elle se verra l honneur de monter sur le trône un jour et vivre ses jours aux côtés de cet homme d’exception qu’est le Prince. Elles ont toutes ce quelque chose qui les rend uniques. Mais du coeur ou de la raison, l’esprit de Maxon est envahit par cette incertitude que lui insuffle sa position. Les favorites vont aller de surprises en catastrophes et je me suis mise à toutes les apprécier. Car au-delà des apparences, les masques tombent et les révélations feront leurs effets… Préparez vous, car les combats auront lieu sur tous les fronts ! Souvenez-vous que rien n’est acquis. La Selection sera-t-elle la fin ou le début d’un jour nouveau ?

A vous de le découvrir et vous faire votre opinion. En attendant, pour ma part mon avis est sans appel et conforte bien mon coup de coeur. Je vous laisse ainsi le coeur partagé par toutes ces émotions mais incontestablement heureuse d’avoir découvert cet univers.

Rachel Platten – Stand By You (Official Lyric Video)

510heofzuwl._sx312_bo1,204,203,200_

Avis de Fan page (Elyio) sur La Sélection, livre II : L’Elite de Kiera Cass !


Hello les étoiles ! La team vous invite à lire la superbe chronique d’Elyio sur le livre II  de La Sélection, une dystopie de Kiera Cass

 

Titre : La Sélection – Livre 2

Auteur : Kiera Cass

Éditeur : R – jeunes adultes 

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

Résumé : La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…

L’avis d’Elyio : 

C’est un second tome tumultueux et aux moult rebondissements que je viens à peine de refermer. Mon coeur est encore en effervescence de par tous les événements et émotions que je viens de traverser. Mon esprit et mon corps tout entier ont été soumis à une vraie bataille émotionnelle. Rarement autant de contradictions m’ont effleurées et fait vivre un combat auquel je n’ai été, comme de nombreuses lectrices, qu’une spectatrice privilégiée.

L’auteur a réellement fait grimper le niveau de tension au sein de La Sélection et ce grâce à une plume implacable. Elle réussit ainsi à vous plaquer au sol incapable du moindre mouvement et vous laissant haletante tout du long des passages qu’elle aura ainsi voulu. Vous ne serez pas seulement donc cette lectrice prise d’affection pour ces nombreux personnages que vous découvrirez au gré des chapitres. Non non … vous serez clairement dopés à ce besoin inéluctable d’en vouloir encore et toujours plus. Vous serez, vous l’avez compris, addict à cet univers dont le concept des castes définit ainsi les personnes qu’ils les composent.

Un air de rébellion se soulève et les Renégats sont aux portes du château. Entre combats d’un peuple aux abois et combats pour la place de favorite, vous ne serez guère mis au repos. Seule la fin de ce volet saurait vous amener un peu de quiétude. Encore que le chemin s’avère être encore parsemé d’embûches et de secrets non dévoilés.

C’est ainsi que je me demande encore comment America arrive à garder ce calme qui parfois la caractérise. Elle qui semble être en permanence en quasi ébullition fera en sorte de brider cette impulsivité qui ne demande qu’à s’exprimer. Comment ? Aucune idée . Toutefois vous serez aussi perdus et égarés qu’elle. Mon coeur s’est pris dans la balance où se jouent ses sentiments. Entre son passé et ce qui pourrait bien devenir son futur, l’indécision permanente fait fi de toutes vos émotions jusqu’à vous faire des pieds de nez et rire à vos dépends.

Ce volet vous donnera la clé à certains éléments historiques et vous serez bien plus à même de prendre position face aux décisions dont vous serez témoins. Que vous soyez outrés ou fâchés, vous devrez aussi faire avec la douceur et ce sentiment léger dont votre coeur est empli. Vos rires se verront aussi contre-balancés par une profonde colère et vous vous sentirez égarés quant à votre propre ressenti.

Comment être pris de sentiments tellement ambivalents en si peu de temps ? Il suffit d’être pris sous la coupe des personnages que vous allez tout découvrir. Quand les secrets se dévoilent, d’autres peuvent s’avérer bien plus efficaces.

Qu’il s’agisse d’America, de Kriss, de Celeste ou des autres sélectionnées, vous serez à même de comprendre pourquoi Maxon joue son rôle à la perfection. Tantôt dandy tantôt rabat joie, il n’en reste pas moins un homme qui fait état de ses sentiments face à ces jeunes femmes qui le sollicitent.

Me voilà donc avec ce second tome clôt sans même m’en mettre rendu compte, à avoir dévorer ces pages remplies du témoignage de cette deuxième partie de La Sélection. Ou quand après avoir commencé à 35 elles ne sont plus que 6… Tous les coups sont permis ou presque afin de s’attirer les faveurs du futur prétendant au trône.

Un second coup de coeur indiscutable et cette envie dévorante de savoir comment va se clore le 3e opus. Dire que je suis fan serait un doux euphémisme et je ne peux que vous dire de foncer car, selon moi, il est simplement impossible de ne pas tomber sous le charme de cette saga.

When You Say Nothing At All (Live in Nashville) – Endless Summer (Cover)

51s0wu17ugl._sx311_bo1,204,203,200_

Avis de Fan page (Elyio) sur La Sélection, livre I de Kiera Cass !


Hello les étoiles ! La team vous présente l’avis d’#Elyio sur la célèbre dystopie de Kiera Cass , La Sélection – Livre 1 !

Titre : La Sélection – Livre 1

Auteur : Kiera Cass

Éditeur : R – jeunes adultes 

Genre : Dystopie

Broché : Lien d’achat

Résumé : Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

L’avis d’Elyio : 

C’est un premier tome tout en puissance et en délicatesse que je viens de refermer. Cette dystopie m’a longtemps été vantée de louanges en tout genre et surtout avec toujours cette énergie débordante qui ressortait des filles qui l’avaient lue. De ce fait je me suis lancée dans cette nouvelle aventure trépidante.

Au départ j’étais un peu septique comme toujours lorsqu’on débute une nouvelle saga. Mais je me suis fait prendre dans les filets de cette sélection avec tendresse et douceur. Prisonnière dans sa caste America est une Cinq, issue d’une longue lignée d’artistes. Elle est également amoureuse d’Aspen venant d’une caste inférieure à la sienne mais les lois sont claires et l’avenir incertain.

Sa seule solution pour apporter une éclaircie au quotidien de sa famille est de participer à la Sélection et pourquoi pas devenir la future épouse du Prince comme le souhaite tant les autres filles. Comment hésiter quand l’homme qu’elle aime par dessus tout la convainc de tenter sa candidature ?

Mais son but est tout autre et se caractérise uniquement par l’argent que ses parents percevront tout le temps de sa présence au château. Forte de caractère il ne faudra pas attendre bien longtemps pour être repérée par le futur prétendant au trône. En effet leur première rencontre sera à rester dans les annales. Elle est impulsive et incroyablement altruiste. Elle a ses propres convictions et n’hésite pas à les faire connaître. Elle est belle et ne joue pas de son naturel. Et surtout elle découvre enfin celui que toutes les sélectionnées convoitent.

Comment ne pas tomber sous le charme de cette jeune femme qui ignore tout de ses atouts et du charme qu’elle dégage ?

Il est beau, intelligent et contrairement à ce qu’elle pensait doté d’un humour attendrissant presque naïf. Maxon est un doux rêveur mais aussi un homme d’une poigne forgée par des années a déjà devoir opérer dans l’ombre de son père le Roi. Qu’il est bon de les voir évoluer au gré des pages. Qu’il est agréable de voir ces élans de sincérité derrière certains masques qu’il leur faut porter.

Inévitablement il leur faudra faire face à la jalousie naissante de certaines voire de fourberies et manipulations en pagaille. Je me suis prise de grandes affections pour certains des personnages. Mon coeur oscillant tel un vrai métronome au fil des pages. C’est ainsi qu’il a fait des cabrioles de folies. J’ai aimé autant j’ai détesté certains événements, je me suis fendue la poire à pouffer comme une gosse devant certains passages. Ou à l’opposé à serrer les dents les larmes au bords des yeux.

J’ai vécu ce premier volet avec toutes les émotions que l’auteur a voulu nous faire ressentir. Je me suis sentie en immersion totale dans cet avenir créé de toute pièce par Kiera Cass. La qualité de cette dystopie n’a d’égale que l’ incommensurable succès qu’à eu cette saga à sa sortie. Je ne peux que me ranger à l’avis formel de toutes ces lectrices qui l’ont adoré voire même bien plus que cela.

En effet je suis bien plus qu’heureuse de m’être lancée dans la lecture de ce premier Livre et aujourd’hui je ne demande qu’à les dévorer pour en savoir plus … Je vous laisse découvrir à votre tour ce premier tome que je classerai d’office dans la catégorie coup de coeur.

Elles étaient 35 candidates … que la Sélection commence !

Jason Mraz – More Than Friends (feat. Meghan Trainor)

 

51uzyifdsal._sx312_bo1,204,203,200_

Avis de fan’s page sur Les Arcanes d’Hemera – Tome 1&2 d’Elyna EC


Bonsoir les étoiles, dans notre rubrique Avis des fan’s page, Melanie Mel vous présente son avis sur une lecture coup de coeur : Les Arcanes d’Hemera d’Elyna E.C pubilé chez Inceptio éditions !

 

44943454_251586702184941_288882197568421888_n

Aujourd’hui exceptionnellement nos étoiles préférées m’ont laissé la parole pour vous parler d’une série de deux romans addictifs à ne surtout pas louper dans le monde de l’imaginaire. Il s’agit de Les Arcanes d’Hemera d’Elyna EC publié chez Inceptio éditions.

Je vous laisse découvrir seulement le résumé du Tome 1 pour éviter de vous spoiler ce roman qu’il ne faut surtout pas manquer si vous aimez ce genre de lecture.

Titre : Les Arcanes d’Hemera

Auteur : Elyna EC

Éditeur : Inceptio éditions

Genre : Imaginaire / Dystopie

Résumé : « Croyez-vous en une vie après la mort, mademoiselle Rivière ? » C’est un discours pour le moins intrigant que tient le directeur adjoint de l’Organisation à Allyn, après lui avoir fortement conseillé de le suivre dans un lieu mystérieux. D’après lui, Allyn posséderait le même don qu’Axel, son frère défunt, à savoir celui de circuler dans un monde parallèle… mais dans quel but ? Tout cela la laisse perplexe. Même si depuis deux mois elle vit une situation pour le moins surprenante, ce n’est pas pour autant qu’elle va croire en ce genre de choses. Et pourtant… Entraînée par le flot de révélations et le désir d’en apprendre plus sur son frère, elle doit se rendre à l’évidence, l’Organisation et la mission qui lui est confiée semblent bien réelles ! Et presque tous comptent sur elle pour reprendre le poste qu’Axel a laissé vacant. Allyn va donc se retrouver confrontée à un univers dont elle ignorait l’existence, et devoir supporter un coéquipier lunatique qui refuse de travailler avec elle pour une raison encore obscure… »

Le ressenti de Melanie sur les deux tomes :

Allyn est une jeune femme qui a perdu ses parents dans un tragique accident de voiture lorsqu’elle avait 5 ans. Quelques années plus tard, elle perd son frère Axel de la même manière. Depuis lors, sa vie est bien monotone et sans Mael, son meilleur ami très particulier, elle serait terriblement seule. Lorsqu’un soir à son cabinet d’infirmière, le directeur adjoint de l’Organisation vient la chercher pour qu’elle reprenne le poste de son frère. La curiosité a raison de son scepticisme et la voici plongée dans un monde où les anges ne sont pas forcément ce que vous croyez et où quelques êtres exceptionnels peuvent sauver des âmes perdues. Cette aventure périlleuse comble les vides de sa vie. Sans compter que le comportement de Lucas ne fait rien pour arranger le trouble qu’elle ressent vis à vis de son coéquipier.

Je vous conseille vivement de lire ces deux roman ! Elyna EC a une plume fluide et addictive. Il nous est impossible d’arrêter de lire sans en connaître la fin des péripéties de Lucas et Allyn. Sans compter que la tension entre les deux protagonistes se fait sentir durant les deux tomes.

L’autrice vous laisse à chaque fin de chapitre sur une information qui vous conduit à ne pas pouvoir le lâcher. Et que dire de cette fin ? Si ce n’est que l’autrice est sadique et nous donne encore plus envie de connaître la suite lors du « Noël de Lucas » ( le titre sera à confirmer, je vous en parlerai le moment venu) qui devrait voir le jour dans deux mois. Ces premiers romans d’Elyna EC en font indéniablement une plume à suivre !

43754170_2177163269216829_7172268816481648640_n

Mon avis sur Rebels, tome 1 : La Sélection d’Aspi Deth


 

 

 

 

 

Titre : Rebels, tome 1 : La Sélection

Auteur : Aspi Deth

Auto-édité

Genre : Dystopie

Broché : 15€00 lien ici

Kinde : 3€99 lien ici

 

Résumé :

Afin de lutter contre la politique discriminatoire de son pays, Enora décide d’intégrer la célèbre Sélection. Sa mission consistera à séduire le partenaire qui lui sera attribué afin de procurer des informations confidentielles au groupe de résistants auquel elle appartient secrètement. Mais lorsqu’elle revoit Aldon après plusieurs années, c’est contre ses propres sentiments qu’elle devra lutter. De son côté, Vigdis, modératrice de #Rebels, réseau social de la résistance, va devoir décider de son degré d’implication dans cette guerre qui s’annonce, quitte à mettre en danger les personnes qui lui sont chères. WE ARE #REBELS.

L’avis d’Elyiona :

Voilà que je clos ma lecture de cette dystopie écrite par Aspi Deth dont j’avais déjà eu la chance de découvrir une autre saga : Les Velázquez. Eh bien sachez que cet univers m’a totalement conquise.
Ce besoin de liberté, cette nécessité de rébellion face à l’injustice et le combat que mène ces jeunes sur différents fronts… car WE ARE #REBELS !!

Vidgis est à la tête de l’univers virtuel de #REBELS sous le nom de Black_Unicorn. Bien décidée à ne laisser aucune information secrète quant à la guerre qui fait rage depuis des années, elle opère les échanges par messages avec différents rebelles infiltrés. A ses côtés se trouvent Naé et Gotyé qui se considèrent comme ses frères et Nanie la grand-mère de ces derniers qui les a tous élevés .

A des kilomètres de ce premier groupe, se trouve Enora, une jeune femme ayant pour objectif d’être sélectionnée pour devenir une compagne d’une semaine auprès des chefs des troupes du GISAR (Groupe d’Intervention Spécial Anti-Résistants). Mais derrière sa volonté d’intégrer la Sélection se cache son véritable secret, celui qu’elle ne voudra avouer à personne. Malheureusement son arrivée va être l’objet de discorde en attirant les regards d’un des plus séduisants « militaires ». Ce que les autres ignorent, c’est leur passé commun . D’autant plus qu’il arbore un comportement des plus glacé une fois qu’ils sont seuls. Qu’est-il devenu à ce garçon qui fut par le passé un de ses meilleurs amis mais surtout le compagnon de sa sœur jumelle ?

Tous n’auront comme objectifs que de découvrir ce qu’il est réellement advenu d’Althéa et obtenir le plus de renseignements possibles susceptibles de mettre à mal le GISAR et toutes les organisations qui sèment la terreur et la dictature. Car ils sont #REBELS et qu’ils ne visent que la liberté de chacun…

Pour cela ils ne devront en aucun cas se laisser attraper et encore moins dévoiler leurs missions. Le GISAR et le katar sont, eux, bien décidés à ne laisser passer aucun résistant entre les mailles. Commence alors un jeu du chat et de la souris…

Voilà donc pour moi, une belle surprise dans le domaine de la dystopie, un univers proche dans le temps et des personnages hauts en couleur avec chacun une dimension qui leur est proche.

En tant que lecteurs nous oscillons entre les différents aspects du terrain des rebelles ce qui m’a encore plus incluse à l’histoire. Ainsi j’ai pu voir les fils qui se font et se croisent entre les histoires de chacun. Chacun des protagonistes a son caractère et ses objectifs. Leurs sentiments et les émotions qui les traversent sont limpides et nous amènent à s’approprier cet univers dystopique où la dictature fait rage et les « non sains » éliminés.

Enora s’avérera bien plus combative qu’elle ne complaît à le penser . Elle est en ce qui me concerne, le personnage phare de nombreux de mes questionnements. Aldon, lui, cache potentiellement des secrets qu’il me tarde de découvrir. Car certains pans de leur passé commun se dévoile mais on sent qu’il y a du lourd derrière tous leurs non-dits… qui est-il vraiment ? Que sait-il vraiment ? Et pourquoi pas … ne joue-t-il pas un double jeu en ayant incorporé le GISAR ?

Autant de questions et bien plus encore qui vont certainement traverser vos pensées…

Quant au trio Naé, Gotyé et Vigdis j’ai aimé les voir évoluer aussi bien du point de vue de la résistance que du côté personnel, car eux aussi se démènent avec leurs combats intérieurs et leurs envies de s’en sortir.

La plume d’Aspi Deth m’aura une fois de plus conquise dans ce domaine où je me considère comme novice mais qui me plait de plus en plus. Sa patte d’écriture a su m’emmener dans ce futur (pas si lointain) avec un fil d’écriture très appréciable et aux perpétuelles actions. Il n’y a aucun temps mort ce qui me conforte dans le fait que j’ai vraiment passée un très bon moment de lecture. Il me tarde réellement de connaître la suite de cette épopée où le combat pour la liberté et la recherche de la vérité sont les maîtres-mots.

N’oublions pas aussi que derrière ces combats se trament aussi des romances qui sont loin d’être gagnées d’avance. Comment vont-ils gérer leurs sentiments et savoir de quelles manières ils vont se découvrir alors que les combats font rages, autant d’éléments qui sauront aussi vous amener à les adopter… car ILS SONT #REBELS !!

 

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur … Déviants, tome 1 : innocence de Cara Solak aux éditions Plumes du Web


Titre : Déviants, tome 1 : innocence

Auteure : Cara Solak

Éditeur : Plumes du Web

Genre : Romance Dystopie / Young Adult

Boutique plumes du Web : ICI  sortie le 15 juin 

Kindle : 4.99 € ICI

Broché : 17.90€ ICI

Résumé :

Survie. Résistance. Liberté.

3 petits mots simples. Le combat de toute une vie. La lutte commence ici…

Gabrielle, 20 ans, est une jeune fille secrète et solitaire. Mais depuis longtemps déjà elle se sait différente, de ce genre de différence dont il ne vaut mieux pas parler. Alors elle vit avec et préfère se faire discrète en ces temps troublés.

Sa rencontre explosive avec Matthew, jeune professeur de psychologie aussi attirant qu’agaçant, voit toutes ses certitudes voler en éclats.

Parce qu’elle n’est pas seule. Ils ne sont pas seuls à être différents.

Pour le gouvernement, ils sont considérés comme des… Déviants.

L’avis d’Elyiona :    à découvrir absolument !!

Alors qu’il y a peu de temps encore, je lisais peu de dystopie, les auteures comme Cara Solak vont sans aucun doute me rendre addict à ce style de lecture. Car il est des livres qu’une fois débutés nous sommes certains de vouloir tous les lire, Déviants rentre d’ors et déjà dans cette catégorie, les deux pieds dedans… à moi désormais de vous dire pourquoi !

Gabrielle est une jeune femme de 20 ans qui, de prime abord, semble tout ce qu’il y a de commun. Mais cela n’est qu’une apparence qui lui est de plus en plus difficile de cacher. Alors qu’elle débute ses études de médecine à la faculté, elle rencontre un de ses professeurs pour le moins surprenant.

Distant, froid et arrogeant, Matthew recèle néanmoins un pouvoir d’attraction sur la gente féminine du fait d’un charisme et d’un corps très attrayant. Intelligent de surcroît il laisse très peu de personne indifférente. Mais derrière le masque ce jeune homme de 26 ans se cache une facette de son quotidien que la majorité des gens ignorent…

Car il est différent.. car il pourrait bien être la clé des questions de Gabrielle. Elle n’est plus seule désormais, toutefois trop de paramètres sont encore inconnus.

Envers et contre la société et les membres de l’URS, s’entame alors un jeu de force ! Quels sont donc ces secrets si bien gardés ? Quels sont les vrais dangers ? Rien n’est acquis, reste maintenant à se battre !

Sans compter que Matthew et Gaby ont, tous deux, un caractère explosif et leurs rencontres seront souvent signe d’étincelles. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour faire cause commune ? Mais gare à eux, car au monde des apparences, personne ne sait qui est le Roi !

C’est ainsi avec grand plaisir que je me suis remise à la lecture de la dystopie grâce à une couverture et un synopsis plus qu’attrayants. J’ai été plongée dès le départ dans cette histoire, sortant des sentiers battus, avec des personnages et un cadre très ordonné.

Pourtant dès le départ j’ai perçue que le tout serait bien plus complexe qu’il n’y paraît et je ne me suis pas trompée. J’ai littéralement dévorée chaque page à la recherche permanente d’en savoir toujours plus… Chaque élément est posé et alors que vous pensez avoir une certitude tout s’ébranle et vous revenez à votre point de départ. Mes questionnements permanents auxquels vous m’échapperez pas vous non plus, prouveront que la plume de l’auteure est d’une qualité comme il est bon d’en découvrir.

Le rythme effréné avec lequel j’ai lu ce livre en a été pour moi le gage de mon immersion.

Cara Solak aura également réussie, sans le moindre doute, à donner vie à des personnages dans cette société surréaliste. Chacun d’entre eux aura une personnalité qui leur est propre et malgré cela, il ne m’a été possible d’affirmer du bien fondé de leurs prises de position. Impossible de ne pas être suspicieuse de chacune de leurs actions ? Comment être certaine qu’ils sont du bon côté de la balance ?

Et que dire du duo Matt/Gaby hormis le fait que je suis indubitablement tombée sous leurs charmes. Mêlant failles, barrières et convictions ils ont chacun une bataille à mener et j’ai vibrée à chacune de leur péripétie.

Vous l’aurez compris cette lecture m’aura donnée la certitude que je poursuivrais cette aventure avec le plus grand plaisir. L’auteure aura donc à son arc une nouvelle addict aux Déviants et à leur combat. Sa plume d’une précision et d’une qualité remarquable aura su me bercer au rythme des illusions et des désillusions !

Ce premier tome marquera donc le début d’un nouvel environnement ! Jusqu’où l’auteure Cara Solak nous amèra-t-elle ? Il ne nous reste plus qu’à franchir le cap et choisir son camp…

Je remercie les Éditions Plumes du Web pour cette superbe découverte, il me tarde désormais d’en savoir plus…

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer