Instant Émotions d’une étoile filante sur Campus At Sea de Lina Parker !


Hello les étoiles, C’est l’été, vacances et changement de décor riment en parfaite harmonie pour la plupart d’entre nous. Et si on en profitait pour partir à l’aventure avec Lina Parker pour une romance campus originale qui se déroule sur un paquebot. Notre étoile filante était de la partie à bord du Pacific Princess et vous livre son instant Émotion sur ce voyage aussi studieux que divertissant.

207891724_245584660350723_8592654287017223627_nTitre : Campus At Sea

Auteure : Lina Parker

Éditeur : Éditions Addictives 

Collection : Luv

Genre : Romance contemporaine

Ebook : Lien d’achat

Résumé : Un semestre avec Milos sans le noyer ? Pari tenu !
Embarquer sur un luxueux paquebot le temps d’un semestre et voyager à travers le monde ? Pour beaucoup d’étudiants, ce serait le rêve. Et pour Billie, qui a désespérément besoin de fuir Chicago, c’est un rêve qui devient réalité !
Jusqu’à ce qu’elle rencontre Milos, l’occupant aussi sexy qu’arrogant de la chambre d’à côté, et qu’elle se rende compte que vivre en huis clos sur un navire n’est pas seulement une échappatoire… c’est aussi un cauchemar!
Entre cours agités, fêtes sur le pont et cohabitation enflammée, bienvenue à bord du Moving Paradise ! 

★・・・・・・★Instant Émotions ★・・・・・・★

Mon Instant Émotion de “Campus At Sea“ en trois adjectifs ?

Dépaysant ! Délassant ! Différent !

Quoi de mieux, en ce début d’été que la lecture d’un roman qui fait voyager ? À travers continents, îles, pays et villes… Cultures et traditions… Passé et présent… Peurs et espoirs… Déboires et chances… 306 pages, où l’on vogue sur la plume de Lina Parker au gré des destinations magnifiques, à bord d’un paquebot féérique où des amitiés intemporelles vont se faire et des amours inattendus se trouver. Mais pour ce faire, il faudra laisser à quai, tout ce qui pourrait parasiter cette aventure d’ouverture au monde, aux autres et à soi-même.

Vous est-il déjà arrivé de faire une croisière ? Personnellement, j’en garde un souvenir mémorable, bien que ce ne fut ni à bord du Titanic ni du Pacific Princess ! Il me semble que c’est le premier roman que je lise dont l’histoire plus qu’innovante se déroule ainsi. Innovante ? Soyons clairs ! J’aurai adoré faire de telles études  ! Partir à la découverte d’une partie du monde pour m’enrichir, quoi de plus instructif ! Et sur un bateau de croisière, quoi de plus magique ! J’ai d’ailleurs trouvé particulièrement percutant que l’auteure choisisse ce mode de transport pour son histoire, car pour moi, il est le symbole d’un paradoxe : celui de l’enfermement face à la liberté. Un bâtiment flottant au milieu de toute cette étendue d’horizons et de possibilités, offrant un bol d’air, d’oxygène en opposition à l’étroitesse des couloirs et cabines s’y situant. Un bateau, comme la vie, est fait de ponts de survie, où chaque personne de l’équipage a un rôle prédéfini apportant une cohésion pour une parfaite traversée ; où les passagers laissent au port d’attache tous les bagages encombrants et superflus, pour mieux profiter du voyage.

Une parfaite image, à la situation dans laquelle se trouve Billie et Milos, les deux personnages principaux de ce roman, qui m’ont sincèrement touchée avec leur histoire respective. Leur voyage sera une parenthèse hors du temps, hors du connu, une parenthèse où des sentiments indésirés seront placés à l’isolement… Mais, il ne faut pas oublier que, si la parenthèse s’ouvre, elle se refermera aussi au retour. Impossible de l’anticiper ! Car d’un tel voyage, on en revient changé. Mais dans quelle mesure ? Chamboulé ? Mais quelles en seront les conséquences ? Charmé ? À jamais ! Ça, c’est une évidence !

C’est un merveilleux voyage que fut cette lecture. Même si la mer n’a pas toujours été calme, l’équipage fut au top et les découvertes et revisites de certains lieux, merveilleuses !

“Campus At Sea“ restera un Instant Émotions riche et rafraîchissant.

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n

Instant Émotions d’une étoile filante avec Body Painter de Khéméia B !


Hello les étoiles, l’Instant émotions de notre étoile filante vous propose de plonger avec elle dans une romance claire obscure qui vous submergera de fortes d’émotions ! Body Painter de Khéméia B, qui s’est avéré pour elle un instant qui se résume en 3 mots : Excellent ! Empoignant ! Esthétique !

216450749_494651758269736_1839561092995607812_nTitre : Body Painter 

Auteure : Khéméia B

Genre : Romance contemporaine

Éditeur : Auto-édition 

Ebook : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

Disponible sur : Unlimited Kindle

Résumé : Un lien mystérieux. Une attraction indéfinissable.

Depuis deux ans, la vie de Norah est rythmée par son traumatisme. La multitude de remparts infranchissables qu’elle a dressés pour se préserver l’empêchent de respirer et d’entrevoir une existence sociale normale.

Depuis de trop nombreuses années, Vélian s’est renfermé sur lui-même, refusant tout contact, ne semblant pouvoir s’exprimer qu’à travers son art.

Pourtant, lorsque le regard ténébreux de cet ange noir et sexy se pose sur elle, c’est le chaos.

Une attraction inévitable se crée.

Un lien mystérieux va les plonger dans un univers déstabilisant, mais envoûtant. Un univers qui pourrait bien les mener à leur perte… ou à leur résurrection. 

★・・・・・・★Instant Émotions – Body Painter ★・・・・・・★

Trois adjectifs pour Mon Instant Émotions pour le roman “Body Painter“ ?

Excellent ! Empoignant ! Esthétique !

Quoi de plus beau que de regarder une fleur qui éclot… petit à petit, elle s’ouvre, laissant apparaître sa beauté intérieure, éveillant nos sens aussi visuels que sensoriels. Conforme à cette image, ce fut le déroulement de ma lecture de « Body Painter », dont l’auteure a positionné doucement, mais sans longueur, une atmosphère intrigante, sans être, pour autant, pesante. Mais, au contraire confortable dans l’attente du dénouement et de la découverte de secrets posés dès les premières lignes du roman.

À chaque page, chapitre, un indice, une révélation en demi-teinte m’ont irrémédiablement plongée plus loin dans l’histoire. Tout doucement, j’ai avancé sur ce chemin estampillé par Khéméia B de pétales de fleur. Et pas n’importe laquelle… Magnifique, majestueuse… Dont le symbole de pureté est puissant. La pureté n’est-elle pas la propriété d’une âme plus que celle d’un corps ? Et il est bien question du cœur de l’âme ici. Cette étincelle qui fait de nous des êtres qui, compris ou pas, mettent le bonheur des autres avant le leur, qui valorisent chaque acte à sa justesse… Et qui, dans ce roman plus précisément, irradie littéralement sur les ombres qui entourent, enveloppent et engloutissent les deux personnages principaux, Vélian et Norah. Deux êtres qui se croient impurs, salis, mais qui pourtant, de leur propre volonté, ou même sans le vouloir, diffusent chaleur et plénitude d’un instant… Effaçant en ce laps de temps le monde sombre environnant de l’autre. Un lien inextricable, inexplicable, inenvisageable reliant deux âmes par un fil de lumière brillante et haute en couleurs.

Un roman très visuel et sensoriel ! L’auteure saura éveiller nos sens en couleurs monochromes et pourtant, si pigmentées que l’on est pris, avec toute la sensibilité d’une plume authentique et poétique, dans un tourbillon d’émotions intenses. Consciemment, les yeux grands ouverts et le cœur au ralenti, on lit, on voit, on entend, on écoute les souffrances… Les limites entre le bien et le mal, l’amour et la haine, la morale et l’interdit… Les liens tout en art noir et blanc que sème petit à petit l’auteure, jusqu’aux chapitres libérateurs même si accablants d’horreur.

Ce n’est pas un roman que j’ai lu dans un besoin d’urgence, mais dans l’appréciation de chaque sensation offerte par la plume de l’auteure. Un roman qui a besoin de pause, comme un tableau de phases de séchage pour pouvoir mieux progresser dans la globalité… un roman qui offre de petites touches çà et là de couleurs différentes pour rendre le tout spectaculaire et poignant… Je suis restée longtemps à apprécier la fresque finale de vélin et Norah, et il me fut difficile de la quitter. Lorsque j’ai commencé « Body Painter », après avoir lu la chronique de Mya des Étoiles de Bibliothèques, honnêtement je ne savais pas trop à quoi m’attendre si ce n’était à “une lecture riche en émotions“ fortement recommandée pour l’adepte de romance sombre que je suis.

Lorsque je referme ce roman, je remercie les Étoiles pour cette découverte, et l’auteure pour cet Instant fort en Émotions.

“Body Painter“ restera un Instant Émotions, Déchirant et Diapré !

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n

Instant Émotions d’une étoile filante sur Consomme-moi sans modération de Charlie Genet !


Hello les étoiles, notre étoile filante vous embarque pour un instant d’émotion des plus riches et un autre instant de dégustation des plus exquises. Avec Consomme-moi sans modération de Charlie Genet, laissez vos papilles prendre les rênes de vos envies afin d’apprécier cette gourmandise à sa juste valeur !

210534431_2969130499989020_7308321911620258936_nTitre : Consomme-moi sans modération 

Auteure : Charlie Genet

Editeur : Harlequin 

Collection : &H DIGITAL 

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : Lien d’achat

Résumé : Le seul dessert qu’elle a envie de goûter, c’est lui…
Polo noir, regard sombre et petit air à la fois torturé et sexy : Guirec a tout d’un séducteur. Pas étonnant que Valentine soit incapable de se concentrer depuis qu’il a mis les pieds dans les cuisines de son restaurant. Si sa traîtresse d’associée l’avait consultée avant d’embaucher ce type comme plongeur pour la saison d’été, elle n’aurait jamais donné son accord. Et puis, pour qui se prend-il avec son petit sourire moqueur et ses remarques insolentes ? C’est vrai qu’il a l’air de s’y connaître en cuisine, peut-être même a-t-il beaucoup plus d’expérience qu’il ne le dit, mais aux dernières nouvelles la cheffe, ici, c’est elle ! Alors, s’il veut rester, Guirec devra respecter ses règles, obéir à ses ordres… et arrêter de la distraire avec ce fessier de rêve !

★・・・・・・★Instant Émotions – Consomme-moi sans modération ★・・・・・・★

Mon Instant Émotion de “Consomme-moi sans modération“ en trois adjectifs ?

Délicieux ! Délicat ! Drôle ! Consomme-moi sans modération mais, avec délectation !

Seriez-vous tenté(e)s si je vous disais que lire cette nouvelle histoire de Charlie Genet, toute fraîchement sortie dans la Collection &H DIGITAL, c’est comme déguster une madeleine bien vanillée avec un filet de chocolat. Cette friandise dont le côté amer relève certains thèmes bien amers mais, tout en douceur.

Vous êtes plutôt salé(e)s ? Aucun souci ! L’auteure a veillé, avec finesse, à ce qu’il y en est pour tous les goûts ! Personnellement, j’en suis venue à reconsidérer même de cuisiner du poisson, alors qu’à la base, je suis loin d’en être fan, c’est dire ! En période de diète à cause de l’été ? Zen ! Tout y est exquisément équilibré grâce à sa plume légère et profonde à la fois. Ni trop… ni trop peu… Un dosage parfait d’ingéniosité, saupoudré d’intrigues, de sarcasmes et de vérités. Ajoutez-y quelques mots à double sens bien sucrés-salés pour imposer un sourire constant et agréable. Trop de douceurs ? Ne vous y trompez pas, elle sait aussi pimenter le tout avec les relations familiales, amicales et amoureuses qui laissent un profond tracé vinaigré dans nos cœurs d’artichaut. Faisant même glisser quelques larmes d’empathie.

Charlie Genet a concocte avec « Consomme-moi sans modération » un parfait mets d’été. Frais, savoureux et intriguant. Vous y trouverez les ingrédients principaux qui apportent une pincée de différence effrayante au regard des autres. En somme un léger parfum d’acceptation de soi, épicé par des changements encourus et subis, rehaussant l’intensité quant aux questionnements sur la confiance donnée, reçue ou innée. En effet, l’auteure rappelle finement comment il arrive parfois que le problème ne soit pas d’offrir sa confiance mais, plutôt de l’accepter, s’en estimant digne… ou pas…

Quant à la consommation sans modération en la personne de Guirec, Charlie Genet nous l’a mitonnée aux petits oignons ! Sa rencontre avec Valentine fera exploser vos papilles . Et on ne peut que se délecter de leurs interactions, d’autant qu’on n’aura de cesse que de chercher l’ingrédient secret qui rehaussera avec délicatesse toutes les joutes verbales entre ces deux-là ! Au fur et à mesure, ils s’essayeront à de nouvelles saveurs, se laisseront convaincre peut-être, apprendront à apprécier ce qui leur a été donné, pour enfin se trouver eux-mêmes et surtout s’y épanouir, tel un soufflé ! Mais attention à la retombée !

Entre voyage à travers traditions, institutions et dégustations purement bretonnes, l’auteure m’a emportée dans sa région et dans ses émotions. Il est dit que “la vie est un oignon qu’on épluche en pleurant“ ? Pour autant, il n’est pas précisé s’il s’agit de larmes de tristesse ou de joie… Un sucré-salé parfait !

Je ne peux que vous conseiller de succomber à cette histoire. Un super feel-good, qui met du bon poids à l’âme, aussi fondant qu’un moelleux au chocolat dont le cœur au caramel beurre-salé, mélange amertume et douceur pour une explosion exquise de saveurs.

Oh, j’allais oublier, je remercie l’auteure pour sa tournée générale ! Une autre ? Bientôt j’espère ! Pour l’heure, “Consomme-moi sans modération“ restera un Instant Émotions Fort et Fondant !

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n

Instant Émotion d’une étoile filante sur Fucking King de Ella Lores – Éditions Addictives !


Hello les étoiles, cette semaine, notre étoile filante vous partage son Instant Émotions sur son séjour royal en Karanie. Le voyage en valait-il le détour ? Apparemment, oui, mais si vous voulez en savoir plus, je vous invite à le découvrir dans son ressenti sur Fucking King de Ella Lores.

206137436_155838536610469_3807383720294352025_nTitre : Fucking King 

Auteure : Ella Lores

Editeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : Lien d’achat

Résumé : Tout les sépare… sauf le désir.
Darian est froid, sûr de lui et habitué à ce que tous lui obéissent sans poser de questions : quoi de plus normal quand on est roi ?
Propulsé très jeune sur le trône de Karanie, petit royaume méditerranéen, il s’est forgé une apparence rigide et ne laisse rien ni personne l’ébranler.
Mais Elsie entre comme une tornade dans sa vie, et tout se retrouve sens dessus dessous.
La jeune étudiante écossaise se moque complètement du titre de souverain de Darian, des convenances et du protocole ; elle n’hésite pas à lui tenir tête et lui dire ce qu’elle pense, ce qui rend le roi complètement dingue. Leurs échanges sont aussi passionnés qu’électriques.
Rien n’est possible entre eux.
Rien, vraiment ?

★・・・・・・★ Instant Emotions ★・・・・・・★

Trois adjectifs pour Mon Instant Émotions pour le roman “Fucking King“ ?

Passionnant ! Palpitant ! Princier !

Si je devais définir ce qu’est une belle lecture pour moi, je dirais simplement une lecture où je ressens. Peu importe si c’est un élan d’amusement, d’attachement, d’attendrissement, d’affection, d’admiration… ou d’agacement, d’amertume, d’animosité, d’antipathie, d’aversion… une émotion reste une émotion. Mais celle que je préfère, c’est la contradiction, et je ne parle pas d’incohérence ou de non-sens. Simplement, de différences entre ce que je lis et ce que je pense. C’est ce genre de lecture, qui me permet de dialoguer, sans même m’en rendre compte avec l’auteur et ses personnages, et aussi d’interroger d’autres étoiles et de partager avec celles qui ont déjà lu le roman. J’appelle ça une lecture ricochet.

Le fait de dire : tu l’as lu ? Toi aussi tu as ressenti ça ? Tu vois ça comme ça ? Oui ? Non ? Pourquoi pas ? Explique-moi ton point de vue, que je comprenne mieux le mien, ou que je puisse en changer. Vous connaissez ? Ça vous arrive ?

Donc voilà, sa Majesté, Ella Lores, avec son dernier roman paru sous le titre de “Fucking King“ a su faire ricocher mes émotions. À travers ce roman, l’auteure m’a rappelé que chaque être est constitué de petits morceaux d’ADN contenant toutes les informations génétiques permettant le développement et l’évolution de tout ou de chacun.  Mais aussi d’instants de vie qui viendront fixer des attentes, des peurs et, aussi des perspectives d’espoir et de certitudes. On est un tout, dans une intégralité qui fait de nous qui nous sommes, mais, aussi et surtout ce que nous sommes. Si, j’ai littéralement fondu pour ce Roi, au port de tête bien droit malgré des fondations plus que malmenées… Ce Roi, à qui on ne peut qu’offrir son cœur, malgré ses attitudes plus que réfrigérantes et échauffantes à la fois… Ce roi qui ne vit que pour les siens et qui va se trouver déstabiliser lorsqu’il va rencontrer, au détour d’un couloir de son palais, l’envie de vivre aussi pour lui… Et cette rencontre, s’appelle Elsie.

Elsie est une étudiante qui vit pour elle, et qui ne se laisse s’en imposer par personne (bon, peut-être pas personne…) mais, qui pourtant laissera un Roi diriger d’une certaine manière sa spontanéité… Et une chose est certaine, ce Roi sait diriger ! Et je ne parle pas uniquement de façon très protocolaire… Ah, la plume aussi sensuelle qu’envoûtante d’Ella Lores

Sorry, je me suis perdue un instant dans les bras du Roi. Donc… Pour en revenir à Elsie, cette dernière aura été une rencontre livresque, plus… moins… En fait, je crois que c’est avec elle que j’ai le plus discuté tout au long de ma lecture ! Les petites phrases de ses pensées en italique, que l’auteure a parsemé çà et là, ont su argumenter et répondre à certains de mes questionnements. On a même eu des moments de partage de sourires, de rires et d’effroi. Mais, on a nombre de désaccords également, elle et moi ! Mis à part en ce qui concerne le Roi, évidemment ! Mais, je crois que ça vous l’a compris à présent ! Et il est évident également, que le Roi ne serait pas d’accord avec moi non plus. Et c’est cette force de l’équilibre parfait pour une belle lecture que l’auteure aura su insuffler dans son histoire.

Elsie et le Roi Darian sont deux êtres infaillibles qui vont ouvrir une faille l’un chez l’autre… Ils vont s’engager dans un réel combat entre la colmater ou l’agrandir, la repousser ou l’accepter… Leur prise de conscience en ce qui concerne leur faille dans leur muraille, va plus qu’ébranler leurs fondements. La chute s’annonce inévitable… Pour autant, qui dit chute, dit avènement. Mais pour ça, il faut être prêt. Prêt à accepter… toute évolution, tout changement, tout lâcher-prise, tout abandon…  Prêt à accepter d’offrir sa confiance, de remettre en cause toute attitude conditionnée par les années et les expériences… Prêt à donner le pouvoir sur soi en toute conscience, loin de toute autorité… Sans conditions, sans jugements, ni réserves… Mais surtout prêt à comprendre, entendre et aimer tout, dans son intégralité, en toute intégrité. Et il y a une grande différence entre le penser, le dire, le faire et l’accepter. Un cheminement colossal vous en conviendrez, et qu’Ella Lores a manié en toute ingéniosité. C’est indéniable, j’ai été enchantée par ma visite guidée de la Karanie et ses environs, ainsi que par celle d’Écosse et d’Angleterre. Sans surprise, j’ai succombé au charisme aussi imposant qu’attachant du Roi. J’ai eu plus de mal à adhérer au caractère d’Elsie ? On a des visions différentes en accord avec nos propres expériences, mais ça m’arrive aussi avec ma sœur ! Alors, elle m’a agacée ? Oui ! J’ai été fâchée après elle ? Aussi ! Déçue ? Non ! Ce n’est pas parce que l’on ne conçoit pas le comportement d’un personnage et que nos opinions divergent de celles de certains d’entre eux, qu’on ne peut passer un très bon moment lecture. Pour vous, oui ? En tout cas, pas pour moi. Je dirai même que ce sont souvent ces personnages-là que je garde longtemps en mémoire. Car finalement, à leurs manières, ils auront fait vibrer ma lecture.

Et comme je le disais plus haut, ressentir une histoire, c’est aussi la vivre et j’ai merveilleusement bien vécu cette dernière. Sans conteste, “Fucking King“ restera un Instant Émotions : Ravageur et Royal

Merci les étoiles et à bientôt pour un autre rendez-vous émotions avec notre étoile filante !

 

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n
 

Instant émotions d’une étoile filante avec French Touch de Delphine Clever !


Hello les étoiles, L’instant émotions d’une étoile filante vous embarque pour la French Touch de Delphine Clever avec ses personnages vrais et authentiques dont la vision et les attentes de la vie balaient certains aprioris et jugements d’un coup de cuillère à soupe. Attention chaud devant, mais à déguster sans modération !

201182920_553281336053828_258932205599083590_nTitre : French Touch 

Auteure : Delphine Clever 

Editeur : Editions Elixyria

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : Lien d’achat

Résumé : Appartement, travail : c’est un nouveau départ pour Daphné. Après une histoire compliquée avec un homme marié, elle souhaite tourner la page et, pourquoi pas, rencontrer enfin le grand amour. New York semble la ville idéale pour ça ! Pourtant, le chemin vers le bonheur va s’avérer plus tortueux qu’elle ne l’avait imaginé. Et s’il passait finalement par ce voisin trop canon pour être honnête, au passé trouble ?

À 32 ans, Grégory est à un tournant de sa vie. Il souhaite enfin se poser, changer de boulot et se calmer avec les filles. L’arrivée de la charmante Daphné dans son immeuble pourrait bien lui donner une motivation supplémentaire, d’autant qu’ils ont plein de points communs, à commencer par la France et la gastronomie.

★・・・・・・★Instant émotions ★・・・・・・★

Mon Instant Émotion pour le roman French Touch se résume en trois adjectifs :

Authentique ! Ardent ! Appétissant !

Il y a peu, une Étoile du groupe Facebook “Les Étoiles des Bibliothèques et Vous…“ a fait un sondage sur les critères de choix de lectures.

Personnellement, je pense que les miens ont quelque peu évolué… Car s’il y quelques années, la couverture et le résumé incitaient principalement mes achats de romans, aujourd’hui, je dirais probablement que suivre un auteur ou une auteure est aussi significatif, et cet Instant Emotions en est l’exemple parfait !

En 2016, je suis tombée par hasard sur une saga dont les personnages évoluaient dans un univers musical : “The Salt Wolves“. L’auteure ? Je ne la connaissais pas et pour cause, il s’agissait là de sa première publication et qui plus est en auto-édition. Mais je me souviens parfaitement d’avoir passé un très bon moment lecture. Alors, lorsque la parution de son nouveau roman, “French Touch“, a été annoncée, j’ai succombé à la tentation.

Et, à n’en pas douter, la tentation a été bien goûteuse avec cette histoire !

  • Un voisin au sombre passé bien mitonné mais aux sourires bien appétissants.
  • Une voisine aux formes pulpeuses, mais aux attentes plus formelles.
  • Un passé figeant un présent mais ne devant pas déterminer l’avenir.

En bref, une histoire sucrée salée très « juteusement » dosée!

Avec ce roman, l’auteure a su éveiller tous mes sens… qu’ils soient gustatifs ou olfactifs, grâce à l’univers culinaire très frenchy au sein du quel ses personnages vont évoluer, auditifs, par la référence musicale, non seulement à sa saga précédente, mais aussi à bien d’autres sons rocks dont un violoncelle saura parfaitement les flatter, visuels, par sa plume juste ce qu’il faut de descriptif pour pouvoir se projeter que ce soit physiquement, humainement ou charnellement…

Et plus particulièrement mon sens du jugement de valeurs : ces fameuses valeurs de société définissant et déterminant un être “bien“ d’un autre l’étant moins, ou ne l’étant pas du tout… Si certaines d’entre elles sont indiscutables, d’autres sont plus que subjectives et emplies d’aprioris. Mais basés sur quels critères ? Passé ? Présent ? Emploi ? Famille ? Agissements ? Actions ? Pensées ? Désirs ?

Combien de fois en tant que lectrice, ne me suis-je pas dit : mais quel est le problème de ce personnage ? Ou encore : pourquoi il dit, agit ou réagit comme ça ? De quel droit peut-il faire, affirmer ou juger ceci ou cela ? Pourtant, dans la vie de tout les jours, dans le quotidien de chacun, combien de fois les aprioris, les apparences ou les affirmations n’ont pas influé sur certains choix, actions ou espoirs… N’est-il pas plus facile de juger que de chercher à jauger, comprendre et apprécier ?

L’auteure a réussi, avec ce roman, l’incroyable pari de me faire remettre en question certains jugements quant à la mise en perspective de toute notion d’appartenance et de partage en amour, et ce, certes, grâce aux discussions en toute honnêteté et sans faux-semblants ou filtres des personnages, grâce à leur évolution et acceptation respective, mais aussi, et surtout, grâce au charisme du personnage masculin principal auquel on ne peut que succomber, malgré tout… Tout quoi ? Lisez tout, et vous saurez!

“French Touch“ est un roman concocté aux petits oignons ! Où se mélangent une multitude de saveurs tout en douceur et charme, avec une pointe d’épices bien relevées.

Ce roman restera un Instant Émotions Incandescent et Intéressant pour moi.

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n

Instant Emotions d’une étoile filante avec la trilogie Scrap Metal de Jana Rouze !


Hello les étoiles, L’instant émotions d’une étoile filante vous embarque pour un ressenti sur une lecture aussi atypique qu’émotionnelle ! Alors, accrochez-vous et top départ pour un trop-plein d’émotions jusqu’à la ligne d’arrivée avec notre étoile filante !

195293493_524140008605398_7757919123781219742_nTitre : Scrap Metal – Trilogie 

Auteure : Jana Rouze

Editeur : Hugo Roman 

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : 7,99€

Broché : 18.90

Poche : 8.50

Résumé : Tout commence par une lettre laissée à la hâte par un mort.
Trois mots inscrits d’une écriture tremblante livrent le nom d’un homme public et une ville.
Pour Sauvage, l’ancien sectateur qui la reçoit, c’est la fin d’une existence pitoyable : celle d’un enfant enlevé à l’âge de cinq ans, vendu à une secte réputée parmi les plus dangereuses. Il va pouvoir retrouver le jumeau dont il a été séparé, combler le vide de son existence, et se venger. Entre la lettre et sa vengeance, il y a la fille de l’homme qui a été dénoncé. Hope n’appartient pas à son monde. Dans ses yeux de sectateur, c’est une Wog, une étrangère du monde extérieur. Sectateurs et Wogs ne se mélangent pas, ne se touchent pas. Jamais. Sauf quand leur malheur est étroitement lié.

*****

Résumé : Que se passe-t-il lorsque l’amour devient immoral ?
Pendant des années, Sauvage a cherché son frère jumeau vendu en même temps que lui et n’a pensé qu’à sa vengeance. Pendant des semaines auprès de lui, Hope a exploré toutes les possibilités pour que son père n’ait rien à voir avec les accusations portées contre lui par le sectateur. Tous les deux ont échoué. Abandonnant toute idée d’intégration, chacun d’eux va devoir se reconstruire dans le monde auquel il appartient. Vingt ans plus tôt, un crime affreux a été commis. En avouant le motif de ses actes, le père de Hope a aussi désigné un nouveau coupable. Pire que le précédent. L’identité de ce coupable leur interdit toute relation authentique.

*****

Résumé : Tout les voulait ennemis. Tout les destinait à la haine.
En choisissant de s’aimer, sans tout connaître de la vérité qui les lie, Hope et Sauvage ont pris le risque de se dresser chacun contre leur destin.
Suicide. Prostitution. Retour à la secte. Tels sont les choix qui attendent les sectateurs à leur sortie.
Sauvage et Hope se battent. Lui contre ce qu’il pense être le seul choix possible. Elle contre lui.

Mais qu’adviendra-t-il lorsqu’ils connaîtront toute la vérité ?

*****

˗ ˏˋ ⭐ˎˊ ˗ ✧︡ °₊.—Instant émotions – Scrap Metal— .₊°✧︡ ˗ ˏ ˋ ⭐ˎˊ ˗

Mon Instant Émotion pour la Saga “Scrap Metal“ se résume en trois adjectifs : Étonnant ! Effarant ! Extraordinaire !

Et pourtant, si j’avais dû donner mon sentiment au départ de ma lecture du premier tome de cette trilogie, elle aurait plutôt été : perdue et perplexe. Pourquoi ? Eh bien tout simplement, car j’avais oublié qu’il y a des auteurs et des histoires qui ne se lisent pas à l’image de nos vies d’aujourd’hui, soit à 100 à l’heure, entre deux portes, deux rendez-vous, à la va-vite ; mais à qui on doit être capable d’offrir du temps et de l’investissement personnel pour situer l’environnement complexe qu’ils nous dépeignent, déceler l’intrigue ou les intrigues qui s’entremêlent, et apprendre à connaître les personnages ainsi que leurs vies et sentiments dont la teneur et profondeur sont hors du commun et du temps.

Jana Rouze est de ces auteurs, dont la plume dense n’est pas à prendre à la légère, ni dans ses thèmes dévoilant de nombreuses vérités que l’on préférerait fantasques, ni dans son partage d’émotions si intenses qu’on en perd la notion du réel… ou pas. Une plume qui pose chaque mot à une place précise, offrant un sens particulier et propre à ce dernier, et déterminant ainsi l’information à travers le ressenti transmis. Alors certes, au début, je me suis perdue dans le prologue du premier tome, tant il a retenu mon attention ; j’ai dû me familiariser avec l’univers atypique que l’auteure présente ici ; je suis partie en quête d’informations pour en comprendre les tenants ; et je me suis laissée submerger par toutes les émotions aussi sombres que lumineuses jusqu’à mon immersion totale dans cette Saga. Et quelle Saga !

Avec “Scrap Metal“, on ne peut que gagner ! Si on aime la vitesse, bienvenues dans le bolide de Sauvage, personnage principal masculin, qui, à 340 km/h, vous emporte dans ses ténèbres à la recherche d’un point de lumière passé, dans un présent déroutant. Vous préférez ressentir l’adrénaline de loin ? Aucun souci. Prenez place aux côtés de l’équipe technique. Pas sûre qu’ils soient très loquaces et partagent beaucoup d’informations, mais on y apprend vite que le silence est bien plus parlant que le brouhaha de connivence. Et si, l’observation vous attire plus que la participation, sans aucun doute Hope, personnage principal féminin, vous servira de guide idéal vers l’inconnu pour saisir la plus fine des subtilités d’un monde où les codes et les émotions sont bien à l’opposé de certaines conventions. Elle abattra les murs édifiés autour des notions, tels l’emprisonnement, mettant à nu l’âme entre mensonges et illusion ; la vengeance, exploitant le passé au présent via le compromis ; la peur, contrôlant le moteur dans chaque agissement, de petits comme de grands ; l’amour, qui fait danser, parler et rire tout simplement face à celui qui cloisonne, rend muet et fait pleurer, mais qui n’en est pas moins édifiant ; et le pardon, qui peut être donné alors qu’on le peut l’envisager.

Alors, chauffez les gommes ! Dépassez le premier virage, imprégnez-vous suffisamment du brouillard pour le dissiper sans accident, dépassant la “Mis à la casse“. Pied au plancher, partez à la découverte de “Deux mondes à l’opposé“, où les émotions sont aussi dangereuses et sombres, que paradoxales et tendancieuses, ou profondes et lumineuses. Faites attention aux intempéries, provoquant inopinément glissades, chutes et accident graves. Laissez-vous entrainer par l’aspiration de cette lecture. Et soyez assurées que le drapeau damier n’éclairera qu’ »Une seule ligne d’arrivée“ sur l’asphalte de toute émotion isolée et confondue. Pour ceux et celles, qui n’ont pas encore le permis, ou ne connaissent pas tous les codes, rien de mieux qu’une leçon avec un pilote aguerri au volant d’un bijou collector emporté par la fabuleuse playlist 100% adrénaline de vainqueur ! Tenue de route et sourire aux lèvres assurés !

“Scrap Metal“ est de ces histoires qui sont “PLUS“. Plus intenses. Plus dérangeantes. Plus envoutantes.“ On veut toujours en savoir PLUS. Rien de moins… C’est un tout ! La découverte de cette saga, ces personnages et leurs aventures resteront un Instant Émotions Grisant et Grandiose pour moi.

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n

Instant émotions d’une étoile filante sur la quadrilogie Native de Laurence Chevallier !


Hello les étoiles, une nouvelle rubrique est née, intitulée « Instant émotions d’une étoile filante » ! Aujourd’hui et à l’occasion de la sortie du final de la saga Native de Laurence Chevallier qui a conquis les passionnés du fantasy, Instant Emotions a choisi de vous partager ses émotions à la lecture de la quadrilogie, le 4e tome compris. Et oui, la nuit fut courte !

natives

Native – Les héritiers du temps #4 

Native – Compte à rebours #5

Native – La malédiction des immortels #6

Native – L’éternel crépuscule #7

Auteure : Laurence Chevallier

Éditions : Black Queen Éditions

Genre : Urban Fantasy

Ebook : 5,99€

Broché : 16,90€

Relié : 24,90€

Résumé de la Quadrilogie d’Isabelle :

Après vingt-sept ans d’une vie passée parmi les humains, Isabelle a débarqué au château d’Altérac, berceau des Natifs, loin de se douter qu’une rencontre allait bouleverser son existence à jamais…

Aujourd’hui, elle doit assumer son héritage.

𒈝⭐ Instant émotions d’une étoile filante ⭐𒈝

Il y a quelque temps, les Étoiles des Bibliothèques ont mis à l’honneur l’auteure, Laurence Chevallier, auteure indépendante et la créatrice de la saga Native, une Urban Fantasy dont je vous livre Mon Instant Émotions qui se résume en trois adjectifs : Époustouflant ! Enivrant ! Addictif !

Je voudrais pouvoir vous parler de Gabrielle, Carmichael, Raphaël, Prisca, Connor, Ethan, Éric, Thomas, Isabelle, Guillaume, Johnny, Elvis, Magnus, Blake, Nicolas, Abigaël, les Six, Égéria, Stella, Laura, Pia, Jack…

Je voudrais pouvoir vous raconter leurs péripéties, leurs aventures, leurs voyages, leurs rencontres, leurs illusions, leurs désillusions, leurs émotions…

Je voudrais vous présenter leur univers aussi réel que fantastique, où pouvoirs émotionnels et physiques se mêlent à ceux de l’avidité d’en détenir les rouages, et où la notion d’aptitudes et de capacités se confronte à celle de l’Humanité…

Je voudrais…

Mais il est difficile de parler de l’un des personnages sans parler des autres, de présenter une des nombreuses intrigues sans en dévoiler le secret, de vous partager une émotion ressentie tout en éprouvant son opposé… Car tel un château de cartes, la construction de cette saga en sept tomes est en tout point liée, reliée et équilibrée. L’auteure a créé ici un monde des plus réels dans un univers où l’incroyable est plus commun qu’il n’y parait. Elle nous y entraîne de manière très subtile, touchant directement le cœur d’émotions, tant les personnages et les situations qu’ils vivent sont poignantes, humaines et aussi variées que l’amour et la vengeance, aussi intenses que le désir et la haine, provoquant ainsi de réelles réactions épidermiques.

Les tomes 1, 2 & 3, la trilogie de Gabrielle, m’avait transportée ! J’y avais découvert une autre signification à l’Amour, tellement forte et puissante, envers les évènements et contre le temps. Un amour faisant accepter tant de choses, par et pour l’être aimé, que toute perspective d’en être privé, à jamais, pouvait anéantir.

Mais, dans la quadrilogie consacrée à Isabelle, l’expression, “l’Amour en Héritage“ prend tout son sens et son ampleur. Chacun a un bagage dans sa vie, un héritage qui fait de lui-même la personne qu’il est à ce jour. À travers ces quatre derniers tomes, on en apprend plus sur le passé des personnages de la trilogie première, mais aussi et surtout sur ce que cet héritage familial et historique a engendré dans la vie de chacun, façonnant leur personnalité, leur sensibilité et leur destin. Chaque tome apportera des réponses à nos questions qui se tisseront au fur et à mesure de la lecture, mais également encore plus d’intrigues. Il faut dire que l’auteure a l’art et la manière d’apaiser le lecteur au dernier chapitre, et de le laisser en apnée à la fin de l’épilogue. Idéal pour ceux qui aiment la frustration… mortel pour ceux qui, comme moi, ont plus que du mal à la gérer.

Ceci dit, tous les tomes sont aujourd’hui disponibles, donc libre choix de les enchaîner ou pas. Mais si j’osais, je vous défierais d’arriver à ne pas les lire en suivant ! Pour ma part, des rires aux larmes, de surprises en révélations, les pages ont défilé, tambours battants, sans avoir pu freiner ma lecture. La plume de l’auteure est comme les battements de cœur, rythmés et dont la fréquence est parfaitement équilibrée entre bradycardie engendrée par de la gentillesse, de l’affection et des drôleries, et tachycardie provoquée par la méchanceté, l’agressivité et la haine.

Un pur plaisir lecture qui offre un panel de personnages attachants, d’intrigues hallucinantes, d’émotions bouleversantes, d’une sensualité justement dosée et de révélations bluffantes ! Une saga sur l’amour, celui qui défie, qui peut comprendre, qui sait attendre et qui fait vivre… Une saga sur l’humain, sur l’humanité mais, aussi sur l’inhumanité… celle que l’on a acquise, celle qui anime, celle qui construit, celle qui détruit… Je n’étais pas prête à tout ce que cette saga m’a fait ressentir et découvrir… Puis, prise dans ce tourbillon d’émotions, je ne voulais pas que ça s’arrête… Mais voilà, le dernier tome est là… et la boucle se boucle… à nouveau, je n’était pas prête… cette fois non à une rencontre détonante avec cette saga, mais à un au revoir… Et pourtant, en lisant le mot fin, il m’est évident qu’il ne pouvait en être autrement : un grand final dont le dénouement ne pouvait être différent, car il est la terminaison même, en toute humanité, de l’Amour Éternel et son Héritage.

La découverte de cette auteure, cette lecture, cette saga, ces personnages et leurs aventures resteront un Instant Émotions Intenses et Inoubliable pour moi.

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n