Le reporter et l’écrivaine de romances, qui le collait de Cély Maurilonac en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous invite à découvrir Le reporter et l’écrivaine de romances, qui le collait de Cély Maurilonac ! Ne manquez pas le voyage à la Canorve, il n’y a pas que de la romance dans l’air !

Titre : Le reporter et l’écrivaine de romances, qui le collait

Auteure : Cély Maurilonac

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Deux cœurs brisés pourront-ils à nouveau trouver l’amour ?
Axel est un reporter télé de quarante-cinq ans dont les émissions ont de moins en moins de succès. Angeline est écrivaine de romances, trente-cinq ans, en perte d’inspiration. Leurs chemins vont se croiser pour le pire et le meilleur. Elle va poursuivre ce beau reporter, grognon et pas des plus commodes dans son voyage en Canorve. Avec son bonnet rose, ses couettes, elle cherche à pimenter sa vie et surtout à trouver une nouvelle histoire d’amour à raconter. Pour Axel, c’est le début des ennuis. Et si la Canorve, pays imaginaire aux forêts immenses, aux maisons colorées, aux lacs et sommets enneigés était le meilleur remède pour soigner deux cœurs brisés et leur montrer que l’amour est toujours possible ?

✴.·´¯`·.·★ L’avisdeMya ★·.·`¯´·.✴

Avec un tel titre qui intrigue, je n’ai pas pu refuser la proposition du service presse de l’auteure et me voilà, en train de rédiger mon ressenti sur cette lecture qui m’a fait voyager dans l’inconnu. Un pays créé de toute pièce pour le besoin du scénario auquel aspirait l’auteure mais, il n’est vraiment pas inconnu, il est si familier. Les paysages décrits avec justesse et le climat peuvent être un endroit de l’Amérique du Nord ou de l’Europe du Nord. Par sa jolie plume et ses descriptions parfaitement imagées, j’ai eu l’impression d’y être… Si je ne suis pas adepte des activités en plein air, je suis sensible à la fraîcheur revigorante d’un bon bol d’oxygène et aussi à la beauté généreuse de Dame nature que Cély Maurilonac nous vend comme une carte postale féérique en mâtinant ses mots de poésie.

Axel et Angeline en quête d’un nouveau départ après une blessure de cœur, se retrouvent tous les deux forcés à entreprendre un road-trip à travers toute la Canorve qui les mène tout droit vers leurs destinées. Si rien ne se passe comme prévu, l’attirance entre eux est bien présente et à son paroxysme. Au premier regard, Axel a pris en grippe sa nouvelle partenaire que sa rédaction lui a imposée. À cause d’elle, il risque de tout perdre même, son mantra de ne plus tomber amoureux n’est plus de l’ordre du jour. Si cette femme l’agace au plus haut point, elle l’attire tout autant. S’il essaie de la décourager de continuer le périple, Angeline n’est pas femme à baisser les bras en cours de chemin. Et rien que pour le contredire, elle serre les dents malgré l’épuisement et sa crainte des ours, elle y met du cœur pour aller au bout du voyage. Trouvant le réconfort dans le thé à la menthe dont elle raffole, dans la beauté des vues qui ont conquis la citadine en elle et aussi dans le soutien des nouvelles amitiés qui croiseront sa route.

Étape après étape, leur rapprochement devient de plus en plus inévitable et succomber à l’attrait de ce lien qui se consolide par la force de proximité, de la tension charnelle, n’était plus qu’une option. Mais, certainement une évidence… Jusqu’à ce que les non-dits et les blessures du passé ne viennent briser une relation prometteuse. En effet, le malin diablotin de la jalousie, l’instabilité de leurs émotions, leur manque de confiance en eux, en autrui et l’absence du dialogue mèneront leurs opérations de sape jusqu’au point de la rupture !

Angeline, auteure de romance à succès, souffre du syndrome de la page blanche. Elle a vu dans l’opportunité d’accompagner Axel dans son road-trip l’occasion de fuir la trahison de son mari et de renouer avec l’écriture. qui dit de nouveaux paysages, dit de nouvelle histoire à raconter. Et un endroit aussi romantique que la Canorve ne peut que l’aider à retrouver l’inspiration. Mais, elle ne s’attendait pas à ce que le karma soit aussi retors. Si cet endroit de rêve l’a réconciliée avec l’amour, il a implanté en elle de nouvelles blessures et cette fois-ci, elle ne se relèvera !

Quant à Axel, il se préparait pour sa dernière série d’émissions sur le sport et son choix de la Canorve n’était pas un hasard. Ce pays a quelque chose de magique et y retourner pour une ultime, lui semblait être juste. Jusqu’à ce qu’on lui impose cette romancière en manque qui est venue chambouler son quotidien et balancer ses principes. Lui faire confiance et succomber à ses charmes étaient la pire erreur qu’il n’a jamais commise depuis son ex-femme. Depuis elle, sa vie qui n’avait plus aucun sens est partie en dérive. Leur relation est devenue une série de malentendus qui les faisaient dérailler du bon sens mais, jusqu’à quel point seront-ils capables d’aller pour récupérer cette passion fusionnelle qui les unissait ?

Le reporter et l’écrivaine, une romance ou plutôt, un beau et addictif voyage dans des contrées sublimes. Un bol d’air frais qui vous fera du bien au moral mais, vous fera pester aussi. Si l’âge des protagonistes était une belle promesse de maturité, c’était loin d’être le cas. Leur comportement serait incompréhensible si on ne connaissait pas leur passé … Leurs pétages de plomb étaient d’un borderline, leurs émotions à vif, leurs blessures à l’âme sont si ancrées en eux, au point de ne plus être capables d’analyser leurs sentiments, ni démêler le vrai du faux… Aveuglés par la trahison qu’ils ont subi par le passé, ils ne sont plus aptes à accorder le bénéfice du doute à quiconque et surtout pas à l’amour. Les protagonistes nous prouveront que la maturité et l’amour ne sont pas incompatibles. Quand le cœur est blessé, la raison s’envole emportant avec elle tout leur bon sens .

Vous trouverez dans cette histoire maints quiproquos, des situations qui prêtent à rire, des rebondissements, des panoramas idylliques, des personnages touchants et bien d’autres surprises que vous réserve l’auteure.

Ne manquez pas le voyage à la Canorve, il n’y a pas que de la romance dans l’air !

Merci à Cély Maurilonac pour l’envoi du service presse numérique !

204193506_343745574040813_4041842361515492398_n

L’avis de Charlotte sur Brothers of Death tome 4 – Revenge de Laurie Eschard


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Brothers of Death tome 4 – Revenge de Laurie Eschard publié par Shingfoo éditions, un final explosif !

Titre : Brothers of Death tome 4 – Revenge

Auteur : Laurie Eschard

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  5,99€

Résumé :

Tome 4 et dernier volet de la saga Brothers Of Death.

Devon est enfin libre et blanchi du meurtre de Lexie. Malgré cela, il ne peut contenir sa rage. Il s’était juré de ne jamais devenir un membre du gang familial mais la soif de vengeance est bien trop forte et il décide de prendre les rênes des Brothers Of Death. Désormais, ses choix sont dictés par ce besoin de justice même s’il y risque de perdre celle dont il est tombé amoureux en prison, Violet.
Restera-t-il sur le droit chemin ? Ou la vengeance sera-t-elle bien trop tentante ?

Mon avis :

Devon est enfin sorti de prison. Il est blanchi du meurtre de Lexie, cependant, les dernières révélations l’ont mis dans une rage noire. Alors qu’il s’était juré de ne jamais devenir membre des Brothers of Death, il revoit son jugement et décide d’en devenir le chef.

Tout ce qu’il entreprend, toutes les actions, sont guidées par cette colère et ce besoin de justice. Il est prêt à aller jusqu’au bout, même s’il risque de perdre la femme qu’il aime, la liberté ou la vie. Violet, arrivera-t-elle à lui faire entendre raison ? L’esprit de vengeance, aura-t-elle le dessus ?

Dans ce dernier tome, on découvre un Devon différent. Lui qui s’était apaisé durant son séjour en prison, il devient comme aveuglé par un besoin de vengeance. Il prend des décisions qui risquent de changer la suite de sa vie et pas forcément dans le bon sens !

Violet, malgré toute la bienveillance et la douceur dont elle fait preuve, est très inquiète quant à l’attitude de Devon. Elle ne cautionne pas du tout ses actions.

Devon se retrouve face à « ses frères », les Brothers of Death, sans savoir s’il peut leur accorder sa confiance. Il va devoir faire face à la guerre déclarée entre les Brothers of Death et les Skulls, à des révélations inattendues et bien d’autres surprises, tout en essayant de protéger les personnes qu’il aime.

Dans cet opus, la tension est à son comble. J’ai eu très peur pour Devon ainsi que pour Hudson son petit frère, Alyson sa sœur et pour Violet, qui se trouve mêlée malgré elle a cette vie pleine de danger. L’auteure maintient cette tension jusqu’à la fin du tome, ce qui est le rend très addictif.

Nous retrouvons tout de même dans l’histoire des moments de romance, de douceur et de bonheur qui apporte un équilibre agréable à l’ensemble.

La plume de Laurie Eschard est très fluide, ce qui rend l’histoire encore plus agréable à lire. Les pages défilent sans que l’on s’en rende compte.

Pour faire un bilan de cette saga en quatre tomes, j’ai trouvé que beaucoup d’événements étaient inattendus, l’auteure a su créer la surprise a de multiples reprises. Les personnages sont touchants et émouvants, notamment Devon, qui évolue face aux complications qui ponctuent sa vie déjà loin d’être simple.

Je vous recommande vivement cette saga addictive, pleine de suspense, avec des touches de douceur très appréciable. Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Tu… Tu comptes le tuer ?

 Je grimace. Je n’aime vraiment pas cette idée mais je sais que c’est un scénario qui a toutes les chances de s’offrir à moi. Et pour être honnête, je serais con de louper une occasion car je ne suis pas idiot : c’est soit moi, soit lui.

 – Avec les infos que j’ai données à mon avocat, l’enquête du meurtre d’Alexis a été rouverte. Mais si Blake a été suffisamment malin une fois, il pourrait l’être une deuxième fois. Alors je dois prévoir un plan B, celui qui rajoutera des charges contre lui, de nouvelles charges qui l’enverront directement en taule. Et pour un bon moment.

 À perpétuité de préférence…

 – Alors il va falloir la jouer fine et il va falloir que je trouve des hommes, je reprends.

 – Les Brothers t’aideront. Dès que tu deviendras leur chef, ils seront loyaux envers toi.

 Je secoue la tête.

 – Non, Hudson. Ne confonds pas loyauté et allégeance. Ce n’est pas parce que je deviens leur chef que je dois leur donner aveuglement ma confiance. Certains seront sûrement réfractaires.

 Chrys et James pour commencer, sans compter ceux qui se rallieront à Blake. J’ai conscience que tout ce que j’ignore sur les BOD est une faiblesse. J’ignore de quoi sont faits les mecs que je vais devoir diriger.

 – T’es sûr de ce que tu fais ?

 – Je n’ai jamais été aussi sûr de toute ma vie.

 Hudson hausse les épaules.

 – Si tu le dis.

 Mon frère fixe à nouveau le pare-brise au moment où j’emprunte le petit chemin menant au ranch des Brothers Of Death. Nous remontons l’allée dans un silence de plomb, le même silence glacé qui planait dans les couloirs froids et sans âme de l’ADX Florence. À travers mes doigts agrippés au volant, j’arrive à capter les pulsations de mon cœur qui compriment mon organe.

Just Sex & Tattoos de Mina Zadig aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Just Sex & Tattoos de Mina Zadig. Une belle  balade qui nous vend un amour complexe, né dans l’inconfort de la souffrance mais, si évident, il suffit d’ouvrir les yeux et son cœur pour l’accueillir dans son sein. A ne pas manquer !

41v5Y5SPWeS._SX335_BO1,204,203,200_

Titre : Just Sex & Tattoos

Auteure : Mina Zadig 

Editeur : Editions Addictives 

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

Résumé : Le sexe, c’est bien, l’amour, c’est nul. Thunder est tatoueur, sexy, indépendant et fermement décidé à ne jamais s’engager. Il tient trop à sa liberté ! Camille est vive, joyeuse, lumineuse… et déterminée à ne pas tomber amoureuse. Elle a déjà donné et ne compte pas recommencer ! Alors, même si le désir les consume, s’ils sont incapables de se côtoyer sans se sauter dessus, ils ne sont pas en couple. Hors de question ! Sex friends ? Voilà, c’est parfait, ça ! Pas de sentiments, pas de complications, que du sexe – explosif, tant qu’à faire. Aucun risque de perdre le contrôle, pas vrai ?

★・・・・・・★L’avisdeMya★・・・・・・★

Thunder et Camille sont d’un caractère à l’opposé de l’un de l’autre. Si le premier est mutique et ténébreux, la deuxième est volubile et volcanique. Mais s’il y a une chose qui pourrait bien les réunir, c’est cette blessure qui saigne au plus profond de leurs cœurs malgré, le passage du temps. Tous les deux ont goûté à la trahison, à l’abandon et au rejet. Une blessure qui impacte et régit leurs comportements relationnels avec le sexe opposé. Tous les deux ont exclu l’amour de leurs vies, se contentant de relations éphémères basées sur le charnel… Jusqu’à leur rencontre !

Au premier regard, ils se sont attirés, ignorés, ils ont succombé, se sont blessés… pour reprendre de plus belle ce jeu du chat et de la souris qu’ils maîtrisent si bien. Et au lieu de se quitter en bons amis, ils ont continué à se tourner autour… Un cercle vicieux à se taper l’un sur l’autre là où cela fait très mal… car, ils ne peuvent, ni savent faire autrement… Thunder et Camille est une évidence et si cette dernière a intégré cette réalité, douloureuse soit-elle, le premier vit dans le déni. Même en papillonnant d’une fleur à l’autre, Camille s’est inscrite dans son ADN et son envie d’elle ne quitte plus ses pensées. Il ne peut pas résister au pouvoir de son charme auquel il est assujetti mais, faire face à ses sentiments est dangereux pour son âme toujours en colère. Et dangereux pour son cœur qui n’a pas encore guéri de la défection de sa mère ni de la trahison de son premier amour ! C’est plus facile de s’afficher avec ses nouvelles conquêtes quitte à la blesser dans son amour-propre que de s’avouer amoureux…

Mais le voyage qu’ils partageront au Québec va tout remettre en perspective. Il se pourrait que des révélations changent le cours de leur relation et que l’accueil chaleureux du peuple Abénaquis adoucisse autant la colère que faire fondre les blocs de glace que Thunder a érigés autour de son cœur pour se protéger d’éventuelles douleurs. Ne vous y trompez pas, si Thunder admet enfin ses sentiments et partagent un peu plus ses pensées et ses émotions, il ne se transformera pas en quelques jours en Roméo qui part à la conquête de sa Juliette… Ce natif de la tribu des Abénaquis restera fier, dans la retenue et ne changera d’un iota jusqu’à rendre Camille aussi folle que résignée. Car, c’est comme cela qu’elle l’aime et ne le voudrait autrement !

Just Sex & Tattoos, une belle romance certes et sensuellement torride en plus, mais c’est aussi un voyage pour découvrir une autre culture, de nouvelles croyances et un autre peuple. Un voyage entre Paris et sa bruyance et la quiétude des paysages de ces contrées lointaines dans lesquelles Mina Zadig nous a embarquées et conquises. Une histoire avec des rebondissements qui font l’effet du yoyo. L’auteure s’est joué de nos émotions tout le long des pages nous imprégnant des hauts et des bas, d’autant de positif que du négatif, de rire et des larmes.  La complexité des personnages est un plus qui a donné à l’histoire un tournant plus épicé et explosif. Si le comportement parfois puéril de Camille et ses pétages de plomb à toutes les sauces m’ont agacée à maintes reprises, celui de Thunder donnait envie de le claquer (Comprenez-moi, mon cœur romantique n’a pas supporté pas ses attitudes volages 😤).

Toutefois, au fil des pages, on apprend à les connaître, à les apprécier, à les aimer… Leurs histoires passées nous touchent et je dois avouer que le petit bonus du point de vue de Thunder m’a totalement séduite si des fois il me restait le moindre ressentiment envers lui. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, tous ont rempli leurs rôles de nous divertir et chacun à sa manière. Les amitiés qui se resserrent de plus belle, des amours qui naissent au détour d’une page, d’un chemin, d’une conversation, entre deux tattoos… L’amour et qu’importe l’âge est aussi un message fort qu’elle véhicule car, quand on aime, on a toujours vingt ans comme le dit justement le proverbe.

Bref, ne ratez pas le rendez-vous de cette belle balade qui nous vend un amour complexe, né dans l’inconfort de la souffrance mais, si évident, il suffit d’ouvrir les yeux et son cœur pour l’accueillir dans son sein.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse en papier. Une couverture de malade qui est un premier atout pour déguster cette histoire aussi sexy qu’explosive à sa juste valeur !

mina

Sunshine de D.C Raeshu chez Jenn Ink éditions


Hello les étoiles, je vous partage mon avis sur Sunshine, une novella MM de D.C Raeshu qui parle de reconstruction et de seconde chance. Elle raconte les premiers émois d’un amour secret et ses déconvenues. Elle parle aussi d’amitié déçue et de mal-être après le rejet. Une nouvelle pleine d’émotions et d’une douceur attendrissante

Titre : Sunshine 

Auteure : D.C Raeshu 

Editeur : Jenn Ink éditions 

Genre : Young Adult MM

Novella : 70 pages

Broché : Lien d’achat

Résumé : À dix-sept ans, jugé et rabaissé par ses amis, Heliel avait fait de son mieux pour tenir bon. Il avait vraiment essayé, il avait tout fait pour maintenir sa place dans son petit groupe d’amis. Même lorsque Léo, son meilleur ami et amour de toujours entame une nouvelle relation et se détourne de lui. Heliel s’efforce de sourire malgré son cœur brisé. Arrivera-t-il à surmonter cette épreuve ?

★・・・・・・★L’avisdeMya ★・・・・・・★

Heliel, Tyler et Léo ont toujours formé un trio inséparable. Leur amitié semblait indéfectible et à jamais… Jusqu’à l’arrivée de Yannick et d’Andy qui ont bousculé les habitudes de la petite bande. Les duos se sont formés laissant Heliel en dehors de cette bulle, accentuant le mal-être palpable qui le rongeait. Et pour cause, au sein de cette amitié, ce jeune garçon était le maillon faible, celui dont ne faisait pas cas. Autant ses deux potes étaient beaux et populaires autant lui, était introverti, effacé, la « tête de canard » comme on le surnommait. Mais en dépit de la blessure qui tenaillait son cœur, il a toujours affronté cette douleur avec le sourire. Heliel était un solitaire que même au sein de sa bande, il se sentait seul. Son amour secret pour Léo a été sa joie et sa souffrance à la fois, surtout depuis que ce dernier s’est mis en couple avec Yannick.

Heliel n’a jamais été invité aux fiestas organisées par ses camarades mais, la seule fois où ses amis l’ont inclus dans l’une de ces invitations, c’était la fois de trop. Celle où sa peine va atteindre son paroxysme. L’humiliation de ce jour l’a marqué, approfondi son malaise, a attisé sa méfiance envers les hommes et l’a dégoûté de l’amour.

Deux ans plus tard, à l’université, Heliel va réapprendra à être lui-même, à s’accepté, à vivre sans les sobriquets dont il était souvent la cible. Il va redécouvrir l’amour, le vrai. Celui qui apaisera sa peine, lui fera reprendre confiance en lui et ne le blessera point. Grâce à Jin, il apprendra à sourire et à recoller les morceaux de son cœur brisé. Ce gars mutique à l’allure de bad boy a réussi à panser ses blessures, à colmater ses failles, à le réconcilier avec lui-même et avec son passé douloureux. Grâce à lui, il se sent mieux dans sa peau. Sans aucun doute, c’est lui la seconde chance que le destin vient de lui offrir. Et pour mieux construire son futur, l’heure est venue de raccommoder les pans du passé.

Sunshine, une novella MM qui parle de reconstruction et de seconde chance. Elle raconte les premiers émois d’un amour secret et ses déconvenues. Elle parle aussi d’amitié déçue et de mal-être après le rejet. Une nouvelle pleine d’émotions et d’une douceur attendrissante. Malgré la peine qu’on ressent pour le personnage clé, D.C Raeshu a réussi à instaurer un climat doux, un moment plein de bienveillance grâce au personnage d’Heliel, qui n’avait que courage, optimisme et sourire, factice soit-il, pour répondre au rejet et aux premières désillusions que la vie a mises sur sa route. Bref, un bon moment de lecture à découvrir !

Merci à l’auteure pour l’envoi du service presse !

Sunshine

L’avis de Charlotte avis sur My Instructor de Marion Laurent


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur My instructor de Marion Laurent aux Editions Addictives : une romance addictive !

Titre : My instructor

Auteur : Marion Laurent

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il doit la former au combat… mais rêve de la former au plaisir.

Quand Emma rejoint l’armée, elle ne s’attend pas à tomber sur celui qu’elle a tour à tour considéré comme un frère, comme un pur fantasme puis comme un parfait enfoiré !
Malheureusement, impossible de l’éviter : Jake est son instructeur, chargé de la former au combat.
Forcée de cohabiter avec lui, Emma se promet au moins une chose : lui faire regretter de l’avoir abandonnée des années plus tôt.
Mais Jake ne la regarde plus du tout comme quand elle était gamine, et la tension grimpe en flèche…
Pourtant, ils ont un passé commun et des rapports hiérarchiques qui leur interdisent tout rapprochement.
Vont-ils réussir à mener le combat le plus compliqué de tous pour réprimer l’attirance qui grandit entre eux ?

Mon avis :

Emma, c’est fixé un objectif et compte bien l’atteindre. Pour cela, elle rejoint l’armée. Cependant, elle ne s’attendait pas à tomber sur Jake avec qui elle a vécu comme s’il était son frère, puis, qu’elle a considéré comme un fantasme hors d’atteinte, pour enfin le voir comme le dernier des connards.

Elle ne va pas avoir d’autres choix que de le voir au quotidien, car Jake est son instructeur : chargé de la former au combat. Elle compte bien lui faire comprendre toute la colère qu’elle ressent pour lui désormais.

Jake ne s’attendait pas non plus à voir revenir dans sa vie Emma, qui n’était qu’une adolescente la dernière fois qu’il l’a vue. Il se trouve, aujourd’hui, face à une femme magnifique qui a le don de faire monter la tension en lui.

Malgré cette attirance, leur passé commun et les rapports hiérarchiques sont d’énormes freins à quelconque rapprochement.

Emma est une jeune femme de 19 ans, qui n’a plus rien à perdre. Elle garde un objectif en tête et elle est déterminée à l’accomplir, même si pour cela, elle doit faire face à Jake et à tout ce qu’elle a pu ressentir pour lui que ce soit positif ou négatif.

Jake de son côté va voir son passé resurgir avec l’arrivée d’Emma et il se retrouve face à ses erreurs. Il va tout faire pour arriver à se faire pardonner par Emma.

J’ai adoré la tension entre eux, ce lien invisible qui les unit malgré la distance et les rancœurs. J’ai été très touchée par les deux personnages qui ont tous les deux des vécus hors du commun et des personnalités fortes.

Je suis rentré très rapidement dans cette histoire sans réussir à la quitter. En effet, il se passe beaucoup de choses lors de cette formation pour Emma comme pour Jake. Au fil conducteur qu’est la relation entre les deux personnages principaux, se greffent plusieurs petites angoisses ou grosses frayeurs et un suspense prenant.

Mon cœur, c’est serré à plusieurs reprises. J’ai eu peur pour Emma et de la peine pour eux deux. J’ai trouvé très agréable certains personnages secondaires.

La plume l’auteure, que j’avais découverte dans des précédentes romances, est toujours aussi agréable et fluide. Marion Laurent m’a vraiment transportée au cœur de cette histoire, comme si je m’y trouvais. Je vous recommande vivement cette belle romance.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Je t’ai eue, me dit Jake avant de fondre sur ma bouche pour un baiser passionné.
Bon sang que ça m’avait manqué.
Jake me mord la lèvre inférieure puis il revient à la charge, invitant ma langue à danser avec la sienne. Un gémissement gronde dans ma gorge, mais il m’intime le silence.
– Chuuuuuut, me murmure-t-il, faisant exploser le compteur de mon excitation.
Une chaleur inattendue m’envahit alors qu’il ne doit pas faire plus de deux degrés. Il défait mon pantalon rapidement et retire mes chaussures d’un geste impatient. Je me retrouve nue au milieu de la forêt et je croise les doigts pour que personne ne nous surprenne.
D’un mouvement, je déboutonne son pantalon et le baisse suffisamment pour avoir accès à ce qui m’intéresse. Malgré le froid, je découvre son érection et je souris. Une lueur brille dans ses yeux quand il me voit m’asseoir sur lui. Je le guide à l’entrée de mon sexe puis m’empale pleinement sur lui. Pas de préliminaire aujourd’hui. Nous n’avons pas le temps et il fait trop froid.
Je rejette la tête en arrière et ondule mon bassin pour augmenter le plaisir. Jake attrape mes fesses et m’accompagne dans mes mouvements. Je le sens grossir en moi. C’est si bon. La nuit nous enveloppe et le froid n’a plus aucun effet sur nos corps à moitié dénudés. Seuls notre amour et notre désir ont de l’importance. J’accélère la cadence puis dans un ultime élan, l’orgasme me cueille et expose dans mon corps tout entier. Jake ne tarde pas à me rejoindre et je m’écroule sur son torse, comblée.
– Ça ne comptait pas, n’est-ce pas ? demandé-je en relevant la tête après quelques secondes.
– C’est-à-dire ?
– Je suis toujours dans la course ?
Jake sourit et m’embrasse.
– Oui, plus que jamais.

L’avis de carine sur I love the way you lie, un roman de Max L.Tilliac Chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ I love the way you lie ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Max L. Tilliac

Genre : Romance MM

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.00€

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Lorsqu’une amitié censée indéfectible bascule dans une haine brûlante, cela peut conduire à bien des dérives.

Andrew et Shawn sont inséparables depuis la maternelle, complices à la vie, à la mort. Jusqu’au jour où les sentiments d’Andrew pour Shawn se teintent d’une nuance tout sauf fraternelle et qu’une tragédie anéantisse leur univers.

Trois ans plus tard, à leur entrée en terminale, Andrew est devenu la victime préférée d’un Shawn qui n’a plus rien à voir avec ce gamin taquin qu’il était.

Le roi du lycée, sportif accompli, harcèle son ancien meilleur ami, tente tout pour le briser. Coups bas, trahisons, manipulation et jalousie sont ses armes favorites.

Mais l’arrivée d’un nouvel élève perturbe cette spirale infernale. Andrew se révèle et le pouvoir pourrait changer de camp.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Shawn et Andrew se connaissent depuis toujours. Leur amitié a été comme un coup de foudre à peine âgé de cinq ans. Une amitié qu’ils pensaient indestructible tant elle était fusionnelle. Ils étaient chacun la lumière de l’autre, leurs forces, encore plus lorsque la bande de Cody les traitait de lopettes. Qu’importe tant qu’ils étaient ensemble et s’amusaient à faire les 400 coups. Mais à l’adolescence tout bascule. Shawn entre dans une spirale de mal-être qui le fait sombrer chaque jour un peu plus. Sa vie devient un véritable enfer. Rongé par la culpabilité, les remords et ses sentiments qui le dégoûtent plus que tout, il a un besoin impérieux de s’élever le plus haut possible, être le centre d’attention et réussir coûte que coûte pour éviter de sombrer encore plus dans ses ténèbres. Mais hors de question qu’Andrew ne sombre pas avec lui. IL est le déclencheur de son enfer, alors pour le punir, il va provoquer le sien. Insultes, violences, coups-bas, mis à l’écart, Andrew supporte tout avec une force et un flegme à toute épreuve. Il est loin d’être masochiste, mais tant que cela vient de Lui… il peut tout endurer. Tant qu’il le harcèle, c’est qu’il lui porte de l’attention… Tant qu’il le voit chaque jour, il peut continuer à fantasmer sur ses sentiments qui n’ont jamais fléchi. Mais à l’aube de cette dernière année de lycée, un nouvel élève pourrait bien mettre à mal tout ce pour quoi Shawn a œuvré pendant ces années et peut-être lui permettre d’ouvrir une nouvelle porte sur son avenir…

De l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas comme on dit, mais la réciproque est aussi vraie. À moins que ce soit l’amour qui crée la haine ?

Avec I love the way you lie, Max L. Tilliac joue de sa plume avec virtuosité pour nous mettre les nerfs à vif et jouer avec nos émotions. Il nous emporte dans la vie de ces deux adolescents qui se détestent autant qu’ils s’aiment et dont l’un aime tant détester l’autre tout simplement, car il l’aime mal. Une romance poignante et bouleversante qui m’a tiré à maintes fois des larmes. Une romance qui touche en plein cœur avec des thèmes de société sensibles qui percutent, nous malmènent et aux protagonistes attachants, magnifiques et tellement émouvants. Max L. Tilliac a su faire la balance entre le côté sombre et la lumière pour nous faire passer son message dans l’émotion. Car on ne peut qu’en ressentir fasse à cette violence, mais surtout, face à ce qui la déclenche et nous montrer également que chacun peut trouver sa lumière, même dans l’obscurité. Et c’est avec des retours dans le passé que l’auteur va nous ouvrir le cœur de ces adolescents à plusieurs périodes charnières de leurs vies. Des moments clés qui nous permettront de ne pas juger et comprendre les comportements malsains de Shawn qui souffre tellement, mais aussi ceux d’Andy qu’on aimerait applaudir de la manière dont il assume sa vie et la force qu’il tire de tout ça. Le secouer aussi parfois, mais à quoi bon… L’amour a ses raisons que la raison ignore, et ce garçon a une si belle âme. Un cœur si grand, si beau. Et il sait que le destin ne les a pas rapprochés pour rien… Plus que des amis/ennemies, ils sont des âmes sœurs. Mais comment faire face aux sentiments qui vous animent lorsque les dits-sentiments ravagent votre existence et qui vous êtes ? Lorsque la passion qui vous unit est plus dévastatrice que bénéfique ?

L’affirmation de soi chez les jeunes homosexuels est encore très difficile de nos jours malgré que les barrières tombent peu à peu… Et dans I love the way you lie, l’auteur nous met face à deux adolescents qui vont la vivre différemment. On ne pourra que constater que l’environnement familial y est pour beaucoup dans l’acceptation. Je suis si admirative des parents d’Andy. Si tous les parents pouvaient être comme eux, peu importe les préjugés des autres, même si cela fait mal, on ne peut qu’être assez fort pour avancer lorsque ceux qu’on aime nous considèrent comme « normal ». Et a contrario, on voit bien la descente aux enfers du côté de Shawn qui se dégoute autant qu’il peut dégouter les autres. Combattre qui on est vraiment, se détester au point de se vouloir du mal, car l’homosexualité nous met automatiquement dans une case à part ?

Non, être homo n’est pas une tare et encore moins une maladie. Cette différence qui fait peur et qui rend les gens idiots face à ce qu’ils ne connaissent pas, qui ne leur ressemblent pas, n’en est pas une. L’amour est universel et unisexe. Aimer les hommes ne fait pas de vous des « pédés ». Non les garçons, vous n’êtes pas « pédés » vous êtes des hommes amoureux. Soyez fiers de l’être, assumez-vous et surtout aimez-vous. Votre partenaire, comme vous-même. Votre sexualité n’est qu’une partie de vous, vous êtes qui vous êtes et qu’importe ce que les autres en pensent, l’important est d’être vous-même et heureux. Être Gay ne doit pas vous empêcher d’être Gaie. Voilà le message de Max L. Tilliac dans cette magnifique romance qui nous montre toute la méchanceté humaine face à la différence, ainsi que ses conséquences qui peuvent aller beaucoup trop loin, voire, irréversible…

I love the way you lie, une magnifique cover… Un titre, une chanson qui ne pouvait pas mieux coller à ce sublime récit qui a su me toucher en plein cœur, tant la sensibilité de l’auteur est palpable dans ses mots et qui j’espère, saura vous toucher également. La plume de Max L. Tilliac est très fluide, parfaitement imagée et très percutante malgré quelques répétitions et le fait que j’aurais voulu avancer plus vite pour les retrouver dans leurs vies adultes. Mais est-ce des longueurs ? Ou ma seule envie de ne plus les voir souffrir et de les retrouver heureux ? Mais peuvent-ils seulement l’être un jour ? À vous de le découvrir 😉

  Un grand merci à Black Ink éditions pour m’avoir permis de découvrir ce nouveau roman de Max L. Tilliac en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Une dernière année à passer dans cette jungle où je suis, disons-le clairement, un insecte. Il y a les populaires et les impopulaires. Je fais partie de la seconde classe. Elle regroupe les intellos, les geeks, les marginaux. Mais moi, j’appartiens à une espèce spécifique : le gars un peu chelou et isolé. Ce n’est pas un choix, plutôt une simple répercussion de l’enchaînement de situations merdiques.

Pour autant, je me suis habitué à être à part. Les autres m’importent peu. J’ai appris à vivre de cette manière, mon nouveau leitmotiv m’y aidant : dans exactement trois cent huit jours, je dirai adieu à ce trou paumé et à tous ses habitants que je déteste. Un poil mélodramatique, mais je considère que cela participe à mon charme. Je crois que si je n’avais pas eu ce tempérament à tout prendre au second degré, ça fait quelque temps que je me la serais joué à la Anna Becker1.

Au lieu de jacasser, je ferais mieux de me mettre en route plutôt qu’attendre bêtement devant le bâtiment, mon vélo entre les mains. Je traverse la route après avoir vérifié qu’un imbécile ne déboulera pas à toute allure, mais ma poisse légendaire me rattrape : un putain de connard surgit de nulle part dans un 4×4 rouge flamboyant. Le choc sera violent. Peut-être moins que l’est cette chienne de vie.

K2000 pile à l’instant où je suis convaincu de vivre mes dernières secondes.

L’avis de Charlotte sur Lié par la loi : Des hommes d’honneur #2 de SE Jakes


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Lié par la loi : Des hommes d’honneur #2 de SE Jakes publié chez Juno Publising France : une romance érotique MM.

Titre : Lié par la loi : Des hommes d’honneur #2  

Auteur : SE Jakes

Genre : Ménage MM érotique

Editions : Juno Publishing France

Ebook : 5,49 €

Résumé :

Le seul homme qu’il ne peut oublier est celui dont les souvenirs pourraient tous les détruire.

Après la disparition du seul homme en qui il avait confiance, il a fallu dix ans à Law Connor pour se lancer dans une nouvelle relation. Le problème, c’est qu’au moment où il est enfin prêt à laisser le passé derrière lui, ce dernier reprend le dessus d’une manière plus qu’hostile.

À l’époque où ils étaient adolescents, Styx était le garçon sans mémoire. Lui et Law étaient toujours là l’un pour l’autre, jusqu’à ce qu’il soit obligé de partir pour protéger Law. Désormais agent de la CIA, il a enfin découvert qui il est.

Le détective Paulo McMannus a presque réussi à aider Law à oublier son amour perdu lorsque Styx revient dans leurs vies. Mais il n’est pas question pour Paulo d’abandonner son amant sans se battre.

Soudain, Law se retrouve en cavale avec Styx, l’homme qui peut encore le mettre à genoux… et avec Paulo, l’homme qui l’a ramené à la vie. Et le pire ? Il ne peut pas choisir entre les deux. Et il a de plus en plus de mal à se rappeler pourquoi il devrait le faire.

Mon avis :

Law a du mal à faire confiance et à s’attacher à un homme depuis que son premier amour Styx est parti sans prévenir. Dix ans après, il a toujours du mal et au moment où il commence à percevoir un changement en lui, le passé revient. Styx est désormais agent de la CIA, il est de retour pour protéger Law et Paulo, le nouvel amant de Law, par la même occasion. Paulo ne compte pas voir tous ces efforts envers Law anéantis à cause du retour de Styx et compte bien se battre pour garder son amant.

Law se retrouve coincé avec Styx l’homme dont il était amoureux et qui a encore beaucoup d’influence sur lui et Paulo l’homme qui commence à lui faire redécouvrir l’amour. Il ne veut pas et ne peut pas choisir entre ces deux hommes et plus le temps passe pull se demande pourquoi il devrait faire un choix !

Dans ce roman, écris à la troisième personne, nous suivons l’évolution de ces trois hommes : Law alias LC, que nous avions rencontré dans le précédent tome Lié par l’honneur. C’est un homme qui a du mal à avancer, à trouver sa place, car sa tête et son cœur sont toujours orientés vers son premier amour Styx.

Paulo est inspecteur de police, il tente tant bien que mal d’aider Law a avancer et oublier son amour perdu. Il lui arrive petit à petit cependant, il est difficile pour lui de voir réapparaître Styx dans la vie de Law. Il ne sait plus trop comment se positionner face à ces deux hommes dont l’amour et l’attirance sont flagrant.

Styx quant à lui s’est absenté longtemps, car son passé est dangereux et il souhaite protéger ceux qu’il aime ou plutôt celui qui l’aime : Law. Il voudrait pouvoir laisser Law à son bonheur avec Paulo, mais l’attirance qu’il a pour cet homme est tellement fort qu’il ne peut que se rapprocher de lui.

Les trois hommes, contraints de vivre ensemble pour échapper aux dangers, vont devoir trouver un équilibre.

J’ai aimé cette romance, les personnages ont tous un vécu touchant. L’histoire est bien menée avec de l’amour et du suspense, cependant, je n’ai pas réussi à vivre pleinement les émotions qui pourtant sont présentes, peut-être est-ce l’écriture à la troisième personne qui m’a gêné et qui met de la distance envers le ressenti des personnages.

J’ai tout de même passé un très bon moment avec eux, la plume de l’auteur est agréable, bien quelques tournures de phrase m’aient demandé plusieurs lectures. Ce ménage MMM vous tiendra chaud, car la tension entre les personnages est palpable et elle ne manque pas de scènes explicites.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour ce service presse.

Extrait :

LC le suivit à contrecœur dans la réserve du restaurant, près du parking. Et même s’il faisait aussi noir qu’en plein milieu de la nuit dans l’arrière-salle du restaurant, LC connaissait l’homme, et il pouvait pratiquement voir ses cheveux blond foncé, plus longs qu’auparavant, et ses yeux qui ne manquaient jamais de l’hypnotiser, ainsi que ce corps dur, et son sexe encore plus dur qui l’avait sondé un peu plus tôt.

LC savait ce qui l’attendait, et il était incapable de l’arrêter. Et lorsqu’il commença à passer devant Styx, ce dernier le laissa d’abord partir, puis le poussa ensuite violemment contre le mur près de la porte.

— Es-tu avec ce type ? chuchota-t-il dans le cou de LC.

LC aurait voulu lui dire de ne pas faire ça. Mais au lieu de cela, il répliqua :

— Son nom est Paulo. Et depuis quand t’inquiètes-tu de mes habitudes de drague ?

— Je me suis toujours inquiété pour toi.

— Le fait de ne pas appeler ou ne pas envoyer de message est un bon moyen de le montrer.

— C’est comme ça que ça doit se passer.

Comme ça que ça doit se passer… le fait de ne pas utiliser le passé signifiait que c’est ce qui arriverait encore une fois, une fois que Styx aurait fait ce qu’il devait faire ici.

— Que se passe-t-il exactement ici, si grave que la CIA doive y être impliquée ?

— Je ne peux pas te le dire.

L’avis de Charlotte sur US ARMY : protection très rapprochée de Sophie Philippe


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur US ARMY : protection très rapprochée de Sophie Philippe publié par Shingfoo éditions

Titre : US ARMY : protection très rapprochée

Auteur : Sophie Philippe

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Quand Harper se retrouve devant le Pentagone, ce n’est pas pour être envoyée encore à l’autre bout du monde, dans un pays hostile en pleine guerre… Non, cette fois, le destin a décidé de la propulser dans un tout autre environnement.

Les Hamptons, un manoir, un milliardaire, pour une mission de protection.

Ce qui s’annonçait comme un travail d’un ennui mortel va s’avérer être la mission la plus importante de sa vie…

Liam est un homme d’affaires tout ce qu’il y a de plus intransigeant et odieux. Pour couronner le tout, il est bien décidé à ne se plier à aucune règle et à en faire voir à la jeune militaire de toutes les couleurs !

Le protéger devient alors mission impossible, mais elle n’a pas le choix, elle doit réussir sa mission coûte que coûte. Elle ne sait plus quoi faire pour lui faire entendre raison !

A moins de tenter une autre approche avec l’entrepreneur…

De très, vraiment très près…

Mon avis :

Harper est une femme d’action, habituée à être envoyé en opération militaire dans des pays hostiles, en pleine guerre. Alors, quand elle se retrouve au Pentagone et qu’on lui annonce que sa prochaine mission sera d’assurer la protection d’un milliardaire dans un manoir, c’est une grosse surprise et elle est loin d’en être heureuse.

L’homme qu’elle doit protéger est intransigeant, mais surtout bien décidé à ne respecter aucune des règles mises en place pour sa sécurité. Harper voit donc sa mission se compliquer, cependant, elle met un point d’honneur à réussir bien qu’elle ne sache plus quoi faire pour faire respecter ses décisions.

Harper est déterminée. Lorsqu’elle est au travail sa mission passe avant tout le reste, sa vie propre comprise. Protéger cet homme, alors qu’elle ne le supporte pas, est indispensable. Elle compte bien réussir sa mission même si pour ça, elle doit le surveiller de près très près.

Nous découvrons la jeune femme au fil des pages avec ses blessures physiques et psychologiques, ce qui la rend très attachante. Liam, le milliardaire à protéger, est insupportable au premier abord, mais on le découvre, lui aussi progressivement, il cache des côtés touchants. L’alternance des points de vue et les flash-backs apportent une vision globale des sentiments et des situations vécues par les personnages.

D’autres personnages ont beaucoup d’importance dans cette romance, ils sont tout aussi attachants que les personnages principaux. Notamment Ethan, qui fait naître des doutes en Liam et des situations amusantes.

J’ai adoré trouver une femme dans le rôle de protecteur et l’homme ayant besoin de protection.

C’est une romance qui ne manque pas d’action, avec des scènes bien décrites pour que nous puissions en profiter pleinement.

Avec ce roman, j’ai découvert la plume fluide et agréable de l’auteure, Sophie Philippe. Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je le fusillai du regard alors que ma respiration devenait irrégulière. Coleman repoussa lentement les mèches de cheveux qui me retombaient sur le visage, le regard impassible.

– Allons, Chaton…

– Ne m’appelez pas comme ça.

Il balaya ma remarque d’un revers de la main avant de la poser sur ma hanche avec négligence. Je lui frappai le poignet mais il remit sa main au même endroit sans se démonter.

– Le discours pour votre pétasse vaut aussi pour vous, Coleman.

– Je vous ai dit que ma pétasse, c’était vous.

– Vous allez prendre un coup de poing bien mérité.

– Essayez donc, ricana-t-il.

– Tentez-moi, répondis-je sur le même ton.

Il sourit avec insolence en se rapprochant de moi, son corps effleurant le mien par intermittence.

– Je pourrais vous faire vous sentir belle et désirable, Harper Reeves…

– Vous… avez écouté ma conversation ?! dis-je, estomaquée.

– J’étais derrière vous, admit-il sans honte.

J’entrouvris les lèvres sans être capable de lui renvoyer une seule réflexion au visage. Mais pour qui tu te prends, connard ?! Ma conscience me hurlait de lui envoyer mon poing dans la tronche mais mon corps refusa de bouger. Je posai ma main sur la sienne et essayai de le repousser en reprenant une expression neutre. Il secoua sèchement la tête en rompant le peu de distance qui restait entre nous.

Ugly Ronney de Sandra Kiss en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Ugly Ronny de Sandra Kiss. Une agréable lecture qui ne manque ni de suspense ni de rebondissements ! Avec les Khan, le danger n’est jamais loin et l’histoire d’amour entre deux personnages qui vivent dans deux mondes diamétralement opposés apporte son lot d’émotions.

Titre : Ugly Ronney

Auteure : Sandra Kiss

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romantic-suspense 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Ronney est une jeune femme introvertie au physique disgracieux. Elle vit très modestement dans un des quartiers les plus pauvres de Sheryl Valley, une ville gangrénée par la mafia au sud de la Californie. Sans diplôme, elle travaille dur dans le restaurant de ses parents et double des films d’animation pour enfants, le week-end. Comme le veut la tradition, le jour de son vingt-cinquième anniversaire, elle reçoit un gage de la part de ses cousins : elle doit se présenter aux portes d’une célèbre demeure. Les Khan traînent une sulfureuse réputation à cause de leurs liens supposés avec la mafia. Si Ronney pense assez vite gagner la sortie, Camilia, la matriarche de cette famille, la retient. Le fait que la jeune femme ne corresponde pas aux canons de la mode et de la beauté l’intéresse. Elle lui propose de devenir l’assistante personnelle de son fils aîné, Yeraz, avec un salaire mirobolant à la clef. Ronney ne peut pas refuser. Une seule règle est à respecter pour garder ce travail : ne pas tomber amoureuse de Yeraz. « Facile, pense Ronney » Mais si le destin en décidait autrement ?

Ugly Ronney est une romance dont les héros rentrent dans la galerie des amants légendaires.

**•.¸♥¸.•*´💖L’avisdeMya💖´ *•.¸♥¸.•**

Ronney est une jeune fille timide, manquant de confiance en elle et si on lui avait dit qu’un jour elle tiendrait tête et mettre à genou un dangereux chef de la mafia, elle en aurait sûrement ri. Et pourtant… Le jour de ses vingt-cinq ans est à marquer de fer. Comme le veut la tradition dans sa famille, ses cousins l’ont mise au défi de se présenter à la porte des Khan, une richissime famille dont la réputation dangereuse est associée à la mafia, suspectée de malversations et de crimes crapuleux. Mais à sa grande surprise, au lieu d’être trucidée de déranger les habitants de la magnifique villa, elle a été réquisitionnée pour assister Yeraz, le chef de la famille et par la même occasion, jouer à l’espion pour le compte de la matriarche ! Si Ronny aurait dû y réfléchir à deux fois avant d’accepter ce travail un peu douteux et pour lequel elle n’est pas qualifiée, la paie a été un argument de taille qu’elle ne pouvait refuser ! Camille a cru avoir trouvé la perle rare, celle que son fils ne mettra jamais dans son lit mais, sans compter la perversité de son héritier. Si sur le papier, Ronny n’avait aucun atout pour séduire Yeraz, elle a dû vite déchanter. Au premier regard, l’énigmatique Khan a été sous le charme de cette fille mal fagotée et au physique ingrat. Mais sa détermination, son silence apaisant, son caractère volcanique quand il faut et l’absence de peur de lui ont attisé sa curiosité de mieux la connaître. Et ce qu’il a découvert sous le masque lui a donné l’envie d’ébrécher sa carapace, de la provoquer mais, aussi de plus qu’une nuit sans conséquence. Malheureusement, pour lui, si le désir est bien présent dans le regard de Ronny, elle se cache derrière l’unique règle sine quoi non pour qu’elle préserve son boulot… Yeraz n’est pas habitué à ce qu’on se refuse à lui et baisser les bras devant une rebuffade n’est pas du tout son genre… Si au début, elle n’était qu’un défi pour contrarier les projets de sa mère, rapidement, Ronny lui est devenue indispensable et pas seulement en tant qu’assistante personnelle. Pour elle, il remuera ciel et terre, risquera ses alliances et scellera de nouvelles ententes pour la protéger. Mais ira-t-il jusqu’à renoncer à l’héritage familial pour la garder auprès de lui ?

Ugly Ronny, un titre un peu réducteur, mais choisi à juste raison, car il reflète ce que l’héroïne subit à cause de son physique. Et moche est le moindre des quolibets qu’elle entend à longueur de journée. Le regard de sa famille envers elle la blesse mais, elle donne le change, car elle n’aime pas attirer l’attention sur elle. Pourtant, elle n’est pas la dernière à donner un coup de main quand cette même famille a besoin d’elle. Trahie par les siens et surtout pas sa propre mère quand son fiancé l’a quittée pour sa belle et « garce » de cousine. Son seul soutien est son papa qui lui apporte un semblant de réconfort… Et aujourd’hui, elle peut compter sur Yeraz pour lui sauver la mise quand elle manque de s’effondrer ou quand son amour-propre est atteint de la pire des façons. Ronny n’est pas qu’un physique ingrat et cela la famille Khan l’a vite intégré. Son intelligence, sa compétence, son dynamisme ainsi que sa gentillesse, sa générosité et son caractère affirmé ont gagné les cœurs de tous les membres de la famille censée ne pas en posséder. Les apparences sont souvent trompeuses et cela se vérifie encore une fois avec les Khan qui lui ont apporté plus que ce que sa propre famille ne lui a jamais donné.

Le personnage masculin gardera tout son mystère tout le long de la lecture. Yeraz est quelqu’un de très secret, toutefois, ses actes parlent pour lui, ils nous dévoilent le chef dangereux et ambitieux, celui qui est prêt à tout pour préserver son patrimoine et accroitre ses acquis et peu importe les moyens dont il usera. Mais en la présence de Ronny et auprès de ses sœurs, on entrevoit l’homme. Tout simplement l’homme lambda, avec ses failles et ses faiblesses. Et sa faiblesse, c’est sa famille qu’il protègera au détriment de sa vie. Et aussi ce nouvel amour qui baigne son cœur de lumière. S’il est sa faiblesse, il est aussi sa force. Il lui donnera le boost pour changer, d’être meilleur, d’aller enfin au bout de ses rêves bien enfouis sous le bon vouloir de l’héritage qu’il se devait en prendre le règne !

Ugly Ronny, une agréable lecture qui ne manque ni de suspense ni de rebondissements ! Avec les Khan, le danger n’est jamais loin et l’histoire d’amour entre deux personnages qui vivent dans deux mondes diamétralement opposés apporte son lot d’émotions. Sans omettre la thématique sensible qui ne manquera pas de vous émouvoir. Les dialogues sont juteux et parfois hilarants, faut avouer que Ronny n’a pas la langue dans la poche quand elle se sent en confiance ! Le style d’écriture de Sandra Kiss varie entre efficacité et burlesque avec les piques caustiques de Ronny et certaines situations qui prêtent à rire. Cependant, je dois souligner les quelques longueurs et en cours de route mais, rien de méchant…

Merci à Sandra Kiss pour l’envoi du service presse !

sandra

L’avis de Charlotte Âmes indociles de Emma Green


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Âmes indociles de Emma Green aux Editions Addictives : une romance intense en émotions !

Titre : Âmes indociles 

Auteur : Emma Green

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  9,99€

Poche : 7,99 €

Résumé :

Père célibataire, son cœur n’est pas à prendre. Elle ne va pas lui laisser le choix.

Styliste perchée et âme écorchée, Calliopé décide de prendre sa vie en main et d’affronter son passé : à 22 ans, la brune révoltée retrouve Willow, l’enfant qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de la petite fille, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle. Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’espérait plus. 

Mon avis :

Calliopé va devoir s’affranchir de l’autorité paternelle abusive pour retrouver l’enfant qu’elle a été contrainte d’abandonner il y a quelques années. Elle veut désormais faire ses propres choix et pour cela, il va lui falloir affronter son passé afin de laisser place au présent qu’elle veut construire avec ma petite Willow sa fille de cinq ans. Cela ne se fera pas sans difficulté, car Willow a été adoptée par Lennon Hathaway, un homme protecteur, riche, solitaire et très méfiant.

Calliopé, alias Callie, est une battante. Il le faut pour vivre dans sa famille ! Elle est aussi très créative, complètement décalée et un peu folle, mais elle est aussi cabossée, voir détruite par ce passé si difficile qu’elle a subi. Il n’est pas facile de se construire quand toute son enfance n’a été qu’humiliation et dénigrement.

Lennon est un homme d’affaire inflexible et ambitieux, cependant, il arrive à s’ouvrir un peu au contact de sa fille Willow, bien qu’il reste assez rigide et très protecteur.

La rencontre entre ces deux âmes risque de les chambouler. Comment trouver un équilibre entre la passion dévorante, les non-dits et de nombreux rebondissements ? Ils ne sont pas en plus de leur surprise, et nous non plus !

Dans cette romance, j’ai aimé passer de la légèreté créée par la douce folie de Calliopé, a des moments plus intenses, parfois difficiles en passant par des moments émouvants. Tout est justement dosé dans cette histoire, mais toujours chargé d’intensité et de séquences poignantes.

Callie et Gus, son meilleur ami, m’ont beaucoup fait rire. Gus n’est pas en manque de folie. Les deux réunis, ils deviennent une vraie tornade ! Pour le plus grand bonheur de Willox ! 
Tous les personnages secondaires apportent un petit plus, même les chiens ! 😉

Ce tome m’a donné envie de connaître à toute la famille et de découvrir les autres romans de cette saga que je n’ai pas encore découverts, Corps impatients et Cœurs insoumis.

Le mélange des plumes des auteures est très agréable et chargé d’émotions. Cette romance est addictive, rythmée, bouleversante et pleine de surprises. Je vous la recommande vivement. Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

L’insolent lève un bras robuste et pointe son doigt vers une destination approximative au bout de la plage.
J’ai du mal à regarder autre chose que son épaule puissante moulée sous son polo, sa manche qui s’arrête juste à la lisière d’un muscle tendu, la peau bronzée de son avant-bras.
– Vous êtes censée regarder au bout de mon doigt, me rappelle-t-il à l’ordre.
– Et vous étiez censé m’accompagner en repérage, rétorqué-je. Pas jouer les GPS.
Il me fixe un instant, passe la main dans ses cheveux en soupirant.
– J’ai un métier prenant. Un enfant à élever. Et beaucoup d’engagements à tenir. Je déteste le temps perdu.
– Pas autant que moi, murmuré-je pour moi-même en repensant à ces cinq dernières années loin de Willow.
– Je n’ai pas entendu.
– Je vous attends, moi ! répété-je en haussant la voix comme si je parlais à un vieillard sénile.
Le visage de Lennon affiche un parfait mélange d’agacement et d’amusement, puis il part devant, en levant au ciel ses yeux couleur nuage. Couleur océan. Couleur orage.
J’adore le provoquer. Il ne marche pas, il court. Et je le regarde faire… parce qu’il est d’une beauté incroyable, en courant.

Celui derrière tes silences d’Audrey Laloi – HLAB


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Celui derrière tes silences d’Audrey Laloi. Un Young Adult, en sus d’aborder des thèmes difficiles, il nous offre de l’espoir, de belles amitiés et de doux sentiments.

Titre : Celui derrière tes silences

Auteure : Audrey Laloi

Editeur : HLAB

Genre : Young Adult

Service Presse : NetGalley

Résumé : Une des règles tacite de l’amitié  : ne jamais tomber amoureux de la même personne.
Anna, seize ans et passionnée de peinture, fait sa rentrée dans un nouveau lycée. Malgré sa timidité, elle se lie d’amitié avec Enora. Anna est complexée par sa taille, du haut de son mètre quatre-vingts elle dépasse tous ses camarades. Sauf un. Quand les deux jeunes filles découvrent qu’elles sont toutes deux tombées amoureuse du beau et mystérieux Léolio, elles font un pacte : elles gagneront son cœur à la loyale.
Il n’y a qu’une personne qui connaisse les secrets de l’énigmatique Léolio, Lilian son meilleur ami. Alors quand il avoue être amoureux d’Anna, Léolio préfère contenir ses émotions pour ne pas le blesser. Mais comment ignorer les sentiments qui s’emparent de lui lorsqu’il la voit ?
Pris entre les amours et les amitiés, Anna et Léolio sauront-ils surmonter les secrets et leurs complexes pour se retrouver ?

˗ ˏˋ ⭐ˎˊ ˗ ✧︡ °₊.—L’avisdeMya— .₊°✧︡ ˗ ˏ ˋ ⭐ˎˊ ˗

Est-ce-que l’amour vaut la peine de briser les liens de l’amitié ? Vous est-il arrivé d’éprouver les affres de la tentation de séduire la petite amie de ton meilleur pote ?

Enora et Anna ont un crush pour le même garçon et Léolio et son meilleur ami, Lilian, craquent pour la même fille. Ne dit-on pas que L’amour est plus fort, mais l’amitié plus sûre ? La réponse se tiendra entre les pages de Celui derrière tes silences. Une douce romance avec des thèmes sensibles qui ne vous laisseront pas indifférentes.

Anna est une jeune fille solitaire, réservée et très complexée par sa grande taille qui dépasse souvent d’une tête ou deux les garçons de son entourage. Si elle a des difficultés à communiquer avec le monde extérieur, toutes ses émotions à mal elle les déverse dans sa passion pour la peinture. Moquée et persécutée depuis toujours, Anna se cache derrière sa timidité maladive et son art pour rester dans son coin et ne pas affronter l’affreux comportement d’autrui envers elle… Jusqu’à sa rencontre avec Enora… Une douce amitié s’installe entre elles mais, sans compter leur attirance commune pour le même gars. L’énigmatique et ténébreux Léolio ne se mélange ni parle avec personne si ce n’est avec son meilleur ami, Lilian, mais il attise la curiosité et la passion de toutes les nanas du bahut. Anna et Enora ne sont pas en reste. Pour ne pas casser leur amitié naissante, les deux jeunes filles décident de la jouer à la loyale… Que celle qui saura mieux utiliser ses atouts pour faire craquer Léolio gagne !

Anne, la fille timide et effacée, puise dans le peu de courage qu’elle a pour aller vers lui quitte à le harceler pour qu’il la remarque. Toutefois, elle le pousse dans ses retranchements grâce à leurs âmes artistes qui ne va pas manquer de les rapprocher. Ce garçon mutique n’a pas l’air de réagir aux assauts de son amie Enora qui est si belle et si solaire alors comment peut-elle espérer qu’il craque pour elle qui n’a la moindre once de son charme ? Et pourtant… Léolio l’a bien remarquée, contrairement à ce qu’elle croit, il est déjà sous le charme. Mais son amitié avec Lilian qui a aussi des vues sur elle, l’empêche de répondre à l’appel de son cœur…

Pour être honnête, je ne suis pas fan du genre Young Adult comme je le souligne souvent, mais, je suis sensible au thème des premiers émois des premiers amours qui ont toujours pour moi un avant-goût de souvenir. Audrey Laloi nous a offert un voyage exceptionnel sur les premières expériences et les premiers chocs en matière d’amour et d’amitié. Elle nous a offert aussi beaucoup d’émotions dans l’histoire de deux êtres qui ont subi la cruauté du destin mais, n’ont jamais renoncé à leurs rêves. Le premier a perdu ses guides trop jeune, avant même qu’ils ne lui donnent les armes pour confronter la vie et ses tourments. La deuxième a subi quant à elle la cruauté de ses camarades au lycée à cause de sa différence.

En quelques pages, l’auteure m’a replongée dans un passé lointain. Dans le souvenir agréable de l’excitation du premier regard au premier crush, du rougissement du premier échange visuel aux honteux balbutiements verbaux. L’ébullition aussi hormonale qu’émotionnelle qui donne des papillons dans le ventre. Puis, dans les souvenirs des tourments des questionnements, de l’hésitation, du doute, des incertitudes, de manque de confiance en soi, s’ensuit celui de l’audace de franchir le pas de l’interdit, de succomber mais, sans oublier ceux des larmes, du deuil de son amour… Celui derrière tes silences, c’est, l’adolescence en souffrance comme on l’a quasi tous vécue. L’auteure parle de ces choses qui marquent l’adolescent, le harcèlement, les quolibets qui le rendent si vulnérable, l’entraînent à se fermer au monde extérieur et donc, impactent de manière négative ou positive son entrée dans le monde adulte. Le tout abordé avec une sensibilité touchante et une grande générosité…

Ce Young Adult, en sus des thèmes difficiles qu’il aborde, nous offre de l’espoir, de belles amitiés et de doux sentiments qui nous renvoient dans le souvenir de nos amours d’adolescence !

À découvrir !

Merci à HLAB pour l’envoi du service presse via NetGalley !

audrey

L’avis de Charlotte sur Le clan Wilde #2 Felix de Lucy Lennox


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Le clan Wilde #2 Felix de Lucy Lennox publié chez Juno Publising France : une romance émouvante.

Titre : Le clan Wilde #2 Felix

Auteurs : Lucy Lennox

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 18,50 €

Résumé :

Felix

Les choses que je m’attends à trouver au château de Gadleigh :

– Des vitraux rares, le sujet de ma thèse.

– La paix et la tranquillité, pour finir cette thèse.

– Un moyen d’échapper aux paparazzis qui se pressent autour du dernier film à succès de ma star de mère.

Les choses que je ne m’attends pas à trouver :

– Une porte cachée menant à une pièce secrète.

– L’homme le plus beau que j’aie jamais vu.

– L’amour.

Lio

Les choses que l’on attend de moi dans la vie :

– Je suis destiné à devenir le Roi de Liorland.

– J’épouserai une gentille femme qui deviendra reine.

– Je fournirai des héritiers à la monarchie.

Les raisons pour lesquelles cela pourrait être difficile.

– Je suis gay.

– Je suis en train de tomber amoureux de Felix Wilde.

– Il n’a aucune idée de mon statut royal.

Bien qu’il puisse être lu indépendamment, Felix est le deuxième roman de la nouvelle série Le Clan Wilde sur l’immense famille Wilde de Hobie, Texas, dont les patriarches ne sont pas contre une petite intervention si c’est ce qu’il faut pour aider leurs petits-enfants à trouver le grand amour.

Mon avis :

Félix a besoin de prendre de la distance avec sa vie actuelle afin d’échapper à la sortie du prochain film de sa mère et surtout aux paparazzis qui risquent d’envahir son quotidien. Pour ça, la solution idéale est de partir visiter le château de Gadleigh. Mais surtout découvrir et en apprendre plus sur les vitraux rares qu’il a, jusque-là, étudier dans ses livres. C’est un bon moyen de finir sa thèse et rien de mieux qu’un endroit calme et paisible pour cela.

Lio ne s’attendait pas à devoir prendre les rênes du Liorland aussi rapidement en devenant Roi, devoir épouser une gentille femme afin d’en faire la future reine et la mère de ses enfants. Il a besoin, lui aussi, de prendre de la distance, être au calme pour réfléchir et prendre les bonnes décisions, car ces choix sont difficiles accepter, d’autant plus et qu’il est gay.

Les deux hommes vont se retrouver au même endroit et apprendre à se connaître dans un lieu idyllique.

Félix est plutôt introverti, il aime être dans sa bulle pour étudier. Les vitraux sont une réelle passion pour lui, on découvre petit à petit comment est née cette passion, ce qu’a été son passé.

Lio est un homme qui connaît déjà les responsabilités qu’il aura à assumer. Il a été éduqué pour prendre la suite de son père. Les codes de la monarchie n’ont aucun secret pour lui, il est théoriquement prêt apprendre la succession, mais de la théorie à la pratique il y a LUI, sa personnalité, ce qui le compose et surtout ce secret qu’il doit garder. Il ne comptait pas s’installer avec une femme pour convenir au code de la société à son âge. Il fait face à ses doutes et ses questionnements quant à son avenir et ses choix.


J’ai beaucoup aimé ces deux personnages, à la fois un peu mystérieux et plein de sincérité. Ils sont tous les deux très attachants. Félix est un homme qu’on a envie de protéger, un peu fragile, mais il est bien plus que ça.

J’ai aimé les émotions qui se dégagent de cette romance, avec autant de moments drôles que de moments émouvants que l’auteure a su faire passer. J’ai beaucoup aimé cette histoire de royauté qui change des personnages que l’on rencontre habituellement. J’ai craqué sur cette relation que créent Félix et Lio qui est d’une douceur et d’une passion sans faille.

L’alternance des points de vue apporte un plus dans la perception des émotions des deux personnages principaux.

J’ai adoré retrouver la famille Wilde. Comme pour le premier tome, les grands-pères sont exceptionnels ainsi que cette grande famille présente et aimante.

Ce deuxième opus est une belle romance MM que je recommande vivement, comme le premier. Je serai ravie de retrouver les membres de la famille Wilde dans les prochains tomes.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je poussai un soupir et décidai d’admettre ma défaite. Je n’étais pas assez cool pour traîner avec cet homme magnifique. Je me mettais trop la pression pour être un type que je n’étais pas. Je n’étais pas dans mon élément. En plus, un homme comme lui ne serait jamais attiré par un geek comme moi. C’était juste le coup classique du sportif s’intéressant tout à coup au geek ou à son tuteur en maths ; ce genre de choses n’arrivait jamais dans la vraie vie.

— Je vais y aller, je pense, déclaré je en grimaçant. Avant de dire quelque chose de encore plus stupide.

Je l’entendis se lever et s’approcher de moi. J’étais toujours tourné vers la fenêtre pour ne pas avoir à le regarder, mais dès que je sentis son corps large derrière moi, je me penchai vers l’avant, les épaules basses, les bras croisés sur le ventre.

C’était tellement embarrassant. Pour être honnête, je n’avais pas l’habitude de rencontrer de nouvelles personnes. Je passais seul la plupart de mes journées, plongé dans mes livres pour mes recherches et mon ordinateur, ou bien dans un atelier de travail du verre. Pourquoi avais-je accepté de m’asseoir et de boire du thé quand il me l’avait proposé ? Peut-être avais-je espéré échapper à la réalité, espérer ne plus être pendant un instant ce nerd introverti. Je devais admettre la réalité, toutefois.

— Félix.

À la ligne sa voix profonde me donna envie de geindre et supplier. Je n’avais jamais remarqué qu’un son pouvait être aussi sexy.

Je secouai la tête et pouffai. Toute cette situation était ridicule. Je m’amusais à jouer un rôle alors que, même dans le fantasme, Félix était tout aussi bizarre et geek que le vrai Félix.

De Miroir et d’Amour #1 du quatre-mains Julie-Anne Bastard & Jc Staignier – BMR


Hello les étoiles, je vous invite à lire mon avis sur De miroir et d’amour du quatre-mains Julie-Anne Bastard & Jc Staignier ! Une romance historique aussi originale que drôle avec une touche de fantastique qui m’a conquise !

Titre : De Miroir et d’Amour #1

Auteures : Julie-Anne Bastard & Jc Staignier 

Editeur : BMR 

Genre : Romance historique 

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley

Résumé : Que feriez-vous si, lors d’une visite au château de Versailles, vous traversiez un miroir et atterrissiez à la cour du Roi Soleil ?
Jeune professeure de mathématiques, Emma Langanay s’est laissé convaincre par sa collègue d’accompagner une visite au château de Versailles. Quand deux élèves s’éloignent du groupe, Emma part à leur recherche. Alors qu’elle parcourt la galerie des Glaces, une mélodie et des voix lui parviennent. La surface d’un miroir s’illumine…
Emma se retrouve transportée plus de trois cents ans plus tôt  : en 1680, à la cour du Roi Louis XIV. Heureusement, elle rencontre Blanche et surtout son charmant frère le comte Tristan de Vaudreuil, dont les yeux bleus ne laissent pas Emma indifférente…

˗ ˏˋ ⭐ˎˊ ˗ ✧︡ °₊.—l’avisdeMya — .₊°✧︡ ˗ ˏ ˋ ⭐ˎˊ ˗

Bluffée, je le suis et grandement ! Je savais que Jc Staignier avait une imagination débordante et un brin décalé et je constate qu’elle en a fortement usé et probablement déteint sur Julie -Anne Bastard dont je ne connaissais pas la plume jusqu’ici. Chapeau bas mesdames, vous avez osé le challenge d’unir l’historique et le contemporain, y rajouter une touche de fantastique, il n’y a pas à dire, vous êtes imparables. Utiliser la galerie des Glaces et l’avancée du miroir temporel comme fils conducteurs, excellemment bien tenté ! Résultat ? Défi relevé et vraiment très réussi !

Emma Langanay, en se réveillant ce matin, elle n’avait pour seuls soucis que la longue et épuisante journée qui l’attendait et comment susciter l’intérêt d’une horde de gamins indisciplinés dont elle est l’accompagnatrice involontaire au château de Versailles. Autant le dire tout de suite, c’est un calvaire qu’elle déléguerait bien si elle pouvait. Après tout, elle est prof de Math et pas prof d’Histoire… Et si elle a accepté cette mission, c’est assurément parce qu’elle ne sait pas dire non surtout, si c’est à une amie. Mais réellement, elle a accepté car cette dernière, l’a eue à l’usure. Entre le brouhaha des visiteurs, l’inattention des élèves, les bagarres des garçons, les cris qui fusent de partout, les pieds en compote, Emma ne se doutait pas encore que ces petits aléas ce sont les moindres de ses cauchemars ! Et c’est dans la galerie des Glaces que débute la difficile et périlleuse aventure d’Emma. Il a suffi d’un miroir au pouvoir magique ou maudit, tout est affaire de point de vue, pour que sa vie de femme du 21e siècle soit changée et que son destin soit scellé. Le transport dans une époque où la femme n’a aucune considération pourrait être dangereux pour Emma qui sans être une féministe enragée, ne tolérerait pas une atteinte à son intelligence et sa langue bien pendue risque de lui coûter davantage qu’une blessure d’amour-propre. Se retrouver de l’autre côté du miroir, au 17e siècle, une autre époque, d’autres mœurs, il y a de quoi désorienter le plus coriace d’entre nous, mais, Emma ne perd pas le nord et part rapidement à la découverte de ce monde inconnu qui ne la décevra pas. Grâce à lui, elle vit un rêve, certes loin d’être dépourvu de cauchemars, mais reste un univers fascinant et la présence de Tristan n’est pour rien de ce nouvel engouement bien sûr !

À cause de ce miroir, elle a failli mourir sur le bûcher, de se faire violenter, d’être au centre d’un complot meurtrier mais, il n’y a pas que du négatif. Elle s’est fait aussi des amis, elle, la fille réservée et solitaire, elle a suscité la passion chez un roi et pas n’importe lequel. Elle a découvert aussi l’amour, elle qui ne l’attendait pas. Changer certains évènements de l’Histoire est la cerise sur le gâteau…

Si Emma souffre de cet éloignement forcé, elle ne perd pas au change. Et si l’histoire était à refaire, elle n’y changera rien. Elle n’échangera pour rien au monde son conte de fées contre son retour à sa vie du 21e siècle qui n’avait rien de palpitant et dont l’attrait a disparu malgré le confort moderne auquel elle est habituée.

Je ne vous dis pas plus, le plaisir de découvrir par vous-même cette histoire aussi addictive, drôle que fantasque ne sera que meilleur ! De miroir et d’amour est un superbe plongeon dans un univers atypique et inédit, en tout cas pour moi. Une immersion dans une époque qui passionne aussi les amateurs que les historiens. Une intrusion dans la Cour du Roi Soleil, son faste, les magouilles ourdies par ses Courtisans et les coups bas de ses Courtisanes… Je suis fan de romances historiques et la tournure humoristique que les deux auteures ont rajouté ne m’a pas vraiment surprise connaissant la verve et la malice de Jc Staignier. Le côté fancy m’est inconnu dans le genre mais, le quatre-mains l’a fait avec maîtrise. Un excellent moment même s’il était un peu trop court pour la gourmande que je suis. Si le miroir a ébloui Emma, pour ma part, c’est le talent et la trame qui m’ont éblouie même si l’époque de Louis, le Grand ou Roi Soleil ne m’attire pas plus que cela. Mais les deux plumes m’ont embarquée et en même pas deux heures dans ce beau et addictif retour dans l’Histoire !

J’ai hâte de découvrir la suite qui sera consacrée à l’ingénue et frivole Comtesse de Vaudreuil qui promet d’être épique et hilarante. Si l’adaptation d’Emma dans le 17e siècle n’a pas été trop ardue, comment Blanche survivra-t-elle au monde actuel ? Devrais-je craindre le pire mesdames ?

Chapeau bas !

Merci à BMR pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley !

jc

L’avis de Charlotte sur Curves Rock, tome 1 : C’est la guerre de Amy Nightbird


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Curves Rock, tome 1 : C’est la guerre de Amy Nightbird chez So romance : une romance rythmée et addictive.

Titre : Curves Rock, tome 1 : C’est la guerre

Auteur : Amy Nightbird

Genre : Romance

Editions : So romance

Ebook :  5,99 €

Broché : 12,99€

Résumé :

Amis depuis toujours ou non, tous les coups sont permis pour tenter de séduire la nouvelle qui fait chavirer leur cœur. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour la séduire en premier ?

Stones, fraîchement diplômée d’un master en tourisme, commence un nouveau travail de concierge dans un hôtel de luxe qui vient d’ouvrir ses portes. Au vu de ses compétences, les deux directeurs – l’un épris du meilleur ami bi de la jeune femme, Jake ; l’autre tentant ouvertement de la séduire – lui proposent un second poste à hautes responsabilités impliquant de passer la majorité de son temps avec eux. Stones, qui n’a pas l’habitude qu’on la remarque, se retrouve alors malgré elle au coeur d’un triangle amoureux : Jaxson, son boss aux talents cachés, et Dan, son collègue concierge, se lancent dans un combat de coqs pour tenter de séduire la belle. Lequel des deux mâles parviendra à lui voler son cœur ? Jaxson, grâce à sa double casquette de boss et leader d’un célèbre groupe de rock, ou Dan, riche héritier qui tente d’échapper à l’Empire technologique de son père ?

Mon avis :

Stones vient d’obtenir un master en tourisme et dégotte le travail de ses rêves : devenir concierge pour un hôtel de luxe qui vient d’ouvrir ses portes.
Au vu de ses compétences, les deux directeurs décident de lui proposer d’autres responsabilités et du fait, passer plus de temps avec un des directeurs : Jaxson, qui tente de la séduire alors que cette dernière voudrait le fuir.
Elle rencontre son nouveau collègue Dan, qui lui aussi tente de la séduire. Stones ne comprend pas ce qui lui arrive, car elle n’a pas l’habitude d’être au centre de l’attention de tant d’hommes séduisants.

Entre les deux hommes, pourtant amis, le combat commence. Qui séduira la belle ?

Stones est une jeune femme complexée par ses formes. Elle manque de confiance en elle par rapport aux hommes, elle se compare aux autres femmes et se dénigre. Cependant, elle ne semble pas remarquer qu’elle attire les regards.
Jaxson est troublant, arrogant, autoritaire et s’est fixé comme objectif de séduire sa nouvelle employée. Tous les coups sont permis surtout quand il s’agit de faire concurrence à son ami Dan, à qui il ne compte pas laisser sa chance auprès de la jeune femme.

Les deux hommes cachent bien leur jeu, Jaxson, en plus d’être le patron de Stones, est chanteur à succès et Dan n’est pas seulement concierge, il est également un riche héritier. Cachent-ils d’autres choses ? Il faudra lire ce tome pour le savoir !

J’ai adoré ce premier tome, les personnages sont troublants, ils ont tous leurs petits secrets et ils ont tous un objectif, mais arriveront-ils à les atteindre ?

La tension entre Stones, Dan, Jaxson ou même Jack (l’ami de Stones) est palpable et monte crescendo. J’ai adoré suivre les réflexions de Stones, ses remises en question et ses états d’âme.

J’ai aussi aimé avoir le point de vue de Jaxson, qui n’a pas lui réellement d’état d’âme, mais des objectifs et des envies !

Le rythme de ce premier tome est soutenu, on enchaîne rapidement les actions, pas de temps mort. La plume de l’auteur est fluide et addictive. J’ai été charmée par les touches d’humour bien dosées, les dialogues piquants et par la tension entre les personnages, le tout sur un fond Rock ! L’histoire fini sur un cliffhanger qui donne envie de poursuivre rapidement la lecture !

Merci à So romance pour ce service presse que j’ai beaucoup aimé et que je ne peux que recommander !

Extrait :

— Arrête ça tout de suite ! Mets un sourire sur ce joli visage et bouge tes fesses de bombe atomique ; on doit y aller ! On est invités à la soirée d’inauguration du Wonderwall !

— Ce n’est pas possible ! Comment as-tu fait ?

— J’ai accepté leur sollicitation pour dessiner les uniformes du staff. Ah oui ! J’oubliais, tu as le poste !

— Quoi ? Comment ? Jake !

— Le poste de concierge privée, évidemment ! J’ai donné ton CV au directeur lors de notre entrevue, il est canon et j’ai usé de mes charmes !

— Ça fait de moi une pistonnée ! Et comment tu as eu mon CV ?

— Tu l’avais oublié dans ma voiture ! Mais non ! Pete a dit que tu étais la personne parfaite pour ce poste, et tu commences lundi !

— Pete ?

— Tu ne veux pas savoir… et on est déjà en retard ! Mets ces merveilles ! dit-il en désignant des engins de torture à talons de dix centimètres.

— Ok, mais tu ne perds rien pour attendre.

— D’accord, ma chérie, mais je sais que tu me remercieras pour le poste !

— On ne peut rien te cacher ! dis-je pour la forme avec un air exaspéré.

Comment le meilleur plan cul de la terre est devenu le pire Boss de l’univers de Louisa Méonis – Collection &H DIGITAL


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Comment le meilleur plan cul de la terre est devenu le pire boss de l’univers, une comédie romantique sous le signe de légèreté et de gaieté. Louisa Méonis nous a offert un doux et savoureux moment de lecture à ne pas manquer.

Titre : Comment le meilleur plan cul de la terre est devenu le pire boss de l’univers

Auteure : Louisa Méonis

Editeur : Harlequin

Collection : &H DIGITAL

Genre : Comédie romantique

Genre : Comédie romantique

Thème : Love@Work

Service presse : NetGalley

Résumé : Fini les nuits torrides sous la couette… bonjour les réunions enflammées au bureau !
Qui a dit qu’on ne pouvait pas trouver la perle rare sur une appli de rencontres ? Hope y a bien rencontré Mathieu, alias « Monsieur Tinder », et c’est l’homme parfait. 1 m 90 de muscles, des yeux verts rieurs, des mains douces et chaudes… de quoi devenir accro ! Bien sûr, malgré leur deal « que du plaisir, pas d’attache », Hope n’a pas pu s’empêcher de fantasmer sur leur future maison en bord de mer, leur chihuahua – qui s’appellera Bruce – et leurs deux enfants. Enfin ça, c’était avant. Avant de revenir dans la vraie vie où son plan cul s’est révélé être un boss redoutable de la finance… Celui-là même qui vient de lui piquer sa super promotion pour devenir son nouveau patron. Alors tant pis pour la version happy end avec le chihuahua. Pour Hope c’est la guerre, et elle ne se laissera pas marcher sur les escarpins !

˗ ˏˋ ⭐ˎˊ ˗ ✧︡ °₊.— L’avisdeMya — .₊°✧︡ ˗ ˏ ˋ ⭐ˎˊ ˗

Louisa Méonis, comme à son habitude, nous a concocté une rafraîchissante comédie romantique dans le thème Love@Work. L’amour au travail, est un thème que j’affectionne beaucoup et particulièrement quand la dose de l’humour y a la part du lion. Comment le meilleur plan cul de la terre est devenu le pire Boss de l’univers remplit la mission et haut la main de nous faire marrer et passer un bon moment de détente. Une gourmandise sucrée et sexy à point mais, qui ne manque pas d’acidulé et pour cause, l’héroïne féminine vient d’essuyer la pire humiliation de sa vie.

Hope vivait jusqu’à aujourd’hui sur un petit nuage. Après une relation compliquée, l’application Tinder lui a offerte l’opportunité de retrouver un semblant de vie sexuelle sans trop impliquer ses sentiments mis déjà à mal… Toutefois, cette femme porte bien son prénom, malgré les mauvaises surprises que la vie sème sur son chemin, elle a l’espoir chevillé au corps et le plan de s’amuser et profiter vire vite aux rêves de la maison avec clôture, le chien qui va avec et une ribambelle de mioches… La rêveuse en elle n’est jamais loin. Mathieu a rempli sa mission de la distraire de la douleur de la séparation, a pansé sa blessure et a fait du bien à son égo. Et en contrepartie, Il l’a rendu accro à lui et à son corps sexy… Avec lui, elle a retrouvé sa confiance en elle et en sa féminité… Mais ce dernier, ne lui donnait que son corps. De longs mois de relation et elle ne connait quasi rien sur sa vie en dehors de la chambre à coucher. Oui elle sait qu’il a quelques sentiments pour elle, ses actions le lui prouvent au quotidien. Comme lui concocter des petits plats, être aux petits soins pour elle mais, il ne se livrait jamais ou si peu…

Jusqu’au jour où l’amant expert est devenu le Boss ennemi et le rêve se termine en cauchemar !

Hope vient d’être trahie et cette fois, c’est son patron et ami qui vient de lui porter le coup fatal. Exit la promotion espérée et bienvenu à l’enfer au boulot car, le nouveau patron qui lui a piqué le post qu’elle briguait n’est autre que son plan cul et plus… si affinité du moment. Si vous connaissiez Hope, vous saurez que ce n’est pas le genre à baisser les bras et ne connait pas le terme abdiquer. Elle a promis à Mr Tinder la Géhenne et peu importe les moyens dont elle usera pour récupérer le post pour lequel elle a bossé si dur. Mr Tinder n’a qu’à bien se tenir et se préparer à la déferlante nommée Hope, car, cette dernière tient toujours ses promesses. Cependant, Hope devrait faire attention à ne pas se lancer dans défis hasardeux, car, Mr Tinder a des arguments qui pourraient bien faire fondre ses résolutions. Son mantra No Sex At Work ni en dehors des heures du travail d’ailleurs, risque d’être balayé sous le coup de sa maestria à la faire décoller juste d’un baiser. C’est qu’il est doué Mr Tinder et ne reculera devant aucun coup retors pour la faire flancher !

Cette histoire mêle humour, légèreté, sentiments et sensualité pour le grand plaisir des fans de la plume déjantée de Louisa Méonis. Le soleil, les beaux paysages du sud, les cocktails riment avec fiesta, vacances et détente. Et même si le scénario tourne autour de l’amour au travail, tous ces ingrédients alléchants nous donnent l’impression d’être en mode pause. Les personnages nous font sourire en dépit de la tension physique et amoureuse qui nous laissent pantoises et sur le qui-vive dans l’attente du coup suivant et de celui qui marquera le prochain point. Le duel Mr Tinder/Hope fonctionne à merveille, le jeu bien ficelé qui s’instaure automatiquement entre les amants jurés nous transporte et leur alchimie nous vend du rêve. Une trame sans grande surprise certes, pourtant, dénuée de mièvrerie et jamais plate ! Une histoire courte mais, dans laquelle tout est dosé à la perfection pour qu’on ne se sente aucunement frustrées du trop peu.

Bref, sous le signe de légèreté et de gaieté, Louisa Méonis nous a offert un doux et savoureux moment de lecture à ne pas manquer.

Merci à Harlequin et à NetGalley pour l’envoi du service presse numérique !

louisa

Réception Âmes indociles de Emma Green aux éditions Addictives


Hello les étoiles,

Âmes Indociles de Emma Green, publié aux Editions Addictives au format poche a rejoint ma bibliothèque . Il sera disponible à partir du 17 juin mais vous pouvez le précommander dès maintenant !

Titre : Âmes indociles

Auteure : Emma Green

Editeur : Editions Addictives

Genre : Romance

Sortie : 17 juin

Cette romance est déjà disponibles en ebook et broché

Résumé :

C’est un père célibataire et son coeur n’est pas à prendre. Elle ne va pas lui laisser le choix. Styliste un peu perchée à l’âme écorchée, Calliopé décide de prendre sa vie en main et d’affronter son passé : à 22 ans, la brune révoltée retrouve Willow, l’enfant qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de la petite fille, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle. Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait déceler une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’attendait plus.

Extrait :

L’insolent lève un bras robuste et pointe son doigt vers une destination approximative au bout de la plage.

J’ai du mal à regarder autre chose que son épaule puissante moulée sous son polo, sa manche qui s’arrête juste à la lisière d’un muscle tendu, la peau bronzée de son avant-bras.

– Vous êtes censée regarder au bout de mon doigt, me rappelle-t-il à l’ordre.

– Et vous étiez censé m’accompagner en repérage, rétorqué-je. Pas jouer les GPS.

Il me fixe un instant, passe la main dans ses cheveux en soupirant.

– J’ai un métier prenant. Un enfant à élever. Et beaucoup d’engagements à tenir. Je déteste le temps perdu.

– Pas autant que moi, murmuré-je pour moi-même en repensant à ces cinq dernières années loin de Willow.

– Je n’ai pas entendu.

– Je vous attends, moi ! répété-je en haussant la voix comme si je parlais à un vieillard sénile.

Le visage de Lennon affiche un parfait mélange d’agacement et d’amusement, puis il part devant, en levant au ciel ses yeux couleur nuage. Couleur océan. Couleur orage.

J’adore le provoquer. Il ne marche pas, il court. Et je le regarde faire… parce qu’il est d’une beauté incroyable, en courant.

Play me, Si tu peux… #2 de Maelène Eloradana en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Play me, le 2e tome de la série Si tu peux…de Marlène Eloradana. Une magnifique et épique romance 100% humour même dans certains moment pénibles de l’histoire de Zoey qui nous touchent profondément !

Titre : Play me, Si tu peux… #2  

Auteure : Maelène Eloradana

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien achat

Catch me, Si tu peux #1.5 – Broché

Résumé : Elle est déterminée à le mettre à genoux…
Il est sûr qu’elle craquera bien avant lui…
Une colocation où tous les coups sont permis !
La relation de Travis et Zoey est mouvementée. Trois mois ont passé depuis leurs retrouvailles, et ils n’ont rien trouvé de mieux que de parier sur celui qui fera craquer l’autre en premier.
Désormais colocataires et prêts à tout pour gagner ce pari fou, Travis et Zoey pourraient bien découvrir que ce jeu de séduction s’avère plus dangereux qu’il n’y paraît.
Entre passé et présent, suivez-les dans leur folle aventure aux côtés de leur bande d’amis totalement déjantée.
Peut-on mourir de frustration ou de combustion spontanée ? Survit-on à une nuit d’Halloween en plein cœur des Highlands ? Toutes les réponses dans Play me !

𒈝⭐ L’avisdeMya ⭐𒈝

Tout d’abord, une info importante que je me dois de vous transmettre, n’abordez la lecture de Play me qu’après la lecture de Cache me, une sorte de prologue pour comprendre les tenants de l’histoire de Travis et de Zoey. Mais pas de panique, l’ebook est offert gracieusement par l’auteure en vous inscrivant à la Newsletter Site internet de M.E ou sur Amazon, en format papier, vous trouverez le lien en haut de l’article.

C’était un plaisir de retrouver la plume de Marlène Eloradana dans ce deuxième tome de la série Si tu peux… Avec Play me, elle nous prouve que l’engouement que le 1er volet a suscité chez les lectrices n’était pas un fait du hasard mais, bien un talent inné qui nous embarque et sans sursis dans l’univers déjanté de ses personnages hauts en couleur, un peu foufous mais, si drôles et si attachants. Si Travis nous a paru arrogant, dites-vous qu’il ne nous a servi que le côté qu’il pensait devoir être. Malgré ses fanfaronnades, Travis est un type bien, respectueux, aimant, attentionné, patient et surtout, c’est un amoureux en détresse maximale. Fragilisé aussi par ses vieux démons et la colère fait partie de son quotidien, ce qui dessert et impacte sa vie actuelle et son comportement relationnel. Travis, se dévoile sans pudeur à nous grâce au retour de Zoey qui a été sa sauveuse dans les pires moment de sa vie. Aujourd’hui, il ne devrait pas y avoir de rendez-vous manqué entre eux comme par le passé, c’est une promesse qu’il se fait. Si son âme sœur a décidé de ne pas lui faciliter la tâche, il est cap de relever le défi et il ne joue que pour gagner !

Et si vous avez goûté à l’humour tordu de Cameron, je vous promets que dans ce tome, vous le découvrirez dans sa nouvelle facette « diaboliquement possédé ». Et ne doutez surtout pas du résultat, ce cocktail aussi enivrant que rafraîchissant est une réussite éclatante. Par les émotions fortes et sincères, le naturel du jeu des personnages, la thématique abordée qui a apporté son lot de peine, de surprises, de questionnements et une « addictivité » à la trame. Sans oublier l’humour présent à forte dose qui fait du bien à nos zygomatiques, grâce aux incorrigibles Roy.

Dès le début, le jeu s’installe entre Travis et Zoey et chacun y va de son ingéniosité pour mettre à genou l’autre. Tout y passe, des parades nuptiales, certaines toute en sensualité et d’autres à mourir de rire, coups bas, à celui qui se montre plus inventif et plus résistant aux attraits de l’autre. À chaque fin de round, on a hâte de savoir ce que nous réserve le suivant. Malgré le thème difficile et la tristesse qu’on devine dans le sourire et les yeux de Zoey, les pages défilent sans que le sourire ne quitte nos lèvres. Un roman sous le signe de la bonne humeur et de la séduction qui instaurent une ambiance très positive et permettent une lecture ininterrompue. Un jeu dont seul l’amour en sortira vainqueur ou pas… Le grain de folie de Cameron a fini par gagner le côté relativement raisonnable de Travis… Ce qu’il ne ferait pas pour gagner mais, surtout conquérir le cœur de son zamoureuse, mot emprunté à l’adorable Effie dont les mignonneries étaient fort présentes aussi. Cam, son côté diabolique et ses idées foireuses… oups, pardon, je voulais dire géniales, vont déclencher des vagues de fous rires et particulièrement l’épique scène du billard qui m’a achevée dont la fautive n’est qu’Amy, sa compagne. Décidément, le fruit n’est pas tombé loin de l’arbre, ils se sont bien trouvés ces deux-là… Cam, toujours possédé par le génie des labos, nous partage quelques-unes de ses expériences, c’était instructif et hilarant (Mais d’où tu sors tout cela Marlène ?) Cam a apporté le grain de folie qui m’a autant conquise que le duo Zoey et Travis.

J’ai aussi beaucoup aimé la famille MacLan, elle apporte une touche aussi mystérieuse que mystique. Il émane de cette fratrie une aura apaisante et je serais vraiment ravie si l’auteure se décide à nous partager leurs histoires qui ne doivent pas être banales.

Une excellente dynamique, un rythme qui ne baisse même pas d’un petit cran du début à la fin et une ambiance aussi éclectique qu’électrique au sein de cette bande d’amis qui ne laissent pas indifférentes. Le tout, partagé avec une émotion qui va droit au cœur. Un plus pour les fans de Harry Potter, vous y trouverez aussi votre compte, je ne dirai pas plus.

Bref, une suite qui a ravi mes papilles, a rempli mon cœur d’allégresse et m’a remonté le moral. Un super moment de lecture à ne pas manquer !

Merci à Marlène Eloradana pour cette magnifique et épique romance 100% humour même dans certains moments pénibles de l’histoire de Zoey qui touchent profondément !

199203908_307694434365494_2942453925599981607_n

L’avis de Charlotte sur Vegas, sex & secrets de Alexia Clemens


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Vegas, sex & secrets de Alexia Clemens aux Editions Addictives : une romance dynamique et drôle !

Titre : Vegas, sex & secrets

Auteur : Alexia Clemens

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Tout ce qui se passe à Vegas… finit dans un lit !

Joyce est la sérieuse de son groupe de copines, celle qui garde la tête froide et ne fait jamais rien sans réfléchir.
Mais à Vegas, elle accepte d’envoyer valser tous ses beaux principes ! Du fun, de l’alcool, et pourquoi pas du sexe torride ?
C’est ainsi qu’elle rencontre Jayden, terriblement sexy et magnétique.
C’était censé être une nuit – exceptionnelle, certes ! –, une seule.
Mais alors qu’elle ne pensait plus jamais le revoir, elle ne cesse de tomber sur lui… et l’alchimie est toujours aussi puissante.
Alors, cap ou pas cap de tout tenter ?

Mon avis :

Joyce est une jeune femme sérieuse et réfléchie, alors que ses meilleures amies, Ella et Alix, sont plutôt délurées. Direction Vegas pour les trois amies. Joyce a pour consigne d’envoyer balader son côté sage. Au programme : on s’amuse, on boit et on se laisse aller dans les bras d’un homme charmant, car tout ce qui se passe à Vegas… finit dans un lit !

Elle décide de suivre les conseils de ses amies et rencontre Jayden, il est terriblement sexy et a un regard envoûtant ! Elle se laisse aller pour une seule et unique nuit avec lui. Enfin, c’est ce qui était prévu, car les choses ne se passent pas comme elle le voudrait. Elle ne cesse de tomber sur lui. L’alchimie du premier soir est toujours aussi présente, mais a-t-elle envie d’aller plus loin avec lui ?

Joyce est en effet une jeune fille plutôt sage. Elle ne se laisse pas aller et réfléchit toujours avant d’agir, ce qui fonctionne bien pour elle jusque-là. Des expériences passées lui ont laissé quelques traces, du coup la jeune femme manque de confiance en elle.

Jayden est d’un homme séduisant et très attirant, mais c’était également un coureur de jupons qui ne s’en cache pas. Malgré lui, la jeune femme de Vegas lui reste en tête bien plus qu’il ne le souhaiterait. Il tente pourtant de passer à autre chose.

Entre eux, le manque de confiance, les expériences passées et les envies pour l’avenir sont un gros frein qui les empêche d’envisager continuer l’aventure. Malgré tout, ils ne peuvent pas se croiser sans être attirés l’un par l’autre comme des aimants.

J’ai adoré ces deux personnages très touchants. Ils ont tous les deux plus à montrer qu’on ne pourrait le croire au premier abord.

Les deux amies de Joyce ont un grain (ou plusieurs) de folie qui les rendent exceptionnelles. Jayden n’est pas en reste côté amitié et lui aussi est bien entouré. Tous ensemble, ils forment un sacré groupe. J’ai énormément ri avec eux, plusieurs passages sont mémorables !

Bien que certains éléments soient plutôt prévisibles, cela ne gâche rien au charme de la lecture avec tout de même des gros doutes sur le déroulement, car en plus des difficultés liées à leur personnalité ou leurs attentes, on peut compter sur des éléments perturbateurs pour compliquer la donne.

J’ai passé un très bon moment avec cette histoire qui m’a beaucoup fait rire. Les plumes des auteures se marient à merveille, je n’ai pas réalisé durant ma lecture qu’il s’agissait d’un quatre mains, je l’ai découvert en lisant les remerciements !

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Mon regard plonge dans le sien, énigmatique. Ses yeux sont d’une beauté à couper le souffle, d’un bleu sombre, brillant comme un ciel d’été étoilé, hypnotisants par leur intensité, ses iris sont surmontés d’une corolle noire.
Je me perds dans son regard magnétique, ignorant la conversation autour de moi. Les traits de son visage sont fins mais virils, sa mâchoire carrée est recouverte d’une fine barbe aussi sombre que sa chevelure, parfaitement taillée.
Ses lèvres charnues sont étirées par un léger sourire, celui qui hurle sans un mot : « Je vais te foutre dans mon pieu et te faire jouir jusqu’au lever du soleil, avant de disparaître comme si de rien n’était. Mais tu t’en rappelleras toute ta vie, évidemment. »
J’ai chaud, terriblement chaud, sous ce regard de braise. La dernière gorgée de mon verre avalée, je me lève en indiquant à Ella que je vais sur la piste.
Je dois m’éloigner, au risque de mal finir la soirée…
Ou au contraire, en passer une inoubliable !

L’avis de Charlotte sur le tome 5 de Sept péchés capitaux : l’envie de Tiphaine KS


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sept Péchés Capitaux 5 : Envie de Tiphaine KS, en auto-édition, un tome sous haute tension !

Titre : Sept Péchés Capitaux 5 : l’envie

Auteur : Tiphaine KS

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  2,99 €

Broché : 14 €

Résumé :

Ewa possède tout ce qu’une jeune fille de son âge souhaiterait : des parents aimants, des amis toujours présents pour partager un soupçon de folie, la concrétisation de ses projets… Sa vie est parfaite, qu’est ce qui pourrait changer ?

Malgré tout, un petit grain de sensualité accompagné de beaucoup d’amour manque à l’appel. Elle sera prête à tous les voyages pour qu’un homme comble son cœur et fasse partie de sa vie.

De fil en aiguille, elle rencontrera sept personnalités qui vont bouleverser toutes ses convictions.

Découvrira-t-elle qui fera chavirer son cœur ? Y survivra-t-elle ? S’en sortira-t-elle indemne ?

Faites attention à ne pas vous perdre dans ces romans qui vous emmèneront au-delà de ce que vous pensiez connaître.

Mon avis :

Nous retrouvons Ewa dans ce cinquième tome dans lequel elle part pour nouveau voyage surprise organisée par son amie Alice : direction la Tunisie. Alice a prévu un programme inoubliable pour ces vacances, de la balade avec des paysages à couper le souffle à la soirée déguisée…

Lors de cette soirée, Ewa va faire des rencontres inattendues. Elle se retrouve face à Kais, que nous avions rencontré dans un précédent tome. L’attitude de ce dernier est particulière, il passe tout son temps près d’elle comme s’ils étaient en couple. Ce qui laisse à Ewa un sentiment particulier doit-elle se méfier de lui ? Pourquoi agit-il de la sorte ?

Ce cinquième opus est chargé de tension. On se doute que quelque chose va arriver, mais on ne sait pas quoi, ni quand. Le fait d’avoir le point de vue de Kais nous donne un temps d’avance sur Ewa et ce n’est pas franchement rassurant pour elle.

Andrew est également présent dans ce tome. C’est à la fois un régal pour Ewa, et dans un même temps, elle se pose beaucoup de questions sur la nature des activités de ce dernier, la raison de sa présence en Tunisie.

Ewa commence à prendre conscience que son cœur la ramène systématiquement vers une personne, une personne indispensable à son existence qui lui manque profondément. Je vous laisserai découvrir de qui il s’agit en le lisant !

Malgré l’avancement dans la saga et quelques réponses apportées, il reste encore beaucoup de questions en suspens, concernant Ewa bien sûr, mais je suis plus impatiente d’avoir des informations sur Andrew et son activité, et d’arriver au dénouement.

La plume de l’auteur évolue agréablement au fil de la saga. J’aime le point de vue multiple qui nous donne une vue d’ensemble de la situation dans laquelle se trouvent les différents protagonistes.

Merci Tiphaine KS pour ce service presse.

Extrait :

J’approche le combiné de mon oreille tandis que la tonalité retentit. Après deux sonneries, la voix rauque d’Ethan intervient :

— « Oui, Andrew, y a un problème ? »

— « Oui ! Et un gros, si tu veux mon avis. « 

Je l’entends déglutir difficilement devant ma réponse quelque peu surprenante.

— « A quel sujet ? Ça concerne notre mission ? « 

— « En d’autres termes, oui. « 

— « En d’autres termes !? Ça n’annonce rien qui vaille ça, te connaissant. Attends cinq minutes, je mets le haut-parleur pour qu’Enric puisse écouter… « 

Un bruissement de tissu me vrille les tympans avant que son intonation grave retentisse de nouveau :

— « … On est tout ouïe ! « 

Je leur explique succinctement la situation dans laquelle je me trouve. Je rentrerai dans les détails plus tard. Pour le moment, le temps nous est compté.

—  » … Sa venue imprévue risque de perturber tous nos projets. Sans oublier qu’une telle position peut la mettre en danger par-dessus le marché ! « 

Un silence pesant s’ensuit. Je peux percevoir d’ici les rouages de son cerveau se mettre en marche. Il rompt ce lourd moment de calme, venant ainsi troubler le brouhaha qui m’entoure :

— « Voilà ce que je suggère, Andrew, si tu veux que nous les protégions. Et nous devons, bien évidemment, les protéger ! « 

— « … « 

— « T’es toujours là ? « 

— « Oui, je t’écoute… « 

L’avis de Carine sur Clair-Obscurs Tome 2, un roman de Anna Triss chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Clair-Obscurs Tome 2‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur :

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

« Ars longa, vita brevis. »
« L’art est long, la vie est courte. »

Rachel entretient désormais une relation interdite avec son étudiant sanguin.
Sandro incarne sa source d’inspiration artistique comme elle est devenue la sienne. Il la libère de ses carcans et la pousse à s’affirmer en tant que femme.
Leur passion émaillée de couleurs vives et de nuances douloureuses compose un portrait clair-obscur d’une intensité sans égale.
Mais une tension anxiogène se referme sur eux comme un étau. À l’École des beaux-arts, des incidents inquiétants se produisent parmi les élèves. À la maison, Rachel doit mentir à son mari pour cacher son adultère tandis que Sandro se voit forcé de doucher les ardeurs de ses deux jumeaux, aussi borderline que lui, qui brûlent de jouer avec sa nouvelle muse…
En parallèle, le jeune homme se révèle de plus en plus instable sur le plan psychologique. Il est sujet à de violentes crises de frénésie, exacerbées par son addiction à la drogue.
Mû par ses pulsions destructrices, il repousse sans cesse les limites de leurs défis empreints de perversion.
L’ombre de la peur resserre ses griffes glaciales autour du cœur de Rachel.
Pourtant, elle est prête à prendre tous les risques pour sauver Sandro du gouffre de la folie, quitte à y plonger elle-même.
Entre les ténèbres et la lumière qui définissent les amants maudits, qui remportera la dernière partie du plus dangereux de leurs jeux ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Que dire … Wahouuuuuuu !

Si le premier tome était prometteur, je dois avouer que le second a dépassé toutes mes espérances. Je ne m’y attendais vraiment pas. Anna Triss a su me duper et se jouer de moi à la perfection et il est très rare que je ne vois pas venir les choses. Cela m’a rendu euphorique, excitée d’aller de découverte en découverte, de rebondissement en rebondissement, et ce, jusqu’au point final qui là encore, m’a scotchée ! Que c’était bon ! Tordu, machiavélique, passionnel, intense et addictif au plus haut point. Un roman Clair-obscur tout en nuances de variations émotionnelles démentielles. Noir et lumineux à la fois. Angoissant, percutant, bouleversant, palpitant et époustouflant ! Une piqûre d’adrénaline à l’état pure !

Ce roman est juste une bombe livresque !

Sandro et Rachel, les amants maudits du lac…. Roméo et Juliette font pâle figure à côté de leur histoire. Il faut dire qu’Anna Triss ne va pas faire dans la dentelle. Elle va au bout des choses et ne les épargne en rien. Non rien… Une scène restera d’ailleurs, gravée à jamais dans ma mémoire. Quel art dans sa plume ! Ce tableau Clair-obscur m’a fascinée autant qu’il m’a remué les tripes. Je me demandais jusqu’où elle irait et la réponse était pourtant simple… Comme tout artiste qui crée son œuvre, Anna Triss m’a emportée dans sa folie pour faire de cette scène une œuvre d’art magistrale, surréaliste… Je ne pouvais dire si j’aimais ou pas tant c’était dérangeant et pourtant, aucun mot ne pourrait égaler les sentiments qui m’ont envahie… j’ai presque envie de dire que c’était, viscéral ! Magnifique dans sa noirceur ! Sublime dans sa dépravation. Sensuel, sombre et intense à la fois. Il est clair que je dois être aussi un peu tordue pour aimer cette romance sombre et ses personnages à ce point. Mais j’assume et j’en redemande !

Sandro est un mélange à lui seul de plusieurs grands noms de l’art. On peut retrouver en lui un peu de Dali, de Van Gogh, de Rodin ou en encore de Picasso. Surement bien d’autres dont je ne connais pas les histoires. Ce héros qui m’obsède encore par son regard hypnotique et son piercing que je pouvais même sentir par procuration, mais surtout par ses fêlures… Cet homme, cet amant maudit, cet artiste fou balloté par les chaos de son existence et ses bleus à l’âme. Il est si… tourmenté, écorché à vif, spleenétique, beau comme un dieu et complètement habité de sa mélancolie qui le rend à la fois fou et romantique. Son monde est électrique, sauvage, passionnel, mais vide de sens sans sa muse. Rachel, sa professeure d’art…

Sulfureuse, passionnée, elle est pour Sandro sa source de création, mais aussi de destruction. Elle va basculer du côté obscur avec lui et paradoxalement, retrouver la lumière en s’enfonçant dans les ténèbres de son amant. Elle se révèle à travers ses yeux, ses jeux, ses envies et son désir pour cet élève fou pour lequel elle est prête à jouer à des jeux pas très catholiques. Elle, la petite prof dépressive, mariée à un pervers narcissique, qui n’a de cesse de la rabaisser, se voit être du jour au lendemain, le centre du monde d’un homme. Malgré ses doutes et les convenances, malgré les crises de Sandro, malgré ses frères qui lui font peur, elle ne lâche rien. Elle ne peut plus se passer de lui. Mais, jusqu’où est-elle prête à le suivre dans sa folie et ses jeux Clair-obscurs ?

Ne pourrait-il pas la mener au point de non-retour ?

Je n’ai pas lu ce livre, je l’ai vécu tant l’auteure nous happe à l’intérieur de ce dernier. Je dirais aussi qu’elle nous manipule à sa guise tout au long de la lecture et elle est très forte. Sa plume est fantastique, fluide et addictive. Avec ce second tome, elle nous fait monter dans un ascenseur émotionnel et nous tourmente de bien des façons jusqu’à nous apporter une fin des plus exceptionnelles ! Sa plume est d’une telle richesse. Elle possède une belle culture, mais surtout, une palette de nuances d’émotions qu’elle orchestre d’une façon magistrale. Tout comme l’intrigue et la psychologie des personnages. Le travail que l’auteure a dû faire pour écrire ce roman n’a pas dû être facile. Mais tout est fait avec brio dans le moindre détail, au millimètre près et avec une sacrée audace.

Si je n’avais pas vu le côté Dark dans le premier volet, je peux vous garantir qu’avec ce second tome qui clôture la duologie, on est en plein dedans ! Cela fait plus d’une semaine que je l’ai terminé et pourtant, il me hante encore. Je voulais que les palpitations retombent avant de vous écrire mon avis, car, on est rarement objective lorsqu’on est emportée à ce point par une lecture (peine perdue). Une lecture parfois très douloureuse qui remue les tripes, nous déroute et nous apporte son lot d’émotions uniques dans beaucoup de passages clés, et un panel de sentiments électriques qui ne nous quittent pas d’un bout à l’autre.

Je vous invite à découvrir au plus vite cette œuvre d’art qui en renferme beaucoup d’autres entre ses pages et que vous pouvez retrouver exposé sur toutes les plateformes de téléchargements légales, mais aussi dans sa version papier.

Un grand bravo à Anna Triss ! Merci pour ton audace et ton ingéniosité. Merci encore une fois à Black Ink Éditions de m’avoir fait découvrir cette dark romance démentielle.

°·..·°¯°·..· Extrait : ·..·°¯°·.·°

Un vague sourire s’imprime sur mon visage tandis que mes frangins rient à gorge déployée, mais je n’ai pas la tête à triper avec eux ce soir. Je suis attiré comme un aimant par ce qui se cache dans mon atelier. Je serai bien plus détendu une fois que j’aurai passé mon territoire au peigne fin.

Sans proférer un mot, je me dirige vers la pièce verrouillée. Derrière moi, Raph et Andrea redeviennent muets. Je sens leurs quatre yeux peser lourdement sur mon dos nu trempé d’un voile de transpiration alors que j’insère la clé dans le trou de serrure.

Lorsque j’ouvre la porte, le bas de celle-ci bute à mi-chemin sur un objet en bois qui racle le sol. Je baisse la tête en pénétrant dans l’atelier. Mon chevalet, cassé en plusieurs morceaux ! Je blasphème. Je vais devoir en racheter un.

Bilan, un désordre apocalyptique encombre mon antre.

Toiles ratées, brisées par mes mains.

Croquis déchirés.

Chiffons en lambeaux.

Tubes explosés.

Dessins préparatoires rayés.

Pinceaux, crayons, stylos, brosses, rouleaux, burins, colles, éponges et gommes dispersés sur le sol.

Éclaboussures de peinture à droite à gauche.

Gribouillis abstraits sur les murs.

Bouteilles de tequila vides et cendriers croulant sous les mégots de joints : drogue et alcool, les deux essences auxquelles j’ai carburé. Voilà d’où provient l’arrière-goût dégueulasse qui s’attarde sur mes papilles.

Je vais passer des heures à tout nettoyer et ranger. D’ordinaire, ce n’est pas aussi bordélique. On dirait que j’ai été foudroyé par un accès de rage au cours de ma crise et que je me suis défoulé sur tout ce qui m’entourait, comme un animal sauvage incontrôlable. Pas bon, ça…

Mon regard échoue sur une grande toile de forme carrée de deux mètres, adossée au mur, recouverte par un vieux drap blanc et froissé. Je l’ai bâchée avant de me barrer de mon atelier. C’est insolite. Perturbant, même.

Je tire sur un pan de tissu d’un geste sec. Il glisse théâtralement à terre, tel un immense linceul.

J’ai utilisé des pastels. Les tons rouges et noirs prédominent. Le mal de crâne qui martèle mes tempes depuis mon réveil se met à pulser au rythme anarchique de mon cœur.

Avec un frisson instinctif, je recule pour avoir une vision d’ensemble sur la toile XXL où figurent trois scènes encadrées par de longs traits sombres, nerveux et fébriles, comme un enchevêtrement de griffures.

Un triptyque.

Le chiffre trois, encore et toujours.