Andréas – The Cupidon Brothers #4 d’Estelle Every en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous invité à lire mon avis sur Andréas, le 4e Ange de la fratrie Cupidon d’Estelle Every. Une très belle lecture qui séduit incessamment et nous touche profondément. Une douce romance, certes, mais non dépourvue de suspense ni de danger. A ne pas manquer !

Titre : Andréas – The Cupidon Brothers #4

Auteure : Estelle Every

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance paranormale

Broché : Bientôt disponible

Résumé : Il veut sauver les humains, elle souhaiterait guérir ses propres blessures.
Jusqu’à présent, Andréas Cupidon, pédiatre sexy, consacrait sa vie entière à ses jeunes patients, mais l’arrivée de Penny Lake remet en cause ses priorités.
La jeune femme cache un secret : elle est atteinte d’un mal mystérieux qui provoque des hallucinations… comme ces ailes attachées au dos d’Andréas. Puisque la maladie la ronge, elle ne peut se lier à un homme, aussi beau et généreux soit-il.
Mais lorsque le passé de Penny la rattrape et que les ennemis d’Andréas se dévoilent, c’est avec les yeux du cœur qu’ils devront faire face ensemble pour s’en sortir.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ L’avisdeMya ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Andréas est pédiatre et se donne à fond et du mal dans sa mission qu’il considère comme son devoir d’Ange. tout son temps est dédié à sauver ces âmes innocentes … Et il est très en colère car, ses efforts sont vains. Sa mission est un échec cuisant qui met ses émotions en ébullition. Vivre la souffrance des humains au quotidien surtout quand il s’agit de ses jeunes patients le rend malade. Au point qu’il est prêt à s’associer au diable pour intégrer Zita Reed, sa jeune patiente condamnée, à un programme clinique expérimentale. Vendre son âme et marchander son sang au risque d’y laisser la vie, est un deal qui lui semblait juste contre sauver la vie de sa petite protégée. Préoccupé et l’âme torturée Andréas ne trouve l’apaisement qu’auprès de Penny Lake, la belle-sœur de son frère Éros. Cette jeune femme qui l’a mis à genoux au premier regard a touché son cœur et a mis à sac ses émotions déjà à vif. Pen le fuit, se refuse à toute relation mais, elle ne peut dissimuler l’envie de lui dans son regard méfiant et hanté par des secrets connus que d’elle. Jusqu’à aujourd’hui, il n’a jamais désespéré de la convaincre de son amour, mais depuis, sa rencontre avec le démon en personne, il n’est plus sûr que la faire rentrer dans sa vie soit une idée judicieuse. Dans son désir de la protéger, il s’est convaincu de renoncer à elle… Mais à quel prix ? 

Penny a essuyé maintes déconvenues pour son jeune âge ainsi la méfiance est devenue une seconde peau pour se protéger des désillusions. Depuis son retour de l’enfer, Andréas est le seul homme à avoir réussi à ébrécher ses défenses. Sa force tranquille, sa patience et sa gentillesse ont su apaiser son anxiété, son intérêt et son désir pour elle font du bien à son égo et la réconcilient avec elle-même. Et si elle s’en défend, l’attrait de l’Ange Cupidon ne la laisse pas indifférente.

Penny a commis bien des erreurs par le passé mais, aujourd’hui, la vie lui offre une seconde chance pour repartir de bons pieds grâce à sa détermination de s’en sortir et aussi grâce à sa jumelle, Daphné qui l’a soutenue sans jugement.  Aujourd’hui, elle fait un boulot qu’elle adore, les liens avec sa sœur se resserrent, une nouvelle famille qui l’a adoptée d’emblée, mais, le rapprochement d’Andréas, met ses émotions à mal et elle n’a que ses mécanismes de défenses pour gérer ce trop-plein qui la submerge. Sa manie de souffler le chaud et le froid ne manque pas de la faire basculer dans ses vieux travers. Son manque de confiance en elle et en autrui font revenir à la surface de terribles souffrances. Mais tout cela n’est rien devant le retour de son pire cauchemar, sa vie d’antan qu’elle voudrait enterrer mais, elle ne peut empêcher ses erreurs de la rattraper. Rien n’est immuable dans la vie, Pen, l’a appris à ses dépens. Une leçon qu’elle n’est pas près d’oublier… 

Attention mesdames, les écarts se resserrent entre les frères Cupidon. Entre l’indécrottable Éros, Caleb à l’âme torturée, Élon et ses questions existentielles et Andréas, le héros de ses dames et l’espoir de l’enfance condamnée, nous, pauvres lectrices, on ne sait plus où donner la tête devant cette brochette de testostérones et plus si affinités… Lequel des quatre est notre préféré ? That’s the question ! Toutefois, pourquoi choisir alors qu’on peut tous les adopter ? Chacun de la fratrie a ses arguments propres pour nous conquérir et nous faire fondre comme neige. Andréas, notre Ange du jour est si discret et n’aime pas vanter ses qualités, estimant que ses actes parlent pour lui. Se vendre, il le veut bien, mais seulement si c’est pour une cause juste à ses yeux. Sauver des enfants en souffrance, l’est pour lui… Andréas est empathique et s’implique corps et âme dans la mission dont il se sent investi. Il a la certitude chevillée au corps que sauver ces jeunes humains est la raison de sa présence auprès d’eux et il est prêt à tout pour accomplir son devoir d’Ange… Même s’il doit sacrifier son amour pour Penny. 

Quant à cette dernière, elle n’est pas en reste. Son parcours, sa force, sa détermination et ses failles ne manquent pas de nous marquer à vif. Ses erreurs pas le passé ont entamé son estime en elle, elle se croit indigne du respect des autres, indigne de l’amour. Mais ces actes, ses actions au sein de l’Orphelinat, dont elle gère les cuisines, nous prouve que Penny mérite d’avoir une belle vie, qu’elle est digne de l’amour des siens, de l’amour d’Andréas. Hier, elle a payé son dû et aujourd’hui, il faut qu’elle travaille dur sur elle, qu’elle accepte son passé pour pouvoir avancer, qu’elle tende la main pour recevoir et sans culpabilité la récompense que le destin lui offre.

Une histoire dans laquelle le présent mène la bataille au passé pour mieux construire l’avenir, le bien mène sa bataille contre le mal pour instaurer la paix. Deux batailles dont seul l’amour sortira vainqueur !

De sa plume électrique et délicate, Estelle Every continue de nous transporter par ses écrits pleins de passion mais, qui véhiculent aussi des messages forts et engagés. Tout est bon dans cette romance, tout est bien travaillé et parfaitement dosé pour qu’on passe un très bon moment. Et retrouver les Cupidon et leurs campagnes n’est pas un attrait négligeable. Toujours en train de faire ce qu’ils maîtrisent le plus : Se chamailler comme seuls les frères savent faire, se soutenir dans les mauvais moments, faire bloc contre leurs ennemis et donner beaucoup d’eux pour sauver l’humanité d’elle-même. 

Bref, ce volet consacré à Andréas a été une très belle lecture qui séduit incessamment et nous touche profondément. Une douce romance, certes, mais non dépourvue de suspense ni de danger.

A ne pas manquer !

Merci à Estelle Every pour sa confiance et au plaisir de découvrir le prochain Cupidon ! 

estelle

 

Et tant pis pour le destin ! de Natacha J. Collins en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Et tant pis pour le destin ! de Natacha J. Collins. Un premier pas dans le genre paranormal et un premier autre dans l’auto-édition très réussis !

Titre : Et tant pis pour le destin !

Auteure : Natacha J. Collins

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance paranormale

Broché : Lien d’achat

Résumé : Comme si la vie n’était pas déjà assez compliquée ! Non seulement les nuits de Rozenn sont peuplées de cauchemars depuis cet accident tragique où elle a failli mourir, mais voilà que Pierrick, un fantôme aussi sexy qu’insistant, lui demande son aide ! Selon lui, elle est la seule capable d’empêcher Tristan, le frère jumeau de Pierrick, de faire la plus grosse bêtise de sa vie. Bouleversée de se découvrir la capacité de communiquer avec les défunts, Rozenn fait de son mieux pour mener à bien sa mission. Mais cela s’avérerait bien plus facile si Tristan était plus enclin à la croire, et surtout, s’il n’était pas aussi séduisant…

L’avisdeMya

Tout d’abord, avant de vous parler de Et tant pis pour le destin ! quelques questions s’imposent. Croyez-vous aux manifestations paranormales ? En avez-vous été témoins ? Perso, je suis mitigée. Une partie de moi y croit, sinon je vais finir par croire que je suis aussi folle que Rozenn, l’héroïne de cette romance atypique mais Ô combien drôle. Mais une autre partie, plus rationnelle refuse même d’en discuter. Qui n’a pas été un jour effrayé par une main qui l’effleurait, senti un courant d’air glacial en plein été ou encore entendu une voix que lui seul a pu intercepter mais n’a pas osé en parler sans quoi, il passerait pour un fugitif d’un centre psychiatrique. Voire, des objets déplacés chez soi sans aucune explication rationnelle… Si vous n’avez jamais essuyé ce genre de manifestations paranormales, venez, entrez dans l’univers de Rozenn. Elle en a tellement gros sur le cœur qu’elle pourrait écrire un livre. Ah non, c’est déjà fait à mon grand plaisir… Vous n’avez qu’à passer par le lien ci-dessus, installez-vous et laissez-vous séduire par la plume de l’auteure, toujours aussi fluide et talentueuse même dans un genre différent qui m’a totalement séduite. Préparez-vous à embarquer dans une douce romance, une énigme captivante, avec en bonus, les pitreries d’un certain Pierrick, par qui les malheurs de Rozenn arrivent…

Un an après son accident, Rozenn qui croyait avoir passé le cap et apte à gérer le stress engendré, là-voilà partie pour un deuxième tour… Ses nuits sont remplies de cauchemars, des réminiscences de cette nuit qui aurait pu lui être fatale. Des flash-back flous, des paroles incompréhensibles, c’est tout ce qui lui restent comme souvenirs à chaque réveil… Réalité lourde de sens ou traumatisme plus virulent qu’il ne paraissait ? Aujourd’hui, Rozenn ne sait plus où donner de la tête, insomnies, un copain souvent absent et phénomènes étranges qu’elle subit à longueur de journée… En parlera-t-elle ou n’en parlera-t-elle pas ? Le silence la tuera à force de garder tout ce qui lui arrive, l’ouvrir, c’est encore pire… Qui la croira ? Qui est ce satané Pierrick qui pourrit ses songes et n’arrête d’apparaitre et de disparaitre ? Pourquoi n’est-il visible que devant elle ? Que veut-il d’elle ? Pourquoi a-t-elle cette espèce de déjà-vu à chacune de ses apparitions ? Tant de questionnements et peu de réponses qui la taraudent et épuisent ses neurones jusqu’à l’entrée en scène de Tristan !

Cet homme séduisant si affligé par le deuil et recroquevillé sur lui-même à cause de la douleur, torturé par la honte et la culpabilité a touché sa fibre sensible, et parlé à son âme qu’elle n’a envie qu’une envie, le protéger… Mais comment lui délivrer un message arrivé directement de l’au-delà sans passer pour une cinglée ? Comment lui annoncer la trahison des personnes qui lui sont chères sans essuyer les foudres de sa colère ? Comment lui faire avaler que son prochain mariage n’est que mensonges sans s’attitrer les suspicions sur sa bonne foi ?

Comme vous l’avez deviné, cette romance nous embarque aux frontières du réel. Entre rire et moult émotions, l’auteure nous partage une expérience haute en couleur de son imagination mais rien dans cette suite d’événements génialissimes ne m’a paru abracadabrant !

Je n’ai lu qu’un roman ou deux dans le genre mais de mon avis, cette romance est très réussie, surtout que c’est le premier de l’auteure, elle spécialiste des romances historiques. Le paranormal est soft et flirte même avec le réel. Natacha J. Collins a choisi de le mâtiner d’une bonne dose de bonne humeur, ce qui m’a ravie et j’en redemande. Dans cette histoire, la magie de l’amour a encore opéré mais pas que… Les tournures ont varié entre des moments de peine qui nous touchent en plein cœur et d’autres aussi délirants que hilarants qui ne laissent aucune place à l’ennui. Une énigme originale, une trame rythmée, une bonne dynamique, bref, un pur délice que je recommande même si vous n’êtes pas adeptes du genre.

J’ai adoré tous les personnages mais particulièrement celui de Rozenn qui m’a conquise par son auto-dérision et sa force de caractère. Elle m’a émue par sa résilience et son humour malgré les turbulences qui traversent le cours de sa vie. Le personnage de Pierrick a apporté à cette histoire qui aurait pu virer au dramatique, la touche burlesque ainsi qu’une bouffée d’air frais qui raviront vos papilles. Quant à Tristan, il n’est pas en reste. Mais je ne vous en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de la découverte. Son personnage gagne a être connu et sa participation apporte beaucoup au côté émotionnel. Entre rire, émotions et suspense, trahison et non-dits, le réel et l’absurde riment en symbiose. L’auteure nous a offert là un bijou que je vous recommande de ne pas manquer. Sans oublier la romance qui évolue en douceur sans être en arrière-plan, chose très appréciable !

Merci à Natacha J. Collins pour l’envoi du service presse de cette sublime romance mâtinée de paranormal qui a conquis la frileuse du genre en moi !

117576027_301612294460815_1343824400626886035_n

 

 

 

The Cupidon Brothers : Éros #1 d’Estelle Every !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Eros, le premier volet de la saga The Cupidon Brothers d‘Estelle Every. Une romance rythmée et rafraichissante à découvrir. Mâtinée de paranormale, elle vous embarque sans préavis dans un univers insolite et addictif.

Titre : The Cupidon Brothers : Éros #1

Auteure : Estelle Every

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance paranormale

BrochéLien d’achat

Résumé : « Je suis un ange ! Ce n’est pas une petite brindille telle que Daphné qui me dira quoi faire !
Sa frêle silhouette se dessine devant moi, ses grands yeux marron lui mangent le visage.
Elle semble fragile mais une grande force émane d’elle… »

Daphné, coordinatrice en intimité, intègre les studios de tournage d’un célèbre show à Los Angeles.
Dès son arrivée, elle est confrontée à l’acteur star, Éros Angel, le fantasme de la ménagère américaine.
L’objectif de Daphné est clair : apprendre à Éros à respecter les autres et les limites à ne pas franchir.

La jeune femme a des idéaux et des valeurs, pour commencer, elle ne mélange pas travail et plaisir…
Mais quand l’ange, aussi borné que sexy, se met en tête de la séduire, Daphné voit ses valeurs remises en question et sa perception de la réalité voler en éclat.
Résistera-t-elle à l’appel de l’ange ou saura-t-elle redéfinir ses propres limites ?

L’avisdeMya 

Tout d’abord, permettez-moi de vous poser une question ? Aimez-vous la romance ? Mieux, aimez-vous les histoires qui parlent de paranormal ? Perso, je ne suis pas très attirée par le genre, sauf les histoires à vampires qui parfois me font planer. Mais depuis la série, Lucifer, je dois avouer que je me suis prise d’affection pour Le Malin et les anges déchus (rires). De temps en temps, je m’offre une lecture du genre tant que cela reste soft.  Alors si vous n’aimez pas, laissez-moi vous tenter et vous convaincre pour découvrir Éros, le premier volet d’une saga de sept épisodes, dédié chacun à un membre de la fratrie The Cupidon Brothers. C’est addictif, fluide, bien rythmé et le paranormal reste vraiment soft.

Coordinatrice en inimité est un métier bien insolite et ne doit pas être aisé de l’exercer à moins qu’on ait une force de caractère à faire flancher le plus dur à cuir qui essaie de franchir les limites. Et pas seulement. Il faut aussi d’autres qualités pour y réussir. Avoir foi en l’être humain et une envie pressante d’aider autrui. Daphné possède toutes ces qualités et encore plus. Aider les autres est inscrit dans ses gènes et ne vit que pour améliorer la qualité de vie de ses clients souvent désobligeants et loin d’être conciliants. Et le pire sera probablement Éros, qui ne mâche pas ses mots et minimise son importance à lui apporter ce dont il a besoin. Éros a la mauvaise habitude qu’on fasse ses quatre volontés sans discuter. Et un homme comme lui, il n’a besoin de quiconque pour lui dicter ce qu’il doit faire ou pas. Mais avouons-le, Éros est aussi curieux de nature et Daphné titille ses indiscrétions. Mais pas que… Éros est un ange déchu et être attiré par une simple humaine au point d’en être subjugué ne rentre pas dans les critères de sa philosophie de vie sur terre. Les femmes, il les déguste et les laisse choir une fois son plaisir assouvi. Mais Daphné sort du lot, elle n’a rien avoir avec les femmes qui cherchent à l’éblouir et à le mettre dans leurs lits. Certes, il sent bien le désir qu’elle ressent pour lui, mais elle garde une impassibilité toute professionnelle, elle est d’un mystère et ses pensées lui restent imperméables, ce qui est une première. Il est censé être un ange bon sang, alors pourquoi n’arrive-t-il pas à la sonder comme il lui est coutumier à lui et à ceux qui portent son ADN ? Sans la lueur chaude dans le regard qu’elle pose sur lui, il n’en saurait rien de ses désirs. Elle est naturelle, authentique et elle le rend fou…

Que cache-t-elle derrière ses mines parfois, amusées et d’autres scrutatrices voire stoïques devant ses tentatives de séduction  ? Est-elle seulement humaine ? Est-ce une espionne diabolique envoyée pour lui pourrir la vie sur terre ? Il sait qu’il a des choses à se reprocher, il n’a pas perdu ses ailes pour rien et il compte bien le découvrir et que lui importe les moyens !

Daphné quant à elle, des clients difficiles, elle en connait un sacré rayon, mais du calibre d’Éros, elle n’a pas eu encore cette chance. Ou la malchance. Ce géant de sexytitude met à mal son professionnalisme, ses émotions, ses pensées, ces certitudes, accentue ses doutes et balaie son corps d’un tourbillon de désir. Qu’est-il en vrai ? Que cache-t-il derrière cet attitude de séducteur exécrable et imbu de lui-même ? Daphné se donne le temps de sa mission pour découvrir le vrai Éros mais à ses risques et à ses périls !

Côtoyer un ange même déchu ne sera pas de tout repos. Éros a l’air d’énerver tous ceux qui croisent sa route. Elle, comprise ! Et au lieu du paradis qu’il promet, ce sont les flammes de l’enfer qui vous accueillent dans leur sein.

Ce premier volet de la saga The Cupidon Brothers, a été une réussite. C’est ma première lecture de l’auteure et je ne suis pas déçue. Au contraire, j’ai hâte de découvrir la suite sur les frères qui n’ont d’angélique que le statut dont ils usent et abusent. Éros, le premier. Ce séducteur né qui a des opinions arrêtées sur tous notamment sur les femmes. Mais Daphné, cette fille qui parait si timide et réservée va lui remettre les idées en place… Ou au contraire, elle va être son enfer tant désiré. Elle va chambouler son univers, ses principes, le dégoûter des autres femmes et surtout elle croit en lui, même quand il lui avoue être un ange. La garder dans son sillage la met en danger mais il est trop accro pour la lâcher et assez égoïste pour se passer d’elle.

Bref, cet épisode dédié à un ange déchu est juste superbe avec une intrigue originale. Si l’histoire parait d’emblée légère, la suite des évènements sera la preuve qu’il n’en est rien. La déchéance d’un ange ne peut-être qualifiée que de son angle rafraîchissant car, derrière, il y a une histoire profonde qui promet d’être encore plus captivante et addictive dans les prochains épisodes.

Estelle Every a insufflée à cette histoire un soupçon de paranormal, de suspense, une bonne mesure de rebondissements, moult émotions et pour ne pas tomber dans le drama, elle est bien dosée en humour. Une romance sexy, torride et pleine de peps à découvrir.

Merci à l’auteure de m’avoir donné l’opportunité de passer un bon moment de lecture en compagnie d’une armada d’anges loin d’être angéliques. Il me tarde d’en savoir un peu plus sur une fratrie qui s’avère aussi sexy qu’une mine de problèmes sans fin.

107806799_323764751974176_2776458495736504479_n