L’avis de Carine sur la romance de Noël de Marie H.J Royal Cookies: Conte de Noël pour Adultes


Titre : Royal Cookies: Conte de Noël pour Adultes

Auteur : Marie H.J

Collection Merry Tales

Editions : Privates

Genre : MM barré féerie de noël

Ebook : 1€ Jusqu’au 11 novembre

Broché : 15.00€

Résumé :

Recette des Royal Cookies (Cookies Royaux) : une pincée de mystère, un soupçon de magie, une bonne mesure de rêve, le tout saupoudré d’amour.
Organiser un concours pour désigner le prochain souverain du Royaume de Jadewood Valley ?Cette fois, la Reine a réellement perdu la tête. Adrian en est persuadé.Cependant, il n’est qu’au début de ce Noël qui ne ressemblera à aucun autre.L’arrivée de Bowie au palais, n’arrange rien à l’affaire. Surtout que cet énergumène, censé être le nouveau fiancé de sa sœur, n’a d’yeux que pour lui et se fiche éperdument de la belle Anastasia. Ce qu’elle semble ne même pas remarquer. Collant, bizarre et beaucoup trop sexy… Définitivement trop tentant, mais tellement interdit !Sans compter cette invasion de lapins blancs aux mœurs douteuses, un cousin machiavélique qui ne reculera devant rien pour arriver sur le trône, et un bon paquet de cookies en tous genres…Quelque chose ne tourne pas rond au sein de la royauté.Au-delà de la magie et du merveilleux, l’enjeu des Cookies Royaux pourrait bien être plus important qu’il n’y paraît.Un simple vœu adressé à une étoile un soir d’hiver pourrait bien changer à jamais l’existence de deux hommes que la vie semblait avoir oubliés.

Romance contenant des scènes de sexe à caractère explicite, réservée à un public averti.

Mon avis :

Que vous dire… À part peut-être de manger un Space Cookie avant de débuter votre lecture ?

Quoi que… À bien y réfléchir, cela ne sera pas nécessaire, car même sans en manger, les effets de Royal Cookies aura le même impact que si vous en aviez mangé plusieurs boites entières ! Mais dans cette romance, pas d’éléphants roses pour vous taper la discussion pour autant non, mais… de jolis lapins blancs 🙂 c’est mignon des lapins non ? Surtout Jean-mi qui est devenu mon nouveau meilleur ami.

Pardon ? Je délire ? Bah oui, mais non. C’est pas moi !

Oui Marie H.J a encore frappé ! Frappée du bulbe ou frappée tout court, elle arrive à me faire lire, et surtout me faire aimer des choses improbables et avec Royal Cookies elle a monté le level d’un nouveau cran. Après les Elfins, place aux bonhommes de neige. Oui je vous l’accorde rien de sexy en soit à la base. Mais… la magie de Noël et celles des étoiles sont impénétrables, surtout lorsque elle est issue de l’imagination de Marie HJ.

Lorsqu’on est enfant, on aime les légendes, les contes de Noël qui nous remplissent les yeux de magie et de féerie. Personnellement, j’ai été bercée par les histoires de Princes, de Princesses, et croyais en la magie de Noël … En grandissant, on comprend vite que le prince charmant ne viendra jamais nous emmener sur son cheval blanc… Qu’il existe un énorme décalage entre l’histoire de Cendrillon et la réalité et que le père noël n’était qu’un leurre, tout comme les contes et légendes qui nous ont bercés d’illusions … Mais pour autant, faut-il arrêter de rêver lorsqu’on est adulte ? Avec sa collection Merry Tales, Marie nous prouve que la magie existe encore et qu’il suffit juste d’y croire à nouveau, le temps d’une lecture…

Il était une fois…

Un prince, une princesse et un bonhomme de neige. Rien à voir ? Et pourtant si… Jean-Mi vous dirait même que, c’est vraiment mal barré comme début d’histoire. Avec Royal Cookies nous voilà partie dans un voyage hors norme. Un voyage au cœur du Palais Royal de Jadewood Valley, un tout petit domaine niché au cœur des montagnes, où le Prince Adrian va devoir faire des choix de vie qui vont aller à l’encontre de ses désirs, de son bonheur et de sa personnalité. Il est né Prince et a toujours œuvré pour le bien de tous, du royaume, et particulièrement, celui des enfants de la maison d’Ophélia. L’orphelinat du royaume dans lequel leur défunte mère passait le plus clair de son temps.

Aujourd’hui, c’est la princesse Anastasia qui prend le relais et qui, tout comme elle, conte chaque soir une légende aux enfants, sortie tout droit d’un grimoire hors d’âge transmis de mère en fille depuis des générations. Ce qui a le don d’exaspérer notre beau Prince Adrian qui refuse d’entrer dans son jeu et encore plus de laisser croire aux enfants que de telles légendes existent. Des sornettes ! Adrian a bien trop l’esprit cartésien pour se laisser abreuver de pareilles inepties. Cependant, il aime tellement sa sœur qu’il se laisse facilement avoir par cette dernière. Mais de là à l’écouter dire à des enfants que des êtres magiques peuvent venir nous sauver, faudrait pas pousser le bouchon un peu trop loin. La carotte est impossible à avaler. Toutefois… Adrian va bien devoir se rendre à l’évidence et va se retrouver face à ce qu’il a toujours sciemment occulté, ses propres désirs.

Et si la magie venait tout simplement du cœur ? Ou dans le reflet de l’âme de simples Dragibus ? C’est possible ça ? Une romance de Noël pas comme les autres que j’ai dévorée sans pouvoir m’arrêter et avec laquelle, il est fortement conseillé d’oublier toutes pensées rationnelles. Les pages se tournent les unes après les autres et on se délecte de chaque moment. C’est frais pétillant, doux et féérique. Avec Royal Cookies, Marie H.J nous vend de la magie, du rêve, de l’amour, de l’humour, des sentiments forts et des émotions qui ne manquent pas au rendez-vous. Le combo parfait d’une romance qui fait du bien autant au cœur qu’aux zygomatiques. Une recette parfaite aux ingrédients savamment dosés entre le côté drôle du récit, sa profondeur et les messages qu’il véhicule. Les joutes verbales s’enchainent, les répliques et les situations hilarantes nous font pouffer de rire à n’en plus finir sans que jamais cela ne devienne lourd. Puis cette douceur… tellement agréable, tellement magique….

Les personnages nous touchent dès les premiers mots, dès les premières phrases, ils nous emportent avec eux dans cette aventure enchanteresse au milieu d’un décor qui sent bon le frais, la forêt et les cookies. Que ce soit les principaux tout comme les secondaires, tous ont une place de choix et apportent leur pierre à l’édifice, qu’ils soient sur deux ou quatre pattes, ou aucune d’ailleurs… Bien sûr nous aurons une mention spéciale pour Jean-Mi, mais ça, vous l’aurez déjà compris 😉 Personnellement, je suis tombée en amour face au sourire d’Adrian. Vous ne pouvez pas imaginer comme j’ai aimé le voir sourire, heureux. Cet homme est tout simplement royal. Beau, tendre, juste avec des valeurs morales, mais aussi sociales. Il aime tellement son royaume qu’il est prêt à se sacrifier pour le bien de tous.

Une fois de plus Marie HJ nous offre un Héros complètement Banditissime et j’adore ça ! Il est juste parfait ! Un Prince quoi ! Sa relation avec sa sœur, Anastasia alias Queeny est extraordinaire et remplie d’un amour fraternel qui touche plus que de raison. Que ce soit avec Adrian ou les enfants dont elle s’occupe, la bonté de la Princesse n’est plus à prouver et ce n’est pas Bowie qui dira le contraire…

Qui est Bowie ? Là est toute la question 😉 Tout ce que je peux vous dire c’est qu’il est en mission Royale. Laquelle ? À vous de le découvrir et croyez-moi, cet intrigue est menée une fois de plus de main de maitre par Marie HJ qui ne cesse de me surprendre toujours et encore. D’ailleurs, à ce stade de mon avis, il est peut-être temps de ne plus réfléchir non ? Foncez lire cette magnifique romance accompagnée d’un bon chocolat et d’une assiette de cookies. Évitez cependant de vous installer près de la cheminée, car ce n’est pas très recommandé avec cette lecture. Et n’oubliez jamais que lorsque la vie nous offre une seconde chance, qu’importe le passé, qu’importe l’avenir, l’important c’est d’aller au bout de ses convictions et accéder de quelque manière que ce soit à ses rêves… Même un moment, juste pour un peu de bonheur. Et peut-être que…

Une romance de Noël atypique, extrêmement touchante qui vous fera fondre comme neige au soleil et qui est tout simplement Royalissime ! Merci Marie HJ de m’avoir une fois de plus emportée dans tes délires. D’un coup de plume magique, me voilà à lire tes récits irrationnels, mais O combien géniaux. Et le pire c’est que j’ai hâte du prochain 🙂 C’est grave ?

Extrait :

Dans la pénombre, je tâte mon corps retrouvé… Mes bourrelets. Euh ! Quoi ? Sans déconner ? Le bide que je me trimballe ! Tout flasque, tout moche ! Comme si ma peau flottait… Un cri strident s’échappe de ma gorge ! Ah, mais oui, j’ai aussi une voix ! Trop bien ! Et… Mon Dieu, ou n’importe quoi qui m’ait ramené à la vie, dites-moi que vous n’avez pas oublié l’essentiel ! Pitié !

Je baisse les yeux vers mon entrejambe, et… Alleluia ! Jouez hautbois, résonnez musettes ! Mon pénis est revenu ! Ô joie ! C’est la fête ! D’un bond, je me hisse sur mes pieds (oui, parce que j’ai des pieds, aussi) m’étire rapidement et me précipite vers l’orée du bois. Enfin, « précipiter » n’est sans doute pas le terme approprié. Je vacille, trébuche et avance dans une démarche un peu chelou, du fait de mes membres ankylosés. Mais peu importe, la grille est là ! Non loin. Liberté, j’écris ton nom2 !

– Euh, tu vas où comme ça ? Jean-Mi. Je l’entends encore ?

– Je rentre chez moi ! Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, on vient de me réhabiliter. Je me tire !

– À poil ?

– M’en fous ! N’importe comment du moment que je marche, je parle et j’ai retrouvé mon magnifique pénis !

L’avis de Charlotte sur Wicked Boss de Eva Baldaras


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Wicked Boss de Eva Baldaras aux Editions Addictives.

Titre : Wicked Boss

Auteur : Eva Baldaras

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Résumé :

Insupportable le jour, irrésistible la nuit !

Deux semaines en Espagne tous frais payés pour le boulot ? Dana saute sur l’occasion sans attendre !
Adieu New York, le froid, les tracas et son boss exécrable, à elle le soleil, la mer et la chaleur !
Premier souci : son boss est présent. Dans la chambre mitoyenne.
Deuxième souci : il l’a surprise nue.
Troisième souci : il est torride, sexy et déterminé à la faire succomber… quelles que soient les conséquences !

Mon avis :

Craqueriez-vous pour un patron aussi insupportable que torride ?

Dana part pour quinze jours en Espagne pour le travail avec ses deux collègues et amis, mais également avec leur boss. Jusqu’à présent, leurs échanges professionnels étaient houleux, mais uniquement par téléphone. La vraie rencontre, va-t-elle changer la donne ? La cohabitation risque d’être mouvementée !

Dana vient de se séparer de son compagnon. Elle veut tourner la page rapidement et ne compte pas se laisser abattre par la situation. Ce voyage professionnel tombe à pic. Seul bémol : la présence de son nouveau patron insupportable ! La jeune femme est plutôt sûre d’elle. Elle ne veut pas se laisser imposer un concept auquel elle n’adhère pas et elle compte bien se faire entendre.

Alejandro est le boss. Il veut le faire savoir et impose ses idées et ses règles, plutôt nombreuses ! Il aime qu’elles soient respectées. Il cache quelque chose, mais quoi ? J’ai eu envie de savoir rapidement… Mais patience…

Un jeu de séduction s’installe entre Dana et Alejandro, presque malgré eux. Leur raison prend parfois le dessus et les ramène à la réalité : patron/employée : impossible. Les conséquences seraient bien trop délicates à gérer. Se met en place alors une tension sexuelle palpable. Le désir qu’ils se portent est saisissant (attention aux petites culottes). Ils se cherchent et se repoussent autant que possible. Professionnellement, la situation n’est pas plus détendue.

Je me suis rapidement attachée aux personnages et plus particulièrement à Alejandro, probablement du fait du mystère qui l’entoure et qui semble lui compliquer la vie. L’alternance des points de vue est agréable et permet de bien les comprendre.

Les personnages secondaires Beatriz, collègue et amis de Dana et Mike, collègue et amis d’Alejandro et de Dana apportent leur contribution dans la suite des événements. Ils sont également attachants.

J’ai passé un très bon moment en leur compagnie. Cette romance est prenante, pas de temps mort et des rebondissements maintenant dans l’incertitude quant au dénouement.

Wicked Boss m’a permis de découvrir la plume entraînante et addictive de l’auteure, Eva Baldaras et me donne envie d’en lire plus. Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

« Il me domine de toute sa hauteur. Sa bouche, excessivement tentante, laisse miroiter un sourire ironique, pendant que je reste nue devant lui, la gorge sèche, mon hoquet repartant de plus belle. Lorsqu’il entrouvre sa bouche, j’ai l’impression que je suis un glaçon qui fond à vue d’œil…
Ces sensations sont nouvelles pour moi : elles me font peur.
Peut-on avoir une envie irrésistible d’un type que l’on n’a jamais vu avant ? Comme une attraction animale ? Un instinct primaire à assouvir ? Sans rien connaître de lui ?
Non, bien sûr que non.
Et pourtant, j’ai soudain tellement envie de lui…
Sa bouche se déporte vers mon oreille tandis que sa main prend appui contre le mur. Un frisson me parcourt l’échine. J’ai le souffle court, ma poitrine se soulève et se baisse très rapidement.
– Règle numéro deux : le nudisme est interdit ici, me chuchote-t-il.
Son souffle chaud me traverse comme une flèche le ferait dans mon cœur, et mon envie de lui devient plus forte.
Son regard brûlant se pose un instant sur mon corps, en le balayant de haut en bas. Ses yeux me donnent la sensation d’une caresse sensuelle. Il reporte son attention sur ma bouche, humecte ses lèvres, tandis que je me consume peu à peu.
« 

PAL et Whislist de la semaine du 09 au 15 Novembre !


Hello les étoiles, la team vous présente la PAL de la semaine. Une PAL remplie de sorties obtenues en service presse mais, aussi d’autres en Wishlist. Avec la participation des : éditions Addictives, Eva Baldaras, Lil Evans et Ludivine Hart –  Tamara Balliana & Olivia RigalJuno Publishing FranceBlack Ink & Ludivine Delaune Caroline CostaMarie H.J.Marie HayleBMR et Salomé HansonHugo Romans et Tara Jones.

  • Editions Addictives 

Avec la sortie numérique demain (09/11) de Wicked Boss le nouveau roman de Eva Bladaras.

Résumé : Insupportable le jour, irrésistible la nuit !
Deux semaines en Espagne tous frais payés pour le boulot ? Dana saute sur l’occasion sans attendre !
Adieu New York, le froid, les tracas et son boss exécrable, à elle le soleil, la mer et la chaleur !
Premier souci : son boss est présent. Dans la chambre mitoyenne.
Deuxième souci : il l’a surprise nue.
Troisième souci : il est torride, sexy et déterminé à la faire succomber… quelles que soient les conséquences !

Le 12 novembre, vous avez rendez-vous avec la sortie papier de Boss Affair. de Lil Evans. Si vous n’avez pas encore lu cette pépite en numérique, c’est l’occasion de vous l’octroyer en papier. Je vous invite à découvrir la chronique de Mya

Résumé : Rien n’est plus excitant que ce qui est interdit ! L’histoire de la petite employée qui craque pour son patron, tout le monde connaît ! Et ce n’est certainement pas Autumn, avocate de renom, qui se laisserait avoir. Alors, quand elle reconnaît en son nouveau boss l’inconnu avec qui elle a passé une nuit torride, c’est le choc ! Clarence, lui, n’est pas mécontent de cette coïncidence, au contraire : il compte bien faire succomber à nouveau la mystérieuse brunette qui hante ses rêves. Car même si elle ne veut plus rien avoir à faire avec lui, il est déterminé à relever le défi ! C’est le boss après tout, non ?

Ne ratez pas la sortie numérique du premier roman édité, Arrogant and Tatooed de Ludivine Hart le 14 novembre.

Résumé : Paparazzi et coup d’un soir avec une star : problèmes assurés !
Iris est fan de Carson Parker, un rappeur américain aussi connu pour sa musique que pour ses addictions et le nombre de femmes qui défilent dans son lit.
Alors quand Iris accepte de passer une nuit avec lui, elle se fait la promesse que cela ne se reproduira pas. Hors de question d’évoluer dans ce monde de sexe et de débauche, même avec le mec le plus canon de l’univers !
Mais Carson n’est pas de cet avis et est prêt à tout pour que la farouche Iris arrête de lui résister. Même à la convaincre de venir en Californie pour devenir sa community manager, et d’habiter chez lui !
Leur colocation s’annonce explosive ! Jusqu’où est prêt à aller Carson pour qu’Iris accepte enfin le désir qui les consume tous les deux ?

  • Tamara Balliana & Olivia Rigal

Rendez-vous le 10 novembre avec le 4e volet de la série Riviera Security, Goodbye Saïgon. Une série de romantique suspense à ne pas manquer.

Résumé : Saïgon 1974, une histoire d’amour entre un soldat américain et une jeune vietnamienne…
Si Mai Lan Duong a toujours voulu devenir détective, ce n’est pas seulement parce qu’elle a le goût de l’action. C’est aussi pour se donner les moyens de lever le voile sur un pan de son histoire, et celle de sa grand-mère tombée amoureuse d’un GI américain avant la chute de Saïgon.
Tombé sous son charme, Nathan Laporte, l’expert informatique de l’agence tropézienne de Riviera Security, l’aide dans sa quête pour retrouver ce mystérieux grand père au nom si commun : John Smith.
Quand Mai Lan disparaît alors qu’elle se trouvait à Saïgon dans l’espoir de recueillir plus d’indices, Nathan n’hésite pas une seconde : pour la retrouver, il saute dans le premier avion en partance pour le Vietnam escorté par d’autres membres de l’agence.
Leur enquête va les conduire sur des chemins d’autant plus insoupçonnés que des sentiments s’en mêlent, et s’expriment enfin au grand jour.

  • Marie H.J.

Le 10 novembre vous avez aussi rendez-vous avec la sortie du nouveau roman de Marie H.J. Royal Cookies, des contes de Noël pour adulte. Pour information, la version papier est déjà disponible.

Résumé : Organiser un concours pour désigner le prochain souverain du Royaume de Jadewood Valley ?Cette fois, la Reine a réellement perdu la tête. Adrian en est persuadé. Cependant, il n’est qu’au début de ce Noël qui ne ressemblera à aucun autre. L’arrivée de Bowie au palais, n’arrange rien à l’affaire. Surtout que cet énergumène, censé être le nouveau fiancé de sa sœur, n’a d’yeux que pour lui et se fiche éperdument de la belle Anastasia. Ce qu’elle semble ne même pas remarquer. Collant, bizarre et beaucoup trop sexy… Définitivement trop tentant, mais tellement interdit !Sans compter cette invasion de lapins blancs aux mœurs douteuses, un cousin machiavélique qui ne reculera devant rien pour arriver sur le trône, et un bon paquet de cookies en tous genres…Quelque chose ne tourne pas rond au sein de la royauté. Au-delà de la magie et du merveilleux, l’enjeu des Cookies Royaux pourrait bien être plus important qu’il n’y paraît. Un simple vœu adressé à une étoile un soir d’hiver pourrait bien changer à jamais l’existence de deux hommes que la vie semblait avoir oubliés.

Romance contenant des scènes de sexe à caractère explicite, réservée à un public averti.

  • Marie Hayle

Avec la sortie du nouveau roman de Marie Hayle, Private teacher en auto-édition. Une histoire intégrale, spin off indépendant de Lover Next Door .Pour en savoir plus sur ce dernier, je vous invite à lire la chronique de Mya

Résumé : Elle veut apprendre, il va l’initier. Julie veut retrouver confiance en elle, aller de l’avant, oublier ce que son ex lui a fait subir et se réapproprier son corps. Elle vient de le rencontrer et pourtant Jayden, chirurgien doué, mystérieux et très sexy, est celui qu’elle a choisi pour l’aider à se reconstruire. Cet homme accepte de lui enseigner les règles du jeu de la séduction, mais il cache aussi des secrets et ses propres blessures. Ses leçons pourraient bien s’avérer être aussi enrichissantes qu’intenses… Mais si la relation professeur-élève n’évoluait pas comme prévu ? Et si l’initié n’était pas celui qu’on croit ?

  • Juno Publishing France 

124205009_595594867835921_2520434417906520505_n

6 romances MM à découvrir chez Juno Publishing France.

Pour en savoir plus, c’est par ici Sorties Juno Publishing du 12 novembre

  • Harlequin 

Avec 12 sorties dans collection HQN qui viendront étoffer vos piles à lire. Pour en savoir plus, je vous invite à suivre le lien qui suit : Sorties 12 novembre

Pour Noël, je te veux toi de Lil Evans.

Résumé : ‘il veut la convaincre de lui laisser une chance, il va devoir se montrer très persuasif…
Léonie a toujours eu un sale caractère. Et, comme râler est l’un de ses passe-temps favoris, elle endosse à merveille son rôle de vigile dans le centre commercial de Philadelphie. Sauf quand son patron l’oblige à porter un costume de lutin ridicule pour célébrer les fêtes de fin d’année. Forcée de plaquer un sourire niais sur ses lèvres et d’endurer la visite de gamins insupportables, elle est à deux doigts de mettre le feu à la cabane du Père Noël. Mais, quand le petit Sailor vient s’asseoir sur ses genoux et lui réclame une nouvelle maman, Léonie en perd sa répartie habituelle. Sans compter le fait que Ford, le père du petit garçon, essaye par tous les moyens de lui plaire… OK, avec ces taches de rousseur sublimes et cette voix sensuelle, il est absolument canon. Mais ça ne suffira pas à faire tomber la muraille qui protège son cœur. Du moins, elle l’espère…

  • Black Ink éditions  

Avec la sortie numérique et papier le 13 novembre de Pas un mot de Ludivine Delaune.

Résumé : Bienvenue à Fishwood. Une ville paumée au cœur des États-Unis où les secrets sont bien gardés.
Caleb Kane est intelligent, sportif mais effacé. Son avenir tout tracé lui déplaît.
Hannah Laurens est populaire, mystérieuse mais ténébreuse. Son passé a façonné un futur qui l’indiffère.
Il n’ose prendre le contrôle sur son destin, elle est forcée de subir le sien.
Un jeu aussi curieux qu’inattendu s’installe entre eux.
Éblouis par la nuit, aveuglés par l’obscurité, ils vont apprendre que la lumière jaillit là où on ne l’attend pas…

  • Caroline Costa 

L’auteure vous donne rendez-vous le 13 novembre pour découvrir Pauline. Elle fait partie d’une attachante bande de filles appelée le « Gang of Girls », des amies liées depuis l’enfance. Six filles. Six caractères différents. Six histoires pleines d’émotions et de passions !

Résumé : Son défi à elle : lui faire accepter son héritage…Sa volonté à lui : le refuser en bloc !

Après le décès de son mentor, un homme influant du monde de la finance, Pauline n’hésite pas à tout entreprendre pour faire respecter ses dernières volontés.

Chanteur à succès, Grégoire ne veut pas quitter sa vie confortable aux Antilles en acceptant les termes du testament.

Il pense pouvoir se débarrasser de Pauline facilement.

Grossière erreur ! Leur première rencontre est électrique.

Mais est-ce vraiment la toute première fois qu’ils se voient ? Pourquoi cette impression de déjà-vu entre eux ?

  • BMR 

Le même jour, c’est aussi la sortie de Protezione, le 4e volet de Pole position de Salomé Hanson.

Résumé : A la suite d’une relation toxique, Giulia a érigé une barrière autour de son cœur. Les hommes, c’est fini  ! Même le gentil Luca, au charme dévastateur, ne la fera pas capituler.
Luca, quant à lui, doit se concentrer sur les courses de moto s’il veut décrocher le podium. Il n’a pas de place pour une relation dans sa vie. Mais son coup de foudre pour la belle Giulia vient tout chambouler… Surtout lorsqu’il apprend le retour de l’ex de Giulia  : sa belle au visage d’ange est en danger, Luca fera tout pour la protéger.

  • Wishlist 

Le lien de Tara Jones, une sortie de Hugo Romans qui me tente beaucoup ayant déjà lu tous les livres de l’auteure, je ne pourrai résister à ce nouveau titre à son actif.

Résumé : Ils n’ont absolument rien en commun ! Pour Luke, depuis la mort de sa sœur, l’amour est synonyme de perte et de douleur. Il est déterminé à ne laisser entrer personne dans sa vie.
Justine derrière une attitude de femme libre, cache un petit cœur romantique et croit aux histoires d’amour avec un happy-end.
Dès leur première rencontre, un désir irrépressible grandit entre eux, les consume, les dévore peu à peu jusqu’à craquer.
Entre eux, ce sera du sexe et rien d’autre ! Ils étaient d’accord. Mais parfois, il suffit d’un petit grain de sable pour que votre vie soit complètement chamboulée. Surtout quand ce petit grain de sable se concrétise par la venue d’un bébé… et crée un lien indestructible entre deux personnes.
Comment s’en sortiront-ils ?

Merci les étoiles pour votre fidélité, la team vous souhaite de bonnes lectures. Prenez soin de vous !

124656288_366782234649065_7847636594186281415_n

Twist à Saint Tropez ( Riviera Security #3) du quatre-mains Tamara Balliana et Olivia Rigal !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Twist à Saint Tropez, le 3e tome de Riviera Security du quatre-mains Tamara Balliana & Olivia Rigal. L’aventure se poursuit avec une belle dynamique même si c’est la tension a chuté d’un niveau mais d’autres ingrédients délicieux viendront relever le défi de vous conquérir !

Titre : Twist à Saint Tropez

Auteures : Tamara Balliana & Olivia Rigal

Editeur : Auto-édition

Genre : Comédie romantique

Broché : Lien d’achat

Résumé : À Saint-Tropez, les paillettes cachent parfois de sombres secrets
Mis au repos forcé, suite à ses blessures, Andrea Bianchi ne peut s’empêcher de venir régulièrement à l’agence tropézienne de Riviera Security pour garder le contact avec son équipe, et surtout un œil sur la nouvelle assistante, Madison.
Le plan de Madison Dylan était de profiter de l’été à Monaco auprès de Ted Carter, mais ce dernier en a décidé autrement : c’est à Saint-Tropez qu’elle devra faire ses armes.
À l’agence, même si Andrea n’a pas l’air ravi de sa présence, les premiers pas de la jolie brune se passent plutôt bien… jusqu’à l’arrivée de Mai Lan, une nouvelle recrue.
Madison, ayant pris l’initiative d’enquêter seule sur une série de cambriolages, découvre que cette affaire est bien plus complexe qu’elle n’y paraît. Encore novice dans le métier, elle va comprendre que l’esprit d’équipe est indispensable pour trouver les clefs de l’énigme. Mais remportera-t-elle celles du cœur d’Andrea ?

L’avisdeMya :

Dans ce 3e tome de la sérié Riviera Security, la tension a chuté d’un level mais, il n’a pas manqué de nous emporter dans une aventure dont les héros ne sont que Madison, l’intrépide et pas moins combative sœur de Kenneth, le personnage clé de French Escapade et Andrea dont le personnage nous est resté un peu méconnu aux derniers opus. Mais dans ce tome, les masques vont tomber et révéler un visage bien plus intéressant et fascinant que celui qu’on avait vu. Cette fois-ci, cap sur Saint-Tropez, la presqu’île des mirages ! Là où naîtra la carrière de détective de Madison, là où elle se retrouvera, connaîtra les affres de la jalousie, de l’amour mais aussi la face cachée de la jeunesse dite dorée de Saint Trop.

Madison a pris ses fonctions en tant qu’assistante au sein de la Riviera Security sous la gérance d’Andréa au lieu de Ted Carter, son béguin de toujours, comme elle l’espérait. À peine arrivée, qu’elle se retrouve au cœur de l’action d’une série de cambriolages qui finiront par un meurtre. N’écoutant que son instinct, Madison qu’on croyait fragilisée par sa dernière mésaventure, fonce dans la mêlée pour assister l’équipe dont la réputation est mise à mal. Chemin faisant, elle gagnera en maturité, apprendra à affûter son instinct et avec sa logique infaillible, se découvrira un don pour résoudre les équations complexes. À Riviera Seurity, elle connaitra le sens du terme famille et y trouvera sa place qu’elle a longtemps cherchée, le travail d’équipe et surtout sa confiance en elle et sa voie. Mais pas que… Elle découvrira aussi le désir et l’amour pour la personne improbable et sur lequel elle n’aurait jamais parier, quelqu’un qu’elle pensait détester.

Ne dit-on pas qu’entre l’amour et la haine il n’y a qu’un pas ?

Enquêter sur les crapules de Saint Tropez a réuni ces deux âmes perdues et écorchés par les épreuves de la vie, par ce fait, ils ont appris à se connaître, à se découvrir et aussi à lâcher prise. L’amour est à leur porte, inévitable et évident, le laisseront-ils entrer dans leurs cœurs au risque de tout perdre ?

Encore une superbe aventure que nous offre le quatre-mains. Que ce soit à Cannes, en Italie ou à Saint Tropez, le plaisir est toujours le même. Il suffit de forcer la porte de Riviera Security pour découvrir le met délicieux que les auteures nous ont brillamment concocté. Un troisième volet tout en douceur et axé plus sur la romance au grand plaisir des fans. Un volet dans lequel la parole est donnée aux deux personnages clés, introduisant aussi la pomme de discorde pour relever le goût de ce jeu addictif qui s’est installé entre Madison la rebelle et Andréa le protecteur !

Bref, je vous invite à découvrir cette saga qui mêle romance et suspense avec brio, en bonus, deux plumes harmonieuses et talentueuses ! L’aventure se poursuit avec une belle dynamique même si la tension a chuté d’un niveau mais d’autres ingrédients délicieux viendront relever le défi de vous conquérir.

A découvrir dans la même série :

French escapade  Chronique de Mya

Italian Pursuit Chronique de Mya

123831360_1547224242129360_6910723054339385092_n

De la nuit à la lumière de Caroline Costa chez Elixyria !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur De la nuit à la lumière de Caroline Costa. Une romance contemporaine dont l’intrigue est menée haut la main et qui a tous les ingrédients pour séduire le lecteur. Je vous recommande cette lecture qui a été inédite pour moi mais m’a totalement conquise !

Titre : De la nuit à la lumière

Auteure : Caroline Costa

Editeur : Elixyria

Genre : Romance Contemporaine

Broché : Lien d’achat

Résumé : En Italie, elle visite des lieux interdits.

À Oslo, il doit succéder à son père.

Leur seul point commun : braver les exigences de leurs familles. Leur rencontre fracassante en pleine nuit n’est qu’un hasard. Entre la jeune rebelle et l’héritier des cliniques familiales, la relation est électrique.

Elle le provoque, il a du répondant !

Réussiront-ils à s’apprivoiser ?

L’avisdeMya

De la nuit à la lumière, un titre qui colle parfaitement à cette histoire des plus surprenantes que nous offre là Caroline Costa. Ayant lu presque tous ses livres, je décèle une évolution palpable dans son style. Le thème abordé y est sûrement pour beaucoup dans ce changement de cap dans cette histoire. L’auteure m’a surprise, car, rien ne présageait l’univers que l’auteure aborde, heureusement avec dextérité comme à son habitude.  Tout ce qui se rattache à l’urbex n’est pas ma tasse de thé mais, j’avoue que Carolina Costa m’a bien eue sur ce coup-là. Elle m’a donné envie d’aller explorer les vieilles demeures abandonnées qui pullulent dans ma région, aller à la rencontre du passé et leur fantômes, m’offrir une folie passagère même si ce n’est que pour quelques heures, le temps d’une lecture par exemple.

L’auteure nous embarque pour un voyage dans deux pays aux antipodes. La Norvège et L’Italie. Mais pas que… Même les héros n’avaient rien en commun de premiers abords. À part, l’attirance qui les unit, les anime. Comment construire une histoire dans ce contexte ? Un défi perdu d’avance, pas vrai ? Et pourtant… C’est un challenge que seule une plume aguerrie peut gagner et haut la main. La suite me le confirme.

Pia est une personne bienveillante, solaire mais ne reste pas moins mystérieuse. Elle est dotée d’un esprit ouvert, passionné et aventureux. D’un caractère ombrageux et bien trempé aussi, mais un brin fragile si on creuse un peu sous sa cotte de mailles qui la protège du monde extérieur. Elle aime son indépendance, la photographie et surtout de nuit où elle peut s’adonner à sa passion nocturne. Une passion désavouée et clandestine mais, l’excitation de la découverte, l’adrénaline que lui procurent ces explorations et sa fascination pour ces lieux abandonnés sont plus fortes que d’autres considérations de bienséance ou légales. Sa passion, sa seule folie, c’est ce qui compte le plus pour elle. Elle a tourné le dos à ce qu’elle avait de plus cher, braver les interdits, pour l’exercer en toute liberté et sans contraintes. Jusqu’à Lui…

Nils, quant à lui, il n’y a pas plus posé ni plus réfléchi que lui. Déterminé, intelligent et d’un esprit concurrent et pragmatique lui ont permis de reprendre les affaires de la famille et y réussir avec brio. Tout est calculé dans sa vie, chaque pas entrepris est mesuré, chaque décision est évaluée, peser les pour et les contre, c’est son dada. Même ses choix en ce qui concerne sa vie privée et sexuelle sont prémédités et planifiés d’avance. Une vie loin d’être délirante. Jusqu’à elle…

Pia et Nils viennent de deux mondes différents, des modes de vie différents. Tout les oppose. Niveau caractère, classe sociale, fréquentation, l’univers dans lequel ils évoluent. Et pourtant… Leur attirance n’est que plus forte, plus démentielle, qu’ils n’essaient même pas de la renier ni de la contrer. Exit les défiances, la méfiance, les joutes verbales explosives des premières rencontres. Le temps de se jauger, de se découvrir, d’éprouver leurs sentiments, pousser leurs limites, ils se sont laissés submerger par cette déferlante de sentiments et de désir qui les a pris de plein fouet, jusqu’à ce que les ennuis pointent leur nez ! Pia est acculée, sa passion n’est plus son allié, ni une faim à apaiser. Elle est devenue sa pire ennemie et devrait quitter le pays avant que sa situation n’empire. Se réfugier dans les bras de Nils lui a semblé jusqu’ici être une bonne idée. S’était-elle trompée ?

Comme à son habitude, Caroline Costa nous embarque dans un univers différent, exotique mais non moins surprenant. Positivement, j’entends évidemment. Une histoire qui met en scène un amour complexe dans un cadre insolite et fascinant dit urbex. L’auteure donne la parole à tous ses personnages, inédit dans son style aussi, mais non moins intéressant, même si c’était au détriment d’un petit plus sur l’évolution de l’histoire des protagonistes clés. Mais c’est loin d’être dérangeant, bien au contraire. Le romantisme n’a pas dévié d’un iota malgré cette nouvelle donne qui confère un peu plus du charme à sa belle plume. Son écriture est toujours aussi soutenue, imagée qu’on peut facilement s’approprier les lieux et les ressentis de ses personnages. Un style envoûtant et dégage cette douceur que j’affectionne particulièrement dans ses histoires.

Bref, un super moment de lecture que je ne peux que vous recommander même si vous n’êtes pas trop fan du thème. La plume de Caroline Costa, comme à son habitude, vous donne rendez-vous avec un voyage émotionnel prenant, une histoire authentique et un univers qui vous fera surfer dans des méandres urbains. Un cadre qu’elle a maîtrisé au point de me le faire aimer; et ce n’est pas rien. J’aime essayer de nouveaux genres mais je ne pensais pas aller si loin Alors merci à toi, Caroline pour cette nouvelle experience à ton actif ainsi qu’au mien !

123924429_380435989824686_3079373566884421072_n

L’avis de Charlotte sur You… and Me – Tome 3 : Un hiver tourmenté de Emilia Adams


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur You… and Me – Tome 3 : Un hiver tourmenté écrit par Emilia Adams et publié chez So Romance.

Titre : You… and Me – Tome 3 : Un hiver tourmenté

Date de parution du tome 4 : le 4 décembre

Auteur : Emilia Adams

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook : 5,99 €

Broché : 14,90€

Résumé :

Qui est l’expéditeur de ces terribles enveloppes rouges ?

Adrian et Zoé sont prêts à passer leur premier Noël en amoureux. Leur amour se consolide au fil des jours, ils envisageraient même de passer à l’étape suivante… Mais le mystérieux expéditeur des enveloppes rouges continue à les poursuivre. Qui peut-il être ? Pourquoi s’acharne-t-il autant sur Adrian ? Le silence inquiétant de Léa le trouble. Adrian est partagé entre son envie de découvrir la vérité et la nécessité d’assurer la sécurité et le bonheur de sa tigresse. Mais arriveront-ils à fuir ce danger pesant ?

Mon avis :

L’auteure nous entraîne dans un troisième tome entre tensions et amour.

Adrian et Zoé se préparent à passer leur premier Noël en couple. Une étape importante pour leur vie à deux. La douceur des fêtes est cependant troublée par les menaces que reçoit Zoé et par Léa qui reste un mystère pour Adrian. Qui s’en prend à eux ? Pourront-ils comprendre d’où viennent ses menaces pour vivre enfin sereinement ?

Ce troisième volume démarre comme le précédent avait fini plein de suspense. Telle une tornade Adrian et Zoé font face à de multiples événements déstabilisant, de doutes et d’éléments inconnus. Le suspense est présent tout au long de ce tome. Adrian et Zoé essaient de construire leur relation au milieu des questions qu’ils se posent. Et ce n’est pas chose simple pour eux avec Léa est qui comme une ombre gravite autour du couple et vient troubler leur vie et la réception de menaces. Tous les personnages me paraissent suspects désormais, a qui faire confiance ? L’intrigue est bien menée et rend l’histoire intense.

Adrian et Zoé ont chacun un petit côté agaçant et en même temps ça m’amuse de les voir comme chien et chat. Adrian est vraiment obsédé, je n’aime pas particulièrement sa lourdeur, mais ça fait partie du personnage.

Une fois de plus, l’auteure, Emilia Adams, nous laisse sur une fin des plus frustrante qui ne laisse d’autre choix que vouloir continuer la lecture de cette saga.

Merci aux éditions So Romance pour ce service presse terriblement addictif !

Extrait :

— Putain ! C’est quoi ça ? hurlé-je en le jetant à terre.

Je retourne Zoé comme une crêpe. Elle a les paupières closes. Ses cils sont imprégnés de larmes, ses joues sont d’un rose poudré et ses lèvres vibrent à une vitesse folle.

— Qui t’a donné ça ? aboyé-je comme un malade.

Je la secoue par les épaules pour qu’elle réagisse. Ses paupières oscillent.

— Ouvre les yeux !

— Arrête, Adrian ! Tu vas me faire vomir ! Je ne suis pas bien. Je viens de faire un malaise.

Un malaise ? Bon sang, je n’étais même pas là quand c’est arrivé !

Un mélange de tristesse et de colère colore ses iris vert émeraude en une teinte noire.

— Laisse-moi seule.

Quoi ? Mais pourquoi ?

Elle repousse violemment mes mains et se lève d’un bond. La voilà partie. Putain ! Mais merde ! Qui a envoyé un tel mot ? Qui l’avait prévenue ? Elle ne m’a jamais dit que quelqu’un l’avait menacée.

J’enfouis une main dans ma chevelure tout en donnant un coup de pied imaginaire devant moi. Je peste quelques grossièretés puis quitte la chambre à mon tour. Je la trouve dans le salon, contemplant la vue depuis la fenêtre, les bras croisés. J’avance vers elle, mais je fais un pas en arrière en découvrant une photo sur le canapé. Putain ! C’est quoi ça ? Je fronce les sourcils en la prenant. Je vais faire un malaise ou plutôt une crise cardiaque. Je crois qu’il va me falloir un défibrillateur pour m’en remettre.

Je m’assieds, complètement offusqué. Je regarde attentivement cette photo. Putain de merde !

L’avis de Carine sur Dual Love, un roman de Shirley J. Owens chez Plumes du Web


Titre : Dual Love

Auteur :  Shirley J. Owens

Genre : Romance

Editions : Plumes du Web

Ebook : 5.99 €

Broché : 18.90€

Résumé : Depuis que son ex l’a quitté, Max ne cherche plus l’amour. Mais quand il doit trouver, dans les plus brefs délais, une « gentille » copine qui l’aidera à se réconcilier avec la femme de son meilleur ami, il n’a plus vraiment le choix. Malgré lui, le voilà propulsé sur un site de rencontres où il découvre, horrifié, que la meilleure candidate compatible se révèle être Miss Teigne, sa voisine d’en face. Sauf que cette jeune femme a autant de charisme et de chaleur humaine qu’un molosse à qui on aurait piqué son os. La mode et le maquillage, ce n’est pas vraiment son truc. Pressé par le temps, Max va devoir prendre une décision, qu’il va vite regretter. Car Miss Teigne a un secret et ce n’est pas une, mais deux personnalités que Max va devoir gérer. Entre la douce Samantha et la sexy – et non moins provocatrice – Jessica, Max a de quoi perdre la tête !

Mon avis :

Depuis sa séparation avec Natacha, Max a du mal à remonter la pente. Elle a été la seule femme à lui permettre d’oublier d’où il venait… Aujourd’hui il n’est certes pas heureux, mais l’apprentissage de la gestion de la salle de boxe l’occupe assez lors de son temps libre pour ne pas penser qu’il lui manque l’amour dans sa vie. Pourtant son meilleur ami Mickey ne l’entend pas de la même oreille. Depuis Natacha, sa femme est en colère contre Max et ils sont obligés de se voir en catimini. Pour Mickey, Max doit absolument se trouver une petite amie et rentrer à nouveau dans les bonnes grâces de sa femme. Et pour se faire, quoi de plus simple que de l’inscrire sur un site de rencontre…

Max est un homme entier qui a vécu bien trop de galères depuis qu’il est tout simplement né. Il n’a jamais trouvé vraiment sa place et trop souvent utilisé ses poings pour extérioriser ses démons. Son seul repère dans sa vie à toujours été Mickey avec lequel il a fait les quatre cents coups, et coups est à prendre au sens propre, comme au figuré. Sa demande l’insupporte, mais il lui doit bien ça. Trouver la petite amie idéale sur un site pourquoi pas, juste le temps de faire bonne figure auprès de la femme de son meilleur ami. Mais sur le dit site, Max va avoir une drôle de surprise…. Sa voisine qu’il surnomme Miss teigne y est aussi, et leurs profils correspondent à la perfection. Mais comment est-ce possible ?!!

Dual love est une romance qui sort des sentiers battus et nous offre un univers très complexe pour une romance. Lorsqu’on ne lit pas le résumé, je trouve que cela en est même, déstabilisant. Un récit plein de nuances et d’ambivalences qui flirte entre lumière et obscurité créant une atmosphère parfois même anxiogène pour le lecteur.

Max va faire la connaissance de Sam, mais aussi de Jessica. L’une est une vraie teigne qui se cache sous des vêtements difformes et parle à peu de monde, l’autre est une beauté tentatrice et bien trop sexy pour laisser Max indifférent malgré qu’elle l’insupporte. Toutes deux vraiment différentes tout en étant pour autant, identiques… Le mécanisme de protection qui s’est instauré entre elles régit leurs vies, mais dans quel but ? Max va vite perdre la boule entre les deux jeunes femmes, mais en aucun cas, Il ne baissera les bras. Il a fait une promesse à Sam et compte bien s’y tenir malgré sa vie déjà chaotique. Sa voisine se cache peut-être sous une armure pas commune et très complexe, mais hors de question de la laisser se faire manipuler par Jessica qui lui gâche complètement la vie.

Shirley J nous offre une trame bluffante ! Lorsqu’on débute notre lecture, on ne s’attend pas à un contenu aussi sombre, tourmenté et à la fois, plein d’espoir. Un intrigue douloureuse, pleine de mystères et de rebondissements pour le lecteur qui se laisse porter. Personnellement, pas eu de surprise en ce qui concerne la chute, mais tous les à côtés ont fait que la lecture reste néanmoins intense et très touchante. Puis pas de surprise, s’est vite dit, car on ne sait pas vraiment si on a raison ou pas jusqu’à ce que l’auteure décide, d’elle-même de nous fournir ses réponses. On s’interroge beaucoup dans cette lecture et réfléchit non-stop sur la psychologie des personnages qui est assez saisissante dans ce récit. Et je vous avoue que j’aime ça ! Il est clair qu’à force de chercher, on finira par trouver, mais, le cheminement qui mène nos héros d’un bout à l’autre reste lui très prenant. Sans s’en rendre vraiment compte, nos protagonistes vont chercher dans leurs enfers ce qu’il y a de bons en eux et l’offrir à l’autre. Malheureusement, ils feront aussi ressortir ce qu’il y a de pire. Ils cohabitent avec leurs démons, leurs failles et leur peines, et c’est cet axe de la trame que j’ai particulièrement aimé. Notamment, avec les personnages féminins dont la dualité n’a jamais été aussi palpable et atypique dans une romance.

La plume de Shirley J. Owens m’a embarquée et conquise, même si parfois j’en aurais voulu un peu plus. Le sujet principal reste lui bien traité de A à Z et c’est ce qui est le plus important, même si l’auteure avoue y prendre quelques libertés qui ne sont pas dérangeantes. Si l’on reste sur notre faim en ce qui concerne l’univers dans lequel évolue nos protagonistes, l’épilogue lui, nous offre une vraie fin sur la relation et l’intrigue. Un épilogue qui m’a apporté pour ma part, la plus grosse émotion du roman en me tirant même, une petite larme.

Un grand merci à Shirley J Owens pour cette lecture originale ainsi qu’à Plumes du Web pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

« Cette fille m’emmerde. Je pourrais la planter là, maintenant, mais je sens que ce serait une mauvaise idée. Je monte les marches deux par deux pour l’attendre à l’étage au-dessus. Je m’installe sur les marches et je l’observe souffrir avec un plaisir évident. Mon sourire éclatant engendre quelques commentaires acides de sa part. Qu’elle grogne, qu’elle aboie ou qu’elle marmonne si cela lui chante, je m’en moque !

— Tu m’as raccompagnée. Maintenant, je n’ai plus besoin de ton aide.

— Je n’en doute pas une seconde.

— Tu comptes jouir du spectacle encore longtemps ?

— Sans toi, je serais en train de tripoter les seins d’une belle blonde pendant que je lui fourrerais ma langue dans la bouche, donc… oui. Elle me décoche un regard assassin qui me fait ricaner.

— Vous, les mecs, vous êtes d’un romantisme épouvantable.

— Oh, mais je peux me la jouer poète quand je veux…

— Je meurs d’envie d’entendre ça. Je vois bien que non. Mais rien que pour la faire suer, je me concentre. Je prends une profonde inspiration et me lance dans une improvisation digne d’un grand orateur de pièce de théâtre :

— Toi, ma belle amie ! Toi, ma douce chérie ! Quand ma queue frétille, je sais que je peux te culbuter comme dans un jeu de quilles !

— C’est pathétique.

— Je peux faire mieux.

— Je m’en passerai volontiers. Pour s’éviter la torture de nouveaux vers, elle reprend son ascension aussi vite qu’elle peut. Autant dire à la vitesse d’un escargot au galop. Je n’ai pas dit mon dernier mot. Je me lève tandis qu’elle me contourne et je grimpe à ses côtés avec la ferme intention de lui dévoiler tout mon catalogue de poésie. Je prends mon pied à glisser les mots « queue » et « chatte », ce qui fait bouillir ma voisine. Je me retiens d’éclater de rire devant sa mine offusquée.

Encore une prude !

Extrait de Dual Love Shirley J. Owens

L’avis de Mélissa sur Je Creuserai Ta Tombe d’AB. Blackwood en Auto-Edition


Hello les étoiles, Mélissa vous présente son avis sur Je Creuserai Ta Tombe d’AB. Blackwood. Un roman renversant et émotionnellement bouleversant écrit par une auteure qui nous prouve encore qu’elle excelle dans son domaine.

Titre : Je Creuserai Ta tombe

Auteur : AB. Blackwood

Edition : Auto-édition

Genre : Thriller

 

Résumé : SON BÉBÉ A DISPARU. EST-ELLE COUPABLE ?

Valentina Jones mène une vie en apparence parfaite. Mariée à un brillant avocat, rédactrice en chef d’un magazine à succès, jeune maman : elle a tout pour être comblée. Mais derrière ce bonheur de façade, elle sombre dans l’alcool et la dépression. Quand son bébé disparaît de leur villa, alors qu’il dormait sous sa surveillance, Valentina plonge dans un véritable cauchemar…

L’avis de Mélissa :

Valentina a tout pour mener une vie de rêve. Un mari, Alec, qui tout comme elle, a une excellente situation professionnelle, ce qui leur a permis de s’offrir une sublime demeure à Bruxelles, Prince, un adorable golden retriever et depuis quelques mois, le petit Hugo qui vient parfaire cette famille. Comment ne pas être comblé ?…

La vie d’une femme change considérablement après la naissance d’un enfant. Et cette jeune maman va vite en prendre conscience. Fini les moments pour soi, les priorités ne sont plus les mêmes, parfois même le couple en prend un coup, la fatigue s’impose … Tant d’éléments qui vont pousser Valentina à trouver un exutoire : l’alcool. Petit à petit, elle va prendre goût à ce plaisir qui au premier abord, aurait dû rester occasionnel et sombrer.

Je creuserai ta tombe se déroule en deux parties. Dans la première, nous découvrons la descente aux enfers de cette femme qui avait pourtant tout pour elle. La chute qu’elle a débutée semble lente, profonde et sans fin. Valentina devient une autre femme. Elle est mal dans sa peau, n’a plus confiance en elle, et plonge bras devant dans la dépression. Folie, doutes, voilà son quotidien à présent. Elle délaisse complètement le petit Hugo, qui heureusement reçoit toute l’attention de Candice, sa nounou.

Ici, AB. Blackwood pose le cadre. Elle nous embarque dans un climat pesant avec maîtrise. Chaque mot choisi, chaque comportement décrit, nous emporte dans un tourbillon infernal. Il me semble très difficile de pas ressentir la détresse de Valentina. Impossible de rester indifférente à ses idées noires, son ressenti et même ses actes. En tant que maman, j’ai senti son désespoir. J’ai eu de la peine pour cette femme, voir de la pitié, puis elle m’a mise en colère. Comment une mère peut-elle ne pas chérir la plus belle chose qu’il soit à savoir son propre enfant ?

Puis vient la deuxième partie. Hugo a disparu ! C’est une tout autre dimension qui s’offre à nous. Nous découvrirons une Valentina différente, une femme qui a pris conscience de la valeur de ce qu’elle a perdu et qui est prête à assumer et assurer son rôle de mère… mais n’est-il pas trop tard ? C’est là que l’auteure, commence à jouer avec notre esprit…

Un cap est franchi, on commence à respirer plus aisément et le scénario commence à se dessiner dans notre tête. On voit déjà les rayons du soleil venir éclaircir le climat morose qui planait… Mais voilà, AB. Blackwood n’en n’est pas à son coup d’essai, et encore une fois c’est une claque magistrale qu’elle m’inflige à l’issue de cette lecture. Vous voulez savoir pourquoi ? Venez le découvrir par vous-même !

Cette auteure a un don ! À chaque fois que je la lis, je franchis la barrière qui sépare le réel et le fictif pour me retrouver en immersion dans l’histoire. Je la vis, la ressens comme si j’y étais. Les causes ? Sa plume captivante ainsi que son aisance à installer le climat idéal afin de vous happer et de vous faire basculer dans son univers comme si vous en étiez l’héroïne, son talent à semer le doute dans l’esprit du lecteur mais surtout ses intrigues justes spectaculaires.

Je creuserai ta tombe, est un livre renversant, émotionnellement bouleversant écrit par une auteure qui nous prouve encore qu’elle excelle dans son domaine.

Je remercie encore une fois AB. Blackwood pour ce service presse, pour la confiance qu’elle m’accorde depuis Murder Game, mais aussi pour sa patience.

Je vous invite également à découvrir, Murder Game et 666 Les Murmures du Diable.

Aucune description disponible.

L’avis de Carine sur L’homme de la Sierra, un roman de Pauline Libersart


Titre : L’homme de la Sierra

Auteur : Pauline Libersart

Genre : Romance historique

Editions : Audélo Editions

Ebook : 3.99€

Broché : 14.00€

Résumé : 

Californie 1866 – Quand une belle Sudiste doit cohabiter avec un cowboy solitaire.
La guerre de Sécession a ruiné et détruit la famille d’Amélie. Pour survivre, la jeune femme se voit contrainte de quitter Charleston et de faire le dangereux voyage vers Sacramento. Suite à un accident de diligence, elle se retrouve seule et sans ressource au coeur des montagnes de la Sierra Nevada.
Un rancher taciturne, croisé par hasard, lui offre sa protection, mais elle aura un prix…

Mon avis écrit par #Carine : 

L’homme de la Sierra. Une magnifique lecture qui m’a complètement happée d’un bout à l’autre sans m’en rendre compte. Il fait partie de ces romans tellement agréables à lire, qu’on ne peut le poser sans être arrivé au mot fin.

Amelie ne s’attendait sûrement pas, en débutant son périple, à tomber sur un Rancher aussi taciturne et énigmatique que Dallas. Perdue, face à ce qu’il l’attend pour atteindre les terre de l’Ouest, mais aussi perdue dans sa vie, elle va accepter ce qu’elle pense être la meilleure chose pour une femme dans cet univers qui ne laisse pas la place à la chance. Pourtant la chance, Dallas a toujours fait en sorte de la traquer, la provoquer pour arriver à ses fins. En sera-t-il de même face à Amelie ? Il compte bien la garder près de lui, mais comment s’y prendre ? Amelie a bien trop de classe, d’éducation, elle est bien trop jolie aussi et il ne pourra jamais lui offrir la belle vie qu’elle a toujours connue dans son monde doré. Pourrait-elle trouver sa place au milieu de ces terres sauvages qui s’étendent à perte de vue, elle, la belle demoiselle du Sud ? Et surtout auprès de lui, alors qu’il est complètement asocial, enfermé dans ses démons et son travail, plus à l’aise avec les bêtes que les être humains et encore plus muet qu’une tombe… Deux êtres que tout oppose au milieu de la Sierra qui vont devoir remettre en question leurs modes de vie et bien plus encore…

L’homme de la Sierra est une magnifique romance historique qui nous dévoile une histoire d’amour peu commune. J’ai énormément aimé la manière dont cela s’est déroulé dans une douceur extrême malgré les dangers et l’inconnu que vivait Amélie. Chacun apprivoise l’autre, mais sans jamais vraiment savoir ce qu’ils ressentent. Étudiant chaque geste, chaque parole, chaque frémissement… Chaque silence. Dallas est un homme très difficile d’accès et mutique. Lorsque Amelie l’a rencontré, on faisait face un homme froid, impénétrable, mystérieux et à la fois, doux et prévenant envers elle. Un contraste qui ne permettait pas à Amelie de le cerner. On pourrait nous aussi, avoir du mal, mais ayant accès à ses sentiments et ses pensées, on ne peut que succomber, sans même tout connaitre de lui. Il dégage une sorte de confiance apaisante malgré ses airs bourrus. Pourtant, dès leur arrivée au Ranch on va douter. L’auteure met en place la scène qu’il faut pour qu’on se demande si notre point de vue était vraiment le bon. Mais Pauline Libersart va se servir du passé d’Amelie pour nous situer les conditions de la femme après la Guerre de Sécession et comprendre le comportement de notre beau Rancher. Il ne faut pas oublier que nous sommes en 1866 et que ce qui va se dérouler dans ce ranch est en parfaite adéquation avec l’époque. Alors, on fait comme Amelie. On se dit que finalement, elle en a de la chance d’être tombée sur lui et pas un autre, ou encore des autres. Et puis nous on sait. On découvre Dallas sous son vrai jour qui n’a, certes, rien en commun avec un prince charmant, mais on le comprend et on aimerait même tant l’aider à se dévoiler. Si seulement Amelie pouvait savoir ! Si seulement, il pouvait lui parler et dire ce qu’il pense !

Elle n’a malheureusement pas les codes pour déchiffrer cet homme auquel elle s’attache un peu plus chaque jour. Les semaines passent et elle n’est plus certaine de rien. Est-elle là car il la désire ? Elle ou une autre… Se pourrait-il que ce soit pareil pour lui ? Tout est vraiment confus et complexe dans sa tête. Tout se mélange entre la mort de ses parents et la colère qu’elle vouait à sa mère pour l’avoir mise dans cette situation. La perte de son immense demeure, son mode de vie qui n’a plus rien en commun avec tout ce qu’elle a toujours vécu, et son honneur… perdu avec cet homme plus muet qu’une tombe qui lui était inconnu. Inconnu et pourtant, son étrange gentillesse lui réchauffait le cœur. Ses yeux l’hypnotisaient, ses mains caleuses la protégeaient, son torse chaud la rassurait. Elle changeait chaque jour un peu plus à son contact et se rendait compte que la peur qu’elle éprouvait à son arrivée était oubliée. Elle changeait d’avis sur la vision du monde aussi, ses aprioris, mais était-ce une vie pour elle ? Le danger, la solitude, le manque de communication ? Amelie était censée rejoindre la famille qui lui restait dès que possible, mais le désirait-elle encore ? Dallas vivait avec la peur qu’elle parte, mais était-il en droit de la garder pour lui si elle ne le souhaitait pas ? Arriverait-il à la convaincre de rester ?

L’homme de la Sierra, une romance à découvrir que vous soyez fan du genre historique ou pas. J’ai tout aimé dans cette lecture que ce soit la trame, les personnages, l’univers qui nous offre des paysages époustouflants et un mode de vie particulier. Conquise aussi par la plume de l’auteure qui est vraiment très envoûtante et par son choix de narration omnisciente, qui n’est pas particulièrement celle que je préfère habituellement, mais que j’ai beaucoup appréciée dans ce récit. Il nous permet d’avoir une vue à 360° en ayant accès à tout ! Avec ce type de narration, Pauline Libersart nous permet d’entrer dans la tête de n’importe qui, n’importe quand et toujours au bon moment, sans pour autant lever le mystère de l’intrigue qui tient bien la route jusqu’à la fin. Ne pas attendre pour avoir le point de vue de chacun d’entre eux a été une belle force pour le récit, créant une fluidité de lecture plus que parfaite, augmentant notre perception des émotions à l’instant T et de s’en imprégner à chaque situation.

Un moment de lecture dépaysante qui ne pourra que vous faire succomber à votre tour. L’homme de la Sierra est une magnifique histoire d’amour, une histoire de seconde chance, de destin, mais aussi de courage et d’espoir. Un voyage en plein cœur de la Sierra et ses magnifiques étendues que l’on peut facilement imaginer grâce aux descriptions sublimes et très imagées que l’auteure nous offre. Les conditions des femmes à cette époque fera aussi partie du voyage, y compris celles des femmes autochtones qui nous mèneront à parler de la différence et, donc, de tolérance.

En finissant ce roman, je ne pouvais passer à côté du second tome, Les enfants de la Sierra, qui s’annonce déjà très fort émmotionnellement. J’y ai laissé mon cœur dans les premiers chapitres et j’ai hâte de le terminer pour pouvoir vous en parler également.

Deux tomes. Deux romans, qui peuvent se lire indépendamment.

Un grand merci à Pauline Libersart pour cette magnifique lecture, ainsi qu’à Babelio pour l’envoi de ce livre broché dans le cadre de la Masse Critique.

Extrait  :

Son parfum, la douceur de sa peau, sa chaleur qui l’enserrait si étroitement, le rendaient presque fou…

Dieu qu’il la désirait !

seulement, si le corps d’Amelie s’offrait à lui, il se rendait compte que son esprit était ailleurs. Quant à son coeur, il lui était barricadé, inaccessible. Comment une femme rafinée comme elle pourrait-elle un jour vouloir de son plein gré partager la vie d’un rustaud comme lui ?

Les doigts tremblants légèrement, il tira sur le ruban qui emprisonnait ses cheveux, les dénoua et plongea son visage dans leur masse soyeuxe. Avec lenteur, il amplifia ses mouvements. il aurait tant aimé que cela se passe autrement, qu’elle l’accepte. Mais à quoi s’était-il attendu ?

L\'homme de la sierra par Pauline Libersart

L’homme de la sierra

L\'homme de la sierra

Pauline Libersarttous les livres sur Babelio.com

L’avis de Charlotte sur Sugar & Love de Emma Scott


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sugar & Love de Emma Scott et publié chez Juno Publising France.

Titre : Sugar & Love

Auteur : Emma Scott

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 20 €

Résumé :

Nikolai Alexei Young est né avec un don… un don qu’il donnerait tout pour voir disparaître. Le cœur et l’âme de chaque personne avec qui il entre en contact sont un livre ouvert pour ses sens exacerbés. Émotions colorées, lambeaux de pensées, douce amertume de vieux souvenirs… il ressent tout. Les livres de science-fiction le qualifieraient d’empathe. Pour Nikolai, sa capacité a fait de lui un exilé. Il parcourt seul les États-Unis seul, évitant les zones peuplées des grandes villes et utilisant ses talents innés pour gagner de l’argent dans des tournois de poker clandestins. Juste assez pour continuer d’une ville à l’autre. Il n’a aucun espoir de changement dans sa vie, jusqu’à ce qu’il la rencontre…

À dix-neuf ans, Fiona Starling était piégée dans une situation intenable et sans issue, jusqu’à ce qu’elle se libère de la seule manière qu’elle connaît. Désormais, trois ans plus tard, elle vit en bordure de Savannah en Géorgie et reconstruit sa vie selon ses propres règles, saisissant chaque moment et économisant le moindre centime afin de pouvoir réaliser son rêve d’emménager dans la forêt vierge du Costa Rica. Mais derrière son sourire insouciant bat le cœur d’une jeune femme solitaire hantée par son passé, jusqu’à ce qu’une rencontre fortuite avec un inconnu tatoué change tout…

Mon avis :

Une superbe histoire d’amour pleine d’émotions avec des touches de paranormal.

Nikolai est un homme perdu avec un don dont il ne sait que faire. Il a la possibilité de « lire » les gens et ne supporte pas toujours ce qu’il perçoit. Par choix, il vit seul et passe de ville en ville à travers les États-Unis sans jamais se poser réellement. Il n’a pas d’objectif, aucun espoir de changement.

Fiona vit pour un objectif bien précis et se bat chaque jour pour s’en approcher, son départ au Costa Rica est sa planche de salut. Elle en a besoin, un besoin vital.

Leur rencontre, normalement pour une nuit, bouleverse tout.

Dans ce roman, Emma Scott nous entraîne à la limite du paranormal grâce au don de Nikolai. Les deux protagonistes livrent chacun un combat. Fiona cherche à se défaire de l’emprise de son passé. De ces épreuves qui l’ont profondément marquée et affectée dans sa vie de femme. Elle a perdu toute confiance en elle. Nikolai, de son côté aussi, à un passé complexe. Son don est un poids qu’il porte chaque jour et qui l’empêche d’être libre.

Leur histoire se construit en douceur entre passion et doutes. Les aléas sur leur chemin rendent l’histoire addictive. Les personnages sont touchants et tellement attachant. Ils m’ont transporté avec eux, au travers de leur parcours et de leurs sentiments. L’apparition par petites touches d’Evan, personnage principal de « Comment sauver une vie » m’a fait plaisir. Vous l’aviez aimé ? Vous aimerez celui-ci ! Si vous ne l’avez pas lu, pas d’inquiétude, ils peuvent sans problème être lus indépendamment.

L’histoire originale de cette romance et les émotions palpables m’ont séduite. La plume fluide et captivante de l’auteure m’a une nouvelle fois conquise !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Depuis que j’avais échappé à Steve, deux ans auparavant, je m’étais promis de vivre selon mes propres règles. Pour moi, cela signifiait que je n’en suivais aucune. Je ne me cacherais plus jamais. J’allais vivre en pleine lumière. Alors, pourquoi ne pas avoir un coup d’un soir si j’en avais envie ?

— Oui, pourquoi pas ? dis-je en balayant des feuilles mortes du ficus près de l’entrée. Une glorieuse partie de jambes en l’air, d’une nuit ? Je ne dis pas non.

Une vague de chaleur me submergea. Je ne disais pas non, en effet. Le contact des mains d’un homme me manquait, se perdre dans le plaisir aussi. Peut-être que les voix de ses ombres du passé disparaîtraient grâce à la présence d’une autre personne. Un délicieux inconnu que je ne devrais supporter qu’une nuit.

— Oui, je pourrais bien m’accorder ça. Voir au moins où ça nous mène.

Opal me jeta un coup d’œil.

— Comment ça marche un coup d’un soir maintenant ? Tu choisis un homme et tu vas chez lui ?

— Je ne suis pas une spécialiste, mais je crois qu’il vaudrait mieux que ça se passe chez moi. À l’aube, le lendemain matin, moi je reste, et lui s’en va.

— Il doit vraiment s’en aller ?

— Oui, répliquai-je en la fixant, avant de reprendre mon travail et de pousser les feuilles.

— Les hommes ne sont pas tous comme Steve.

— Je sais, dis-je, mais je ne suis pas capable de voir la différence.

Tu es tellement bête… une petite écervelée…

Je secouai la tête et balayai plus énergiquement.

— Il faut que je parte au Costa Rica. Une fois là-bas, je serai libre de… Une fois que je me serai retrouvée… Non, dis-je en secouant vigoureusement la tête. Une fois que je me serai reconquise, je pourrai sortir avec des hommes à nouveau. Peut-être même tomber amoureuse.

Ces mots semblaient tellement improbables. L’idée de confier mon cœur à un homme, de le poser dans ses mains me semblait impossible.

— Je te le souhaite. J’aurais préféré que tu restes ici pour que je le voie en direct.

— Ça arrivera, dis-je pour lui faire plaisir, me forçant à sourire. Mais en attendant, les coups d’un soir coquins feront l’affaire. Opal ne put se retenir de rire. Je savais qu’elle voulait seulement m’aider, mais une seule chose le pouvait, c’était le Costa Rica. Quitter le pays. Je pourrais alors cesser de regarder toujours derrière moi.

Je serais libre.

— Comme tu veux, mais ne t’interdis rien, d’accord ?

— D’accord.

C’était la chose la plus simple à répondre. Bien plus que de préciser que ma vie m’appartenait et que je ne referais pas l’erreur de la confier à quiconque. Plus jamais.

Plume (Les Anges d’Elysium t. 1) de Olivia Wildenstein en auto-édition !


Hello les étoiles, dans notre rubrique Les étoiles ont la parole, Elyio a le plaisir de vous partager son avis sur Plume, le 1er tome de Les Anges d’Elysium d’Olivia Wildenstein.

Titre : Plume (Les Anges d’Elysium t. 1)

Auteure : Olivia Wildenstein

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance / Fantasy

Broché : Lien de broché

Résumé : Ce devait être une mission rapide. Si quelque chose a bien été rapide, c’est la vitesse à laquelle j’ai échoué.
Il ne lui reste plus qu’un mois pour gagner les plumes qu’il lui manque quand Leigh, âgée de vingt ans, embarque pour Paris, où elle doit rencontrer son tout dernier projet, Jarod Adler, vingt-cinq ans, chef de la mafia parisienne et pécheur de la pire espèce… un Triple.
Si Leigh parvient à convaincre Jarod d’accomplir une seule bonne action, elle a une chance de gagner cent plumes, plus qu’il n’en faut pour compléter ses ailes et accéder à Elysium, la terre des anges.
Ce dont elle ne se doute pas, c’est que le charme ténébreux de Jarod va lui coûter des plumes.
Elle a la ferme intention de le sauver, et lui, la ferme intention de la détruire.
Jusqu’à ce qu’il prenne conscience qu’en détruisant ses ailes, il détruit aussi son cœur.
Un cœur qu’il rêverait d’entendre battre rien que pour lui.

L’avis d’Elyio Ruby

Reconnaître un coup de cœur est une chose aisée. Savoir que l’histoire laissera une empreinte sur mon esprit et mon âme voilà toutes les certitudes qui m’ont frappée après avoir clos ce sublime livre qu’est Plume d’Olivia Wildenstein. Il ne m’aura pas fallu plus de quelques lignes pour comprendre que ce livre me marquerai de manière indélébile. Chaque ligne supplémentaire, chaque page, chaque aventure de Leigh n’a fait que renforcer mon ressenti. Je me suis glissée, comme une alliée, à ses côtés, n’aspirant qu’à sa réussite en premier lieu d’arriver à son but de devenir une Malakim et récolter les âmes. Mais comment lui souhaiter ce même chemin après sa rencontre avec Jarod ? Car indubitablement, il y a eu un avant Jarod. Il y aura aussi un après… autant pour elle, que pour nous autres, pauvres lecteurs happés dans la douceur d’une plume mais aussi de façon irréversible par ce premier opus d’une duologie à laquelle je souhaite un succès phénoménal. Leigh est une Plumable de 20 ans. Elle n’est plus qu’à quelques plumes de voir ses rêves s’accomplir. Sa rencontre avec le Séraph Asher va renforcer son envie de parvenir à son but d’ascension. Mise au défi par sa meilleure amie de réformer un Triple, elle pourrait ainsi obtenir toutes les plumes qui lui manquent. Bien décidée à arriver à atteindre son objectif et grâce à son âme de Pure Vérité, elle fonce vers sa destinée.

Toutefois, rien ne lui laissait présager le tsunami qui allait ravager sa vie et ses certitudes. Ce déferlement s’appelle Jarod Adler. Il pourrait être ce que certains considèrent comme le Mal incarné. D’autres voient en lui une nouvelle version de Robin des Bois. Lui ne se voit que comme un Monstre. Que pourrait-il être d’autre après l’horreur dont il a été capable alors qu’il n’était qu’un enfant. C’est toutefois ce qu’il a toujours cru. Jusqu’à sa rencontre avec une tornade angélique. Avec cette femme enfant dont le tempérament est tout aussi flamboyant que sa chevelure. Qui d’autre se permettrait de lui tenir tête ? Personne n’oserait même y penser sous peine de ne plus voir le jour suivant. Mais l’attraction entre les deux, est bien trop forte. Il la repousse, elle recule pour mieux foncer. Il est borné, elle est plus têtue qu’une mule. Il dégage une aura sombre, elle irradie. Il n’a aucune pitié, elle n’est qu’amour et empathie. Le ying et le yang. Le soleil et la lune. Les deux faces d’une même pièce. Pour le sauver, elle devra le battre avec les mêmes armes que lui quitte à y laisser quelques plumes. Le temps lui est compté et les ennemis bien plus nombreux que ce qu’elle avait pu envisager. À qui faire confiance ? Saura-t-elle atteindre son objectif ? Saura-t-il se préserver et maintenir son statut que tout le monde craint ? Les paris sont ouverts. Chacun le sien.

C’est encore fébrile de ma lecture que j’ai fini ce premier tome avec cette sensation que les personnages vont considérablement me manquer, créant ici et là un vide, une absence. Comment pourrait-il en être autrement ? C’est tout bonnement impossible ! Ce livre est un véritable coup de cœur comme il est bon en avoir. Leigh et Jarod se sont insidieusement glissés autour de mon âme pour y laisser une part d’eux-mêmes. Leur rencontre est une évidence et leurs interactions absolument démentielles. Avec un talent phénoménal, l’auteure, Olivia Wildenstein a su créer un univers où se mêlent le monde angélique de Leigh et celui des règlements de comptes de Jarod. À premier abord, ils sont tout ce qu’il y a de plus opposés. Mais en grattant un peu la surface rien ne paraîtra plus logique que leur attirance l’un pour l’autre. Cette situation ne sera toutefois pas bien vue aux yeux de tous. Il n’en faudra pas plus pour attirer les foudres des différents camps, chacun tirant la corde dans son sens faisant fi des dégâts collatéraux. Leurs combats pour faire accepter leurs conditions par leurs pairs m’aura personnellement beaucoup fait penser à Roméo et Juliette de William Shakespeare et cette citation résumera bien leur histoire :

« Des ailes légères de l’amour j’ai volé sur le haut de ces murailles, car des barrières de pierre ne sauraient interdire l’entrée à l’amour et tout ce que l’amour peut faire, l’amour ose le tenter. ».

L’auteure a su manier autant les mots et l’histoire de ses personnages, que toutes les émotions par lesquelles ils vont être envahi. De cette même manière, j’ai été bouleversée par l’afflux massif de ces vagues successives. Puis comme un tsunami voir la mer se retirer pour mieux me submerger. Rarement, je n’ai autant été mise à mal. Espérer, croire, désespérer, puis espérer de nouveau, tomber, se relever, aimer, haïr… autant de d’émotions et de sensations qu’il m’aura fallu traverser et vivre pour arriver à ces dernières lignes qui m’ont bouleversée.

Quel livre incroyable ! J’aimerais véritablement remercier et féliciter l’auteure de m’avoir à ce point fait chavirer. Ce coup de cœur s’est ainsi confirmé au gré des pages dévorées grâce à une histoire fluide, rondement menée et sans conteste indubitablement addictive. Rien ne manque, les détails, les perspectives, les quêtes car il y en a tant, les personnages plus vrais que nature et cette romance qui m’a chamboulée au-delà de ce que pensait ressentir. J’espère sincèrement que les adeptes du genre fantastique se laisseront tenter à découvrir ce premier volet absolument sublime qui j’espère saura vous plaire autant qu’à moi. Je vous souhaite ainsi une bonne découverte de cet univers angélique. Il vous faudra toutefois attendre le premier trimestre de 2021 pour découvrir le 2e et ultime tome de cette duologie.

Bonne lecture à vous !

123558038_663121391230809_2593599221097546179_n

Contourner les règles, le 3e tome de la saga Les Walsh de Kate Canterbary chez Juno Publishing !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Contourner les règles, le 3e tome de la saga Les Walsh de Kate Canterbary. Un tome aussi captivant que touchant, aussi sombre que lumineux. Bref, un rendez-vous à ne pas manquer !

Titre : Contourner les règles – Les Walsh #3

Auteure : Kate Canterbary

Editeur : Juno Publishing France

Genre : Romance contemporaine 

Résumé :

Sam : Je peux lire les femmes mieux que n’importe quel plan. Je comprends leurs pensées et leurs sentiments, leurs désirs secrets et leurs doutes. Et je sais comment m’en débarrasser une fois que je les quitte. Mais tout change lorsque Tiel Desai débarque dans ma vie. Elle redéfinit ce qu’être amis signifie et cela n’a jamais été aussi sexy. Je n’arrive pas à lire en cette violoniste formée au conservatoire, mais elle est la seule capable de m’empêcher de m’effondrer petit à petit et je ne peux pas la laisser partir.

Tiel : Mon passé – et le New Jersey – sont loin derrière moi, et je mène désormais une belle vie, emplie de musique. Je joue, enseigne, donne des conférences, explore les scènes cachées de Boston en compagnie d’un architecte tatoué et torturé, si beau que cela en devient pénible. Je suis sans défense face à ses baisers sur les toits, aux soirées où nous dansons presque nus, aux câlins qui se transforment en étreintes, à sa voix basse et exigeante. Comme une chanson qui tourne en boucle dans ma tête, je ne peux me sortir Sam Walsh de l’esprit, et prétendre que le passé ne va pas nous rattraper me va très bien.

La seule chose qu’ils ont en commun est un mépris pour les règles. Ils trouvent plus l’un en l’autre que ce qu’ils recherchaient, mais il leur faudra peut-être se séparer s’ils veulent s’unir. Ce sont les mauvais choix qui permettent aux bons de devenir réels.

L’avisdeMya 

Contourner les règles est le 3e tome de la saga qui raconte l’histoire de la fratrie Les Walsh. Chacun des frères et sœurs ont de quoi faire le bonheur d’un psy, de quoi nous émouvoir et nous séduire. Mais celui que j’attendais impatiemment, c’est le parcours de Sam. Ce dernier a titillé ma curiosité depuis le début et quand je me disais que son histoire nous promettait moult étincelles, j’étais loin du compte. J’étais curieuse aussi de connaître la femme qui va ébranler son mode de vie un brin insolite. Et cela aussi, c’était épique. Sam et Tiel ont dépassé mes espérances, leur histoire hors de commun m’a tout simplement touchée.

Sam, de santé précaire, a passé sa vie à craindre tout ce qui pourrait le toucher physiquement et émotionnellement, bourré de tocs, et s’il suit un régime très strict niveau hygiène et alimentation, niveau sexualité, c’est loin d’être le cas. Sam consomme autant de femmes que d’alcool au point que cela est devenu purement mécanique, assouvir ses pulsions qu’importe l’endroit ou la personne, du moment qu’il oublie le chaos qui régit sa vie. Jusqu’à aujourd’hui…

Tiel, n’est pas le genre de femme qui l’attire habituellement. Il les préfère mince et elle, est toute en courbes, non que cela lui déplait. S’il n’était pas obligé de partager une cage d’ascenseur avec elle, il n’aurait peut-être même pas levé les yeux à son passage. Mais le destin… Il a fallu qu’elle soit témoin de ces instants peu glorieux qu’il endure… Elle l’a saoulé de paroles, de touchers et il n’a jamais été aussi enivré d’une femme. Tiel, aussi atypique que son prénom le suggère va changer son mode opératoire habituel, cela il le pressent, mais elle n’en restera pas là. Avec elle, ses vieux démons se tiennent à distance, avec elle il n’a plus à soucier de ses vices, de sa perversité, de sa mysophobie. En fait, il arrive à ne soucier que de ces instants T qu’ils partagent depuis qu’ils se sont rencontrés. La tournée des bars miteux, les festivals de musique… sont devenus son quotidien et il en ferait une habitude si son rayon de soleil le lui permet.

Mais Tiel, derrière son sourire rayonnant cache autant de fêlures que lui… À la première égratignure dans leur couple d’amants/amis  improbable, elle prend la fuite le ramenant à la case départ. Il se pourrait bien que son père ait raison sur ce qu’il valait ou plutôt ce qu’il ne valait pas, sur le mal qu’il porte en lui…Tiel sera bien mieux sans lui, elle a ses propres maux à affronter sans qu’il en rajoute les siens…

Un grand moment lecture à découvrir et à ne pas manquer. Si Kate Canterbary a réussi le pari de m’embarquer avec les histoires toute en légèreté des frères Walsh, Matthew et Patrick, celle de Sam a été un coup au cœur, aussi sombre que lumineuse. Aussi fascinante que l’est cette rencontre improbable et auquel aucun des deux ne s’attendait point. Tellement de souffrances, d’émotions se dégagent des lignes au point de faire mal. L’auteure nous a offert des personnages à l’âme torturée, solitaires et que la maladie ronge à petit feu…Tiel a une belle âme, solaire mais a aussi peur de l’engagement. Mais réparer les travers de Sam sera peut-être le déclic qui mettra sa vie sur les bons rails. Quant à Sam nous est attachant malgré ses imperfections, ses dérives, s’il est solitaire, la famille compte beaucoup pour lui. Et avec raison. Car leur soutien indéfectible, il en a besoin pour préserver sa santé morale et aussi physique… Et quand un papillon de nuit croise son chemin, il ne peut pas le laisser s’envoler loin de lui. Mais peut-il vraiment mettre un tel papillon dans une cage au nom de l’amitié ou même au nom de l’amour ?

Alors qu’attendez-vous ? Allez à la rencontre des Walsh, une armada de frères et sœurs surdoués, passionnés, sexy mais Ô combien meurtris. Bonus, une plume fluide et pleine de talent, une romance qui est rythmée par l’évolution de l’histoire peu commune des héros et par la transgression de quelques règles établies pour ne pas souffrir. Le rendu est aussi passionnant que magnifique !

Merci à Juno Publishing France pour l’envoi du service presse numérique !

123405480_706493139989364_4542000234343205946_n

L’avis de Carine sur le second volet The Bounty Fuckers de Kentin Jarno Chez Black Ink


Titre : The bounty fuckers, mission 2 : Joan 

Auteur : K. Jarno

EBOOK : 4.99€

Editions : Black Ink

Genre : Romance MM

Résumé : 

Fraîchement débarqué dans la capitale, l’inséparable trio de Bounty Fuckers ouvre la première agence française.

Joan l’inaugure avec une mission périlleuse, incluant un célèbre footballeur.

Dans un monde d’argent, de paillettes et de virilité toxique, comment atteindre son but sous le feu des projecteurs ?
Sa cible étant parfaitement consciente de sa sexualité et de ses charmes, la tâche n’en est que plus ardue. Et pour Joan, il s’agit de faire preuve de la plus grande prudence pour mener à bien son contrat. Un faux pas, et le château de cartes s’écroule.

L’échec n’est pas une option et Joan n’a pas dit son dernier mot. Car si ses deux meilleurs amis possèdent des atouts évidents, lui cache plus d’un tour dans son sac.

Après tout, ne dit-on pas que les eaux les plus calmes sont les plus profondes ?

Mon avis écrit par #Carine : 

Nom : Pereira

Prénom : Joan

Profession : Bounty Fucker

C’est avec une grande joie que j’ai retrouvé mes Bounty Fuckers préférés ! Et même si ce dernier n’a pas une intrigue et un développement dignes du premier, paradoxalement, je l’ai beaucoup plus apprécié. Un bon moment de lecture qui fait du bien. De la douceur et de l’amour dans un monde de brutes, de faux-semblants régis plus par l’argent que par le sport en lui-même et les valeurs humaines.

Avant de poursuivre mon avis, je voudrais faire une parenthèse, et adresser mes plates excuses à mon équipe fétiche de l’OM et ses supporters, pour avoir passé un super moment avec le PSG. Impossible pour moi de pouvoir faire une photo mise en scène avec un quelconque accessoire, vous vous doutez bien qu’à Marseille nous n’avons pas cela lol. Mais revenons à nos Bounty Fuckers ! Nous retrouvons notre trio sur le sol français et plus précisément, Paris. La nouvelle agence est presque sur les rails et voilà que Joan se voit déjà confier une mission des plus importantes. Séduire un célèbre joueur de foot ! Et c’est avec un grand club parisien, et un joueur ciblé en particulier, que Kentin Jarno nous embarque dans une nouvelle mission pour un match des plus plaisants et décisifs.

THE BOUNTY FUCKERS JOAN 2 – Cible PSG 2

Commentatrice Carine

Match au sommet au stade de France

Dès le début de la première période, notre bounty fuckers se fait tacler par son advesaire. C’est un match très engagé qui se déroule devant nos yeux. Après un poteau trouvé par Joan dès les premières minutes, son adversaire trouve l’ouverture avec plus de réussites sur une frappe feintée qui aura contré et fait perdre ses moyens à Joan. Malmené, ce dernier ne s’avoue pas vaincu pour autant, car le temps n’est pas écoulé et que le match ne fait que débuter. C’est à la mi-temps du roman que tout va s’accélérer. Après avoir botté en touche, Joan va prendre le dessus sur son adversaire avec une passe décisive, puis le reperdre à nouveau. Un match très offensif où perdre sera gagner, où gagner sera aussi risquer de perdre. Les tactiques s’enchainent, les poteaux tremblent jusqu’à ce que le but tant attendu, soit celui de la victoire. Pour qui ? Le coup de sifflet sonne la fin d’un match nul dans lequel nous avons joué nous aussi étant arbitre d’un face à face qui aurait mérité parfois un carton rouge pour nos deux adversaires. Ils se toisent, se défient, se cherchent, mais comment faire lorsque tout dérape alors que le match était truqué par avance ?

The Bounty Fuckers 2 : Mission Joan fait partie de ces romans qui font du bien. Dans le sens où l’auteur va aborder des sujets de société sensibles, particulièrement, celui de l’homosexualité dans le monde de sport, mais en le faisant de manière simple, bienveillante, posée et sans prise de tête. Et c’est ce que j’avais besoin au moment de ma lecture. Certes, Kentin Jarno aurait pu approfondir sur beaucoup de choses et entrer dans un cheminement psychologique qui aurait pu plus me toucher, il y avait matière pour. Beaucoup même, mais… Pour moi ça l’a quand même fait. J’ai pu vivre ma lecture en toute tranquillité et en apprécier chaque moment sans me torturer l’esprit. Je suis une personne qui a du mal avec les mensonges et les cachoteries, et c’est peut-être d’ailleurs ce qui a fait que j’ai beaucoup aimé ce second tome. J’avais l’impression qu’avec Joan tout était clair. Il se pose les questions qu’il faut quand il faut et il y répond, cherchant parfois l’aval et les réponses avec ses amis, mais c’est une personne entière à qui je ferais une confiance aveugle. Bon, le fait qu’il soit hyper canon y joue aussi beaucoup. Que son sex-appeal nous envoûte, aussi ! Sans parler de sa cible qui l’est tout autant que lui et c’est là que c’est bon ! Il n’y en a pas un plus fort que l’autre dans ce match, ni un plus beau que l’autre, ils sont tout simplement deux bombes atomiques ! Chacun d’entre eux se bat avec ses failles, ses armes et va faire tomber très rapidement celles de l’autre. Car tout deux se ressemblent plus qu’ils ne peuvent le penser. Pour moi le duo était plus que parfait.

La plume de Kentin est toujours aussi plaisante et bourrée d’un humour auquel j’adhère à chaque fois. Les joutes qu’il instaure entre ses protagonistes sont délicieuses et nous laissent souvent le sourire aux lèvres. Il superpose parfaitement le côté drôle et frais à l’émotion. Les protagonistes sont bien recherchés, parfaits dans leurs rôles et très attachants. Les descriptions sont telles qu’on peut parfaitement les « voir », mais aussi les cerner facilement. Les chapitres sont racontés alternativement du point de vue de Joan puis de sa cible, ce qui nous permet de nous glisser facilement dans leurs univers. Malgré ses airs de petit prétentieux, on tombe immédiatement sous le charme ténébreux de la cible. Son petit match avec Joan est à la fois piquant et touchant, torride aussi un peu ? La tension sexuelle est bien présente entre eux, même si je dois avouer que ce second tome reste assez sage, mais en aucun cas, cela ne manque. L’auteur a plus mis en évidence le côté tendre de la relation et les sentiments qui se propagent entre eux comme une éruption volcanique qu’on ne peut stopper. Et là encore, tout va se faire dans une vérité, une franchise qui m’a conquise. Pourquoi passer par plusieurs chemins lorsque celui qui se présente devant nous est le bon ? J’aurais juste envie de dire : DROIT AU BUT ! 🙂

Un bon moment de lecture qui ne pourra que vous ravir et pour celles et ceux qui ont lu le premier tome, vous serez ravie de retrouver à votre tour, Hugo notre petit français et Zedd notre métisse taciturne dans leur nouvelle vie. Nous retrouvons bien entendu le fil rouge du premier tome avec la Dame de cœur, mais aussi l’énigmatique Bellamy pour qui je vois déjà un peu ce qui l’attend, et là, si je ne me trompe pas, j’ai hâte de savoir comment Kentin Jarno va nous imbriquer tout cela 🙂 oui, au sens propre comme au figuré, soyons fous !

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de continuer la découverte de cette saga très rafraichissante qui fait du bien !

Extrait  :

Je crois que la joute verbale se prolonge, mais je n’entends plus rien. Je suis soudain absorbé par l’environnement qui m’entoure. Jusqu’ici, je n’y avais pas prêté attention, mais nous sommes installés à côté de l’entrée officielle des joueurs, ce qui nous confère un point de vue unique. Les uns après les autres, les sportifs entrent sur le terrain. Pas un visage ne me semble familier. Jamais vu, ni à la télé ni sur les réseaux sociaux. Cela en dit long sur mon intérêt pour ce genre de compétition. Puis brusquement, mon regard est happé par l’ultime footballeur qui passe près de nous. Ses prunelles dures accrochent les miennes, les défient, les menacent. Un frisson se déploie le long de ma colonne vertébrale, tandis que je lutte pour ne pas rompre le contact, par faiblesse. Le mec, grand, brun, les cheveux bouclés, arbore une démarche assurée. Il respire l’arrogance et la prétention. Ses pas foulent le sol les uns après les autres, seulement, il a beau progresser, il ne me lâche toujours pas. Ses iris dardés sur moi me détaillent, me scannent, me fouillent. Ils s’introduisent de force dans mon intimité, provoquant une gêne que je n’ai pas l’habitude de ressentir. Je me sens comme mis à nu face à cet inconnu dont l’intensité remue ce qu’il y a de plus profond en moi. Lorsqu’il passe à mon niveau, il paraît se lasser de ce petit jeu et fixe droit devant lui, rejoignant son équipe. Jamais une confrontation visuelle ne m’avait ainsi éprouvé. Le souffle court, je réalise que mes mains tremblent. Dans quel état je me mets, pour si peu ? Je secoue la tête pour recouvrer mes esprits. Ça ne me ressemble pas de perdre pied comme ça.

— C… c’est qui, lui ? osé-je demandé, pantelant. Mon doigt fébrile pointe l’objet de ma perte de moyens.

Dans l’ombre de Narcisse de Morgane Tryde chez BMR !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Dans l’ombre de Narcisse de Morgane Tryde. Une histoire riche en émotions. Elle parle de violences conjugales, de reconstruction et d’autres mets exquis à découvrir. Sans oublier un final qui sort des sentiers battus.

Titre : Dans l’ombre de Narcisse

Auteure : Morgane Tryde

Editeur : BMR

Genre : Romance contemporaine

Service presseNetGalley

Résumé : Après des années enfermée dans une relation abusive, Livia a fait sa valise, claqué la porte et dit adieu à un homme qui la rabaissait pour toujours mieux la posséder. Elle a brisé ses chaînes.
Enfin, pas tout à fait… Car Marvin, l’homme qu’elle a quitté, n’est pas n’importe qui. Il est le père de leurs deux adorables filles. Quoi que Livia fasse, où qu’elle aille, l’ombre de Marvin rode, plus pesante que jamais. Il ne compte pas la laisser s’échapper si facilement. Quand Livia rencontre Joachim et sent son cœur battre de nouveau, l’étau se resserre. Livia arrivera-t-elle à se libérer de l’emprise de Marvin à temps pour aimer  ? 

L’avisdeMya

Ayant déjà goûté à la plume talentueuse de Morgane Tryde dans son dernier roman lu, Wolves  je n’ai pas hésité à solliciter Dans l’ombre de Narcisse dont la couverture m’a conquise d’emblée. Et la suite m’a donné raison d’avoir choisi ce titre qui était un moment de lecture riche d’émotions. Un roman qui nous donne autant envie de sourire que nous noyer dans un torrent de peine. 

Chaque échec a droit de renaitre de ses cendres et chacun doit prétendre à une deuxième chance, que ce soit au travail, dans toutes ces petites choses du quotidien mais surtout en amour. Il suffit de rattraper cette chance au vol et aussi de le vouloir. Livia, après une relation toxique, décide enfin de reprendre les rênes de sa vie. Elle a quitté les humiliations que son manipulateur compagnon lui faisait subir au quotidien. Aujourd’hui, elle a laissé le courage anéantir sa peur pour recoller les morceaux cassés. Prendre un nouveau départ, faire un pas en avant afin de profiter de cette seconde chance que le destin lui offre et pourquoi pas aimer de nouveau. Pour ses filles et aussi pour elle.

Mais les mauvaises habitudes ont la vie dure. Au moment où son projet de reconstruction d’elle-même et de son avenir était sur la bonne route d’aboutir, le retour de son harceleur d’ex a réveillé ses peurs et jonché sa route de doute et d’incertitudes. Que faire ? Continuer de se battre ou juste lâcher les cordes de sécurité qui la rattachaient encore à cette seconde chance tellement espérée ?

Dans l’ombre de Narcisse est une romance engagée, aussi triste que porteuse d’espoir. Elle aborde des thèmes difficiles. La violence conjugale et l’étape d’après qu’est la reconstruction. Livia n’a pas vu dans cette relation malsaine qui la liait à son narcissique d’ex un échec, mais une leçon de vie et un mantra pour ne pas recommencer les mêmes erreurs. Et pourtant… Elle s’est lancée dans une nouvelle relation sans se donner le temps de se guérir. Surtout avec Joachim, cet homme aussi écorché qu’elle. Après son deuil, ce dernier, n’a jamais plus reconstruit une relation sérieuse avec une femme, jusqu’à aujourd’hui, il se suffisait à lui-même. Mais Livia a apporté la lumière qui lui manquait depuis la disparition de sa défunte épouse et lui a donné envie de réessayer. Si au début, cela fonctionnait, Livia s’est vite rendu compte qu’il est devenu sa béquille pour tous. Ne refaisait-elle pas la même erreur en lui donnant le plein pouvoir au risque de retourner en enfer ? Joachim est un homme bon, serviable et aux petits soins pour elle et pour ses filles, mais il ne la joue pas réglo, il connait tout sur sa vie, mais lui, il lui cache toutes ces casseroles qu’il traîne et qui pourraient entraver cette seconde chance dont ils avaient tous les deux besoin. Elles pourraient être aussi la brèche dans laquelle son ex pourrait s’engouffrer pour lui enlever sa raison de vivre ! Livia n’a pas deux choix devant elle, une seule décision et la bonne pour s’en sortir de l’emprise de son ex et des hommes en général !

Une thématique douloureusement bien traitée, moult émotions et un final surprise sont les mots clés de cette romance qui sort des sentiers battus. On dit que le chemin de la reconstruction est semé d’embûches, cette expression prend tout son sens dans cette histoire qui m’a bouleversée et n’a pas manqué de me nouer la gorge à plusieurs reprises.

La plume de Morgane Tryde est toujours aussi fluide, fascinante et mâtinée de fortes émotions. Ses personnages sont d’un contraste palpable, ils portent en eux autant de noirceur que de lumière. Ils sont forts et fragiles à la fois, attachants, bouleversants et jouent brillamment leurs rôles.

Bref, une lecture qui donne le frisson et retourne les tripes, un final cohérent avec le cheminement de la trame, ce qui ma beaucoup plu. L’auteur envoie un message fort sur les violences conjugales et casse les codes des tabous. Un message véhiculé quand même sur air positif qui nous remplit d’espoir pour l’avenir.

A découvrir !

Merci BMR ainsi qu’à NetGally pour l’envoi du service presse numérique.

123346958_669974290387719_4543491727963001366_n

PAL & Wishlist de la semaine du 01 au 8 novembre !


Hello les étoiles, je vous présente PAL et Wishlist de la team. Avec la participation des Editions Addictives, Anita Rigins & Anna WendellBlack Ink éditions & Lisa CalviCollection &H, L.J. Shen & Alfreda Enwy BMR & Ludivine DelauneSophie AugerJulia TeisChani BrooksPlumes du Web & Jenn Guerrieri – C.s Quill

  • Editions Addictives 

Avec la sortie de Je n’aime pas Noël (ni les enfoirés sexy) le nouveau roman de Anita Rigins. Une romance de Noël qui arrivera dans vos PAL numérique le 3 novembre.

Résumé : Elle croit avoir déjà vécu des réveillons improbables, mais elle n’a encore rien vu !
Lia déteste Noël. Elle se maudit déjà d’avoir accepté de passer les fêtes dans un petit chalet, enfermée avec sa sœur et ses potes coincés… Et elle se maudit davantage quand elle découvre que Dylan – un inconnu qui lui a piqué son taxi, l’a comparée à une Totally Spies et lui a donné beaucoup trop chaud dans un ascenseur – est également du voyage !
Le réveillon s’annonce encore plus catastrophique que d’habitude et Lia prie ses dieux de l’espoir, du sexe et du chocolat de ne pas la laisser commettre un meurtre avant la nouvelle année. Mais ça, c’est loin d’être gagné, surtout quand Dylan la rend aussi folle de désir que folle tout court…

Le 5 novembre, vous avez rendez-vous avec la sortie papier de Apprends-moi le désir de Anna Wendell. Je vous laisse le lien de mon avis pour vous faire une idée sur ce roman. Chronique Mya

Résumé : Jeremy a fui Wall Street pour les montagnes du Montana. Veuf, célibataire et père d’une petite fille de 9 ans, il tient plus que tout à contrôler chaque aspect de sa vie. Découvrir une inconnue à moitié nue, frigorifiée et amnésique au milieu de son domaine, ce n’était pas prévu. D’autant qu’une tempête de neige le force à l’accueillir chez lui. Liz est différente : splendide, pleine de joie et d’amour, avec un petit côté loufoque… et si désirable ! Elle a tout à apprendre, à découvrir, et succomber à la tentation n’a jamais été aussi excitant…

  • Black Ink éditions

Avec le rendez-vous que vous donne Lisa Calvi et son roman Les éphémères qui sera disponible en numérique le 4 novembre prochain.

Résumé : Lucie a tout pour être heureuse. Épouse et mère comblée, elle mène sa carrière de cheffe de cuisine d’une main de maître. Son quotidien est minutieusement orchestré, il n’y a pas de place pour l’imprévu, encore moins pour le lâcher-prise. Jusqu’au jour où elle rencontre Stan, cet artiste, plus jeune qu’elle, beau et audacieux, si épris de liberté. Il réveille en elle des sensations qu’elle pensait éteintes. Lucie est irrémédiablement attirée par tout ce qu’il est, et résister à la tentation fait douloureusement voler en éclats ses convictions. Entre culpabilité et passion, jamais succomber n’aura été si difficile.

  • Collection &H

Et le rendez-vous tant attendu par les fans de la série All Saints High de L.J. Shen. Le 2e tome, Broken Knight consacré à Knight, arrive en papier et en numérique le 4 novembre.

Résumé : Il veut la conquérir.
Elle le veut tout entier.
Knight est la star du lycée. Sexy, sportif, populaire, il enchaîne les filles comme les soirées. Pourtant, derrière cette façade de serial lover insouciant, Knight ne pense qu’à Luna. Luna, sa voisine, qu’il a prise sous son aile tout au long de leur enfance. Mais, alors qu’il se décide à amener leur relation amicale sur un terrain plus… sensuel, Luna lui échappe.
Tout le monde aime Luna. Discrète, douce, paisible. Mystérieuse. Ce que les gens ignorent, c’est qu’elle n’est pas la Belle au bois dormant passive qu’ils imaginent. Non, Luna sait parfaitement ce qu’elle veut  : Knight, celui qui lui a redonné goût à la vie quand tout s’écroulait autour d’elle. Elle le veut, mais pas à n’importe quel prix. Hors de question de finir comme toutes ses conquêtes d’un soir, qu’il jette le lendemain. Pour Luna, ce sera tout, ou rien.

Le même jour, vous aurez le plaisir de découvrir Love is in the snow, une romance de Noël New Adult signée Alfreda Enwy.

Résumé : Elle pensait en avoir fini avec l’amour, jusqu’à ce qu’il croise sa route.
Quel est le comble pour une autrice de romance à succès ? Se faire larguer par celui qu’elle pensait être le héros de sa propre vie. Si Juliette n’était pas atteinte depuis par le syndrome de la page blanche, elle en rirait : sa vie ressemble vraiment à une mauvaise blague. Heureusement, sa meilleure amie lui a réservé des vacances dans un sublime chalet à la montagne pour l’aider à retrouver l’inspiration. Mais, alors qu’elle se pensait seule au milieu des forêts enneigées et des lacs gelés, Juliette fait la connaissance de Sawyer, un jeune père célibataire qui incarne parfaitement le fantasme du bûcheron et habite à deux pas de chez elle. Quand le hasard les fait se croiser à plusieurs reprises, Juliette comprend que ce séjour s’annonce plus agité que prévu. Car Sawyer lui redonne certes l’envie d’écrire… mais aussi de briser la promesse qu’elle s’est faite après sa rupture : rester loin des hommes.

  • Auto-édition 

Rendez-vous avec Sous la neige, qui cache nos secrets, une romance d’hiver de Sophie Auger dont la sortie a été avancé au 5 novembre au lieu du 4 décembre prévu.

Résumé : Il y a des années qui commencent tout de suite bien, et il y a les autres…
Ce 1er janvier, au douzième coup de minuit, Myrtille découvre que celui qu’elle aimait, n’est pas celui qu’elle croyait.
Dévastée, elle se retrouve à devoir tout recommencer à zéro, pas vraiment certaine de pouvoir y arriver.
Mais c’était sans compter sur sa meilleure amie Svetlana et son caractère bien trempé.
Hors de question de se laisser aller, c’est décidé, elle va lui changer les idées.
Et pour ça, quoi de mieux qu’un voyage au bout du monde sous les palmiers ?
Or, il faut croire que le destin aime se jouer des cœurs tourmentés.
Par un charmant concours de circonstances, voilà nos deux héroïnes qui se retrouvent en pleine montagne, dans la station familiale de leurs enfances.
Adieu maillots et crème solaire, bonjour doudoune et bottes fourrées.
Mais la neige qui ne cesse de tomber suffira t’elle pour faire disparaître les secrets de ces deux jeunes femmes en quête de paix ?
Et si, la vraie clef du bonheur, c’était d’affronter et accepter son passé pour pouvoir avancer ?

  • Plumes du Web

Le 1er tome de Tainted Hearts de Jenn Guerrieri sera disponible en numérique le 4 novembre.

RésuméIl est son remède, elle est sa rédemption…
Élève à la section danse de la Juilliard School, un prestigieux conservatoire situé à New York, Ally Owen compte bien atteindre son plus grand objectif : réussir le concours d’entrée pour intégrer le corps de ballet de l’Opéra de Paris.
Ambitieuse et motivée, elle veut mettre toutes les chances de son côté pour réaliser ce rêve qui la berce depuis l’enfance.
Enfin ça, c’était avant de croiser la route du célèbre groupe de rock, les Chainless.
Le quotidien d’Ally bascule quand elle s’attire les foudres du chanteur principal, Chester Hanson : un homme à l’allure aussi froide que tranchante. Connu des médias pour ses nombreuses dérives, le rockeur incarne un monde sans codes. Un univers aux antipodes de celui de la danseuse qui, elle, doit se plier à la discipline la plus stricte.
Tout les oppose. Et pourtant, ils vont entamer ensemble un jeu dangereux, initié par Chester.
Chantage, manipulation, provocation, haine… jusqu’où mènera cette collision de deux cœurs écorchés ?

  • BMR 

Avec la sortie/ réédition Now Well, une romance de Noël de Ludivine Delaune. qui arrivera dans vos PAL en numérique le 6 novembre. Pour rappel, ce titre a déjà été publié par SEE sous le même titre.

Résumé : Quand des vacances sous la neige réchauffent les cœurs meurtris
Après un divorce houleux, Louise se retrouve seule avec ses deux filles pour Noël. Heureusement, elle peut compter sur ses voisins pour l’aider à traverser cette crise  !
Tous décident de louer un chalet à la montagne pour célébrer les fêtes ensemble. Ils ont tout prévu  : ski, neige, raclette. Mais Louise n’aurait pas pu prédire les rires, les confidences, l’amitié de ses voisins devenus amis. Et encore moins l’arrivée de l’amour…

  • Romance de Noël

Avec la sortie de l’intégral de L’inconnu de Noël de Julia Teis. Rendez-vous le 3 novembre pour rajouter à vos PAL cette comédie romantique de Noël au cœur de New York, deux tomes en un.

Résumé : Suite à plusieurs relations désastreuses, Lucy s’est renfermée sur elle-même et coupée du monde. Entre son travail, son chat, ses romans d’amour et son bénévolat, les journées s’enchaînent et se ressemblent…

Jusqu’au jour où elle croise la route d’Adam, un nouveau bénévole qui travaille dans la même entreprise. Un mystère entoure le jeune homme mais malgré tout, Lucy est intriguée et irrésistiblement attirée… et le destin s’évertue à les mettre sur la même route à la moindre occasion !

Entre les préparations des fêtes de fin d’année, les activités de bénévolat et ce mystérieux collègue, la jeune femme verra sa vie à jamais bousculée… pour le meilleur ?

Juste un câlin pour Noël Romance cocooning t. 1, une romance de Noël sexy et cocooning, une comédie romantique feel-good et enneigée de Chani Brooks.

Résumé : Il sauve votre Noël contre un câlin! Plongez dans une romance de Noël sexy et addictive, doudou et pleine d’humour!

Nico est une jeune femme qui a du mal à exprimer ce qu’elle ressent. Sa gentillesse bourrue est toujours mal interprétée et elle n’arrive pas à se faire des amis, même dans la dynamique et cosy ville de Montréal. Et ce n’est pas Waël qui lira sous sa carapace, même avec un bonnet à clochettes. Ce Français insouciant qui enchaîne les petits boulots de serveur a pour habitude de dire tout ce qui lui passe par la tête. Comment pourrait-il deviner les pensées profondes de Nico ?
Aussi, lorsque la « malédiction de Noël » frappe Nico et que son neveu chéri décrète qu’il ne veut plus la voir, Nico ne sait pas vers qui se tourner. Elle finit par admettre sa détresse devant Waël. Ça tombe bien, il n’a plus de visa, rêve d’un réveillon de Noël québécois et il a plein d’idées pour reconquérir un garçon de neuf ans.
Quitte à se faire bientôt virer du pays, autant passer Noël à Chante-Neige, entre lacs gelés, sirop d’érable et gentils castors. Avec une femme magnifique.
Et de la neige, beaucoup de neige, et des chiens-loups et des Vikings aussi…
ƞ ⁰д⁰ ƞ 

Et un jour une étoile de Anna Wendell qui arrivera dans vos PAL le 5 novembre.

Résumé : Elle savait qu’un jour un homme viendrait, mais elle ignorait à quel point leur rencontre impacterait son existence.
Céleste vit seule au milieu d’une forêt bretonne, entourée d’animaux. Quand un Russe en cavale, au regard aussi glacial que sublime, débarque dans son havre de paix en pleine période de Noël, son quotidien se voit chamboulé.
Brocéliande, une jeune femme étrange, un âne jaloux, de la neige, beaucoup de neige et un brin de magie…
Une courte romance hivernale qui vous donnera envie d’espérer, de rêver, d’aimer.

  • Hugo New Romance 

Dans ma wishlist s’ajoute un titre que j’attends avec impatience. Le 3e tome de Campus Drivers, Crash Test de C.s. Quill, une saga dont j’ai adoré les deux premiers tomes. Lewis, le 3e luron de la bande des drivers a titillé hautement ma curiosité et je compte bien découvrir son histoire.

Résumé : Lorsque Lewis se retrouve avec trois meilleurs amis en couple et une stagiaire à former pour la relève des Campus Drivers, son dernier semestre à la fac prend une allure de cauchemar. Sans compter que la stagiaire en question n’a rien de l’élève parfaite !
En débarquant dans une nouvelle université, Amy a promis à sa soeur de se tenir aussi loin que possible des ennuis. Alors, quand Lewis Conley lui propose une période d’essai en tant que chauffeur, c’est l’occasion rêvée de se ranger… Et de passer du temps avec celui pour qui elle craque malgré elle.
Mécanicienne hors pair, elle va devoir apprendre à ses dépends que la mécanique du coeur est encore plus complexe qu’il n’y paraît.
Quant à Lewis, la course sauvage dans laquelle Amy va l’entraîner risque de le faire dévier de sa trajectoire toute tracée.

Merci à vous les étoiles pour votre fidélité à notre rubrique, bonne semaine et bonne lecture !

123508381_651253718892390_4148852053272688798_n

L’avis de Charlotte sur Secret Stepbrother de Erin Graham


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Secret Stepbrother de Erin Graham aux Editions Addictives

Titre : Secret Stepbrother

Auteur : Erin Graham

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Broché : 16,90 €

Résumé :

Il n’a pas le droit. Il s’en fout.

Calden est rebelle, en guerre contre le monde entier, et ne se soucie que d’une personne : sa petite sœur Cassie.
Son monde vole en éclats le jour où il apprend que son père biologique, qu’il n’a jamais connu, est le sénateur Jacobs : un homme politique puissant et déterminé à étouffer le scandale de cette révélation.
Entre les paparazzi qui lui pourrissent la vie et les frais médicaux de sa sœur qui s’accumulent, Calden est forcé de conclure un pacte qui va changer sa vie.
Le deal est simple: le sénateur Jacobs prend en charge les frais nécessaires à Cassie et aux études de Calden, en échange de quoi Calden devra se plier à une mascarade de famille heureuse et unie.
Un seul écart, et le deal est rompu.
Sauf qu’il y a Harper, la fille adoptive du sénateur.
Elle est mystérieuse, sensuelle, innocente… et interdite.
Pour elle, Calden serait prêt à rompre tous les pactes.

Mon avis :

Une romance COUP DE CŒUR aux limites de l’interdit, pleine d’émotions et de sensualité !

Calden est étudiant et il travaille. Il a beaucoup de mal à faire face à tout ce à quoi il est confronté depuis qu’il doit gérer sa petite sœur, Cassie. Sous ses airs têtus, il a un cœur tendre… Surtout lorsqu’elle est concernée… Sa situation se complique et la seule solution qui s’offre à lui est d’accepter un contrat avec son père biologique, le sénateur Jacobs.

Harper est une jeune femme qui se construit comme elle le peut avec des fondations fragiles et une pression due au milieu dans laquelle elle évolue. Elle se doit d’être toujours politiquement correcte pour ne pas entacher la carrière de son beau-père le sénateur Jacobs. La découverte de Calden est aussi inattendue que troublante pour Harper.

Dans ce roman, on découvre petit à petit deux êtres écorchés par leur vie. Ils sont très attachants. Calden est un rebelle plein d’énergie, qui devient affectueux et tendre pour sa sœur. Harper est tout en contrôle, elle porte un masque pour se protéger des autres. Elle en oublie ses rêves pour se conformer à ce que l’on attend d’elle.

Ils se voient imposer une cohabitation. Entre ces deux jeunes que tout semble opposer, l’attirance trouve sa place. Une histoire d’amour entre eux n’est pas envisageable, bien qu’ils n’aient pas de lien de sang, car l’un est lié par un contrat au sénateur, l’autre ne souhaite pas entacher la réputation de son beau-père. Entre raison et désir, il faudra choisir au risque de tout perdre. 

Merci à Erin Graham pour cette histoire extrêmement touchante, ponctuée d’humour, terriblement addictive et dont les émotions sont intenses. Une auteure que je peux lire sans me poser de question, chacun de ses romans sait toucher mon cœur. Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse en broché.

Extrait :

Sans réfléchir, je me dirige vers sa porte et l’ouvre, jugeant inutile de frapper, vu le niveau sonore de la musique.
Je me statufie devant la scène qui s’étale devant mes yeux. De dos, torse nu, il est penché en avant, en train de retirer son pantalon… Il n’a pas de caleçon…
Seigneur… Mes yeux jusqu’à présent vierges de ce genre de visions incroyables se fixent sur ce dos et… ces fesses musclées… le haut de ses cuisses…
J’ouvre la bouche, mais rien ne sort. Tout ce que je suis capable de faire, c’est de me cramponner à la poignée de la porte…
Une violente chaleur me percute… Un besoin, un désir incroyable. Jamais je n’ai été confrontée à un homme aussi sexy. Torride.
Je dois sortir de cette pièce !
Il se redresse lentement en remontant son pantalon, le rattache en soupirant et tend la main vers son enceinte pour en baisser le volume.
– Oui ? demande-t-il en se tournant vers moi, en attente.
– Je…
Je retrouve ses yeux, alors que je suis totalement chamboulée par… par lui. Pieds nus, son pantalon qui tombe vraiment très bas sur son ventre… Ce V… ces abdos… Cette peau. Ces muscles. Tous ces muscles. Ces fesses qui viennent se graver en filigrane dans mon esprit. Le désir effleure ma peau de l’intérieur, l’atmosphère autour de moi crépite violemment.
Comment puis-je me concentrer dans ces conditions ?
– Tu ?
Qu’est-ce que je voulais dire déjà ?
– Je… Je ne t’ai pas snobé aujourd’hui.
Je déglutis alors qu’il avance encore et que je recule, me heurtant à la porte que j’agrippe toujours.
– Ah non ? C’était bien imité pourtant.
Il pose ses mains sur ses hanches en avançant encore… Je vais me liquéfier d’un instant à l’autre…
– Oui, mais non. C’est justement tout l’inverse. Je… je te fuyais. C’est tout.
Je n’aurais pas dû avouer ça. Énorme erreur. Il relève un sourcil, surpris. Mon regard caresse ses cheveux hirsutes, insolents, à son image.
– Et pourquoi ?
Il avance encore d’un pas, se plaçant juste devant moi, me dominant de toute sa hauteur. Je baisse les yeux, le cœur battant à n’en plus pouvoir.
– Parce que j’avais peur… je murmure à peine.
– Peur de quoi ? insiste-t-il d’une voix ferme.

L’avis de Charlotte sur L’insupportable inconnu de Noël de Lili Malone


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur L’insupportable inconnu de Noël de Lili Malone aux Editions Addictives

Titre : L’insupportable inconnu de Noël

Auteur : Lili Malone

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Rencontre n° 1 : à poil dans l’escalier !

Élodie est indépendante, libre, et elle veut profiter de la vie comme elle l’entend !
Son dernier coup de tête ? Des vacances à la montagne avec ses meilleures amies, Amanda et Kelly.
L’imprévu ? Le chalet est déjà occupé par Luc et ses potes.
Et entre Élodie et Luc, c’est électrique dès la première seconde ! Au programme des vacances : confrontation, sensualité et boules de neige…
La guerre est déclarée, tous les coups sont permis ! Et si c’était le désir qui sortait vainqueur ?

Mon avis :

Une romance de Noël pleine d’humour et de piquant.

Élodie a besoin de vacances loin des attentes de sa famille. Elle part donc pour un séjour avec ses amies dans un chalet à la montagne. Quelle surprise de tomber sur un homme dans son chalet alors qu’elle est dans le plus simple appareil ! Les trois filles vont devoir cohabiter avec Luc et ses amis.

Leur rencontre inattendue donne leur ton de leurs futurs échanges. Ils ne manquent pas d’imagination pour faire craquer l’autre. La vie commune est épique ! Entre les blagues et les surnoms, le beau duo qui fait des étincelles. À trop, se chercher, finiront-ils par se trouver ?

Elodie est une jeune femme qui est bien décidé à ne plus se laisser dicter sa conduite, ni se laisser marcher sur les pieds. Gare à ceux qui essaieraient ! Elle est une Miss catastrophe en puissance, elle est douée pour se mettre dans les situations improbables ce qui a tendance à agacer Luc !

Luc, l’ours grognon de la bande, est un homme organisé et prévoyant. Il est déstabilisé par la spontanéité de la jeune femme. Lui, qui avait besoin de décompresser, de souffler et de se reposer, doit revoir ses plans !

Les personnages secondaires sont aussi très intéressants, ils ont tous une personnalité bien définie. Ils apportent tout un petit plus à cette histoire.

Avec cette romance, je me suis laissée portée par la plume fluide et addictive de l’auteure, Lili Malone, dans une ambiance de Noël.

L’insupportable inconnu de Noël est une histoire pleine humour dès le premier chapitre, pas le temps de s’ennuyer entre coups bas, joutes verbales, rigolade, cohabitation et désir (chaleur) ! Les personnages se dévoilent petit à petit et il est très agréable d’apprendre à les connaître, ils sont terriblement attachants. Les émotions sont au rendez-vous.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Putain, qu’est-ce que vous foutez là ? C’est mon chalet ! Et ne vous gênez pas, surtout, pour reluquer, hein !
– C’est plutôt à moi de vous demander ce que fait une exhibitionniste hystérique dans MON chalet, non ?
Exhibitionniste ? SON chalet ? Oh, non, non, non, mon coco !
Qui que soit cet abruti, il va retourner d’où il vient. Il vient de gâcher mon bain et la scène torride que j’étais en train de lire. Impardonnable.
Incrédule, je le vois ôter son bonnet, son épais manteau et les suspendre au crochet dans l’entrée. Il secoue ses cheveux noirs un peu en bataille pour en chasser l’humidité. Non mais, il se croit où, lui, exactement ?
Je prends mon courage à deux mains et fais mon possible pour empêcher ma voix de trembler. Il me fout un peu les jetons, le bûcheron. Vu comme il est taillé, je ne fais clairement pas le poids à côté.
– Je crois que vous faites erreur. Ici, c’est le chalet 24, que j’ai loué pour quinze jours.
– J’ai la clé numéro 24, me répond-il en brandissant triomphalement son trousseau. Et mes amis et moi avons payé ce logement jusqu’au 3 janvier.
Ses amis ?
C’est quoi, ce bordel ?
Je couine une réponse inintelligible en resserrant ma serviette autour de moi et en reculant prudemment vers la salle de bains avec la ferme intention de m’y enfermer.
Seulement mon plan n’est pas bien échafaudé. Je glisse sur l’eau savonneuse et me retrouve les quatre fers en l’air, ma serviette passée aux oubliettes, le tout devant un colosse en chemise à carreaux, complètement hilare.
– Jolie vue, commente-t-il avec un sourire narquois.

L’avis de Carine sur le roman de Fanny André : Pour le sourire d’Isabelle aux Editions Les Presses de la cité


Titre : Pour le sourire d’Isabelle

Auteur : Fanny André

Littérature contemporaine.

Editions : Les Presses de la Cité

Ebook : 12.99€

Broché : 19.00€

Audio : 12.95€ OU 9.95€ avec Abonnement Audible

Résumé :

Une belle complicité féminine et intergénérationnelle face au deuil.
Une épopée savoureuse racontée à deux voix entre Normandie et Bretagne.
Un roman plein de charme et de profondeur !

La vie, envers et contre tout… Pour Camille, adorable vieille dame, qui enterre le cœur en berne son fils à Trouville. Pour son ex-belle-fille, Isabelle, la quarantaine pleine de charme, qui la rejoint en ce moment de recueillement. Toutes deux sont à la croisée des chemins : la première veut retrouver sa Bretagne natale ; la seconde vient de quitter son cabinet d’avocats après une sévère dépression. Au-delà de l’épreuve qui les réunit, leur évidente complicité resurgit. Comme ce vieux projet… Ce voyage à deux, avec étapes gourmandes, où chacune montrerait à l’autre les beautés méconnues de son terroir : Normandie versus Bretagne. Voici donc Camille et Isabelle qui s’embarquent sur les routes, complices malgré les différences, le temps d’une parenthèse à la fois itinérante et introspective.

Prêtes, surtout, à cueillir les imprévus de leur périple et à redonner un peu de couleur à leurs vies suspendues…

Mon avis :

Un deuil. Des obsèques. Un rapprochement de deux femmes qui se sont aimées, appréciées autour d’un même homme qu’un divorce a séparé. Un mari pour l’une, un fils pour l’autre. Une affection presque oubliée qui va renaitre des cendres de ce deuil, ainsi qu’un vieux projet jamais réalisé.

Pour le sourire d’Isabelle est un magnifique roman qui ne peut que vous toucher et dégager en vous des émotions qui sont parfois enfouies même très loin dans votre cœur. Parler du deuil n’est jamais simple, mais Fanny André le fait avec tact, délicatesse, nostalgie et émotions. Au travers de ce récit, nous partons dans un voyage imprévu, délicieux chargé de souvenirs, d’aveux et de confidences qui feront autant de bien que de mal, mais un mal pour aller bien. Un voyage intergénérationnel, un face à face, terroir contre terroir, qui gardera pour moi une belle saveur au sens propre, comme au figuré…

Deux générations.

Deux destinations.

Deux âmes en peine et bancales, peuvent-elles vraiment s’appuyer l’une sur l’autre pour se tenir à nouveau droite ? Et si au lieu de nager à contre courant, Isabelle et Camille se laissaient enfin porter vers une envolée qui sonnera le renouveau pour l’une et peut être la dernière pour l’autre. À moins qu’à plus de quatre-vingt ans on puisse aussi parler d’un nouveau départ ? Qui sait ? Entre la Normandie et la Bretagne, l’affection que ces deux femmes se portent renait de jour en jour. Elles se dévoilent plongées dans leurs souvenirs passés qu’elles se confient, nous confient aussi en nous faisant découvrir à notre tour leurs vies et leurs régions qu’elles mettent en avant par leurs patrimoines culturel et leurs spécialités culinaires. La Normandie que je ne connais pas et qu’il me tarde après lecture de pouvoir la découvrir de mes propres yeux. Puis la Bretagne et ses toitures en ardoises, ses saints, ses druides et ses forêts. Cette Bretagne que je connais et dont j’ai pris plaisir à visualiser lors de ma lecture et me remémorer mes visites et le goût du fameux Kuign-amann.

Un voyage livresque à la fois profond, nostalgique et introspectif, aux petits détails de la vie nombreux qui pourraient apporter des longueurs pour certains lecteurs qui ne « voient » pas leur lecture, mais qui pour moi, apportaient cette touche d’un échange des petits plaisirs simples de la vie. Cette vie qu’elles ne vivaient plus vraiment et qu’elles ont appris à apprécier à nouveau dans la simplicité.

Pour le sourire d’Isabelle est une lecture touchante, avec sa pointe d’humour. Une lecture simple et profonde à la fois dans laquelle je me suis sentie très proche des protagonistes qui sont comme vous et moi. Proche de Camille, car j’aurais pu faire ce voyage avec ma belle-mère qui a son âge et que j’adore, qui a aussi son histoire et connu un déracinement dont elle nous vante toujours ses spécialités autant que le pays et sa culture. Tout comme j’ai pu m’identifier facilement à Isabelle, même si nos vies sont à l’opposé l’une de l’autre, les femmes entre elles ne peuvent que se comprendre… et être touchées l’une par l’autre.

Une belle lecture pour une belle leçon de vie. Une histoire de renaissance par le retour aux sources qui passe par un road-trip pas comme les autres. Certes, Fanny André nous embarque en voyage, mais la route que vont emprunter Isabelle et Camille sera celle du cœur et de la vie. Celle qui vous fait comprendre à quel moment on a pris le mauvais chemin et si vraiment, il était si mauvais que ça. Raison ou tors ? Bonne route ou mauvaise, il n’est jamais trop tard pour prendre une autre direction. La direction qui va nous rendre tout simplement vivant ? Profiter des instants simples comme avoir des pieds nus sur le sable. Ne pas aimer notre assiette, pouvoir être fatigué ou encore profiter du grand air ? Qu’importe l’âge et la période dans laquelle on se trouve. Qu’importe les chemins pris et nos décisions, regarder en arrière ne nous bloque pas toujours dans un passé. Au contraire, il nous permet d’avancer avec un nouveau regard sur l’avenir. Que nous ayons trente, quarante, cinquante ou quatre-vingt ans, le jour qui vient est, et sera, toujours le premier jour du reste de notre vie. A nous d’en faire une chance.

Un grand merci à Fanny André pour sa confiance ainsi qu’aux Éditions Presses de la cité pour ce touchant service presse dans sa version brochée avec sa couverture qui donne envie d’ouvrir en grand nos fenêtres et nous dire : La vie est belle et cette journée le sera aussi.

Extrait :

Son regard flotte par-dessus mon épaule vers la porte et, au-delà, vers le salon relié à la véranda par une baie vitrée.J’approuve, presque sérieuse.La fatigue ou l’alcool me rendent sentimentale, la première larme de la journée dévale ma joue. Je baisse la tête, un peu honteuse. Les pleurs, à mon âge, suscitent vite la pitié. Ou pire, je pourrais attrister Isabelle. Quand elle reprend la parole, je la devine aussi émue que moi et lui suis reconnaissante de ne pas fondre en larmes.Je relève la tête sans trop y croire. Elle dit ça sans le penser… ou elle a plus bu qu’il n’y paraît. Pourtant, qu’est-ce que cette idée me tente tout à coup ! Prendre de la distance avec cette maison silencieuse qui m’oppresse, avec le deuil d’Arnaud et avant ça ce quotidien trop tranquille. Isabelle me presse ma main avec bienveillance.Je pouffe bêtement, et c’était sûrement son but. Une fois, nous l’avons visité ensemble. Elle doit se rappeler comme je m’étais émerveillée devant tout cet exotisme apprivoisé en pleine ville. Mon jardinet bordé d’eupatoires, de monardes, d’azalées et d’hortensias en atteste assez bien, j’ai la main verte mais sans avoir pour autant ce genre de paradis terrestre. D’ailleurs, en partant d’ici, il faudra que j’emporte avec moi des boutures et Germaine, ma pivoine blanche.

— C’est adorable de ta part de vouloir faire croire à une vieille folle qu’elle t’est nécessaire… surtout par les temps qui courent.

— « Folle », je ne sais pas, originale, je n’en ai jamais douté ! Je n’ai encore rencontré personne qui donne des prénoms aux objets de sa maison ou tente d’expliquer à un témoin de Jéhovah qu’il a interprété la Bible de travers.

— Je t’ai déjà dit que ma mère m’avait suggéré d’entrer dans les ordres après mes années de catéchisme ? Elle pensait que ça porterait chance à la famille, que le « bon Dieu nous aurait à la bonne » et que j’étais assez tranquille de caractère pour ça.

L’avis de Charlotte sur Racing Love de Nathalie P.


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Racing Love de Nathalie P. paru chez Something Else Editions.

Titre : Racing Love

Auteur : Nathalie P.

Genre : Romance

Editions : Something Else Editions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Pour Mavis, Matthew Caron a tout de l’homme idéal. Elle n’a jamais oublié le petit garçon dont elle était éperdument éprise lorsqu’ils étaient enfants, car en plus d’être son meilleur ami, elle et Matthew formaient un duo inséparable, du moins jusqu’au départ précipité de la famille Caron. Des années plus tard, lorsque son frère Dorian est approché pour courir dans l’écurie automobile de Joseph Caron, Mavis a du mal à y croire ! Les rallyes WRC coulent dans les veines de Dorian, sur le point de réaliser son rêve. Mais Matthew se retrouve de nouveau sur son chemin, déterrant au passage quelques secrets bien enfouis et, sans le savoir, cette passion la rapproche de jour en jour du seul être qu’elle a aimé. Quand les blessures du passé ressurgissent sans s’y attendre, difficile pour l’amour de trouver sa place. Et dans ce milieu où tout va à deux-cents à l’heure, Mavis et Matthew vont devoir réapprendre à se faire confiance…

Mon avis :

Une romance rythmée et pleine d’amour ! 

Mavis a trouvé l’amour dès le plus jeune âge. Matthew, en plus d’être son ami et son voisin est celui avec lequel elle partage tout, un duo inséparable. Mais le départ précipité de Matthew et de sa famille, alors qu’elle avait 8 ans, brise cette complicité.

Désormais, Mavis est une jeune femme mure, qui sait se quelle veut pour sa vie. Elle est manager de Dorian, son frère jumeaux, qui est devenu pilote de rallyes. Il se voit proposer un poste de pilote par le père de Matthew. La surprise est de taille car elle ne pensait jamais revoir cette famille. Ces retrouvailles inattendues, avec Matthew vont faire remonter à la surface tous les souvenirs du lien qui les a uni, mais aussi toute la douleur de leur départ et de cette longue absence.

Dans ce roman, beaucoup d’événements se succèdent, beaucoup de thèmes sont abordés. Ils sont intéressants certes mais tout s’enchaîne rapidement.  J’aurais apprécié avoir plus de temps passé sur certains passages, approfondir la perception de leurs sentiments, et des sujets sensibles.

Malgré cela, plusieurs moments sont touchants, et les rebondissements sont plutôt surprenants. Je pensais avoir dès les débuts compris de quoi il retournait quant au départ de Matthew mais non… je me suis bien faite avoir ! 🙂

Merci à Carolyne et à Something Else Editions pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Matthew…

Je ne pensais pas le revoir un jour. Pas ici. Pas si brusquement.

Dans la voiture de mon frère, alors que nous sommes sur le chemin du retour, j’ai l’impression d’avoir affaire à un gosse.

— Étudie rapidement le contrat qu’il m’a proposé, s’il te plaît ! J’ai aperçu quelques chiffres, c’est hallucinant ! Oh, et j’ai réussi à nous dégoter un somptueux bijou chacun ! ajoute-t-il, les yeux illuminés.

— Je ne comprends rien à ce que tu me racontes ! rouspété-je.

— Nous allons avoir une bagnole Caron ZM ! Se déplacer avec ces merveilles lui fera de la pub et puis… c’est un petit à-côté non négligeable des privilèges proposés, tu ne crois pas ?

— Bien joué sur ce coup-là !

Il m’adresse un clin d’œil puis me vante les avantages de l’écurie.

Un coude appuyé sur le rebord de la fenêtre, je regarde dehors en soupirant, perdue dans mes pensées.

— Mavis ! Tu m’écoutes ?

— Euh, oui pardon, sursauté-je.

Dorian ne se doute pas du mal que je ressens à voir réapparaître Matthew dans ma vie. J’en ai peu parlé après son déménagement, préférant garder ma peine pour moi. Mais il était vraiment le garçon dont j’étais amoureuse. J’imaginais notre mariage avec une robe blanche et longue comme les princesses et notre vie future. Ma relation avec mon frère est différente. Avec Matthew, on était fusionnels, on se comprenait en un regard. Le voir partir m’a déchiré le cœur.

Le proscrit de Normandie de Natacha J. Collins publié dans la Collection #Aliénor chez Harlequin !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Le proscrit de Normandie de Natacha J. Collins. Un voyage épique et fascinant dans un Duché estropié par la guerre !

Titre : Le proscrit de Normandie 

Auteure : Natacha J. Collins

Editeur : Harlequin

Collection : Aliénor

Genre : Romance historique

Poche : Lien d’achat

 

Résumé : Duché de Normandie, 1341  Mélisande est abasourdie. Le convoi mandé par Justin de Montaigle – chevalier auquel son frère l’a promise contre son gré – vient d’être attaqué avant d’arriver dans sa Normandie natale. Mais le sort d’otage ne lui laisse pas l’amertume qu’il devrait. Traitée avec plus d’égards qu’elle n’en a eu coutume avec les siens par le mystérieux brigand qui dirige cette troupe de hors-la-loi, elle se sent étrangement apaisée à son contact. Comme si ce diable ne lui était pas tout à fait étranger… 

L’avisdeMya :

Je suis tombée amoureuse de la belle couverture de ce superbe roman de Natacha J. Collins… Le design de la Collection Aliénor a été un plus pour choisir ce titre de l’auteure que j’apprécie et dont la plume ne m’a jamais déçue. J’ai lu presque tous ses romans historiques et à chaque fois, je suis conquise par ses histoires pleines de sentiments et dont les évènements historiques sont rigoureusement respectés et développés même si dans certains, la romance y tient la place de lion comme dans Le proscrit de Normandie.

Aujourd’hui, sa plume imagée, romancée et talentueuse nous embarque au XIV siècle, dans le Duché de Normandie.

Un voyage épique et captivant dans une Normandie d’après-guerre, estropiée, affamée et écrasée.  Un Duché qui se relève à peine de sanglants combats. La misère, la cupidité et le despotisme des Seigneurs de ses contrées ont poussé aux rébellions des manants contre les injustices et les violences perpétrées contre eux. Une sale période pour ces paysans accablés par la famine et acculés par leurs Seigneurs !

Alors que Mélisande, héroïne de cette histoire, est forcée de rentrer chez elle pour épouser l’homme qu’on lui a choisi et qu’elle a longtemps fui, son escorte se fait attaquer par le diable en personne. Le Borgne est l’un des bandits dont la réputation de vaurien n’est plus à faire. Les bois sont son refuge à lui et à tous ces miséreux gueux qui sont sous ses ordres, traverser son territoire, c’est s’assurer une mort certaine.

Mais à la grande surprise de Mélisande, cet assassin avéré a épargné son escorte, demandant seulement une rançon conséquente en échange de sa liberté. Il est clair que le chef cache un terrible secret sous son déguisement et la rançon exorbitante demandée même à un Seigneur n’a pas l’objectif de s’enrichir.

Mélisande a eu un drôle de pressentiment quand ses traits se sont altérés à l’annonce de son patronyme. Et au fil du temps, elle constatera le fait que le Seigneur de Ferrière est devenu une obsession pour ce rebelle dit sans foi ni loi.. Cette dernière malgré la crainte que lui inspire Le Borgne, elle se promet de creuser cette impression pesante qui la taraude depuis qu’elle le côtoie. Un malaise palpable la prend aux tripes à chacun de leur face à face houleux dont elle ne s’en sort point indemne. Qui est le Borgne ? Pourquoi son corps la trahie à chaque regard, à chaque contact innocent soit-il, à chaque caresse tellement désirée et inavouée ? Qu’est-ce-qui ne va pas chez elle ? Est-elle devenue si perverse ? Elle devrait le haïr, le maudire ou l’envoyer au diable, voire l’occire au lieu de le désirer, de le vouloir jusqu’au tréfonds de sa chair !

Mais les questions de Mélisande demeurent sans réponses devant le mutisme de son borgne… Jusqu’à ce que la réalité la heurte de plein fouet. Ce jour-là, des réminiscences vivaces et lancinantes de certains yeux aux couleurs fascinantes ont réveillé son cœur meurtri le remplissant d’espoir !

Encore une belle romance historique que nous offre là Natacha J. Collins. Une belle histoire d’amour qui fait chavirer les cœurs romantiques. Si l’épopée historique reste secondaire, la romance, elle, occupe presque toute la place. Malgré un contexte qui crève le cœur, et je parle des violences et les injustices d’après-guerre, l’auteure nous offre quand même beaucoup de douceur, d’amour fusionnel et d’amitié. Les personnages sont attachants, Amaury et Mélisande m’ont beaucoup émue, parfois jusqu’à avoir la gorge nouée. Et même certains de la bande du borgne qui m’ont aussi autant fait rire que remuée. Mais d’autres méritaient mille coups de fouet, mais je dois avouer qu’ils ont bien joué leurs rôles respectifs dans la construction de ce bel édifice auquel ils ont apporté la pierre qui nous rend l’histoire encore plus addictive. Je réfléchis même à réduire la sentence… ou pas LOL.

Bref, une superbe romance historique et une plume encore plus brillante et efficace que jamais qui nous porte et transporte dans des périodes historiques différentes sans nous lasser. Un passé trouble, un amour inoubliable malgré le passage du temps, moult rebondissements, une dose de suspense et un final prévisible mais tellement bien mené qu’on en a cure d’en deviner les aboutissants. Tous ces ingrédients ne peuvent que vous conquérir !

Merci à la masse critique Babelio ainsi qu’à Harlequin pour l’envoi du service presse papier !

122772111_431126391203894_2883863314381815876_n

Masse Critique – Le proscrit de Normandie de Natacha J. Collins