Pense à moi, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente une lecture plaisir Pense à moi de Emmanuelle Aublanc ! Merci  à l’équipe Nisha éditions !

20427767_450499021995491_1066722463_n

Titre : Pense à moi

Auteure :  Emmanuelle Aublanc

Éditeur : Nisha éditions

Collection : Diamant Noir

Genre : Romance Y.A

Kindle : EUR 5,99 ICI

Broché : Précommande ICI

Résumé : 

Quand la douce Sara emménage à Monterey, elle est loin de s’imaginer qu’elle y rencontrera l’être le plus énigmatique qui soit.

Simon, lui, ne s’embarrasse pas de sentiments. Il s’est même juré de ne pas s’intéresser à la nouvelle arrivée et pourtant… même hanté par ses propres démons, il s’en rapproche dangereusement et l’embarque dans une histoire déchirante et romantique.

Il y a des relations qui bouleversent toute une vie…

L’avisDeMya : 

Le jour où la sage et raisonnable Sara a pris la décision de suivre sa mère dans une petite ville de la Californie, son destin a été scellé . Résignée, elle regardait sa vie défiler à la vitesse d’un TGV sans qu’elle puisse rien faire pour la ralentir . Un déchaînement chaotique nommé Simon . Ce dernier la jouait Bad Boy mais sans compter la perspicacité de Sara . Elle a su gratter au-delà du masque du gars odieux et irascible . S’il arrivait à duper son entourage, pas elle . Elle a le don de lire au tout profond de lui-même et ne manquera pas de déterrer tous ses secrets .

Première rencontre et premières fritions qui ont donné le ton à cette histoire .

Malgré les accrochages continuels, l’attirance est palpable entre eux . Simon se sent menacé mais vivant, euphorique, meilleur à son contact . Il a envie d’approfondir ce nouveau sentiment qui lui était inconnu jusqu’à aujourd’hui . Mais convaincre Sara de sa bonne foi, c’est une autre histoire .

Sara est tentée par ce diablotin à qui rien et personne ne résiste . Pour une fois dans sa vie, elle voudrait être irraisonnable, spontanée et irréfléchie .  Elle a fait fi des mises en garde de son entourage . Elle a plongé tête baissée dans cette aventure qui ne lui rapportera à coup sûr que souffrance et probablement un coeur brisé .

Pense à moi est une lecture riche en émotion . Le thème traité est difficile . L’histoire de deux protagonistes différents mais qui vont s’apprivoiser et mettre un peu de piquant et de lumière dans leur vie .

Une love story classique certes, mais revisitée intelligemment . Elle est passionnante, troublante, bouleversante à haut point et vibrante de sincérité .

Bravo Emmanuelle !

Conseil Musique : SOS d’un terrien en détresse 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur Les Somber Jann Saison 2, un roman de Cynthia Havendean chez Ediligne


Titre : Les Somber Jann -Saison-2

Auteur : Cynthia Havendean

Genre : Suspense-New-Adulte

Editions : Ediligne

Ebook : EUR 9,49

Broché : EUR 16,99

Résumé :   Faire vie commune avec le tueur en série le plus dangereux du pays, qui l’aurait cru ! Ce n’est vraiment pas une vie facile, je suis prise dans un terrible enfer. Bien que Jaylen Somber Jann me promette d’être fidèle et de ne plus faire de mal à personne, les preuves dévoilent le contraire. Entre nous, la tension et les querelles augmentent. Jaylen est si occupé à savourer ses meurtres qu’il ne remarque même pas que je suis dans la mire de Zacharie, un garçon dangereux et impitoyable. En m’enfonçant dans l’univers de Jaylen, je découvre chaque jour des horreurs encore plus atroces les unes des autres. Des jeux barbares et sans pitié pour d’innocentes victimes. Même si je suis éprise de lui, je devrais le quitter, fuir cette famille de détraqués, mais j’en paierais le prix de ma vie !

Mon avis écrit par #Carine :

Si mon avis était mitigé sur le premier tome, me voilà ravie du second ! La plume de

Cynthia Havendean est beaucoup plus posée, mais surtout, elle va nous dévoiler enfin ce qu’il se passe dans la tête de nos protagonistes et nous allons comprendre un peu mieux leur comportement. Le suspens va alors être omniprésent, et les Somber Jann n’ont pas fini de faire couler le sang !

Engy vit désormais avec les Somber Jann. Fait-elle partie des leurs ? Ce n’est pas encore gagné, mais Jaylen est là pour elle et la protège comme il le peut, et surtout à sa façon…

Celui-ci s’est retiré du réseaux à la demande de sa belle, mais elle sent bien qu’il lui cache encore beaucoup de choses. Lui ment-il ? A-t-il vraiment raccroché après qu’Engy lui ai sauvé la vie ?

Rien n’est sûr, pourtant il va falloir qu’elle mette ses doutes de côté et lui faire confiance car elle est en danger, et seul Jaylen Somber Jann pourra la protéger au mieux… envers et surtout, contre tous…

Engy est toujours un peu perdue mentalement, elle ne se comprend pas elle même… L’amour qu’elle ressent pour Jaylen dépasse la raison pour vivre cette vie à ses côtés.  Elle évolue, prend en assurance, s’affirme et s’impose auprès de tous, même si intérieurement son manque de confiance est toujours là et qu’elle manque encore parfois de raisonnement en ce qui concerne les personnes que les Somber Jann fréquentent.

Pourtant lorsqu’elle va être à nouveau confrontée à violence, elle prend sur elle et ne va plus être cette « petite chose » fragile, non, sa haine et sa soif de vengeance vont faire d’elle une nouvelle personne…  Engy serait-elle prête à devenir une vrai Somber Jann ? En aura -t-elle le courage mais surtout, le cran ?

J’ai été surprise de retrouver nos protagonistes de la première saison, car je pensais qu’il y  aurait une saison par frère. Je dois dire que cette dernière fût très agréable car trop de questions m’étaient restées en suspend, et j’ai retrouvé un approfondissement qu’il m’avait manqué auparavant.

On va rentrer dans le vif du sujet et vivre une vie de tueur en série avec de l’action à foison, des tensions, du sang… beaucoup de sang… des têtes qui tombent, la vengeance, et une traque incessante qui va faire de ce tome une vrai Thriller.

Accrochez-vous si vous êtes sensible, car la violence n’a aucune limite… Les nouveaux personnages ne sont pas des enfants de cœur, et même si on se demande ce que fait la police, on fini par l’oublier aussi, tant on est pris dans le feu de l’action.

Cynthia Havendean nous offre une autre vision des protagonistes en les dévoilant un peu plus. Particulièrement Jaylen que l’on découvre plus en profondeur. Mais les secrets planent encore et Joshua en cache un qui a l’air lourd de conséquence. Pourtant il rêve et aspire à une autre vie, loin du sang et de toute cette violence, mais il est, et restera un Somber Jann, et lorsque la famille a besoin de lui, il est toujours là. Jonas quant à lui, les efforts qu’il fait auprès d’Engy ne l’empêchent pas de la tourmenter encore et toujours. On le devine faux et sournois pourtant il ne cesse d’être là et attend toujours l’approbation de son frère pour entrer dans la danse macabre que peut lui offrir le milieu.

Révélations, tentions, trahison, bain de sang et rebondissements font monter le suspens crescendo et nous emmènent dans une traque sanglante dans laquelle Engy se retrouve en ligne de mire de Zach.  Un tueur en série lui aussi, mais qui pourrait presque faire passer Jaylen pour un agneau…

Une fin dans une ambiance noire aussi cruelle que dérangeante qui nous laisse en apnée et me fait dire que Cynthia Havendean est peut être aussi sadique que ses protagonistes lol. Mais il faut ajouter que nous, nous sommes aussi psychopathes qu’eux pour aimer évoluer dans ce milieu sombre, glauque mais qui nous fascine autant qu’il nous captive.

Vite la suite !!!!

Un grand merci à Ediligne pour sa confiance ainsi qu’à Cynthia pour service presse très saignant. Je suis cuite à point et prête pour un troisième round !

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur He’s She, un roman de Layla Namani


Titre : He’s She

Auteur :  Layla Namani

Genre : Young Adult

Editions : Auto-édité

liens d’achat :

Ebook :  EUR 1,99

Broché : EUR 13,70

Résumé : Après un accident qui aurait pu lui coûter la vie, Léna Reed se voit grandir trop vite. De nature réservée, cette habituelle rêveuse le devient davantage et s’enfonce dans une routine ordinaire. Entre le lycée et son petit job d’étudiante, elle ne s’accorde plus aucune extravagance, passant à côté de ce qui devrait être ses plus belles années… Mais la vie en décide autrement et pose un homme sur son chemin… Un homme mystérieux dont la beauté inhumaine est insoutenable… A partir de cet instant, la vie de Léna Reed va prendre un autre sens et tout va changer. En bien ou en mal ? Plongez dans cette intrigue irritante et poignante dont le dénouement bouleversera peut-être votre vision de la vie.

Mon avis écrit par #Carine :

Léna, une jeune fille de 16 ans échappe de peu à la mort… Un dur moment pour elle où toutes ses croyances s’effritent au fur et à mesure que l’ombre l’emporte dans les eaux glaciales… Par chance, elle sera sauvée de ce lac qui ne cherchait pourtant qu’à l’engloutir dans un silence effrayant. Mais si physiquement elle se remet après un coma, ce n’est pas le cas mentalement. Elle a vraiment du mal à reprendre le court de sa vie, et reste assez traumatisée au point de ne plus croire en rien. Un traumatisme qu’elle garde secret aux yeux de tous…

Deux ans sont passés et à l’aube de ses 18 ans, Léna est toujours l’ombre d’elle même. Ses parents étant partis en déplacement pour quelques mois, sa vie se résume à ses cours et son Job au supermarché du coin, ne s’accordant aucun plaisir de la vie. Elle refuse toute soirée ou sortie. Les garçons ? Elle ne s’en approche même pas,  passant complètement à côté de sa jeunesse qui se voudrait pourtant insouciante…

C’est au détour d’un rayon, dans le magasin où elle travaille,  que tout va basculer… Son cœur en stand by depuis si longtemps va recommencer à battre, et la faire se sentir enfin vivante…

Un regard saisissant et hypnotique va la laisser sans voix… Devant elle se tient le garçon le plus beau qu’elle n’ait jamais vu. Mais c’est ce qu’elle ressent qui la perturbe. Son cœur bat fort, très fort pour cet inconnu qui se tient devant elle… Coup de foudre ? Peut-être … mais elle ne peut imaginer une seule seconde qu’il pourrait s’intéresser à sa petite personne. Léna ne se voit pas, elle ne se rend pas compte de sa beauté naturelle qui attire pourtant les regards de beaucoup de garçons. Mais tout va changer et elle va enfin découvrir la vie d’une fille de son âge. Elle va apprendre tout simplement à vivre…  Reste juste à savoir si elle saura gérer ses sentiments naissants  et prendre les bonnes décisions, les bons chemins… Si elle saura ouvrir son cœur, et à qui…

He’s She est une magnifique romance Young Adult qui m’a laissée comme deux ronds de flan. On m’avait beaucoup parlé de ce roman qu’il fallait à tout prix que je lise. Pourtant lorsque je l’ai commencé, je ne me suis pas laissée emporter. Une belle histoire certes, mais rien de transcendant dans un premier temps. Une ado qui après un choc traumatique réapprend à aimer la vie et découvre les sentiments. Des sentiments qui vont la bouleverser au point de ne plus savoir qui elle est vraiment. Qu’ils soient d’ amour ou d’amitié, le tout dans une ambiance un peu toute tracée. Quelques répétitions ont même un peu gêné la fluidité de ma lecture sur le début.

Mais les rebondissements et le mystère qui plane prennent vite le dessus, et les hypothèses fusent tout à coup en faisant monter l’adrénaline crescendo. On cherche à comprendre le pourquoi du comment, on n’arrive même pas à se décider pour elle, tant tout est ambigu. L’auteur réussi là l’exploit de nous faire entrer dans la peau de cette adolescente, ce qui veut dire alors ressentir ses souffrances, ses confusions, ses peines et ses espoirs… Mais aussi toute l’émotion qui entoure son histoire …

La plume de Layla Namani a pris de l’assurance au fil du récit qui est devenu beaucoup plus fluide, mais surtout, très déroutante et profonde. Je ne sais pas à quel moment j’ai été happée mais une chose est certaine, c’est que passé ce cap, il m’a été impossible de sortir la tête du roman. On se prend vite d’affection pour les personnages, les principaux comme les secondaires, qui sont vraiment attachants et intéressants.  En acceptant de vouloir s’amuser comme tout le monde, Léna plonge dans un univers qui n’est pas vraiment le sien, mais c’est pas sûr qu’elle puisse en ressortir indemne… Ses sentiments sont trop confus, tout se mélange, et elle ne sait même plus distinguer l’amitié de l’amour. Elle va même découvrir pour la première fois le désir, et la jalousie… C’est comme si tout se qu’elle ressentait était décuplé et que tout allait trop vite pour bien réfléchir. Trop de questions sans réponse… Trop de mystère… Trop de cauchemars la hante…
Jusqu’où ira-t-elle pour assouvir ce feu et ce besoin insatiable qui naît alors et qui brûle en elle ? Pourquoi Sam souffle t-il autant le chaud et le froid et surtout pourquoi il n’est pas le seul à lui faire tout à coup de l’effet ?

Si je me suis doutée de l’intrigue vers le milieu du récit, qui était tout de même très bien menée, je suis restée très surprise et conquise par la chute . Le dernier chapitre est prenant, saisissant et d’une profondeur à vous en fendre l’âme. Un retournement de situation à 180° qui m’a laissé bouleversée mais aussi heureuse de ma lecture.  Si j’avais émis quelques doutes au début du roman, la fin les balayent tous d’un revers de main comme s’ils n’avaient jamais existé.  J’ai lu la dernière partie à haute voix pour en faire profiter ma fille qui lisait à mes côtés. Il fallait que je partage ce moment fort qui rend cette histoire époustouflante et faisait battre mon cœur si fort, que j’en entendais presque l’écho…

Un grand merci à Layla Namani pour ce merveilleux service presse que je n’oublierai pas de sitôt.  Même si cette fin me convenait parfaitement, le fait de savoir qu’une suite va faire son apparition me rend tout de même impatiente… j’ai vraiment hâte de te lire à nouveau !

 

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur A toi un roman de Céline Musmeaux chez Nymphalis


(musique proposée à la lecture par notre étoile musicale Elyiona)

Titre : A toi

Auteur : Céline Musmeaux

Genre : young Adult

Editions : Nymphalis

Ebook : 5.99 €

Broché : 15.99 €

 Un appel à la romance

« La vie est un combat. Alors, bats-toi ! »

RÉSUMÉ :

À dix-neuf ans, Maya est une dure à cuire. Du haut de son mètre quatre-vingt, elle espère devenir mannequin et elle travaille très sérieusement dans ce but.

Entre son boulot d’appoint et les séances à la salle de sport pour affiner sa silhouette, elle a très peu de temps pour s’amuser. Pourtant, lorsqu’un soir, elle rentre chez elle après un shooting, elle n’hésite pas à venir en aide à un homme qui se fait tabasser.

Son intervention à coup de bombe lacrymogène fait fuir les agresseurs. Elle s’accroupit donc pour secourir la victime et découvre qu’il s’agit de Yann Morin, l’ancien roi du lycée.

Dépitée de faire face à ce fantôme du passé, Maya se redresse pour partir. Yann décide néanmoins de s’imposer brutalement dans sa vie.

Mais, la jeune femme n’est pas du genre à se laisser faire. Qui gagnera ce combat ?

Destiné aux jeunes lecteurs âgés de 15 ans et plus.

Mon avis écrit par #Carine :

Maya est une jeune fille de 19 ans qui a vécu un énorme drame il y a quelques mois. Son besoin de se reconstruire et de prendre de la distance envers les siens,  lui fera prendre son indépendance et essayer de réaliser son rêve dans le mannequinat. Mais la vie n’est pas facile et il lui faut travailler doublement pour s’en sortir.

Si Maya est une forte tête, elle n’en reste néanmoins aussi fragile tout au fond d’elle. Toutefois il est hors de question que qui que ce soit s’en aperçoive. Seul Lorenzo avait tous les droits sur elle… Lorenzo, le seul homme de sa vie, son ange gardien, son tout…

Un soir en rentrant de son travail très tard, un fantôme d’un passé pas si lointain refait surface d’une façon assez fracassante. Si Maya a pu un jour en être secrètement amoureuse, aujourd’hui il est clair que ce n’est plus le cas. Elle lui voue plutôt une haine féroce et elle n’est pas la seule…

Yann, le beau Gosse du lycée et meilleur ami de Lorenzo n’est aujourd’hui plus le même. Le temps qui passe n’efface pas les douleurs qui comptent… Ces douleurs qui anéantissent en un rien de temps tous vos objectifs, vos perspectives d’avenir et vos espoirs…

Toujours est-il qu’il n’est pas devant chez Maya pour rien, et même si elle ne veut rien entendre, il est prêt à tout pour qu’elle lui accorde sa confiance afin de pouvoir veiller sur elle.
Mais pourquoi maintenant ? Que cache-t-il à Maya ?

Sera-t-elle assez forte pour lui pardonner l’impardonnable ?

Céline Musmeaux nous entrainent une fois de plus dans le cœur et l’âme des ces adolescents meurtris et en mal être. Ces jeunes adultes juste prêts à commencer leurs vies en traînant déjà un lourd passé malgré leur jeune âge…
Écorchés vifs, ils souhaitent se reconstruire. Mais pour y arriver il leur faudra d’abord affronter une vérité qui fait mal, des non-dits et des secrets bien gardés jusqu’à présent. Mettre fin à une culpabilité dont ils ne sont pas maître, tout en se battant l’un pour l’autre et donc, un contre l’autre.

Comment détester une personne autant qu’on peut l’aimer ? On se protège, en rêvant à un bonheur qu’on a peur de toucher du doigt par honte d’y succomber malgré l’interdit ? Comment trouver la force et le courage d’assumer ses choix en tant qu’adulte et d’accorder enfin le pardon pour trouver la paix et rêver à l’avenir ?

Nos jeunes protagonistes nous touchent par leurs combats et les émotions qu’ils en dégagent. On peine vraiment à les voir se débattre dans leurs sentiments. Maya qui se cache derrière son caractère impétueux donnera t-elle assez de force à Yann pour qu’il se batte pour lui, pour elle, pour eux ?

Je vous laisse découvrir cette romance qui sera le combat de deux êtres qui se refusent le droit d’être heureux par l’ombre qui plane au dessus de leur relation…. Lorenzo… Qui pourtant absent dans le roman, brille de sa présence grâce à la plume de Céline qui réussi à l’inclure totalement dans  le récit. Il en fait partie à part entière, à tel point que l’on souhaite le connaitre vraiment… lui et tous ses secrets.

Un roman sur la reconstruction qui passe avant tout par le pardon, mais aussi par ce que génère la haine des autres qui par manque de courage pour affronter la réalité, désigne un coupable idéal qui portera le fardeau à leur place. Un récit touchant et émouvant qui ne manque pas de force et encore moins de fluidité.

Un grand merci à Céline Musmeaux et aux Editions Nymphalis pour ce service presse et ce bon moment de lecture.

Lorenzo: Like an angel (Spin Off de « À toi ») arrive dès le 1 juillet !

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur … Déviants, tome 1 : innocence de Cara Solak aux éditions Plumes du Web


Titre : Déviants, tome 1 : innocence

Auteure : Cara Solak

Éditeur : Plumes du Web

Genre : Romance Dystopie / Young Adult

Boutique plumes du Web : ICI  sortie le 15 juin 

Kindle : 4.99 € ICI

Broché : 17.90€ ICI

Résumé :

Survie. Résistance. Liberté.

3 petits mots simples. Le combat de toute une vie. La lutte commence ici…

Gabrielle, 20 ans, est une jeune fille secrète et solitaire. Mais depuis longtemps déjà elle se sait différente, de ce genre de différence dont il ne vaut mieux pas parler. Alors elle vit avec et préfère se faire discrète en ces temps troublés.

Sa rencontre explosive avec Matthew, jeune professeur de psychologie aussi attirant qu’agaçant, voit toutes ses certitudes voler en éclats.

Parce qu’elle n’est pas seule. Ils ne sont pas seuls à être différents.

Pour le gouvernement, ils sont considérés comme des… Déviants.

L’avis d’Elyiona :    à découvrir absolument !!

Alors qu’il y a peu de temps encore, je lisais peu de dystopie, les auteures comme Cara Solak vont sans aucun doute me rendre addict à ce style de lecture. Car il est des livres qu’une fois débutés nous sommes certains de vouloir tous les lire, Déviants rentre d’ors et déjà dans cette catégorie, les deux pieds dedans… à moi désormais de vous dire pourquoi !

Gabrielle est une jeune femme de 20 ans qui, de prime abord, semble tout ce qu’il y a de commun. Mais cela n’est qu’une apparence qui lui est de plus en plus difficile de cacher. Alors qu’elle débute ses études de médecine à la faculté, elle rencontre un de ses professeurs pour le moins surprenant.

Distant, froid et arrogeant, Matthew recèle néanmoins un pouvoir d’attraction sur la gente féminine du fait d’un charisme et d’un corps très attrayant. Intelligent de surcroît il laisse très peu de personne indifférente. Mais derrière le masque ce jeune homme de 26 ans se cache une facette de son quotidien que la majorité des gens ignorent…

Car il est différent.. car il pourrait bien être la clé des questions de Gabrielle. Elle n’est plus seule désormais, toutefois trop de paramètres sont encore inconnus.

Envers et contre la société et les membres de l’URS, s’entame alors un jeu de force ! Quels sont donc ces secrets si bien gardés ? Quels sont les vrais dangers ? Rien n’est acquis, reste maintenant à se battre !

Sans compter que Matthew et Gaby ont, tous deux, un caractère explosif et leurs rencontres seront souvent signe d’étincelles. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour faire cause commune ? Mais gare à eux, car au monde des apparences, personne ne sait qui est le Roi !

C’est ainsi avec grand plaisir que je me suis remise à la lecture de la dystopie grâce à une couverture et un synopsis plus qu’attrayants. J’ai été plongée dès le départ dans cette histoire, sortant des sentiers battus, avec des personnages et un cadre très ordonné.

Pourtant dès le départ j’ai perçue que le tout serait bien plus complexe qu’il n’y paraît et je ne me suis pas trompée. J’ai littéralement dévorée chaque page à la recherche permanente d’en savoir toujours plus… Chaque élément est posé et alors que vous pensez avoir une certitude tout s’ébranle et vous revenez à votre point de départ. Mes questionnements permanents auxquels vous m’échapperez pas vous non plus, prouveront que la plume de l’auteure est d’une qualité comme il est bon d’en découvrir.

Le rythme effréné avec lequel j’ai lu ce livre en a été pour moi le gage de mon immersion.

Cara Solak aura également réussie, sans le moindre doute, à donner vie à des personnages dans cette société surréaliste. Chacun d’entre eux aura une personnalité qui leur est propre et malgré cela, il ne m’a été possible d’affirmer du bien fondé de leurs prises de position. Impossible de ne pas être suspicieuse de chacune de leurs actions ? Comment être certaine qu’ils sont du bon côté de la balance ?

Et que dire du duo Matt/Gaby hormis le fait que je suis indubitablement tombée sous leurs charmes. Mêlant failles, barrières et convictions ils ont chacun une bataille à mener et j’ai vibrée à chacune de leur péripétie.

Vous l’aurez compris cette lecture m’aura donnée la certitude que je poursuivrais cette aventure avec le plus grand plaisir. L’auteure aura donc à son arc une nouvelle addict aux Déviants et à leur combat. Sa plume d’une précision et d’une qualité remarquable aura su me bercer au rythme des illusions et des désillusions !

Ce premier tome marquera donc le début d’un nouvel environnement ! Jusqu’où l’auteure Cara Solak nous amèra-t-elle ? Il ne nous reste plus qu’à franchir le cap et choisir son camp…

Je remercie les Éditions Plumes du Web pour cette superbe découverte, il me tarde désormais d’en savoir plus…

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Deep Secrets – Saison 1, mon avis !


Hello, je vous présente mon avis sur Deep Secrets, un début fascinant et emballant . Merci Delinda Dane et à Kaya éditions pour le service presse .

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Titre : Deep Secrets – Saison 1

Auteure : Delinda Dane

Éditeur : Kaya éditions

Collection : Dangerous Love

Kindle : ICI

Résumé :

Deep Secrets Saison 1

Lui, c’est Madden. Madden Gage, la star du lycée, le bad boy impitoyable et adulé de tous, celui qui fait retourner les têtes sur son passage. Celui qui cache un terrifiant secret, et qui hurle sa souffrance toutes les nuits.

Elle, c’est Rileigh. Rileigh Saint, le fantôme du lycée, la fille dont personne ne se souvient jamais, celle qui observe en retrait et qui n’aime rien mieux que la solitude. Celle dont la vie va basculer le jour où, sans le vouloir, elle va découvrir le secret de Madden.

Entre harcèlement et manipulation, Madden et Rileigh vont entamer une relation trouble – de celles qui vous obsèdent jour et nuit, mêlant haine et dépendance.

De celles qui bouleversent tout, surtout quand l’amour y fait son apparition. De celles qui ne plaisent pas à tout le monde. De celles qui mettent votre vie en danger.

L’avisdeMya : Hâte de découvrir la suite !

Rileigh, est une petite souris effacée . Une fille qui ne fait pas de vagues. Elle rase les murs pour ne pas attirer l’attention sur elle .

Jusqu’au jour où le bad boy de son lycée lui fait l’honneur de s’intéresser à elle . Et depuis, sa vie est devenue un cauchemar .

Madden, c’est un beau petit crâneur . Pour rester dans le politiquement correcte, ce n’est pas le premier épithète qui me vient à l’esprit en rédigeant cet article . Il est caractériel, imbu de lui-même, de son nom et du fric familial . Tout content de son effet sur son entourage, il en profite et sans vergogne pour asseoir son autorité .  Rien ne le rend plus heureux que d’humilier son prochain et sans états d’âmes !

Le jour où ses yeux glacés et baladeurs ont croisé ceux de Rileigh, il a décidé de faire d’elle son souffre – douleur . La candidate parfaite pour s’oublier et s’enivrer de la pulsion d’adrénaline que lui procure son pouvoir sur elle .

Mais c’est à la tombée de la nuit, quand Madden, se faufile précautionneusement chez lui,  pour ne pas alerter le démon qui l’habite, qu’on découvre le vrai Madden . Sa vie est d’une horreur continue . Ce qu’il subit quotidiennement fait de lui le mec qu’il est devenu . Et il n’est pas prêt de changer . C’est Rileigh qui va payer pour tout son mal-être . Cette dernière est partie pour regretter cet échange de regard qui lui coûtera bien plus qu’elle n’imagine .

Delinda pour sa deuxième publication et sa première chez Kaya, signe une romance qu’on ne peut lire qu’avidement et d’une traite . Elle est captivante, addictive et garantit beaucoup d’émotions .  Pourrait-on parler d’ores et déjà de marque de fabrique ? It’s my hope ! Elle m’a enchantée par ce début plus que prometteur et la suite nous réservera probablement de belles surprises, plus de rebondissements et beaucoup de frissons .

 

 

 

Mon avis… sur Runes, Tome 4 : Devineresse d’Ednah Walters


Titre : Runes, tome 4 : Devineresse

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 4,68  ICI

Broché : 14.85 ICI

Résumé :

J’aime Torin St James… J’ai besoin de sa force… Mais son passé le rattrape et je suis menacée. Raine Cooper est certaine de deux choses : son amour pour Torin St James et son destin en tant que puissante devineresse. Mais ses premières prémonitions sont floues et inquiétantes. Pire encore, elles concernent Torin. La mère de Raine est partie, son père est en train de mourir et son meilleur ami est à Hel, si bien qu’elle ne sait plus à qui s’adresser. Or quand ses visions deviennent plus personnelles et qu’elle voit son avenir avec Torin menacé par une personne ressurgie de son passé, Raine cherche désespérément à obtenir des réponses. Quelle chance, deux nouvelles élèves font leur rentrée au lycée et elles semblent justement pouvoir lui répondre. Quand elle est avec elles, ses pouvoirs sont renforcés et ses visions se précisent. Il n’y a qu’un seul problème : Torin interdit à Raine de parler aux deux filles. Leur amour pourra-t-il survivre sans confiance ?

L’avis d’Elyio : le tome des révélations

Après un troisième tome qui m’a laissé dans un état de questionnements intensifs, après avoir posé toutes mes théories plus fumantes les unes que les autres, j’ai désormais la chance de pouvoir lire une fois de plus ce quatrième tome en SP grâce à sa traductrice française Laure Valentin.

Alors que les deux premiers tomes prenaient comme axe la rencontre Torin/Raine et les conséquences de leur choix face à leur relation naissante, le troisième opus nous avait placé au cœur du mensonge qui entourait Cora. Une fois la vérité établie sa rencontre avec Echo va bouleverser toutes ses certitudes. Et c’est avec un déluge de nouvelles plus que dérangeantes que c’était clôt ce volet de la saga.

C’est ainsi que la mère de Raine avait dû repartir avec Lavania pour un procès concernant ses actes afin de protéger son mari, auprès des hautes instances des Valkyries. Sauf que les Nornes n’ont pas dit leur dernier mot ! Et la maladie du père de notre devineresse va mettre à mal tout le monde de l’euphorie qui avait gagné son retour.

C’est donc avec ce quatrième tome que nous découvrons toutes les pensées qui envahissent l’esprit de notre jeune Raine prise au dépourvu des dernières révélations et de son statut de devineresse. Que cela sous-entend-t-il exactement ? Quels sont les choix qui lui sont désormais ouverts ? Peut-elle réellement estimer avoir un libre-arbitre ou les instances supérieures en ont-elles déjà décidé pour elle et tout ceux qui l’entoure ?

Quel bonheur de retrouver toute l’armada qui entoure Torin et Raine !!! Ils sont presque tous présents à leurs côtés, car désormais il leur faudra faire face à un ennemi dont ils ignorent tout… jusqu’à son identité. Leur seule certitude est que Raine est en grand danger et que ses pouvoirs sont jusque là encore méconnus et surtout totalement hors de contrôle.

Une chose est sûre la formation de cette dernière ne fait que commencer et chacun d’eux est mis à contribution pour aider au mieux la maîtrise du potentiel qu’elle semble évoquer. Blaine, Andris, Echo et les autres sont donc prêts à laisser leurs rancunes de côtés… ou presque. Rien de mieux que quelques piques et quelques coups de-ci de-là pour masquer le fait que l’union fait la force.

Pourtant tous leurs efforts pourraient bien subir une mise à zéro et augmenter leur amertume les uns pour les autres. Les événements pourraient-ils jouer en leur défaveur ? Que se passe-t-il exactement ? Et qui voudrait bien voir en vouloir autant à Raine  au risque de s’attirer les foudres des Valkyries ?

Quel tome attendu que fut ce quatrième volet de cette folle saga qu’est Runes !! Alors que les éléments s’enchaînent à un rythme effréné, nous avons la chance de découvrir les personnages avec bien plus détails que dans les trois tomes précédents. Les informations se glissent de manière fluide sur tout le déroulement que l’histoire que les pages défilent à une vitesse dingue.

Les questions s’enchaînent alors que d’autres semblent résolues. Je dis bien semble et vous en comprendrez rapidement pourquoi !! Rien de tel que de ne pas rester sur ses acquis, et j’ai adoré pour ma part le fait que notre questionnements perpétuels mette absolument toutes les informations comme de potentiels leurres et mettent ainsi sur de mauvaises pistes.

C’est ainsi que sur cet opus l’auteure Ednah Walters joue avec nous et avec ses personnages tels un maître d’échecs. Les pions avancent mais rien n’est joué d’avance et la partie ne fait que commencer…

Les prémonitions de Raine sauront-elles être un avantage alors qu’elle ne sait pas encore les maîtriser ? Encore passé, présent et futur notre devineresse verra de nouveaux ennemis apparaître… Mais si tout n’était pas vraiment ce qu’il semble être ?

La plume de l’auteure américaine nous amène encore une fois exactement où elle le désire avec un talent incroyable. Rarement une saga aura su autant me captiver et après quatre tomes tous les plus complexes les uns que les autres me laisser dans une attente du prochain avec la plus grande impatience ! C’est donc un vrai bonheur d’après, une fois de plus remis les pieds dans l’univers de Runes mêlant à la perfection le quotidien classique d’un tout un chacun et la mythologie nordique !!!

J’ai donc dévoré ce livre avec le plus grand plaisir et une fois n’est pas coutume je me pose cette ultime question : à quand la suite !!!! vite !!!!

 Musique proposée en lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis… sur Runes, Tome 3 : Grimnirs d’Ednah Walters


 

Titre : Runes, tome 3 : Grimnirs

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 3€71

Broché : 14€15

Résumé :

À sa sortie de l’hôpital psychiatrique, Cora n’aspire qu’à une chose : retrouver sa vie normale. Elle n’a aucune envie de voir rôder des âmes autour d’elle ni de rencontrer les faucheurs chargés de les recueillir. Pour couronner le tout, le garçon dont elle a été secrètement amoureuse pendant des années vient de déménager sans lui dire au revoir. Pas étonnant qu’elle ait le cœur brisé ! Dans de telles circonstances, l’amour est sans surprise la dernière chose à laquelle elle pense lorsqu’Écho fait irruption dans sa vie. Pourtant, l’alchimie entre eux est stupéfiante. Leur connexion défie toute logique. Le comble, c’est que les âmes lui fichent la paix quand il est dans les parages ! Dommage qu’Écho soit l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme : il est sexy, beau et insolent. C’est aussi un faucheur d’âmes. Un Grimnir. Typiquement le genre de créature dont elle se serait bien passée. Et si, en fin de compte, la normalité n’était pas aussi enviable ? Car Cora veut tout à la fois. Des réponses. L’amour. Une vie.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Quelques mois après la parution du second volet Immortels d’Ednah Walters, voilà que je tiens enfin entre mes mains le troisième tome de la saga Runes. Déjà coup de cœur pour ses deux premiers volets, il me tardait de connaitre la suite de cette histoire qui a su m’embarquer de manière inconditionnelle.

Après avoir découvert à la fin du second opus que Cora n’était pas en fait celle que l’on croyait, l’aventure prend une toute autre direction… bref quel rebondissement ! En effet, cette dernière était en réalité dans un établissement psychiatrique suite à l’incident qui s’était produit à la piscine dans le premier tome. Celle qui se trouvait face à tous ses amis, pendant ce temps, était en réalité Maliina, manipulant au gré de ses envies tous ceux qu’elle côtoyait.

Alors qu’elle essaye de comprendre pourquoi tout le monde autour d’elle agit différemment et pourquoi ses deux meilleurs amis ne sont jamais venus la voir à l’IPP, Cora se retrouve face à deux phénomènes pour le moins perturbant :
D’abord,
les âmes viennent vers elle comme un papillon attiré par la lumière mais elle ne les comprend pas, n’entendant pas leurs requêtes, rendant toute cette situation angoissante. D’autre part, elle croise le chemin d’un mystérieux Grimnir qui semble la connaitre plus que de raison. Comment a-t-elle pu tout simplement oublié ce jeune homme au regard changeant et inquiétant ? Pourquoi se sent-elle si attirée par lui ?

Alors que le bon sens lui dit qu’il sent les ennuis à plein nez et qu’elle devrait le fuir comme la peste, son corps et son cœur semblent se jouer d’elle… Combien de temps encore pourra-t-elle jouer cette lutte infernale ?

De son côté Echo est là pour une bonne et unique raison. Contraint mais dévoué à son travail pour la déesse Hel il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Jamais il n’a failli ni faiblit face à ses objectifs et ce par tous les moyens… faisant de lui un des Grimnirs les plus redoutés. Mais sa visite quotidienne chez Cora va prendre un tournant des plus intéressants. Différente à son habitude, elle dégage quelque chose de nouveau. Comprenant sa méprise, il décide de combattre son attirance envers cette jeune femme qui ne le laisse absolument pas indifférent. Pour comprendre ce changement de comportement et protéger celle qui l’intrigue plus que toute autre, sera-t-il prêt à pactiser avec ses ennemis ?
Et si son âme sombre retrouvait enfin la lumière… ?!

Jusqu’où ira-t-il ?

J’avoue avoir un peu craint la sortie de ce troisième volet étant fidèle au couple Torin – Raine. Mais quelle surprise alors que de découvrir le duo « Echora » !!! Je ne vous cache pas que si Torin n’était pas LUI, ahh je pense qu’Echo aurait pris une place des plus singulières dans les Book Boyfriends les plus sexys .. quoi que je suis certaine qu’il saura conquérir certaines d’entre vous 😉

Totalement addictif, cette fois encore il m’a été totalement impossible de passer à côté de ce couple pour le moins tellement différent et tellement complémentaire. Comment ne pas être émue et touchée par l’histoire d’Echo ? Comment rester insensible à cet homme doté d’une force de caractère impressionnante. Jouant de son côté Bad Boy il est absolument craquant…
Oui il a un caractère bien trempé ! Oui il est énervant au possible avec son air autoritaire et son art de vouloir tourner Cora en bourrique ! Mais bon sang, il est un Grimnir plein de surprises.

Bon je vous cache pas que j’étais sur le point d’évincer Cora pour prendre sa place, mais bon… trop de choses nous opposent mdr !! Sans rire, ce duo est incontestablement adorable et durant toute ma lecture je n’aspirais qu’à une fin heureuse. Bien entendu les choses auraient été beaucoup trop simples. Sans compter que dans mon esprit en constante opposition, j’ai envie de lire encore et encore bon nombre de leurs aventures… ce qui veut dire encore de très très nombreux tomes 🙂

Êtes-vous seulement prêt pour vivre à votre tour, cette aventure avec un cœur calé sur cette lecture à un rythme tambour battant ? Pour ma part j’ai pris un plaisir incommensurable à lire ce tome, le dévorant à vitesse vertigineuse prouvant une fois de plus mon coup de cœur pour l’univers Runes !!

Et puis quel bonheur de retrouver toute la troupe Torin, Raine, Andris , Ingrid et quelques nouveaux !!! Quoi je ne vous l’avais pas dit ?? Quel dommage !! Car pour le comprendre il vous faudra acheter ce livre car je ne vous en dirai pas plus 😉

Ednah Walters a cette fois encore su me conquérir dans ce troisième volet de cette saga, que je considère comme incontournable. Chaque nouveau livre est pour moi une véritable bouffée d’air frais et de renouveau dans cet univers où se mêle vie classique et vie fantastique. Chacun d’eux est également empli de morales, cachées entre les lignes : l’amitié, l’amour, le fait que l’union fait la force, et le fait qu’il ne faut JAMAIS perdre espoir… autant d’éléments qui rendent ces tomes indispensables !

Vous l’aurez compris mon addiction à cette saga n’est plus à faire et il me reste comme vous à attendre la parution du prochain tome.

Cette fois encore je remercie Laure Valentin, la traductrice française de l’auteure, pour m’avoir permise de lire cette suite que j’attendais de pieds fermes 😉

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis… sur Runes, Tome 2 : Immortels d’Ednah Walters


 

 

 

 

 

Titre : Runes, tome 2 : Immortels

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : ICI

Broché : ICI

Résumé :

Quand Raine Cooper veut quelque chose, rien ne peut l’arrêter… Raine a enfin découvert que son magnifique voisin, Torin St James, est une légende directement issue de la mythologie nordique. Elle éprouve pour lui des sentiments profonds. Quant à Torin, il est fou de Raine au point d’enfreindre la seule règle qui régit sa vie : ne jamais tomber amoureux d’une mortelle. Le problème, c’est qu’il ne se souvient plus d’elle, depuis que des Nornes – des divinités nordiques – ont effacé sa mémoire afin de le punir d’avoir osé les défier. Mais Raine va élaborer un plan… Elle va pousser Torin à oublier une fois de plus son unique règle en tombant à nouveau amoureux d’elle. Pourtant, elle ne va pas tarder à apprendre que même les plans les mieux ficelés ne fonctionnent pas quand on a affaire à des divinités et des êtres surnaturels. Au désespoir, Raine va alors faire des choix qui risqueront non seulement de la séparer de Torin, mais aussi d’entraîner la destruction de tous ceux qu’elle aime.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Quelques semaines seulement après avoir découvert le fabuleux univers de Runes, Tome 1, voilà que Laure Valentin , la traductrice française d’Ednah Walters m’a donné la possibilité de continuer cette superbe aventure et je l’en remercie encore.
Attention à vous qui lisez cette chronique, si vous n’avez pas encore lu le premier tome, il y a un risque de spoiler… et cela entacherai votre plaisir de lecture.

Le livre débute sur la reprise de la dernière scène du premier volet de la saga, et je me suis retrouvée catapulté face à la réaction de Raine lorsqu’elle découvre que Torin est amnésique alors qu’elle venait tout juste de lui sauter au coup et de l’accueillir comme il se doit.

J’ai trouvé que Lorraine a beaucoup muri sur ce second tome. Elle n’est plus seulement une adolescente avec les problèmes liée à son âge, elle doit prendre des décisions qui relève certes de son instinct mais qui vont aussi bien au-delà. On peut appeler cela de la sagesse et de l’ouverture d’esprit.

Torin, quant à lui, reste …. TORIN… un type bourré de principes (fidélité, mission, …) qui combat ( de nouveau ) son attirance pour Raine ( dont il ne se rappelle pas l’existence et son passé avec elle ) qui, à son arrivée, s’est jeté à son cou ( à ce moment précis de l’histoire j’ai eu la sensation que mon coeur s’était écrasé au sol) .

C’est sans compter sur la motivation sans failles de cette dernière à lui faire retrouver la mémoire. J’ai vu une jeune femme déterminée et prête à tout !! ( quel tempérament !!! ).

Quelques éléments ont radicalement changé :

* le père de Raine est de retour mais il cache quelque chose, Raine le sent (nous aussi en tant que lecteurs …),
* Torin est là mais il est accompagné d’une nouvelle valkyrie Lavania, en plus d’Andris et d’Ingrid ( et là si vous êtes comme moi, vous aurez envie de sortir les griffes !! lol ) et il ne faut pas oublier qu’il ne se souvient de rien concernant leur première « histoire »,
* et Eirik se met à agir bizarrement.

Rien ne saurait arrêter Raine, et elle va appliquer le dicton suivant : L’amour est comme la guerre : facile à commencer, mais très difficile à arrêter…

De nombreux doutes et de nombreuses questions m’ont envahi sur toute ma lecture de ce volet et j’ai A-DO-RE. Je suis addict des livres où rien est acquis, et où tout est susceptible de basculer à tout moment. Et vous savez quoi ? Ce livre est exactement ce que j’aime.

J’ai de nouveau été submergée de doutes, de colères, de sourires, de joies et de peines. Mon estomac a fait cet ascenseur émotionnel que je recherche dans toute bonne saga. le bouleversement que j’ai ressenti face à certaines révélations a été tel que j’ai pleuré. Oui je sais je suis un brin coeur d’artichaut mais je l’assume complètement et j’en redemande. En effet, pour moi, seul un bon bouquin capable de vous faire ressentir tout un panel d’émotions mérite d’être lu, et celui là est indubitablement dans le peloton de tête.

J’ai trouvé l’intrigue finement menée, continue, et cohérente, me laissant en permanence de cette attente d’en savoir plus… toujours plus. Vous avez sans aucun doute compris que l’on ne peut qu’apprécier cette ambiance de modernité et de mythologie nordique dans lequel baigne en permanence nos personnages.

Depuis que j’ai fermé la dernière page de ce tome, aucune expression ne conviendrai mieux que : un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Ednah Walters marque ici encore un second opus du tonnerre, qui confirme bien mon coup de coeur pour la saga Runes et ses personnages.

Je n’ai donc qu’un conseil à vous donner : Foncez l’acheter et préparez-vous à cette saga qui ne va pas vous laissez de marbre

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur « Le grand saut » un roman de Florence Hinckel chez les éditions Nathan


Titre : Le grand Saut

Tome 1

Auteur : Florence Hinckel

Genre : Jeunesse

Editions : Nathan

Ebook : EUR 12,99

Broché : 16.95

Résumé :    

Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam sont amis depuis la sixième. Aujourd’hui, ils entrent en Terminale, cette dernière année tant attendue, tant redoutée. Enfin la libération ? Une chose est sûre, bien que le soleil baigne leur petite ville de La Ciotat, chacun sent que l’orage gronde…
Les sentiments depuis trop longtemps inavoués de certains, les relations familiales bancales des autres, la pression de l’avenir… tout devient insupportable. Et ce n’est pas la gigantesque soirée chez Madeleine qui va suffire à leur changer les idées. Au contraire, c’est même peut-être là que tout va définitivement basculer…

Mon avis écrit par #Carine

J’ai toujours voulu rester objective lors de mes chroniques, mais je ne sais pas si ce sera le cas de celle-ci. Pourquoi, me direz-vous ? Tout simplement parce que Florence Hinckel m’a ramenée 30 ans en arrière dans ma ville natale, mes coins fétiches et mon premier saut de la Faille qui m’a fait passer du « côté des grands ». Elle a réussi à représenter toute la beauté et l’âme de cette ville si chère à mon cœur… La Ciotat.

4244.jpg

J’avoue que j’ai eu un peu peur de lire un roman qui se déroule dans un lieu que je connais parfaitement, mais je vais lui dire un grand merci. Merci d’avoir réussi à me faire ressortir tous ces souvenirs enfouis au fond de mon cœur et par la même occasion toutes les émotions qui s’y rattachent. Ce qui reste tout de même amusant, c’est de voir que les années passent, mais que les générations qui se succèdent suivent toutes le même chemin, fréquentes les mêmes endroits, se font peur de la même façon avant de faire Le grand Saut …

Le grand Saut… Un titre aux multiples facettes qui convient parfaitement à ce roman que l’auteur n’aurait pu mieux choisir…

Nous allons accompagner dans ce roman jeunesse un groupe de six amis, qui se suivent depuis des années en veillant les uns sur les autres, chacun à leur façon. Un groupe d’amis qui reste soudé malgré leurs différences et les années qui passent. Mais à l’aube du grand saut dans cette vie d’adulte qui les attend, nous allons les accompagner dans cette dernière année en tant que lycéen où ils cherchent leur place dans la société ou tout simplement dans leur famille. Les doutes arrivent, les sentiments naissent,  les rêves se profilent à l’horizon mais aussi, les drames et les désillusions… Dans ce passage charnière qui fera de Iris, Paul, Alex, Sam, Marion et Rebecca des hommes et des femmes, et non plus les adolescents qu’ils sont aujourd’hui… Il leur faudra puiser au fond d’eux pour faire les choix qui définiront ce qu’ils désirent être et non subir la fatalité du chemin que la vie leur trace. L’ère des grands bouleversements et des questionnements qui cheminent aux prémices de cette majorité que l’on convoite autant que ce qu’elle effraie…

1001975_738594282828974_458099500164002055_n.jpg  10245574_738594072828995_4728366982899262649_n.jpg  10330293_738594499495619_7305223433248602476_n.jpg

C’est la rentrée ! Et si les cigales chantent toujours et que le soleil mérite encore toute l’attention de notre bande d’amis, il faut pourtant se rendre à l’évidence… Cette année c’est le BAC, et donc  l’année qui définira aussi leur avenir. Où seront-ils dans un an ? Seront-ils toujours ensemble ?  Un sujet qui les préoccupe beaucoup mais qui n’a pas encore la même importance que « La Fête « qui se déroulera pour Halloween et dont il faut impérativement être invité… D’autant plus que Marion est vraiment très triste en ce début d’année où ses problèmes de cœur se rajoutent à ceux de son foyer et il faut absolument lui remonter le moral… Mais d’abord il faut s’occuper d’Iris dont c’est l’anniversaire. Rebecca se charge du cadeau entre deux vidéos YouTube et Alex portera sûrement sa guitare pour égayer ce moment si il trouve le courage de jouer devant ses amis. Paul viendra après son cours de planche à voile en essayant de pas penser aux problèmes de son frère et on pourra toujours compter sur Sam pour faire rire la bande… Et ainsi va la vie… et nous sommes à J-57 avant la grande fête…

C’est par les tranches de vie de ces six adolescents que Florence Hinckel nous plonge au cœur de son histoire. Une histoire qui se voudrait simple mais qui ne l’est pas vraiment. On pourrait presque dire de cette simplicité qu’elle apporte des longueurs, mais il faut juste se laisser porter par les lignes car tout y est indispensable et la vie, la vrai, c’est aussi cela. C’est ce que nous décrit l’auteur en y mettant tant de vérité et de justesse que cela en est vraiment bluffant.

L’émotion qui dégage de ce récit est vraiment touchante, car la plume de l’auteur fait en sorte de nous projeter au milieu de ces ados et de vivre avec eux tous les bouleversements que chacun d’eux cache avec pudeur aux autres. Nous sommes le 7 ième ami, le confident, celui qui sait  … Celui devant lequel on ne cache rien et et que l’on se  montre tel quel que nous sommes mais qui se retrouve aussi spectateur de tout ce que l’on vit…

C’est l’histoire de Paul, Iris, Sam, Marion, Alex et Rebecca, mais cela pourrait être aussi la vôtre, tout comme c’est une partie de la mienne 😉

Un roman pour adolescent certes, mais qui a retenu toute mon attention et j’ai vraiment hâte d’en connaître la suite.

Un grand merci à Babelio et aux Editions Nathan qui m’ont permis de découvrir ce roman avec beaucoup de nostalgie.

Et un grand bravo à Florence Hinckel qui a su s’immerger dans l’âme de cette ville mais aussi dans celle de ces adolescents qui y vivent en son coeur.

CVT_Le-grand-saut-Tome-1_6565.jpg

tous les livres sur Babelio.com

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis… sur Runes, Tome 1 : Runes d’Ednah Walters


Bonjour, à l’occasion de la sortie du 4e tome, je vous repartage mon avis sur Runes le premier opus de la saga d’Ednah Walters mêlant mythologie nordique et Young Adult… Un grand merci à Laure Valentin (traductrice) pour cette découverte .

 

 

 

Titre : Runes, tome 1 : Runes

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 2€99 ICI

Broché : 14€15 ICI

Résumé :

Raine Cooper, une jeune femme de dix-sept ans, traverse une période difficile, entre la disparition de son père, le comportement fantasque de sa mère et le déménagement prochain de son petit ami. La dernière chose dont elle a besoin en ce moment, c’est l’arrivée de Torin St James, un nouveau voisin mystérieux au sourire taquin qui la fixe avec insistance dès qu’elle croise son regard.

Raine est attirée malgré elle par le charme ténébreux de Torin, jusqu’à ce qu’il lui sauve la vie à l’aide de marques étranges. Elle comprend alors qu’il est différent des autres. Or depuis qu’il l’a guérie, quelque chose a changé en elle. En proie à des sentiments contradictoires, son cœur balance : doit-elle le fuir ou tomber dans ses bras ?

Effrayée par ce qui lui arrive, elle décide d’en savoir plus sur cet énigmatique jeune homme. Mais plus elle s’approche de la vérité, plus ce qu’elle découvre se révèle sinistre. L’histoire de Torin est liée à une mythologie ancestrale et elle s’y retrouve mêlée contre son gré. Raine et ses amis sont en danger. Elle doit choisir son camp, mais le mauvais choix pourrait lui coûter la vie.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Avant de vous faire part de mon ressenti concernant le premier volet de Runes d’Ednah Walters, j’aimerai remercier Laure Valentin, la traductrice française de la saga.

Me voilà donc plongée dans l’univers de la mythologie nordique et du young adult, un premier volet qui s’annonce très très prometteur !!!!

J’ai fait la connaissance de Raine (comme une Reine … en référence à une citation du livre) alias Lorraine Cooper, jeune fille de 17 ans sportive et sérieuse dans ses études. Avec ses meilleurs amis Cora et Eirik (pour qui elle a des sentiments plus qu’amicaux), ils font partie de l’équipe de natation du lycée.

Lorraine vit actuellement seule avec sa mère, suite à la disparition de son père. Leur relation est tendre et fusionnelle, les aidant l’une comme l’autre à combattre l’absence de celui-ci. Mais est-il vivant ? Que lui est-il arrivé ?

Tout va bien jusqu’à l’arrivée d’un nouvel habitant dans son quartier, son nouveau voisin : Torin Saint James. Doté d’un regard bleu saphir et d’un corps d’athlète, ce dernier est très mystérieux et va ébranler tout ce sur quoi reposait son monde.

L’attirance entre eux deux est indéniable, inévitable, une attraction digne des deux pôles d’un aimant. Mais cela pose de gros problèmes à Raine :

primo : il l’énerve : il est arrogant, sarcastique et se sait irrésistible
secundo : Eirik s’étant déclaré, ils forment désormais le « couple parfait »
tertio : de nombreux événements inexpliqués se produisent et la présence de trois nouveaux inconnus rappellent à notre héroïne toutes les questions qui pèsent autour des secrets de Torin . Mais qui sont-ils ? Que veulent-ils ?

Deux mondes les opposent.. mais Raine est bien déterminée à ne pas laisser Torin se défiler. Forte de son caractère elle n’a pas froid aux yeux et ne compte pas se laisser faire.

D’abord convaincue de vouloir plus que l’amitié avec celui qui connaît tous ses secrets, Raine se rendra compte du non-sens de sa relation avec Eirik. Mais c’est sa rencontre avec son voisin horripilant qui va la faire sortir ses griffes.

La répartie dont elle fait preuve va la sortir de ses sentiers battus et il lui rendra bien !

C’est son caractère bien trempé qui m’aura convaincue plus que de raisons.

Le tout entremêlé de mystères, de secrets et bien plus encore, son personnage va prendre tout son sens et convaincre les lecteurs de la saga du bien fondé de tout le décor.

Prête à défier certaines autorités, elle devra se révéler et devenir celle qu’elle aura toujours voulu être… et bien plus encore 😉

Commence alors un combat hors du commun dans tous les sens du terme !

Torin, quant à lui, est tout ce qui me fait absolument craquer comme BBF… et oui que voulez-vous je suis faible !!!

Face à ce personnage présomptueux, arrogant, et sans conteste un véritable sex-appeal sur pieds… il est impossible de ne pas céder à son pouvoir d’attraction.

Beau comme il devrait être interdit de l’être peu de choses lui résiste… sauf peut-être son passé et ses obligations…

Entre romance, triangle amoureux, mystères, révélations, pertes… mon coeur a été mis à rude épreuve, et vous savez quoi ? J’ai ADORÉ !!
Le rythme est soutenu et la plume de l’auteure saura sans détour vous guider dans ce nouvel univers encore peu connu mais qui mérite amplement d’être découvert.

Je pense qu’il n’est pas présomptueux de dire que ce livre est un VÉRITABLE COUP DE COEUR !!

Je n’ai qu’une hâte : lire la suite des aventures des personnages pour lesquels je me suis prise d’affection. Car une chose est certaine les dernières pages vous scotche sur place…

Je termine donc sur ces quelques mots : si vos goûts littéraires ressemblent aux miens, foncez et découvrez l’univers de Runes …

Musique proposée en lecture :

 

Runes: Premier tome de la série Runes par [Walters, Ednah]

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Ces mots qui me blessent, un roman de Céline Musmeaux aux éditions Nymphalis


41hVx-ju8AL._SY346_.jpg

Titre : Ces mots qui me blessent

Auteur : Céline Musmeaux

Editions : Nymphalis

Genre : young Adult

Ebook : EUR 5,99

Broché : EUR 15,99

Résumé :

Le deuxième trimestre a commencé. Cassandra n’en peut plus d’aller en cours. Entre les profs et ses camarades de classe, c’est l’enfer.

Personne ne comprend ses difficultés scolaires. Pire, ils la méprisent sans cesse pour lui rappeler qu’elle est dyslexique.

Parfois, c’est trop dur d’encaisser tout cela. Alors, au moment où elle craque, c’est le toit qu’elle choisit comme refuge.

Cependant, ce lieu semble être déjà l’endroit favori d’Enzo, un garçon en terminale comme elle. Celui-ci n’a pas la réputation d’être un élève assidu. Au contraire, il fait partie des parias comme Cassandra.

Pourtant, lorsqu’il pense qu’elle est au bord du suicide, il intervient pour la « sauver » puis il la prend sous son aile, lui offrant ainsi un peu de compassion.

Que peut-il naître d’une telle rencontre ?

Mon avis écrit par #Carine

Derrière chaque visage se cache une personne à part entière… Sa vie, ses atouts, ses peines et ses espoirs. Derrière ces visages que l’on juge, il y une âme, un cœur qui bat au même titre que le vôtre, même si vous ne vous ressemblez pas…   Puis il y a les mots… Ces mots qui blessent, qui font mal, qui deviennent des armes face à des personnes fragiles, et qui sont souvent en rapport avec ces différences, que l’on ne regarde qu’en apparence.

Ces mots sont souvent des injures qui vous rabaissent et vous font sentir comme une moins que rien… Ces mots souvent prononcés par des ados, mais malheureusement, aussi par des adultes qui ne se rendent pas compte du mal qu’ils font. Pourtant derrière cette fille à lunette, ou ce garçon un peu trop gros, il y a ce cœur qui bat et qui se meurtri un peu plus chaque jour au son de « Ces mots qui blessent » Derrière ces mots il y a Pierre, Paul, Jacques, Emily. Il y a la petite voisine, le fils de la libraire peut –être même votre petite cousine… Et puis il y a aussi Cassandra et Enzo, qui grâce et à cause de cela, vont se rencontrer et donner un sens à leur vie grâce à des mots qui soigneront leur maux…

Cassandra se bat pour tenir la tête hors de l’eau en cours. Elle est intelligente mais sa dyslexie ruine tous ses efforts. Si seulement elle devait ne se battre que contre ce trouble qui la déstabilise jour après jour… Mais malheureusement pour elle, il faut également qu’elle affronte les foudres de son père qui ne tolère pas ses faibles résultats, ses professeurs qui la rabaissent continuellement et la rendent faible face aux moqueries et au harcèlement dont elle est victime en classe.

Lorsqu’elle croisera le chemin d’Enzo, la connexion entre eux sera immédiate. Deux âmes en peine qui se trouvent et cherchent par la force de leur passion à devenir plus fort en se libérant des mauvais mots, par des mots qui portent, qui touchent et qui sont profond de  sens…

Mais leur relation ne sera pas toute rose car ce sont deux adolescents qui ne connaissent d’eux même que ce que le monde extérieur leur renvoi. Il y aura des hauts et beaucoup de bas, mais il y a surtout l’amour, qui les poussera à agir l’un pour l’autre.

Céline Musmeaux m’a beaucoup touchée avec ce roman qui traite une fois de plus un sujet sensible. Je dirais même que c’est plusieurs sujets, car si elle parle de violence verbale, on parlera aussi de la violence physique, mais aussi de ce trouble qu’est la dyslexie. Par ce roman on mettra côte à côte ces deux formes de violence qui nous montrera que même si la première ne laisse pas de trace visible à l’œil nu, elle est aussi redoutable que celle qui marque la peau car n’importe quelle forme elle peut prendre, elle marque surtout  l’esprit. On dit que les marques s’estompent, mais qu’en est-il de la douleur qui nous percute et touche profondément à notre intimité, notre identité et notre intégrité ? Ces mots qui engendrent la honte et la peur, ses mots qui affaiblissent peu à peu nos capacités et nous réduisent à ce sentiment de n’être rien ?

Si ce roman tenait à coeur à l’auteure, on n’en doute pas une seconde ! Ses écrits transpirent ce qu’elle ressent et dégagent une belle force ! Elle nous transporte et nous fait vibrer au rythme d’un mal être dans lequel ses protagonistes puiseront leur force pour une revanche digne de leur personnalité. Des textes forts d’émotions se dégagent des lignes et nous emportent sur le chemin que se trace Enzo et Cassie avec beaucoup de dignité ! Une belle leçon de vie 🙂

Je terminerai sur la définition de la dyslexie que beaucoup connaissent mal. On voit dans le roman que le papa de Cassandra lui impose des résultats qu’elle ne peut atteindre car beaucoup de parents n’osent s’avouer que leur enfant est différent. Pourtant ce n’est qu’une différence d’apprentissage et heureusement que nos jours, elle est détectée par les professeurs et qu’elle est prise en compte tout au long de la scolarité. Malheureusement c’est bien trop nouveau et beaucoup trop d’enfants ont souffert de cette différence mal comprise. Aujourd’hui on adapte les examens en laissant plus de temps aux personnes souffrant de ce trouble.

la dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…).

Merci Céline pour ta confiance !

Mon avis sur Nos Ailes Brisées, un roman de Céline Musmeaux aux Editions Nymphalis


51I4eSzmQBL._SY346_.jpg

Titre : Nos ailes brisés

Auteur : Céline Musmeaux

Genre : Young Adult

Editions : Nymphalis

Ebook  : EUR 5,99

Broché : EUR 15,99

Résumé : Pour sa dernière année au lycée, Émilie a pris la décision d’être différente. Plus d’histoires, plus de copains, plus de soucis, elle veut simplement s’intégrer et rester discrète.

Dans ce but, elle a changé d’établissement, mais elle a bien du mal à se faire une place. Du coup, lorsqu’un retardataire en béquilles arrive une semaine après la rentrée, elle y voit une possibilité d’en faire son ami.

Cependant, elle déchante assez vite en découvrant qu’il s’agit d’un clown excentrique, tout le contraire de ce qu’elle est. Pire, il choisit de s’imposer à son bureau en étant son voisin.

Sur la défensive, « Milie » comme il la surnomme déjà va rapidement devoir concilier son passé et son présent, surtout qu’une relation assez ambiguë s’installe aussitôt entre eux.

Que cachent les larges sourires de Mathis ? Que dissimule la méfiance d’Émilie ? Parfois, les apparences vont au-delà de tout ce que l’on peut imaginer et masquent de profondes blessures…

Mon avis écrit par #Carine :

Céline Musmeaux aborde une fois de plus un sujet très sensible qui se déroule au sein d’un établissement scolaire. Avant toute chose, je tiens à préciser que cette histoire est du young adult destiné au plus jeune. En tant que maman, j’aime lire Céline Musmeaux qui met en évidence le mal être de ces jeunes qui veulent s’en sortir par eux même. C’est si facile de dire qu’on a qu’à prévenir un adulte de ses souffrances, mais à cet âge-là nous sommes censés commencer en être un, et à prendre nos responsabilités. C’est un âge très difficile où on est à fleur de peau en permanence, voir même ; dépressif…

Emilie aimerait vraiment commencer une nouvelle année scolaire et être enfin comme tout le monde. Elle essaie vraiment d’adapter son comportement à celui des autres et se fondre dans la masse. Ce changement de lycée est pour elle un nouveau départ… Une nouvelle Emily qui reprend tout à zéro.

Tout ne se passera pas comme elle souhaite, sa nature méfiante et sa beauté naturelle la rendent hautaine aux yeux des autres qui la jalousent beaucoup. Son manque de confiance et son caractère handicapent vraiment son insertion. La goutte d’eau sera l’arrivée de Mathis une semaine après la rentrée. Très populaire dans sa classe mais aussi très charmant, Il prendra place à côté de Milie, comme il aime la nommer, et fera tout pour attirer son attention. Et si faire le pitre peut lui permettre de se rapprocher plus prêt d’elle, alors il sera son clown particulier…

Ce rapprochement ne sera pas au goût de tout le monde et encore moins celui des filles qui ne vont pas se gêner de faire comprendre à Emily que Mathis ne lui appartient pas…

Harcèlement, humiliation, timidité et trahison, un combo détonant qui va faire de la vie d’Emily un vrai calvaire. Dans sa chute, elle entraînera Mathis qui a du mal à se remettre de sa blessure au genou, mais pas que… Le fait d’avoir des béquilles le rend moins fort, il se sent diminué face aux autres, mais sa détermination et son courage lui donneront toute la force nécessaire pour se battre. Et si Milie n’en a pas, il en aura pour deux… Il est très intelligent et ne supporte pas l’injustice, que ce soit de la part de ses camarades ou des adultes et il ne se prive pas de le dire…

Chacun d’eux portent leurs blessures, qu’elles soient physique, morale ou les deux combinées, mais c’est ensemble qu’ils vont affronter ce calvaire. Et comme on dit : Ce qui ne tue pas rend plus fort !

Ce que j’aime chez Céline Musmeaux c’est qu’elle est vraiment à l’écoute de ses lecteurs et à chaque nouveau roman, je suis surprise de constater que son écriture évolue en fonction de nos doléances. L’épilogue qu’elle nous offre est fabuleux, je suis vraiment heureuse de ce petit cadeau qui clôture ce roman à la perfection.

Nos ailes brisées est un roman qui m’a touchée et émue. Face à cette méchanceté gratuite et ce plaisir de l’humiliation on se sent tellement impuissant surtout lorsque l’effet de groupe amplifie le malaise qui est malheureusement si réel… Mais si on parle harcèlement, le sujet premier restera la trahison amoureuse et la confiance qui est la source de tout. Ce qu’a vécue Milie ne peut s’effacer, ça la poursuivra toujours et l’image qu’on aura d’elle ne sera jamais réelle. Cette souffrance qui l’habite est indescriptible. Il ne faut jamais se fier aux apparences et toujours donner sa chance à l’autre, une valeur primordiale qui fait malheureusement défaut à beaucoup…

L’humiliation, la culpabilité et l’injustice vous font perdre cette confiance en vous déjà très fragile a cet âge. Le pire étant de perdre à ce moment là confiance aux adultes ou a la personne à qui l’on décide d’offrir son cœur. Si le père de Emily lui tend régulièrement cette perche qu’elle se refuse d’attraper par peur de décevoir encore une fois, Mathis lui, a bien compris qu’il ne devait compter que sur lui et agir lui même en tant qu’adulte mais là encore faudrait-il qu’on le considère comme tel…

Comment alors se construire ? Comment ne pas avoir cette violence en nous qui nous tiraille de toute cette injustice, où est notre place à cet âge là ?

Maladroitement mais sûrement, Mathis et Emily vont avancer et peut être que chacun d’eux arrivera à panser les blessures de l’autres. Il faut juste accepter d’avoir foi en l’autre à nouveau et retrouver cette assurance perdue, ce qui ne sera pas le plus simple mais qui sera une belle preuve d’amour…

Merci aux Editions Nymphalis et merci à Céline Musmeaux pour ce service presse qui devrait être lu dans les collèges et les lycées, cela donnerait un peu plus de plomb dans la cervelle de quelque uns 😉

tatouage aile d ange-147848498283 (1).jpg

51i4eszmqbl-_sy346_

Enregistrer

Mon avis sur « A fleur de nous » Un roman de Céline Musmeaux chez Nymphalis Editons


51gUBzHFYxL.jpg

Titre : À fleur de Nous

Mon avis sur « One » #1 Un roman de Jacinthe Nitouche chez BlackMoon Romance


cover103462-medium.png

Titre : One « Même pas peur »

Auteur : Jacinthe Nitouche

Éditeur : Hachette

Black Moon Romance

(6 janvier 2017)

Genre : Littérature sentimentale

Ebook : EUR 10,99

Résumé : 

On se retrouvera. C’est une évidence. Sacha et Charlie croyaient à ces derniers mots échangés juste avant que Charlie déménage. Voisins et meilleurs amis, ils se doivent leurs plus beaux souvenirs et une complicité sans faille qui a rythmé leur enfance et leur adolescence. Sans que rien ne vienne faire de l’ombre à leur rôle de frère et sœur protecteurs, à la relation fusionnelle qui les lie et que personne ne semble comprendre. Alors, quand Charlie cesse de donner des nouvelles du jour au lendemain, la tristesse de son départ fait place chez Sacha à l’interrogation, puis à la colère. Quand elle revient au bout de deux ans sans prévenir, les deux amis de toujours sont réduits à deux étrangers. À l’aube de leur entrée dans la vie adulte, Sacha pensait avoir réussi à oublier celle qui l’a hanté pendant tout ce temps. Mais il s’est menti : il n’a rien oublié, ni le manque ni l’absence. Ni rien de tout ce qui  fait que leur relation ne peut s’arrêter ainsi…

Mon avis écrit par #Carine :

Je découvre la plume de Jacinthe Nitouche grâce à One, et je peux vous dire que je suis complètement séduite pas son écriture, mais par-dessus tout, par cette belle histoire…

Sacha, 10 ans, vit la rue Matisse, cette rue ou peu d’enfants sont là pour jouer avec lui. Alors lorsqu’il voit le camion de déménageur se garer devant la maison voisine, il épie, et prie pour qu’un garçon de son âge fasse apparition… Et c’est caché sous sa casquette, que Charlie  arrive dans sa vie…

Sacha et Charlie deviennent rapidement les meilleurs amis du monde. Si lorsqu’on est enfant l’amitié entre fille et garçon est complètement asexuée, on ne sait jamais comment les choses peuvent évoluer par la suite. Pourtant ils grandissent main dans la main, dans une belle amitié fusionnelle, en se créant des moments magiques et complices qui n’appartiennent qu’à eux. Jusqu’au jour où, à l’adolescence, Charlie déménage et laisse Sacha à sa peine.

«  On se retrouvera. C’est une évidence… »

Lorsqu’elle revient deux ans après, plus rien n’est comme avant, et  Sacha lui en veut… Comment a-t-elle pu cesser de lui donner de ses nouvelles ? Sont –ils réellement devenus  des étrangers l’un pour l’autre ? Sacha a mal, certes, mais peut-il vraiment ignorer sa Charlie qui d’ailleurs, a bien grandi…

L’amitié peut-elle renaître deux ans après ?

Et c’est avec une belle narration à deux voix et des flashs back, que l’auteure va nous transporter dans son roman pour n’en sortir qu’à la dernière ligne. L’alternance entre le passé et le présent sur la première partie est réalisée avec finesse, et rend le roman très attrayant. Sous un fond de musique que j’adore plus que tout, One est un roman qui m’a fait passer par une multitude d’émotions, et pas toujours celles auxquelles  je m’attendais !

La plume de Jacinthe Nitouche est d’une fluidité douce et sincère. J’ai aimé son originalité et le fait qu’elle m’ait surprise ! Lorsqu’on lit ce genre d’histoire, on s’attend un peu toujours au même schéma. Mais rien ne se déroule comme on le pense. Les chemins empruntés sont complexes et vraiment traités d’une psychologie tout en profondeur, en nous replongeant dans le bouleversement physique et moral de notre adolescence. En passant par la puberté et ses transformations, elle nous conduit vers cette recherche de soi qui ne se fait pas sans mal, mais qui pour Sacha et Charlie, sera appuyée de cette forte amitié sans faille et non dénuée d’humour.  Une explosion de fraîcheur qui apporte au roman une touche exquise et délicieuse qu’on ne se lasse pas de lire.

Je n’ai plus qu’une hâte, être au 24 mars pour la sortie du tome 2  One, te respirer et me laisser happer à nouveau entre ces belles lignes en compagnie de Sacha et Charlie.

Un grand merci à NetGalley et Black Moon Romance pour ce merveilleux moment de lecture, mais aussi à Jacinthe Nitouche que j’ai pris plaisir à découvrir et dont je vais continuer « l’exploration » en profondeur ;).

#Carine

 

 

 

Enregistrer

Mon avis sur « Empare-toi de mon coeur » un roman de Céline Musmeaux


51ckP4iqynL._SY346_.jpg

Titre : Empare-toi de mon cœur

Auteur : Céline Musmeaux

Editions : Nymphalis

Genre : Young Adulte ★ Amour ★ Fin de l’adolescence ★ Prise d’indépendance

Ebook : EUR 5,99

Broché : 

Résumé :  « L’amour naît parfois de la tendresse que l’on se porte… »

Plus les mois passent, plus Charlotte est convaincue que Frank lui plaît et que c’est réciproque. Cependant, la lycéenne est très timide et n’ose pas lui avouer ses sentiments, d’autant plus qu’il a déjà une copine encombrante.

De ce fait, elle vit un amour secret dans l’espoir d’obtenir à chaque instant un regard ou un sourire de sa part.

Alors qu’ils rentrent des vacances de Noël, Frank lui laisse encore espérer qu’elle a une chance avec lui. Encouragée par sa meilleure amie, Charlotte prend subitement la décision de se lancer. Elle lui écrit un mot qu’elle dépose ensuite sur son bureau.

Mais le destin se joue d’elle, ce n’est pas Frank, mais son voisin Ludovic qui reçoit sa déclaration. Ce dernier accepte ses sentiments par erreur et tout va brusquement se compliquer pour la discrète jeune femme. Elle se retrouve forcée de faire bonne figure face à un garçon qu’elle déteste profondément.

Mon avis écrit par #Carine :

Empare-toi de mon cœur… Le titre est en parfaite harmonie avec ce roman touchant qui traite un sujet sensible.

Charlotte est une fille très timide, qui aime en secret Franck, un garçon très populaire. Ne vivant cet amour que dans ses rêves, elle décide de se prendre en main et va lui glisser un petit mot sur son bureau. Malheureusement, ou pas… Ce n’est pas Franck qui lira le mot, mais Ludo, le looser de la bande qui est très heureux de pouvoir donner sa chance à Charlotte. Comment va-t-elle réagir ? Sa timidité l’empêchera bien sûr d’avouer la vérité, mais néanmoins, elle mettra en place un plan qui lui permettra d’être plus proche de celui qu’elle aime…

On dit que les chats ont 7 vies, mais moi je me demande combien d’adolescences a vécu Céline Musmeaux, pour décrire aussi bien ce mal être que vivent les ados dans leur période de transition, qui va les mener à la vie adulte. Elle sait choisir les mots et les scènes qui vont nous faire prendre conscience de la faille qui rend nos jeunes  comme cela.

Dans le cas précis, c’est la timidité de Charlotte qui l’empêche de raisonner convenablement et surtout de vivre sa vie… Comment peut-elle avancer ou mener ses batailles alors qu’elle n’est même pas capable d’aligner deux mots et que son émotivité prend le dessus systématiquement ? C’est un travail de longue haleine pour ce sortir de cet engrenage qui est  le fruit d’une enfance façonnée à l’image que les parents ont choisi pour elle, mais principalement, d’une surprotection.

Qui n’a pas connu cette personne au fond de la classe qui rougit dès qu’on lui parle ou pleure dès qu’elle panique ? Ce genre de personne que l’on va de suite mettre dans la case « gros bébé » alors qu’au fond, le simple fait de la considérer comme tout monde l’aidera à s’affirmer…

Et c’est justement le cas Ludo, qui derrière son attitude de « looser »cache un garçon mûr et entier. Certes, Charlotte est timide et émotive, et alors ? Elle est avant tout une jeune femme très désirable à ses yeux. Et peut-être qu’elle verra dans leur reflet la personne qu’elle est réellement et pourra enfin avancer ? Mais comme rien n’est jamais simple, il y aura beaucoup d’ombres au tableau, et pas toujours celles des personnes que l’on croit 😉 Manipulations, désir et trahisons, un petit cocktail très fréquent  en fin d’adolescence. Sauront-ils s’en sortir et faire les bons choix ? Qu’est-ce qu’un bon choix d’ailleurs ? N’est-il pas ce que notre cœur nous dicte ?

Je vous laisse découvrir ce roman Young Adult…  Je le précise car il est avant tout destiné aux jeunes mais qui, encore une fois, concerne aussi les parents que nous sommes.

Alors oui, en tant que maman je n’ai moi non plus pas approuvé leurs choix lol. J’ai buté sur le mot « looser » Mais justement, cela nous permet cette remise en question qui nous fait se dire : mince, et si cela arrivait à mes enfants, pourrais-je vraiment être auprès d’eux pour les soutenir ?

Lorsque nous mettons un enfant au monde, ce n’est pas pour le garder pour soi, mais l’aider à devenir à son tour un adulte responsable. Nous lui donnons un maximum de cartes en main pour qu’il puisse vivre sa propre vie, apprendre de ses propres erreurs et surtout savoir faire des choix, qui ne seront pas toujours en accord avec les nôtres mais qui leurs appartiennent…

Merci Céline pour ce bon moment de lecture… !

 

Mon avis sur « Ce silence qui nous Sépare » de Céline Musmeaux


 

41kzjcugyvl-_sy346_

Titre : Ce silence qui nous Sépare

Auteure : Céline Musmeaux

Genre : Young Adult

Editions : Nymphalis

Ebook : EUR 5,99

Résumé : 

★ Amour ★ Fin de l’adolescence ★ Drame – Dépression

Retrouvez les douceurs et les douleurs de l’adolescence

« Aucune lumière ne peut m’atteindre. Je suis perdue dans mes abysses intérieurs. »

RÉSUMÉ :

Depuis la mort de son frère aîné dans un accident de la route, Chloé est rongée par la culpabilité. Chaque jour, elle s’enfonce un peu plus dans sa noirceur.

Alors qu’elle fait difficilement face à sa peine et à ses nombreuses angoisses, toutes ses amies lui tournent brusquement le dos à la reprise des cours, début novembre.

Au bord du précipice, Chloé renonce à son existence. Tout n’est plus que solitude, souffrances et moqueries au lycée tandis qu’à la maison, d’autres problèmes tous aussi importants l’attendent.

Pour ne rien arranger à cela, il a fallu que Tom Fischer, le « Bad Boy » de l’établissement décide de s’amuser avec ses nerfs et ses sentiments.

La jeune fille encaisse tout en silence, des brimades aux critiques, tout comme l’étrange comportement de ce garçon qui se met à graviter autour d’elle du jour au lendemain.

Celui-ci semble s’attacher à elle, mais dans quel but ? Cherche-t-il à la sortir de son isolement ou à l’enfoncer dans sa mélancolie ?

Destiné aux lecteurs âgés de 15 ans et plus.

 

Mon avis, écrit par #Carine :

Cela ne va pas être simple de vous donner mon avis, car ce livre m’a vraiment bouleversée par les thèmes abordés qui m’ont touchée en plein cœur… Je suis la maman d’un frère et d’une sœur, cette même sœur qui a subi un harcèlement à son entrée au collège et évidement, il était impossible pour moi de faire abstraction de ces paramètres lors de ma lecture.

Chloé était une jeune fille pleine de vie, jusqu’à ce fameux jour où elle perd son frère dans un accident de voiture…

La vie ne lui fera alors aucun cadeau ! Ses parents très affectés par le décès de leur fils, feront leur deuil, chacun à leur manière, en oubliant intentionnellement ou pas, qu’ils ont encore une fille…

A la maison, rien ne va… Au lycée c’est encore pire…

Chloé n’a vraiment personne pour la soutenir, même sa meilleure amie Alysson lui tourne le dos en la laissant dans les méandres de son désespoir…

La voyant faible, ses camarades vont lui faire subir un enfer ! Elle souffre tellement, qu’il lui est impossible de se défendre. Ou peut-être qu’elle ne le souhaite pas… Son frère est mort, et elle se sent coupable de ce fait, alors subir cette maltraitance, peut-être est-ce mérité au fond…

C’est alors qu’elle va sombrer dans les abysses sans fin de son mal être. Tout n’est plus que noirceur et douleur. Pourquoi vit-elle encore ? Pourquoi cette angoisse ne la quitte pas et la fait tant souffrir ? Chloé est de plus en plus dépressive, elle a du mal à garder la tête hors de l’eau. Des idées noires ne la quittent pas, mais peut-elle refuser de vivre alors que son frère, lui, n’a pas eu ce choix ?

Toujours est-il qu’une personne va lui tendre la main. Sûrement pas la personne à laquelle elle aurait pu s’attendre et encore moins le désirer. Tom Fisher, le caïd du lycée va tout doucement essayer de l’approcher comme il pourrait s’approcher d’un oisillon blessé, avec ruse et tendresse.

Mais est-ce pour lui venir en aide ou profiter encore plus de sa situation ? Pourquoi lui prêter de l’attention alors qu’elle n’est « rien » plus rien. Chloé ne veut pas qu’il s’approche d’elle, bien qu’il soit très attirant, elle ne peut lui accorder sa confiance et refuse tout contact…

De toute façon, même si elle venait à décider du contraire, ce garçon est si lumineux qu’elle aurait peur qu’il ne s’éteigne à ses côtés…

La mort d’un proche et le harcèlement scolaire, deux peines en une que Céline Musmeaux a su décrire à la perfection ! Sa plume m’a saisie dans son roman qui est narré  tel que Chloé aurait pu l’écrire dans son carnet, avec ses propres mots, sa propre peine et toute sa douleur.

L’auteure qui maîtrise parfaitement le sujet, malmène nos protagonistes de sa plume et notre cœur par la même occasion. Et ce, jusqu’à m’en avoir fait couler des larmes. On pourrait penser quelques fois qu’elle se répète mais non, elle renouvelle tout simplement l’état d’esprit dans lequel se trouve Chloé. Tout ce qui est décrit fait partie du cheminement de l’ombre vers la lumière, si lumière peut-il y avoir un jour.

Il faut savoir qu’un dépressif est inaccessible aux autres, ce qu’il se passe dans sa tête ne peut être compris. On va dire d’un dépressif qu’il n’a qu’à se bouger, se relever et aller de l’avant mais cette torture émotionnelle qui les empêche de vivre est réelle ! Les douleurs psychosomatiques le sont aussi. Je  vous laisse imaginer alors l’état d’esprit d’un adolescent prêt à commencer sa vie d’adulte…

On espère pour Chloé, on veut y croire, mais le chemin est très difficile. Le soleil peut-il briller à nouveau dans sa vie et dans son cœur ? Tom va-t-il briser ce silence qui les sépare ? Je vous laisse découvrir cette histoire par vous-même, en gardant en mémoire que malheureusement, cette romance est aussi une réalité de la vie…

Merci Céline pour ta confiance et merci pour ce moment de lecture très intense en émotions 😉

11986962_111677959187286_6038821558834108918_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur « Super connard, pas pour moi »


51JXggWyEeL._SY346_

Service Presse 

Titre : Super Connard pas pour moi !

(GRAND LAKE STORIES T. 2)

Auteur : Clémence Lucas

Genre : Romance young adulte

Ebook : 2.99 €

Résumé :  Qu’est-ce que l’amour ?
Eh bien… pour commencer, je dirais que…
Non, sérieusement ? Vous y avez cru ?
Moi, Rick, Monsieur Super Connard en train de vous vanter les mérites de l’amour, autant attendre de voir une poule avec des dents !
Je ne suis pas adepte des rendez-vous amoureux, ni même des relations à vrai dire. J’aime les filles et préfère profiter que de m’emmurer dans une situation qui, je suis sûr, ne peut mener à rien de bon… Pourtant, il y a Izzy… La seule qui, je ne sais pour quelles raisons arrive à me perturber.
Fuis-moi, je te suis… Suis-moi, je te fuis… Nous jouons à ce petit jeu depuis un moment et j’avoue que même s’il y a Shawn qui contrecarre mes plans, une petite partie de moi a envie de découvrir ce qui pourrait bien arriver si je me laissais réellement tenter…

L’avis de Carine :

Et nous voilà de retour à Grand Lake où nous allons retrouver notre trio amoureux. Clémence Lucas, nous raconte une jolie romance courte, mais vraiment bien écrite ! Du Young Adulte comme on l’aime pour un moment de détente et de fraîcheur.

Lizzy, notre miss catastrophe, va-t-elle faire le bon choix ? Le Bad Boy qui lui fait tant d’effet qu’elle en bégaie à chaque réplique, ou le beau Shawn qui est si prévenant et attentionné envers elle ? Et pourquoi pense-t-elle à Shawn tout à coup, alors que Rick commence  à la surprendre avec un nouveau comportement  tout à fait délicieux?  Son cœur balance entre son fantasme de toujours et son voisin craquant prêt à en découdre pour elle. Elle ne sait plus sur quel pied danser la pauvre, mais le destin des fois nous joue des tours et Shawn va en subir les conséquences…

Notre miss catastrophe ne change pas pour notre plus grand bonheur, sa maladresse légendaire continue de nous faire rire en donnant l’humour nécessaire au roman. Je l’adore! Quant à Rick, Clémence Lucas va lui donner la parole et c’est un pur bonheur de pouvoir enfin connaitre le fond de ses pensées. D’avoir les trois points de vue va nous permettre de bien cerner les trois personnages et d’approfondir un peu plus l’histoire en la rendant plus addictive que le premier tome.

Lequel de ces beaux gosses va gagner le cœur de sa belle ?

Je vous laisse découvrir cette jolie petite romance fraîche et pétillante, sans fioritures ni prises de tête, qui vous apportera un bon moment de relâchement ! Car même si l’histoire est simple, elle en reste tout de même très attrayante et sympathique !  Et puis tout laisse à croire que, bientôt, nous retrouverons d’autres aventures amoureuses à Grand Lake pour notre plus grand plaisir 😉

Merci Clémence pour ta confiance avec ce service presse !

Ecrit par#carine

fooz (2)

Mon avis sur Super Connard et Moi !


super

Service Presse 

Titre : Super Connard et Moi

(Grand Lake Stories t. 1)

Auteur : Clémence Lucas

Genre : Romance young adulte

Ebook : 2.99 €

Résumé : À bientôt 22 ans, Izzy est une jeune femme maladroite mais terriblement attachante.
Rick, lui est le Super Connard. Le beau gosse à l’état pur qui use de son charme pour toutes les faire tomber et ne se prend pas la tête.
Tous les deux jouent au chat et à la souris pendant plusieurs mois jusqu’au jour où Izzy se laisse attraper. Mais tel est pris qui croyait prendre, le rôle du chat n’est pas forcément tenu par celui que l’on croit.

Mon avis :

Connard : n.m. (grossier) désignant un homme déplaisant, goujat, sans scrupule mais aussi charismatique. Prétentieux, inaccessible il est souvent beau, très très beau, beau  comme un dieu grec ! Baratineur et séducteur il sait vous embobiner… pour mieux vous jeter !

Clémence Lucas a tout compris ! Et oui, nous sommes toutes attirées par les C*****, je dirais même qu’ils nous attirent comme des mouches ! Et que celle qui n’a jamais fantasmé sur un mauvais garçon jette la première pierre ! Vous savez ce mec terriblement  irrésistible,   qui saute sur tout ce qui bouge et dont vous attendez votre tour. Va-t-il me regarder ce soir, me parler ? Va-t-il enfin me proposer de rentrer avec lui, même si je sais pertinemment que demain il ne saura même plus qui je suis ? Et en parallèle, nous nous laissons désirer par les gentils garçons, pire ! Nous ne les voyons même pas ! Pourtant mesdames, sachez que les mecs biens existent 😉

Izzy ne déroge pas à la règle ! C’est Rick qu’elle veut, Le super Connard de Grand Lake. Pourtant paradoxalement  elle aimerait  vivre une belle histoire d’amour avec un garçon adorable, mais comme on dit : on ne voit pas toujours plus loin que le bout de son nez !

Et c’est dans le café où elle travaille, que chaque matin Rick, attend patiemment son tour pour que ce soit Izzy qui le serve. Si elle en pince grave pour lui depuis des années, elle sait pertinemment qu’elle ne l’intéresse pas. Il a déjà pratiquement couché avec toutes les filles de Grand Lake et malgré cela elle, il ne l’a jamais draguée, ni invitée… Bien sûr, chaque jour elle a droit à ses piques habituelles ; il lui fait des allusions douteuses, qui  font battre son cœur et lancent une envolée formidable de papillons dans son estomac. Mais c’est plutôt un jeu entre eux, elle devine très bien que si elle y répondait, il se rétracterait. Elle laisse donc s’installer ce divertissement entre eux qui lui permet d’avoir au moins la chance d’échanger quelques mots avec lui.

Rick, en plus d’être beau comme un dieu, est un garçon intelligent et qui s’assume parfaitement. Il évolue dans un cercle d’amis très solide qu’il connait depuis toujours, dont Shawn, le voisin de palier d’Izzy fait partie.

Shawn « est » le gentil garçon, le vrai ! Il est celui qui vous rassurera, vous donnera confiance et vous chérira, c’est aussi celui qui sait garder son calme… ou pas lol  ! Secrètement amoureux d’Izzy depuis si longtemps… Osera-t-il franchir le pas ? Et qu’en pensera Izzy ? L’a-t-elle déjà regardé autrement qu’en simple voisin au moins ?

Deux amis très attirants et attachants chacun à leur manière qui se vouent une amitié sincère mais qui convoitent la même fille.

La plume fluide de Clémence m’a une nouvelle fois conquise, même s’il m’a fallu quelques pages pour me laisser complètement emporter. Elle sait manier les mots et nous transporter là où elle le souhaite avec intelligence, humour et légèreté. Ce roman Young adulte est frais, drôle et je veux vite une suite ! Car j’ai vraiment hâte de savoir comment va évoluer ce trio, que ce soit en ce qui concerne les sentiments amoureux ou les liens d’amitié qui unissent Rick et Shawn…

Merci Clémence pour ta confiance et ce bon moment de lecture et de détente !

Ecrit par #carine

L’avis de #Monique :

Un roman léger tout en finesse. J’ai adoré cette histoire, une romance à la hauteur de Clémence Lucas. J’ai été de suite transporté par les premières lignes de ce premier volume. L’auteure m’a beaucoup fait rire avec certaines des anecdotes. Izzi c’est tout a fait moi, la miss catastrophe en tout genre. Je me suis régalé et j’ai passé un super bon moment avec nos 3 personnages. Une romance à croquer sans modération. ❤

Izzi est une fille avec une vie bien tranquille et des ami(e)s avec qui elle discute et passe de belle journée et soirée. Dans son boulot de serveuse, elle voit tout les jours dans la file d’attente LE « Connard » play boy tatoueur que l’on rêverai toute de croustiller. Et là, BAM, elle se transforme en désastre ambulant. Mais quelques part, il y a peut-être un homme bien, qui sera fait pour elle. Malheureusement pour lui (Shawn) son voisin de palier, elle ne le voit même pas. 😥

Cette histoire on rêverai toute d’en vivre au moins une dans notre vie et bien vous pouvez en achetant ce livre. Vous serez conquise comme nous les étoilés.

Merci à Clémence pour ce SP et pour ta foi en moi. 🙂 Je découvre ta plume avec ce roman et j’ai hâte d’en lire d’autre. Bravo.

Rédigé par #Monique.

 

 

 

 

Au péril de te perdre, mon avis !!!


Bonjour les étoilés, aujourd’hui, j’ai un grand plaisir et avec une grande appréhension, de vous présenter une lecture qui vous collera à la peau à vie et touchera un point sensible en vous alors, excusez-moi si je n’arrive pas à vous chroniquer ce beau roman comme il se doit, pour vous avouer c’est la première fois que je cale et ne trouve pas mes mots face ce méga coup de coeur livresque !!! #soumya de la #team

Titre : Au péril de te perdre

Auteur : Angélique Daniel

Éditeur : Les nouveaux auteurs éditions

Collection : Horcol

Genre : Romance New Adult 

Acheter ici :  http://www.numilog.com/LivresNumeriques.aspx?ipd=103

au-peril-de-te-perdre-785310-250-400Résumé :

Je m’appelle Megan Crawfords, en 1991, j’avais 16 ans et menais une vie parfaite, réussissant dans mes études et sortant enfin avec le seul garçon dont je pensais être amoureuse depuis toujours : Le beau et populaire Chad. Mais ma destinée n’était pas là. Je le compris en croisant le regard de Jessy, un nouvel élève du lycée. Il me fallut du temps pour parvenir à m’approcher de lui tant il semblait fuir le monde entier alors que mon cœur battait de plus en plus fort pour lui. Finalement un soir, je craquais et me décidais à l’embrasser. Aussitôt, il me rendit mon baiser avant de me repousser avec force. Devant ma volonté à vouloir comprendre sa réaction, il prit la fuite, je le rattrapais.
– Je n’y comprends rien ! Tu ne peux pas prétendre avoir envie de m’embrasser pour fuir comme cela une seconde plus tard. Ce n’est pas juste !
Brusquement, il arrêta sa course, se retourna avant de revenir vers moi.
– Pas juste ! Parce que le monde est juste ? Je vais mourir ! Tu crois que c’est juste ça ! Cria-t-il.
– Qu… Quoi ?
Il se rapprocha davantage. Son visage n’était plus qu’à quelques centimètres du mien.
– Meg, je suis séropositif, j’ai le virus du Sida; avoua-t-il tout bas pour que personne d’autre ne puisse l’entendre malgré la rue déserte. Alors ne me parle pas de justice !
Il repartit aussi vite que possible, bientôt la nuit l’enveloppa complètement…

L’avisdeSoumya :

Les étoilés, je vous écris cet avis à chaud, avec une grande émotion , ce roman m’a remuée les tripes, et m’a touchée au plus profond de mon âme, et fera de même avec les plus endurcis d’entre vous !!!

En première partie, nous faisons la connaissance de Megan et Jessy . Deux adolescents pour qui la vie doit sourire mais cela est un luxe qu’ils ne peuvent se payer . Jessy est séropositif . En plus de son combat contre le Sida, leur quotidien à eux deux, est une interminable lutte contre une virulente maladie, qu’est « les préjugés » . L’adolescent est devenu un paria même parmi les siens . Mais Megan est à même de relever le défi  pour faire accepter cet ado solitaire au sein de la petite communauté où ils vivaient . Et promet de rester auprès de lui quelques soient les circonstances, et en dépit du refus de sa famille . Mais le destin, ou la raison en a décidé autrement !!!

La deuxieme partie est aussi intense et même plus que la première . Nos adolescents ont grandi, mais les trois ans de séparation n’ont pas eu raison de leur amour toujours aussi fort et passionné . Mais hélas, le VIH en plus du cancer, sont comme une épée de Damoclès qui projette son ombre sur leur bonheur . Megan n’a toujours pas oublié sa promesse de sauver l’homme de sa vie d’une mort plus que probable!!!!

Aurons- nous une fin heureuse ??? Ou la maladie aura gain de cause ? Le combat est inégal certes, mais pas impossible !!!! Oui le rêve est permis et tant qu’il y a l’espoir, il y a la vie.

Je suis désolée de rester vague sur le déroulement de cette relation face à la maladie, mais c’est pour vous que je le fais . J’aimerais que vous la découvrirez par vous même, et aussi parce que cette histoire est indescriptible, malgré toutes les belles paroles que je peux mettre dans cet avis, aucune ne peut définir avec exactitude cette belle et forte émotion ressentie !!!

Au péril de te perdre, est une leçon pour qui mène un combat contre la maladie . Un roman aussi bouleversant qu’addictif à couper le souffle . Il est définition de tristesse et de larmes . Mais aussi de joie et de solidarité . De tendresse et d’angoisse . D’amour et de personnages attachants . D’abnégation de soi et de dévouement . De grande générosité et d’attente insupportable qui vous laissera dans un état de fébrilité intenable  !!! Alors à vos mouchoirs et ne vous rongez pas trop les ongles !!!!

Angélique, merci de m’avoir fait découvrir ton bébé bien joufflu, comme tu dis, mais aussi palpitant qu’époustouflant en plus de ta plume sensible à fleur de peau !!!

Ecrit par Soumya