Deep Secret- Saison 2, mon avis !

coucou tout le monde, voici mon avis sur Deep Secret, un très beau moment  lecture ! Merci à Delinda Dane et à Kaya éditions

20915801_458830674495659_1465950109_n

 

 

 

Titre : Deep secret – Saison 2

Auteur : Delinda Dane

Éditeur : Kaya éditions

Collection : Dangerous Love

Genre : New Adult

Kindle : 2.99 ICI

Résumé :

Lui, c’est Madden. Madden Gage, la star du lycée, le bad boy impitoyable et adulé de tous, celui qui fait retourner les têtes sur son passage. Celui qui cache un terrifiant secret, et qui hurle sa souffrance toutes les nuits.

Elle, c’est Rileigh. Rileigh Saint, le fantôme du lycée, la fille dont personne ne se souvient jamais, celle qui observe en retrait et qui n’aime rien mieux que la solitude. Celle dont la vie va basculer le jour où, sans le vouloir, elle va découvrir le secret de Madden.

Entre harcèlement et manipulation, Madden et Rileigh vont entamer une relation trouble – de celles qui vous obsèdent jour et nuit, mêlant haine et dépendance.

De celles qui bouleversent tout, surtout quand l’amour y fait son apparition. De celles qui ne plaisent pas à tout le monde. De celles qui mettent votre vie en danger.

L’avisDeMya :

Dans cette saison, Madden est toujours hanté pas l’esprit du mal comme il l’appelle . Celui qui le prive de toute sa volonté, de son libre arbitre et surtout de sa jeunesse et sa joie de vivre . Aura t-il jamais la force ou le courage de s’en défaire ? Mais sans compter l’épée de Damoclès, la menace qui couve sous le masque d’une femme qui aurait dû être sa protectrice que celle qui le détruit .

Pour oublier les immondicités de sa vie, Madden se joue de tous ceux qui croisent son chemin . Et il n’a pas besoin de raison pour le faire . Juste parce qu’il le peut ou le veut .

Mais Rileigh, reste l’exception . Quoiqu’il lui fasse, rien ne l’ébranle . Elle reste égale à elle même . Du moins c’est ce qu’elle voudrait lui faire croire . Et cela ne le rend que plus décidé à la faire flancher comme les autres .

Acculé, il va se servir de celle qu’il lui apporte un peu de lumière dans ses ténèbres . Il va jouer avec son obsession et pousser ses limites et advienne que pourra .

Le duel Ange & démon peut commencer sans règles de jeux établies . Il n’acceptera

aucun compromis . Juste sa victoire écrasante  .

Madden en a eu pour ses frais . Rileigh s’est révélée une guerrière à sa taille . Elle lui a tenue tête en dépit de sa peur, son trouble et son attraction tangible envers son tourmenteur . Et celui qui était le chasseur a abdiqué devant le charme et la combativité de sa proie .

Les fêlures ont été le point commun des deux protagonistes . Mais chacun faisait en sorte de les oublier à sa façon . Madden, avec sa « connard attitude », et Rileigh en rasant les murs, se forçant à passer inaperçue . Chacun a ses vilains petits secrets qui ne tarderont pas à être dévoilés au grand jour . Et attention au raz – de – marée qui en découlera .

J’attendais beaucoup de ce tome, qui s’est avéré un brin frustrant . J’espérais plus de détails sur le côté sombre de Madden, faire un grand tour dans ses ténèbres et me noyer dans sa noirceur . Cela méritait qu’on mette un peu plus de lumière dessus . Du coup, je suis restée un peu sur ma faim même si le rendu a été habillement bien mené .

L’auteur a levé le voile sur le mystère qu’est Madden . Mais tout est allé trop vite que je n’ai pu apprécié cette histoire à sa juste valeur .

Mais cela ne m’a pas empêché de me régaler de ce roman superbement bien écrit et de la plume de Delinda qui est toujours aussi brillante, aussi maîtrisée  .

Les rebondissements ont été au rendez-vous . Le suspense addictive au plus haut point .

Le plus de cette romance, c’est la grande émotion qu’on peut ressentir au fil des pages .

Les protagonistes sont touchants dans leurs douleurs, leurs combats contre le diabolisme de certains et surtout leurs façons de pallier leurs souffrances quotidiennes .

Une histoire qui fera frémir votre sensibilité avec autant de mets violents, intenses et brûlants .

Pour résumer, Deep Secret est une belle et captivante romance qu’on ne lâche pas jusqu’à la dernière page . Une jolie réussite que je vous conseille de découvrir .

Choix de chanson inspirée de l’ histoire de Madden & Rileigh 

 

Slide Love Saison 2, mon avis !

Bonjour, Voici mon avis sur Slide Love, un superbe final signé Lili Sky . Merci Kaya éditions !

20751341_10211462490451750_1924835459_n

 

Titre : Slide Love – Saison 2

Auteure : Lili Sky

Éditeur : Kaya éditions

Collection : NewLove

Genre : New Adult 

Kindle : 3.99 ICI

Résumé : 

Tout quitter par amour, voilà bien une idiotie qu’Iris ne reproduira JAMAIS : quitter Miami pour Brodie a été la pire erreur de sa vie. Aujourd’hui l’ex-homme de sa vie l’a quittée – lui faisant faire une croix définitive sur les mecs, pas question de se faire avoir une seconde fois ! – et Iris se retrouve une nouvelle fois à boucler valises et cartons à dessins. Bon, dans son malheur, la chance lui a quand même souri : une place s’est libérée dans la coloc’ de ses deux meilleures amies ! Et quoi de mieux que ses BFF à demeure pour soigner un cœur brisé et reconstruire une vie ? Sans compter le soleil de Miami, la plage, les fêtes… et les champions de Wakeboard .

L’avisDeMya : 

Dans cette deuxième saison, la situation dégénère et se corse . D’un côté, avec le retour d’un Brodie repentant . De quoi chambouler Iris qui croyait avoir enfin trouver sa sérénité . Des explications vaseuses plus tard, il a dû s’avouer vaincu et rentrer bredouille, lui qui espérait se faire reprendre . Iris n’est pas prête à lui pardonner sa trahison .

De l’autre côté, il y a Alex, qui essaie toujours de démêler l’enchevêtrement de ses sentiments envers sa pseudo meilleure amie . Un combat continu contre un amour mis à rudes épreuves .  Mais le pire reste à venir . La situation se gâte quand il s’est retrouvé dans le collimateur d’un tueur acharné. Ce dernier n’a pas lésiné sur les moyens pour le mettre à terre . Il a détruit en un clin d’œil  tout ce qu’Alex a bâti tout le long de sa vie . Une amitié solide et un équilibre émotionnel .

Pour résoudre ce mystère, Alex doit puiser dans son passé et affronter ses démons . Il doit se reprendre en main et étouffer ses émotions pour protéger sa famille d’une menace imminente . Iris, toujours aussi généreuse, et en dépit des ressentiments qui lui inspirent son amant, répond présente pour le soutenir dans sa quête . Une quête à la vérité qui va s’avérer très douloureuse .

J’ai aimé la saison 1, une gourmandise classique certes mais belle à découvrir .  Mais j’ai été agréablement surprise par cette dernière saison  . Je suis en admiration devant le talent de Lili .

Je m’attendais à un remake, une répétition à ce qu’on a vu . Mais Lili a poussé l’ambition plus loin . Elle accéléré la cadence . A lâché les rênes à son imagination et a concocté une fin captivante . Elle a infusé à cette romance, un suspense addictif, moult rebondissements et aussi beaucoup d’émotions intenses que je ne peux qu’applaudir .

Lili s’est enhardie dans cette petite dernière à mon grand plaisir . Un brin de sensualité ne fait pas de mal n’est-ce pas ? Et rajoute un peu plus de piment à cette belle romance .

Pour résumer, un superbe final, signé avec maîtrise .

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur Take your chance, tome 1 de Kessilya

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Titre : Take Your Chance – Tome 1 

Auteur : Kessilya

Éditeur : BMR

Genre :  New Adult

Kindle : 9€99 lien ICI

Kobo : 9€99 lien ici

 

Badge Lecteur professionnel

Résumé :

Ne jamais faire ce que le monde attend de nous. Rester en contact quoi qu’il arrive. Ne jamais, jamais, jamais, sortir avec un mec plus jeune que nous. Les règles que Zoé a établies avec sa meilleure amie sont claires, faciles à suivre. Décidée à profiter de la vie, elle a ajouté une bonne résolution à sa liste : trouver un homme qui lui fera oublier son douloureux passé amoureux et envisager un avenir dépourvu de drames.

Mais c’est sans compter avec le retour d’Alec, son premier amour, celui qui l’a quittée sans explications six ans plus tôt. Quand il réapparaît subitement pour solliciter ses services de coach personnel, passé et présent se mélangent… et la vie semble offrir à Zoé une chance d’obtenir enfin les réponses aux questions qui la hantent.

Saura-t-elle la saisir ? Et si l’incertitude était moins lourde à supporter que la vérité ?

L’avis d’Elyiona : un vrai coup de cœur 

Il y a des livres qui vous transcendent dès les premières pages, qui vous ouvrent les yeux sur une romance que vous ne pourrez pas oublier . Et qui malgré toutes les déroutes qu’un amour peut trouver sur son chemin vous prouvera qu’il y en a un qui ramènera les âmes sœurs toujours à un point précis.

Ayant découverte la plume de l’auteur Kessilya il y a un moment déjà avec ses précédents écrits, je ne pouvais délibérément pas passer à côté de cette nouvelle romance et j’en suis plus que ravie.

Zoé est une jeune femme active et épanouie professionnellement, devenir coach sportif a été pour elle une évidence. Mais occupée avec un père fragile, son quotidien a un goût d’amertume . Celui d’un amour perdu 6 ans auparavant . Bien décidée, après tout ce temps, à tourner la page de son passé, elle ne s’attendait pas à voir débarquer Alec, celui qui aura été d’abord un inconnu, puis son meilleur ami pour devenir celui qui lui briserait le cœur.

La colère et l’incompréhension devront s’allier à son altruisme quand ce dernier viendra demander son aide pour avancer dans sa carrière de footballeur et rejoindre Chicago.

Mais derrière cette requête se cache la vraie raison de son retour. Il veut la retrouver et lui avouer toutes les raisons de son départ quelques années plus tôt. Mais sera-t-il prêt à faire face au regard des autres et aux d’en dira-t-on ?

Les répercussions de son retour en France ne se feront pas attendre et ses certitudes devront faire face aux vérités longtemps enfouies.

Arriveront-ils seulement à passer outre les conséquences des secrets qui les lient ?

C’est un grand coup de cœur qui marque ici ma lecture de ce premier volet de Take your chance. Cette romance aura su me transcender au-delà de tout ce qu’il est possible. Mon cœur se mettait ainsi à l’arrêt pour repartir de manière totalement anarchique face aux tête à tête de Zoé et Alec, ne cessant également de se casser en milles morceaux au fil des pages. Mes émotions seront balayées d’un revers de main par l’annonce qui aura eu l’effet d’un cataclysme dans leur vie, ébranlée que j’étais face à ce qu’il leur arrivait.

La souffrance de la jeune coach m’aura de cesse de m’émouvoir alors qu’elle ne désire que d’être heureuse et s’affranchir d’un amour passé. Quant à la dévotion que lui porte le jeune athlète, elle n’a d’égale que la force qui les ramène indubitablement l’un vers l’autre.

J’ai sans conteste été transportée dans ce grand huit dont l’auteur a le don grâce à une narration d’une qualité exemplaire, m’amenant au plus proche des émotions ressenties par tous les personnages. Comme eux, j’ai traversé la souffrance, l’espoir et le désespoir alors qu’ils commençaient une quête qui pourraient enfin les délivrer.

Comment ne pas être chamboulée par cette sublime romance ? Il ne pourrait simplement pas en être autrement. Leur lien est une force autant qu’une malédiction et il nous faudra faire face, en même temps qu’eux pour découvrir leurs faiblesses, leurs failles, leurs volontés de prouver que l’Amour vaut la peine de tous les combats.

Jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

Tout simplement au-delà du possible… grâce aux amitiés qui les entourent et les soutiennent, mais surtout car ils s’aiment maintenant et à jamais !

Les autres personnages recèlent eux aussi une grande part de secret et je suis convaincue qu’ils nous surprendront plus d’une fois. Ils ont su se faire une part belle de l’histoire et il est clairement impossible de ne pas s’attacher à ces derniers car derrière tous les mots se cachent qui ils sont vraiment et il me tarde de les découvrir un peu plus.

J’ai littéralement dévoré ce premier opus, me confirmant une fois encore le talent de Kessilya me rendant chaque fois plus addict à son écriture quels que soient les thèmes abordés. Comment pourrait-il en être autrement, je vous le demande ?

Je voudrai aussi, par cette chronique, remercier Netgalley et BMR pour m’avoir accordée ce SP que je ne suis pas prête à oublier.

 

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Ad Vitam Aeternam, tome 2 : Du souffle à l’ouragan de Farah Anah

 

 

 

 

 

 

 

 

Titre : Ad Vitam Aeternam, tome 2 : Du souffle à l’ouragan

Auteure : Farah Anah

Éditeur : Black Ink Editions

Genre : New Adult

Kindle : 3€99 lien ici

Kobo : 3€99 lien ici

 

Résumé :

Chan a fait voler ses barrières en éclats.

Après un odieux chantage elle se retrouve face à des émotions exacerbées et déchaînées. Perdue entre passion et mensonges, elle va devoir faire des choix en découvrant le vrai visage de ceux qui l’entourent.

Plus mystérieux que jamais, Noah va l’entraîner malgré lui outre-Atlantique où elle va découvrir une partie des secrets du boxeur.

Entre son désir toujours plus puissant pour lui et les derniers remparts de son couple, comment va-t-elle prendre sa vie en main ?

Obtiendra-t-elle les réponses dans les tourments qui rattrapent Noah depuis son passé tumultueux ?

Des révélations bouleversantes et l’arrivée de nouveaux personnages pourraient changer le cours de l’histoire.

L’avis d’Elyiona :

C’est à peine quelques semaines après ma lecture du premier volet Ad Vitam Aeternam : Le goût de l’interdit, que Black Ink Editions m’a donné l’opportunité de lire cette suite que j’ai attendue de pieds fermes. L’auteure a su me maintenir en pression avec un début très accrochant et percutant… alors soyez prêts car il ne s’agissait là que d’un échauffement en vu de ce second tome où tous les coups sont donnés !

Chanelle n’arrive toujours pas à faire son choix entre la raison et le cœur, entre la stabilité et la découverte de sa vraie personnalité, en bref entre Thomas et Noah… mais ce dernier ne compte pas la laisser se défiler, et par un moyen de pression odieux, va acculer Chan pour la mettre au pied du mur.
Désormais elle n’a plus les cartes en main !

Mais est-elle seulement prête à tous ces changements ? Quels seront les prix à payer ?

Entre amitiés, sacrifices et ce sentiment nouveau qui envahit peu à peu son quotidien, saura-t-elle face aux répercussions si elle venait à prendre des décisions on ne peut plus radicales ?

Notre boxeur, quant à lui, a du partir pour New York pour des raisons personnelles alors que Marie le tient encore et toujours responsable de tout ce qu’il se passe dans leur famille à l’équilibre inexistant. Les combats intérieurs feront rage chez Noah lui donnant la hargne supplémentaire afin de perfectionner ses futures attaques. Alors qu’il ne l’attendait pas Outre-Atlantique, il verra Chan débarquer le rendant sur la défensive plus qu’il ne le devrait. Les raisons sont multiples et il n’est pas encore prêt à se dévoiler. Mais il n’avait pas prévu les déferlantes qui vont lui arriver pleine face. Entre ex-compagne possessive, meilleurs amis aux habitudes débridées, ses futurs combats et ses incertitudes face à l’avenir, son monde se retrouve encore plus fragile.

Reste désormais à savoir comment le Frenchie Hurricane va faire pour ne pas tout détruire sur son passage !

C’est une lecture au rythme soutenu que je termine à peine et je m’en retrouve encore plus frustrée que sur le tome précédent. Les événements s’enchainent avec fluidité  et j’ai véritablement dévoré ce livre bourré d’humour, de frustrations, de mensonges et de vérités dévoilées. Les personnages quels qu’ils soient prennent une ampleur dont je ne me serai pas doutée. Chanelle et Noah vont se livrer progressivement pour me rendre addict à leur romance pour le moins hors du commun. Ils m’auront laissé régulièrement dans des états d’incompréhension la plus totale, entremêlés aux scènes érotiques enflammées qui sauront mettre le feu à ce livre.

Chan est un personnage qui s’avèrera bien plus complexe qu’il n’y parait au premier abord en se libérant de sa chrysalide. Sa liberté n’aura d’égale que la passion qu’elle voue à rendre les gens qu’elle aime heureux quitte à se sacrifier plus qu’il ne le faudrait. Quant à Noah, bien qu’agaçant il saura être celui qui m’ébranlera le plus. Son histoire, son passé et tout ce qu’il est, n’aura pour conséquence que de me rendre accro à ce boxeur à l’âme torturée.

Bien d’autres personnages se dévoileront et certains d’entre eux sauront me donner une aversion à ce qu’ils sont réellement : des enflures de première catégorie 😉

L’auteure Farah Anah m’aura encore plus conquise avec ce deuxième volet qui porte très bien son titre « du souffle à l’ouragan ». Sa plume semble prendre une aisance et une fluidité flagrante dans cette histoire où la romance se mêle aux combats que tous devront mener.

Elle m’aura ainsi fait vivre un grand huit et j’ai autant adoré d’être en colère que d’être en pâmoison face à un Noah aussi arrogant qu’irrésistiblement romantique, aussi chaud que la braise pour ensuite souffler un froid polaire. Comment ne pas tomber sous le charme de ce groupe d’amis alors qu’ils me prouveront l’essence même du mot famille et tout ce qu’ils sont prêts à entreprendre pour se protéger les uns les autres.

Je voudrai remercier une fois de plus Black Ink Editions pour ce fabuleux SP qui signe là une histoire comme il me plait d’en découvrir, une pépite qui s’affirme au fil des pages grâce à la plume incroyable de l’auteure qui gagne en moi une fidèle lectrice.

 

Musique proposée à l’écoute :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur The Ivy Years, Tome 3 : L’homme de l’année de Sarina Bowen

 

 

Titre : L’homme de l’année, The Ivy Years, Tome 3

Auteure : Sarina Bowen

Éditeur : Rennie Road Books

Genre :  New Adult / Romance MM

Kindle : 4€99 lien ici

Broché : 14€23 lien ici

Kobo : 4€99 lien ici

 

Résumé :

Ce qui se passe au lycée reste au lycée. En théorie…

Il y a cinq ans, Michael Graham a trahi la seule personne qui l’ait jamais vraiment connu. Depuis, il est passé maître dans l’art de cacher son orientation sexuelle aux autres et de se mentir à lui-même.
Imaginez sa stupeur quand son passé fait irruption dans les vestiaires de l’Université de Harkness, avec un sac de hockey et ce petit sourire qui a toujours fait chavirer Graham. Pour lui, il n’y a qu’une seule réaction possible : la panique la plus totale. Il suffirait d’un mot de la part du nouvel ailier gauche de l’équipe pour détruire la vie que Graham s’est construite.
John Rikker se retrouve dans le rôle du nouveau. Encore. Et cette fois, c’est pire que d’habitude, car les médias ont décidé de s’intéresser de près au seul joueur de hockey de première division ouvertement gay. Les fourgons de télévision ont pris racine sur le trottoir devant la patinoire, au grand dam de ses nouveaux coéquipiers.
Un joueur en particulier semble très mal à l’aise chaque fois qu’il entre dans la pièce.
Certes, Rikker se doutait bien que l’accueil ne serait pas chaleureux, mais il ne pensait pas se heurter à une attitude aussi fuyante. Ancien meilleur ami, ex-copain ou relation d’adolescence, peu importe ce qu’il représente à ses yeux, une chose est sûre : Graham ne va pas bien. Il boit trop et a du mal à se concentrer pendant les entraînements. Les deux garçons les plus solitaires de l’équipe vont finir par s’autodétruire sous la pression qu’ils subissent, à moins qu’ils ne parviennent à se retrouver malgré leur histoire douloureuse. Ce ne sera pas facile, mais il en vaut la peine, l’homme de l’année.

Avertissement : À la différence des autres tomes de la série, cette histoire d’amour émouvante met en scène deux garçons. Elle contient des situations sexuelles, de la dance music, des t-shirts à messages sarcastiques et une grand-mère adepte de poker.

L’avis d’Elyiona : un magnifique coup de cœur !

Après avoir été totalement sous le charme d’un premier volet qui a été un coup de cœur, un second un brin en-dessous mais qui m’a charmé, voilà que ce 3ème opus refait grimper en flèche mon addiction (bien que déjà acquise) à cette saga.

The Ivy Years est bel et bien parti pour être ma saga favorite dans le domaine du New Adult en provoquant 2 coup de cœur sur 3 tomes… plus que prometteur !!

Graham est un jeune de 21 ans, en seconde année de faculté à Harkness où il est également un des piliers de l’équipe de hockey. Agile sur la glace, il cache un mal être de taille à cause duquel il se réfugie dans l’alcool et le sexe sans sentiments. Il a offert son cœur 5 ans auparavant et leur séparation reste encore d’une douleur sans précédent, de celle qui confirme que cette personne sera la seule et l’unique. Mais pour cela G. devra affirmer son orientation sexuelle, et pour le moment il n’en est clairement pas capable.

Tout était incroyablement bien rôdé…. jusqu’à l’arrivée d’un nouveau membre dans l’équipe. Le palet a été lancé, la partie vient de commencer !!!

Rikker est un ailier qui vient d’être transféré de Saint B. doté de capacités et de statistiques incroyables pour la saison débutée. Rejeté par ses parents, accueilli par sa grand mère il est ouvertement gay. Le ton est donné et l’accueil que lui font ses nouveaux coéquipiers s’en retrouve mitigé. Quant à celui qui a été son premier amour, lui offre une arrivée plus que polaire, craignant qu’il ne révèle ses secrets connus de lui seul. Un iceberg serait sans doute plus causant que Graham. Agacé par son attitude quasi auto-destructrice, Rikker décide de le provoquer afin d’avoir ne serait ce qu’une once de réaction. Commence alors un plan d’attaque qu’il s’engage à établir aussi bien sur la glace que côté cœur.

Un grain de sable de taille viendra pourtant ternir son programme et les conséquences pourraient mettre à mal sa carrière et sa capacité à retrouver celui qui a toujours régné sur son âme.

Comme vous l’avez compris, les événements se passent sur la deuxième année d’université tout comme le tome 2 et la chronologie des faits s’en retrouve facilité. Les personnages des deux volets précédents sont également présents à ma plus grande joie. Vous apprendrez ainsi ce que deviennent Bridget, Scarlet, Corey et Hartley (en tant que leader de l’équipe de hockey) et bien d’autres.

Quant à ceux qui vont provoquer mon coup de cœur, il s’agit bien de Rikker et Graham.

Touchants, émouvants, entiers ils sont pourtant malheureux de ne pas pouvoir s’aimer librement. Ils sont les deux âmes d’une même pièce, esseulés par les préjugés des autres et par la peur qu’ils voient dans le regard de ces derniers. Déjà séparés cinq années plus tôt, ils auront sacrifiés leur relation dans le passé. Après avoir lutté contre vents et marées, l’évidence est là : il leur faudra se battre contre les barrages et les clivages de la société y compris dans l’univers des équipes masculines de hockey. Car malgré l’évolution des mentalités il reste toujours le jugement de ceux qui ne comprennent pas que tout le monde a le droit à l’Amour sans aucune distinction.

Cette romance est une ode à ce sentiment si précieux qui vaut tous les combats. L’auteure a su si bien retranscrire toutes les émotions rencontrées que mes battements cardiaques se retrouvaient à battre de manière totalement anarchiques et incontrôlables.

Dire que j’ai fondu pour nos deux joueurs serait un euphémisme, j’ai littéralement craquée pour eux. Graham se retrouvant au bord du précipice ne sachant plus quels choix prendre ( cacher qui il est vraiment et être malheureux ou aimer celui qui est l’UNIQUE au risque d’être rejeté) montrera une telle fragilité et une telle injustice quant aux qu’en dira-t-on que je me sentais prête à le défendre bec et ongle. Quant à Rik il est d’un altruisme et d’une beauté de corps et d’esprit qu’il est impossible de ne pas tomber sous le charme.

Une chose est certaine leur Amour est d’une telle évidence qu’elle ne peut que nous toucher au plus profond de notre âme car il est vrai, limpide et le reflet de ce qu’ils sont à eux deux : un TOUT !

Je me répéterai sans doute plus d’une fois sur cette saga mais l’auteure Sarina Bowen a sans conteste cette patte d’écriture qui m’embarque immédiatement. La qualité et la fluidité de la lecture est tellement agréable que le temps défile à une allure folle et le roman terminé avant de s’en rendre compte. Pour ma part, j’ai dévoré ce tome avec l’envie de lire encore et encore sur ce couple magnifique à mes yeux : Michael Graham et John Rikker.

Je tiens à remercier Laure Valentin qui m’aura permise de lire ce livre en SP et à l’auteure de traiter de sujets qui méritent qu’on prouvent que l’Amour vaut le coup et les plus grands combats.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Satan est un homme comme les autres de Céline Mancellon

 

 

 

 

Titre : Satan est un homme comme les autres

Auteure : Céline Mancellon

Éditeur : Milady

Genre :  New Adult

Kindle : 9€99 lien ici

Broché : 20€00 lien ici

Kobo : 9€99 lien ici

 

Résumé :

« Et Satan créa l’enfer. Enfin, surtout pour les autres. »

Infernal. Démoniaque. Salaud. Des adjectifs qui collent à la peau d’Adrian Sheffield, pianiste virtuose et terreur du monde de la musique classique. Il fallait s’y attendre : à force de semer la haine, Adrian reçoit un jour une menace de mort. Son agent – la seule personne sur Terre à encore le supporter – décide de lui attribuer un garde du corps. Ou plutôt une garde du corps : Carrie North.

Mais il ignore que Carrie a déjà rencontré Adrian, et qu’il ne lui a pas fait bonne impression. Du tout. Les voilà de nouveau réunis. Adrian, toujours aussi séduisant et imbuvable, et Carrie, toujours aussi têtue. Sauront-ils surmonter leurs rancœurs et céderont-ils enfin à leur attirance mutuelle ? Mais surtout, qui veut la peau d’Adrian Sheffield ?

L’avis d’Elyiona : une romance à l’humour décapant 

Comme bon nombre d’entre vous, j’ai profité de la Grosse OP 2017 de Milady pour faire le plein de livres et celui-ci en fait bien entendu parti.

Auteure déjà découverte avec Bad Romance (un de mes coups de cœur de l’année 2016), j’ai été plus que ravie de découvrir le nouveau roman de cette auteure à la plume incroyable, mêlant une fois de plus un personnage au caractère net et droit ne mâchant pas ses mots et celle qui devra se charger de sa protection.

Adrian Sheffield est un virtuose de génie, un pianiste dont la renommée n’est plus à faire. A presque trente ans, il est déterminé, constant et d’une franchise qui fait grincer des dents car il ne ment pas et ne ménage encore moins les personnes auxquelles il s’adresse. De ce fait, il reçoit bon nombre de lettres en tout genre, aussi bien de ses adeptes que de ces pires détracteurs. Jusqu’à LA lettre… celle qui va faire basculer son quotidien. Elle est celle de trop, celle qui le met réellement en danger. Pour Ghislain, son agent et ami de longue date, il est l’heure de faire appel à un garde du corps. Mais la personne qui lui sera assignée, n’est pas n’importe qui et Adrian ne compte pas se laisser diriger et brider. Car il ne faut pas oublier une chose, il est Satan en personne et personne ne lui dictera sa manière de vivre et encore moins de penser !

Carrie est cette jeune femme de l’agence de sécurité embauchée pour la protection du diable personnifié. Dotée d’une taille « normale » pour une femme, elle fait malgré tout plusieurs têtes de moins que le pianiste au caractère bien trempé, ce qui lui vaudra ses premières foudres. Ce qui échappe néanmoins à Ghislain c’est que la garde du corps et Adrian ont en réalité un passé commun. Rattrapé par cette présence ô combien non désirée, ce dernier envisage de sortir l’artillerie lourde pour se débarrasser de son escorte. Mais c’était sans envisager la détermination de Carrie.

Commence alors une partie où chacun avance ses pions pour mettre son adversaire en échec…

Et pour Carrie un combat de plus à gérer, car avant toute chose elle n’oublie pas la raison de sa venue : la menace est réelle quoi qu’en pense le virtuose… et il lui faut trouver de qui il s’agit.

C’est avec grand plaisir que j’ai attaqué ma lecture de Satan est un homme comme les autres ayant déjà eu l’opportunité de découvrir la patte d’écriture de Céline Mancellon avec Bad Romance. Avec cette romance, l’auteure m’a prouvé une fois de plus son talent et sa capacité à m’embarquer quels que soit les thèmes abordés. Peut être est-ce aussi le côté bad boy que j’apprécie beaucoup, ce qui est certain c’est que ma lecture m’a conquise pour de multiples raisons et que la qualité de ce livre en est déjà une.

Par ailleurs les personnages sont dotés d’une répartie qui aurait pu donner une crampe à mes zygomatiques par cette franchise déstabilisante et si comique à la fois. Il faut dire que Adrian est vraiment cette personne incapable (ou presque) de mentir et que chaque phrase reflète uniquement ce qu’il pense. Autant vous dire qu’il est brut au décoffrage et franchement j’ai adoré !! Face à lui celle qui se devait de faire de sa vie un champ de mine, elle sera celle qui le fera sortir de son cadre de vie si bien rodé… pour notre plus grand plaisir.

J’ai passé un très très bon moment avec cette romance rafraichissante et pétillante grâce à ces échanges épiques où Satan préfère être méchant car plus divertissant tout en étant d’un romantisme effarant à corps défendant le rendant d’autant plus craquant. 

Je voudrais aussi souligner les musiques choisies par l’auteure dont je me suis régalée. Passer de Beethoven à Brahms ou Liszt, autant de morceaux opportuns et adaptés aux instants décrits qui auront eu raison de moi une fois de plus. Bravo et merci à l’auteure de m’avoir embarquée dans cette histoire que je me ferai sans doute un plaisir de relire un jour.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Fast Games de Mag Maury Editions Addictives

Titre :  Fast Games

Auteur : Mag Maury

Editions : Addictives

Genre : New Adult

Ebook :  4.99 €

Résumé : 

Le plus sexy des imprévus… et le plus insupportable !

***

Mon plan était simple : trouver un job rapidement pour assurer le loyer.
Et j’ai trouvé ! Un poste de serveuse dans le pub le plus en vogue du coin !
Tout se déroulait sans accroc jusqu’à ce qu’il débarque : Matt, un mètre quatre-vingt-dix de muscles, sexy, arrogant, et qui rend les filles complètement hystériques à chacun de ses concerts.
Ce mec est tellement à l’aise sur scène et beaucoup trop alléchant : on a beau refuser d’y penser, c’est lui qu’on veut à la fin. Et il le sait.
Sauf que moi, Charlotte, je dis non !
Enfin… peut-être. Parce que je n’ai jamais été douée pour résister à la tentation !

***

Fast Games, de Mag Maury, volume 1 sur 1.

Mon avis écrit par #Carine : 

Fast Games, une romance pleine de peps qui nous plonge dans le bain dès les premières lignes en nous faisant vivre un merveilleux moment de lecture !

Charlie n’a pas été épargnée par la vie, elle traîne ses démons depuis trop longtemps et la voilà enfin prête à reprendre le cours de sa vie, du moins en ce qui concerne la vie active, car coté cœur, il faudra repasser ! Malgré les encouragements de sa colocataire et meilleure amie Aurelie,  c’est très stressée qu’elle se rend à son entretient d’embauche, et il faut dire qu’avec sa poisse légendaire, les péripéties vont bon train ! Elle finira par arriver à bon port, non sans mal,  et faire tout de même bonne impression auprès du gérant du pub.

Très heureuse d’avoir pu obtenir le job de serveuse qu’elle convoitait au Green Country, c’est avec plaisir qu’elle y retourne faire la connaissance de l’équipe le soir venu. Ce sera le début d’une belle complicité, car ce sera plus que de simples collègues de travail qu’elle y rencontrera…  L’équipe du Green Country est avant tout une famille, celle qu’on se choisi, celle du cœur…

Mais Charlie va se prendre un mur ! Du haut de son mètre cinquante cinq, la voilà qui percute le beau Matt de plein fouet !  Matt, un mètre quatre vingt dix de muscle transpirant la testostérone et le sex appeal ! Beau comme un Dieu, il n’est autre que le chanteur du Green Pub. Celui pour qui toutes les demoiselles se pressent devant la scène lorsqu’il excelle de son talent de chanteur et joue avec arrogance de sa beauté naturelle. Celui pour qui ces demoiselles viennent en masse, hystériques, excitées et accessoirement…  très liquides… Mais pas Charlie, non … Charlie elle, tiendra bon… enfin… juste un temps… faut pas abuser quand même, il y a des limites qu’il faut savoir franchir dans la vie non ? Surtout que derrière son caractère de cochon, Matt est un homme très intéressant et attachant, mais pardessus tout…  il est aussi tenace qu’appétissant !

L’auteure nous emmène sur le chemin de la reconstruction de deux êtres qui portent chacun un lourd secret …  un secret qui impacte sur leur façon d’être et ce qui peuvent attendre de la vie …  Charlie a subit un traumatisme dont elle a mis deux ans à se remettre, et grâce à cette nouvelle famille, Elle  va reprendre le goût de la vie, se guérir petit à petit de ce qui la hante, réapprendre à faire confiance aux autres mais aussi en elle même… Elle ne sera pas la seule à changer, car elle apporte aussi beaucoup à l’équipe, et on pourra dire qu’ils se font du bien mutuellement.  Si Matt reste toujours aussi mystérieux sur ses déplacements, son caractère s’améliore de jour en jour pour le plus grand plaisir de tous, mais saura t-il soigner le cœur de Charlie aussi bien que ses blessures ? Ses mystères pourraient-il remettre en cause leur relation ?…

C’est sous un plume fluide, addictive et très très sulfureuse que nous suivrons nos protagonistes ainsi que tous les personnages secondaires qui font de ce livre un vrai bijou. Mag Maury a su donner une vrai personnalité à chacun d’eux et en faire des personnages intenses. Elle donne également un ton enjoué à ce roman qui aurait pu être un peu sombre de part sa trame. Le rythme est frénétique et très addictif ! On ne peut pas faire de pause, c’est un pur moment de détente, rafraîchissant, qui m’a vraiment fait rire à de nombreuses reprises. Elle dose l’humour à la perfection en mettant des touches là où faut, et quand il le faut. Les joutes verbales sont du tonnerre et on en redemande ! Je dois vous dire que j’ai eu chaud aussi… très très chaud même… Les papillons ont virevolté dans mon estomac à plusieurs reprise, et il faut dire que l’auteure aime bien les papillons 😉

Et que dire de l’émotion qui n’a pas été en reste lors des révélations, mais aussi à des moments clé de l’histoire … En bref, un vrai régal à l’état pur 😉

Fast Games est une romance drôle, tendre, addictive et Ô combien torride et sexy ! Il ne vous reste plus qu’une chose à faire si vous désirez une lecture sans prise de tête qui ne manquera pas de vous faire rire malgré un sujet douloureux qui porte son lot d’émotions.

Un grand merci à Mag Maury pour m’avoir confié son premier bébé en espérant que beaucoup d’autres suivront, (Lucas serait le bienvenue 😉 ) et merci également aux Editions Addictives pour ce Service Presse!

Musique proposée à la lecture :

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer