La passion du Comte de Pauline Libersart en auto-édition !


Hello les étoiles, je viens vous parler d’une lecture coup de cœur. Vous aimez la romance historique…ou pas, La passion du Comte de Pauline Libersart est une pépite dans le genre à ne pas manquer ! Tout y est pour en faire un best-seller et être la reine de vos PAL.

Titre : La passion du Comte

Auteure : Pauline Libersart

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance historique 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Le mariage dont tout le monde parle jusque dans les salons de la reine Victoria !

Entre le séduisant et mystérieux comte de Lichfield et la Perle de la saison, Cassandra Seymour, ce devait être un mariage parfait.

Mais Alexander abrège la lune de miel sans explication, se montrant toujours plus froid et distant.

Se sentant délaissée, Cassandra ne sait plus quoi penser. Son époux lui est-il infidèle ? Son mariage est-il voué à l’échec ?

Décidée à se battre, elle ignore qu’elle va s’attaquer aux terribles fantômes qui hantent Alexander.

𒈝⭐ L’avis de Mya⭐𒈝

Tout d’abord, merci à Pauline Libersart de m’avoir fait découvrir cette perle historique qui mérite les honneurs et les Hourras. J’ai déjà eu le plaisir de découvrir la plume de l’auteure dans le genre et je ne devrais pas être surprise, mais voilà, elle m’a eue encore une fois.  Avez-vous aimé la série « La chronique des Bridgerton » ? La thématique dans La passion du Comte est dans le même registre mais, je vous promets, en beaucoup, beaucoup mieux, d’autant que ce roman a été écrit par une Française et n’a pas été chouchouté par une grande maison d’éditions. Et il est parfait.

Si la série LDB a propulsé la romance historique au devant de la scène littéraire et lui a fait gagner des milliers de nouvelles lectrices dans le monde et vous avez beaucoup aidé en dévalisant le stock des libraires, La passion du Comte pourrait en faire autant si vous lui donnez sa chance. Elle vous surprendra par la qualité de l’écriture qui n’a rien à envier aux auteures étrangères, par sa magnifique intrigue, par des personnages solaires, sombres et hors du commun surtout, le personnage féminin qui a du caractère et du répondant, des qualités peu courantes et inappropriées chez une femme de la Haute Société. Des protagonistes attachants et d’autres qui auraient mérité des soufflets et ce n’était pas rien dans l’ancien temps. Et l’argument par excellence pour lire ce roman est la plume talentueuse, imagée et créative de Pauline Libersart qui m’a totalement transportée dans le passé sans faillir un seul instant. La lecture fut addictive, fluide, riche en suspense et en rebondissements, dans l’émotion du début à la fin et cela valait bien le réveil difficile le lendemain.

Alors êtes-vous cap de faire bon accueil au Comte de Lichfield et de sa tendre Cassandra, les porter dans le Top de ventes comme vous l’avez fait pour La Chronique des Bridgerton ? Moi, je dis, foncez !

Cassandra, à peine dix-huit, vient de sortir de sa pension et ses parents ont jugé qu’elle est prête à convoler en justes noces. Et parmi les dix demandes, c’est le Comte de Lichfield qui a gagné son cœur et du même coup les « enchères ». Mariage d’amour pour elle, c’est certain, de raison pour lui, malheureusement, fort possible mais, elle ne le découvrira que trop tard. Heureuse d’avoir attiré son attention, la pauvre débutante et ingénue ne sait pas encore ce qui l’attend. Si la période des fiançailles fut courte, elle lui a été tendre, mais, le jour de son mariage, elle a enfin intégré les mises en garde de sa mère… elle a compris que sa vie n’a rien du conte de fées qu’elle a tant rêvé. Cette nuit-là, au nom du devoir conjugal, notre colombe n’a pas perdu seulement son innocence mais aussi ses illusions. Le Comte Alexander n’était qu’un mirage, une soif d’amour et d’un Happy-end désormais inaccessibles.

Mais Cassandra n’a pas dit son dernier mot. Elle n’était pas qu’un charmant bibelot comme le pensaient certains… Elle a en sa possession des armes redoutables pour retourner la situation à son avantage et elle est prête à aller aussi loin qu’elle pourrait quoiqu’en disent les convenances et la bienséance. Après avoir déversé toutes les larmes de son corps, elle est partie en croisade et a monté une vraie opération commando pour séduire son époux et le ramener dans son giron… Mais son coup de pied dans la fourmilière a révélé l’impensable et l’abominable secret du Comte et s’il a douché son enthousiaste de prime, notre Lady est une battante et ne s’est pas arrêtée à l’inavouable. Son Comte compte toujours autant malgré ses travers.

Alexander, si séduisant soit-il, est aussi glacial que son manoir lugubre, mais lui, non, plus ne savait pas ce qui l’attendait en épousant Cassandra. S’il pensait avoir affaire à une pouliche placide et bonne à enfanter, il s’est fait autant d’illusions qu’elle en a eues. La lady cachait bien son jeu. Du doux agneau n’est resté que la mignonnerie de son charme ravageur. Elle s’est avérée féroce, une tigresse qui ne recule devant rien pour défendre son territoire, le Comte et surtout ses ennemis n’ont qu’à bien se tenir !

Du haut de son manoir, Alexander, n’a d’autres choix que de la regarder bouleverser sa vie brumeuse et funeste d’un coup de baguette magique. Annihiler ses principes d’un sourire éclatant, charmer ses gens par tant de gentillesse, s’imprégner de son énergie et de sa joie de vivre contagieuse. Se prosterner devant l’ingéniosité de sa jeune épouse aussi intelligente que maligne, ce n’est pas de refus. Grâce à elle, la lumière de son présent balaie la noirceur de son passé. L’avenir n’est plus un rêve impossible grâce à ses promesses, ses fantômes se transforment en tâches de plus en plus invisibles à coup d’amour et de passion. Tu es perdu Gentilhomme, rends les armes, ton ange n’accepte rien qu’une totale abdication.

Une lecture coup de cœur. Vous aimez la romance historique…ou pas, La passion du Comte est une pépite dans le genre à ne pas manquer ! Tout y est pour en faire un best-seller et être la reine de vos PAL.

Chapeau Bas à l’artiste !

164337151_2777629469219822_4272745733685489474_n

L’avis de Charlotte sur Juste Colocs ! de Laure Aleno


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Juste Colocs ! de Laure Aleno aux Editions Addictives : une romance rythmée et addictive.

Titre : Juste Colocs !

Auteur : Laure Aleno

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Ils ont été trahis, ils devront se faire confiance.

À la suite d’une violente dispute avec son copain, Sam se retrouve sans mec, mais surtout sans appart !
Déterminée à ne pas squatter le canapé de sa meilleure amie pendant des mois, la jeune femme n’a pourtant pas beaucoup d’autres solutions.
Elle décide alors de prendre son courage à deux mains pour répondre à l’annonce d’un certain Alex qui lui propose de l’héberger en échange de quelques heures de baby-sitting avec son fils.
La proposition est trop belle pour être vraie, et Sam comprend vite où est le piège : son nouveau coloc a un cœur de glace !
Mais l’armure d’Alex n’est qu’une façade pour se protéger, car ce dernier tente à tout prix de résister au charme de cette nounou improvisée…

Mon avis :

Du jour au lendemain, Sam quitte son homme et doit trouver un appartement. Hors de question pour elle de rester trop longtemps chez sa meilleure amie. Elle a besoin d’indépendance. Lorsqu’on lui propose une colocation en échange de s’occuper de la maison et du fils du propriétaire, elle saute sur l’occasion. L’homme en question est Alex, un avocat sexy au cœur de glace !

Sam sort d’une relation oppressante et veut se retrouver. Elle est distante. Alex est papa, déçu par ses précédentes relations. Il est froid. Ce qui n’est pas le plus facile pour créer des liens. La relation de colocataires n’est pas simple.

Sam est attachante. Elle a besoin de se redécouvrir et de réapprendre à vivre pour elle après les moments compliqués qu’elle a vécus. Alex est un acharné du travail. Il prend peu de temps libre et uniquement pour son fils Timéo. Mais on le sent dévouer pour ceux qu’il aime.

Quand ils arrivent enfin à se rapprocher leur passé respectif refait surface…

Juste Colocs ! est une histoire prenante dans laquelle les protagonistes ont leurs lots de choses à régler. L’attirance est bien présente, mais chacun doute. Alex plus particulièrement qui, malgré le fait qu’il accueille cette étrangère chez lui, peine à lui faire confiance. Leur rapprochement se fait petit à petit. Mais les fantômes de leurs passés ont laissé des traces qu’ils ont du mal à oublier, difficile de se reconstruire après certaines épreuves. La douceur dont l’un et l’autre font preuve m’a touchée.

J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue qui permet de bien comprendre les personnages. J’ai passé un super moment avec Sam, Alex et Timéo et j’aurais aimé rester un peu plus avec eux.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je me surprends à l’observer. Il est concentré. Son air tourmenté a laissé place à un beau sourire qui vient illuminer son visage et dessiner ses fossettes. Bizarre qu’il soit célibataire, car il ne doit pas laisser beaucoup de femmes indifférentes. J’ai un petit pincement au cœur en repensant à l’avocate bimbo qui m’a informée de ses performances sexuelles. Je reste un peu déçue qu’il s’intéresse à ce genre de nana, pour ensuite la traiter de « connasse ». Mais je suis assez d’accord avec cette définition : elle a l’air d’être une sacrée…
– Tu penses à quoi ?
– Euh… aux ingrédients de ma recette, pourquoi ?
– Tu fronces les sourcils comme si quelque chose t’énervait.
– Pas du tout !
Non, pas du tout, sa robe rouge, son décolleté plongeant et son air pincé et supérieur ne m’énervent absolument pas.
Je ne vais quand même pas lui avouer que je suis un peu… jalouse qu’il s’intéresse à cette femme alors que moi je le laisse de marbre. Je ne me l’avoue même pas à moi-même, alors ! Ça y est, je débloque. Dire que dans deux semaines je serai à Paris. Ce n’est pas le moment d’avoir le béguin pour mon coloc/avocat/beau gosse/musclé/attentionné.
Silence, les hormones ! On reste tranquilles !

L’avis de Carine sur Arrogant Highlander, un roman de Mina Zadig chez Addictives Editions.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Arrogant Highlander ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Auteur : Mina Zadig

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

L’embrasser ou l’insulter ?

Adèle a toujours rêvé de visiter l’Écosse, mais pas dans ces conditions ! Elle est convoquée par un notaire pour l’héritage d’un grand-père qu’elle n’a jamais connu, sa voiture la lâche sous la pluie, et c’est trempée qu’elle se vautre en plein milieu d’un pub devant une dizaine de Highlanders hilares…
Le pire dans tout ça ? L’un d’eux, Fyfe, aussi sexy qu’arrogant, lui offre un baiser brûlant et passionné en pleine nuit, au détour d’un couloir. Il réveille en elle un désir aussi puissant que nouveau, et la jeune femme doit lutter pour ne pas y céder.
Le lendemain, Adèle reçoit en héritage le domaine de son grand-père, où vivent Fyfe et ses amis. Si elle vend, ils perdent tout. Si elle le garde, elle doit changer de vie !
Le choix demande réflexion, mais impossible de se concentrer quand Fyfe la trouble, la taquine, l’exaspère, lui donne envie de plus, toujours plus…
Est-elle prête à succomber au charme du Highlander ?

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Arrogant Highlander, un sublime voyage livresque que j’ai dévoré d’une traite et dans lequel le mythe du kilt ne vous laissera pas indifférentes ! Alors, caleçon ou pas caleçon ?

Ce sera aussi la question que va se poser Adèle lorsqu’à son arrivée, plus que mouvementée en Écosse, elle va se retrouver devant la plus belle triplette d’hommes qui soit… tous en kilt. Enfin? se retrouver face est vite dit, je dirai plutôt « s’étaler »comme une serpillère bien imbibée devant une belle triplette en kilt. Et elle ne sera pas au bout de ses surprises en ce qui concerne ces trois énergumènes plus particulièrement, l’un d’entre eux, Fyfe. Mais Adèle n’est pas en Écosse pour passer du bon temps, même si elle a toujours rêvé de visiter ces Highlands à la beauté majestueuse et de découvrir enfin ce que porte les écossais sous leurs jupettes bigarrées. Non. Cette dernière a rendez-vous avec le notaire du coin pour en savoir plus sur l’héritage d’un grand-père dont elle ne connaissait même pas l’existence il y a peu encore. Dommage… pour cette jeune fille qui n’a personne hormis une vieille tante aigrie qui l’a néanmoins élevée. C’est une déception de plus dans sa vie. Elle qui n’a plus personne, aurait aimé connaître cet homme. Elle espère d’ailleurs de ce rendez-vous plus qu’un héritage pécuniaire… Ce qu’elle aimerait trouver, sont justement, des souvenirs et des images auxquelles se raccrocher dans cette vie qui ne l’a pas gâtée jusqu’alors et l’a privé d’une vraie famille dont elle a toujours manqué. Adèle est une jeune fille qui n’est pas très sûre d’elle, elle doute d’être à la hauteur pour tout. Pourtant, face à notre triplette Écossaise, elle ne manque pas de répondant et se découvre une autre facette d’elle… Peut-être celle qu’elle a toujours rêvé d’être ?

Avec Arrogant Highlander, Mina Zadig nous offre une lecture très rafraîchissante, pleine de peps et apporte un magnifique message sur la reconstruction de soi. J’ai tellement aimé sa manière de faire évoluer les personnages, et plus particulièrement, Adèle qui va sortir complètement de sa chrysalide en se prenant en main lors de ce voyage. Ce personnage est vraiment très bien travaillé et l’évolution est parfaite. Dès le départ déjà de par le choix de son métier, on ressent un décalage avec le personnage. Elle paraît coincée, neutre, effacée et pourtant… la vraie Adèle ne demande qu’à exploser au grand jour, mais comment le faire lorsqu’on ne sait plus vraiment qui on est ? À quoi on aspire et où l’on veut vivre. Adèle est perdue et son Ex n’y est pas étranger, tout comme sa vieille tante qui l’a élevée, brimant sa personnalité et lui faisant sentir qu’elle n’est qu’un boulet qu’on lui aurait imposé. Mais face à Fyfe, elle devient une autre. Il la voit, elle. Il est même obnubilé par cette femme qui ne correspond nullement à ses goûts et qui pourtant l’attire, l’intrigue même, fortement. Rien ne colle chez elle. Elle peut être le feu comme la glace. Belle et hyper sexy. Elle se cache sous des vêtements informes qu’il aimerait bien arracher pour découvrir ce qu’elle dérobe à ses yeux. Sûre d’elle et pleine de réparties, elle peut se retrouver la minute d’après aussi perdue qu’une petite souris… qu’il aimerait protéger alors qu’elle le fait sortir de ses gongs et que surtout, c’est loin d’être dans ses habitudes, lui le coureur de jupons ! D’ailleurs, qui sort de ses gongs le plus ? Cela en est presque devenu un combat récurent entre eux de par leur attirance très forte qu’ils ne maitrisent pas. Et un combat dont on se délecte autant que Hamish et Fark. Il ne nous manquait que le pop-corn !

Que dire de Fyfe… Soupir… re soupir… encore soupir… mouais soupir jusqu’à demain même, car nous ne somme pas Adèle malheureusement… Hum… Zut je soupire encore… oups. Cet homme est le héros de romance par excellence. J’ai tout aimé en lui ! Il est la perfection même du Highlander dont on rêve toutes sans tomber dans le cliché, y compris celui du kilt 😉 Cet homme est torride, chaud comme la braise et en même temps, il dégage ce côté torturé et sensible qui ne laisse pas indifférent. Il va pousser notre belle Adèle dans ses retranchements comme, elle le poussera dans les siens. Malheureusement, Adèle ne veut plus que personne ne lui dicte sa conduite et veut prendre le temps de se trouver et cela, elle ne peut le faire que seule. Alors, peuvent-ils avoir un avenir ensemble ? Elle qui tient dans ses mains aussi l’héritage qui pourrait lui faire tout perdre à lui comme à ses amis ? Comment séparer ce qui les unit alors qu’en même temps cela peut les désunir ? Et puis, comment faire lorsqu’on a un coup de foudre pour un homme aussi buté, aussi arrogant, mais aussi pour une ville et ses habitants ? Une famille…. Celle du cœur… Après tout n’est-elle pas à moitié Écossaise elle aussi ? Pourrait-elle y faire sa place ou doit elle tout vendre et repartir en France ?

Mina Zadig nous emporte dans une belle histoire très addictive dans laquelle elle jongle à la perfection avec nos émotions, mais aussi avec de l’humour qu’elle intègre parfaitement au récit au milieu des rebondissements. Un récit que je ne peux que vous conseiller à mon tour, car au-delà d’une simple romance rafraîchissante, mais aussi très sensuelle, il y a beaucoup plus que ça. Il y a de la profondeur de ces sujets abordés qui touchent. Il y a les apparences qui parfois sont trompeuses, il faut gratter pour découvrir le cœur des gens, et cela n’a pas de prix. Il y a également tous les personnages qui sont plus qu’attachants dans cette romance, au point qu’on aimerait même avoir un tome pour chacun d’entre eux. Puis, il y a le « fantôme du manoir » qu’on aime aussi sans le connaître. Celui qui réunit tout ce beau monde. Celui pour lequel, on va verser notre petite larme. Celui qu’on aurait aimé tant connaître, nous aussi… Et puis il a Adèle, Fyfe, Hamish et Fark… et bien d’autres encore 😉

Un grand merci aux Éditions Addictives pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse numérique. Merci à Mina Zadig pour cette belle lecture qui réchauffe les coeurs.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

– Haaa !
Pourquoi ça crie ? Merde, je crois que je viens de heurter quelqu’un. Mais qui peut bien se balader dans les couloirs au beau milieu de la nuit ? J’ai ma réponse quand je baisse les yeux et que je la découvre par terre. Je réalise que c’est encore la petite Française qui vient de finir étalée sur le sol.
Je ne peux pas m’en empêcher et j’éclate de rire alors qu’elle grogne et se relève avec beaucoup de difficultés.
– Je croyais que les Écossais étaient gentils mais je dois me rendre à l’évidence, ça ne concerne que certains d’entre vous, grommelle-t-elle avec irritation et en se frottant le postérieur.
– Qu’est-ce que j’y peux si tu ne tiens pas sur tes pieds, ma belle ? je la nargue. Je te signale que c’est la deuxième fois que tu t’étales devant moi.
– Pauvre crétin, crache-t-elle en français.
– Ce n’est pas la peine de m’insulter, objecté-je, agacé.
– Vous pourriez au moins vous excuser, non ?
– Pourquoi ? Parce que tu passes ton temps le cul par terre ? rétorqué-je avec une envie monumentale de la faire taire.
– Oh… Espèce de…
– De quoi ?
– Et je ne suis pas votre belle. Gardez vos familiarités pour d’autres, s’indigne-t-elle.
– T’appeler « ma belle » est une familiarité ?
Je me marre. Je sais que je devrais gagner ma chambre. Je vais déraper, je le sens. Mais merde, la meuf que j’ai sous les yeux n’a plus rien à voir avec celle de tout à l’heure ! Ses cheveux blonds lui arrivent presque au bas du dos et le haut de son pyjama laisse entrevoir une paire de seins dont les bouts pointent à travers le tissu. Elle est carrément bandante et je crois que je disjoncte.
– J’ai carrément envie de t’embrasser… ma belle, lui susurré-je.

***

Arrogant Highlander, de Mina Zadig, histoire intégrale.

Sorties MF de la semaine chez Juno Publishing – Collection Maïa By Juno !


Hello les étoiles, nous vous présentons les sorties de la semaines de notre partenaire Juno Publishing France. Des romances MF contemporaines et paranormale éditées dans la collection Maïa By Juno. Pour le moment, le site de la maison se refait une beauté mais en attendant qu’il soit opérationnel, les précommandes sont disponibles sur Amazon.

𒈝⭐ Sorties MF – Collection Maïa ⭐𒈝

Résumé : Eléa, jeune métisse sans domicile trouve refuge dans un bar lors d’une soirée pluvieuse. Incapable de résister à la musique qui lui permet d’exprimer ce qu’elle ne peut dire à haute voix, elle se met à danser et est repérée par le gérant de l’établissement Thomas, ainsi que son meilleur ami, Evan, sorti depuis peu de prison. Hébergée par l’une de serveuses, devenue voisine de Thomas et Evan, Eléa va se retrouver épaulée alors qu’elle était seule depuis des années.

Désormais danseuse, serveuse et prof de danse dans le centre sportif de Thomas, elle va également devenir la petite amie d’Evan, ce jeune homme qui lui ressemble par bien des égards. Mais la jalousie de Maeva, et la famille de son petit ami qui ne voit pas leur relation d’un bon œil vont être des problèmes difficiles à surmonter.

Confrontée au racisme des uns, au mensonge des autres, la jeune femme va décider de tourner le dos à cette vie qui semblait lui sourire jusqu’à ce qu’Evan vienne la chercher pour lui prouver que l’amour peut être plus fort que n’importe quel obstacle mis sur leur chemin de la rédemption.

Résumé : Nina est une magicienne immortelle qui ne craint qu’une chose : tomber entre les griffes de celui qui la poursuit sans relâche depuis des décennies. Il la traque depuis qu’elle a quitté son Pérou natal, n’hésitant pas à traverser des continents entiers dans l’espoir de la rattraper.

Pour le fuir, elle va se réfugier à Paris, une ville à feu et à sang dirigée par des criminels, qui porte les stigmates d’une guerre civile.

Grâce à ses rencontres dans ce monde empli de violence, parviendra-t-elle enfin à arrêter celui qui la pourchasse ?

Résumé : Souviens-toi de nous… Lorsque je ne peux pas.

Thea Hughes a cinq minutes à vivre.

Un accident de voiture lui a volé ses parents et lui a laissé le deuxième cas d’amnésie le plus sérieux au monde. Elle n’a que quelques minutes de réalité, de conscience, de vie… avant que sa mémoire ne soit effacée. Et tout recommence.

Artiste à l’avenir prometteur, Thea en est désormais réduite à gribouiller, à vivre une vie fade et tranquille, de trois cents secondes chaque fois.

Jim Whelan est en mode pilote automatique.

Enfant placé en famille d’accueil dès sa naissance, il a vécu toute sa vie sans connaître l’amour… et il en a payé le prix, jusqu’à ce qu’il apprenne à se battre, à porter son armure et à garder la tête baissée.

Travaillant comme aide-soignant au Blue Ridge, au fin fond de la campagne en Virginie, Jim a finalement levé les yeux… et a trouvé Thea.

Lorsque Thea a la chance de s’échapper de la prison qu’est sa réalité chronométrée, grâce à une opération chirurgicale expérimentale risquée, cela pourrait les mener tous les deux à un amour incroyable, un avenir qu’ils n’auraient jamais cru possible… ou cela pourrait bien leur demander de commettre un sacrifice ultime.

Résumé : Dans une salle de boxe à Chicago, Mary Monahan assomme accidentellement le plus bel homme qu’elle ait jamais rencontré. Après l’avoir réveillé avec quelques gifles, la toute première chose qu’il fait est de lui proposer d’aller manger un truc et boire une bière. Son nom est Jimmy. Il ressemble à un mannequin Gillette. Et il est trop beau pour qu’elle lui résiste.

Jimmy « The Falcon » Falconi est ébahi du fait que Mary n’a absolument aucune idée de qui il est. Ébahi et ravi. Il n’est, après tout, pas votre quarterback de la NFL habituel. Non, il fait ses courses chez Costco, a un faible pour Pinterest et se trouve au milieu d’une série de défaites épiques. Jimmy tombe follement amoureux de Mary, aussi rapidement qu’il traverse un terrain. Et il se rend compte qu’il a enfin rencontré une adversaire digne de lui. Cette endurance dont il est si fier ? Pfff, aucune chance contre ses Kegels.

Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’elle est aussi sa nouvelle kinésithérapeute, récemment embauchée par les Bears pour soigner son épaule… et sa blessure à l’aine. Et si elle ne peut pas l’aider, il sera mis à l’écart plus rapidement qu’ils ne peuvent dire « pénétration offensive ». Malgré la célébrité de Jimmy, les milliers d’images détournées du Falcon, et les blagues un peu lourdes mettant en vedette son visage, Mary tombe amoureuse de lui et de son désir incessant de la faire sienne.

Jusqu’à ce qu’un bambin se présente à la porte de Jimmy. Et plonge leur vie dans le chaos le plus total.

Résumé : Et si un matin en regardant dans le miroir tu ne reconnaissais plus la personne dans le reflet ?

Quand Leelo ne peut plus s’identifier dans les rôles qui auparavant la définissaient, c’est à la fois terrifiant et libérateur. Oh, elle ressent la peine, le deuil, et ensuite la colère, mais lorsqu’elle hérite d’une propriété dans le Nord, elle saute sur l’occasion et sa promesse de liberté et d’indépendance.

Pourtant, les apparences sont trompeuses dans sa nouvelle communauté, et les habitants ne semblent pas être ce qu’ils laissent paraitre, à commencer par l’homme des montagnes bourru qui habite dans sa rue.

Propriétaire du chalet de pêche local, Roar est heureux de sa vie paisible. Et plus il vieillit, moins il apprécie que cela change. C’est pourquoi, quand une fille de la ville, tatouée, aux cheveux bleus emménage dans le vieux motel, troublant sa routine, il est loin d’en être ravi.

Mais, quelque chose dans cette femme, avec ses sourires qu’elle offre facilement, et son caractère insouciant, le fait sortir de son chalet et se proclamer son protecteur.

Résumé : Certaines personnes vraiment chanceuses éprouvent un amour si grand que rien ne peut les séparer. La distance, les malentendus ou même la mort ne sont pas assez puissants pour arrêter l’envie, la faim et le désir d’être ensemble.

Patrick aime Savannah. C’est un Marine qui fait face au danger au quotidien et sa plus grande peur est d’être oublié.

Savannah aime Patrick. En raison des circonstances de sa naissance, elle a grandi sans jamais savoir ce qu’est d’être touchée, étreinte ou acceptée par qui que ce soit.

Les brumes hantées de la Louisiane, les horreurs ravageuses de la guerre et les restes d’une ancienne maladie tenteront de les séparer jusqu’à ce que leur destin les rapproche et qu’ils découvrent un amour si parfait qu’il durera pour toujours.

Résumé : Je m’appelle Stone Ridge et je suis un putain de fonceur…

Je jette mon dévolu sur ce que je désire et je le poursuis. Je suis connu pour ne pas abandonner facilement.

Pour ma persévérance et pour ma façon si sexy de gagner de l’argent. Et j’en suis plutôt fier.

Des filles en train de crier à perte de vue, prêtes à laisser tomber leur culotte pour moi et à jeter leur argent sur mon chemin, il y en a un paquet, mais il n’y a qu’une seule fille que je ne peux pas me sortir de la tête. Surtout depuis qu’elle est ma foutue colocataire.

Sage Knox…

Les choses étaient torrides entre nous, tous les deux à la recherche de la meilleure baise de notre vie ; une façon de s’amuser et de s’envoyer en l’air sans s’attacher.

Jusqu’à ce que je décide qu’être attaché à elle est exactement ce que je veux.

Elle m’a repoussé, de peur d’être blessée comme elle l’a été depuis le jour où ses parents les ont abandonnés, elle et son frère Hemy. Chaque personne dans sa vie l’a brisée.

Je comprends ses inquiétudes et je suis prêt à tout faire maintenant pour les faire disparaître.

Je la ferais mienne d’une manière ou d’une autre… en commençant avec mon putain de corps.

Merci les étoiles pour votre attention, nous vous souhaitons de très belles découvertes !

img_20210322_125732524037922.png

Gang Of Girls #3 – Flavie de Caroline Costa en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Flavie, le 3e épisode de Gang Of Girls de COSTA Caroline ! Une romance qui vibre de passion et d’un grand amour pour la musique. Grâce à la table de mixage de notre talentueux DJ, on ne résiste pas à se dandiner à la même cadence, avoir envie de faire la fête, boire des cosmos, avec modérations bien évidemment et sourire à volonté.

Titre : Gang Of Gils #3 – Flavie

Auteure : Caroline Costa

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance

Résumé : Elle est venu pour un job de baby-sitter… Il veut une danseuse pour ses soirées !

Ayant besoin d’argent, Flavie a quitté son Alsace pour trouver du travail. Suite à un quiproquo, elle croise Brad qui propose une offre difficile à refuser.

DJ célèbre, il ambiance de grandes soirées sur la Croisette. Elle est aussi courageuse que curieuse. Lui est perfectionniste et loyal en amitié. Ce devrait être une simple relation professionnelle…

Alors pourquoi leur soirée ne termine pas comme prévu ?

𒈝⭐ L’avis de Mya ⭐𒈝

L’aventure du Gang Of Girls continue avec Flavie. Et si le suspense n’est pas à son paroxysme dans ce 3e épisode, l’amour, le passionné ainsi que le doux y tiennent la part du lion. Flavie a quitté sa région natale pour prendre ses fonctions de nounou dans un prestigieux hôtel à Cannes. Mais, arrivée sur place, sa carrière de baby-sitter a pris fin d’une manière aussi imprévue qu’étrange. Car si être nounou, ne lui faisait pas vraiment peur, embauchée comme danseuse pour un DJ de renommée, là, c’est panique totale. Il a suffi d’un quiproquo pour que la jeune femme pourtant si réservée se retrouve en train d’inventer des chorées pour mériter ce salaire alléchant dont elle a plus besoin que toutes ses convictions réunies. Mais, ce qu’il l’attend à Cannes, ce n’est pas juste une nouvelle carrière, mais aussi un rendez-vous avec son destin. Brad ne lui sauve pas seulement la vie, mais lui fait aussi ressentir des émotions jusqu’ici inconnues. L’entente sensuelle a été si immédiate, si évidente que Flavie ne peut s’empêcher de douter. Est-ce là l’amour dont elle a déjà entendu parler ? Se faisait-elle des illusions ? Brad, se joue-t-il d’elle le temps d’une amourette d’été ? Même le meilleur ami de Brad et son agent n’ont pas l’air de croire à leur conte de fée des temps modernes et rien ne les arrête pour casser ce lien, certes naissant, mais fort qui se tisse entre eux…

Encore une belle histoire que nous livre, Caroline Costa, notre auteure d’émotions. Un épisode tout en douceur après le suspense haletant dans Patrizia. Sur un ton rythmé, tout en musique et en déhanchements sexy, l’histoire démarre sur un quiproquo, mais finit en une histoire d’amour des plus addictives. Imprévue, mais si alléchante, si piquante, si dynamique qu’on ne peut que y succomber. On s’attache facilement à Brad et à Flavie. Le premier, malgré sa notoriété et sa richesse, il reste humble, a bon cœur, la main généreuse et loyal en amitié. Il a tout abandonné, s’est éloigné de l’ombre familiale pour vivre sa passion de la musique comme il l’entendait et il a travaillé d’arrache-pied jusqu’à y arriver. Comment ne pas craquer devant son magnétisme et à ses sentiments si doux et si passionnés qu’il porte à Flavie ! Quant à cette dernière, par la force de son caractère, elle a réussi ce qu’elle n’aurait jamais fait sans la nécessité de renflouer ses finances. Si Brad a été sceptique sur ses performances au début, elle l’a bluffée en un tournemain, ou je devrais dire à son premier déhanchement qui a capté l’attention et a fait mouche parmi les spectateurs. Son caractère bien trempé, déterminé et sa douceur à la fois l’ont remué et lui ont tourné la tête. Et malgré les airs réprobateurs de son agent et les piques mauvaises de son meilleur ami, rien ne semble le décourager de la désirer et de l’aimer tout simplement. Comment ne pas aimer ces deux personnages qui nous ont offert là un moment de grâce et de magnifiques émotions ! Et je n’ai pas à vous répéter que la menace du corbeau rôde toujours et mystère non résolu. J’espère qu’on saura un peu plus dans le prochain épisode consacré à Alicia. Mais pas de panique, si Caroline garde jalousement bien le secret, chacune du Gang Of Girls a son propre happy-end à la fin de son histoire.

Bref, ne passez pas à côté de cette romance qui vibre de passion et d’un grand amour pour la musique. Grâce à la table de mixage de notre talentueux DJ, on ne résiste pas à se dandiner à la même cadence, avoir envie de faire la fête, boire des cosmos, avec modérations bien évidemment et sourire à volonté. L’auteure nous séduit avec sa plume énergique, piquante et tendre à la fois. En plus d’un récit fluide surfant sur une vague d’émotions entraînantes qui ne peuvent que vous conquérir !

Merci à Caroline Costa pour l’envoi du service presse numérique !

161089150_766123184281181_3404954809329753517_n

L’avis de Charlotte sur Sept péchés capitaux tome 2 : avarice de Tiphaine KS


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sept Péchés Capitaux 2 : Avarice de Tiphaine KS, en auto-édition, un tome plein de surprises !

Titre : Sept Péchés Capitaux 2 : Avarice

Auteur : Tiphaine KS

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  2,99 €

Broché : 14 €

Résumé :

Ewa possède tout ce qu’une jeune fille de son âge souhaiterait : des parents aimants, des amis toujours présents pour partager un soupçon de folie, la concrétisation de ses projets… Sa vie est parfaite, qu’est ce qui pourrait changer ?

Malgré tout, un petit grain de sensualité accompagné de beaucoup d’amour manque à l’appel. Elle sera prête à tous les voyages pour qu’un homme comble son cœur et fasse partie de sa vie.

De fil en aiguille, elle rencontrera sept personnalités qui vont bouleverser toutes ses convictions.

Découvrira-t-elle qui fera chavirer son cœur ? Y survivra-t-elle ? S’en sortira-t-elle indemne ?

Faites attention à ne pas vous perdre dans ces romans qui vous emmèneront au-delà de ce que vous pensiez connaître.

Mon avis :

On retrouve Ewa dans la suite de son périple, elle est désormais à la recherche de son meilleur ami. Avec pour seul indice, un mot dans lequel il annonce où il part. Pour le retrouver, elle rassemble ses économies et s’envole pour Londres.

Elle déchante rapidement, le peu d’argent qu’elle a ne sera pas suffisant. Elle va donc chercher un travail. Cela n’est pas chose aisée et les galères commencent. Les recruteurs plus spéciaux les uns que les autres, un logement dans un état pitoyable, même la météo s’en mêle.

Sa rencontre avec un jeune homme charmant pourrait changer la situation ? Ethan est à la fois gentleman, sexy, mystérieux, mais aussi plutôt lunatique, autoritaire et avare. C’est le moins que l’on puisse dire ! Certaines scènes m’ont beaucoup fait rire.

Ce deuxième tome est très rythmé, un suspense s’installe quant à la fuite de son meilleur ami. Des éléments me paraissaient prévisibles à la fin du premier tome, mais l’auteure m’a agréablement surprise, les événements prennent une tournure à laquelle je ne m’attendais pas.

J’ai aimé suivre l’évolution d’Ewa au travers de ce tome. Elle mûrit petit à petit pour devenir une jeune femme avec plus de caractère.

Dans ce deuxième tome, j’ai encore aimé la plume de l’auteure est agréable ce qui permet une lecture fluide. J’ai lu rapidement ce tome également. Je suis curieuse de voir où Tiphaine KS va nous mener dans le prochain tome.

Merci Tiphaine KS pour ce service presse.

Extrait :

— « Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur d’Andrew. Veuillez … »

Je glisse mon doigt sur le téléphone rouge, énervée. Je sature d’entendre en boucle cette sempiternelle récitation. Mais je me rends à l’évidence, entendre le son de sa voix m’apaise miraculeusement. 

Je suis toujours sans nouvelle de lui malgré mes appels insistants. 

Je ne sais pas dans quoi je me suis embarquée encore avec mes envies incessantes d’évasions et d’aventures. Je n’aurais pas pu trouver quelque chose de beaucoup plus simple. En même temps, sur ce coup-là mon meilleur ami ne me facilite pas la tâche. Mais je suis encore plus têtue que lui, je ne lâcherai pas l’affaire si facilement.

Je jette nonchalamment mon téléphone dans mon sac puis pénètre dans le bâtiment où commence une nouvelle expérience pour moi.

VendrediLecture des étoiles !


Hey Hey, c’est enfin la fin de semaine de travail pour certains d’entre vous et c’est l’heure, de fouiller vos liseuses ou dans vos bibliothèques et choisir un titre pour votre Vendredi Lecture ! Je ne sais pas vous, mais pour la team, c’est fait. Et donc partageons avec plaisir nos lectures en cours en espérant que fassiez de même sur nos réseaux en utilisant le #Hashtag #VendrediLecture.

𒈝⭐ VendrediLecture ⭐𒈝

  • Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams. Une comédie romantique élue « Meilleure Romance Amazon » en 2019 aux USA et sortie chez HarperCollins France dans la Collection &h en version numérique et papier début mars. Reçu, il y a dix jours, alors, il est temps pour moi de rejoindre le club « The Bromance Book Club » 

Résumé : Une bière, un match, et une romance
Gavin avait tout. Une belle gueule. Une carrière au top. Une épouse dévouée et deux adorables jumelles. Pourtant, du jour au lendemain, Thea le fiche à la porte et demande le divorce. À l’entendre, il l’aurait terriblement déçue. Lui  ! Une légende vivante du base-ball, adulée par des millions de fans.
OK, Gavin s’est peut-être comporté comme un crétin égoïste, mais aujourd’hui il est prêt à tout pour sauver son mariage. Même à intégrer ce club ultra-secret dans lequel le traîne son coéquipier. Un club de lecture de romances, réservé aux mecs qui veulent mieux comprendre les femmes… Honnêtement, il a du mal à croire que ces histoires à l’eau de rose – pardon, ces «  manuels  » – puissent l’aider à reconquérir Thea. Mais puisque les autres ont pu sauver leur couple grâce aux conseils de «  Lord Benedict  », alors… qu’on lui passe ce bouquin, et vite  !

  • Organic de Robyne Max Chavalan, une romance à suspense sortie le 5 mars chez Black Ink éditions

Résumé : Deux faces pour un même cœur.
Côté Pile : Elle. Isadora est avocate pénaliste au barreau international. Sa spécialité ? La défense des criminels. Toutes catégories. Tous calibres. À l’encontre de ses convictions, mais soumise à l’autorité paternelle. Alors la nuit venue, elle devient Miss Hyde, femme sans limite ni tabou, menant l’existence qu’on lui interdit. Elle s’autorise tout et ne se refuse rien, surtout pas Lui.
Côté Face : Lui. Janus est chef de la sécurité à l’Organic, club mondain de la capitale luxembourgeoise, et couverture d’un réseau international de trafic d’organes. Flic d’Interpol en immersion, il s’appelle en réalité Tristan.
Sa spécialité ? Les infiltrations. Tous domaines. Toutes profondeurs. Sans pitié même pour Elle.
Deux faces d’une vérité difficile à démêler, jouant un jeu aussi dangereux que sulfureux. La confiance se gagne, le respect se mérite, mais à qui se fier quand tout s’écroule ?

  • Juste Colocs de Laure Aleno publié par les éditions Addictives. Une romance contemporaine sortie en version numérique ainsi que papier et à mini prix. Exclusivement sur Amazon.

Résumé : Ils ont été trahis, ils devront se faire confiance.
À la suite d’une violente dispute avec son copain, Sam se retrouve sans mec, mais surtout sans appart !
Déterminée à ne pas squatter le canapé de sa meilleure amie pendant des mois, la jeune femme n’a pourtant pas beaucoup d’autres solutions.
Elle décide alors de prendre son courage à deux mains pour répondre à l’annonce d’un certain Alex qui lui propose de l’héberger en échange de quelques heures de baby-sitting avec son fils.
La proposition est trop belle pour être vraie, et Sam comprend vite où est le piège : son nouveau coloc a un cœur de glace !
Mais l’armure d’Alex n’est qu’une façade pour se protéger, car ce dernier tente à tout prix de résister au charme de cette nounou improvisée…

  • Aide-moi : Les larmes du silence, T1 de Sarah West, une dark romance publiée dans la Collection Enaé chez Évidence éditions.

Résumé : Je m’allonge dans la baignoire et commence à me taillader le poignet avec une lame de rasoir. Vous vous demandez sûrement comment j’en suis arrivée là ? Pour que vous compreniez, il faut que je vous raconte les six derniers mois de ma vie. Comment, à force de tortures psychologiques et physiques venant d’un élève de mon lycée, j’ai plongé dans une dépression dont je ne sortirai jamais ? J’ai cru, à un moment, que mon demi-frère allait être mon sauveur, mais il m’a vite remis les pieds sur terre.
Je suis Nina et je vais vous raconter les derniers mois de ma vie.

Excellent VendrediLecture à tous et à toutes et au prochain numéro de notre rubrique pour un bon moment de partage. 

Noir et Or Cercle Immobilier Logo

L’avis de Carine sur Nos âmes Louves #1 : Dans le noir, un roman de Juliette Pierce chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Nos âmes louves ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Titre : Dans le noir 1/2

Auteure : Juliette Pierce

Genre : Romance Bit-lit

Editions : Black Ink Editions

Collection : Fantas’ink

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00€

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Freya vit avec sa meute dans les forêts glaciales de Norvège. Maudite par les dieux nordiques, elle est incapable de se transformer en louve. Contre toute attente, le beau Caïn, héritier d’une puissante meute rivale, devient son allié. Mais leur relation bascule lors d’une terrible nuit qui la force à s’enfuir et abandonner les siens.
Comme si être une demi-louve ne suffisait pas, la mort de sa mère, son alpha, ne lui laisse pas le choix. Elle doit retourner sur ses terres, affronter Caïn et prendre les rênes de sa meute.
Résolue à suivre sa destinée, Freya voit sa détermination faillir lorsqu’un alpha à l’aura ténébreuse débarque en ville pour lui proposer un mystérieux pacte. L’encre sur sa peau l’hypnotise plus que de raison et elle perd pied.
Tiraillée entre son cœur et son destin, elle remet tout en question. Les dieux nordiques l’ont déjà privée de sa nature de loup ; seraient-ils capables de la précipiter vers sa chute ? Aujourd’hui, ils la mettent en garde : certaines passions finissent dans le sang.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Avec Nos Âmes louves, j’ai pris un risque livresque en sortant de ma zone de confort, car c’est mon premier Bit-lit. Je ne pensais pas pouvoir être fan de ce genre auquel je ne me suis jamais trop intéressée. Mais connaissant la plume de l’auteure à laquelle j’adhère beaucoup dans la romance, je ne pouvais que me laisser tenter, en croisant les doigts très forts que cela me plaise. Et puis comment ne pas craquer face à cette cover qui est un appel à la lecture ? Pari réussi sans aucun doute, pour cette grande première, mieux vaut tard que jamais comme on dit, et c’est avec un plaisir non feint que je vous donne mon avis.

Freya est une Skyk, maudite par les dieux, elle ne peut laisser sortir sa louve. Mais cela n’entache en rien sa faculté de pouvoir devenir cheffe de meute un jour, devenir Alpha est sa destinée. Elle est posée, intelligente et forte. Son mental est sa plus grande force et sa volonté est inébranlable. Face à son incapacité à se transformer, elle doit sa protection à sa meute qui a toujours été là pour elle, mais aussi à Caïn son petit ami. Fils de l’Alpha d’une meute rivale, il est pourtant complètement mordu de Freya, et ce, depuis toujours. Il lui a offert son cœur, sa protection et toute son admiration. Jusqu’à ce faux pas, un soir d’été, qui sèmera le doute chez Freya d’un avenir qui la terrifie. Un doute qui va prendre un nouveau virage lorsqu’un loup venu d’autres terres va semer encore plus le trouble chez notre demi-louve en venant lui proposer un pacte alors qu’elle est en plein questionnement sur son couple, mais aussi sur ce fléau qui emporte les loups. Si elle se méfie de lui, elle est tout de même curieuse de ce qu’il peut lui vouloir et de ce qu’il peut lui apporter comme réponses à toutes les questions qu’elle se pose. Mais ce qu’elle sait surtout, c’est qu’il l’attire bien trop. Il la désire si fort que son aura l’électrise, son noir veut se mêler à son gris, son loup convoite sa louve et Freya aimerait bien envoyer valser toutes ses promesses, son destin et les Dieux. Il va défoncer ses barrières qu’elle avait mises tant de temps à ériger autour d’elle et va entrouvrir la porte d’une liberté qu’elle rêve d’obtenir.

Mais peut-elle prendre le risque de se mettre les Dieux à dos ? Elle, la Skyk déjà maudite, pourrait-elle finir dans les enfers ? Et puis comment faire confiance à ce loup qui arrive de nulle part alors que Caïn a toujours été là pour elle ? Le cœur ou la raison ? L’enfer pour un paradis ? Qui sera auprès d’elle pour faire face à sa destinée ? Cette destinée qu’elle tient dans ses propres mains sans savoir comment, ni quoi faire. Croire qu’en son instinct sera peut-être son plus fidèle allié face à la menace que subissent les meutes qui se font décimer les unes après les autres… Elle doit découvrir de quoi il s’agit… Et le découvrir très vite… Les dieux sont en colère…

Juliette Pierce m’a complètement happée dans son univers et m’a plongée dans un voyage livresque très intéressant. Une quête hors du temps, dans un mélange savamment dosé et surtout très documenté sur les cultures nordiques dont elle va réinterpréter parfaitement les mythes scandinaves en posant des scènes clés aux caractéristiques divines inspirées par les dieux comme Odin, Thor et bien d’autres encore. Un bon nombre d’inspirations traversant les âges et des siècles d’histoire autour de ces cultures, ses légendes, ses prophéties et toute la magie qui en découle et qui vont faire partie intégrante du récit. Cela en sera sa plus grande force dans ce premier tome, car c’est toute l’intrigue qui repose dessus.

Et c’est au travers de l’histoire de Freya, cette demi-louve maudite et les différents royaumes lupins que nous allons nous plonger dans un récit plus qu’addictif. Addictif par cette ambiance mystérieuse, envoûtante, emplie de magie et de cette soif d’en apprendre encore plus dans la quête de nos héros. Mais aussi, addictif par toute cette tension palpable qui prend parfois aux tripes dans l’introspection des sentiments de Freya. Une valse de sentiments oscillant entre couleur des auras, tentation, devoir et promesses, attirance et désir, pouvoir, jalousie et même, provocation.

Le mystère de l’intrigue entretient un suspense qui nous garde en haleine tout au long de la lecture. On ne mange pas du loup à toutes les sauces dans ce roman, d’ailleurs, ils sont même plus souvent humains que dans leurs formes lupines, mais nous sommes parfaitement immergées dans leur univers et imprégnées de leurs auras. J’ai beaucoup aimé ce mélange de Magie, de mythe et la mise en place de la trame qui ne nous en dit ni trop, ni pas assez, juste ce qu’il faut pour qu’on ait envi de tourner les pages encore et encore. Conquise par la plume fluide et légère, mais aussi prenante et captivante de l’auteure et sa manière de nous offrir ce récit en nous plongeant totalement dans cet univers enchanteur dans lequel elle mène une intrigue parfaite dans un rythme transcendant et sans jamais nous perdre en route.

Des personnages bien réussis, les principaux tout comme les secondaires. Ils sont tous importants et ont une place bien à eux, unis par le lien très fort de la meute. Juliette Pierce nous manipule aisément en nous faisant douter d’ailleurs de beaucoup d’entre eux. On ne sait pas finalement à qui faire confiance, tout comme Freya. Je crois bien même que je peux dire, que nous sommes vraiment à la place de notre demi-louve dans cette lecture. On n’est en aucun cas spectateur de son récit. On pense avec elle, on respire avec elle, on enquête avec elle. On ressent tout d’elle ! Ses doutes, ses peines, ses incertitudes, mais aussi toute sa force et la magie qui nous enveloppe.

Entre les légendes, les Dieux, les mystères, les alliances et les trahisons, laissez-vous emporter à votre tour dans cette magnifique quête qu’est Nos âmes louves. Un roman sublime que j’ai pris plaisir à découvrir et dont je n’ai plus qu’une hâte, me plonger rapidement dans le second et dernier tome.

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique lecture en service presse numérique.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚

Oh le con ! Je ferme la mâchoire et essaye de retenir la colère qui m’étreint. Les émotions des loups sont beaucoup plus violentes que celles des humains : elles s’emparent de la moindre parcelle de notre être, nous poussant parfois à être un peu impulsifs.

Autant dire que j’ai envie de faire valser la table.

Je me retiens : Lev a beau jouer au grand méchant loup, il n’en reste pas moins l’alpha d’une meute plus que reconnue, comme il me l’a bien fait comprendre, durant la journée. Je ne peux pas simplement le traiter en égal, ou un étudiant de mon cursus, même si j’en meurs d’envie. Il me cherche, punaise ! Il ne faut pas qu’il me trouve.

— C’est vrai. Le mieux ce serait que tu passes à la maison pour le rencontrer.

— Tu pourrais organiser ça ? 

— Tu n’as pas vu mon père ce soir au conseil ?  

Il cligne des yeux une seconde de trop. Je le tiens. Alors, qui de mon père ou de Lev n’est pas allé au conseil ? Et pourquoi ? Bjorn n’aurait jamais manqué cette occasion de remettre les problèmes des Royaumes sur le tapis…

Voilà des mois, déjà, que ma mère se bat contre l’arrivée en masse des chasseurs de plus en plus virulents, toujours à la pointe de la technologie. Sans parler du Fléau qui touche les loups. Si au départ, les alphas étaient persuadés que les chasseurs avaient trouvé un moyen de maîtriser la magie, cette possibilité a bien vite été écartée. Aucun d’entre eux n’aurait la puissance de briser les os d’un loup de cette manière. Peut-être que ça vient d’Odin, agacé par nos comportements ?

La seule meute qui nous soutenait, les Nidavellirs, a été réduite à néant l’année dernière, par cette curieuse maladie. Celles encore en vie en Norvège ont récupéré les louveteaux ayant survécu. Mais la perte de toute une couleur d’aura est peu commune. 

À tel point que nous en venons presque à nous demander si nous ne sommes pas devenus une espèce en voie d’extinction. Nous, les loups ! Façonnés par Odin pour protéger l’humanité !

L’avis de Charlotte sur D’autres Horizons de Angie Le Gac et Tan Hagmann


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur D’autres horizons de Angie Le Gac et Tan Hagmann publié chez Juno Publising France : dépaysement garanti !

Titre : D’autres horizons

Auteurs : Angie Le Gac et Tan Hagmann

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 17,50 €

Résumé :

Lorsqu’Andrew, architecte à l’avenir prometteur, commet un faux pas en mêlant vie sentimentale et affaires, il se retrouve parachuté à Madagascar pour superviser la construction d’une école de brousse. Loin de Seattle, il vit mal son exil et ne s’acclimate ni au pays ni à ses habitants. Sa rencontre avec Tiana, un jeune autochtone venu de la capitale pour alphabétiser des adultes, est explosive. Si le maire du village n’y prend pas garde, ces deux-là pourraient bien finir par s’entretuer… À moins que Jean de Dieu, un gamin fragile à l’imaginaire très développé, ne parvienne à les réconcilier ?

Embarquez pour D’autres Horizons, et vivez avec Andrew le choc des cultures et la découverte d’un monde qui le transformera à jamais.

Mon avis :

Andrew est architecte. Il aime sa vie à Seattle, la nourriture américaine, la foule et les rencontres sans attaches. Une de ces rencontres le mêlant vie privée et vie professionnelle le conduit directement à Madagascar pour superviser la construction d’une école dans un petit village dans la brousse : Belo sur Mer.

À son arrivée, il fait la rencontre de Tiana, un jeune homme en charge d’alphabétiser les adultes. L’entente est loin d’être au rendez-vous, tant le choc des cultures est énorme. L’un est pressé et stressé, l’autre observe les signes pour le guider dans la vie. Ils vont cependant devoir travailler ensemble. Arriveront-ils à ne pas s’entre-tuer ?

Ce roman est en premier lieu un voyage. J’ai embraqué avec Andrew et à son rythme, j’ai été initiée à la culture locale et aux coutumes des habitants. La vie dans le petit village est complètement différente de la vie occidentale. J’ai beaucoup aimé les nombreuses découvertes, les paysages, les habitants et leurs mentalités. C’est une bouffée d’air, une pause dans nos vies à cent à l’heure.

Les personnages principaux sont attendrissants. La romance s’installe doucement, car leurs désaccords sont nombreux et ne pourraient pas s’effacer d’un coup de baguette magique. Mais les sentiments sont bien amenés, avec un lot de doutes et d’inquiétudes. Les émotions sont au rendez-vous. Concernant les scènes de sexes, elles sont suggérées et empreintes de douceur.

J’ai aussi aimé le rôle joué par un jeune habitant du village avec son imagination sans limite ainsi que par certains habitants du village.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse et aux auteures, Angie Le Gac et Tan Hagmann, pour ce beau voyage.

Extrait :

Sa vie parfaite vient d’exploser en mille morceaux. Il ne peut qu’assister au cataclysme, impuissant. Désemparé, il sent les larmes lui monter aux yeux. Il se reprend néanmoins et demande à quelle sauce il va être mangé.

— On fait quoi ? Tu me vires, c’est ça ?

— Pas vraiment, mais tu vas faire pénitence et disparaître de la circulation un moment. Tu pars en mission de coopération à Madagascar.

— Tu déconnes ?

— Non. Je suis sérieux. Tu vas aller superviser la construction d’une école à Belo sur Mer, côte sud-ouest de Madagascar. Je me suis souvenu de cette demande de la Fondation KeepChance qui lutte contre l’illettrisme. Ils m’ont transmis un dossier qui a retenu toute leur attention, et j’ai décidé d’y donner suite en recontactant le maire de ce village, M. Isidore, qui me harcelait depuis déjà un moment. C’est le genre de procédés qu’utilisent les entreprises pour booster leur image de marque, et ça arrive à point nommé pour B&B et pour toi. On a bien besoin de redorer notre blason avec tes conneries !

A.J. n’en croit pas ses oreilles, mais Sam a l’air on ne peut plus sérieux.

— Ton avion décolle mercredi. Voilà ton billet. Et s’il te plaît, pas de vagues ! Vie monacale : oublie ta bite pendant quelques mois et concentre-toi sur ta mission. Si ça se passe bien et si les choses se tassent ici, je verrai ce que je peux faire pour ton retour et la suite de ta carrière.

— Je ne sais pas quoi dire. J’hésite entre « merci » et « va chier ».

— De rien, Andrew. Le dossier Belo sur Mer est déjà dans ta messagerie. Ne traîne pas ici. Taylor senior doit passer ce matin, il est préférable que vous ne vous rencontriez pas. Rentre chez toi. On reste en contact. Bon voyage.

— Et bon vent, oui j’ai saisi… Putain !

L’avis de Charlotte sur Esprit d’équipe de Aimée Lou


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Esprit d’équipe de Aimée Lou aux Editions Addictives. Une histoire touchante avec deux protagonistes émouvants.

Titre : Esprit d’équipe

Auteur : Aimée Lou

Genre : Romance MM

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Ils se haïssent. Du moins, c’est ce qu’ils croient.

Eliott est la toute nouvelle recrue de l’équipe de football américain des Majestic Moose de la fac de Bomont. Un seul mot d’ordre pour lui : ne pas faire de vagues !
Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand il s’accroche constamment avec le capitaine, Darek.
Ils se détestent, ne peuvent pas passer plus de cinq minutes sans se sauter à la gorge…
Pourtant, il suffirait d’un rien pour que le désir prenne le dessus et bouleverse tout.
Mais ce serait prendre un risque énorme : celui de tout perdre. Auront-ils le courage de tenter ?

Mon avis :

Eliott joue dans l’équipe de football américain de la fac. L’entente avec l’équipe est sans faille, seule exception à la règle : le capitaine, Darek, avec qui la tension palpable. Ils se détestent et ne peuvent pas rester dans la même pièce sans que les remarques fusent, que les insultes pleuvent et que les coups tombent. Mais entre haine et désir la frontière est mince. Et si tout basculait ?

Eliott vit dans un milieu modeste, mais avec une famille aimante. Il rêve de devenir professionnel de football. Il tente d’être discret et ne se mêle que rarement aux soirées organisées par l’équipe pour éviter les conflits avec le capitaine. Son attirance pour lui est de plus en plus forte.

Darek est issue d’une famille aisée, l’image qu’il donne doit être parfaite pour satisfaire ses parents plutôt exigeants. La pression mise sur ses épaules est lourde à porter. Il est en couple avec Amanda, mais ne souhaite pas aller trop vite dans cette relation.

Cette mésentente entre eux vient mettre à mal la cohésion de l’équipe. Leurs coéquipiers trouvaient les piques amusantes au début, mais désormais, ils n’en peuvent plus de ces disputes incessantes dont ils ne comprennent pas la cause.

Esprit d’équipe est une belle romance traitant de l’acceptation, ou pas, de son homosexualité. La vie des adolescents n’est pas des plus simple, chacun trouver sa place dans le groupe, les choses se compliquent avec poids du regard et les préjugés. J’ai beaucoup aimé le message que nous transmet Aimée Lou au travers de sa plume addictive.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Je ne suis pas gay ! hurlé-je.
Espérant faire taire autant mon coéquipier qui s’anime devant moi que les milliards de pensées qui envahissent mon esprit. Ma déclaration est sortie du cœur.
Ma gorge brûle alors que les mots ont tout juste claqué dans l’air. Désorienté par tout ce qui m’assaille, je souffle lourdement.
Ma poitrine est en train d’imploser, et je refoule tant bien que mal les sensations qui se propagent dans mes muscles quand des images très nettes de ces derniers mois continuent d’affluer.
Holden sur mon canapé. Dans les vestiaires. Dans les douches. Les muscles saillants de son dos. Les veines qui palpitent parfois dans son cou. Son torse brut. L’odeur de sa peau. La douceur de sa bouche. La profondeur de ses yeux.
Le mouvement de ses mains sur mon torse. Je ferme les paupières un instant pour tout chasser, en vain.
– Alors tu es quoi ?
Je reste silencieux. Accablé par la honte et le dégoût qui me compriment la poitrine à mesure que les excuses toutes plus foireuses les unes que les autres se meurent à la barrière de mes lèvres.
Je n’en ai pas la moindre putain d’idée.
– Tu es quoi ? répète-t-il en s’énervant davantage. Putain, mais regarde-toi ! T’es incapable de cacher ton érection et t’essaies de me faire croire que je te laisse indifférent ?
Je déglutis difficilement face à sa remarque parce que la bosse entre mes jambes lui donne raison. Encore faudrait-il que je comprenne si ce n’est qu’une réaction mécanique ou réellement… lui.
– Eliott, soufflé-je en espérant faire cesser son offensive. Tu ferais bien de partir. Je fais n’importe quoi quand tu es dans les parages et je n’arrive pas à gérer ça. OK ?
Il se rapproche de moi, cherchant à capter mon regard. Je le détourne délibérément, de peur de lire dans le sien tout ce qui serait capable de me faire flancher à nouveau.
– Darek. Ne fuis pas. Pas encore une fois, s’il te plaît.
– J’ai besoin de… J’ai besoin que tu t’en ailles.
Comme si j’étais un putain d’animal apeuré, il encercle avec précaution mon corps de ses bras musclés.
Enveloppé à la fois par sa chaleur et son odeur boisée, je suis incapable de réfléchir correctement.
Nous faisons quasiment la même taille, pourtant, positionné comme il est, il me surplombe, ce qui m’oblige à lever les yeux vers lui. Ancrant mon regard dans le vert du sien.
Tout mon corps se raidit et un truc explose dans ma poitrine.

Combattre le silence : Sur la corde raide #1 de Aly Martinez – Collection Infinity – Editions Bookmark


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Combattre le silence, le 1er tome de la saga Sur la corde raide de Aly Martinez. Combattre le silence ou aimer de la plus belle des manières, indubitablement, une leçon de vie. Un roman qui fait naître en nous des vagues d’émotions qui grandissent au fil des pages pour nous submerger jusqu’aux larmes. Une histoire sublime pour une plume qui ne l’est pas moins.

Titre : Combattre le silence : Sur la corde raide, T1 

Auteure : Aly Martinez

Editeur : Editions Bookmark

Collection : Infinity

Genre : Romance passion

Broché : Lien d’achat

Résumé : Rencontrer l’amour de ma vie à treize ans n’a jamais fait partie de mon plan. Mais devenir progressivement sourd à l’âge de vingt et un ans non plus.

J’ai toujours été un battant. Avec des parents abonnés aux séjours en prison et deux petits frères évitant de justesse les placements en famille d’accueil, j’ai appris à esquiver les coups que la vie me donnait. Petit, je n’avais rien qui m’appartenait, jusqu’à ma rencontre avec Eliza Reynolds.

Eliza. Une bouffée d’air frais. Un murmure réconfortant qui m’a aidé à affronter ce que je pensais être le pire…

Je n’avais pas prévu de tomber amoureux. Mais je n’avais pas non plus prévu de devenir sourd. Et pourtant me voilà aujourd’hui à affronter le plus dur des combats.

Je lutte pour ma carrière. Je me bats contre le silence imminent. Et, plus que tout, je me débats pour elle.

𒈝⭐ L’avis de Mya ⭐𒈝

Il n’y ait pas un livre de Aly Martinez qui ne m’a pas fait verser ma larme. À l’instar de Tillie Cole et bien d’autres auteures d’émotions, elle est devenue un must et l’une des reines de ma pile à lire quand je suis d’humeur mélancolique et que je n’arrive pas à convertir ce point sur le cœur en petit torrent de liquide lacrymal… Avec Aly, je suis assurée de lâcher prise. Ses histoires sont tellement dans l’émotion qu’aucun d’entre nous ne résistera à sa plume toute en sensibilité ! Ce premier tome de sa nouvelle saga, Sur la corde raide, ne déroge pas à la règle et m’a comblé de bonheur avec une thématique qui me touche de tout près.

Till Page, à treize ans et déjà un lourd fardeau à porter. La responsabilité de deux frères en l’absence de parents matures, ces parents incompétents et coupables de négligence envers leurs propres enfants, affaisse ses épaules mais, le handicap qui menace de freiner son avenir le remplit d’une grande colère ! Seul point positif à l’horizon, ce sont ses rendez-vous avec Eliza Reynolds. Cette jeune fille qui est arrivée de façon impromptue dans sa vie pour illuminer ses soirées quand des journées sans s’enchaînent. Cette fille discrète, attentionnée, qui accepte ses silences récurrents même sans les comprendre, est devenue sa bouffée d’air, sa complice, sa meilleure amie… son amour aussi, mais à son âge, il n’a pas encore le droit de penser à elle de cette manière, il saura être patient. Tout d’abord, il fera ce qu’il faut pour mériter cet ange venu le sauver du noir dans lequel il patauge et aussi le sauver de lui-même. Leurs rencontres nocturnes lui évitent les ennuis. Eliza deviendra sa femme un jour… Le jour où il pourra lui rendre ce qu’elle lui donne en toute innocence et sans même demander un retour de sa part…

Les jours, les mois, les années passent et si les sentiments de Till envers Eliza sont toujours aussi forts, il n’arrive toujours pas à vaincre le mauvais sort qui s’acharne sur sa famille, ni à sortir du cercle vicieux de la misère… La charge devient de plus en plus lourde à porter et si cette dernière continue d’ensoleiller sa vie, il se sent mal de ne pouvoir le lui rendre comme elle le mérite. Au lieu de la suivre dans la lumière, il est en train de l’embourber dans son chaos. Till est devant un dilemme cornélien. La quitter et porter un grand coup à leur amour jusqu’ici encore innocent ou la garder dans sa vie quitte à la mener à sa perte !

Mais le destin a tranché et il a décidé qu’Eliza l’accompagnera pour le meilleur et pour le pire. Elle est sa lumière dans l’obscurité, sa raison pour combattre le silence qui se saisit de lui, le harponne de ses griffes, sa raison de respirer, de vivre tout simplement. Le temps lui donnera raison ou pas qu’elle est son jackpot, le meilleur de ce qu’il a reçu de la vie depuis qu’il a ouvert les yeux sur terre. Qu’elle est sa meilleure victoire sur le karma, son cadeau suprême d’avoir autant souffert… Sa rédemption. Si boxer est un moyen d’arriver à ses fins, Eliza est une fin, un commencement, elle est tout, son tout. Le passé, le présent et l’avenir…

Combattre le silence est un énorme coup de cœur et un grand coup au cœur. Une ode à cet amour né dans le secret en toute innocence, puis, meurtri par les aléas de la vie. Cet amour qui s’ouvre comme une fleur en contact de la lumière du jour, grandit jusqu’à s’épanouir en toute quiétude. Pour en arriver là, Till et Eliza ont traversé un chemin jonché d’épreuves, mais ensemble et dans la confiance, ils ont fait mentir les chiffres, car, ils jouaient perdants vu les cartes qu’ils avaient en main. Ils ont terrassé les démons du passé, surmonté le handicap… Ils ont vaincu grâce à leur unité, grâce à leur force de caractère, forts de leurs convictions et surtout forts de leur amour.

Combattre le silence ou aimer de la plus belle des manières, indubitablement, une leçon de vie. Un roman qui fait naître en nous des vagues d’émotions qui grandissent au fil des pages pour nous submerger jusqu’aux larmes. Aly Martinez a le don de nous faire passer de la peine à la joie en un clignement des yeux. Si elle a éprouvé nos cœurs, elle a usé aussi d’humour dans les moments difficiles pour faire descendre la pression. Il n’y a pas à dire, cette auteure sait y faire pour nous tordre les tripes ou nous faire rire.

Une histoire sublime et une plume qui ne l’est pas moins. Chapeau bas !

Merci aux éditions Bookmark pour l’envoi du service presse numérique.

combattre le silence

Pretty – Mon prospect et moi, premier tome de la Saga Darkpuls de Solène Layken


Hello les étoiles, je vous invite à découvrir mon avis sur la réédition du premier tome de la Saga Darkpuls : Pretty-Mon prospect et moi, publié en auto-édition par Solène Layken. Une immersion, dans un univers de machos, un univers dans lequel, une rebelle répondant au nom de Pretty va s’avoir s’imposer tout en voyant certaines de ses convictions s’envoler.

Saga : Darkpuls

Titre : Pretty-Mon prospect et moi

Auteur : Solène Layken

Éditeur : Auto Édition

Genre : Romance

Broché : 15€00

Résumé : 𝑀𝑜𝑖, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑃𝑟𝑒𝑡𝑡𝑦. 𝐽𝑒 𝑛𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑝𝑎𝑠 𝑙𝑒 𝑔𝑒𝑛𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑓𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑎̀ 𝑚’𝑒́𝑐𝑟𝑎𝑠𝑒𝑟 𝑑𝑒𝑣𝑎𝑛𝑡 𝑢𝑛 𝑚𝑒𝑐. 𝐿’𝑎𝑚𝑜𝑢𝑟? 𝐶𝑎 𝑓𝑎𝑖𝑡 𝑏𝑖𝑒𝑛 𝑙𝑜𝑛𝑔𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑗’𝑎𝑖 𝑓𝑎𝑖𝑡 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑟𝑜𝑖𝑥 𝑑𝑒𝑠𝑠𝑢𝑠! 𝐽𝑒 𝑛’𝑜𝑏𝑒́𝑖𝑠 𝑞𝑢’𝑎̀ 𝑢𝑛𝑒 𝑠𝑒𝑢𝑙𝑒 𝑟𝑒̀𝑔𝑙𝑒 : 𝑛𝑒 𝑗𝑎𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑑𝑒𝑣𝑒𝑛𝑖𝑟 𝑙𝑎 𝑟𝑒́𝑔𝑢𝑙𝑖𝑒̀𝑟𝑒, 𝑛𝑖 𝑙𝑎 𝑏𝑟𝑒𝑏𝑖𝑠 𝑑’𝑢𝑛 𝑏𝑖𝑘𝑒𝑟 ! 𝑀𝑜𝑛 𝑢𝑛𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑜𝑏𝑗𝑒𝑐𝑡𝑖𝑓 𝑒𝑠𝑡 𝑑’𝑖𝑛𝑡𝑒́𝑔𝑟𝑒𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝐷𝑎𝑟𝑘𝑝𝑢𝑙𝑠 𝑀𝑜𝑡𝑜𝐶𝑙𝑢𝑏. 𝐼𝑙 𝑒𝑠𝑡 𝑔𝑟𝑎𝑛𝑑 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑑𝑒 𝑚𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒𝑟 𝑎̀ 𝑡𝑜𝑢𝑠 𝑐𝑒𝑠 𝑏𝑖𝑘𝑒𝑟𝑠 𝑏𝑜𝑢𝑟𝑟𝑒́𝑠 𝑑𝑒 𝑡𝑒𝑠𝑡𝑜𝑠𝑡𝑒́𝑟𝑜𝑛𝑒𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑗𝑒 𝑝𝑒𝑢𝑥 𝑒𝑛 𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑠𝑎𝑐𝑟𝑒́𝑒 𝑝𝑎𝑖𝑟𝑒, 𝑚𝑜𝑖 𝑎𝑢𝑠𝑠𝑖.𝐶𝑒𝑝𝑒𝑛𝑑𝑎𝑛𝑡, 𝑚𝑜𝑛 𝑝𝑙𝑎𝑛 𝑝𝑟𝑒𝑠𝑞𝑢𝑒 𝑝𝑎𝑟𝑓𝑎𝑖𝑡 𝑠𝑒𝑚𝑏𝑙𝑒 𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑓𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒 : 𝑙𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑣𝑒𝑎𝑢 𝑝𝑟𝑜𝑠𝑝𝑒𝑐𝑡, 𝑅𝑒𝑐𝑘, 𝑛’𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑑𝑢 𝑔𝑒𝑛𝑟𝑒 𝑎̀ 𝑙𝑎̂𝑐ℎ𝑒𝑟 𝑙’𝑎𝑓𝑓𝑎𝑖𝑟𝑒, 𝑒𝑡 𝑞𝑢𝑒𝑙𝑞𝑢𝑒 𝑐ℎ𝑜𝑠𝑒 𝑚𝑒 𝑑𝑖𝑡 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑓𝑒𝑟𝑎 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑞𝑢𝑒 𝑗𝑒 𝑑𝑒́𝑟𝑜𝑔𝑒 𝑎̀ 𝑚𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑖𝑛𝑐𝑖𝑝𝑒𝑠.

͙*̩̩͙˚̩̥̩̥*̩̩̥͙★*̩̩̥͙˚̩̥̩̥*̩̩͙‧͙ L’avis de Mélissa .·͙*̩̩͙˚̩̥̩̥*̩̩̥͙★*̩̩̥͙˚̩̥̩̥*̩̩͙‧͙

Après le décès de son père, survenu 11 ans plus tôt, Pretty s’est éloignée du milieu dans lequel elle a grandi. Aujourd’hui, le deuil frappe à nouveau à sa porte, lui ôtant son deuxième parent, sa mère. Seule, orpheline, la jeune femme est bien décidée à ne pas se laisser abattre, et pour cause, son parcours a forgé avec brio son caractère. Elle est tout l’inverse d’une petite chose fragile. Elle est forte, et désormais, elle mettra tout en œuvre pour atteindre un objectif des plus ambitieux qu’elle s’est fixé depuis toujours : intégrer et devenir membre des Darkpuls MotorClub. C’est un challenge de taille, car il est évident qu’une femme n’a pas sa place dans cet univers de machos, et pourtant… Sa détermination est sans faille, et elle compte bien s’imposer. Et puis, elle a évolué pendant son enfance, dans cet environnement, ce qui devrait lui donner un énorme avantage. D’autant plus que le président actuel du MC n’est autre que Doc, celui qu’elle considère comme un grand frère, et ce depuis toujours. Obtenir son soutien est certain, mais quand sera-t-il des autres membres ?

La bataille est loin d’être simple, mais elle est Pretty, et victorieuse qu’elle ressortira de ce combat, imposant même sa règle d’or : Ne JAMAIS sortir, ni même envisager une quelconque relation avec un biker, et ce, au grand dam de tous les mâles l’entourant, bavant déjà sur son physique plus qu’attractif. À force de persévérance, de l’envie de confirmer le bon choix des frères qui lui ont donné sa chance, et d’avoir fait ses preuves auprès d’eux, voilà enfin son but ultime atteint. Elle est membre, à part entière des Darkpuls et porte son cuir avec fierté. Seulement faire partie d’un MC, signifie côtoyer des prospects, et il se pourrait bien que Reck, l’une des dernières recrues du club, vienne remettre en question les convictions et la règle numéro 1 de la jeune femme.

Cet homme est avenant, déstabilisant, ce qui le rend insupportable aux yeux de Pretty. Un physique à s’en damner, un comportement surprotecteur et prévenant, loin d’être désagréable dans le fond, et tout un tas d’autres atouts pouvant plaider en sa faveur. Mais il est hors de question pour la jeune femme de se laisser berner… Pourtant, l’attraction entre eux est trop forte et le bien-être éprouvé en la présence du bel Apollon pourraient changer la donne. Tout cela, sans compter sur le destin qui mettra d’autant plus ses nerfs à vifs avec le retour de Dorian dans sa vie. Il semblerait que son meilleur ami ait lui aussi décidé de venir chambouler les certitudes de Pretty.

La jeune femme, qui s’est imposé des règles, se laissera aller à ses pulsions, tentera le style de relation qu’elle s’est pourtant interdite, mais fera-t-elle les bons choix ? Le meilleur auquel elle s’autorise à prétendre, lui apportera-t-il satisfaction, ou la vie continuera-t-elle à s’acharner sur elle ?

Pretty-Mon prospect est moi, premier tome des Darkpuls de Solène Layken relate d’une possible romance, qui vous l’aurez compris, évolue dans le monde des Bikers. Même si le langage est parfois cru, l’histoire met en avant le thème en question sans détailler, de manière explicite, les travers de celui-ci. En revanche, je trouve dommage le côté un peu trop soft des scènes charnelles, même si c’est un choix intelligent et susceptible de pouvoir être abordé par un public plus important. L’auteure a choisi de nous plonger dans ce milieu rempli de testostérone, du point de vue d’une femme, et pas de n’importe laquelle. Effectivement, il ne s’agit pas d’une régulière, ou encore d’une de ces brebis prêtes à tout pour se faire une place un peu plus respectable au sein du MC, mais de Pretty, bel et bien membre du club, et je tiens à en souligner l’originalité. C’est une rebelle, un bout de femme au caractère bien trempé et pourtant derrière les apparences, on découvre une personne sensible, tout du moins juste ce qu’il faut pour la rendre attachante et contrebalancer avec ce côté parfois impulsif et agaçant dont elle sait faire preuve.

La narration est particulière, elle aussi, car Solène Layken nous entraîne dans une autre dimension en brisant le quatrième mur et même si c’est de prime abord surprenant, l’auteure a ici bien exploité la technique, et c’est avec beaucoup d’humour qu’elle renforce notre intérêt pour cette lecture. Une lecture fluide qui suscite une envie omniprésente de découvrir les protagonistes, de les voir évoluer. De plus, l’histoire laisse planer le mystère sur certains points et nous mène tout droit vers un dénouement parfaitement inattendu, entrainant l’effet de surprise que j’aime temps ressentir pour ma part. Sans conteste le point fort de ce livre de mon avis. Vous l’aurez compris, c’est un panel d’émotions qui s’offrent à vous, et puis les protagonistes vous réservent, eux aussi, bien des surprises, et je ne peux que vous inviter à lever le voile sur leurs secrets les plus intimes, par vous-même. Concernant Reck j’aurais le plaisir de vous en parler très vite avec le prochain tome qui lui est réservé.

Je remercie Solène Layken, pour sa confiance, et pour m’avoir permis de découvrir cette histoire en service presse numérique.

160992039_442210657045494_3470063506459253925_n

Extrait :

<< Je tenais également à signaler un point important. Je ne l’ai pas évoqué depuis mon arrivée, cela va peut-être changer la donne chez certains. Mais je m’en fous. c’est comme ça et pas autrement. J’ai un règle d’or qui devra être respectées par tous. Sans exception ! Si je suis ici, c’est que je le veux, et vous aussi, bien évidemment ; mais ce n’est surtout pas pour me trouver un régulier, ni un mouton ou ce que vous voulez. Je vous le dis direct, je ne sortirai jamais avec l’un d’entre vous, ni avec un membre d’un autre chapitre. Je n’aurai pas de régulier. Non pas que je n’en veuille pas, mais il ne sera pas biker, et c’est un point essentiel sur lequel je ne ferai aucune concession, et ce sous aucun prétexte. Donc, arrêtez de me faire les yeux doux et évitez les gestes déplacés. Celui qui essaie, je le fume ! Je vous préviens, je ne rigole pas ! Je suis aussi une pro de la bagarre. Même si je ne suis pas là pour ça ! Vous me touchez, je vous castre ! C’est très simple.>> 

La PAL de la semaine du 15 au 21 mars !


Hello les étoiles, voici la PAL de la semaine. Des sorties que vous attendez impatiemment et d’autres que vous aimeriez découvrir. Notre PAL est constituée de sorties partenaires avec la participation de : Heartless et Christophe SambrePauline Libersart en auto-édition – Editions Addictives, Laure Aleno et Zoé Murat – Hugo New Romance et Kalypso Caldin – Cyplog et Elodie Faiderbe – Shingfoo, Sabrina Nicolas, Julia Teis, Morgane Perrin, Marie Rose et Sophie PhilippeMarie HJ en auto-édition – Black Ink éditions et Lindsey T. – So Romance et Lougane RoseSolène Layken en auto-édition.

Bonnes lectures !

  • Editions Heartless

Demain, Serial de Christophe Sambre sera disponible à la vente légale.

Résumé : Paris, Octobre 2002.
Christophe est un jeune homme apparemment sans histoire. Assis sur les marches de la Grande Arche, il se délecte des saveurs de la foule. Il observe, analyse, invente à chacun des torrents de joie, de peine et de fantasmes… Ses fantasmes à lui, ce sont les mains délicates et sensuelles des jeunes filles qu’il suit du regard ; celles-là même qui, il le sait, deviendraient dans son atelier des princesses.
Marsy et Geoffrey sont tous les deux inspecteurs à la criminelle. Chacun dans son style, chacun avec ses principes, ses brisures… sa belle gueule ou son flingue.
Ce matin, alors que leurs vies déglinguées s’enlisent toujours davantage, Lucie, la légiste attachée au 36 quai des Orfèvres leur donne un ultime coup de massue : cette nuit un nouveau serial killer a frappé et, d’après ses méthodes, tout porte à croire qu’il ne tardera pas à remettre le couvert.

  • Pauline Libersart

Le 16 mars, rendez-vous avec la sortie numérique et papier de La passion du Comte, une romance historique de Pauline libersart.

Résumé : Le mariage dont tout le monde parle jusque dans les salons de la reine Victoria !

Entre le séduisant et mystérieux comte de Lichfield et la Perle de la saison, Cassandra Seymour, ce devait être un mariage parfait.

Mais Alexander abrège la lune de miel sans explication, se montrant toujours plus froid et distant.

Se sentant délaissée, Cassandra ne sait plus quoi penser. Son époux lui est-il infidèle ? Son mariage est-il voué à l’échec ?

Décidée à se battre, elle ignore qu’elle va s’attaquer aux terribles fantômes qui hantent Alexander.

  • Editions Addictives 

Avec la sortie de Juste Colocs de Laure Aleno qui sera disponible en numérique dés mardi 16 mars !

Résumé : Ils ont été trahis, ils devront se faire confiance.
À la suite d’une violente dispute avec son copain, Sam se retrouve sans mec, mais surtout sans appart !
Déterminée à ne pas squatter le canapé de sa meilleure amie pendant des mois, la jeune femme n’a pourtant pas beaucoup d’autres solutions.
Elle décide alors de prendre son courage à deux mains pour répondre à l’annonce d’un certain Alex qui lui propose de l’héberger en échange de quelques heures de baby-sitting avec son fils.
La proposition est trop belle pour être vraie, et Sam comprend vite où est le piège : son nouveau coloc a un cœur de glace !
Mais l’armure d’Alex n’est qu’une façade pour se protéger, car ce dernier tente à tout prix de résister au charme de cette nounou improvisée…

Le 18 mars, Boss Me Around de Zoé Murat sera disponible en version papier chez votre libraire.

Résumé : Le meilleur avocat… et le boss le plus insupportable ! Quand Hazel obtient un stage d’assistante juridique à Brevitz & Cie, elle ne se fait pas d’illusions : elle va sûrement être préposée aux cafés. Pourtant, ses certitudes s’évaporent lorsqu’elle rencontre Cole Parker, l’avocat brillant mais peu conventionnel pour qui elle va travailler sur le plus gros dossier du cabinet ! Et le plus brûlant… S’ils gagnent ce procès, ils pourront redorer la réputation entachée de Brevitz & Cie. S’ils perdent, ils perdent tout. L’enjeu est de taille, et la jeune femme sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Alors, craquer pour son boss au regard glacial, qui lui envoie des signaux contradictoires : très mauvaise idée ! Mais comment résister quand la salle de la photocopieuse, l’ascenseur ou le bureau de Cole incitent à autant de dangereuses tentations ? Ils n’ont pas le droit de craquer. Et alors ?

  • Hugo New Romance 

Avec la sortie de La colère d’Hadès, le 1er tome de la saga Styx Riders de Kalypso Caldin.

Résumé : La colère. C’est le sentiment qui guide Ash depuis que sa fiancée l’a quitté le jour de leur mariage, il y a dix ans de cela. Aussi solitaire qu’Hadès dans son royaume des Enfers, il partage sa vie entre son salon de tatouage et les Styx Riders, le club de bikers qui est pour lui plus qu’une famille. Sergent d’armes en son sein, il laisse libre cours à sa rage pour mettre au pas les ennemis du MC.
Mais tout change le jour où Heden apparaît dans son existence. Elle-même fille de biker, la pétillante fleuriste dégage une joie de vivre qui perce aussitôt les défenses d’Ash, ramenant enfin la lumière dans son monde obscur.
Pour elle, parviendra-t-il à trouver le chemin de l’apaisement ?

  • Cyplog 

Avec la sortie de La Libellule Qui Rêvait de Toucher les Etoiles, tome 2 de Elodie Faiderbe. Si vous n’avez pas encore lu le 1er tome, voici l’avis de Mya sur La Fourmi Qui Rêvait de Devenir Libellule de Elodie Faiderbe 

Résumé : Passés d’ennemis à complices, au cours d’une cohabitation des plus mouvementées, Chloé et Nao ont pourtant bien du mal à franchir le cap de l’amour.
Après avoir mal interprété le baiser de Sven, Nao, blessé, quitte l’appartement sans un mot, laissant ainsi une Chloé dévastée et à la merci de son passé. Mais un coup de fil dans une baignoire, suivi plus tard d’un speed dating, pourraient bien faire éclater toutes ces bulles de rancune… et relancer la partie.
De New York à Tokyo, envolez-vous une dernière fois aux côtés d’une libellule qui rêvait de toucher les étoiles.

  • Shingfoo 

Les auteures Shingfettes vous donnent rendez-vous le 18 mars avec leur collectif Fucking Lockdown avec la participation de Sabrina Nicolas, Julia Teis, Morgane Perrin, Marie Rose et Sophie Philippe. 

Résumé : Et si le confinement rapprochait ?

Dans le silence, l’isolement et l’urgence, les coeurs à prendre se font rares mais parfois pourtant, les rencontres deviennent possibles. A Paris ce sont 9 âmes qui se croiseront, se rapprocheront et s’aimeront peut-être, avec leurs problèmes et leurs cicatrices et des situations souvent cocasses…
Morgan doit faire face à une recherche d’appartement devenant plus qu’urgente.
Ilona est éperdument amoureuse de son voisin d’en face, mais difficile de se démarquer avec un masque !
Malaurie elle, voyait sa carrière d’actrice s’envoler jusqu’au jour où l’alerte a été donnée…
Quant à Florent, le jeune policier et Capucine, la jolie infirmière, ils sont en première ligne de la lutte contre le virus, mais peut-être trouveront-ils du réconfort, loin de leurs défis quotidien ? Malgré tout, ce confinement pourrait bien être le miracle qu’ils attendaient dans leur vie…

  • Marie H.J 

Rendez-vous le 19 mars avec la sortie de Shawn de Marie HJ dans la collection de Men Soul

Résumé :  Comment réussir à survivre lorsque l’on ne croit même plus en sa propre existence ? Vaincre ses adversaires aux combats clandestins de MMA. Lutter contre ses démons. Rester l’ombre invincible que personne ne connaît réellement. Alors qu’il ne tente plus de trouver un sens à sa vie, Shawn ne sait respirer qu’en relevant les défis que lui impose le quartier insalubre dans lequel il a toujours vécu. Lenno n’appartient plus à ce monde de misère. Chef et gérant du Resto, établissement huppé du centre-ville, il a oublié depuis longtemps ses origines, à force de travail et d’abnégation. L’un est gay, l’autre non. Mais ce n’est qu’un détail. Parfois l’attirance ne s’embarrasse ni des plans ni des préférences pour placer deux hommes face à leur destin. Passion, déraison et sensualité. Sauront-ils relever cet ultime défi qui risque de ne pas les laisser indemnes ?

  • Black Ink éditions 

Lindsey T. signe son retour avec un nouveau titre One Kiss qui sera disponible le 19 mars prochain.

Résumé : « — On s’embrasse, et puis c’est tout ! On est d’accord là-dessus, hein ? — Tu crois que ça va suffire ? me demande-t-il. (…) Je fais quoi de mes mains ? — Tes… mains ? Qu’est-ce que tu veux dire ? — Oui, mes mains. Tu sais, les trucs au bout de mes bras, ironise-t-il. Je dois les poser où pendant que je… pardon… que tu m’embrasses ? (…) Sur tes seins ? — Parce que toi, quand tu embrasses une fille pour la première fois, tu lui tripotes direct la poitrine ? » Embrasser mon ex-beau-frère. Ça, c’est l’idée du siècle qu’a trouvée ma meilleure amie pour me le sortir de la tête. Eh oui, je craque désespérément pour le frère de mon ex. Précision : je l’ai toujours détesté, il m’a toujours détestée. Pourtant, ce soir, on en est là, lui et moi. Parce que malheureusement, il est beau, sulfureux, tellement sexy, et en plus il est vétérinaire… Un baiser. Un seul baiser censé me débarrasser de ce fantasme malsain ! Cela semblait être une bonne idée, sur le papier. Dans le vrai monde, c’est une idée pourrie. Et si après l’avoir embrassé, moi, Cléo, je déclarais mon obsession pour Sevan officiellement renforcée ? Pitié, non…

  • So Romance

Avec la réédition de A trois, je vous aime – Tome 1 : Prélude de Lougane Rose

Résumé : Léandre et Valentyn sont deux amis d’enfance, deux frères de cœur liés par un pacte qui les empêche de tomber amoureux de la même femme. Tant mieux, tomber amoureux ne fait partie de leurs projets. Lilie, petite tornade brune, vient s’installer pour travailler sur son nouveau roman, chez les deux hommes à Londres. Elle va bouleverser leur vie, leurs sentiments et leur amitié… Entre désir, fraternité et jalouse, les trois amis n’en sortiront pas indemnes. Foutu pacte.

  • Solène Layken

 PRETTY, Mon prospect et moi  qui arrive dans vos PAL le 21 mars. En précommandes papier sur le site de l’auteure que vous vous rejoindre en cliquant sur le titre.

Résumé : Moi, c’est Pretty.
Je ne suis pas le genre de fille à m’écraser devant un mec.
L’amour? Ca fait bien longtemps que j’ai fait une croix dessus!
Je n’obéis qu’à une seule règle : ne jamais devenir la régulière, ni la brebis d’un biker !
Mon unique objectif est d’intégrer les Darkpuls MotoClub.
Il est grand temps de montrer à tous ces bikers bourrés de testostérones que je peux en avoir une sacrée paire, moi aussi.
Cependant, mon plan presque parfait semble avoir une faille : le nouveau prospect, Reck, n’est pas du genre à lâcher l’affaire, et quelque chose me dit qu’il fera tout pour que je déroge à mes principes.

𒈝⭐ Merci les étoiles pour votre fidélité et à la semaine prochaine ! ⭐𒈝

Noir et Or Cercle Immobilier Logo

L’ avis de Carine sur My only exception Tome 1 – Ella , un roman de Delinda Dane chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ My Only exception ‿︵⁺୭‧₊˚✧

*** Réédition ***

Tome 1/2 : Ella
Auteur : Delinda Dane

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Il est aussi mystérieux que charismatique, et Ella ne vit que pour les quelques minutes où elle peut apercevoir cet inconnu dans le métro new-yorkais.

Jusqu’au soir où elle se fait agresser et qu’il lui porte secours. Une rencontre fortuite qui va les mener à plus… bien plus.

L’ennui, c’est qu’il est aux antipodes du prince charmant dont rêvent les petites filles.

Rien ne les destine à être ensemble, pourtant, cette rencontre pourrait briser toutes leurs certitudes.

Quand l’homme qui fait battre votre cœur n’est pas celui qu’il vous faut, il devient l’exception qui confirme la règle : l’unique exception…


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

My only exception… La belle histoire d’amour de deux êtres complètement différents qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Mais face au destin, comment nier l’évidence ?

Ella est une éternelle romantique qui rêve de rencontrer l’amour vrai. Celui qu’on relate dans les romances et qui chamboule tout sur son passage. Celui qui la transportera dès le premier regard emportant avec lui toute retenue au point de s’en brûler les ailes. Oui, Ella est une grande romantique pleine de douceur, mais elle a aussi une obsession… Lui. Cet inconnu du métro pour lequel elle se met chaque matin en transe pour ne pas manquer l’heure de la rame dans laquelle elle va pouvoir prendre sa dose quotidienne de Lui. Cet inconnu mystérieux la fascine et la tourmente jusque dans ses songes et pourtant, elle ne lui a jamais adressé la parole. Mais chaque matin, cette rencontre éphémère lui est indispensable. Comme certains ont besoin d’un café, elle, a besoin de son shoot de lui. Beau, ténébreux et tatoué, il n’a rien de l’homme romantique ni des garçons de bonne famille qui épousent des filles comme elle. Non, il en est même aux antipodes… Chose qui se confirma lorsqu’un soir il va la sauver d’une agression en lui montrant en même temps, toute la violence dont il est capable… Mais pour autant, Ella ne peut se passer de cet homme que le destin ne cesse de mettre sur son chemin. Malgré ses doutes et ses peurs, il est celui qui fait battre son cœur. Celui qui enflamme ses sens. Celui qui la rend vivante et épanouie. Celui qui va envahir son monde. Celui qui deviendra envers et contre tous, son unique exception… Mais pour autant, pourront-ils avoir un avenir ensemble ? La douceur de Ella peut-elle faire rendre la lumière a cet homme si sombre ?

My only exception est une histoire comme l’on en croise assez souvent je dois dire. La belle qui rencontre le mauvais garçon torturé, tatoué pour lequel le coup de foudre est immédiat, mais avec lequel elle ne devrait surtout pas entamer une relation, c’est du vu et du revu en romance. Une histoire simple en apparence, c’est un fait, mais une histoire qui fonctionne ! Et qui fonctionne même très bien pour les amoureuses de l’amour. La plume de Delinda Dane est vraiment entrainante et surtout, elle est pleine d’émotions. Elle a tout de suite rendu ses personnages attachants, que ce soit les principaux comme les secondaires. On entre immédiatement dans leur histoire, même si sur ce premier tome, elle prend le temps de poser un peu les bases de cette relation, on ne ressent pas de longueur. Entre la rencontre et le début d’une histoire qui va s’avérer compliquée, on ne peut qu’adhérer à la manière dont elle nous permet de faire connaissance avec ses héros, mais aussi mettre en évidence le fossé qui les sépare. Un contraste assez marqué entre la princesse, romantique qui rêve la nuit d’une magnifique histoire d’amour et le Bad Boy écorché vif, au caractère explosif qui ne sait pas se maitriser. Pourtant, tout impulsif qu’il soit, et loin d’être un prince charmant qu’on présenterait à papa et à maman, on craque aussi pour le beau Wess qui a du mal à maintenir ses poings dans les poches et qui effraye un peu trop souvent Ella, et aussi son entourage. Mais paradoxalement, derrière sa colère, il est tellement adorable, si beau, si prévenant, si délicieux…. On en mangerait matin, midi et soir et bien plus encore ! Alors, comment lui faire confiance ? D’autant plus qu’il a tout de l’homme violent, même dans sa manière d’agir dans son couple. On rit peut-être de ses expressions d’homme de Cro-Magnon. On trouve foutrement sexy qu’il dise à de nombreuses reprises qu’elle lui appartient, mais malheureusement, c’est le style de comportement qui devrait donner l’alerte et non nous faire fondre. Alors pourquoi on fond ? Wess serait-il notre unique exception à nous aussi ? Que nous sommes faibles face à des hommes aussi beaux que torturés de nos romances… Pauvre de nous. Pauvre Ella… Enfin la pauvre, pour elle, c’est vite dit, car la belle princesse n’est pas toujours à plaindre… hum… hum… Car les scènes caliente sont quant à elles très… bien, caliente. Sensuelles et addictives. On ressent toute cette attraction qui les unit. Ce sont même à ces moments là que l’auteure va faire basculer nos héros dans le partage des sentiments qu’ils ne peuvent maitriser. Des scènes à l’image de ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre et qui en montre toute la force et la puissance. Mais trop de secrets tuent les secrets ! Wess ne parle pas. Wess ne se livre pas. Wess garde toute sa rage pour lui et cela ne peu pas fonctionner ainsi. Il l’effraie autant qu’il l’attire. La raison de Ella lui dit de fuir et vite ! Mais son cœur lui… lui rappelle sans cesse qu’il est celui dont elle a toujours rêvé et ce, dès le premier regard.

Delinda Dane laisse planer les doutes, et même si pour nous tout est limpide et sans surprise dans la suite des événements, elle m’a tout de même scotchée en me laissant comme deux ronds de flans sur quelque chose que je n’ai pas vu venir et qui sonnera le glas de ce premier tome. Une fin de roman qui nous laisse un goût amer et qui nous donne qu’une seule envie, se plonger rapidement dans le Tome 2 !

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette belle lecture en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

On dirait qu’il apprécie, alors je recommence. Je veux laisser ma trace sur son corps, à la manière d’un tatouage. J’ignore d’où me viennent cette bestialité soudaine et cette envie de marquer « mon territoire ». Peut-être que le sentir, lui aussi, mordiller ma clavicule avec insistance y est pour beaucoup. Je n’ai plus eu de suçons depuis la fac, mais l’idée de porter son empreinte me plaît. Assez pour le laisser faire…

Mes doigts trouvent ses cheveux et l’attirent contre ma bouche. Je veux sentir son piercing tournoyer contre ma langue.

Je le veux partout sur mon corps.

— Tu l’auras ! gronde-t-il contre mes lèvres.

Pardon ?

— J’ai pensé à haute voix ?

— Pas besoin, ton regard parle pour toi.

— C’est de ta faute et de ta satanée bille magique…

— Hmmm, ça me plait assez.

Je ne contrôle plus rien ni mes mains qui l’amènent à moi ni mes hanches qui se balancent avec véhémence.

Love & Lies On Campus d’Emma Green aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Love & Lies On Campus d’Emma Green. Ladies, la magie des deux plumes a encore frappé pour nous étourdir d’émotions, nous faire fondre le cœur et nous enivrer de passion et d’amour. Un roman parfait pour passer un excellent moment !

Titre : Love & lies On Campus

Auteures : Emma Green

Editeur : Editions Addictives

Genre : New romance

Résumé : Pour Arlo, une seule règle : on ne touche pas à Tillie. À la fac de San Diego, depuis quatre ans, Arlo Sheridan est chez lui : ici, il respire vraiment. Enfin, il respirait jusqu’à ce que « Baby Tillie » ait l’âge de les rejoindre sur le campus, Colleen et lui. Colleen, c’est la grande sœur de Tillie et la meilleure amie d’Arlo. Ces deux-là sont liés par un truc indéfinissable, et rien ni personne ne pourrait passer avant leur amitié. Mais la petite sœur intouchable n’a plus rien d’un bébé. Son arrivée pourrait même tout changer… Arlo a été chargé de veiller sur les sœurs Sinclair comme un grand frère. Parce que sur le campus de la San Diego State University, les dangers sont partout. Et surtout là où on ne les attend pas. Peut-être même que le plus grand danger, pour elles deux, c’est lui.

𒈝⭐ L’avis de Mya ⭐𒈝

Si je suis une fan invétérée de la plume du quatre-mains Emma Green, comme la plupart d’entre vous, je dois avouer que tous leurs romans ne sont pas des coups cœurs. De bons moments de lecture, oui, assurément. Mais découvrir Love & lies On Campus, c’est pareil à se prendre une gifle magistrale. Et sans exagérer, c’est l’un de leur meilleur. Tout y est pour se délecter d’une très belle lecture. Transport émotionnel garanti, une intrigue policière des plus addictives et pleine de suspense, une belle dynamique et de magnifiques sentiments. En plus du jeu excellent des acteurs de cette histoire.

Arlo, est le demi dieu du campus de l’université de San Diego. Avoir des parents aussi pourris que les siens, se retrouver là, loin d’eux, est une bonne bouffée d’oxygène. Encore mieux, aux côtés de sa meilleure amie, Colleen. Ces deux-là sont tellement attachés l’un à l’autre et veille l’un sur l’autre comme surveiller du lait sur le feu. Il faut dire qu’Arlo est farouchement protecteur, car ce qui le lie avec Colleen n’est pas juste une longue amitié… loin de là. Ces deux-là forment les deux moitiés d’un tout. Ils sont fusionnels et comme tous les meilleurs amis, ils partagent tout, aussi pour le meilleur que pour le pire. Si ses parents ne lui ont pas donné de sœur, en Colleen, il s’est trouvé une jumelle qui comprend ses tourments, une âme-sœur avec laquelle il peut être lui-même, sans faux-semblants.

Arlo a de grands projets. Vaincre ses vieux démons, se sortir de la misère en travaillant dur à la fac et se faire une place au soleil avec sa passion pour le football. Et jusqu’à présent, cela lui réussit pas mal. Une colocation avec ses potes dont Colleen, il est la star de son équipe de foot, les soirées alcoolisées, les filles… Enfin, il respire un grand coup… Jusqu’à l’arrivée de Tillie, la petite sœur de Colleen. Une ingénue qui le regarde comme s’il était un dieu. Non, elle ne se contente pas de le regarder, elle le voit… A part sa meilleure amie, aucune personne n’a regardé au-delà de son corps, mais les yeux de Tillie, ont creusé jusqu’au fond de son âme… Tillie, la fille qu’il devrait regarder comme une sœur. Tillie, le vilain petit canard est devenue une bombe qui va finir par lui exploser à la figure s’il n’y prend pas garde. Tillie, la tentation interdite, le fauteur de trouble qui finira par détruire une amitié de toujours. Son enfer sur cette terre mais, elle est aussi la douceur dont il manque cruellement et sa rédemption…Son ace gagnant sur le passé. Cap ou pas Arlo ? Tu succombes, tu perds, tu résistes… tu perds quand même ! Choisir le moindre ? Mais lequel ? Son âme-sœur ou son cœur ?

Si Tillie a été la pomme de la discorde entre les meilleurs amis, la disparition soudaine de Colleen a jeté l’opprobre sur Arlo qui est devenu une persona non grata auprès de la famille des deux sœurs. Cette famille qui l’a sauvé un jour, mais aujourd’hui, elle le rejette, car il a lamentablement échoué à veiller sur elles, les préserver du mal. Retour à la case de départ. Arlo n’est pas seulement devenu un paria au sein de sa famille de cœur, au campus mais, il a aussi tout perdu. Pour ce qu’il a bossé dur, son âme et son cœur.

Comme vous avez pu le constater, je n’ai parlé que d’Arlo mais, rassurez-vous, le point de vue de Tillie est bien présent dans le livre mais, j’ai fait exprès de vous faire l’impasse sur ses pensées pour vous laisser le plaisir d’aller à la découverte de ce personnage exceptionnel. Et ce n’est pas pour rien qu’Arlo n’a jamais été le même depuis qu’il a posé ses yeux sur elle. Elle, qui n’avait plus rien du Baby qu’il connaissait.

Et comme je disais là-haut, cette histoire est une bombe et d’une beauté incroyable, si une bombe peut être belle. Talentueusement bien écrite, touchante, piquante, torride et électrisante. Tout est exacerbé dans ce roman. Les émotions, le ressenti des personnages autant les principaux que les secondaires, la passion interdite entre Tillie et Arlo, l’amitié fusionnelle entre ce dernier et Colleen. Le quatre-main nous a offerte une ambiance à haute tension, une psychologie approfondie des protagonistes et surtout une profondeur aux équations complexes qu’étaient les relations Arlo/Colleen et Arlo/Tillie ! Les deux plumes ont traité aussi des sujets à grande sensibilité.

Bref, Love & Lies On Campus a tous les ingrédients pour en faire la recette parfaite pour une lecture parfaite. Un livre qui nous embarque pour un voyage imprégné de mal-être, de colère, d’acceptation, de pardon, d’émotions à fleur de peau et surtout d’un amour intense.

Ladies, la magie des deux plumes a encore frappé pour nous étourdir d’émotions, nous faire fondre le cœur et nous enivrer de passion et d’amour.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse en format papier. Une couverture magnifique pour un roman qui l’est tout autant.

160328272_466129617873184_1047369796336025320_n

𒈝⭐ Le vendrediLecture des étoiles ⭐𒈝


Comme chaque vendredi, nous vous partageons nos lectures en cours en espérant que nos choix de lecture vous plaisent ! Et vous, pour quel (s) titre (s) avez-vous craqué pour vous détendre et terminer la semaine en beauté ?

VendrediLecture de cette semaine avec la participation de : Morgane DumesnilBlack ink éditions, Juliette Pierce & Théo LemattreMaïa By Juno et Magan Vernon.

  • En auto-édition : Les cicatrices du passé de Morgane Dumesnil

Résumé : Un célèbre adage dit que les opposés s’attirent. Ce qu’il ne dit pas, en revanche, c’est qu’ils se déchirent aussi.
Casey avait quinze ans lorsqu’elle l’a rencontré, seize ans lorsqu’il l’a détruite.
Quatre ans plus tard, ses blessures encore à vif, elle emménage loin de chez elle pour enfin prendre un nouveau départ. Déterminée à s’assurer une existence paisible, elle ne s’attendait pas à ce que la rencontre avec son voisin vienne bouleverser ses plans. Bien qu’il soit l’exact contraire de celui qu’elle avait cru aimer autrefois, il lui rappelle tout de son passé douloureux.
Quand notre jugement nous a déjà fait défaut, comment s’assurer qu’on ne se trompe pas une seconde fois ?

  • Black Ink édition : Dans le noir, le 1er tome de Nos âmes louves de Juliette Pierce.

Résumé : Freya vit avec sa meute dans les forêts glaciales de Norvège. Maudite par les dieux nordiques, elle est incapable de se transformer en louve. Contre toute attente, le beau Caïn, héritier d’une puissante meute rivale, devient son allié. Mais leur relation bascule lors d’une terrible nuit qui la force à s’enfuir et abandonner les siens.
Comme si être une demi-louve ne suffisait pas, la mort de sa mère, son alpha, ne lui laisse pas le choix. Elle doit retourner sur ses terres, affronter Caïn et prendre les rênes de sa meute.
Résolue à suivre sa destinée, Freya voit sa détermination faillir lorsqu’un alpha à l’aura ténébreuse débarque en ville pour lui proposer un mystérieux pacte. L’encre sur sa peau l’hypnotise plus que de raison et elle perd pied.
Tiraillée entre son cœur et son destin, elle remet tout en question. Les dieux nordiques l’ont déjà privée de sa nature de loup ; seraient-ils capables de la précipiter vers sa chute ? Aujourd’hui, ils la mettent en garde : certaines passions finissent dans le sang.

  • Night-club Boss de Théo Lemattre

Résumé : Bianca ne maîtrise pas grand-chose dans sa vie de jeune adulte fauchée. Et certainement pas l’amour.
Elle fantasme quelques idées sur le blog qu’elle tient, prend les conseils de ses colocs, mais lorsqu’elle rencontre le patron du night-club dans lequel elle se rend, ses croyances en la matière volent en éclats.

Lui, c’est Rafael. Désagréable, arrogant, détestable… Et zut, tellement beau aussi ! Si intriguant, sexy, sulfureux…
Mais il est également taciturne, torturé, et pas sûr que le secret qu’il s’évertue à cacher protège Bianca du danger qu’il représente pour elle.

Pourtant, au rythme des soirées torrides, Bianca est bien décidée à se frayer un chemin pour lever le voile sur le mystère Rafael.

Si vous aviez la possibilité qu’on vous révèle votre avenir, et que ce dernier était obscur, succomberiez-vous au seul homme auquel il ne faut pas, même si vous êtes irrémédiablement folle de lui ?

Maïa By Juno : Aux portes de la gloire : Friendship, Texas #1 de Magan Vernon.

Résumé : Bienvenue chez Conti. Je suis Lia et je vais nguhhhhhhhhhhhh ». J’ai beugué.

Directement en face de moi se trouvait le nageur olympique, Jay Morningstar… et je me suis comportée comme la dernière des idiotes. Le reste de la table a levé les yeux pour me voir debout là, la bouche pratiquement béante. Son entraîneur, que j’ai reconnu grâce à des interviews télévisées, et même les deux autres nageurs de l’équipe olympique… ils n’ont rien dit, ils n’ont même pas cligné des yeux.

Rien. « Euh… je veux dire… » Je ne pouvais même pas former une phrase cohérente et Jay Morningstar me regardait toujours, un sourire en coin. Que devais-je dire ? « Désolée, je viens de faire un bruit bizarre, c’est juste que j’ai une affiche de toi sur mon mur où tu ne portes rien de plus que tes médailles d’or, un sourire et un maillot minuscule ?»

Bon vendrediLecture les étoiles et à la semaine prochaine

Noir et Or Cercle Immobilier Logo

Gang Of Girls #2 – Patrizia de Caroline Costa en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Patrizia, le 2e épisode de la série Gang Of Girls de Caroline Costa. De Paris à Rome via la Corse et Nice, un voyage rempli de rebondissements, de suspense, de passion ainsi de quelques révélations brûlantes méconnues de Pat

Titre : Gang Of Girls #2 – Patrizia 

Auteure : Caroline Costa

Editeur : Auto-édition

Genre : Romantic-suspense 

Résumé : Il doit ramener un précieux tableau en Italie. Elle est chargée d’assurer sa protection.

Travaillant au Louvre, Jérémie doit rapatrier une peinture de Botticelli, à Rome. Malheureusement, la toile ayant déjà fait l’objet d’une tentative de vol, il demande le soutien au commissaire chargé de l’enquête. Ce dernier lui conseille les services de « Pat ». Alors que Jérémie s’attend à voir débarquer un baroudeur, il rencontre Patrizia, une femme des plus surprenante…et séduisante ! Patrizia est aussi impulsive et combative que Jérémie est prudent et diplomate. Les rôles sont inversés. C’est une course poursuite qui s’engage… Arriveront-ils à déjouer les plans des hommes lancés à leurs trousses ?

Et comment lutter contre cette attirance qui les poussent malgré tout l’un vers l’autre ?

𒈝⭐ L’avis de Mya ⭐𒈝

Un énorme plaisir de retrouver les Gangs Of Girls. Patrizia est notre héroïne du jour. Une fille Badass et il ne suffit pas qu’elle ait du chien, en plus, elle a un caractère de cochon, gaffe à ceux qui lui manquent de respect. Aujourd’hui, sa mission est de protéger Jérémie qui doit acheminer un tableau de maître de Paris à Rome. Une mission que ne lui plait pas de masse vu que cet énergumène si propre sur lui l’a prise de haut et a essayé de l’évincer, mais c’est mal la connaître. Elle n’est pas du genre à déposer les armes ni à se laisser humilier sans riposter. Jérémie l’apprendra bien assez tôt et à ses dépens. Rapidement, il n’a voulu qu’elle pour l’accompagner sur la route du destin.

Si la charge s’avère de prime très facile pour elle, elle en a mené des plus difficiles et des plus dangereuses, mais la série des cambriolages qui ont sévi dernièrement dans les musées font craindre le pire. Pour éviter une crise diplomatique, son patron l’a désignée pour mener le transport du tableau à bien. Et sans fausse modestie, elle est la meilleure dans son domaine. Son intelligence et son flair légendaire ont convaincu enfin Jérémie, qui a failli se faire voler le tableau sous le nez de l’agent soi-disant plus compétent qu’il a choisi. Et de là, débute l’aventure et sur les chapeaux de roues S.V.P !

L’histoire de Patrizia, débute sur une course-poursuite contre la montre dont l’issue funeste ne fait aucun doute. La vadrouille n’est pas de tout repos, sinueuse et dangereuse, la route qu’ils ont prise les mène aussi sur le chemin de l’amour qui n’était pas prévu dans le plan des deux.

De Paris à Rome avec des escales en Corse et à Nice, un voyage rempli de rebondissements, de suspense, de passion ainsi de quelques révélations brûlantes méconnues de Pat.

Caroline Costa, de sa jolie plume, ne nous épargne rien dans cette course sanglante et haute en couleur. Ni coups tordus ni situations épiques, mais non dépourvus de beaux sentiments. Égale à elle-même, elle nous régale d’un prélude sur Pauline et Grégoire, Mais leur histoire est-elle finie pour autant ? Loin de là, car si l’auteure nous happe dans l’intrigue, elle n’est pas décidée à lâcher le morceau, si c’est pas cruel… Le corbeau déploie toujours ses ailes menaçantes sur le Gang Of Girls, l’une après l’autre mais, la vie continue…

Les histoires du GOG n’ont pas fini de nous faire frissonner, de donner le sourire, de nous émouvoir et nous rendre totalement accros. Et en attendant d’en savoir plus, ne manquez surtout pas ce 2e épisode d’un rythme effréné du début à la fin, tout en suspense et en rebondissements !

Au suivant…

Patrizia

━━━ ❦ ━━━ L’avis de Carine sur le roman de Anne Cantore, Pas sans Elle, chez Cherry Publishing━━━ ❦ ━━━


━━━ ❦ ━━━Titre : ━━━ ❦ ━━━

Pas sans Elle

Auteur : Anne Cantore

Genre : Romance

Editions : Cherry Publishing

Ebook : 4.99€

Broché : 16.99€

━━━ ❦ ━━━Résumé : ━━━ ❦ ━━━

24 décembre, une explosion dans le métro parisien fait voler la vie de Greg en éclats. Charlie, son petit frère, fait partie des victimes, et Cassandra, la petite amie de ce dernier, est grièvement blessée. Brisés chacun à leur façon, Greg et Cassie s’épaulent pendant les années qui suivent pour tenter de surmonter ce drame qui a fracassé leur existence. Jusqu’à prendre conscience qu’ils sont devenus bien plus qu’un simple soutien l’un pour l’autre.
Mais comment les sentiments peuvent-ils s’épanouir alors qu’un fantôme flotte toujours entre eux ? D’autant plus que Greg cache à celle qu’il aime plus que tout maintenant, un lourd secret. Un mensonge qui le ronge depuis cette fameuse nuit où tout a basculé…

━━━ ❦ ━━━Mon avis : ━━━ ❦ ━━━

C’est avec un immense plaisir que je me suis plongée dans ce nouveau roman d’Anne Cantore et avec le cœur lourd et pétillant à la fois que je vous en donne mon avis.

Dès le prologue, Anne donne le ton d’une romance pleine d’émotions qui ne sera pas facile à lire. Un prologue qui fait déjà verser des larmes et rend hommage aux survivants des attentats, mais aussi en mémoire aux victimes. Une romance qui par le thème ne pourra que vous marquer d’une manière ou d’une autre et qui nous offre pas toute la haine d’une injustice, mais tout l’amour qu’il en reste. Le tout, écrit avec douceur et une grande pudeur.

Cassandra, jeune étudiante en art et en droit, voit sa vie basculer un soir du 24 décembre alors que son fiancé, Charlie, allait la présenter officiellement à ses parents. Survivante de l’attentat dans lequel Charlie perdra la vie, Cassie voit son monde fracassé en des millions de morceaux. Son âme, son corps, sa peine… tout devient un combat de chaque jour. Mais dans son malheur, elle ne sera pas seule. Greg, le frère de Charlie va devenir son pilier, son roc. Celui sur lequel elle peut se laisser aller. Le seul à qui elle peut se montrer telle qu’elle est… complètement brisée au sens propre, comme au figuré. Au milieu du chaos qu’est sa vie « d’après ». Au milieu de ses peurs et de ses souffrances, il va lui insuffler toute sa force, son courage et ce pendant les années, dont elle aura besoin pour se reconstruire. Cependant, au bout du compte, l’insurmontable ne sera pas tant de guérir pour Cassandra. Certes rien n’aura été simple durant les quatre ans qui ont suivi. Se reconstruire physiquement et surtout psychologiquement lui aura demandé du temps, beaucoup de temps, de courage et de confiance. Le tout, toujours épaulée par Greg qui n’a rien manqué de toutes ses victoires. Ils ont passé beaucoup de temps ensemble, partagé beaucoup de choses… Mais se rendre compte que ses sentiments envers lui ne sont plus aussi platoniques et qu’elle en est tombée amoureuse, tout en étant accablée de honte envers Charlie, est une bataille qu’elle ne pourra pas mener. Car le seul qui peut l’aider à le faire c’est lui. Mais lui, il lui est interdit. Il est le grand frère de Charlie. Un peu le sien à ce jour pour beaucoup de monde grâce à sa façon de veiller sur elle depuis « la chose »… Alors, même si mettre de la distance entre eux est la pire des décisions, ce sera aussi la seule… Ce qui ne sera pas au goût de Greg qui va se sentir tout à coup aussi perdu que ce fameux jour où tout a basculé… Elle est pour lui, tout ce qu’il lui reste…. Ses sentiments vont alors devenir flous et il va vite se rendre compte que leur relation n’a plus rien d’amical depuis longtemps et qu’il est impossible pour lui qu’il vive sa vie sans elle. Non. Pas sans elle.

Réapprendre à vivre et à ouvrir son cœur. Pardonner, se pardonner et avancer avec sa culpabilité, ses secrets et les fantômes qui s’y rattachent sans appréhender l’avenir sera un chemin difficile pour Greg et Cassie. De par le regard des autres et cette morale qui fait qu’on va les juger un peu trop fort, sans chercher à les comprendre. Mais ensemble, on est toujours plus forts non ? L’amour n’a pourtant pas d’étiquette, alors qui sommes-nous pour en définir la morale ?

Mais parfois les obstacles au bonheur, ne sont pas toujours ceux qu’on croit …

Pas sans elle est une magnifique romance, qui est aussi une tranche de vie importante dans la vie de nos deux héros, vraiment touchante et pleine d’émotions autour de laquelle Anne Cantore va aborder plusieurs thèmes qui vont se rejoindre et dont le point de départ sera l’attentat dans lequel Charlie va perdre la vie. Anne va mettre en avant la force d’une reconstruction après avoir survécu, mais aussi celle de ceux qui ont perdu quelqu’un et les sentiments que tous éprouves face à ça. Le syndrome du survivant qui est presque une fatalité pour beaucoup va alors s’y développer de nombreuses façons se rattachant aux maux de chacun d’entre eux. Entre la culpabilité d’un secret que notre héros dissimule par honte et lâcheté. Un secret qui le ronge jour après jour et qu’il ne peut avouer. Entre cet amour qui va créer un conflit moral pour tout leur entourage et les remords, leur chemin ne sera pas facile jusqu’à la rédemption. Mais le tout peut-il aboutir au bonheur ? Leur histoire peut-elle survivre à la moralité et aux convenances ? Pourquoi ne pourraient-ils pas s’aimer ? Au nom de qui, de quoi ? De celui qui n’est plus là ? De ceux qui restent ?

Un sujet difficile écrit par une plume remarquable, savamment dosée et si douce qu’on ne peut qu’adhérer a chaque mot que l’on lit. Chaque situation… Anne Cantore m’a bouleversée avec ce roman avec lequel elle ne va pas tomber dans le mélodrame, mais juste mettre en lumière deux personnages qui n’ont plus qu’été l’ombre d’eux-mêmes en perdant celui qu’ils ont aimé, mais qui à deux irradient de leurs sentiments à en devenir solaire. Une histoire d’amour, forte et sensible, qui se veut immorale pour beaucoup, interdite pour d’autres, mais tellement belle pour moi. Il faut de la force et un sacré courage pour s’aimer au-delà des préjugés et d’un souvenir bien trop commun qui compte plus que tout. Au-delà des doutes et des secrets. De cette confiance qui a été un fil conducteur, réparateur jusqu’alors et que l’on va couper d’un coup net, comme si le filet de protection qui nous retenait depuis et qui nous forgeait n’était qu’une chimère. Anne Cantore a su créer un cheminement parfait en intégrant au récit tous les personnages et les situations qui faisaient une balance parfaite, tout en faisant ressortir un tas d’émotions et de sentiments qui nous tordent parfois les tripes, nous met en colère pour d’autres, ou encore nous offre de magnifiques moments de douceur et d’amour. Que ce soit en couple, en famille ou avec les amis, les liens se resserrent, se délient se raccrochent et se décrochent.

Des héros attachants pour une histoire qui l’est tout autant. Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce nouveau roman d’Anne Cantore qui sublime de sa plume une intrigue et un cheminement psychologique bien mené d’un bout à l’autre pour nous offrir un récit fort qui nous fait beaucoup réfléchir, mais aussi frémir de plaisir. Une plume toujours aussi fluide, sensuelle et sans fioriture qui permet de se délecter de chaque moment sans jamais tomber dans des longueurs. Tout compte. Chaque sentiment ou ressentiment comptent. Tout est ficelé à la perfection pour nous offrir une romance coup de cœur.

Un grand merci à Anne Cantore ainsi qu’aux Éditions Cherry Publishing pour m’avoir permis de découvrir cette belle romance en service presse numérique

━━━ ❦ ━━━Extrait : ━━━ ❦ ━━━

Je m’éloigne en titubant sur mes jambes flageolantes, poursuivi par la voix inquiète de mon ami, qui répète mon prénom en boucle. J’atteins l’ascenseur sans savoir comment. Par réflexe, mon pouce s’enfonce sur le bouton du sous-sol. Et puis je réalise qu’il va être impossible de se déplacer en voiture dans Paris ce soir. J’appuie alors sur celui du rez-de-chaussée. Je sors de l’immeuble comme un boulet de canon. Le vent glacial me coupe en deux, me sortant de ma torpeur. J’ai oublié mon manteau, mais je m’en fous. Au pas de course, je prends la direction de la station Stalingrad. Tandis que je cavale dans la capitale, je ressens cette atmosphère particulière. Il flotte dans l’air ce parfum de désespoir. Sur les trottoirs, les Parisiens sont accrochés à leur téléphone, certains sanglotent. Les couples se pressent l’un contre l’autre, les piétons solitaires baissent encore plus la tête, la circulation se tarit au fur et à mesure que j’arrive à l’épicentre de la catastrophe. Plus je me rapproche de la station, plus le malheur devient consistant et palpable. Je progresse difficilement, la foule en sens inverse me repousse. J’insiste, je force, j’avance. À intervalles réguliers, je compose le numéro de Charlie. Au niveau de l’entrée du métro, ça pue la peur, l’angoisse et le désespoir en plus de cette horrible odeur de brûlé. Le bruit, les flashs bleus des gyrophares, les cris des services de secours saturent la nuit parisienne et mes sens, me laissant hébété sur le pavé.

L’avis coup de cœur sur Au delà de nos cicatrices de Marilou Sunny


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Au-delà de nos cicatrices de Marilou Sunny, en auto-édition. Une romance suspense pleine d’action et d’émotions !

Titre : Au-delà de nos cicatrices

Auteur : Marilou Sunny

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  4,99 €

Broché : 17 €

Résumé :

À dix-huit ans, Joa est lycéen, mais bien déterminé à se construire un avenir. Il est convaincu que sans argent rien n’est possible. Par conséquent, il participe à l’activité illégale de son quartier pour venir en aide à sa mère qui l’élève seule. Entre un mari qui la maltraite et un quotidien dangereux, Naomi fait tout pour empêcher son fils Lenny de suivre les traces de son père. Elle espère que la rue ne lui prendra pas son seul enfant. Lorsque Joa est invité chez son pote de classe Lenny, il ne s’attendait pas à obtenir un job qui paye encore plus ni à tomber sous le charme de sa mère. Mais les barrières sont nombreuses pour arriver à la séduire et le danger rôde. Entre les combats qu’ils ont à mener et une attirance à dompter, de nombreux interdits les séparent. Au cœur de la violence et des manipulations, se laisseront-ils une chance d’avancer au-delà de leurs cicatrices ?

Mon avis :

Joa est un jeune homme de 18 ans. Il est intelligent et déterminer à changer sa vie. Son avenir ne doit pas ressembler à sa vie actuelle. Il a des objectifs et compte bien tout mettre en œuvre pour les atteindre, mais pour cela l’argent est indispensable. Les activités illégales, mais lucratives, ne manquent pas dans le quartier.

Naomi vit dans un foyer loin de l’idéale qu’elle s’en faisait plus jeune. Son mari est violent et son quotidien est dangereux. Elle fait tout ce qu’elle peut pour protéger son fils Lenny et tente de l’empêcher de suivre les tracent de ce père qui n’est pas vraiment un homme modèle.

Quand Joa est invité chez son ami Lenny, c’est le début d’une aventure qui va changer la vie de tous les protagonistes. Il ne contrôle pas le désir qui naît en lui, un désir interdit pour la mère de son ami. Tout devrait le raisonner et l’éloigner de cette femme, mais l’attirance est puissante. Avant de laisser parler son cœur, il va devoir affronter de nombreux obstacles.

Ce roman est construit en deux temps. La première partie intense en suspense, j’ai adoré l’entrée en matière avec un mélange très bien dosé d’humour dans un contexte chaotique. Joa m’a surprise par sa maturité hors norme. C’est un jeune homme qui tente de rester fidèle à ses valeurs malgré les dangers et les interdits. La situation est complexe, car Noami lui fait perdre la tête. J’ai eu peur pour lui, pour elle aussi. Me demandant sans cesse comment ils pourraient s’en sortir.

La deuxième intense en émotions ! Comment rester de marbre face à ses personnages profonds ? Ils sont terriblement attachants. On découvre Naomi différemment, cette femme doit arriver à se reconstruire et ce n’est pas simple quand toute sa vie n’a été que violence et manipulation.

J’ai été plongée dans des émotions contradictoires, j’ai eu peur, j’ai aimé, j’ai ri. Un bon mélange qui, accompagné de la plume fluide de l’auteure, place Au-delà de nos cicatrices parmi mes coups de cœur ! Merci Marilou Sunny pour ce service presse !

Extrait :

D’ailleurs, le morceau qui suit de Neyo « Let me love you, until you learn to love yourself » me rend rêveuse. Ce tube qui date de quelques années, m’a toujours plu mais aujourd’hui j’ai l’impression de le découvrir d’une autre manière. Alors je m’installe dans mon canapé, le dos collé contre les coussins et écoute les paroles attentivement. J’ai quelques bases en anglais qui me permettent de saisir l’essentiel.

Il est question de lâcher prise, se laisser aimer quand on ne s’aime pas soi-même…

J’ignore si un jour, je me sentirai belle dans le regard d’un homme. Aurai-je la chance de ne plus être une moins que rien ou un bout de viande ou encore un défouloir ? Un couplet résonne particulièrement en moi et sans que je ne puisse me contrôler des larmes coulent sur mes joues.

Je peux lire la souffrance dans tes yeux

Ça fait pas mal de temps qu’elle y est

Je veux seulement être celui

Qui te rappelle ce que ça fait de sourire

Je voudrais te montrer ce dont l’amour est capable

Ironie du sort cette chanson est très entraînante, elle est censée me donner la pêche ! Elle pourrait m’apporter de l’espoir, mais à quoi puis-je rêver dans ma situation ?

The Cupidon Brothers #3 – Élon de Estelle Every en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Élon, le 3e volet de The Cupidon Brothers d’Estelle Every. Une romance à petite dose paranormale à ne pas manquer. Il saura vous séduire autant que les premiers. L’auteure continue de nous transporter dans son univers aussi attrayant que magnifique !

Titre : The Cupidon Brothers #3 – Élon 

Auteure : Estelle Every

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance paranormale

Broché : Lien d’achat

Résumé : Il ne croit plus en rien, elle ne croit plus qu’en lui.
Il a renoncé à les défendre, elle ne vit que pour les aider.

Élon Cupidon, avocat chez Campbell & Partners, n’a plus d’illusions. Ses efforts pour les défendre sont du temps perdu, les humains ne veulent pas évoluer. Alors quand Sienna Fields s’introduit dans son bureau pour le supplier de prendre une nouvelle affaire, la première réaction de l’ange n’est pas celle que la jeune assistante sociale espérait…
Et si Sienna était la clé pour lui redonner la force de continuer ?

❀⊱┄┄┄┄┄L’avis de Mya┄┄┄┄┄⊰❀

C’est au tour d’Élon, le 3e ange de la fratrie Cupidon de s’exprimer et nous partager son histoire qui sera plus dans l’introspection que dans l’action. Éros est le joyeux luron, celui qui fonce dans la mêlée avant de demander ce qui se passe et cela sans état d’âme, Caleb est l’écorché vif qui a du mal de faire table rase du passé, quant à Élon, c’est l’introverti des Cupidon par excellence. Il faut avouer qu’il se pose loin dans l’homme d’action et causeur. Réfléchi, mais avec un mal-être si palpable qu’il s’est renfermé en lui-même. Il se pose beaucoup de questions existentielles sur l’utilité de sa présence auprès des humains. Après tout, à quoi cela sert d’être un ange et être impuissant à tendre la main, à les servir ? Ces humains même qui ont été sa plus grande déception depuis son arrivée sur terre, si désespérants, peu enclins à accepter de l’aide, autant portés à se faire du mal que répandre le malheur autour d’eux ! Même son métier d’avocat ne lui permet pas de rétablir les injustices ni de porter son aide aux nécessiteux. Son état d’associé dans un grand cabinet est loin de lui donner toute satisfaction et peu l’occasion de s’y épanouir. Il désespère de pourvoir justifier un jour son arrivée sur terre. Son âme est toujours en vadrouille en quête de réponses, en quête de causes plus nobles que de défendre des nantis qui ne soucient même pas de leur prochain… Jusqu’à Elle. Sienna, cette femme à l’énergie débordante, au cœur généreux et à l’âme pure est une leçon de vie à elle seule. Il a tant à apprendre d’elle, mais s’en approcher ou la toucher lui envoient un message fort inquiétant. Un phénomène incompréhensible et inédit qu’il n’arrive pas à savoir s’il est positif ou négatif et tant qu’il n’aura pas de réponse, il doit prendre ses distances. En tout cas, c’est ce que lui répète sa raison, mais qu’en-est-il de son cœur ?

Le manque d’elle est dur à supporter, mais l’avoir dans la peau n’est rien à côté des risques qu’il lui fait courir en restant si proche. Sienna est loin de deviner ce qui mijote dans l’esprit de cet homme qui fait bouillonner son sang par sa seule proximité mais, son attitude à coup distante, à d’autre chaleureuse et trop protectrice commence à l’énerver et lui faire perdre ses moyens. Que cache-t-il sous ce masque de froideur ? Est-il humainement possible d’être aussi beau ? est-il ange ou démon ? Sienna aura bientôt sa réponse et pas de celles qu’elle attendait !

Ce troisième épisode sur les Cupidon a été à la hauteur des deux premiers et a comblé mes attentes. Et s’il a répondu à certaines questions, il l’en a soulevé d’autres. Le mystère s’épaissit autour d’eux, autour de leurs ennemis qui ont l’air de se multiplier d’un tome à l’autre. Chaque tête coupée, une autre repousse comme par une magie. Sont-ils condamnés à vivre chaque instant de leur présent, de leur avenir sur le qui-vive ? Connaitront-ils un jour leur vrai ennemi où à passer leur temps à décimer ses sbires ? Un énorme plaisir de retrouver les autres membres du clan Cupidon, surtout, Éros, toujours aussi crâneur et prompte à voler la vedette aux autres pour ne pas changer LOL.

Élon fut un excellent moment de lecture tout en légèreté avec quelques turbulences en cours de route, la juste dose pour renforcer cette romance mâtinée d’un soupçon de paranormal. Mais, je dois vous avouer un petit secret, rien qu’entre nous : si Élon a tenu ses promesses et m’a séduite par le mal-être qu’il porte comme un fardeau, c’est Sienna, qui m’a le plus touchée par son empathie, par sa gentillesse et par son amour pour ses protégés. Son investissement de tous les jours auprès d’eux au détriment de sa vie privée ne peut que forcer mon admiration et sûrement la vôtre aussi.

Bref, vous l’aurez compris, Estelle Every a fait encore du bon travail avec des dialogues enrichis et des situations épiques qui font sourire ou rire à tous les voyages. Alors qu’attendez-vous pour adopter un ange ? Perso, je n’arrive pas à définir lequel est mon préféré. Ils sont tous attachants, très différents de l’un de l’autre certes, mais, ont chacun une belle histoire à raconter, un passé à oublier, des émotions à partager, des atouts indiscutables pour nous toucher en plein cœur.

Ne manquez pas ce 3e de la série qui saura vous séduire autant que les premiers. Merci à l’auteure pour sa confiance et de continuer à nous transporter dans son univers aussi attrayant que magnifique !

Elon