Mon avis sur … Déviants de Cara Solak aux éditions Plumes du Web

Titre : Déviants, tome 1 : innocence

Auteure : Cara Solak

Éditeur : Plumes du Web

Genre : Romance Dystopie / Young Adult

Boutique plumes du Web : ICI  sortie le 15 juin 

Kindle : 4.99 € ICI

Broché : 17.90€ ICI

Résumé :

Survie. Résistance. Liberté.

3 petits mots simples. Le combat de toute une vie. La lutte commence ici…

Gabrielle, 20 ans, est une jeune fille secrète et solitaire. Mais depuis longtemps déjà elle se sait différente, de ce genre de différence dont il ne vaut mieux pas parler. Alors elle vit avec et préfère se faire discrète en ces temps troublés.

Sa rencontre explosive avec Matthew, jeune professeur de psychologie aussi attirant qu’agaçant, voit toutes ses certitudes voler en éclats.

Parce qu’elle n’est pas seule. Ils ne sont pas seuls à être différents.

Pour le gouvernement, ils sont considérés comme des… Déviants.

L’avis d’Elyiona :    à découvrir absolument !!

Alors qu’il y a peu de temps encore, je lisais peu de dystopie, les auteures comme Cara Solak vont sans aucun doute me rendre addict à ce style de lecture. Car il est des livres qu’une fois débutés nous sommes certains de vouloir tous les lire, Déviants rentre d’ors et déjà dans cette catégorie, les deux pieds dedans… à moi désormais de vous dire pourquoi !

Gabrielle est une jeune femme de 20 ans qui, de prime abord, semble tout ce qu’il y a de commun. Mais cela n’est qu’une apparence qui lui est de plus en plus difficile de cacher. Alors qu’elle débute ses études de médecine à la faculté, elle rencontre un de ses professeurs pour le moins surprenant.

Distant, froid et arrogeant, Matthew recèle néanmoins un pouvoir d’attraction sur la gente féminine du fait d’un charisme et d’un corps très attrayant. Intelligent de surcroît il laisse très peu de personne indifférente. Mais derrière le masque ce jeune homme de 26 ans se cache une facette de son quotidien que la majorité des gens ignorent…

Car il est différent.. car il pourrait bien être la clé des questions de Gabrielle. Elle n’est plus seule désormais, toutefois trop de paramètres sont encore inconnus.

Envers et contre la société et les membres de l’URS, s’entame alors un jeu de force ! Quels sont donc ces secrets si bien gardés ? Quels sont les vrais dangers ? Rien n’est acquis, reste maintenant à se battre !

Sans compter que Matthew et Gaby ont, tous deux, un caractère explosif et leurs rencontres seront souvent signe d’étincelles. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour faire cause commune ? Mais gare à eux, car au monde des apparences, personne ne sait qui est le Roi !

C’est ainsi avec grand plaisir que je me suis remise à la lecture de la dystopie grâce à une couverture et un synopsis plus qu’attrayants. J’ai été plongée dès le départ dans cette histoire, sortant des sentiers battus, avec des personnages et un cadre très ordonné.

Pourtant dès le départ j’ai perçue que le tout serait bien plus complexe qu’il n’y paraît et je ne me suis pas trompée. J’ai littéralement dévorée chaque page à la recherche permanente d’en savoir toujours plus… Chaque élément est posé et alors que vous pensez avoir une certitude tout s’ébranle et vous revenez à votre point de départ. Mes questionnements permanents auxquels vous m’échapperez pas vous non plus, prouveront que la plume de l’auteure est d’une qualité comme il est bon d’en découvrir.

Le rythme effréné avec lequel j’ai lu ce livre en a été pour moi le gage de mon immersion.

Cara Solak aura également réussie, sans le moindre doute, à donner vie à des personnages dans cette société surréaliste. Chacun d’entre eux aura une personnalité qui leur est propre et malgré cela, il ne m’a été possible d’affirmer du bien fondé de leurs prises de position. Impossible de ne pas être suspicieuse de chacune de leurs actions ? Comment être certaine qu’ils sont du bon côté de la balance ?

Et que dire du duo Matt/Gaby hormis le fait que je suis indubitablement tombée sous leurs charmes. Mêlant failles, barrières et convictions ils ont chacun une bataille à mener et j’ai vibrée à chacune de leur péripétie.

Vous l’aurez compris cette lecture m’aura donnée la certitude que je poursuivrais cette aventure avec le plus grand plaisir. L’auteure aura donc à son arc une nouvelle addict aux Déviants et à leur combat. Sa plume d’une précision et d’une qualité remarquable aura su me bercer au rythme des illusions et des désillusions !

Ce premier tome marquera donc le début d’un nouvel environnement ! Jusqu’où l’auteure Cara Solak nous amèra-t-elle ? Il ne nous reste plus qu’à franchir le cap et choisir son camp…

Je remercie les Éditions Plumes du Web pour cette superbe découverte, il me tarde désormais d’en savoir plus…

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Deep Secrets – Saison 1, mon avis !

Hello, je vous présente mon avis sur Deep Secrets, un début fascinant et emballant . Merci Delinda Dane et à Kaya éditions pour le service presse .

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Titre : Deep Secrets – Saison 1

Auteure : Delinda Dane

Éditeur : Kaya éditions

Collection : Dangerous Love

Kindle : ICI

Résumé :

Deep Secrets Saison 1

Lui, c’est Madden. Madden Gage, la star du lycée, le bad boy impitoyable et adulé de tous, celui qui fait retourner les têtes sur son passage. Celui qui cache un terrifiant secret, et qui hurle sa souffrance toutes les nuits.

Elle, c’est Rileigh. Rileigh Saint, le fantôme du lycée, la fille dont personne ne se souvient jamais, celle qui observe en retrait et qui n’aime rien mieux que la solitude. Celle dont la vie va basculer le jour où, sans le vouloir, elle va découvrir le secret de Madden.

Entre harcèlement et manipulation, Madden et Rileigh vont entamer une relation trouble – de celles qui vous obsèdent jour et nuit, mêlant haine et dépendance.

De celles qui bouleversent tout, surtout quand l’amour y fait son apparition. De celles qui ne plaisent pas à tout le monde. De celles qui mettent votre vie en danger.

L’avisdeMya : Hâte de découvrir la suite !

Rileigh, est une petite souris effacée . Une fille qui ne fait pas de vagues. Elle rase les murs pour ne pas attirer l’attention sur elle .

Jusqu’au jour où le bad boy de son lycée lui fait l’honneur de s’intéresser à elle . Et depuis, sa vie est devenue un cauchemar .

Madden, c’est un beau petit crâneur . Pour rester dans le politiquement correcte, ce n’est pas le premier épithète qui me vient à l’esprit en rédigeant cet article . Il est caractériel, imbu de lui-même, de son nom et du fric familial . Tout content de son effet sur son entourage, il en profite et sans vergogne pour asseoir son autorité .  Rien ne le rend plus heureux que d’humilier son prochain et sans états d’âmes !

Le jour où ses yeux glacés et baladeurs ont croisé ceux de Rileigh, il a décidé de faire d’elle son souffre – douleur . La candidate parfaite pour s’oublier et s’enivrer de la pulsion d’adrénaline que lui procure son pouvoir sur elle .

Mais c’est à la tombée de la nuit, quand Madden, se faufile précautionneusement chez lui,  pour ne pas alerter le démon qui l’habite, qu’on découvre le vrai Madden . Sa vie est d’une horreur continue . Ce qu’il subit quotidiennement fait de lui le mec qu’il est devenu . Et il n’est pas prêt de changer . C’est Rileigh qui va payer pour tout son mal-être . Cette dernière est partie pour regretter cet échange de regard qui lui coûtera bien plus qu’elle n’imagine .

Delinda pour sa deuxième publication et sa première chez Kaya, signe une romance qu’on ne peut lire qu’avidement et d’une traite . Elle est captivante, addictive et garantit beaucoup d’émotions .  Pourrait-on parler d’ores et déjà de marque de fabrique ? It’s my hope ! Elle m’a enchantée par ce début plus que prometteur et la suite nous réservera probablement de belles surprises, plus de rebondissements et beaucoup de frissons .

 

 

 

Mon avis… sur Runes, Tome 4 : Devineresse d’Ednah Walters

Titre : Runes, tome 4 : Devineresse

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 4,68  ICI

Broché : 14.85 ICI

Résumé :

J’aime Torin St James… J’ai besoin de sa force… Mais son passé le rattrape et je suis menacée. Raine Cooper est certaine de deux choses : son amour pour Torin St James et son destin en tant que puissante devineresse. Mais ses premières prémonitions sont floues et inquiétantes. Pire encore, elles concernent Torin. La mère de Raine est partie, son père est en train de mourir et son meilleur ami est à Hel, si bien qu’elle ne sait plus à qui s’adresser. Or quand ses visions deviennent plus personnelles et qu’elle voit son avenir avec Torin menacé par une personne ressurgie de son passé, Raine cherche désespérément à obtenir des réponses. Quelle chance, deux nouvelles élèves font leur rentrée au lycée et elles semblent justement pouvoir lui répondre. Quand elle est avec elles, ses pouvoirs sont renforcés et ses visions se précisent. Il n’y a qu’un seul problème : Torin interdit à Raine de parler aux deux filles. Leur amour pourra-t-il survivre sans confiance ?

L’avis d’Elyio : le tome des révélations

Après un troisième tome qui m’a laissé dans un état de questionnements intensifs, après avoir posé toutes mes théories plus fumantes les unes que les autres, j’ai désormais la chance de pouvoir lire une fois de plus ce quatrième tome en SP grâce à sa traductrice française Laure Valentin.

Alors que les deux premiers tomes prenaient comme axe la rencontre Torin/Raine et les conséquences de leur choix face à leur relation naissante, le troisième opus nous avait placé au cœur du mensonge qui entourait Cora. Une fois la vérité établie sa rencontre avec Echo va bouleverser toutes ses certitudes. Et c’est avec un déluge de nouvelles plus que dérangeantes que c’était clôt ce volet de la saga.

C’est ainsi que la mère de Raine avait dû repartir avec Lavania pour un procès concernant ses actes afin de protéger son mari, auprès des hautes instances des Valkyries. Sauf que les Nornes n’ont pas dit leur dernier mot ! Et la maladie du père de notre devineresse va mettre à mal tout le monde de l’euphorie qui avait gagné son retour.

C’est donc avec ce quatrième tome que nous découvrons toutes les pensées qui envahissent l’esprit de notre jeune Raine prise au dépourvu des dernières révélations et de son statut de devineresse. Que cela sous-entend-t-il exactement ? Quels sont les choix qui lui sont désormais ouverts ? Peut-elle réellement estimer avoir un libre-arbitre ou les instances supérieures en ont-elles déjà décidé pour elle et tout ceux qui l’entoure ?

Quel bonheur de retrouver toute l’armada qui entoure Torin et Raine !!! Ils sont presque tous présents à leurs côtés, car désormais il leur faudra faire face à un ennemi dont ils ignorent tout… jusqu’à son identité. Leur seule certitude est que Raine est en grand danger et que ses pouvoirs sont jusque là encore méconnus et surtout totalement hors de contrôle.

Une chose est sûre la formation de cette dernière ne fait que commencer et chacun d’eux est mis à contribution pour aider au mieux la maîtrise du potentiel qu’elle semble évoquer. Blaine, Andris, Echo et les autres sont donc prêts à laisser leurs rancunes de côtés… ou presque. Rien de mieux que quelques piques et quelques coups de-ci de-là pour masquer le fait que l’union fait la force.

Pourtant tous leurs efforts pourraient bien subir une mise à zéro et augmenter leur amertume les uns pour les autres. Les événements pourraient-ils jouer en leur défaveur ? Que se passe-t-il exactement ? Et qui voudrait bien voir en vouloir autant à Raine  au risque de s’attirer les foudres des Valkyries ?

Quel tome attendu que fut ce quatrième volet de cette folle saga qu’est Runes !! Alors que les éléments s’enchaînent à un rythme effréné, nous avons la chance de découvrir les personnages avec bien plus détails que dans les trois tomes précédents. Les informations se glissent de manière fluide sur tout le déroulement que l’histoire que les pages défilent à une vitesse dingue.

Les questions s’enchaînent alors que d’autres semblent résolues. Je dis bien semble et vous en comprendrez rapidement pourquoi !! Rien de tel que de ne pas rester sur ses acquis, et j’ai adoré pour ma part le fait que notre questionnements perpétuels mette absolument toutes les informations comme de potentiels leurres et mettent ainsi sur de mauvaises pistes.

C’est ainsi que sur cet opus l’auteure Ednah Walters joue avec nous et avec ses personnages tels un maître d’échecs. Les pions avancent mais rien n’est joué d’avance et la partie ne fait que commencer…

Les prémonitions de Raine sauront-elles être un avantage alors qu’elle ne sait pas encore les maîtriser ? Encore passé, présent et futur notre devineresse verra de nouveaux ennemis apparaître… Mais si tout n’était pas vraiment ce qu’il semble être ?

La plume de l’auteure américaine nous amène encore une fois exactement où elle le désire avec un talent incroyable. Rarement une saga aura su autant me captiver et après quatre tomes tous les plus complexes les uns que les autres me laisser dans une attente du prochain avec la plus grande impatience ! C’est donc un vrai bonheur d’après, une fois de plus remis les pieds dans l’univers de Runes mêlant à la perfection le quotidien classique d’un tout un chacun et la mythologie nordique !!!

J’ai donc dévoré ce livre avec le plus grand plaisir et une fois n’est pas coutume je me pose cette ultime question : à quand la suite !!!! vite !!!!

 Musique proposée en lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis… sur Runes, Tome 3 : Grimnirs d’Ednah Walters

 

Titre : Runes, tome 3 : Grimnirs

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 3€71

Broché : 14€15

Résumé :

À sa sortie de l’hôpital psychiatrique, Cora n’aspire qu’à une chose : retrouver sa vie normale. Elle n’a aucune envie de voir rôder des âmes autour d’elle ni de rencontrer les faucheurs chargés de les recueillir. Pour couronner le tout, le garçon dont elle a été secrètement amoureuse pendant des années vient de déménager sans lui dire au revoir. Pas étonnant qu’elle ait le cœur brisé ! Dans de telles circonstances, l’amour est sans surprise la dernière chose à laquelle elle pense lorsqu’Écho fait irruption dans sa vie. Pourtant, l’alchimie entre eux est stupéfiante. Leur connexion défie toute logique. Le comble, c’est que les âmes lui fichent la paix quand il est dans les parages ! Dommage qu’Écho soit l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme : il est sexy, beau et insolent. C’est aussi un faucheur d’âmes. Un Grimnir. Typiquement le genre de créature dont elle se serait bien passée. Et si, en fin de compte, la normalité n’était pas aussi enviable ? Car Cora veut tout à la fois. Des réponses. L’amour. Une vie.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Quelques mois après la parution du second volet Immortels d’Ednah Walters, voilà que je tiens enfin entre mes mains le troisième tome de la saga Runes. Déjà coup de cœur pour ses deux premiers volets, il me tardait de connaitre la suite de cette histoire qui a su m’embarquer de manière inconditionnelle.

Après avoir découvert à la fin du second opus que Cora n’était pas en fait celle que l’on croyait, l’aventure prend une toute autre direction… bref quel rebondissement ! En effet, cette dernière était en réalité dans un établissement psychiatrique suite à l’incident qui s’était produit à la piscine dans le premier tome. Celle qui se trouvait face à tous ses amis, pendant ce temps, était en réalité Maliina, manipulant au gré de ses envies tous ceux qu’elle côtoyait.

Alors qu’elle essaye de comprendre pourquoi tout le monde autour d’elle agit différemment et pourquoi ses deux meilleurs amis ne sont jamais venus la voir à l’IPP, Cora se retrouve face à deux phénomènes pour le moins perturbant :
D’abord,
les âmes viennent vers elle comme un papillon attiré par la lumière mais elle ne les comprend pas, n’entendant pas leurs requêtes, rendant toute cette situation angoissante. D’autre part, elle croise le chemin d’un mystérieux Grimnir qui semble la connaitre plus que de raison. Comment a-t-elle pu tout simplement oublié ce jeune homme au regard changeant et inquiétant ? Pourquoi se sent-elle si attirée par lui ?

Alors que le bon sens lui dit qu’il sent les ennuis à plein nez et qu’elle devrait le fuir comme la peste, son corps et son cœur semblent se jouer d’elle… Combien de temps encore pourra-t-elle jouer cette lutte infernale ?

De son côté Echo est là pour une bonne et unique raison. Contraint mais dévoué à son travail pour la déesse Hel il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Jamais il n’a failli ni faiblit face à ses objectifs et ce par tous les moyens… faisant de lui un des Grimnirs les plus redoutés. Mais sa visite quotidienne chez Cora va prendre un tournant des plus intéressants. Différente à son habitude, elle dégage quelque chose de nouveau. Comprenant sa méprise, il décide de combattre son attirance envers cette jeune femme qui ne le laisse absolument pas indifférent. Pour comprendre ce changement de comportement et protéger celle qui l’intrigue plus que toute autre, sera-t-il prêt à pactiser avec ses ennemis ?
Et si son âme sombre retrouvait enfin la lumière… ?!

Jusqu’où ira-t-il ?

J’avoue avoir un peu craint la sortie de ce troisième volet étant fidèle au couple Torin – Raine. Mais quelle surprise alors que de découvrir le duo « Echora » !!! Je ne vous cache pas que si Torin n’était pas LUI, ahh je pense qu’Echo aurait pris une place des plus singulières dans les Book Boyfriends les plus sexys .. quoi que je suis certaine qu’il saura conquérir certaines d’entre vous 😉

Totalement addictif, cette fois encore il m’a été totalement impossible de passer à côté de ce couple pour le moins tellement différent et tellement complémentaire. Comment ne pas être émue et touchée par l’histoire d’Echo ? Comment rester insensible à cet homme doté d’une force de caractère impressionnante. Jouant de son côté Bad Boy il est absolument craquant…
Oui il a un caractère bien trempé ! Oui il est énervant au possible avec son air autoritaire et son art de vouloir tourner Cora en bourrique ! Mais bon sang, il est un Grimnir plein de surprises.

Bon je vous cache pas que j’étais sur le point d’évincer Cora pour prendre sa place, mais bon… trop de choses nous opposent mdr !! Sans rire, ce duo est incontestablement adorable et durant toute ma lecture je n’aspirais qu’à une fin heureuse. Bien entendu les choses auraient été beaucoup trop simples. Sans compter que dans mon esprit en constante opposition, j’ai envie de lire encore et encore bon nombre de leurs aventures… ce qui veut dire encore de très très nombreux tomes 🙂

Êtes-vous seulement prêt pour vivre à votre tour, cette aventure avec un cœur calé sur cette lecture à un rythme tambour battant ? Pour ma part j’ai pris un plaisir incommensurable à lire ce tome, le dévorant à vitesse vertigineuse prouvant une fois de plus mon coup de cœur pour l’univers Runes !!

Et puis quel bonheur de retrouver toute la troupe Torin, Raine, Andris , Ingrid et quelques nouveaux !!! Quoi je ne vous l’avais pas dit ?? Quel dommage !! Car pour le comprendre il vous faudra acheter ce livre car je ne vous en dirai pas plus 😉

Ednah Walters a cette fois encore su me conquérir dans ce troisième volet de cette saga, que je considère comme incontournable. Chaque nouveau livre est pour moi une véritable bouffée d’air frais et de renouveau dans cet univers où se mêle vie classique et vie fantastique. Chacun d’eux est également empli de morales, cachées entre les lignes : l’amitié, l’amour, le fait que l’union fait la force, et le fait qu’il ne faut JAMAIS perdre espoir… autant d’éléments qui rendent ces tomes indispensables !

Vous l’aurez compris mon addiction à cette saga n’est plus à faire et il me reste comme vous à attendre la parution du prochain tome.

Cette fois encore je remercie Laure Valentin, la traductrice française de l’auteure, pour m’avoir permise de lire cette suite que j’attendais de pieds fermes 😉

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis… sur Runes, Tome 2 : Immortels d’Ednah Walters

 

 

 

 

 

Titre : Runes, tome 2 : Immortels

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : ICI

Broché : ICI

Résumé :

Quand Raine Cooper veut quelque chose, rien ne peut l’arrêter… Raine a enfin découvert que son magnifique voisin, Torin St James, est une légende directement issue de la mythologie nordique. Elle éprouve pour lui des sentiments profonds. Quant à Torin, il est fou de Raine au point d’enfreindre la seule règle qui régit sa vie : ne jamais tomber amoureux d’une mortelle. Le problème, c’est qu’il ne se souvient plus d’elle, depuis que des Nornes – des divinités nordiques – ont effacé sa mémoire afin de le punir d’avoir osé les défier. Mais Raine va élaborer un plan… Elle va pousser Torin à oublier une fois de plus son unique règle en tombant à nouveau amoureux d’elle. Pourtant, elle ne va pas tarder à apprendre que même les plans les mieux ficelés ne fonctionnent pas quand on a affaire à des divinités et des êtres surnaturels. Au désespoir, Raine va alors faire des choix qui risqueront non seulement de la séparer de Torin, mais aussi d’entraîner la destruction de tous ceux qu’elle aime.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Quelques semaines seulement après avoir découvert le fabuleux univers de Runes, Tome 1, voilà que Laure Valentin , la traductrice française d’Ednah Walters m’a donné la possibilité de continuer cette superbe aventure et je l’en remercie encore.
Attention à vous qui lisez cette chronique, si vous n’avez pas encore lu le premier tome, il y a un risque de spoiler… et cela entacherai votre plaisir de lecture.

Le livre débute sur la reprise de la dernière scène du premier volet de la saga, et je me suis retrouvée catapulté face à la réaction de Raine lorsqu’elle découvre que Torin est amnésique alors qu’elle venait tout juste de lui sauter au coup et de l’accueillir comme il se doit.

J’ai trouvé que Lorraine a beaucoup muri sur ce second tome. Elle n’est plus seulement une adolescente avec les problèmes liée à son âge, elle doit prendre des décisions qui relève certes de son instinct mais qui vont aussi bien au-delà. On peut appeler cela de la sagesse et de l’ouverture d’esprit.

Torin, quant à lui, reste …. TORIN… un type bourré de principes (fidélité, mission, …) qui combat ( de nouveau ) son attirance pour Raine ( dont il ne se rappelle pas l’existence et son passé avec elle ) qui, à son arrivée, s’est jeté à son cou ( à ce moment précis de l’histoire j’ai eu la sensation que mon coeur s’était écrasé au sol) .

C’est sans compter sur la motivation sans failles de cette dernière à lui faire retrouver la mémoire. J’ai vu une jeune femme déterminée et prête à tout !! ( quel tempérament !!! ).

Quelques éléments ont radicalement changé :

* le père de Raine est de retour mais il cache quelque chose, Raine le sent (nous aussi en tant que lecteurs …),
* Torin est là mais il est accompagné d’une nouvelle valkyrie Lavania, en plus d’Andris et d’Ingrid ( et là si vous êtes comme moi, vous aurez envie de sortir les griffes !! lol ) et il ne faut pas oublier qu’il ne se souvient de rien concernant leur première « histoire »,
* et Eirik se met à agir bizarrement.

Rien ne saurait arrêter Raine, et elle va appliquer le dicton suivant : L’amour est comme la guerre : facile à commencer, mais très difficile à arrêter…

De nombreux doutes et de nombreuses questions m’ont envahi sur toute ma lecture de ce volet et j’ai A-DO-RE. Je suis addict des livres où rien est acquis, et où tout est susceptible de basculer à tout moment. Et vous savez quoi ? Ce livre est exactement ce que j’aime.

J’ai de nouveau été submergée de doutes, de colères, de sourires, de joies et de peines. Mon estomac a fait cet ascenseur émotionnel que je recherche dans toute bonne saga. le bouleversement que j’ai ressenti face à certaines révélations a été tel que j’ai pleuré. Oui je sais je suis un brin coeur d’artichaut mais je l’assume complètement et j’en redemande. En effet, pour moi, seul un bon bouquin capable de vous faire ressentir tout un panel d’émotions mérite d’être lu, et celui là est indubitablement dans le peloton de tête.

J’ai trouvé l’intrigue finement menée, continue, et cohérente, me laissant en permanence de cette attente d’en savoir plus… toujours plus. Vous avez sans aucun doute compris que l’on ne peut qu’apprécier cette ambiance de modernité et de mythologie nordique dans lequel baigne en permanence nos personnages.

Depuis que j’ai fermé la dernière page de ce tome, aucune expression ne conviendrai mieux que : un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Ednah Walters marque ici encore un second opus du tonnerre, qui confirme bien mon coup de coeur pour la saga Runes et ses personnages.

Je n’ai donc qu’un conseil à vous donner : Foncez l’acheter et préparez-vous à cette saga qui ne va pas vous laissez de marbre

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis… sur Runes, Tome 1 : Runes d’Ednah Walters

Bonjour, à l’occasion de la sortie du 4e tome, je vous repartage mon avis sur Runes le premier opus de la saga d’Ednah Walters mêlant mythologie nordique et Young Adult… Un grand merci à Laure Valentin (traductrice) pour cette découverte .

 

 

 

Titre : Runes, tome 1 : Runes

Auteure : Ednah Walters

Editeur : Firetrail Publishing

Genre : Romance-Fantastique / Young Adult

Kindle : 2€99 ICI

Broché : 14€15 ICI

Résumé :

Raine Cooper, une jeune femme de dix-sept ans, traverse une période difficile, entre la disparition de son père, le comportement fantasque de sa mère et le déménagement prochain de son petit ami. La dernière chose dont elle a besoin en ce moment, c’est l’arrivée de Torin St James, un nouveau voisin mystérieux au sourire taquin qui la fixe avec insistance dès qu’elle croise son regard.

Raine est attirée malgré elle par le charme ténébreux de Torin, jusqu’à ce qu’il lui sauve la vie à l’aide de marques étranges. Elle comprend alors qu’il est différent des autres. Or depuis qu’il l’a guérie, quelque chose a changé en elle. En proie à des sentiments contradictoires, son cœur balance : doit-elle le fuir ou tomber dans ses bras ?

Effrayée par ce qui lui arrive, elle décide d’en savoir plus sur cet énigmatique jeune homme. Mais plus elle s’approche de la vérité, plus ce qu’elle découvre se révèle sinistre. L’histoire de Torin est liée à une mythologie ancestrale et elle s’y retrouve mêlée contre son gré. Raine et ses amis sont en danger. Elle doit choisir son camp, mais le mauvais choix pourrait lui coûter la vie.

L’avis d’Elyio : Lecture Coup de Coeur !

Avant de vous faire part de mon ressenti concernant le premier volet de Runes d’Ednah Walters, j’aimerai remercier Laure Valentin, la traductrice française de la saga.

Me voilà donc plongée dans l’univers de la mythologie nordique et du young adult, un premier volet qui s’annonce très très prometteur !!!!

J’ai fait la connaissance de Raine (comme une Reine … en référence à une citation du livre) alias Lorraine Cooper, jeune fille de 17 ans sportive et sérieuse dans ses études. Avec ses meilleurs amis Cora et Eirik (pour qui elle a des sentiments plus qu’amicaux), ils font partie de l’équipe de natation du lycée.

Lorraine vit actuellement seule avec sa mère, suite à la disparition de son père. Leur relation est tendre et fusionnelle, les aidant l’une comme l’autre à combattre l’absence de celui-ci. Mais est-il vivant ? Que lui est-il arrivé ?

Tout va bien jusqu’à l’arrivée d’un nouvel habitant dans son quartier, son nouveau voisin : Torin Saint James. Doté d’un regard bleu saphir et d’un corps d’athlète, ce dernier est très mystérieux et va ébranler tout ce sur quoi reposait son monde.

L’attirance entre eux deux est indéniable, inévitable, une attraction digne des deux pôles d’un aimant. Mais cela pose de gros problèmes à Raine :

primo : il l’énerve : il est arrogant, sarcastique et se sait irrésistible
secundo : Eirik s’étant déclaré, ils forment désormais le « couple parfait »
tertio : de nombreux événements inexpliqués se produisent et la présence de trois nouveaux inconnus rappellent à notre héroïne toutes les questions qui pèsent autour des secrets de Torin . Mais qui sont-ils ? Que veulent-ils ?

Deux mondes les opposent.. mais Raine est bien déterminée à ne pas laisser Torin se défiler. Forte de son caractère elle n’a pas froid aux yeux et ne compte pas se laisser faire.

D’abord convaincue de vouloir plus que l’amitié avec celui qui connaît tous ses secrets, Raine se rendra compte du non-sens de sa relation avec Eirik. Mais c’est sa rencontre avec son voisin horripilant qui va la faire sortir ses griffes.

La répartie dont elle fait preuve va la sortir de ses sentiers battus et il lui rendra bien !

C’est son caractère bien trempé qui m’aura convaincue plus que de raisons.

Le tout entremêlé de mystères, de secrets et bien plus encore, son personnage va prendre tout son sens et convaincre les lecteurs de la saga du bien fondé de tout le décor.

Prête à défier certaines autorités, elle devra se révéler et devenir celle qu’elle aura toujours voulu être… et bien plus encore 😉

Commence alors un combat hors du commun dans tous les sens du terme !

Torin, quant à lui, est tout ce qui me fait absolument craquer comme BBF… et oui que voulez-vous je suis faible !!!

Face à ce personnage présomptueux, arrogant, et sans conteste un véritable sex-appeal sur pieds… il est impossible de ne pas céder à son pouvoir d’attraction.

Beau comme il devrait être interdit de l’être peu de choses lui résiste… sauf peut-être son passé et ses obligations…

Entre romance, triangle amoureux, mystères, révélations, pertes… mon coeur a été mis à rude épreuve, et vous savez quoi ? J’ai ADORÉ !!
Le rythme est soutenu et la plume de l’auteure saura sans détour vous guider dans ce nouvel univers encore peu connu mais qui mérite amplement d’être découvert.

Je pense qu’il n’est pas présomptueux de dire que ce livre est un VÉRITABLE COUP DE COEUR !!

Je n’ai qu’une hâte : lire la suite des aventures des personnages pour lesquels je me suis prise d’affection. Car une chose est certaine les dernières pages vous scotche sur place…

Je termine donc sur ces quelques mots : si vos goûts littéraires ressemblent aux miens, foncez et découvrez l’univers de Runes …

Musique proposée en lecture :

 

Runes: Premier tome de la série Runes par [Walters, Ednah]

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur Ces mots qui me blessent, un roman de Céline Musmeaux aux éditions Nymphalis

41hVx-ju8AL._SY346_.jpg

Titre : Ces mots qui me blessent

Auteur : Céline Musmeaux

Editions : Nymphalis

Genre : young Adult

Ebook : EUR 5,99

Broché : EUR 15,99

Résumé :

Le deuxième trimestre a commencé. Cassandra n’en peut plus d’aller en cours. Entre les profs et ses camarades de classe, c’est l’enfer.

Personne ne comprend ses difficultés scolaires. Pire, ils la méprisent sans cesse pour lui rappeler qu’elle est dyslexique.

Parfois, c’est trop dur d’encaisser tout cela. Alors, au moment où elle craque, c’est le toit qu’elle choisit comme refuge.

Cependant, ce lieu semble être déjà l’endroit favori d’Enzo, un garçon en terminale comme elle. Celui-ci n’a pas la réputation d’être un élève assidu. Au contraire, il fait partie des parias comme Cassandra.

Pourtant, lorsqu’il pense qu’elle est au bord du suicide, il intervient pour la « sauver » puis il la prend sous son aile, lui offrant ainsi un peu de compassion.

Que peut-il naître d’une telle rencontre ?

Mon avis écrit par #Carine

Derrière chaque visage se cache une personne à part entière… Sa vie, ses atouts, ses peines et ses espoirs. Derrière ces visages que l’on juge, il y une âme, un cœur qui bat au même titre que le vôtre, même si vous ne vous ressemblez pas…   Puis il y a les mots… Ces mots qui blessent, qui font mal, qui deviennent des armes face à des personnes fragiles, et qui sont souvent en rapport avec ces différences, que l’on ne regarde qu’en apparence.

Ces mots sont souvent des injures qui vous rabaissent et vous font sentir comme une moins que rien… Ces mots souvent prononcés par des ados, mais malheureusement, aussi par des adultes qui ne se rendent pas compte du mal qu’ils font. Pourtant derrière cette fille à lunette, ou ce garçon un peu trop gros, il y a ce cœur qui bat et qui se meurtri un peu plus chaque jour au son de « Ces mots qui blessent » Derrière ces mots il y a Pierre, Paul, Jacques, Emily. Il y a la petite voisine, le fils de la libraire peut –être même votre petite cousine… Et puis il y a aussi Cassandra et Enzo, qui grâce et à cause de cela, vont se rencontrer et donner un sens à leur vie grâce à des mots qui soigneront leur maux…

Cassandra se bat pour tenir la tête hors de l’eau en cours. Elle est intelligente mais sa dyslexie ruine tous ses efforts. Si seulement elle devait ne se battre que contre ce trouble qui la déstabilise jour après jour… Mais malheureusement pour elle, il faut également qu’elle affronte les foudres de son père qui ne tolère pas ses faibles résultats, ses professeurs qui la rabaissent continuellement et la rendent faible face aux moqueries et au harcèlement dont elle est victime en classe.

Lorsqu’elle croisera le chemin d’Enzo, la connexion entre eux sera immédiate. Deux âmes en peine qui se trouvent et cherchent par la force de leur passion à devenir plus fort en se libérant des mauvais mots, par des mots qui portent, qui touchent et qui sont profond de  sens…

Mais leur relation ne sera pas toute rose car ce sont deux adolescents qui ne connaissent d’eux même que ce que le monde extérieur leur renvoi. Il y aura des hauts et beaucoup de bas, mais il y a surtout l’amour, qui les poussera à agir l’un pour l’autre.

Céline Musmeaux m’a beaucoup touchée avec ce roman qui traite une fois de plus un sujet sensible. Je dirais même que c’est plusieurs sujets, car si elle parle de violence verbale, on parlera aussi de la violence physique, mais aussi de ce trouble qu’est la dyslexie. Par ce roman on mettra côte à côte ces deux formes de violence qui nous montrera que même si la première ne laisse pas de trace visible à l’œil nu, elle est aussi redoutable que celle qui marque la peau car n’importe quelle forme elle peut prendre, elle marque surtout  l’esprit. On dit que les marques s’estompent, mais qu’en est-il de la douleur qui nous percute et touche profondément à notre intimité, notre identité et notre intégrité ? Ces mots qui engendrent la honte et la peur, ses mots qui affaiblissent peu à peu nos capacités et nous réduisent à ce sentiment de n’être rien ?

Si ce roman tenait à coeur à l’auteure, on n’en doute pas une seconde ! Ses écrits transpirent ce qu’elle ressent et dégagent une belle force ! Elle nous transporte et nous fait vibrer au rythme d’un mal être dans lequel ses protagonistes puiseront leur force pour une revanche digne de leur personnalité. Des textes forts d’émotions se dégagent des lignes et nous emportent sur le chemin que se trace Enzo et Cassie avec beaucoup de dignité ! Une belle leçon de vie 🙂

Je terminerai sur la définition de la dyslexie que beaucoup connaissent mal. On voit dans le roman que le papa de Cassandra lui impose des résultats qu’elle ne peut atteindre car beaucoup de parents n’osent s’avouer que leur enfant est différent. Pourtant ce n’est qu’une différence d’apprentissage et heureusement que nos jours, elle est détectée par les professeurs et qu’elle est prise en compte tout au long de la scolarité. Malheureusement c’est bien trop nouveau et beaucoup trop d’enfants ont souffert de cette différence mal comprise. Aujourd’hui on adapte les examens en laissant plus de temps aux personnes souffrant de ce trouble.

la dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…).

Merci Céline pour ta confiance !