L’avis de Charlotte sur Avec amour, signé : M de Marie Anjoy


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Avec amour, signé : M de Marie Anjoy publié chez Studio 5 éditions.

Titre : Avec amour, signé : M

Auteur : Marie Anjoy

Genre : Romance

Editions : Studio 5 éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Marie est une Miss catastrophe ambulante. Insouciante et pleine de vie, elle mène un quotidien des plus tranquilles. Mais lorsqu’elle hérite d’une maison en Corse, elle n’imagine pas les conséquences qu’aura ce bien sur son destin. De la découverte d’anciens carnets intimes à un voisinage très particulier, ses attentes prennent une tournure inattendue. Le lieu transpire de secrets de famille et de rancœur. Curieuse de trouver des réponses, elle se retrouve embarquée dans un jeu de piste intrigant, voire inquiétant. Ce sera sans compter sur le comportement de son voisin, Alessandro, un presque célibataire peu avenant, mais terriblement sexy. Malgré quelques hésitations, Marie trouvera en lui et ses enfants une bouffée d’oxygène. Il lui sera néanmoins de plus en plus difficile de jongler entre le séduisant architecte et la quête de vérité qu’elle doit mener. Le bel Alessandro ouvrira-t-il la porte de son cœur à celle qui sème la pagaille dans sa vie ? Et surtout, qui est ce mystérieux « M », qui semble en vouloir à la belle héritière ?

Mon avis :

La vie de Marie bascule à l’annonce d’un héritage : une maison en Corse. Un rêve pour certains, pour elle cela rime plus avec galère. La maison est une ruine, elle trouve des carnets secrets et le voisinage est un peu particulier… Elle se retrouve confrontée à de vielles rancœurs et doit suivre un jeu de piste pour découvrir la raison de cet héritage. Pourra-t-elle compter sur Alessandro, père presque célibataire et un voisin sexy, mais pas très accueillant ?

Marie est une miss catastrophe, elle n’en rate pas une, bien malgré elle. Elle se retrouve fragilisée par une succession d’événements, mais reste marrante, forte et combative.

Alessandro est un père protecteur, un homme dévoué et aussi un amoureux de son Île, la Corse. L’arrivée de l’étrangère vient raviver de vieilles histoires de famille et il se serait bien passé d’y être mêlé, mais sa belle voisine se retrouve très régulièrement sur sa route…

J’ai beaucoup aimé ces deux protagonistes, qui sont, l’un comme l’autre, extrêmement touchants. J’ai aussi adoré la fille d’Alessandro, qui est adorable. J’ai adoré suivre l’aventure vécu par Marie, à travers laquelle des thèmes poignants sont abordés (je te laisserais découvrir lesquels !) toujours avec une touche d’humour et beaucoup d’émotions. J’ai aimé ce voyage qui m’a donné très envie de retourner en Corse.

J’aime toujours autant la plume de Marie Anjoy, qui devient une auteure incontournable pour moi. Cette romance est très addictive, je l’ai dévorée pour en découvrir les mystères ! Je vous la recommande vivement ! Merci Marie Anjoy pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

À peine ai-je toqué à la porte que celle-ci s’ouvre à la volée et je m’engouffre tête la première dans la pièce, en manque total d’équilibre. Sans la vivacité d’esprit de l’homme face à moi, je me serais retrouvée au sol en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. À la place, je me heurte à un mur en béton… Ou plutôt, un torse en acier. Les mains en avant dans un réflexe de protection, je ne peux que le constater une fois mes doigts sur ses pectoraux bien dessinés que moule un t-shirt ajusté. Mais pas le temps d’apprécier que son propriétaire me repousse, attrape un trousseau de clefs sur la console de l’entrée et claque la porte après un « faites comme chez vous, je ne sais pas à quelle heure je rentre ». Abasourdie, je ne réagis qu’une fois le battant refermé derrière lui.

— Faire comme chez moi ? Mais c’est quoi, ce délire ? énoncé-je à voix haute.

Je viens d’arriver sur l’île de beauté pour découvrir cette fameuse maison… Ayant besoin de recharger mon téléphone, j’ai sonné chez le voisin. Ce con vient de détaler comme un lapin en me disant de prendre mes aises chez lui… Moi, une inconnue. Les Corses sont vraiment des cas !

— Bah, tu vas où comme ça ?

La main déjà sur la poignée, je fais volte-face en sursautant et découvre, à quelques pas de moi, une gamine d’une dizaine d’années et un gosse, pas plus haut que trois pommes, affublé d’un panama qui lui cache le visage.

— Eh bien, chez moi.

Si l’on peut appeler « chez moi » cette bâtisse délabrée reçue en héritage. Un héritage des plus déconcertants, une des raisons pour laquelle j’ai momentanément abandonné Paris et mon minuscule, mais néanmoins confortable appartement.

— Bah non, t’es là pour nous garder.

— Vous garder ?! m’exclamé-je, abasourdie.

— Ben oui, à la place de Justine, notre nounou.

— Euh, je crois qu’il y a… comme un malentendu. Appelle ton père, ordonné-je en jetant un œil à ma montre.

Publicité

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Parfait Rockeur, vrai sauvage de Anna Wendell


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Parfait rockeur, vrai sauvage de Anna Wendell aux Editions Addictives.

Titre : Parfait rockeur, vrai sauvage

Auteur : Anna Wendell

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Elle n’attire que les bad boys. Mais les bad boys sont-ils toujours si bad ?

Wolf est un musicien de génie, Mélanie une chanteuse ultra douée. Entre eux, ça devrait coller ? Pas du tout ! Forcés de travailler ensemble pour préparer un grand spectacle, les deux artistes ont autant envie de se fuir que de se sauter dessus.
D’une part, une clause de leur contrat leur interdit toute relation sous peine de lourdes conséquences, mais surtout, Wolf et Mel sont aussi brisés l’un que l’autre. Mel n’attire que les mauvais garçons et a déjà assez souffert. Quant à Wolf, il cache un secret dont la simple évocation le terrifie. Les cinq semaines de préparation du spectacle risquent d’être très compliquées, autant pour Mel que pour Wolf !

Mon avis :

Mélanie est une chanteuse française, Wolf est musicien dans un groupe de rock américain. Malgré les réticences de Wolf, ils vont collaborer sur un projet d’envergure, que ni l’un, ni l’autre ne peuvent refuser… Le contrat stipule qu’aucune relation n’est autorisée, mais comment résister à l’attirance qu’ils ressentent l’un pour l’autre ?

Mélanie est aussi lumineuse, mais aussi fragile. Elle porte les stigmates d’un passé compliqué dont elle a du mal à se relever. Elle manque de confiance en elle et en son jugement quant aux hommes qu’elle peut fréquenter… Quand elle rencontre Wolf, elle est aussi attirée que méfiante, face à ce Bad boy ! Ayant lu les autres tomes concernant d’autres personnages de la troupe Utopia, j’avais eu quelques bribes d’informations la concernant et j’avais hâte d’en savoir plus… J’ai aimé la découvrir plus en profondeur, savoir ce qui l’a forgée tel qu’elle est désormais, mais aussi découvrir toute la force qu’elle peut déployer.

Wolf est un musicien hors pair, il manie ces instruments avec brio. Il affiche cette image de rockeur bad boy, mais on comprend vite que lui aussi est torturé par un passé dont il n’arrive pas à se défaire. J’ai aimé cet homme, j’aurais aimé l’aider, le consoler… Bref, un parfait crush livresque !

Tous les deux, perçoivent les tourments de l’autre et sont irrémédiablement attirés. Cependant, tout rapprochement est interdit, leurs carrières sont en jeu… De plus, comment deux être malmené par la vie pourrait se tirer vers le haut ?

J’ai plus qu’adorer retrouver la troupe d’Utopia. J’adore cette équipe devenue une magnifique famille. Ce tome est poignant, les émotions ne manquent pas. J’ai aimé me poser des questions, me tromper et me laisser surprendre par les révélations.

J’aime toujours autant la plume authentique, fluide et addictive de l’auteure. Cette romance se place parmi mes coups de cœur. Je vous recommande vivement de découvrir les trois tomes de cette saga palpitante !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Une grande main s’interpose entre les battants avant qu’ils ne se referment. Mes sourcils se froncent. Je m’apprête à râler tout bas quand je reconnais l’immense silhouette qui s’impose dans l’habitacle réduit.
L’odieux bad boy tatoué de la veille.
Son odeur cuir-menthol m’envahit, son magnétisme emplit chaque centimètre carré de l’espace. Toujours attachés en bun lâche, ses cheveux châtains sont plus ordonnés que lors de notre première entrevue. Son charme animal demeure le même, vif, impétueux, inévitable. Mon cœur cesse de fonctionner un court instant, puis s’élance dans une folle cavalcade. Je m’enfonce dans un recoin, priant afin qu’il ne me remarque pas. Mes yeux refusent de rester baissés et remontent, remontent, remontent jusqu’à tomber sur ces prunelles indéchiffrables qui m’observent avec une intensité déplacée. Je déglutis face à cette armoire à glace dégoulinante de testostérone, virilité, sensualité.
Oh. Mon. Dieu.
– Et la revoilà dans mon ascenseur, constate-t-il de sa voix de velours qui coule délicieusement à mes oreilles.
Je le fusille du regard sans répondre.
– T’es partout, toi, ajoute-t-il avec un sourcil relevé, presque amusé.
– J’étais là la première.
– Comme moi hier dans le taxi, riposte-t-il.
Je lève les yeux au ciel avec une mimique agacée, lui signifiant que son attitude s’assimile à celle d’un ado prépubère. Mais le poids de ses pépites d’or posées sur mon visage continue à faire augmenter ma température corporelle. Une chose est sûre, j’apprécie qu’il ne mate pas ma poitrine ou mes hanches. Enfoiré, oui, macho insistant et irrespectueux, non. Je réalise alors qu’il n’a pas appuyé sur le bouton. D’un bras hésitant, je presse celui du niveau zéro. Ce geste m’oblige à davantage me serrer contre cette montagne de muscles qui prend toute la place. Ferme, chaude, large… pire. Il sent rudement bon. Mes joues s’empourprent, et je recule avec précipitation. Cette fois, c’est bien un rictus moqueur que je discerne sur ses lèvres.

L’avis de Charlotte sur Coloc forcée de Lina Parker


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Coloc forcée de Lina Parker aux Editions Addictives.

Titre : Coloc forcée

Auteur : Lina Parker

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Ils se détestent… mais ils vont devoir cohabiter pendant dix jours !

Quand Willow se retrouve embarquée pour l’enterrement de vie de jeune fille surprise de sa meilleure amie, elle déchante vite.
Au programme ? Un escape game de dix jours dans un somptueux château autrichien.
Le but du jeu ? Réussir à s’échapper.
Le problème ? Avant d’y arriver, Willow va devoir cohabiter avec Kingston, le sexy-mais-détestable frère du futur marié !
Et lorsqu’elle apprend qu’il a l’intention de saboter le mariage de son amie, cette coloc éphémère se transforme en champ de bataille. Car Willow n’a qu’une idée en tête : tout faire pour l’empêcher d’arriver à ses fins ! Mais plus elle s’efforce de surveiller le séduisant connard de la chambre voisine, plus le désir se mêle à la colère et plus le jeu prend une autre dimension…

Mon avis :

C’est parti pour 10 jours de folie au cœur d’un château autrichien pour un escape game ! Le but de ses dix jours : s’échapper. Ce n’est pas vraiment comme ça que Willow avait imaginé l’enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie, mais impossible de faire machine arrière. D’autant plus qu’il y aura aussi la famille des mariés, dont Kingston, sexy mais insupportable futur beau-frère de son amie. La mission de Willow se complique quand elle apprend que Kingston à l’intention de saboter le mariage à venir. Elle va devoir le surveiller et ne plus le lâcher pour l’empêcher d’atteindre son objectif !

Malgré ses blessures toujours à vif, laissé par un ex, Willow est pétillante, drôle et pleine de vie. Kingston est mystérieux, sexy et arrogant. Un point commun les réunit : leur goût pour les paris et les défis. Gagner, réussir, c’est essentiel pour eux et ils ne lâcheront rien. Lui veut empêcher le mariage et elle veut le bonheur de son amie. Les voici donc forcés de cohabiter, asseyant d’avoir toujours un coup d’avance sur l’autre… Les joutes verbales et les coups bas sont de mise… L’attirance qu’ils ressentent est indéniable, mais pourront-ils lâcher leur défi pour s’ouvrir l’un à l’autre ?

J’ai passé un très bon moment avec cette romance prenante. J’ai aimé cette histoire plutôt originale et dépaysante, qui est pleine d’humour, d’amitiés fortes et d’amour ! La plume de l’auteure est très agréable.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

La fille passe rapidement derrière le comptoir, attrape une bouteille de rhum sur l’une des étagères, la glisse dans son sac et se retourne aussitôt pour vérifier que personne ne l’a vue.
Sauf que moi, je t’ai vue, Miss Pull-immonde…
Elle tombe presque instantanément sur mon regard moqueur, comme si elle avait senti que quelqu’un la fixait, et se décompose… avant de vite reprendre contenance. Son petit nez se fronce d’agacement et elle s’avance vers moi d’un air décidé.
C’est moi qui l’énerve comme ça, là ?
Gonflée, la meuf.
– Bah allez-y, dites-le ! me lance-t-elle à voix basse, sur un petit ton hautain.
Elle s’adresse à moi en anglais, avec un accent américain qui me confirme qu’elle est une touriste et non pas une Autrichienne.
– Pardon ? fais-je d’un ton amusé, en l’analysant un peu plus.
Elle est banalement jolie, mais ce petit air fripon lui va plutôt bien…
– « Je vous ai vue prendre cette bouteille, c’est mal, blabla », commence-t-elle à réciter en levant les yeux au ciel.
– Vous êtes vraiment en train de m’engueuler parce que vous avez volé du rhum ?
Cette fille est totalement sans gêne… Et ça me plaît assez.
– Vous comptez partager, au moins ? la relancé-je.
Après tout, pourquoi passer la soirée seul, à stresser comme un con, si je peux la passer avec une nana un peu folle et une bonne dose de rhum ?
Ça va être la distraction parfaite…
Elle lève les yeux de son portable, m’interroge de son regard encore un peu sévère, et je désigne son sac d’un mouvement du menton. Sa bouche se tord en une petite grimace, et elle semble peser le pour et le contre. Puis, un sourire naît au coin de ses lèvres, comme si elle avait soudain une idée derrière la tête.
– Un si bon rhum, obtenu à la sueur de mon front, ça se mérite ! commence-t-elle.
– « Obtenu », c’est vraiment le mot, oui… ironisé-je. Pas « volé » ou « extorqué » ou…
– Vous voulez du rhum ou pas ? me coupe-t-elle, à nouveau agacée.
– Ça dépend de ce que je dois faire pour « l’obtenir », répliqué-je en reprenant son propre terme. À quoi vous pensiez ?
Je laisse traîner mes mots, les susurrant presque, et elle fronce les sourcils, se demandant probablement s’il y a un sous-entendu sexuel dans ma phrase.
Oui, chérie, il y en a un…
Je la scrute sans ciller, d’un regard intense qui clarifiera sans nul doute la situation : je suis open pour une partie de baise.
Elle rougit légèrement et réajuste son sac sur son épaule, sûrement pour concentrer son attention ailleurs que sur moi.
Elle a compris…

L’avis de Charlotte sur Initiation with my Dance Teacher de Marion Laurent


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Initiation with my dance teacher de Marion Laurent aux Editions Addictives.

Titre : Initiation with my dance teacher

Auteur : Marion Laurent

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Elle est maniaque du contrôle et perfectionniste.

Il est son nouveau prof de danse et compte bien l’initier au lâcher-prise.

À 18 ans, Maya n’a qu’un seul objectif : devenir danseuse classique et intégrer un grand ballet international. Studieuse et appliquée, elle programme son avenir dans les moindres détails. Mais à aucun moment elle n’avait prévu de tomber sous le charme de Rafael Chabot, l’homme qui lui enseigne la danse contemporaine. Face à lui, ses certitudes volent en éclats. Refusant de risquer sa place au sein de l’école, Maya décide de lutter de toutes ses forces pour contrôler ses émotions.

Aussi charismatique qu’exigeant, Rafael ne tolère aucun faux pas et prévoit de faire de tous ses élèves de véritables prodiges. Tous ? Enfin, surtout une : Maya Lewis. Quand il croise son regard, il n’a plus qu’une obsession, lui apprendre le lâcher-prise pour qu’elle devienne encore meilleure. Mais le professeur saura-t-il s’en tenir à la danse ou ira-t-il jusqu’à bafouer les règles de l’école et mettre en danger leurs carrières respectives ?

Entre interdit et tentation, quand le désir s’en mêle, la danse risque d’être endiablée.

Mon avis :

La danse classique est tout dans la vie de Maya. Elle poursuit son objectif avec assiduité, rien ne pourrait l’en détourner. Pas même son charmant professeur de danse contemporaine, Rafael. Quoique… Elle n’a jamais ressenti tant d’émotions qu’en sa présence. Mais elle fait tout pour contrôler ce qu’elle ressent. Rafael est un professeur exigeant et souhaite faire progresser sa prometteuse élève Maya. Pour l’aider, il doit lui apprendre à lâcher prise… Même si cela lui demande un énorme contrôle, il doit impérativement rester dans son rôle de professeur et ne pas se laisser entraîner vers l’interdit. Car il est évident qu’une relation entre eux pourrait gâcher leurs carrières respectives.

Maya est studieuse et s’applique pour être dans les meilleures, c’est son unique chance d’atteindre son rêve et d’intégrer un grand ballet international. Rien ne doit la distraire. Elle innocente et manque de confiance en elle, malgré sa réussite. Elle s’entraîne sans relâche pour progresser. Le trouble que lui fait ressentir son professeur ne doit pas la faire dévier de sa trajectoire, elle tente tant bien que mal de maîtriser ses émotions nouvelles pour elle.

Rafael est un chorégraphe reconnu dans son milieu, il est aussi un professeur exigeant. Il peut se montrer froid et distant, mais laisse entrevoir une autre facette de lui à certains moments, notamment avec Maya pour laquelle il a une attirance particulière.

Entre eux, l’attirance est palpable, saisissante. L’interdit attise ce brasier qu’ils tentent de maîtriser. Il ne manque qu’une petite étincelle pour que tout s’enflamme…. J’ai beaucoup aimé leur lutte face à ses émotions qu’ils ressentent. Ils sont bien conscients que ce n’est pas du tout le moment, ni l’endroit pour eux de laisser aller leurs envies, mais arriveront-ils à se maîtriser ?

J’ai adoré cette immersion dans cet univers de la danse, sensuel et envoûtant. J’ai aimé cette chaleur qui crépite entre eux et cette peur de l’interdit. J’ai été touchée par les émotions que cette histoire m’a fait ressentir. J’ai été ému par certaines situations (j’ai même versé qu’elles que petites larmes).

J’ai dévoré cette romance, rendu très addictive par la plume fluide de l’auteure. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Mon prénom glisse sur sa langue d’une façon honteusement érotique et involontaire, j’en suis sûr. Je me masse la nuque et respire profondément. Me voilà mal barré si je commence à fantasmer sur l’une de mes étudiantes.

Je sors à mon tour de la salle, bien décidé à aller me vider l’esprit en musique, quand je l’aperçois en train de galérer pour avancer à cloche-pied. Son sac glisse de son épaule et atterrit par terre. Elle se met en extension pour le récupérer, tendant ses fesses en arrière et une nouvelle vague de chaleur m’envahit.

Putain, quel cul !

Je ferme les yeux et tente de me convaincre d’aller dans la direction opposée. En vain.
Eh merde !

– Attends, je vais t’aider, dis-je en accourant pour récupérer son sac. Si tu veux pouvoir danser lundi, tu ne dois pas poser le pied par terre d’ici là.

Elle me regarde avec candeur, ne semblant pas bien comprendre où je veux en venir. Moi-même, je ne suis pas sûr. Pourtant, je passe un bras autour de sa taille, me baisse, passe l’autre sous ses genoux et me redresse. Elle est si légère. Je sens un frisson la traverser et elle ose à peine me regarder. Elle semble terriblement mal à l’aise. Je suis peut-être allé trop loin.

 Peut-être, seulement ?

– Excuse-moi, tu veux que je te repose ? Je ne voudrais pas que…

– Non, c’est bon, me coupe-t-elle.

 Ses joues se teintent d’un rose pâle et je réalise que mon palpitant s’est intensifié. Je remarque son regard se poser sur le tatouage qui recouvre mon bras et je décèle une certaine curiosité, si ce n’est plus. Je regrette mon geste à la seconde où elle passe ses mains autour de mon cou. Sans qu’elle le veuille, ses doigts caressent ma nuque et je la resserre contre moi. Sa peau se couvre d’une fine chair de poule et je jurerais qu’elle tremble. A-t-elle peur ? Je ne veux pas l’effrayer, bien au contraire. J’ai envie de prendre soin d’elle, de la protéger et j’ignore d’où me viennent ces pulsions. Elle semble si fragile.

 Après une bataille avec ma conscience, je prends enfin la direction de l’ascenseur en priant le ciel pour ne croiser personne. Si, à la base, mon geste est salutaire, il suffit de regarder mes pupilles pour comprendre l’effet qu’elle me fait et je peux dire adieu à ma carrière, dans la seconde.

L’avis de Charlotte sur Love competition de Claire Rodrigo


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Love competition de Claire Rodrigo aux Editions Addictives.

Titre : Love competition

Auteur : Claire Rodrigo

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

S’ils veulent gagner l’émission, ils vont devoir se supporter.

Théa a tout perdu : son boulot, son mec, son appart. Alors, quand on lui annonce qu’elle a été sélectionnée pour participer au jeu télévisé Around the Love, elle dit oui ! Elle a tout à gagner : des expériences inoubliables et un job de rêve à la clé. Pendant un an, elle se rendra dans les plus beaux endroits du monde et disputera des épreuves diffusées en direct. Mais il y a une contrainte : elle va devoir faire équipe avec Jeremiah, un candidat aussi arrogant que sexy. Il est tout son contraire : solitaire, mystérieux, rebelle, alors qu’elle est une grande bavarde qui fuit les complications. Et Jeremiah semble en être une de taille… Vont-ils réussir à s’entendre ? Et si c’était plus qu’un couple pour la télé ?

Mon avis :

Théa se retrouve en quelques jours sans boulot, sans mec et à la rue… Alors quand elle apprend qu’elle est sélectionnée pour un jeu télévisé lui permettant de faire plein de voyage et potentiellement d’obtenir le travail de ses rêves, elle n’hésite pas longtemps. La contrepartie : gagner des épreuves en duo avec Jeremiah. Ils forment ensemble le couple que tout oppose. Elle aime sa routine, l’ordre et parler… Il est solitaire, rebelle et voyageur… Arriveront-ils à s’entendre ?

Théa vient de vivre une série d’échecs coup sur coup. Elle a perdu son travail, routinier mais confortable, son mec l’a quitté et l’a viré de son appartement… Ce n’est pas une période facile pour la « control freak » qu’elle est.

Jeremiah n’est pas le plus sociable des hommes, alors partager les prochains voyages avec une femme présentée comme bavarde ne l’enchante pas… Il n’est pas très avenant envers elle, ni les autres concurrents.

Ils devront cependant faire un effort pour que leur « couple » fonctionne à l’écran et que le public les apprécie. Mais ne dit-on pas que les opposés s’attirent ?

J’ai beaucoup aimé les différents voyages, qui m’ont fait rêver depuis mon canapé, ce concept de jeu télévisé plutôt original, ce couple que tout oppose et les joutes verbales qui ne manquent pas ! J’ai adoré le caractère de Théa qui est bavarde et curieuse sans être envahissante, j’ai adoré son appétit sans fin ! J’ai eu hâte de découvrir les secrets du mystérieux Jeremiah…. J’ai apprécié aussi cette tension, cette attirance palpable entre eux… Et que dire des challenges qui les attendent ? Elles les mettent parfois à rude épreuve ! Mais je vous laisserai découvrir tout ça !

Tout est réuni pour passer un très bon moment, l’histoire est prenante et la plume de l’auteure est fluide. Je vous recommande vivement cette lecture rafraîchissante. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Prête à jouer ? murmuré-je à l’oreille de Théa.
– Prête, répond-elle en rougissant.
Je me jette à l’eau, au sens propre comme au sens figuré, et saisis ses jambes pour l’attirer à moi. Surprise par la température de l’eau, elle lâche un petit cri avant de passer ses bras autour de moi.
– Crochète tes jambes autour de ma taille, lui intimé-je.
Alors qu’elle s’exécute, des fourmillements se déclenchent dans mon bas-ventre. Je suis conscient que nous jouons la comédie, mais je reste un homme. Et être collé à une femme comme elle ne laisse pas mon corps indifférent. Alors que nous barbotons ainsi quelques instants, j’aperçois les caméras braquées sur nous.
– On passe au niveau supérieur ? soufflé-je doucement en la plaquant contre le bord.
Théa plante son regard dans le mien et acquiesce. J’approche mon visage du sien et m’arrête pour replacer une de ses mèches qui s’est échappée du chignon qu’elle a fait à la va-vite. Alors que ma main vient caresser sa joue, j’efface les derniers centimètres qui nous séparent et pose doucement mes lèvres sur les siennes. Je sens Théa un peu gênée, mais rapidement, sa bouche s’entrouvre et sa langue s’invite en moi pour m’emporter dans une danse sensuelle. Lorsque je me colle à elle et qu’elle gémit contre ma bouche, j’oublie tout : les concurrents, les caméras, l’émission. Mon corps s’embrase et mon sexe durcit contre elle.
– Tu penses que ça a marché ? murmure-t-elle lorsque nos lèvres se séparent.
– Je pense que oui…
Théa baisse le regard et remarque mon érection.
– Il est temps de bronzer un peu. Je rejoins mon transat, tu me suis ? me propose-t-elle, un sourire moqueur sur son beau visage.
– L’eau est tellement bonne que je vais en profiter encore quelques instants, réponds-je en m’éloignant de son corps afin de faire taire le mien.
Théa se mord la lèvre pour se retenir de rire et sort de l’eau l’air triomphant alors que je reste là, les bras ballants. Bordel, cette femme me rend dingue. Je crois qu’elle vient de m’offrir le faux baiser le plus chaud de la téléréalité qui ait jamais existé.

L’avis de Charlotte sur Boss hors contrat de Camilla Simon


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Boss hors contrat de Camilla Simon aux Editions Addictives.

Titre : Boss hors contrat

Auteur : Camilla Simon

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

JF prude cherche amant torride pour l’initier au plaisir. Boss acceptés.

Depuis que son ex l’a humiliée en la traitant de frigide en public, rien ne va plus pour Léonie. Sa confiance en elle est au plus bas et elle est persuadée qu’aucun homme ne pourra jamais lui donner de plaisir. Comme si cela ne suffisait pas, le beau gosse qui lui est venu en aide le soir maudit où tout a basculé n’est autre que… son nouveau boss, Eneko. Et Léonie hallucine ! Celui qui s’est montré si serviable quand elle était agressée se révèle être le boss le plus imbuvable que la terre ait jamais porté. Seulement, il est aussi terriblement sexy. Alors, quand le beau boss propose à Léonie de l’initier aux plaisirs du sexe, elle accepte. De toute façon, le contrat est clair : pas d’amour, juste du sexe. Une fois la mission terminée, les deux se diront adieu. Deal ?

Mon avis :

Léonie a du mal à se remettre de l’humiliation publique qu’elle a subie quand son ex l’a traitée de frigide. C’est d’autant plus difficile que l’homme qui l’a aidée, ce soir-là s’avère être son nouveau boss Eneko. Il était charmant lors de leur première, désormais, c’est un patron imbuvable auquel elle fait face. Il n’en reste pas moins terriblement attirant et séduisant. Alors, quand il lui propose de l’initier aux plaisirs intimes, elle accepte. Les conditions sont posées : pas de sentiments, juste du plaisir afin qu’elle prenne confiance en elle. Rien de plus !

Léonie manque de confiance en elle en ce qui concerne les hommes et surtout le plaisir intime… En-dehors de ça, elle ne manque pas de piquant et de répartie. C’est ce qu’il faut pour faire face à Eneko, le patron tant redouté par ses collaborateurs à qui il fait même parfois peur ! Il est rapidement sous le charme de son impétueuse assistante. Comment résister ? Pourquoi résister ?

Le thème de cette romance est souvent vu : les relations employeur-employée… Mais c’est un thème qui marche s’il est bien traité et c’est le cas avec « Boss hors contrat ». L’auteure a su créer des personnages attachants que l’on a envie de connaître. Ils ont chacun de l’humour et une belle repartie qui donne droit à des échanges piquants comme je les aime. J’ai adoré suivre leurs remises en question et leur évolution. Que dire de l’initiation ? C’est hot, mais sans trop en faire. Les scènes sont justement dosées. Elles sont parfois surprenantes, car Eneko ne manque pas d’imagination pour faire grimper le plaisir de sa partenaire !

J’ai lu rapidement cette romance pleine d’humour et d’émotions. La plume de l’auteure est addictive et fluide. Je vous recommande vivement la lecture de ce roman.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je pousse un soupir avant d’aller affronter M. Barria alias Bad Boss !
– Oui ?
– Nous sommes ici sous couvert d’anonymat. Personne ne sait que je suis Eneko Barria. Donc en public, je vous exhorte à m’appeler par mon prénom. Ici, nous sommes M. et M
me Duprat.
– Mari et femme, donc ?
– C’est ça ! Vous êtes d’accord avec ça ?
– Oui.
Il me lance un petit sourire en coin tout en s’approchant de moi, tellement près que son souffle balaye mon visage. Et lorsqu’il replace une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, je sursaute à cette proximité soudaine. Je sens mes joues chauffer instantanément.
– Y a du boulot ! lance-t-il en me laissant à nouveau de l’espace personnel.
– Comment ça ?
– Est-ce qu’un mari fait sursauter sa femme ? À part, bien sûr, s’il est violent avec elle ? On doit vraiment donner le change. C’est important.
– Vous faisiez comment avec Victoire ?
– On était frère et sœur dans ce cas-là. Mais, ma chère frangine n’a rien trouvé de mieux que de préciser à la réception que je venais en voyage avec ma femme. En même temps, qui aurait pu gober que je suis votre frère ?! On n’a aucun trait commun. Bon, reprenons.
Et je déglutis quand je le vois se rapprocher de nouveau de moi. Mon regard ne lâche pas le sien.
Il fait quoi encore ? !
– Vous…
Ma voix s’étrangle au moment où il pose sa paume contre mon cou.
– Bien. Pas de réaction épidermique. On progresse, Léonie, lance-t-il de sa voix légèrement cassée en gardant sa position.
– Vous… bredouillé-je.
– Tu.
– Pardon ?
– Il faut que tu me tutoies. On n’est plus au dix-huitième siècle !
– Mais… vous… je… tu…
– Il manque « il », « elle », « nous », « ils », « elles », il me semble, me taquine-t-il en enlevant sa main de la base de ma clavicule.

L’avis de Charlotte sur Free Fight de Charlie Dark


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Free Fight de Charlie Dark publié chez Juno Publising France.

Titre : Free Fight

Auteurs : Charlie Dark

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 22,50 €

Résumé :

Gareth, un combattant aguerri, vient chaque semaine à la Fosse, un club en dehors de Savannah, pour déployer ses talents dans la cage de freefight. Il aime se battre, la foule qui vient le regarder et également se faire un peu d’argent à chaque exhibition.

Chase, jeune étudiant en galère, accepte le job de serveur à la Fosse pour subvenir aux besoins de sa famille. Il était venu pour travailler, pas pour tomber sur l’impressionnant et irrésistible Gareth !

Entre eux l’attirance est indéniable, mais pour Gareth qui a dû mal à lire entre les lignes de Chase et ce dernier qui n’a jamais connu personne avant lui, les choses ne sont pas gagnées. Ensemble, ils apprendront que se battre ne se fait pas toujours dans une cage et que la vie, à laquelle ils aspirent, mérite, elle aussi, de se battre.

Mon avis :

Chase est étudiant. Il a besoin de plus d’argent pour subvenir aux besoins de sa famille, c’est pour ça qu’il accepte un emploi comme serveur à la Fosse, un bar accueillant des combats de Free fight.

Gareth est un champion de combat à la Fosse. Se battre est, bien évidemment, un moyen de gagner l’argent, mais c’est aussi quelque chose qu’il aime faire. Chaque semaine, dans la cage, il expulse un peu de cette rage qui l’anime.

Ils sont attirés l’un par l’autre, mais ne savent pas comment le faire comprendre. Chase débute en matière de relation, de séduction et ne sait pas interpréter les attitudes du combattant et Gareth comprend vite qu’il ne va pas pouvoir agir comme à son habitude avec le jeune étudiant. Arriveront-ils à s’apprivoiser ?

Chase m’a tout de suite touché par son ton côté fragile, contrebalancée par une résilience à toute épreuve. Malgré un quotidien chargé et difficile, il ne se plaint pas et fait tout ce qui est en son pouvoir pour se sortir des difficultés et avancer.

Gareth a un côté plus brut de par son métier de docker et par les combats qu’il mène dans la cage. Il mène sa vie comme il l’entend et assume son homosexualité. Il est entouré de quelques amis fiables, qui compte beaucoup pour lui. Malgré un caractère fort, on perçoit une certaine solitude et une sensibilité qui a su le rendre très attachant. J’ai adoré cette douceur inattendue qu’il déploie auprès de Chase.

Ils ont chacun, une force en eux qui m’a conquise. J’ai aimé suivre l’avancement de leur histoire commune, mais aussi en parallèle, leur cheminement individuel. Cette histoire est extrêmement prenante et touchante.

J’aime toujours autant la plume de l’auteure est fluide et agréable qui a une nouvelle fois réussi à m’embarquer et à me faire ressentir tout un panel d’émotions. Je vous recommande vivement cette lecture !

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Gareth resta bêtement sans bouger, le bras tendu, un doigt posé sur le verre qu’il convoitait la minute d’avant. Il arrêta pratiquement de respirer, il regarda un jeune homme se redresser devant lui. Il était brun, les cheveux décoiffés, une peau pâle, presque laiteuse, ce qui était un exploit dans cet état où ils vivaient ! Un nez fin, une bouche ronde, presque boudeuse, une légère fossette au menton et le regard le plus doux et clair que Gareth eut jamais vu. Le temps sembla se dilater durant plusieurs secondes, permettant à Gareth de le dévorer du regard. Il eut le temps de se demander comment s’appelait la créature presque angélique qui venait de se matérialiser devant lui, avant que le jeune homme ne demande :

— Bonsoir, je peux vous servir quelque chose à boire ?

Gareth sentit malgré lui son cœur battre plus vite qu’à l’accoutumée. Il n’aimait pas ce sentiment, cela lui donnait l’impression d’être vulnérable. Pourtant la voix du jeune serveur lui avait donné la chair de poule et lorsqu’il vit qu’il accompagnait sa phrase d’un sourire généreux, Gareth s’obligea à reprendre le contrôle de son corps.

L’avis de Charlotte sur Toxic Biker 3 Choose us de Morgane Perrin


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Toxic Biker 3 Choose Us de Morgane Perrin publié par Shingfoo éditions, un final plein d’émotions !

Titre : Toxic biker 3 Choose Us

Auteur : Morgane Perrin

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  5,99€

Attention troisième tome ! Risque de spoil !

Résumé :

Pouvons-nous être plus forts que nos démons ?
La peur tétanise April. Elle a fui pour se protéger et éloigner le danger du seul homme qu’elle aime. Leur tortionnaire a été clair : elle est le poison qui peut faire sombrer sa vie…
April a fait un choix difficile et le retour à sa solitude est abrupt. Son monde n’existe plus. L’angoisse la ronge… mais elle doit trouver la force d’avancer.
Toxic est prêt à tout pour la retrouver et lui prouver qu’elle a eu tort. Sa place est à ses côtés, peu importent les obstacles qui se dresseront devant eux.
Sa vengeance est sur le point d’éclater, pourtant elle pourrait bien entraîner plus de dégâts qu’il ne l’imagine.
Toxic parviendra-t-il à faire les bons choix ?

Mon avis :

April a décidé de fuir pour le protéger Toxic et pour s’éloigner du danger. Cependant, c’est un choix compliqué. Elle vit difficilement cette séparation et cet isolement. Toxic n’a plus qu’une idée en tête : la retrouver et lui prouver que leur avenir est possible. Il garde en tête, malgré tout, sa vengeance, qui est sur le point de s’accomplir. Arriveront-ils à faire les bons choix ?

J’avais hâte de retrouver April et Tox, car la fin du deuxième tome nous laissait dans un suspense insoutenable. April a pris la fuite malgré ses sentiments, car elle souhaite protéger l’homme qu’elle aime et se mettre en sécurité. Elle vit très mal cette situation et ne sait pas comment avancer. Sa peine m’a fait mal au cœur.

De son côté, Tox est au plus mal. Il n’est plus que l’ombre de lui-même. Il souhaite à tout prix retrouver celle qui a pris une place si particulière dans sa vie. La retrouver devient sa priorité, mais il n’oublie pas pour autant qu’il a une revanche à prendre sur cet ennemi, qui, lui pourri la vie. Il doit absolument régler ce problème pour se consacrer pleinement à April. J’ai adoré ce moment tant attendu où Tox prend enfin conscience de ces sentiments et ose les exprimer.

Dans cette lecture du troisième tome, j’ai été portée par les émotions bien présentes, avec des moments extrêmement touchants. J’ai eu mal et peur pour eux également, car ils sont dans une situation tendue. L’amour n’est pas toujours suffisant pour réunir deux êtres. J’ai voulu secouer Tox plus d’une fois, pour qu’il ouvre les yeux sur l’important, mais c’est un homme buté et dur dans ses paroles ! Heureusement, April est forte, mais jusqu’à quel point peut-elle encaisser ?

Ce tome vient clôturer cette trilogie addictive à merveille. Et parce que, quand on aime, on ne compte pas, l’auteure nous offre des chapitres bonus pour notre plus grand bonheur !!

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Mon cœur bat à cent à l’heure. Mes mains tremblent sur le volant tandis que mes yeux ont du mal à se fixer sur la route. Les larmes menacent de dévaler mes joues. Je les retiens tant bien que mal. Je ne peux pas craquer, pas maintenant.

Je dois fuir et me mettre en sécurité.

Ma raison me hurle d’instaurer rapidement de la distance, alors que mon cœur se brise à chaque mètre parcouru. Ils sont sans doute déjà aux côtés de Kelly et au courant de ma fuite.

Il sait. Je le sens. Mon âme ne me trompe pas, elle est encore et sera toujours liée à la sienne… même si nos vies doivent prendre un chemin différent

Il ne peut en être autrement. Je ne peux plus fermer les yeux. Pas après ce qui vient de se passer et la menace qui pèse lourdement sur mes épaules.

Pour eux, pour lui… et pour moi, je ne pouvais pas rester.

Casey me l’a promis, et même si je n’ai pas la moindre confiance en lui, je ne peux pas jouer avec le feu et tout risquer. Je ne veux pas le perdre définitivement.

Je préfère le savoir heureux et en vie loin de moi, que mort à mes côtés. Un cœur qui bat et une âme en paix, c’est tout ce que je lui souhaite.

Il y arrivera, j’en suis certaine… mais sans moi.

L’avis de Charlotte sur Mon voisin ce tueur de Ana Scott


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Mon voisin ce tueur de Ana Scott aux Editions Addictives.

Titre : Mon voisin ce tueur

Auteur : Ana Scott

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Résumé :

Il a une obligation : la tuer. Et une obsession : coucher avec elle.

Roméo Lefèvre est officiellement mort. Mais en réalité il est bien vivant, il se fait appeler Kyle et c’est un tueur super entraîné. Pour garder son activité et son identité secrètes, Kyle doit rester solitaire. Alors, il est hors de question qu’il s’attarde trop sur sa voisine, la belle Angèle au corps de rêve et à la langue bien pendue ! Le jour où Angèle le surprend en pleine mission, il n’a d’autre choix que de la tuer. Mais son attirance est trop forte, d’autant plus qu’elle est réciproque. Le boss de Kyle risque de ne pas apprécier du tout leur petit arrangement… Cette relation absolument torride vaut-elle le coup de prendre tous les risques ?

Mon avis :

Roméo est mort, enfin, c’est la version officielle. Désormais, il est Kyle, agent spécial surentraîné, mais ceci est très officieux et totalement secret. Sa vie se résume désormais à attendre les ordres de mission. Impossible pour lui de créer des liens avec qui que ce soit. La solitude est de mise. C’était sans compter sur sa charmante et insistante voisine, à qui il a du mal à résister. Tout bascule lorsque cette dernière le surprend en pleine mission. Les ordres sont clairs, il n’a pas d’autre choix que de la tuer. Mais si résoudra-t-il ?

La vie de Roméo, alias Kyle, a été bouleversée. Après une longue formation, coupé du monde, il se retrouve réinsérer dans la « vraie vie » mais sans réellement pouvoir vivre une vie normale : pas d’amitié, pas de relation quelle qu’elle soit. Juste une vie solitaire pour s’assurer que son identité, mais surtout son métier reste secret. J’ai adoré son esprit rebelle et sa résignation face à ce choix qui lui est imposé. Il ne manque pas de courage et j’aime sa façon de parler plutôt piquante.

Angèle, la voisine de Kyle, est également à un tournant de sa vie. Elle se retrouve seule après une longue relation plutôt décevante. De plus, elle doit faire face à des difficultés, des inquiétudes dans son quotidien, ce qui créer des incertitudes quant à son avenir. Quand elle rencontre enfin son nouveau voisin, elle craque pour cet homme canon et mystérieux. Kyle la rejette plus d’une fois, il est froid, distant, un parfait connard, malgré tout, Angèle reste naturellement aimable et avenante.

La situation dérape lorsque Angèle se retrouve, malgré elle, confrontée au secret de Kyle et le découvre en pleine mission. Elle ne veut pas mourir, pas pour avoir été juste au mauvais endroit, au mauvais moment. Par quel moyen convaincre son beau voisin, tueur, de ne pas s’en prendre à elle ?

Kyle est confronté à un cas particulier, les ordres qu’il n’a jamais remis en cause d’un côté, son attirance pour la jeune femme d’un autre. J’ai adoré cette dualité en lui, entre ce qu’il est profondément et ce qu’il a appris à être… Entre eux, les choses ne sont pas simples, mais l’interdit, le danger ajoute du piment sur cette relation qui n’a rien d’ordinaire.

J’ai adoré « Mon voisin ce tueur », j’ai été touchée par les deux personnages principaux, par leur façon de voir la vie, de s’adapter aux imprévus… L’auteure, Ana Scott, a su, une fois de plus m’embarquer avec elle dans son univers, grave à sa plume très addictive. J’ai passé un super moment avec cette lecture.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Mon intuition me dit que mon répondant peut me sauver la vie et, après tout, qu’est-ce que je risque ? Ça ne peut pas être pire. D’autant plus que s’il avait voulu me tuer, il serait déjà passé à l’acte. Oui, il aurait pu me tuer, lorsque j’étais dans les vapes, puis tout à l’heure, au lieu de tirer dans l’oreiller à côté de ma tête. Le coup de feu m’a rendue presque sourde d’une oreille, et j’en ai perdu la voix quelques secondes. Pour ensuite retrouver ma combativité. Peut-être qu’il finira par me tirer une balle dans la tête, mais au moins, je me serai défendue et je mourrai dans la dignité.
Je lui balance un regard langoureux.
– Je sais que je te plais et toi aussi tu me plais…
Son regard noir me harponne.
– La ferme ! Tu ne sais pas ce que tu dis !
– Pourquoi ? Parce que t’es un tueur ? Tu penses que je n’ai plus envie de toi parce que j’ai peur de toi ? Tu sais rien de moi, Kyle ! Je suis passée par tellement de choses que je me suis endurcie et je n’ai pas peur de mourir !
Cette ultime provocation le fait marrer.
– Tout le monde a peur de la mort, Angèle !
– Pas moi !
– C’est faux et tu le sais !
– Non, c’est la vérité !
– Alors pourquoi tu m’as supplié tout à l’heure ?
– Parce que j’ai pensé à mes malades, et à mon père. Je n’aime pas l’idée de l’abandonner.
– Il a des problèmes ?
Il s’intéresse à moi, c’est bon signe… Il faut que je continue de le faire parler, de capter son attention.
Pourtant, je ne cesse de fixer son arme, me demandant à quel moment il va s’en servir, si même il va s’en servir à nouveau et, si oui, à quelle minute surviendra ma mort.
– Détache-moi, Kyle, nous serons mieux pour parler. Je ne chercherai pas à m’enfuir, je te le promets.
Son regard brut me traverse de part en part, me fait frissonner. Je ressens, avec une extrême acuité, sa dangerosité. Elle exsude de chacun de ses pores. Je sais de quoi il est capable. Il a tué un type sans une once de remords. J’imagine qu’il doit être une sorte de tueur à gages, et pourtant, malgré ça, je ne peux m’empêcher d’être toujours attirée par lui. Sinon plus !
Qu’est-ce qui débloque chez moi ?
Comme si je n’avais pas suffisamment d’emmerdes comme ça ?

L’avis de Charlotte sur Black Feathers, quelques (dés)accords avec toi


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Black Feathers, quelques (des)accords avec toi de Millie Brooks publié par Shingfoo éditions.

Titre : Black Feathers, quelques (des)accords avec toi

Auteur : Millie Brooks

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Eden est au bout du rouleau.
Après avoir passé des semaines à chercher le remplaçant du précédent chanteur pour son groupe de rock, il est à deux doigts de laisser tomber… La mauvaise humeur le gagne et commence même à se ressentir au sein de la bande, pourtant très soudée.
Tout change néanmoins lorsque celui-ci croise la voix angélique de Lexie, et il ne peut plus détourner le regard. Il la lui faut ! Alors il décide d’absolument tout faire pour qu’elle accepte un essai au sein du groupe.
Lexie en sera forcément flattée de toute façon, non ? Après tout, il est le digne héritier d’Emery, la rockstar des Hot Devils !
Pourtant, il ne pourrait pas être plus loin de la réalité et certainement pas au bout de ses surprises…
Quand chiens et chats décident de jouer ensemble, la provocation risque bien d’emballer les cœurs…
Attention au coup de foudre !

Mon avis :

Eden n’arrive pas à trouver le chanter pour son groupe de rock. Son humeur s’en ressent, il est irritable. Lexie pourrait être la solution, sa voix est envoûtante. Il veut absolument qu’elle intègre le groupe. Il est le fils d’Emery, le célèbre membre des Hot Devils, donc à convaincre ne devrait pas être trop compliqué… Mais Lexie n’est pas si facile à persuader. Eden va devoir trouver la bonne façon de la faire céder !

Eden a la musique dans le sang. Malheureusement, il n’a pas hérité de la voix de son père et doit absolument trouver un chanteur pour poursuivre le rêve qu’il poursuit avec ses amis : faire connaître son groupe. Il a du caractère et n’aime pas qu’on lui résiste. J’ai aimé son côté charmeur et son caractère volcanique.

Lexie aime chanter et la proposition faite par Eden est tentante, mais son quotidien est déjà bien chargé, comment consacrer le temps nécessaire à un groupe de rock ? Sa priorité n’est pas là. Mais bien qu’il soit exaspérant, Eden est tout de même convaincant. J’ai adoré son répondant, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds.

C’est deux-là sont comme chien et chat, ils se cherchent, leurs échanges sont animés. Ils oscillent entre résistance et tentation…

Cette romance est prenante. Lexie m’a touchée, elle n’a pas une vie facile, mais ne s’en plaint pas. Eden est attachant, il a su me surprendre par sa douceur et sa compréhension. J’ai aimé leurs joutes verbales, leurs taquineries, leurs doutes. Avec eux, pas le temps de s’ennuyer.

J’ai aussi aimé les personnages secondaires : les membres du groupe de rock et la sœur de Lexie, qui prend une place particulière dans la vie de cette dernière.

J’ai passé un très bon moment avec Black Feathers : quelques (dés)accords avec toi. La plume de l’auteure, Millie Brooks, est très agréable. Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Alors qu’il consulte son portable, je focalise mon attention sur la scène où apparaît soudain une nana d’une vingtaine d’années. Je la reluque sous toutes les coutures, sourire aux lèvres. Elle est fringuée d’une robe noire, dévoilant des jambes fines et sexy qu’elle a sublimées avec des bottines noires à lacets. Ses cheveux d’un blond blanc sont attachés en chignon flou, et elle s’est maquillée dans les tons foncés.

 Assise sur une chaise, une gratte acoustique dans les mains, elle se met à chanter.

 Putain…

 Des frissons me submergent de partout tout à coup. Elle a une voix de dingue, un genre à la Amy Lee, la chanteuse d’Evanescence. Douce et envoûtante. Rock, mais aussi lyrique. Et à côté de ça, elle manie son instrument avec une dextérité impressionnante. Sans fausse note. Sans couacs.

 – C’est une bombe, cette nana, lâche Avery sans la quitter des yeux. Tu trouves pas ?

 – C’est exactement ce que j’étais en train de me dire.

 – On devrait aller la voir à la fin de son show pour lui demander si elle serait intéressée pour faire un essai.

 Je le dévisage, incrédule.

 – Hein ? Mais t’es taré ! Je n’veux pas d’une nana dans le groupe, moi.

L’avis coup de cœur de Charlotte sur My hot best friend de Alexia Perkins


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur My hot best friend de Alexia Perkins aux Editions Addictives.

Titre : My hot best friend

Auteur : Alexia Perkins

Genre : Romance MM

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Fantasmer sur son pote hétéro : mauvaise idée.

Le groupe de rock Misteria est au sommet de sa gloire et s’apprête à partir en tournée. Mais dans la vie personnelle du guitariste, c’est un sacré bordel ! Reed est en pleine rupture et se sent perdu. Heureusement qu’il peut compter sur le soutien de son ami, qui fait aussi partie du groupe, le ténébreux Blake Hasting. Entre eux, c’est fusionnel. Ils ont toujours été proches… Trop proches, peut-être ? Ces derniers temps, Reed ne peut s’empêcher de fantasmer sur son meilleur ami. Mais impossible de craquer car son pote est hétéro. Du moins, c’est ce qu’il croit…
Et si Blake cachait lui aussi des secrets ? Quand Reed ouvre un message sur les réseaux qui ne lui était pas destiné, il va faire des découvertes qui pourraient bien faire voler en éclats leur amitié…

Mon avis :

Le groupe de rock Misteria, dont font partie Reed et Blake, en pleine ascension. La tournée va commencer pour eux. Malgré le bonheur apporté par sa vie professionnelle, côté personnel, c’est plus compliqué. Reed est en pleine rupture. Heureusement, il peut compter sur son ami de toujours, Blake. Leur amitié est une évidence, entre eux le lien est fort, très fort, au point que Reed en arrive à fantasmer sur son ami. Pas de chance, cependant, car Blake est hétéro. Enfin, c’est ce qu’il montre de lui… Mais Blake est un homme mystérieux et plein de zones d’ombres. Reed va avoir un aperçu de certains secrets de son meilleur ami en ouvrant un message sur les réseaux sociaux. Leur amitié résistera-t-elle à cette découverte ?

J’avais déjà rencontré Misteria et ses membres dans Arrogant Fake Lover. J’adore l’ambiance de ce groupe et la solidarité dont ils font preuve. Avec My Hot best friend, nous faisons connaissance de Reed et Blake, deux amis.

Reed assume pleinement son homosexualité. Juste avant la tournée, sa relation avec l’homme qui partageait sa vie prend fin. Il a du mal à remonter la pente, mais les membres du groupe sont là pour lui, notamment Blake. J’adore l’énergie entrainante de Reed. Il est là pour ceux qu’il aime et ne se ménage pas pour les aider.

Blake est plus sombre. Il a enfoui une partie de lui et avec une partie de son passé qu’il ne souhaite pas partager. Il essaye de ne pas se laisser engloutir par ses idées moroses. Il garde une carapace solide et ne laisse personne ou presque le connaître réellement… Malgré cela, il est présent pour ceux qui compte pour lui.

Leur amitié est profonde même si Reed à bien conscience de ne pas tout connaître de son ami et si Blake a peur que tout change entre eux s’il venait à apprendre sa vraie nature.

J’ai été touchée tant par les personnages que par l’histoire. J’ai été surprise par la tournure des événements. Mon cœur s’est serré et brisé plus d’une fois. Les émotions m’ont happée. Je me suis laissé porter par les mots, la plume terriblement addictive de l’auteure. C’est une romance intense qui marque et reste en tête même après le mot fin.

C’est donc sans surprise que je vous informe que My hot best friend est un coup de cœur pour moi !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Reed, aka l’homme le moins pudique que cette planète ait porté en son sein, laisse sa serviette s’échouer sur le sol, me dévoilant son cul en toute indécence. Je déglutis difficilement, incapable de me soustraire à l’attraction de cette partie de son anatomie. Insolent. Une putain de torture qu’il m’inflige sans même s’en rendre compte. Ma queue se réveille discrètement, redressant légèrement la couverture. Je jure dans ma barbe, moi qui suis obligé de mater un porno avant de baiser et de m’astiquer pendant des heures dans l’espoir de bander un minimum pour pouvoir faire monter une nana qui ne m’attire aucunement au septième ciel.
Je ferme les yeux, me forçant à penser à autre chose, espérant faire taire cette attirance qui commence à tourner à l’obsession. Parfois, j’ai envie de le secouer, de le coller contre le mur en lui hurlant qu’il n’a pas le droit de me faire ça, de m’infliger un tel désir. Ce genre de sensations qui te prend aux tripes, si violentes, si dangereuses. Mes poings se resserrent sur le drap blanc, alors qu’une petite voix me murmure que je ne peux pas lui en vouloir, après tout, il n’en sait rien et c’est très bien ainsi. Il ne doit jamais savoir, personne ne doit jamais rien savoir.

Focus sur quelques sorties de la semaine du 04 au 10 juillet


Hello les étoiles, voici un focus très riche en sorties livresques. Cette semaine, vous ne résisterez pas à la tentation de remplir vos liseuses ou bibliothèques pour l’été.

Quel (s) titre (s) va ou vont rejoindre vos piles à lire ?

✧˚₊‧୭⁺‿︵ La team vous souhaite de belles découvertes ‿︵⁺୭‧₊˚✧

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Editions Addictives ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Résumé : Elle ne connaît pas le plaisir. Il va le lui faire découvrir…
Sur le plan professionnel, Selena évolue dans un monde d’hommes.
Sur le plan perso ? Elle ne veut plus entendre parler d’eux !
Cela fait longtemps que la jeune femme fuit toute présence masculine et tout rapprochement intime. Malgré les encouragements de ses amis, elle n’est pas prête à partager de nouveau sa vie ni son lit avec quiconque. Et sûrement pas avec Erwan, l’ingénieur en charge de son projet, un homme prétentieux et sûr de lui qui la met hors d’elle !
Et puis, Selena le sait, si elle franchit le cap avec un collaborateur, elle ne sera plus jamais prise au sérieux dans son travail. Alors, même s’il est le premier à la troubler depuis des années, elle doit se concentrer sur son aspect « arrogant », pas sur le désir inattendu qu’il provoque en elle.
Pourtant, plus Erwan embrase ses sens, plus elle entrevoit qu’il pourrait être la clé de la redécouverte de son plaisir.
Le laissera-t-elle l’approcher pour qu’il l’aide à se réconcilier avec son corps, et bien plus encore ?

Résumé : POURQUOI FAIRE SIMPLE QUAND ON PEUT FAIRE COMPLIQUÉ ? Simon Stone est un artiste reconnu, sûr de lui et indépendant. L’engagement, très peu pour lui ! Sauf que sa famille lui met une pression désagréable pour qu’il se case… Agacé et déterminé à avoir la paix, Simon engage une actrice pour jouer sa fausse fiancée le temps d’une fête, à l’issue de laquelle, ô drame, rupture il y aura. Sur le papier, c’est parfait. Sauf que sa fausse fiancée est Ivy Clemens, jeune comédienne de stand-up qui n’a pas froid aux yeux ni sa langue dans sa poche… et qui va bouleverser sa vie.

  • Campus At Sea de Lina Parker. Le même jour, découvrez la version papier de ce voyage à bord du Moving Paradise. N’hésitez pas à cliquer sur le lien pour lire ou relire la chronique sur le blog !

Résumé : Un semestre avec Milos sans le noyer ? Pari tenu ! Embarquer sur un luxueux paquebot le temps d’un semestre et voyager à travers le monde ? Pour beaucoup, ce serait le rêve. Et pour Billie, étudiante en journalisme qui a désespérément besoin de fuir Chicago, c’est un rêve qui devient réalité ! Jusqu’à ce qu’elle rencontre Milos, l’occupant aussi sexy qu’arrogant de la chambre d’à côté, et qu’elle se rende compte que vivre en huis clos sur un campus en mer n’est pas seulement une échappatoire… c’est aussi un cauchemar ! Entre cours agités, fêtes sur le pont et cohabitation enflammée, bienvenue à bord du Moving Paradise !

Résumé : Elle ne jure que par les études, il ne rêve que de sport. Entre eux, ça va être tendu… très tendu !
Leur première rencontre restera gravée dans leur mémoire à tous les deux : un pont, un précipice, juste un pas à faire. Ce jour-là, Lizzie a empêché Seth d’en finir avec la vie.
Trois ans plus tard, elle le retrouve sur le campus, lorsqu’elle écope de la lourde tâche de l’aider à améliorer ses notes. Sauf que Seth ne veut pas de son aide. La dernière fois qu’elle lui a porté secours, Lizzie a commis la pire erreur possible et il ne veut plus jamais avoir affaire à elle !
Alors que le footballeur brisé refuse tout rapprochement, l’étudiante insiste pour lui tendre une nouvelle fois la main. Saura-t-il la saisir ?

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Shingfoo ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Résumé : Eden est au bout du rouleau.
Après avoir passé des semaines à chercher le remplaçant du précédent chanteur pour son groupe de rock, il est à deux doigts de laisser tomber… La mauvaise humeur le gagne et commence même à se ressentir au sein de la bande, pourtant très soudée.
Tout change néanmoins lorsque celui-ci croise la voix angélique de Lexie, et il ne peut plus détourner le regard. Il la lui faut ! Alors il décide d’absolument tout faire pour qu’elle accepte un essai au sein du groupe.
Lexie en sera forcément flattée de toute façon, non ? Après tout, il est le digne héritier d’Emery, la rockstar des Hot Devils !
Pourtant, il ne pourrait pas être plus loin de la réalité et certainement pas au bout de ses surprises…
Quand chiens et chats décident de jouer ensemble, la provocation risque bien d’emballer les cœurs…
Attention au coup de foudre !

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Black Ink éditions ‿︵⁺୭‧₊˚✧

  • Le sang des innocents de Farah Anah. Une romance fantasy dans laquelle l’autrice vous embarque avec une bête sombre et dangereuse qui rôde autour des amoureux damnés, elle vous plonge dans un univers tortueux pour accompagner des héros qui luttent pour leur survie entre amours et périls. Voici la page des Chroniques consacrées aux romans parus de la plume !

Résumé : Sendrik Landewell a toujours eu soif de liberté. Hélas, le passé le rattrape, et pour la retrouver, l’ex-militaire passe un marché avec le roi Felisse : il devient un mercenaire qui œuvre dans l’ombre.
Sa mission place sur son chemin la princesse Vana. Aux prises avec une mystérieuse secte, la jeune beauté est désignée comme offrande pour un rituel occulte.
Possédée par une force obscure, Vana témoigne à son protecteur une affection sans borne. Elle éveille en Sendrik des sentiments qu’il avait profondément enfouis. Des sentiments interdits, car elle est vouée à être déesse, tandis qu’il ne restera jamais qu’un guerrier.
Une course contre la montre s’engage, au cours de laquelle le soldat devra empêcher l’exécution du sacrifice.
Perdu entre son devoir et son désir, il combat l’attirance qui les lie. Car il n’y a pas de pire ennemi que celui qui se tapit au fond de vous-même, prêt à surgir au moindre signe de faiblesse.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Wishlist ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Résumé : Il avait la beauté du diable
À l’Ouest, les vagues #3 (Western Waves) : De sa noirceur, perçaient des éclats de lumière…
Damian et Stella se rencontrent de façon peu commune. Par le passé ils ont tous deux subi des traumatismes différents, qu’ils gèrent différemment. Stella aime faire plaisir à son entourage alors que Damian est asocial. Mariés donc coincés l’un avec l’autre, pour un minimum de six mois. Ils doivent apprendre à vivre ensemble et à s’en accommoder,
Un héros ombrageux et blessé, un mariage arrangé, et un duo de personnages antinomiques l’un revêche, l’autre solaire qui, coincés ensemble, pourraient bien trouver le salut.
J’ai toujours cru aux contes de fées. Lui, préférait les films d’horreur.
Damian Blackstone se fichait pas mal de mon existence. Il est entré dans ma vie pour trouver des réponses aux questions sur son propre passé. Il n’y avait pas deux personnes aussi diamétralement opposées que nous. Pourtant, dans toute sa noirceur, il m’arrivait d’apercevoir des éclats de lumière, d’entrevoir de la délicatesse, de voir son âme.
J’étais sa Cendrillon, il devint ma Bête.

  • The honey don’t list de Christina Lauren. Le quatre-mains revient aussi le 7 juillet avec cette comédie à suspense à ne pas rater ! Utilisant des procédés similaires à ceux de Big Little Lies, de Liane Moriarty, l’intrigue avance au fil des transcriptions d’interrogatoires avec la police, laissant deviner une fin dramatique à venir…

Résumé :  » Je t’aime moi non plus… Ensemble à tout prix ! « 
Entre Rusty et Melissa Tripp, un célèbre couple marié de co-animateurs d’une émission à succès de rénovations de maisons rien ne va plus ! Après avoir surpris Rusty, dans les bras d’une autre, les assistants James McCann et Carey Duncan, sont forcés d’accompagner leurs employeurs dans leur tournée de promotion pour s’assurer que leur couple n’implose pas. Mais le malaise ne fait que commencer. Coincés ensemble, James et Carey découvrent qu’ils pourraient peut-être obtenir finalement la vie dont ils ont toujours rêvé grâce à leur travail.
Carey Douglas, éminence grise du design d’intérieur, travaille depuis dix ans pour les célébrissimes experts en décoration d’intérieur, Melissa et Rusty Tripp dont le couple bat sérieusement de l’aile…
Pour ne pas perdre leurs emplois et éviter que la situation ne dérape complètement, Carey aux côtés de, James McCann, l’assistant collet-monté et dédaigneux de Rusty, doivent s’assurer que le mariage hyper-médiatisé et apparemment parfait des Tripp ne s’effondre pas en public, pendant leur tournée littéraire et avant la deuxième saison de leur émission de rénovation de maisons, Home Sweet Home.
Quand deux assistants ennemis finissent par tomber amoureux: rebondissements et malice sont au rendez-vous !

✧˚₊‧୭⁺‿︵ L’auto-édition à l’honneur ‿︵⁺୭‧₊˚✧

  • Forever is Not Enough de Nina Loren. L’autrice signe là son 6e roman en auto-édition et son second MM. Mais, c’est aussi son premier en solo si je ne me trompe pas. Sortie annoncée le 4 juillet. N’hésitez pas à lire ou à relire nos chroniques sur le blog des parutions de la plume éditée ou en indépendante.

Résumé : Killian « J’échangerais tout, je rendrais tout ce que j’ai pour redevenir un être humain décent »
A ma sortie de prison, ma vie n’est plus qu’un tas de poussière. J’ai tout perdu : ma place de leader dans mon groupe de metal, ma petite amie, ma dignité, tout, sauf mon meilleur ami, Theo. Mes anciens excès en tout genre, ma dépendance à l’alcool, à la violence et à la drogue ont fait de moi un homme que ne je suis plus capable de reconnaître dans un miroir, encore moins le regarder en face, et j’en paie encore les conséquences aujourd’hui. Je ne peux compter que sur Theo et ma musique pour m’en sortir, mais je n’avais pas prévu que lui deviendrait bientôt, malgré nous, bien davantage que ça. C’est tout aussi perturbant qu’excitant, mais dans la bataille, j’ai peur de tout faire foirer, de perdre mon meilleur ami, la dernière belle chose qu’il me reste, et de passer à côté de mon unique chance de rédemption.
Theo : « La seule drogue en moi, c’est toi »
Pendant toute notre jeunesse, j’ai vu mes deux amis d’enfance les plus proches sombrer dans les excès en tout genre, pendant que je restais impuissant devant leur spirale autodestructrice. Trois ans après avoir vu la déchéance ultime de Killian, le voilà de retour dans ma vie, et même si la joie de le retrouver est bien présente, c’est aussi une torture de tous les instants, car mes sentiments à sens unique envers mon meilleur ami m’ont toujours détruit en secret, et ces trois ans de sevrage forcé n’ont fait que les rendre plus forts. Malgré tout, lui a besoin de moi, et je ne peux pas le laisser tomber, même si ça implique de continuer à souffrir mille tourments à ses côtés. Ma résilience a tout de même ses limites, et un seul baiser a tout remis en question. J’ai envie de plonger tête la première dans ce nouveau tourbillon, mais je suis terrifié à l’idée de peut-être finalement m’y noyer.

  • Un brin de foin, un brin de toi de Sarah Delysle. Rendez-vous avec cette RomCom feel-good le 4 juillet et à mini prix jusqu’au 15 juillet (0.99 seulement) ! Au menu, de l’humour, des chevaux et une romance pétillante et tout en douceur pour l’été !

Résumé : La boue, le froid et les crottins ? Très peu pour Augustin, papa trentenaire et citadin dans l’âme. Mais un beau jour, les aléas de la vie le mènent jusqu’à l’écurie délabrée où sa fille prend des cours de poney. Dans cette enclave d’air pur entourée par une forêt immense, il va découvrir un monde fascinant peuplé de créatures aussi mignonnes que voraces, et s’initier aux douloureux mystères de l’équitation.
Quant à Victor, l’énigmatique maître des lieux, il aurait grand besoin d’un bricoleur comme Augustin pour retaper son poney-club au bord de la faillite. Si seulement il ne se montrait pas si lunatique et acceptait qu’on l’aide à surmonter ses sempiternelles inquiétudes ! Surtout qu’au fil de ses visites, Augustin se révèle de plus en plus sensible aux charmes de la campagne…

Résumé : Le coup de foudre, l’amour au premier regard, celui qui vient bouleverser votre univers en quelques secondes, sans que vous n’ayez aucun choix.
La famille Marchetti est loin d’avoir relevé le dernier de leurs défis, alors que face à eux se dresse un monstre inconnu de tous, qui est prêt à faire de plus en plus de dégâts.
Mais pour Geno, il n’y a aucun sacrifice qu’il ne ferait pas par amour, que ce soit envers sa famille, ou pour la femme qui, en un simple coup d’œil, a bouleverser sa vie.
Bienvenue chez les Marchetti, où la seule chose qui compte, c’est la famille.

  • Mon Meilleur contrat de Violine Wolf. L’autrice a concocté pour vous une romance 100% fluffy entre deux amoureux qui s’ignorent mais, qui vont vous faire fondre. Un feel-good (ultra good !) pour les amatrices/teurs de romance tendre et douce qui est annoncé le 9 juillet en ebook.  La version papier est déjà disponible sur Amazon.

Résumé : « — C’est la pire idée que t’as jamais eue.
— Trois jours, cinq mille dollars. C’est ton meilleur contrat.
— Pourquoi tu ne demandes pas à l’une des filles de ton répertoire ? Elles sont sûrement nombreuses à être motivées ! »

Emilia et Matthew sont amis depuis toujours. Elle n’arrive pas à s’instaurer dans une relation durable. Lui n’en cherche pas. Cette situation semble propice à Matthew pour demander à sa meilleure amie de l’accompagner au mariage de sa sœur. Les mises en garde de la jeune femme sont des coups d’épée dans l’eau. Matthew ne manque pas d’arguments pour la convaincre d’accepter.

  • Blood Of Silence – Intégrale #4 d’Amélie C. Astier & Mary Matthews. Le quatre-mains vous invite à redécouvrir votre saga préférée. 14 livres de la série de Romance Bikers à succès : Blood Of Silence dans quatre intégrales. Le prochain arrive dans vos PAL le 10 juillet et contient :

Tome 7.5 : Babies Blood

Tome 8 : Andreas

Tome 8.5 : Merry Christmas, Père Noël

Tome 9 : Lochan

Tome 9.5 : Confinement

Merci les étoiles pour votre attention et au prochain focus !

Copie de Les étoiles (1)

L’avis de Carine sur Tekoa, un roman de Vanessa Degardin chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Titre :Tekoa ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Vanessa Degardin

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 5.99 €

Broché : 18 €

Audio

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Il y a deux choses que Tekoa, futur grand chef de la tribu indienne de Wendake, déteste dans la vie : son mariage arrangé et les visages pâles.
Recteur adjoint de l’université de la réserve, il ne voit pas d’un très bon œil l’arrivée d’Anouk, cette jeune française, venue étudier le journalisme. Elle est bien trop blonde, bien trop belle et surtout, bien trop curieuse.
Malgré son aversion, il est inexorablement attiré par elle et multiplie les coups bas pour l’inciter à repartir en France. Déterminée, Anouk résiste, et pas seulement parce qu’il est Tekoa le magnifique, cet homme si magnétique, à la plastique parfaite. Elle n’est là que pour retrouver sa sœur disparue.
Pourtant, lorsqu’elle se fait agresser, Tekoa se découvre une âme de protecteur et tente de la protéger des dangers qui rôdent. Il ne parvient plus à lui résister, mettant en péril son futur et sa position.
Il le sait, une épée de Damoclès se trouve au-dessus de leur tête. Arriveront-ils à mettre de côté leurs différends et à faire front contre leur ennemi commun ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Amsal ! Ce sera une lecture coup de coeur pour Tekoa Le Magnifique ! Un merveilleux voyage livresque qui m’a permis de vivre avec Anouk et Tekoa, le temps d’une lecture, dans la réserve de la tribu des Wendake au Canada, au milieu de leur US et coutumes, qui sont malheureusement archaïques pour notre époque, dont la face cachée d’une vie très difficile pour les femmes indiennes qui ne sont pas respectées par les hommes et dont la violence de ces derniers est incommensurable. Il faut savoir que dans les tribus, une femme sur trois sera violée dans sa vie et qu’elles sont dix fois plus victimes d’homicides dans certaines réserves que les autres femmes dans le reste du pays. Et c’est ce que Vanessa Degardin va mettre en lumière dans cette romance qui, malgré son côté sombre, apporte une belle étincelle sur cette histoire d’amour qui va naître entre Anouk et Tékoa.

Mais c’est avec « elle » que l’auteur débute son prologue en donnant le ton d’une lecture qui ne sera pas facile. « Elle » qui fera de faibles « apparitions » mais qui seront des moments forts, trash, et bouleversants. Une descente aux enfers dans une incompréhension totale et percutante pour nos petits cœurs de guimauve. « Elle »…. Qui à chaque fois qu’on vivra de bons moments, viendra nous rappeler que nous ne sommes pas que dans une belle romance sous fond d’investigation… « Elle » nous plonge dans l’envers sordide du magnifique décor que nous offre Wendake…

Anouk, l’audacieuse et généreuse Anouk… Jeune journaliste française qui n’a plus de nouvelles de sa sœur, étudiante au Canada dans la réserve autochtone de Wendake, décide de se rendre elle aussi dans cette université pour mener son enquête et retrouver sa sœur disparue. Si chaque étudiant se voit attribuer un tuteur, qu’elle ne sera pas sa surprise de se retrouver face au sien… Tékoa le Magnifique, adjoint de l’université, mais surtout, petit fils d’Adriel, le grand chef de la tribu. Une rencontre percutante, chaude comme la braise, qui va très vite se faire questionner nos deux héros qui ont tous deux un but bien précis et qu’ils ne comptent pas déroger de ce dernier. Et même si leur Aura brille pour eux… Ils savent. Ils savent que beaucoup trop de choses les séparent…. Le choc des cultures. Ces fichues traditions auxquelles Tekoa ne peut échapper, comme son mariage arrangé…. Le contraste de leur peau, la blondeur des cheveux d’Anouk qu’il aime tant voir briller comme un soleil et attraper dans ses poings lorsqu’il l’embrasse… Les kilomètres qui séparent leur pays, et cette menace qui plane sur elle… Tekoa se rendra cependant très vite compte qu’il est complètement foutu, bien qu’il ne voit aucune issue possible concernant leur relation… Et pourtant… Il lui est tout autant impossible de rester loin d’elle. Cette jeune française a déboulé dans sa vie, comme un boulet de canon remettant en cause ses convictions et son futur au sein de la tribu. Et même s’il sait pertinemment qu’elle causera sa perte… Se perdre auprès d’elle n’a pas de prix…. Sa Lomasi… Son Ozalée… Mais, est-ce vraiment une mauvaise chose ? Lui qui s’est toujours sacrifié au nom des siens, au détriment de son bonheur ? De ce qu’il rêve vraiment de faire de sa vie sans en avoir honte ?

Et si pour protéger sa vie, il bouleversait la sienne ?

Comme je le disais en début de chronique, ce sera pour moi une lecture coup de cœur. Cela faisait longtemps que je n’avais pas avalé autant de pages d’un coup sans pouvoir m’arrêter. Ce contraste entre les deux personnages, fait écho à celui du thème que l’auteure a choisi pour mettre en avant sa romance. Un mélange d’obscurité et de lumière… De joies et de peines… De bonheurs partagés au milieu d’une enquête avec laquelle Vanessa Degardin a vraiment su jouer avec ces contrastes, tout en les maniant avec brio et véracités. Elle a su trouver les mots pour parler de la souffrance, de l’horreur, l’abjection des hommes des tribus, autant que de la beauté, la bienveillance et l’amour que l’on peut aussi y trouver. Malgré le degré de violence sur certains passages, la beauté est là, tout comme la mélancolie d’un peuple tiraillé entre une culture qu’ils vénèrent et la modernité qui pousse peut-être certains vers de nouveaux destins, mais plonge d’autres dans la déchéance. L’auteure nous emporte d’un bout à l’autre d’une plume très fluide dans un rythme qui ne faiblit pas et nous fait vivre l’enquête que va mener Anouk avec la peur au ventre. Jusqu’où pourrait-elle aller ? Est-ce qu’Anouk pourrait subir le même sort que ces autres filles ? Possible… Ou pas… Rien ne sera sûr mis à part qu’Anouk a son ange gardien qui veille comme il le peut. Car cette fille est un électron libre et est prête à tout pour retrouver sa sœur, quitte à se mettre régulièrement en danger. Quitte à y perdre la vie si cela pouvait sauver celle de son sang… Vanessa Degardin va alterner entre la peur et les papillons qui virevoltent dans nos tripes. La tension entre Anouk et Tekoa monte crescendo, électrisée par ce magnétisme qu’ils dégagent et la beauté de leur Aura. Le mépris qu’ils s’inspirent au début, fera vite place à de belles émotions qui vont s’immiscer au fils des pages et créer entre eux une attirance hors du commun contre laquelle il sera difficile de lutter.

Entre histoire d’amour, d’amitié, enquête et traditions, Vanessa Degardin nous offre là une lecture sublime, addictive et très bien pensée. Sa plume sensible et bienveillante nous permet de nous immerger dans la souffrance tout en délicatesse en faisant ressortir le meilleur de chacun. Le choc des cultures fera bien entendu partie du récit entre les traditions (merci pour ce magnifique moment de partage et de découverte avec le POW wow ) Cette immersion dans la réserve de Wendake nous permet de découvrir une nation, son mode de vie, ses traditions ancestrales, ses coutumes, son artisanat et son histoire. Sa manière de traiter les femmes surtout et la place qu’elles y occupent… Avec Tekoa la magnifique, Vanessa Degardin nous fait vibrer, nous apaise puis nous fait chuter pour nous tendre la main et nous relever. C’est dur, c’est beau, c’est fort et ça claque ! Et moi j’aime !!!! Amsal !

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Je ne savais pas que les Amérindiens pouvaient être si magnifiques ! Pas que j’avais des préjugés, loin de là. Disons que je ne songeais même pas à fantasmer sur leur physique. Je ne suis ici que pour une seule raison et certainement pas pour fricoter avec des autochtones, aussi sexy soient-ils…

Mais lui…

Je ne suis pas aveugle alors j’en profite : grand, athlétique sans être trop musclé, une couleur de peau que je n’avais jamais vue auparavant sur un être humain : presque… ocre. Elle luit de sueur et est tatouée des épaules jusqu’aux bras et des pectoraux jusqu’au-dessus du nombril : une coiffe majestueuse d’un chef indien, encrée dans les tons gris et noir, ornée de plumes d’aigle qui remontent des épaules aux bras. Des colliers de perles de couleur agrémentent son cou et des bracelets en cuir noir enserrent ses poignets. Mon regard continue son voyage sans que je puisse le stopper : sa serviette en coton moule son sexe, disons… imposant. Je crois même qu’il vient de frémir. Je remonte rapidement les yeux, ne cessant de le dévorer du regard. Ses cheveux noir corbeau humides sont rassemblés au-dessus de son crâne dans un chignon lâche. Je me demande s’ils sont longs… Je déglutis et croise enfin ses pupilles. Elles sont vertes (oh my God !), presque translucides, et elles me percutent, me coupant la respiration. Waouh ! Tout mon corps est en train de s’enflammer. Merci à sa « fiancée » pour cette vision quasi onirique ! Je devrais me poser la question de savoir pourquoi elle m’a emmenée dans cet endroit, mais mon cerveau a cessé de fonctionner…

L’avis de Charlotte sur Red Python, Trust me de Alexia Clemens


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Red Python, trust me de Alexia Clemens aux Editions Addictives.

Titre : Red Python, trust me

Auteur : Alexia Clemens

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Elle est flic. Il est le président des Red Python. Tout les oppose et pourtant…

Saul est le nouveau Président des Red Python. Entre leur trafic d’armes, les différents commerces légaux et la protection de la communauté, il n’a pas besoin que les Tigers, un gang tout droit venu de Détroit, en rajoutent…
Romy, policière de la ville de Riverside, sait qu’ici, quand il y a un problème, on n’appelle pas la police, mais le club de bikers du coin. Et ça la fait enrager !
À chaque fois que les deux se rencontrent, c’est explosif ! Saul ne résiste pas à l’envie de se rapprocher du lieutenant Romy… Elle n’est pas comme tous les flics de cette ville, elle a ce feu en elle qui la distingue des autres et donne envie à Saul de la découvrir sous toutes les coutures !
Mais quand Romy se décide à lui laisser sa chance, il trouve ça louche… Décidé à la démasquer de la plus sensuelle des façons, il ne s’attend pas à être pris à son propre jeu !
Tous les deux bourrés de préjugés, ils vont apprendre à s’apprivoiser, mais les fantômes de leur passé planent toujours au-dessus de leur tête…
Alors Saul réussira-t-il à se détourner du passé pour envisager un avenir ? Et Romy se laissera-t-elle entraîner vers l’interdit ?

Mon avis :

Saul est le président des Red Python, tout roule pour lui est son club, les affaires fonctionnent bien. La communauté respecte les membres du club, qui assure la protection des habitants. Cependant, l’arrivée des Tigers sur leur territoire risque de compliquer les choses.

Romy est policière, nouvellement arrivée. Elle remarque vite que les habitants et les commerçants font plus facilement appel aux Red Python qu’à la police.

Ils n’ont pas la même vision de la justice, cependant, Saul ne se lasse pas de tenter de séduire la belle policière. Mais, lorsqu’elle accepte enfin, il ne peut pas s’empêcher de rester sur ses gardes tout en profitant de l’opportunité.

Leur rapprochement risque de mettre à mal leurs préjugés respectifs. Arriveront-ils à s’apprivoiser ?

Je finissais mon avis sur le premier roman des Red python : save me en disant que j’aimerais bien découvrir l’histoire de Saul, c’est chose faite !

Saul porte de grandes responsabilités. Être le président des Red Python n’est pas de tout repos. Malgré son sérieux dans les affaires, il arrive à garder un côté léger, presque enfantin, tel un sale gosse prêt à faire plein de bêtises. J’ai adoré apprendre à connaître cet homme espiègle, charmeur, mais aussi déterminé pour assurer un avenir à son club et à ses membres.

Romy est, à l’inverse, toujours très sérieuse, elle jure que par les règles, les lois et compte bien les faire respecter. Se rapprocher du président d’un club aux activités hors la loi est vraiment à l’opposé de ses convictions… J’ai aimé la découvrir, son passé est encore douloureux, j’ai eu mal pour elle.

Quand le passé vient se mêler au présent, la vie de nos deux protagonistes risquent de se compliquer !

J’ai beaucoup aimé Red Python : truste me ! J’ai passé un très bon moment avec eux, j’ai été charmée et j’ai eu peur pour eux… Cette romance est prenante et très agréable à lire. J’aime beaucoup le mélange des plumes des auteures : Alexia Perkins et Ellie Jade.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Et comme par hasard, reprend Smith, mon collègue, les bandes de vidéosurveillance sont vierges. De la rue comme de l’établissement. Un comble, conclut-il avec dédain.
– Ne me regardez pas comme ça, claque une voix rauque dans mon dos, je n’y suis pour rien.
Je me retourne pour faire face au charmeur de la bande de motards.
– Bonjour jeune demoiselle. Si vous avez bes…
– Lieutenant Williams, le coupé-je, déjà agacée.
Son sourire arrogant ne le quitte pas et il me répond simplement :
– Je sais, Miss Riverside.
– Lieutenant suffira.
– À vos ordres, beauté.
Je le fusille du regard. Une lueur de défi brille dans ses prunelles d’un vert clair fascinant. Je me reprends rapidement pour ne pas me laisser attendrir, ce que je fais uniquement en regardant des vidéos de chatons tout mignons sur YouTube. Ce qu’il ne s’imagine pas, c’est qu’en étant la seule fille de la promo à l’école de police fédérale, j’ai dû tenir tête à des bonshommes bien plus costauds, rarement aussi beaux, certes, mais il ne fait pas le poids.
– Et donc vous vouliez ? lui demandé-je avec toute la suffisance que je peux exprimer.
– Vous aider, répond-il en laissant son visage jovial se fermer. Mais vous êtes probablement la meilleure, donc…
Il recule de quelques pas mais, avant qu’il fasse demi-tour, je ne peux m’empêcher d’enfoncer le clou.
– Donc je n’ai aucunement besoin de vous. Vous pouvez disposer avec vos petits copains.
Je me retourne pour faire face à mes deux camarades, bouche bée. J’ignore s’il a quitté les lieux, mais la chaleur que je ressens sur ma nuque m’indique qu’il m’observe intensément. Je suis convaincue que je l’ai mis en colère mais il ne peut rien faire en présence de tous mes collègues, en pleine journée, sur la voie publique.
J’exulte.
Reste à ta place, Saul Adams ! Nous sommes l’autorité, nous décidons, tu exécutes.

L’avis de Charlotte sur The bad prince de Sarah Dheilm


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur The bad prince de Sarah Dheilm aux Editions Addictives.

Titre : The bad prince

Auteur : Sarah Dheilm

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Résumé :

Elle doit lui dire « oui » pour la vie. Elle va tout faire pour qu’il crie « non » avant elle !

Sissi n’a pas d’autre choix que de respecter la dernière volonté de son père mourant : le roi de Santerra veut jouer les entremetteurs entre sa fille et le prince Sebastian, et elle va se plier à ses désirs… mais pas sans y mettre son grain de sel !
Si la princesse impétueuse accepte de rencontrer cet homme arrogant qui s’apprête à piétiner sa liberté, elle a un plan : elle va le faire fuir à toutes jambes, en se comportant comme une insupportable héritière.
Après ça, aucune chance que Sebastian veuille encore obtenir sa main !
Sauf que le ténébreux prince a de bonnes raisons de vouloir se rapprocher de la princesse de glace… et qu’il n’abandonnera pas si facilement l’occasion de se fiancer avec elle.
Entre conflits ouverts et attirance dissimulée, leur histoire semble n’avoir que deux issues possibles : un mariage ou un carnage !
À moins que Sissi et Sebastian ne trouvent un entre-deux aussi excitant qu’inattendu…

Mon avis :

Sissi est une princesse et n’a d’autre choix que de respecter la dernière volonté de son père, le Roi de Santerra. Il souhaite la fiancer à Sebastian.

Sa parole est donnée, elle accepte de rencontrer cet homme, mais compte bien tout faire pour le faire fuir. Elle joue à merveille le rôle de la parfaite princesse capricieuse. Malheureusement, pour elle, le prince Sebastian est coriace, il résiste à cette odieuse princesse et ne compte pas renoncer à cette union. Lui aussi à de bonnes raisons de ne pas abandonner.

Qui fera craquer l’autre ?

Je n’avais pas fait attention à la lecture du résumé, j’ai été d’autant plus ravie de retrouver Sissi, que j’avais rencontrée comme personnage secondaire dans Elite Fighter. La jeune princesse m’a fait beaucoup rire, elle a un tempérament volcanique, elle ne mâche pas ses mots en privé et en public, elle se comporte comme la parfaite reine des glaces, avec des airs supérieurs. Elle accentue d’autant plus ce côté-là en présence de Sebastian. Comment pourrait-il vouloir rester avec une personne aussi imbuvable ?

Sebastian est prince, il n’a pas non plus son mot à dire dans cette histoire de fiançailles, son père veille à ce que tout se passe au mieux, car de nombreux intérêts rentrent en ligne de compte. Sebastian est loin de se réjouir de la situation, mais il veut, tout de même, en profiter pour régler ses comptes avec sa futur fiancée….

J’ai adoré ce roman, les deux personnages sont très attachants, Sissi est aussi pénible qu’adorable et Sebastian est charismatique avec un côté mystérieux, parfois sombre. Ils sont, l’un comme l’autre, pleins de surprises. Je me suis laissé surprendre par certains rebondissements, ou certaines révélations que je n’avais pas vu venir.

J’ai passé un très bon moment avec The Bad Prince et je vous le recommande vivement. J’aime toujours autant la plume fluide et addictive de l’auteure.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– On s’ennuie ? me glisse d’un ton moqueur mon cher et tendre prince pas charmant du tout alors qu’il passe derrière moi.
Je frémis, mais ne montre en rien qu’il a su me surprendre.
– Pas du tout, tout cela est particulièrement intéressant, et je suis plus que fière que mon pays innove à ce point en puisant le pétrole situé mille deux cents mètres sous nos pieds sans altérer l’écosystème.
Il est toujours dans mon dos, et la chaleur de son corps m’enveloppe en même temps que son souffle fait virevolter quelques-uns de mes cheveux, qui viennent me chatouiller le cou. Oh, voilà que j’ai la chair de poule malgré la chaleur infernale qu’il fait ici ! Je fais un pas sur le côté tout en lui jetant un œil agacé, mais l’amusement que je lis sur son visage m’indique qu’il n’a pas manqué la réaction de ce traître qu’est mon corps. Puis Sebastian reporte son attention sur notre accompagnateur en lui posant bon nombre de questions techniques. Après cela, je propose de passer à la partie champagne et petits fours. Il n’y a bien que Santerra pour réussir à mettre du glamour et de luxe dans pareil endroit…
– Vous jouez à merveille les hôtesses, commente Sebastian lorsque je lui tends une coupe.
Oui, à la perfection. Pas une mèche de travers, une robe moulante super pratique pour monter et descendre les milliers de marches du site. Et que dire de mes talons aiguilles à part qu’ils mettent mes pieds au supplice ? Je lui souris en haussant un sourcil snobinard, ne rêvant que de rentrer chez moi pour enfiler la combinaison licorne que Marine m’a offerte à mon anniversaire.
– Bien entendu. Santerra se fait un devoir de recevoir comme il se doit ses invités.
– J’avais espéré être plus qu’un simple invité.

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Olivia : Lovely Family #new generation


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur Olivia : Lovely Family #new generation de Marilou Sunny, en auto-édition.

Titre : Olivia : Lovely Family #new generation

Auteur : Marilou Sunny

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  3,99 €

Broché : 16 €

Résumé :

Olivia est davantage attirée par un bon fight qu’une sortie shopping. Elle rêve de suivre les pas de son père pour se sentir une Bellini à part entière. Alors quand un homme mystérieux se présente au déjeuner dominical, naturellement tous ses radars s’activent. Toute occasion est bonne pour mener l’enquête. Seulement, elle ne s’attendait pas à obtenir autant de sa cible…
Adam n’est plus qu’une machine surentraînée quand on lui propose de confronter les ombres de son passé. Il a une promesse à honorer et ne laissera rien ni personne le détourner de son objectif.
Il n’y a pas de place pour les perdants, encore moins pour les sentiments.
Et pourtant quand Adam croise cette tornade brune aussi têtue que jolie, il comprend vite que le combat est loin d’être gagné d’avance.
Parviendront-ils à coopérer et à faire abstraction de cette attirance qui pourrait les détourner de leurs buts ?

Mon avis :

Olivia a un rêve : suivre les traces de son père et lui prouver qu’elle est une véritable Bellini. Elle n’a pas ménagé ses efforts pour être au niveau : filatures, combats, entraînements sportifs… Tout lui plaît. Lors d’une journée classique en compagnie de toute la famille, un homme mystérieux vient parler à son père. Elle y voit là l’occasion d’obtenir de précieuses informations.

Adam est plus qu’entraîné, il a donné toute son énergie à devenir cet homme fort que rien ne peut arrêter. Il doit aller au bout de ses objectifs, car il a une promesse à tenir. Rien ne pourra le détourner de son chemin. Même une jolie jeune femme têtue ! Quoique, elle est peut-être plus tenace qu’elle n’y parait !

J’ai adoré retrouver toute la Lovely Family ! Rassurez-vous, vous pourrez aisément lire « Olivia » indépendamment de la trilogie. Cela dit, si vous n’avez pas lu les trois premiers tomes, après cette lecture, vous aurez envie de les découvrir. J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver la Lovely Family, merci pour l’arbre généalogique qui m’a aidée à remettre en place cette nouvelle génération !

Olivia est une jeune femme hors du commun. Là où d’autres passent leur temps à faire du shopping, aiment la mode et le maquillage, elle, préfère s’entraîner. Elle aime ça et en a besoin pour se sentir une Bellini à part entière. C’est son objectif principal.

Adam lui aussi à un objectif, une promesse, une vengeance à assouvir et pour cela, il doit s’entraîner encore plus, se perfectionner, s’entourer des bonnes personnes, d’où sa rencontre avec les Bellini.

L’un comme l’autre ont des buts à atteindre et ne comptent pas se laisser distraire par quoi que ce soit, ou qui que ce soit… Cependant, ils vont mutuellement se pousser à aller plus loin, faire mieux et surtout voir les choses sous un autre angle. Vont-ils lutter contre une attirance forte ou craquer ?

Les deux personnages principaux sont très attachants, leurs histoires sont belles et j’ai adoré les découvrir. Nous avons la chance de passer d’un point de vue à l’autre, pour les comprendre encore mieux, appréhender et aimer leurs forces et leurs faiblesses. Chacun d’eux à son propre combat à mener, son objectif à atteindre, mais il y a aussi une intrigue plus large qui les touche tous. J’ai eu peur pour eux, ne sachant pas comment ils allaient se sortir de certaines situations, mon cœur a fait des bonds !

N’oublions pas l’amour qui règne en maître dans la Lovely Family. J’aime cette ambiance, ces liens qu’ils entretiennent tous. Je serais d’ailleurs partante pour continuer l’aventure avec d’autres romans, car il reste plein de personnes à découvrir dans cette famille !

La plume de l’auteure est toujours fluide et très addictive. Ce roman est un nouveau coup de cœur énorme pour moi. Je ne peux que vous conseiller le lire ! 

Merci Marilou Sunny pour ce service presse.

Extrait :

Son corps massif contre le mien et son parfum musqué qui envahissent mon espace me surprennent, je n’ai pas l’habitude de ressentir ça contre un homme.

— Pourquoi me suis-tu ? m’interroge-t-il en m’aboyant dessus.

Je prends quelques secondes pour détailler son visage. Ses yeux en amande ne laissent transparaître aucune douceur, d’ailleurs ses sourcils épais et fournis renforcent cette dureté. Ce mec n’est pas un tendre, en même temps s’il est prêt à rejoindre l’Élite Bellini, c’est que ça n’est pas n’importe qui. Ses lèvres charnues sont crispées au possible, il est contrarié, que dis-je il est au-delà de la colère ! Je suis sûre que si j’avais été un gars, il m’aurait déjà maîtrisé au sol. Est-ce qu’alors, j’aurais été de taille face à lui ?

J’évalue sa carrure et bien qu’il soit plus grand que moi je pense pouvoir mener à bien mon projet. Alors je mets en pratique toutes mes connaissances en arts martiaux et en quelques secondes je reprends l’ascendant. Il se retrouve au sol avec mon corps assis sur son ventre et mes mains qui appuient sur ses épaules. Mais immédiatement, il retourne la situation à son avantage.

— Tu ne devrais pas jouer avec moi ! grogne-t-il contre mon oreille.

— Comment connais-tu ma famille ? l’attaqué-je.

— Tu ne devrais pas te trouver là, surtout à une heure si tardive, me répond-il en se décollant de mon corps.

Mais je suis bien décidée à voir ce qu’il a dans le ventre et à jouer un peu avec le feu. Je ne suis pas une fille raisonnable et encore moins impressionnable comme il semble le penser. Il se lève avec souplesse et une fois que je me suis redressée à mon tour, je l’arrête :

— Pas si vite ! Réponds à ma question !

— Tu n’as rien à exiger de moi, gronde-t-il en continuant sa route.

— Et si je te donnais des informations pour réussir les tests…

Il m’ignore totalement et cela a le don de m’agacer prodigieusement. Évidemment, je bluffe, je n’ai malheureusement pas ces infos.

— Eh ! crié-je. Une telle aubaine mérite réflexion !

— Pas intéressé ! s’exclame-t-il en reprenant sa marche rapide.

Euh, il fait quoi le con ? Il se barre, vraiment ?

Je vais buter mon boss de A.D. Martel – J’ai lu


Hello les  étoiles, je vous repartage mon avis sur une comédie romantique que j’avais adorée dans sa version auto-éditée. Aujourd’hui, retrouvez Je vais buter mon Boss de A.D. Martel grand format en librairie dans sa nouvelle édition relookée et augmentée par J’ai Lu.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Excellent Vendredi Lecture ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Titre : Je vais buter mon Boss

Auteure : A.D. Martel

Editeur : J’ai Lu

Genre : Comédie romantique

Lien : Version papier

Résumé : À vingt-six ans, Christine Janssens n’a pas de boulot et se laisse vivre, or il est grand temps qu’elle se prenne en main. Aussi, la mort dans l’âme, elle candidate à un poste d’assistante dans une très grosse firme. Jupe-tailleur-escarpins… très peu pour elle, mais elle décide malgré tout de tenter sa chance. Seulement voilà, le jour J, c’est en retard, essoufflée et moite de sueur dans son joli chemisier blanc que Chris arrive pour passer l’entretien. Et, comble de l’horreur, dans la salle d’attente, elle se retrouve entourée de premières de classe et de pimbêches. À croire que cet emploi à pourvoir est le job du siècle ! Et Chris ne croit pas si bien dire, car, contre toute attente, elle est retenue et se voit même proposer une offre « en or ». Elle ne sera pas une simple employée chez Electronic Dreams mais l’assistante personnelle d’Andrew Hopkins, le P-DG n° 2 de la boîte, un don Juan qui aime avoir toutes les femmes à ses pieds. Face aux mises en garde du recruteur, Chris rit sous cape. Si ce bellâtre de Hopkins pense la mettre dans son lit, il se fourre le doigt dans l’œil. De reparties cinglantes en petits coups foireux, qu’à cela ne tienne, notre féministe n’a pas dit son dernier mot !

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Avis lecture ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Je viens vous proposer pour votre vendredi Lecture, la comédie romantique de A.D. Martel : Je vais buter mon Boss. A sa sortie en auto-édition, elle a flirté quotidiennement avec le top des ventes Amazon et pour cause ! Et aujourd’hui, vous pouvez la découvrir dans sa nouvelle version éditée et embellie chez J’ai Lu.

Et si vous ne l’avez pas encore lue, voici mon avis pour vous aider peut-être à choisir cette belle lecture. Cette romance est présentée sur le résumé comme une comédie romantique à mourir de rire. Et si habituellement, je me méfie de ce genre de publicité, je conviens que cette fois-ci, je n’ai pas été déçue du rendu. En fait, si je devais choisir des mots clés à cette histoire, je dirai, rire à volonté. Rire jusqu’à avoir mal aux zygomatiques et sans exagérer. Et après ce qu’on a vécu ces dernières années avec la crise sanitaire, une telle lecture ne peut que vous remonter le moral, même si c’est pour un court moment. Toute occasion de sourire, de se faire du bien sont à prendre. Si l’histoire n’est pas inédite, les situations rocambolesques et aussi exceptionnelles nous plongent direct dans le cœur de l’action et nous embarquent pour des fous rires à ne pas en finir. Des personnages attachants aussi délirants que passionnés auxquels on ne peut que succomber. Chris et Andrew m’ont emprisonnée dans leur bulle gaguesque où tout peut y arriver. Réparties cinglantes et coups bas en prime. Et l’amour dans tout cela ? Pas de panique, l’amour y a aussi sa place, une grande même. Certes, il est un peu vache mais, nos héros sont cap de vous le faire adopter !

Bref, une lecture sans prise de tête et une belle aventure à vivre avec les personnages de cette comédie tout en sentiments, mâtinée d’une intrigue bien menée, de moult rebondissements invraisemblables autant les uns que les autres. Mais aussi d’une bonne dynamique et d’une énergie positive qui fait du bien au moral.

A.D. Martel nous entraine dans sa folie qui monte crescendo au fil des pages, de l’humour, oui mais aussi des sujets d’actualités traités intelligemment sans tomber dans les clichés ni dans le mélodrame. Un récit aussi bluffant qu’addictif et une plume talentueuse à découvrir.

J’espère que ce modeste avis vous ait convaincues les étoiles !

Crème et Marron Minimal Annuel Super Vente Publication Facebook

L’avis de Charlotte sur The pleasure instructor de Mina Zadig


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur The pleasure instructor de Mina Zadig aux Editions Addictives. Une romance terriblement addictive !

Titre : The pleasure instructor

Auteur : Mina Zadig

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Résumé :

A-t-on le droit de tomber amoureux de son professeur ? En aucun cas. Et de son boss ? Encore moins.
Alors quand son boss devient son professeur de sexe, il faut s’attendre au pire. Ou au meilleur !

Dans la vie de Valentine, tout n’est pas rose. Écrasée par sa sœur, moquée par sa famille, elle est du genre invisible tendance coincée. Aussi, quand elle déboule au Serial Killer, le bar à cocktails le plus hype de la capitale, pour y être barmaid, personne n’y croit. Surtout pas elle. Encore moins Mads, son beau gosse de boss qui est, de loin, le cocktail le plus hot de la place. Mais justement ! Valentine maîtrise l’art du cocktail à la perfection et elle compte bien s’imposer dans le game. En ce qui concerne le style, elle peut compter sur ses amis pour la métamorphoser en oiseau de nuit. Mais pour le sexe, à qui demander conseil ? Il y en a bien un qui serait parfait… Mais est-ce vraiment une bonne idée de demander à son boss de devenir son professeur de sexe ?

Mon avis :

Valentine est plutôt introvertie, pour une barmaid, c’est cocasse ! Il faut dire qu’elle n’est pas aidée, sa famille n’est pas d’un grand soutien, elle est rabaissée par sa sœur et sa mère. C’est toute timide sans trop y croire qu’elle tente d’être embauchée au Serial Killer. Mais comment convaincre quand on n’y croit pas soit même ? Heureusement qu’elle est au top sur la conception et création de cocktail ! Ses amis l’aideront à se transformer et à prendre confiance en elle. Avec l’idée originale de lui trouver un prof de sexe ! Entretenir une relation avec son boss n’est pas l’idée préférée de Valentine, mais elle en a besoin et les conditions claires. Si ça peut l’aider pourquoi pas !

Mads est l’un des patrons du bar, il est sûr de lui et beau gosse ! Il profite de sa vie en enchaînant les conquêtes, pour lui aucun engagement ou relation à long terme n’est envisageable. Engager Valentine n’est pas une bonne idée. Selon lui, elle est trop coincée pour ce job. Quant à l’idée de l’aider dans ses relations avec les hommes ? Absurde… Mais pourtant !

Je me suis rapidement attachée à Valentine, elle est adorable, battante, mais tellement marquée par des années à être rabaissée par sa famille qu’elle n’a aucune confiance en elle. Mads est plus profond qu’il n’y parait. Il est aussi marqué par certains événements de sa vie et à un cœur tendre malgré les apparences et son franc parlé. Entre eux, ça fonctionne bien que parfois, ils ne se comprennent pas !

J’ai adoré cette histoire rythmée, tendre et émouvante. J’ai adoré suivre leur évolution. J’ai voulu aider Valentine plus d’une fois face à cette détestable famille ! J’ai souhaité botter les fesses de Mads ! Bref, j’étais à fond, addict dès les premières pages. J’adore la plume de l’auteure et cette romance ne fait pas exception. Je suis conquise ! 

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Valentine, t’es avec moi ?
Je lève les yeux vers Mads. Il s’est approché et est maintenant presque contre moi. Et comme à chaque fois, mon corps réagit à sa proximité.
Je suis chamboulée, il n’y a pas d’autre mot. J’appréhende ce qui va suivre mais je le veux si fort aussi que c’en est douloureux. Je perçois sa chaleur à travers le fin tissu de mon top, la pression de ses doigts sur ma chair. Je vais m’enflammer, ou me liquéfier, je n’en sais rien, mais son contact me met dans un de ces états. Je suis dans la merde.
Bon, je me concentre et je tente de faire abstraction de cette main qui m’électrise. J’y arrive, mais c’est sans compter sur la deuxième qui, elle, vient se loger sur ma nuque, juste en dessous de mes cheveux. Et cette fois-ci, il n’y a pas de tissu entre sa peau et la mienne, et je prends un méga coup de jus. Je ne peux pas m’empêcher de tressaillir
– T’es prête ?
Non, absolument pas.
Je devrais lui demander d’arrêter. Ce serait plus raisonnable parce que j’en ai trop envie, parce que je pressens que rien ne sera plus jamais pareil après et que je ne peux pas me le permettre parce qu’il est mon boss. Je devrais mais je ne le fais pas. Je me tais.
– Tu me diras ce que notre baiser a provoqué en toi, balance-t-il.
Ses lèvres se posent alors sur les miennes. C’est un véritable électrochoc. Je suis surprise par leur douceur. Elles sont chaudes aussi, souples et expertes. Je tente de rester concentrée, de ne pas me laisser gagner par les sensations et l’émotion que je sens poindre, mais j’en suis incapable. Je ressens tout avec une acuité démentielle.
Mads picore ma bouche. Dépose de petits bisous tout doux qui me font chavirer. Je tente encore de résister, mais je n’y parviens plus du tout et je ne maîtrise plus rien au moment où sa langue entre en contact avec la mienne.
Sa chaleur, son odeur, son goût. Tout concourt à me rendre dingue. Et ses doigts qui migrent sur mon corps. Je les sens effleurer mes épaules, ma taille, le renflement de mes seins alors qu’ils redessinent mon buste.
– Détends-toi, murmure-t-il contre mes lèvres.

L’avis de Charlotte sur Toxic Biker 2 : Need Him de Morgane Perrin


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Toxic Biker 2 Need him de Morgane Perrin publié par Shingfoo éditions, un deuxième tome plein de tension !

Titre : Toxic biker 2 Need him

Auteur : Morgane Perrin

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  2,99€

Attention deuxième tome ! Risque de spoil !

Résumé :

Nos démons ne sont jamais loin, tapis dans l’ombre, attendant un seul faux pas pour nous engloutir…
Une erreur, et tout s’effondre. Le cœur en mille morceaux, le monde d’April se brise à nouveau. Elle perd pied loin du seul homme qui ait réussi à la faire vibrer avec tant de puissance. Ses bras, ses baisers, ses mots… Plus rien n’aura la même saveur.
Toutes les erreurs peuvent-elles être rattrapées ?
Son motard le sait. Il mesure le poids des conséquences de ses actes. April fait battre son cœur… Mais il est noirci par sa vengeance, et il n’est pas prêt à se détourner de ses objectifs.
Même pas pour elle.

Mon avis :

Nous retrouvons Ici Tox, le motard qui a en tête sa vengeance et April dont la vie a pris un virage énorme, en quittant sa routine et en s’immergeant dans cet univers de Biker.

Tox, bien que très attaché à April, n’arrive pas à lui accorder une place à la mesure de ce qu’il aimerait. Toute son attention est accaparée par son désir de vengeance. Il ne veut pas que cette relation naissante change ses principes, ses idées et il veut garder son énergie uniquement pour ce combat.

April se retrouve prise entre deux feux, d’un côté son envie de rester avec Tox, qui a pris une place importante dans sa vie, de le soutenir dans ce combat qu’elle comprend. Mais d’un autre côté, elle ne souhaite pas redevenir dépendante d’un homme et d’une relation. Elle apprend à s’affirmer.

Dans ce tome, la situation est compliquée. Les deux protagonistes ont chacun leur combat à mener et ont du mal à trouver un terrain d’entente. Malgré ça, ils ne sont pas prêts à s’éloigner l’un de l’autre trop longtemps.

J’ai adoré retrouver ces deux personnages que j’avais beaucoup appréciés dans le premier tome. Dans cet opus, l’accent est mis sur leurs difficultés à s’accorder et sur l’intrigue concernant les menaces du club. En ce qui concerne leur relation, je comprends bien qu’il est important de montrer que tout n’est pas toujours simple, mais j’ai trouvé parfois certaines explications ou réflexions redondantes, leurs attitudes m’ont souvent agacées, mais aussi parfois touchées. L’autre point important du tome deux concerne les difficultés rencontrées par le club et les menaces que celui subit. Je suis contente de constater que je ne m’étais pas trompée et que mon idée était la bonne. C’est donc sans surprise que j’ai découvert qui était derrière les menaces. Mais ne suis pas à l’abri de nouvelles surprises pour le prochain tome.

Cet opus n’est pas mon préféré bien qu’il soit important pour la suite de l’histoire. J’ai adoré retrouver les points de vue de Tox et April, mais aussi celui de Kelly. J’adore ce personnage secondaire, on la découvre plus profondément et elle mérite d’être connue, son passé est poignant, son caractère est explosif et ses fragilités sont extrêmement touchantes.

La fin de ce deuxième tome est inattendue et palpitante. Le suspense est à son comble. C’est avec plaisir que je découvrirai le troisième et dernier tome de cette saga pour enfin connaître ce que réserve l’auteur aux protagonistes. 

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Malheureusement, lorsque je m’arrête et gare ma moto sur une place du parking, tout me revient dans la gueule comme un boomerang. Je me prends une claque monumentale en posant mes pieds à terre. Mes yeux parcourent l’horizon et je réalise enfin.

 Je percute. Je prends conscience de mes gestes, mes paroles, ses yeux larmoyants… Je me rends compte de l’enfoiré que je suis. Et ça fait mal. Putain, ça me tue de resonger au hurlement de détresse qu’elle a poussé dans la rue, en dernier espoir pour me retenir. J’en ai des frissons rien que d’y penser.

 Énervé, complètement enseveli sous la rage, rien n’aurait pu m’atteindre sur le moment. La mention de mes parents m’a complètement fait vriller. Encore plus sachant qu’un petit con venait d’insulter notre MC sans frayeur aucune, et que la pression ne nous quitte pas en ce qui concerne Chicago. Ça a été la goutte d’eau, et c’est tombé sur elle. Mon April.

L’avis de Charlotte sur Second Souffle de Sabrina Nicolas


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Second Souffle de Sabrina Nicolas publié par Shingfoo éditions.

Titre : Second Souffle

Auteur : Sabrina Nicolas

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  2,99€

Résumé :

Avril est l’heureuse propriétaire d’un bar atypique à l’ambiance chaleureuse, mais malheureusement, les difficultés financières s’accumulent.

Bientôt, elle sera contrainte de faire un choix. Abandonner son rêve, ou accepter cette offre qu’on vient de lui soumettre, et cohabiter avec celui qui veut racheter son bien.

Ce serait là une chance de ne pas tout perdre, mais la jeune femme, têtue de nature, déteste qu’on lui dise quoi faire et comment le faire. Surtout quand cela vient d’un homme d’affaires tel que Daegan King…

Avec son apparence d’un général des armées, aucune chance qu’il ait dit son dernier mot. Pour apprivoiser cette tigresse, il va falloir s’armer de patience. De beaucoup de patience… Mais il n’est pas du genre à abandonner.

La guerre va être rude, mais il ne peut y avoir qu’une seule victoire. Celle qu’ils auront choisie…

Mon avis :

Transformer un rêve en projet, Avril l’a fait, elle est propriétaire d’un bar, à son image, simple et chaleureux. Mais le rêve pourrait tourner au cauchemar si elle ne trouve pas une solution pour régler ses problèmes financiers. Lorsque Deagan lui fait une proposition, qui l’aiderait financièrement, mais l’obligerait à cohabiter avec lui. Elle voudrait la refuser, mais a-t-elle vraiment le choix ? D’autant plus que Deagan est un redoutable homme d’affaires qui compte bien la faire céder ! Arrivera-t-il à lui faire entendre raison ?

Avril est fière de la vie qu’elle s’est créée. Ce bar est bien plus qu’une manière de gagner sa vie, c’est une partie d’elle. Accepter de l’aide est déjà compliqué pour elle alors devoir être soutenu par un inconnu dont elle se méfie, c’est impossible à concevoir pour elle. J’ai beaucoup aimé le caractère de la jeune femme, indépendante et joviale. Mais attention, il ne faut pas la chercher, elle est capable de se défendre !

Deagan est sûr de lui, surtout quand il s’agit d’affaire. Il va cependant devoir redoubler d’efforts et de concession pour arriver à convaincre la belle Avril. Au premier abord, il parait arrogant et uniquement intéressé par l’argent. On découvre vite, grâce à son point de vu qu’il est bien plus complexe que ça. J’ai aimé le découvrir.

Entre eux, c’est très compliqué. Avril est d’une nature très indépendante, elle a du mal à accepter, ne serait-ce que l’aide de sa sœur. Elle est également méfiante quant aux intentions de Deagan. Elle reste longtemps sur ses a priori et a du mal à s’ouvrir. Heureusement, Deagan est un homme patient et plein de ressources.

J’ai passé un très bon moment avec « Second souffle ». L’histoire est agréable à découvrir et addictive. J’ai été surprise par un rebondissement que je n’avais clairement pas vu venir ! La plume de l’auteure, que j’ai découverte avec cette lecture est fluide. Tout est réuni pour passer un très bon moment. Je vous recommande cette romance ! 

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Elle baisse la tête et se triture les doigts, pour finir par se ronger les ongles. Ongles qui ont déjà eu leur lot de souffrance, visiblement. Il y en a très peu, voire plus du tout, cachés sous une couche de vernis noir. Une tigresse sans griffes, c’est amusant. Seulement, elle a d’autres cordes à son arc et je viens d’en faire les frais, alors que je pensais que l’on avait dépassé cette étape avec ce baiser volé. Mais comment lui en vouloir, avec le regard qu’elle est en train de porter sur moi ? Cet air de chaton pris en faute me fait fondre, même si je sais pertinemment que le chemin va être long et fastidieux. Cette rebelle reste méfiante et c’est à moi de faire en sorte de trouver la bonne méthode pour la séduire. Un sacré challenge puisque, d’ordinaire, elles me mangent toutes dans la main sans difficulté. Mais là, je vais avoir du fil à retordre et c’est ce qui me plaît.

 – Vous ne m’avez pas tué mais presque, dis-je en commençant à rire. C’est fragile ces choses-là, ajouté-je pour tenter d’apaiser la tension.

 Elle relève ses yeux et les plonge dans les miens. Aussitôt mon palpitant se remet en marche. Son visage est plus doux et d’autant plus magnifique à admirer. Cette femme est sublime. À elle seule, elle illumine la rue qui est passée dans la pénombre depuis quelques minutes. Rarement j’ai vu une beauté aussi naturelle. Une seule autre femme m’a fait cet effet, il y a de ça bien longtemps. Elle dégage une aura enchanteresse et je n’ai de cesse de la regarder. Sans son caractère de cochon, cette créature envoûterait n’importe quel homme sans le moindre mal. Hélas ! Cet homme, pour l’instant, c’est moi.

 – On y va ? demande-t-elle, mettant un terme à ce silence religieux.

 J’acquiesce et me lève malgré moi. D’abord d’un pas mal assuré, parce que la douleur est encore sensible, mais aussi parce que j’ai envie de jouer encore un peu la comédie. Elle l’aura bien cherché et, au moins, je m’accorde un peu de répit avant de voir resurgir la sauvageonne. Plus longtemps elle s’en voudra, plus longtemps je pourrais apprécier sa présence.