L’avis de Carine sur The Way You Love de Erin Graham


51M-0VvmkQL

Titre : The Way You Love
Auteur : Erin Graham
Genre : Romance
Editions : Addictives
Ebook : 5.99€5.99€
Résumé : Peut-on tout (se) pardonner ?
Parfois, une seule nuit peut changer une vie… Arraché à un univers de violence et plongé dans l’inconnu, Quentin se retrouve désormais seul face à son destin, un enfer dont l’unique lumière se prénomme Célina. Mais la culpabilité et les secrets compromettent cet amour qui ne cesse de grandir depuis leur rencontre. Jusqu’au jour où tout bascule encore une fois.
Neuf ans passent, Quentin, toujours un peu rebelle, est devenu chef étoilé. Le hasard place à nouveau Célina sur son chemin. Ils ne sont plus ado désormais. Les sentiments sont intacts, l’attirance plus forte que jamais. Mais tout n’est pas si simple : Quentin n’a pas réglé les problèmes de son passé. Quant à Célina, elle est sur le point de se marier…
Céder à la passion provoquerait un véritable tsunami.
Mais n’est-il pas trop tard pour résister ?
Mon avis :

C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de Erin Graham et peut importe le sujet, elle me captive à chaque sortie livresque. Elle a cette facilité à nous emporter dès les premières pages, dès les premiers mots et nous offrir des émotions intenses qui rendent notre lecture hautement addictive. Avec le récit de Celina et Quentin, elle ne dérogera pas à la règle… Un combo parfait, explosif de sensations, de douleur et d’amour avec une alternance du passé et du présent qu’elle manie avec brio.

Quentin 15 ans voit sa vie complètement basculer en l’espace de quelques minutes… L’univers de violence dans lequel il survivait vient de prendre fin en emportant tout ses repères. Que s’est-il passé ? Rien.

Il ne s’est rien passé…. Cette phrase qui tourne en boucle dans sa tête sera un secret trop lourd à porter… un secret qui le ronge et va faire de sa vie plus un enfer que lui offrir un avenir…

Onze ans ont passé et Quentin exerce en tant que grand Chef étoilé à La Table Française au Japon. Il y a trouvé la paix et un avenir qui s’annonce plus brillant que son passé… Les souvenirs le hantes toujours, mais à des milliers de kilomètres, les cauchemars ont cessé et les regrets se sont envolés… Alors comment pourrait-il prendre la bonne décision lorsqu’il va recevoir ce coup de fil qui va lui demander de rentrer en France ?

Phil à besoin de lui pour quelques temps et il ne peut pas lui refuser ce service. Comment le pourrait-il avec tout ce qu’il a fait pour lui lorsque son monde s’est effondré ?… Son oncle lui a tendu la main et c’est grâce à lui qu’il en est là à ce jour. Il lui doit tellement … Mais rentrer c’est aussi revoir Célina et cela lui pose un gros problème… Célina, celle qui a su être sa lumière au milieu de ses ténèbres, celle qui a su être son tout et faire naître en lui des sentiments forts et profonds et lui faire garder la tête hors de l’eau… Cette jeune fille fragile et si forte à la fois qui a été son unique point d’ancrage tout comme il a été le sien… Jusqu’à ce que tout bascule une fois de plus… Neuf ans plus tard, ils vont se rendre compte que la passion est toujours aussi intacte, mais….

Un récit à deux voix qui nous emporte dans un tourbillon d’émotions et nous broie les tripes à de nombreuses reprises. Les sujets abordés par l’auteur sont une fois encore d’actualité. Ils peuvent être cachés par la honte, la douleur, ou à contrario en faire la Une des journaux avec toutes les conséquences qui en résultent. Une fois encore, Erin Graham nous offre une romance bouleversante, avec des personnages intenses auxquels on s’attache sans préavis. Une romance que je ne qualifierai pas de sombre malgré les thèmes abordés et les épreuves qu’endurent nos protagonistes.

Pourtant, on ne peut pas dire qu’on ne souffre pas avec eux. Encore moins de ne pas être en colère et s’indigner le cette souffrance qu’apporte les autres.

Chacun d’eux a ses blessures qui n’ont rien avoir celles de l’autre mais qui font que ces deux adolescents ont du mal à se construire, de croire en eux tout simplement pour pouvoir imaginer un avenir heureux.

Je ne peux pas tout simplement car lorsqu’ils sont réunis, c’est beau, solaire, pétillant et intense. Ce sont des moments de partage indescriptibles même dans leurs silences… et dans leur non droit de s’aimer… Erin abordent ces sujets lourds avec beaucoup d’amour et d’affection. Oui on a mal. Oui, cela remue nos entrailles, mais il y a toujours cette touche de tendresse et des moments intenses qui font que notre cœur gonfle et regonfle pour nos protagonistes… Surtout lorsqu’ils sont dans leur bulle…

Un roman en trois partie dans lesquelles Erin Graham va jouer de sa plume magique en nous basculant, par les pensées de nos protagonistes, dans le passé pour nous y faire découvrir leurs histoires… L’histoire de Quentin, cet adolescent qui porte un secret beaucoup trop lourd pour lui et une culpabilité qui le ronge tellement qu’il se voit comme un monstre refusant alors à Lina le droit de l’aimer… Et celle de Lina, cette jeune fille mal dans sa peau, amoureuse d’un garçon qui ne la voit même pas et à cause duquel elle malmènera son corps pour rentrer dans ses critères de choix.

Des flash-back qu’elle manie à la perfection car ils partent toujours d’un moment précis a des moments opportuns en nous offrant des tranches de vie dont on ne veut pas sortir. Le tout sous un fond de musique en parfaite adéquation avec leur émotions à travers laquelle, ils se « parlent » et se comprennent. Si pour Quentin et Lina c’est une évidence, c’est aussi des vertigineuses montagnes russes qui les met en permanence en équilibre et dont ils peinent à trouver une stabilité qui ne mettra pas en péril le bien de l’autre. Chacun d’eux ne souhaite que le bonheur de l’autre, qu’ils puissent aspirer à être heureux et avancer. Mais parfois ensemble, c’est impossible… parfois certains paramètres viennent enrouiller la mécanique qu’on a pourtant mis tellement de temps à mettre au point… Parfois un grain de sable peut avoir autant d’impact qu’un gros rocher…. Mais neuf ans après qu’en sera t-il ?

The Way You est une belle pépite livresque à découvrir sans tarder. Une romance sur fond sombre qui illumine néanmoins notre lecture grâce à ses protagonistes hors du commun, mais aussi aux personnages qui les entoure avec un coup de cœur pour Phil. Mais aussi grâce à la manière dont l’auteur aborde les sujets et de la façon dont elle va les traiter.

La plume fluide, captivante et addictive de Erin Graham nous emporte dans cette histoire d’amour qui traverse le temps sans aucune longueur à déplorer, bien au contraire. Sa plume est imagée et nous permet au fil des pages de vivre leur histoire comme un film qui se déroulerait sous nos yeux, mais aussi naturelle et spontanée qui nous imprègne de tous les sentiments et les émotions qu’elle veut nous transmettre.

Une lecture coup de cœur que je ne peux que vous recommander.

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permis de découvrir ce magnifique roman en service presse numérique. Hâte qu’il sorte en papier et qu’il vienne rejoindre ma bibliothèque coup de cœur.

Cerise, tome 2 : Tomber de haut par Laurie Pyren !


Hello les étoiles ! Je vous invite à découvrir la suite de Cerise de Laurie Pyren. Après, l’amour ne tient qu’à un fil, tomber de haut vient clôturer cette belle et pétillante romance. Merci à Nisha et caetera pour l’envoi du service presse.

Titre : Cerise, tome 2 : Tomber de haut

Auteur : Laurie Pyren

Editeur : Nisha et caetera 

Genre : Romance

Broché : Lien précommande

Résumé : Je m’appelle Cerise Desrosiers.
Déjà, avec un nom pareil, je ne pars pas gagnante… Ajoutez à cela une mère hippie dingue de son chihuahua obèse, un père inconnu et une carrière d’avocate ratée et tadam… Vous obtenez ma vie!
Malgré tous ces handicaps, j’arrivais à peu près à m’en sortir jusqu’à ce que les problèmes s’enchaînent! D’abord il y a eu Julian Ford avec ses petites phrases qui font mouche et son sourire en coin, puis le retour de mon père. Et me voilà maintenant coincée à Dublin pour récupérer un héritage qui devrait me rendre millionnaire.
Ça vous paraît idyllique ? Détrompez-vous ! C’est juste le début des ennuis !
Et ce Julian que je retrouve tout le temps sur mon chemin. Ah ce Julian !

L’avisdeMya :

C’est avec grand plaisir que je retrouve la langue bien pendue de Cerise. Sa fraîcheur et ses quatre ego qui m’avaient beaucoup manqué. J’avoue que je craignais un peu que ce deuxième volet soit un peu à l’image du premier, cela ne m’aurait pas déranger, car Cerise et ses réparties, on s’en lasse pas. Mais bon, quand on est gourmand, on aspire toujours à plus. Mais je dois avouer que Laurie m’a bluffée. Car elle nous offert une suite qui valait l’attente. Suspense et rebondissements ont rapporté à cette histoire pleine de pep’s, le piment nécessaire au renouveau que j’attendais et les ingrédients pour qu’elle soit encore plus attrayante.

En effet, dans ce final, après un début délicieux chez les bisounours, Cerise est tombée de haut comme l’annonce le titre. Julien après lui avoir miroité le bonheur d’une vie à d’eux, il s’est réfugié dans son mutisme habituel. Devenant un brin lunatique, froid, entretenant l’épais brouillard sur ses faits et ses actions. Monsieur ténébreux fait son remake quoi pour ne pas changer.

Si dans le premier tome, on a eu droit à la douceur de Cerise et à sa gentillesse, dans ce dernier, la furie en elle en avait marre de se faire mener en bateau à tous les voyages. l’avocate, la mégère en elle ont sorti les crocs pour se défendre contre la déloyauté et les cachotteries de ceux qu’elle aime. Elle s’est découvert aussi la vocation de Mata-Hari grâce à son flair infaillible d’analyste. Mais son coup de pied dans la fourmilière n’a pas seulement percé le mystère qui planait autour de Julien, son père, leur entreprise, le rôle de certaines personnes de son entourage et à lesquelles, elle a accordé toute sa confiance. Mais il a aussi anéanti la forteresse qu’elle a cru solide et impénétrable.

Julien, quant à lui, continue son jeu du chat et la souris. S’il a pu nous montrer qu’il sait être rigolo, détendu et plus enclin à la confidence, ses airs sombres de l’éternel taciturne sont vite revenus répandre leurs brumes dans sa relation avec cette dernière, poussant à moult questions :  Qu-a-t-il à cacher de louche ? Pourquoi tous ces mystères ? Leur relation s’est-elle basée sur mensonges et duplicité ?

Laurie Pyren n’a rien épargné à ses personnages dans ce deuxième volet. En plus de l’humour, la marque de fabrique, trahison, mensonges et souffrance ont été les mots d’ordre de cette superbe lecture. Malgré ses mésaventures, Cerise est restée en mode harpie qui nous a fait tellement rire dans la première partie. Même quand ça allait mal, elle ne pouvait pas s’empêcher de rajouter un peu de son grain de sel tout en autodérision. Accompagnée de sa meilleure amie, Jo, qui n’était pas en reste par son côté mégère et réparties cinglantes, Cerise nous a offert une parenthèse lecture addictive, marrante et aussi touchante. Et en option, le personnage de Julian un peu spécial et à moult visages ne vous laissera certainement pas insensibles même si parfois, il vous donnera envie de l’étrangler.

tomber de haut vient clôturer cette belle et pétillante romance qui vous fera succomber à coup sûr si vous vous laissez tenter par Cerise ! Fruit ou liqueur, effet se fondre la poire est immédiat.

Tombe de haut, Jean-Louis Aubert

52608996_652213978527168_830493078425960448_n

 

 

 

 

 

 

Mine, tome 1 : La posséder par Caroline Gaynes, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à lire mon avis sur Mine, tome 1 : La posséder de Caroline Gaynes ! Merci à Black Ink éditions ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : Mine, tome 1 : La posséder

Auteur : Caroline Gaynes

Éditeur : Black Ink éditions

Genre : Romance à suspense 

Service Presse : NetGalley France

Résumé : Le mal incarné a tout arraché à Abbygaël : elle plaque ce qui faisait son quotidien pour recommencer sa vie à New York, mégalopole où elle espère se fondre dans un anonymat salvateur.

Son nouveau job dans un restaurant huppé lui offre une chance de se reprendre en main. Oui mais… Un grain de sable vient enrayer sa routine bien huilée. Un roc même : beau, charismatique, arrogant et affreusement sexy, Bradley est un talentueux architecte, régulièrement sous le feu des projecteurs.

Aussi célèbre pour ses innombrables conquêtes que pour son travail, et peu habitué à ce qu’on lui résiste, Abbygaël éveille l’instinct du chasseur par sa froideur.

Devenir sa proie ? Jamais de la vie. S’attacher à ce Casanova inconstant ? Encore moins. D’autant plus que le diable rôde et qu’il n’a pas dit son dernier mot.

L’avisdeMya : 

Abbygaël a subi un traumatisme qui a failli la détruire. Après une longue période restée dans un état second, elle décide de laisser sa vie d’avant derrière elle et aller de l’avant. Mais se reconstruire une nouvelle vie loin de sa famille et de ses amis, s’avère difficile. Jusqu’au jour où elle a trouvé un nouveau boulot grâce à l’appui de sa meilleure amie. Serveuse n’est pas la carrière du siècle qu’elle aurait choisi en temps normal surtout avec son bagage. Mais au moins, il est mieux payé et lui permet d’attaquer le quotidien plus sereinement.

Il faut dire que le destin peut être particulièrement joueur. Elle qui craint le contact humain et n’a plus aucune confiance en l’être humain, sa rencontre avec Bradley, client assidu du restaurant et architecte de renommée, va chambouler toutes ses résolutions surtout en ce qui concerne les hommes.

Ce type imbu de lui même a vite fait de lui tourner la tête jusqu’à devenir son obsession. Même si ses manières de prétentieux mal luné l’horripile au plus haut point. A son contact, Abbygaël, la craintive, l’échaudée s’est transformée en vamp tentatrice. Il a fait sortir la tigresse qui sommeillait en elle. Mais est-elle prête à lui céder une partie d’elle ? Lui fera t-elle confiance, elle qui ne croyait en plus rien ? Et s’il détruisait tout ce qu’elle a peiné à reconstruire ?

Le sex entre eux est incroyable. L’entente est fusionnelle. Brad, coutumier des coups d’un soir faciles et pratiques, mais Abbygaël lui est tombée dessus alors qu’il ne l’attendait ou n’en voulait pas. Il a beau se débattre contre le désir de son corps et l’élan de son coeur, il n’a pu que succomber à son âme solaire et pure. En quelques semaines, elle lui est devenue vitale. Se séparer d’elle, était une souffrance. Et si on connaissait le caractère indépendant d’Abby, c’est clair, sa possessivité sera souvent mise à l’épreuve.

Mais le lourd passé d’Abbygaël a vite fait de les rattraper. Leur cauchemar est devenu réalité et inévitablement, aucun des deux n’en sortira indemne !

Ce premier volet de Mine, se passe en deux temps. La première partie était consacrée à la relation chaotique entre Abbygaël et Bradley. Découvertes, Séduction et érotisme en étaient les mot ordres. Plutôt sympathique et agréable à lire même si cela traînait en longueur faute de rebondissements palpables. Mais l’auteur a décidé de jouer avec nos nerfs en réveillant « les démons du minuit ». Les rendant plus réels pour venir semer la pagaille dans la vie de ses personnages qui devenait un peu plan-plan.

Et là tout s’est enchaîné si vite que je ne l’ai pas vu venir. L’auteur a accéléré la cadence, l’ambiance détendue s’est alourdi laissant place à l’horreur, au doute et à l’anxiété de l’attente. La tension est montée d’un cran donnant plus de poids à cette romance à mon grand plaisir. Pendant qu’Abbygaël se reconstruisait une vie dans la grande pomme, un psychopathe continue d’échafauder des plans et dévaster de pauvres innocentes qui ont le malheur de traverser sa route. Un amour obsessionnel qui va changer le cours de cette histoire.

De ce fait, je peux dire que j’ai beaucoup apprécié cette romance trompeuse et à multiples visages. Le retournement de situation a changé le ton et a abouti à un dénouement inattendu même si l’auteur nous dévoile le noyau de son énigme au début. Reste à savoir, ce qu’elle réserve à ses deux tourtereaux comme surprises dans le prochain volet !

Mine, la posséder est un premier tome prometteur et qui donne envie de découvrir la suite surtout que la fin ne présageait rien de bon.

Ofenbach – Be Mine

52547327_416030528969438_5246898723589455872_n

 

 

Un bonheur à la campagne par Caroline Costa, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis coup de coeur sur Un bonheur à la campagne, une auto-édition de Caroline Costa que je remercie pour l’envoi du service presse !

Titre : Un bonheur à la campagne

Auteur : Caroline Costa

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance

Broché : A la demande
Résumé : « Je m’appelle Lyn et mon truc c’est la vie parisienne, ses sorties et ses boutiques.
Je ne suis pas devenue journaliste de mode pour que mon patron m’envoie au fin fond de l’Ardèche.
Même pour interviewer un éleveur de chèvre, au prétexte qu’il a créé le buzz au Salon de l’Agriculture !
Qu’importe si son magnétisme me fait penser à un prédateur !
Et des prédateurs, je vais en croiser quelques-uns… »

L’avisdeMya :

Tout d’abord, merci à Caroline Costa de la confiance qu’elle m’octroie à chacune de ses publications. La lire en avant première est toujours un honneur que j’apprécie à sa juste valeur. Depuis que je la connais, elle ne fait que confirmer tout le bien que je pense de sa plume. Sa maestria dans la romance contemporaine n’est plus à prouver. Pas une fois, je n’ai été déçue. Avec Caroline, ce sont des thèmes éclectiques autour de ce sentiment qui fait tourner le monde : L’Amour. Embarquement assuré et atterrissage euphorique.

Et Un bonheur à la campagne ne déroge pas à ses habitudes. Une pure félicité dont je me suis délectée. L’auteur nous offre des allées et retours entre Paris et l’Ardèche. Prenez ticket, et appréciez le paysage auquel elle vous invite. Elle vous embarque pour une chasse aux scoops ne vous épargnant ni jalousie dans un monde impitoyable, ni coups bas. Elle vous offre des instants bling-bling où évoluent certains privilégiés, vous invitant à un Paris By Night très cliquant et appétissant. Mais elle ne s’arrêtera pas là. Elle vous dévoilera aussi l’envers du décor de cette société tape à l’œil. Les galères des agriculteurs, et précisément d’un certain éleveur caprin qui ne demande qu’une chose : Qu’on l’écoute. Ce dernier n’échappera pas à sa plume aiguisée et engagée.

52825757_2300820800190240_2980014465069613056_n

Lynette ou Lyn est journaliste de mode, mais du jour au lendemain, elle se retrouve dans une ferme à biquettes (tiens tiens… ça rime avec Lynette, coïncidence ou destin farceur ? ) loin de son petit confort, des lumières artificielles de Paris qu’elle aime tant, de ses bars de prédilection où elle peut décompresser avec ses amis et plus si affinités ! Atterrir dans une cambrousse en Ardèche, ce n’est pas le pied pour une parisienne dans l’âme. Et pourquoi faire ? Pour interviewer la nouvelle coqueluche qui fait grimper l’audimat. Un éleveur caprin qui a fait le buzz au dernier salon de l’agriculture. Et si Paul fait parler de lui sur les social-média, ce n’est pas parce qu’il a trouvé l’amour dans son pré. Ce nouveau porte-parole malgré lui n’a trouvé de mieux que de mettre un grand cadre face à ses responsabilités, un chevreau tout mimi dans les bras en plus. De quoi faire fondre les cœurs les plus endurcis. Non mais il a osé quoi ! Paul dans son cri de coeur a titillé la suffisance même, mais ce qu’il risque pèse gros dans la balance. Sauf si Lyn arrive à supporter longtemps son caractère bourru pour l’aider de se sortir de ce mauvais pas !

Lyn a connu bien des hommes, du despote éternellement insatisfait (patron irascible), à l’arriviste qui est prêt à se hisser dans les échelons mais non sans écraser quelques pieds sur sa route (collègue-stagiaire incompétent), au camé qui a besoin de sa dose d’adrénaline pour assurer un minimum devant l’écran (star de l’audimat qui ne brille pas tant que ça) …Et bien d’autres qu’elle gère habilement au quotidien. Mais des hommes de l’acabit de Paul, Ils n’existent que dans les bleds paumés de l’Ardèche. Elle a beau le défier à toutes sortes de jeux, elle ne gagne que des dents cassées devant son mutisme et son caractère un brin rustre. C’est clair, celui-là, elle ne l’a pas vu venir.

51970232_407394629827245_8941771324976529408_n

On pourrait traiter Paul de tous les adjectifs peu aimables dont je m’abstiens de vous en faire une liste pour ne pas écorcher les oreilles de la bienséance, mais il n’en reste pas moins que ce dernier a tout les atouts pour faire sauter Lyn au plafond et dans tous les sens du terme. Si elle se croyait la reine des mots, dans ce registre, elle a trouvé en Paul, celui qui pourrait se targuer d’être son égal. Et dans tous les domaines.

Vous imaginez bien la confrontation entre ces deux caractères ombrageux ! De quoi se percer les tympans ! Heureusement qu’on n’a pas besoin de bouton Sound-Down !

Notre super-girl peut se tortiller dans tous les sens, et clamer sa confiance en elle, d’assumer sa féminité, son indépendance et sa férocité devant l’adversité à tous ceux qui veulent bien l’entendre, mais n’empêche qu’elle a gardé toute sa pureté, son honnêteté et sa loyauté. Le fruit pourri n’a pas atteint son intégrité ni n’a affaibli ses convictions et principes dans cette jungle où toutes ces qualités là, n’y sont plus de mise !
Un bonheur à la compagne est venu me conforter dans l’idée que le talent de l’auteur continuera à faire vibrer nos cœurs romantiques. Une écriture épurée comme à l’habitude, une plume savoureuse et des personnages à l’image des héros papier qui nous font succomber, un peu salaud sur les bords mais si sexy. Ils sont sincères, investis corps et âmes, déterminés, susceptibles, drôles, emportés, mais ne manquent pas de sensibilité malgré ce qu’on pourrait penser d’eux. En sommes, des personnages captivants, craquants et irrésistibles.

Et la romance dans tout ça me direz-vous ? Rassurez-vous, si l’auteur nous relate des faits avérés, c’est enrobé dans un gant de velours, (pas de chevreau, promis) qu’elle vous sert ce mets délicieux. Sensualité brute et chaud-bouillante, humour et beaucoup d’amour sans tomber dans la mièvrerie ! Tout ce qu’on aime…

Alors êtes-vous tentées de trouver chaussures à vos pieds dans les prés ardéchois ? Si oui, cliquez sur le lien en haut et je vous promets que vous ne le regretterez pas !

Mon choix musical pour cette lecture coule de source. T’en penses quoi Caroline ?

James Blunt – You’re Beautiful

52606015_255501418720204_2903996580472291328_n

L’avis de Carine sur Music & Love – Tome 1 – Un roman de Alexandra Lanoix



Titre : Music & Love
Auteur : Alexandra Lanoix
Editions : Auto
Genre : Romance
Ebook : 3.99 €
Broché : 15.82 €

Résumé : À Londres, lors d’une soirée chez sa meilleure amie, Stephanie a un véritable coup de foudre pour le beau James, un mannequin gay. Difficile de croire qu’une histoire d’amour pourrait naître entre eux, et pourtant…Pour tenter de vivre de sa passion, la musique, elle va devoir travailler pour Greg, un chanteur sur le déclin qui veut revenir sur le devant de la scène. Charmé dès leur rencontre par Stephanie, Greg est prêt à tout pour la conquérir, quitte à perturber la vie sentimentale déjà compliquée de la jeune femme.De Londres à New York en passant par Paris, suivez leur chassé-croisé amoureux sur fond de musique jazzy
Mon avis :

Stéphanie a toujours eu le don de tomber amoureuse des mauvais garçons. Pas qu’il soient méchants, non, juste qu’ls ne sont pas faits pour elle. Belle, serviable et le cœur sur la main, cette dernière recherche simplement l’amour… Le vrai, celui qui compte, l’amour sincère… Mais à force de tomber sur des Tocards, elle a fini par tirer un trait sur les hommes. Faut dire que cette dernière pense toujours à comment cela va se terminer avant même que cela commence, au grand dam de son amie Lisa, qui collectionne les hommes tout comme elle collectionne les fêtes. Elle s’est d’ailleurs donnée pour mission de caser son amie coûte que coûte et ne manque pas de l’inviter à ses soirées. Soirée que Steph décline la plupart du temps, cette dernière est bien dans sa bulle à composer et écrire des chansons pour les autres. Son travail n’est pas reconnu mais elle arrive à survivre de sa passion et c’est tout ce qui lui importe.

Après un énième refus, Steph se sent obligée de se rendre à une de ces fameuses soirée, elle ne compte pas y rester longtemps, juste y faire une apparition mais voilà … Sur la terrasse, se tient un homme dont elle ne peut lâcher le regard. Et lorsque ses yeux croisent enfin les siens, son cœur est percutée par une sensation oubliée depuis longtemps… Elle en est presque à baver devant ce spécimen qui l’hypnotise littéralement. Son amie Lisa qui voit son manège, lui offre même la chance de connaitre son prénom, James… Cela sonne tellement bien dans sa bouche.. James… Le coup de foudre existe c’est certain et elle se surprend à rêver jusqu’à ce que son amie lui conseille d’en choisir un autre. James est beau certes. James est mannequin pour la lingerie masculine et James surtout est … GAY.

Le courant passe néanmoins très bien entre eux et James lui offre son amitié à défaut de pouvoir lui offrir l’amour. Si Steph pensait pouvoir s’en contenter ou le faire changer de bord, elle va se rendre compte qu’elle souffre plus que de raison en entretenant cette promiscuité avec l’homme qui fait battre son cœur. Impossible de lutter, elle voudrait tant qu’il lui offre autre chose. Mais James aime les hommes et elle se rend compte que trop tard qu’elle court après une chimère….

Elle va se consacrer alors à une belle opportunité qui s’offre à elle. Composer pour Greg, un chanteur oublié qui voudrait revenir sur le devant de la scène. Greg va tomber sous la charme de la belle mais… A son tour elle ne pourra lui offrir que son amitié…

Alexandra Lanoix nous offre un récit qui démarre sur un bon tempo en y mêlant tous les ingrédients nécessaires à une bonne romance qui va s’avérer très complexe. Un chassé-croisé qui va donner un triangle amoureux sous une thématique que j’adore, la musique. Certaines pourront dire que ces thèmes ont déjà été vus et revus, peut-être que c’est la vérité, mais une vérité qui fonctionne vraiment très bien pour moi. La musique c’est passionnel, ça fait vibrer, tout comme l’amour. C’est aussi le lien qui va unir Steph à cet amour qu’elle désirait tant. Ce lien qui va la faire vibrer à nouveau sentimentalement mais aussi, professionnellement.

La narration est principalement du point de vu de Stéphanie mais j’ai adoré pouvoir également avoir le ressenti des deux personnages masculins à des moments très opportuns. Cela nous permet de bien ressentir les émotions et les sentiments que l’auteur entremêlent au milieu de ce triangle amoureux. Les émotions sont alors plus appuyées tout comme les doutes et l’espoir que chacun peut avoir. Surtout que Steph sait à quel point cela peut être dur pour chacun d’eux. Puisqu’elle-même a été à un moment dans la position de l’autre. J’ai beaucoup aimé d’ailleurs ce schéma, c’est assez original et bien pensé.

Une lecture fluide et très addictive sur la première partie. Je n’arrivais pas à poser le roman, je voulais savoir, j’en voulais encore. Puis cela retombe pour laisser place à la dégustation de moments doux et heureux.

Pour ma part, je pense que ces moments font traîner un peu le récit en longueur car j’ai besoin de clash. Clash que je retrouve à la fin du premier tome et qui nous laisse en plein suspense de ce qui va suivre.

Peut on aimer deux hommes en même temps tout en respectant chacun d’eux et surtout en respectant ses valeurs ? James et Greg sont si différents l’un de l’autre. Leurs attentes professionnelles ne sont pas du même acabit. Greg sait ce qu’il veut et ce qu’il ne veut plus, il est posé et mûr contrairement à James qui cherche la notoriété et à percer dans son métier.

Les choix et les sacrifices ne peuvent être identiques pour les deux hommes mais ils ont tout de même une chose en commun… leurs cœurs vibrent à leur manière pour la même personne. Qui des deux obtiendra le cœur de sa belle ? Je vous laisse le découvrir et le tout en musique 🎶

Un grand merci à Alexandra Lanoix pour sa confiance en me permettant de découvrir sa romance en service presse.

Sans titre 2
 

L’avis de Mélissa sur : 20 Flèches pour Cupidon.


Hello les étoiles ! Mélissa vous présente son avis sur le collectif auteurs paru spécialement à l’occasion de la Saint Valentin. les fonds récoltés suite aux ventes de ce livre seront reversés à des associations caritatives.

Titre : 20 Flèches pour Cupidon

Auteurs : Collectif Auteurs

Éditeur : Auto-Edition

Genre : Romance
Résumé : 20 auteurs vous partagent des nouvelles sur le thème t de la St Valentin.
Alicia Monteiro, Ludivine Delaune, Stefy Quebec, Nathalie P., Alex H.S., Ninie Carette, Anais Mony, Natacha Pilorge, Emily Jurius, Selena Dubh, Lyly Ford, Licora L, Sammy FG, Carine C., Haley Davis, Léon de Griffes, Angélique Auguri, Frédérique Arnould, Laetitia Constant, Caroline Tillman.

L’avis de Mélissa

Après le Collectif de Noël, voici celui de la Saint-Valentin. 20 petites nouvelles qui nous parlent d’amour. 20 auteurs qui nous propose un panel d’histoires toutes différentes les unes des autres.

L’amour peu nous tomber dessus à n’importe quel moment. Il peut se trouver face à nous sans que nous en ayons conscience, au coin de la rue ou encore dans les yeux d’un parfait inconnu. C’est un sentiment fort qui peut faire palpiter nos cœurs mais aussi les briser parfois. Il a le pouvoir de nous faire sourire, de nous faire pleurer… Mais une vie sans, mérite t-elle d’être vécue? Qui ne rêve pas du grand amour?

C’est de leurs magnifiques plumes que les auteurs de ce collectif nous content l’amour. Des nouvelles capables de nous faire ressentir un panel d’émotions. Des histoires qui se différencient par les thèmes proposés mais qui tournent toutes autour de ce sentiment qui nous rend si vivant :

– Un homme qui quitte celle qu’il aime pour se consacrer à sa vie professionnelle au risque de la perdre à jamais.

– Un Speed-Dating organisé par des amis qui veulent à tout prix que Stef trouve l’amour

– Une femme qui se retrouve seule après que son Valentin lui ai posé un lapin. Mais ne dit-on pas que le destin nous réserve bien des surprises ?….

J’ai encore une fois beaucoup aimé le concept du Collectif. La variété des nouvelles proposées pouvant convenir au goût de chacune mais aussi le côté cours de ces lectures. Je trouve cela idéal pour des petits moments de détente, surtout pour les personnes qui n’ont pas beaucoup de temps de lire mais qui comme moi ont tout de même besoin de leurs doses journalières.

J’ai eu au cours de ma lectures, mes petites préférences, pour les histoires de Ludivine, de Carine, de Caroline, de Stefy avec un coup de coeur pour celle d’Angélique. Vous avez su m’apporter beaucoup d’émotions, chose compliquée compte tenu du fait que l’amour a forte dose n’est pas ma tasse de thé. J’ai souri, j’ai ri, et j’ai aimé verser ma petite larme certaines fois. Alors merci de m’avoir touchée comme vous l’avez fait.

Même si j’ai un peu moins aimé certaines nouvelles, j’ai découvert de jolies plumes que j’ai hâte de découvrir dans d’autres contextes. Et si ce n’est pas forcément le style de lecture qui me convient le mieux, je suis sûre que les fans de romance seront servies et ravies avec ce Collectif qui nous parle d’amour avec un grand A.

Je vous invite à découvrir par vous même ces histoires d’amour qui vous feront passer un excellent moment de détente. De plus, il se pourrait bien que des auteurs vous aient réservé une petite surprise …

Merci aux auteurs pour ce Service Presse numérique. Je tiens à les féliciter encore une fois pour leurs générosités : Pour rappel, les fonds récoltés suite aux ventes de ce livre seront reversés à des associations caritatives.

52156596_1095302167319011_1897206957245202432_n

Campus Love by Mélodie Chavin, mon avis !


hello les étoiles ! Je vous présente mon avis sur Campus Love de Mélodie Chavin, une romance surprenante à suspense et à moult émotions. Merci aux éditions Addictives pour cette belle découverte.

Titre : Campus Love

Auteur : Mélodie Chavin

Éditeur : Editions Addictives 

Collection : Luv

Genre : Romance

Résumé : Quand la vérité éclate, elle peut tout briser sur son passage…
Maya débarque dans sa nouvelle fac avec un seul objectif : vivre comme une étudiante insouciante et joyeuse. Regarder les beaux mecs s’entraîner au stade, se chamailler avec ses copines et obtenir son diplôme, rien de tel pour un nouveau départ !
Mais faire table rase du passé est plus compliqué qu’il n’y paraît. Surtout quand William, le mec le plus sexy de la fac, jette son dévolu sur elle. Que cherche-t-il à obtenir d’elle ? Qui est vraiment cet homme si mystérieux ? Maya pourra-t-elle supporter d’apprendre la vérité ?
La passion qui les anime pourrait aussi bien aider la jeune femme à échapper à son lourd passé que faire resurgir ses anciens démons.
De son côté, William sait que lorsque Maya connaîtra son secret, elle ne pourra jamais lui pardonner. Osera-t-il la séduire tout en sachant qu’il va la détruire ?
Une jeune femme meurtrie, Un homme torturé. Une rencontre inattendue.

L’avisdeMya :

En voulant fuir son passé, Maya est partie loin de sa Bretagne pour s’installer au campus. Reprendre sa vie en main et reconstruire les miettes éparses laissées dans une relation malsaine, c’est dorénavant son leitmotiv. Jusqu’au jour où elle s’est rendu compte qu’on ne peut reléguer le passé aux oubliettes. L’occulter oui, mais jamais le fuir. Car il finit toujours par nous rattraper.

Son aménagement se passait sous de bons augures et elle s’est fait de nouveaux amis sur lesquels elle peut désormais compter. Malheureusement pour elle, il est écrit qu’elle ne retrouvera pas sa tranquillité d’esprit de sitôt. En effet, depuis que ses yeux ont croisé le regard intense et sombre de William, l’un des membres de la bande de sa nouvelle meilleure amie, ses résolutions se sont fait la malle. Il est devenu son obsession. Mais curieusement, depuis leur rencontre, ses vieux démons qu’elle croyait disparus sont revenus la visiter dans les pires de ses cauchemars. Pourquoi chaque mot, chaque geste de sa part, la ramène à ce passé fragmenté dans sa tête ? Un passé tourmenteur qui se rappelle à elle au compte-gouttes sans lui laisser de répit.

Quant à William, lui aussi n’est pas en reste. Son aura mystérieuse séduit et ne manquait pas de conquêtes jusqu’à l’arrivée de Maya sur le campus. Dès lors, sa conscience ne le laisse plus en paix. Le désir, la tentation d’y céder et la culpabilité luttent en lui dans un combat dont il n’en sortira pas indemne. Surtout quand le voile de ses secrets se déchirera pour laisser poindre la mocheté de sa réalité !

Campus Love est une romance originale et qui ne fait pas dans le fleur bleu. C’est intense, torride, sauvage et riche en émotions. Le combo parfait pour se régaler d’un  excellent moment lecture. Une trame inédite et bien cherchée. Une lecture à moult étincelles qui vous ne laisseront pas indifférentes. Une passion fusionnelle, de beaux sentiments, de l’humour, de l’amitié mais surtout du suspense et un retournement de situation inattendu qui rehaussera cette lecture d’agréable à une magnifique émotion. Cette dernière m’a embarquée corps et âme dans cette belle relation entre deux protagonistes écorchés à vif. Maya s’est perdue dans les méandres les plus sombres de son esprit, mais a fini par se retrouver malgré les embuscades semées sur son chemin. Et cela grâce à l’amour qu’elle n’est pas totalement arrivée à oublier. Il est resté comme une esquisse lancinante qui se rappelait à elle et venait l’apaiser dans ses cauchemars.

Je ne sais pas si c’est le premier écrit de l’auteur, en tout cas, Love Campus est une superbe réussite  que je vous recommande de découvrir. Mélodie Chavin a mené son affaire de main de maître avec un style simple mas fluide qui est aisé à la lecture. Effectivement, j’ai dévoré les pages d’une traite en appréciant les émotions à fleur de peau des protagonistes. Une plume qui arrive à toucher les cœurs avec générosité et savoir-faire.

Bravo Mélodie Chavin, j’espère que Campus Love sera le premier d’une belle série. Je te le souhaite de tout coeur car ton talent coule de source. Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Glenn Travis – Feel My Love

52829703_349769952416467_7219301989727862784_n

 

 

 

 

L’avis de Carine sur After Him un roman de Joelyn Foster chez Lips & Co



Titre : After Him
Spin off de : After Work qui peut être lu indépendamment
Auteur : Jaelyn Foster
Editions : Lips & Co
Collection Lips & roll
Genre : Romance
Ebook : 4.99 €4.99 €
Broché : 15.3015.30
Résumé : Dans la vie, pour certaines personnes, il est important de laisser la place à l’imprévu. Mais Cassie, elle, a tranché depuis longtemps : l’inattendu n’est pas le bienvenu !
Son quotidien est organisé entre son travail, ses amies, sa fille et quelques rencards tout au plus. Des journées cadencées selon un rythme précis. Mais que se passe-t-il quand un grain de sable vient enrayer la machine ?
Et c’est dans la personne de « Perfecto bleu » que le destin se fait joueur, plaçant Cassie dans une posture inhabituelle.
Que veut cet homme ? De quel droit se permet-il d’insister ? A-t-il compris que la jeune femme ne demande finalement qu’à succomber ?
Après tout, il est peut-être temps pour elle de se laisser aller, surtout quand la tentation a si belle allure…
Mon avis :

Cassie a une vie réglée comme du papier à musique. Aucun imprévu ne doit venir entacher son quotidien, tout est organisé planifié et il en va de même pour les hommes. Hors de question de retomber dans la frénésie d’une passion qui se transformera tôt ou tard en déception. Cassie ne peut pas se le permettre, car sa fille Sophie est sa seule préoccupation.. Seul le bonheur de sa puce compte… le sien ? Elle a passé son tour en amour et en amitié elle est très bien entourée.

Ses rendez-vous, elle les choisit à la limite de l’ennui, elle est au moins certaine de ne pas succomber, de se laisser aller… Panser les blessures des Bad Boys, elle a déjà donné. Hors de question de se laisser amadouer par un homme qui la ferait vibrer et ne lui apporterait alors que souffrance… Elle n’a plus confiance…

Mais cela est sans compter sur Perfecto bleu qui va venir perturber cette petite vie paisible. Hypnotisée par l’aura qu’il dégage, elle va tout faire pour ne pas accepter ses invitations. Succomber ne fait pas partie de son programme, d’autant plus que son Ex décide de réapparaitre au même moment. Mais le BG n’a pas l’intention de lâcher prise et va tout faire pour que Cassie tombe dans ses filets. Surtout qu’il voit très bien qu’elle se laisserait bien tentée si elle n’était pas aussi raisonnée…

Comme pour le premier opus, Jaelyn Foster nous fait d’abord passer par une romance où tout coule de source même si nous n’avons pas encore tous les éléments, pour nous mener à son rythme vers un côté plus dramatique. Si sa façon de narrer le récit reste assez pudique, il n’en reste pas moins anodin.

After Him est une belle romance qui met en évidence un sujet assez délicat qui touche beaucoup de femmes. Un sujet dont on parle de plus en plus et que je prends plaisir à retrouver dans mes lectures. Pas que je sois masochiste, non, ne vous inquiétez pas, mais parce que cela peut donner la force à celles qui se taisent, subissent, et de croire qu’il est possible de se reconstruire.

Même si cela est une romance et que nous sommes dans une fiction, le sujet est traité avec tact et véracité, d’une façon douce malgré tout. L’auteur n’a pas fait dans le drame pur et dur.

On comprend combien son héroïne a souffert et ce qu’elle a vécu mais c’est sur l’après qu’elle se penche le plus. Ce n’est pas parce qu’elle n’exploite pas le côté sombre à fond qu’on ne ressent pas sa détresse ni ses émotions.

L’espoir d’une seconde chance, une seconde vie plus à l’image de celle que l’on rêve même si elle n’est pas parfaite. Le prince charmant c’est dans les livres pour fillettes qu’il existe, les mamans aspirent à autre chose 😉 Un beau motard sexy au perfecto bleu par exemple 😉

Le passé viendra néanmoins percuter le présent et pas seulement pour Cassie… Rien ne sera simple pour eux. Ils auront des choix à faire qui ne seront pas sans conséquences. Des choix qui ne seront pas faciles mais qui seront en parfaite adéquation avec le futur qu’ils espèrent.

Une belle histoire écrite d’une plume fluide et entrainante qui peut se lire indépendamment de son premier opus After Work même si les deux histoires s’entrecroisent, tout y est très bien imbriqué et expliqué.

Je me suis moins attachée aux personnages de ce second tome, mais j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture. Merci aux Editions Lips & Co pour m’avoir permise de découvrir cette lecture en service presse numérique.

Lumières de la ville : Satan’s Sinners MC #1 by Colbie Kay, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis sur le premier tome de la saga Satan’s Sinners MC de Colbie Kay. Lumières de la ville est un prometteur volet que je vous conseille. Merci à Juno Publishing France pour l’envoi du service presse !

Titre : Lumières de la ville, #1 : Satan’s Sinners MC 

Auteur : Colbie Kay

Éditeur : Juno Publishing France

Genre : Bad Romance

RésuméZoey Porter voulait trouver une porte de sortie. Elle ne s ’attendait pas à ce que cela se produise de cette façon.

Hanger, président des Satan ’s Sinners est un enfoiré. Il se fiche de tout et tout le monde, sauf de lui-même et de ses frères. Une nuit change tout pour eux deux et personne ne l’a vu venir. Que se passe-t-il lorsqu’une gentille fille à qui on avait enlevé tous choix est trouvée par Hanger ? Commencera-t-il à se préoccuper d’autre chose, et voudra-t-il lui rendre la vie qu’elle avait perdue ?

L’avisdeMya :

Sur le chemin du retour d’une réunion clandestine, Hanger, est tombé sur le corps d’une jeune femme battue à mort et jetée au milieu de la route. N’écoutant que son instinct, il la ramène chez lui et la soigne. Ce qui était étonnant de la part du président du M.C Satan’s Sinners. Ce dernier n’a rien d’un tendre. Son quotidien est fait de violence et de brebis qui gravitent autour du club. S’occuper des autres, il ne sait pas faire. A part ses frères et son club, rien ni personne ne retient plus longtemps son attention. Quant à s’attacher à une seule femme, cela n’a jamais été dans ses projets. Il est le pire cauchemar qui peut arriver à ceux qui le cherchent, se frottent à ses frères, ou touche à son club. Mais lever même un doigt sur une femme ? Jamais !!!

Zoey Porter est la surprise, bonne ou mauvaise que le dieu des bikers, si dieu il y a, a mis sur son chemin pour se foutre sûrement de sa gueule. Mais quand le destin s’en mêle, qui est-il pour s’y opposer ?

Mais qui est cette ingénue qui a chamboulé toutes ses convictions ? Pourquoi la regarder se mouvoir dans son club et se jouer de ses frères l’emplit d’une grande fierté ? Pourquoi cette envie furieuse de la protéger, la posséder pour la faire sienne éternellement ? Qu’a t-elle de plus que les autres femmes qui n’ont jamais réussi à lui laisser un souvenir impérissable ?

Vous l’avez compris, le Pre’s se trouve dans une merde nommée amour. Pour l’instant, il ne comprend pas ce qui lui arrive. Mais ce jour arrivera bien assez tôt. Et ce sont ses frères d’armes qui vont se régaler de le voir essayer de se dépêtre de cette obsession et de ces sentiments méconnus jusqu’à cette nuit. La nuit fatale où il s’est retrouvé ferré dans un piège qu’il n’a jamais voulu mais auquel il devient inévitablement accro.

A la grande surprise des membres du MC, leur président n’essaie même pas de résister à la tentation et y plonge corps et âme ! Il reste à savoir si Zoey Porter est prête à accepter sa réalité et s’y adapter. Si cette dernière n’appartient pas à son milieu, elle a connu, plus qu’à son tour, son lot de violence et de souffrance !

Faire entrer l’agneau dans le repaire du loup, c’est prendre le risque de changer les règles des Satan’s Sinners !

Ce premier tome de la saga a était une première découverte de la plume de cet auteur. Colbie Kay a signé là une romance tout en douceur même si elle été mêlée d’un peu de violence et dont elle n’en pas trop usé comme à l’habitude dans ce genre de bad romance. L’auteur est restée soft, ce qui n’était pas pour me déplaire. La romance était l’axe sur laquelle elle a construit sa trame. Il n’y a pas vraiment d’intrigues dans cette histoire. Tout est clair comme de l’eau de roche. Et on pige tout de suite les dessous du scénario mais cela n’empêche pas de passer un bon moment lecture. Plonger dans l’univers des Satan’s Sinners rime avec moult contrastes. Règlements de compte, brutalité, rebondissements qui pourraient vous couper le souffle, si vous êtes une âme sensible. Le quotidien quoi de bikers rebelles et ne respectant que leur propres décrets.  Et en contrepartie, il y a aussi du rire, une solidarité ineffable, de la passion et surtout beaucoup d’amour. Chose surprenante connaissant ces fameux loustics prompts à appuyer sur la gâchette et amateurs de bastons !

Pour résumer, une romance à découvrir. Même si tout n’était pas parfait, mais reste très agréable à la lecture dans l’ensemble. En plus, l’auteur traite une thématique d’actualité qui ne vous laissera pas indifférentes !

Hâte de rencontrer le prochain Satan’s Sinners qui perdra son mordant et par la même occasion, mordra la poussière ! Etre vaincu par l’amour peut être la plus douce des victoires !

Curtis Stigers & The Forest Rangers – This Life

 

52315663_2343693485854653_2865488784164651008_n

Avec toi, m’envoler par Fleur Hana, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis coup de coeur sur Avec toi, m’envoler par Fleur Hana ! Merci à Collection &H ainsi qu’à NetGalley France pour cette petite merveille toute en émotion !

Titre : Avec toi, m’envoler

Auteur : Fleur Hana

Éditeur : Collection &H

Genre : New Adult

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France
Résumé : Elle est son ancre, il est son ciel Elle s’appelle Adeline. La première fois que Matt la voit, il perd toutes ses certitudes. Car Adeline a quelque chose de moins que les autres. Et quelque chose de plus. Un plus qui la rend unique, captivante, et fait douter Matt : doit-il aller au bout de la mission de séduction que son boss lui a confiée ? Il s’appelle Matt. La première fois qu’Adeline le voit, elle sent monter en elle l’amertume. L’amertume à l’idée qu’il n’éprouve à son égard que compassion et pitié, qu’il ne voie que le corps malade et oublie la femme qui l’habite. Mais Matt persévère, comme s’il voulait vraiment la connaître. Alors, Adeline le laisse petit à petit entrer dans son quotidien régi par les contraintes médicales. Et elle en vient à se demander si elle ne pourrait pas, elle aussi, se laisser emporter par la douce légèreté qui guide la vie de Matt…

L’avisdeMya :

C’est avec une émotion palpable et une une grande tristesse que j’ai tournée la page finale de l’histoire d’Adeline et Matt. Et si j’avais beaucoup aimé celle de Dante et Lola, Avec toi, m’envoler était assurément mon coup et moult coups au coeur. L’histoire d’Adeline était si poignante, si réaliste qu’elle m’a transportée dans son univers qui n’est que désespoir et d’une souffrance sans fin. Une souffrance qu’on ne peut combattre que par des solutions extrêmes. Au grands maux, les grands remèdes. En voulant se protéger, préserver son coeur, Adeline a rejeté la seule personne qui aurait pu l’aider à avancer, à repousser ses démons et à se dépasser. Adeline, croyait vivre l’enfer avant Matt, mais elle se rendra compte que l’après c’est encore pire. De ce fait, elle plongera dans un gouffre de mauvaises décisions qui ne seront pas sans conséquences sur sa santé mentale déjà bien précaire.

Quant à mat, le jour où il a posé ses yeux sur Adeline, il a su que rien ne serait plus pareil. En quelques jours, elle est devenue son infini, son évidence. Il a regardé au-delà de sa douleur, au-delà de ses imperfections. Reste à savoir si AD2 l’accepte tel qu’il est. Avec ses hauts et ses bas. Car ne vous y trompez pas, si Matt parait cool et paisible, lui aussi a des comptes à régler avec lui-même. Mais il a trouvé son purgatoire dans les poussées d’adrénaline qu’il s’octroie au quotidien et en grandes doses. Elles l’apaisent et l’aident à canaliser ses idées noires. Malheureusement, Adeline est profondément engluée dans son propre et sombre abîme pour comprendre son besoin viscérale de s’envoler dans les airs et oublier le tourbillon dévastateur qui niche dans son tête. Ces deux là sont certes incompatibles, mais leurs rêves se rejoignent. Tous les deux aspirent à prendre leurs envols. Même si c’est de façon différente.

Adeline n’était peut-être pas prête à vibrer en symbiose avec les émotions intenses de Matt. Pas prête à donner sa confiance, ni de partager ses épreuves avec quiconque et surtout pas avec Matt. Ni prête à vivre tout court. D’ailleurs, le serait-elle jamais ?

Encore une fois, Fleur Hana, confirme son talent à diffuser de fortes émotions par de simples mots. Elle a un don de mettre les mots sur les maux qu’on n’ose point d’exprimer à haute voix. Et nous embarquer dans un univers bien à elle. Un univers plein de contrastes où l’amour joue le beau rôle à notre grand plaisir. Ses thématiques sont toujours d’actualité et tapent dans le mille. Au delà de la romance, qui n’est que la cerise sur le gâteau, ses écrits percutants véhiculent des messages qu’on ne peut que recevoir 5/5. Espoir et seconde chance sont les mots d’ordre dont elle use à volonté dans Avec toi, m’envoler qui porte en effet bien son titre… Sa plume toujours aussi fluide et un délice à découvrir d’une publication à l’autre. Quant à ses personnages, on ne peut pas s’empêcher de les aimer ni des les adopter. Cela aussi est une évidence. Des protagonistes de caractères bien trempés mais aussi bouleversants quand ils laissent poindre leurs fragilités au grand jour.

Le duo infernal que forme Dante et Lola, comme à leur habitude, était au rendez-vous pour alléger le nœud à la gorge qui m’a accompagné au fil des pages. Je vous promets que ces deux là, n’ont pas changé d’un iota, aussi combatif et tout le temps en train de chercher. Mais leur amour est toujours aussi grand.

Vous trouverez aussi dans ce récit de belles amitiés qui vont se resserrer apportant une pointe de légèreté et de douceur. Ce qui n’était pas pour me déplaire. Une promesse d’un nouveau..Le rêve est permis n’est-ce pas Fleur ?
Avec toi, m’envoler est une romance de toute beauté, saisissante de tristesse et hautement émouvante. Un bel amour peut-être impossible entre deux êtres passionnés et fusionnels malgré leurs différences. Tout à fait le genre de New Adult qui réussit à me faire décoller dans les airs par une béatitude bienfaitrice et dont le retour sur terre est rude car je n’ai aucune envie de quitter mes nouveaux amis auxquels je me suis attachée. Toujours cette envie d’en savoir plus sur eux, d’avoir plus de temps avec eux. Et tout cela grâce à l’ingéniosité d’une auteur qui arrive à nous intégrer dans leur bulle où espoir, amour, amitié et humour forment un combo hyper addictif.

Je ne rajouterai pas un mot de plus, je vous invite à découvrir par vous-même ce voyage à moult rebondissements et émotions !

Phil Rey Gibbons – M’envoler Vers Toi (Fly To You) (feat. Felicia Farerre)

52421016_380806689384624_5288267943073808384_n

L’avis coup de coeur de Mélissa sur l’intégrale Extreme Lover de Chloe Wilkox


Hello les étoiles ! Un avis coup de coeur de Mélissa pour Extreme Lover de Chloé Wilkox. Merci aux éditions Addictives pour cette superbe romance !

Titre : Extreme Lover

Auteur : Chloe Wilkox

Éditeur : Editions Addictives

Genre : Romance

Broché : Lien de précommande

Résumé : Bad boy tatoué et skateur professionnel, Aaron vit à cent à l’heure et ne s’attache à personne. C’est trop dangereux. Ce qu’il veut, c’est vivre le moment présent. S’amuser, se défoncer, coucher avec les plus belles filles et, quand son heure sonnera, partir sans regret mais surtout, sans personne à regretter. Sans personne pour le pleurer. Mais il suffit d’une fête pour que tout bascule. Étudiante en première année de droit, Kim a tout de la fille parfaite : sérieuse, déterminée, en couple depuis des années… Aaron n’aurait jamais dû la croiser, encore moins être séduit. Mais un bad boy ne refuse jamais un défi.

L’avis de Mélissa :

Skater professionel, Aaron a tout pour lui. Il est jeune, beau et sexy. La maîtrise de sa discipline, être le meilleur, lui apporte le succès ainsi qu’une situation financière plus qu’aisée et pourtant c’est avec une épée de Damoclès au dessus de la tête qu’il affronte les jours les uns après les autres. C’est pourquoi il décide de vivre sa vie à fond, de profiter, de vivre sans attache. Plaisir et Liberté : Deux mots qui régissent sa vie. Mais lorsqu’il rencontre la belle rouquine Kim lors d’une soirée, ce sont toutes ses convictions qui sont remises en question.

Kim a rejoint l’université pour étudier le droit, fuyant ainsi son passé pour construire son avenir. Seule ombre au tableau, la distance kilométrique qu’elle impose à son fiancé. Heureusement la technologie leur permet de se contacter aussi souvent qu’ils le souhaitent… Se laissant embarquer un soir par sa colocataire, elle ignore que son destin va être chambouler.

J’ai adoré découvrir l’histoire d’Aaron et Kim. Chloé Wilkox a une plume magnifique et addictive que je suis plus que ravie d’avoir découverte et c’est avec envie et un plaisir que je lirais ses autres écrits. Elle nous offre là une lecture fluide et entraînante. Une de celles qui font qu’on a envie de tout laisser tomber pour s’y replonger encore et encore. Personnellement, à peine levée, je pensais : « mon livre »… toute la journée ma lecture m’accompagnait, et le soir c’est à regret que je m’en détachais… De ce fait, je l’ai littéralement dévoré.

Dès les premières pages, j’ai était séduite par Aaron. J’ai adoré le contraste entre son comportement de Bad Boy et le côté touchant de sa situation. Le genre de personnage que l’ont peut détester sans jamais cesser de l’aimer. Sa rencontre avec Kim va lui faire prendre un virage à 180 degrés et le voir affronter ses craintes et remettre sa ligne de conduite en question, était juste sensationnel .

J’ai été également très attendrie par le personnage de Kim. Une jeune fille courageuse, avec un lourd passif qui n’hésitera pas à prendre des risques pour vivre quelques chose de fort avec l’objet de ses désirs… Et je peux vous dire qu’elle n’est pas au bout de ses surprises ! Puis il y a tous les autres personnages, indispensables à cette histoire. Chacun d’eux apportant son petit truc pour magnifier plus cette belle histoire.

Je reconnais qu’à un moment, j’ai été inquiète. C’est un livre pavé, et j’ai eu peur de l’avancée de l’histoire, peur que l’on commence à tourner en rond… Mais mes craintes se sont vite envolées. L’auteur nous fait aller de rebondissements en rebondissements et nous donne envie d’en savoir toujours plus, d’en avoir toujours plus. J’ai d’autant plus apprécié les différentes situations rencontrées, car Chloé nous parle là d’une thématique importante et sensible que n’importe qui peut rencontrer un jour ou l’autre.

Un livre écrit à l’image d’un puzzle, où toutes les pièces s’emboîtent, une histoire qui vous tient en haleine pour un rendu époustouflant, un cocktail détonnant, comportant tous les éléments qui nous permettent de vivre cette histoire à fond, de ressentir des tonnes d’émotions et de nous identifier très naturellement aux personnages évoluant dans cette lecture. C’est aussi une lecture qui pourrait apporter du soutien, du réconfort aux lectrices, lecteurs qui pourraient vivre une situation similaire à celles présentes dans ce livre.

Vous l’aurez compris, une très belle lecture coup de coeur, que je vous invite à découvrir sans attendre : Moult émotions garanties.

Je remercie Carole des Editions Addictives pour ce Service Presse numérique. Et je remercie Chloé Wilkox qui m’a offert un moment de lecture inoubliable.

Grand Corps Malade – Comme une évidence

Wild Crows, tomes 4&5 de Blandine P. Martin, mon avis !


Hello les étoiles ! je vous invite à lire mon avis sur les deux derniers tomes de Wild Crows de Blandine P.Martin que je remercie pour cette magnifique saga !

Titre : Wild Crows, tomes 4&5 – Dévotion & Rédemption 

Auteur : Blandine P.Martin

Éditeur : B.P.M édition

Kindle : Lien d’achat, tome 5

Saison 1, tomes 1&2 : Lien d’achat

Saison 2, tomes 3, 4&5 : Lien d’achat

Résumé du tome 4 : Veiller sur les siens, voilà l’unique chose qui semble diriger l’existence de Jerry Welsh.
Joe le sait trop bien, l’amour dont il la couve, elle ne le mérite plus. Lui mentir devient insupportable pour la jeune femme. De son côté, Ash doit rattraper neuf années de silence en un mois, la faute à ce destin pourri qui ne semble jamais le lâcher. Combiner la vie de hors-la-loi et celle de nouveau père n’est pas chose aisée.
Alors que Joe s’apprête à tout avouer, un incendie criminel éclate au QG des Wild Crows. Le siège des bikers vole en éclat, et Jerry voit bon nombre de ses certitudes en faire autant.
Et tandis que son fils devient la cible des fédéraux, la santé du Président lui fait défaut.
Accompagné d’Evan, Ash part sur les traces d’April pour tenter de lui venir en aide avant qu’il ne soit trop tard.
Entre rancœur, amitiés bafouées, trahison et sentiments, le club devra trouver le moyen de s’unir à nouveau pour combattre un nouvel ennemi commun.

L’avisdeMya sur les deux derniers tomes de la saga Wild Crows :

L’auteur a joué sa sadique et a tenu à renvoyer sa bande de bikers  après un bref moment de félicité. Les wild Crows n’ont pas eu le temps de panser leurs plaies et faire leur deuil que d’autres incidents leur sont tombés sur la tête. Décidément, la poisse les poursuit. Entre l’atteinte criminelle contre leur essence même, le F.B.I qui fouine dans leurs affaires, les Wild Crows ne savent plus où donner de la tête. Mais le pire risque de mettre un coup au lien d’amitié entre Jerry et Ash. Une solide amitié pleine d’abnégation et de sacrifices. Ce n’est toujours pas bon de taire un secret surtout s’il est découvert par inadvertance ! Et cela, Joe et Ash le découvriront bien assez tôt.

Dévotion, le quatrième de la saga portait bien son titre vu le culte que la bande voue au club. Les membres du M.C sont prêts à sacrifier leurs vies et leur liberté pour qu’il reste debout pour les générations à venir. Un volet riche en questionnements, en péripéties, en sentiments et en émotions intenses. Pour résumer, pas de répit pour les bikers ni pour nous lectrices !

Et que pourrais-je dire de plus sur le final ? Rédemption est un final à l’image de la saga, toute en contraste. Explosif et toute en douceur à la fois. On passe facilement du rire aux larmes et vice versa. En effet, Blandine s’est découvert le plaisir de jouer au yo-yo avec nos nerfs et on en redemande. Rédemption a aussi un goût de nostalgie car si on a hâte d’aller au dénouement final, on a pas envie de quitter cette bande de bikers aussi brutes soit-ils. Tellement ils sont vrais et attachants !

Ce qui est super de lire une saga à cinq tomes d’un seul coup, c’est que les émotions ressenties restent vivaces et nous collent à la peau tout le long de notre lecture. L’adrénaline fuse autant dans les veines des bikers que dans celles des lecteurs grâce à une description très réaliste de l’univers du M.C. Et aussi grâce à une plume talentueuse qui des fois, passe sur nous comme un baume apaisant et d’autres, elle peut être une épée tranchante qui nous décoche des coups de massue et nous plonge dans des bains de frayeurs. Et elle réussit à nous tirer quelques larmes par l’intensité des émotions qu’elle diffuse. Des émotions à fleur de peau et sincères.

Le talent de l’auteur n’est plus à prouver mais à chaque fois, elle arrive à me surprendre par sa créativité multitâche et à toute épreuve que j’applaudis encore une fois !

Merci à Blandine P.Martin pour cette lecture à haut risque, aux moult émotions et à l’amour fusionnel, au suspense haletant, aux rebondissements sans fin mais aussi une bonne humeur contagieuse. Une saga que je ne suis pas près d’oublie. Heureusement que l’auteur nous a réservées d’autres surprises que j’ai hâte de découvrir !

Playlist Wild Crows – Dévotion 

 

51755220_304584733580126_7824623307352702976_n

 

L’avis de Carine sur le roman de Bridget Page : Victoire



Titre : Victoire
Auteur : Bridget Page
Editions : Auto
Genre : Romance
Ebook : 3.99€
Broché : 15.99 €
Résumé : Victoire le sait : son temps sur terre est compté. Au seuil de la majorité, elle aspire à explorer le monde, sortir de la bulle protectrice dans laquelle son état et ses parents la confinent et s’offrir une échappée belle.En rencontrant Nathaniel, archétype du motard bagarreur et tatoué, elle ne se doute pas que les apparences peuvent se révéler trompeuses et découvre bientôt que son nouvel ami incarne tout ce qu’elle rejette, l’univers de dix-huit années de souffrance. Pour Nath, Victoire est un don du ciel, un cas d’école comme on en rencontre une seule fois dans sa carrière et, contre l’avis de ses pairs, il s’entêtera à la « réparer». Pourtant, ces deux-là devront apprendre une leçon essentielle : l’existence ne correspond pas toujours à celle que l’on s’est rêvée. Aussi faut-il en savourer chaque seconde comme si c’était la dernière. Car Jodie veille, depuis toujours, et elle entend bien avoir le dernier mot.
Mon avis :

Victoire fête son dix-huitième anniversaires. Si les jeunes filles de son âge en profiteraient pour faire la fête, ce n’est pas ce qui est prévu pour elle…

Jolie, brillante, malgré des études en pointillé, Victoire n’a pas grandi comme les autres. Son quotidien n’était que comprimés, injections, interventions chirurgicales et de longues périodes d’hospitalisation… Victoire lutte pour sa vie depuis son premier cri sachant pertinemment son combat voué à l’échec… La mort ne lui fait pas peur, mais elle aspire à savourer chaque minute que la vie lui offre. Elle se fiche de savoir quand et comment elle va mourir, elle veut juste profiter du temps qui lui reste à vivre ! Découvrir le monde, voler, nager, embrasser !

Cependant, le cocon tissé par sa mère l’étouffe, Victoire n’est jamais seule… et rêve autant de solitude que de voyages.

Aujourd’hui, elle a 18 ans. Aujourd’hui, elle est libre de voler de ses propres ailes si l’envi lui en prend… mais elle ne peut pas… Une partie d’elle l’en empêche, cette même partie qui lui pourrit la vie et qui la mène droit vers la mort.

Alors, lorsque ses parents lui offrent un week-end à Paris pour son anniversaire, elle est plus que ravie. Elle qui n’est jamais sortie de Marseille, va enfin découvrir la Capitale. Une virée Parisienne qui la mettra sur le chemin de Nathaniel…

Nathaniel est le plus jeune neurochirurgien en exercice à ce jour, et le plus talentueux. À peine 30 ans et il excelle dans son domaine et tente chaque jour d’accomplir l’irréalisable pour sauver des vies ou leur permettre un peu de sursis…

Quelles chances y avait-il pour que tous deux se retrouvent sur la même route ? Et si le destin ne les avait pas réuni par hasard et qu’il était destiné à lui apporter son aide ? Victoire acceptera t-elle ? Et Jodie, elle, elle en pense quoi ?

Et s’il fallait accepter la mort pour pleinement vivre sa vie ?

Lorsque nos jours sont comptés et qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait … il nous reste toujours l’espoir… L’espoir pour les uns de ne pas voir partir les personnes qu’on aime…. L’espoir pour les autres de les sauver… L’espoir que le monstre décide de nous laisser du répit, ou accepter sa défaite… On peut toujours avoir l’espoir de tout, mais une chose que l’on apprend avec ce roman…. C’est quoi que nous réserve la vie, tant qu’on est vivant, on peut encore la vivre. La vivre fort, passionnément, à fond ! Respirer ! Voler ! Aimer… Donner…

Bridget Page nous emporte une nouvelle fois dans les méandres de sa plume en nous offrant une histoire d’amour hors du commun. Une histoire d’amour de la vie…

Avec Nath et Vic, elle nous offre un beau parcours de vie de deux êtres que tout oppose mais réunit grâce à, et à cause de ce qu’ils sont. Pour Nath, Vic pourrait être une victoire de plus. Son Job, c’est sa drogue, son adrénaline. Mais Vic n’est pas qu’une vulgaire image de scanner ou un dossier parmi tant d’autres. C’est une personne qui souffre… Pas de la mort certaine qui l’attend, non, elle souffre de vouloir vivre chaque seconde qui lui reste ! Chose que finalement Nath ne connait pas non plus car il ne vit que pour son métier. Mis à part quelques virés avec son club de Biker, il connait quoi de la vie ? C’est ce que Vic va lui montrer, lui faire prendre conscience qu’il est tout aussi condamné en se terrant dans son monde et ne cherchant que des prouesses techniques. En lui ouvrant les yeux, elle va aussi lui ouvrir son coeur… Mais là encore le bas blesse. Elle est jeune, inexpérimentée et … son temps est compté s’il ne trouve pas une solution…

On pourrait la croire capricieuse mais elle est simplement déterminée à s’affirmer en tant que jeune femme et aspire à se découvrir en tant que tel ! Prendre ses propres décisions et les assumer jusqu’au bout. Entière et déterminée, elle n’a pas de temps à perdre.

On pourrait le croire arrogant et ne voir en Vic que son prochain cas unique à traiter, le héros qui la sauvera et qui récoltera les lauriers,   mais c’est loin d’être le cas. Sa confiance et sa fougue sont un atout de taille dans son métier. Il n’est pas Dieu, il le sait. Il n’est pas non plus un homme irréfléchi, mais tant qu’il reste une chance, il y croit… Sa rencontre avec Victoire va cependant chambouler toutes ses certitudes…  ensorcelé par cette jeune femme prête à bouffer le monde et de s’en rassasier jusqu’à la dernière seconde.

Bridget Page ne nous laisse pas indemne une fois de plus en nous offrant cette histoire poignante, écrite avec beaucoup d’émotions mais aussi une recherche très fine sur tout les termes cliniques qui sont expliqués avec fluidité au milieu du récit sans jamais que cela gêne la lecture et qui au contraire, l’approfondit, car sans être médecin, on est jamais perdu.

Un grand merci à Bridget pour m’avoir permis de découvrir son roman en service presse. Mais je dis pas merci pour les mouchoirs !

L’avis de Carine sur le second volume de The Boy Next Room La nouvelle série stepbrothers d’Emma Green


41W0hagDb8LTitre : The Boy Next Room 2/4
Auteur : Emma Green
Genre : Romance young Adult
Editions : Addictives
Ebook : 4.99 €

Résumé : Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire, qui n’a jamais trouvé sa place nulle part. Envoyée chez son père biologique qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables.
River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté…
Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule

Mon avis écrit par #Carine :

Un second volume à la hauteur du premier, si ce n’est plus, qui ne vous laissera pas indemnes une nouvelle fois. De plus, il ne déroge pas à la règle du  » quand je commence à lire impossible de le poser avant la fin ! »

Après le cliffhanger magistral dans lequel les auteurs nous laissent en apnée totale à la fin du premier épisode, j’ai été plus que ravie de me plonger très rapidement dans la suite. Et quelle suite ! Un maelstrom d’émotions. Une chute vertigineuse qui une fois touché le fond vous fait rebondir et vous remonte vers le haut… pour mieux vous faire redescendre quelques pages après…

La famille Farrow a des comptes à régler. Mais contre tout attente, Bailey ne sonnera qu’une mise en garde qui va vite faire réagir River qui gardait lui aussi un secret qui le rongeait depuis des années. Un règlement de compte qui n’en sera pas vraiment un et si le sujet semble clos pour le patriarche, les enfants n’ont pas dit leurs dernier mots. Les frères ont du mal à comprendre Céleste et River et ils ne s’en cachent pas. Cela les dégoûte au plus haut point…. Mais ils sont surtout, très déçus… Leur clan ne semble plus aussi soudé, le lien est certes fragilisé, mais il n’est pas cassé…

Pour le bien être de la famille, River ignore Céleste, l’évite, mais jusqu’à quand réussiront-ils à faire abstraction de cette attirance et de leurs sentiments qui vont devenir de plus en plus difficiles à contenir. Surtout lorsque l’on sait qu’on ne fait aucun mal. Alors pourquoi le regard des autres doit-il être juge ?

Entre prises de tête, doutes, chagrins et folle attirance, Les plumes de Emma Green nous invitent à suivre cette famille que rien ne va épargner. Un récit bien rythmé par de nombreux rebondissements qui rendent nos protagonistes de plus en plus vulnérables et complètement dépassé par une attraction qui les consume chaque jour un peu plus. Une tension qui ne cesse d’augmenter, et qui est un gros atout de ce roman. Car cela nous fait perdre les pédales en oubliant parfois qu’ils ne sont pas seuls au monde. On en négligerait presque pourquoi Céleste se retrouve de l’autre côté du globe. On en oublierait presque qu’ils sont demi-frère et sœur…

Derrière sa carapace de sauvage arrogant, River a bien un coeur qui bat, qui bat pour sa famille qu’il chérit plus que tout, mais aussi pour cette jolie française qui lui est complètement interdite. Il devra faire un choix s’il ne veut pas voir voler sa famille en éclats. Un choix qui va être douloureux pour Céleste qui se sent rejeter une fois de plus.

Mais cette fois-ci elle refuse de baisser les bras, surtout qu’au lycée tout semble recommencer et elle ne sait pas comment gérer les choses et fait tout de travers.

Doit -elle ressembler aux personnes qu’elle méprise pour éviter les brimades quitte à trahir la seule amie ? Tout comme la question se pose aussi au sujet de River qui est le seul à lui faire du bien, à la faire se sentir heureuse…. Doit-elle détruire une famille pour avoir droit au bonheur ? Et si elle le faisait , serait-elle vraiment épanouie sachant qu’elle fera des malheureux ?

Même si elle commence à prendre petit à petit sa place au sein de la fratrie qu’elle apprécie un peu plus chaque jour, elle n’en oublie pas son passé. Elle n’oublie pas le rejet de sa mère, et de sa sœur qui la ronge et lui fait mal plus que de raison. Pourtant cette famille qu’on lui impose est finalement pas si mal que ça. Elle se rapproche petit à petit de son père et de ses frères qui gardent encore un peu d’amertume envers elle après ce qu’ils ont découvert. Elle devient plus docile, plus posée, un peu comme si elle acceptait son sort. Personne ne la veut mais ici elle peut y arriver, si elle y met du sien. Ses petites rebellions ne sont jamais bien loin, car pour la première fois au fond d’elle, elle est prête à se battre et assumer ce qu’elle ressent… sauf qu’elle ne peut pas le faire envers et contre tous… elle ne peut pas le faire seule…

Un second volet qui laisse aussi un peu plus de place dans la découverte de la réserve et des personnages secondaires qui apportent leur flot de péripéties mais aussi qui nous montre à quel point il est difficile pour River et Céleste de se laisser aller et de vivre avec le poids d’une culpabilité qu’ils trainent derrière eux comme un boulet. Car The Boy Next Room, n’est pas une simple histoire d’amour interdite, il y a tellement plus que cela. Le mal être de nos jeunes adultes est là depuis bien trop longtemps. Les blessures de l’âme sont beaucoup difficile à remettre en place qu’un simple bras cassé.

Une suite captivante où les émotions fortes nous bousculent et nous rendent complètement accro à cette romance sulfureuse et addictive, tout comme elle nous rend accro à la famille Farrow de père en fille…

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette belle pépite livresque en service presse.

We Found Love by Laurence Jacob, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à découvrir We Found Love de Laurence Jacob, une romance que je classerai dans le genre feel-good car c’est vraiment un appel au rire et à la bonne humeur ! Merci à Harlequin HQN ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : We Fond Love

Auteur : Laurence Jacob

Éditeur : Harlequin France

Collection : HQN

Genre : Romance

Service Presse : NetGalley France
Résumé : Un seul regard peut suffire
L’apparence, ça compte. Surtout quand on est infirmière dans le service de chirurgie esthétique d’une grande clinique. Tous les jours, Natacha voit défiler des femmes qui préfèrent dépenser des fortunes plutôt que de laisser la moindre ride apparaître sur leur visage. Un comble pour elle qui n’arrive pas à perdre ses kilos en trop et ose à peine adresser la parole à un homme. La seule personne avec qui elle se sente vraiment à l’aise, c’est Jules, un nouveau patient admis à la suite d’un accident. Avec lui, tout semble si facile, si évident. Justement parce que son visage caché sous les bandages ne peut pas la troubler ni l’intimider. Mais cela ne pourra pas durer éternellement. Et, le moment venu, Natacha osera-t-elle faire face à Jules ?

L’avisdeMya : 

Mon choix est tombé sur ce titre pensant à un genre feel-good et je ne n’ai pas été déçue par le caractère un peu farfelu de cette romance qui sort un peu de l’habituel !

Natacha en incurable rêveuse cherche l’amour en vain. Ses dernières relations étaient un fiasco total. Etre une déception pour sa famille, elle s’y habitue et cela fait mal d’être celle qui désespère ses parents. Mais ce que Natacha ne dit pas, ce qu’elle voue un amour secret pour un homme qui lui est interdit.

Jusqu’au jour où un mystérieux patient atterrit au service de chirurgie plastique où elle travaille comme infirmière. Jules. Après un début orageux, une amitié sincère est née entre eux. Jules est aujourd’hui son confident. Le vieux qu’elle imagine derrière le masque qu’il porte sur son visage pour cacher ses blessures est devenu son ange gardien et déterminé en plus. Grâce à lui, et à ses plans machiavéliques et surtout tirés un peu par les cheveux, elle réussit enfin à séduire celui qui fait battre son coeur. Mais devenir l’amante du quadragénaire qui la faisait rêver depuis des mois ne lui rapporte pas l’apaisement ni la satisfaction attendus. Car au bout du compte, elle sera toujours la DEUXIÈME dans sa vie. Le secret honteux et inavoué.

Puis survenu une autre rencontre. Un hasard nommé Brad qui a refait repartir les battements de son coeur. Celui qui l’a fait douter de sa relation inconvenante avec le mari infidèle. Celui qui est peut-être désigné à être son final. Le final idéale dont elle rêve. Mais encore, il faudra qui lui rende les sentiment qu’elle lui voue ! Sera t-il une énième déception à rajouter à son palmarès digne d’un recordman aux J.O ?

Pendant que Natacha essaie cahin-caha de se faire une place auprès des hommes de sa vie présumés, Jules, brillant toujours par son absence depuis sa sortie de la clinique, continue de lui prodiguer conseils et soutien par sms. Mais si l’amour se cachait entre les lignes, Natacha aveuglée par ses obsessions n’y verra que du feu !

Au début, je ne savais que penser de cette histoire, mais au fil des pages, l’auteur m’a convaincue que cette romance méritait toute mon attention. We Fond Love est un voyage à travers les saisons avec les péripéties d’un personnage aussi solaire qu’extravagant.

Natacha, ses kilos en trop et ses apartés hilarants ont éclaboussé cette histoire d’une bonne humeur addictive. En brossant un tableau un peu saugrenu mais parsemé de moult couleurs, Laurence Jacob a réussi un joli coup de bluff.

C’est clair que le sourire ne m’a pas quitté la plupart du temps pendant ma lecture. S’il n’y avait pas de mystère pour moi quant à l’énigme et à la trame, cela ne m’a pas empêchée d’apprécier l’univers inédit, la plume sympathique de l’auteur et de passer passer un bon moment avec les personnages de We Found Love. Aussi les principaux que les secondaires. Ces derniers, ont apporté leurs grains de sel et l’ensemble n’était que plus appétissant. Je déplore juste quelques longueurs qui sont venues troubler un bon moment de détente. Sinon cette romance reste une friandise rafraîchissante à découvrir.

Örsten – Fleur Blanche, playlist de Natacha 

 

Wild Crows, tome3 – Confession by Blandine P. Martin, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à lire mon avis sur le 3e volet de la saga Wild Crows – Confession by Blandine P. Martin que je remercie pour cette superbe parenthèse addictive !

Titre : Wild Crows: 3. Confession

Auteur : Blandine P. Martin

Éditeur : Editions B.P.M

Genre : Romance à suspense

Broché : Lien d’achat

L’intégral : Lien d’achat de l’intégral des tomes 3 &4 & 5

Résumé : Tandis que l’été suit son cours à Monty Valley, Joe tente de continuer sa route en dépit de cette absence qui la ronge. Désormais en poste à San Francisco, elle essaie de renouer avec un semblant de vie normale, en partie grâce à son ami et collègue Adam. Mais un retour inattendu va de nouveau faire basculer son quotidien. Entre rancœur et besoin de vérité, Joe va devoir affronter des sentiments jusque-là mis en veilleuse. Plus que des excuses, elle attend des explications, et compte bien faire payer à ce cher Trevor Laurens les blessures que son départ lui a infligées. Alors que le club doit terminer le travail entrepris concernant le gang russe, Jerry se découvre une faille que rien ne saura combler : une course contre la montre, contre le temps qui passe. Et si l’heure était venue d’envisager l’avenir du club ? De son côté, Ash devra prendre une décision qui pourrait bouleverser sa vie, et mettre en péril l’entente des Wild Crows.

L’avisdeMya :

Dans ce 3e volet, Blandine P. Martin a changé de cap et baissé d’un ton la cadence effrénée des deux premiers tomes de la saga Wild Crows ! Place à la douceur et à un peu de joie dans le monde brutal du M.C.

En effet, dans Confession, il est plus question de séduction, de désir et d’amour que de guerre entre clans. Même s’il y a eu quelques perturbations en cours de route de ce côté là. Faut pas y croire, Les Wild Crows sont accro à l’adrénaline et ne s’autorisent jamais de s’enliser dans un train train ennuyeux. Ils ont bien trop d’énergie à dépenser et puis, il faut bien payer les factures.

Trevor Laurens, est de retour après trois mois d’absence. Et si en prime, il a fui les assauts séducteurs de Joe, aujourd’hui, il n’a plus envie de les ignorer. Notre biker quinquagénaire est conquis, regarde au delà de leurs différences, et prêt à passer à l’étape suivante et qu’importe les risques. Et je vous promets qu’ils sont énormes.

Trevor alias Ash est un type d’action, taciturne et secret. Une équation très complexe pour une fille aussi simple, abordable et droite dans ses bottes, mais Joe est quelqu’un d’opiniâtre et ne s’avoue pas vaincue. Briser ses défenses c’est sa mission. Sans le spectre d’un passé lointain, Joe aurait pu avoir la vie qu’elle voulait de toutes ses forces. Mais le destin en a décidé autrement. Les dés ont été pipés et le bonheur qui était à sa portée, est devenu pratiquement hors jeu. Il faut toujours qu’elle bataille pour avoir ce qu’elle veut. Mais cette fois-ci, l’heure est grave et les enjeux sont de taille. Est-elle prête à encaisser la nouvelle donnée qui arrive dans la vie de son grizzli ? Quant à Ash, comment accusera-t-il le coup de la bombe qui vient d’exploser sa bulle de béatitude ? Cette situation sonnera t-elle le glas de leur entente ?
Confession a répondu à toutes mes attentes. Tout en douceur sans tomber dans la mièvrerie. En même temps, Joe et Ash ne savent pas faire dans le romantisme. Alors n’attendez pas de « je t »aime » yeux dans les yeux, ni de fleurs et chocolat. Pas de sorties en amoureux non plus. Dans le monde des Bikers, c’est bibines, run en et échanges de fluides si affinités pour vous montrer tout le bien qu’ils pensent de vous. Sinon, il y aurait tromperie dans la marchandise.

Une belle romance qui s’installe progressivement et furtivement. Même si elle n’a rien d’idyllique, elle apaise et séduit nos cœurs. En tout cas le mien.
Blandine n’a pas offert que de la joie à sa bande de bikers dans ce 3e tome, elle a aussi malmené quelques uns. Elle ne peut pas s’empêcher de les jeter dans une mêlée et qu’importe si elle est sanglante. Et ce n’est pas Hanger qui dirait le contraire.

Pour vous résumer, un volet addictif qui célèbre l’amour mais non sans quelques coups de feu et castagnes échangés. Histoire de ne pas oublier que les bikers, même dans les moments de convivialité, veillent au grain. Business is the Business, et c’est l’un de leur énième devises !

Merci à l’auteur pour cette douceur dont l’arrière-goût est inévitablement trompeur.

Je vais m’acquitter de ce pas de mon 4e devoir qui est devenu une superbe dévotion .

Playlist Wild Crows – Confession

Fleurir : Puisque c’est ma rose , T2 de Jade River, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous invite à découvrir la duologie Puisque c’est ma rose de Jade River. Ce deuxième volet, Fleurir est sublime et pleine de poésie à l’instar du premier qui m’a conquise ! Merci à Collection Infinity ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : Fleurir, tome 2 – Puisque c’est ma rose

Auteur : Jade River

Éditeur : Mxm Bookmark

Collection : Infinity

Genre : Romance

Broché : Lien de précommande

Puisque c’est ma rose, tome 1 : Éclore : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

Résumé : La fin de l’année scolaire approche, Abby et Arthur seront bientôt séparés.

Mais si le départ de la jeune fille en Irlande se précise, ses préparatifs sont perturbés par les mensonges et les secrets qui l’entourent, par la mystérieuse voiture qui la suit depuis des mois et par son ami Noah, dont les décisions nocives l’affectent. Elle se voit également contrainte de composer avec Ophélie, qui menace de révéler au grand jour sa relation avec Arthur.

Prise dans ce tourbillon, Abby se bat, suivant ses convictions et ses envies, peu importe les conséquences.

Mais comment trouver sa voie lorsque la voix des autres nous étouffe ?

L’avisdeMya : 

Nous retrouvons dans ce deuxième volet de la duologie Puisque c’est ma rose, une Abby toujours éprouvée émotionnellement. Son amour pour Arthur ne dépérit pas, le harcèlement qu’elle subit dans son lycée, les dérives sans fin de son meilleur ami Noah. Et surtout le retour imprévu et malvenu d’une revenante dans sa vie rajoutant un pic de tension à son désordre émotionnel. Le début de ce final est à l’image du premier tome et à part quelques rebondissements, ma lecture devenait linéaire. Et la question qui tournait en boucle dans ma tête : L’histoire va t-elle s’embourber dans le même schéma que le premier ?

Mais c’est en avançant dans ma lecture que je me rends compte que ces longueurs  n’étaient pas anodines et essentielles au cheminement de ce final. Je redécouvre la poésie de la plume de l’auteur que j’avais déjà appréciée dans son premier livre. Le ton montait crescendo donnant plus de piquant à ma lecture. La relation interdite entre Abby et Arthur évolue petit à petit que ce soit dans un sens ou dans l’autre. Ce dernier, garde tout son mystère même s’il apprend à se confier à elle. Lui confiant son passé sombre, sa douleur, ses craintes et surtout l’énigme de l’histoire de sa famille.

Quant à Abby, gagne encore plus en maturité malgré son jeune âge. Son désir d’indépendance est toujours plus grand. Régler ses problèmes toute seule sans l’assistance de ses proches, lui sera fatal, mais elle n’en gardera que du positif. Dans sa fougue de jeunesse, elle commettra des erreurs qui accentueront son mal-être et auront un impact dramatique sur toute la famille.

La vie éprouve la solidité de son caractère. Car elle redécouvrira le deuil dans des circonstances effroyables mais à ma grande surprise, elle n’en sort que plus forte donnant une leçon de courage. Elle saura pardonner à ceux qui lui ont fait mal, signe de sa grandeur d’âme. Mais saura surtout se pardonner elle-même.

Abby va devoir prendre en compte du retour d’une personne qui aurait dû être le centre de sa vie, ce qui va créer une certaine tension dans sa relation avec ses parents qui était jusqu’ici idyllique. Mais cela aussi, elle le gérera toute seule comme une grande.

Ce final était aussi d’une énorme émotion qui vous submerge et vous noie dans de profonds abîmes. Je n’ai pas pu retenir quelques larmes tellement c’était triste, pesant et intense. Jade River a aussi ce talent d’installer un climat lourd à nous remuer les tripes au moment où on l’attend pas.

Les personnages ne sont pas d’un abord simple. Je dirais même jusqu’à inabordables. Chacun d’eux a son lot de drames dans sa vie. Son lot de douleur. Son lot d’erreurs. Mais On s’attache à eux et on compatit à leurs épreuves. J’ai été saisie et troublée au plus profond de moi par leur parcours hors de commun, en admiration devant leurs façons de défendre leur amour malgré les risques encourus, les paroles moralisatrices et les regards réprobateurs ou malveillants de leur entourage !

Cette lecture englobe aussi les tribulations des personnages secondaires qui ne sont pas dénuées d’intérêt : Zoé, Joleen, Lou et bien d’autres qui avaient aussi leurs propres histoires à écrire et à raconter…

En somme, une lecture qui s’est avérée surprenante, inattendue, exquise et hautement addictive. Une lecture qui ne laisse pas indifférent avec sa palette d’émotions intenses mais aussi par le verbe aisé de l’auteur !

FRANCIS CABREL – L’ENCRE DE TES YEUX

 

51674675_616545712137908_5929629538165194752_n (1)

 

L’avis de Carine sur Marginal, un roman de June Robin chez Lips & Co


Titre : Marginal
Auteur : June Robin
Genre : Romance
Collection Lips & Roll
Editions : LIps & Co
Ebook : 5.99 €
Broché : 16.99€
Résumé :

Thomas, bel homme, diplômé d’un master en finances, passionné de lecture. Sans domicile fixe.

Trouvez l’erreur…

Ou comment la vie peut s’avérer difficile pour un jeune dynamique, qui sur le papier a tout pour plaire.

C’est ainsi que Thomas affronte son quotidien, lui qui a trop peu connu l’amour et la bienveillance de son prochain. C’est pour cette raison qu’il refuse toute aide et c’est également pour cela qu’il hésite à s’ouvrir à Émilie, une jeune femme qui amène avec elle son lot de mystères et de surprises.

Comment accorder sa confiance à nouveau quand notre entourage nous a conduit à la rue ?

Une histoire humaine, comme on les aime, pleine de sensibilité et d’espérance en demain.

Mon avis :

Thomas bosse dans un grand parc d’attraction d’île de France, un boulot d’étudiant alors qu’il a terminé ses études depuis plus de six mois. Situation un peu risible, lorsqu’on est diplômé et que le monde des adultes nous attend sans nous tendre la main. Sa vie est loin d’être simple, comme il le dirait si bien lui même, elle est même… merdique. Thomas vit dans la rue depuis des années, et le manque de sommeil, la fatigue et le manque de nourriture a fini par l’abîmer, le rendre méfiant de tout et de tous… Tout comme ce qui l’a conduit où il est aujourd’hui… Mais il ne s’est jamais laissé abattre, pour preuve il a continué ses études, et s’il n’a aucune vie sociale hormis ses « copains d’infortune » qu’ils croisent régulièrement dans le parc, il compte bien réussir un jour à se sortir de la merde… Mais comment y parvenir lorsqu’on vit dans la rue ?

Les températures glaciales ont fini par arriver et le stress avec, comme chaque année, apportant alors son lot de soucis supplémentaire. Mais ce soir là, alors qu’il ne tient plus debout pris d’une grosse fatigue, son seul objectif est de retrouver son chat dans le parc, son petit compagnon dont il aime s’occuper. Malade comme jamais, il va se laisser persuader d’embarquer dans le camion des bénévoles qui va le mener au refuge pour la nuit et confier son chat à une inconnue, tout en s’acharnant auparavant sur elle, à coup de piques pour ne pas perdre la face de part sa situation…

Emilie… Qui ne comprend toujours pas son geste envers cet homme. Prendre son chat était une drôle d’idée, mais c’était aussi le seul moyen pour qu’il accepte d’être pris en charge par les bénévoles. Il avait l’air tellement mal en point, tellement jeune, et … si fier… Son regard l’obsède la nuit venue. Sa situation ne la laisse pas indifférente…. À moins que ce soit lui tout simplement ?

June Robin sort un peu des sentiers battus avec cette romance qui va traiter de sujets lourds. Nous sommes dans la triste réalité de la vie et notre SDF ne va pas se transformer en milliardaire pour nos beaux yeux, en encore moins pour ceux de la douce Emilie.

Emilie est une belle personne, discrète, qui aime la solitude malgré ses amis qui la sollicitent beaucoup. Sa rencontre avec Thomas va changer son quotidien. Lui donner un sens dans une période de sa vie assez mélancolique. Elle va se battre pour lui, mais lui ? Se battra t-il pour elle ? Acceptera t-il de lui faire confiance, accepter compter pour quelqu’un et lui faire une place auprès de lui ?…

Avec Marginal, on passe de l’autre côté de la barrière. On est à la place de la personne que l’on ne voit pas toujours ou que parfois, même, on évite. Et là, les questions fusent : Quelle vie mènent les gens sans domicile fixe ? Quelles relations sociales ont-ils ? Où dorment t-ils quand il fait si froid ? Et s’ils sont malades comment font-ils ? Que s’est-il passé pour qu’ils en arrivent à ne plus avoir de toit, de famille qui pourrait les aider ?..

L’auteur nous montre l’envers du décor, ce décor dont on ne parle pas assez et qui a pourtant toute son importance. Les bénévoles, les foyers, les médecins prêts à donner de leur temps pour les autres. Puis Emilie… cette jeune femme qui pourrait être vous, moi, avec son lot de problèmes, mais qui va prendre le temps nécessaire pour un homme qu’elle ne connait même pas et découvrir qu’aider les autres apporte aussi du bonheur. Surtout aider Thomas qui la touche plus que de raison et qui l’intrigue de par sa situation au vu de son âge. Mais l’aider c’est aussi se confronter à l’était psychologique de la personne. Six ans dans la rue, laissent des séquelles, tout comme ce qui l’y a conduit. C’est aussi souffrir du manque d’empathie de quelqu’un qui n’en a jamais reçu et qui ne sait pas comment pas accepter ne serait ce que de l’affection. Briser la carapace de cet homme, c’est bien, mais que va t-elle y trouver dessous ?  Et c’est là, mon petit hic dans ce récit. L’auteur à réussi à merveille à retranscrire l’évolution de Thomas, mais elle n’est pas pas entré dans les détails. Tout est survolé, aérien, avec des fins de chapitres un peu brute car on veut en savoir plus,  et en même temps l’essentiel est là pour ne pas qu’on perde le fil et garder le minimum d’émotions.

J’imagine que c’est un choix, car pousser le côté psychologique demande d’être précis dans ce qu’on avance. Cela lui a aussi permis de garder son intrigue qui a tout de même fini par me faire couler quelques larmes et cela m’a encore plus frustrée de me dire que, plus de profondeur et détails, auraient rendu le roman énormément poignant.

Malgré ce manque d’approfondissement, on tourne les pages les unes après les autres pour découvrir ce que nos protagonistes nous cachent en nous faisant prendre conscience qu’il ne faut pas discriminer des personnes ayant des difficultés, tout comme il faut être attentif aux autres. Que ce soit une personne qui vit dans la rue ou pas. Que tendre la main n’est pas si compliqué et que si la personne la refuse dans un premier temps,  c’est tout simplement un manque de confiance et d’une fierté qu’ils chérissent car c’est tout ce qu’il leur reste…

Un roman qui nous donne envie de remercier toutes les personnes de l’ombre qui luttent chaque nuit, chaque jour à aider les sans abris et pas seulement, pour leur donner un toit pour la nuit, mais qui font tellement plus que cela. Un roman qui vous pousse à être plus attentif aux autres en dévoilant une intrigue qui met en évidence le manque d’attention des personnes qui nous sont chères et que l’on ne « voit » pas vraiment. C’est toujours après qu’on se dit : mince si j’avais vu , si j’avais su …. mais c’est souvent trop tard…

Un grand merci à Lips and Co pour m’avoir permis de découvrir cette lecture qui sort des sentiers battus en service presse.

L’avis de Mélissa sur Second Chance de Lyse Williams


Hello les étoiles ! Mélissa vous présente son avis sur Seconde Chance de Lyse Williams. Une romance publiée chez les éditions Addictives !

Titre : Second Chance

Auteur : Lyse Williams

Éditeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance

Résumé : Ils avaient fait une croix sur l’amour et le désir. C’était avant de se connaître. Quand Audrey accepte d’être bénévole au centre de rééducation de son meilleur ami, elle ne se doute pas que sa vie va basculer. Elle, qui vit recluse depuis des années, rencontre des gens au passé douloureux, mais pleins d’optimisme et qui l’accueillent à bras ouverts. Un seul homme reste en retrait : Joshua. Il ne parle à personne, se cache sous sa capuche, mais Audrey est étrangement attirée par lui. Il dégage une douleur qui fait écho à la sienne, ses yeux brûlent et il lui donne envie de prendre des risques à nouveau. Audrey et Joshua sont brisés et méfiants. Et si à deux, ils pouvaient se reconstruire ?

L’avis de Mélissa :

Depuis quelques années, Audrey vit coupée du monde dans une bulle où seul son meilleur ami, Léon, a su se faire une place. Lorsque ce dernier lui propose de faire du bénévolat dans le centre de rééducation ou il exerce , elle hésite longuement mais finit par accepter ignorant que ces quelques heures hebdomadaires passées dans cet établissement vont chambouler sa vie.

Elle va y rencontrer des personnes avec qui elle se sentira à l’aise, ira jusqu’à se lier d’amitié avec eux. Mais surtout elle va le rencontrer lui. Joshua, un patient discret pour ne pas dire invisible aux yeux de tous. Sa souffrance intérieure l’a fait se murer dans le silence depuis longtemps. A chaque visite, il est présent, mais reste à l’écart de tous. Le regard vide, caché sous sa capuche. Jusqu’au jour où… Attiré par la souffrance que reflète le visage d’Audrey, par sa beauté naturelle, par l’envie de la percer à jour, il va briser sa ligne de conduite et tenter d’approcher sa belle. C’est alors qu’ils vont apprendre à se connaître et à s’apprivoiser d’une manière surprenante tentant ensemble de ressentir à nouveau le bonheur. Vont ils y parvenir ?

J’ai découvert à travers ce Service Presse une nouvelle plume,  celle de Lyse Williams qui m’a beaucoup plu et que je relirai avec grand plaisir.

L’environnement dans lequel évolue l’histoire d’Audrey et Joshua n’est pas de ceux qui me font rêver. Malgré cela, j’ai tout de suite était séduite par ma lecture. Très vite, j’ai compris que ce roman était plus dans l’émotion que dans l’action. Et cela ne m’a nullement dérangé au début. Je me suis laissée aller à apprécier grandement l’originalité des premiers échanges entre nos deux protagonistes. Puis et venu le moment que je redoutais, ce moment où il me manque quelque chose, une dose de piment, le petit truc qui vous secoue quoi … Attention, leur histoire est très belle et si dès le départ l’on connaît tout de la tragédie qui a frappé Joshua, c’est bien plus tard que l’on découvrira la vérité sur la souffrance d’Audrey.

Ils méritent donc une relation autre que les montagnes russes mais voilà pour ma part cela a manqué un peu de relief… Pendant un temps tout du moins. Car ensuite est arrivé le passage où je me suis prise une immense claque émotionnelle ! Et là, je félicite l’auteure car je ne m’y attendais pas du tout. Et malgré la tristesse des événements, c’était ce qu’il fallait pour rendre ma lecture encore meilleure. C’est donc sur une note très positive que j’ai terminé et refermé ce livre.

Amies lectrices, je vous invite à découvrir sans plus attendre l’histoire d’Audrey et Joshua. L’histoire de deux êtres brisés, ressentant une attirance indéniable l’un pour l’autre et auxquels la vie offrira une seconde chance ou peut-être pas !

Je remercie Carole des Editions Addictives pour ce Service Presse numérique ainsi que l’auteur, Lyse Williams pour ce très bon moment de lecture.

Axelle Red – Parce que c’est toi 

51165128_302791217089084_4950780975006089216_n

L’île des cœurs incertains de Terri Osburn, mon avis !


Bonsoir les étoiles, merci de lire mon avis sur une très belle romance L’île des cœurs incertains de Terri Osburn. Une superbe réédition papier pour cette pépite chez les éditions Prisma

41JHLzAJiAL._SX342_BO1,204,203,200_

 

Titre : L’île des cœurs incertains (L’île Anchor )

Auteur : Terri Osburn

Éditeur : Editions Prisma

Collection : Feel-Good

Genre : Romance-Fell-Good

Broché : Lien d’achat

Résumé :

Une romance feel good et contemporaine. 
Et si Beth trouvait le bonheur sur l’île d’Anchor ?

Beth a toujours laissé ses proches décider pour elle dans les moments importants de sa vie : faire du droit pour intégrer un cabinet d’avocat, se fiancer à Lucas, un de ses brillants confrères… et cette fois, prendre le ferry pour rencontrer sa future belle-famille sur l’île d’Anchor, alors que les bateaux la terrifient. 
Les choses se compliquent lorsqu’elle découvre que le superbe inconnu qu’elle a rencontré pendant la traversée est le frère de son fiancé. Car, malgré son amour pour Lucas, Beth est terriblement troublée par Joe… Contraints de cohabiter sur l’île, Joe et Beth refusent de céder à la tentation. Mais Lucas laisse Beth seule en proie au doute, et le charme de l’île agit. 
Et si Beth décidait enfin de son avenir par elle-même ? 
Le style
Une prose contemporaine et fluide qui s’inscrit dans la lignée des feel good books. Des dialogues piquants, de l’humour et de l’émotion pour un récit enlevé qui ravira les amatrices du genre.

L’avisDeMya

Le décor  de cette romance feel-good est planté sur une île paradisiaque. Paisible, conviviale et surtout authentique où il fait très bon de vivre . Notre héroïne, Beth arrive sur cet île pour rencontrer sa future belle-famille. Mais elle ne sait pas encore qu’elle va à la rencontre de son destin .

Pendant la traversée dans le Ferry-boat, elle a une crise de panique . Et manque de chance, au même moment, un troublant inconnu, est témoin de son malaise . Beth est émue par le charisme de ce bel homme. Mais elle sait qu’elle ne doit pas craquer. Elle a un fiancé et elle lui doit fidélité. Mais sans compter l’élan de son coeur qui n’écoute que les désirs de son corps .

Arrivée sur l’île, notre citadine est époustouflée par sa beauté et par l’accueil généreux de ses gens . Seul nuage dans cet ambiance des plus sympathiques, son attirance pour le beau Joe, l’inconnu du ferrie qui s’est avéré un rêve inaccessible  .

Que faire ? Succomber à la tentation comme le lui dicte son coeur ? Résister à sa séduction addictive ?

Mais bientôt d’autres événements aussi graves que son attirance interdite, viendront occuper les jours de repos de Beth. L’île dont elle est tombée amoureuse est en danger . Une campagne vengeresse est menée habilement par une ex éconduite. Beth fera tout pour saboter la mainmise sur Anchor. Cela lui coûtera probablement le travail qu’elle aime et la vie bien rangée qu’elle s’est bâtie mais son sens de la justice est plus fort que tout.

Une fois ma lecture finie, le sourire n’a pas quitté mes lèvres. L’île des cœurs incertains, est la romance type que j’affectionne spécialement. Une romance où le rêve est permis. Le bien-être est de rigueur. La vie est assez difficile pour ne pas apprécier un pur moment de douceur, de se délecter d’un regain d’espoir même si dans cette histoire rien n’a été acquis .

Un désir interdit et deux protagonistes déterminés à ignorer leur attraction. Savez-vous ce qu’il pourrait en résulter ? Un affrontement en continu et explosif qui donne la mesure endiablée à cette pépite livresque .

Vous n’aurez pas de Bad boy torturé ni une héroïne faiblarde à dénigrer. Mais juste un homme et une femme avec chacun un passif relationnel douloureux. Ils souffrent et se battent contre leurs sentiments pour ne pas faire du mal autour d’eux. Un amour passionné mais non dénué d’une bonne dose d’humour. Le combo émouvant et délicieux.

Alors si vous aimez les romances solaires, cette histoire est faite pour vous. Une lecture exquise et pétrie de qualités qu’on aime dans nos romans. Humour, rebondissements et suspense à volonté .

Je n’oublie pas de parler de la plume de Terri Osburn. Soignée, subtile et raffinée que je ne peux m’empêcher d’applaudir .

Pour résumer, cela fait du bien de revenir à mes anciens amours, une romance agréable, vivifiante et de toute beauté que je vous recommande de lire .

Muse – Feeling Good 

 

51600704_2313885318635732_7531173016927993856_n