L’avis d’Elyiona sur Blue Belle et le porteur d’espoir, tome 2 de Océane Ghanem


Titre :  Blue Belle et le porteur d’espoir, tome 2

Auteur :  Océane Ghanem

Éditeur : Éditions les Plumes du Web

Genre : Romance fantastique

Kindle :  5€99 lien d’achat ici

Kobo : 5€99 lien d’achat ici

Lien d’achat sur le site Éditions les Plumes du Web

Résumé :  

Une course contre la mort s’est engagée. La guerre pour le trône Céleste est déclarée et elle s’annonce particulièrement sanglante. Anges et Nephilims, guidés par l’union inattendue de Lysander, le Prince des Cieux, et de Blue, une nephilim dépourvue d’ailes aux talents improbables, s’unissent pour faire front contre Dead Face. Hélas, qu’importe la victoire ! S’ils ne trouvent pas le Tombeau des Archanges avant la Convergence des Étoiles, Black est formel : la prophétie obscure se réalisera et déchaînera l’enfer sur Terre et aux Cieux. La Horde s’éveille déjà, exaltée par la main fourbe de la Mort. Mais un sombre secret pourrait bien mettre en péril les liens fragiles qui se tissent entre Lysander et Blue.

L’avis d’Elyiona :

Il y a quelques mois déjà je découvrais l’épopée de Blue Belle, un coup de cœur pour cette histoire ô combien sublime dans le domaine fantastique touchant au sujet des anges, des archanges, des néphilims et des démons. J’ai ainsi également mis les pieds dans cette romance improbable, cette attraction érotique interdite par des années de règnes précédents et tous les préjugés séparant les Cieux et ceux du dessous.

Après avoir été torturée de toutes les manières les plus répugnantes possibles, Death Face a laissé des traces indélébiles dans l’esprit de Blue. Les maltraitances qu’elle a subi auront un impact bien plus important qu’il n’y paraît, laissant son âme amochée des différentes sévices et des ignominies qui désormais envahissent son esprit. Après la perte de Sage, comment peut-elle ne pas perdre la tête ? De retour en terrain sauf, il lui faudra affronter le regard des autres sur elle, une fois de plus. Car désormais elle n’est non seulement cette néphilim infirme et indigne du Prince des Lys mais par dessus tout la sœur du monstre que tout le monde craint, cet être dénué de la moindre étincelle de bonté : son jumeau alias Death Face.

Avec l’aide des différentes factions et des différents peuples, des alliances jusque-là jamais envisagées pourraient bien voir le jour dans le but ultime de déjouer les plans de destruction dont les commanditaires ne sont pas encore connus et permettre aussi au Prince de réaliser enfin la prédiction le concernant avec son arrivée sur le trône. Est-il seulement prêt à réaliser ce qu’il a toujours perçu comme un sacrifice ? Saura-t-il faire une place de choix à Blue à ses côtés et la revendiquer face à son peuple, reléguant là sa peur de la voir vieillir elle mortelle, lui un Prince des Cieux ?

Des choix seront à prendre. Reste à savoir si c’est le cœur ou la raison qui dicteront ceux-ci ! Car même s’il semblerait que les deux soient liés dans un premier temps, ils n’ont jamais été aussi éloignés et pourraient bien faire basculer l’avenir dans un camp ou dans l’autre…

C’est une aventure menée tambour battant que ce second tome, faisant suite à un premier volet déjà fort en émotions. Il faut dire que ce dernier m’avait laissé le cœur au bord des lèvres et restant là dans l’espoir de voir Blue se défaire des chaînes du poids de son passé et des liens avec son frère qui la détruisent au gré de chacune de ses incursions dans son esprit.

On assiste à l’évolution d’une Blue déterminée à prouver qu’elle a sa place aux côtés de Lysander, qu’elle n’est en rien inférieure, qu’elle est une alliée et non une ennemie, qu’elle est dévouée à leur cause commune : faire régner la paix et voir Lys accéder au trône. Toujours présente et d’une empathie incroyable elle se donne corps et âme pour le bonheur de tous, quitte à en oublier un peu du sien.

De son côté Lys va devoir endosser un rôle auquel il était jusque là récalcitrant. Mais pour le bien être de son peuple et pour avoir une chance de faire basculer l’avenir vers le bien (et avec le soutien indéfectible de Blue) il va se battre et faire des choix qui pourraient bien le faire souffrir plus qu’il ne l’attendait. Les failles qui le représentent sont de plus en plus apparentes et ses craintes enfin dévoilées font de lui le héros que l’on souhaite protéger plus que tout. Mais à quel prix ?

Ce second volet donne un versant plus accès aux origines du conflit et les vrais visages de certains sont enfin dévoilés, ce qui par moment m’a véritablement surpris. Pour d’autres mes doutes s’étaient déjà imposés lors du premier tome. J’ai donc été assaillie par ses sentiments conflictuels entre l’envie de voir l’un ou l’autre s’en sortir.. mais quel choix cornélien.. terrible et à la fois incontournable. J’ai donc souffert avec Blue, pour Blue, pour tous ces personnages auxquels je m’attache un peu plus à chaque page… Mais bon sang, quelle suite que celle-ci ! La suspicion quasi-permanente, cette peur chevillée au corps de voir certains prophéties se réaliser et dans quelle situation… et puis cette attraction chaud bouillante entre le Prince des Cieux et cette Mortelle à qui l’on cache de multiples secrets. Il faut dire que chacune de leur rencontre est électrique et n’a absolument rien à voir avec les capacités de la jolie néphilim 😉 Les degrés de la pièce ont donc une proportion à monter de manière fusionnelle…

Pourront-ils seulement un jour donner raison à l’embrasement qui les envahit en présence de l’autre ?

Comme beaucoup d’entre vous j’ai donc subit ces tiraillements qui baignent dans tout ce récit oscillant ainsi entre le bonheur et le poids des pressions que chacun vit et me laissant là quelque peu perdue dans l’incertitude du moment.

J’ai été, cette fois encore, embarquée dans cet univers sublimement décrit et à la hauteur de cette superbe histoire menée avec brio.

L’auteur Océane Ghanem a su me prouver que son talent va bien au-delà de ce qui m’avait déjà happée lors de son premier opus. Elle me conforte avec une aisance incroyable ce coup de cœur qui m’avait déjà fait succomber pour Blue Belle et ce grâce à une patte d’écriture qu’il me plaît retrouver à chaque fois usant et abusant avec une facilité déconcertante du vocabulaire propre à l’univers fantastique.

Elle a su abattre sans difficulté ma crainte de voir des situations se répéter et me prouver ainsi qu’elle maîtrise sans difficultés l’art du suspens et que la trame de son histoire est d’une fluidité tout ce qu’il y a de plus agréable. La romance fantastique prend alors son envol vers de haut horizon que je me languis déjà de retrouver !

Vous l’avez compris j’ai été conquise par cette suite ô combien captivante où toutes les certitudes sont sur le point de basculer.

Merci aux Éditions Plumes du Web pour ce sublime Service Presse et à Océane pour avoir su me happer une fois de plus.

Musique proposée à la lecture :

Publicités

L’avis d’Elyiona sur Épopées Avaloniennes, Tome 2 : Hérodias et le porteur de lumière de Sara Greem


Titre : Épopées Avaloniennes, Tome 2 : Hérodias et le porteur de lumière

Auteur :  Sara Greem

Éditeur : Les Éditions du 38

Genre : Romance fantastique, Romance historique

Kindle : 5€99 lien d’achat ici

Broché : 22€00 lien d’achat ici

Kobo : 5€99 lien d’achat ici

Résumé :  

L’île d’Avalon est de plus en plus menacée. Pour parvenir à conjurer la magie noire des sorciers d’Azgor auxquels les chrétiens se sont alliés, Hérodias, accompagnée d’Adalric, Goulven et du moine Cadoc, est missionnée par Viviane, Morgane et Merlin pour tenter de convaincre Titania, la reine des Fées, de leur venir en aide. Pour cela, il leur faut rejoindre la cité d’Ys car la princesse Dahud est la seule à connaître l’emplacement de la porte des fées.

Mais le roi Gradlon, le père de Dahud, s’est converti à la nouvelle religion du dieu unique et est sous la coupe de Gwenolé, le moine sanguinaire, mais aussi du diabolique seigneur Siferio. La cité d’Ys est en grand péril.

Pour Hérodias, cette quête revêt un enjeu d’une importance capitale puisqu’elle espère que cela lui permettra de ramener à la vie son aimé.

L’avis d’Elyiona :

Il y a un peu moins de deux mois j’ai découvert l’univers historico-fantastique de Sara Greem et d’Hérodias, la jeune prêtresse. Depuis, je suis totalement sous le charme de cet univers avalonien où se mêlent magie, mythes et légendes. Ce second opus sera là pour conforter le coup de coeur que j’avais eu pour le premier tome.

Cette fois encore l’auteur a su m’embarquer et me faire plonger la tête la première dans la nouvelle quête qui attend Hérodias et la troupe qui l’accompagne.

A peine remise de sa lourde perte à la fin du premier récit, Hérodias va devoir partir à la recherche de la porte des fées afin de rallier des alliés au combat qui se joue à Avalon. Ses compagnons de voyage ne seront autre que le fidèle viking Adalric, le Celte et frère de Mordred Goulven, le moine Cadoc (qui devra faire ses preuves) et son fidèle ami Hermès.

Rien ne les préparait réellement à ce qu’ils allaient croiser sur leurs chemins. De leur rencontre avec Mordred en passant par leur arrivée à la Cité D’Ys, il leur faudra se faire passer pour des personnes qu’ils ne sont pas et qui ont embrassés la religion du dieu unique. Faisant fi de cela, ils devront jouer de tous les artifices pour connaître la vérité quant à ce qu’il se passe dans cette cité qui fut jadis lieu de sérénité. Hérodias, de son côté, devra aussi sympathiser avec Dahud, la fille du souverain de cette dite-cité et lui soutirer l’emplacement de la porte qui pourrait tous les sauver.

Mais les apparences ne semblent pas être ce qu’elles sont vraiment. Entre vrais amis, faux ennemies et faux amis, les difficultés ne font que commencer. Le doute est partout, l’incertitude sème cette ambiance de suspicion omniprésente.

Sur qui peuvent-ils vraiment compter ? Arriveront-ils à atteindre leurs objectifs à temps ? L’avenir de la Cité est en jeu… et celui d’Avalon aussi !

C’est un second volet d’une complexité incroyable que je viens de dévorer. Les éléments sont décrits avec une précision remarquable au point de visualiser sans aucune difficulté tous les lieux, les environnements et les scènes rencontrées au grès des pages. Ce qui pourrait paraître un peu trop décrit pour certains, est ce qui me conquiert un peu plus à chaque chapitre. Je peux ainsi, me plonger en toute quiétude dans cet univers de mythes et de légendes rencontrant ainsi toute une faune et une flore qui florissait, peut-être un jour, ces îles au passé celtique puissant.

L’auteur Sara Greem renforce ici, ses convictions et son amour inconditionnel pour cet univers magique et historique qui bercent tant de légendes. Je me suis prise d’affection pour ces personnages au cœur débordant de sincérité et de fidélité. Hérodias est ainsi bien plus qu’une simple grande prêtresse d’Avalon et ce second volet des Épopées va renforcer encore plus son côté combattant et intègre. Elle donne sans attendre en retour, est d’une fidélité exemplaire avec ses amis et accorde le bénéfice du doute à tout un chacun (ou presque 😉 ) tout en continuant sa quête. Quant à ses compagnons de route, ils confirmeront le sentiment d’unité qui les représente et chacun à leur manière prouvera son honnêteté et sa dévotion à la jeune prêtresse.

Les ennemis, eux, seront partout… même aux endroits insoupçonnés… et il n’appartiendra qu’à vous de découvrir qui ils sont. Le doute règne et nos héros devront se méfier de tous sans exception car le combat fait rage pour obtenir le pouvoir. Le diabolique seigneur Siferio et Gwenolé sont au sein de la manipulation machiavélique et sauront vous faire frémir. J’ai passé ainsi un temps fou à douter de chacun, et j’ai adoré le principe que rien ne soit acquis et immuable.

J’ai ainsi eu beaucoup de peine à refermer la dernière page de ce second tome des Épopées Avaloniennes car il me faudra désormais attendre les prochaines aventures d’Hérodias, les prochains combats qu’elle devra mener avec ses fidèles amis.Ils ont su les uns et les autres me conquérir un peu plus à chaque page. Toutefois mon chouchou, en dehors d’Hérodias bien sûr, est le valeureux Viking. Son cœur et son courage font de lui un être d’exception, un ami qu’il fait bon avoir à ses côtés car sa fidélité est sans limite, et dont les valeurs sont celles des plus grands héros.

D’autres personnages seront, quant à eux, de belles surprises et/ou de belles déceptions, car qui dit héros, dit anti-héros. Ils seront donc bien présents et assez puissants pour me surprendre et vous en penserez sans doute tout autant à votre tour.

Merci Sara pour ce superbe Service Presse édité chez Les Éditions du 38 qui m’aura une fois de plus amenée en ce lieu où magie, mythes et légendes me font rêver. Il ne reste désormais plus qu’à patienter sagement pour découvrir la suite de leurs épopées.

Musique proposée à la lecture :

L’avis d’Elyiona sur Lovely Ghost, tome 2 de Léonie Kim


Titre : Lovely Ghost, tome 2

Auteur : Léonie Kim

Éditeur : Nisha Editions – K!World

Genre : Romance Fantastique

Kindle : 0€99 lien d’achat ici

Broché : 8€50 disponible le 15 mars 2018 lien d’achat ici

Kobo : 0€99 lien d’achat ici

Résumé :

Enfin le grand jour ! Jeanne, 17 ans, s’envole pour la Corée du Sud. Elle doit retrouver Choi, sa correspondante, pour un été de folie. Elle ne sait pas encore que ces vacances vont changer sa vie…
A cause de la pluie, leur sortie camping vire à la catastrophe. Les filles et leurs amis sont obligés de s’abriter dans un vieux manoir abandonné, dans lequel il se passe des phénomènes étranges… Heureusement que Jeanne ne croit pas aux fantômes !
Mais pourquoi fait-elle toujours le même cauchemar ? Qui est le jeune homme qui hante ses nuits ? Rêve… ou réalité ?

L’avis d’Elyiona :

C’est un univers étonnant que j’ai encore une fois découvert. Cette suite détonante de Lovely Ghost ancrée dans la culture coréenne est un pari gagné qui a su me laisser pantoise.

Chaque ligne, page et chapitre se dévorent avec cette soif insensée d’en savoir plus. Après avoir fait des découvertes incroyables quant à sa mission dans le manoir, Jeanne voit les secrets se dévoiler. Pourquoi est-elle réellement entrée dans cette maison et ce que l’on attend d’elle, va soudainement prendre tous son sens.

Commence alors une course contre la montre pour déjouer le malheur qui risque d’entrainer la perte de toute la troupe. Le sablier déverse grain après grain le temps qu’il leur reste. Leur sera-t-il possible de s’en sortir ? Que faire lorsqu’on ne sait rien de ses ennemis potentiels ?

C’est avec un rythme haletant que j’ai dévoré ma lecture de ce second tome de Lovely Ghost. La pression, l’oppression et le huit clos du manoir a su me captiver et ne plus me lâcher.

J’ai ressenti cette nécessité de connaître les véritables raisons de la présence de Jeanne et cette dévorante obsession de voir enfin dévoiler l’identité de ce mystérieux fantôme. Le lien qui les unit est d’une puissance telle que l’on ne peut que se prendre dans les mailles de cette histoire.

Elles se font et se défont au gré des événements qui rythment le récit et nous tient en haleine. Il ne me restait qu’à découvrir les clés cachées ça et là et faire en sorte qu’elles prennent alors tout leur sens.

L’auteur réussit avec brio à mêler la culture coréenne et française nous laissant sur le fil du rasoir. La plume est tout aussi fluide que sur le premier opus et se dévore sans faim… ou fin ( à vous de voir). Pour ma part le mystère est entier et il me plait à penser que de nombreux autres suivront.

La puissance du manoir et du Lovely Ghost va probablement faire des siennes et je le souhaite sincèrement étant adepte du domaine fantastique.

Il ne vous reste qu’à franchir le pas de cet endroit énigmatique et faire votre la patte d’écriture de cette nouvelle auteur sous la bannière de Nisha Editions et de K! World.

Musique proposée à la lecture :

L’avis d’Elyiona sur Epopées Avaloniennes, Tome 1 : Hérodias et le guerrier au linceul de Sara Greem


Titre : Epopées Avaloniennes, Tome 1 : Hérodias et le guerrier au linceul 

Auteur :  Sara Greem

Éditeur : Les Éditions du 38

Genre : Romance fantastique, Romance historique

Kindle : 5€99 lien ici

Broché : 22€00 lien ici

Kobo : 5€99 lien ici

 

Résumé :  

Voici l’histoire de la prêtresse-ovate Hérodias qui constitue une légende parmi les maints contes celtes écrits, imaginés ou juste inspirés des mystères d’Avalon. La mythologie celtique se mêle au récit d’une épopée qui modifia le cours de l’histoire.

Hérodias d’Athènes vit sur l’île d’Avalon, l’île sacrée protégée par ses brumes depuis bien avant la mort du roi Arthur, et gérée par le Conseil des Anciennes composé des Grandes Prêtresses Viviane, Morgane et Dana.

Mais depuis quelque temps, il semble que les brumes se désagrègent peu à peu, rendant l’île d’Avalon dangereusement visible à ses ennemis. Hérodias, qui a reçu l’appel de la grande Déesse et du dieu cornu, Cernunnos, afin qu’elle accomplisse sa destinée à travers la nuit rituelle de Beltane et devienne à son tour Grande Prêtresse, a des visions récurrentes d’horreur et de mort. Une guerre se prépare. Les chrétiens, désireux d’éradiquer tout type de religion païenne, usent de trahisons et de magie occulte à l’encontre des derniers adorateurs des dieux multiples.

Hérodias devra renforcer sa magie et ses pouvoirs pour la sauvegarde d’Avalon. Mais quel est le rôle exact que le destin lui réserve ? Et qui est le mystérieux guerrier au linceul que les dieux ont placé sur sa route ?

L’avis d’Elyiona :

C’est une romance comme il me plaît d’en découvrir qui est éditée, une fois encore, par Les éditions du 38. J’ai été embarquée, dès les premières pages, dans l’univers Historique et Fantastique de Sara Greem qui a réussi à me surprendre et à me plonger dans la bulle incroyable qu’est la célèbre île d’Avalon.

Vous pensez peut être que vous avez déjà tout lu ou tout rencontré dans ce domaine, sachez qu’avec cette nouvelle romance vous partirez à la rencontre de nouveaux personnages incroyables et attachants au détour de ces épopées mythiques.

Hérodias est une jeune femme vouée à la prêtrise comme le sont Morgane, Viviane et Dana ,les grandes prêtresses avaloniennes, au côté du très célèbre Merlin. Proches des différents Dieux des éléments et de tout être vivant, elles perpétuent les plus pures traditions afin de conserver un équilibre sain. Appréciée de la plupart des habitants, Hérodias est aussi dotée d’un caractère rebelle ce qui en ajoute encore à son charme. Promise au dieu cornu Cernunnos, elle va faire des rencontres qui changeront son quotidien à tout jamais.

Et si ces dernières n’étaient, en fin de compte, pas aussi banales que l’on pourrait penser ? Que cachent ces inconnus venus d’un pays lointain ?

Le guerrier au linceul est mystérieux. Mutique et méfiant quant à ces personnes qui prennent soin de lui, il ne se laissera réellement approcher que par cette jeune femme dont il ne sait rien, mais qui lui est apparu dans ses songes. Alors qu’un lien se tisse entre eux, le rappel d’un avenir contrarié leur apparaît. Un ennemi commun dont ils ne savent presque rien, sauf que les atrocités sont commises sous le prétexte de la religion chrétienne, sort de sa cachette. Barbaries, mensonges, manipulations, aberrations sorties d’outre-tombes… rien ne les arrête !

Que se passe-t-il vraiment ? Et qui se cache derrière tous ces actes ?

Autant de questions et bien plus encore que toute l’équipe hétéroclite avalonienne va devoir absolument découvrir.

L’unité fait la force et de nouvelles alliances pourraient bien voir le jour dans les deux camps.

C’est encore tout fraîchement que j’ai fermé la dernière page de cette romance et c’est un très joli coup de cœur que je vous transmets. J’ai dévoré ce premier tome en très peu de temps, signe qu’une fois ce livre débuté, il vous en sera difficile d’en sortir sans craindre une frustration intense et une envie subite de déchaîner la colère d’Odin. Je me suis régalée de tous ces personnages crées. Différents les uns des autres ils sont indéniablement complémentaires. Ils ont en eux la marque des Grands… de ceux que l’on ne rencontre que dans les Légendes et vous marquent à jamais. Quelle superbe aventure j’ai vécue à leurs côtés, m’immisçant dans leurs quêtes, dans leurs besoins de connaître la vérité et dans cette amitié incroyable qui pourrait bien être le ciment de leur réussite. Chacun d’eux a ce caractère bien à lui, forgé de part les us et coutumes de leurs origines.

Les secrets sont encore nombreux et les batailles loin d’être gagnées. Car les traîtres sont présents, et ce dans tous les camps. Qui ? Pourquoi ? Comment leur faire confiance ? Rien n’est certain et le doute a su me surprendre à quelques reprises.

L’auteur Sara Greem m’a scotchée comme il se doit en m’embarquant à 3 000 % dans cette sublime histoire gorgée de mythes et de légendes. J’ai perçu à travers les pages, la passion dévorante qui lie l’auteur à cet univers qui m’a fait rêver, bercé de prêtresses, de mages et de toutes ces créatures dont on nous a un jour contées l’existence. A cela s’ajoute une masse de travail importante pour que cet univers avalonien et arthurien soit le plus pertinent possible.

Et si cela c’était vraiment produit ainsi ? Après tout, pourquoi pas ? Beaucoup de suppositions et un plaisir incommensurable m’ont liés à ce premier opus et il me tarde de connaître la suite des aventures d’Hérodias et de ses compagnons…

Je finirai donc en vous disant simplement :

à tous ceux qui sont adeptes de cette époque dont on a tous un jour entendu parler et qui nous intrigue ;

à tous ceux qui aiment la magie et les combats ;

à tous qui recherchent un livre mêlant événements historiques et domaine fantastique

=> ce livre est fait pour vous, comme il l’a été pour moi.

Merci encore à l’auteur Sara Greem pour ce beau coup de cœur dans ce domaine qui m’est cher et dont je ne me lasse pas. Merci Sara aussi pour m’avoir permise de découvrir cette histoire en Service Presse.  Je me ferai une joie de suivre les aventures d’Hérodias et de tous les voyages qu’elle nous fera encore vivre.

Musique proposée à la lecture :

L’avis d’Elyiona sur Lovely Ghost, tome 1 de Léonie Kim


Lovely Ghost Tome 1

Titre : Lovely Ghost, tome 1 

Auteur :  Léonie Kim

Éditeur : Nisha Editions –  K!World

Genre : Romance Fantastique

Kindle : 0€99 lien d’achat ici

Broché : 8€50 disponible le 15 mars 2018 lien d’achat ici

Kobo : 0€99 lien d’achat ici

 

Résumé :

Enfin le grand jour ! Jeanne, 17 ans, s’envole pour la Corée du Sud. Elle doit retrouver Choi, sa correspondante, pour un été de folie. Elle ne sait pas encore que ces vacances vont changer sa vie…
A cause de la pluie, leur sortie camping vire à la catastrophe. Les filles et leurs amis sont obligés de s’abriter dans un vieux manoir abandonné, dans lequel il se passe des phénomènes étranges… Heureusement que Jeanne ne croit pas aux fantômes !
Mais pourquoi fait-elle toujours le même cauchemar ? Qui est le jeune homme qui hante ses nuits ? Rêve… ou réalité ?

L’avis d’Elyiona :

C’est un univers étonnant que nous décrit l’auteur Léonie Kim dans ce premier tome de Lovely Ghost. L’environnement est aussi étrange qu’addictif et le besoin oppressant d’en savoir plus se fait vite sentir et m’a tenu en haleine sur l’histoire entière.

Jeanne est une jeune femme de 17 ans qui rejoint sa correspondante Choi, un mois durant auprès de sa famille, en Corée du Sud. Séoul a toujours été un endroit qu’elle désirait découvrir. Adoptée dans son jeune âge, elle ne connaît que sa famille actuelle. Mais son besoin de se rapprocher de la culture de Choi a toujours été une évidence.

Choi est son amie depuis un an déjà. Avec son groupe d’amis ( Kim, Bae et Shi-Yoon), le quatuor va lui proposer une petite escapade de trois jours pour un moment camping qui va tout changer. Là où ils espéraient se faire quelques frayeurs dans la joie et la bonne humeur avec une pointe leur touche d’humour locale, il serait bien possible que quelque chose de bien plus sombre s’y cache…

Qui est cette apparition qui envahit les pensées et les songes de Jeanne ? Le mystère est entier !

C’est avec une facilité déconcertante que j’ai été happée par l’histoire de Jeanne et la bande. Les questions se créent et se succèdent au fil des éléments qui apparaissent dans ce premier tome. La culture et le quotidien coréen est empli de croyances et de faits à respecter à tout prix. Un nombre incalculable d’us et coutumes que Jeanne va découvrir et vont la relier à cette vision. Bon ou mauvais, nul ne le sait. D’autant que seule la jeune adolescente peut le voir. N’est-ce pas mieux ainsi ?

L’auteur Léonie Kim m’a embarquée sans aucune difficulté dans l’univers fantastique qu’elle a créé. Intriguant, tout en révélant juste ce qu’il faut comme information pour que le mystère reste entier, le premier tome a su me transporter à la rencontre de ces adolescents qui dégagent ce quelque chose qui me pousse à vouloir en savoir plus. La magie a opéré sans problème et il me tarde d’en savoir plus sur les rôles de chacun.

L’enchainement des chapitres entraine cette ambiance si particulière qui monte crescendo, intriguant de plus en plus le lecteur quant au devenir de toute la troupe…

Qui est réellement du bon côté ? Et qui essaie de mettre en déroute ce lien si spécial qui s’est créé ?

A vous désormais de franchir le pas et découvrir qui est ce Lovely Chost ? 😉

Musique proposée à la lecture :

 

L’avis d’Elyiona sur Déviants Tome 2: Illusion de Cara Solak


Titre :  Déviants Tome 2: Illusion (2/2)

Auteur :  Cara Solak

Éditeur : Plumes du Web

Genre : Romance Dystopie / Young Adult

Kindle : 4€99 lien ici

Broché : 17€90 lien ici

Boutique plumes du Web : lien ci

Résumé :  

Oubliez vos certitudes.

Le monde a changé. La vérité se noie un peu plus chaque jour sous un flot de mensonges. Nous vivons tous dans une illusion. RÉVEILLEZ-VOUS ! Sinon, il sera trop tard…

Quatre années se sont écoulées depuis la mort de Jake et la subite disparition de Matthew. La chasse aux déviants est lancée et la population y participe activement. Ils sont traqués, menacés, dénoncés. Mais la lutte se poursuit dans l’ombre.
Depuis qu’elle n’a plus rien à perdre, Gaby est devenue une figure emblématique de la Résistance. L’URS est désormais leur cible, autant qu’ils sont la leur. Elle cherche la vérité, parce qu’elle la sent à portée de main. Mais le retour fortuit de Matthew dans sa vie ne va pas lui simplifier la tâche…

L’avis d’Elyiona :

Voilà quelques semaines déjà que j’ai lu le premier tome de Déviants, déclenchant chez moi un superbe coup de cœur. C’est donc avec une certaine appréhension et hâte que je me suis lancée dans le second (et dernier ) volet de cette dystopie.

Que dire hormis que je n’ai pas été déçue du voyage… un périple dans un futur qui ne parait pas si improbable que ça, une bataille pour la vérité et la liberté maintenant cette touche de romance Young Adult qui a fini par me convaincre que cette duologie a sa place parmi les grandes histoires à découvrir.

Si vous n’avez pas encore lu le premier tome, attention au spoiler…

Quatre ans ont passé depuis que Matthew a été capturé. Qu’est-il devenu durant tout ce temps ? De son passé, il ne se souvient que de ce que l’URS a bien voulu lui laissé comme souvenirs réels et implantés. Malgré tout il a rejoint un groupe qui milite pour aider les déviants mais n’appartenant pas à la Résistance. Avec Chris, son désormais meilleur ami ils font de leur possible pour découvrir ce qu’il se trame derrière toutes les délations auxquelles ils sont soumis. Sur son chemin, il croisera une jeune Résistante dont il ne pourra plus se défaire de l’esprit. Pourquoi l’a-t-elle laissé en vie ? Pourquoi son attirance et son envie de la revoir prennent-ils le dessus ? Prêt à tout pour faire la lumière sur tous ces mystères, il va se démener… pour la revoir…

Serait-elle la clé de ses souvenirs ? et de l’avenir des déviants ?

Gabby s’est faite une place de choix dans la Résistance. Épaulée d’Ethan, ils font un duo aussi efficace que complémentaire. Bien qu’ils se soient énormément rapprochés après la disparition de Matt, Ethan n’arrive néanmoins pas à se faire la place qu’il souhaiterait dans le cœur de Gabrielle. Qu’elle se soit promis de ne plus rien ressentir lui paraissait une évidence. La voilà donc prise aux plus grands doutes lorsqu’elle recroisera celui qui a fait battre son organe vital comme nul autre. Mais est-elle vraiment capable de lui refaire confiance alors qu’il travaille pour l’ennemi au sein de l’URS ? En même temps, il lui faudra se démener pour sauver Ben, son petit frère. Y arrivera-t-elle ou sera-t-il condamné à devenir une des nombreuses expériences qui attendent tout déviant capturé ?

L’avenir s’annonce plus qu’incertain pour ces personnes qui n’ont rien demandées d’autres que de vivre comme tout un chacun. Les secrets qui entourent leurs capacités et leur provenance sont bien gardés. La Résistance sera-t-elle à même de tout découvrir ?

C’est avec un plaisir non dissimulé et une certaine appréhension que j’ai abordé ce second et dernier volet de cette duologie. Non pas que je sois inquiète, non, mais simplement parce que je n’ai tout simplement pas envie de quitter cet univers que l’auteur Cara Solak aura si bien su poser. Une dystopie comme il m’aura plu en découvrir et qui m’aura convaincue que ce type de lecture est incroyablement addictif quand la trame est si bien posée.

Mon esprit s’est, une fois de plus, fait happer par l’histoire de Matt, Gabby et tous les autres auxquels je me suis aussi attachée. Ils se battent pour un monde meilleur, un monde où chacun mérite sa place mais où les choix qui s’imposent sont d’une difficulté innommable. Qui a le droit de vie ou de mort afin de permettre à notre civilisation de continuer à évoluer sur cette Terre où les ressources viennent à manquer ?

Les personnages se voient ainsi confrontés à des situations que personne ne souhaite rencontrer tout en se battant pour la liberté de tous. Gabby est devenue, quatre ans après, une battante incroyable tout en ayant cette touche de simplicité qui m’avait déjà conquise sur le premier opus. Elle a une personnalité combattive et une motivation qui donnerait à quiconque envie de se battre à ses côtés. Une nouvelle révolution est en marche et elle est indéniablement en tête du mouvement ! Quant à Matt, quel bonheur de le retrouver, même amnésique… Bon sang je ne souhaitais qu’une chose  qu’il retrouve sa mémoire afin qu’il retrouve SA PLACE, mais les choses sont bien plus compliquées qu’il n’y parait !!! Ce qui n’empêche toutefois pas son tempérament combattif de se réveiller… Ses deux vies arriveront-elles à se rejoindre et à fusionner ? Telle est la question !  Et bien plus encore…

Cette fois encore, l’auteur Cara Solak aura su m’amener là où bon lui semble et m’aura plus que conquise. C’est avec brio qu’elle a réussit à mener cette dystopie ô combien complexe à devenir une histoire avec un grand H, de celle que l’on se plait à lire et relire rien que pour le plaisir. Son choix d’écriture à la troisième personne se trouvera mêlée aux pensées des personnages ( à la première personne) nous permettant de mieux assimiler la moindre de leurs failles.

Du puzzle qu’elle aura imaginé, les pièces prendront doucement toutes leur place et répondront à toutes les questions que l’on se sera posé tout au long de cette histoire sur l’intégralité des deux tomes. Elle boucle ainsi un récit qu’il m’aurait plu d’en lire encore et encore, mais qui trouvera toute sa logique de fil en aiguille. Les mystères, les secrets et cette course à la vérité auront su se faire une place de choix dans mes lectures actuelles et j’en suis sincèrement ravie.

Je remercie les Plumes du Web pour ce fabuleux SP et de m’avoir permis de découvrir une auteur de talent que je me plairai de suivre dans ses prochains romans.

Musique proposée à la lecture :

L’avis d’Elyiona sur Le Jugement des Six, Tome 2 : [Mis]fortune de Melissa Haag


Titre :  Le Jugement des Six, Tome 2 : [Mis]fortune

Auteur :  Melissa Haag 

Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform

Genre : Fantastique / Young Adult

Kindle : 3€99 lien ici

Broché : 14€22 lien ici

 

Résumé :  

Au printemps où Gabby rencontre Clay, Michelle, une autre fille comme elle, découvre aussi la vérité. Une vérité qu’elle va devoir partager avec Gabby et les quatre autres qui leur ressemblent.

Michelle…
Ils m’ont gardée prisonnière pendant quatre ans, m’utilisant pour mes prédictions. Ils ont cru m’avoir soumise, contrainte à suivre sagement les ordres, mais ils se trompaient. J’attendais une occasion de m’échapper. Pour cela, je devais être prudente. Ils détenaient mes frères, et leur chef n’était pas exactement humain.

La mort brutale de son beau-père donne à Michelle la seule chance qu’elle aura peut-être jamais de s’enfuir, et elle s’en saisit. Il lui faut un endroit où se cacher et quelqu’un pour écouter ses prédictions afin d’empêcher sa tête d’exploser. Et pourtant, elle n’a nulle part où aller et personne pour la protéger des monstres qui la pourchassent.

C’est alors qu’elle rencontre Emmitt. Il est calme, doux, attentionné… et c’est un loup-garou. Si elle parvient à trouver un moyen de lui faire confiance, il sera peut-être capable de lui offrir plus qu’une protection. Il pourrait bien être celui qui l’aidera à se battre pour trouver des réponses au sujet de son don et des autres femmes comme elle.

L’avis d’Elyiona :

Après avoir eu la chance de chroniquer le premier volet de la saga il y a peu de temps, me voilà partie dans la lecture de ce second opus. Un autre tome, un autre personnage phare lié à ceux du livre précédent. Déjà conquise lors de ma découverte de l’univers des loups-garous me voici une fois de plus transportée par l’histoire atypique dans laquelle nous plonge l’auteur Melissa Haag.

Michelle est une jeune femme de 19 ans. Gardée en captivité pendant 4 ans après la mort de sa mère par Blake, elle doit lui obéir coûte que coûte pour que ses petits frères Liam et Aden ne subissent pas les représailles de cet être ignoble. Totalement sous l’emprise de ce tortionnaire, elle lui transmet toutes les prédictions qui lui apparaissent. Contre toute attente, un jour, elle prendra la fuite avec sa fratrie sous son aile grâce à l’aide de Richard son beau-père. Pourquoi attendre si longtemps pour l’aider à s’enfuir ? D’où lui viennent ses prédictions  et à quoi servent-elles réellement ?

Alors qu’elle se pensait être tranquille, David un des acolytes de Blake l’a pisté et retrouvé, un inconnu intervient et réussi à faire déguerpir les assaillants. Prise aux doutes, elle ne sait si elle peut faire confiance à cet homme qu’elle ne connait ni d’Adam ni d’Eve. Se pourrait-il qu’il soit une pièce dans le piège que veut lui tendre Blake ?

Contre toute attente, Emmitt ne peut s’empêcher de vouloir la mettre à l’abri. Il ne la connait pas. Pourtant tout son être lui impose de les protéger elle et ses deux garçonnets qui l’accompagnent. Il les amène alors dans la maison familiale qu’il partage avec son frère Jim et Nana Wini. Commence pour tous un quotidien nouveau, des journées où les doutes quant aux réelles motivations de ces inconnus se mêlent au début de confiance que Michelle commence à leur accorder. Un lien particulier se créé entre elle et Emmitt et pour lui prouver que ses attentions sont bien de prendre soin d’eux, il dévoile à cette jeune femme qu’il ne connait que trop peu, un secret qui va changer son avenir à jamais.

Commence alors un apprentissage pour Michelle d’un univers qui lui était jusqu’alors inconnu. Quel est réellement son rôle dans tout cela ? Peut-elle faire totalement confiance à ceux qui prennent soin d’elle et ses frères comme s’ils avaient toujours fait parti de leur famille ?

C’est avec un immense plaisir que j’ai replongé dans l’univers de Melissa Haag et de ses loups-garous. Après avoir adoré le duo Gabby-Clay me voilà à découvrir le lien unique que vont partager Emmitt et Michelle.

Bien qu’un peu septique au départ quant à la tournure qu’allait prendre cette histoire, je me suis faite happée par cette romance 100 % cœur d’artichaut comme il me plait aussi d’en lire. L’univers Fantastique et Young Adult se mêlent avec brio et fluidité grâce à la plume de l’auteur. Certes elle fait le choix de nous faire découvrir l’histoire avec les yeux de Michelle essentiellement, mais il n’en reste pas moins que je me suis vue fondre pour le nouveau loup-garou qui va partager son quotidien. Emmitt est tendre et attentionné. Il sait que Michelle est celle qui sera SA compagne. Il ressent toutes ses craintes et compte bien l’aider à les dépasser. L’altruisme dont il est doté, le rend craquant au possible, sans compter un atout indéniable : il est doté d’un corps de Dieu Grec 😉 Sa famille est juste génialissime : Nana est une grand-mère douce et compréhensive, et Jim m’a bien fait rire par son humour et sa nonchalance…

Quant à Michelle elle-même, je n’avais qu’une envie c’était de la voir s’en sortir tout en sortant de la méfiance dont elle fait preuve avec quiconque l’approche. La savoir été séquestrée et manipulée pendant 4 ans a fait d’elle une personne isolée et ignorante du monde qui l’entoure. Sa dévotion entière pour ses frères prouve bien la force de caractère dont elle est capable.

C’est ainsi, grâce à la découverte de [Mis]fortune que l’on découvre les liens qui existent entre les personnages de ce second volet avec ceux du premier. J’ai enfin pu avoir des réponses (pas toutes bien sûr) à certaines questions qui me venaient de ma lecture du tome 1 Hope[less] et qui de ce fait m’a permis d’éclaircir certaines zones d’ombres de l’histoire. En parallèle d’autres problématiques se voient soulevées dont nous devrions sans aucun doute voir les secrets dévoilés au cours des prochains opus de la saga.

J’ai donc été, une fois de plus, conquise par la plume de l’auteur et sa capacité à m’embarquer dans son univers peuplé de loups-garous, d’humains et d’autres catégories qui, pour l’instant, restent dans la catégorie inclassable… Reste à découvrir toutes les surprises dont Melissa Haag compte bien nous abreuver au détour de ces romances Fantastiques et Young Adult. Un pari gagné me concernant…

Merci à Laure Valentin, sa traductrice française, pour m’avoir permise de lire en Service Presse ce genre de lecture dont je ne me lasse pas.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

L’avis d’Elyiona sur Le Jugement des Six, Tome 1 : Hope[less] de Melissa Haag


Titre :  Le Jugement des Six, Tome 1 : Hope[less] 

Auteur :  Melissa Haag 

Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform

Genre : Fantastique / Young Adult

Kindle : 0€99 lien ici

Broché : 15€81 lien ici

Résumé :  

Le cerveau de Gabby fonctionne comme un véritable radar, ce qui s’avère très pratique pour éviter les gens. Surtout les hommes. Ils semblent tous un peu trop l’apprécier. Sa différence l’a rendue solitaire, mais elle s’y est habituée. Plutôt bien. Même si, au fond, elle regrette de ne pas savoir pourquoi elle est différente des autres.

En quête de réponses, elle découvre alors une communauté secrète de loups-garous. Elle va s’immerger dans leur culture et apprendre à connaître leur monde, jusqu’à sa rencontre avec Clay. Il est négligé, sujet à des sautes d’humeur, intense sans avoir besoin d’ouvrir la bouche, et il croit que Gabby est faite pour lui.

Elle va devoir employer tous les stratagèmes possibles pour convaincre Clay de s’en aller, et toute sa volonté pour ne pas tomber amoureuse de lui en découvrant peu à peu l’homme qui se cache sous des abords aussi frustes.

Avec Hope[less], le premier tome de la série Le Jugement des Six, plongez dans le monde captivant des loups-garous, où les jeunes femmes sont douées d’aptitudes inexpliquées.

Le jugement a sonné…

L’avis d’Elyiona :

C’est une romance fantastique que voilà, l’histoire inattendue du destin d’une jeune femme pas comme les autres. La rencontre de Gabby avec un univers dont elle ignorait tout sera la clé de son avenir.

Il s’agit là d’une histoire comme il me plait d’en découvrir, et qui à mon grand plaisir contient 6 tomes…

Gabby est dotée d’une capacité hors norme qui l’aura parasitée toute son enfance. D’où lui vient elle ? A quoi cela correspond et surtout que va-t-elle bien pouvoir en faire ? Autant de questions et bien plus encore qui restent sans réponse jusqu’à sa rencontre avec Sam, un Ancien parmi les lycanthropes. Sans famille, elle grandissait jusque là en foyer d’accueil. Mais ses derniers « parents » vont voir leur famille s’agrandir et se séparer de celle qu’ils avaient considéré comme leur fille. Gabby sera prise sous l’aile bienveillante du lycan après qu’il ait vu en elle une personne hors du commun. Alors qu’elle approche de sa majorité et que la meute la considère comme compatibles pour l’un d’eux, elle devra se plier à un rituel ancien qu’ils nomment la Présentation.

A qui sera-t-elle dédiée et comment va-t-elle gérer ce nouveau élément de sa vie ? La voilà donc à la merci de leurs us et coutumes… enfin c’est ce qu’ils croyaient…

Déterminée à poursuivre ses études loin de ce milieu, elle fera plier son aîné. Pensant avoir eu de gain de cause, elle trouvera néanmoins un mystérieux chien dans sa toute nouvelle colocation. La présence de Clay-le-chien sera la première étape d’un nouveau départ avec ses avantages et quelques inconvénients aussi 😉

Clay est un loup-garou rebelle et solitaire. Dénué d’une meute, il est sauvage et négligé. Toutefois les attentions qu’il apportera à Gabby seront autant de gestes dont il compte bien lui faire prendre conscience. Persuadé qu’elle sera sa SEULE et UNIQUE compagne, celle qu’il aura tant attendu il compte bien mettre tous les moyens en œuvre pour la faire céder.

Afin de s’apprivoiser chacun à leur manière, ils devront recourir à de nombreux stratagèmes. Une mission quelque peu compliquée par l’absence de parole de Clay-l’homme.

Sauront-ils trouver les réponses qu’ils attendent ? Rien n’est gagné !

C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai plongé dans l’univers des loups-garous mêlé à celui du commun des mortels. Quand deux civilisations s’entrechoquent, il y a forcément des étincelles.

J’ai été happée par cette lecture de part une patte d’écriture fluide et une ligne directive bien érigée. Malgré un début de lecture que je dirai un peu lent au démarrage, j’ai rapidement pris mes marques, découvrant petit à petit l’univers tel que l’a construit l’auteur Mélissa Haag. Comment ne pas fondre pour cette romance Young Adult ? Les personnages sont piquants et drôles. Quant à leurs réparties, elle m’aura bien fait sourire. Je dirai que ce premier opus est une jolie bouffée d’oxygène entremêlée à toutes les questions qui viendront se poser à vous.

Clay aura su se faire une place de choix dans ce premier volet de la saga. Bien que l’on pourrait le penser à l’écart de toute la civilisation humaine, il saura créer de belles surprises. Il est tendre, dévoué et a fait fondre mon coeur d’artichaut grâce à toutes les attentions qu’il aura à l’encontre de celle qu’il sait être l’unique pour lui.

Mais le temps lui est compté… saura-t-il lui prouver qu’il est celui qui lui faut ?

Gabby, de son côté, a un caractère fort et déterminé. Elle en a assez que tout le temps régente sa vie. Sa rencontre avec Rachel, sa colocataire, changera à jamais son quotidien se découvrant capable d’une amitié fidèle. Son tempérament est volontaire et altruiste faisant d’elle un personnage qu’on ne peut qu’apprécier.

En parallèle de nos chouchous, vous serez amenés à découvrir toutes les facettes des meutes et de ceux qui en sont dépourvus. Commence alors le récit de toutes ces rencontres… Quelle est la place de chacun ? Mais surtout quel est le rôle réel de Gabby dans cette histoire ? Autant d’éléments et bien plus encore qu’ils vous faudra affronter pour avoir les clés de la saga.

Bien que certains passages pourraient sembler rapides, je dirai qu’avec le recul de ma lecture, qu’ils sont tout ce qu’il a de plus adaptés à l’avancée de l’histoire. Le rythme deviendra alors une évidence et vous pourrez ainsi prendre (et comprendre) le plaisir que j’ai eu dans cet univers de lycanthropes…

Je tiens à remercier Laure Valentin, la traductrice de l’auteur, de m’avoir permis de découvrir le monde auréolé d’étincelles de Melissa Haag.

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’avis d’Elyiona sur Blue Belle et les larmes empoisonnées, tome 1 de Océane Ghanem


 

Titre :  Blue Belle et les larmes empoisonnées

Auteur :  Océane Ghanem

Éditeur : Éditions les Plumes du Web

Genre : Romance fantastique

Kindle :  5€99 lien ici

Kobo : 5€99 lien ici

Résumé :  

Un prince au tempérament rigide et conservateur. Une mystérieuse créature au passé trouble.
La lutte ancestrale du bien contre le mal…

Le destin pousse Blue, néphilim orpheline et marginalisée par les siens depuis toujours, à croiser le chemin de Lysander, Prince des Cieux, qui exècre son espèce. Alors que tout les oppose naît entre eux une irrésistible alchimie. Cette attirance/répulsion éveille en Blue des pouvoirs qu’elle désespérait de posséder et fait voler en éclats toutes les certitudes sur lesquelles Lysander a bâti son existence. Jusqu’à ce que la mort les rattrape.
Ils auront un prix terrible à payer.
Car le jour du jugement dernier est arrivé.

L’avis d’Elyiona :

Il y a des livres fantastiques qui ont un niveau d’écriture et un fil de conduite qui n’a rien a envié aux plus grands auteurs. Pour ma part je dirai que Blue Belle et les larmes empoisonnées se classe sans problème parmi ceux là.

Comment ?
Tout simplement grâce à une histoire géniale, dont toutes les ramures prennent sens… tout du moins c’est ce que l’on peut penser de prime abord.

Il en va de surprise en surprise !!

Blue Belle est une néphilim différente de toutes les autres. Rejetée, humiliée et raillée par ses paires, elle est unique. Dépourvue d’ailes, elle est néanmoins l’objet d’une traque sans comprendre réellement ce qu’on lui reproche. Alors qu’elle échappe de justesse à Gift, un aspic, elle se réveille perdue dans une pièce qu’elle ne reconnaît pas. Mais c’est la présence d’un ange, qui la retient prisonnière, qui va surtout la déstabiliser. En effet, ils tiennent pour ennemie la race à laquelle l’autre appartient. Pourquoi ? Leur raison leur est propre, leurs passés les a forgé. Pourtant au-delà de cette aversion, quelque chose l’attire inexorablement vers cet ange au caractère austère.

Lysander est le Prince susceptible de réclamer la couronne d’Améthyste. A cause de cela ou pour des raisons tierces qui lui échappent, il est l’objet de multiples tentatives d’assassinat.

Pourquoi cette néphilim s’est-elle introduite chez lui si ce n’est pour attenter à sa vie ? Nulle doute que comme les autres elle compte tuer et anéantir les autres anges qui accompagne Lys. Le seul moyen pour découvrir la vérité sera de lui faire avouer.. mais force est de constater qu’au-delà de ce physique totalement atypique elle ne le rebute pas, bien au contraire…

Commence alors la découverte de ce qu’ils pensaient posséder pour acquis, mais aussi une bataille qu’ils devront mener en commun. Ils feront appel à toutes leurs ressources pour y parvenir… mais cela sera-t-il suffisant ?

Rien n’est moins sûr !

Blue Belle et les larmes empoisonnées, marque pour moi, une très belle découverte dans l’univers de la romance fantastique avec des personnages tissés d’une trame juste incroyable. Je me suis plongée corps et âme dans cette lecture avec une aisance prouvant rapidement mon appréciation de la qualité de ce récit. Les descriptifs sont d’une précision que votre imagination saura, sans problème, créer un aperçu du visuel recherché. Quant à la trame de l’histoire elle se fait avec une aisance déconcertante, montrant là que l’auteur maîtrise son univers et n’éprouve aucune difficulté à le retranscrire.

Pour parler du niveau de plume de l’auteur Océane Ghanem, je dirai qu’elle se hisse sans problème au niveau de Becca Fitzpatrick ou de Sophie Jomain. Non seulement leurs univers sont proches mais en plus la fluidité de l’histoire est indéniable. J’ai pris un immense plaisir à me plonger dans ce fantastique. Dévorer ce premier opus serait un euphémisme pour décrire la rapidité avec laquelle j’ai lu ce tome. Les événements s’enchaînent et sont menés tambour-battant créant une addictivité et une incapacité à poser son livre de manière prolongé. En ce qui me concerne, j’ai ainsi passé une partie de ma nuit à accompagner Lys, Blue et tous les autres dans cette quête improbable.

Parfois euphorique, parfois le rouge montant aux joues (car certains anges n’ont là que le titre 😉 ) mais aussi le cœur au bord des lèvres, un panel d’émotions qui ne reflètent qu’une infime partie de ce que j’ai ressenti. J’ai ainsi posé le roman fini avec une frustration quant à ne pas avoir la suite sous la main, sans quoi je l’aurai dévoré aussi…

Incroyable et totalement incontournable, l’univers de Blue Belle saura se faire une place de choix dans vos lectures fantastiques. Je pourrai vous dire à quel point elle est surprenante, je préfère que vous vous fassiez votre propre opinion. Toutefois, je peux vous assurer que leurs aventures sauront vous embarquer sans commune mesure au-delà de ce que vous pourriez imaginer, au-delà des apparences…

Il me tarde de découvrir les nouvelles épreuves que tous nos héros vont devoir affronter, car je suis certaine que de nombreuses surprises vont encore nous attendre.

Je tiens à remercier les Éditions les Plumes du Web pour ce superbe Service Presse que je hisse sans détour dans ma catégorie des Coup de Cœur !!

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’avis d’Elyiona sur He’s she, tome 2 : She’s He de Layla Namani


Titre :  He’s She, tome 2 : She ‘s He

Auteur :  Layla Namani

Genre : Young Adult

Auto-édition

Kindle :   4€99 lien ici

Broché : 15€95 lien ici

Kobo : 4€99 lien ici

 

Résumé :  

Après une séparation hors du commun, Léna est brusquement obligée de vivre sans Sam et sans preuve de son existence. Tout ce qu’elle a vécu est remis en question. Alors qu’elle lutte contre une dépression et tente de réapprendre à vivre, ce qu’elle croyait n’être qu’une illusion remonte à la surface, piétinant à jamais son esprit cartésien. Le beau Sam revient hanter son cœur et son quotidien d’une main possessive. Une main loin d’être ordinaire… Dany, de son côté, plus sexy et mystérieux que jamais, n’a pas fini de bouleverser la jeune femme… En effet, Léna découvrira un élément qui pourrait définitivement nouer leurs vies l’une à l’autre. La vie ou la mort… L’amour ou la passion… Le danger ou la sécurité… Au milieu d’un flot de péripéties, un choix cornélien attend notre héroïne… Et si le sort avait déjà décidé ? Une histoire d’amour unique en son genre, profonde, poignante, sensible, dont la fin, tout comme son premier volet, ne vous laissera pas indemnes…

(Titre du premier tome : He’s She)

L’avis d’Elyiona :

 

Il y a quelques mois déjà, j’ai eu le bonheur de lire le premier volet de cette duologie. He’s she avait été un véritable coup de cœur, un de ceux capable de vous marquer pendant un temps infini et qui m’avait fait sangloter, inconsolable de la séparation de Léna et Sam. Voilà que je me plonge dans cette suite que j’ai tant attendu tout en étant dans l’appréhension des évènements qui allaient s’y dérouler.

L’auteur Layla Namani m’a convaincu de son talent à travers tous ses livres et celui-ci n’échappe à la règle en se hissant à la place incontournable des coups de cœur.

Léna est désormais réveillée après un an de coma et la replace dans un espace temps qu’elle avait oublié et dont ses perceptions sont tout à fait altérées. Son « vécu » durant son absence se déroulait deux ans après son accident et sait désormais que rien de tout cela ne s’est produit. Serait-il possible que cela ne soit qu’un rêve ? Sam a-t-il réellement existé ? Comment expliquer toutes ses certitudes ?

Déterminée à éliminer tous ces doutes, elle est prête à provoquer les éléments. Mais la présence de ceux qui étaient devenus ses meilleurs amis durant son « absence » ne lui facilite pas la tâche. Alors qu’elle avait tissée des liens forts avec eux, elle se voit contrainte de se brider. Il lui est donc impossible de leur expliquer pourquoi elle les connait si bien. Le pire, est son attirance envers Dany. Elle doit réfréner son envie de lui sauter dessus alors qu’ils avaient été si proches. Néanmoins leur attraction est inévitable et presque inexplicable.

Entre Sam et Dany son cœur est déchiré. Lui est-il seulement possible de les aimer tous les 2 ?

Heureusement elle pourra compter sur l’amitié indéfectible de sa meilleure amie Trish et de toute la troupe qui les entoure. Il lui faudra tout de même se méfier de la jalousie de Victoria. Ici, aussi bien que là-bas, la plus populaire des filles ne compte pas se laisser détrôner…

Sam, quant à lui, devra faire face à ses responsabilités. Ses choix ont altéré le passé, et les conséquences ne vont pas rester impunies. « On se voit plus tard »… une promesse… un lien qui les unit… des paroles dont eux seul ont la clé.

C’est encore émotionnée que je clos cette suite que j’avais attendue de pieds ferme ; le premier volet m’ayant laissée avec une quantité de questions sans réponses et bouleversée par ce réveil pour le moins inattendu. Les suites sont souvent craintes, quels que soient les livres. Peur d’être déçus ou de trouver moult répétitions,  ici il n’en est rien, la suite se faisant de manière tout à fait fluide et naturelle. Un peu comme si je n’avais jamais quittée cette romance.

L’auteur Layla Namani réussit ainsi, avec une plume qui lui est propre, à me replonger avec sérénité dans ce récit où les univers se mélangent. Elle allie ainsi le fantastique et le réel, un exercice de style qui est loin d’être aussi simple qu’il n’y parait.

Les pensées et le quotidien de Léna, Sam et tous les autres sont décrits avec de telles précisions que le ressenti et la visualisation des scènes se font avec une aisance déconcertante. Les émotions sont ainsi démultipliées et chacun de leurs combats m’a plongé un peu plus dans l’univers de ce second tome.

Il m’a été tout bonnement impossible de me demander lequel de Sam ou de Dany, je préférai, mon cœur faisant un yoyo permanent. Si semblables de par certains aspects de leur personnalité, ils apportent leurs pierres à l’édifice fragile qu’est la vie de Léna grâce à leurs forces et leurs faiblesses. Prêts à tout pour le bonheur de leur Belle, ils devront faire des sacrifices…

Le rythme des évènements est soutenu et chaque étape s’avère indispensable quant à la corrélation de l’histoire. Chaque élément s’avère alors absolument nécessaire et complémentaire, un peu comme un puzzle dont les pièces prennent formes au fur et à mesure.

She’s He apporte donc cette finalité à l’histoire que j’attendais mêlant simplicité et toute la panoplie d’émotions que je désirais retrouver. J’ai pris un plaisir incommensurable à découvrir les clés de leurs passés, à partager avec eux tout ce qui les a forgé et les épreuves qu’ils ont du traverser. J’ai ainsi souffert et ri à leurs côtés grâce au talent de l’auteur.

Pour conclure cette chronique je citerai Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry :

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. « 

Merci encore Layla pour ce magnifique Service Presse.

Musique proposée à la lecture :

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’avis de Carine sur She’s He: Tome 2 un roman de Layla Namani


Titre :  She ‘s He

Auteur :  Layla Namani

Genre : Young Adult

Editions : Auto-édité

liens d’achat :

Ebook :   4.99 €

Broché : EUR 15.95

Résumé :  Après une séparation hors du commun, Léna est brusquement obligée de vivre sans Sam et sans preuve de son existence. Tout ce qu’elle a vécu est remis en question. Alors qu’elle lutte contre une dépression et tente de réapprendre à vivre, ce qu’elle croyait n’être qu’une illusion remonte à la surface, piétinant à jamais son esprit cartésien. Le beau Sam revient hanter son cœur et son quotidien d’une main possessive. Une main loin d’être ordinaire… Dany, de son côté, plus sexy et mystérieux que jamais, n’a pas fini de bouleverser la jeune femme… En effet, Léna découvrira un élément qui pourrait définitivement nouer leurs vies l’une à l’autre. La vie ou la mort… L’amour ou la passion… Le danger ou la sécurité… Au milieu d’un flot de péripéties, un choix cornélien attend notre héroïne… Et si le sort avait déjà décidé ? Une histoire d’amour unique en son genre, profonde, poignante, sensible, dont la fin, tout comme son premier volet, ne vous laissera pas indemnes… Titre du premier tome : He’s She

Mon avis écrit par #Carine :

Léna revient à la vie, mais seulement en apparence…  Elle se réveille d’un long coma dans une confusion totale. Elle n’a plus le goût à rien et Sam la hante… A -t-elle rêvé ? Existe t-il vraiment ? Tant de questions qui la plongent dans une mélancolie qui se rajoute à cette sorte de dépression qui l’étouffe depuis son réveil. Comme si la mort souhaitait la rappeler à elle, ne pas la laisser vivre… Comme si son réveil était une erreur…

Après sa sortie de l’hôpital, Léna va devoir réapprendre à vivre, un an de coma ce n’est pas rien.  Mais contre tout attente aux yeux du corps médical, celle-ci n’en garde aucune séquelle. Mais pour ce qui est de son cœur… c’est bien plus compliqué et douloureux…

Son retour au lycée ce fera dans un climat très oppressant. Tout le monde est heureux de la savoir saine et sauve et elle devient tout à coup très populaire. Si revoir Trish et Jamie la rend heureuse, ce sera plus douloureux de croiser Dany, Jeff, Jimmy, et les autres. Tout est si frais dans sa tête et son esprit, si vif !  Ils ne peuvent pas savoir ce qu’elle ressent, en même temps tout n’était qu’un rêve… alors comment faire abstraction de cette année passé auprès d’eux ? De cette vie vécu si intensément lorsqu’on est seule à l’avoir fait ?… seule pas tout à fait, car Sam va très vite lui prouver qu’il est bien réel… Sauf qu’il ne l’est pas vraiment …

Que dire… Whaou… Nous replongeons immédiatement dans l’ambiance de cette fin spectaculairement bien écrite du précédent tome. On ne peut que s’en réjouir car l’auteure nous y projette dès le premier Bip… La plume de Laya Namani sort des sentiers battus avec cette romance aussi joliment triste soit -elle. Les émotions nous transportent d’un bout à l’autre, elles sont nombreuses et très percutantes pour certaines. Une romance qui nous heurte en plein cœur malgré le coté irréel de la chose.  J’ai un peu de mal en général avec ce style de récit, car j’aime beaucoup lire des romances dans lesquelles on peut se projeter facilement et non se dire : mais non ça c’est pas possible cela ne se peut pas… et pourtant…  Si ce roman est aussi prenant, c’est que la plume de l’auteure peut se permettre autant de fantaisie qu’elle le souhaite, et nous guide sur des chemins improbables, imaginaires mais aussi magnifiques et pleins d’espoirs.

Layla Namani nous piège dans son récit et on ne peut ni en sortir ni décider à sa place. Notre cœur balance au même rythme que celui de Léna, qui est perdu dans ses sentiments aussi contradictoire les uns que les autres. Sam ou Dany ? Comment peut-on envisager une vie avec l’être aimé alors qu’on ne peut même pas le toucher ? D’autant plus lorsque cet amour chamboule le destin et tout ceux qui s’y rattachent. Comment faire une croix sur Dany alors que son corps est irrémédiablement attiré tel un aimant dont on ne peut contenir la force d’attraction ? Et si le choix ne lui appartenait pas ?

Une histoire forte, et riche en émotions qui vous fera passer un excellent moment de lecture. Des personnages attachants qui évoluent dans un récit original et bien pensé. Des descriptions qui nous projettent dans un monde fascisant et inconnu et dont chacun le perçoit à sa manière.

Si dans le premier tome j’avais relevé quelques maladresses, ce n’est pas le cas de cette suite qui a été écrite avec le cœur. Et que dire de cette fin… Rien… L’auteure a fait le choix le plus judicieux possible qui m’a fait couler des larmes, encore et encore… en n’en plus finir. On ne peut se réjouir ni pour l’un, ni pour l’autre… Nous sommes Léna tout simplement… Le cœur plein d’un amour indélébile…

Merci Layla Namani pour ce merveilleux moment de lecture. Tu as réussi à m’embarquer malgré mon coté terre à terre et me laisser voler de mes blanches ailes vers ton monde, avec toute l’émotion et la beauté qu’il en dégage.  Un grand Bravo et encore merci.

 

Mon avis sur … Artala de Ena Fitzbel


 

 

 

 

 

 

Titre : Artala

Auteure : Ena Fitzbel

Éditeur : Rebelle Editions

Genre : Romance fantastique / fantasy

Kindle : 0€99 lien ici

Broché : 18€00 lien ici

Kobo : 0€99 lien ici

Résumé :

EN ARTALA, LA JEUNESSE EST ÉTERNELLE. MAIS À QUEL PRIX ?

Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. L’on raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre !

Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées. Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison.

L’avis d’Elyiona : un savant mélange de romance et de fantasy

C’est dans un genre tout nouveau que je croise aujourd’hui la plume de Ena Fitzbel  habituellement plus axée sur la romance contemporaine. La voilà donc dans un univers bien particulier : celui de la romance fantastique avec un versant très fantasy. Adeptes de ce genre, cette lecture est sans aucun doute pour vous !!

Nausicaa est le premier lieutenant d’Érato et une des rares femmes ayant possibilité d’autorité alors que la reine sème la dictature et que les élixirs de jouvence permettent à une sélection de ne pas vieillir. Bien décidée à maintenir l’ordre et le courant des choses de manière à ce que rien ne lui échappe, le Protonodos ne doit pas se refermer et leur précieux liquide ne jamais manquer. C’est pour cette raison que la Reine Érato va envoyer Nausicaa en mission auprès de Silas, général des armées d’Artala.

Fier et conquérant rien ne lui résiste aussi bien sur le terrain que dans ses draps. Il est d’un caractère combattif et ne se démonte sous aucun prétexte surtout lorsque sa souveraine lui propose de guérir contre ses bons services son fils Linos. Pour cela il lui faudra d’abord requérir l’aide de son plus vieil et meilleur ami, Orfef Demeretocris, qui de son côté souhaite plus que tout causer la perte de cette reine à la personnalité décriée.

Commence alors une aventure faite des mythes et légendes d’Artala et de Gaïala… Quand les Faunias, les Yargas, leurs chevaux volants et leurs bâtons qui crachaient la foudre croisent le chemin de peuples qui ne souhaitent que retrouver, un jour, une liberté privée depuis bien trop longtemps !!

C’est avec plaisir que j’ai découvert Artala et par la même occasion l’auteure dans un univers qui est très difficile à manier, à savoir celui de la fantasy et de la romance fantastique. Ici tous les ingrédients sont bels et bien présents et savamment posés sur un cadre très complexe.

J’ai donc trouvé des personnages aux rôles véritablement bien définis, bien que nombreux. Il m’aura fallu un petit laps de temps pour assimiler toutes les informations les concernant, mais une fois acquises je pouvais entrevoir sans difficulté toutes les scènes que l’auteure a su créer pour cette histoire. C’est avec une plume perfectionniste et précise qu’Ena saura vous conquérir et vous faire entrer dans ces combats dont nos héros vont devoir s’affranchir pour avoir la possibilité de sauver Linos en première intention.

Néanmoins, il ne faut pas se leurrer tout ne va se passer comme prévu et les rebondissements vont être autant d’embûches et de complications en tout genre. C’est ainsi que Nausicaa devra faire des choix qui pourraient tout changer. Comment cette femme qui d’autorité était crainte par quiconque la croisait, va-t-elle faire pour se faire respecter par deux gaillards aussi forts que têtus, aussi déterminés à gagner leur « bataille » que d’éviter à se laisser prendre dans les filets du premier lieutenant ?

Il faudra donc à nos héros combattre contre leur envie d’être de nouveau heureux un jour. Et c’est là où le bas blesse ! Car chacun d’eux va développer des sentiments qu’ils ne seraient jamais autorisés. Reste désormais à découvrir pour vous autre lecteur de quelles manières ils envisagent leurs combats;)

Rien n’est acquis dans cette histoire car l’univers est d’une telle complexité que les doutes règnent en permanence, que le moindre personnage peut s’avérer un ennemi redouté. J’ai pris beaucoup de plaisir dans ma lecture à découvrir chaque lieu, chaque personnage dans sa globalité grâce à une patte d’écriture à laquelle rien n’échappe et où la précision fait office de maître mot.

Mon petit bémol serait néanmoins une couverture trop sombre à mon goût pour un univers fait de lucioles et de guerriers aussi redoutés qu’humains, mais qui n’a en rien altéré le plaisir de ma lecture 😉

Je remercie Ena Fitzbel de m’avoir permis de lire cette romance fantastique en SP et de la découvrir dans cet univers complexe en fantasy.

 

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Âmes Captives, un roman de GH David chez DreamCatcher


illustrations Charlie Dragonfly Design

Titre : Âmes Captives : Les messagers

Auteur : GH David

Editions : Dreamcatcher

Genre : Romance Paranormale

Ebook : 4,99€ lien d’achat

Résumé :

En 1870, Athénaïs, romancière et femme de lettres, vit près de Sedan avec son mari le député Adolphe de Pierrepont et son jeune fils Nicolas. Passionnée par le mouvement spirite dont le courant venu d’Angleterre agite les esprits, elle jure à l’homme qui partage sa vie un amour… éternel.

De nos jours, Sacha Grasset, jeune antiquaire, vit dans l’est de la France avec sa mère et sa sœur, exerçant en secret un pouvoir particulier. Une existence que sa rencontre avec Aurélien Lefèvre, député européen franco-belge, pourrait bien bouleverser à jamais.

Deux destins féminins apparemment sans rapport, qu’une mystérieuse croix d’argent va lier. Inexorablement.

Mon avis écrit par Carine :

Sacha est une jeune antiquaire manifestant un don particulier qui se transmet de mère en fille dans leur famille, depuis des générations. Si elle se montre forte devant les siens, elle n’en reste pas moins très fragilisée par celui-ci qu’elle ne maîtrise pas encore à la perfection, la rendant d’ailleurs très faible, face à un certain Adolphe… Ne connaissant pas encore l’ampleur de ce qu’elle possède, elle reste très attachée à ce pouvoir qui lui permet de passer d’une époque à l’autre pour y recueillir les messages des personnes défuntes. Pour ce faire, elle a cependant besoin d’un fil conducteur qui n’est autre que les bijoux anciens, pourtant, c’est presque à sa guise qu’elle se glisse en 1870… sans aucun lien…  juste à travers ses songes… jusqu’à Athénaïs…

Athénaïs est une romancière du XIX ième, femme de lettre au caractère bien trempé, féministe malgré l’époque, elle voue un amour sans faille à son mari. Le couple vit dans un château près de Sedan avec leur unique fils de 6 ans. Mais il s’y passe quelque chose de vraiment grave, et Sacha peine à comprendre le message dont elle est chargée. Trop impliquée émotionnellement par cette fusion qui se veut vraiment forte lorsqu’il s’agit d’Athénaïs, Sacha décide de faire une pause afin d’y voir plus clair. Mais sa rencontre avec le beau et tendre Gentleman Aurelien Lefèvre, Avocat et député européen franco-belge, changera tout et va bouleverser son quotidien, tout comme ses songes…

Est-ce le destin qui frappe à sa porte ?

GH David nous emmène là dans un récit hors du commun. Sa plume magique nous glisse, tel un fil conducteur, d’une époque à l’autre dans une atmosphère particulière tout en gardant un équilibre sans faille.

Si Sacha nous intrigue, il en est de même pour Athénaïs qui pourtant ne vit pas à la même époque mais dont le destin les lie d’une manière ou d’une autre. Cette dernière très adepte du spiritisme a voué un amour éternel à son mari Adolphe et lorsque Sacha entre en contact avec elle, c’est plus qu’une fusion qui s’opère…  Une incarnation ? Paranormal ? Réincarnation ? Une simple énergie spirituelle ? Mystère… Toujours est-il que la plume de GH David nous y transporte nous aussi, d’une façon si naturelle que l’on s’identifie rapidement à Sacha comme si nous ne formions qu’une seule personne…

Elle nous plonge dans un monde de secret, d’énigme et de voyage hors du temps et dans le temps. Elle nous ouvre le cœur de ces femmes qui par amour d’une fille, d’un homme, d’un fils ou d’une passion donnent leur âmes. Chaque nouveau songe nous permet de mieux comprendre les relations qui unissent les personnages  tout en restant énigmatique sur le fond de l’histoire dont il nous faudra patienter pour en découvrir chaque pièce du puzzle, tout comme Sacha, qui est bien décidée à mener l’enquête..

On dit d’une femme qui voyage, laisse voyager son cœur...  Cette citation peut-elle s’appliquer aussi au voyage de l’esprit ?

Sacha et Athénaïs sont deux femmes très touchantes pour lesquelles on vibre tout au long du récit. Les émotions qu’elles dégagent au delà des lignes se ressentent comme si elle étaient des proches. Aurelien quand à lui est très mystérieux, on ne sait pas si on peut lui faire vraiment confiance.

Ce roman est très bien imagé et conté. Imagé car on parcours les pages les unes après les autres, mais ce ne sont pas des mots que nous voyons… non, nous sommes nous même dans le livre, spectateur de notre lecture comme si nous la vivions. Les décors, les rêves, tout défilent comme dans un film. Elle sait à merveille recréer des ambiances, nous faire ressentir les lieux et décrire son univers à la limite de notre perception. Conté, car l’auteure, GH David, utilise un langage et un vocabulaire qui permet de créer cette atmosphère qui nous plonge dans une histoire hors du temps.

Extrêmement documenté et plein d’érudition, ce roman troublant est étayé par une construction parfaite dans les harmonies du passé et du présent. De ce monde où il est possible de se retrouver et d’échanger au sein de ses rêves en les utilisant comme un pouvoir qui peut s’avérer de bonne augure comme très risqué…

Il ne faut pas s’attendre à des scènes d’action effrénées ni les coups de théâtre tonitruants, même si certaines révélations font leur effet, mais à un style et un climat étrange, comme envoûté par ce que l’on lit et découvre. Une intrigue bien menée et un suspense omniprésent nous guide page après page. Un rythme doux, presque lent, mais qui correspond parfaitement à notre lecture et qui nous permet de bien  comprendre certains passages qui auraient été complexes si l’auteure n’avaient pas pris son temps sur ces éléments essentiels.

Une lecture qui m’a captivée par son genre, son intrigue et ses mystères, et je n’ai plus qu’une seule hâte… découvrir la suite !

Un grand merci à GH David que j’ai toujours autant de plaisir à lire quelque soit le genre dans lequel elle nous plonge, ainsi qu’aux Editions Dreamcatcher pour ce merveilleux service presse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

 

Enregistrer

Mon avis sur Un nouveau monde, tome 1 : l’Unification de Tessa Nauvel


Titre : Un nouveau monde, tome 1 : l’Unification

Auteure : Tessa Nauvel

Auto-édition

Genre : Romance fantastique et érotique

Kindle : 3.99€ ICI

Broché : 17.92€ ICI

 

Résumé :

Dans un futur où les hommes ne sont plus les seuls habitants sur Terre, leur nombre réduit à peau de chagrin et regroupés dans un périmètre continental par une forme de vie extraterrestre plus avancée, Amélia Parvis, jeune Terrienne de 16 ans et demi aspire à une vie meilleure et plus de liberté. Comme beaucoup d’autres Natifs, indigènes légitimes de la planète bleue, elle s’est inscrite au Programme d’Unification pour incorporer la communauté des Extras. Elle ne soupçonne alors pas que c’est toute sa vie qui changera en rencontrant l’un d’entre eux, Arone Karmik qui ne lui cache pas son aversion pour les êtres humains. Déterminée à tenir bon malgré le comportement méprisant de cet Alien à la beauté aussi implacable que son esprit hostile, elle ne se doute pas un instant que le but de ce programme est bien plus important qu’il n’y paraît…

L’avis d’Elyiona : un avenir très surprenant !!

Il y a des livres qui ont le don de vous surprendre au fil des pages. Alors que de prime abord, je pensais le nombre de pages impressionnant, j’ai vite été embarquée dans l’histoire que nous a créée l’auteure Tessa Nauvel et chaque page va ensuite s’avérer être indispensable au contenu global. Mais avant toute chose, il est nécessaire de vous avancer certains faits.

En 2149, la Terre a vécu de biens grands changements et ne ressemble plus en rien à ce que nous vivons à l’heure actuelle. Après avoir subit les détériorations que l’Homme lui a infligé et après l’arrivée des Ariméens, la population n’est plus qu’une minorité face à son déclin. Les Extras communément appelés ainsi de par leur provenance, malgré une arrivée teintée de violences et de rejets, a désormais une place de choix dans le quotidien des Terriens. Bien qu’il y ait des Rebelles, certains humains désirent plus que tout une acclimatation des plus pacifique. Grâce à un programme d’Unification que les aliens ont conçus il est maintenant possible d’évoluer au sein de leur Société et avoir la possibilité de voyager sur les territoires désertés par les populations terriennes.

Amélia Parvis, 16 ans a été acceptée parmi un groupe de jeunes élus à l’Institut Karmi. Et bien que la sérénité et la cohésion soient nécessaires, certains de ses compatriotes semblent septiques quant à la véritable bienséance de leurs hôtes. De son côté, elle est bien décidée à montrer que les différences ne sont que subsidiaires et que les deux espèces peuvent tout à fait exister sans heurt. Son entente avec une des Ariméennes Eténa Karmik va forcer bon nombre de leurs congénères, quels que soient leur origine, à lever le nez de leur quotidien si bien rôdé.

C’était sans compter sa rencontre avec un des Extra, aussi arrogeant qu’attirant, aussi révoltant qu’irrémédiablement obnubilant. Mais que cache son envie irrépressible de la faire rager ? Pourquoi cette petite Terrienne l’agace-t-il autant ? Quoi de mieux que de lui rendre la vie compliquée !

Aux jeux de secrets, nul ne sait qui aura les bonnes cartes !

C’est ainsi que j’ai découvert l’univers totalement futuriste de l’auteure Tessa Nauvel.

Avec un synopsis qui a attisé ma curiosité étant adepte de lectures fantastiques, j’ai donc voyagé dans cet espace temps encore inconnu.

Alors que le nombre de pages aurait pu, de prime abord, impressionner (eh oui ma liseuse comptabilisait bien 668 pages …) je n’ai finalement pas vu passer le temps. C’est ainsi que je pouvais assouvir ma curiosité, à la recherche de tous les détails de l’histoire, et ceci au gré des pages. Chaque élément a une place bien définie et aucun doute n’est permis tellement les précisions sont omniprésentes et vous rendent le décor et le tout d’une limpidité absolue.

Oui il serait possible de considérer que les détails soient un peu trop présents, mais je vous avoue que tout cet état de faits s’avère tout à fait nécessaire au vue de la complexité de l’univers tel qu’il faut désormais l’envisager.

Les personnages, quant à eux, sont nombreux mais indispensables pour planter le décor dans sa globalité. Les moments d’attraction et de colère les uns face aux autres s’alternent, se mêlent et s’entrechoquent sur des thématiques issues de l’imagination incroyable de l’auteure. J’ai beaucoup aimé l’amitié d’Eténa et d’Amélia, faisant ainsi un pied de nez à tous leurs congénères leur donnant ainsi la possibilité de savoir que l’Amitié vraie va au-delà des différences.

Ma colère atteignait néanmoins à son paroxysme face au comportement belliqueux et odieux Arone. Mais il n’appartiendra qu’à vous de découvrir toutes les faces cachées de ce jeune homme dont la révolte n’a d’égale que la Passion…

Quant à la plume de l’auteure Tessa Nauvel, elle aura été pour moi une sympathique découverte en réussissant à m’amener très loin dans l’Imaginaire, le Fantastique et l’Erotisme dans cet environnement totalement surréaliste….J’en profite aussi pour la remercier pour ce Service Presse futuriste. Merci pour cette aventure incroyable et à bientôt pour la suite de leurs aventures…

 

Musique proposée à la lecture  :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur « L’appel de ton sang » un roman de Alexandra Lannoix


Titre :  L’Appel De Ton Sang

Auteur : Alexandra Lanoix

Genre : Romance fantastique

Autoéditions

Ebook : EUR 2,99

Broché : EUR 14,45

Résumé : Rose est un vampire vieux de 200 ans. Celle-ci n’aspire qu’à une seule chose, retrouver la goutte de sang du premier tueur de vampires, qui lui donnera la possibilité de devenir humaine à nouveau. Lors d’un séjour chez son servant humain Caleb, Rose va être terriblement attirée par Samuel, un libraire humain et handicapé. Elle se pose bien des questions, car l’appel du sang ne se manifeste seulement pour trouver l’âme sœur qu’entre vampires. Pourtant, Rose est obsédée par Samuel et veut en savoir plus sur celui qui fait chavirer son existence et ses croyances.

Mon avis écrit par #Carine :

Rose est un Vampire, à son plus grand désarroi, elle ne supporte pas le monstre qu’elle est… Elle parcourt le monde à la recherche de la goutte de sang du premier chasseur de vampire grâce à laquelle, elle pourrait redevenir humaine.

Cette vie ne lui convient pas, cette éternité est pesante pour elle, tuer comme un animal non plus, elle a besoin de retrouver cette humanité qui lui fait défaut et pour laquelle elle se bat chaque jour contre elle même…  Jusqu’au jour… Où elle ressent pour la première fois en 200 ans, L’appel du sang… Cet appel que les vampires ne connaissent qu’une seule fois dans leur vie, ce coup de foudre qui leur permet de vivre un amour qui dépasse toutes les limites et qui se veut  éternel. Encore une fois le destin ne lui fait pas de cadeau, car cet appel qui aurait dû être d’un autre vampire, s’avère être d’un être humain… Samuel, un libraire tout à fait banal, menant une vie banale, et de surcroît, un humain boiteux…

Si Rose lutte contre cet appel, elle comprendra très vite que c’est une cause perdue. Samuel étant également très attiré par la jeune femme, il saura faire les choix qui s’imposent à lui pour être près de celle qui l’aime, qu’importe si c’est le temps d’une vie ou de l’éternité….

La quête de Rose deviendra alors plus importante que jamais, il lui faut cette goutte de sang coûte que coûte, il en va de son amour pour Samuel, et surtout de sa sécurité. Et c’est aidé de son ami de toujours, un humain, que les recherches et l’enquête avancent à grand pas.

Mais Rose n’est pas la seule à poursuivre une quête. Les chasseurs de vampires existent aussi depuis la nuit des temps, et il lui faudra être prudente, car ils sont physiquement et mentalement très fort pour faire face à leurs adversaires, les suceurs de sangs, les monstres… comme elle… Et pour cela ils disposent de moyens assez conséquents…

Alexandra Lanoix m’a surprise par ce roman dont j’appréhendais un peu la lecture. Je ne suis pas fan de vampires à la base, les livres fantastiques ne sont pas ma tasse de thé. Mais il faut savoir que L’appel de ton sang ne peut pas être considéré entièrement comme tel, c’est avant tout une romance, une très belle histoire d’amour sous fond mystique et fantastique qui m’a finalement fait découvrir un univers auquel je me fermais et qui a tout de même réussi à me tirer des larmes par l’émotion qu’il dégage. L’auteur nous plonge dans cette quête en y englobant tous les ingrédients nécessaires au bon déroulement, mais surtout au fait de bien capter notre attention. J’aurais aimé quelques approfondissements mais juste car je suis curieuse et que j’aime connaitre à fond le sujet de ma lecture. Les rebondissements et le suspense omniprésent nous tiennent en haleine de bout en bout en se demandant comment font-ils finir par vivre leur histoire d’amour. La vivront-ils en tant que vampires ? Réussira-t-elle sa quête et deviendra-t-elle la femme qui rêve et aspire depuis toujours à fonder une famille ?

Si vous voulez le savoir il faudra lire le récit de Rose, mais si une chose me plait vraiment chez Alexandra Lanoix, c’est sa faculté de me surprendre à chaque point final de ses romans. Et j’adore ! Car c’est toujours ce point qui fait la différence sur mon ressenti final. 😉

Un grand merci Alexandra pour ta confiance et ta patience en me confiant ce service presse qui m’a permise de découvrir un nouveau style et te découvrir également dans un autre univers.

 

Mon avis… sur Runes, Tome 4 : Devineresse d’Ednah Walters


Titre : Runes, tome 4 : Devineresse

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 4,68  ICI

Broché : 14.85 ICI

Résumé :

J’aime Torin St James… J’ai besoin de sa force… Mais son passé le rattrape et je suis menacée. Raine Cooper est certaine de deux choses : son amour pour Torin St James et son destin en tant que puissante devineresse. Mais ses premières prémonitions sont floues et inquiétantes. Pire encore, elles concernent Torin. La mère de Raine est partie, son père est en train de mourir et son meilleur ami est à Hel, si bien qu’elle ne sait plus à qui s’adresser. Or quand ses visions deviennent plus personnelles et qu’elle voit son avenir avec Torin menacé par une personne ressurgie de son passé, Raine cherche désespérément à obtenir des réponses. Quelle chance, deux nouvelles élèves font leur rentrée au lycée et elles semblent justement pouvoir lui répondre. Quand elle est avec elles, ses pouvoirs sont renforcés et ses visions se précisent. Il n’y a qu’un seul problème : Torin interdit à Raine de parler aux deux filles. Leur amour pourra-t-il survivre sans confiance ?

L’avis d’Elyio : le tome des révélations

Après un troisième tome qui m’a laissé dans un état de questionnements intensifs, après avoir posé toutes mes théories plus fumantes les unes que les autres, j’ai désormais la chance de pouvoir lire une fois de plus ce quatrième tome en SP grâce à sa traductrice française Laure Valentin.

Alors que les deux premiers tomes prenaient comme axe la rencontre Torin/Raine et les conséquences de leur choix face à leur relation naissante, le troisième opus nous avait placé au cœur du mensonge qui entourait Cora. Une fois la vérité établie sa rencontre avec Echo va bouleverser toutes ses certitudes. Et c’est avec un déluge de nouvelles plus que dérangeantes que c’était clôt ce volet de la saga.

C’est ainsi que la mère de Raine avait dû repartir avec Lavania pour un procès concernant ses actes afin de protéger son mari, auprès des hautes instances des Valkyries. Sauf que les Nornes n’ont pas dit leur dernier mot ! Et la maladie du père de notre devineresse va mettre à mal tout le monde de l’euphorie qui avait gagné son retour.

C’est donc avec ce quatrième tome que nous découvrons toutes les pensées qui envahissent l’esprit de notre jeune Raine prise au dépourvu des dernières révélations et de son statut de devineresse. Que cela sous-entend-t-il exactement ? Quels sont les choix qui lui sont désormais ouverts ? Peut-elle réellement estimer avoir un libre-arbitre ou les instances supérieures en ont-elles déjà décidé pour elle et tout ceux qui l’entoure ?

Quel bonheur de retrouver toute l’armada qui entoure Torin et Raine !!! Ils sont presque tous présents à leurs côtés, car désormais il leur faudra faire face à un ennemi dont ils ignorent tout… jusqu’à son identité. Leur seule certitude est que Raine est en grand danger et que ses pouvoirs sont jusque là encore méconnus et surtout totalement hors de contrôle.

Une chose est sûre la formation de cette dernière ne fait que commencer et chacun d’eux est mis à contribution pour aider au mieux la maîtrise du potentiel qu’elle semble évoquer. Blaine, Andris, Echo et les autres sont donc prêts à laisser leurs rancunes de côtés… ou presque. Rien de mieux que quelques piques et quelques coups de-ci de-là pour masquer le fait que l’union fait la force.

Pourtant tous leurs efforts pourraient bien subir une mise à zéro et augmenter leur amertume les uns pour les autres. Les événements pourraient-ils jouer en leur défaveur ? Que se passe-t-il exactement ? Et qui voudrait bien voir en vouloir autant à Raine  au risque de s’attirer les foudres des Valkyries ?

Quel tome attendu que fut ce quatrième volet de cette folle saga qu’est Runes !! Alors que les éléments s’enchaînent à un rythme effréné, nous avons la chance de découvrir les personnages avec bien plus détails que dans les trois tomes précédents. Les informations se glissent de manière fluide sur tout le déroulement que l’histoire que les pages défilent à une vitesse dingue.

Les questions s’enchaînent alors que d’autres semblent résolues. Je dis bien semble et vous en comprendrez rapidement pourquoi !! Rien de tel que de ne pas rester sur ses acquis, et j’ai adoré pour ma part le fait que notre questionnements perpétuels mette absolument toutes les informations comme de potentiels leurres et mettent ainsi sur de mauvaises pistes.

C’est ainsi que sur cet opus l’auteure Ednah Walters joue avec nous et avec ses personnages tels un maître d’échecs. Les pions avancent mais rien n’est joué d’avance et la partie ne fait que commencer…

Les prémonitions de Raine sauront-elles être un avantage alors qu’elle ne sait pas encore les maîtriser ? Encore passé, présent et futur notre devineresse verra de nouveaux ennemis apparaître… Mais si tout n’était pas vraiment ce qu’il semble être ?

La plume de l’auteure américaine nous amène encore une fois exactement où elle le désire avec un talent incroyable. Rarement une saga aura su autant me captiver et après quatre tomes tous les plus complexes les uns que les autres me laisser dans une attente du prochain avec la plus grande impatience ! C’est donc un vrai bonheur d’après, une fois de plus remis les pieds dans l’univers de Runes mêlant à la perfection le quotidien classique d’un tout un chacun et la mythologie nordique !!!

J’ai donc dévoré ce livre avec le plus grand plaisir et une fois n’est pas coutume je me pose cette ultime question : à quand la suite !!!! vite !!!!

 Musique proposée en lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis… sur Runes, Tome 3 : Grimnirs d’Ednah Walters


 

Titre : Runes, tome 3 : Grimnirs

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 3€71

Broché : 14€15

Résumé :

À sa sortie de l’hôpital psychiatrique, Cora n’aspire qu’à une chose : retrouver sa vie normale. Elle n’a aucune envie de voir rôder des âmes autour d’elle ni de rencontrer les faucheurs chargés de les recueillir. Pour couronner le tout, le garçon dont elle a été secrètement amoureuse pendant des années vient de déménager sans lui dire au revoir. Pas étonnant qu’elle ait le cœur brisé ! Dans de telles circonstances, l’amour est sans surprise la dernière chose à laquelle elle pense lorsqu’Écho fait irruption dans sa vie. Pourtant, l’alchimie entre eux est stupéfiante. Leur connexion défie toute logique. Le comble, c’est que les âmes lui fichent la paix quand il est dans les parages ! Dommage qu’Écho soit l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme : il est sexy, beau et insolent. C’est aussi un faucheur d’âmes. Un Grimnir. Typiquement le genre de créature dont elle se serait bien passée. Et si, en fin de compte, la normalité n’était pas aussi enviable ? Car Cora veut tout à la fois. Des réponses. L’amour. Une vie.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Quelques mois après la parution du second volet Immortels d’Ednah Walters, voilà que je tiens enfin entre mes mains le troisième tome de la saga Runes. Déjà coup de cœur pour ses deux premiers volets, il me tardait de connaitre la suite de cette histoire qui a su m’embarquer de manière inconditionnelle.

Après avoir découvert à la fin du second opus que Cora n’était pas en fait celle que l’on croyait, l’aventure prend une toute autre direction… bref quel rebondissement ! En effet, cette dernière était en réalité dans un établissement psychiatrique suite à l’incident qui s’était produit à la piscine dans le premier tome. Celle qui se trouvait face à tous ses amis, pendant ce temps, était en réalité Maliina, manipulant au gré de ses envies tous ceux qu’elle côtoyait.

Alors qu’elle essaye de comprendre pourquoi tout le monde autour d’elle agit différemment et pourquoi ses deux meilleurs amis ne sont jamais venus la voir à l’IPP, Cora se retrouve face à deux phénomènes pour le moins perturbant :
D’abord,
les âmes viennent vers elle comme un papillon attiré par la lumière mais elle ne les comprend pas, n’entendant pas leurs requêtes, rendant toute cette situation angoissante. D’autre part, elle croise le chemin d’un mystérieux Grimnir qui semble la connaitre plus que de raison. Comment a-t-elle pu tout simplement oublié ce jeune homme au regard changeant et inquiétant ? Pourquoi se sent-elle si attirée par lui ?

Alors que le bon sens lui dit qu’il sent les ennuis à plein nez et qu’elle devrait le fuir comme la peste, son corps et son cœur semblent se jouer d’elle… Combien de temps encore pourra-t-elle jouer cette lutte infernale ?

De son côté Echo est là pour une bonne et unique raison. Contraint mais dévoué à son travail pour la déesse Hel il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Jamais il n’a failli ni faiblit face à ses objectifs et ce par tous les moyens… faisant de lui un des Grimnirs les plus redoutés. Mais sa visite quotidienne chez Cora va prendre un tournant des plus intéressants. Différente à son habitude, elle dégage quelque chose de nouveau. Comprenant sa méprise, il décide de combattre son attirance envers cette jeune femme qui ne le laisse absolument pas indifférent. Pour comprendre ce changement de comportement et protéger celle qui l’intrigue plus que toute autre, sera-t-il prêt à pactiser avec ses ennemis ?
Et si son âme sombre retrouvait enfin la lumière… ?!

Jusqu’où ira-t-il ?

J’avoue avoir un peu craint la sortie de ce troisième volet étant fidèle au couple Torin – Raine. Mais quelle surprise alors que de découvrir le duo « Echora » !!! Je ne vous cache pas que si Torin n’était pas LUI, ahh je pense qu’Echo aurait pris une place des plus singulières dans les Book Boyfriends les plus sexys .. quoi que je suis certaine qu’il saura conquérir certaines d’entre vous 😉

Totalement addictif, cette fois encore il m’a été totalement impossible de passer à côté de ce couple pour le moins tellement différent et tellement complémentaire. Comment ne pas être émue et touchée par l’histoire d’Echo ? Comment rester insensible à cet homme doté d’une force de caractère impressionnante. Jouant de son côté Bad Boy il est absolument craquant…
Oui il a un caractère bien trempé ! Oui il est énervant au possible avec son air autoritaire et son art de vouloir tourner Cora en bourrique ! Mais bon sang, il est un Grimnir plein de surprises.

Bon je vous cache pas que j’étais sur le point d’évincer Cora pour prendre sa place, mais bon… trop de choses nous opposent mdr !! Sans rire, ce duo est incontestablement adorable et durant toute ma lecture je n’aspirais qu’à une fin heureuse. Bien entendu les choses auraient été beaucoup trop simples. Sans compter que dans mon esprit en constante opposition, j’ai envie de lire encore et encore bon nombre de leurs aventures… ce qui veut dire encore de très très nombreux tomes 🙂

Êtes-vous seulement prêt pour vivre à votre tour, cette aventure avec un cœur calé sur cette lecture à un rythme tambour battant ? Pour ma part j’ai pris un plaisir incommensurable à lire ce tome, le dévorant à vitesse vertigineuse prouvant une fois de plus mon coup de cœur pour l’univers Runes !!

Et puis quel bonheur de retrouver toute la troupe Torin, Raine, Andris , Ingrid et quelques nouveaux !!! Quoi je ne vous l’avais pas dit ?? Quel dommage !! Car pour le comprendre il vous faudra acheter ce livre car je ne vous en dirai pas plus 😉

Ednah Walters a cette fois encore su me conquérir dans ce troisième volet de cette saga, que je considère comme incontournable. Chaque nouveau livre est pour moi une véritable bouffée d’air frais et de renouveau dans cet univers où se mêle vie classique et vie fantastique. Chacun d’eux est également empli de morales, cachées entre les lignes : l’amitié, l’amour, le fait que l’union fait la force, et le fait qu’il ne faut JAMAIS perdre espoir… autant d’éléments qui rendent ces tomes indispensables !

Vous l’aurez compris mon addiction à cette saga n’est plus à faire et il me reste comme vous à attendre la parution du prochain tome.

Cette fois encore je remercie Laure Valentin, la traductrice française de l’auteure, pour m’avoir permise de lire cette suite que j’attendais de pieds fermes 😉

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Amalia, mon avis !


Bonsoir tout le monde, je vous présente mon avis sur le deuxième roman de Sigride Lucas « Amalia » . Avec mes remerciements pour ce plaisant service presse vampirique

Titre : Amalia 

Auteure : Sigride Lucas

Éditeur : Edilivre

Collection : Classique

Genre : Romance/ Bit Lit

Broché : ICI

Résumé : 

 » Je m’appelle Amalia, je suis née le 14 août 1920. Pourtant, quatre-vingt-seize ans après ma naissance, je parais toujours avoir 30 ans. Je vis dans un monde qui n’est certes pas parfait. Mais il est composé d’humains. Enfin c’est ce que je pensais à l’époque. Lorsque je suis partie en voyage de noces en Roumanie en août 1950, ma vie était banale. Un travail de secrétaire, un homme que j’aimais, une petite maison à Arras. C’était sans compter sur ma rencontre avec Yvan. Il a bousculé et emporté ma vie. M’engloutissant corps et âme dans son monde. Une vie passionnante et passionnée. Une histoire d’amour fusionnelle avec cet homme d’une beauté rare. Mais la vie est faite de rebondissements et la femme charmante et gentille que je suis se verra obligée de devenir une arme afin d’assouvir sa vengeance. « 

L’avisdeMya : Un transport addictif dans le paranormal !

Amalia est une jeune femme qui menait  jusqu’à aujourd’hui une vie des plus banales, fraîchement mariée avec un homme qui lui donnait toute son affection ! C’est vrai, ce n’est la grande passion entre eux mais l’amour qui les réunit est sincère !

Pour leur lune de miel, son fiancé a tenu à lui offrir un voyage en Roumanie, un périple qui devait concrétiser leur amour et être la première pierre pour édifier leur couple, a tourné au cauchemar . Revenant d’une soirée, ils ont été assaillis par d’étranges créatures qui se sont avérées d’une violence extrême ! Amalia a été sauvée in extremis de cet attaque sauvage  mais son mari n’a pas eu autant de chance .

Percluse de douleurs par cette abdominale perte, Amalia est recueillie par son sauveur mais a dû s’acclimater avec une nouvelle donne . Le monde est surpeuplé d’êtres nuisibles et sanguinaires mais cohabiter avec la communauté vampirique d’Yvan, l’a fait changée d’avis sur ces créatures qui ont réservé un bon accueil à l’humaine qu’elle est sans a priori  !

Le temps passe et ses blessures se ferment peu à peu grâce à la tendresse de son nouvel admirateur et l’ensemble de la communauté qui lui voue une amitié sincère .

Amalia se laisse s’attendrir et ouvre de nouveau son coeur mais le destin décidément  s’acharne contre elle .

Remplie de haine, elle doit oublier l’Amalia, la douce et gentille pour laisser place à l’amazone en elle, la guerrière avide de vengeance pour rendre coup pour coup à sa mauvaise fortune .

l’étoile d’Amalia brillera t-elle encore dans la sphère de la communauté vampirique après sa douloureuse perte ? Sa soif de revanche signera-elle  la fin d’une belle épopée ?

Sigride a crée un personnage hors du commun, joie de vie, douceur et gentillesse sont ses meilleures qualités, mais peut être redoutable dans l’adversité . Malgré les coups de sort et les épreuves subies, elle reste courageuse et ne se laisse pas abattre quitte à se jeter dans la mêlée pour venger les siens !

le personnage d’Amalia a l’étoffe d’une reine, d’une meneuse à qui rien ni personne ne résiste ce qui me la rend très attachante et vivante .

Amalia est une histoire d’amour en osmose avec l’intrigue intégrée avec intelligence et habileté, une histoire de passion, de générosité et d’amitié mais pas que . Elle est aussi riche en rebondissements même si en cours de route, je me suis momentanément perdue à cause d’un ralentissement voulu sûrement par l’auteure pour nous noyer dans le trop-plein d’émotions intenses et  les sentiments forts et passionnels qu’éprouvaient les protagonistes l’un pour l’autre, chose que je comprenais, Après tout Amélia est une romance, mais j’étais impatiente de plonger dans le tumulte des combats qui pointaient à l’horizon et je n’ai pas été déçue ! Sigride m’a donnait ce que j’attendais et au centuple .

Amalia n’égale pas « La tribu du Sailor » en qualité mais reste une agréable lecture vampirique que je vous recommande de déguster sans modération .

Mon avis… sur Runes, Tome 2 : Immortels d’Ednah Walters


 

 

 

 

 

Titre : Runes, tome 2 : Immortels

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : ICI

Broché : ICI

Résumé :

Quand Raine Cooper veut quelque chose, rien ne peut l’arrêter… Raine a enfin découvert que son magnifique voisin, Torin St James, est une légende directement issue de la mythologie nordique. Elle éprouve pour lui des sentiments profonds. Quant à Torin, il est fou de Raine au point d’enfreindre la seule règle qui régit sa vie : ne jamais tomber amoureux d’une mortelle. Le problème, c’est qu’il ne se souvient plus d’elle, depuis que des Nornes – des divinités nordiques – ont effacé sa mémoire afin de le punir d’avoir osé les défier. Mais Raine va élaborer un plan… Elle va pousser Torin à oublier une fois de plus son unique règle en tombant à nouveau amoureux d’elle. Pourtant, elle ne va pas tarder à apprendre que même les plans les mieux ficelés ne fonctionnent pas quand on a affaire à des divinités et des êtres surnaturels. Au désespoir, Raine va alors faire des choix qui risqueront non seulement de la séparer de Torin, mais aussi d’entraîner la destruction de tous ceux qu’elle aime.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Quelques semaines seulement après avoir découvert le fabuleux univers de Runes, Tome 1, voilà que Laure Valentin , la traductrice française d’Ednah Walters m’a donné la possibilité de continuer cette superbe aventure et je l’en remercie encore.
Attention à vous qui lisez cette chronique, si vous n’avez pas encore lu le premier tome, il y a un risque de spoiler… et cela entacherai votre plaisir de lecture.

Le livre débute sur la reprise de la dernière scène du premier volet de la saga, et je me suis retrouvée catapulté face à la réaction de Raine lorsqu’elle découvre que Torin est amnésique alors qu’elle venait tout juste de lui sauter au coup et de l’accueillir comme il se doit.

J’ai trouvé que Lorraine a beaucoup muri sur ce second tome. Elle n’est plus seulement une adolescente avec les problèmes liée à son âge, elle doit prendre des décisions qui relève certes de son instinct mais qui vont aussi bien au-delà. On peut appeler cela de la sagesse et de l’ouverture d’esprit.

Torin, quant à lui, reste …. TORIN… un type bourré de principes (fidélité, mission, …) qui combat ( de nouveau ) son attirance pour Raine ( dont il ne se rappelle pas l’existence et son passé avec elle ) qui, à son arrivée, s’est jeté à son cou ( à ce moment précis de l’histoire j’ai eu la sensation que mon coeur s’était écrasé au sol) .

C’est sans compter sur la motivation sans failles de cette dernière à lui faire retrouver la mémoire. J’ai vu une jeune femme déterminée et prête à tout !! ( quel tempérament !!! ).

Quelques éléments ont radicalement changé :

* le père de Raine est de retour mais il cache quelque chose, Raine le sent (nous aussi en tant que lecteurs …),
* Torin est là mais il est accompagné d’une nouvelle valkyrie Lavania, en plus d’Andris et d’Ingrid ( et là si vous êtes comme moi, vous aurez envie de sortir les griffes !! lol ) et il ne faut pas oublier qu’il ne se souvient de rien concernant leur première « histoire »,
* et Eirik se met à agir bizarrement.

Rien ne saurait arrêter Raine, et elle va appliquer le dicton suivant : L’amour est comme la guerre : facile à commencer, mais très difficile à arrêter…

De nombreux doutes et de nombreuses questions m’ont envahi sur toute ma lecture de ce volet et j’ai A-DO-RE. Je suis addict des livres où rien est acquis, et où tout est susceptible de basculer à tout moment. Et vous savez quoi ? Ce livre est exactement ce que j’aime.

J’ai de nouveau été submergée de doutes, de colères, de sourires, de joies et de peines. Mon estomac a fait cet ascenseur émotionnel que je recherche dans toute bonne saga. le bouleversement que j’ai ressenti face à certaines révélations a été tel que j’ai pleuré. Oui je sais je suis un brin coeur d’artichaut mais je l’assume complètement et j’en redemande. En effet, pour moi, seul un bon bouquin capable de vous faire ressentir tout un panel d’émotions mérite d’être lu, et celui là est indubitablement dans le peloton de tête.

J’ai trouvé l’intrigue finement menée, continue, et cohérente, me laissant en permanence de cette attente d’en savoir plus… toujours plus. Vous avez sans aucun doute compris que l’on ne peut qu’apprécier cette ambiance de modernité et de mythologie nordique dans lequel baigne en permanence nos personnages.

Depuis que j’ai fermé la dernière page de ce tome, aucune expression ne conviendrai mieux que : un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Ednah Walters marque ici encore un second opus du tonnerre, qui confirme bien mon coup de coeur pour la saga Runes et ses personnages.

Je n’ai donc qu’un conseil à vous donner : Foncez l’acheter et préparez-vous à cette saga qui ne va pas vous laissez de marbre

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis… sur Runes, Tome 1 : Runes d’Ednah Walters


Bonjour, à l’occasion de la sortie du 4e tome, je vous repartage mon avis sur Runes le premier opus de la saga d’Ednah Walters mêlant mythologie nordique et Young Adult… Un grand merci à Laure Valentin (traductrice) pour cette découverte .

 

 

 

Titre : Runes, tome 1 : Runes

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 2€99 ICI

Broché : 14€15 ICI

Résumé :

Raine Cooper, une jeune femme de dix-sept ans, traverse une période difficile, entre la disparition de son père, le comportement fantasque de sa mère et le déménagement prochain de son petit ami. La dernière chose dont elle a besoin en ce moment, c’est l’arrivée de Torin St James, un nouveau voisin mystérieux au sourire taquin qui la fixe avec insistance dès qu’elle croise son regard.

Raine est attirée malgré elle par le charme ténébreux de Torin, jusqu’à ce qu’il lui sauve la vie à l’aide de marques étranges. Elle comprend alors qu’il est différent des autres. Or depuis qu’il l’a guérie, quelque chose a changé en elle. En proie à des sentiments contradictoires, son cœur balance : doit-elle le fuir ou tomber dans ses bras ?

Effrayée par ce qui lui arrive, elle décide d’en savoir plus sur cet énigmatique jeune homme. Mais plus elle s’approche de la vérité, plus ce qu’elle découvre se révèle sinistre. L’histoire de Torin est liée à une mythologie ancestrale et elle s’y retrouve mêlée contre son gré. Raine et ses amis sont en danger. Elle doit choisir son camp, mais le mauvais choix pourrait lui coûter la vie.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Avant de vous faire part de mon ressenti concernant le premier volet de Runes d’Ednah Walters, j’aimerai remercier Laure Valentin, la traductrice française de la saga.

Me voilà donc plongée dans l’univers de la mythologie nordique et du young adult, un premier volet qui s’annonce très très prometteur !!!!

J’ai fait la connaissance de Raine (comme une Reine … en référence à une citation du livre) alias Lorraine Cooper, jeune fille de 17 ans sportive et sérieuse dans ses études. Avec ses meilleurs amis Cora et Eirik (pour qui elle a des sentiments plus qu’amicaux), ils font partie de l’équipe de natation du lycée.

Lorraine vit actuellement seule avec sa mère, suite à la disparition de son père. Leur relation est tendre et fusionnelle, les aidant l’une comme l’autre à combattre l’absence de celui-ci. Mais est-il vivant ? Que lui est-il arrivé ?

Tout va bien jusqu’à l’arrivée d’un nouvel habitant dans son quartier, son nouveau voisin : Torin Saint James. Doté d’un regard bleu saphir et d’un corps d’athlète, ce dernier est très mystérieux et va ébranler tout ce sur quoi reposait son monde.

L’attirance entre eux deux est indéniable, inévitable, une attraction digne des deux pôles d’un aimant. Mais cela pose de gros problèmes à Raine :

primo : il l’énerve : il est arrogant, sarcastique et se sait irrésistible
secundo : Eirik s’étant déclaré, ils forment désormais le « couple parfait »
tertio : de nombreux événements inexpliqués se produisent et la présence de trois nouveaux inconnus rappellent à notre héroïne toutes les questions qui pèsent autour des secrets de Torin . Mais qui sont-ils ? Que veulent-ils ?

Deux mondes les opposent.. mais Raine est bien déterminée à ne pas laisser Torin se défiler. Forte de son caractère elle n’a pas froid aux yeux et ne compte pas se laisser faire.

D’abord convaincue de vouloir plus que l’amitié avec celui qui connaît tous ses secrets, Raine se rendra compte du non-sens de sa relation avec Eirik. Mais c’est sa rencontre avec son voisin horripilant qui va la faire sortir ses griffes.

La répartie dont elle fait preuve va la sortir de ses sentiers battus et il lui rendra bien !

C’est son caractère bien trempé qui m’aura convaincue plus que de raisons.

Le tout entremêlé de mystères, de secrets et bien plus encore, son personnage va prendre tout son sens et convaincre les lecteurs de la saga du bien fondé de tout le décor.

Prête à défier certaines autorités, elle devra se révéler et devenir celle qu’elle aura toujours voulu être… et bien plus encore 😉

Commence alors un combat hors du commun dans tous les sens du terme !

Torin, quant à lui, est tout ce qui me fait absolument craquer comme BBF… et oui que voulez-vous je suis faible !!!

Face à ce personnage présomptueux, arrogant, et sans conteste un véritable sex-appeal sur pieds… il est impossible de ne pas céder à son pouvoir d’attraction.

Beau comme il devrait être interdit de l’être peu de choses lui résiste… sauf peut-être son passé et ses obligations…

Entre romance, triangle amoureux, mystères, révélations, pertes… mon coeur a été mis à rude épreuve, et vous savez quoi ? J’ai ADORÉ !!
Le rythme est soutenu et la plume de l’auteure saura sans détour vous guider dans ce nouvel univers encore peu connu mais qui mérite amplement d’être découvert.

Je pense qu’il n’est pas présomptueux de dire que ce livre est un VÉRITABLE COUP DE COEUR !!

Je n’ai qu’une hâte : lire la suite des aventures des personnages pour lesquels je me suis prise d’affection. Car une chose est certaine les dernières pages vous scotche sur place…

Je termine donc sur ces quelques mots : si vos goûts littéraires ressemblent aux miens, foncez et découvrez l’univers de Runes …

Musique proposée en lecture :

 

Runes: Premier tome de la série Runes par [Walters, Ednah]

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer