Mon avis sur FORBIDDEN le roman de Tabitha Suzuma chez Milady New Adult

Titre : Forbidden

Auteur : Tabitha Suzuma

Genre : New Adult

Editions : Milady

Ebook :

Broché : à paraître le 22 septembre 2017

VO broché et Ebook : Ici 

Résumé : 

 » Tu crois que personne ne peut te comprendre, mais tu te trompes. Tu n’es pas seul.
Ils disaient qu’on refusait de se mêler aux autres, qu’on n’avait pas d’amis. Mais ils se trompaient. On était là l’un pour l’autre. Il était ce que j’avais de plus précieux au monde.
Qu’est-ce qui leur permet de dire que notre amour est monstrueux ? On n’a fait de mal à personne.
Il est mon âme-sœur, ma raison d’être. Il est aussi indispensable à ma vie que l’air que je respire. J’ai toujours su que je l’aimais plus que tout au monde, et que l’amour que je lui portais n’était pas simplement fraternel. »

Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Mon avis écrit par #Carine :

Forbidden… Une romance que je ne suis pas prête d’oublier… Je ne saurais pas qualifier ce roman, car il m’est vraiment difficile de vous dire que c’est un coup de cœur; le coup, c’est dans mon cœur de maman que je me le suis pris… Une romance bouleversante qui m’a foudroyé les tripes, un récit manié d’une main de maître par une plume talentueuse.

On dit qu’un auteur se détache et ne ressent pas la même émotion qu’un lecteur lorsqu’il écrit, mais là… j’ai comme l’impression que Tabitha Suzuma a plongé sa plume directement dans le cœur de ces adolescents pour y puiser l’encre nécessaire à l’écriture de leur histoire…

Maya et Lochie sont les aînés d’une fratrie de cinq enfants avec seulement treize petits mois d’écarts. Ils gèrent tant bien que mal tout ce petit monde. Leur père les a abandonnés il y a déjà quelques années de cela, et depuis ce départ, leur mère n’a jamais vraiment joué son rôle, préférant les sorties et surtout l’alcool qui l’accompagne plus que de raison…

Ils s’en sortent plutôt bien malgré tout, y compris au lycée où Lochie excelle de ses nombreux A, mais malheureusement aussi de sa grand timidité qui le paralyse au point d’en être malade et le rend complètement asocial. Il n’a pas d’amis et refuse de toute façon de s’en faire… à quoi bon puisqu’il ne pourra rien leur dire, les mots ne sortent pas, il n’y a qu’à la maison qu’il peut être lui-même. C’est pour cela que Maya sera en plus de sa sœur, sa meilleure amie, sa confidente, la seule personne dans ce bas monde sur qui il peut compter…

Avoir le rôle de parent ne leur a jamais posé de problème, car cette famille, ils la chérissent plus que tout. Ils se partagent les tâches, l’éducation des enfants et bien d’autres choses, comme le ferait un couple normal. Sauf qu’ils ne sont pas un couple mais bien un frère et une sœur… Mais à l’heure ou les premiers émois font leur apparition, ils vont être complètement dépassés, et aussi choqués de ce qu’ils ressentent. Ils subissent malgré eux la naissance d’un sentiment qui leur est complètement interdit et passible d’emprisonnement. Un sentiment qui va en engendrer d’autres, comme la jalousie, la possessivité et le désir… Un désir dont il leur faudra faire abstraction pour le bien être de cette famille et dont ils sont les piliers. Pour préserver ses frères et sœurs, Lochie devra se montrer encore plus fort, et continuer de s’oublier lui-même… quitte à faire souffrir Maya…

Mais Maya a autant besoin de lui qu’il a besoin d’elle, et rester loin l’un de l’autre leur sera impossible…

Une histoire d’amour tabou, hors du commun qui ne vous laissera pas indemne. Je vous écris mon avis mais jamais je ne pourrais arriver à vous retranscrire les émotions que j’ai pu vivre dans toute la deuxième partie du roman. Au début je dois vous avouer que j’avais du mal à accepter l’inévitable. Je n’avais pas lu le résumé mais je savais de quoi le sujet traitait, or je pensais que nous allions parler d’une simple amourette dû à leur condition de vie, et là… Ban !.. La Gifle ! Une magnifique histoire d’amour née de sentiments purs et profonds. Des sentiments qui les percutent et nous percutent, et qui vont mettre à mal leur complicité. Une attirance qui va devenir de plus en plus dangereuse…

Dans cette première partie du roman, nous allons comprendre ces enfants devenus trop mûrs avant l’âge, qui doivent endosser des responsabilités qui ne sont pas les leurs qui leur mettent une grosse pression psychologique.  Ils ne jouent pas à « papa et maman », non, ils sont les seuls véritables adultes responsables de la famille, les seuls sur qui Kit, Tiffin et Willa peuvent compter, et malgré tout, c’est un fardeaux très lourd à porter.

Ils ne sont finalement jamais comportés comme un frère et une sœur et là réside toute l’ambiguïté de la chose. Ils sont livrés à eux-même et à leurs sentiments. Pourtant là encore, ils se montrent raisonnables et feront passer leur famille avant leur bonheur. Un bonheur que s’ils avaient à vivre, pourrait leur faire perdre tout ce pour quoi ils se sont battus depuis tant d’années… éviter que les services sociaux ne les séparent tous.

On ressent tout au long de notre lecture une multitude d’émotions les plus contradictoires les unes des autres. C’est très dur psychologiquement. J’ai ressenti tant de haine, de compassion, de frustration, de douleur et de peine… mais j’aurais aussi envie de dire que c’est une belle leçon de vie, même si tout ça est paradoxal. Il est difficile de s’exprimer sur ce sujet car oui c’est tabou, oui c’est interdit, non on ne cautionne pas … Et pourtant, l’auteur nous emmène petit à petit à comprendre et accepter cette relation qui naît finalement sous nos yeux entre deux êtres qui sont tout l’un pour l’autre, un frère, une sœur, mais aussi des âmes sœurs…  On découvre en même temps qu’eux toutes les émotions qui en découlent, comme toute la douleur et la peine que cela engendre.

Lochan m’a énormément touchée et sa détresse m’a brisé le cœur encore et encore jusqu’à ce qu’il trouve enfin de la plénitude dans les bras de Maya. Et là… c’est encore une autre lutte qui commence pour lui… C’est à ce moment là que ma barrière est tombée, et que j’ai laissé de côté mes doutes et le fait qu’ils soient frère et sœur. Cette plénitude, cet apaisement … cet amour … c’était son oxygène… Lochie était enfin heureux et mon dieu…  cela faisait du bien…

La plume fluide et très imagée de Tabitha Suzuma m’a fait vivre chaque scène. Je ne lisais pas, je vivais cette histoire à travers eux à m’en tordre les boyaux. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à lire le dernier chapitre. Je n’y arrivais pas tant la douleur était profonde, mais cette lueur d’espoir… cette fenêtre entrouverte sur l’avenir me permettait d’espérer, tout en sachant qu’un seul petit courant d’air pouvait la refermer…

J’aurais souhaité néanmoins un épilogue sur leur avenir mais le message de l’auteur est bien passé et c’est le principal. Si j’en ai été bouleversée pendant les heures qui ont suivi ma lecture, je dois tout de même vous dire que malgré toute cette peine, la scène qui me revient et que je retiens le plus, c’est une partie d’épervier en famille devant la maison, de l’amour, des sourires et les yeux de Lochan qui brillent de cette parenthèse de bonheur… Scène que j’aurais tant aimé lire à la fin…

Forbidden, une histoire d’amour interdite, bouleversante qui vous fera oublier vos préjugés mais qui n’épargnera pas votre cœur… Qui défini la morale ? L’amour ne se commande pas… Il se vit… qu’importe le sexe, qu’importe le lien… C’est le regard des autres qui jugent… Mais le coeur lui, ne se commande pas…

Un grand merci à NetGalley et Milady pour ce merveilleux service presse que je ne suis pas prête d’oublier!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur l’intégrale de La Chute saison 2, un roman de Twiny-B chez Nisha Editions

Titre : La chute Saison 2 Intégrale

 Auteur : twiny.B

 Nisha Editions

 Ebook : 

 Résumé :

Prune Linan, vingt-sept ans, n’est pas une jeune femme au mode de vie conventionnel. Écorchée par un drame familial, alcool, sexe, drogue et rock’n roll rythment ses journées. Qui pourrait la sauver si ce n’est le mystérieux Adam Reed, rencontré lors d’une soirée branchée ? Prune découvre que le brun tatoué n’est nul autre que le leader du célèbre groupe The Rebels. Le chanteur réussira-t-il à apprivoiser la jolie blonde ? Prune parviendra-t-elle enfin à ouvrir son cœur ?

C’est avec un immense plaisir que je retrouve la suite de l’aventure d’Adam et Prune

Très addictive, la première saison a pris fin en me laissant dans un désespoir total ! Je voulais la suite, vite, très vite même, et enfin la voilà !

Car il faut le dire, oui, Prune Linan , C’est de la dynamite !!!

Le franc parlé de notre sud me fait bien rire, certains en seront choqués, mais au soleil l’accent chante ! et oui le mot patchole existe bien chez nous et ça nous vient de nos grand mères ! Mais pour Prune ce langage c’est également une façade, elle sait très bien se maîtriser lorsque que c’est nécessaire et surtout lorsqu’elle en a envie.

Mon avis écrit par #Carine :

Nous voilà donc replongé dans les aventures de Prune et Adam, qui vivent désormais en couple. Ils s’aiment, et c’est magnifique de voir que Prune a  enfin laissé sa carapace au vestiaire. On la découvre presque mise à nue, elle se laisse aller aux émotions et se sent capable d’aimer son canard à l’orange  fou d’amour pour elle. Leur complicité me fait beaucoup  rire, leurs joutes verbales sont d’une telle  excellence qu’on en redemande, sans oublier le combat que Prune mène avec sa conscience !  Le nombre de rounds est interminable et on ne s’en lasse pas.  Nos deux canards ont encore des surprises pour nous et oui, malheureusement comme toute vie de couple il y a des hauts, des bas et des drames, mais Adam, est beaucoup trop protecteur envers sa barbie futée, ce qui veut dire, lui cacher encore des choses ! Réussira-t-elle à surmonter les nouvelles angoisses que le comportement de son Canard fait naître ? Les  paparazzis vont–ils encore engendrer des nouveaux doutes ou au contraire se délecter de leur romance ?

Je vous laisse découvrir  les réponses à ces questions dans  cette saison 2  mais sachez que lorsque je suis arrivée sur la fin, je ne voulais pas la lire…

Pourquoi, me direz-vous ? Et bien tout simplement car c’est la fin ! Et même si je rêvais d’amour et d’eau fraîche pour nos deux canards laqués, je ne voulais pas que cela se termine pour autant, mais finalement… quelle fin ! L’amour est merveilleux, il nous transporte et nous fait évoluer. Il nous fait aussi parfois ressembler à une guimauve et quelquefois à chewbacca *rires*. Prune est transformée mais reste néanmoins la chieuse que l’on aime tant. Cette héroïne est originale et inégalable, jamais on en retrouvera une comme elle. Ce final est à la hauteur de ce que j’attendais, les mouchoirs ont été mes meilleurs amis une nouvelle fois. Adam n’a jamais abandonné, il a su persévérer et jusqu’à la dernière ligne il lui prouvera qu’elle est la femme de sa vie.

Twiny.B a su une nouvelle fois nous faire bondir entre les rires, les larmes et les émotions.

Je suis vraiment triste et émue de quitter mes follamours, car ça n’a pas été qu’une simple lecture mais aussi une aventure humaine avec les Twinynours,  et avec l’auteure de cette série déjantée et inédite. Tout au long de notre lecture elle a été à l’écoute de nos ressentis. Ah,  j’imagine bien qu’elle a  souvent rit de nos frustrations  ! En espérant peut-être un jour un petit bonus de nos tourtereaux ?  Ou éventuellement un ténébreux Riley ? bien quoi ? Tu nous mets l’eau à la bouche et puis, rien… mais euh…. Lol

Alors je n’ai plus qu’une chose à dire, foncez !

Mon avis sur Immoralité un roman de Shana Keers

Titre : Immoralité

Auteur : Shana Keers

Genre : New-romance

Editions : Auto-édité

lien d’achat :

Ebook :   EUR 4,99

Résumé :  Avez-vous déjà lutté contre des pensées immorales qui vous rongent et vous entraînent au bord de folie ?
Victoire Levigan, petite bourgeoise égoïste et capricieuse, n’imaginait pas un seul instant devoir faire face à ce problème. Menant secrètement une vie dissolue, elle espérait profiter largement de ses vacances estivales. Mais c’était sans compter l’arrivée d’un mail fracassant : non seulement elle y découvre qu’elle a un demi-frère, mais également que celui-ci doit séjourner chez elle pendant plusieurs semaines. 
C’est la douche froide, car son statut de fille unique et son existence débridée sont en péril.
Entre elle et Maximilien, jeune rebelle romantique, la guerre est déclarée, d’autant que, très vite, une lutte acharnée contre des pulsions sexuelles réciproques et inconcevables s’engage. 
Vibrez au rythme de leurs attaques et de leur désir.
Marchez avec eux sur le fil fragile de leur conscience indécente.
Entre rêve et cauchemar,
Confiance et trahison,
Haine et passion,
Jusqu’où les mènera leur attirance mutuelle ?
Feront-ils abstraction de la Raison et de la Morale pour assouvir leur soif de l’autre ?
Leur existence va-t-elle basculer, l’espace d’un été ?

Mon avis écrit par Carine :

Victoire est une magnifique jeune fille de 23 ans qui poursuit ses études sur Paris. Les vacances la ramènent comme toutes les années chez elle, à Nice où elle retrouve avec plaisir son père Philippe, avec qui elle a une entente fusionnelle depuis le départ de sa mère. Son père, devant lequel elle cache une facette de sa personnalité bien différente de ce qu’elle est réellement… En apparence, elle est la petite fille à son papa, bourgeoise pourrie gâtée et Ô combien capricieuse… (mais juste en apparence…) Derrière elle se cache une autre personne complètement différente, audacieuse, et complètement débridée… Les plaisirs du sexe elle connait, et elle aime ça ! C’est comme elle veut, quand elle veut et avec qui elle veut… Et ce n’est pas le fait d’avoir un petit ami qui va freiner ses ardeurs, surtout que celui-ci est resté sur Paris. Elle compte bien profiter de ses vacances, sans scrupules et sans remords… Victoire est le fantasme de tous les hommes… Et elle en jubile…

Mais un simple Mail va bouleverser tous ses plans mais surtout son amour propre. Son père lui a menti pendant des années et voilà qu’un frère sorti de nulle part arrive pour poser ses valises dans la villa familiale. Une rencontre fracassante qui mettra à mal toute morale et fera monter la température crescendo tout au long de la lecture.

Un combat quotidien de deux êtres qui s’attirent et se détestent, enflammant alors un désir qu’ils ne peuvent pas assouvir.

Maximilien, tout comme Victoire, dissimule sa vrai personnalité. Gros dur et Bad Boy en apparence, il cache un mal être qui le ronge et l’empêche d’être lui même… Si celui-ci était ravi de faire enfin la connaissance de sa sœur au bout de tant d’années, il va vite déchanter… La guerre est déclarée dès le premier regard… Victoire n’est pas prête à avoir un frère, et encore moins sexy à ce point ! Surtout que sa libido est toute proche d’une certaine forme de nymphomanie, mais qu’elle le veuille ou pas, il est son frère et elle ne pourra rien y changer ! Va alors commencer une lutte incessante où on aurait que faire de la morale tant l’attirance est grande et réciproque. Une attirance qui ronge, qui brûle, qui nous consume de l’intérieur et dans tous les sens du terme 😉 se transformant petit à petit en appétit féroce. Cette attirance va les faire jouer avec le feu, reste à savoir si l’incendie pourra être maîtrisé ou s’ils vont finir par se consumer. Ne pas l’apaiser devient une lente torture dont ils sont leur propre tortionnaire. Leur faim de l’autre leur fera t-elle croquer le fruit défendu ?…

Shana Keers n’épargne pas ses héros et notre petit cœur en subit les conséquences autant que le leur. Ils sont frère et sœur luttant contre leurs pulsions immorales qu’ils ne peuvent pas contrôler.  Faut-il vraiment tenir compte de cette morale ? Quand on est sur le point de non retour, quand l’excitation est tellement à son comble qu’on oubli tout, peut-on aussi oublier ce lien qui les unit ? Les douches froides peuvent-elles suffire ? Surtout pas pour Victoire qui a l’habitude d’obtenir des hommes ce qu’elle veut quand elle veut. Et là, ce qu’elle veut… C’est Maximilien…

Qui des deux saura faire la part des choses ?  Le déni pourrait-il les faire basculer ?

Une romance pas comme les autres qui m’a emportée du début à la fin sans préavis, sans appuyer sur pause, me faisant oublier toute éthique. Un roman qui bouleverse par ses émotions et toute cette contradiction que l’on ressent, et que l’on vit sous la plume fluide et très érotique de Shana Keers. Érotique oui, car je me suis liquéfiée autant que Victoire et je suis incapable de vous dire où je serais allée si j’avais été elle… Il faut dire qu’on espère un retournement de situation, on veut y croire y rêver, mais si la plume de Shana avait voulu nous offrir un roman à l’eau de rose, il ne s’appellerait pas, Immoralité

Une romance explosive, interdite, édifiante qui défit les codes et nous fait sombrer dans l’immoralité sans scrupules, à la façon de Victoire Levignan…

Une lecture addictive au plus haut point que je vous interdit de laisser passer lol !

Un grand merci à Shana pour ce service presse qui m’a donné des vapeurs à n’en plus finir en me laissant dans un état de combustion totale, mais aussi, de stress intense quand à la suite des événements…

 

 

Mon avis sur Effet de Vague « l’intégrale », un roman de Jana Rouze chez les Addictives

 

Titre : Effet de vague saison 1 à 3

Auteur : Jana Rouze

Genre : New romance

Editions : Addictives

Ebook : 8.99 €

Broché : 19.00 €

Résumé : Le sexe, c’est facile. L’amour, c’est une évidence qui s’impose. La confiance, c’est plus compliqué.

Que fait un homme qui n’a confiance en personne et ne ressent aucune émotion quand le « coup d’un soir » fait ressurgir le passé sombre qu’il avait enterré ?
Matt Garrett est un homme d’affaires qui n’a pas l’habitude d’être dominé ni dompté, il est incapable d’aimer. Alexiane Sand est une jeune avocate franco-américaine dont le rêve est de travailler à la Cour Pénale Internationale de la Haye. Elle ne cherche pas plus que lui à vivre une histoire d’amour, entre eux, l’accord est clair : juste une nuit.
Mais l’aventure d’une nuit va très rapidement se compliquer : Matt et Alex sont liés par la découverte d’un secret. Chacun a le pouvoir de détruire l’autre.
Ou de le sauver.

Mon avis écrit par Carine : 

Depuis le temps que j’entendais parler du guerrier voilà chose faite, et c’est avec une réelle addiction que j’ai lu les trois saisons d’affilée. La déferlante du guerrier m’a percutée de plein fouet pour m’abandonner telle un reste d’écume bouillonnante au bord du rivage.

Matt est le PDG de MHG Industrie, une des plus grosse entreprise. Il est beau, mystérieux et Ô combien sexy….  On le surnomme la Déferlante. Pourquoi un tel surnom ? Non, n’ayez pas de suite les idées mal placées, même s’il faut se l’avouer, le tsunami de petite culotte fait partie intégrante de la lecture 😉  Il faut dire que Matt Garret a fait fortune très jeune et en seulement 3 jours, ayant tout emporté tel un rouleau compresseur qui écrase tout sur son passage. Cet homme vide de tout sentiment et très affecté par un passé douloureux, est très fort dans son domaine. Il s’impose par ses trois vagues successives qui vous engloutissent pour ne vous relâcher qu’en fin de parcours, sonnée par ce qu’il vient de vous arriver.  Nous, on aimera le surnommer le Guerrier, tout comme Civilité aime si bien le faire, et le pourquoi, je vous laisse le découvrir …

Alexiane est une jeune fille magnifique et pleine d’ambition. Très en avance sur son cursus scolaire par son intelligence au dessus de la norme et son travail acharné, elle termine avec trois ans d’avance ses études d’avocate.  Elle rêve d’obtenir un poste à la cours de La Haye  qui a pour principales fonctions de régler des conflits juridiques soumis par les États, et de donner un avis sur des questions juridiques présentées par des organes et agences internationaux agréés par l’Assemblée générale des Nations unies. Mais son jeune âge sera un handicap et un grand frein à ses ambitions…

C’est une rencontre toute banale dans un café qui va changer leur destin à tout jamais. Une rencontre hot, chargée d’une tension sexuelle palpable au delà des mots, qui nous fait entrer directement dans le vif du sujet. Une répartie entre deux êtres qui par opposition se rapprochent en jouant un jeu qui pourrait devenir dangereux pour chacun d’eux.  Pourtant, aucun ne souhaite une relation, et c’est donc vers une nuit, une seule nuit qu’ils se tourneront… Malheureusement la perspicacité d’Alexiane et ses connaissances vont mettre à mal un secret du guerrier pourtant bien caché, et cet homme qui ne négocie jamais, lui fera signer plutôt un drôle d’accord…  Le jeu peu commencer… L’aventure aussi 😉

Que dire d’une telle pépite si ce n’est que de vous conseiller de la lire. Certes dans la première saison beaucoup d’imperfections ont déstabilisé ma lecture, mais en aucun cas je n’aurais pu m’arrêter de le lire. Je me suis perdue plusieurs fois géographiquement et il me fallait revenir un peu en avant pour m’y retrouver. Tout comme les coupures de paragraphes qui arrivaient peut-être un peu abruptement et m’ont quelque peu perturbée. Mais, mais, mais… Au fil de ma lecture j’ai appris à faire confiance à l’auteure et la laisser me mener à la baguette ! Il faut tout simplement se laisser glisser sur les mots et voir où elle nous mène, car si à un moment on ne comprend pas, les lignes qui suivent nous ouvrent la boîte de Pandore. Une fluidité et une assurance qu’elle a réussi à trouver lors des deux saisons qui ont suivi la première et rendu la lecture encore plus prenante, car si sa plume a évolué, cela a été également le cas de ses personnages.

Un roman fort en émotions, où intrigues, rebondissement nombreux et très intéressants ne cessent de pimenter le récit et nous offre une histoire époustouflante, riche d’une culture sans précédant qui m’a complètement conquise. C’est beau, c’est chaud et intense. Cette attraction qui émane des protagonistes est à son comble et nous emporte dans les flots de leurs cœurs, malgré toutes les tempêtes dont ils sont victimes. Mais comme le dit si bien le guerrier, les vagues ne se brisent pas entre elles…

La profondeur des personnages et leur psychologie est d’une force incroyable. Très détaillé et étoffé, on a l’impression que l’auteure les incarne corps et âme ce qui donne une puissance au roman et nous immerge au plus près d’eux pour en ressentir chaque émotion. Le choix de leur caractère et leur destin a été pensé intelligemment comme tout le roman d’ailleurs. Il est une oeuvre à lui seul, et si on venait à me parler d’adaptation au cinéma cela ne m’étonnerait même pas ! L’effet de vague est un roman qui se vit et dont on se délecte de chaque passage, quel qu’il soit, le cœur battant à tout rompre.

Les recherches de l’auteure sont fondamentales dans cette trilogie et elle a effectué ce travail avec une grande qualité. J’ai été bluffée par tous ces détails époustouflants et véridiques. J’ai énormément appris sur le Kivu, sur ces enfants des herbes hautes. Mais aussi sur le droit, la finance, l’industrie et la génétique en passant par les conflits géopolitiques, jusqu’à l’art des Nawashi.

Une multitude d’intrigues se croisent, se décroisent et se recroisent pour nous mener d’un bout à l’autre et finir dans une apothéose qui a fait de mon petit cœur un adepte des montagnes russes !

J’en ressors bouleversée par les informations tirées tout de même de faits réels , même si le roman n’est que fiction, et qui donnent tant d’impact au récit. Par cette passion et cette force qui fait de ce couple détonant un hymne à l’espoir, à l’amour et au destin. Mais aussi par le machiavélisme qui règne et qui dirige les hommes pour atteindre leur but…

Cette romance est vraiment grandiose ! Et l’auteure a réussi à la mener tambour battant malgré des sujets lourds et dérangeants. Une addiction vraie et pure qui vous plonge inlassablement à chaque minute de pause dans votre lecture. Les scènes de sexes sont stupéfiantes et si importantes par ce qu’ils en ressort. Elles sont d’une grande valeur pour le côté psychologique de nos protagonistes, mais nous laisse à nous, lectrices, pantelantes d’une combustion spontanée… Et j’ai eu chaud, mais tellement chaud, que je ne saurais vous le décrire sans me liquéfier à nouveau ;).

Le côté sombre est poignant comme jamais, et j’ai versé des larmes de tristesse et de colère. Il met en lumière des secrets et des situations bouleversantes. L’auteur exploite là encore, à la perfection, son scénario pour nous faire traverser un océan d’émotions…

Je vous invite à surfer sur la vague de Jana Rouze tout en sachant que la déferlante ne vous laissera pas en haut du rouleau. A vous de laissez la lame vous emporter, car le rouleau finira bien par vous relâcher… mais pas avant la fin du roman !

A plus d’impatience pour un spin- off qui devrait arrivé en automne !

Choix de notre étoile musicale Elyiona

Mon avis sur Not Easy-Help Me, un roman de Pascale Stephens chez BMR

 Titre : Not Easy – Help Me

Auteure : Pascale Stephens

Genre : New Romance

Editions : BMR

Ebook : EUR 9,99

Broché à paraître en novembre EUR 18,00 

Résumé : Pour se changer les idées et oublier que la jolie Mina lui a préféré Connor, son meilleur pote, James décide de passer une soirée tranquille entre amis. Sa rencontre avec Louise, une petite fée rousse, va changer tous ses plans. Eux deux, c’est une évidence : ils sont faits l’un pour l’autre. Pourtant, malgré une courte aventure pleine de passion, la jeune femme s’enfuit. Elle a peur. Peur d’avoir à nouveau le cœur brisé. Peur que son passé la rattrape. Peur de se livrer. Mais en refusant de lui faire confiance,  Louise ne risque-t-elle pas de laisser James lui filer entre les doigts ? Tout en le tenant à distance, Louise a peur de le voir s’éloigner pour de bon, et ne se résout pas à une option plus qu’à une autre…

Mon avis écrit par Carine :

Badge Lecteur professionnelBadge Lecteur professionnel

C’est avec un immense plaisir que je retrouve nos héros de Not Easy Show Me. J’avais beaucoup apprécié ce premier tome ainsi que la plume de Pascale Stephens, mais par-dessus tout, il me tardait de connaître cette fille secrète qui avait rendu James si bouleversé.

La vie recluse de Louise ne convient pas à sa colocataire qui décide qu’au bout de 6 mois de grève de sexe il est temps qu’elle remonte en selle ! Et pour cela il faut sortir, aller s’amuser rencontrer du monde. C’est à contre-courant qu’elle se rendra au pub où elles croiseront les deux Play boys de notre quatuor, James et Vale.

Si Vale s’amuse très vite avec la coloc, James et Louise sont très attiré l’un vers l’autre, mais ils gardent tout de même une distance. Et cette distance se veut être du respect ou une sorte d’apprivoisement de peur que l’un ne fuit, enfin surtout que Louise, fuit… Mais lorsque James invitera sa belle sur la piste de danse, la connexion sera plus qu’immédiate et si l’un et l’autre ne souhaitent vivre une relation, c’est vers une nuit d’amour sans lendemain qu’ils vont se tourner. Malheureusement cela ne se passera pas comme prévu et le réveil sera rude. Louise prend peur et part en catimini sans laisser son numéro de téléphone. Il faut dire que la trahison de son ancien fiancé laisse encore de grosses séquelles et elle ne se sent pas prête à souffrir de nouveau …

Louise et James cachent chacun leurs fêlures mais surtout un lourd secret. Si James se bat contre ses démons, Louise s’enlise dans le manque de confiance mais aussi la peur que l’on découvre qui elle est.  De la peur que son passé vienne se mêler à sa nouvelle vie, même sa meilleurs amie ne la connait vraiment malgré leur belle complicité, et c’est très bien comme ça. Personne ne doit savoir, et encore moins James, qui, dès qu’il découvrira son identité, il ne la regardera même plus…

Pascale Stephens m’a conquise une fois de plus et je dirais même que c’était encore mieux que la première fois. Comme si sa plume avait pris de l’assurance ou qu’elle avait pris soin de la faire mûrir en même temps que ses personnages.

Que ce soit la confiance en soi ou la confiance aux autres, la vie est parsemée de son lot d’épreuves mais il arrive que certaines de ces épreuves permettent d’affronter celle du passé, avec une analyse qui sera dans le vif du sujet. Une remise en question qui conduira James dans ses souvenirs enfance et le poussera dans ses retranchements pour pouvoir lui permettre de bâtir des perspectives d’avenir…

Ce roman dégage une belle émotion et il ne m’a fallu qu’une seule journée pour le terminer tant j’étais prise dans l’histoire. L’analyse psychologique des personnages est bien menée car l’évolution et le changement de chacun d’eux apporte une touche de maturité au récit qui n’est pas négligeable. Si le sujet traité reste profond, on ne manque pas non plus de rire et de passer un moment très rafraîchissant. Et j’aime les lectures qui me font rire, où les sentiments se mêlent et se démêlent dans un rythme parfait … L’auteure dose à la perfection ces moments et donne un ton de nuance très différent suivant les scènes.

Ce fut aussi un vrai plaisir de retrouver Mina et Connor, même si le roman peut se lire indépendamment. Mais j’avais besoin de ma petite dose de ce couple merveilleux et je ne demande plus qu’une chose… Vite pouvoir lire la suite sur Vale, si suite il peut y avoir 😉

Un grand merci aux Editions BMR et à NetGalley pour ce service presse et particulièrement à Pascale Stephens pour ce merveilleux moment de lecture.

 

 

 

 

 

Mon avis sur Love box , un roman de Juliette Mey chez Butterfly

Titre : Love Box

Auteure : Juliette Mey

Editions : Butterfly

Genre : New romance

Ebook : 5,99

Broché :  16,99

Résumé : Une boîte. Un vœu. Autant de secrets.
Qu’en est-il lorsque le souhait de plus fou de Sara dépend de la bonne volonté d’un inconnu aussi troublant que sexy ?

Alors que sa vie avait pris un tournant inattendu peu après sa majorité, les deux amies de la jeune femme décident, sept ans plus tard, de la forcer à renfiler ses baskets pour réaliser son rêve ultime, la compétition de haut niveau.
L’existence de Sam bat au rythme de ses espoirs sportifs les plus fous. Prêt à tout pour remporter la victoire, son entraîneur décide alors de lui imposer une nouvelle partenaire. Sara.

Un regard et elle est attirée.
Un regard et il prend ses distances.
Un regard et leurs deux vies seront chamboulées à tout jamais.

Mon avis écrit par #Carine : Une lecture coup de cœur, sensible, belle et émouvante.

Juliette Mey m’a une nouvelle fois emportée dans son univers sans préavis. Love Box… Une lecture où les émotions dépassent tout entendement et m’ont prises aux tripes pour ne me relâcher qu’au milieu de la nuit. En effet, il ne m’a été possible de poser ce roman le terminant d’une traite…

Sara est une jeune Sage-Femme de 25 ans qui ne vit que pour son métier. Il y a 7 ans, elle a perdu une partie d’elle même dans une douloureuse épreuve et depuis sa vie n’en est plus vraiment une… Ses ambitions, ses objectifs, sa vie affective ? C’est le néant… Même ses meilleures amies ne la voient plus. Triste, blessée, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, et se plonge corps et âme dans son travail qui est à ce jour la seule chose qui lui apporte un peu d’humanité…

Malgré le temps qui passe, ses amies Louise et Camélia, n’ont pas dit leur dernier mot. Elles sont bien décidées à lui mettre un petit coup de pied aux fesses et forcer le destin pour qu’elle reprenne sa vie en main. Une promesse faite il y a 7 ans… Une boîte à ouvrir… Le contenu lui apportera t-il la force nécessaire pour avancer à nouveau ? Quel est le secret de Sara ?

Si son cœur décide de se réveiller tout à coup, le destin va lui jouer une fois de plus un drôle de tour. Sa rencontre avec Maël et Sam ne va pas être de tout repos. Un coup de foudre ? Une connexion inexplicable qui va la replonger une fois de plus dans les abîmes du désespoir.  Reste à savoir si elle décidera de se battre…  Dans tous les cas, elle pourra compter sur ses amies. Bien qu’elles aient des caractères totalement opposés les unes et les autres, elles sont restées en symbiose par l’Amour qui les unit. Inséparables malgré ce qui a tout changé il y a 7 ans…

L’auteure a su, une fois de plus, trouver les mots qui ont fait que chaque phrase lue venaient s’immiscer dans chaque pore de ma peau. Des émotions qui ont pris le chemin que parcourt mes veines pour venir atteindre mon cœur de plein fouet… Au plus près…  pour le toucher, le serrer et le faire exploser de ce feu d’artifice de sensations allant jusqu’à me déconnecter de la réalité d’un bout à l’autre.

Une lecture addictive tenue par les doutes, les questions, l’espoir,  qui grâce à la plume magique de Juliette, ne nous permet pas de voir venir les choses. On s’imagine des scénarios plausibles, on est frustrées de ne pas comprendre le pourquoi de cet amour interdit. Sam et Maël soufflent le chaud et le froid en permanence et nous déboussolent complètement. Alors on lit, on attend, on déguste ce récit qui au-delà des sujets qu’il traite, est avant tout, une belle leçon de vie.

Une seconde partie tout en intensité qui nous emporte par sa poigne et son dénouement et nous secoue dans un ascenseur émotionnel intense.

Rien ne pouvait m’empêcher de continuer ma lecture, pas même les larmes nombreuses et intarissables qui m’ont accompagnées une bonne partie du récit quelles soient de joie, de tristesse ou d’espoir.

Merci Juliette Mey pour ce merveilleux moment de lecture. Je le dis à chaque fois, je sais que je me répète mais je suis vraiment fan de ta plume qui est à chaque fois encore plus émouvante. Cette façon de narrer le récit est percutante et ne peut que nous toucher au plus haut point.

Un petit clin d’œil aux pensées de nos protagonistes en début de chapitre qui apportent une touche originale mais aussi ce petit pincement qui nous fait affronter ce qui va suivre.

Une cover en parfaite adéquation avec le roman qui ne demande qu’à rejoindre ma bibliothèque !

Merci à Butterfly Editions pour ce Service Presse coup de cœur !

Musique proposée à la l’écoute par notre étoile Elyona :

 

Enregistrer

Enregistrer

Clash T2 : Passion coupable, mon avis !

Bonsoir, je vous présente mon avis sur Clash – 2 : Passion coupable by Jay Crownover ! Une très belle romance, sexy et captivante à souhait . Merci Harlequin France, et NetGalley pour cette belle découverte .

 

Clash T2 : Passion coupable : Après la série Marked Men par [Crownover, Jay]  

Titre : Clash T2 : Passion coupable

Auteure : Jay Crownover

Éditeur : Harlequin France

Collection : Collection &H 

Genre : New Romance

Kindle : 9.99 ICI

Broché : 15.99 ICI

Résumé :

Une fille à papa, sans diplômes, sans travail, menteuse et petite délinquante. Avett n’a aucune illusion sur l’image que se fait d’elle son avocat bien sous tous rapports. Quaid Jackson, rasé de près, costume à deux mille dollars, sex-appeal à damner une sainte – ce qu’elle est très loin d’être –, est sans doute le seul à pouvoir lui épargner la prison aujourd’hui. Alors qu’elle s’est juré de revenir sur le droit chemin, coucher avec l’homme qui tient son avenir entre ses mains serait sans doute la plus mauvaise décision possible… Mais n’est-ce pas sa spécialité ? Si elle en est là aujourd’hui, c’est parce qu’elle a toujours été incapable de faire le bon choix…

L’avisdeMya : Un excellent moment !

Dans ce deuxième opus, à l’honneur, une bad girl et non un bad boy comme on avait l’habitude . Une fille d’à peine vingt-deux ans, rebelle et collectionne les quatre cents coups depuis son adolescence . Jeune mais a déjà touché le fond . A force de côtoyer la lie de la société, cette fille a la mauvaise habitude de se mettre dans le pétrin  . Mecs violents, junkies ou dealers, tous y passent  . Jusqu’à aujourd’hui, elle a toujours réussi à passer à travers les mailles du filet de la justice .

Mais son dernier coup irréfléchi a failli lui valoir la combinaison orange . Sans l’intervention de son avocat, elle croupirait encore dans une cellule en attendant de passer en jugement . Son défendeur est compétent mais tout n’est pas encore gagné .

Quaid Jackson est un ténor des barreaux . Un requin au dents longues . Froideur et maîtrise sont la clé de sa réussite . Aucune affaire ne lui échappe . Il se bat bec et ongles pour ses clients, flirtant avec l’illégalité du moment qu’ils alignent leurs billets verts .

Mais en défendant Avett, ce n’est pas à son argent qu’il en veut . Le beau gosse, BCBG, propre sur lui, puant l’assurance et le fric est tombé sous le charme de cette boule de nerfs aux cheveux roses . Cette jeunette aux allures de mauvaise graine mais dont l’innocence a conquis notre aigle de la justice . Le dossier d’Avett, fera sa perte . Sa chute professionnelle et émotionnelle mais il en redemandera .

Quaid et Avett, deux héros atypiques et aux antipodes mais l’attraction entre eux est palpable . l’amour leur ouvre ses bras mais leurs différences les empêchent de s’y jeter au risque de se brûler les ailes . Sans compter leur malicieux destin . Il n’en a fait qu’à sa tête et a comploté pour les rapprocher malgré les difficultés et leur chemin semé d’embûches .

Ce deuxième opus n’était pas un énorme coup de coeur mais j’ai passé un excellent moment lecture . Passion coupable est une sexy romance comme j’aime, sensuelle à point, captivante, riche en suspense et en rebondissements . elle a révélé des personnages forts et passionnés mais aussi émouvant, qu’on apprendra à connaître au fil des pages . Avett qui se cachait derrière un masque résigné et soumis, a été une belle surprise. A croire que Quaid a le don de ressortir autant son sale caractère que le meilleur d’elle même . Leurs joutes verbales et leurs étreintes étaient explosifs et d’un enchantement, hum ! Un vrai délice .

En tout cas cette saga n’en a pas fini de parler d’elle . Une série addictive dont je suis trop fan et vivement au suivant …

 

19198531_10210956182434366_1668779130_n

 

 

 

 

 

Enregistrer